• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 3 Mai 2019, naissance de la révolution électorale citoyenne

3 Mai 2019, naissance de la révolution électorale citoyenne

On parle beaucoup de changer, d’humaniser un peu plus la société via la démocratie participative. Mais avez-vous assisté à un seul débat télévisé sur l’éventuelle représentation des usagers dans les Conseils d’Administrations des services publics (privatisés ou non) ? On parle beaucoup de sortir le pays de la périlleuse impasse spéculative pour la réorienter vers l’économie réelle, créatrice d’emplois. Mais avez-vous assisté à un seul débat télévisé sur la taxation de l’énorme bulle spéculative des produits dérivés (une bulle représentant en France le triple du PIB. La seule Deutsche Bank a une exposition aux produits dérivés égale à 17 fois le PIB allemand ! Une info apparaissant enfin dans l’Express du 3 Avril 2019, mais sans aucune solution proposée). On a beaucoup parlé aussi du coût de l’énergie, mais 80% viennent des surtaxes de l’Etat (Un record. La France est même le seul pays au Monde à avoir assujetti ces taxes à… la TVA !). Avez-vous assisté à un seul débat TV sur des centrales sécuritaires sans uranium (au thorium) en alternative à la filière EPR (qui a coûté 11 milliards d’€ en 11 ans sans produire un seul watt !). Avez-vous assisté à un seul débat parlementaire ou télé sur le « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » (dit Pacte de Marrakech) ou sur la réforme pour une Europe protectrice des Nations (via création d’agences fédérales) ? Si on n’en parle pas lors des élections européennes, quand donc vont-ils en parler ? Idem pour nombre de dossiers importants occultés. Une seule pensée nous vient : On enfume le peuple français. On le manipule. Qui « on » ? La réponse est soigneusement cachée sous le silence des partis dans leurs professions de foi et dans les médias : ils sont tous complices. Tous sans exception. La solution pour briser le mur du silence ? : déposer officiellement nos propositions censurées à la préfecture avec une liste de « candidats Gilets » tirés au sort.

Oui, nos 4 premières places dites « confédérales » seront tirées au sort, pour enfin mettre fin aux guéguerres des petits chefs qui empêchent depuis des années de concrétiser l’expression médiatique et politiques des citoyens en colère (De toute façon, les moyens matériels actuellement disponibles ne permettent pas d’obtenir des élus). Oui, toutes les autres places seront également tirées au sort, puisque les clans animés par des incompétents noyés dans leurs égos, n’arrivent pas à se mettre d’accord sur l’ordonnancement au sein de la liste. Oui, tirés au sort de bout en bout, afin de bien faire comprendre aux médias que c’est l’expression d’un peuple en colère et non l’expression d’apparatchiks calculateurs et de groupuscules manipulateurs ou manipulés. Oui, un tirage en symbole de bras d’honneur à un système politicien perverti qui étouffe le pays depuis trop d’années.

 

Comment procéder à ce tirage improvisé ? Je propose un rendez-vous à tous Gilets Jaunes, Verts, Rouges ou Bleus vendredi 3 Mai à 11h40, au restaurant face au Ministère de l’Intérieur, 11 rue des Saussaies 75008 Paris, avec votre copie de pièce d’identité et une attestation d’inscription sur liste électorale (récente, moins de 30 jours, récupérée à votre Mairie).

Pour faciliter le montage en dernière minute de cette liste, n’hésitez pas à passer (si vous le pouvez) au local 10 rue Edouard Lockroy 75011 Paris, métro Parmentier, pour photocopier vos documents entre 9h30 et 11h ou à annoncer votre venue par courriel (remy_ronald@yahoo.fr). Au cas où l’affluence nous oblige à changer d’établissement, voici mon téléphone portable (que je ne donne pourtant jamais) : 06 46 65 10 42.

 

SVP, ne pas prévenir les médias avant le dépôt officiel de la liste. Les tentatives d’interview ralentiront notre travail collectif. Si les formalités n’arrivent pas à aboutir le 3 Mai avant 18h, nous aurons au moins eu le plaisir de faire connaissance en nous désaltérant. Si nous arrivons à déposer cette liste de « citoyens en colère » à temps, un comité de soutien se mettra en place jour après jour. En son sein, des volontaires choisiront un des thèmes du programme qu’ils voudront exposer aux médias (Plusieurs porte-paroles possibles pour chaque thème). En sus du programme de base des Gilets « En Marges », chaque association partenaire (ayant accepté la confédération citoyenne le 3 Mai ou à une date ultérieure) diffusera ses propres propositions dans au moins un site web commun en sus de Agoravox. Avec l’aide du futur grand web-débat citoyen, le Comité de Soutien décentralisé sera la base du futur rayonnement pour les prochaines élections, notamment municipales.

 

L’alternative à la révolution électorale citoyenne proposée ici (pour enclencher une deuxième phase « dégagiste » contre les politiciens refusant d’écouter), c’est le maintien en place pendant des années d’un système imbécile, défaillant, source de coûteuses manifestations Gilets Jaunes. Dans ce dernier cas, risque fatalement d’apparaître un processus original « d’action directe » sur les apparatchiks les plus grossièrement malhonnêtes politiquement (à base de bizutages à la fois spectaculaires et humoristiques).

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • GASTON7864 3 mai 11:14

    La théorie c’est bien, on ne peut qu’être d’accord avec vos propositions, je suis en province et ne peux malheureusement pas vous rejoindre c’est dommage vous auriez mon soutien pour passer à la pratique


    • REMY Ronald REMY Ronald 3 mai 11:59

      @GASTON7864
      Bonjour.
      Merci. Bravo. Bienvenue.
      Pour les municipales, chaque commune s’organise de manière autonome.
      Le local parisien aidera au niveau logistique
      (Tracts, plaquette, affichettes, Tshirts, etc.)
      Une boite à idées va être ouverte pour les futures actions directes à caractère spectaculaire et humoristique.
      Une page Face Book nationale affichera les liens des pages FaceBook locales.
      L’important sera de déconcentrer les dynamiques et de démultiplier les débats thématiques oubliés jusqu’ici.
      A+
      Cordialement.


    • REMY Ronald REMY Ronald 3 mai 14:11
      @mtdamestoy (courriel)
      Bonjour.
      Bien reçu et lu « Noël Jaune 2018 ». Merci.
      Vous aussi savez être énergique dans votre critique.
      Texte aussi long à lire que les miens
      (difficile pour les nouvelles générations qui zappent au bout de 10 ou 20 lignes).
      Mais votre style est bien meilleur.
      .
      Ces trois dernières années, personne n’a cru à mon signal d’alarme sur le danger des produits financiers spéculatifs dérivés. Aujourd’hui, enfin, un grand média (l’Express) balance des chiffres partiels mais déjà pharamineux, dantesque, hors de l’entendement du public qui ne peut comprendre comment on a pu en arriver là. 17 fois le PIB de l’Allemagne. 3 fois le PIB de la France.
      .
      Et pendant ce temps là, notre Premier Ministre va racketter 5 € d’APL à la veuve en difficulté pour payer son loyer... Ces dirigeants sont aussi petits et minables que prétentieux et aveugles. Quant aux militants de LaREM que j’ai tenté en vain de réveiller, ils me font penser à des fans-zombies se dirigeant en chantant vers le précipice.
      .
      Lorsque la bulle des dérivés va éclater (avant un ou deux ans d’après de plus en plus d’économistes), la crise va être terrible. Comme les réserves financières des Etats (qui avaient déjà coûteusement sauvé les banques entre 2008 et 2010) sont épuisées, un chaos politique est prévisible.
      .
      Le pire c’est qu’aucun parti politique n’a relayé nos avertissements. Ils sont autistes jusqu’à la caricature. Effrayant. Même Stephen King n’aurait pu imaginer une telle décomposition du bon sens général au sein de nos élites.
      .
      Comme Bernard Palissy, j’investis tout ce que j’ai et toute mon énergie pour sonner le tocsin et mobiliser avant le grand incendie (dont la Cathédrale Notre Dame a été un sinistre présage quant à l’impuissance et à l’incompétence de notre élite technocratique imbue d’elle-même et bardée d’assurance péremptoire).
      A+
      Cordialement.

      • Jean De Songy 3 mai 15:55

        Un peu de théorie... Qu’est ce que le RIC ?

         

        L’Histoire a commencé dans la métaphysique : la religion, la Cité, la nation, la Liberté, puis se continue dans l’objectivation : le communisme, 1789, la sociale démocratie, l’égalité, le concept, et se termine dans l’intersubjectivité : fraternité, le « care », le « où inclusif », le droitdelhommisme, la traite négrière, lgbt, l’universalisme abstrait, la vacuité sentimentaliste crétine gocho nuit debout :

         

        Le RIC est expression de cette régression du concept dans la diarrhée intersubjective, luxe du moderne essentialiste.

          

        Afrique, x 4 dans le siècle, pb infra et métapolitiques, et le bobo sans vision se branle aux institutions, comme le byzantin au sexe des anges avant la chute. La vérité ne se juge pas aux bêlements du troupeau de supermarché.

         

        « Le comble de l’illusion est aussi pour lui [bobo] le comble du sacré. » Feuerbach


        • REMY Ronald REMY Ronald 3 mai 19:59

          @Jean De Songy
          Bonjour.
          Le RIC est défendu par les « partenaires potentiels » qui ont fait faux bond cet après-midi au Ministère de l’Intéreur (à moins qu’ils aient déposé leur propre liste en douce. On verra demain ou lundi).
          Nous préférons le RICHE (Référendum d’Initiative Citoyenne Humaniste et Ecologiste), comportant certains garde-fous évitant le n’importe quoi et l’instabilité institutionnelle.
          .
          Nous réclamons en sus une pétition pour un débat parlementaire médiatisé sur tout dossier occulté. Par exemple sur le fameux scandaleux « Pacte pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » (sous l’impulsion de Merkel qui a confirmé le caractère obligatoire de ce traité, aussi appelé Pacte de Marrakech).

          Contre l’avis de la moitié des pays européens, il a été signé en catimini par la délégation française menée par le nullissime Jean-Yves Le Drian (voir le scandale de l’invasion et du saccage d’AFFRINE par la Turquie).
          .
          A + pour la suite des débats
          (étouffés par les partis et les médias)
          Cordialement.


        • Jean De Songy 4 mai 00:45

          Belle branlette....
          « Qui dit Humanité veut tromper. » Proudhon
           
          Avec « Humaniste » et « Écologiste » vous cochez les 2 crétineries finales de l’Occident. La régression à l’abstrait (l’indéfini universel) et à la Nature (l’immédiat de l’Être). Dans leur chute les romains avaient trouvé l’art pour se branler entre 2 orgies.
          État nain et black blocs sponsorisés par Soros sont 2 NOM qui vont bien ensemble. RIC où le capitalisme de la séduction qui ne tient pas ses promesses.
           
          L’UE, l’Europe qui ne se fait pas sur une nvlle force mais dans sa faiblesse, Une histoire de faire bonne figure sur un vide abyssale idéologique. Elle détruit ses états et sa civilisation, ds grand remplacement et consumérisme sans rien y mettre rien à la place, son universalisme abstrait vide dont tt le monde rigole dorénavant, y compris migrant qui débarqué se torche le cul avec nos lois.
           
          Le RIC, un petit luxe institutionnel bobo véreux déclassé qui grand remplace une vraie vision politique objective par une branlette formelle, une passion intersubjective inutile dans la décadence. Pas de démocratie sans peuple uni. Il n’y a plus de peuple, l’archipel boobalandais de Fourquet.
           
          On appartient à une Idée pas à un papier cul, fusse-t-il institutionnel. Le RIC c’est l’UE en petit...

           
          « Seul le concept crée. » Hegel


        • Jean De Songy 4 mai 11:13

          Le sociétalisme-naturalisme, bobo-écolo, qui transpire par tous ses pores la niaiserie conceptuelle pour tomber dans l’immédiateté et l’intersubjectif larmoyant crétinisant ; la sensiblerie qui se remplit d’elle-même en pontifiant, la gourde bobo écolo végan anti-spécisme et autres nombrilismes de l’auto-expériencisme et de l’épanouisme narcissique, les pédagogos fats de l’alibi oligarchique mondialiste green-washing du capitalisme de la séduction, il y a 2 siècles on le connaissait déjà...Mais à la fin cette vacuité se paie.

           

          « Les conceptions de l’innocence de l’état de nature [bonobobo ver(t)], de la simplicité de mœurs des peuples primitifs [décroissance du hippie fils à papa se branlant derrière son cheval de traie], et d’autre part la sensualité [branlette] pour qui les besoins [Sartre, Cohn le tripoté, gogochon, jouir sans entrave], leur satisfaction, les plaisirs et les commodités de la vie particulière sont des buts absolus, ont toutes les deux un même corollaire : la croyance au caractère extérieur de la culture [l’état, thèses sur Feuerbach]. On la considère dans le premier cas comme corruptrice, dans le second comme un simple moyen. L’une comme l’autre opinion dénotent la méconnaissance de la nature de l’Esprit et des buts de la raison [...] Le but rationnel n’est donc ni cette simplicité de mœurs naturels, ni les plaisirs que l’ont obtient par la civilisation d’un développement de la particularité [branlette de chaque gogochon], c’est au contraire de soumettre à un travail de défrichement [historicisme Marx] la simplicité de la nature, c.a.d la passive privation de soi et l’inculture [Hanouna] du savoir et de la volonté, où encore l’immédiateté et l’individualité [Sartre] où l’Esprit fait naufrage et de donner d’abord à cette extériorité [naturelle] la rationalité extérieure dont elle est capable, la forme de l’universel à la conformité à l’entendement."
          PPD Hegel


          • REMY Ronald REMY Ronald 6 mai 17:13

            Rien ne va plus, les jeux sont fait (comme à la roulette) Observation de la situation :

            .

            Quatre des cinq « partenaires potentiels » ont fait faux bond.

            A cause de notre programme trop exigent ?

            Ou parce que nous aurions finalement un peu trop l’écoute d’Emmanuel Macron ? (pour une fraction de notre programme ?)

            .

            Mais au lieu de créer eux-mêmes de leur côté une liste groupée (afin de passer la barre fatidique de 3% pour le remboursement des frais) ces quatre « partenaires potentiels » se sont TOUS présentés seuls. Parfois même en se divisant eux-mêmes en deux !

            Résultat : Ils sont allés rejoindre la multitude des solitudes associatives. Tels nos ancêtres gaulois divisés en clans et en sous-clans se querellant pendant que César traçait le sillon de son destin. Effectivement, avec le record de 42 projets de listes et de 33 listes concrètement déposées au Ministères, nous assistons bien en direct à cette fameuse « archipellisation » de la France.

            .

            Conclusion : 

            25 listes vont obtenir bien moins de 1%.

            Au moins 10 à 12 seront bidons et n’auront pas de profession de foi envoyée aux électeurs. Certaines n’auront même pas de bulletin de vote (donc juste de l’esbroufe médiatique).

            Pathétique division, pagaille et cumul d’inefficacité. Rire amer. Quel gâchis.

            La mascotte « Gavroche » des « Bouledogues de la République » avait bien raison : Les petits partis sont aussi bêtement reptiliens que les gros.

            Ils ne comprendront donc jamais ; il n’y a rien à en tirer ; concombre des mers jusqu’au bout ; la chasse d’eau électorale prendra donc la décision à notre place.

            .

            Décision :

            Puisque personne ne semble vouloir parler de l’Europe,

            même sans liste, nous allons faire campagne pour la réforme de l’Europe !!!

            Nous allons poursuivre nos distributions de tracts.

            (cela tombe bien puisque les partis distribuent de plus en plus rarement)

            Plusieurs cartons sont encore en stock au local. Notamment le tract avec la carte de l’Europe et le verso « Gilet Jaune » imprimé... quatre mois avant les Gilets Jaunes ! Nous allons poursuivre nos réunions en restaurant ou dans les domiciles, sur le thème d’actualité : réforme des institutions européennes, à base d’agences fédérales protectrices des Nations.

            Et nous déclinerons sur une bonne moitié de notre programme qui concerne aussi bien la France que l’Europe (notamment concernant l’urgente régulation du système bancaire dangereusement engagé dans l’immense bulle spéculative des produits « dérivés ».

            A+

            Cordialement.


            • REMY Ronald REMY Ronald 22 mai 00:16

              J’avais écrit le 6 Mai qu’une douzaine de listes parmi les 34 déposées seraient bidons et ne déposeraient pas de profession de foi.

              En fait, dans l’enveloppe légale reçue le 21 Mai, Il s’avère que 22 listes n’ont pas envoyé leurs professions de foi !!!

              Seules 12 listes ont transmis cet indispensable document aux électeurs :

              Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière)

              Ian Brossat (Parti Communiste)

              Manon Aubry (France Insoumise)

              Benoit Hamon (scission PS)

              Raphaël Glucksmann (Parti Socialiste)

              Yannick Jadot (Les verts)

              Nathalie Loiseau (En Marche)

              Jean-christophe Lagarde (UDI)

              François-xavier Bellamy (Parti Républicain)

              Nicolas Dupont-Aignan (Debout La France)

              Jordan Bardella (Rassemblement National)

              François Asselineau (UPR Frexit)

              Si on regarde les nombreux panneaux d’affichage sans affiches, on découvre que les « partenaires potentiels » se sont donc présentés divisés, certains éclatés, et TOUS sans faire de véritable campagne. La caution bancaire de Jean-Marc Governatori à l’une des listes jaunes menée par le chanteur Francis Lalane était-elle une manipulation politique (une de plus) pour briser la tentative d’Alliance avec plusieurs courants Gilets Jaunes ?

              Le résultat psychologique et politique de ce refus d’unité (pour satisfaire des égos et querelles de pouvoir) va avoir de lourde conséquences « dégagistes » au sein des divers groupes militants dévoués et floués.

              .

              Cependant, des points très positifs ont émergé de cette mini-campagne :

              Une cascade de « mea culpa » de nombre de personnalités politiques sur la médiocre gestion européenne depuis 30 ans (Daniel Cohn Bendit a été remarquable sur ce point). Résultat : pas une seule liste n’a souhaité conserver les institutions européennes en l’état.

              La mauvaise gestion des ENArques de droite et de gauche a été massivement reconnue. Au point qu’Emmanuel Macron a même décidé de dissoudre l’ENA, malgré les cours de gestion économique instaurés par l’ex directrice de l’ENA Nathalie Loiseau en 2016-2017. Nous aurions préféré un encadrement éthique du fameux « pantouflage », système ayant quasi institutionnalisé une corruption généralisée au plus haut sommet des entreprises et de l’Etat (d’où le très mauvais classement de la France au sein de l’OCDE pour la corruption).

              Marine Le Pen ne parle plus de quitter l’Europe et l’Euro. Elle récupère même très sagement notre bon vieux slogan d’Europe des Nations. Idem pour Dupont-Aignan.

              Emmanuel Macron a aussi rejoint tout aussi sagement notre ligne politique « En marge » avec une future Europe à géométrie variable, à la carte, avec une traité de Maastricht refondé autour d’un nombre plus petit de pays.

              Bien que trop courte et trop superficielle (nos 14 gros dossiers dont certains explosifs n’ont jamais été abordés par les partis et les médias), cette campagne aura vu un basculement complet de l’approche européenne par l’ensemble de la classe politique française.

              Reste à trouver les alliances avec d’autres pays pour entamer d’urgentes réformes, notamment au sein du système bancaire européen, et gagner peut-être la course contre la montre face à la menace d’implosion de l’énorme bulle spéculative sur les produits « dérivés »*

              .

              (*) Un volume équivalent à plusieurs fois le PIB ! (3 à 5 fois le PIB français, 28 fois le PIB de la « vertueuse » Allemagne dont la Deutsche Bank, 4eme banque mondiale, supportant 17 fois le PIB en bulle spéculative « dérivés », est au bord de la faillite / chiffre enfin confirmé, notamment par le journal l’Express du 3 Mai 2019). La prochaine crise dans moins de deux ans, sera donc X fois plus forte que celle des « subprimes », avec des situations budgétaires étatiques européennes devenues exsangues à cause des conséquences de celle de 2008...

              Voir détails chiffrés dans l’atelier au sein d’« En Marge » ou dans le précédent l’article La grande crise approche.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès