• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Appel pour le pluralisme démocratique

Appel pour le pluralisme démocratique

L’élection présidentielle est l’occasion du débat majeur de notre vie démocratique. Ce débat aura-t-il lieu, alors qu’une vingtaine de candidats postulant pour l’élection présidentielle n’ont pas encore obtenu les 500 signatures d’élus susceptibles de valider leur candidature ?

Au 1er tour de la présidentielle de 2002, la moitié d’entre eux - et les idées qu’ils représentent - ont réuni plus de 33% de l‘électorat.

Aujourd’hui, selon divers sondages récents, ils recueilleraient entre 18% et 25% des suffrages :

Olivier Besancenot (Ligue Communiste Révolutionnaire, LCR), José Bové (Collectifs anti-libéraux), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), Corinne Lepage (Cap 21), Jean-Marie Le Pen (Front National, FN), Frédéric Nihous (Chasse, Pêche Nature et Traditions), Gérard Schivardi (Parti des Travailleurs, PT), Philippe de Villiers (Mouvement pour la France, MPF), Dominique Voynet (Les Verts).

D’autres candidats peinent également à réunir les signatures des élus :

Yves-Marie Adeline (Alliance Royale), Yvan Bachaud, Roland Castro (Mouvement de l’Utopie Concrète, MUC), Jacques Cheminade, Edouard Fillias (Alternative Libérale), France Gamerre (Génération Ecologie), Jean-Marc Governatori (La France en action), Nicolas Miguet (Rassemblement des contribuables français, RCF), Alain Mourguy (Union pour la démocratie directe, UPDD), Rachid Nekkaz...

Aujourd’hui, les représentants de ces différents courants d’idées, dont certains sont électoralement ou politiquement significatifs, risquent sérieusement de ne pas obtenir les 500 parrainages nécessaires à la validation de leur candidature.

Si tel était le cas, ce serait un déni de démocratie.

Si tel était le cas, une part non négligeable des idées des Français ne serait pas représentée et le débat démocratique serait tronqué.

Quoiqu’on pense des uns ou des autres et de leurs idées, que vaudrait une élection dont Le Pen, Bové, Voynet, Besancenot, Lepage, de Villiers et d’autres seraient exclus ?

Quelle serait la légitimité d’un(e) chef de l’Etat élu(e), alors que 18 à 35% du corps électoral (sans compter les votes blancs et abstentions) ont été forcé dans leur choix ? Les partisans de ceux qui auraient été éliminés du suffrage ne seraient-ils pas tentés, à bon droit, de s’exprimer hors du cadre institutionnel ?

La démocratie a besoin de s’enrichir des idées et de la participation de tous. Il n’est ni logique ni légitime que des partis ou des élus, pour une part responsables de la situation actuelle du pays, puissent capter, à leur seul profit, la démocratie en interdisant à leurs adversaires de se présenter et de proposer de nouvelles solutions. Cette situation anormale appelle une vraie refonte des institutions.

Dans cette attente, nous appelons les principaux partis à prendre leurs responsabilités pour préserver la diversité des opinions et les élus à soutenir un candidat dont ils pensent que la présence à l’élection présidentielle contribuerait positivement au débat d’idées, même s’ils ne sont pas en accord avec toutes ses idées.

L’Appel Démocratique pour le Pluralisme est une initiative citoyenne libre, non partisane et indignée, face au déni de démocratie en cours. Il propose aux citoyens de s’élever ensemble afin que toutes les idées soient représentées et soumises à nos suffrages.

Citoyens, signez cet appel pour inciter les élus à soutenir les candidatures des diverses forces politiques du pays. Le 22 avril prochain, lors du premier tour de la présidentielle, toutes les idées doivent pouvoir se rencontrer.

NB : “Pluralisme” : “En sciences sociales, le pluralisme est un système d’organisation politique qui reconnaît et accepte la diversité des opinions et de leurs représentants. Le pluralisme est un cadre d’interaction dans lequel différents groupes montrent suffisamment de respect et de tolérance pour coexister et interagir dans un climat plus harmonieux que conflictuel et sans volonté d’assimilation.” (source Wikipédia)

> le site de l’Appel Démocratique


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (206 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • (---.---.248.99) 16 février 2007 13:40

    voilà la plus sensée des initiatives depuis bien longtemps ! à vos blogs, citoyens !


    • Nasty Gasty (---.---.182.249) 16 février 2007 14:27

      Au boulot !


    • tuladis (---.---.169.253) 16 février 2007 18:59

      Que se passe-t-il pour cette élection présidentielle ? Les vieux partis qui tiennent les postes importants pèsent sur les petits maires en particulier grâce aux budgets des conseils régionaux, conseils généraux et aux communautés d’agglomérations. Toute signature donnée à un « petit candidat » et c’est la black list. Le résultat est que pour cette élection seuls l’UMP, le PS, l’UDF, le PS Arlette Laguiller et Jean Marie Le Pen auront leurs signatures. Nous aurons donc le choix entre les candidats du vieux monde : ceux qui incarnent la contestation stérile depuis 1974 (et oui, Le Pen et Laguiller ne sont plus de première main) ou mieux encore, le vote utile pour les partis qui nous ont gouverné depuis 50 ans. Leur bilan est tellement positif que c’est une vraie bonne nouvelle. Le 20ème siècle sera bien représenté. Et les idées du 21ème siècle absentes. Pas d’écologistes, pas d’altermondialistes. Grandiose !!!!! Pour l’écologie par exemple, nous aurions pu avoir un vrai débat sur l’écologie entre Dominique Voynet et Corinne Lepage qui aurait donné à l’écologie une dimension dialectique et l’espoir que l’urgence écologique ne tourne pas à l’écodictature. Mais non, à la place, une petite signature sur le pacte de Nicolas Hulot et on repart... avec la croissance, le productivisme, le pillage du Sud, les contrats avec Poutine contre la peau des Tchétchènes. L’UMPS en farce. Tout ce qui nous mené à cette état dramatique de notre planète. Mais ce sont les multinationales qui seront contentes. Si rien ne change, business as usual. Et TF1 aura encore du temps de cerveau disponible. Le 22 avril, le vote utile c’est quoi ? Votez utilement pour les « Toujours là » ou votez utile pour nous, pour que nous ayons un avenir un peu moins glauque que celui qui se prépare entre intégrisme, misère, réchauffement climatique, pénurie d’eau... Alors nous aurons droit au cocktail multinationale de l’environnement+pouvoir médiatique+idéologie fascisante=écodictature. Car ne croyez pas que l’ecodictature ce soit les intégristes écolos qui prennent le pouvoir, le poireau à la main. C’est Suez et Véolia qui se partagent le business sur notre dos que nous courbons sous la botte de Sarko avec TF1 en Prozac. La pauvreté en délit et les nantis en sécurité... Alors bougez-vous, allez voir le maire de votre patelin et demandez-lui de parrainer un petit candidat avec un vrai programme. Ce n’est pas un soutien, juste du courage politique pour que notre démocratie soit vivante...encore un peu.


    • MBrf (---.---.63.161) 23 février 2007 16:38

      La démocratie commence dans sa commune : faites y vous élire !

      Ensuite comme vous serez aguerri vous passerez à l’étage supérieur : votre département et vous vous ferez élire conseiller général.

      Puis vous pourrez tenter de représenter votre département en vous faisant élire député ou sénateur.

      Enfin vu que vous aurez été très brillant et apprécié vous vous porterez candidat à la présidentielle.

      Certains veulent bruler les étapes : c’est leur droit de vouloir !

      Les électeurs c’est leur droit de les renvoyer d’où ils viennent.


    • candidat 007 (---.---.41.75) 16 février 2007 13:44

      Si vous assurez à tous les citoyens qui ont une idée, une présence aux élections présidentielles, il y aura autant de candidats qu’il ya de présidents d’association. Et en France il ya énormément de président d’association. On dit que tous les français le sont, à un moment ou a un autre.

      Votre alternative est simple,

      Ou l’élection présidentielle ne correspond à rien et il vaut mieux la supprimer.

      Ou l’élection présidentielle sert à quelque chose et il faut mettre un filtre. Votre discussion doit donc s’établir sur la qualité du filtre ( 500 signatures d’élus, 200 000 signatures de citoyens etc etc. ; secret des signatures, période de dépôt des signatures plus longue ...)

      Votre appel, s’il part d’un bon sentiment, ne peut pas être efficace.


      • Nasty Gasty (---.---.182.249) 16 février 2007 14:21

        « Ou l’élection présidentielle sert à quelque chose et il faut mettre un filtre. » Un filtre ??? Le simple faite que le P.C. , les Verts , la L.C.R , le F.N. qui representent a eux quatre 35 % de l’electorats doivent suplier les elus pour obtenir leurs 500 signatures est deja scandale ..


      • candidat 007 (---.---.41.75) 16 février 2007 15:13

        Eh bien oui il faut un filtre. Qu’est ce qu’il a de mal a le dire.

        Vous critiquez l’existence d’un filtre au lieu de critiquer la qualité du filtre. C’est pas tenable.

        si vous prenez l’exemple de la LCR. A l’extrême gauche, il y 3 candidats qui ont pour ainsi dire le même programme la même idéolgogie (d’ailleurs ils s’associent parfois) Comment se fait ’il que le parti des travailleurs ait obtenu ses 500 promesses, que Arlette semble s’y approcher . C’est peut être magouille de partis c’est bien possible mais bon.

        personnellement je trouve que les modalités du seuil des 500 signatures ne sont pas satisfaisantes. je suis tout a fait d’accord. En plus les pressions de partis dits de gouvenrments sont malsaines. (pression pour empêcher quelqu’un de se présenter, ou présentation d’un candidat supplémentauire pour dérouter les électeurs..).

        Mais si tout le monde se présente , il y a aura 4 extrême gauche, 4 écologistes.. peut être qu’il faut un peu de responsabilité non ?


      • candidat 007 (---.---.41.75) 16 février 2007 15:39

        à Nasty,

        sur votre exemple c’est faux, « les verts, la LCR, Le Pen etc..cap 21 » étaient présents en 2002. Et le filtre était le même.

        si vous avez un autre candidat à soutenir, il vaudrait meiux que vous l’aidiez à recueillir les signatures.


      • Nasty Gasty (---.---.182.249) 16 février 2007 15:46

        @candidat2007 Present en 2002 ..soit . Mais en 2007 , le P.S. et l’U.M.P. ont donnes comme consigne stricte a leurs elus ,de ne donner leur signature sous aucun pretexte . Democratie ?? Meme les verts et le P.C. allies historique du P.S. rament .....


      • bb (---.---.238.222) 16 février 2007 19:00

        le PC n a pas mandier pour ces signatures il est le 4 eme parti en nombre d elu et n a donc aucun probleme a reunir ces 500 signatures malgre un score inferieur a 3.5 % au soir du 21 avril 2002.


      • candidat 007 (---.---.41.75) 17 février 2007 07:57

        le seul problème est de garantir l’anonymat à la signature. ce serait déjà qulreque chose d’important..

        D’ailleurs votre pétition est blessante vis a vis de l’indépendance d’esprit et la responsabilité des « petits maires » comme on dit.

        Il y a des réflexions a avoir sur cette question des parrainages.

        1) la signature aux candidats pourrait être un devoir des élus. Ils seraient obligés de la donner à quelqu’un.

        2) l’anonymat devrait être la règle.


      • mollomollo (---.---.4.237) 17 février 2007 08:24

        ouais, ouais, ouais...Il ne s’agit pas « d’insulter », ou de s’en prendre à l’indépendance des élus, mais de les protéger contre toutes sortes de pressions...

        Par ailleurs, je suis d’accord avec cet article.

        « le vote utile » est un piège qui autorise toutes les tromperies et les mystifications...

        Certes, nos institutions, et l’inversion du calendrier y sont grandement pour quelque chose...

        Il y a deux façons d’enc...les mouches disait Boris Vian : avec ou sans leur consentement.

        Pour ma part, je plaide pour une présidence modérée, avec de sérieux contre-pouvoirs : l’assemblée et les médias.

        C’est l’évidence, mais certains préfèrent tout déléguer à leur cheffaillon tant aimé et désintêressé...

        C’est un risque immense....


      • Blablabla (---.---.59.124) 17 février 2007 08:48

        Oui ! Comme quoi le parlement n’a jamais été représentatif de la société française. On peut même se demander s’il est fait pour ça ! Rappelez-vous la pression faite par la société française des biens-pensants et des huiles politiques à propos du Traité de Maastricht : il faut un organe de pouvoir stable et équilibré car le déséquilibre du pouvoir engendre l’anarchie constitutionnelle.

        Il est bien évident que l’évolution de la pensée commune ne peut se traduire par une modification radicale de la composition du pouvoir. C’est pour ça que la révolution a été inventée...Mais pas de quoi en faire un fromage !

        Non ! Il faut se soumettre à des idées subversives qui augmenteront les chances de bouleverser le schéma traditionnel.

        Quand on a légalisé la pilule contraceptive, on a brisé des tabous sexuels.

        Quand on légifèrera sur la mort, on aura brisé des tabous de culte.

        Quand la loi anti-casseurs sera appliquée aux ELUS, quand le pouvoir renversé sera remplacé par un contre pouvoir,

        on se regardera pour savoir qui sera le bourreau.

        Le système de Partis nous a appris à tenir notre langue au lieu de l’exprimer... Les élections qui se jouent se joueront comme d’ab.

        Alors, votons les extrêmes sans rechigner, ni même penser, car de toute manière la donne en est faussée.


      • Blablabla (---.---.59.124) 17 février 2007 09:00

        Effectivement tout le monde se précipite au portillon ! Les idées bouillonnent dans la marmite, mais personne pour remuer. Qui tient le manche ? Les partis conventionnels comptent les jours qui leur restent à vivre. Les courants d’idées nouvelles sont comme les énergies du même nom : elles vont manquer d’air. Pourtant, les vieilles recettes font les meilleures tablées : l’histoire s’écrit tous les jours, mais elle demeure cyclique. Une période noire s’annonce car on est tous campés sur nos principes et on rêve d’un monde... La réalité va encore frapper et elle sera dure à encaisser.


      • toto (---.---.202.245) 17 février 2007 11:33

        Le PC n’a pas besoin de pleurer pour obtenir ces 500 parrainages. Malgré sa faiblesse actuelle, son implantation locale lui permet encore d’obtenir sans aide du PS environ 700 signatures.


      • toto (---.---.202.245) 17 février 2007 12:15

        A chaque élection présidentielle, la question des 500 parrainages réapparait. Ce questionnement est doublement redoutable. D’un point de vue démocratique, il conviendrait que tout candidat puisse obtenir ces 500 signatures. Cependant, l’élection présidentielle n’est pas une élection à la proportionnelle !!! A l’heure actuelle, il y a 43 candidats potentiels. Est-ce souhaitable qu’ils soient tous candidats ? Je ne le pense pas, car cette profusion n’aide pas au débat : affrontement projet contre projet.

        Si nous voulons démocratiser notre vie politique, supprimons cette parodie qu’est l’élection présidentielle. Cet anachronisme doit être remplacé par un système à l’allemande : circonscriptions + proportionnelle (dans la limite de 5% ou de 3 circonscriptions gangnées). Ce système permet une stabilité politique et la naissance de nouvelle force politique.

        Nous devons obtenir une sixième république qui supprime la monarchie présidentielle et démocratise le sénat.

        Cependant, pour faire ce type de réforme constitutionnelle il convient de réunir au congrés une majorité des 2/3. Or, autre problème démocratique, la gauche n’a jamais été en situation (même sous Mitterand) d’obtenir une telle majorité. Le sénat est élu par les grands électeurs...

        Un militant du PC qui juge notre démocratie en grand danger...


      • candidat 007 (---.---.41.75) 17 février 2007 17:39

        les auteurs de la pétition me semblent bien naïfs.

        les petits partis s’ils avaient été gros, que pensez vous qu’il se serait passé ? Un exemple chez les verts parce que vous avez pris cela comme exemple de difficulté à réunir les parrainages. mais ce serait pareil chez les autres.

        Déclaration de la secrétaire générale des Verts aujourd’hui ! :

        « l’investiture aux législatives ne pourra être accordée aux adhérents qui auront soutenu un autre candidat que celui des Verts ».

        Cela semble normal, bien sûr, et tous autres petites organisations feraient de même,. Eh bien c’est la même chose pour les parrainages.

        liberté , liberté chérie....

        Donc au lieu de râler, sur quelque chose qui se reproduit à chaque élection, faites une proposition. Par exemple « Obligation pour les élus de donner une signature avec anonymat respecté. »


      • eck (---.---.108.103) 19 février 2007 09:36

        35% a eux quatre ? dans quel monde vivez vous ? Tous ces candidats n’ont pas de base de reflection. Combien d’adherents dans leur partis ?

        Les grands partis francais possedent des groupes dans chaque departement qui se reunissent, reflechissent et font des propositions.

        Tous vos petits candidats ont eux un nombre tres reduit de personnes dans leur entourage politique. De plus la majorité des petits candidats ne sont que des contestataires qui n’ont rien a proposer.

        Je suis neanmoins tout a fait d’accord que pour faire une bonne democratie il faut banir le bipartisme. Par contre avoir 50 candidats ne sert strictement a rien a part ajouter de la confusion a un exercice deja bien compliqué...


      • (---.---.113.21) 19 février 2007 11:49

        Le PCF et les Verts ont déjà leurs 500 parrainages : ils ont des milliers d’élus locaux chacun.


      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 19 février 2007 12:10

        Un élu est et doit être responsable (répondre de) de ses décisions politiques car il est un représentant. Votre position gomme la différence radicale entre un représentant et un représenté. Ce dernier n’a de compte à rendre à personne puisqu’il ne représente personne, sinon lui-même ; ce n’est évidemment pas le cas du premier qui représente tous les citoyens et les électeurs de sa commune qui l’ont élu.


      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 19 février 2007 12:25

        Le reproche que vous faites aux partis politiques de défendre leur candidats contre ceux des autres est absurde ; de même que celui de vouloir que les élus qui doivent en partie leur élections au parti qui les a soutenu ou présenté soutiennent les candidats d’un autre parti anonymement alors qu’il est élu et représente tous les électeurs qui l’ont élu ou non sur le programme de son parti. Un parti politique ne peut pas se permettre sauf à se saborder demander à ses élus de trahir son camp en plein bataille politique.

        Ce qui serait une position cohérente c’est qu’un candidat à la candidature qui recevrait un nombre significatif de signatures de citoyens (ex : 500 000), validées par le conseil constitutionnel qui en vérifierait l’authenticité, sans les publier (puisque ces citoyens ne représentent qu’eux-mêmes, ce qui n’est pas le cas des élus) pourrait se présenter. Elles soulèverait ceci dit des problèmes techniques ; mais, me semble-t-il, pas insurmontables...


      • (---.---.144.163) 19 février 2007 12:45

        On a assez de candidat comme ca.

        A quoi ca sert tout ces guignol qui n’ont aucune chance ? A rien...


      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 19 février 2007 13:41

        Petite rectification : un représentant représente tous les citoyens de sa commune ou circoncription, aussi bien ceux qui ont voté pour lui que les autres...

        Ce qui ne change rien au fait qu’il doit rendre compte de son choix en tant que parrain d’un candidat, au contraire.


      • Bob (---.---.34.107) 16 février 2007 13:53

        Il y a 5 ans j’ai trouvé qu’il y avait trop de candidats et que surtout ce surplus n’amenait pas plus de débat.

        Quoi qu’il en soit il est anormal que des partis majoritaires fassent pression pour tenter d’empêcher certains partis de présenter un candidat, même si celui-ci ne fait que 2%. D’ailleurs si un tel cas devient réalité, les appels au boycot de l’élection ne tarderont pas.


        • Sam (---.---.135.121) 16 février 2007 13:58

          C’est une autre variante du déni de démocratie, en effet.

          Que les maires choisissent d’abord en fonction de l’honnêteté du candidat - pas de condamnation pour abus de bien sociaux, ou autres délis personnels, non pas politiques...-, de ses soutiens manifestes ou non, de la durée de son combat..

          Ces critères renseignés, il me semblerait normal que tous les candidats soient d’office acceptés.

          Ensuite, je penche pour un remboursement débutant dès le premier vote, et avec un minimum incompressible de remboursement de frais.

          Ainsi tout le monde pourrait s’aligner de la même façon au départ de la course.

          P.S. : j’ai signé


          • LE CHAT LE CHAT 16 février 2007 14:44

            un véritable scandale que même un finaliste de la dernière fois doit mendier des signatures , alors que ce sont ses adversaires qui modulent les règles du jeu selon leurs interêts ! de la même volonté de nous imposer le bipartisme découle la suppression du suffrage à la proportionelle pour étouffer toute contestation de l’ultralibéralisme .


            • Gnole (---.---.192.187) 16 février 2007 19:03

              Ne confondons pas les réels problèmes de certains candidats et la stratégie médiatique de Jean-Marie Le Pen... il fait le même coup à chaque élection en pleurant pour ses 500 signatures (A CHAQUE ELECTION !) afin de passer pour le mal aimé et dire que tous les autres c’est des salops...

              Et finallement il les a largement ses signatures... je serais d’aillers pas etonné qu’il les ait déjà depuis un moment ...

               smiley


            • c florian (---.---.162.37) 16 février 2007 15:26

              il est effectivement anormal que l’accés à l’élection présidentielle devienne si difficile, mais il est encore plus anormal que ce soit la seule élection nationale où différentes idées puissent s’exprimer. les sensibilités devraient apparaitre clairement à l’assemblée nationale qui est censée être représentative de la population française, or la majorité des français n’a pas apporté son vote aux élus. il y aurait beaucoup moins de candidats à la présidentielle si notre république était plus démocratique. il faudra bien revenir à la proportionnelle un jour ou l’autre et pour se faire il nous faut une nouvelle constitution.


              • Nasty Gasty (---.---.182.249) 16 février 2007 16:12

                @ Florian Pas bete ... Mais alors il faudrait organiser les legislatives avec une forte part de proportionel ( afin que tout partit representant plus de 5% de la population soit represente ) avant les presidentielles ! Apres .. un representant de chaque parti represente a l’assenblee pourra se presenter devant les Francais avec un programme et avec quelle majoritee a l’assemblee il compte gouverner pour les 5 prochaines annees . Les Francais choisirait alors ... Democratie ? vous avez dit democratie ??!!!


              • Navré (---.---.6.28) 17 février 2007 23:21

                D’accord avec vous pour la proportionnelle, plus précisément, je serais favorable à la proportionnelle avec un bonus au parti qui arrive en tête du scrutin, pour tenter de garantir une majorité.

                De plus, je pense que l’assemblée nationale doit être représentative de la population française, mais aussi du territoire. Si on ne représentait que la population, cela signifierait que la seule région parisienne aurait 20% des parlementaires et les départements moins urbanisés ne seraient presque pas représentés.

                En fait, tout le problème est de savoir ce que représente exactement un député : une fraction de la population, une fraction du territoire ou bien est-ce uniquement le représentant d’un parti ?


              • (---.---.134.17) 16 février 2007 16:09

                Enfin une VRAIE initiative démocratique !

                Le Mouvement de l’éveil des verres de terre dont je suis le très humble représentant ne parvient pas à récolter les signatures nécessaires. C’est un DENI de démocratie.

                OUI au pluralisme ! Au Pluralisme Plus, celui des plus petites différences.


                • Johan Johan 16 février 2007 17:00

                  A la base, c’est pas stupide :

                  Comment éviter que ne soit élu président une personne qui n’aurait même pas 500 élus approuvant sa candidature.

                  Le vrai problème réside selon moi dans la discipline partisane, et la carrière politique. Les élus sont tenus par leurs partis. C’est absurde, un élu doit être d’avantage responsable devant le peuple que devant son parti, il me semble qu’on vit la situation inverse.


                  • maxim maxim 16 février 2007 17:17

                    tout le monde ici a bien compris qu’il y a des pressions et des ordres, données aux municipalités qui oseraint s’ecarter de la ligne de conduite dictée par les partis dominants...

                    les maires sont refroidis....les petits candidats sont certainement obligés d’aller glaner dans les petits patelins où il n’y a rien à perdre.....


                    • Jordi (---.---.100.196) 16 février 2007 17:19

                      @Sam :

                      Petite précision concernant le remboursement des frais de campagne : contrairement à l’idée reçue TOUTES les campagnes sont remboursées. Le fameux seuil des 5% ne conditionne que le montant de ce remboursement. En dessous de 5% des suffrages, le plafond est de 808.300 €. Au dessus des 5% ce plafond est de 8,083 millions d’euros si le candidat ne passe pas le premier tour et 10,797 millions si il va au second tour.

                      Source :http://fr.wikipedia.org/wiki/Financement_de_la_vie_politique_et_%C3%A9lectorale_en_France

                      Pour l’anecdote, le candidat de CPNT finance sa campagne sur un prêt personnel.


                      • Nasty Gasty (---.---.182.249) 16 février 2007 18:13

                        @Jordi Peite precision .. Ce qui coute le plus chere aux petits candidats c’est d’obtenir 500 signatures . Pas de signatures ... pas de 808.300 Euros . De plus meme s’ils les obtiennent ..Elles auront coute environt 300,000 Euros


                      • ExSam (---.---.112.210) 17 février 2007 15:58

                        Jordi

                        Merci pour la précision. Ca fait un sacré seuil les 5% ; on passe de 800 000€ à plusieurs millions. Quel est la justif de cette différence, sur Wiki ?


                      • Jordi 19 février 2007 01:26

                        Bonne question. Je n’ai pas trouvé de justification. Le parti qui fait 5% remporte donc 10 fois plus que celui qui en a fait 4,9%. En définitive, les petits candidats qui savent qu’ils ne dépasseront pas le seuil des 5% font leur campagne avec 10 fois moins de moyens que les autres. Par conséquent, il se font plus difficilement entendre et risquent d’autant moins de dépasser les 5%. Peut-être faudrait-il un barême plus échelonné.


                      • Wilfried Bartsch 16 février 2007 18:17

                        Ne mélangeons pas des hommes politiques comme Le Pen et des gens qui ne représentent qu’eux même. L’élection présidentielle n’est pas une cour de récréation. Il serait anormal que Le Pen ne puisse pas se présenter pour une histoire de signatures. Par-contre ceux qui ne représentent qu’eux même n’ont rien à faire dans une élection présidentielle. Ceux qui ont quelque chose à dire peuvent ouvrir un blog ou se présenter dans leur ville. S’ils arrivent à se faire connaître et reconnaître, alors ils pourront viser plus haut. S’ils n’y arrivent pas, c’est qu’ils ont confondu la démocratie avec leur problème d’égo. En les écartant de la présidentielle, l’obligation d’obtenir 500 signatures aura joué son rôle de filtre. Et c’est légitime.


                        • www.jean-brice.fr (---.---.243.16) 16 février 2007 18:30

                          Cela fait plus d’un an (septembre 2005) que je me bats pour supprimer l’ANONYMAT rétabli par GISCARD par sa loi du 18 Juin 1976 qui redonne aux PARTIS le pouvoir de controler le CHOIX des candidats à cette élection : effectivement, c’est UN DENI DE DEMOCRATIE ! pour en savoir plus, allez sur www.jean-brice.fr


                          • (---.---.149.101) 17 février 2007 08:40

                            je me suis mal exprimé c’est le contraire que je voulais dire : remettre l’anonymat. Toutes mes excuses, pour plus d’informations, allez sur www.jean-brice.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires