• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Arrêt des expulsions, baisse des loyers, un toit pour tou-te-s (...)

Arrêt des expulsions, baisse des loyers, un toit pour tou-te-s !

Arrêt des expulsions, baisse des loyers, un toit pour tou-te-s !

MANIFESTONS 

samedi 1er avril - 15h à République

 

 

Depuis plusieurs mois les médias ne parlent que des élections présidentielles et notamment de Fillon et de ses affaires….

C’est un véritable feuilleton que les français suivent chaque soir….

Pendant que certains, sans complexe, s’enrichissent sur le dos de la République et continuent parfois dans l’impunité, d’autres souffrent dans cette société duale.

Les militants et les militantes du mouvement social n’attendent pas, les bras croisées, l’issue incertaine des présidentielles.

Ils se mobilisent notamment en cette période cruciale et pleine de dangers, celle de la reprise des expulsions :

 

« Le 1er avril annonce le retour menaçant des expulsions sans relogement pour plus de 130 000 locataires du privé comme en HLM qui ont reçu un jugement d’expulsion. Un triste record. La situation des locataires se dégrade rapidement, sous l’effet de la hausse des loyers, des charges, et de la baisse des allocations logement … Cette date annonce aussi la fermeture inacceptable de milliers de place d’hébergement d’urgence, ainsi que des centaines de milliers de coupures d’énergie

La crise du logement s’est aggravée, les locataires de moins en moins riches doivent se serrer la ceinture pour ne pas « crever sur un trottoir », sacrifier des dépenses de santé, de chauffage, pour payer le loyer …

 

Non à la MARCHANDISATION du logement !

Plutôt que de loger mieux et moins cher la population, suspendre les expulsions sans relogement, reloger les prioritaires DALO menacés, plusieurs candidats à l’élection présidentielle s’attaquent dans leur programme au droit à un logement stable, au maintien dans les lieux en HLM et veulent accélérer les expulsions.

Pourtant les profits dans le secteur immobilier et locatif privé ont explosé depuis 2000, la spéculation immobilière se déchaîne grâce au soutien des politiques publiques d’urbanisme locales et nationales, faisant flamber les prix dans les villes et les quartiers populaires (métropoles, Grand Paris, ANRU …). Mais les profiteurs du logement en veulent toujours plus, c’est pourquoi il faut les combattre.

La marchandisation du logement social menace aussi les locataires, encourageant la vente, la “valorisation du patrimoine”, la construction de HLM par des promoteurs privés, la destruction des quartiers populaires, et des profits mirobolants.

 

Nous appelons à manifester le 1er avril tous ensemble, « pour nos droits et contre leurs privilèges » :

 

· ARRET DES EXPULSIONS, des fermetures des places d’hébergement, des coupures d’énergie et d’eau !

· BAISSE DES LOYERS ET DES CHARGES, hausse des APL, généralisation immédiate de l’encadrement des loyers validé par le Conseil d’État. !

· CONSTRUCTION DE 200 000 LOGEMENTS SOCIAUX à loyers abordables par an, y compris dans les villes riches (Loi SRU), renforcement de l’entretien, de la réhabilitation et du financement des HLM (1%, Livret A, aides à la pierre, affectation du foncier et du bâti public…)

· APPLICATION ET RENFORCEMENT DES DROITS (Réquisition, loi DALO, droit à l’hébergement, Loi ALUR ...) pour tous : locataires, mal-logés, sans-logis, réfugiés, résidents de foyers, jeunes …

· TAXATION DES PROFITS ET DES TRANSACTIONS SPECULATIVES, arrêt des cadeaux fiscaux aux investisseurs et aux riches et des politiques d’urbanisme spéculatives !

· INSCRIPTION DU DROIT AU LOGEMENT DANS LA CONSTITUTION »

Premiers signataires : Plate forme logement des mouvements sociaux, AFVS, Bagagérue, CGT Indecosa, CGT, CNAFAL, COPAF, CSF, DAL, SUD Santé sociaux … »

 

Une manifestation, une de plus, que va-t-elle changer ?

Cette initiative ne constitue pas un point d’orgue mais la suite d’un mouvement de résistance commencé il y a bien longtemps.

Dans de nombreuses localités, des militants du droit au logement, appartenant au DAL ou à d’autres associations accompagnent des familles , les aident dans leurs démarches et commencent à lutter contre les expulsions locatives programmées.

En Seine et Marne, comme le montre l’affiche, ce sont deux associations qui mutualisent leurs forces et leurs moyens.

 

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • eric 25 mars 2017 10:58

    Article odieux par sa LGBT-phobie. Sous regard de respecter l’égalité homme femme, ( Tou-t-e-es.) qui ne voit qu’il y a ici discrimination des transgenre et de ceux qui refusent toutes ces étiquettes bourgeoises et capitalistes ? ! Ah Chalot, on attendrait mieux d’un vrai progressiste...


    • Paul Leleu 25 mars 2017 16:41

      @eric

      la spéculation bourgeoise sur l’immobilier a chassé les familles françaises de nos villes... et cela encourage le ’’tout-pétrole’’ périurbain financé par les islamistes milliardaires... les petits-propriétaires français sont des alliés objectifs de l’invasion islamique...

      pour se sortir de cette impasse islamo-capitaliste , il faut changer de modèle de développement.


    • zygzornifle zygzornifle 25 mars 2017 11:50

      Moi j’ai été expulsé de mon travail , viré quoi ......


      • foufouille foufouille 25 mars 2017 15:28

        @zygzornifle
        donc tu seras bientôt SDF ?


      • zygzornifle zygzornifle 26 mars 2017 16:05

        @foufouille

        non, j’ai déjà a une certaine époque frisé la rue il n’aurait pas fallu grand chose , mais faut pas désespérer avec un Macron ou un Fillon cela pourrait arriver très vite ......

      • sarcastelle 25 mars 2017 13:02

        Si un futur président institue l’impôt des propriétaires-occupants, on pourra aussi expulser les propriétaires mauvais payeurs. Au moins comme ça ce sera plus juste.

        .
        .
        NB : ce n’est pas pour être méchante, M. Chalot, mais je vous assure que le style « tou-t-es » est une outrance enfantine dont on n’a pas besoin pour être animé-e-s smiley de sentiments humains. 

        • cétacose2 25 mars 2017 13:35

          Triste et affligeant combat que ces associations sans scrupules mènent pour venir en aide à des crapules qui nous méprisent ,par contre ceux qui devraient vraiment ètre aidés ne le seront pas....


          • soi même 25 mars 2017 23:08

            Chalot va pleure dans ton coin, tu fais chier avec tes bons sentiments de jésuite de gauche.


            • CHALOT CHALOT 25 mars 2017 23:18

              Soi même toujours un champion de l’argumentation !


              • sarcastelle 26 mars 2017 00:36

                @CHALOT

                .
                Permettez M. Chalot, « soi-même » n’est pas un pseudo qui renseigne sur le sexe de cette personne. Veuillez donc écrire je vous prie : « toujours un-e champion-ne de l’argumentation ! » 

              • Patricia 26 mars 2017 06:04

                Le droit naturel qui apparait évident dans n’importe quelle culture, dans n’importe quelle philosophie ou religion ou tout simplement à nous tous et toutes, ne l’est pas pour nos politiques.

                Toute la pensée naturelle de l’homme d’un ’humanisme naturel a été transcendée par nos dirigeants en pensée financière.

                Lorsque j’entends dire par toutes sortes de gens : « je suis fier -re- d’être Français - se - » , et bien je réponds : « je ne suis pas fière d’être Française ».

                Dans la situation dans laquelle nous sommes et qui va s’aggraver encore plus, je trouve un peu fort de prétendre encore être fier d’être Français, parce que dire ce genre de chose c’est redemander des coups de pied au c.. !, 
                - C’est dire à nos dirigeants « oui, vous avez raison », alors que nous savons tous qu’ils n’ont pas raison.
                - C’est dire à nos dirigeants « oui, vous êtes intelligents », alors que nous savons tous qu’ils choisissent la voie la plus facile et la plus corrompue.

                Même si on a un toit, il est difficile d’être indifférent devant ce que vivent certains alors que, peut-être, demain se sera notre tour.

                Et, même lorsqu’on est « riche » et que l’on sourit ou que l’on dédaigne les autres, il ne faut pas oublier que ceux qui tiennent les rennes, demain, peut-être, déciderons de s’accaparer de leurs richesses parce qu’en vérité ce ne sont pas ces personnalités qui les intéressent mais leur argent seulement sans oublier que plus on brime et on affame la population et plus le danger grandit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès