• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > APL : pas d’économies sur le dos des locataires !

APL : pas d’économies sur le dos des locataires !

Les trois confédérations ouvrières, signataires directs ou par l’intermédiaire de leur association de consommateurs, de nombreuses associations du mouvement social et le secteur caritatif… Tous vent debout, ensemble, contre la baisse des APL.

C’est une première que cette unité.

Même les bailleurs sociaux ne sont pas favorables à cette « réforme » rétrograde.

Lisez le communiqué joint à cet article, il est clair, pédagogique et ouvre des perspectives de mobilisation.

5 € de baisse de l’APL ce n’est pas rien d’autant plus que si le décret sort, des arrêtés permettront demain de baisser encore plus les APL.

Tout le monde se rappelle du forfait hospitalier et des franchises médicales de toutes sortes qui devaient être symboliques !

Personne n’est dupe.

Si le gouvernement continue sur sa lancée, il diminuera les APL de 60 ou 70 € et demandera aux bailleurs sociaux de baisser les loyers d’autant.

Les locataires paieront la note car les bailleurs sociaux qui ont déjà quelques difficultés augmenteront les charges et surtout réduiront les dépenses d’entretien et de renouvellement.

Cette « réforme » est une attaque sans précédent contre les plus démunis.

Il y a 10-15 ans, un locataire sur 4 du parc HLM était sous le seuil de pauvreté, aujourd’hui, c’est un locataire sur deux qui est pauvre.

Beaucoup de locataires ne trouvant pas de logement social sont dans le secteur privé où la baisse des loyers ne sera pas obligatoire, libéralisme oblige.

Nous demandons avec les locataires :

  • le maintien du niveau des APL ou même leur augmentation ;
  • l’encadrement des loyers ;
  • la reprise des constructions.

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • CHALOT CHALOT 20 septembre 08:51

    Le rexte de l’appel avec les noms des signataires n’ayant pas pu être mis sur Agpravox

    il est là en fichier joint ;


    • Christ Roi Christ Roi 20 septembre 20:04

       smiley
      Comme c’est amusant. Les charlies ont VEAUté Macron en choeur au second tour et se retrouvent maintenant le bec dans l’eau. Nous vivons les heures les plus rigolottes de notre histoire.
       smiley


    • CHALOT CHALOT 20 septembre 08:51

      le texte de l’appel avec les noms des signataires n’ayant pas pu être mis sur Agoravox

      il est là en fichier joint ;


      • Daniel Roux Daniel Roux 20 septembre 09:01

        Macron, abondamment relayé par les médias, affirme que le budget logement est de 40 milliards.

        En toute logique, s’il s’agit de redistribution sociale, ces 40 milliards devraient être consacrés exclusivement aux logements sociaux.

        Avec un prix moyen de construction à 1400 € le m², c’est 28 571 428 m² qui pourraient être construits, soit 408 163 logements.

        Dans un système social favorisant les possédants, c’est l’offre et la demande qui déterminent le prix des loyers. Si 408 163 logements sociaux étaient construits chaque année, les loyers ne seraient pas aussi élevés.

        Macron a décidé de favoriser les riches actionnaires des multinationales, aux capitaux mobiles, et les banquiers et de s’attaquer au capital immobile, c’est à dire aux propriétaires immobiliers qui ne peuvent pas emporter leurs propriétés sur le dos. Comme les politiques ne disent jamais la vérité, il justifie son choix en désignant les propriétaires comme des rentiers, comme si les actionnaires n’étaient pas eux aussi des rentiers, comme si l’industrie du bâtiment n’était pas pourvoyeuses d’emplois et de PIB.

        Quel particulier va investir dans la pierre-logements ? Aucun et c’est sans doute le but caché. Réservé l’immobilier aux riches actionnaires par l’intermédiaire de Société Immobilière non soumises aux taxes sociales et offrant de hautes rémunérations aux fils de la bourgeoisie.


        • Daniel Roux Daniel Roux 20 septembre 09:04

          Macron, le président des riches ? Cela ne fait plus aucun doute.


        • Yvance77 Yvance77 20 septembre 10:03

          Bonjour,


          Je pense que vous vous trompez de combat. Je suis partisan pour la suppression pure et simple des APL. 

          Le souci est ailleurs, et réside dans le fait que les loyers sont surcotés de 30 à 40 % selon des zones. Dès lors, les APL ne favorisent que ceux qui possèdent un bien, et il est anormal que ce soit à l’état à venir apporter des bénéfices à ceux qui détiennent un bien immobilier.

          La logique voudrait même que l’on renforce la politique d’acquisition, afin que tout un chacun puisse accéder à un toit, sans payer un prix en dehors de toute raison et logique.

          A mon sens, ici se situerai la lutte. 

          • foufouille foufouille 20 septembre 10:43

            @Yvance77
            donc le loyer du logement HLM devrait être proche de zéro selon toi ?
            et dans le privé, le studio serait à 100€ ............


          • Yvance77 Yvance77 20 septembre 11:20

            @foufouille
            Je parle des propriétés issues de locations privées


          • foufouille foufouille 20 septembre 16:59

            @Yvance77
            donc le loyer du studio serait de 100€ ?
            sans APL.


          • Yvance77 Yvance77 20 septembre 20:28

            @foufouille

            Je ne sais pas où tu vis, mais sur la Cote d’Azur (ma région), Paris, Bordeaux etc... je ne pense pas que les studios soient loués gratuitement. C’est minimum 550 € ... un deux pièces correct sur Nice c’est 850 € (hors charges) ... tu enlèves 30% minium et tu obtiens la réponse

          • foufouille foufouille 21 septembre 11:57

            @Yvance77
            350€ le T1 sur toulouse mais pas récent, sans double vitrage.
            550 -250 maxi, loyer de 200€ ?
            non le bailleur mettra en vente pour ce prix.


          • ZenZoe ZenZoe 20 septembre 10:41

            Si on construisait suffisamment de HLM - habitations à loyer modéré- comme leur nom l’indique, il n’y aurait pas besoin d’APL. Je ne comprends pas pourquoi l’Etat n’investit pas plus là-dedans, comme dans les années 60. En plus, ça donnerait du travail et agirait comme un moteur pour l’économie.

            Hélas, l’immobilier est aux mains des lobbies de promoteurs depuis trop longtemps, c’est là le noeud du problème, Les promoteurs n’en ont rien à faire des HLM, et ils font tout pour qu’il en soit construit le moins possible.


            • ZenZoe ZenZoe 20 septembre 10:43

              Et aussi, si les HLM exixtants étaient mieux attribués, cad selon les revenus et rien d’autre, il y en aurait plus de disponibles.


            • karibo karibo 20 septembre 17:55

              @ZenZoe
              Occultant de préciser que 75% sont d’ office réservés (comme nos prisons) aux muzes et leurs fatmas toutes bachées & en cloque, quotas de natalité oblige ...

              Mais chut faut pas le dire, on a déjà réussi à éliminer ... pardon : avoir macron QDB 
              Vivement des salles de prières dans les zécoles, pour le casher : c ’est dja fait

            • sweach 20 septembre 14:25

              Je suis contre les APL, cette aide ne fini pas dans les poches des locataires mais bien dans les poches des propriétaires, elle fait artificiellement monter les prix de l’immobilier qui se fixe sur l’offre et la demande, l’APL est donc inclu dans le montant de la facture et crée une injustice entre ceux qui sont éligible et ceux qui ne le sont pas.


              Même si beaucoup sont incapable de le comprendre, supprimer purement et simplement cette aide serait une bonne chose et ferait chuter le prix de l’immobilier.

              • foufouille foufouille 20 septembre 17:00

                @sweach
                tu aurais juste des millions de sdf.
                tu es facho ou débile ?


              • sweach 20 septembre 17:48

                @foufouille
                Non juste logique, tu pense vraiment qu’un propriétaire ne veut pas toucher de loyer pour son logement, il applique juste le prix maximum de ce qu’il peut en tirer avec la loi de l’offre et de la demande, l’APL par son principe fait monter le prix.


                C’est vrai que maintenant que l’APL existe, on ne peut pas la faire disparaître d’un seul coup, mais une disparition progressive est tout à fait jouable.

                L’état devrait construire des logements au lieu de donner des subversions aux propriétaires.

              • foufouille foufouille 20 septembre 18:01

                @sweach
                quand un bailleur ne trouve pas de locataire, pour un taudis par exemple, il met en vente.
                il ne baisse pas le loyer de 240€.


              • sweach 21 septembre 11:37

                @foufouille
                *quand un bailleur ne trouve pas de locataire, pour un taudis par exemple, il met en vente.*

                C’est tout aussi bien, car cela permettra l’accès à la propriété et en augmentant l’offre ça ferait chuter le prix de l’immobilier.

                *il ne baisse pas le loyer de 240€.*
                La loi de l’offre et de la demande, les propriétaires ne pourraient rien faire contre.
                Actuellement les prix de l’immobilier sont artificiellement plus élevé qu’ils ne le devraient à cause de plusieurs facteur mit en place par nos gouvernements.

                1) La loi célier/duflot/pinel
                Les riches peuvent utiliser leur impôt pour acheter un bien immobilier.

                2) Le PTZ
                Même si c’est maintenant minime, cette aide de financement a fait monter les prix

                3) Les APL
                Augmenter le pouvoir financier fait monter les prix

                4) L’absence de construction d’HLM neuf

                5) La centralisation des universités et activité économique

                Je pense que vous n’avez pas compris comment fonctionne l’économie.

                Je préférerai que l’état touche des revenus en louant ses HLM, plutôt qu’il donne des capitaux aux bailleurs, les sommes sont tellement importante qu’on pourrait régler le problème en quelques années si on changer les règles.

              • foufouille foufouille 21 septembre 11:59

                @sweach
                le bailleur mettra en vente car non rentable ou ne fera jamais aucun entretien comme pour les baux loi 1948.


              • sweach 21 septembre 13:43

                @foufouille
                J’ai regardé cette loi des baux de 1948


                Effectivement aujourd’hui cela crée une injustice, nous avons beaucoup de chose qui favorise les générations précédente et crée une pression financière sur les nouvelles générations qui ne profite pas des même droits.

                Après cela ne concerne que Paris pour des bâtiments construit avant 1948 et des beaux signés avant 1986, donc ça reste minime sur le parc immobilier et progressivement disparaître car non transmissible.

                Dans le même esprit vous avez les locataires d’HLM qui ne remplissent plus les critères car leur niveau de vie ont augmenté mais reste pourtant dans des logements à loyer modéré.

                Ça fonctionne dans les deux sens, les aides pour les riches et les aides pour les pauvres sont responsable d’injustice et fait monter la facture pour ceux qui n’y ont pas droit.

                On peut ajouter à cela le nouveau phénomène airbnb qui remplace des logements locatif en logement hôtelier exempté de toute fiscalité commercial.

              • karibo karibo 20 septembre 17:49

                Ah ! encore du pain béni pour notre promoteur de misère ...

                Il faut éliminer les saloper-es de propriétaires de France, il faut importer plus de migrants, pour paupériser encore plus cette poubelle qu’ est devenue ce que l’ on appelle encore France .
                Pour assurer à des chalot qu’ ils ne s ’emmer-ent pas et aient encore quelquechose à condamner, mais quand il n’ y aura plus que des parasites comme vous le souhaitez , vous nous pondrez quoi ?
                Des logement sociaux pour le mali, ou des fermes aquacole pour gastéropodes, à moins qu’ haiti ou la guyane ...
                Blague à part vous l’ avez voulu, la quenelle pour tous , n’ est plus en marche : c ’est maintenant !

                • CHALOT CHALOT 20 septembre 23:09

                  Karibo ! restez anonyme, c’est mieux pour votre image de marque.

                  Que rétorquer à ce type de remarques ?

                  • bob14 bob14 21 septembre 06:35

                    Réveillez vous...les politiciens font payé le peuple de leurs erreurs...TOUS responsable de leur incompétence...OUVREZ les yeux pour l’avenir de vos enfants...


                    • zygzornifle zygzornifle 21 septembre 10:54

                      Hollande voulait pulvériser les « sans dents » mais n’avait plus assez de temps pour le faire , Macron lui a 5 ans pour y arriver .....


                      • zygzornifle zygzornifle 21 septembre 10:55

                        Einstein : "L’Etat est notre serviteur et nous n’avons pas à en être les esclaves. "


                        • CHALOT CHALOT 21 septembre 15:24

                          Derniere minute ;

                          Le Comité Nationales de l’habitat a rejeté le projet de décret sur les APL,par 22 voix Contre,7 abstentions et 5 pour !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès