• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A propos du programme de l’UPR

A propos du programme de l’UPR

A propos du programme de l'UPR, je ne vais faire que quelques remarques. Je n’ai regardé pour l’essentiel que les 27 titres des « engagements de l’UPR » mais ils sont déjà très significatifs. J’ai jeté quelques coups d’œil sur certains items sans en faire de lecture approfondie. En renvoyant le lecteur à mon précédent article, je rappelle que j’ai pour règle de ne pas m’occuper des programmes des candidats. Je ne crois à aucune promesse. C’est un gros effort de ma part d’avoir regardé les titres. Cela confine à une dérogation à ma règle.

Voici les 27 titres de ces engagements de l’UPR :

  1. Pouvoir d’achat pour tous (SMIC +24%)
  2. Charges patronales PME -50%
  3. +1 million d’emplois
  4. +27 milliards d’économie par an
  5. Fin de l’évasion fiscale et des délocalisations
  6. Fiscalité : soulager les classes moyennes
  7. Retour des services public
  8. Reconstruire l’école
  9. Culture : priorité patrimoine
  10. Investir dans la recherche
  11. Hôpital : +30 000 lits
  12. Retour aux libertés
  13. Le RIC et la démocratisation
  14. La relocalisation écologique
  15. Revenu des agriculteurs +25%
  16. Préserver l’identité nationale
  17. Famille : assurer l’avenir
  18. Garantir les retraites
  19. Plan handicap et autonomie
  20. +400 000 logements
  21. Outremer : +15 milliards
  22. Contrôler l’immigration
  23. Sécurité : renforcement police et justice
  24. Lutter vraiment contre le terrorisme
  25. L’internet libre et souverain
  26. La France et son armée
  27. Être une puissance d’équilibre

Une première observation s’impose : ce programme n’a absolument rien à voir avec le programme du CNR. J’en viens à me demander pourquoi les militants de l’UPR nous abreuvent de discours sur le programme du CNR.

Une seconde remarque s’impose au sujet de la 28ème proposition. François Asselineau donne comme garantie de la réalisation de ses promesses le fait qu’il propose le Frexit (sortie de l’UE, de l’OTAN… ). C’est un bon point car assurément les autres candidats ne peuvent promettre, quoi qu’ils en disent, que d’appliquer les directives réactionnaires de l’UE. Cependant ce n’est pas suffisant. Pour ma part, je donne une garantie bien supérieure. Je fais des propositions (voir ci-dessous) en invitant la classe ouvrière à se les approprier et j’ajoute : L’AGIMO vous promets que jamais les nantis, les exploiteurs n’accepteront de leur plein gré de vous céder cela. Il faudra vous mobiliser pour les contraindre. Ils ne céderont que lorsqu’ils auront peur de tout perdre. Souvenons-nous, à tout jamais, que les gilets jaunes ont obtenu en une nuit plus que les syndicats en 10 ans précisément quand les milliardaires ont pris peur. C’est la seule promesse que fait l’AGIMO.

Il est question, dans les engagements de l’UPR, d’améliorer le sort de certains et, puisqu’il faut équilibrer un budget, il est fort heureusement aussi question de faire rentrer du fric. Avant d’en discuter je vais rappeler la proposition de réforme des impôts que fait l’AGIMO.

Suppression de la CSG (ce n’est pas aux salariés d’être les plus taxés). Forte progressivité pour les impôts sur le revenu et sur la fortune. Pas de système par tranches. Un pourcentage du revenu global et de la fortune globale devra être perçu. Ce pourcentage sera d’autant plus élevé que le revenu ou la fortune seront élevés. Transparence totale avec publication possible des montants pour chaque personne de son revenu annuel, de sa fortune et de ses impôts. Plusieurs taux de TVA. Exemple : 0% pour les produits de première nécessité, 3% pour les produits de nécessité courante, 15% comme taux normal, 30% pour les produits de luxe, 50% pour les produits de grand luxe.

Cette proposition vise à réduire les inégalités sociales. Nous n’hésitons pas, contrairement à l’UPR, à dire qu’il s’agira d’une augmentation des impôts pour les plus riches et d’une nette diminution pour les plus pauvres. Nous ne craignons pas d’augmenter les impôts. Nous ne sommes pas des poujadistes. Nous défendons les travailleurs.

Avec cette simple proposition les « engagements » 1, 2, 5, 6 et 15 de l’UPR deviennent inutiles. Les engagements de l’UPR ont un caractère nettement poujadiste. Il s’agit de s’intéresser aux classes moyennes (point 6), aux agriculteurs (point 15), aux patrons des PME (point 2). Avec notre programme de défense de la classe ouvrière, nous sommes opposés à ce dernier point qui vise à supprimer des « charges patronales ». Nous connaissons ces discours sur les malheureux patrons qui croulent sous les charges. Ces « charges » ce sont les garanties des travailleurs : la sécurité sociale, les allocations familiales, le chômage… A tous les réactionnaires qui veulent s’y attaquer nous disons : ne touchez pas à ce que nos ainés ont gagné de hautes luttes.

Inutile de parler, avec notre proposition, de la fin de l’évasion fiscale (point 5). Nous avons donné la méthode : transparence totale. Il est grand temps que les exploiteurs, les capitalistes adoptent la morale des travailleurs : nous n’avons rien à cacher.

L’augmentation du SMIC (point 1) sera déjà largement acquise avec la suppression de la CSG dont l’UPR ne parle pas. Pourquoi ? La diminution de la TVA sur les produits de première nécessité et de nécessité courante y contribuera aussi. Il faudra sans doute aussi compléter ces premières mesures.

Passons au point 8 : « reconstruire l’école ». Pour notre part nous proposons l’adoption immédiate de la loi Savary. Nous savons très bien que François Asselineau faisait partie des « versaillais » notamment le 4 mars 1984. Il a bataillé pour empêcher cette loi de passer. Il défend l’école privée, la calotte… Nous nous doutons bien qu’il ne dit pas un seul mot de cette loi. Pourtant cette loi Savary, que nous proposons comme première réforme, est loin de reprendre ce qu’étaient les propositions du programme commun de la gauche. C’était un compromis que même l’UNAPEL et l’archevêque de Paris jugeaient à peu près acceptable.

Au point 12 (retour aux libertés), il ne parle que de la suppression du passe-sanitaire. Nous voulons l’abrogation de toutes les lois liberticides dont la liste devient trop longue pour que je la rappelle.

Il parle aussi de préserver l’identité nationale (point 16) et de contrôler l’immigration (point 21) mais il ne parle pas de supprimer les ignobles camps de rétention et ne fait aucune proposition pour que les migrants n’aient plus aucune raison d’essayer de passer en Angleterre.

Il parle (point 23) de renforcer la police et la justice mais il n’est pas question des amnisties que nous proposons et de la suppression des forces de polices compromises dans des exactions. Il ne propose aucune mesure pour que les travailleurs puissent se défendre eux-mêmes.

Aux points 26 et 27, il parle de l’armée et de « puissance d’équilibre » mais ne propose pas de rapatrier intégralement l’armée française sur le sol français.

On l’entend sans arrêt se plaindre de ne pas passer à la télé mais je n’ai pas vu de propositions pour améliorer les conditions de démocratie dans la gestion des médias. Ce serait pourtant le moment de parler du programme du CNR. De même, François Asselineau, comme beaucoup d’autres, dit qu’il soutient les gilets jaunes mais je ne vois aucune mesure qui aille dans ce sens.

Il est donc utile que je rappelle les quelques mesures, qui ne constituent pas un programme, mais que l’AGIMO propose, en attendant la mise en œuvre du Frexit. Je les ai présentées dans mon précédent article tout en développant la stratégie que nous proposons pour l’élection présidentielle et pour ce qui suivra. :

— Adoption de la loi Savary comme première réforme en faveur de la laïcité. Mitterrand avait refusé de faire adopter cette loi.

— Indemnisation des manifestants estropiés par la police.

— Amnistie de toutes les condamnations des manifestants et remboursement des amendes.

— Suppression des forces de police compromises dans les brutalités et remplacement par des brigades de sécurité formées avec des travailleurs volontaires sous l’autorité des représentants des travailleurs.

— Retrait immédiat de toutes les troupes françaises qui sont sur des territoires étrangers, en Afrique ou ailleurs, et rapatriement sur le sol français.

— Suppression des camps de rétention et adoption de lois sur l’immigration qui ne soient pas plus répressives que celles des anglais. Les migrants ne devraient pas chercher systématiquement à passer en Angleterre. Il faudra pour cela quitter l’espace Schengen.

— Réforme des impôts avec suppression de la CSG (ce n’est pas aux salariés d’être les plus taxés). Forte progressivité pour les impôts sur le revenu et sur la fortune. Pas de système par tranches. Un pourcentage du revenu global et de la fortune globale devra être perçu. Ce pourcentage sera d’autant plus élevé que le revenu ou la fortune seront élevés. Transparence totale avec publication possible des montants pour chaque personne de son revenu annuel, de sa fortune et de ses impôts. Plusieurs taux de TVA. Exemple : 0% pour les produits de première nécessité, 3% pour les produits de nécessité courante, 15% comme taux normal, 30% pour les produits de luxe, 50% pour les produits de grand luxe.

— Abrogation de toutes les lois liberticides notamment celles mises en place par Macron.

— Abrogation de toutes les dernières lois de régression sociale notamment celles sur les retraites.

— Nationalisation, sans indemnités ni rachats, de tous les médias (TV, radio, journaux, revues) qui sont dans les mains d’une dizaine de milliardaires. Mise en place de règles d’équité et de proportionnalité permettant que tous les courants politiques puissent s’exprimer dans de réelles conditions de démocratie sur tous les médias.

Le programme de l’UPR est assurément un programme gaulliste c’est-à-dire un programme correspondant à la demande de la fraction de la bourgeoise française qui est encore attachée à l’indépendance de la France par rapport aux USA. Cette politique est comparable à celle des péronistes en Argentine. Cela reste une politique réactionnaire.

L’AGIMO, contrairement à l'UPR, défend résolument les travailleurs. Le Frexit que nous proposons n’est pas celui d’un pan de la bourgeoisie. C’est le Frexit des internationalistes.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 19 février 11:42

    Dommage que il soit absent des merdias ....


    • Fergus Fergus 19 février 11:51

      Bonjour, zygzornifle

      Hors de la période d’égalité du temps de parole, les médias  et c’est assez logique invitent ceux qui ont une représentativité politique en nombre d’élus ou que les enquêtes placent à un niveau significativement haut.

      A cet égard, il est logique qu’Asselineau ne soit pas plus présent que Lassalle.

      A noter qu’en 2017, malgré l’égalité du temps de parole en fin de campagne et malgré sa présence au débat de 1er tour, Asselineau n’a jamais été capable de décoller (rappel : son score de 2017 a été de 0.92 %).


    • samy Levrai samy Levrai 19 février 12:07

      @Fergus
      L’honnêteté intellectuelle ne t’a jamais étouffé mais là tu plonges dans la fange.
      Macron et Zemmour avait/ a une représentation politique... ( ? ) c’’est pour cela qu’on en mangeait / mange tous les jours ? un programme politique , des resultats d’élections ?
      1% devrait valoir 1 % du temps de parole pourtant l’UPR n’a eu que 0% sur les medias les 5 dernières années ... tu ne t’en es pas rendu compte, l’aveugle ? 
      Asselineau à eu moins d’1% d’exposition médiatique en 2017, arrête de parler d’égalité de temps de parole, il a été aboli il y a deja quelque temps pour une soit disant « équité » ( qui fait que ceux qu’on entend tout le temps on les entend encore plus...et les autres encore moins ), tu n’as donc aucun amour propre pour te rouler de la sorte dans le caniveau ? es tu un idiot ou escroc, intellectuellement ? 


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 14:06

      @samy Levrai

      « L’honnêteté intellectuelle ne t’a jamais étouffé mais là tu plonges dans la fange »

      Tu es bien mal placé pour donner des leçons. J’attends toujours les excuses pour poursuivre la discussion.


    • samy Levrai samy Levrai 19 février 15:20

      @Jean Dugenêt
      Ah bon je manquerais d’honnêteté intellectuelle, tu aurais des exemples ou il s’agit de pure diffamation ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 15:38

      @samy Levrai


      Voilà des exemples de ton honnêteté :

      « tes analyses de positionnements politiques semblent elles aussi à la ramasse »
      « tu deviens neuneu sur tous les sujets que tu touches »

      « j’ai rarement vu de telle régression, est ce dû au temps et a ses ravages ? »


    • Fergus Fergus 19 février 15:52

      @ samy Levrai

      Tronquer un commentaire est manipulateur !
      J’ai écrit  et cela vaut pour Macron en 2017 ou Zemmour en 2022 « .... ou que les enquêtes placent à un niveau significativement haut » !
      Or, désolé, mais le fait est qu’Asselineau n’a jamais décollé dans aucune enquête depuis qu’il prêche pour sa paroisse.

      « arrête de parler d’égalité de temps de parole, il a été aboli il y a deja quelque temps pour une soit disant « équité » »
      Faux  !
      Le principe d’« équité » s’applique (sur les critères évoqués) depuis le 1er janvier.
      Mais en fin de campagne avant le premier tour, le retour à l’« égalité » subsiste. Cette année, il s’appliquera du 28 mars au 9 avril !

      Pour le reste, inutile de sortir les insultes. Ce n’est pas avec ce genre d’arguments que l’on peut espérer convaincre interlocuteur et lecteurs !!!


    • samy Levrai samy Levrai 19 février 16:29

      @Jean Dugenêt
      Nous ne donnons décidemment pas la même valeur aux mots.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 16:48

      @samy Levrai
      Il est temps que tu comprennes que les mots ont un sens.


    • samy Levrai samy Levrai 19 février 17:02

      @Jean Dugenêt
      Je suis plus proche du sens du dictionnaire en ce qui concerne honnêteté et/ou honnêteté intellectuelle et je ne crois manquer ni de l’un ni de l’autre . Je ne remets pas en cause la/les tiennes non plus puisque je m’adressais à Fergus pour son commentaire ).
      Je n’utilise pas de mots dont je ne connais pas le sens, non plus. 
      Qui donc qu’un ami te dira que tu es en train de te perdre et délirer ? Je ne reconnais pas Jean Dugenêt et n’aime pas le nouveau.


    • samy Levrai samy Levrai 19 février 17:07

      @samy Levrai
      qui d’autre


    • Captain Marlo Captain Marlo 19 février 19:57

      @ Fergus,

      invitent ceux qui ont une représentativité politique en nombre d’élus ou que les enquêtes placent à un niveau significativement haut.

      Merci du renseignement, j’ignorais que Macron s’était déjà présenté à des élections et qu’il avait des élus. On en apprend des choses en lisant vos commentaires...

      Macron a été médiatisé parce qu’il fait partie des Young leaders de Davos, comme Trudeau.

      Quant aux sondages, il sont de deux sortes, ceux qui seront publiés. Et ceux de Matignon que vous ne verrez jamais. Le Service d’information du gouvernement (SIG) a dévoilé les termes de l’appel d’offres remporté par six instituts de sondage, qui seront chargés d’abreuver l’exécutif d’enquêtes d’opinion.


    • Fergus Fergus 20 février 07:11

      Bonjour, Captain Marlo

      Les sondages auxquels vous faites allusion sont des sondages qualitatifs destinés à alimenter la stratégie de l’exécutif. Rien à voir avec les sondages d’intentions de vote commandés par les médias !

      Les sondages n’expliquent pas les fluctuations d’intérêt pour tel ou tel candidat, ne vous en déplaise. Ainsi Mélenchon qui a fait une excellente campagne en 2017 a vu son score évoluer de 8 points dans les deux derniers mois cette année-là. Vous ne ferez croire à personne que c’est grâce à l’influence de l’oligarchie que la candidat de La France Insoumise a été proche de la qualification !!! Dans le même temps, Hamon, très mauvais, est passé de 16 % à 6 %. Les Français ne sont pas les idiots manipulés que vous faites semblant de croire pour expliquer vos échecs récurrents.

      En fait, votre problème a toujours été le même, et je vous le dis depuis des années : même s’il est un bon théoricien (dans le genre monomaniaque), Asselineau est un très mauvais candidat, eu égard à son absence totale de charisme et à sa psychorigidité technocratique. Que les militants de l’UPR ne comprennent pas cela est stupéfiant. Il est vrai qu’Asselineau semble se comporter en despote au sein de ce micro-parti qu’il considère comme sa chose.

       


    • Captain Marlo Captain Marlo 20 février 09:08

      @Fergus
      ,Asselineau est un très mauvais candidat, eu égard à son absence totale de charisme et à sa psychorigidité technocratique.

      Vous préférez sans doute le jeune et fringant Macron, « spécialiste de l’enfumage », comme l’a expliqué le Directeur de la Banque Rothschild ?
      Et François Hollande, vous avez sans doute voté pour son charisme ?
      Les élections ne sont pas la fashion week.

      Justement, Asselineau est une source unique d’informations pour tous ceux qui se posent des questions sur l’Union européenne. Ce qui n’est pas votre cas. Pourtant, vous feriez bien d’écouter les conférences d’Asselineau, elles vous sortiraient de votre inculture de bon petit pro européen, le cerveau lessivé par la propagande.

      Si les milliardaires ont acheté les médias et si le CSA est muet comme une carpe, c’est que les résultats des élections sont proportionnels aux temps de passage dans les médias.

      Mélenchon a bénéficié en tous temps d’une large médiatisation. Ce qui est normal, il ne propose pas le Frexit, il est donc sans danger pour l’oligarchie.


    • Aristide Aristide 20 février 09:54

      @Fergus

      Quelques petites modifications de votre conclusion : 

      En fait, votre problème a toujours été le même, et je vous le dis depuis des années : même s’il est un bon théoricien (dans le genre monomaniaque), Mélenchon est un très mauvais candidat, eu égard à son ego démesuré et à son caractère colérique. Que les militants de LFI ne comprennent pas cela est stupéfiant. Il est vrai que Mélenchon se comporte en despote au sein de ce micro-parti qu’il considère comme sa chose.



    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 février 10:32

      @Aristide
      Bonjour et merci,
      Pour ma part, je suis d’accord avec les deux versions.


    • Fergus Fergus 20 février 12:46

      Bonjour, Aristide

       smiley
      « très mauvais » à propos de Mélenchon n’en est pas moins un tantinet excessif à propos d’un candidat qui, en 2017, a atteint 19,56 % des voix au 1er tour. Et JLM n’est pas « monomaniaque ». Pour le reste, plutôt d’accord avec le portrait.
      Rien à voir avec Asselineau et ses 0,92 %.


    • Aristide Aristide 20 février 12:59

      @Fergus

      je vous accorde que « très mauvais » est excessif, mais tout de même vous le fidèle des fidèles vous êtes prêt à changer de boutique et voter PCF à cause de son comportement !!!

      Pour monomaniaque je maintiens que son obsession du pouvoir et son égocentrisme est tout de même la raison essentielle de cet éparpillement insensé de la gauche.

      Qui peut croire, à part un « monomaniaque » que la gauche peut être au second tour dans les conditions actuelles. S’il n’en est pas le seul responsable, il est tout de même le détonateur, même le PCF n’a pu continuer à se contenter d’être ravalé au rang de supplétifs !!! 


    • yakafokon 20 février 17:39

      @Fergus
      Rétablissez l’anonymat des parrainage ( aboli par la racaille gouvernementale en 2017 ), et vous allez voir si des gens sérieux comme François Asselineau, vont rester à 1 % dans les sondages !
      C’est normal que personne ne le connaisse, puisque notre hauptsturmführer a donné des ordres à la kommandantur pour qu’il soit banni des media odieux-visuels.
      Seuls les réseaux sociaux, sur lesquels la censure de notre Reich n’a aucune prise, permettent de juger de ses qualités exceptionnelles !
      A mon avis, c’est le seul candidat qui puisse discuter d’égal à égal avec Joe Biden ou Vladimir Poutine, car lui, il veut retirer la France de l’O.T.A.N. ( article 13 de la Constitution européenne ) et de l’Union Européenne ( par l’article 50 ).
      Vous avez envie de vous faire trouer la peau en combattant l’armée russe en Ukraine, et tout ça pour défendre les nazis ukrainiens et les intérêts stratégiques des Etats-Unis, les semeurs de merde habituels ?
      Mais sortez-vous la tête du sable, merde !
      Laissez gagner Macron, et restez chez-vous ! Ce n’est pas la peine de vous déplacer, car le vote est déjà plié !
      Mais quand Macron devra céder la place, au bout de son 2ème mandat, il faudra sérieusement reparler du parrainage citoyen ( ce seront les électeurs qui choisiront de parrainer, et non les élus ).
      En attendant, lisez le programme de François Asselineau sur son site www.upr.fr et
      allez sur Wikipedia pour mieux le connaitre.
      Et ne vous fiez absolument pas aux extraits de son programme, tirés de leur contexte, que « ceux qui lui veulent du bien » vous mettent sous les yeux !
      Et pour la guerre que vous devrez faire au Donbass, vous avez le site de Christelle Néant, une journaliste française qui vit depuis plusieurs années à Donetsk, sous les obus des nazis ukrainiens www.donbass-insider.com


    • Ruut Ruut 21 février 16:59

      @Fergus
      Curieusement aligné sur la visibilité TV des candidats...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 21 février 18:07

      @yakafokon
      Vous proposez sans rire de faire en sorte que François Asselineau soit élu. Il ne sera même pas candidat et s’il l’était il ne dépasserait pas 1%. Il faudrait sans doute essayer une autre stratégie. Le comble c’est que je note un peu d’agressivité chez ceux qui ont lancé comme un défi le fait de critiquer son programme électoral. Résultat : ils trouvent insupportable que j’aie relevé leur défi.


    • Duke77 Duke77 21 février 19:32

      @Fergus
      C’est une blague ? Macron, avec le soutien de ses mécènes, a profité de 63 unes rien que dans la presse écrite avant le premier tour.
      Vous essayez vraiment de faire croire que la présence dans les medias avant la période de contrôle du temps de parole n’a aucun impact sur le succès d’un candidat ? Vous pensez que les idées répétées x fois ne finissent pas davantage par être acceptée que les idées inovantes ou à contre courant ?
      Et quid de l’attitude des journalistes qui prennent une posture amusée lorsque l’on parle de Frexit comme ils le faisaient pour le Brexit.

      Vous, vous ne travaillez pas dans la pub ! lol

      Interessez-vous aux neuroscience et au neuromarketing si vous ne comprenez spontanément qu’un Macron présenté comme le progrès politique et dont on vante des mérites qui n’existent pas (à part dilapider nos secrets stratégiques industriels avec Alstom ou vendre notre patrimoine, de quelles qualités a-t-il fait preuve ?) durant toute la période de pré-campagne a bénéficier d’un énorme coup de pouce par rapport à des candidats comme Asselineau dont on ne parle jamais sauf au dernier moment histoire de faire croire que ses propositions sont improbables !


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 21 février 20:55

      @Duke77

      C’est très bien ce discours à répétition venant de l’UPR : « C’est de la faute des médias ». Une des différences entre l’UPR et l’AGIMO c’est que pour notre part nous n’avons jamais compté sur les médias de la bourgeoisie pour nous faire de la publicité. S’ils le faisaient, nous nous poserions de sérieuses questions. Nous nous dirions : « Mais qu’est ce qui peut leur faire penser que nous sommes pourris au point de participer à leur soupe ? ». Ils nous prennent pour Mélenchon ou Hollande... Que se passe-t-il ?

      Seulement la différence c’est que le leader gaulliste d’un parti gaulliste ne raisonne pas comme nous. Il représente les intérêts d’une aile de la bourgeoisie : celle qui veut que la France garde son indépendance par rapport aux USA. Il estime que tous les partis de la bourgeoisie doivent avoir une part du gâteau médiatique et qu’il n’est pas normal qu’il en soit privé. Seulement, il faut qu’il s’y fasse : avec l’UE, les partisans du Frexit, représentants des bourgeois ou des travailleurs, n’auront jamais une part de ce gâteau.

      Mais puisque son programme c’est :

      1. Asselineau se fait élire président de la république
      2. Asselineau met en œuvre de Frexit.
      Si l’UPR prend conscience que ça ne marchera jamais. En effet, pour ce coup là c’est râpé et il ne dépassera pas 1% dans 5 ans s’il obtient les 500 parrainages. En conséquence, si l’UPR estime que pour que ça marche il faut qu’elle est accès aux grands médias. En toute logique, il faut changer le programme qui devient :
      1. Faire en sorte que l’UPR ait accès aux grands médias
      2. Asselineau se fait élire Président
      3. Asselineau met en œuvre le Frexit
      Seulement, ils sont inconséquents à l’UPR. Ils n’ont rien à proposer pour le 1. Ils protestent. Ils répètent sur tous les tons... mais cela ne change rien.
      Décidément, le programme de l’AGIMO est beaucoup plus réaliste.

      Maintenant, il est inutile de répéter toujours la même chose. Nous n’avançons à rien.


    • sylvain sylvain 19 février 11:51

      c’est peut être un programme bourgeois mais pris tel quel, qui dirait non ??

      Le problème étant comme toujours, comment mettre tout ça en oeuvre .La seule mesure qui pourrait rapporter a court terme, c’est la fin de l’évasion fiscale .Mais ce n’est pas évident a mettre en oeuvre, pourquoi nos milliardaires donneraient ils leur pognon a asselineau ?? Ils ont toujours leur internationale sur qui compter, ou est celle de l’UPR ?? Qu’est ce qui les empêche de délocaliser encore plus leurs profits, leurs usines, leurs investssements ??

      Au mieux, il pourrait négocier quelque chose d’un peu plus avantageux si il a quelque chose a donner en retour, mais quoi ?? Sur les marchés nationaux, il y aurait quelque chose a faire, mais pour le reste je demande a voir.

      Un internet libre et souverain ça pose question aussi .Ni la Chine ni la Russie n’ont réussis, la Chine censure une partie c’est tout .Le système d’adressage IP est centralisé aux EU, ce simple fait implique que tout doit passer par là


      • samy Levrai samy Levrai 19 février 12:36

        @sylvain
        C’est un beau conditionnement médiatique que tu nous montres là... La « fin de l’Histoire » à l’américaine , disparition des nations pour un nouvel ordre mondial ( américain bien sûr ) avec mains invisibles des marchés dans la culotte du zouave, etc, etc.
        Tu commences à faire un peur, tu n’as pas peur d’avoir mal au dos à force d’exercices nocifs pour la colonne vertébrale ? 
        Un peuple souverain à la main sur son destin, un peuple non indépendant ne fait qu’obéir à ceux ( étranger) qui le dirigent.
        Accepter de me soumettre à des étrangers m’est tout bonnement insupportable et toute l’Histoire de mon merveilleux peuple va dans mon sens.
        https://www.youtube.com/watch?v=Qi2z_UBhSWs


      • sylvain sylvain 19 février 12:58

        @samy Levrai
        Je me sens humain bien avant de me sentir français, c’est une réalité .Je ne sais pas d’ou vient cette sensibilité mais elle me va tout a fait .
        J’ai un peu voyagé dans le monde et je n’ai aucun doute sur le fait que l’immense majorité de l’humanité se retrouve sur presques toutes les valeurs qui nous sont fondamentales
        Ca ne veut pas dire qu’on ne puisse pas garder une identité, bien au contraire, mais le destin de l’humanité est avant tout partagé et mondial .Les écosystèmes, le climat, les océans, le système industriel et numérique, les ressource naturelles, les satellites, la pollution, la finance.. tout ceci est mondial, et personne ne le relocalisera


      • samy Levrai samy Levrai 19 février 13:07

        @sylvain
        Je suis un humain et ma zone de solidarité s’appelle la France, dans cette zone je veux que l’Etat s’occupe des plus faibles d’entre nous et qu’il défende les intérêts de son peuple, je veux des services publics qui s’occupent de l’énergie, de la défense de la police de la justice, des réseaux de communication, des hôpitaux, de l’école etc... que les autres pays veuillent exclusivement gaver les déjà trop riches ne m’excite pas du tout du tout.
        Ne pouvant se charger de toute la misère du monde, je préfère que l’Etat s’occupe de ses administrés et ne les mettent pas au niveau du moins disants ( sociaux ,...) comme il en est toujours la finalité.


      • sylvain sylvain 19 février 13:18

        @samy Levrai
        Je comprends .Mais je ne pense pas que les autres peuples veuillent gaver les riches .Aucun peuple ne veut faire ça a mon avis .Tous les peuples du monde ont été pris au piège par l’internationale du capital a mon avis
        Et effectivement, on ne peut régler tous les problèmes du monde et notre système, ce autour de quoi on s’est organisé nous le peuple français, c’est l’état français, et on doit en reprendre le controle .La dessus pas de problème


      • samy Levrai samy Levrai 19 février 13:27

        @sylvain
        C’est le programme de l’UPR, rendre le pouvoir au peuple , c’est à lui de décider, pas aux banquiers.


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 14:16

        @sylvain
        Bonjour Sylvain,
        En effet commencer par mettre en avant ce qui est le moins faisable ne montre pas une grande volonté de changement. C’est le cas pour internet qui est mondial. On ne peut agir qu’en surface auprès de ceux qui détiennent les grosses ficelles : YouTube, Facebook... Il est vrai que maintenant YouTube accepte de céder aux injonctions de certains chefs d’Etat.

        Pour l’évasion fiscale tu remarques justement :

        "La seule mesure qui pourrait rapporter a court terme, c’est la fin de l’évasion fiscale .Mais ce n’est pas évident a mettre en oeuvre"

        Je propose la seule solution qui permette d’y arriver : la totale transparence. Les exploités n’ont rien à cacher que les exploiteurs fassent de même. C’est la vieille revendication démocratique : ouvrez les livres de compte.

        Mais, cela fait pousser des hauts cris chez tous les partisans du capitalisme. Ils considèrent qu’il s’agit d’une atteinte à la liberté. Évidemment, Asselineau ne propose pas cela et évidemment il n’arriverait pas à mettre fin à l’évasion fiscale car il n’y a pas d’autre possibilité pour y arriver.


      • sylvain sylvain 19 février 14:34

        @Jean Dugenêt
        salut jean
        la totale transparence dans les affaires, ça me va très bien . Mais vous savez comme moi que pour faire ça, il nous faut une internationale


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 14:53

        @sylvain
        Oui ! Le capital étant international une vraie transparence ne pourrait se faire qu’au plan international. Il reste que la revendication « Ouvrez les livres de compte » même en la limitant au plan national garde toute sa valeur car elle permettrait de régler déjà bien des problèmes. Il faut cependant dans le même temps s’organiser au plan international. C’est ce que fait l’AGIMO qui est régulièrement en contact avec l’UIT-QI.


      • sylvain sylvain 19 février 16:02

        @samy Levrai
        Vous savez je ne pense pas que nos aspirations soient très différentes .Les miennes sont surement moins centrées sur la France, mais humainement c’est un peu pareil : autodéterminartion, liberté, égalité, fraternité .Ca a beau être éculé, ces mots ont toujours autant de sens .
        Et si, venant d’une famille de marginaux, ma sensibilité a du mal a se tourner a droite, l’UPR est un des partis qui a ma sympathie .A tous le moins, c’est un vrai parti populaire, ses militants, et je pense aussi la plupart de ses cadres sont sincères .
        Par contre je doute de leurs capacités a nous sortir de cette situation .Je vois se créer depuis longtemps une caste international du capital dont la base de pouvoir se trouve aujourd’hui dans une différence de niveau d’organisation .Le capital est mondial, les peuples sont nationaux .Le capital n’est pas mondial pour rien, il est l’organe cognitif du système industriel, qui, lui, est totalement mondialisé .Ca ne changera pas.
        Il n’est pas impossible pour les peuples de reprendre en main le destin de leurs nations, puis ces nations pourraient coopérer plutot que de se concurrencer, et ainsi faire marcher ce bordel harmonieusement (dans mes moments positifs j’espère que c’est la voie proposée par la chine et la russie ).Ce n’est pas impossible, mais les nations ont déja gérées le monde, et ça ne s’est pas passé comme ça .Peut être simplement parce que les peuples n’avaient pas pris en main leurs pays, peut être est ce plus profond . 


      • samy Levrai samy Levrai 19 février 16:28

        @sylvain
        Je pense en effet qu’en tant qu’humain nos aspirations ne sont pas si différentes.


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 16:39

        @sylvain
        Je t’admire à être capable d’argumenter sereinement contre ce nationalisme exacerbé qui, bien évidemment, confine à la haine des autres. Le fait est que l’économie mondiale est dominée, non sans difficultés, par les USA depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Il y a donc une volonté des puissances financières des USA de diriger l’ensemble des pays du monde avec divers moyens. L’UE est l’un des principaux dispositifs qu’ils ont mis en place pour cela. Il s’agit, dans ce que viens de dire, d’une analyse de la situation économique et politique mondiale. Il n’y a rien à en conclure en ce qui concerne l’amour ou la haine pour tel ou tel peuple. Il serait en particulier absurde de rendre le peuple américain responsable de cet état de chose. La femme de ménage qui nettoie les bureaux à Manhattan ou le petit black de Harlem n’ont aucune responsabilité là dedans. Nous ne sommes pas davantage responsables des abominations perpétrées par l’armée française en Afrique. L’AGIMO demande le retour immédiat sur le sol français de toute l’armée française. Voilà la position des internationalistes. Les nationalistes bornés voient là dedans une soumission aux intérêts des dirigeants des USA.

        Remarquons bien la tiédeur d’Asselineau quand il s’agit de dénoncer les crimes du colonialisme français. Le nationalisme exacerbé ne tolère pas le colonialisme américain (moi non plus) mais ils sont plus bienveillants avec le colonialisme français. Asselineau nous livre une version de « l’histoire de France » qui reprend le mythe de Michelet de la France éternelle. Non ! Les Gaules n’étaient pas notre pays. Non ! Clovis ne fut pas le premier roi de France. Seuls les romains ont parlé de « La Gaule » ou « des Gaules ». Les habitants du territoire actuel de la France ne se sont jamais considérés comme étant des gaulois. Ils avaient une centaine de peuplades. Clovis ne venait d’aucune de ces peuplades. C’était un Franc. Il venait grosso-modo de l’actuelle Hollande. Il n’a jamais été roi de France mais roi des Francs ce qui n’est pas la même chose. Plus tard il y a eu Charlemagne qui était autant allemand ou belge que français. Ensuite, il y a eu des rois de Neustrie. Le mot « France » pendant tout ce temps n’a jamais été prononcé. Il n’existait dans aucune langue. C’est bien plus tard que fut pour la première fois prononcée l’expression « rex francia » pour « roi de France ». Mais le gars Asselineau, empli jusqu’à la gorge d’idéologie franco-française nationaliste, nous pond une histoire de la France éternelle qui commence avec les gaulois.


      • Captain Marlo Captain Marlo 19 février 18:46

        @Jean Dugenêt
        1/ Je t’admire à être capable d’argumenter sereinement contre ce nationalisme exacerbé qui, bien évidemment, confine à la haine des autres.

        Te voilà aligné sur les mondialistes genre Mélenchon, quelle décadence que de confondre « mondialisation » et « Internationalisme » ! Mélenchon explique que « sortir de l’UE, retourner à la maison, c’est nationaliste ».

        En clair, libérer son pays de la tutelle américaine et des Institutions européennes, c’est nationaliste. Et s’occuper des intérêts des Français, c’est haineux, facho et caca boudin !

        L’AGIMO demande le retour immédiat sur le sol français de toute l’armée française. Voilà la position des internationalistes

        Sortir complètement de l’ Otan, comme le propose l’UPR, revient exactement au même.


      • Captain Marlo Captain Marlo 19 février 19:43

        @Jean Dugenêt
        Il faut cependant dans le même temps s’organiser au plan international. C’est ce que fait l’AGIMO qui est régulièrement en contact avec l’UIT-QI.

        La Pravda bonsoir ! Pourquoi tu ne t’es pas présenté aux élections avec ton merveilleux programme ? C’était l’occasion de te faire connaître. Mais tu attends la campagne électorale pour venir vomir sur l’UPR, qui est la seule à proposer la sortie de l’UE, de l’euro et de l’ Otan. 

        Et moi qui croyais que les Internationalistes soutenaient les peuples pour leur libération et leur indépendance, quelle déception !

        D’ailleurs, je ne vois aucun intérêt a échanger 2 barils de Davos contre 1 baril de communisme. C’est bonnet blanc et blanc bonnet. En Chine communiste, il y a plus de milliardaires que les USA et l’Inde réunis !


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 21:55

        @Captain Marlo

        Il faut prendre la conversation au début si tu veux comprendre de quoi il s’agit. Je m’adresse à Sylvain à propos d’une conversation qu’il a eu avec Samy Levrai. Je n’ai pas fait de généralisation. Je n’ai pas parlé de l’UPR. Ceci dit, il est vrai que c’est à partir d’une position farouchement franco-française patriotique chauvine et nationaliste (la cours est pleine) que je suis amené à dire que cela confine à la haine des autres.

        Je n’ai rien à voir avec les conceptions de Mélenchon. L’internationalisme c’est la solidarité entre tous les exploités de tous les pays. En cas de guerre ; il n’est pas question de prendre parti pour un pays contre un autre (voir le conflit latent entre Ukraine et Russie). Nous sommes pour les exploités de tous les pays et nous considérons même que l’ennemi principal est alors dans notre propre pays.

        Cela n’a rien à voir avec la domination des USA et le rôle de l’UE.

        « En clair, libérer son pays de la tutelle américaine et des Institutions européennes, c’est nationaliste »

        Je n’ai jamais dit quelque chose qui ressemble à cela. Ce n’est plus de l’extrapolation. C’est simplement de la calomnie. Nous sommes contre la domination des USA non pas par chauvinisme mais parce que nous sommes contre l’exploitation capitaliste et que ce sont les USA qui essaie d’organiser cette exploitation au niveau mondial (avec quelques épines dans le pied). L’UE est donc un outil d’exploitation capitaliste. Nous combattons de la même façon dans les autres pays. Les USA interviennent sous une autre forme en Amérique Latine et nous procédons de la même manière.

        « Et s’occuper des intérêts des Français, c’est haineux, facho et caca boudin ! »

        Oui c’est dégueulasse de défendre les intérêts français quand il s’agit des intérêts coloniaux ou des intérêts du néo-colonialisme défendus actuellement par l’armée française en Afrique. Dans ce cas l’armée française a tout le soutien de l’UE et de l’OTAN. Oui ! L’internationalisme c’est aussi la solidarité avec les peuples surexploités des anciennes colonies. L’AGIMO ne parlera jamais des « intérêts français ». Nous défendons les exploités.

        Si tu trouves que dire que sortir de l’OTAN signifie que toutes les troupes françaises doivent rentrer au bercail alors nous sommes d’accord. Je trouve qu’on gagne toujours à être explicite, à ne pas laisser traîner d’ambiguïté.


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 22:12

        @Captain Marlo

        J’ai écrit et je maintiens :
        "Il faut cependant dans le même temps s’organiser au plan international. C’est ce que fait l’AGIMO qui est régulièrement en contact avec l’UIT-QI.« 

        Avec sans doute la volonté de faire de l’humour cela t’inspire l’exclamation : »La Pravda bonsoir !« J’avoue ne pas comprendre. En quoi la Pravda a-t-elle un rapport avec ma déclaration ?

         »Pourquoi tu ne t’es pas présenté aux élections avec ton merveilleux programme ? C’était l’occasion de te faire connaître."

        Je vois mal en quoi la question t’intéresse. Il arrive que les révolutionnaires se présente aux élections. Quand il n’en ont pas les moyens ils se prononce pour le FUO. Contrairement à d’autres, je ne présume pas de mes forces. Je crois que l’UPR aurait mieux fait de faire comme l’AGIMO pour faire des économies. Puisque tu me poses la question, j’essaie de te répondre. Je ne suis pas sûr que tu es bien compris ce qu’est « mon programme ». Ne confonds pas la petite liste de propositions (non limitative) que je donne en exemple de ce qui pourrait être mis en œuvre avant le Frexit avec un programme.

        « l’UPR, qui est la seule à proposer la sortie de l’UE, de l’euro et de l’ Otan. »

        Plus précisément l’UPR est la seule organisation qui veut que François Asselineau soit élu président de la république afin qu’il mette en œuvre la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.

        J’ai mille fois fait une proposition plus réaliste (elle est un tout petit peu réaliste) que celle de l’UPR (qui est complètement utopique) afin de sortir de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN.

        "Et moi qui croyais que les Internationalistes soutenaient les peuples pour leur libération et leur indépendance, quelle déception !« 

        Heureusement que les internationalistes n’attendent pas après les gaullistes pour s’en occuper.

         »D’ailleurs, je ne vois aucun intérêt a échanger 2 barils de Davos contre 1 baril de communisme. C’est bonnet blanc et blanc bonnet. En Chine communiste, il y a plus de milliardaires que les USA et l’Inde réunis ! "

        Cela n’a aucun rapport avec ce que j’explique. Tu ne sais vraiment plus quoi dire.


      • Captain Marlo Captain Marlo 20 février 09:14

        @Jean Dugenêt
        Asselineau ne propose pas cela et évidemment il n’arriverait pas à mettre fin à l’évasion fiscale car il n’y a pas d’autre possibilité pour y arriver.

        Pour en finir avec les paradis fiscaux, il faut remettre en place le contrôle des mouvements de capitaux, comme avant Maastricht. C’est aussi le seul moyen d’empêcher les capitaux de sortir pour délocaliser les entreprises et les emplois.

        Il faut donc sortir de l’UE et mettre fin à l’article 63 du TFUE.

        1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les Etats membres et entre les Etats membres et les pays tiers sont interdites.
        2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les Etats membres et entre les Etats membres et les pays tiers sont interdites.

        Résumé : Un Etat membre ne peut s’opposer aux mouvement de capitaux, ce qui implique qu’il ne peut pas s’opposer non plus aux délocalisations...


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 février 10:47

        @Captain Marlo

        Tu bégayes...

        Je maintiens que pour mettre fin à l’évasion fiscale, il faut exiger l’ouoverture des livres de compte. Il faut imposer aux milliardaires la morale des travailleurs : nous n’avons rien à cacher. C’est la seule méthode pour en finir avec tous les Tartuffe et les Cahuzac. Il ne sert à reine de bégayer Maaaastricccch, Maaasssstriccch.

        L’évasion fiscale existait avant Mastricht... Le contrôle des mouvements de capitaux n’est qu’un petit aspect de la transparence. Alors je maintiens :

        "Asselineau ne propose pas cela et évidemment il n’arriverait pas à mettre fin à l’évasion fiscale car il n’y a pas d’autre possibilité pour y arriver."

        N’essaie pas de nous convaincre qu’avec un retour au gaullisme les capitalistes vont devenir vertueux.

        Surtout que tes propres vertus nous font peur.

        N’oublies pas te t’excuser de m’avoir traité de menteur grosse salope de pute à Asselineau.


      • mmbbb 21 février 08:40

        @Jean Dugenêt AGIMO une organisation trotskiste d après votre lien , il n y a que dans ce média ou presque que l on ressort les cadavres de l histoire .

        Quant à la gauche, elle nous ressort le sempiternel argument , l ultralibéralisme , c est assez cocasse puisque nous sommes un pays ou le taux de prélèvement obligatoire est le plus éleve et en point PIB , nous avons le taux de dépenses le plus élevé , Mais le résultat est médiocre chomage qualité des services publics , Je lis et j écoute tout le monde Hier j ai écouré Agbes verdier Molinié , Elle souligne le décrochage de notre pays , elle souligne les dysfocntionnements administratids et le poids de cette administrion pléthorique En autre la dette , n est pas l axe majeur de cette campagne si les taux d emprunts augment cela va nous faire mal au cul ! Le prochain président prendra des mesures à la hussarde ,

        Quant à Asselienau n bien que je suis pas adhérént , c est l un des rares à avoir des arguments solides et une struture de pensée , La Pécresse une autre folle , la sosie de Sego surfe sur les évènements , l Ukraine par exemple , c est du populisme de bas étage ,et cette femme est diplomée !


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 21 février 09:57

        @mmbbb

        "AGIMO une organisation trotskiste d après votre lien , il n y a que dans ce média ou presque que l on ressort les cadavres de l histoire« 

        Pour ceux qui ne s’abreuvent qu’avec les médias dominants, il semblerait en effet que le trotskysme ne serait qu’une vieillerie de même d’ailleurs que les révolutions ou la lutte des classes.

        De temps en temps la réalité les rattrape et ils ne comprennent rien à ce qui leur arrive. J’ai encore le souvenir des discours dominants au début du mois de mai 1968. »La France s’ennuie« titrait un grand quotidien. J’ai aussi le souvenir des têtes que tiraient la bande à Jospin au soir d’un premier tour des élections présidentielles en s’apercevant que c’était Le Pen qui était sélectionné. Encore aujourd’hui, ils expliquent qu’ils n’expliquent pas. Ce fut un cataclysme qui leur est tombé sur la tête. Et le résultat du référendum de 2005... tous les médias et tous les sondages disaient que le »Oui« allait l’emporter...

        Soyez donc bienheureux puisque tous ces médias vous disent que le trotskysme n’est qu’un cadavre de l’histoire. Un autre cadavre de l’histoire (Karl Marx) disait que l’idéologie dominante est l’idéologie de la classe dominante de la société. Assurément, la classe dominante ne veut ni des révolutions ni du trotskysme... Elle aimerait tellement que tous ça soit définitivement enterré.

        Vous tenez donc à nous faire part du sentiment de cette classe dominante. Vous écoutez les discours d’Agnés Verdier Moliné qui a cherché à faire croire qu’elle dirigé un vague truc scientifique avec qu’elle rassemblait en fait un tas d’ignares qui voulaient se faire passer pour des chercheurs (sans répondre aux critères universitaires). Elle est depuis longtemps disqualifiée mais vu qu’elle est la grande lèche-botte du libéralisme quelques-uns cherchent à la ressortir. Je vous conseille plutôt les analyses d’un grand chercheur de renommée internationale : le professeur Mehlan Chang.

        Et ce fameux taux de prélèvement obligatoire qui est tellement élevé mais tellement faible au regard de la fraude fiscale que nous avons la méthode pour résoudre tous les problèmes : »Ouvrez les livres de compte !« C’est aussi une revendication que vous pouvez considérer comme une vieillerie.

        Vous soulignez que »le résultat est médiocre chômage qualité des services publics" c’est le moins qu’on puisse dire et... D’où cela vient-il ?

        Je vous laisse à vos jugements sur Asselineau, Pécresse ou les autres. Je vous propose plutôt un comique américain qui bien mieux inspiré que ces gens-là pour donner quelques explications sur le fonctionnement de notre monde.

         


      • mmbbb 21 février 10:33

        @Jean Dugenêt les trostkistes , si vous en êtes la ! 
        Il y a qu en France que l on traine ces vieux cadavres 
        Pleynel !!
        D ailleurs vous êtes un bon militant , vous ne semblez guère admettre la controverse . jeune j en ai connu quelques , j avais déjà perçu que dès que le vernis de la bonne idéologie aurait craqué , le dogmatisme l emporterait .


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 21 février 15:22

        @mmbbb
        Vous êtes trop mal renseigné pour que je réponde à toutes vos fantasmagories sur les trotskystes. Je n’ai rien à voir avec Pleynel qui, de mon point de vue, n’a jamais été trotskyste. Pour le comprendre, il faudrait que vous lisiez ce que j’ai écrit. Je ne vous le demande pas.

        Vous parlez de "ce mervielleux systeme dont vous êtes le chantre«  si vous étiez un peu informé vous sauriez que les trotskystes n’ont jamais été le chantre ni du stalinisme ni du capitalisme. Mais je ne peux pas avoir d’exigence envers vous à ce sujet.

         »Vous avez préféré rester en France , c est plus confortable« 

        Oui, je préfère rester en France, non pas parce que c’est plus confortable mais parce que, comme tous les trotskystes, je considère que l’ennemi principal est dans mon propre pays et c’est dans mon propre pays que je suis le plus efficace pour militer.

         »Les troskistes comme son fondateur sont souvents des exites du bulbes"

        Là vous avez fait une erreur par rapport à la charte d’Agora Vox. Les fautes d’orthographes sont autorisées (heureusement pour vous) mais pas les insultes.


      • Ruut Ruut 21 février 17:05

        @Jean Dugenêt
        C’est le cas pour internet qui est mondial.On ne peut agir qu’en surface...

        Ah bon, la Chine n’as pas de contrôle sur ces plateformes ?
        La Russie Non plus ?

        Aprés c’est , je vous l’accorde un choix politique, et visiblement l’administration Française, sous OS et cloud Microsoft, aime bien être sous dépendance d’une Nation étrangère qui ne masque même pas de traiter commercialement tout son contenu numérique sous législation étrangère en plus.
        Sympas pour le contenu Top secret etc...


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 21 février 20:59

        @Ruut
        Oui c’est vrai. Ils peuvent même interdire internet.


      • Ruut Ruut 22 février 17:16

        @Jean Dugenêt
        Le contrôler leur suffit.
        Rien que les Fournisseurs d’accès et des DNS Nationaux permet un contrôle et un flicage fiable et efficace.
        Tu y ajoute des convertisseur d’adresse IP des DNS non Nationaux et le tour est joué.


      • pemile pemile 22 février 17:30

        @Ruut « Rien que les Fournisseurs d’accès et des DNS Nationaux permet un contrôle et un flicage fiable et efficace. Tu y ajoute des convertisseur d’adresse IP des DNS non Nationaux et le tour est joué. »

         ???


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 22 février 19:02

        @Ruut
        Merci. Mais les questions techniques sont assujetties à des décisions politiques qui ne peuvent pas passer si facilement. Pour le site web de l’AGIMO, j’ai un fournisseur d’accès français mais j’ai aussi un site miroir avec un fournisseur d’accès étranger. Il n’est pas si facile pour un gouvernement d’imposer des règles à des sociétés d’autres pays. Bien sûr tout peut se faire... mais il y a tout de même des obstacles. C’est ce qui explique qu’il y a malgré tout plus de pluralisme sur internet qu’ailleurs.


      • PascalDemoriane 19 février 12:39

        @Jean
        Oui l’UPR est, me semble t-il vu du terrain, un parti de petits-bourgeois en stress de déclassement fondé par un technocrate cultivé, compétent et courageux, non sectaire mais un tantinet autocrate. C’est pas un mouvement populaire ancré, remontant et érruptif ni doté d’une force méta-politique implantée.
        Pour y avoir participé à une motion collective du dernier congrès, j’ai vu à quel point on y était en plein idéalisme réformiste (j’appelle cela le démocratisme) un peu pantouflard. Bref c’est une coalition de bonnes volontés formelles, pas un appareil de combat... faute de combattants prolétaires conscients.

        Quand on a pas de conscience de classe, on rêve de négocier démocratiquement les enjeux de la guerre de classe, aujourd’hui une guerre à mort bio-sociale contre le prolétariat, on rêve de le faire sur le mode loyal d’un tournoi de golf, sur le ton du « l’important c’est de participer » !

        Partant de là, le détail du programme a t-il autant d’importance ? Une seule idée compte, sortir des instances supranationales et engager un processus de remaniement constitutionnel participatif pluraliste d’autodétermination.
        On a pas mieux sous la main*

        Même si çà ne prend ni ne prendra pas électoralement parce les gens sentent bien qu’un tel projet idéaliste technocratique sera écrasé autant (et surtout !) par la gauche que par la droite du capital. Sans occupation type Ottawa dans toutes les métropoles de France et tendanciellement d’Europe, sans une force syndicale en appui sur l’arme nucléaire de la grêve générale version 2.0, s’incluant dans l’outil numérique des administrations, et s’affranchissant des GAFAM (on ne fait pas la révolution via FaceBouc), c’est pas crédible. On a pas l’appareil métapolitique pour le faire.
        Pourtant on sait comment faire... Mais évidement, on va pas en parler ici !

        * on va quand même pas se rabattre sur un Mélenchon wokisant déjà à genou devant la créature sorossienne BLM, pour troquer la lutte des races contre la lutte des classes. Imagine le mec, 5 ans de mandat présidentiel à genoux devant le monde, s’excusant de sa blanchitude... là c’est le cauchemar.


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 14:46

          @PascalDemoriane
          Bonjour Pascal et merci de ton soutien.
          Je ne vais pas répondre à tout. Je ne cherche pas à accabler les militants de l’UPR. Je comprends que beaucoup se tournent vers des mouvements de ce type. C’est regrettable mais bien compréhensible. La responsabilité en revient aux dirigeants des grandes organisations du mouvement ouvrier (PC, PS et les potes à Mélenchon qui changent de noms). En se compromettant tous avec l’UE, ces dirigeants affichent certes leur trahison mais, du coup, ceux qui veulent rester fidèles aux valeurs du mouvement ouvrier sont devant une impasse. Il n’y a rien de naturel à se tourner vers l’AGIMO et le trotskysme. Nombreux sont donc ceux qui se tournent vers d’autres partisans du Frexit.

          Asselineau a très bien compris cela. C’est pourquoi il a mené toute une quantité de discours ambigus sur le CNR afin de s’attirer sympathies et adhésions de la part de militants traditionnellement attaché au mouvement ouvrier qu’il emprisonne ainsi dans une impasse. Il ne leur offre pas d’autre solution que de devenir gaullistes. Après avoir été longtemps dans le flou et l’ambiguïté sur la question du CNR, Asselineau laisse maintenant tomber le masque. Son programme pour l’élection présidentielle montre clairement qu’il ne se préoccupe nullement de construire un nouveau CNR. Il n’a fait aucune démarche dans ce sens. Son programme est clair : c’est un programme gaulliste. C’est d’ailleurs le seul programme gaulliste car il est effectivement partisan de l’indépendance de la France par rapport aux USA comme le voulait De Gaulle mais il est aussi, en même temps, tout autant anti-communiste que ne l’était De Gaulle.

          D’où cette propension à défendre les classes moyennes avec parfois les arguments les plus éculés de l’extrême-droite : la fameuse diminution des charges qui accablent ces malheureux petits patrons.

          Tu as raison de dire que les détails du programma n’ont guère d’importance. Je reprends seulement ici un commentaire fait sur un autre fil de discussion puisque les militants de l’UPR nous mettent au défi de critiquer leur programme. J’ai seulement voulu montrer qu’il ne me dérange pas de relever le défi. Mais, l’essentiel n’est pas là. L’essentiel est de mettre à nu la supercherie qui consiste à s’attirer des sympathies dans le mouvement ouvrier en parlant du CNR avec pour seule intention la volonté de construire un parti gaulliste. De Gaulle comme tous les autres bonapartistes en commençant par Napoléon jusqu’à Péron (en Argentine) ont toujours eu cette volonté de s’attirer la sympathie du « peuple » au delà des questions de classes sociales mais la réalité de la lutte des classes les a souvent contraints à retomber sur terre.

          Le projet d’Asselineau n’était qu’un rêve irréalisable. Il ne propose rien d’autre pour arriver au Frexit que de se faire élire comme président de la république. Cela ne se fera jamais.


        • Captain Marlo Captain Marlo 19 février 19:08

          @PascalDemoriane
          Pour y avoir participé à une motion collective du dernier congrès, j’ai vu à quel point on y était en plein idéalisme réformiste (j’appelle cela le démocratisme) un peu pantouflard. Bref c’est une coalition de bonnes volontés formelles, pas un appareil de combat... faute de combattants prolétaires conscients.

          Je n’ai pas le souvenir que Engels, Lénine, Trotski ou Marx travaillaient en usine....

          Pour qui votent les prolétaires ? Pour le Front National. Et pourquoi ? Parce qu’à chaque élection, les médias depuis Mitterrand, mettent l’Extrême-Droite en tête de gondole. 

          Les électeurs des classes populaires croient naïvement qu’ils vont voter « pour l’opposition ». Et ils votent en masse pour le FN, cf les scores du FN aux élections !
          Il faut croire qu’en France, la Gauche n’est plus perçue comme « dans l’opposition ».

          La Gauche a participé activement à la construction européenne. C’est pour elle la vache sacrée. Et elle paye maintenant ses compromissions avec les intérêts de l’ oligarchie. Le seul qui a eu un éclair de lucidité, c’est Roland Dumas : « Notre grande erreur a été de faire l’Europe »


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 22:32

          @Captain Marlo

          Te revoilà avec ton « salut la Pravda ! » dont je ne perçois pas le sens.

          Ne répète pas toujours la même chose. Le meeting d’Aix en Provence a été convoqué sur un thème qui visait effectivement à poser la bonne question. De mémoire, je crois que c’était : « un nouveau CNR est il possible et souhaitable ». C’était quelque chose de ce genre là. Cela ne s’est pas fait à l’initiative de François Asselineau. Depuis de l’eau à couler sous les ponts. Qu’a-t-il fait de ce genre ? Absolument rien. Il faut arrêter de bluffer avec : « c’est la faute des autres ».

          Je te rappelle que François Asselineau a organisé une petite fête à l’occasion du Brexit en envoyant des invitations avec son carnet d’adresses personnelles. Quand je vois la photo de cette petite fête, j’ai peur. Il n’y a qu’une ou deux têtes un peu sympathiques. Les autres me feraient fuir. Je crois que tous les militants du mouvement ouvrier ne peuvent que réagir comme moi. Mais, même dans ce rassemblement exécrable, il n’a pas dit un mot du CNR.

          Je comprends Pascal Demonriane quand il donne son sentiment sur ce qu’il a vécu à l’UPR.

          Pour finir tu me sors encore une calomnie. Je viens d’en virer un et je ne vais pas supporter cela de ta part non plus.

          Tu écris :

          « Et pour le programme du CNR relis-le. C’est un programme de consensus, et pas du tout un programme communiste.
          Mensonge encore.  »

          Que signifie le « mensonge encore » ? Je te prie de justifier cette accusation qui est une pure calomnie. En quoi ai-je menti ? Ai-je dis le contraire de ce que tu viens d’affirmer. Tu es pire que les staliniens avec tes procédés ignobles. Tu me prêtes des propos que je n’ai jamais tenus pour pouvoir ensuite me traiter de menteur. Ai-je dis un jour que le programme du CNR était un programme communiste ?

          J’attends tes excuses.


        • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 20 février 00:57

          @Captain Marlo
          Quand aux Partis politiques médiatisés, ne veulent pas rencontrer Asselineau, car ils ont peur d’être censurés ensuite par les médias.

          C’est surtout parce qu’ils ont peur de prendre une branlée...
          Face à Asselineau, il n’y a plus personne, car c’est un homme de culture et de dossiers.
          Ce qu’on ne trouve nulle par en face.


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 février 01:50

          @doctorix, complotiste
           « Face à Asselineau, il n’y a plus personne, car c’est un homme de culture »

          Voyons ce qu’il en est de sa culture.

          Asselineau nous livre une version de « l’histoire de France » qui reprend le mythe de Michelet de la France éternelle. Non ! Les Gaules n’étaient pas notre pays. Non ! Clovis ne fut pas le premier roi de France. Seuls les romains ont parlé de « La Gaule » ou « des Gaules ». Les habitants du territoire actuel de la France ne se sont jamais considérés comme étant des gaulois. Ils avaient une centaine de peuplades. Clovis ne venait d’aucune de ces peuplades. C’était un Franc. Il venait grosso-modo de l’actuelle Hollande. Il n’a jamais été roi de France mais roi des Francs ce qui n’est pas la même chose. Plus tard il y a eu Charlemagne qui était autant allemand ou belge que français. Ensuite, il y a eu des rois de Neustrie. Le mot « France » pendant tout ce temps n’a jamais été prononcé. Il n’existait dans aucune langue. C’est bien plus tard que fut pour la première fois prononcée l’expression « rex francia » pour « roi de France ». Mais le gars Asselineau, empli jusqu’à la gorge d’idéologie franco-française nationaliste, nous pond une histoire de la France éternelle qui commence avec les gaulois.

          Cette vision de l’histoire de France fait rire aujourd’hui tous les universitaires. Ceci sans même parler de ses grosses bourdes sur Jeanne d’Arc qu’il énonce avec une belle assurance... Où a-t-elle d’après lui rencontré le roi de France ? Il me semble que c’est à Chinon mais ce n’est ps ce qu’il dit.

          Quant à son dossier sur Walter Hallstein, il a fallu que je reprenne entièrement pour corriger ses bourdes et rembarrer la Aude Favre qui se foutait de sa gueule et qu’il était incapable de contrer.

          Je veux bien lui reconnaître des qualités mais je ne suis franchement pas impressionné par sa culture.


        • Captain Marlo Captain Marlo 20 février 09:58

          @Jean Dugenêt
          Tu peux toujours attendre mes excuses...
          Tu viens en pleine campagne électorale essayer de torpiller Asselineau.
          Tout en vendant ton propre programme, comme si cela avait un rapport.
          Tu veux une IV e Internationale, l’UPR veut sortir juridiquement de l’Union européenne. Pourquoi mélanger deux questions qui n’ont aucun rapport ?
          Sinon, pour nuire.

          La Pravda ? Parce que tu utilises les mêmes méthodes et arguments que le PRCF. Pendant 10 ans, le PRCF nous a vanté la révolution : « Le Frexit de Gauche, sinon, rien ! ». — et « Surtout pas de sortie légale de l’ UE » ! Mais voilà, la révolution n’a pas eu lieu. Et pas de Plan B, ni Z.

          Personne à l’ UPR ne vous empêche de reconstruire le PCF ou la IVe Internationale. Mais le minimum, c’est de soutenir tous ceux qui œuvrent à l’indépendance et à la souveraineté du pays.

          Mais même là, on ne peut pas compter sur nos grands révolutionnaires ! 
          Et non seulement on ne peut pas compter sur leur appui, mais tu viens essayer de torpiller le programme de l’UPR. Et tu voudrais que je m’excuse ? Rêve !


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 février 10:55

          @Captain Marlo

          "Tu peux toujours attendre mes excuses...

          « 

          Voilà que la grosse salope de pute à Asselineau me traite de menteur avec, comble de l’ignominie, un procédé particulièrement ignoble puisqu’elle commence par me prêter des propos que je n’ai jamais tenus.

           »tu viens essayer de torpiller le programme de l’UPR. Et tu voudrais que je m’excuse "

          Tu en continuant son ardente fellation la grosse pute à pour seul argument qu’elle serait autorisée à toutes les calomnies du moment que ses victimes sont ses adversaires politiques.

          Suce autant que tu veux mais je ne te laisserai pas me calomnier.


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 20 février 12:23

          @Jean Dugenêt

          ." Son programme pour l’élection présidentielle montre clairement qu’il ne se préoccupe nullement de construire un nouveau CNR. Il n’a fait aucune démarche dans ce sens.« 

          Lancer de telles accusations sans avoir pris la peine de lire ce qui est écrit dans le programme présidentiel de 2022, déjà présent dans le programme présidentiel de 2017, atteste de la désinvolture avec laquelle tu t’appliques à salir l’UPR et son président et du peu de cas que tu fais des intérêts vitaux de la France et des Français, des intérêts des prolétaires et des autres travailleurs, en particulier.

          Voilà un extrait du programme en matière économique :

          44
          SERVICES PUBLICS
          Faire retour à la nation des grands moyens de production privatisés, des sources d’énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d’assurance et des grandes banques
          58
          . Organiser le »retour à la nation" (c’est à dire une nationalisation totale ou partielle, selon les cas) des entreprises :
          -EDF et Enedis (anciennement ERDF) ;
          -Engie (anciennement GDF-Suez) ;
          -Orange (anciennement France Télécom) ;
          -toutes les sociétés d’autoroute ;
          -toutes les sociétés de réseau d’adduction d’eau ;
          -TF1 ;
          -TDF (Télédiffusion de France : TNT, vidéo à la demande, connexions haut-débit) ;
          -tout établissement financier soutenu par des fonds publics.
          59. Annuler définitivement le processus de privatisation rampante de la poste

          De la broutille, vraiment ? Qui n’intéresse aucunement les travailleurs et les couches populaires de ce pays, vraiment ?

          Rien à voir avec le programme du CNR, vraiment ?
          https://enseigner.charles-de-gaulle.org/programme-du-conseil-national-de-la-resistance/

          Et voilà les programmes complet pour les présidentielles de 2017 et de 2022 :

          https://www.upr.fr/le-programme-des-elections-presidentielles-et-legislatives-de-2017/

          https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2022/01/Asselineau2022_le_programme_v11i.pdf

          Y a-t-il mieux sur le marché, et si oui, quoi ?

          Tant que j’y suis, la charte fondatrice de l’UPR :

          https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2009/04/charte-A4-2016.pdf

          Ringard tout ça ? Plus ringard que la révolution prolétarienne mondiale qui n’arrivera jamais ?

          On en reparlera quand l’Agimo sera en capacité de proposer un plan de bataille sérieux, crédible et cohérent.

          Cordialement

          Gérard


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 février 14:09

          @cettegrenouille-là

          Bonjour,

          J’ai écrit ceci que je maintiens :
          " Son programme pour l’élection présidentielle montre clairement qu’il ne se préoccupe nullement de construire un nouveau CNR. Il n’a fait aucune démarche dans ce sens.

          Tu proposes de critiquer cette affirmation or, c’est entièrement vrai. Vouloir construire un nouveau CNR c’est chercher à regrouper de multiples organisations. C’était bien cela le CNR. Ce n’est pas promouvoir une unique organisation (l’UPR) qui reprendrait pour elle seule des bribes de ce qu’était le programme du CNR. Je répète qu’Asselineau n’a fait aucune démarche dans ce sens. Il ne suffit pas de dire « c’est de la faute des autres » comme le dit si facilement Marlo qui estime par ailleurs qu’elle a le droit de calomnier ceux qui sont ses adversaires. J’ai rappelé et je le répète que même quand il a eu l’occasion, lors de sa fête du Brexit, de rassembler des responsables d’organisations diverses (essentiellement de droite et d’extrême-droite), il n’a pas dit un mot sur le CNR.

          Tu me donnes un extrait du programme en matière économique de l’UPR. Cela est sans aucun rapport avec la question que je soulève. Ensuite tu m’envoies des liens sur « les programmes complets pour les présidentielles de 2017 et de 2022 ». C’est tout autant à côté de la question que je soulève. 

          Je répète donc ce que j’ai dit et que je maintiens : je ne vois dans son programme pour l’élection présidentielle rien qui puisse laisser penser qu’il a l’intention de tenter de construire un nouveau CNR.

          J’ai caractérisé le programme de l’UPR comme étant un programme gaulliste et j’estime, maintenant que les masques tombent, que c’est une imposture d’expliquer que la seule façon d’obtenir le Frexit serait de faire élire François Asselineau à la présidence de la république. Cela serait un retour au gaullisme. Je veux le Frexit mais je ne veux pas de retour au gaullisme. J’ai expliqué en plus que le processus de l’UPR (élection à la présidence de la république) ne fonctionnera jamais. Comme ça la question est réglée. J’ajoute que ci ça fonctionnait cela ne me conviendrait pas. Je n’ai pas fait la grève en 1968 et voter « Non » au référendum de 1969 pour voir revenir le gaullisme avec Asselineau à la présidence de la république.

          S’il y a de sérieux arguments à m’opposer je ne demande qu’à les entendre. Qu’Asselineau a-t-il fait pour construire un nouveau CNR ? Cette question n’a rien à voir avec le programme de l’UPR dont je veux bien aussi discuter. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait avec cet article.

          Voici maintenant ta conclusion :

          « On en reparlera quand l’Agimo sera en capacité de proposer un plan de bataille sérieux, crédible et cohérent »

          Le plan de bataille de l’AGIMO n’a effectivement rien à voir avec celui de l’UPR. C’est le même plan de bataille que celui de Marx, de Lénine, de Trotsky et de beaucoup d’autres. Ce plan suppose la construction d’une organisation internationale. Voilà encore une raison qui fait que je n’ai que faire d’une organisation purement nationale qui ne se pose pas du tout les questions de l’internationalisme prolétarien et qui ne peut donc que dévier sur des positions qui n’ont rien à voir avec les nôtres. Nous nous posons la question de construire des partis internationalistes en Syrie, en Ukraine, en Russie, au Kazakhstan...

          J’ai expliqué en détail où nous en sommes de ce point de vue. (L’AGIMO propose la fusion de trois organisations internationales et elle est en contact régulièrement avec l’une d’elles). Mais, j’ai l’impression que ces questions ne te passionnent pas. Dommage j’aurais apprécié que tu t’y intéresses.

          Je crois que mon plan de bataille est sérieux, crédible et cohérent.

          Je comprends mal, maintenant que les masques tombent, que tu puisses encore te référer à des valeurs du communisme tout en défendant l’UPR. Que penses-tu de l’humour de Marlo qui pour critiquer mes arguments lance cette apostrophe : « Bonjour la Pravda ! » ?

          Jean


        • yakafokon 20 février 18:00

          @Jean Dugenêt
          On n’est absolument pas obligé de faire de la paléontologie, et de remonter à l’homme de Néanderthal pour entrer en politique !
          Déjà la maitrise géo-stratégique des intérêts français, défendue par François Asselineau, haut-fonctionnaire chargé de cette stratégie économique sous plusieurs présidents, suffisent pour avoir une idée assez précise du personnage !
          C’est d’ailleurs parce qu’il n’était d’accord avec l’orientation imposée, qu’il a quitté un travail bien rémunéré il y a 14 ans, pour fonder son propre parti www.upr.fr
          Maintenant, si vous voulez mourir pour le Donbass, libre à vous !
          On est en démocratie ( parait-il ).


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 février 18:39

          @Captain Marlo

          « Tu as écrit que le programme de l’ UPR était gaulliste »

          Je peux tout à fait bien avoir écrit une appréciation politique de ce genre. Je vois encore venir une de tes ignominies. Ce genre d’appréciation politique n’a rien à voir avec un mensonge. Tu m’as accusé d’être un menteur. C’est une calomnie. Tu n’es pas en mesure de citer une phrase que j’aurais écrite et qui serait une contre-vérité intentionnelle sur un fait (c’est ce qui s’appelle un mensonge). Toutes les appréciations sont permises surtout lorsqu’elles sont justifiées et celle-ci l’est grandement.

          Tu as le culot d’ajouter que le programme du CNR était « exactement comme celui de l’UPR ». Il est certain que dans le programme du CNR n’a jamais figuré la proposition de diminuer les charges des PME ce qui est explicitement dit dans le programme que je viens de critiquer. Cela n’a rien à voir avec le programme du CNR. Je peux pardonner cette erreur d’appréciation mais je ne pardonne pas qu’on me traite de menteur.

          Il faut que tu apprennes à maitriser ta haine.

          Je t’ai exclue pendant quelques heures en pensant que tu comprendrais. Je me suis trompé. Je vais recommencer.


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 février 18:49

          @yakafokon

          La « maitrise géo-stratégique des intérêts français, défendue par François Asselineau » ne m’intéresse pas. Je défends les exploités et non pas la « maitrise géo-stratégique des intérêts français ».

          Pouvez-vous définir ce que sont les « intérêts français ». Il y a-t-il des intérêts communs entre le milliardaire Arnault et une femme de ménage ?

          « C’est d’ailleurs parce qu’il n’était d’accord avec l’orientation imposée, qu’il a quitté un travail bien rémunéré il y a 14 ans »

          Je n’ai jamais vu qu’il ait expliqué cela. Avez vous une source ?

          « Maintenant, si vous voulez mourir pour le Donbass, libre à vous ! »

          Je n’ai envie de mourir pour aucun pays et surtout pas pour le mien. Je pourrais être amené à prendre des risques pour défendre les exploités mais certainement pas pour défendre une nation... Cela était bon pour la révolution bourgeoise de 1789/93. C’est dépassé !


        • zygzornifle zygzornifle 19 février 16:40

          Le tsunami Macron va tout balayer, tout ses mentors sont dans les starking bloc,

          les vannes a pognon sont prêtes a êtres ouvertes, ses collaborateurs ont déjà préparés tous les coup bas, les journalopes des merdias ont déjà leur feuilles de route, tout est prêt pour la grande séance d’hypnose collective, le mougeon ira l’élire la couche pendante tellement elle sera pleine de bonne merde, cette élection est digne d’un tartufe .

          Macron sait déjà le nombre de voies qu’il aura et le % de ses électeurs...

          Tout ses concurrents vont se faire démolir par les journalopes sur toutes les chaines d’info, le grand matraquage est « en marche » , accrochez votre ceinture pour ne pas tomber de votre chaise, préparez vous a 5 années de vaseline .... 


          • Captain Marlo Captain Marlo 19 février 19:27

            @zygzornifle
            Le tsunami Macron va tout balayer, tout ses mentors sont dans les starking bloc,

            Sans doute, mais son alter ego canadien, est mal en point !
            Trudeau traite des manifestants d’extrême droite.
            C’est l’insulte dès qu’on n’est pas d’accord avec les mondialistes de Davos !
            Mais sur le terrain, c’est la fête foraine !


          • racbel 19 février 16:47

            Je ne sais pas comme vous mais Asselineau me fait penser à Don Quichotte



            • Captain Marlo Captain Marlo 19 février 19:29

              @racbel
              Je ne sais pas comme vous mais Asselineau me fait penser à Don Quichotte


              Si vous avez mieux à proposer, surtout ne vous gênez pas pour le faire savoir !


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 19 février 22:42

              @Captain Marlo

              Je suis d’accord avec racbel.
              Je n’ai pas mieux que Don Quichotte à proposer pour remplacer Asselineau. Se battre conter des moulins à vent est aussi glorieux que d’essayer d’être président de la république dans ces conditions.


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 février 09:06

              @Captain Marlo

              Il ne faudrait pas que tu oublies de t’excuser de m’avoir calomnié. Tu m’as traité de menteur au terme d’une ignoble supercherie : tu m’as prêté des propos que je n’ai jamais tenus.


            • Captain Marlo Captain Marlo 20 février 10:14

              @2 de pique
              Jean Lassalle !Une vraie grève de la faim pour sauver des emplois dans sa région .. et il a gagné !

              Lassale est pro européen, il est pour une Europe des Nations, comme Dupont Aignan et Marine le Pen et peut-être Zemmour ! .
              Mais comme eux, Lassale n’explique pas comment arriver à ce résultat ?

              On fait comment pour avoir à nouveau « des Nations » ??
              On sort de l’ UE & de l’ Otan ? Ou bien on change les Traités européens ?

              Et comment on fait pour changer les Traités ? Il n’y a que l’ UPR qui explique l’article 48 du TFUE. Il faut que 100 % des 27 pays soient d’accord sur chaque mot, chaque phrase et chaque virgule. Si 1 seul pays n’est pas d’accord, rien ne change.

              Et pourquoi ça ne se fait pas ? Parce que les 27 ne sont d’accord sur rien et divisés sur tout. Voilà pourquoi tous ceux qui promettent de changer les Traités vous prennent pour une truffe. L’unanimité, c’est la garantie pour l’oligarchie qu’il n’y aura jamais d’autre Europe que celle là, au profit des riches.


            • Captain Marlo Captain Marlo 20 février 18:09

              @2 de pique
              Chez Jean Lassalle, c’est l’Humain d’abord, et il s’y engage réellement.


              Quand on veut changer les choses pour tout un pays, il faut s’attaquer aux causes, pas aux effets. La bonne volonté et l’humanisme, c’est bien, mais c’est comme vouloir vider la mer avec une petite cuillère. En 20 ans, la France a perdu 40% de ses usines.

              Pourquoi les délocalisations ? Lassalle ne l’explique pas.
              Les délocalisations sont le résultat de la mondialisation, décidée par la Commission européenne lors des accords de l’Uruguay Round en 1994.

              Le but était de combattre le protectionnisme et de faire disparaître toutes les lois qui protégeaient nos entreprises, et nos emplois.

              Ce qui a donné le libre échange : liberté de circulation des capitaux, des marchandises, des hommes & des services. Ce sont les 4 piliers du Traité de Fonctionnement de l’UE.


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 février 18:20

              @Captain Marlo

              Tu ne t’es peut être pas aperçue que je t’ai virée pendant quelques heures. Tu n’as pas su profiter de ma mansuétude.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 février 19:24

              @2 de pique
              On touche pas à Jean ! Épicétout nom de Zeus !


            • xana 19 février 20:36

              Ces élections sont là seulement pour nous amuser.

              La démocratie n’a encore jamais existé en France, mais ça ne signifie pas qu’elle n’existera jamais. Il y a cent cinquante ans on pensait encore qu’il serait impossible de vaire voler des plus lourds que l’air, et pourtant depuis des millions de personne prennent l’avion.

              Si voter pouvait changer les choses, ce serait interdit, observait très justement Coluche. Donc ne pas voter c’est éviter de tomber dans le panneau. Et tout le monde le sait, sauf ceux qui ont intérêt à continuer cette ripoublique pseudo-démocratique.

              Une vraie République, vraiment démocratique, est possible. Mais cela demande un gros travail d’imagination. Comme l’invention de l’aviation !

              Et cela demande aussi une longue préparation, car les ploutocrates qui nous gouvernent ne nous laisseront pas faire. Et cela demandera certainement du sang et des larmes, et j’entends déjà les bisounours s’en offusquer. Dans le fond beaucoup de gens se contentent fort bien de cette ploutocratie déguisée en « démocrassie ». Y compris chez les faux-culs qui prétendent représenter une opposition : Chacun veut devenir calife à la place de l’ancien calife, et s’approprier le pouvoir et le fric.

              +

              je ne sais pas encore comment le peuple pourra s’emparer du pouvoir, ni combien de temps il lui faudra. Mais j’ai déjà une certaine idée de ce que pourrait être une VRAIE démocratie. Et bien d’autres planchent aussi sur ce projet. Depuis Sieyes on a fait croire au peuple qu’il est incapable de se gouverner tout seul. L’urgence est de lui montrer que c’est possible. Comme pour le vol des avions.


              • racbel 20 février 21:19

                @xana

                Je vais vous révéler une chose, tout c’est joué lors de la Bataille de Siffin

                en 657.
                En effet, les forces ténébreuses sous le commandement de Mu’awiyya et Amrou ibn al-As ont repris le contrôle pour le compte des entités Diaboliques face à un Islam naissant qui avait pour but de changer l’humanité pour une plus grande justice pour les hommes mais malheureusement Ali qui devait prendre le flambeau fut assassiné 


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 21 février 21:45

                Je me permets de tirer un premier bilan de la discussion. Elle a été difficile. Des militants de l’UPR nous mettent au défi de critiquer leur programme présidentiel mais ils ne supportent pas qu’on le fasse. C’est du moins le cas de deux d’entre eux. J’ai en effet utiliser mon droit, en tant qu’auteur, de faire des signalements à la modération pour demander des sanctions. J’ai exclu captain Marlo et Samy Levrai. J’ai levé la sanction pour ce dernier mais j’ai sans doute eu tort. Il a utiliser la page contact du site de l’AGIMO pour m’envoyer le message suivant :

                ========

                merci de ma voir censure grosse merde.

                Un vrai troskiste

                =======

                Je rappelle que la discussion sur Agora Vox doit répondre à des règles pour être simplement possible. Il revient à tous de les respecter et chacun doit contribuer avec ses moyens à les faire respecter. Voici ma réponse à Samy Levrai :

                ============

                J’ai peut-être eu tort de lever la sanction.

                Il est temps que vous appreniez à discuter.

                Une flopée d’insultes ne remplace par des arguments.

                Idem pour celle qui croit qu’elle peut me traiter de menteur en toute impunité.

                Dans cet unique cas j’envoie une flopée d’insultes en représailles pour qu’elle apprenne.

                Je lui donnerai encore l’occasion de venir s’excuser sinon elle dégagera encore.

                J’ai écrit plusieurs livres et des quantités d’articles. Il n’y a aucun mensonge dans tout ce que j’ai écrit.

                La liberté d’expression ce n’est pas le droit de dire n’importe quoi.

                Il faut savoir contrôler vos nerfs sinon il faut vous soigner.

                Regardez ce que j’écris et prenez exemple !

                Vous croyez que je vais répondre comment quand vous écrivez ceci :

                 - tes analyses de positionnements politiques semblent elles aussi à la ramasse,

                - tu deviens neuneu sur tous les sujets que tu touches dernièrement

                 - j’ai rarement vu de telle régression, est ce dû au temps et a ses ravages ?.

                Vous avez cru que j’allais accepter ça. Vous me prenez pour qui ? Si vous recommencez ce sera le même traitement. Il ne s’agit pas de censure. Vous avez tout intérêt à le prendre sur un autre ton. Votre éducation vient de commencer.

                 


                • 6russe2sioux cyrus 21 février 22:05

                  @Jean Dugenêt

                  Pour ma part j’ ais fait partie de l’ amnistie , et je t’ en remercie .
                  (motif une prise de tete autour de Z)

                  IL est evident que je n’ ais pas a t’ agresser , et que de meme tu as souvent un ton courtois quand on t’ aborde correctement .

                  Voila je repasserais a l’ occasion d’ un autre article histoire de ne pas charger la mule .

                  concernant celui ci , je te trouve un peut dur avec l’ UPR , mais la logique voudrais qu’ ils publie un article en droit de reponse ca ne sert a rien de s’ engeuler .

                  Au plaisir de te lire 


                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 21 février 22:11

                  @cyrus
                  Merci
                  Au plaisir

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité