• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Accord Jadot-Hamon : « Là, la politique est belle »

Accord Jadot-Hamon : « Là, la politique est belle »

Le bureau exécutif d’Europe-Écologie-Les verts (EELV) a validé, Jeudi 23 Février en fin d’après-midi, l’accord trouvé entre Yannick Jadot et Benoit Hamon. Les militants devraient valider ce choix lors d’un vote, dimanche 26 Février. Consultés lors d’un précédent vote par voie électronique mi-Février, ils avaient en effet souhaité ce rassemblement par près de 90% en faveur du « Oui ». En l’absence de candidature de Yannick Jadot à l’élection présidentielle, c’est donc Benoit Hamon qui portera un projet commun basé sur cet accord.

 

Hamon - Jadot : des convictions et de l’intelligence

À l’ère de la post-vérité et des populismes de droite, il était donc question pour ces deux hommes de trouver un accord sur des sujets complexes, de fond. Leur ambition étant de présenter un projet commun pour la présidentielle qui soit basé sur le réel, qui tienne compte des grandes mutations de notre époque et qui aille dans le sens de l’intérêt général.

Les tractations ont duré plusieurs semaines et furent rudes entre ces deux candidats aux convictions fortes. Yannick Jadot, leader d'EELV, affiche 25 ans d’engagement politique au compteur en faveur de l’écologie. Il s’est récemment illustré en s’exprimant contre l’accord de libre-échange Union Européenne – Canada (CETA) au parlement européen. Benoit Hamon, lui, a remporté la primaire de la gauche sur un programme de rupture, fidèle aux mêmes convictions qui l’ont poussé dans les bras de la fronde sous le quinquennat Hollande. Dans cette campagne il fait office de candidat de la sincérité et des idées, se refusant à renvoyer la complexité des grands enjeux de notre époque à quelques éléments de langage. Il fait souffler un vent de fraîcheur sur la vie politique française en refusant le modèle du « candidat providentiel » auquel il oppose la volonté d'associer d'avantage les citoyens au jeu politique

Au micro d’RTL, Vendredi 24 Février, Yannick Jadot exhortait les sensibilités de gauche à se rassembler derrière ce projet : « Je fais confiance à Hamon, ce n’est pas un accord de partis [...] et j'espère que ce sera demain un accord avec Jean-Luc Mélenchon, avec la société civile qui veut le rassemblement, les artistes, les intellectuels ...  ». Interrogé sur les négociations, il a déclaré qu'EELV n'a obtenu que 40 circonscriptions pour les législatives contre 60 en 2012, ayant préféré être inflexible sur le programme plutôt que sur la forme. 

Le contraste était saisissant avec le rapprochement Bayrou-Macron qui, en l’absence de négociations et d’un quelconque accord, semble avoir était généré par des pulsions électoralistes entre deux candidats aux convictions oscillantes.

 

Les grandes lignes de l’accord

- Nouveau Rapport au Travail : Abrogation de la loi travail (négociation d’une nouvelle loi avec les partenaires sociaux), renforcement du compte pénibilité, reconnaissance du Burn-out (maladie professionnelle) et du droit à la déconnection (Harcèlement par emails hors de heures de travail), Réduction des écart de salaires dans les entreprises publiques ou subventionnées, revenu universel de 600€ pour les 18-25 (dès 2018) et automatisation du versement du RSA.

- Transition Énergétique : Sortie progressive des énergies fossiles et du nucléaire, suppression des niches fiscales allant à l’encontre de l’environnement, mesures fiscales (entreprises et transports).

- Transition Écologique, Sociale et Économique : Small Business Act (réservation à hauteur d’au moins 50% des marchés publics aux PME/TPE), Économie circulaire (plan zéro déchets, calcul de la TVA en fonction de la durée de vie des produits et leur capacité à être recyclés)

- Agriculture-Alimentation-Environnement : Sortie programmée du Diesel (2025), encadrement des nanotechnologies, Interdiction des pesticides et perturbateurs endocriniens, appui à la transition agro-écologique (moyens juridiques, financiers et techniques), législation en faveur du bien-être animal.

- Passage à une 6ème République : Reconnaissance des biens communs, 49.3 citoyen, vice Premier Ministre en charge du développement.

- Union Européenne : lutte contre l’évasion fiscale, opposition aux accords de libre-échanges (TAFTA, CETA), sortir des politiques d’austérité, Union énergétique (plan d’investissement pour respecter l’accord de Paris, COP21).

- Égalité des territoires : diverses mesures pour associer les citoyens à la prise de décision au niveau local, interruption de la baisse des dotations des collectivités territoriales (écoles, routes etc..).

- Précarité et égalité réelle : 50 000 logements étudiant, 150 000 logements sociaux, priorité à l’éducation (notamment la petite enfance), revalorisation SMIC et minimas sociaux.

L'accord complet est disponible, ICI.

 

Jean-Luc Mélenchon a rendez-vous avec l’histoire

Pour la première fois depuis son émancipation du Parti Socialiste lors du congrès de Reims en 2008, Jean-Luc Mélenchon a l’opportunité de propulser ses idées au sommet de l’état. En effet, il semblerait qu’un rassemblement Hamon-Mélenchon-Jadot permette à la gauche de rejoindre Marine Lepen au second tour. Le résultat d’un tel second tour n’a jamais été testé par les instituts de sondages. On peut cependant supposer que la majorité des français, qui n’ont pas voté pour ces candidats au premier tour, s’exprimerait par un vote de barrage au Front National.

La diversité d’opinions est une richesse issue de la nature de la Gauche, intrinsèquement. Lorsque les différentes sensibilités de Gauche savent coopérer, se compléter, il devient alors possible de changer profondément la société. Ce fût le cas de nombreuses fois dans l’Histoire. 

Bien qu’il soit possible qu’une dynamique en faveur du couple Hamon-Jadot se crée indépendamment des choix de Jean-Luc Mélenchon : A-t-on vraiment envie de courir le risque de voir la Gauche absente du second tour ? 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 25 février 10:15

    « il semblerait qu’un rassemblement Hamon-Mélenchon-Jadot permette à la gauche de rejoindre Marine Lepen au second tour. »


    manquait plus que ça !
    l’emploi de « rejoindre » est plutôt malvenu mais révélateur...
    « égaler le score » aurait été préférable.

    • jmdest62 jmdest62 25 février 11:38

      OUAAAAIIIIS ça c’est de la « belle » politique !
      Cependant , Dans les « grandes lignes de l’accord » il semble que l’auteur ait oublié un point très important que dis-je .......P R I M O R D I A L  ...43 circonscriptions pour EELV dont bien sûr une circo pour Duflot et une pour Jadot.
      Les militants semblent apprécier très moyennement .  smiley
      @+


    • Patrick Samba Patrick Samba 25 février 17:39

      @jmdest62

      effectivement les militants EELV n’apprécient guère qu’on leur demande d’enregistrer la décision du bureau exécutif alors qu’il leur avait été répété qu’il leur reviendrait de décider.

      Résultat :

      « Yannick Jadot nous a trahis » : la colère de certains militants EELV après l’accord avec Benoît Hamon

      Présidentielle : et si les militants faisaient capoter l’union Jadot-Hamon ? - Le Parisien

      Jadot-Hamon : l’accord claironné, la base chiffonnée - Libération

      Accord Hamon-Jadot : et si les militants écolos disaient non ?

      Accord Hamon-Jadot : l’investiture de Cécile Duflot fait bouillir de colère les socialistes parisiens


      C’est ça que l’auteur appelle de la belle politique ?
      A propos la phrase entre guillemets du titre est une citation de quel très fin analyste ?


    • Armand Beaurepère 25 février 21:26

      @Patrick Samba

      Rapprochement approuvé par vote électronique mi-Février à 90%, merci de lire avant de commenter. 


    • Le421 Le421 26 février 14:44

      @jmdest62
      Et la majeure partie des militants locaux EELV, avec qui nous travaillons en permanence, votera Mélenchon et pas Hamon.

      Encore un bel exemple du tripatouillage politique !! Croyez bien que Bayrou, autre ennemi de la finance, a fait de même avec Macron.

      L’écologie au PS, on a compris.

      Pépère Hollande a bien expliqué qu’il fallait manger de la viande tant et plus au Salon de l’Agriculture.
      Tant pis si elle est produite de façon industrielle en mode FNSEA, salopant tout au passage, tant pis si les trois-quarts de la population mondiale en est privée - du moment que nous - tant pis si cela bouffe toute l’eau potable disponible, tant pis si elle vient d’ailleurs puisqu’on est à fond CETA/TAFTA, etc, etc...
      Et dire qu’on pourrait, à moindre mal, appeler à consommer autre chose d’équivalent...
      Surtout ne pas dire aux gens qu’on leur colle des protéines en poudre d’insectes dans les plats préparés, juste bons pour les « sans dents ».
      Ne pas voir plus loin que le bout de son nez...

      Allez les « zécolos », aux zurnes !! Votez PS !!
      mdr


    • Armand Beaurepère 26 février 20:52

      @Le421


      Le PS a lancé une politique agro-écologique en 2013 (1er pays développé à le faire) en écoutant les chercheurs. À une époque où vous militants du front de gauche ne saviez même pas ce que ça veut dire. Cette politique existe d’ors et déjà, vérifiable sur le site du ministère de l’agriculture. 

      Le résultat ? sur le terrain 60% des agriculteurs ont enclenché des démarches sous le quinquennat.

      Vous pensez qu’on révolutionne l’agriculture en 5 ans ?Bien sur, maintenant que les bases sont posées, Hamon va intensifier l’effort. 

      Lorsque l’on ignore tout de la politique, il est aisé d’avoir l’impression qu’on vient d’inventer la poudre. 



    • bluerage 25 février 10:46

      la gauche au deuxième tour ? Euh, non merci...


      • Le421 Le421 26 février 14:45

        @bluerage
        La gauche ? A part Mélenchon, qui est de gauche dans cette pagaille ?

        Parce que les autres, bonjour !!


      • Clouz0 Clouz0 25 février 11:05

        Pour l’auteur, la politique c’est simple comme une addition :


        Jadot 2% + Hamon 13% + Mélenchon 11% = 26% (chiffres moyens actuels d’après les sondages)
        Et voilà, Hamon est au 2ème tour avec Marine Le Pen. Simple et efficace.
        Il suffisait donc d’additionner les choux, les carottes et les navets pour avoir une bien belle soupe.

        Oui mais :
        - Mélenchon 11 / Hamon 13 : ils sont pratiquement à égalité. 
        Pensez-vous sérieusement que l’un des 2 aura réellement envie de se désister pour l’autre ???
        Ce qui marche avec des écarts de 12 à 15 points (Jadot - Bayrou) est impossible avec 1 ou 2 points de différence.

        - Si par miracle Hamon était Mélenchonisé, ou l’inverse, vous pensez sérieusement que tous les électeurs de l’un se déverseraient comme un seul homme sur l’autre ? Par exemple vous êtes surs que les électeurs qui se résignent à voter Hamon en trainant des pieds, par habitude ou fidélité PS, vont valider cette nouvelle offre ???
        Vous ne voyez pas qq % supplémentaires rejoindre Macron et réduire votre belle addition à néant ?

        Vous avez maintenant l’âge d’apprendre à faire aussi les soustractions. smiley


        • baldis30 25 février 11:50

          @Clouz0
          bonjour,

          « vous pensez sérieusement que tous les électeurs de l’un se déverseraient comme un seul homme sur l’autre  »

          Il y a bien des masochistes.... 


        • wesson wesson 25 février 15:28

          @Clouz0
          pour répondre simplement et directement : je vais voter FI.


          Mais si la FI fait un accord avec le PS, et bien je ne voterai ni au premier, ni au second tour.



        • Le421 Le421 26 février 14:46

          @wesson
          Moi itou !!
          Plutôt crever que de me faire baiser encore une fois...


        • Yvance77 Yvance77 25 février 11:16

          Hamon n’a pas eu le courage d’un Mélenchon alors qu’il bombait le torse frondeur et le verbe haut à l’adresse d’une caste PS qui n’était plus en phase avec la base édentée.

          Mélenchon, on doit au moins lui rendre cet hommage - sans l’aimer pour autant - celui de s’être émancipé d’un pseudo parti comprenant les intérêts des petites gens.

          Hamon va recycler les Valls, El Konnerie, la Najat... toute cette racaille qui a joué contre son camp. Là est l’ignominie et devrait les disqualifier ad vitam æternam ... mais non, on préfère refaire du vieux pourri avec faisant croire au miracle neuf !


          • baldis30 25 février 11:54

            @Yvance77
            bonjour,

            « Là est l’ignominie et devrait les disqualifier ad vitam æternam ... »

            Ils se recycleront ailleurs s’ils ne peuvent le faire en politique .

            Regardez comment un ancien président s’est recyclé en bagagiste ( selon l’article de Nabum)


          • Arcane Humphrey Binchié 25 février 11:18

            Bonjour,

            • Avec un désistement de Melenchon au profit de Hamon, cela parait jouable en théorie.
            Sauf que Melenchon ne se désistera pas au profit du PS même avec allié avec des verts et demandera a Hamon de se désister, ce qu’il ne fera pas non plus.
            Bref, l’alliance Macron-Bayrou a toutes les chances de se retrouver au second tour contre Marine et Macron, comme Chirac en 2002, sera élu haut la main.
            Il eu fallut que Melenchon participe au primaire, il avait une chance de passer devant Hamon.
            Par ailleurs une prochaine cohabitation semble bien possible lors des prochaines legislatives à cause de tous les decus de droite et d’extreme-droite qui resteront sur leur faim.
            La Vème république est en phase terminale.

            • baldis30 25 février 11:58

              @Humphrey Binchié
              bonjour,

              « Bref, l’alliance Macron-Bayrou a toutes les chances de se retrouver au second tour contre Marine et Macron, comme Chirac en 2002, sera élu haut la main. »

              Comme Chirac .... on n’est plus en 2002, et Chirac bien qu’énarque avait par sa connaissance du c... des vaches bien plus de connaissances de la réalité quotidienne des français que tous ceux qui postulent pour nous inonder de leur pestilence


            • Laulau Laulau 25 février 12:49

              La politique est belle ?????
              Un flagrant délit de négociations entre marchands de soupe, quelle élégance !
              Le PS offre 40 circonscriptions aux verts, quand on sait qu’il n’est même pas sûr d’avoir 40 députés socialistes dans la prochaine assemblée, quelle générosité ! Parmi ces circonscriptions, je parie qu’il y en a deux chez les bobos parisiens, si passionnés d’écologie qu’ils ne supportent même plus que les banlieusards roulent dans leur ville. Quel soulagement, Jadot et Duflot seront députés, enfin, peut-être.



              • Laulau Laulau 25 février 16:36

                @alinea
                Merci pour le lien, je ne résiste pas, en voici un extrait croustillant :

                A l’inverse, Benoît Hamon et le PS se sont empressés de refourguer à EELV des circonscriptions où les députés sortants ont fait mouvement vers M. Macron. Pas folle la guêpe

                En clair, les écolos n’auront pas de candidat PS contre eux mais des sortants « socialistes macroniens ».
                Comme on disait de mon temps : ! Les baisés comptez vous : 40-2 = 38.


              • alain_àààé 25 février 13:51

                je ne suis pas d acord je crois que vous auriez du écouté le débat politique de cettee semaine et vous sauriez que MELENCHON n as pas envie d étre le second.il veut étre le premier et que HAMON et les verts qui ne représentent pas grand chose 2%mais on tout intéret d avoir négocier plus poste de parlementaire comme avec HOLLAND.


                • chassemy 25 février 14:15

                  Mème si Melenchon se désistait (ce que je ne crois et ne souhaite pas) la grande majorité de ceux qui le soutiennent, le désavoueraient.
                  derrière Hamon c’est Martine Aubry qui est à la manœuvre (les hommes autour de Hamon sont Pascal Lamy, B.Germain etc).
                  De plus ils ne sont pas d’accord sur l’Europe, la maitrise de la monnaie, la maitrise des flux financiers et commerciaux.
                  Un accord serait forcement un nouveau marché de dupes (les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent)
                  Avec la candidature d’Hamon c’est la survie du PS qui se joue.
                  Il faut que ce PS meure c’est une des conditions à remplir, pour créer les conditions d’une vraie alternative de gauche


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 février 20:23

                    @chassemy
                    Ils ne sont surtout pas volontaires pour expliquer qu’ils seront obligés d’appliquer le même programme économique que Fillon ou Macron ! C’est la Commission européenne qui est mandatée (article 121 du TFUE) pour élaborer les programmes économiques des 27 pays !


                    Feuille de route pour la France 2014/2015. Toutes les réformes structurelles n’ont pas encore été mises en place ! Reste à liquider les CDI et le SMIC, privatiser la Sécurité sociale, augmenter l’âge de départ à la retraite, privatiser les services publics, dont la SNCF etc etc

                    Et feuille de route 2015/2016, dont une hausse de la TVA et poursuite des économies budgétaires etc. Ils sont tous d’une discrétion de violette sur le fait que les Gouvernements n’ont plus le pouvoir de décision en matière économique  !

                  • wesson wesson 25 février 15:29

                    « Les militants devraient valider ce choix lors d’un vote, dimanche 26 Février »


                    Je crois qu’il serait présomptueux de penser ce vote comme acquis par avance.
                    Nous avons 24 heures à attendre pour en avoir la confirmation


                    • Laulau Laulau 25 février 17:31

                      @wesson
                      Aux dernières nouvelles, certains ne sont pas contents du tout, même que certains rejoingnent Mélenchon :

                      http://www.francetvinfo.fr/politique/melenchon/yannick-jadot-nous-a-trahis-la-colere-de-certains-militants-eelv-apres-l-accord-avec-benoit-hamon_2071157.html

                      Mais comme souvent la TV est très réticente à transmettre ce genre d’info, c’est la seule référence que j’ai pu trouver.


                    • Le421 Le421 26 février 14:49

                      @Laulau
                      C’est ce que j’ai écrit quelques lignes plus haut, sans vous avoir lu auparavant.
                      C’est ce que je vois, en tant que militant FI, sur le terrain.
                      Maintenant, si les sondages sont faits dans le 15ème Arr de Paris...


                    • zygzornifle zygzornifle 25 février 16:31

                      Pauvre Jadot , les éléphants du PS vont le piétiner et Hamond va en barrir de plaisir .....


                      • zygzornifle zygzornifle 25 février 16:34

                        avant les écolos se contentaient des miettes du PS la c’est les peaux mortes et les pellicules de cheveux ......


                        • Tall Tall 25 février 17:15

                          Quasiment aucune mesure programmée dans cet article ne passera en restant dans l’UE


                          Mélenchon le sait, d’où son plan B > Frexit ( probable avec Merckel en face )
                           
                          Hamon-Jadot sont-ils prêts à suivre Mélenchon pour le Frexit ?
                           
                          Si c’est non, c’est l’impasse.

                          • wesson wesson 25 février 19:53

                            @Tall


                            « Hamon-Jadot sont-ils prêts à suivre Mélenchon pour le Frexit ? »

                            Aucune chance. Et ce n’est même pas un problème de personne, mais de l’appareil qui est derrière.

                            En résumé, la FI a honnêtement bossé sur un Frexit - une sortie de manière ordonnée de l’UE.

                            Mais ni le PS ni EELV ne l’ont fait, ne voulant même pas discuter de cette hypothèse. 

                            Je les imagines en négo avec Merkel 

                            * « il faut faire comme ça sinon ... »
                            - « sinon quoi ? »
                            * « ben on l’as pas prévu ... »

                            on va aller loin avec ça

                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 février 20:27

                            @wesson
                            la FI a honnêtement bossé sur un Frexit - une sortie de manière ordonnée de l’UE.

                            Ce n’est pas du tout ce qu’explique Mélenchon ...
                            Il ne s’agit aucunement de sortir de l’ UE de manière ordonnée, mais de faire du chantage à la sortie, pour obliger les 26 pays à adopter l’Europe sociale de Mélenchon ...


                          • Tall Tall 26 février 00:57

                            @wesson


                            C’est ce que je crois aussi ...
                             
                            @Fifi
                             
                            Non ... rien

                          • Le421 Le421 26 février 14:50

                            @Fifi Brind_acier
                            Pfffooouuuuu !!!

                            Quelle fatigue !!


                          • izarn izarn 25 février 18:38

                            Comme l’a dit je ne sais qui, Marine ?
                            -Ecologistes et Hamon au gouvernement depuis 2012, pourquoi ils ne l’ont pas fait avant ?
                            Pareil pour Macron, pareil pour Fillon...
                            Alpors les mecs ? Ministres et premiers ministres, vous foutiez quoi ?
                            En fait vous continuez à nous foutre de notre binette ouvertement ?
                            Crédibilité ou débilité ?
                            Les mecs le cul enfarinés, plus blanc que blanc, viennent nous faire croire qu’ils n’ont pas de passé...
                             smiley
                            Faut dire avec les benets qui sont en face lisant le Deconex...
                            Sans parler de l’ex Pro Maastricht Mélenchon...Ex sénateur socialiste...Quand t’étais ministre de Jospin, tu faisais quoi ducon ? Tu t’es gouré ? Qui nous dis que tu continues pas à te gourer ?
                             smiley

                            Le reclassement des zombies !
                            Ca me laisse de marbre. smiley


                            • Le421 Le421 26 février 14:52

                              @izarn
                              Elle en est où de ses millions de dettes, la Marine ??

                              Elle appelle ses militants au secours ou c’est le Papy qui rapatrie quelques lingots des Bahamas ??


                            • petit gibus 25 février 20:37
                              @ l’auteur

                              « Il fait souffler un vent de fraîcheur sur la vie politique française »

                              avaler des couleuvres devient pour certains un grand festin !

                              • zygzornifle zygzornifle 26 février 13:04

                                quand Hamon rallie 1 écolo Macron rallie 10 députés socialiste ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

A. B.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès