• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Affaire Fillon, un faux procès ? Seul le tribunal médiatique pourrait le (...)

Affaire Fillon, un faux procès ? Seul le tribunal médiatique pourrait le condamner

C'est facile de se joindre à la meute , hurler avec les loups, de vouer un homme aux gémonies.

Souvenez-vous du discours de François Mitterrand après le suicide de son premier ministre Bérégovoy, persécuté par la presse,

Il fustige dans son discours ceux qui ont "livré aux chiens l'honneur d'un homme".

 

C'est ce qui est peut-être en train de se passer pour FILLON.

 

Avant de poursuivre, je voudrais préciser pour ceux qui n'auraient pas lu mes articles sur Fillon que ce n'est pas du tout mon candidat, que je ne voudrais pas que cet homme, ersatz de Sarkozy accède à la présidence de la république, mais je tiens à m'opposer à ces méthodes odieuses employées par certains journalistes, et au tombereau ''d'informations'' qui d'heures en heures distillent le poison, en ne donnant aucune information à décharge, mais une litanie d'accusations des fois sans fondement, foulant aux pieds la présomption d'innocence.

 

certains éléments plaideraient en sa faveur. Un article du député Lulien AUBERT définissant le statut des députés et l'emploi d'assistants avant 2013 laverait FILLON de tout soupçon.

 

Premier élément en sa faveur.

 

"Sur le caractère présumé fictif de l’emploi occupé, normalement vous y avez recours lorsqu’il s’agit d’augmenter sans le dire le revenu de quelqu’un, à moindres frais. Dans le cas de François Fillon, je vois mal pourquoi il se serait donné cette peine. A l’époque des faits, la non-consommation de l’enveloppe collaborateurs revenait de droit au députe employeur. Dès lors si l’idée était d’augmenter son revenu, nul besoin de passer par sa femme : il suffisait de n’employer personne ! C’était tout aussi légal, et encore plus simple

il économisait au passage le coût des cotisations sociales prélevées sur la même enveloppe. "

 

http://www.julienaubert.fr/edito-petites-precisions-assistants-parlementaires-ne-jetiez-premiere-pierre/

 

Il pouvait employer son épouse sans la payer et garder cet enveloppe, c'était plus rentable.

Quelle importance la hauteur de la rémunération, la quantité de travail effectué par son épouse puisqu'il pouvait conserver cette somme ?

 

Deuxième confirmation en sa faveur.

 

Dans l'émission ZEMMOUR ET NAULLEAU du 1er Février, ZEMMOUR ET Bernard DEBRE confirment qu 'avant 2013, le député pouvait décider de n'embaucher personne et de conserver la somme attibuée.

Personne n'a infirmé cette information.

Ce qui détruirait la thèse d'enrichissement personnel malhonnête ou d'assistant rétribué mais ne travaillant pas effectivement.

 

confirmation de cette information à 20ème minute de l'émission.

 

https://planetes360.fr/zemmour-naulleau-01-fevrier-2017/

 

Avant l'arrivée de la loi sur la transparence de la vie publique, votée en 2013 dans la foulée de l'affaire Cahuzac, le député-employeur n'avait aucune obligation de donner le nom de ses collaborateurs

A quoi correpondrait alors le procès sur le fait d'avoir employé son épouse ou ses enfants ?

http://www.lefigaro.fr/emploi/2017/01/25/09005-20170125ARTFIG00181-ce-que-gagne-un-assistant-parlementaire.php

 

Si toutes ces informations sont exactes, ce que je crois, ou alors tous menteurs ou incompétents, cette chasse à l'homme serait injuste et inadmissible.

Que le système qui a permis ces anomalies soit pervers, d'accord, c'est lui qu'il faut condamner, mais pas chercher un bouc émissaire ?

Alors, complot, machination, désinformation, une partie des médias embrayant sur l'affaire afin de promouvoir leur candidat favori ?

 

 

Il n'existe aucun contre pouvoir aux journalistes, sauf la volonté de presser le bouton et d'arrêter le désinformation.

Toutes les hypothèses sont possibles, quand on voit le chemin parsemé de roses préparé à Macron.

 

Histoire d'amour entre BFM, plusieurs médias, et Macron, histoire d'amour dont on connaît l'origine, l'accord de Macron pour le rachat de SFR par DRAHI, hommes d'affaire international vivant en Suisse, et qui est maintenant patron de BFMTV. Montebourg avait refusé cet achat de SFR, mais viré, remplacé par Macron, ce dernier avait donné le feu vert.

Tous les détails de ces transactions dans cet article des insoumis parti du candidat MELENCHON.

http://eric-verhaeghe.entreprise.news/2016/11/16/macron-soutenu-bfm-tv/

 

Mais attention, les roses ont des épines, et peut-être le peuple de France que l'on essaie de manipuler arrivera à se libérer de la pression continuelle des médias.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

155 réactions à cet article    


  • Harry Stotte Harry Stotte 6 février 13:03

    « ...laverait FILLON de tout soupçon. »



    Le noeud du problème n’est pas dans les soupçons pesant sur Fillon, il réside dans l’indécence des sommes dont il a rempli les poches de sa femme.


    Electoralement, c’est ça, et rien d’autre, qui fait mal, très mal.

    • moderatus moderatus 6 février 13:29

      @Harry Stotte

      Je comrends votre jugement et je juge aussi l’indécense , mais du système.

      IL ne faut pas précéder la justice dans la condamnation.

      Même médiapart qui n’eat pas tendre s’élève conter le Lynchage médiatique

      « L’assassinat politique de François Fillon » – Régis Desmarais dans Mediapart

      Que se passe-t-il dans la maison Fillon ? La révélation, au moment où François Fillon est devenu le candidat de la droite à l’élection présidentielle française, d’une pratique commune dans le microcosme politique : rémunérer ses proches à des postes laissés à discrétion de l’élu.

      C’est le système qu’il faut condamner, mais pas désigner un bouc émissaire.





    • Harry Stotte Harry Stotte 6 février 15:22

      @moderatus

      Je crois que nous ne parlons pas de la même chose. Je ne juge rien du tout. Ni le comportement de Fillon, ni le lynchage médiatique, ni la médiocre réaction au début de l’affaire.


      Avec les années, j’ai appris à négliger l’événements, à le tenir pour secondaire, dans l’attente de ses conséquences. Parce que ce sont les conséquences qui donnent la dimension de l’événement.


      Et la première conséquence me paraît être, en l’état actuel, la désaffection probable de millions d’électeurs à qui Fillon promettait, churchillement « Du sang, du labeur, des larmes et de la sueur. » 


    • moderatus moderatus 6 février 16:09

      @Harry Stotte

      Entièrement d’accord sur votre conclusion, même si les tribunaux abandonnent toute accusation, vu sa position de chevalier blanc pendant la campagne son accommodement avec le système pervers détournera les électeurs.

      mais cela n’excuse en aucun cas l’acharnement médiatique, qui lui donne le coup de grâce alors que certains médias font les yeux doux à certains candidats qui ont aussi des casseroles , je me demande d’ailleurs qui n’en a pas.

      Exemple Macro qui vit une belle histoire d’amour avec BFM TV

      Mon propos n’est pas de défendre Fillon , mais je dénie aux médias le droit de me désigner leur candidat.

      Mon article n’est pas un plaidoyer pour Fillon, mais une condamnation des médias qui jugent avant que les tribunaux ne se soient prononcés.

      Je vous livre l’analyse des insoumis au sujet de macron

      http://ensemble-insoumis.blogspot.com.es/2016/12/mais-pourquoi-macron-est-il-si-soutenu.html


    • Roubachoff 6 février 17:50
      @moderatus
      Auriez-vous l’obligeance d’arrêter d’écrire n’importe quoi ? Je veux bien rester courtois, mais quand même... Jusqu’en 2013, un député pouvait se reverser le reliquat de sa dotation « collaborateurs » dans une limite de 6000 euros par an. Vous avez bien lu ? 6000 euros par an. La vérification prend moins d’une minute sur le net. Conclusion : vous êtes soit un rigolo soit un menteur.
      En passant, un autre point : quand on parle de « salaire brut » pour Mme Fillon, il s’agit du salaire net plus les cotisations du salarié. Bref, ce que vous avez sur votre fiche de paie. Les cotisations patronales ne sont pas payées sur l’enveloppe du parlementaire, mais par l’Assemblée ou le Senat, via une rallonge de crédit. Je sais que vous n’avez pas utilisé cet argument, mais au cas où ça vous viendrait à l’esprit...

    • Pere Plexe Pere Plexe 6 février 18:49

      @Roubachoff
      Peut on simplement croire que, si les choses étaient celles que l’auteur décrit, le parquet financier aurait déjà fini son enquête ? 


    • Pere Plexe Pere Plexe 6 février 19:47

      @Harry Stotte
      A l’indécence des sommes s’ajoute un sulfureux mélange affaires privés / fonctions d’élu.

      Le salaire de Pénelope à la revue littéraire ressemble beaucoup à un renvoi d’ascenseur du milliardaire au politique.
      Le salaire de PF versé par le député Joulaud pose lui aussi problème. Surtout quand incidemment FF avoue avoir lui même fixé le montant... 
      Idem pour la société 2F conseil qui récolte les largesses faites par des sociétés reconnaissantes.

    • mmbbb 6 février 20:50

      @moderatus un salaire a 5000 € est un emploi d’assistante parlementaire, un salaire a 500 € est un emploi d’assisté. Hypothèse d’ecole M Fillon est elu president , comment sera t il credible pour faire passer ses reformes en l occurrence diminuer le nombre de fonctionnaire. ; la clef de voute de son programme Lui ainsi que sa famille ayant ete nourri a la mamelle de l etat ce sera impossible. Vous etes trop bon, Fillon a voulu etre pugnace, il recoit des coups c’est la loi du genre, il est justement attaqué la ou il aurait du etre un modele Attendons que la presse publie le nombre et la qualite de synthese de ces rapports de sa femme afin de savoir s il s’agit d’un emploi de complaisance. Pas de sentiment avec ces gens la qui crache sur le peuple . Réminiscence d’ancien regime ou cette caste semble a l abri .


    • Harry Stotte Harry Stotte 6 février 22:09

      @Claudec & moderatus

      Ces explications et ces analyses valent ce qu’elles valent. Elles tiennent la route, c’est tout ce qu’on en dire.



      Ce que j’ai constaté, pour ma part, c’est que Macron, outre que d’êtrele gendre idéal - apparemment. Il y a aussi de drôles de bruits... - de la ménagère de 40 ans et plus, est aussi le candidat idéal de l’oligarchie mondialiste, dont l’un des poids lourds, Peter Sutherland, déclarait, en juillet 2012, devant une Commission de la Chambre des Lords, à Londres :

      «  ...il faut détruire l’unité interne des nations européennes afin de les ouvrir à l’immigration de masse , changer la structure de leur population, et générer ainsi plus de croissance économique.  »

    • velosolex velosolex 7 février 10:34

      @moderatus
      Ce Desmarais n’est pas un journaliste de Médiapart, mais un blogeur qui a profité de la plateforme de Mediapart. http://bit.ly/2kEZYjo

      Approximation, manque de nuance, replâtrage, voilà aussi le système rhétorique de ce Fillon, dont la presse européenne est on ne plus sévère, renvoyant les mœurs françaises à leur incroyable affairsme mafieux ( terme qui signifie : Faire travailler la famille...).
      Une des techniques les plus éprouvées du genre, est celle que vous évoquez pour défendre votre favori : Banaliser l’affaire par un sophisme ; tout le monde est plus ou moins dans le même lot, qui n’a pas profité d’une combine hein, de votre beauf à Louis quatorze...... 
      La meilleure du genre, étant celle d’un fan de Fillon, surgissant à la matinale d’inter, et évoquant pour défendre la cause du couple , le fait qu’un épicier embauche fait bien travailler sa femme, ou que bien des chirurgiens se font assisté au bloc par leur épouse infirmière....Plus d’une infirmière a du sursauter, autant que les petits pois sur l’étagère de l’épicerie familiale. 

    • moderatus moderatus 7 février 11:14

      @velosolex

      Vous faites semblant de na pas comprendre vvélosolex, vous savez bienvnien que le sort de FIllon m’indiffère, à un point qui vous donne une idée de l’infini.

      Mon combat est tout autre, il est contre les médias qui manipulent les esprits, pas le votre j’éspère.

      Je me sers du cas Fillon pour les dénoncer, mais les exemples des lynchage médiatiques sont légion.
      Quelque cas , Chaban Delmans, Béregovoy Pascal Sevran, Balladur, et plein d’autres .
      Si vous Acceptez cette dictature des médias et voulez hurler avec les loup que Mitterand appelait les chiens, uniquement parce que vous n’aimez pas Fillon, c’est votre dpoit. Mais être capable de s’élever contre un système qui attaque votre ennemi, c’est beaucoup plus noble.

      Oubliées les leçons de BALZAC et celles de VOLTAIRE,
      Je pense de votre part que c’est un jeu, mais il faut parfois être vrai.

      sans rancune,
      cordialement.

      NB
      J’ai envoyé une info ce matin sur L’entretien de Bourdin Cambadélis, sur BFM TV il y a quelques heures

      il vaut son pesant de cacahuètes ; demander à CAMBADELIS de juger de l’Honnêteté de FILLON .
      FAUT OSER !
      et ne pas dire un mot de la batterie de casseroles que traine le récidiviste CAMBADELIS

      c’est contre ces manipulations qu’il faut s’élever. J’espère vous trouver à mes côtés pour les dénoncer.


    • velosolex velosolex 7 février 12:48

      @moderatus

      Il n’a échappé à personne que ce type qui se faisait le chantre de la vertu, et qui dénonçait la France des excès, et de la bobologie, des pauvres recevant indûment aide et assistance, était un des plus grands assistés. La fontaine en aurait fait une fable.....
      Manipulation ??...Un grand mot, quand c’est un gros mot qui sort de la bouche des gens, quand ils entendent parler de « l’affaire »...Rien à voir avec Voltaire ou Dreyfus...Pourtant j’en ai même entendu qui évoquaient honteusement la rumeur qui causa tant de mal à Dominique Baudis, pour défendre Fillon....Un beau mélange des genres : On va chercher un innocent traîné dans la boue par la rumeur, et totalement innocenté, pour tenter de suggérer que l’affaire Fillon relève de la même dynamique, et surtout du même caractère ignoble. 
      Des effets de manche d’avocats, car nulle invention de la presse dans cette affaire ; Les faits sont là, accablants, tant Fillon d’ailleurs a cru devoir s’excuser...Excuses qui ne signifient rien d’autre que de tourner la page au plus vite, et fausses, hypocrites, matoises, ambivalentes, car l’homme veut garder ce bel et on argent, qui lui a permis d’acheter son château et de le restaurer., au vu des chiffres comptables des actions.... De fait il se cramponne à une ligne de défense bien faible, prétendant qu’il n’a pas violé la loi. Ce qui reste d’ailleurs à prouver par le pouvoir judiciaire. Cette façon de s’autoabsoudre est aberrante. 
      Tant la justice conclurait à un non lieu, personne n’est dupe : L’homme a bien flirté délibérément avec la ligne jaune, ce qui dénote une sens moral dépourvu de la moindre éthique, ou le contraire si vous voulez. Je veux suggérer par là le malaise, qui prend même le militant de base dans cette affaire : Ces choses là se sentent, n’ont pas besoin d’un code civil pour susciter émoi et indignation. 
      Si demain le code de la route donne droit aux grosses berlines de passer à 120 dans les bourgs, monsieur Fillon coupera t’il à toute indignation populaire, si les flics le coincent, en disant qu’il avait le droit...Tout est là, 

    • Cazeaux Cazeaux 8 février 22:41

      @moderatus
      Vous dénoncez le lynchage médiatique et « les médias qui manipulent les esprits ». Cela laisse entendre qu’il y aurait deux catégories de médias, ceux qui manipulent et ceux qui ne manipulent pas. Quand médiapart « lynche » Sarko avec Bygmalion, il ne manipule pas, mais si le Canard révèle l’affaire Fillon, il manipule. En gros, selon son point de vue, on trie les médias dans un camp ou l’autre, si je comprends bien...

      Croyez-vous vraiment que le problème soit là ? Les médias font partie d’un système dans lequel les alliances se font et se défont selon les circonstances, selon le poids de tel ou tel camp, de telle ou telle personnalité, en un moment T, selon les coups mal digérés ou les retours d’ascenseur qui s’imposent. 
      C’est ensuite à vous, à moi, à chacun, de décoder, de recouper les informations, pour se faire son opinion ou rester sur sa réserve. 

      Pour prendre un exemple qui a desservi un candidat de gauche mieux placé encore que Fillon : l’affaire du Carlton de Lille. Il est avéré que l’équipe de Sarko attendait que DSK fût désigné candidat du PS et qu’il eût commencé la campagne. La bombe eût été fatale pour le PS. Manque de pot pour Sarko, DSK a pris les devants au Sofitel. Et Hollande vint.
      Nous avons aujourd’hui un Carlton de Lille inverse et qui explose au bon moment. 
      Les médias suivent ou pas selon les calculs de leurs propriétaires, ainsi fonctionnent les choses.

      Sans revenir sur le contenu de l’affaire Fillon - les articles sont innombrables - je pose une autre question. Comment un homme qui envisage les plus hautes fonctions pouvait ignorer qu’il ouvrait le flanc à ses adversaires en se lançant dans ce système de rémunération ? Il était inévitable que l’affaire sorte et les résultats étaient aisément prévisibles. 
      Si, pour une raison que j’ignore, Fillon considérait comme juste d’agir ainsi, il lui eut été facile de désamorcer la bombe à retardement : il suffisait de faire savoir que femme et enfants travaillaient contre rémunération, qu’à aucun moment Pénélope ne dise qu’elle ne s’occupait pas des affaires politiques de son mari, qu’elle ne se qualifie pas de mère au foyer mais en toute simplicité, d’assistante ou de conseillère, peu importe le terme.
      La fille de Chirac a amplement travaillé pour son père. On la voyait partout. Personne ne s’est jamais demandé si et combien elle était payée. Il n’y a donc pas eu d’affaire Chirac.
      Cet aspect des choses est véritablement lourd. Inconsciemment, les déçus de Fillon l’ont pris en compte. Va-t-on confier le pays à quelqu’un d’aussi léger, d’aussi imprudent, quand bien même l’honnêteté ne soit pas en cause.

    • moderatus moderatus 9 février 11:45

      @Cazeaux

      Que m’importe que la dictature médiatique se porte sur un politique de droite ou de gauche.
      Je m’insurge contre toutes les Persécutions médiatiques, qui sont une atteinte à la démocratie surtout quand elle accablent les uns et protègent les autres.
      je vais vous rappeller quelques cas parmi tant d’autres. Vous avesz raison pour Chirac et il n’est pas le seul quand la droite était au pouvoir.

      Tout le monde tresse des lauriers au Canard Enchainé,

      Où était le canard enchainé quand

      • Ségolène Royal a plombé Poitou Charents de 130 millions d’euros

      • Ayrault faisait embaucher sa femme à l’assemblée nationale comme chargée de mission. Laquelle ?

      • Quand Pingeot a érété nommée administratrice de la Grande Bibliothèque.

      • Quand Hollande faisait nommer Ségolène à la BPI puis l’a propulsée ministre.

      • Quand clémentine Aubry a été nommée administratrice de l’auditorium de musée du Louvre.

      • Quand Thomas Le Drian a été embauchée par la SNC

      Que faisaient tous les médias quand Mitterand entretenait pendant des années un double foyer avec l’argent des contribuables. Intouchables ?



      • moderatus moderatus 6 février 13:33

        @Claudec

         Bonjour, je viens aussi de transmettre des informations de Médiapart
        merci pour le lien.
        les explications données ne sont pas un quitus donné à Fillon, mais une critique des méthodes employées pour détruire un bouc émissaire


      • Claudec Claudec 6 février 15:58

        @moderatus
        Tout à fait d’accord, outre tout-de-même un aperçu du genre de démocratie que certains nous promettent.


      • velosolex velosolex 7 février 10:37

        @Claudec
        Démocratie à géométrie variable avec avantage à ceux qui possèdent le fillon d’or. 


      • velosolex velosolex 7 février 10:40

        @Claudec

        Mensonge
        Encore une fois ce Desmarais n’est pas un journaliste de Médiapart, mais un blogeur qui a profité de la plateforme de Mediapart. http://bit.ly/2kEZYjo

        Etonnant comment tout à coup Mediapart qu’on foule aux pieds d’habitude prend un air de respectabilité en utilisant un fact. 

        Quand vous voyez le nom d’un journal exploité pour impressionner le pékin, regardez bien à la jumelle si le drapeau noir de Jack the ripper, ne bat pas en haut du mat. 

      • LE CHAT LE CHAT 6 février 13:05

        Quelles que soient les suites judiciaires ( pour peu qu’on accorde un quelconque crédit à notre système judiciaire ) , c’est intenable moralement pour un homme qui nous promet de la sueur et des larmes mais qui dans son manoir se remplit les fouilles sans que se soit justifié .

        pour la France au salaire moyen à 2300€ net , être payé autant à ne rien foutre c’est extrêmement choquant ! les républicains n’auront pas les votes populaires


        • moderatus moderatus 6 février 13:36

          @LE CHAT

          Bonjour, attendons les décisions de la justice , mais les recherches menées par Médiapart
          donnent des sommes différentes des médias.

          Mme Fillon a été rémunérée de 1989 à 2013 pour un montant de 830 000 euros…..bruts ! Et oui, la presse brandit ce montant proche du million d’euros en omettant de préciser que la somme est en euros bruts. En net, Mme Fillon a perçu 639 000 euros et l’Etat a récupéré 191 000 euros ! En salaire mensuel net, sur la période considérée, Mme Fillon a donc perçu 2 218,75 euros. C’est une jolie somme, mais le travail d’un attaché parlementaire correspond à un travail d’agent de catégorie A de la fonction publique et le montant du salaire net n’est pas manifestement choquant ni déraisonnable.


        • ZenZoe ZenZoe 6 février 15:27

          @moderatus
          salaire net n’est pas manifestement choquant ni déraisonnable.
          Sauf si la salariée ne faisait rien !!

          Concernant l’enveloppe pour rémunérer des employés et qui reviendrait de droit à l’élu, je me suis posé la question effectivement. Quel intérêt avait alors un élu à embaucher un membre de sa famille proche ? Je pense quant à moi que le système permet surtout d’engranger des points retraite pour le conjoint. Ainsi Pénélope, qui n’a jamais bossé, pourra quand même avoir une petite retraite. Par aileurs, je suis persuadée que fiscalement, il doit y avoir un intérêt. Il serait intéressant d’en savoir plus. Des spécialistes parmi AV ?


        • Nestor Neo 6 février 16:35

          Salut LE CHAT,

          "c’est intenable moralement pour un homme qui nous promet de la sueur et des larmes mais qui dans son manoir se remplit les fouilles sans que se soit justifié" .

          Ben apparemment il n’est pas le seul à se remplir les fouilles ... T’as une blonde qui chante sur tout les toits que l’Europe c’est pas bien faut en sortir mais elle fait partie de ceux qui vont s’y gaver copieusement ...

          C’est un peu comme si un gars critiquait du matin au soir les restos du cœur et qu’il soit l’un des premier à l’ouverture pour recevoir de ceux qu’il critique ... smiley

          Les Politiques sont un peu comme certains rappeurs non ?


        • Roubachoff 6 février 17:57

          @moderatus
          Non, non et non ! Comme je vous le dis plus haut, les cotisations patronales sont réglées par le Sénat ou l’Assemblée via une rallonge de crédit qui ne passe pas entre les mains du parlementaire, sans doute pour s’assurer qu’il ne la détourne pas. En d’autres termes, l’enveloppe n’est pas de quelques 9000 euros, mais d’environ 14000. Là encore, vérifier prend moins d’une minute. Il est désespérant, sur un media censé corriger les dérives de l’information, de lire des interventions truffées d’inexactitudes et de mensonges.


        • moderatus moderatus 6 février 19:22

          @Roubachoff

          Bonsoir,

          l’enveloppe pour les assistants parlementaires est de 9.561 euros, elles augmente régulièrement.

          Mon chiffre est exact, mais il peut m’arriver de me tromper, et ce lieu d’échanges sert à cela communiquer et informer l’autre sans se Fâcher.

          quand vous écrirez des articles, il vous arrivera de vous tromper aussi.
          si c’est le cas je vous le ferai remarquer gentiment.
          Mais mon but en écrivant cet article, était surtout de dénoncer les tribunaux médiatiques quelle que soit la cible qu’il choisissent. C’est la dessus que j’aurai aimé avoir votre avis.

          Cordiales salutations.


        • Barbar Barbar 6 février 22:12

          @moderatus Absolument pas les chiffres annoncés partout ailleurs,soyez sérieux, il s’agit de notre argent quand même


        • moderatus moderatus 6 février 22:50

          @Barbar

          Je ne défends pas FIllon, je m’attaque à la dictature médiatique.

          ceux qui dilapident notre argent sont légion, mais les médias ont choisi leurs cibles et épargnent ceux qu’ils veulent vous imposer, c’est contre cela qu’il faut se battre.


        • velosolex velosolex 7 février 13:40

          @moderatus

          La dictature médiatique ?...Vous rigolez...On peut se réjouir que le canard ai revélé cette affaire, un journal qui depuis 100 ans, n’en ai pas à son coup d’essai, et qui est une fierté nationale Pas de subvention, pas de publicité, les ventes assurant seules la vie du journal ; Du reste, prenez un peu de recul, comme pour toute affaire, il est bon de regarder la presse internationale. Et elle est accablante : Pas pour la presse qui est le thermomètre, mais pour le climat particulier de notre pays, connu depuis des lustres pour cultiver ce genre de scandale, ou combines et petits arrangements entre amis, sur fond d’omerta font le quotidien de notre pays....
          .Le scandale Fillon rappelle étrangement le scandale Chaband delmas, pour ceux qui ont de la mémoire, et acheté et entendu plus d’un canard, enchainé et déchainé ; Chaban, maire de BOrdeaux, futur elysable, grande pointure politique des années 60 70 et dont le nom reste collé à sa feuille d’impot : 0 franc d’imposition, et cela pendant des années.....Ah mais, comme Fillon l’homme était en règle, et s’insurgea de la« calomnie »...C’est fou ce qu’un bon comptable et une connaissance de toutes le combines peut vous permettre. 
          Jamais il ne s’en remettra. La balle de tennis tombe parfois du mauvais coté, comme la feuille d’impôt. Les feuilles mortes se ramassent à la pelle, et les candidats aussi... Vous allez me dire que les gens sont méchants, et que les journaux devraient être brûlés en place de grève, Les mauvais uniquement, j’entend. Gardons le médiapart des blogueurs, et débarrassons nous de celui des journalistes

        • moderatus moderatus 7 février 15:25

          @velosolex

          Velosolex vous êtes trop malin pour ne pas comprendre.

          Je n’ai pas une fois nommé le canard enchainé

          Cet hebdomamadaire il faut aller l’acheter, , je vous Parle des médias qui tous les jours vous livrent à domicile, qui veulent faire le ménage de votre cerveau.

          Je vous parle de l’IDIOVISUEL


        • velosolex velosolex 7 février 17:36

          @moderatus

          Promis, j’ira l’acheter demain, d’ailleurs l’insolent volatile vient de sortir encore un scoop : Pénélope « où t’es caché à bosser » a tout de même raflé 45 000 euros d’indemnités de licenciement payés par l’assemblée...La preuve donc qu’elle bossait nous dira Fillon....

          Quand à l’audiovisuel, il faut applaudir encore une fois madame Bénedicte Lucet, d’envoyé spécial, qui verra sans aucun doute son émission disparaître, si le Fillon était élu. Une émission remarquable, à l’anglo saxone, intelligente et pertinente, qui a déjà fait parler d’elle sur bien des dossiers : Diesel et pesticides entre autres. 
          Logiciel bidouillé chez les Fillon ?....Des poussières du sable du Sahara se seraient ils incrustés à Sablé dans le carburateur du candidat ?
          Le ménage des cerveaux ? Ou le manège des cerveaux ?....
           Ils ont du boulot en ce moment, les vrais assistants, à se battre avec les « éléments de langage », tendant de mettre les chevaux du manège au garde à vous !
          Un fait indiscutable : Dans les pays anglo saxons, Fillon aurait été obligé de se destituer de tous ces mandats....Dans les pays nordiques, où l’on a viré des ministres pour une simple notre de frais non justifiée, il serait en tôle. Même en Roumanie, à l’heure actuelle, cette affaire provoquerait des émeutes !

        • pemile pemile 7 février 17:49

          @velosolex « madame Bénedicte Lucet »

          Et sa soeur Elyse ?


        • moderatus moderatus 7 février 18:05

          @velosolex

          je suis surement comme vous un lecteur du Canard enchainé, c’est son humour qui me séduit qui franchit souvenr le mur du çon.

          Oui je crois que c’est le Parisien qui dévoile cette nouvelle.
          Attendons les décisions de justice,
          Dura lex sed lex , mais pour tous

          mais si vous aimez les affaires croustillantes et les histoires d’amour de BFM avec certains politiques

          j’aimerai bien avoir votre avis la dessus.

          Macron enfant chéri des médias C’est lui qui a accordé a DRAHI l’achat SFR que Montebourg refusait Drahi est le propriétaire d’une multinationale des télécom Altice comprenant notamment les groupes SFR et Numéricable en France. Et il s’est également acheté des médias. Jugez plutôt :
          • média audiovisuel Groupe Next Radio avec les chaines d’info en continue BFM TV et RMC info. BFM TV et RMC

          • presse écrite : le quotidien Libération, les principaux magasines du groupe Roularta (L’Express, L’Expansion, …)

          •  Bernard Mourad, banquier de Patrick Drahi, rejoint Emmanuel Macron dans sa campagne
          Alors crédibles ces gentils médias qui massacrent les uns et montent aux nues les autres ?

        • Alpo47 Alpo47 6 février 13:11

          Rien de nouveau, de la sueur et des larmes pour le « vulgum pecus » et caviar pour les élites.

          Rappelons nous : « ... Ils ne sont puissants que parce que nous vivons à genoux... ».


          • moderatus moderatus 6 février 13:45

            @Alpo47

            Tout à fait d’accord avec vous, je n’ai aucune affinité pour Fillon ce que je reproche et ce que je continuerai à reprocher même pour mon pira ennemi politique, c’est la curée médiatique.

            « Ils ne sont puissants que parce que nous vivons à genoux... ». »

            Mais cela fait des décennies que nous vivons à genoux , rappelez vous Mitterand et son son double foyer entretenu aux frais du contribuable.

            20 % des députés emploient leurs femmes eyt les autres ; leurs maitresses , leurs amis, les enfants de ceux qui ont de l’influence , la liste est très longue.

            C’est le système qui est pourri et qui permet ces pratiques perverses

            Ce qui m’inquiète c’est le comportement des médias , que l’on ne devrait pas accompagner
            dans leurs excès.


          • Claudec Claudec 6 février 16:03

            @Alpo47
            La pyramide sociale est ainsi faite, et le problème est que plutôt que de l’admettre afin de combattre un tel état de fait en connaissance de cause, l’homme préfère la révolution, qui n’est qu’un changement de pouvoir par la force. Il se comporte ainsi depuis toujours, comme la mouche qui se heurte stupidement à une réalité qu’elle est incapable de percevoir.

            Voir à ce sujet :

            http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com

            ou lire l’essai (bien imparfait)de pyramidologie sociale intitulé :

            « Surpopulation humaine – La cause de tous nos maux"

            Amazon version papier : https://www.amazon.fr/dp/1520128134

            Amazon Ebook (Kindle) : https://www.amazon.fr/dp/B01N4CZK60


          • moderatus moderatus 6 février 18:38

            @Claudec

            peut être que la révolution à un moment donné s’impose.

            La nuit du 4aout a vu l’abolition des privilèges féodaux.
            Aujourd’hui il faudrait peutêtre songer à l’abolition des privilèges de ceux qui nous gouvernent.

            Cordialement.


          • Claudec Claudec 6 février 20:11

            @moderatus


            Ce ne sont pas les privilèges des seuls qui nous gouvernent qu’il faut supprimer, c’est le principe même du privilège qu’il faudrait extirper ; ce sont TOUS les privilèges.
            Mais alors quid du « toujours plus » des petits comme des grands ?
            Qui est prêt à vivre « selon ses mérites » (et ses efforts) ?

            Quoi qu’il en soit, comme je le rappelle ailleurs, la Révolution n’est qu’un changement de pouvoir par la force. Et que fait le nouveau pouvoir, sinon ce qu’a fait le précédent ; sinon se servir et tenter de durer le plus longtemps possible en s’appuyant sur ses amis et ses partisans, qu’il lui faut bien remercier d’une manière ou d’une autre ... jusqu’à ce que les frustrés et les mécontents d’en face le chassent à son tour ?

            Cordialement

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 février 13:13

            Je reprends les propos précédents :
            le problème n’est pas tant légal (à mon avis il y a bien eu magouille, mais étant donné que le système est opaque et non contrôlé, ce n’était pas vraiment de sa faute) mais politique.

            Pour quelqu’un qui a dirigé un « Etat en faillite » et professe une « rigueur budgétaire » infaillible, il s’est bien servi aussi

            Pour se mettre dans leur peau, nos dirigeants pensent qu’ils ont une valeur tellement grande que leurs émoluments seront de toutes façons toujours trop faibles. Ce qui explique que F Fillon ne voit même pas ce qu’on peut lui reprocher et joue les vertus outragées !


            • moderatus moderatus 6 février 15:13

              @Olivier Perriet

              Combien vous êtes dans le vrai. ces hommes politiques estiment tous qu’il devraientêtre mieux payés recevoir plus d’avantages de toutes sorte et il se croient au dessus des lois.
              Nous sommes en RIPOUBLIQUE.

              mais il ya ceux que les médias protègente et ceux qu’ils veulent détruire.

              C’est le but de mon article dénoncer la partialité des médias

              regardez le cas Macon .

              Un ministre de l’économie qui sous évalue son patrimoine et ne paye pas l’ISF
              soit il calcule mal et on en a fait un ministre de l’économie, c’est ridicule
              soit il a triché et on veut en faire un président de la république quand même, c’est incompréhensible.

              Ses frais de campagne somptueux, qui les paye ? a qui devrait-il renvoyer l’ascenseur ?

              Alors que font les médias, rien..........
              silence complice en l’encense on nous le set à tous les repas .Macron Macron par ci
              Macron ,Macron par là. Un article des insoumis explique pourquoi, le lien est dans mon article. je vous le redonne, il vaut son pesant de cacahuètes

              http://ensemble-insoumis.blogspot.com.es/2016/12/mais-pourquoi-macron-est-il-si-soutenu.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès