• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 30 ans après le 10 mai 1981 : Ce que la Gauche française ne commémorera (...)

30 ans après le 10 mai 1981 : Ce que la Gauche française ne commémorera pas

Ce 10 mai 2011 a été l’occasion, pour une partie de la gauche française, de célébrer le trentième anniversaire de l’élection de François Mitterrand à l’Élysée.

Le bilan de Mitterrand est pourtant peu reluisant : outre que les mesures sociales qu’il avait mises en œuvre lors de son élection ont été remises en cause depuis lors, du moins pour la plupart d’entre elles (les privatisations massives succédant aux nationalisations par exemple), il faut rappeler ici que François Mitterrand a commis de nombreuses erreurs tragiques tout au long de sa carrière.

 

1°) UN BILAN PEU RELUISANT

Sans être exhaustif, citons :

  • - son passé pétainiste (décoré de la francique n°2202 en avril 1943)
  • - son faux attentat de l’avenue de l’Observatoire
  • - l’affaire des Irlandais de Vincennes,
  • - les milliers d’écoutes téléphoniques,
  • - ses amitiés scandaleuses (avec Bernard Tapie, René Bousquet, organisateur de la « Rafle du Vel d’Hiv »,etc.),
  • - les étranges morts par crises cardiaques ou par suicide de « ses amis »,
  • - ses mensonges sur sa santé,
  • - son absence de vision de l’histoire et de flair des événements (il se félicita de la tentative de Coup d’état en URSS, il refusa de recevoir Boris Eltsine alors membre de l’opposition en URSS, etc…)
  • - sa volonté de créer une extrême droite puissante afin de salir toute idée de patriotisme et de neutraliser toute résistance à l’européisme (il demanda aux media de promouvoir le FN, il relançait dans un but uniquement polémique la question du vote des étrangers à quelques jours de chaque nouvelle élection, etc.)
  • - son népotisme (il plaça de nombreux membres de sa famille ainsi que des maîtresses à des postes de responsabilités)
  • - la multiplication des « affaires » (Crédit Lyonnais, Frégates de Taïwan, Société Générale)
  • - l’explosion du Rainbow Warrior
  • - etc.

 

2°) UNE INDÉCENTE FOIRE D’EMPOIGNE POUR CAPTER L’HÉRITAGE

En dépit de ce bilan peu reluisant, l’époque Mitterrand apparaît néanmoins comme moins désastreuse que celle à laquelle nous vivons. C’est pourquoi ce 10 mai 2011 a été aussi l’occasion d’une véritable foire d’empoigne entre les prétendants à l’investiture socialiste pour l’élection présidentielle de 2012. C’est à qui sera le détenteur de la « Vraie Croix mitterrandiste ».

Résumons les péripéties de cette farce indécente :

a) – C’est Hollande qui « se rapproche le plus de François Mitterrand »

Chaque camp s’envoie à la tête son lot de sondages bidons : ainsi, pour le Nouvel Observateur, qui fait état de deux sondages (TNS Sofres, BVA) publiés hier 9 mai, c’est François Hollande qui serait, pour les Français, le leader socialiste qui « se rapproche le plus » de François Mitterrand. Il ferait mieux que Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry, ses rivaux potentiels pour la primaire PS.

Notons que ces pseudo « sondages » ont été « réalisés les 3 et 4 mai par téléphone auprès d’un échantillon de 975 personnes représentatif de l’ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus ». 975 personnes par téléphone, cela fait 2 fois moins de personnes interrogées que le sondage en ligne de la Fondation Fondapol sur le sentiment des Français vis-à-vis de l’Europe (cf. notre article : http://www.u-p-r.fr/actualite/europe/bilan-du-9-mai-2011-journee-de-leurope-journee-du-mensonge-et-des-faux-sondages).

b) – Non ! C’est Strauss-Kahn qui « est l’héritier le plus fidèle de François Mitterrand »

Que nenni ! Selon un sondage Ifop publié ce mardi 10 mai par France Soir, ce serait Dominique Strauss-Kahn qui apparaîtrait à nos concitoyens comme « l’héritier le plus fidèle » de François Mitterrand, devant François Hollande et Lionel Jospin.

Une enquête dont la scientificité ne fait bien sûr pas plus de doute que la précédente puisqu’il s’est agi d’une « enquête réalisée par questionnaire auto-administré en ligne sur un échantillon de 1.042 personnes âgées de 18 ans et plus »

28 avril 2011 : Dominique Strauss-Kahn et son épouse Anne Sinclair s'apprêtent à monter dans la Porsche Panamera de "fonction" de Ramzi Khiroun, porte-parole de Lagardère et conseiller du probable candidat socialiste

c) – Pas du tout ! C’est Ségolène Royal « Le vrai successeur de François Mitterrand »

Ces sondages laissent de marbre d’autres caciques qui en pincent quant à eux pour Mlle Royal. « Le vrai successeur de François Mitterrand s’appelle Ségolène Royal », a ainsi lancé l’homme d’affaires milliardaire et mécène Pierre Bergé (actionnaire du Monde), venu s’exprimer à la tribune de « l’université populaire » « Désirs d’avenir » avant-hier 8 mai.

Il faut « faire pousser de nouvelles branches sur l’arbre de la démocratie, dans le droit fil de la victoire de François Mitterrand (…) que nous fêtons aujourd’hui, et c’est tout naturel, autour de Ségolène Royal », a ajouté Charles Fiterman, un des ministres communistes du gouvernement Mauroy (1981-1984).

8 mai 2011 : Ségolène Royal tente aussi une captation d'héritage sur François Mitterrand, dans une forêt de drapeaux tricolores à faire pâlir de jalousie le FN

d) Aubry entend « s’inspirer de la méthode » de François Mitterrand

Quant à Martine Aubry, elle n’a pas voulu manquer l’occasion de tenter de s’approprier aussi les reliques du défunt. Lors d’une ouverture au grand public du siège du PS à l’occasion de l’anniversaire du 10 mai 1981, la première secrétaire du PS a lancé :

« La France a besoin de se retrouver, de retrouver ses valeurs. Mitterrand lorsqu’il a été élu, son souci a été de réconcilier la France avec elle-même. […] On ne va pas dupliquer ce qui s’est fait mais on va s’inspirer de la méthode, de la mobilisation d’un homme qui incarnait vraiment la France et qui est entré à l’Elysée – on ne peut pas en dire autant aujourd’hui – d’un homme qui n’a jamais oublié ses valeurs et qui les a défendues ».

Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste (PS), face à la reproduction de la Une d'un journal du 11 mai 1981, annonçant la victoire de François Mitterrand à l'occasion des commémorations du 10 mai 2011.

3°) CE QUE LA GAUCHE NE COMMÉMORERA PAS

En tentant de s’accaparer l’héritage de Mitterrand, les responsables du PS ne tisonnent pas seulement de vieux souvenirs dans l’espoir sordide d’en tirer un profit personnel.

Ils espèrent sans doute aussi leurrer les Français – et se leurrer eux-mêmes – sur le désastre historique dans lequel la France a sombré au cours des 30 dernières années. Car on sent bien que le cœur n’y est plus. Tous ces responsables du PS commémorent une époque qu’ils ont très largement contribué à détruire, celle où le vote des Français avait du sens, où les élections pouvaient changer réellement les politiques suivies, bref l’époque d’avant le traité de Maastricht et des traités ultérieurs, lorsque la France était encore à peu près maîtresse de son destin.

C’est là le grand non-dit de ces commémorations. Cette époque n’est plus parce que François Mitterrand a été l’apôtre de la construction européenne. Il a été le chantre du déclin de la France, le promoteur de l’euro et du traité de Maastricht. En bref, le fossoyeur de notre démocratie, en parfaite connivence avec les responsables de la droite RPR-UDF.

En ce 10 mai 2011, on remarquera d’ailleurs à quel point les dignitaires du PS se sont tous faits pathétiquement discrets sur ces choix européistes calamiteux. Ils ont approuvé et soutenu ces choix. Ils savent confusément qu’ils mènent la France à l’autodestruction. Mais ils ne peuvent pas les renier car ils collent désormais à leurs destins respectifs comme la tunique de Nessus.

Négocié puis signé, le 7 février 1992, par François Mitterrand (président de la République), Roland Dumas (ministre des affaires étrangères) et Pierre Bérégovoy (ministre des finances), le Traité de Mastricht colle à la peau des socialistes comme la tunique de Nessus.

 

CONCLUSION : L’OMERTA GÉNÉRALE SUR LE TESTAMENT POLITIQUE DE MITTERRAND

Enfin, il est une dernière chose, essentielle, que les responsables du PS ne commémoreront pas , pas plus que ne le feront les responsables des autres partis de droite et de gauche. C’est le remords tardif qui saisit François Mitterrand au seuil de la mort dans les toutes dernières semaines de 1995. Il livra en effet son testament politique aux Français, en se confiant ainsi au journaliste Georges-Marc Benamou :

« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique.

Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment.

Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde…

C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! »

Source : LE DERNIER MITTERRAND, de Georges-Marc BENAMOU – Date de publication : 27/1/1997 – Editeur : Plon – Omnibus

Quelques jours avant de mourir, Mitterrand livrait ainsi le secret ultime de ce qu’il avait découvert après 14 années passées à l’Élysée. Taraudé par le remords, il comprenait enfin, au seuil de la mort, que la construction dite « européenne » n’était en réalité qu’une « guerre inconnue » menée par les Américains contre la France, dans le cadre plus global d’une volonté de « pouvoir sans partage sur le monde ».

Dans toute démocratie normalement constituée, un testament politique aussi extraordinaire fait par le chef d’Etat sortant aurait dû faire l’objet de très nombreux débats publics, de recherches journalistiques et universitaires, de programmes politiques rénovés.

Il n’en a rien été. À ce jour, l’UPR est et reste le seul mouvement politique français à avoir étudié de près ce testament politique, à en expliquer le sens aux Français et à en tirer la conclusion imparable : sous peine de succomber, la France doit sortir de l’ensemble des traités européens.


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Canine Canine 11 mai 2011 14:26

    Votre article manque de chiffre.
    Mitterand est arrivé dans un pays proche du plein emploi, et dont le budget était créditeur. 14 ans plus tard, un chomage à 10%, et une dette déjà pharaonique.


    • Valparaiso Valparaiso 11 mai 2011 16:21

      Canine, vous racontez n’importe quoi. On était déjà proche des 2 millions de chomeurs en mai 1981. La barre a été atteinte en septembre 1981 !
      Sous Giscard, qui s’est pris deux chocs pétroliers dans les dents, le chomage est passé d’environ 2.8% à 7.8%.
      Et le professeur Barre a certe contenu le déficit publique mais pas le chomage et l’inflation !
      Faut cesser de raconter n’importe quoi...


    • Canine Canine 12 mai 2011 01:07

      Ce n’est pas ce qu’indique ce graphique, trouvé facilement sur wikipédia :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Chomage-france-age-t2-09.png

      Chômage génral en 1981 : 6% (on considère qu’il y a plein emploi à partir de 5% de chômage)

      Chômage général en 1995, au départ de Tonton : oscillation entre 10% et 12%
      Soit le double.

      Et pour la dette, là aussi, en un clique sur wikipédia :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Dette_publique_france_%25_du_PIB.png

      En 1981, endettement de 5%
      En 1995, endettement de 35%
      Soit une augmentation de 700% (dette qui a continué a croitre depuis, mais dans une proportion moindre, bien que très importante quand même).

      Certes, j’aurais du sourcer mon propos tout de suite, mais vous auriez aussi pu le faire avant de prétendre que je racontais « n’importe quoi ».


    • Canine Canine 12 mai 2011 01:25

      Petite correction, la dette au moment de l’arrivée de Mitterand était de 20%, et de 50% au moment de son départ.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 mai 2011 13:06

      Le graphique montré est innaproprié puis qu’il ne parle pas du taux de chômage de la population mais du taux d’emploi par tranche d’âge.

      Regardez plutôt celui-ci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Chomage-france-bit-t2-2009-taux.svg

      L’ère Giscard n’est absolument pas un paradis du travailleur, puisque que le taux de chômage DOUBLE sous sa présidence.

      C’est ce qui est pénible avec Internet. Plus moyen de propagander en tout mauvaise foi de façon tranquille... :)


    • non667 11 mai 2011 14:57

      à françois qui ne répond pas !
      "À ce jour, l’UPR est et reste le seul mouvement politique français à avoir étudié de près ce testament politique, à en expliquer le sens aux Français et à en tirer la conclusion imparable : sous peine de succomber, la France doit sortir de l’ensemble des traités européens."

      l’upr découvre et dénonce timidement 30 ans après ce que le fn dénonce le plus violemment qu’il peut (quoi qu’il lui en coute !),seul et contre tous , depuis 30 ans !
      monsieur asselineau si vous étiez sincère vous seriez au fn mais vous n’êtes qu’ un traitre destiné a diviser /grignoter les voix nationalistes au profit des mondialo-capitalistes américains .


      • Gargantua 11 mai 2011 15:36

        Les anciens souvient très bien comment Mitte-au-rang la instrumentalisé le FN, il lui doit beaucoup.
        Un partie de petit conformiste au service du grand capital. Mitterrand est un homme fidéle dans ses amours obscures. Et Le Pen lui a rendue beaucoup de service, en réalité il est le premier Mitterrandien de France. C’est pour cela leur analyse politique et sociale du Fn n’est un attrape gogos.


      • La Botte secrète 11 mai 2011 15:56

        @non667

        On vous a déjà répondu 15/20 fois sur ça. Alors arrêtez de faire votre victime.

        Qu’est ce que le FN dénonce violemment ?

        La mainmise des USA sur la France ? Ah non il ne la dénonce jamais, il préfère reporter toute la responsabilité sur les immigrés.

        Jusqu’aux dernières nouvelles, le FN n’appelle toujours pas à sortir de l’UE.

        Et puis le FN a été lancé par Mitterrand avec deux résultats concrets : scission de la droite, diabolisation d’idées patriotiques.

        Quand vous aurez un programme clair et cohérent et que vous arrêterez de jouer aux victimes, on pourra commencer à vous prendre au sérieux.


      • John Foster 11 mai 2011 15:58

        C’est d’ailleurs pour cette raison que le FN est propulsé sur le devant des médias alors que l’UPR en est interdit et que tout est fait pour lui barrer la route.


        Soyons sérieux cinq minutes. 75% minimum des français ne pourront jamais voter FN. Quand bien même il proposerait une journée nationale du bisou et de remplacer la Marseillaise par le générique de l’ile aux enfants, rien que le nom « FN » provoque un rejet vicéral de la part des trois quarts des français. Que cela soit juste ou injuste, c’est comme cela, c’est un fait.
        Et c’est là que l’on voit que le travail a été sacrément bien fait de la part de Mitterrand et de ses comparses.

        De l’autre côté, l’UPR est lui en train de réussir son pari puisqu’il réunit des français de tous bords politiques. Il suffit d’aller voir leur page Facebook pour s’en convaincre. Si Asselineau a ses 500 signatures, et qu’il a donc son temps d’antenne légal, il pourrait bien y avoir de très grosses surprises.

      • non667 11 mai 2011 19:46

        à gargantua
        Et Le Pen lui a rendue beaucoup de service, en réalité il est le premier Mitterrandien de France.

        c’est ça 1+1=3 ! je ne suis pas gargantua pour avaler ça !!!! smiley


      • non667 11 mai 2011 21:43

        à la botte secrète
         smiley smiley smiley smiley je vois que j’ai placé’ un uppercut !
        quand on me dit que 1+1=3 je ne répond pas je laisse celui qui le dit à son ridicule !
        ça ne marche plus ! même les cocos (comme moi ) élevés à l’huma et à la cgt n’y croient plus et font les bataillons du fn  !


      • non667 11 mai 2011 21:47

        à john foster
        Soyons sérieux cinq minutes. 75% minimum des français ne pourront jamais voter FN.

        Soyons sérieux cinq minutes. 95% minimum des français ne pourront jamais voter asselineau ! smileysmileysmileysmiley.
        rendez vous en 2012 !


      • John Foster 12 mai 2011 00:01

        @non667, ah bon ? et pourquoi cela ? Parce qu’il n’a aucune exposition médiatique au contraire de MLP. Et si vous vous demandiez pourquoi ?

        Je vous ai fourni des arguments, des faits.
        Vous me repondez par des smileys. Je vois le genre de personne a qui j’ai à faire. Ou alors, j’ai touché la oú ca fait mal...


      • Claude Hubert rony 12 mai 2011 08:25

        Amusant de voir « les » extrêmes droites se déchirer ! ! !


      • La Botte secrète 12 mai 2011 09:33

        En quoi l’UPR est-elle une extrême Monsieur ?

        @non667 : votre argumentation est en tout point lamentable.


      • non667 12 mai 2011 15:24

        à botte
        @non667 : votre argumentation est en tout point lamentable.

        justement je n’argumentais pas !! je réagissais ainsi :
        quand on me dit que 1+1=3 je ne répond pas je laisse celui qui le dit à son ridicule !
        les mots ont un sens !
        je vous excuse :sans doute vous avez appris à lire par la méthode globale ! smiley smiley smiley

        dito pour john et gargantua 

         j’ajoute pour asselineau 

        2012
        2°tour
        dsk/marine
        mondialisme /nationalisme
        asselineau -----> dsk ou abstention (=dsk )
        le masque tombera !!!!!
        peut être que vos oeillères aussi !


      • La Botte secrète 13 mai 2011 09:23

        En quoi s’abstenir = DSK ?

        Z’êtes vraiment au ras des paquerettes mon pauvre.


      • manusan 11 mai 2011 16:11

        "Je fais don de ma personne au maréchal Pétain comme il a fait don de la sienne à la France.
        Je m’engage à servir ses disciplines et à rester fidèle à sa personne et à son oeuvre."
        1943 - François Mitterrand.

        http://www.fil-info-france.com/actualites-monde/mitterrand-petain-photo.htm


        • Danielle2 11 mai 2011 17:20

          tout le monde était péténiste à l’époque, puis FM a fondé un réseau de résistance, cet article n’est qu’un tissu de mensonges, de contre-vérités, d’affabulations et d’interprétations fantaisistes, fait pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, il frise ladiffamation !! c’est honteux,
          Mitterrand vaut beaucoup mieux que tous les autres présidents, et surtout que celui en place, qui se sert sous votre nez, alors que vous le badez !!


        • Gargantua 11 mai 2011 18:31

          C’est pourquoi qu’il a garder une amitié inoxydable avec René Bousquet et consorts , sans les travaux de certains journalistes aujourd’hui, ce serait l’hommage à un Saint homme, grand bourgeois devant l’éternel.
           


        • Yvance77 11 mai 2011 16:26

          Salut,

          C’est clair qu’il y a de l’ombre dans la période de Mitterand, et pas qu’un peu !

          Mai,s ce qui est certain est, que de toutes les années que compte la V eme République, c’est certainement sous ce président que nous avions eu le plus de liberté.

          Et, c’est sous Pipole 1er que l’on nous les confisque, pour instaurer un régime non démocratique et, là aussi, le pire de tous ceux qui avèrent les commandes à droite.

          Au final, les années Mitterand furent presque douces en comparaison (quand bien même des moments chauds existèrent)

          2012 surtout ne vous trompez pas... tout sauf Sarkozy (& DSK)


          • sissa 7 août 2011 21:29

            @calmos
            Loin de moi de défendre Mitterrand que je considère comme un escroc et dont le bilan me parait largement négatif, mais il faudrait arrêter d’oublier la responsabilité des gouvernements de droite dans la situation actuelle. La dette n’a pas moins augmenté avec eux qu’avec la gauche :
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Dette_publique_France_1978-2010.png
            Quant au coup des « autres pays européens », c’est ce que racontaient il y a 4 ans un certain nombre de gens qui pensaient alors aux « miracles » économiques espagnols ou irlandais...


          • ELCHETORIX 11 mai 2011 16:29

            Excellent article l’auteur qui montre bien la supercherie de ce parti le PS évoquant avec nostalgie « l’ère » du « Mitteux » , oui FM n’a jamais représenté le vrai socialisme- de la francisque au traité de Maastrich , il nous aura manipulé jusqu’à plus soif - car en 1981 son élection nous avait espérer en un vrai changement de société plus juste , mais non ce fut tout le contraire puisque le début de la trahison de souveraineté de notre état ;
            Si à cette époque , il y avait eu l’internet j’aurais appris que FM avait été décoré de la francisque , jamais je n’aurais voté pour cet opportuniste comme les « éléphants » de ce PS actuel qui n’aspirent qu’aux privilèges du pouvoir .
            En résumé , les dirigeants de ce parti n’ont rien de gauche , encore moins de représenter la classe laborieuse , en un mot ils n’ont rien de social , rien que leurs égos et le pouvoir qui les intéressent , ce sont donc des manipulateurs et des usurpateurs !
            Une démocratie , par le peuple et pour le peuple - il faut donc une 6ème république avec une constituante et renouveler de fond en comble les institutions , les représentants de l’ensemble des citoyens et leurs statuts de mandant de la République - un changement rapide sinon légalement ou par un soulèvement populaire est à créer dans les meilleurs délais .
            Merci l’auteur pour votre billet , dommage que vous êtes ostracisé par les médias assujettis aux importants de l’oligarchie actuelle .
            RA .


            • Danielle2 11 mai 2011 17:22

              je parie que tu votes FN !!!


            • ELCHETORIX 11 mai 2011 17:38

              ça y est maintenant je passe pour un frontiste après avoir été traité d’Islamo-gauchiste i tutti quanti !
              Eh non , très chèr(e) , j’ai toujours été d’idéologie pro-soviétique , disons proche du CHE , non je ne renie pas mes valeurs , disons que pour contrer les mondialistes , je suis pour un front patriotique ne t’en déplaise , je RESISTE à l’EMPIRE des oligarque du système capitaliste ultralibéral et fasciste économique et financier des corporations financières apatrides tout comme les sociétés transnationales et multinationales .
              Je suis même pour le chaos pour détruire ce système économique capitaliste financier et économique et ce même à mon âge avancé , alors content(e) ?
              Y que viva CHAVEZ !
              RA .
              .


            • Mohad Dib Mohad Dib 11 mai 2011 18:14

              y que viva la revolución...

              amistosamente de la irlanda.


            • ELCHETORIX 11 mai 2011 19:06

              Muchas gracias amigo de la Irlanda !
              Y que tal ?
              Haora que se comiensa la révoluccion en el spirito !
              Como no , y que si ,viva CUBA y el VENEZUELA y tanbièn l’IRAN !
              Que se vayan todos , les hypocrites  !
              RA .


            • Gui Hottine Gui Hottine 11 mai 2011 19:19

              Sacré ELCHETRIX. Un peu barjo, mais il me semble que nous partageons certaines valeurs.


              Vive l’être humain. C’est tout pour moi.

            • Madoff Madoff 12 mai 2011 10:04

              C’est lassant à force , dès qu’on analyse la situation en évoquant les termes de souveraineté , de perte de démocratie on est DIRECTEMENT classé FN ...

              Le propagande a bien fait le boulot ...


            • christian pène 11 mai 2011 16:34

              la gauche ne commémorera pas que Mitterrand n’a jamais été socialiste que pour commettre un hold-up sur la société française ; il ne sera pas commémoré non plus que Mitterrand n’y connissait rien en économie , et tout le fiasco enduré par la société française l’a été par la faute de Jacques ATTALI , conseiller très spécial de Mitterrand

              il ne sera pas commémoré les morts des septennats avec la disparition de R-P Pelat , de Grossouvre, du pasteur Doucet.....l’affaire Greenpeace , la manifestation monstre pour l’école libre en juin 1984....

              il ne sera pas rappelé que Mitterrand déjeuna avec François DALLE de l’Oréal au restaurant Charbonnel de Brantôme où ils cosignèrent le livre d’or


              • Danielle2 11 mai 2011 17:24

                on peut aussi parler de tous les scandales sous giscard et pompidou, des vrais ceux là, votre haine n’a d’égale que votre ignorance, et votre objectivité, je n’ai jamais été aussi heureuse que sous Mitterrand !!


              • Gargantua 11 mai 2011 18:03

                Aussi, ils méritent aussi un article, comme tous hommes politiques qui ne dit pas ce qui pensent et tiens à masqués ses actions. L’épée de Damoclès est valable pour tous hommes politiques.
                 Nous sonnes rendues à une époque où la politique ne peut plus êtres exerce sans un contre pouvoir puissant qui tempéré et sanctionne toute tentative de Césarisme, de collusion, d’opportunisme, et d’escroquerie des hommes qui on fait choix de servir l’intérêt de la Nation.
                Le fait n’est pas de mettre aux piloris les hommes politiques qui trainent des casseroles, c’est de les écartés de manières définitifs de tous pouvoirs, si ils ne veulent pas reconnaitre leurs erreurs, et ils refusent de les corrigées.
                C’est des mes motifs et intérêt que je porte à la politique.
                Le pouvoir doit devenir collégiale, et l’omnipotence et l’omniscience de nos hommes politiques doivent cesser.

                  


              • Dogen 11 mai 2011 17:58

                C’est article est un torchon, une insulte a l’intelligence du lecteur.

                Non comptant de taper a droite a gauche, sans veritable fil conducteur, au gre des interets politique de l’UPR, cet article se fonde en bonne partie sur des non sens et des deductions fort suspecte !

                L’UPR, partie de droite, doit bien evidemment chatier ses adversaires dans la courses a l’echalotte 2012, et donc l’ancetre qu’ils commemorent.
                L’article nous rappelle donc combien Francois Mitterrand a cruellement manque de sens de l’histoire concernant l’URSS.
                Nous sommes par la suite somme d’accorder tout notre credit au testament geo-politique de l’homme qui, on nous le rappelait quelques paragraphes plus haut, c’etait si lourdement trompe...
                C’est d’une logique insoutenable.

                Mais M. Asselineau ne va pas s’arreter en si bon chemin, car la malhonnetete intellectuelle peut-etre poussee d’avantage.

                Ainsi, de cette sitation :

                « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde…C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! »

                L’auteur tire cette conclusion :
                « Taraudé par le remords, il comprenait enfin, au seuil de la mort, que la construction dite « européenne » n’était en réalité qu’une « guerre inconnue » menée par les Américains contre la France »

                Franchement, c’est siderant…


                • Gargantua 11 mai 2011 18:16

                  Pauvre bonhomme, ouvre les yeux.


                • Dogen 11 mai 2011 18:32

                  Volontiers.
                  Mais sur quoi dois-je ouvrir les yeux exactement ?


                • ELCHETORIX 11 mai 2011 19:17

                  Ouvre les yeux sur le monde tel qu’il est avec près d’un milliard de terriens qui vivent en -dessous du seuil de pauvreté et des enfants qui meurent de maltrunition , un toutes les cinq minutes en statistiques - et ici pas mieux avec les SDF et autres travailleurs pauvres en précarité de l’emploi du logement de soins et tutti quanti !
                  Change le regard que te donne TF1 et tous les médias aux ordres de l’oligarchie !
                  T’as peur pour ton patrimoine , si tu en as de trop , il faudra partager « camarade ».
                  Et les caciques du PS et des autres partis favorables à cette économie marchande « ultralibérale » devront eux aussi partager leur patrimoine et baisser leurs revenus indécents en rapport à tous ceux qui survivent difficilement dans cette société inégalitaire , injuste donc en deux mots : inique et cynique .
                  Hasta la victoria siempre !
                  RA .


                • Dogen 11 mai 2011 19:43

                  Mais quel est le rapport avec mon poste exactement ?

                  Ou avez vous lu que je suis pro-europeen ? Pro-capitaliste ? Que je cautionne la misere du monde ? Que je souhaite sauvegarder mon capital ? Quel capital d’ailleurs ??

                  C’est assez incroyable de voir a quel point vous ne comprenez pas ce que vous lisez.

                  Je dis que l’auteur trouve comme justification ultime de ses opinions politiques, les dernieres paroles d’un homme qu’il conchie par ailleurs quelques lignes plus tot. Je trouve ce proceder visant a recuperer quelques bulletins de vote aupres d’un parti qui n’est pas le sien, lamentable.

                  Par ailleurs, l’auteur fait prononcer par Mitterrand, des regrets sincere concernant son role dans la construction europeenne, regret qu’il n’a probablement jamais eu... Ou en tout cas, regrets qui ne sont nullement exprimes par l’ancien president dans la citation qui est faite de l’ouverage de Benamou.

                  Apres, peut-etre trouvez-vous que l’on peut utiliser n’importe quel proceder de demonstration, malhonnete et fallacieux, pourvu qu’il serve les ideologies qui sont les votres. 

                  Ce n’est pas l’idee que je me fait de l’integrite.


                • John Foster 11 mai 2011 20:38

                  @Dogen : l’UPR parti de droite ?


                  Je serais curieux de savoir sur quels arguments concrets vous basez cette affirmation.
                  L’UPR est le seul parti de France à rassembler des français de tous bords. Contrairement à TOUS les autres partis, l’UPR n’a pas vocation à se maintenir au pouvoir.

                  Une fois élu (je sais que ça peut paraitre fou), il rendra sa souveraineté au peuple français pour qu’il puisse décider lui même de la direction à donner à la France en matière économique et sociale. Car pour le moment, nous sommes soumis au bon (mauvais) vouloir de Bruxelles.

                  Donc une fois que les français seront de nouveau maître de leur destiné, l’UPR (qui est une union rappelons le), n’aura plus de raison d’être.

                  Donc encore une fois, en quoi l’UPR est il de droite ?
                  S’il l’était, je peux vous dire que je ne les suiverais pas !

                • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 11 mai 2011 22:04

                  @Dogen

                  « C’est article est un torchon, une insulte a l’intelligence du lecteur. »

                  Puisque vous avez de la matière grise à revendre, apportez donc la contradiction historique à l’auteur parce que ce que votre argumentaire me paraît un peu fallacieux. ( et pitié, relisez vous parce que « sitation » entre autre, ça écorche la rétine )


                • Claude Hubert rony 12 mai 2011 08:36

                  @ J Foster

                  l’UPR pas de droite ? C’est à mourir de rire... Asselineau fut Villiériste, UMP et maintenant UPR...
                  mais vous avez le droit de vous tromper !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès