• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A ceux qui ne comprennent rien

A ceux qui ne comprennent rien

Difficile de gouverner un pays qui ne serait pas réformable, mais lui, Emmanuel Macron va s’y employer et va nous expliquer le pourquoi du comment qu’il est absolument nécessaire d’accepter les réformes pour que le pays aille mieux.

La méthode

M. Macron s’en va donc expliquer au retraité qui touche 1200 euros de pension par mois et aux fonctionnaires qu’ils doivent payer la CSG afin que les salariés du privé puissent percevoir une petite gratte à la fin du mois du fait de la baisse des cotisations salariales.

C’est une grande première. Jusqu’à présent, pour augmenter les salaires, c’était l’entreprise qui s’y collait. M. Macron, reprenant les recettes éculées de ses prédécesseurs invente un nouveau concept : la mutualisation des revenus entre les salariés actifs et les retraités. Dès qu’il s’agira désormais de favoriser l’une de ces deux catégories, c’est l’autre qui paiera. Simple, non ?

Derrière tout cela, il y a bien sûr le totem de la pauvre petite (ou grosse) entreprise qui croule sous les « charges » et à laquelle on ne peut décemment plus demander d’effort, et qu’il faut maintenir sous perfusion financière en permanence afin qu’elle daigne créer des emplois ou au moins en « sauver ». Le cynisme est de règle au Medef qui veut nous faire croire que toutes les entreprises se ressemblent et sont au fond du gouffre.

On sanctuarise l’entreprise et on essore encore un peu plus le salarié ou le retraité en espérant que l’emploi repartira et que le chômage baissera par la création d’auto entreprises , type Uber ou Déliveroo : on sait ce que cela donne : des travailleurs pauvres !

Nul doute que M. Macron sera aidé dans son entreprise de pédagogie par les médias et les économistes acquis au dogme.

Un bras d’honneur à 42 Milliards d’euros

C’est le chèque que Hollande, l’ancien patron de Macron, converti au libéralisme économique a donné aux entreprises au titre du pacte de responsabilité, du CICE,… persuadé que M. Gattaz, dans sa grande mansuétude aurait créé le million d’emplois promis sur le pin’s qu’il portait au revers de son veston, il y a cinq ans.

M. Macron qui était conseiller du Président quand le coup est parti a décidé de s’asseoir sur ce scandale et mieux encore de pérenniser le CICE en le transformant en baisse définitive de 6 % des « charges » salariales patronales.

Mais pour ces « créateurs de richesses », cela ne suffit pas puisque le CICE s’élève actuellement à 7% de la masse salariale et ils estiment « perdre » entre 5 et 7 Milliards. Nul doute que pour calmer ces indigents, on leur fera une petite fleur supplémentaire, comme par exemple baisser avant 2025 l’impôt sur les sociétés à 25 % ou adoucir le prélèvement provisoire sur les grandes entreprises.

…Sans compter la réforme à la hussarde du code du travail qui permettra de « fluidifier l’emploi », c’est-à-dire de le rendre plus précaire et plus flexible et de favoriser les licenciements à moindre coût.

…En attendant la réforme des retraites qui verra diminuer les pensions.

Aucune raison objective que l’emploi s’améliore en France avec ce type de rapport Etat/entreprises.

C’est donc cela, mais avec d’autres arguments, on s’en doute, que M. Macron nous expliquera que les réformes exigée par le Medef, sont incontournables.

Et l’emploi dans tout cela ?

Il va mal, merci. En 5 ans (de 2012 à 2017), il n’a pas évolué et il n’y a pas de raison que cela s’améliore puisque les milliards versés aux entreprises n’ont, selon les économistes les plus optimistes, créé que 100 000 emplois.

…Et puis le plein emploi serait une vrai calamité pour le Medef : les entreprises seraient obligées d’augmenter les salaires !

Où sont passés les milliards ? Soi-disant, dans un premier temps à reconstituer les marges des entreprises et dans un second temps à faire des bénéfices pour enfin permettre, peut-être, le cas échéant, d’investir. L’argent a donc été recyclé en interne et a servi à verser des dividendes aux actionnaires (en France, on verse davantage de dividendes qu’en Allemagne, cherchez l’erreur…) et à donner des stock-options aux cadres dirigeants qui mettent tout leur entrain dans la conduite de plans sociaux (Mme La Ministre Pénicaud lorsqu’elle était DRH chez Danone…).

Cela n’empêche pas les chiffres du chômage de toujours être aussi mauvais (cf Juillet).

Ou passe donc l’argent ? Un indice : M. Gattaz, le patron des patrons vient de signer une promesse d’achat pour un domaine viticole dans le Lubéron pour la somme modique de 11 Millions (source : Canard Enchaîné). Mais ce serait sans doute faire un mauvais procès au seul M. Gattaz, quand on sait que le nombre de Milliardaires et de Millionnaires augmente en France, alors que la situation sur le front de l’emploi continue de se dégrader.

Il faut encore faire des efforts !

C’est ce que M. Macron va nous expliquer pour essayer de nous faire accepter « les réformes » en cours, c’est-à-dire celle qui se traduisent par une dégradation de l’emploi, des salaires, des conditions d’emploi, des futures retraites mais qui conviennent si bien au patronat français rétrograde plus enclin à s’assoir sur sa cassette et à claquer son fric dans des dépenses de prestige qu’à faire marcher l’économie.

Avant d’accepter les yeux fermés la purge des bons Docteur Macron et Gattaz, rappelons-nous que les mesures de ces dernières années censées améliorer les choses et dont les effets se sont faits ressentir uniquement chez les actifs et les retraités (loi El Khomry ou bien fiscalisation de la majoration de pension pour les fonctionnaires ayant élevé trois enfants, par exemple), que les mesures prévues (suppression de la Taxe d’habitation ou des cotisations sociales des salariés) se traduirons immanquablement par des dégradations sur la protection sociale et sur les services publics locaux qu’il faudra désormais payer plus cher (cantines, crèches,…) et sur la vie associative locale (qui se verra privée par ailleurs de contrats aidés que M. Macron veut diminuer voire supprimer).

Avant d’intégrer le CICE de manière pérenne dans la baisse des charges des entreprises exigeons que les 40 Milliards déjà versés à ce titre se traduisent contractuellement par des résultats en matière d’embauche.

On ne peut plus continuer à donner des milliards sans contreparties écrites.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

164 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 27 août 13:58

    Je comprend quand même que les 430 millions d’€ que la France va prêter a l’Irak seront perdus d’avance car ils ne seront jamais remboursés le gouvernement le sait et l’Irak sait qu’elle ne remboursera jamais c’est déjà convenu entre les 2 , pas grave Macron remettra une couche sur les APL la CSG et autres car il a dans ses cartons tout plein d’idées pour pomper de l’oseille aux citoyens et si ça renâcle il a commandé pour 22 millions d’€ de matériel répressif , grenades , fumigènes et autres amuse gueules pour calmer ceux qui n’ont pas compris qu’il était le boss..... 


    • Alibaba007 Alibaba007 27 août 23:48

      @zygzornifle 


      Heureusement qu’il n’a pas inversé les dépenses... car 22 M€ pour l’Irak et 430 M€ de matériel répressif pour calmer ceux qui n’ont pas compris qu’il était le boss..... smiley


      Ahhhh pauvre France ! ... J’espère au moins que ça servira a vacciner les Français contre les oligarques et les politiciens corrompus mis au pouvoir par les merdias et la bêtise des veautants.

      Pour sortir de ce merdier : Prendre conscience de l’échec du système actuel, Abandonner les GOPE en sortant de l’UE par l’article 50 du TUE, Mettre en place une Constitution Citoyenne qui permettra une réelle démocratie. 

      puis : Rétablir l’état de droit qui permettra de reprendre le contrôle de la monnaie et le pouvoir sur les puissances financières et économiques... 

    • sirocco sirocco 28 août 01:13

      @zygzornifle

      Oui, mais il ne faudrait pas s’imaginer que ces 430 millions €, lâchés par Macron sur ordre de Washington, serviront à reconstruire les maisons des malheureux Irakiens pulvérisées par les bombardements américains, français, anglais...

      Ils seront plus probablement employés à favoriser la création d’un Kurdistan indépendant englobant les champs pétrolifères du nord du pays sur lesquels lorgnent depuis longtemps Israël et les USA.


    • Habana Habana 28 août 15:39

      @sirocco
      Pays qui sera reconstruit avec 0% de main d’oeuvre Française précisons le !


    • Fergus Fergus 27 août 14:28

      Bonjour, Michel

      Excellente analyse de la situation politique et des rapports de Macron à la population des travailleurs d’un côté - la main d’œuvre anonyme - et des patrons du Medef de l’autre - les amis qu’il convient d’obliger.

      J’ajoute que quand Macron affirme que « la France n’est pas réformable », il parle évidemment en pure « novlangue », dans le but de nous faire prendreles vessies pour des lanternes. Ce ne sont en effet pas les réformes que les Français rejettent, mais les contreréformes libérales visant à détricoter toujours plus le Droit du Travail pour répondre aux attentes de Gattaz et de ses amis. 


      • Michel DROUET Michel DROUET 27 août 19:07

        @Fergus
        Bonjour Fergus
        On peut effectivement être pour la réforme, à condition que tout le monde prenne sa part, ce qui est loin d’être le cas actuellement. On est actuellement en pleine escroquerie intellectuelle sur ce concept de réforme.


      • Ar zen Ar zen 27 août 19:37

        @Fergus
        Vous écrivez : « les contreréformes libérales visant à détricoter toujours plus le Droit du Travail pour répondre aux attentes de Gattaz et de ses amis. »


        Vous n’avez strictement aucune preuve de ce que vous écrivez. Où avez vous vu que « Gattaz et ses amis » voulaient ce genre de réformes ? Gattaz et ses amis ne sont pas contre ces réformes, en effet, mais ils n’en sont pas à l’origine. 

        Depuis le temps, vous avez certainement eu le temps de lire les GOPE pour la France, les conclusions du rapport Attali et le programme des Gracques. N’est-ce pas Fergus ?Qu’est-ce que vous en pensez ? 

        Gattaz et ses amis ou l’Union européenne, ses règlements, ses directives, ses GOPE ? Qui a le plus de poids selon vous ? 

      • Le421 Le421 27 août 20:26

        @Ar zen
        Vous n’avez strictement aucune preuve de ce que vous écrivez. Où avez vous vu que « Gattaz et ses amis » voulaient ce genre de réformes ? Gattaz et ses amis ne sont pas contre ces réformes, en effet, mais ils n’en sont pas à l’origine.

        Du coup Gattaz déprime et s’achète une masure pour la retraite...
        Le pauvre.

        https://www.challenges.fr/patrimoine/quand-le-patron-du-medef-s-offre-un-chateau-pour-11-millions-d-euros_494500

        Je trouve qu’il a une petite mine, en effet...


      • Croa Croa 27 août 22:35

        À Fergus « mais les contreréformes libérales visant à »
        *
        Tout simplement ses réformes plutôt (ainsi que l’a rappelé Mélenchon encore hier au soir à Marseille.)


      • Attilax Attilax 27 août 22:55

        @Croa

        Vous croyez vraiment que ce sont les siennes ? Soyons serieux, il fait ce que lui commandent les oligarques qui l’ont propulse au pouvoir, comme Flamby et Naboleon avant lui... Rien de nouveau, juste une acceleration dans les ’reformes’ passant par ordonnances.


      • Croa Croa 27 août 23:07

        À Attilax
        Non mais c’est pareil. C’est bien lui qui les porte et veut les faire aboutir.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 août 06:03

        @Croa
        Non, ces réformes sont l’application stricte des Traités européens :

        Celui de Maastricht, qui a introduit l’euro, impossible à dévaluer et qui a créé l’ Union européenne.
        Depuis les pouvoirs régaliens des Etats ont été transférés à des Instances non élues, comme la Commission européenne.
        La Commission est à l’initiative des lois et elle est chargée de les faire appliquer.
        C’est elle aussi qui élabore les programmes économiques des 28 pays. 


      • Michel DROUET Michel DROUET 28 août 07:19

        @Ar zen
        L’union européenne est un épouvantail bien pratique pour les partisans d’Asselineau et un faux-nez remarquable pour tous les Gattaz du Monde qui tirent les ficelles dans leur cénacles (Biderberg, Davos,...).
        Continuez bien à être les idiots utiles de ces véritables dirigeants du monde et de leurs complices installés à la tête des pays.


      • gogoRat gogoRat 28 août 16:16

        @Fergus

        Rhétorique à la mord-moi-le-noeud d’intello qui résonne comme une pantoufle
         (Autant attendre d’entendre raisonner les cloches !)

         « afin que les salariés du privé puissent percevoir une petite gratte à la fin du mois du fait de la baisse des cotisations salariales »

         Si jamais, ô miracle, la ficelle avait la chance de tirer cette ’petite gratte’, que se passerait-il très rapidement ?
         Les présumés ’employeurs’ argueraient que leurs salariés n’auront plus autant besoin de récompense ... et la ’loi de l’offre et de la demande’ qu’ils théorisent les conduiraient à un ’équilibre’ de salaires revus à la baisse !
         Bilan : le beurre et l’argent du beurre d’un côté, toujours le même, et pas de pot pour les crédules !


      • gogoRat gogoRat 28 août 16:34

         ... par contre, il est assez croustillant de constater les réactions de vierges effarouchées, relatées par l’actu du moment .

        ’ ... et sur la vie associative locale (qui se verra privée par ailleurs de contrats aidés que M. Macron veut diminuer voire supprimer) ...’

         Et nos statutaires (donc un peu plus ’égaux’ que les autres), en charges des petites têtes blondes du pays, de se plaindre de ne plus pouvoir être assistés par ces ’contrats aidés’ pour assumer les tâches qu’ils sont payés pour assumer, eux, sans que leur immuable immunité contre le chômage ne soit dépendante de ces incertains ’contrats aidés’ !


      • gogoRat gogoRat 28 août 16:53

        poings sur lazy =
        ---
        D’abord, ce point de vocabulaire :
        « privilège :
        * Dans la France de l’Ancien Régime, droit, avantage exclusif possédé par un individu ou un groupe par concession royale ou par droit de naissance.

        * Avantage particulier considéré comme conférant un droit, une faveur à quelqu’un, à un groupe : Le privilège de l’âge. »

         ( où est l’égalité en dignité, donc en droit ?)
        ---

         En gros, des privilégiés (seulement sur certains points du Droit français, il s’entend - pas question d’en faire une lutte des classes ...) réagissent non pas aux méfaits dont sont menacés l’ensemble de leurs frères ’du privé’, mais seulement à la perte d’un avantage réservé aux bénéficiaires de ceux qui facilitaient leur avantage !


      • Croa Croa 28 août 17:35

        À Fifi,
        Même réponse qu’à Attilax : C’est pareil !  E. Macron va les mettre en œuvre parce qu’il est pour, aussi parce que c’est la volonté de l’UE et le tout avec zèle parce que Macron aime l’Union dont la construction correspond à ses idées. Bref Macron est en harmonie avec l’UE. Pour lui il n’y a pas contrainte et il devance même l’UE sur certains points. 


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 août 19:24

        @Michel DROUET
        Un pays qui n’a plus de pouvoirs de décision est une colonie. De tous temps, et en tous lieux, la priorité pour les colonisés a été de récupérer leur indépendance et leur souveraineté.


      • gogoRat gogoRat 28 août 19:47

        @Croa
         Face à un gouvernement procédurièrement imposé par ses veautants qui, l’un autant que ses complices, ont la prétention de faire ’encore plus de pédagogie’ avec la ’détermination’ du kapo,
         il reste aux Français responsables à faire preuve de la détermination à signifier, par encore plus de pédagogie de l’exemple, que ’le travail malhonnête ôte toute dignité’ !


      • gogoRat gogoRat 28 août 20:05

        @gogoRat

         Mondanités jupitériennes ?

         Comment oublier ce passage :
        " [...] L’atmosphère, le style de vie qui plaît tant au démon est cette mondanité : vivre selon les valeurs- entre guillemets- du monde. Et ce gérant est un exemple de mondanité. L’un d’entre vous pourra dire : «  Mais, cet homme a fait ce que tout le monde fait ! Mais pas tout le monde, non ! Certains administrateurs, des administrateurs de société, des administrateurs publics , certains administrateurs du gouvernement, ils ne sont peut-être pas beaucoup, mais c’est un peu ce comportement du chemin le plus bref, le plus confortable pour gagner sa vie. » [...]"


      • gogoRat gogoRat 28 août 21:31

        ’assez croustillant de constater les réactions de vierges effarouchées’
         !!
         Pour preuve, lire le récent article : « au sujet des emplois aidés » ... et les ’réactions’ qui vont avec ! ...

         (Remarque au passage : encore une fois, ne pas confondre, ni amalgamer, une dénonciation de l’incohérence que constituent des statuts (par définition : droits différents) dans une prétendue ’égalité en droit’ ... avec un activisme ’anti-fonctionnaires’ et bien comprendre qu’une fonction publique et son fonctionnement ne nécessitent pas absolument cette incongruité !)


      • gogoRat gogoRat 28 août 21:56

         Inégalités en droit organisées et revendiquées par la Loi d’un pays qui ment donc effrontément lorsqu’il prétend défendre l’égalité en dignité, donc en droit, clamée par notre devise nationale :
        ’ liberté, égalité, fraternité’ !
         
         Et là le silence stupéfait (Du latin stupefieri (« être frappé d’étonnement, être stupéfié, être étonné ») composé de fieri et de la racine du verbe stupere (« être engourdi ») ou méprisant ne saurait tenir lieu de contre-argumentation !
         pas plus que la ficelle rhétorique, grosse comme une corde de pendu, qui, rassemblant toutes les lois d’un même pays, sous le terme ’La Loi’ voudrait faire croire aux gogos qu’il n’y aurait ’donc’ qu’une seule et même Loi pour tous !
         ( Facile en ce cas de prouver que n’importe quelle dictature pourrait par cette rhétorique fallacieuse, se persuader elle-même qu’elle applique la même Loi pour tout le monde : il suffirait de déclarer que la collection de ’une loi différente pour chacun en fonction de la tête du client’ est La même et unique Loi pour tous ! )

         


      • Yanleroc Yanleroc 29 août 00:03

        @Croas, 

        On pourrait même dire qu’ il a été fabriqué à dessein ! 
        Si l’ on se souvient qu’ il a été pressenti par les Faucons !

      • Gorg Gorg 27 août 14:41

        @Michel Drouet

         Merci pour cet article plein de lucidité... Les 58% d’abstentionnistes qui ont laissé LERM avoir une majorité écrasante à l’assemblée vont s’en mordre les doigts... L’heure est venue pour les petites gens (et la classe moyenne) de boire la potion amère qu’il a concoctée afin que les plus favorisés puissent se goberger...
         Ils vont comprendre que Macron c’est ça ... et ça...

        Bonne journée


        • Michel DROUET Michel DROUET 27 août 19:09

          @Gorg
          Paradoxalement, je pense que les 58 % d’abstentionnistes constituent une raison d’espérer, mais pour la prochaine fois...
          Bonne journée également.


        • Djam Djam 27 août 21:12

          @Michel DROUET

          M’enfin ?! Vous vivez dans quel monde Michel ? On se croirait revenu à l’épique où le pays était vraiment gouverné !! C’est fini, terminé ce temps là...on est entré depuis quelques courtes décennies dans une époque où les présidents managent des gouvernantes, lesquelles prennent leurs ordres ailleurs où un petit monde n’a jamais été élu par personne mais nommé par des « décideurs » (comprendre : des ultra riches qui peuvent influer gravement sur des économies nationales et sociales).

          Vous croyez que les 58 % d’abstentionnistes auraient modifié la donne ??? Vraiment vous croyez ça ?? Cela n’aurait rien changé sur le fond. On aurait peut-être eu un autre minuscule président mais de toute façon les peuples n’élisent personne, on leur impose un choix entre les deux mêmes issus des mêmes clubs privés.

          Tant que les peuples continueront à faire fonctionner la démocratie REPRÉSENTATIVE, ils éliront des représentants de privés mais jamais d l’intérêt commun. Cappicce ?


        • baldis30 27 août 21:26

          @Gorg

          bonsoir,
           Non les abstentionnistes ne sont pas des gens qui ont abandonné .. Pas du tout ...

          Il fallait au contraire avoir le courage de dire que choisir entre la peste et le choléra pouvait et devait être une attitude écartée, par l’abstention claire et responsable ! Autrement dit les envoyer sur les roses les uns et les autres ....

          La situation est, toutes proportions gardées, analogue à celle de 1943 avec ce qu’on appela les « attentistes » : «  ne sont plus vichyssistes... ne sont pas encore résistants »


        • Croa Croa 27 août 22:43

          À Gorg,
          Il y a même des encore plus cons qui ont carrément voté Macron ! Macron c’est du concret, on sait qu’il va vous enculer mais l’autre on ne sait pas donc ça fait peur. La certitude ne fait jamais peur aux français même si elle les mène à l’échafaud, c’est paradoxal mais c’est comme ça.


        • Gorg Gorg 27 août 23:38

          @baldis30

          "Il fallait au contraire avoir le courage de dire que choisir entre la peste et le choléra pouvait et devait être une attitude écartée, par l’abstention claire et responsable« 

           Ben non, botter en touche n’est en aucun cas une forme de courage, mais un renoncement...
          Il n’y a aucune prise en compte des abstentions des nuls et des blancs...D’ailleurs la plupart n’ont même pas eu le civisme de se déplacer pour mettre un bulletin blanc dans l’urne (quel grand courage)...
          LREM n’en a rien à faire et fera selon son bon plaisir avec son écrasante majorité (de 15% des inscrits)... C’est ça la réalité...
          Au 2e tour des législatives il fallait se déplacer et voter systématiquement contre LREM... Aujourd’hui l’assemblée serait différente et sans doute plus représentative des différents courants politiques....

           »La situation est, toutes proportions gardées, analogue à celle de 1943 avec ce qu’on appela les « attentistes » : « ne sont plus vichyssistes... ne sont pas encore résistants"

           Ceux dont vous parlez n’ont été que des résistants de la 25e heure... lorsque tout était déjà sur le point d’être plié... S’il y avait eu des vents mauvais ils seraient encore assis entre deux chaises.
           De plus, aujourd’hui la situation et les risques ne sont pas les mêmes... Alors...


        • Gorg Gorg 27 août 23:45

          @Croa

          « Il y a même des encore plus cons qui ont carrément voté Macron »

          Mais non, ils ne sont pas cons, ils ont votés pour leurs intérêts particuliers... Les cons sont ceux qui se sont abstenus car incapables de prendre une décision... Je parle du deuxième tour des législatives... L’élection législative est la plus importante des deux car si le président n’a pas la majorité, son rôle se limite à inaugurer les chrysanthèmes...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 août 06:17

          @Croa
          C’est pour faire peur aux électeurs que Mitterrand a poussé le FN dans les médias ! Or les médias savent très bien censurer aussi bien que propulser !


          L’UPR a subit 10 ans de censure médiatique, puis 15 jours de médias, (uniquement parce qu’Asselineau avait obtenu les 500 signatures), puis à nouveau le silence médiatique total !

          Avant Mitterrand, pendant 10 ans, le FN ne passait pas dans les médias, il faisait moins de 1% des suffrages. Après 1984, il a eu son rond de serviette dans tous les médias, et il a été présenté à chaque élection comme l’épouvantail à moineau, pour obliger les électeurs à voter « pour l’autre candidat ».

          Conclusions :
          1- Ce sont les médias qui font les résultats électoraux
          2- le FN fait partie intégrante du système.


        • bob14 bob14 27 août 14:42
          L’auteur pas con tant de mon commentaire !
          (On ne peut plus continuer à donner des milliards sans contreparties écrites).. ?
          faut plus faire de cadeaux mon bon..surtout à des mafieux !..mais ça c’est toujours pas dans votre tête, englué dans un système périmé !

          • Macondo Macondo 27 août 15:24

            "M. Macron s’en va donc expliquer au retraité qui touche 1200 euros de pension par mois et aux fonctionnaires qu’ils doivent payer la CSG afin que les salariés du privé puissent percevoir une petite gratte à la fin du mois du fait de la baisse des cotisations salariales« . Il ne prendra pas le temps d’expliquer aux Indépendants que c’est »même motif, même punition« , ces derniers ayant sauté de l’arbre vénéneux de l’emploi salarié ont bien compris depuis des lustres que leur statut »libertarien« les promettait aux sévices économiques républicains les plus raffinés (avec la fraternité pécuniaire, en tête de gondole des services rendus à cette Nation adorée, au point d’en priver leurs propres gosses de vacances depuis des piges, pour ne pas couper les vivres à ceux qui préfèrent nettement »le grattage". Donc pas grand chose d’alarmant, dans la splendeur de cette fin de mois d’Août passée sur Terre. Faites raccompagner ce Macron par mes gens, nous dînerons seul ce soir ...


            • Michel DROUET Michel DROUET 27 août 19:12

              @Macondo
              L’auto entreprenariat, ultime escroquerie...


            • Macondo Macondo 27 août 22:23

              @Michel DROUET
              S’il s’agissait d’auto-entreprenariat, ça serait de la rigolade, je parle bien d’Entreprise Individuelle (c’est comme Areva, Danone, ou Amazon, mais tout seul, sur les 20 étages de la tour de verre su siège parisien) ...


            • lloreen 27 août 15:34

              Il existe d’autres modèles sociaux dont celui qui consiste à créer l’abondance pour tous les contributeurs.
              http://stopmensonges.com/le-premier-village-ubuntu-va-demarrer-en-ontario-canada-dici-2-mois/


              • hervepasgrave hervepasgrave 27 août 21:23

                @lloreen

                • Bonsoir, bien qu’il soit trop tard et pour cause de force majeur.( La raison est basique. Je suis fatigué(! ?)
                • Mais je ne voudrais surtout pas laisser ton commentaire et exemple vierge.Cela serait irraisonnablement inhumain et irresponsable.Sans au moins te poser une question essentiel que tu n’entendras nul part et jamais.Ma raison ,je devrais même dire la raison c’est parce que ton exemple est un mauvais exemple . Alors Je vais te laisser réfléchir a ces deux choses.
                • Premièrement qu’avons nous comme choix ?
                • Le premier qui est d’être mis de force sous un pouvoir sans partage.La loi de la force et du pouvoir.
                • Le deuxième choix qui est de nous faire croire à un monde de partage et de soit disant collaborations,d’entre aide. ? Exemple la poussée de l’idée de la participation du peuple dans le règlement de nos vies.
                • Quel est le facteur commun dans ces deux supposé opposé ? Hum !
                • Je te dirais que le monde ne changera jamais sans résoudre ce problème majeur.
                  Je pourrais pour t’aider en te disant que tous les systèmes de pouvoir du pouvoir nobiliaire le communisme,en passant par la soit disant révolution Française et pour finir aujourd’hui par le capitalisme ne sont qu’une et unique chose ,basée sur le même fondement.Que ton exemple n’est qu’une nouvelle façon édulcoré et qui ne change rien dans ce qu’il y a de mauvais.Et que la seule solution , c’est la seule chose que tous les intellectuels et savants et politiciens ne soulèverons jamais car c’est la seule chose qui peut rendre le monde juste équitable.
                • Pour t’aider des mots :
                • Travail , récompense,statuts,positions. « le côté obscure »
                • travail ,résultats ,améliorations,paix « le bon côté »
                • Normalement tu devrais trouver en un seul mot la solution des maux du monde.
                • Tu commenceras la semaine d’une nouvelle manière en t’obligeant a t’extraie des idées et de la pollution des autres et faire face a la réalité pour trouver ?Si comme tu le laisse apparaitre tu est défenseur de l’amélioration du monde et de la justice,de la paix et d’une vie meilleur et universelle.
                • bien le bonjour chez toi et cestpasgrave,mais là il ne faut surtout pas écouter le « pasgrave ! »

              • lloreen 28 août 11:50

                @hervepasgrave

                Je n’ai pas de prise sur la réalité des autres, uniquement sur la mienne et je me suis limitée à montrer qu’il existe -contrairement à ce que soutiennent d’autres-, plein d’alternatives dont celle que j’ai citée en exemple. La dualité est un aspect des choses mais c’est laissé à la libre appréciation de chacun de s’y complaire ou non. S’améliorer soi-même est déjà un vaste programme, alors améliorer le monde...j’ai bien peur que ce soit illusoire. Le choix Ubuntu est celui qui avait été fait par des sociétés ancestrales et qui reste à mon avis le meilleur dans la mesure où ne laisse personne de côté.

                Il est évident que la situation actuelle en Occident (et ailleurs aussi dans de nombreuses parties du monde), résulte de la perte du sens des responsabilités individuelles, une dérive évitée dans le modèle Ubuntu. Cette réalité est larvée dans les sociétés occidentales en quête de sens car elle existe sous la forme du bénévolat puisque la plupart des gens comprennent bien l"hérésie du tout marchand.

                La vérité ne se trouve que par la quête intérieure et sans doute pas en s’accrochant à la dualité et aux apparences, je suis bien d’accord avec vous.


              • hervepasgrave hervepasgrave 28 août 13:23

                @lloreen

                • Bonjour, le hasard fait bien les choses contre toutes attentes ,alors regarde mon commentaire sur l’article ’l l’avènement de l’argent.L’encerclement du monde pour les gouverner tous" avant qu’il ne disparaisse.
                •  Et tu comprendras pourquoi ton exemple me parait-être mauvais.
                • Essayer je suis d’accord ,mais encore faut-il avoir une réflexion sur la chose avant de la partager ou pour la vendre.
                • Mais cestpasgrave !



              • lloreen 28 août 16:49

                @hervepasgrave
                « Essayer je suis d’accord ,mais encore faut-il avoir une réflexion sur la chose avant de la partager ou pour la vendre. »

                Cela fait bien longtemps que des alternatives sont disponibles ou des réflexions menées à bien pour introduire des monnaies fondantes. Peut-être avez-vous entendu parler de Silvio Gesell et du Chiemgauer.
                https://www.sortirdupetrole.com/consommation/405-freigeld-une-monnaie-locale-pour-lutter-efficacement-contre-les-crises-financieres

                Quant à l’argent, c’est un minerai. Actuellement, il n’y a plus que la « dette » et la solution serait de la renvoyer à l’expéditeur.
                 http://reseauinternational.net/il-faut-rendre-a-rothschild-ce-qui-appartient-a-rothschild-la-dette-et-aux-francais-leur-or/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires