• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Affaire des chauffeurs » : Patrick Balkany convoqué par la police (...)

« Affaire des chauffeurs » : Patrick Balkany convoqué par la police judiciaire

Soupçonné d'avoir utilisé deux chauffeurs de la mairie à des fins personnelles pendant ses vacances, Patrick Balkany devra à nouveau répondre de ses actes devant les enquêteurs. Le maire de Levallois-Perret risque une garde à vue.

Le procès de plus

Il semble que Patrick Balkany n’en a pas fini avec les emmerdes judiciaires. Déjà le 13 Juin dernier, le parquet national financier avait requis sept ans de prison contre le maire de Levallois-Perret pour corruption passive et blanchiment de fraude fiscale. Contre son épouse Isabelle Balkany, quatre ans avaient également été requis avec sursis. Les juges chargés de l’instruction du dossier, avaient depuis plus de quatre ans, démêlés un énorme umbruglio construit par le couple, composé de sociétés offshore au Panama et aux Seychelles, de fiduciaires suisses, de prête-noms excessifs, de comptes bancaires au Liechtenstein et à Singapour.

Questionné par le président, Patrick Balkany avait soulevé de vives polémiques à son procès en soulevant le prétexte antisémite : « L’Etat français n’a pas été spolié ! Mais ma communauté sait ce qu’est la spoliation avec tout ce qui s’est retrouvé dans les musées. »

Pendant que le couple est en attente de la décision du tribunal prévue pour le 13 Septembre dans cette affaire et le 18 octobre, dans un second volet dans lequel ils sont soupçonnés de « blanchiment à grande échelle », une autre refait surface.

C’est une lettre anonyme qui fustigeait auprès du parquet, les agissements du maire et le mauvais fonctionnement de la police municipale de la commune de Levallois. Des mois après, des syndicats aggravaient les accusations en dénonçant l'utilisation par le maire et son épouse Isabelle Balkany, de deux policiers comme chauffeurs privés. Ceux-ci avaient été priés de se rendre aux Antilles lors des vacances des époux, dans une de leurs maisons offshore.

Une perquisition de la PJ à l'hôtel de ville de Levallois en 2013, s’en était suivie. Les tableaux de congés des deux chauffeurs du maire, Yannick D. et Sébastien M, introuvables lors d’une première fouille se révèleront par la suite, confirmant que les deux hommes avaient régulièrement été utilisés par le maire, sur leur temps de travail, les week-ends et certaines vacances.

Accablé, Patrick Balkany avait expliqué sur son compte Facebook : « Un policier municipal est, en toute légalité et conformité administrative, détaché au cabinet du maire pour assurer les fonctions de chauffeur de sécurité ».

Réagissant aux publications de Médiapart, il s’était justifié à Marianne en posant des limites aux accusations : « J’avais deux chauffeurs au cabinet et je leur ai payé des vacances à Saint-Martin, tout simplement. L’un d’eux, c’était la première fois qu’il prenait l’avion. Mais jamais ils n’ont travaillé pour moi là-bas. J’avais tout ce qu’il fallait sur place, je n’avais pas besoin de chauffeur. »

Notons qu’en 1996, Patrick et Isabelle avaient été condamnés tous les deux par la 9e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre, à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d'amende et deux ans d'inéligibilité, pour des faits presque similaires . Ils avaient rémunéré aux frais des contribuables de la ville de Levallois-Perret pendant dix ans, trois personnes supposées être des employés municipaux et qui ne s’occupaient en réalité que de leur appartement et de leur résidence secondaire.

Abus ou règlement de compte ?

Patrick Balkany a été convoqué mi-septembre par les policiers de l’office anti-corruption. Il a lui-même confirmé cette information de 20 minutes à l’AFP, mentionnant qu’il sera interrogé dans le cadre de l’information judiciaire ouverte par le parquet de Nanterre en 2014, concernant l’utilisation des chauffeurs municipaux à ses propres fins.

Pour son épouse citée dans l’Obs, l’affaire n’est tout simplement qu’« un règlement de comptes » au sein de la police municipale. Les deux chauffeurs dont il est question dans l’affaire ont aujourd’hui changé d’affectation au sein de la ville. Yannick D. est désormais le numéro 2 de la police municipale et Sébastien M. est un des huissiers d’accueil de la mairie.

Un des proches de l’élu, se désole à son tour sur Marianne : « Il va falloir s’intéresser aux chauffeurs de dizaines d’élus en France ».

En attendant le dénouement de cette affaire, le Parisien et BFMTV ont annoncé que Patrick Balkany a été « bousculé » et agressé verbalement par deux individus, le jeudi 5 septembre à Levallois-Perret. Ils ont été mis en garde à vue : « On va vous égorger, on va vous tuer », auraient-ils menacé. Pour l’élu qui se réjouissait que ses administrés soient indifférents et sereins malgré ses affaires judiciaires, c’est une véritable remise en question.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • rita rita 12 septembre 12:46

    Patrick Balkany n’est toujours pas jugé et mis en prison lui et sa femme ?

    Mais que fait la justice Française ?

    Le Haut perché du perchoir de l’assemblée Nationale mis en examen reste au gouvernement ?

    La Macronie est très étrange sur sa façon de voir morale justice et probité ?


    • Le421 Le421 13 septembre 08:43

      @rita
      Alors que les incarcérations suite à des comparutions immédiates pleuvent comme à Gravelotte !!
      Et pour le meurtre de Steve, ça se passe comment ??


    • CLOJAC CLOJAC 12 septembre 22:51

      Amha il y aurait bien d’autres sujets à évoquer concernant les Balkany. Cette histoire des chauffeurs ne serait-elle pas un leurre pour détourner l’attention d’autres affaires ?

      Car qui ignore que de très nombreux élus et hauts fonctionnaires utilisent en partie à des fins personnelles les moyens et les personnes mis à leur disposition dans le cadre de leurs activités ?


      • BERNARD BERNARD 13 septembre 08:29

        Martin de Wallon bonjour

        Concernant les Bakany, ce sont des filiales types « Fillon— Ferrand— Cahuzac— and Cie » Puis Balkany dormira ce soir surement un cinq étoiles c’est incroyable j’ignore comment procèdent ces experts du savoir dissimuler sans êtres sanctionné à la hauteur de leurs méfaits. Car ceux qui payons c’est nous. Merci 


        • Le421 Le421 13 septembre 08:45

          @BERNARD
          Notez aussi que nous votons...
          Enfin, de ce côté là, il n’y a guère plus que les friqués qui se déplacent aux urnes.
          Ceux qui y auraient le plus intérêt restent au chaud devant la télé à regarder BFMTV, intoxiqués qu’ils sont !!


        • BERNARD BERNARD 13 septembre 09:42

          @Le421 bonjour

          Notez aussi que nous votons...
          Enfin, de ce côté là, il n’y a guère plus que les friqués qui se déplacent aux urnes.
          Ceux qui y auraient le plus intérêt restent au chaud devant la télé à regarder BFMTV, intoxiqués qu’ils sont !!
          C’est au plus juste ce qui se passe. Puis comme par hasard selon les échos (non le journal) Je tente une espèce de forcing, pour pouvoir en débattre plus amplement j’ignore si cela sera possible. Mon article se trouve là, ou vous devez vous en douter. Quant aux intoxiqués des chaines tels que BFMTV (Qui soit dit en passant comme bien d’autres ne sont que des annexes du pouvoir en place) Je m’insurge au point de pousser un cri de révolte.


        • Dédé15 13 septembre 09:38

          Parmi toutes les affaires Balkany celle-ci est une goutte d’eau et pas de celles qui font déborder les vases.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès