• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Adresse fraternelle aux Insoumis(es) #convention #franceinsoumise (...)

Adresse fraternelle aux Insoumis(es) #convention #franceinsoumise #fi

Ce samedi et ce dimanche la convention de la France Insoumise se tenait à Clermont. Voici l’adresse fraternelle aux « Insoumis(es) » des militants franchement communistes du Prcf (Pôle de Renaissance Communiste en France)

Le 23 novembre 2017

Chers camarades et citoyen(ne)s insoumis(es),

Sans être affilié à la FI, le PRCF a soutenu, « de manière critique mais dynamique et constructive », la candidature présidentielle de J.-L. Mélenchon ; en outre, le PRCF a a participé à la manifestation du 23 septembre et il a catégoriquement dénoncé le dénigrement incessant que subit JLM dans les médias privés et « publics » de l’oligarchie.

Alors que vous allez préciser ensemble la stratégie de la FI, il nous semble nécessaire de vous faire part de nos propres analyses sur différents sujets avec un seul souci : promouvoir la résistance à l’euro-dissolution accélérée de la France républicaine, que Macron met en œuvre au profit du MEDEF et de l’UE-OTAN. Cette résistance populaire est en effet en grave danger en raison de la faible riposte que lui opposent certains appareils politiques et syndicaux inféodés, soit au Parti de la Gauche Européenne (PGE), soit à la Confédération Européenne des Syndicats (CES). Car comment ces appareils euro-formatés pourraient-ils combattre les contre-réformes inspirées par Berlin et par Bruxelles alors que leurs états-majors sont arrimés, y compris financièrement, au mensonge de la « réorientation sociale, progressiste et démocratique de l’UE » ?

 1) « Parti » ou « mouvement » ? L’avis du PRCF.

 Il appartient aux Insoumis(es) et à eux seuls de trancher cette question pour leur propre compte. Mais dans la mesure où ce débat théorico-politique intéresse toute la gauche populaire, le PRCF a le devoir de soumettre sa réflexion aux autres progressistes. Pour nous, le monde du travail a plus que jamais besoin d’un parti de classe et de combat, donc d’un vrai Parti communiste ; c’est indispensable si la classe travailleuse veut se constituer en sujet, voire en protagoniste de la vie nationale. Sans un tel parti, la probabilité est grande que, même dans le camp du changement, le point de vue de la classe ouvrière, celle qui affronte e plus durement au quotidien l’exploitation capitaliste, soit dominée par le point de vue des « couches moyennes » que leur place dans la société incline à pactiser avec le capitalisme, à accepter la « construction » européenne dans son principe… et à retomber sans fin dans les errements de la social-démocratie.

Même si des communistes sincères continuent d’adhérer au PCF-PGE actuel, ce parti a tellement dérivé par rapport aux conceptions de Marx, mais aussi par rapport au grand PCF de Tours, du Front populaire, des FTP et des FTP-MOI, des ministres communistes de 1945-1947*, des combats anticolonialistes et anti-impérialistes de naguère, que le parti de Pierre Laurent est actuellement au communisme véritable ce que le « PS » de Hollande est à Jaurès et ce que les « LR » sont à l’Appel du 18 juin : une contrefaçon. Raison de plus pour travailler à reconstruire dans les formes d’aujourd’hui un parti marxiste ancré dans le monde du travail, soutenant le syndicalisme de classe, promouvant l’ « analyse concrète de la situation concrète », prolongeant sans auto-flagellation sinon sans autocritique le legs du mouvement ouvrier révolutionnaire, visant clairement, par-delà toutes les tactiques conjoncturelles, la mise en place d’un pouvoir populaire construisant un autre mode de production, une autre société, le socialisme en marche vers le communisme**.

Cela ne s’oppose nullement, – comme l’a montré le PCF en 1936 (réconciliation des deux drapeaux, rouge et tricolore, large union antifasciste…), sous l’Occupation (le précurseur du CNR, ce « Front national pour l’indépendance et la liberté de la France » dont le FN actuel usurpe le nom, fut créé à l’initiative de Jacques Duclos) et à d’autres occasions, à la construction d’un très large Front Antifasciste, Patriotique, Progressiste et Écologique (FRAPPE !) luttant pour affranchir notre pays de la mortifère UE des financiers. Bien entendu, une France Franchement Insoumise (FFI !) à l’UE du capital serait combattue avec la dernière férocité par l’oligarchie mondiale, comme on le voit au Venezuela, et sous peine de retomber sous la tutelle de l’euro-oligarchie comme l’a honteusement fait A. Tsipras, elle devra se souvenir du mot de Lénine : « on ne peut avancer d’un seul pas si l’on craint de marcher au socialisme ».

En résumé nous sommes à la fois pour la reconstruction d’un Parti franchement communiste en France, agissant fraternellement à côté de toutes les forces progressistes, pour le déploiement d’un large mouvement populaire « tous ensemble en même temps » contre Macron-Thatcher, et pour un large rassemblement populaire majoritaire sortant notre pays de la prison des peuples euro-atlantique, nationalisant le CAC-40 pour reconstituer le « produire en France », le progrès social et les services publics, coopérant avec tous les continents, balayant le fascisme, le racisme et le sexisme, combattant le tout-profit destructeur de l’environnement, défendant la paix contre l’impérialisme, refusant les communautarismes, favorisant la démocratie populaire la plus large sans craindre d’affronter décisivement le grand capital prédateur. Bref, nous partageons le jugement de Robespierre qu’a tragiquement vérifié à ses dépens le noble Salvador Allende : « ceux qui font les révolutions à demi n’ont fait que se préparer un tombeau  ».

 2) UE supranationale : peut-on changer une dictature capitaliste « de l’intérieur » ?

 C’est une avancée que le PRCF a publiquement saluée que la F.I. se réfère à la « sortie des traités supranationaux », à la « sortie unilatérale de l’OTAN » (discours JLM de Marseille) et qu’elle ouvre le débat sur l’UE avec la phrase : « L’UE, on la change ou on la quitte ! », même si, pour parler franc, il nous semble que des millions d’ouvriers attendaient une mise en cause plus carrée de l’UE dans la dernière semaine qui a précédé le 1er tour de la présidentielle (79% des ouvriers ont voté non à la constitution européenne en 2005 alors que 61% des catégories supérieures ont voté Oui !).

Toutefois l’UE n’a rien d’une structure souple évoluant au gré des rapports de forces. Il s’agit d’un cadre totalitaire et archi-verrouillé que ses traités définissent comme une « économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée ». Bref, A. Madelin avait raison, de son point de vue ultra-patronal, quand il appelait à soutenir l’UE en tant qu’ « assurance tous risques contre le socialisme ». C’est pourquoi nous sommes sûrs que tout le mouvement progressiste de France obtiendrait un énorme écho en France et au-delà s’il ouvrait un débat de masse sur cette question : peut-on ou pas réformer l’UE de l’intérieur ? Nous sommes sûrs pour notre part, tant les faits parlent d’eux-mêmes, que la réponse populaire à cette question serait clairement « non, trois fois non ! ». En réalité, assumer ce que nous appelons un Frexit internationaliste, patriotique et progressiste » dynamiterait le prétendu « FN » que son arrimage au camp capitaliste condamne à accepter l’euro et l’UE (comme le confirment les déclarations récentes de ses dirigeants : ce parti est en réalité « euro-compatible » car capitaliste et anticommuniste par nature). A l’inverse, un positionnement 100% euro-critique des forces progressistes dynamiserait comme jamais le mouvement populaire, y compris sur le terrain social, tout e contribuant à re-politiser des millions de travailleurs et de jeunes.

Et c’est encore plus vrai quand on constate que le mandat que Macron a reçu du MEDEF est clairement de mettre le point final à l’histoire de la France indépendante***. Non seulement en substituant les Euro-Länder et les euro-métropoles aux communes de France et à la République indivisible, non seulement en préférant systématiquement le tout-anglais « transatlantique » à la langue française, non seulement en alignant la protection sociale issue de la Libération sur l’anti-modèle anglo-saxon, mais en précipitant la mise en place du « gouvernement de la zone euro » et la prétendue « défense européenne » arrimée aux guerres impérialistes de Trump et de l’OTAN.

C’est pourquoi il nous semble qu’il serait contre-productif de s’aligner sur la proposition de Macron de présenter des « listes transnationales » aux européennes, voire de cautionner l’élection supranationale en s’y présentant alors que, scrutin après scrutin, le nombre d’électeurs français et européens qui boycottent le pseudo-parlement européen ne cesse, à juste raison, d’augmenter. Pourquoi le dégagisme qui balaie les gouvernants maastrichtiens sortants de chaque pays, ne frapperait-il pas globalement l’UE du capital à l’occasion des européennes en réactivant tout à la fois la soif d’indépendance du peuple français et l’Europe des luttes ouvrières contre l’UE !

Cher(e)s insoumis(e)s, nous vous souhaitons des travaux fructueux.

Ensemble, communistes fidèles à l’héritage d’Ambroise Croizat, syndicalistes de lutte, socialistes et laïques désireux de prolonger l’héritage jaurésien, militants antifascistes, anti-impérialistes et internationalistes, écolos citoyens, patriotes s’inscrivant dans la lignée du CNR, construisons sur chaque sujet un large Front pour une France Indépendante et une République Sociale !

Pour le Prcf, Léon Landini, président national, ancien officier FTP-MOI, Georges Gastaud, secrétaire national, Antoine Manessis, responsable PRCF aux relations unitaires.

source : https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/adresse-fraternelle-aux-insoumises/


*La plupart des manuels scolaires cachent que la Sécu, la généralisation des conventions collectives, le nouveau Code du travail, les comités d’entreprises, les retraites par répartition (A. Croizat), les statuts des fonctionnaires et des mineurs (M. Thorez), la nationalisation démocratique de Renault, de l’aéronautique et d’EDF (Marcel Paul, F. Billoux), le renouveau démocratique de la Recherche et de l’Education nationale (Joliot-Curie, H. Wallon) ont été mis en place par les ministres communistes de 45 à une époque où J. Duclos présidait l’Assemblée nationale ?

**… que le Manifeste du parti communiste définissait déjà comme la société où « le développement de chacun est la clé du développement de tous ».

***ce dépassement de la France est clairement revendiqué par le Manifeste « Besoin d’aire » publié en décembre 2011 par le MEDEF.


Moyenne des avis sur cet article :  2.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Julien30 Julien30 27 novembre 11:40

    Ah le titre est en écriture inclusive, ça ça va plaire aux Insoumis ! Bravo à vous de suivre les dernières modes lancées par les fadas...pardon les grands progressistes des universités américaines, ça c’est de la lutte anti-impérialiste !


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 novembre 12:03

      @Julien30
      Votre reproche est terriblement injuste : il me semble qu’il est bien normal que le Parti de la FRANCE SOUMISE se soumette à tout se qui prétend s’imposer. A l’islam, certes, et au premier chef, mais aussi à l’Amérique, et à toute ce que la Bêtise Universelle peut produire de plus merveilleux dans son majestueux étalage.


    • Laulau Laulau 27 novembre 14:19

      @Christian Labrune
      C’est une plaisanterie ou vous êtes carrément parti en couille ?


    • Le421 Le421 27 novembre 18:05

      @Laulau
      Mon pauvre !!
      Dès que t’as un article un peu rouge, les fachos déboulent en escadrille et tirent sur tout ce qui bouge.
      A défaut de se rendre utiles.
      Juste bons à démolir.


    • Dzan 27 novembre 18:48

      @Christian Labrune

      La Brune ? Comme les chemises ?
      Non, je plaisante 2eme °


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 novembre 19:59

      Laulau

      J’aimerais bien aussi que ce soit une plaisanterie, mais la réalité n’est pas du tout drôle. J’ai vu par hasard en direct il y a quelques jours le Mussolini de la France Soumise faire son numéro de music-hall, debout sur une petite estrade ronde, entouré de la masse de ses « fans », comme on dit. J’ai dû regarder ça trois ou quatre minutes, jusqu’à ce que la nausée me fasse appuyer sur la télécommande.

      C’était d’une bêtise écoeurante. Le pire, ce n’est même pas le bonhomme, qui répète inlassablement le même sketch comme un vieil acteur ringard qui remettrait à demain depuis des années le moment de quitter les feux de la rampe. Quand l’on a entendu une fois, on connaît déjà par coeur son numéro. Non, le pire, c’est le troupeau des niais qui écoutent religieusement de telles insanités comme d’autres gâteux vont encore voir ces vieilles idoles cacochymes du rock qui les faisaient se trémousser à l’âge de la puberté. Quand j’étais jeune, on se moquait d’un Tino Rossi qui émoustillait encore des rombières qui avaient été jeunes dans les années 30. C’est exactement pareil.

      D’un côté, un macronisme d’opérette, jeune et fringant, incompétent et ridicule à souhait, et de l’autre cette resucée des vieux totalitarismes fascisants avec leurs grosses ficelles à fanatiser les masses lorsqu’elle se montrent disposées à toutes les soumissions. La France est vraiment très malade.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 novembre 08:18

      @Christian Labrune
      C’est ballot que vous n’aimiez pas Mélenchon, car il a exactement le même raisonnement politique que le FN : « On peut changer les Traités- l’ Europe est réformable - il faut une Autre Europe ! »...

      L’un veut une Europe sociale, l’autre une Europe des Nations.


      Mais aucun des deux n’explique comment on change les Traités ?
      Il faut demander leur avis aux 26 autres pays, et si 1 seul n’est pas d’accord, rien ne change. ( Article 48 du TFUE, il faut l’unanimité).

      Ou alors, il faut attendre qu’il y ait 27 Mélenchon ou 27 Marine Le Pen en même temps... La probabilité qu’un tel évènement arrive, c’est 1 fois tous les 745 000 ans... Vous avez plus de chances de gagner au loto !

    • Christian Labrune Christian Labrune 28 novembre 09:36

      C’est ballot que vous n’aimiez pas Mélenchon, car il a exactement le même raisonnement politique que le FN
      ============================================
      @Fifi Brind_acier

      Je ne comprends rien à votre raisonnement. Mélenchon et Le Pen, c’est kif-kif alors que vous paraissez vouloir les opposer. C’est bien le même fascisme antisémite des deux côtés, non ? Et le même prurit de ressentiment qu’on entretient chez les sans-culottes, en leur faisant croire que lorsqu’on aura exterminé ceux qui réussissent, miraculeusement ils iront mieux.

      J’ai toujours exécré les totalitarismes, quelle que soit l’étiquette « de droite » ou « de gauche » dont ils s’affublent, et le « ni gauche ni droite » du macronisme renvoie aussi très explicitement à un slogan fasciste des années 30, très bien étudié il y a maintenant une dizaine d’années par Zeev Sternhell dans Ni droite ni gauche, à une époque où Macron ne pouvait pas encore espérer devenir le Président d’opérette qu’on le voit être mais où il savait déjà lire. Mélenchon et Le Pen, c’est le fascisme brutal et sans fard, avec imitation sur scène, pour Mélenchon, de la gestuelle de Mussolini copiée aussi par Erdogan. Macron, c’est un fascisme encore plus ripoliné que celui de la Madone du FN jouant les Sainte-Nitouche, mais les naïfs ne voient rien, et ça marche.

      Bref, dans une France désormais inculte où les citoyens ont perdu tout accès à la réflexion critique, on est dans un très sale pétrin.


    • capobianco 29 novembre 08:36

      @Christian Labrune
      « Bref, dans une France désormais inculte où les citoyens ont perdu tout accès à la réflexion critique, on est dans un très sale pétrin. »

      Relisez vous et voyez combien vous correspondez à votre phrase avec vos insultes, caricatures, délires. Remarquez, si cela vous soulage...


    • CN46400 CN46400 27 novembre 13:19

      "peut-on ou pas réformer l’UE de l’intérieur ? Nous sommes sûrs pour notre part, tant les faits parlent d’eux-mêmes, que la réponse populaire à cette question serait clairement « non, trois fois non ! »"

      Ouh là là, je ne prendrait pas ce pari. Allez expliquer cela dans une entreprise qui travaille à 50% à l’export en UE, et on verra...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 19:45

        @CN46400
        Et avant l’euro, la France n’exportait rien, nous vivions coupés du reste du monde, en autarcie complète, j’ai tout bon ? C’est ballot, mais le commerce extérieur de la France, c’est la Bérézina ! 


        Si les résultats en fin d’année 2017 sont un peu moins pires, c’est grâce aux ventes d’armements. Cf Rapport du service des Douanes .

        C’était comment il y a 40 ans ? Comparaison des fondamentaux économiques avec et sans l’ Union européenne. Ya pas photo, c’était mieux avant.
        Vous savez, ... au temps jadis lointain, où le PCF était opposé à la construction européenne ...

        3 des 4 pays les plus heureux au monde sont justement 3 Etats européens qui sont restés en dehors de l’ UE.
        Les pauvres, ils ne savent ce qu’il perdent, prions pour eux ...

         


      • Lugsama Lugsama 27 novembre 21:56

        @Fifi Brind_acier

        Evidemment c’est toujours la faute de l’Europe, la preuve avec l’Allemagne.. allez donc parlez de Frexit avec les 1% de gogo qui ont voté pour votre gourou, vos copiés-collés de copié-collés franchement..

      • Ouam Ouam 28 novembre 02:08

        @Lugsama
        Ben faut avouer que.... il suffit d’ouvrir vos yeuxs...
         
        Commerce, déficits....
         Politique :
        Extreme droite (autriche a + de 50%, l’EX Allemagne Nazie qui revote a 15% pour l’extreme droite)
        Ce qui se passe dans les pauys de l’est j’en parles meme pas...
        Alors parlons en des bénéfices pour l’Allemagne (bon sauf si vous regrettez l’epoque du p’tit brun... la je peut comprendre votre envie d’UE, peut etre effectivement le revivrons nous si l’extreme droite grace à l’UE arrive a faire 30% d’extreme droite)

        Securité du territoire (attentats & co dans toute l’UE)
         
        Amour & solidarité entre les peuples
        Les Grecs qui traitent les Allemands de fachos, Les allemands qui traitent les Gercs de faignasses incapables...
         
        Etc.... je m’arrete ici tellement la liste à charge est grande et la reussite aussi


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 novembre 08:27

        @Lugsama
        Et bien, qu’attendez-vous pour nous montrer des copié/ coller qui prouvent qu’il n’y a pas de chômage de masse dans votre belle Europe de la prospérité ?


        Que le commerce extérieur de la France est flamboyant ?

        Que l’euro trop fort / $ ne plombe pas les exportations ?

        Que l’austérité et le CICE créent des emplois à la pelle ?

        Et que ça vaut le coup de tuer les services publics, d’asphyxier les Collectivités locales, pour donner des milliards d’euros d’argent public aux entreprises, qui s’en servent pour se délocaliser ??

        Allez , au boulot, montrez- nous les réussites de l’ Europe !!

      • JP94 28 novembre 10:47

        @CN46400

        Il faut se demander pourquoi :
        1) on nous promet monts-et-merveilles si on vote pro-UE pour le Marché Commun et le TCE : alors que ce projet sort de la cuisse du Patronat trouvez-moi un seul mouvement social qui se soit battu pour « faire l’Europe », un seul parti de rupture ( il n’est évidemment pas question du PS ici) qui ait mis l’Europe économique à son programme, une seule ligne de Marx qui vante l’Europe « unie »... : ce sont les Prolétaires en tant que classe qui doivent s’unir. L’UE n’est qu’une union de classe contre la Prolétariat.
        2) ... sitôt qu’on parle de quitter de carcan européen « libre » on subit chantage, menaces de rétorsion, quasiment de blocus (on pourrait très bien continuer les échanges, mais sans le Libre-échange, mais justement, le Libre-échange a un caractère totalement contraignant pour une des parties).

        3) ... on ne peut que constater que l’ère de prospérité générale promise s’est convertie en crise généralisée de l’Europe alors qu’on y applique tous les dogmes capitalistes. 

        4) ... malgré tout elle n’est pas encore désintégrée, même si la crise est générale en Europe : régression sociale généralisée et droits bidons.

        5) ... cette UE est intégrée dans l’OTAN,qui est pilotée par les Américains et corollaire, pourquoi elle est aussi russophobe et se trouve des ennemis partout, sauf chez le Deus ex machina américain.

      • CN46400 CN46400 28 novembre 11:26

        il@JP94
        ) "on nous promet monts-et-merveilles si on vote pro-UE pour le Marché Commun et le TCE : alors que ce projet sort de la cuisse du Patronat trouvez-moi un seul mouvement social qui se soit battu pour « faire l’Europe », un seul parti de rupture« 

        Vous avez raison, mais a-t-il existé des mouvement sociaux pour abandonner les ancienne provinces au profit de la nation française ? Croyez-vous que celle-ci soit éternelle ?

         Quand à Marx il écrit : Pour hâter la révolution, je vote le libre échange ! Or sortir de l’UE implique un renforcement du protectionnisme.
         
        En fait il explique que les superstructures du capitalisme doivent , en permanence être adaptée à la puissance des forces productives que la bourgeoisie révolutionne sans cesse. Dans le Manifeste il montre que : »les prolétaires n’ont pas de patrie" et qu’ils ont vocation, après la Révolution, à abattre toutes les frontières

        En clair, la structure de l’avenir n’est déjà plus l’UE mais l’ONU...On ne sortira pas de l’UE pour revenir aux états nation mais en fait pour atteindre l’étage supérieur ! Par exemple les bourgeois catalans ne veulent être indépendant que de l’Espagne. Mais moins d’Espagne, ce sera plus d’UE mais pas plus de Catalogne, contrairement à ce que croient certain.....


      • CN46400 CN46400 28 novembre 11:47

        @Fifi Brind_acier
        « au temps jadis lointain, où le PCF était opposé à la construction européenne ... »

        En 1991 le « socialisme dans un seul pays » s’est définitivement effondré, et le soutien à « la patrie du socialisme » aussi.. Faut-il vous faire un dessin ?


      • CN46400 CN46400 28 novembre 12:00

        @Fifi

        « Et avant l’euro, la France n’exportait rien, nous vivions coupés du reste du monde, en autarcie complète, j’ai tout bon ? »

        Allez vendre la sortie de l’UE, devant les grilles du centre technique Renault de Guyancourt et revenez nous en parler !...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 novembre 21:04

        @CN46400
        Je vais essayer de répondre aux divers points intéressants que vous soulevez :

        - 1- Le PCF avant Mitterrand était anti européen et anti américain.
        Le PCF n’a jamais cru à la fable : « L’Europe contre poids des USA ».
        L’Europe a été voulue par les USA, pour des raisons économiques, mais aussi, pour aller coller les missiles de l’ OTAN aux frontières de la Russie...


        -2- La CGT aussi, était opposée à la construction européenne. Il n’y a pas une ligne à enlever aux déclarations de la CGT sur le Marché Commun.

        -3- Seuls des Pays souverains peuvent légiférer contre la finance, le capitalisme, les banques, les lobbies et les multinationales. Par exemple, laisser les banques faire faillite au lieu de les renflouer, seul un Etat souverain peut le décider.
        Pour éviter cela, le capitalisme mondialisé veut détruire les Etats souverains.
        En Europe, cela passe par les euro-régions, qui doivent à terme, être dirigées directement par Bruxelles. Pensez un peu si les Mamamouchis de Bruxelles vont attaquer les banques ou les lobbies, par des lois ...

        -4- Le capitalisme mondialisé a tout intérêt à vous faire croire que la fin des Etats souverains, c’est de l’ Internationalisme... , tu parles d’une couillonnade ! L’Internationalisme, c’est quand deux pays souverains signent des accords de coopération, gagnant- gagnant, pour se soutenir mutuellement. Exemple quand Cuba échange des médecins contre du pétrole vénézuélien, ils sont gagnants tous les deux. Pas comme TAFTA ou CETA.
        L’Internationalisme, c’est la coopération entre Etats, pas la fin des Nations.

        -5- L’euro est la principale cause du chômage, avec les délocalisations .
        Si l’euro n’est pas perçu comme dangereux pour l’économie française, c’est que les citoyens sont lobotomisés par la propagande. Et que les militants de Gauche, sont devenus des incultes qui ne bossent pas leurs sujets. Ils ne savent rien sur les questions monétaires, comment voulez-vous qu’ils expliquent aux ouvriers ? Or, les infos sur la nocivité de l’euro existent, et pas qu’un peu !

        Vous pouvez lire toutes les études sur l’ euro de Jacques Sapir, économiste proche de la FI. exemple : « Aux Français qui ont peur de sortir de l’ euro ... »


        Et pour étudier à fond la question des monnaies et de l’euro, vous avez la conférence d’Asselineau : « La tragédie de l’ euro ».
        Une monnaie ne fonctionne que dans un seul pays. Si vous la mettez dans plusieurs pays qui ont des économies différentes, des cultures économiques, des ressources naturelles différentes, des histoires différentes, elles se mettent à diverger et cela ne fonctionne plus.
        Pour que ça marche : une monnaie = 1 pays = 1 économie = un peuple.
        Or, il n’y a pas de « peuple européen », mais 27 peuples différents, ça foire, et pas qu’un peu !


      • Spartacus Spartacus 27 novembre 14:52

        si la classe travailleuse.....

        Mais non les cocos vous ne représentez certainement pas la France travailleuse, vous représentez juste la caste des bouffeurs de gamelle de l’état...

        REGARDEZ VOUS !
        Profs, cheminots, statutaires et toutous de l’état et des idéologies frustrées....
        Vous ne représentez que la jalousie du prochain et des pulsions accaparatrices de ce que vous êtes incapable de créer..
        Vous n’êtes en rien la France qui travaille, juste la France statutaire a rechercher a vivre aux dépens des autres...

        Ces types qui jalousent les autres, qui ne créent rien, qui ont préféré dans la vie choisir un petit confort statutaires que se mettre en position de s’enrichir par soi même et qui jalousent à obsession ceux qui le peuvent.

        Dramatique



        • Drugar 27 novembre 15:27

          @Spartacus
          Je vois très bien quelles sont les « pulsions accaparatrices de ce que vous êtes incapable de créer » d’un actionnaire et autre parasite de la finance, mais je ne vois pas quelles sont ces pulsions venant d’un prof ou d’un cheminot. Pouvez-vous m’éclairer ?

          Recevoir un salaire contre son travail, est-ce cela les « pulsions accaparatrices » ?
          Quant est-il alors d’être un rentier et de recevoir des millions en dividende sans rien faire et exiger toujours plus chaque année ?



        • Spartacus Spartacus 27 novembre 17:32

          @Drugar


          La pulsion n’est pas d’être prof ou cheminot, c’est d’être gauchiste. Ce n’est pas de la faute de la société si 90% des gauchistes sont des bouffeurs de gamelle de l’état et qu’ils en sont la représentation majoritaire.
          Quand vous parlez du salaire, c’est bien du net ?
          Parque que le brut comparé avec les autres, on ose pas parler du salaire cachéà vomir.....

          Comme bouffeur de gamelle de l’état, tu es le premier à te servir des dividendes qui payent ton auge par les impots...
          Faut pas cracher dans l’auge....La soupe est meilleure quand elle est prise sur les autres. Pas vrai ?

          Vous voulez une définition du concept d’accaparation ?
          Droits zaaaquuuiiiss.
          Retraite par taxation 
          Régimes spéciaux. 
          Evolution par statuts et corporatisme
          Emploi à vie.Irresponsabilité...

          Ces concepts d’enculage de toute la société en prétextant  vouloir mettre en commun les biens de tous, sachant que faisant partie de la caste qui se sert en premier...
          En invoquant le misérabilisme et la misère du monde pour cacher ses pulsions accaparatrices..

          Sociologiquement, la source du gauchisme, se trouve dans le choix personnel d’avoir choisit un emploi qui limite ses revenu et fait de ces gens des aigris et frustrés de voir que d’autres qui ont la possibilité de s’émanciper s’enrichir alors que eux sont frustrés de leurs propre choix.

        • Drugar 27 novembre 17:56

           @Spartacus
          « Comme bouffeur de gamelle de l’état, tu es le premier à te servir des dividendes qui payent ton auge par les impots...

          Faut pas cracher dans l’auge....La soupe est meilleure quand elle est prise sur les autres. Pas vrai ? »
          Nous n’avons pas élevé les cochons ensemble (heureusement pour moi), donc votre tutoiement vous pouvez vous le garder
          D’autre part, votre démonstration sans queue ni tête (« les dividendes qui payent mon auge », j’en rigole encore !!) est manifestement issue d’un cerveau ravagé par la drogue pour sortir de telles âneries.
          Faites vous soigner...

        • Dzan 27 novembre 18:49

          @Spartacus

          Tiens v’la l’échappé du Puy du Fou !


        • Spartacus Spartacus 27 novembre 20:59

          @Drugar


          On va donc expliquer à celui qui feint d’ignorer que son auge est a charge des autres..
          Les dividendes sont en premier taxés par l’impôt société. 
          Soumis à l’impôt sur le revenu et prélèvements sociaux..
          Et c’est ce qui rempli ta gamelle

          C’est donc les dividendes et le travail des autres qui la remplit.
          Vu que tu ne crée rien et vit a charges de la société qui te nourrit.

          Le « cerveau ravagé » de part d’un membre de la caste qui nie 100 millions de mort et place l’idéologie avant l’humain. C’est un compliment.

          Evidemment nous n’avons pas élevé les cochons ensembles. 
          Dans ta caste on s’écoute qu’entre soi. Tous les autres sont considérés comme des animaux qui devraient être tenu en laisse comme eux par l’état.


        • Dudule 27 novembre 23:13

          Parce que les dividendes proviennent du travail acharné des actionnaires, bien sûr... Les gars qu’on croise à 5 heures du matin qui vont au boulot, c’est des actionnaires.

          Tandis que les fonctionnaires font le grâce matinée dans leur manoir à rien foutre...


        • Spartacus Spartacus 28 novembre 01:05

          @Dudule


          Les dividendes proviennent de ceux qui mobilisent leur argent et leur épargne pour l’investissement et l’emploi des autres.
          La majorité des actionnaires du monde est l’épargne des simples retraités, sauf dans les pays collectivistes ou les castes d’état le brûle en investissant sur leurs privilèges et laissent la dette de la non-épargne à leurs enfants.

          Les fonctionnaires ne font pas la grâce matinée, ils passent plus de temps la matinée à justifier qu’il travaillent, qu’a travailler.
          Allez avoue donc si c’est pas vrai !  smiley 

          La grâce matinée il la font pendant leur 6eme, 7eme, 8eme semaine de congé, leur 32h, leur absentéisme, et RTT à rallonge....
          Ces concept de profiter un max su le dos de la collectivité avec la bénédiction de caste corporatiste.

          le fonctionnaire souhaite profiter de l’état sans compter, pour en retirer plus pour sa gueule et ne veut pas en laisser une goutte pour les autres en abusant d’un partage en monopole d’entre soi. 
          C’est en économie ce qu’on appelle la tragédie des communs

          Le gauchiste fonctionnaire n’investi pas, ne risque rien et n’est actionnaire de rien.

          Il c’est enfermé dans un tiroir ou il a sacrifié son libre arbitre et sa vie en une peur de perdre un petit confort et une haine de ceux qui ont la possibilité de s’émanciper sans lui.

        • Ouam Ouam 28 novembre 02:18

          @Spartacus
          Vous savez il existe es pays sans etats (fonctionnaires) et meme sans impots...
           
          Visez par exemple vers ces havres de paixs de la corne de l’Afrique...
           
          La bas il n’y à plus cet état omnipotent qui vous démoralise, ou si peu...
           
          Vous pourrez y creer votre multinationalle open bar ultra mondialiste sans problèmes..
           
          Et peut etre meme commercer sans vous faire trop ennuyer avec les nazislamistes, qui comme vous haissent notre modèle (TAXES, FONCTIONNAIRES, libertée de ne pas croire, régulation, code du travail, ecole gratuite, hopitauxs publics, etcet.....)
           
          Bref....tous les trucs que vous haissez, depuis que je vous lis..

          Pas de faignasse de fonctionnaires qui contemplent la pendule la bas... plus de pendule..
           
          Ouam,


        • babelouest babelouest 28 novembre 04:38

          @Spartacus , vous ne connaissez sans doute des fonctionnaires que les inspecteurs généraux des finances : le plus souvent les fonctionnaires se sentent très responsables et travaillent beaucoup pour un traitement fort proche de celui du privé (le smic, quoi). Quant à l’emploi à vie, c’est extrêmement théorique quand des pans entiers de postes disparaissent, et que les seuls recasements proposés sont impossibles à accepter. Dans ces cas-là, on n’est plus fonctionnaire, et on passe à Pôle Emploi comme tous les autres. Ah, vous ne saviez pas ?


        • samuel 28 novembre 13:20

          @Spartacus


          « Les dividendes proviennent de ceux qui mobilisent leur argent et leur épargne pour l’investissement et l’emploi des autres. »

          non, les dividendes sont versés aux propriétaires financiers des entreprises. L’actionnariat n’en est qu’une forme et il est aussi bête de parler de « l’actionnaire » qui « des poissons ». Y en a des gros, des petits, des carnassiers...


          « La grâce matinée il la font pendant leur 6eme, 7eme, 8eme semaine de congé, leur 32h »

          Dans le secteur privé des entreprises du CAC40 on retrouve les mêmes privilèges (20RTT, 7 semaines de CP voir plus...)

        • Spartacus Spartacus 28 novembre 13:43

          @Ouam
          Dans le même ordre d’imbécillité comparative.

          Vous pouvez vous aussi allez en Corée du Nord ou ou Zimbabwe ou cet état qui vous va si bien fait 100% de l’économie...

          Nous travaillons à 57% pour l’état et dans ces 57% il y a plus de la moitié pour payer les millions de fonctionnaires et leurs privilèges...

        • Spartacus Spartacus 28 novembre 13:56

          @babelouest


          Vous vous racontez la messe entre vous...
          Le traitement proche du privé en France est impensable car la face cachée du traitement est jamais comparée brut de brut...
          Le traitement caché indirect du fonctionnaire est le triple du salarié du privé.

          Vous êtes tellement conditionnés que vous n’avez que des arguments moraux qui sont écrasés par les arguments factuels.
           

          Vous qui citez « Pôle emploi » ? Vous rappelez à ceux qui lisent quelle est la cotisation d’assurance pôle emploi retirée sur vos revenus ? 


          Nada, Zero, 0,0000 rien...

          Ha oui vous voulez bien l’assurance mais pas la cotisation. 
          On imagine les cocos si L’Oreal agissait comme l’état et ne payait pas la cotisation et par dérogation payait que les salaires de ses licenciés sans assumer le coté assuranciel des autres adhérents ?


        • Ouam Ouam 28 novembre 19:59

          @Spartacus
          Ca tombe bien que vous parlez de la corée du nord...
          Alors avez vous vu le niveau de vie de la corée du nord (qyui est chiches certes, avec en plus un cruel manque de libertées que je ne nierai pas)
          Ce n’est pas le Graal et loin de moi l’idée de promotionner ce systeme totalitaire...
           
          Mais entre la corée du nord et la corne de l’Afrique, il n’y à pas un fossé, mais un gouffre mon cher ami.

          Alors si le choix m’etait posé, je préfere un dictateur qui a des relands d’un commnisme chimérisé, que vos copains ultra capilalistes de booko-haram qui mettent en coupe réglée la rgion sans etat et sans rien.
          Vous ne pourrez non plus nier que en Coree du nord un état existe ...
          L’etat (et ses impots) est la source de vos mauxs

          "Nous travaillons à 57% pour l’état et dans ces 57% il y a plus de la moitié pour payer les millions de fonctionnaires et leurs privilèges...« 
          Oui et je paye aussi, et defois plus que cela croyez moi si je compte l’ensemble.
          Le jour ou le rapport etat/services/vivre ensemble ne me comblera plus, je prendrai mes cliques et mes claques et j’irai respirer ailleurs.
           
          Pour l’instant c’est plutot le racisme crasse de certains, l’lislamofacho compatibilité d’une certaine frange de cette gauche, l’insécurité croissante (attentats), xénophobie de cette meme »pseudo" gauche crétine ou perdue qui surfe sur des théories foireuses droits de l’hommistes à deuxs sous etc...
          qui me donne envie de partir, enfin....

          bien avant les prélèvements, qui ne sonts qu’une contribution pour un vivre (a peu pres) ensemble.
           
          ouam,


        • Drugar 29 novembre 11:19

          @Spartacus
          pour ma part, comme toutes les personnes saines d’esprit et civilisées, je mange dans une assiette. Je vous laisse utiliser cette auge que vous avez l’air d’affectionner avec vos amis les cochons qui en utilisent une quotidiennement.


          Je ne fais parti d’aucune caste, je ne sais pas ou vous êtes aller chercher cela (ou plutôt je le sais très bien : comme je réponds dans un fil du PRCF vous me pensez fonctionnaire membre du PRCF, raccourci typique des simples d’esprit). Vous ne savez rien de moi mais vous me prêter des intentions que vous sortez d’un chapeau : votre cerveau est encore plus atteint que je ne le pensais. Mais cela ne devrait pas vous déranger puisque vous prenez comme un compliment le fait que l’on vous dise que vos raisonnements sont plus tordus qu’un sarment de vigne. 

          C’est le salaire en contre-parti de mon travail qui me procure un revenu et non « les dividendes et le travail des autres ». J’adore cette propension à mettre sur un pied d’égalité les dividendes empochés par des parasites et le travail. Vous faite d’ailleurs la distinction entre les deux, prouvant bien que les dividendes ne sont pas du travail et qu’ils ne créent donc rien.

          « Vu que tu ne crée rien et vit a charges de la société qui te nourrit. ». Savez-vous seulement ce que je fais pour pouvoir affirmer cela ? Et vous, quelle profession exercez-vous qui permettrais cette création ? Qu’apportez-vous à la société civil dans laquelle vous vivez ?

          « place l’idéologie avant l’humain » : c’est exactement ce que vous faites en mettant les dividendes et la privatisations des plus-valus issues du travail au-dessus du bien commun. Les dividendes ne créent aucun emplois, bien au contraire, puisque la maximisation de ces dividendes est l’un des prétextes les plus employer pour justifier les destructions d’emplois.

          Je ne m’attends pas à ce que vous compreniez tout cela, coincé que vous êtes dans votre idéologie et vos clichés stupides. A vous lire dans vos prochaine élucubrations smiley

        • Spartacus Spartacus 30 novembre 07:39

          @Drugar


          Mon pauv petit frustré qui veut plus assumer ce qu’il est. 
          Mais qu’a tu fais de ta vie ? 
          Juste sacrifié tes ambitions à ton petit confort et envier ceux qui sont la une de Forbes ou des autres classés dans les gens qui offrent un job ou ont le pouvoir de le faire.

          Qui veut pas qu’on lui rappelle qu’il n’est qu’un coût et de l’autre se permet de juger d’autres qui investissent, prennent des risques de son mépris de caste gauchiste juste bonne a avoir l’esprit de ne rien perdre de son statut ou de sa laisse.

          Bien au contraire je te sort de ta torpeur de bêtise stupide dans le tiroir dans le quel tu t’es enfermé.

          Les plus-values issues du travail....  smiley  smiley
          Wahahahaha..

          On va expliquer au gauchiste sa bêtise dans son cerveau endoctriné.
          Quelle connerie de Marxiste débile répété et répétée entre eux pour se donner une consistance a leur pulsion spoliatrice de leur choix.

          On imagine le « travail » du distributeur automatique qui vend des boites de coca.
          Le travail du disque dur de youtube qui crée de la musique...
          Quelle plus value du travail lorsque que le salarié est payé et que l’entreprise fait des produits non vendus.

          Les plus-values sont issues uniquement que de la valeur d’échange et de la relation entre l’offre à la demande et l’incidence du travail est marginale..


          Ou as t-il vu jouer que je confond comme toi dividendes et salaires ?

          Le salaire quel que soit le résultat pertes ou profit de l’entreprise sont payés par le capital et ne dépendent absolument pas des quels que soit les dividendes. POINT

          C’est d’ailleurs dans les entreprises qui distribuent le plus de dividendes que les salariés sont le mieux payé.
          Dans les entreprises capitalisées de CAC 40 ont moins de 4% de salariés payés au SMIC. 

          Qu’il faut être dans son tiroir pour nier l’utilité de l’actionnaire qui te fournit la gamelle...
          Toi qui ne crée aucun social juste avoir un petit confort de salarié en soumission.
          Et ne rêve que de l’argent des autres pour se croire dans le camps du bien alors qu’il est juste dans le camps des soumis qui n’ont pas le contrôle de leur vie.


        • Drugar 30 novembre 09:58

          «  »@Spartacus
          Oui, oui, oui, mais bien sur. Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu ! smiley

          Comme attendu vous ne comprenez rien à rien. Mais qu’espérer d’un individu de votre pauvreté intellectuelle. Quelqu’un qui est incapable de comprendre que c’est bien le travail qui crée la plus-value. Allez donc mettre vos billets de banque au volant d’un camion et regardez combien de temps ils mettent pour transporter les marchandises : vous risquez d’attendre longtemps. Pensez-vous qu’une pile de pièce soit capable de faire une opération chirurgicale ? Une suite de chiffres dans un ordinateur peut-elle cultiver des légumes ? Sans travail le capital est totalement inutile.

          « Mais qu’a tu fais de ta vie ? » Je vous rassure, j’ai une vie très intéressante et très certainement plus productive, plus créative et plus riche que votre existence de troll frustré, bloqué dans son idéologie. Ou alors, c’est que vous essayer de grappiller une partie de ce capital idolâtré en montrant à vos maîtres comment vous tapez bien sur les méchants gauchos, afin qu’ils vous jettent négligemment quelque pièces, et cela même si les « arguments » (peut-on vraiment les appeler comme cela ?) que vous employés sont d’une stupidité sans nom ? 
          Pour ma part je ne jalouse absolument pas les clowns qui s’affichent dans le magasine Forbes et dons la vie n’est que vide intersidéral, cynisme, envies compulsives et relations artificielles : ces personnes ne sont d’aucun intérêt et d’une pauvreté abyssale. Vous êtes sur le bon chemin pour ressembler à ces gourous qui sont les vôtres.

          « On imagine le « travail » du distributeur automatique qui vend des boites de coca. » Je vous laisse imaginer ce concept idiot tout seul, si vous en êtes capable. Vous me reprochiez, dans votre précédent message, de faire passer l’humain au second rang, mais quand on parle de travail vous comparez les humains à des machines, juste bons à produire des biens matériels (en occultant par ailleurs toutes la partie des services, qui est aussi du travail, mais bon c’est comme les shadoks, il ne peut y avoir qu’une seul idée à la fois dans votre esprit). Que dire, dans ce cas, de votre conception de l’humain ?

          « Les plus-values sont issues uniquement que de la valeur d’échange et de la relation entre l’offre à la demande et l’incidence du travail est marginale. ». Je ne vais pas m’aventurer à tenter de vous expliquer ce concept qui est d’un niveau intellectuel bien trop élevé pour vous. Vous risqueriez une attaque cérébrale en tentant de le comprendre. Ah mais non !, il faut être équipé d’un cerveau en état de fonctionner pour avoir une attaque cérébral, ce qui n’est pas votre cas smiley

          A vos prochaines tartuferies smiley


        • Spartacus Spartacus 30 novembre 21:20

          @Drugar
          Je crois que la pauvreté c’est de refuser la vérité...

          Mais si comme toi le cerveau est bloqué à l’endoctrinement Marxiste et ses conneries, renier ce qui fait le terreau de tes pulsions de haines du capital revient a mettre ta vie intellectuellement par terre..

          Pauvre tache
          Le chauffeur du camion, il est payé en fonction de son contrat de travail et de sa capacité à le remplir..POINT et aucunement en fonction de l’actionnaire ou de la plus-value.

          La plus value est le résultat de la rencontre d’une offre et d’une demande et indique les raretés relatives, le travail fat partie de l’agrégat qui influence l’offre mais n’a jamais fixe pas le prix de cession et pas plus que la plus value.

          La paire de Nike revient à 5€ de travail à produire, elle vaut 120€ dans le magasin. Le travail est juste un coût matinal. La notoriété de la marque, l’offre concurrence, le lieu de vente la publicité et des dizaines de paramètres forment la plus value..

          Seule la valeur d’échange entre l’offre et la demande constitue la plus value

          La machine qui distribue est un exemple pour vous démontrer ce que vous niez par votre bêtise idéologique. 
          La plus value dans ce cas existe sans aucun travail de qui que se soit. 
          La valeur travail est égale à Zéro, ce qui prouve que la valeur travail est marginale et dans ce cas égale à « 0 ».

          On comprend que vous ne puissiez vous « aventurer » a prouver le contraire. Le précepte de plus-value lié au travail est un concept débile Marxiste qu’aucune autre théorie économique ne c’est prévalue. 

          Tout simplement parce qu’elle conforte le cocos dans ses entre-soi et qui n’a que le seul but de prouver que le salarié est exploité et fait vivre sa maladie de la jalousie.

        • Drugar 1er décembre 11:04

          @Spartacus


          Oui, la fameuse vérité vue au travers du prisme déformant et embrumé par la drogue libérale de Spartacus smiley Vous êtes évidemment le seul (avec les adeptes de votre secte) à détenir LA Vérité : typique des gens enfermés dans leur idéologie.         
           
          « Le chauffeur du camion, il est payé en fonction de son contrat de travail et de sa capacité à le remplir..POINT et aucunement en fonction de l’actionnaire ou de la plus-value. » A quel moment j’ai parlé d’un chauffeur de camion ? Vous n’êtes même pas capable de lire correctement et du coup vous répondez à coté de la plaque smiley. Par ailleurs le salaire d’un chauffeur dépend de son contrat de travail en effet, mais certainement pas de sa capacité à remplir le camion : ce n’est pas son travail. On en revient donc à la notion de travail. Je vous repose donc la question : comment transportez-vous les marchandises avec seulement du capital et sans faire intervenir le travail ? 
                
          Puisque vous soutenez que le travail est marginal, inutile voir néfaste, selon vos dires, car il a un coût (« La paire de Nike revient à 5€ de travail à produire ») et bien enlevons le. Que reste-t-il alors ? Toute la plus-value, selon vos dires, formée donc par « La notoriété de la marque, l’offre concurrence, le lieu de vente la publicité et des dizaines de paramètres ».L’offre concurrente forme une partie la plus-value d’un produit ?? Expliquez-moi cela. 
          La publicité est un coût et ne participe pas à la plus-value : allez donc demander aux média de faire de la publicité pour votre produit et en plus de vous donner de l’argent pour participer à votre plus-value, vous allez être bien reçu smiley Il y a aussi le coût de transport, car pour faire fabriquer à 5€ la paire de pompes ce n’est certainement pas dans un des pays occidentaux ou elle sera vendue. Et là c’est pareil, les transporteurs ne vont pas transbahuter vos produits gratuitement pour vos beaux yeux. Il y a d’autres paramètres, en effet, mais on peu s’arrêter là.     

          Si l’on se contente de ne prendre en compte que cela, que nous reste-t-il, en partant bien du principe que l’on exclus le travail, inutile et marginal selon vous, et que seul le capital intervient. Et bien dans ce cas il reste 0, puisque le produit n’a pas été fabriqué par le travail de l’ouvrier payé une misère et exploité par votre fabriquant de godasses. Comment faites-vous pour fabriquer quoi que ce soit avec seulement du capital et sans faire intervenir le travail ?D’où provient la « plus-value » du distributeur automatique ? Quel est sa valeur ajoutée dans le prix de vente du produit ? Ne serait-ce pas plutôt un coût puisqu’il faut de l’énergie (payante) pour la faire fonctionner et du travail pour l’entretenir (non gratuit également) afin qu’elle soit toujours en état de marche et remplie avec des produits à distribuer ? Et du coup, la machine distribue, elle ne vend pas...  
               
          Par ailleurs, un exemple ne démontre rien : une démonstration se fait par un processus logique à partir d’axiomes de départ, pas par un exemple ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Démonstration ). Arrêtez d’employer des mots que vous ne comprenez pas.          

          « Seule la valeur d’échange entre l’offre et la demande constitue la plus value. » Et bien non, cela se rapproche plutôt de la définition du prix de vente (mais concrètement votre définition n’a aucun sens). La plus-value est la différence entre le prix d’achat (ou le coût de revient) et le prix de vente ou de revente. ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Plus-value )

          Essayer de répondre à toutes ces questions (rien que ça c’est mission impossible pour vous ) sans glisser une seul insulte dans vos propos. 

          A lire vos prochaines « démonstrations » fumeuses smiley

        • antiireac 27 novembre 16:54

          Encore un article où transparaît les sommités des bêtises incommensurables et dans ce domaine on peut pas faire mieux. 


          • Drugar 27 novembre 17:06

            @antiireac
            Et bien éclairez-nous de votre sagesse dans ce cas, cela changera des tombereaux d’insultes que vous avez l’habitude de déverser dans vos commentaires...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires