• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Alléger la fiscalité indirecte pour plus de justice sociale : une vraie (...)

Alléger la fiscalité indirecte pour plus de justice sociale : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron...

 

 

 L’étude du système fiscal d'un pays, et notamment la part des impôts indirects et taxes parafiscales dans le total des recettes budgétaires, permet de se rendre compte des priorités de l’Etat en matière de justice sociale.

Aujourd'hui, la vieille technique d’augmentation des impôts indirects, utilisée pour compenser la faiblesse des rentrées fiscales issues de l'impôt sur le revenu (IR) ou de l'impôt sur les sociétés (IS) a fait de la France l’un des pays les plus inégalitaires d’Europe… 

Après la suppression de Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour les personnes les plus riches (6 milliards € de recettes fiscales en moins), la mise en place d’une taxe allégée sur les revenus financiers (4 milliards € de recettes en moins) puis la suppression de l'exit taxe qui était destinée à dissuader les Français d'installer leur foyer fiscal à l'étranger (800 millions d'euros offerts aux ultra-riches), le gouvernement d'Emmanuel Macron est contraint de réduire les budgets sociaux et dans le même temps d'augmenter les impôts indirects qui sont censés être plus indolores.

Dans le cadre de l'évaluation des recettes perçues par l'Etat en 2018 (article 57 de la loi de finances initiale pour 2018), sur près de 287 milliards d’euros de recettes, 154 le sont au titre de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), 13 milliards au titre de la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE, ex TIPP), l’impôt sur le revenu (IR) participant seulement à hauteur de 72 milliards € et l’impôt sur les sociétés (IS) à hauteur de 25 milliards €, 20 milliards € étant référencés aux rubriques « autres recettes fiscales ». 

Les impôts indirects sont très injustes car ils touchent sans distinction tous les foyers, y compris ceux, qui à cause de la faiblesse de leurs revenus, ne sont pas assujettis à l'IR (plus de 50% des foyers). Ils deviennent ainsi de moins en moins lourds au fur et à mesure que le contribuable est plus aisé. 

  • Au premier rang d'entre eux figure la TVA (53,9% des recettes budgétaires) qui rapporte 2 fois plus que l’IR (25,3%). Si l’on y ajoute la TICPE (4,7%), ce sont près de 60% des recettes fiscales qui proviennent d’impôts indirects touchant uniquement les consommateurs. Le consommateur est ainsi taxé par rapport à sa consommation et non par rapport à son revenu. 

  • La fiscalité locale ensuite, devenue de plus en plus insupportable au fil des ans et qui ne dépend pas elle aussi du revenu des contribuables, sauf pour les foyers les plus pauvres bénéficiant d'une d'exonération. De plus, les bases d'imposition sur la valeur locative sont totalement archaïques car elles datent de 1961 (taxe foncière) et de 1970 (taxe d’habitation). Résultat : un habitant de banlieue peut payer plus cher qu'un contribuable aisé résidant dans un immeuble des beaux quartiers parisiens ! Emmanuel Macron entend supprimer la taxe d'habitation mais ce faisant il la supprime aussi pour les personnes les plus riches, la maintient pour toutes les résidences secondaires et ne dit rien sur sa compensation auprès des collectivités locales qui vont être tentées d'augmenter la taxe foncière qui est aussi injuste que la taxe immobilière. 

  • Autre évolution grave, c'est celle de l'érosion continue des remboursements de l'Assurance maladie : forfait journalier hospitalier, retenues forfaitaires pour chaque visite médicale et chaque boîte de médicament, dépassements généralisés des honoraires, médicaments déremboursés partiellement ou totalement sans oublier le ticket modérateur qui reste à charge des assurés sociaux qui n'ont pas les moyens financiers de s’offrir une mutuelle. 

  • enfin, le développement d'une multitude d'autres taxes qui passent le plus souvent inaperçues (taxes sur les assurances, l'audiovisuel, les certificats d'immatriculation, l'énergie, l'immobilier, les jeux, les mutuelles, les transports, les spectacles, le tabac et les alcools, etc.).

Une réduction de la fiscalité indirecte découle d'abord d'un choix politique

L'article 14 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 nous rappelle que chaque citoyen doit participer à la mutualisation des moyens financiers de l'Etat. Mais selon une étude de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la France, avec 25,3 %, est loin derrière certains pays qui donnent la priorité à l’IR en matière de recettes fiscales. Le pourcentage est de 53% au Danemark, 32% en Belgique, Suède et Finlande, 29% au Royaume-Uni. Le Danemark s’honore en dépassant le seuil de 50% des recettes de l’Etat, acquises par le seul IR.

Une vraie réforme consistant à réduire la fiscalité indirecte passerait notamment par une vraie réforme de l'IR car Il existe bien une singularité française par rapport à d'autres pays qui parviennent mieux à réduire les inégalités sociales.

Il conviendrait de :

  • augmenter le nombre de tranches de l’IR qui souffre toujours d'un manque cruel de progressivité avec seulement 5 tranches d’imposition : 0% (0 à 9 807 €), 14% (9 807 € à 27 086 €), 30% (27 086 € à 72 617 €), 41% (72 617 € à 153 783 €) et 45% (au-delà de 153 783 €). 

  • réduire drastiquement le nombre de niches fiscales qui pèsent plus de 70 milliards €, pratiquement autant de ce que rapporte l'IR, ce qui fait de la France un pays hors normes ! 

  • remanier la fiscalité du patrimoine qui doit être plus progressive et mieux contrôlée pour empêcher l’accumulation héréditaire du pouvoir économique et politique qui en découle. 

  • lutter réellement contre la fraude et l’évasion fiscale qui sont d'une telle ampleur qu’elles posent un problème autant démocratique qu’économique. Selon le syndicat des finances publiques Solidaires, entre 60 et 80 milliards € de recettes fiscales sont perdues chaque année, du seul fait de la fraude fiscale, et 40 à 60 milliards € du fait de l'optimisation fiscale. Ce sont essentiellement les grosses entreprises et les riches particuliers qui en bénéficient car ils peuvent faire de gros investissements déductibles de l’Impôt ou user de l’existence des paradis fiscaux. 

  • prendre en compte le revenu dans l’assiette des taxes foncière et immobilière afin de tenir compte de la capacité contributive de chacun. 

  • baisser la TVA sur les produits de première nécessité

  • réduire la TICPE qui a encore augmentée en 2018 : 0,682 € par litre d'essence sans plomb !

  • adopter pour toute la France le régime d'Assurance Maladie d'Alsace-Moselle. Le taux de couverture base de la sécurité sociale alsacienne-mosellane est de 90 % (80 % pour les médicaments remboursés à 35 % ailleurs en France) et de 100 % pour l'hospitalisation (pas de forfait journalier).

La mise en œuvre de ces mesures permettrait d’aller vers une société plus juste et de mettre un terme à l’augmentation régulière de la fiscalité indirecte. Et contrairement à l’idée libérale communément répandue et chère à Emmanuel Macron, ce n’est pas en réduisant les budgets sociaux que l’on équilibre le budget de l'Etat.

Quand on sait que, dès 1974, Pierre Mendès France (qui n'était pourtant pas un révolutionnaire) préconisait déjà de diminuer la part des impôts indirects dans les ressources globales de l’Etat pour mieux lutter contre les injustices sociales, on mesure l'importance du sujet et le chemin qui reste à parcourir pour une fiscalité plus juste… 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Perceval Perceval 17 juin 2018 11:35

    Z’avez raison il faut que les Français puissent encore consommer plus d’articles et de gadgets chinois....parce qu’ils le valent bien


    • Coriosolite 17 juin 2018 12:15
      Bonjour,

      Pour information.
      Tous les pays de l’UE appliquent la TVA.

      La France a le taux super réduit le plus bas (2,1%).
      Le taux réduit en France (5,5 ou 10%) est dans la moyenne (7% en Allemagne,6 ou 12 en Belgique, mais 10/14 en Finlande, 6/12 en Suède).
      Le taux normal (20% en France) est parmi les plus bas en UE. Seules la Roumanie Malte et l’Allemagne (19%) ont un taux inférieur.
      Le Danemark cité en exemple dans l’article n’a ni taux super réduit ni taux réduit, mais un taux normal de 25%. Il cumule donc un taux record en impôts sur le revenu et taux le plus élevé de TVA.

      Si vous aimez travailler pour payer des impôts, allez au Danemark.


      • Jason Jason 17 juin 2018 13:04

        @Coriosolite 


        Oui, on connaît. Cessons de nous comparer à Pierre, Paul ou Jacques, comme si une injustice ou un écart étaient plus tolérables quand ils sont partagés. Dans votre comparaison il serait plus juste de comparer les niveaux de vie, de revenus et d’habitudes diverses. Les voisins ne fondent pas nos besoins.

        Vous parlez de « taux normal » pour la France. Un taux normal est celui qui est équitable pour tous.

        La fiscalité française reste un frein à la (sacro-sainte) croissance et au pouvoir d’achat. 20% de TVA sur la construction pavillonnaire, c’est normal ? Les ménages empruntent aux banques pour payer la TVA sur 20 ans, avec le reste de leur crédit. Les banques ne s’en plaignent pas. Il faut bien encourager la rente.

        Tout est normal, vous dis-je.

      • Albert Ricchi Albert Ricchi 17 juin 2018 15:46

        @Coriosolite

        Il ne faut pas voir uniquement la TVA.

        Les impôts indirects sont un ensemble (TVA + TICPE+ impôts locaux + forfaits maladie +taxes diverses) qui font de la France un pays à la fiscalité injuste.

        Si vous aimez payer plus d’impôts indirects que d’impôts directs, restez en France. 


      • zygzornifle zygzornifle 17 juin 2018 17:51

        @Coriosolite


        Au Danemark les politiques sont payés a leur juste valeur , ils contribuent a l’économie en étant surveillés pour éviter les dérives ont des comptes a rendre et sont virés comme n’importe quel employé ils n’ont pas des salaires et des avantages comme ici ....

      • izarn izarn 17 juin 2018 18:00

        @Coriosolite
        La TVA c’est l’impot sur les pauvres....Ils payent pareil que les riches...
         Basé sur une société égalitaire libérale qui n’existe pas : Foutaise.
        En plus cet impot est CON.
        Cela incite à tésoriser et à ne pas consommer.
        Donc imbécile....Puisque inflation plus crak boursier=nada !
        Puisque l’euro n’est pas convertible en or. Sa valeur ne vaut que par le crédit dont il est issu.
        Il faudrait taxer le capital, et baisser la TVA.
        Nous serions compétitif....
        Mais c’est le Capital qui est au pouvoir. CQFD
        Donc l’intéret du Capital, c’est la merde.
        CAPITAL DELENDA EST !


      • Coriosolite 17 juin 2018 18:29

        @Jason

        Bonjour,

        « taux normal » c’est le terme officiel, ce n’est pas moi qui l’ai choisi, ensuite chacun en pense ce qu’il veut. Si vous ne l’aimez pas adressez-vous à qui de droit.

        Il n’y a pas de TVA sur les échéances de remboursement d’un emprunt, sauf crédit-bail. 
        Le remboursement d’un emprunt est le remboursement d’une dette financière. 
        On rembourse une part de capital + une part d’intérêt (loyer de l’argent emprunté). 
        Pas de TVA là-dedans.

        Si il y a bien une TVA sur les ventes en neuf ou en VEFA (20% ou 5,5% ), il n’y a par contre pas de droit de mutation, et la TVA sera déductible sous conditions en cas de revente.

        Ce n’est pas moi qui compare la fiscalité française avec la fiscalité danoise, c’est l’auteur. 
        Je ne fais qu’apporter des précisions. Si elles vous déplaisent je n’y peux rien, et ça ne changera rien à la réalité.
        D’évidence l’auteur a choisi un mauvais exemple et « oublie » ce qui ne va pas dans son sens.



      • Coriosolite 17 juin 2018 18:56

        @Albert Ricchi


        Est-ce que j’ai écris quelque part que je trouvais la fiscalité française « juste » ?
        Essayez de débattre sur ce que j’écris, pas sur ce que vous aimeriez que j’ai écris.

        La taxe d’habitation est la plus injuste des ponctions fiscales, tout le monde est d’accord là-dessus.
        Mais jusqu’à Macron personne n’a osé y toucher, gauche ou droite réunie dans l’immobilisme. On verra ce qu’il propose, si il va jusqu’au bout ou si il renonce comme les autres.
        Quant à la TVA elle a l’avantage d’être modulable et de s’appliquer aux importations (avantage considérable pour rééquilibrer par exemple les différences de modèle social et les avantages induits). 
        Le problème est que l’UE ne laisse presque aucune liberté aux Etats pour l’application de la TVA.
         
        Alors on attend la grande réforme fiscale que presque chaque candidat à la présidentielle promet, et ne fait jamais. Et, qui sait, un retour vers la souveraineté fiscale des Etats de l’UE. Un jour peut-être.

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 juin 2018 18:59

        @Albert Ricchi
        L’évasion fiscale dans les paradis fiscaux européens est « légale ». Cela tient aux impôts sur les sociétés qui sont différents d’un pays à l’autre. L’Europe n’y peut rien, plusieurs pays européens, l’ Irlande, le Luxembourg et les Pays-Bas, font leur beurre avec les sièges des sociétés, et refusent toute modification.


      • Albert Ricchi Albert Ricchi 17 juin 2018 19:22

        @Fifi Brind_acier

        L’évasion fiscale ou l’optimisation fiscale sont en effet légales, ce qui prouve qu’il n’y a aucun espoir de changer un jour l’Europe libérale chère à EM. Par contre, n’oubliez pas que la fraude fiscale en France (60 à 80 milliards €) n’est pas légale...


      • Jason Jason 17 juin 2018 19:55

        @Coriosolite 


        Bonjour,

        Revenons sur la TVA construction individuelle. Si je paie un constructeur 100000€ HT pour une maison (je sais, c’est pas cher bien qu’il y ait eu la maison Borloo à 100 k€, mais elle a été enterrée), je vais donner au fisc 20000 € de TVA. Il en est de même si je fais construire un abri/garage dans mon jardin à 10 k€, il faudra que je donne au fisc 2000€ pour mettre une brouette à l’abri.

        Pareil pour les terrains constructibles qui se voient assortis d’une taxe récente en plus des frais de mutation. Résultats, dans mon secteur les prix des terrains ont été multipliés par 3 en 12 ans.

        Un ménage qui va souscrire un prêt hypothécaire va inclure la TVA et les autres frais dans son prêt. C’est tout mon raisonnement.

        Pour la notion de taux « normal », c’est nous faire avaler des couleuvres. Les taux sont toujours arbitraires dans ce cas. Cela signifie que l’arbitraire est la norme. Dont acte.

        Je sais qu’on ne changera rien à la réalité, mais on a tout de même le droit de s’interroger sur l’enfumage fiscal galopant.

      • mmbbb 17 juin 2018 21:27

        @Albert Ricchi j ai survole votre article Vous melangez a escient fraude fiscale et optimisation fiscale dans le meme paragraphe L optimisation fiscale n est pas de la fraude La loi Cellier l investissement dans les TOM par exemple sont des incitations fiscales definies par la loi des Finances Quant a la fraude vous prenez les chiffres de Solidaire, fourchette haute évidemment Quant aux riches, on leur crache a longueur d annnee sur la gueule et nous voulons accueillir toutes la misere du monde La gauche en particulier. je comprend qu ils se tirent j en ferai autant .Les retraites les personnes vont au Portugal puisque ce pays a adopte des mesures incitatives Les retraites en revanche viendront se faire operer en France dans les meilleurs hopitaux
         Ne dites pas que l Etat ne distribue rien il ne fait que cela Aide medicale aux personnes en situation irreguliere en France 970 millions Un chiffre que Solidaire n avance jamais Nous avons le plus haut taux de prél_vements obligatoires Il faudrait arrêter de raconter des salades Solidaire ne dit pas comme l admlinistration est si sourcilleuse avec les professions libérales les artisans Il vaut mieux etre Roms dans ce pays


      • Lugsama Lugsama 19 juin 2018 09:28

        @izarn

        La TVA est tellement « con » qu’elle a été adopté par tous les pays du monde et est surnommé l’impôt le plus intelligent du monde.


      • Habana Habana 19 juin 2018 14:32

        @Coriosolite
        Le tout est de savoir ce qui est fait de cet argent ? Si c’est pour alimenter les cassos, les immigrés et les milliardaires comme en France, ce dont je doute au Danemark qui a une vraie politique pour ses vieux et ses nouveaux nés, alors effectivement 25% d’impôts c’est trop !


      • Alren Alren 17 juin 2018 16:23
        Si elle parvient au pouvoir, La France Insoumise établira 14 tranches d’impôts, à taux progressif, sur le revenu, pour que les plus riches contribuent en fonction de leurs moyens.

        Si vous voulez une fiscalité plus équitable en France, vous savez pour quelle formation voter. (Elle est à la seule à trouver normale cette fiscalité à 14 tranches).

        • izarn izarn 17 juin 2018 18:03

          @Alren
          Et la TVA ? Vous allez la baisser ?
          Parceque imposer les riches en restant pauvre, je m’en branle, OK ?


        • mmbbb 17 juin 2018 21:36

          @Alren La moitie des foyers francais ne paient pas d impot en france Quant a la l equite de la fiscalite, il s agit d un oxymore . ¨Personne n est content de payer d autant plus que l Etat s ’est organise en racketteur . Si vous voulez une reforme de l impot commencez a diminuer les depenses et a optimiser la haute administration francaise Les hauts fonctionnaires sont des nababs du systeme Commencez a militer pour une democratie aboutie comme en Suede , triche radiation immedaite et perte des droits . Voir le cas de Cahuzac il devrait etre en taule Commencez a appendre la civilite aux personnes Il y a du travail La m^me antienne l etat ne fait rien Je connais un lotissement a Caluire les gens s en foutent les alentours sont un depotoir etc ect 


        • Konyl Konyl 18 juin 2018 14:57

          @Alren

          Sauf que pour le calcul vous vous basez sur quoi ? Le revenu ? Le patrimoine ? Les deux, sous quelle proportion ?


        • Armelle Armelle 18 juin 2018 16:37

          @BELIN

          « on a vu comment fonctionnait l’ex URSS »
          Hé l’ignare, tu n’as pas besoin de coller « Ex » devant « URSS »
          Spèce d’Idiot !!!
          Pas pas tout compris toi dans la Française hein ! Ou bien c’est dans l’histoire que t’as rien compris !!! ...Sans doute un peu des deux...


        • Alren Alren 19 juin 2018 19:32
          @izarn

          Bien sûr les impôts indirects pourront être abaissés puisque le budget sera équilibré par les impôts directs équitables, par l’impôt universel qui obligera à payer les Français vivant à l’étranger, par les rentrées de cotisations en augmentation du fait des nombreux investissements productifs créant de l’emploi et financé par des emprunts à bas taux et surtout par l’arrêt des cadeaux de toutes sortes faites aux riches à travers les grosses entreprises, par des droits de douane sur les produits fabriqués par des personnes sous-payées ou ne respectant pas les normes environnementales.

          On s’apercevra tout à coup que la France reste un pays très riche en finances et en qualité professionnelle des gens.



        • zygzornifle zygzornifle 17 juin 2018 17:47

          Pourquoi il le ferait ? il a été mis en place pour casser du social et s’en prendre a ceux qui sont en difficultés , c’est la politique Européenne et il l’applique avec zèle et plaisir , qu’attendiez vous d’autre de la part d’un Énarque passé par Rothschild puis Hollande , c’est un pilleur , un détrousseur de droite et il va bien plus loin que Fillon l’aurait fait car il ne reculera jamais comme a fait l’autre malade enfermé dans son bunker , c’est un jusqu’au-boutiste et pendant les 4 ans a venir vous allez en prendre plein la gueule les mougeons adhérents au sursaut républicain , bien fait fallait réfléchir par vous meme au lieu qu’on le fasse pour vous ..... 


          • izarn izarn 17 juin 2018 18:14

            @zygzornifle
            Tiens tu es volubile...
            Oh....Il s’agit de maintenir l’euro a sa valeur, malgrés le Mario Draghi qui fait de la planche à billet pour éviter l’effondrement. Voulu par les agences de notation du « marché ».
            Le marché est CON...C’est sa nature.
            Bref, alors les boches veulent pas que la monnaie s’effondre alors ils demandent l’austérité, la pauvreté, la misère des européens, pour sauver leur chère monnaie, qui reste le seul baton de maréchal de ce pays depuis son effondrement en 1945, dans le bunker à Berlin d’Adolph Hitler.
            J’ai tout dit.
            Reductio ad hitlerum, certes...
            J’ai dit qu’il fallait redonner la légitimité à l’Allemagne (Pas à l’UE, nuance de taille !) pour éviter ce genre de tic nerveux de la part des allemands.
            Sinon, ils sont sympas les mecs !
            A leur place, je ferais pareil !


          • zygzornifle zygzornifle 18 juin 2018 13:21

            @izarn


             hé oui le veau est lu bile .....

          • Spartacus Lequidam Spartacus 17 juin 2018 18:08

            Faire payer les autres, la grande idée de ceux qui ne créent rien, n’investissent dans rien, sont à charge de la société et ne sont responsables de rien....


            En fait c’est pas la justice que les gauchistes veulent, c’est que les plus riches que eux payent pour eux leurs choix de facilité et de petit confort a vivre rentiers salariés et statutaires...

            L’égalitarisme cette idéologie qui voudrait lisser tout le monde dans une masse informe....

            Toute la gauche ne se résume qu’a cela, la jalousie, la haine des plus riche et la frustration de ne pas être capable de faire des choix personnels.

            Taxer le patrimoine est aussi empêcher les gens de s’enrichir... De lier leur vie a la masse des branleurs. Qui va entreprendre, prendre des risques, investir ? 

            Supprimer les niches fiscales, ça c’est libéral et la justice...Belle demande, les libéraux approuvent.

            Sauf que refaire payer 55% de Français dans la niche fiscale de ceux qui ne payent pas d’impôts, je demande a voir les excuses catégorielles et de caste pour bien se marer...  smiley  smiley

            Taxer moins les produits de première nécessité...Déjà la première inconsistance. Une première niche fiscale pour ceux qui disent qu’il n’en faut pas....  smiley  smiley Faudrait être cohérent.

            J’aime bien le choix de l’assurance Alsace Moselle, qui prouve que en concurrence l’assurance maladie peut offrir mieux pour moins cher...
            Allez l’auteur, si l’Alsace Moselle peut faire mieux alors si les sécu sont libéralisées ce sera encore mieux. Pas vrai ?


            • izarn izarn 17 juin 2018 18:21

              @Spartacus
              Non mais attends, tu me fais rire...Et tu crois que les « riches »payent leurs impots en France ?
              Hahhahahha !
              Demande à Macron ou il a planqué sa fortune...
              Ne racontes pas des salades, je connais toutes les adresses des banques offshores pour éviter les impots...
              Sauf que j’ai pas assez de fric pour qu’ils s’interessent à moi...
              Faire payer les riches est scandaleux !
              Hahahahahahahhahaha !
              Mon pauvre ! Il ya longtemps qu’ils n’en payent plus !
              Mort de rire !
              T’es un guignol, toi, hein ?
              Je t’avais reconnu !
               smiley
              Mais je te pardonnes, moi aussi, si j’étais riche, je ne ferais pas la connerie d’en payer !
               smiley


            • izarn izarn 17 juin 2018 18:24

              @izarn
              ...Surtout que c’est LEGAL !


            • foufouille foufouille 17 juin 2018 18:47

              @Spartacus

              « Allez l’auteur, si l’Alsace Moselle peut faire mieux alors si les sécu sont libéralisées ce sera encore mieux. Pas vrai ? »
              uniquement avec l’euthanazie libérale obligatoire.


            • Spartacus Lequidam Spartacus 18 juin 2018 12:14

              @izarn
              Aujourd’hui 10% des Français payent 75% des impôts directs...


              C’est comme si tu allais au bar à 10 personnes et 4 payent.
              Et dans les 4 un seul prend 70% de l’addition.
              C’est curieux de ne pas comprendre que celui qui paye le plus n’a pas envie des amis comme les 9 autres.....

              Le pire c’est quand il voit que quand le barman fait une remise (baisse ISF) les 6 pingouins qui ne payent pas râlent parce qu’ils ne profitent pas de la remise...

              Faut se mettre un jour à la place de ceux qui payent pour les branleurs dans un concept à ce qu’ils soient confortés à rester des branleurs.  smiley  smiley


            • Konyl Konyl 19 juin 2018 09:59

              @Spartacus
              C’est très vrai, moi aussi j’en ai raz le bol des gauchos invertébrés qui viennent pleurer pour avoir toujours plus sans jamais rien faire.

              Pour ma part je paye bien mes impôts, et pas qu’un peu, et j’ai plus envie que ce fric serve encore à alimenter les caisse des syndicats (exemple) qui en plus me font chier et me cracher à la gueule, comme des millions d’autres personnes, tout les jours pour aller bosser.
              Les cheminots sont la pire classe de travailleurs en France.


            • jalin 17 juin 2018 18:08

              En valeur absolue, ce sont les riches qui contribuent le plus à la TVA car ils consomment plus, et rien n’empêche d’utiliser les sommes collectées de la TVA pour augmenter les allocations sociales des plus pauvres. Ce qui importe, c’est le montant global de ce qui est prélevé et comment ce montant est redistribué selon la situation de chacun.


              L’avantage de la TVA c’est qu’elle taxe indifféremment les produits importés et produits en France, contrairement aux charges sociales qui ne pénalisent que la valeur produite made in France. La TVA ne peut pas être évitée par les paradis fiscaux, autre avantage.

              • foufouille foufouille 17 juin 2018 18:49

                @jalin

                « En valeur absolue, ce sont les riches qui contribuent le plus à la TVA car ils consomment plus »
                non car le riche va souvent à l’étranger et achète en duty free.
                tu peux aussi acheter pas mal de trucs sur le net sans TVA.


              • jalin 18 juin 2018 11:26

                @foufouille

                Ben oui, le riche s’achète sa baguette quotidienne, achète sa voiture, va au resto et paye ses domestiques en duty free, c’est évident... Faut arrêter la fumette, le riche ne s’achète pas un billet d’avion pour bénéficier du duty free chaque fois qu’il veut faire ses courses. T’as vu jouer ça où ?

                J’ai connu des gens riches et ça se passe pas comme ça, ils consomment en France bien plus que tu te l’imagines dans tes délires.

              • gardiole 17 juin 2018 18:18
                La suppression ou réduction de TVA ne serait probablement pas répercutée intégralement dans les prix. Si un commerçant vend un article à un prix donné taxe incluse, il n’y a pas de raison qu’il n’essaie pas de le vendre au même prix après suppression de la taxe pour garder pour lui le montant de cette dernière.
                Pourquoi se gênerait-il ? Ce n’est pas évident, mais le contribuable, en matière de TVA, c’est le client. C’est si peu évident que nombre de commerçants pensent que ce sont eux.
                Tout dépendrait si des commerçants faisaient un effort et des conditions de la concurrence.



                • izarn izarn 17 juin 2018 18:40

                  @gardiole
                  Oui, exact. Mais la concurrence pourrait le forcer à baisser les prix....
                  (Une petite boite pour démarrer doit avoir des prix bas...Et TVA faible, c’est possible)
                  Théoriquement les trusts sont interdits. Les monopoles interdits. Même aux USA.
                  Effectivement dans un capitalisme sans règle, sauvage et barbare du style Adam Smith, le pasteur satanique, OK !
                  Mais dans une EU régulée pour de bon...Non.
                  Dans un monde de mafieux, vous avez raison...
                  Mais je ne fais pas cette hypothése...Pas encore.
                  Meme si la tronche de Junker me pose des questions...


                • HELIOS HELIOS 17 juin 2018 18:33

                  ... votre analyse est interressante mais un peu trop orientée si ce n’est dogmatique.


                  oui, il faut une proportionalité de la contribution, mais dans un contexte d’equilibre il y a aussi a moduler cela.

                  Vous l’avez dit il y a un part proprtionnelle des prélèvements de richesse sur les acteurs economiques « personne » et c’est l’impot... 26% (je crois) avec des seuils discutable (les tranches) mais cela est du réglage

                  ... il y a une part fixe, comme la TVA (bien qu’il y ait des taux differentiés selon les produits et même nuls dans certains cas)
                  ...il y a comme vous dites d’autres taxes.. les carburants et autres enegies, les financements locaux etc tout cela pour 74% des prélèvements totaux... encore une fois, il y a des reglages a faire pour réguler ces prélèvements...

                  Mais ce que vous ne dites pas, c’est qu’il y a ce qu’on appelle la « redistribution » qui est par nature proportionnelle puisque le droit a ces subventions, aides etc est faite sous conditions de ressources
                  Tout n’est pas si noir... 

                  ce que vous proposez en plus, c’est de detruire un autre equilibre societal, mais on peut voir derriere cette mesure une spoliation et une ode au consumerisme... la punition sur l’heritage.

                  Oui, il faut un prélèvement, mais celui ci ne doit en aucun cas etre punitif... car si la transmission ne se fait plus, que va-t-il se passer selon vous ? ... TOUT sera loué... -pourquoi acheter, hein ?- tout sera gaspillé, les systèmes commerciaux,financiers seront aux anges.. ; ceux qui vont en pâtir seront les artisans (plus d’indépendant), tous les ecologiste et la nature... parce qu« ’apres-moi le déluge »..

                  et au final pour pouvoir passer la barrière de la loi, vont se creer des classes (vous les connaissez, en Inde, ces classes) et des societes « secrètes » dont les liens ne seront plus sur le cadastre ou a la banque mais dans des adoubements automatiques encore moins transparents (occultes donc) et incontrôlables.

                  ... et je ne vous parle pas de l’effet psychologique... : mes enfants, pfff, ils n’auront rien !
                  .

                  Au final, vos perceptions si elles partent d’un bon sentiments sont pire que le mal.

                  Nous avons crée des equilibres qu’on peut ajuster... qu’on doit ajuster dans certains cas, mais il faut persister dans ces equilibres. il doit y avoir des contributions et des aides proportionnelles mais il faut aussi des « flat tax » pour permettre le fonctionnement d’une societe dont le merite est récompensé, pas seulement l’égalité qui n’existe d’ailleurs nulle part dans la nature.


                  Vous vous voyez, vous acheter votre baguette de pain ou vos tomates sur le marché a un prix variable selon votre revenu ? quel boulanger ira vendre ses baguettes dans les quartiers defavorisés dans ce cas ???


                  Allons, allons faite en sorte de diminuer la redistribution qui acte (et compense) les defauts de notre systeme social... faites en sorte qu’il y ait un « reste a depenser » pour tous a la fin du mois... c"est là le meilleurs atout de l’equité et de la justice auxquelles nous asppirons tous.

                  • izarn izarn 17 juin 2018 18:50

                    @HELIOS
                    Mais non ! Il ne s’agit pas d’acheter du pain de façon variable selon ses revenus !
                    Pour moi il s’agit de baisser la TVA à un niveau acceptable et non délirant !
                    20% c’est détruire la consommation !
                    Donc la société industrielle !
                    Alors que des pays montent à 25%....
                    C’est n’importe quoi ! Comme la Grece, non ? smiley
                    Pour éliminer l’imposture de la TVA, il suffit de la diminuer, c’est tout !
                    Alors les revenus de l’Etat :
                    -Traités européens, libres criculations des capitaux.
                    -Paradis fiscaux en UE : Luxembourg, Malte, Chypre, la GB, Belgique aussi, Irlande, etc...etc...
                    La perte est pratiquement supérieure, à la TVA....
                    CQFD.
                    Alors quoi ?
                    Le consommateur paye les impots des riches.
                    CQFD.


                  • William 18 juin 2018 11:43

                    @HELIOS

                    A propos de votre remarque sur le prix du pain proportionnel aux revenus, le fait d’être « assujetti à l’impôt direct » (moins de la moitié des ménages), est assorti de quelques brimades comme la perte de certains droits à allocations, et dernière nouveauté la « prime à la conversion » écologique des véhicules polluants est divisée par deux si vous êtes imposable (1000 euros au lieu de 2000). Mieux vaut camoufler certains revenus quand on le peut (notamment les indépendants), voilà qui n’est pas incitatif au civisme !

                  • HELIOS HELIOS 18 juin 2018 13:05

                    @William et Izarn...


                    Evidement, je comprends tres bien vos objections et je vois bien que 20% de TVA c’este excessifs... il fut un temps ou nous avions 17,6...

                    mais le pb n’est pas exactement là, car tout peut se moderer, s’ajuster et evidement garder les equilibres du besoin de financement de l’etat et de la répartition de la richesse... 

                    c’est pourquoi, je vous poropose que les rémunerations soit suffisantes pour qu’il y ait un « reste a vivre », c’est a dire qu’il n’y ait pas de fin de mois autorisant les familles a faire des choix qui n’existent plus aujourd’hui. Et la TVA a 20%, ce sera un « detail » !

                  • William 19 juin 2018 19:50

                    @HELIOS

                    la TVA sur les denrées vitales notamment alimentaires est de 5,5%, la modulation entre les différents taux peut être optimisée.

                    La question de la hausse des rémunérations sur les activités « à faible valeur ajoutée » est complexe, car on voit que la tendance est à la suppression de ces emplois dès lors qu’ils sont comparativement coûteux et désormais automatisables (ou self servables), ça a commencé il y a longtemps avec les pompistes, liftiers, et poinçonneurs, désormais ce sont les caissières, conducteurs de navettes, dactylos, etc. La piste est de baisser les charges salariales pour augmenter le « net », mais ça entraine une baisse de recettes sécu ou retraite, pas facile à équilibrer.

                  • William 18 juin 2018 10:55
                    La contrepartie d’une baisse de la TVA serait que l’ensemble des citoyens paient l’impôt direct, alors qu’il y a actuellement seulement 43% des ménages qui la paient.
                    L’avantage de la TVA, c’est que les produits importés y sont également soumis, et selon moi ils devraient en plus être assujettis à une taxe sociale différentielle.

                    Concernant les produits de première nécessité, il existe déjà la TVA réduite et même super-réduite, cela ne grève pas sensiblement le cout des produits. C’est plutôt la TVA sur la main d’oeuvre qui devrait être diminuée, pour favoriser le « travail » par rapport au « consommable »

                    • signéfurax 18 juin 2018 14:40

                      rles impots en 2018 dans le pays que l’ on nomme france.....
                      20 ans de boite dans l’ agro alimentaire , 2400 euros de paye min. par mois.
                      l’ employeur paye en tout 4582 euros donc 47.4 % d’ impots ! ( 16% moi et + de 31 % le boss )
                      je suis payé sur 14 mois et paye + de 3300 euros d’ IR : pourvu que cela dure ... [ j’ ai pas fini le crédit pour mon chateau  ::))) ]


                      • Jason Jason 18 juin 2018 15:05

                        @signéfurax 


                        Tout ça n’empêche pas votre boss d’être millionnaire et vous de rester avec vos revenus. Parce que, sans vous et vos collègues, votre boss s’il avait mis son pognon dans un tiroir, il ne serait pas là où il en est.

                        Y a quelque chose qui cloche là-dedans, j’y retourne immédiatement (d’après Boris Vian).

                      • HELIOS HELIOS 18 juin 2018 17:16

                        @signéfurax


                        si vous et votre employeur ne payent plus la secu, la retraite vous verrez que le cout du travail sera plus leger. vous diminuerez quasiment de moitié...
                        Juste, répondez moi... qui paiera la santé et la retraite dans ce cas là ? vous même ? et si vous ne payez pas, va-t-on vous laisser a la porte de l’hopital ? vous vivrez comment a 70 ans ?


                        C’est juste un problème de civilisation. la notre ne laisse pas les gens mourir a la porte de l’hosto, donc on vous oblige a participer au couts de ces services universels... même si vous n’etes pas malade, c’est le principe de l’assurance...

                      • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 juin 2018 11:32

                        @HELIOS

                        « donc on vous oblige a participer au couts de ces services universels »

                        Justement non !!!!!

                        Quand vous ne travaillez pas, vous ne payez pas les cotisations sociales pour l’essentiel. 
                        Si vous supprimez les impôts indirects, toute la fiscalité reposera sur les travailleurs. 
                        C’est un choix smiley. Faudra juste pas se plaindre ensuite que plus personne ne travaille smiley

                      • HELIOS HELIOS 20 juin 2018 02:35

                        @_Ulysse_
                        ... et en même temps, le principe est bien de travailler pour gagner sa vie, n’est-ce pas ??


                        Mais, également, le systeme constatant que tout reposait sur le simple travail, il a été crée la « CSG... Contribution Sociale Généralisée »...

                        L’aide de l’etat a ceux qui ne bossent pas ne va quand même pas jusqu’a aller se priver de ressources de ceux qui ne font rien, mais ont des revenus autres que ceux du travail


                      • _Ulysse_ _Ulysse_ 20 juin 2018 10:05

                        @HELIOS

                        « le principe est bien de travailler pour gagner sa vie, n’est-ce pas ?? »

                        En êtes vous sur ? 22 millions de français travaillent sur 69 millions il me semble que ce principe a du plomb dans l’aile. 

                        La CSG est le meilleur impôt qui soit bien que détesté. Un impôt universel pour un service universel, on est cohérent. 

                        Quand aux aides sociales, vous oubliez qu’elles ne sont pas conditionnées au patrimoine.
                        Je connais personnellement des personnes avec plus d’un million d’euro de patrimoine qui vivent des aides sociales. 

                        C’est un phénomène plus courant que vous ne pensez. 



                      • William 20 juin 2018 10:33

                        @_Ulysse_

                        « des personnes avec plus d’un million d’euro de patrimoine qui vivent des aides sociales. »
                        J’ai connu aussi un cas de ce genre, ayant vendu son entreprise et en attente de la retraite il a perçu le RSA. Je crois qu’en théorie il y a contrôle, mais manifestement avec des trous dans la raquette.

                        « C’est un phénomène plus courant que vous ne pensez ».
                        En effet, il y a de la richesse là où ne pense pas, il suffit de regarder l’habitat, le standing de vie dépasse souvent les ressources affichées ; un des facteurs d’enrichissement patrimonial est la propriété de terrains qui deviennent constructibles,

                      • Jason Jason 18 juin 2018 15:07

                        En résumé, tous ces débats sont un peu futiles dans la mesure où personne, dans ce bon royaume de France et de Navarre, ne sait approximativement combien il (elle) contribue à la ponction fiscale tous azimuts.


                        Alors ? On efface tout et on recommence ?

                        Remarquez, c’est peut-être le but de la manoeuvre, plus c’est opaque, plus c’est foireux, et plus ça marche.

                        • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 juin 2018 11:45

                          @Auteur


                          Votre article sème la confusion de manière volontaire sur 2 points majeurs qui faussent totalement votre raisonnement : 

                          1°) Comme relevé plus haut, vous faites fi de la redistribution. 

                          2°) Vous ne parlez que des impôts, or l’essentiel des prélèvements est constitué de cotisations prélevées pour l’essentiel sur les revenus du travail (salaires, rémunérations de dirigeants, honoraires)

                          Pour conclure que le système français serait injuste pour les personnes qui ne travaillent pas. 
                          On croit rêver franchement, la France est bien un des rares pays ou bon nombre de travailleurs n’ont pas un meilleur niveau de vie que des personnes qui ne travaillent pas. 

                          Quand vous avez peu de revenus ce n’est pas la fête certes mais vous avez droit aux choses suivantes, et la liste n’est pas exhaustive

                          -Pas l’IR
                          -Pas de taxe d’habitation (dégrèvement)
                          -Loyer réduit de 50% (HLM)
                          -APL
                          -RSA
                          -SI vous avez des enfants : 
                          -Allocations
                          -aides au paiement d’une assistante maternelle (autour de 500-700 euros par mois)
                          Jusqu’à l’âge de 3 ans et par enfant, ensuite c’est l’école qui prend en charge
                          -Crèches publiques à prix modique (autour de 80 euros sachant que le prix normal est de 700 euros)

                          Il y a le conseil général qui peut prendre en charge à votre place beaucoup de frais, faut les contacter pour cela. Cela va de votre loyer, votre facture de chauffage, facture d’eau aussi etc..

                          Bref, quand vous êtes aux minimas sociaux vous avez de faibles revenus mais vous ne payez pas grand chose. Quand vous travaillez et gagnez normalement votre vie vous avez bien pus de revenus mais vous payez tout. 







                          • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 juin 2018 11:51

                            @Auteur


                            Pour préciser, je ne suis pas opposé à ces aides, simplement je ne peux pas laisser dire n’importe quoi. 

                            A en lire et écouter beaucoup, la solution à tous les problèmes de la France consiste à faire toujours plus payer les 22 millions de français qui travaillent. 
                            Le risque essentiel pourtant mais qui ne semble inquiéter personne est de décourager le travail tout simplement. Quand vous aurez décourager les travailleurs, vous n’aurez plus de rentrée fiscales et vous aurez tout gagné ! 

                            Es-ce normal que l’essentiel des prélèvement reposent sur les gens qui travaillent ? 
                            La hausse de la CSG a fait hurler les retraités, pourtant il me semble que tout le monde doit contribuer. Vous parlez d’un système de santé universel, n’est il pas normal que son financement soit universel et pas seulement sur les travailleurs ? 

                            On peut parler de la fiscalité du capital et de la suppression de l’ISF sur les valeurs mobilières et des héritages. Là je suis d’accord, ces choses devraient être plus taxées. 
                            L’héritage est la première source d’inégalités en France et il n’en est jamais question. 
                            On se concentre toujours sur celui qui gagne sa vie par son travail, tout le monde lui souhaite de trimer pour un smic semble-t-il. Dès que quelqu’un gagne plus de 1500 euros net en travaillant on veut le faire payer ... 

                            A quoi bon travailler dans ces conditions ? 


                            • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 juin 2018 11:59

                              Pour revenir sur le travail. 


                              Aujourd’hui on commence à ressentir les première pénuries de main-oeuvre. 

                              Qui n’a pas remarqué que les médecins, artisans et autre se font de plus en plus rares ? 
                              On a de plus en plus de mal à recruter des profs, instit, infirmières, aides soignantes, ingénieurs même les commerciaux. Les médecins aussi. Que ce soit sur des postes de fonctionnaires ou autre. 
                              La situation devient tendue également dans le bâtiment ou la restauration. 

                              A force d’en vouloir à ceux qui gagnent « trop » d’argent en travaillant, en voulant les taxer, moins les payer la situation va devenir compliqué. 

                              Comment ferez-vous tous demain sans médecins, sans infirmières, sans profs, sans instit, sans ouvriers, sans artisans sans ... etc ? Bref sans personne pour travailler ?










                              • William 20 juin 2018 11:05

                                @_Ulysse_

                                il faudrait en effet mieux cibler un complément de revenu pour les activités insuffisamment rémunérées, et alléger les contraintes sur les activités indépendantes (agriculture, artisanat).
                                Concernant la formation, au lieu de saupoudrer à la convenance de chacun, il serait plus efficace de subventionner la formation sur le tas pour des emplois identifiés et en pénurie de main d’oeuvre. Si Pôle Emploi se concentrait sur pourvoir les offres avec incitation et formation appropriée, plutôt qu’un « accompagnement » en bonnes paroles et conseils triviaux, son efficacité serait plus probante.

                              • _Ulysse_ _Ulysse_ 20 juin 2018 12:38

                                @William

                                Le problème de l’emploi est vaste, beaucoup de variables entrent ligne de compte. 

                                Ce que l’on constate aujourd’hui ce sont des pénuries de main-oeuvre avec un chômage pourtant important. Les gens ne comprennent pas que les deux coexistent et pourtant ce n’est pas si difficile à comprendre. 

                                Il y a un pb de décalage partiel entre les compétences de la population et les besoins ET un décalage partiel entre les villes qui recrutent et là où se trouve la population. 

                                Le pb n’est pas simple. Aujourd’hui beaucoup d’entreprises font venir des étrangers pour occuper des postes faute de français compétents sur place. L’immigration n’a pas trop la cote sur AV et comprenez bien que cette situation favorise l’immigration. Récemment, Toyota a étonné en recrutant des techniciens autrichiens pour son usine de valencienne. C’est pour dire qu’il ne s’agit pas toujours de faire venir de la main oeuvre moins chère, loin de là. 

                                Il y a également le pb démographique, les françaises ne font plus assez d’enfants depuis longtemps déjà, cette réalité a été masquée longtemps par la plus forte natalité des femmes immigrées. Aujourd’hui, la natalité des femmes immigrées baisse (car cela baisse dans les pays d’origine) et on commence à voir la réalité, la fécondité s’effondre depuis 3 ans maintenant. 1,88 en 2017, -12% en mars 2018 sur 1 année glissante, on pourrait finir 2018 à 1,65 ! Les coups de rabot à la politique familiale n’arrangent pas les choses non plus. 

                                Le souci qui se produit c’est que les grands centre urbains ont besoin de main-oeuvre mais le coût de la vie y est élevé et ne fait qu’augmenter. A paris, cela devient délirant avec les impôts locaux qui ne font que flamber. Avec des prix de l’immobilier et des loyers au plafond c’est compliqué d’attirer les gens surtout que dans le contexte de la zone euro il faut maîtriser les salaires pour être « compétitifs ». 

                                Au final on se retrouve avec un pouvoir d’achat des travailleurs en baisse dans les zones où la demande de main-oeuvre est la plus forte. Cela n’aide pas vraiment non plus. 

                                Favoriser la formation en interne dans les entreprises est une bonne idée, mais c’est vraiment insuffisant car le pb est vraiment multifactoriel. 










                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 juin 2018 12:50
                                Bonjour,
                                .
                                La fiscalité française est faite pour convenir aux ultra riches, d’où notamment la suppression de ISF, sans parler de l’évasion fiscale (optimisation fiscale) des très grandes entreprises, voire des très grandes fortunes.
                                .
                                L’UE brille par son absence de projet de harmonisation fiscale !
                                L’UE se montre impuissante ou plutôt bloque volontairement l’harmonisation fiscale dans l’UE !
                                .
                                Les TUE et le TFUE ont été rédige pour les intérêts des grandes entreprises, des banques, les ultra-riches.
                                .
                                .


                                • Habana Habana 19 juin 2018 14:35

                                  La TVA me semble juste ! Tu achètes une FIAT Panda tu payes 2000 euros d’impôt, tu achètes une Ferrari tu pays 20000 euros d’impôt. (tout à coup m’apparaît que c’est la faute des Italiens tout ça !)


                                  • William 19 juin 2018 20:01

                                    @Habana

                                    ce qui est « juste », c’est également que la TVA soit modulée, notamment 5,5% pour les denrées de nécessité, peut être faudrait-il du reste remettre en oeuvre le « taux majoré » sur les voitures de haut luxe par exemple ...ou les TV à écran géant qui s’arrachent parait-il du fait de la coupe du monde.
                                    A ce propos, en regardant les pubs TV, j’ai remarqué que la proportion de biens et services futiles augmente.

                                  • _Ulysse_ _Ulysse_ 20 juin 2018 10:08

                                    @William

                                    La modulation du taux de TVA est effectivement une progressivité même si on veut faire croire que la TVA n’est pas progressive. 

                                    Je suis aussi assez favorable à des taux plus élevés sur les produits futiles. Le souci c’est qu’en UE il est interdit de mettre une TVA à plus de 25%. Donc vous pouvez au mieux mettre 25% de TVA sur les ferrari ou porshe cayenne. 



                                  • shayologo 20 juin 2018 10:42

                                    La TVA est au contraire l’impôt le plus équitable


                                    Tout le monde le paye en fonction de sa consommation. Pas d’évasion fiscale possible ni de triche

                                    • Macondo Macondo 20 juin 2018 10:46

                                      Bonjour. « Le consommateur est ainsi taxé par rapport à sa consommation, et non par rapport à son revenu ... » j’ai trouvé ça, particulièrement intéressant. Ca en dit long des compétences de l’état sur le choix de ses fournisseurs. Pire, m’avoir en haut lieu, intégré à ce panel, relève de la faute professionnelle. Des peintres, ma bonne Dame ...


                                      • titi 20 juin 2018 12:04
                                        D’après ce que je lis des réactions, visiblement tout le monde « découvre » que la TVA serait un instrument intéressant pour protéger nos produits par rapport à ceux importés. Qu’on pourrait financer le social avec plutôt qu’avec les cotisations sociales.

                                        Super !

                                        Pour mémoire nous avons eu un projet de loi en 2012 sur le sujet.

                                        Loi qui a été immédiatement remis en cause par Hollande à son arrivée au pouvoir…


                                        Au motif, repris par tout « le peuple de gauche » que la TVA n’est pas progressive…. 
                                        Parce que les cotisations sociales le sont ??

                                        Mais c’est pas mal qu’en 2018 on commence à reparler de sujets évoqués en 2012, en pratique chez notre principal partenaire commercial depuis 2007
                                        Y’a pas, nous sommes de « progressistes »
                                        hhhhhhhh

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès