• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Arrêtez de nous prendre pour des cons !

Arrêtez de nous prendre pour des cons !

Ce titre s’adresse à tous ceux qui participent de près ou de loin aux destinés tragiques de l’Europe et plus précisément de la France. Implicitement cela veut dire, en gros, que nous savons que nos destins sont surtout entre les mains de la finance mondiale. Mais plus encore, cette mise en garde s’adresse également à tous les caudataires de la finance, je veux nommer les politiques et tous leurs affidés.

Bien sûr la liste serait trop longue et non-exhaustive puisqu’elle concerne autant la droite que la gauche qui officient, à tour de rôle et depuis des décennies, à la lente mais réelle dégradation de la France, de son tissu économique et social, de son autorité et de sa place à l’échelon Européen et mondial.

Il faut se rendre à l’évidence, c’est la finance qui depuis des décennies mène les débats et le monde, non pas les politiques. C’est elle qui a mis en place, avec l’aide des politiques serviles et corrompus, cette interdiction en 1973 d’emprunter à sa banque centrale (banque de France). C‘est encore la finance qui s’est octroyé, petit à petit, ce droit de pouvoir prêter de l’argent qu’elle ne possède pas. C’est toujours elle qui a participé à ces montages, ces usines à gaz, que sont les multinationales, les trusts, holdings et autres filiales qui planquent leur argent volé aux contribuables et aux Etats dans les paradis fiscaux, ceci avec la bénédiction des politiques, genre CAHUZAC.

L’austérité, les coupes sombres dans les budgets des Etats, l’appauvrissement des ménages, la dette publique, les privatisations sont les directives de la finance.

Enfin, c’est la finance qui, en France comme aux Etats Unis, finance les campagnes électorales, en particulier les présidentielles. La finance sera ainsi sensible au renvoi de l’ascenseur !

Si je devais, à ce stade de ma démonstration, apporter une conclusion, un remède, je dirais : Abolissons la finance et la corruption en limogeant les politiques.

L’envie ne m’en manque pas, et je ne suis pas le seul à le penser. Le problème c’est qu’il n’y pas que la finance à nous prendre pour des cons, il y a aussi tous les caudataires, qui eux sont accrochés au pouvoir comme des moules sur un rocher. La finance possédant les moyens financiers, elle corrompt à volonté les politiques. Pour ceux qui ne croiraient pas à cela, visionnez cette vidéo

http://ma-tvideo.france3.fr/video/iLyROoaft2Gq.html où vous jugerez par vous-même de l’infiltration et de la puissance des lobbies dans l’appareil politique étatique. (La finance étant le lobby le plus puissant de tous les lobbies).

Outre la corruption exercée pour affirmer leurs pouvoirs, la finance et les lobbies mettent en place, et à des postes stratégiques des personnes comme Mario DRAGHI à la BCE, Mario MONTI ex-président du conseil en Italie et Loukas PAPADIMOS en Grèce. Trois banquiers formés initialement chez Goldman Sachs, laquelle a aidé la Grèce à dissimuler des milliards d'euros d'emprunts d'Etat pour faire partie de l’Europe !

 

D’autres avant moi y avaient également pensé, à se passer des banques, et pas des moindres :

 

Henry MAKOW

Les banquiers gouvernent le monde grâce à la dette qui correspond à l'argent créé à partir du néant. Ils ont besoin de gouverner le monde pour s'assurer qu'aucun pays ne faiblisse ou ne tente de les renverser. Aussi longtemps que les banques privées, au lieu des gouvernements, contrôleront la création de l'argent, la race humaine sera condamnée. Ces banquiers et leurs alliés ont tout acheté et tout le monde.

 

Napoléon BONAPARTE, Empereur Français (1769-1821)

Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de celle qui reçoit ... L'argent n'a pas de patrie, les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de décence, leur unique objectif est le gain.

 

Abraham Lincoln, Président des Etats Unis, assassiné.

Le gouvernement devrait créer, émettre, et faire circuler toutes les devises et tous les crédits nécessaires pour satisfaire les dépenses du gouvernement et le pouvoir d'achat des consommateurs. En adoptant ces principes, les contribuables économiseraient d'immenses sommes d'argent en intérêts. Le privilège de créer et d'émettre de la monnaie n'est pas seulement la prérogative suprême du gouvernement, mais c'est aussi sa plus grande opportunité.

 

Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d'Angleterre 1928-1941 (réputé 2e fortune d'Angleterre à cette époque)

Le système bancaire moderne fabrique de l'argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l'iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la terre. Prenez-la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer de l'argent et en un tour de mains ils créeront assez d'argent pour la racheter. Otez-leur le pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage, laissez donc les banquiers continuer à créer l'argent et contrôler les crédits.

Ces citations, parmi tant d’autres, empruntes de vérités, sont de nature à nous inciter et nous questionner sur notre dépendance au pouvoir de l’argent et de notre possible mobilisation pour s’en exonérer, s’en détacher.

L’objectif premier, serait de recouvrer la démocratie, la vraie, non pas cette parodie de démocratie qu’est la démocratie représentative. A ce sujet, visionnez cette vidéo qui passe en revue les maux qui nous assaillent et nous asservissent en même temps que de proposer des solutions : http://www.onnouscachetout.com/interview-onct-de-dominique-tonin

La démocratie dont l’origine Grecque est : Démos : le peuple, et Kratos : le pouvoir, donc le pouvoir PAR et POUR le peuple, cette démocratie donc, ne saurait nous être restituée par ceux là même qui nous l’ont volée, à savoir la finance et leurs affidés, les politiques corrompus.

Il faudra donc aller la chercher cette démocratie rédemptrice, et avec les dents !

Comment ? Par les urnes, ce serait plus démocratique et moins casse gueule.

A la suite de quoi, afin de ne pas retomber dans les mêmes carcans, les mêmes dépendances, les mêmes aliénations, mettre en place une autre forme de gouvernance qui fasse table rase du passé et de ses pratiques dévastatrices calquées sur le nouvel ordre mondial.

Toutes les hypothèses sont ainsi permises, y compris celle du tirage au sort afin de remplacer ces parlementaires godillots et serviles. La réécriture de la constitution pour une 6ème république, un passage obligé. Mais par ceux qui exercent le pouvoir, mais par le peuple lui-même.

Voire même, se pencher sur l’éventualité de ne pas rembourser les dettes publiques, lesquelles aux dires des spécialistes, ne seront de toute manière jamais remboursées. Cela nous ferait entre autre une économie annuelle d’environ 80 milliards que sont les intérêts de la dette pour la France. Intérêts qui sont du reste payés à ceux qui prêtent de l’argent à l’Etat, sous forme d’obligations, ceux là même qui planquent cet argent dans les paradis fiscaux.

De fait, ils gagnent sur deux tableaux, en ne payant pas l’impôt et en engrangeant les bénéfices des intérêts. L’équivalent d’environ 1 800 milliards a été versé en intérêts de la dette publique depuis une trentaine d’années. Pratiquement autant que la dette elle-même, aujourd’hui autour de 1 900 milliards.

Puisque les banques qui, en plus de détenir le monopole, ne jouent pas le jeu en matière d’investissements et de soutiens auprès des industries et des ménages, il serait souhaitable qu’elles disparaissent au profit des Etats respectifs. Pensez que la BCE en 2011 a débloqué 1000 milliards à 1 % aux plus grosses banques Européennes, à peine 10 % de cette somme colossale a profité à la relance et aux prêts, le reste est allé dans les paradis fiscaux et à la spéculation.

De ce constat, résulte et confirme la collusion, l’entente tacite et malsaine, qui existe entre la BCE, le FMI, les banques et les Etats membres qui, par l’entremise des Chefs d’Etats et des ministres des finances respectifs (Pierre MOSCOVICI pour la France), acceptent de tels agissements de la part des banques. On est donc très loin de “mon ennemi la finance“, qui plus est de l’éradication des paradis fiscaux qu’aucun gouvernement n’aura le courage de faire, pas plus que Bruxelles.

Quelques chiffres, quelques réflexions susceptibles de faire comprendre les raisons de la réciprocité de notre dépendance à la finance :

· A ce jour, aussi grosses soient-elles, aucune banque ne saurait survivre à un boycott des prêts d’une durée de 6 mois (industries + ménages).

· Toutes ont été, à un moment ou à un autre, aidées avec des deniers publics.

· Plus de 90% de l’argent sale généré par la drogue, la prostitution, le racket et les jeux, en particulier, transitent et sont blanchis par les banques via les paradis fiscaux.

 

Mais sachez également, que dans le droit international, il est écrit ceci :

“ Il y a lieu de ne plus rembourser la dette s’il y a :

· Etat de nécessité, danger pour la population (Grèce, Chypre, Italie, Portugal, Espagne).

· Si les droits humains sont supérieurs aux droits financiers (Grèce, Chypre, Italie, Portugal, Espagne).

· Selon la légitimité ou l’illégalité de la dette. “

 

Se défaire des banques et de leurs caudataires, revenir à la période de 1973 en matière d’autonomie financière des Etats, semble être, non seulement une évidence mais une urgente et sage décision.

Mais ces décisions, aucun gouvernement n’est capable de les prendre. Seuls les citoyens seraient capables de le faire, parce qu’ils ne sont en rien les caudataires de la finance, mais les victimes.

Alors, j’en entend déjà avancer le fait que liquider les banques, ou les racheter à l’euro symbolique, ferait écrouler le système économique et ruinerait les foyers. De toute manière, compte tenu qu’aucune dette n’est remboursable, que les banques sont connectées entre elles, et que l’effondrement général serait inéluctable, nous ne ferions qu’anticiper la fin, les dettes s’annulant les unes aux autres.

Pour ce qui concerne les foyers, chaque compte étant d’ores et déjà assuré par l’Etat à hauteur de 100 000 euros.

De plus l’économie réalisée par le non paiement de la dette publique (environ 80 milliards), saura pallier à dédommager l’éventuelle perte sur les comptes bancaires et à doper l’économie par le biais de prêts aux industries et aux ménages, au taux directeur de 1 %.

D’autres pays ont choisi de ne plus rembourser leurs dettes, ce sont l’Islande, l’Argentine et l’Equateur. Ils ne sont pas plus mal lotis que ceux de l’euro-zone à ce jour.

Depuis que le FMI et les caciques de Bruxelles sont au chevet de la Grèce sur son lit de mort, leur dette pesait 175 % du PIB en 2012, contre 107 % en 2007 !

Ce, malgré les 100 milliards de dette annulée en 2012 ! Cherchez l’erreur ?

Si c’est ça une Europe qui fonctionne, je n’y comprends plus rien !

Si en plus d’annuler les dettes des Etats membres, ces derniers voulaient réellement s’occuper de combattre ou éradiquer les paradis fiscaux, c’est 1000 milliards de plus par an qui profiteraient à l’économie de la zone euro ! Une paille ! (80 à 100 milliards pour la France).

Mais peut-on demander à la finance et à ses caudataires de scier la branche sur laquelle ils sont confortablement assis pour admirer leur suprématie ? Je ne le pense pas !

La question reste cruciale aux peuples Européens, continuer à subir le diktat de la finance et des politiques et mourir à petit feu, ou bien mettre un coup de pied dans la fourmilière et repartir de zéro et sur d’autres bases plus saines et tournées résolument vers les peuples et leurs aspirations ?

Dans l’immédiat, nous Français, avons “du pain et des jeux “ et nos frigos pleins. Pendant que d’autres, en France, connaissent âprement les premiers effets des politiques d’austérité, du pouvoir d’achat en berne, des délocalisations, de la flexibilité de l’emploi, du chômage dans une chute vertigineuse et durable, et de l’impossibilité à joindre les deux bouts en fin de mois. C’est à eux que je pense. C’est pour eux qu’il faut se battre et faire en sorte que d’autres précaires ne viennent gonfler la liste.

N’en déplaise à François HOLLANDE et son gouvernement pléthorique, l’embellie n’est pas pour demain. La lente et interminable descente aux enfers ne pourra pas s’inverser sans des décisions osées et responsables comme celles avancées ci-dessus (ou d’autres). De toute évidence, remonter cette pente prendra au moins autant de temps que nous avons mis à chuter.

Ce n’est pas plus la droite, ex-caudataire de la finance, dont son chef charismatique fait depuis un an des conférences pour les grands groupes financiers, telle la Goldman Sachs, qui pourra également nous sortir de la merde dans laquelle ils nous ont mis, dixit Beppe GRILLO pour l’Italie.

En effet tous ceux qui pensent que la gauche comme la droite pourraient nous sortir de cette situation désespérée, sont soit de doux rêveurs, soit des moutons de panurge sympathisants ou adhérents UMPS.

Ne parlons pas plus des extrêmes minoritaires et souvent “persona non grata“ dans la sphère politique, sans possibilité d’union, donc sans lendemains.

Même si je ne m’en réjouis pas, je pense que la lente dégradation de la zone euro continuera – lobby financier oblige – et qu’à l’horizon 2017 le constat n’en sera que plus catastrophique, plus amère, plus détonnant.

Ayez cette certitude, aucun des pays de l’euro-zone n’est en démocratie, mais sous le joug d’une dictature économique appelée “ CRISE“ entretenue par bon nombre de nos politiques. C’est pour ces raisons qu’il faut, accessoirement aussi, qu’ils arrêtent de nous prendre pour des cons !

Quiconque n’a pas compris tout ce qui précède, est dans le déni de réalité ou à l’UMPS.

Il reviendra alors au peuple Français, en 2017, de faire ce coup-ci le bon choix en matière de choix électoral et d’en assumer, à terme, les joies ou la gueule de bois.

 Dominique TONIN

JPEG - 198.5 ko
« Dégâts du capitalisme » (CC BY-NC-SA 2.0)
photo de : un singe qui parle http://www.flickr.com/photos/28741593@N04/

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (97 votes)




Réagissez à l'article

136 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 21 mai 2013 10:38

    Un coup de gueule, ça fait toujours du bien.

    Un sondage réalisés en 2012 lors des dernières élections présidentielles à révéler que 47,5% des électeurs votaient contre leurs intérêts premiers, 1% pour et 51,5% pour le moins pire.

    De là à en conclure que les cons sont parmi nous, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas.

    Le système est bien verrouillé et il est peu probable que ce qui marche très bien pour l’oligarchie soit réformé.

    Nos « représentants » auprès des parlements français et européen sont choisis en fonction de leur souplesse d’échine et des services rendus aux chefs de partis quasi mafieux. Partis subventionnés par nos impôts à un niveau décidé par les partis eux-mêmes. Il existe d’autres sources de financement tel que les rétro commissions sur ventes d’armes (frégates de Taïwan, sous-marins du Pakistan et tant d’autres...) et les « cadeaux » offerts par de riches sponsors qui viendront, plus tard, se rappeler aux bons souvenirs de leurs poulains.

    En réalité, tout le système politique et financier est pourri jusqu’à la moelle.

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/des-paradis-aux-enfers-de-la-84586

    Le tirage au sort des représentants sur le modèle des jurys d’Assises serait une solution démocratique mais on voit mal ceux qui tiennent le manche, l’abandonner sans se battre comme des chiffonniers.


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 13:11

      Merci pour vos commentaires qui se rapprochent des miens et plus globalement de ceux qui oeuvrent, dès maintenant, pour un retour à la démocratie, la vraie.

      Je suis également d’accord sur le fait que finance et politique sont à vomir et ont complètement pourri le système. D’où l’idée de les combattre car, vu notre nombre en Europe, ils ne feront pas le poids !
      Puisque des factotums de l’Elysée lisent également AV, qu’ils disent à François HOLLANDE de modifier le système des parrainages, s’il lui reste une once de courage.

    • Razzara Razzara 21 mai 2013 17:41

      Très juste commentaire Daniel Roux.

      Mais,« ... ceux qui tiennent le manche, l’abandonner sans se battre comme des chiffonniers », écrivez-vous . Que neni ! Ils ne se battent pas entre eux, pas du tout, puisqu’ils ont en réalité tous le même objectif : perdurer et continuer à en croquer. Ils jouent leurs rôles, font semblant de s’affronter comme dans un théâtre de l’absurde, tout en appartenant tous à la même caste.

      Par contre, ils feront absolument tout pour que nous nous nous battions entre nous comme des chiffonniers. Et si c’est jusqu’à la mort même des sociétés humaines, ce sera sans scrupules ni état d’âme puisque les plus malades et déterminés d’entre eux seront alors en mesure, imaginent-ils, de pousser leur soif inextinguible de pouvoir. Diviser pour régner n’est pas une devise nouvelle, mais elle est toujours aussi efficace. N’est-ce pas ?

      Cordialement

      Razzara


    • lambda 21 mai 2013 19:02

      @ dominique Tonin


      Le retour à la démocratie ne peut se faire à mon sens avec les mêmes chevaux de retour qui sont professionnels de la politique de gauche ou de droite d’extrême gauche ou d’extrême droite

      Il faut changer le système et instaurer une 6ème république à la sauce Mélenchon ne rendra pas la démocratie au peuple

      Il faut que ce soit le peuple qui prenne les affaires de la République en mains

      Mais il est sans doute trop tard, tout est déjà entre les mains de Bruxelles qui s’apprête via le Marché Transatlantique à donner l’Europe à Washington

      Notre servitude est déjà programmée

       Si une conscience collective de résistance pouvait se lever et mettre en oeuvre le plan C d’E.Chouard, alors nous pourrions espérer un vrai changement de système qui redonnerait le pouvoir aux citoyens




    • perlseb 21 mai 2013 20:09

      Mais il est sans doute trop tard, tout est déjà entre les mains de Bruxelles qui s’apprête via le Marché Transatlantique à donner l’Europe à Washington
       
      Nous sommes tous là, il n’est jamais trop tard... Entendons-nous sur une date, par exemple le 14 juillet 2013, et assiégeons à la fois le palais de l’Elysée, le Palais Bourbon, et le Palais du Luxembourg pacifiquement. Si on est des millions et qu’on reste jusqu’à en occuper nous-mêmes les lieux, c’en est fini de la 5ème république.

      Le seul problème, c’est que les réunions internet sur fesses de bouc donnent lieu à des apéros saucissons / pinard sans intérêt. Tant que le peuple pense à manger et à boire, la finance a raison d’en profiter.

      Bien sûr, après, on met en place la vraie démocratie et on aborde tout de suite les sujets tabous que la presse officielle n’aborde jamais (droit de battre la monnaie, libre-échange, etc...). Il faudra savoir que nous serons attaqué de toute part par toutes les autres nations (les peuples nous envieront dans un premier temps, mais leurs dirigeants chercheront à nous détruire par tous les moyens pour eviter l’effet domino qui les supprimerait) : il faudra donc compter sur une relative autarcie pendant un certain temps, ce que la France a toujours su faire et peut encore faire (dans la mesure où l’on ré-apprend à se passer du pétrole : donc, il faudra assumer, retrousser ses manches et redevenir solidaires).


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 08:36

      LAMBDA,

      Vous avez mille fois raison. Pour que le peuple puisse reprendre les rênes du pouvoir il faut virer tous les professionnels de la politique, MELENCHON y compris, carrièriste comme les autres et qui joue, je pense, un double jeu.
      C’est ce que prône Etienne CHOUARD puisque je lis tout ce qu’il écrit et je pense réciproquement. Nous nous connaissons.


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 08:55

      PERISEB,

      Je ne pense ps que tous monter à Paris serait la solution. Tous ! Qui ?
      De plus, monter à Paris demande une organisation, des frais. Arrivés à Paris, il y aura le service d’accueil, 5000 CRS et Gendarmes mobiles. Et puis la manifestation, même si vous êtes pacifiste, pourrait dégénérer. Il existe dans les banlieues des jeunes qui n’attendent que ça pour casser du flic et des vitrines ; Non seulement le discrédit sera jeté sur les organisateurs et de plus il faudra payer la facture du mobilier urbain des gueules cassées et autres dégâts collatéraux.
      Je pense qu’il faut, comme le disent certains internautes, prendre le pouvoir par les urnes, càd en votant pour un candidat qui ne sera pas issu de ceux que l’on connaît à ce jour, et qui dans son programme aura cette vision exclusive du remplacement des élus actuels par des gens du peuple. Lesquels gens du peuple auront une tout autre vision sur la politique menée aujourd’hui. La finance et les politiciens ne peuvent ps faire le poids contre le peuple. A fortiori contre les peuples Européens comme je suis entrain de le faire en ce moment !
      Nous y travaillons d’ores et déjà.

    • lambda 22 mai 2013 09:35

      @ Dominique Tonin


      Vous avez la chance de connaitre E.Chouard

      Il s’est toujours refusé à être leader mais seulement promoteur de la démocratie athénienne et je pense que son retrait momentané pour écrire un livre a été dicté par la crainte d’être récupéré par différents mouvements soraliens et autres qui auraient repris en leurs groupes ses idées, ce qui aurait été une trahison intellectuelle envers lui

      qu’en pensez vous ?

      Je souhaite qu’une majorité de citoyens s’interesse à ses travaux et en fasse cause commune

      Cordialement


    • perlseb 22 mai 2013 10:24

      Je pense qu’il faut, comme le disent certains internautes, prendre le pouvoir par les urnes
       
      Oui, ça serait tellement mieux. Mais le système est blindé : les 500 signatures, ce n’est pas le peuple qui les donne mais des élus, des représentants du système représentatif justement. Alors on se mord la queue.

      Pour la réception d’une manifestation par les CRS, il est clair que la date du 14 juillet est peut-être mal choisie. Prenez le 21 juillet, arrivée du Tour de France, qui vous empêchera d’allez être un badaud, admirer les champions cyclistes ? Après, si au lieu de s’éparpiller, la foule ne fait qu’augmenter, les CRS ne peuvent être que dépassés. Il est clair aussi que le service d’ordre devra être intégré à cette manifestation pour casser les casseurs. Bref, ce n’est pas évident du tout, je le concède.

      Nous ne sommes pas dans une démocratie, donc il y a peu de chances qu’on puisse obtenir une démocratie ... démocratiquement (par les urnes). J’aimerais bien rêver, si un candidat réussi à sortir, il a effectivement tout mon soutien, mais attention : aucun programme si ce n’est la démocratie (comme dit Chouard). D’abord on rassemble tout le monde sur l’idée démocratique pour renverser le système, ensuite on reprend nos divisions et on les exprime avec le nouveau système.


    • lambda 22 mai 2013 11:56

      @ perselb

      L’article 35 de la Constitution de 1793 prévoit le droit au peuple de dégager leurs gouvernants

      Article 35. - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

      Les nouveaux négriers se trouvent à Bruxelles et faisons comme les esclaves noirs, libérons nous du joug de ceux qui nous mettent en servitude

      Les vrais maitres sont Wall Street, les fonds de pensions, les multinationales et sans leurs zèlés serviteurs leur système s’effondrera

      C’est donc bien leurs bras armés que sont Barroso, Von Rampuy et leur clique qu’il faut détruire avant qu’ils ne nous détruisent totalement

      La prise de conscience nécessaire à cette action n’est pas encore arrivée à maturité et c’est pourtant une question de temps car ils ont un temps d’avance !






    • appoline appoline 22 mai 2013 13:09

      Ce qu’il faudrait faire ? Déboulonner la tête, les têtes devrais-je dire. Fliquer les réunions du bilderberger, faire en sorte qu’ils cessent de se réunir et décider ainsi de notre avenir, enfin, celui qu’ils tentent de nous imposer depuis des années. Il y a aussi le CFR et la trilatérale ; il faut virer tout cela, comment ? Dans un premier temps, rendre l’information publique, peu de français connaissent leur existence et encore moins savent quels sont réellement leurs desseins. Mais il n’y a rien de bon à la clé


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 13:24

      Lambda,

      Oui, j’ai rencontré une seule fois E.CHOUARD, certainement à cause de la méditerranée qui nous sépare.
      Etienne est un intellectuel au sens propre du terme, chercheur, essayiste etc et peut être même, bientôt écrivain. Mi 2011, je lui avais proposé d’écrire un ouvrage à 4 mains. J’ai compris que cela le gênait, je n’ai pas insisté et l’ai écrit seul,je cherche un éditeur.
      Il m’a également dit qu’il ne souhaitait pas être candidat, c’est pas son truc, c’et le mien et le lui ai dit. Il n’a pas non plus dit qu’il me soutiendrait, il est à la fois méfiant et pudique, je pense. Mais c’est qqu’un que j’apprécie bcp car c’est une encyclopédie ouverte à lui seul.
      De plus avec ses lectures, son job, son parapente et ses conférences, il est très pris.
      Je ne manquerai pas de le solliciter au moment opportun et ttes les bonnes volontés seront utiles, y compris la vôtre. Merci

    • lambda 22 mai 2013 13:28

      @ appoline

      « peu de français connaissent le CFR la Trilatérale et Bilderberg » mais avez vous remarqué leurs réactions quand on les brieffe sur ces groupes qui nous dirigent  ?

      Souvent ils nous prennent pour des adeptes de la théorie du complot, sans même chercher à savoir l’impact de ces gouvernances occultes sur nos vies et le futur de leurs enfants

      Ils ne se rendent pas compte qu’en jouant l’ignorance ils condamnent leurs enfants à vivre en esclavage

      Les médias alignés , bras armés de la mafia mondialiste se chargent d’anesthésier la conscience collective et ils ont de gros moyens et technique pour y parvenir






    • lambda 22 mai 2013 18:12

      @ dominique Tonin


      ayant visionné votre vidéo sur ONCT j’ai apprécié votre référence à De Gaulle qui très justement disait que la politique est trop importante pour la laisser aux mains des politiques

      Les politiques nous ont trahi et ont transféré notre souveraineté à leurs maitres

      Vous avez développés des idées qui correspondent en effet à celles d’E.Chouard

      Je vous souhaite bonne route   smiley


    • Croa Croa 23 mai 2013 00:05

      « Je pense qu’il faut...//... prendre le pouvoir par les urnes  »

       smiley smiley smiley smiley smiley smiley

      La finance détiens les médias, ne sais-tu pas ?


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mai 2013 00:36

      LAMBDA,

      Merci bcp pr vos encouragements.

    • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mai 2013 00:39

      PERISEB, 


      C’est exactement ça.

    • subliminette subliminette 21 mai 2013 11:56

      Bravo pour ce « coup de gueule » que je partage.

      Je suppose que vous appelez à voter Mélenchon. OK. Mais Mélenchon semble être pour une immigration massive.
      Qui peut oser dire qu’une immigration massive est bonne pour le peuple ? Une main d’oeuvre abondante fait mécaniquement baisser les salaires, augmenter les loyers. C’est une mesure favorable au MEDEF qui rêve de nous tranformer en petits soldats de plomb : tous coulés dans le même moule, vite fabriqués et marchant du même pas (de l’oie pour certains).

      Qu’est-ce qui nous garantit que voter Mélenchon c’est comme faire une révolution ? Qu’il ne se fera pas happer lui aussi par la « real politic » ?

      Après le social traître il devient difficile de croire à quoi que ce soit sinon au pouvoir des armes.


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 13:27

        Raté Sublliminette, je ne bande pas MELENCHON, je ne roule pas pour MELENCHON.

        Pourquoi ? Eh bien je vais vous le dire !
        Il est un dissident, et si ma défiance envers tous les politiques confondus n’est plus à démontrer, je me méfie encore plus des dissidents.
        Il est Franc-maçon, et je pense que ces derniers usent de leurs obédiences à des fins personnelles et corporatistes. parfois même contre l’intérêt collectif.
        Il use d’un emploi fictif à l’assemblée Européenne, dixit Dany le rouge et confirmé par J . Bové et ça je ne le supporte pas.
        Il cultive à l’endroit de MLP (pour laquelle je ne roule pas plus) une haine viscérale, limite pathétique.
        il a un positionnement par rapport à HOLLANDE pour le moins ambigu. Après avoir appelé à voter pour lui en 2012, il dit ne pas vouloir faire partie de ce gouvernement, pour finalement dire en avril 2013 qu’il était prêt à prendre le poste de 1er ministre ! Comprend qui veut !
        Non, je roule pour la démocratie, celle que j’ai explicitée dans l’interview qu figure dans le corps du texte ci-dessus. Tout simplement.
        Et si, par hasard HOLLANDE changeait le système des parrainages pour 2017, je serai certainement candidat.


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 mai 2013 14:34

        C’est sincèrement si dur de réunir les voix de 500 personnes ?


        Il y a 40 000 personnes en France qui ont le droit de présenter un candidat à la Présidentielle. 

        Vous n’êtes pas capables de convaincre 1,25 % de ce total ?

      • nicolas_d nicolas_d 21 mai 2013 15:16

        @bear

        Vous n’avez donc rien compris...


      • Rounga Roungalashinga 21 mai 2013 16:05

        C’est sincèrement si dur de réunir les voix de 500 personnes ?

        Ben oui.


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 17:27

        A celles et ceux qui pensent que c’est facile de réunir 500 parrainages, ques chiffres.

        1- les deux tiers des maires ne donnent leur parrainage à personne par peur d’être catalogués.
        2- la collecte des signatures coûte en moyenne 40 000 € sans compter le temps passé, ce qui n’est pas donné à tout le monde !
        3- En revanche, l’UMPS qui reçoit des primes conséquentes après chaque vote, engrange en moyenne 3 à 5000 signatures qui viennent directement des élus et sans frais.
        4- Qd vs faites le décompte, il reste peu ou prou 6 à 10000 signatures disponibles pour les autres candidats.
        Ces parrainages sont le système le plus inique qui puisse exister et que vraisemblablement HOLLANDE n’est ps prêt de modifier car il profite trop bien à l’UMPS. Ce n’est pas par hasard qu’à chaque présidentielle le FN peine à les rassembler.
        Précisions : Les parrainages supplémentaires (au-delà d 500) reçus par l’UMPS, servent à aider les petits candidats caudataires, genre BORLOO, BOUTIN, MELENCHON et j’en passe. Ceux qui se désisteront pour l’UMPS.
        Est-ce plus clair ?

      • Marc JUTIER Marc JUTIER 21 mai 2013 17:45

        Je connais le problème ! smiley J’ai essayé en 2002 ... ! beaucoup d’énergie pour très peu de résultats ! Pour 2017, j’ai choisi une autre stratégie smiley


        Les politiques se foutent de notre gueule et pendant ce temps, le rouleau compresseur de la dictature financière continue de nous écraser ! http://bit.ly/114TQvj

        Mesdames & messieurs les parlementaires, il serait temps de faire du socialisme, sinon ça va mal finir ! http://marcjutier.over-blog.fr/456

        Page de présentation à destination de la presse, des conseillers généraux & régionaux (voir note) et de toutes personnes qui souhaiteraient en savoir plus sur le premier candidat déclaré à la primaire socialiste.

         Marc JUTIER - mjutier@orange.fr

        Né le 11 août 1962 à Paris, ingénieur de l’école Polytechnique de Montréal, je vis en Dordogne avec ma compagne et nos deux filles dans une maison que j’ai construit de mes mains. Je suis candidat à l’élection présidentielle ou plus exactement candidat à la candidature pour la prochaine primaire organisé par le PS pour élire le candidat du PS à la présidentielle et, à l’allure ou la cote du président actuel se dégrade, il n’est pas impossible qu’il y en ait une en 2016 !

         Article publié le 1er mars 2013 sur Agoravox pour annoncer officiellement ma candidature :

        Non-violence et force de la vérité – avant projet de programme du premier candidat déclaré à la primaire socialiste : http://bit.ly/Z5Ze2e

         Avant projet de programme : Non-violence et force de la vérité (NVFV)

        -  Le texte complet en un seul clic : http://bit.ly/13ePmsy

        -  En 11 sections sur le blog de FC : http://fraternitecitoyenne.blog4ever.com

        -  Version abrégée : http://bit.ly/13yXkeO 

        -  Correspondants départementaux : http://bit.ly/VS0g5u

         Parcours militant

        . Mandataire fédéral de Dordogne pour la Motion 4 (S. Hessel) lors du dernier congrès du PS (fin octobre 2012 à Toulouse)

        . Membre du Parti Socialiste depuis août 2011

        . Candidat à la primaire d’Europe écologie – les Verts de 2011 (j’ai finalement renoncé parce que je ne voulais pas signer un engagement de la direction qui m’engageait à soutenir le gagnant des sondages de l’époque  : N. Hulot, et que c’était beaucoup d’énergie pour pas grand chose !) 

        -  Marc Jutier s’invite à la primaire d’EE-LV : http://blogelection2012.blogspot.com/2011/02/marc-jutier-sinvite-la-primaire-dee-lv.html 

        -  Déclaration de candidature à la primaire d’EELV pour les élections présidentielles de 2012 : http://www.youtube.com/watch?v=oeIEqHtBzM8

        · Président de Fraternité Citoyenne depuis janvier 2010

        · Membre du NPA en formation et délégué du 24 pour le congrès fondateur du NPA (j’ai quitté le dernier jour du congrès : le 8-02-2009)

        · Délégué du 24 pour une candidature unitaire de gauche à l’élection présidentielle de 2007 (rassemblement du 10-12-2006 à St Ouen)

        · Sympathisant et adhérant du parti les Verts de 2003 à 2005

        · Candidat à la présidence du MEI en 1999

        · Candidat aux élections législatives de 1997 dans la 11e circonscription de Paris pour le MEI (A. Waechter)

         

        Ouvrages publiés, publications, articles, vidéos et publications électroniques

        · Nouvelle Civilisation 2012 (Éditions PASCAL octobre 2008)

        Suite ici : http://bit.ly/15qSP8y .


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 20:32

        Mr jutier,

        Je ne doute pas un instant de votre souhait de voir d’autres dirigeants socialistes à l’oeuvre. Peut être même seriez-vous égal ou supérieur à ceux qui nous dirigent actuellement.
        Mais il me semble qu’il y a une chose essentielle à laquelle vous semblez ne pas avoir pensé, c’est que ce sont les financiers qui déterminent LEUR candidat. DSK pr 2012 et HOLLANDE par défaut.
        LEUR candidat aura tout le pognon qu’il veut pr financer sa campagne et tous les médias à ses pieds ! En quelques mots, tout pour gagner.
        Vous auriez peut être une chance en ne vous présentant pas étiqueté PS.
        c’est mon avis, c’est aussi ce que je pense faire.
        Cordialement.

      • Marc JUTIER Marc JUTIER 21 mai 2013 22:42

        Dominique,

        Sérieux ? tu penses que je n’y ai pas pensé ? t’es un comique !! c’est certain que vu le combat politique que je vais mener contre les banksters, il ne vont pas me donner un sou !!! Si je réussi à obtenir les parrainages internes indispensables, je serais donc officiellement candidat et j’aurais le même temps de parole que les autres. Bien évidemment Libé et tant d’autres médias tenus par les banksters vont me décrédibiliser mais la TV publique sera obligé de me donner le même temps que les autres (il reste encore un peu de démocratie !) et je fais confiance aux citoyens pour qu’ils ne se fassent pas trop manipuler. Je commence très tôt la pré-campagne pour me faire connaître le plus possible … quant a se présenter en dehors d’un grand parti, c’est juste une perte de temps et d’énergie… déjà bon courage pour les 500 parrainages et ensuite si par miracle tu les obtiens, tu feras, aller je vais être gentil : 0,7 % ! Pense-y sérieusement !

        Viens plutôt nous rejoindre :

        Fraternité Citoyenne :

        . Blog : http://fraternitecitoyenne.blog4ever.com 

        . Groupe sur fb : http://on.fb.me/10Qefbn (1800 membres)

        . Discours prononcé au colloque du 19-09-2009 « Nouveau paradigme pour une nouvelle civilisation » : http://dai.ly/jFPEId (4910 vues)

        · Publications en ligne : http://bit.ly/YVleNd (Reads : 670 pour NVFV abrégée ; 870 pour NVFV ; 4730 pour NC et 11600 pour MONNAIE)

        Notes :

        1 – L’article annonçant officiellement ma candidature : http://bit.ly/Z5Ze2e

        2 – L’avant projet de programme : Non-violence et force de la vérité.

        -  le texte complet en un seul clic : http://bit.ly/13ePmsy

        -  en 11 sections sur le blog de FC : http://fraternitecitoyenne.blog4ever.com

        -  accepteriez-vous d’être correspondant de ce programme dans votre département ? – http://bit.ly/VS0g5u

        3 – One page Marc JUTIER : http://bit.ly/15qSP8y

        4 – Pétition : Pour que l’argent serve au lieu d’asservir : http://chn.ge/MMb6En (713 signataires)

        5 – Lettres envoyées aux parlementaires du PS : http://bit.ly/14PmcCa


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:00

        MARC,

        T’es gentil, mais je préfère être à ma place en tant que candidat qu’à la tienne sous la bannière du PS.
        Rouler pour l’UMPS ou d’autres, JAMAIS !
        Nous verrons. Bonne chance à toi.

      • Aldous Aldous 22 mai 2013 09:41

        bon article et beau florilège de citations.


        Je me permet juste de relever une contradiction.

        Vous dites que Democratie vient du grec Demos, le peuple et Kratos, le gouvernement.

        le gouvernement PAR LE PEUPLE

        Et plus loin vous concluez qu’il faut reconquérir cette démocratie PAR LES URNES.

        Ce que vous proposer c’est l’urnocratie, pas la démocratie...

        La démocratie c’est l’action politique du PEUPLE. Par un produit prêt à porter à acheter sur catalogue au vendeur de bobards du coin.

        Quand on sous-traite ce qu’on doit faire soi même on est démissionnaire et ont renonce à être acteur pour devenir consommateur.


        Arrêtez de sous-traiter tout, l’éducation, la cuisine, la réflexion, la politique...

        Vous ne trouverez pas la solution politique au rayon du prêt à penser.

        Le système représentatif, c’est comme les plats industriels, de la mal-bouffe.

        Rejetez la mal-pensence, cuisinez vous-même votre pensée en prenant la parole, en allant dans la rue.

        Dénoncez l’hypocrisie des politiciens professionnels. Homme politique, ce n’est pas un métier.

        Tout citoyen est politique. Un citoyen qui ne fait pas de politique est un mauvais citoyen, un poids inutile et encombrant.


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 22 mai 2013 10:14

        @l’auteur et sa réponse sur Mélenchon,

        vous avez peur de ce que vous n’avez pas assez étudié.
        Son blog comporte un quantité énorme d’informations qui pourrait vous rassurer.
        Prenez quelques jours pour lire et visionner un grand nombre de ses interventions.

        Le constat que vous faites et votre indignation rejoint celle de Mélenchon, c’est la raison du rapprochement que fait subliminette.

        Subliminette que je vais rassurer (car la propagande d’un mélenchon immigrationniste à tout prix est impressionnante) : Mélenchon a déjà dit que l’immigration n’est en aucun cas une volonté naturelle, qu’elle est subie, que rare sont les personnes qui émigrent (abandon de sa famille et de ses racines) par plaisir. (je vous laisse le soin de retrouver la vidéo qui n’est pas récente).

        Il est sur qu’en changeant les règles économiques actuelles (bien résumées par cet article), la pauvreté devrait diminuer et la volonté de s’éloigner de ses repères aussi.

        Je constate très souvent sur ce site, la même maladie que les journalistes (de masse) ont développé : la non vérification et le non croisement des sources.
        Beaucoup préfèrent entretenir leurs peurs qui d’y remédier. c’est plus simple !


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 13:31

        ALDOUS,

        Je crains que vous ayez mal lu ; j’ai écrit DEMOS : le peuple et KRATOS : le pouvoir, non pas le gouvernement.
        A l’endroit où vs dites que « je voudrais tout régenter » et avoir un avis sur tout, ce ne sont que des pistes, car je reconnais que seul LE PEUPLE décide, pas TONIN, vs avez raison !

      • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 13:38

        LE PRINTEMPS ARRIVE,


        Vs me reprochez de faire comme les médias vis à vis de MELENCHON, certes, mais vous faites de même que les médias qd vs cherchez à tout prix à coller des étiquettes dans le dos des candidats, ou de les apparenter à.....
        Je pense faire le bon choix justement en ne voulant rouler pour personne, que pour le peuple et la démocratie chérie, la vraie !
        Je n’aime pas les carriéristes politiques, c’est plus fort que moi, excusez-moi !

      • Croa Croa 23 mai 2013 00:13

        Marc : « Si je réussi... »

         smiley Avec des ’’Si’’ moi je sauve le Monde ! smiley


      • Marianne Marianne 23 mai 2013 12:26

         Non, Mélenchon n’est pas pour une immigration « massive ». Il dit juste que l’immigration est une richesse et non un fardeau comme vous le pensez, et qu’elle a toujours existé. Quant aux salaires, leur-non revalorisation par les gouvernements successifs depuis des décennies, le chômage de masse et les délocalisations qui mettent les travailleurs en compétition à tous les niveaux - national, européen et mondial - suffisent largement à les faire baisser. En France, le Medef et ses représentants dans l’arène politique doivent se demander comment ils pourraient bien supprimer le salaire minimum (Smic) pour s’aligner sur l’Allemagne et pour nous aligner tous. Au nom de la croissance et de la compétitivité évidemment... Doit-on rappeler que l’embauche de personnes immigrées en-dessous du smic/horaire est une pratique illégale dans notre pays ? Et que l’inspection du travail pourrait l’éradiquer si le gouvernement lui en donnait les moyens et en avait la volonté politique ? La régularisation des travailleurs sans papiers serait une première mesure forte en ce sens.

        Ensuite, les flux migratoires de population fuyant leurs économies dévastées dans l’espoir de vivre dignement loin de chez elles sont la conséquence directe des politiques des pays occidentaux vis à vis de leurs anciennes colonies, politiques de pillages des richesses et d’octrois de prêts si chers (FMI) que ces pays ne pourront jamais rembourser...Il y a dans le programme du Front de gauche des propositions pour changer la nature des liens que la France entretient avec l’Afrique sur la base d’un prinicipe de coopération et non d’exploitation : http://www.pcf.fr/sites/default/files/afrique_front_de_gauche_version_maque ttee.pdf


      • Guy BELLOY Guy BELLOY 23 mai 2013 13:01

        @Dominique Tonin : 


        Il est fâcheux que vous n’ayez pas répondu à la question précise de subliminette :

        « Qui peut oser dire qu’une immigration massive est bonne pour le peuple ? Une main d’oeuvre abondante fait mécaniquement baisser les salaires, augmenter les loyers. C’est une mesure favorable au MEDEF » 

        Un « oubli » ?

      • renwez 26 mai 2013 11:41

        Voter Melenchon ??? Mais il est le premier à prendre les gens pour des cons, à croire même qu’il est l’inventeur du principe. 

        Il eructe contre un syteme qu’il defend dans les faits : partisan de l’europe et donc de son fonctionnement contre-democratique, farouche promoteur de Maastricht, contre le pouvoir financier soit-disant mais qui prone la monnaie Euro (ce qui interdit de facto de revenir sur la Loi scelerate de 1973), qui appelle a voter PS sans condition au 2eme tour, qui revendique une immigration massive dont on sait qu’elle ne fait le jeu que du grand Patronat, des mondialistes et In fine donc de ce systeme qui nous oppresse.
        Non, Vraiment je le mets en tete de tous ceux qui nous prennent pour des cons !!! 

      • Dominique TONIN Dominique TONIN 27 mai 2013 10:28

        BELLOY et SUBLIMINETTE,


        « Il est fâcheux que vous n’ayez pas répondu à la question précise de subliminette :

        « Qui peut oser dire qu’une immigration massive est bonne pour le peuple ? Une main d’oeuvre abondante fait mécaniquement baisser les salaires, augmenter les loyers. C’est une mesure favorable au MEDEF » 

        Un « oubli » ? »

        Pardon, c’était un oubli !
        D’un, ce n’est pas moi qu ai dit ce qui précède, c’est MELENCHON et je ne suis en rien Mélenchonniste !
        Deux, mon avis, dans un contexte complètement démocratique, tel que nous l’entendons, n’a rien à y faire, puisque par essence, c’est le peuple dans son ensemble qui décide et qui assume..
        Trois, comme je ne suis ps du genre à me débiner et quand bien même je reconnais au peuple sa souveraineté et son pouvoir décisionnel, je vais vous donner mon point de vue légèrement nuancé.
        OUI, l’immigration massive est un frein au progrès social, elle tire les salaires vers le bas et développe le travail au noir.
        L’immigration massive non régulée, favorise le communautarisme et la gethoisation.
        Trop d’immigration tue l’immigration, c’est pour cette raison qu’elle doit être régulée, contenue.
        ATTENTION ! N’oublions pas pour autant d’où nous venons ! Je suis le produit d’une immigration (Italien par mon père). SARKOZY également et bien d’autres encore. Une quantité également de nos compatriotes vivent et travaillent à l’étranger, ne les oublions pas !
        L’immigration est un phénomène inéluctable que nous devons apprivoiser avec humanisme.
        J’espère avoir répondu à vos interrogations.



      • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 mai 2013 14:28

        « Il ne faut pas prendre les gens pour des cons. Mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont quand même. »

        (les inconnus)

        • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 mai 2013 14:31

          C’est elle qui a mis en place, avec l’aide des politiques serviles et corrompus, cette interdiction en 1973 d’emprunter à sa banque centrale (banque de France).


          Je me demande POURQUOI on s’échine à longueur de post à rappeler aux gauchos que la loi de 73 n’interdit en rien d’emprunter à sa banque nationale. Cette loi n’a eu pour effet que de permettre au gouvernement de se passer de l’accord préalable de l’ Assemblée Nationale pour le faire, à la condition de l’en informer.

          L’emprunt auprès de la Banque de France a toujours été limité à 3 milliards de francs à taux zéro, puis à 3 autres milliards à taux réduit. Pour le reste, l’emprunt était obligatoirement fait au taux du marché !

          • lulupipistrelle 21 mai 2013 16:09

            Et un ministre des finances avait même indexé son emprunt sur le cour de l’or, VGE ha,ha,ha... 


          • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 17:39

            D’abord sachez que je ne suis pas gaucho.

            Je pense que dans l’état actuel de l’économie Européenne, il serait urgent de revoir les textes et de faire en sorte que la planche à billets soit en notre possession. Les textes, les traités, les lois doivent être abrogés ou amendés dans ce sens, un point c’est tout !



          • sam turlupine sam turlupine 22 mai 2013 11:29

            Par Mmarvinbear (---.---.---.194) 21 mai 14:31

            C’est elle qui a mis en place, avec l’aide des politiques serviles et corrompus, cette interdiction en 1973 d’emprunter à sa banque centrale (banque de France).


            Je me demande POURQUOI on s’échine à longueur de post à rappeler aux gauchos que la loi de 73 n’interdit en rien d’emprunter à sa banque nationale. Cette loi n’a eu pour effet que de permettre au gouvernement de se passer de l’accord préalable de l’ Assemblée Nationale pour le faire, à la condition de l’en informer.

            L’emprunt auprès de la Banque de France a toujours été limité à 3 milliards de francs à taux zéro, puis à 3 autres milliards à taux réduit. Pour le reste, l’emprunt était obligatoirement fait au taux du marché !

            On a déjà répondu à cette désinformation :

            La critique de la « loi de 1973 » s’inscrit en fait dans un débat économique plus large, notamment sur la création monétaire. La France a en 2011 une dette de plus 1 800 milliards d’euros. La France a déjà payé plus de 1 400 milliards d’euros d’intérêts à ses créanciers depuis quarante ans. Ses créanciers sont à 65 % étrangers et en grande partie des banques privées et des marchés financiers1.

            Jusqu’en 1992, la Banque de France pouvait prêter à l’État sans intérêt 10,5 milliards puis 10 autres milliards à taux très faible2. Au-delà, l’État devait emprunter sur le marché privé. C’est ce qui s’est passé en 1973. Ce montant de 20,5 milliards défini dans la loi de 1973 était supérieur à ce que la Banque de France prêtait à l’État au cours des années précédentes 3.

            Des essayistes, économistes, et personnalités politiques pensent que la loi de 1973 oblige l’État à emprunter aux marchés financiers privés par son article 25 : « le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France. ». En réalité, ce n’est qu’en 1993, avec le Traité de Maastricht4, qu’une telle interdiction de principe est énoncée pour la première fois5 dans son article 104, paragraphe 1 également réécrit à l’article 123 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE)6.

            En effet l’article 19 de la loi de 1973 autorise l’État à emprunter à la banque de France, mais il ne permet pas au parlement lui-même de se servir de cette initiative : « Les conditions dans lesquelles l’État peut obtenir de la Banque des avances et des prêts sont fixées par des conventions passées entre le ministre de l’Économie et des Finances et le gouverneur, autorisé par délibération du conseil général. Ces conventions doivent être approuvées par le Parlement. »

            Donc, pas 3 milliards + 3, mais 10 + 10

            1973, plus 1993 (Traité de Maastricht) rendent IMPOSSIBLE les emprunts directs de l’état à la Banque de France, et à la BCE, que l’Assemblée Nationale soit informée ou pas.

            La dette française commence PRÉCISÉMENT en 1974, soit exactement après la loi Giscard-Pompidou de 1973 (tableau ici) . Hasard ? 

            Et, comme parfaitement énoncé dans l’excellente analyse de cet article, les sommes empruntées ont été remboursées ; cette pseudo « dette » est donc parfaitement illégitime.

            Comme, de plus, elle ne sera jamais remboursée, il est urgent de demander, comme l’ont fait d’autres pays, l’annulation (ou renégociation et abandon d’une grande partie) de la dette, et d’entreprendre la cruciale, urgente, incontournable réforme monétaire, qui supprimera leur pouvoir de coercition et de prédation aux mafias financières. Comme ça ne pourra venir de dirigeants tous liés d’une façon ou d’une autre à ces mafias, c’est bien le peuple qui doit s’emparer de cette revendication. 

            Putain, mais ça fait des années qu’on le dit, le ressasse, et le répète sur tous les tons ; ça va finir par rentrer, merde ?


          • sam turlupine sam turlupine 22 mai 2013 11:40

            Selon les critiques de cette pratique, la classe politique s’est soumise aux marchés financiers qui sont les créanciers de l’État. Ces créanciers lui dictent ainsi une politique économique avec les agences de notation dont les notes influent sur les taux d’intérêts7. Et ce, alors même que l’État et la Banque centrale européenne prêtent aux banques privées (dans le cadre des plans de renflouement) à des taux moins élevés que ces mêmes banques privées lorsqu’elles prêtent aux États8.

            Le débat sur cette loi s’est beaucoup répandu sur Internet. Il a notamment été porté par Étienne Chouard qui a préfacé le livre de l’essayiste altermondialiste André-Jacques Holbecq La dette publique, une affaire rentable, publié en 2008 9. Sans nommer la « loi de 1973 », le webdocumentaire L’Argent Dette fustige lui aussi le fait que les États empruntent de l’argent et payent des intérêts, alors qu’ils pourraient créer l’argent10. Étienne Chouard et L’Argent Dette citent tous deux également l’équivalent américain de la loi de 1913 sur la réserve fédérale.

            Gabriel Galand et Alain Grandjean, membres de l’association « Chômage et Monnaie »11, créée en 1992, ont dénoncé cette loi dans un livre12 de 1996. C’est aussi la lecture de Pierre Khalfa13.

            Plusieurs partis politiques français ont exprimé leur critique de cette loi dans leur programme pour l’élection présidentielle de 2012. Nicolas Dupont-Aignan en fait état dans son livre L’Arnaque du siècle. Il affirme : « Comment pouvons-nous accepter d’avoir transféré la création monétaire au secteur privé, c’est-à-dire aux banques privées ? […] Est-il normal, pour construire une autoroute, pour financer le haut débit, d’emprunter à 3 % à des banques ou par des obligations alors que la banque centrale publique prête à 1 % ? […] Alors même que l’on pourrait, comme la France l’a fait jusqu’en 73 […] financer à un taux abordable nos équipements publics ? »14.

            Selon Marine Le Pen, « depuis une loi de 1973, confirmée par les Traités européens, les marchés et les banques ont le monopole du financement de l’État. Notre dépendance de plus en plus forte vis-à-vis des marchés vient précisément de là »15. Le programme de Jean-Luc Mélenchon la dénonce également, refusant que l’on attribue faussement la dette « aux politiques de redistribution ».

            C’est aussi l’avis de Michel Rocard qui estime que cette loi a « interdit à l’État de se financer sans intérêt auprès de la banque de France » et l’a obligé à « aller se financer sur le marché financier privé à 4 ou 5 % »16.

            Des critiques, comme Emmanuel Todd, vont jusqu’à considérer que la dette est illégitime et ne doit pas être remboursée17,18.


          • soi même 22 mai 2013 13:14

            MERCI pour votre article, il a le mérite de faire sortir les loups, qui non toujours pas compris que pour le système, ils seront dans le même cas que pour les autres à dominer sans état âme.


          • Matthhou 21 mai 2013 15:53

            "Il faudra donc aller la chercher cette démocratie rédemptrice, et avec les dents !

            Comment ? Par les urnes, ce serait plus démocratique et moins casse gueule.« 

            Vous vous contredisez tous seul : la démocratie ne peut pas être appliquée étymolologiquement par le vote.

            Le vote signifie que moi citoyen qui a le pouvoir, je te le cède à toi homme politique, et donc je n’ai plus le pouvoir. Donc le vote est Aristocratique, pas Démocratique.

            Il faut prendre le pouvoir en masse et »élire" une assemblée constituante par le tirage au sort. Là, vous aurez une vraie démocratie au sens littéral du terme.

            http://www.le-message.org/


            • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 20:37

              Je pense exactement comme vous, sauf que vous le dites avec vos mots !

              La démocratie et son mode d’application, notamment au niveau de ses représentants, reste un chantier en construction où tout reste à inventer.
              Je vais vous dire OUI pour l’assemblée constituante, et j’y ajouterais même des ministres élus.


            • Gabriel Gabriel 21 mai 2013 16:02

              Bonjour Dominique,

              Ne pensez vous pas que si ils nous prennent pour des cons c’est qu’on leur donne de nombreuses occasions pour le faire, exemples :

              Qui vote pour des gens mis en examen, jugés et reconnus coupables ou pour les gouvernements qui nous ont mis dans la situation actuelle ?

              Qui passe une grande partie de son temps devant son poste de télévision à regarder des jeux débiles ou a baver devant des télé-réalités à se réjouir de la haine et du malheur d’autrui ?

              Qui va hurler dans les stades ?

              Qui se plaint et va défiler contre les avantages de ses voisins plutôt que de se battre pour acquérir les mêmes ?

              Qui va défiler ou manifester contre une pièce de théâtre ou le mariage pour tous mais qu’on ne voit pas défiler ou manifester contre les fermetures d’usine ?

              Qui larmoie devant un Téléthon mais est incapable d’aider son voisin ? 

              Hélas, la liste est bien trop longue et l’anesthésie des cerveaux trop profonde pour réagir contre une dette fabriquée de toute pièce par les financiers qu’on renfloue à coup de centaines de milliards, sans parler des 2500 milliards ou plus planqués dans les paradis fiscaux pendant qu’on nous fait la morale sur le manque ridicule concernant les retraites ou la sécurité sociale en rapport de ce que je viens de citer. Pour s’en sortir il faudrait déjà que chacun se remette en cause et cesse de penser individualité mais communauté et là, c’est pas gagné ! Merci de votre salutaire colère.


              • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 17:56

                Gabriel,

                Tout à fait d’accord avec vous, mais reconnaissez que rien n’est fait pour que d’autres puissent avancer d’autres idées, un autre avenir, d’autres perspectives.
                Qd les électeurs ont à choisir entre la peste et le choléra, certains arrivent à faire malgré tout un choix, d’autres vont à la pêche ou s’abstiennent.
                On ne peut pas trop leur en vouloir tant que ce système de parrainage perdurera.
                N’oubliez pas qu’au second tour HOLLANDE a été élu avec seulement 39 % des inscrits. Et encore parmi ceux là il y avait des gens qui votaient HOLLANDE pour ne plus revoir SARKO !

              • nicolas_d nicolas_d 22 mai 2013 09:46

                Gabriel, vous tirez sur l’ambulance.
                Vous rendez les victimes coupables.

                A prendre les gens pour des cons, vous finirez par les traiter comme des cons.
                Je ne vois pas trop ce que ça changera.


              • bien dit l’ange gabriel...le francais aime tellement les coups de pied au cul qu’il en

                redemande.....................

                a la dernière guerre il y avait plus de collabos que de résistants.........

                notre chiffre de syndicalisme tourne autout de 5%

                CHACUN POUR SOI ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL POUR TOUS

                INDIGNEZ VOUS ET REAGISSEZ


              • nicolas_d nicolas_d 22 mai 2013 15:50

                @parkway

                Je comprends que vous ne soyez pas d’accord, vous dites la même chose.

                Ces « crétins », « bêtes », « cons », sont des victimes je persiste.

                Vous voulez supprimer l’esclavagisme ? Supprimez les esclavagistes, pas les esclaves.

                « salauds de pauvres, c’est de votre faute »... c’est ça que vous êtes en train de nous dire.

                Si on vous propose une démocratie, vous allez la refuser parce qu’on sera dirigés par ces « crétins » ?


              • Hireche 21 mai 2013 16:50

                Bonjour, tout à fait d’accord sur le constat mais pas sur les solutions ! Lisez notre constitution vous verrez qu’elle n’est pas le problème ! Bien sûr elle n’est pas parfaite et il faudra y ajouter des éléments (par exemple reconnaître le 4e pouvoir que sont les médias etc) mais le vrai problème est surtout qu’elle n’est pas appliquée ! Elle est bafouée, violée, négligée ! De plus, le traité de Lisbonne prime sur notre constitution. C’est cela qu’il faut déplorer. Il faut sortir des traités européens et faire valoir notre constitution qui nous protège. Lorsque cela sera fait alors nous pourrons dans un 2e temps faire la 6e république. Mais chaque chose en son temps, sortons d’abord de ces traités qui tuent notre modèle économique et social. Je vous conseille de regarder sur internet la conférence de François Asselineau « Mais où est donc passée la république française ? » , et vous comprendrez mieux ce qui est en train de se passer.


                • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 18:03

                  « Mais chaque chose en son temps, sortons d’abord de ces traités qui tuent notre modèle économique et social »

                  Tout a fait d’accord avec vous. 
                  Précision : sortir des traités ne veut pas dire pour autant nécessairement sortir de l’Europe. Taper du poing sur la table à Bruxelles puisqu’il est patent que sans la France et l’Allemagne, il n’y a plus d’Europe. 

                • HugoS HugoS 21 mai 2013 16:53

                  Source de ce passage dans le droit international ?


                  • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 18:05

                    C’est du pompage. J’ai essayé d’en vérifier la véracité mais n’y suis pas parvenu.

                    Si cela n’existait pas, il faudrait l’inventer tant c’est d’une réalité factuelle !

                  • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:05

                    GAUCHE NORMALE,


                    Effectivement, pas mal le lien. Y a du grain à moudre !

                  •  ELUS DIVERS ....ADMINISTRATEURS....BANKSTERS..... ASSUREURS..... MUTUELLES meme combat FAIRE DU FRIC


                  • Ricquet Ricquet 21 mai 2013 17:02

                    @ l’auteur tu dis :

                    « Arrêtez de nous prendre pour des cons ! »
                    Et pourquoi donc : puisque ça marche...
                    Le comble de la finance, c’est qu’elle détient et nourrit l’information !
                    (Elle la crée, la modèle ou la détruit à l’instar d’une tyrannie médiatique)
                    De fait, elle s’autofinance, sans crainte ni objection.
                    (Financer, c’est parier sur de l’information construite ou en devenir.)

                    La grand messe du 20 heures quotidien, (rouage de la finance),
                    nous montre, qu’en dépit du sens critique, le sermon propagandiste du tube cathodique fonctionne à pleins tubes.
                    L’allégeance à l’institution protectrice qu’est la parole cathodique prend une valeur de cohésion et soumission aux fourberies.
                    Amen...
                    Y’en a marre, mais qu’y faire ?
                    C’est l’heure de faire sa déclaration d’impôts : tu l’as faites ?
                    C’est l’heure de la redevance télé aussi : tu déclares ?
                    Pourtant : ma déclaration d’impôts est prête...(ça m’exaspère)

                    La soumission...
                    Arrêtez de nous tondre comme des moutons !
                    rime assez bien avec :
                    « Arrêtez de nous prendre pour des cons ! »

                    Alors que me reste t-il pour dire et faire obstruction ?
                    Le subterfuge des élections, dont on sait depuis le temps que les dés sont pipés avec un pile je perds et face tu gagnes. (il n’y a plus de représentants du peuple, mais des représentants au service d’appareils politiques eux aussi dans la soumission.)



                    • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 18:10

                      T’as tout compris Ricquet.

                      C’est pour cette raison que j’avance que le début d’un possible changement, c’est qd des gens du peuple pourront se présenter démocratiquement à la présidentielle.
                      C’est pour cette raison que nous y travaillons dès maintenant.

                    • marco1960 21 mai 2013 19:41

                      Dominique,

                      Autant je partage l’ensemble des propos de votre article ponctué de vérités mais suis surpris de la teneur des réactions des internautes et de vous même si j’ai bien compris, évoquant le fait que la fin de la dictature financière ne passera que par le vote !!! Je ne comprends pas, autant ce que vous annoncez dans le constat est pertinent, autant les solutions proposées relèvent qqe peu de la naiveté !!! La vente de la france aux banquiers a effectivement commencé en 1973 par notre cher VGE, depuis, tous et je dis bien TOUS les politiciens pourris corrompus qui ont suivi, et évidemment conscients du problème n’ont ABSOLUMENT RIEN FAIT. Comment peut on imaginer que ce soit vrai aujourd’hui. D’ailleurs le pouvoir n’est pas à l’Elysée ni à Matignon puisqu’il est dans les couloirs de la finance alors comment pouvez vous imaginer qu’un homme, aussi déterminé et courageux soit-il, puisse avoir les moyens pour dire « merde » aux banquiers. 80% de l’argent utilisé pour les échanges est de l’argent scriptural, mais les 20% restants d’argent fiduciaire sont indispensables aux banques, il suffirait juste que les gens récupèrent leur avoirs, c’est tout. D’ailleurs, renseignez vous, un projet de législation a été voté ce WE par le parlement Europèen autorisant la ponction de toute valeur > 100.000,00 euros sur tous les comptes (particuliers et entreprises) et dans tous les pays de la zone Euros. Ne manque que le oui majoritaire des ministres de l’économie de chaque état. T out cela dans le seul but de sauver nos banques pourries, qui ont jouer au pocker avec notre pognon et nous en redemande pour combler leurs pertes ?!??!!?!?!? Et vous voudriez que le changement se fasse en douceur ?!?!??
                      Mais c’est une blague ? Je ne connais d’autres structures que les banques ayant obtenu des pouvoirs publics l’autorisation de mutualiser leurs pertes et privatiser leurs bénéfices. C’est une honte. Aujourd’hui ils sont autorisés à prêter jusqu’à 19 fois leurs fonds propres !!!!!!!!!!!!! Comment appelle t-on cela si ce n’est pas de la soumission de la par de nos « couilles molles » de gouvernants. Et d’ailleurs je ne peux croire que ces gens acceptent ces dispositifs mortifères pour le peuple qu’ils sont sensés protéger sans toucher le moindre euro... Donc je réitère, ce n’est malheureusement pas par le vote que le problème sera réglé mais bel et bien par la force, la force du peuple. Pensons à nos enfants, que leur dira t-on ? Qu’on a pas eu le courage, qu’on était trop con pour réagir ? Qu’on a rien vu venir ? 
                      l’argent est devenu le diable au contact de l’esprit humain...
                      En tout cas merci pour ce papier bien instructif et fort juste dans l’analyse.
                      Bon vent... 


                    • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 21:09

                      Marco 1960,

                      L’important c’est que nous soyons globalement d’accord.
                      La petite pierre d’achoppement résiderait ds la manière d’y parvenir.
                      Si l’on considère que tous les politiques sont les caudataires de la finance, je considère également qu’il faut changer le mode électoral, et de ce fait changer LES hommes et femmes politiques.
                      Tant que ns n’aurons pas fait cela la finance continuera à corrompre les mêmes politicienns qu’hier, et nous a nous appauvrir au fil des années, jusqu’à nos descendants.

                    • fredleborgne fredleborgne 21 mai 2013 17:04

                      Nous avons déjà attendu 2012... Pourquoi attendre 2013 !

                      Les français doivent boycotter les partis dès 2014, afin de reprendre les Mairies.

                      Seuls autorisés : le Parti Pirate, la Démocratie Participative et les moijeistes

                      Les français ne doivent pas voter pour les représentants ou ex représentants de partis politique.

                      Même chose pour les élections européennes.

                      Ensuite, les candidats des partis UMP et PS auront bien du mal à se procurer les 500 signatures pour la présidentielle.

                      Enfin, les législatives...

                      Mais cela n’est possible que si la France se réveille en 2014...

                      Après, il reste la solution du bank run


                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 18:12

                        bank run ? 

                        Ça mange quoi l’hiver ?

                      • thierry3468 21 mai 2013 17:30

                        Une indignation de plus et après ....Je comprends ce coup de gueule mais il faut déjà construire la société de demain et certains apportent des éléments intéressants comme Asselineau ,Chouard ,Soral...Ce n’est pas pour rien qu’ils ne sont jamais invités sur les plateaux tv car ils menacent réellement l’ordre établi .
                        Les élections ,piège à cons
                        ...il faut inventer une démocratie issue du peuple pour défendre au mieux ses intérêts .
                        La finance détient le pouvoir qu’on lui donne et donc elle repose sur notre inertie .
                        Cette période n’a jamais aussi exaltante car elle est l’occasion de changer le monde .
                        Ne laissons pas passer cette opportunité de bâtir une société plus juste et plus respectueuse
                        Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues mais cela suppose d’abord un grand coup de balai pour se débarrasser de tous ces politichiens qui obéissent au marché et aux multinationales ....


                        • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 18:15

                          OUI ! il y a aussi les GV (gentils virus) sur facebOok ou sur le sIte d’Etienne CHOUARD.


                        • Nicolas_M bibou1324 21 mai 2013 17:40

                          « Arrêtez de nous prendre pour des cons ! »


                          Il y a 30% d’illettrés en France d’après les stats de la JAPD, 80% des français se foutent royalement de tout ce qui est politique, sauf à en discuter rapidement au comptoir. Je pensent que ceux qui prennent les français pour des cons ont complètement raisons. Nous sommes un peuple râleur, et très con. Demandez à vos parents, à vos grands parents. On n’a jamais été aussi riche. On a jamais eu une aussi bonne qualité de vie.

                          On est en oligarchie, les financiers contrôlent tout ... ON LE SAIT ! Mais le français moyen, même s’il râle (c’est dans ces gènes), se fiche complètement du système politique en place. Et si c’était une démocratie participative, il n’y participerait pas. Ouvrez les yeux. La majorité du peuple se fout complètement de toute question politique. Avez vous déjà vu 90% de la population française en grève ? Même 50% ? Le français moyen se fiche de son pays, de s’il a un avenir ou non, de sa patrie, du régime politique, tant que ce n’est pas pour un match de foot, ces notions ne l’intéresse pas.

                          • Marc JUTIER Marc JUTIER 21 mai 2013 17:56

                            C’est un peu pessimiste comme commentaire mais des fois ... je ne suis pas très loin de penser ça moi aussi ! et pourtant ... je fais de la politique ! 

                            Déclaration de candidature de Marc JUTIER aux élections présidentielles : 

                            http://www.youtube.com/watch?v=oeIEqHtBzM8


                          • HugoS HugoS 21 mai 2013 18:09

                            C’est pas que nous sommes un peuple con.
                            Ou si nous le sommes, nous le sommes pas plus ou pas moins que nos voisins.
                            Le problème, est un problème qui concerne tout le monde est pas uniquement de la Françe.
                            On a cessé d’utiliser notre logique.
                            Je prend juste un exemple tout con : tout le monde ici a fait de l’arythmétique.
                            Mais aujourd’hui, qui n’arrive pas a dégainer sa calculatrice pour faire l’addition de la note de ses courses ?
                            Ce n’est pas qu’on est pas capable de le faire.
                            C’est juste qu’on a pas envie de livrer l’effort (aussi miniscule soit il pour le faire).
                            On attend qu’on nous livre la réponse, puisqu’après tout on a un appareil capable de le faire.
                            Ce même schéma est applicable aux informations.
                            On a un information objective.
                            Plutôt que de l’analyser et d’en tirer des conclusions, on va tout de suite en lire le commentaire de l’auteur pour l’adopter ou pas.
                            On ne va pas chercher plus loin.
                            Ce qui est dommage vu que nous sommes à une époque ou internet sert de formidable contrepoint aux médias traditionnels, un contrepoint sans précédents.
                            Mais pourtant beaucoup de Français se contentent de regarder la TV ou d’écouter la Radio, reprenant souvent les mêmes discours (à voir dans LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE ).
                            On n’est pas con.
                            C’est juste que nous sommes intellectuellement parlant... fainéants.


                          • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 18:22

                            BIBOU,

                            Je ne partage que la moitié de votre analyse.
                            Les Français qui ne s’intéressent pas ou peu à la politique, ne sont pas directement responsables, car ils sont, là aussi, les otages de la finance qui détient la majorité des médias.
                            Et puis je reste convaincu qu’il faut essayer, car c’est le meilleur moyen d’avoir une lecture. Je ne fais pas partie de ces gens qui disent « si on avait su, en 2017 on aurait proposé autre chose »..mais on n’a pas eu les couilles !

                          • Baarek Baarek 21 mai 2013 18:05

                            Le coup de gueule soulage le cœur !

                            Mais roulez pour une 6ème république je suis contre. La 5ème est suffisante, c’est juste qu’elle est bafouée/violée/non respectée par les oligarques et les truands. Une bonne purge à l’assemblée, avec interdiction de revenir, c’est ça qu’il faut en urgence.


                            • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 18:23

                              Entre autre !

                              Vous avez oublié le Sénat.

                            • Captain Marlo Pilou Camomille 21 mai 2013 18:10

                              Et allez, encore un billet où l’on passe habilement du capitalisme financier « en général », au gouvernement français en particulier, en sautant la case Union européenne. ..

                              Qui décide à Bruxelles ? Les lobbys de la finance et des multinationales.

                              Pourquoi faire comme si les les Traités européens n’avaient rien changé ?
                              Ils ont tout changé. Si nous ne les appliquons pas, nous devrons payer des pénalités.
                               
                              Le refus de la France de transcrire la loi européenne sur le OGM nous a coûté 168 000 euros de pénalités PAR JOUR de retard.

                              Si nous violons les Traités, la Commission européenne portera plainte immédiatement devant la Cour de Justice européenne.

                              Voici ce que les Traités ont changé, et que personne ne vous explique :

                              ** Article 63 : Fin du contrôle des capitaux. C’est l’article central du libre échange imposé par la finance et les multinationales.

                              Libre circulation des capitaux, le gouvernement ne peut plus empêcher les fonds de pension, le Qatar ou Mittal d’acheter les entreprises françaises.

                              L’article 63 ne permet plus d’empêcher les transferts financiers lors des délocalisations.

                              Montebourg peut bien continuer à faire des moulinets...., pour faire du vent !

                              ** Articles 38 et 39 qui empêchent les agriculteurs de pratiquer une agriculture saine et intelligente.

                              ** Articles 5 & 121qui empêchent de préserver nos acquis sociaux et nos retraites.

                              ** Article 106 qui permet le démantèlement des services publics

                              ** Article 123 qui empêche la Banque de France de jouer son rôle auprès de l’ Etat et des Collectivités territoriales. C’est l’article 123 qui est à l’origine de la dette publique.

                              ** Article 42 qui nous soumet à l’ OTAN et à la théorie du « choc des civilisations »

                              ** Article 168 & 169 qui soumet la santé aux impératifs de rentabilité. etc etc

                              Il ne peut y avoir de démocratie que dans un pays libre, indépendant et souverain.

                              Les gouvernements européens ne sont plus que des marionnettes chargées d’appliquer les décisions prises à Bruxelles sous l’influence des lobbys de la finance et des multinationales.

                              Pourquoi vous disputer pour une coquille vide ?

                              Si nous voulons retrouver la démocratie et que les élus défendent l’intérêt général, (quel qu’en soient les modalités de désignation) , il faut sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, d’abord.
                               
                              Ensuite les Français décideront.

                              Vidéo d’Etienne Chouard : « Les 10 raisons de sortir de l’ Europe. »
                              Vidéo de François Asselineau : « Les 10 raisons de sortir de l’ Europe ; »


                              • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 18:31

                                « Les gouvernements européens ne sont plus que des marionnettes chargées d’appliquer les décisions prises à Bruxelles sous l’influence des lobbys de la finance et des multinationales. »


                                Cher Monsieur, vous ne me l’apprenez pas, j’en parle même dans l’interview que j’ai donnée là : www.onnouscachetout.com
                                Sauf qu’à la différence de vous, je reste plus mesuré sur les décisions à prendre qui doivent impérativement être la décision des élus du peuple tirés au sort.

                              • Akerios 21 mai 2013 19:23

                                Bravo ! Cela me semble aujourd’hui incontournable autant que cela est urgent !

                                Comment passer à l’action ? Vu le nombre de moutons gazés ou endormis .

                                Je viens d’entendre à la radio « la crise grecque......... »

                                Bon sang ! il n’y as pas de crise grecque ! La Grèce est totalement ruinée c’est fini pour ce pays ! Cela ne s’appelle pas une crise : c’est la ruine de la Grèce qu’il faut dire ! 

                                En France nous n’avons une crise économique française ! Réveillons nous !

                                Nous avons à faire avec la ruine de la France qui va s’accentuer.


                              • Captain Marlo Pilou Camomille 21 mai 2013 19:29

                                Dominique Tonin,
                                Que les élus soient tirés au sort, ou pas, cela ne changera rien au fait que l’euro va exploser.

                                Aucune monnaie dans l’histoire, appliquée à des économies différentes, ne fonctionne durablement. L’explosion de l’euro est inéluctable.

                                Les pays qui s’en sortiront le mieux sont ceux qui sortiront les premiers, les autres hériteront du « mistigri », c’est à dire des milliards de créances « pourries » des Banques centrales des pays du sud de l’Europe.

                                A l’ UPR, nous sommes très mesurés, nous sommes légalistes, nous voulons sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, par l’article 50 du TUE. Nous ne voulons pas « violer les Traités ».

                                L’urgence est là, pas dans le mode électoral. C’est une question pour temps démocratiques, mais nous ne sommes plus en démocratie !

                                A quoi peuvent servir des élus tirés au sort dans une dictature de banksters ?

                                Pour sortir de l’UE, de l’euro et de l’ OTAN, il suffit d’un référendum. Mais pour l’obtenir, il faut s’unir provisoirement. C’est à quoi l’UPR s’atèle depuis 2007.

                                Je vous le dis sans aucune acrimonie, vous n’êtes pas au niveau des enjeux du moment.
                                Bien à vous

                                 


                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 mai 2013 18:37

                                "Si je devais, à ce stade de ma démonstration, apporter une conclusion, un remède, je dirais : Abolissons la finance et la corruption en limogeant les politiques."
                                — fin de citation —

                                Entièrement d’accord avec vous .... s’il n’avait pas ses électeurs moutons qui votent depuis plus de 40 ans pour les deux parties dominantes de la droite et de la gauche on sera pas la ou nous nous trouvons aujourd’hui, c’est à dire dans un pays, la France, qui à renonce à sa souveraineté en délégant ses pouvoirs à Bruxelles (monde de la finance et multinationales) 

                                Actuellement les grands médias préparent l’opinion (des électeurs moutons ) pour la prochaine élection présidentielle ... l’UMP est entrend de récupérer les voix des mécontents de la politique Hollande (notamment celles qui sont opposé au mariage pour tous) . Comme j’ai déjà dit ... cela fait 40 ans qu’on tourne en rond.

                                L’UPR présidé par François Asselineau est en partie politique en permanente progression qui réunit des gens comme moi, des gens qui ont ras le bol qu’on nous prend pour des cons. L’UPR se distingue des parties traditionnelles, de leur politique liée au clientélisme, de la CORRUPTION fortement enraciné, ... 

                                Les hommes politiques des parties traditionnelles nous ont confisque la démocratie et notre liberté.


                                • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:21

                                  Eau du robinet,

                                  Je vais aller voir de plus près ce qui se dit à l’UPR. Tant mieux si ce mouvement est en constante progression, comme vous le dites, cela prouve qu’il y a de la demande une attente auprès des électeurs qui vomissent l’UMPS. Très bien.
                                  Mais voyez-vous, je suis réfractaire à tous ces dissidents de partis que sont ASSELINEAU , MELENCHON et d’autres encore. Excusez-moi, mais je pense que qd ils faisaient partie du pouvoir, ils ont failli. Je ne vois pourquoi aujourd’hui ils changeraient, d’autant que nous n’avons pas besoin d’eux pour émettre des idées et les mettre en application.
                                  C’est mon point de vue.

                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 mai 2013 12:30

                                  Bonjour Dominique,

                                  Vous avez certainement raison, j’ai aussi mes réserves ...., mais il faut commencer par quelque chose pour que chaque pays Européen retrouve sa souveraineté ... et le début des mesures à prendre est de
                                  * sortir de l’Europe
                                  * sortir de l’Euro
                                  * sortir de l’OTAN
                                  * restaurer les services publics
                                  * revoir les conditions d’échanges commerciales, en particulier avec la Chine, pays qui à des barrières douanières importantes voire des conditions d’établissement des entreprises draconiennes, alors l’Europe actuel est un marché complètement ouvert aux autres continents, sans protection aucune ou « équilibre aucun » ! Un exemple flagrant c’est l’installation de Danone en Chine. Danone est obligé de s’associer avec une société chinoise pour pouvoir exercer son activité. Cela me rappel le protectionnisme au Qatar ou un étranger est obligé de s’associer avec un Qatar qui est « forcement » majoritaire à au moins 51% du capital... !!! Sommes nous si débile d’accepter ses conditions et de subir le dumping dans les secteurs divers ? Dans quel monde vivons nous ? L’UMPS nous font marcher sur la tête !
                                  etc. etc. etc.

                                  Excuses moi, mais en Europe on à une gestion « de merde », c’est une bande d’incompétents, une bande de voleurs, qui n’ont aucun intérêt pour les services publics voire aucun intérêt général. L’Europe ne défend essentiellement l’intérêt des banques et des multinationales ...

                                  Le prochain coup c’est celui du grand marché transatlantique en 2015 ...


                                • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 19:27

                                  300 % d’accord avec vous EAU DU ROBICO


                                • Captain Marlo Pilou Camomille 26 mai 2013 19:32

                                  Parce qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

                                  Un Parti est un outil de travail, pas une religion !!

                                  Les 3000 adhérents de l’ UPR viennent de partout, de gens qui jamais n’avaient pris une carte d’un Parti, mais aussi bien viennent de tous les partis actuels...

                                  Ils veulent juste ne plus vivre dans un pays sous tutelle extérieure.


                                • BOBW BOBW 21 mai 2013 20:51

                                  Extrémiste nationaliste il a menti et a aussi favorisé les gros capitalistes allemands ,Krupp, Mercédès , tout en raccolant et en flattant les travailleurs, exactement, comme le font actuellement certains de ses amis actuels (qui sont allés récemment serrer la main aux anciens SS (Suivez mon regard !) ....


                                • Plumdanslcu* 22 mai 2013 10:54

                                  Exactement !


                                • Akerios 21 mai 2013 19:43

                                  Que reste t’il après les coups de gueules qui ne servent a rien !


                                  • hunter hunter 21 mai 2013 20:19

                                     « Que reste t’il après les coups de gueules qui ne servent a rien ! »

                                    Huiler, les guns, compter et ranger les cartouches, affuter les sabres les haches et les faux, bref se préparer, car reprendre le pouvoir à une bande de prédateurs qui travaillent sur leur sujet depuis plus de deux cent ans, en ayant accumulé une puissance immense, si certains pensent que ça va se faire via les urens, je crois qu’ils rêvent un peu !!!!

                                    Un tel pouvoir, ça ne se reprend que par la force, mais bon, après faut trouver les effectifs prêts à se battre, et en France, à part se casser la gueule entre supportes de foot, je vois pas où on va trouver des gens qui comprennent qu’il va falloir aller au charbon !

                                    Donc, c’est foutu, les 1% vont continuer à dominer, 98% seront soumis (ils le sont déjà de toute façon), et 1 autre % sera éliminé, car opposants !

                                    Moi je me suis préparé à mourir les armes à la main, car j’ai été esclave 45 ans, maintenant je suis libre, et je ne laisserai personne changer ça, je préfère crever en me battant !

                                    Mais bon, c’est un long travail, je comprends que certains ne l’aient pas fait, ne le feront jamais, et en fait, n’ont même pas les capacités intellectuelles pour le faire !

                                    Choisissez votre camp camarades !

                                    Après, comme on dit, Dieu reconnaitra les siens !

                                    Be seeing you

                                    H /


                                    • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 21:21

                                      AKERIOS et HUNTER,

                                      Les coups de gueule font du bien, certes, mais au delà de ça ils aident à mieux connaître son prochain, à travers vos réponses et à se positionner par rapport à tout cela.
                                      Convenez, notamment AKERIOS, qu’il existe dans notre société une diversité d’individus qui n’ont pas tous, ni les mêmes idées, ni les mêmes déterminations.


                                    • Plumdanslcu* 22 mai 2013 10:55

                                      @LG

                                      « Des usuriers qui ne mérittent pas de respirer l’air de notre monde »
                                      trés Humain et trés positif comme facon de voir

                                      mais comme dis plus haut tu admire mais ne cautionne pas ce qu’Hitler à fait ....

                                      hum hum hum

                                      C’est sur que raisonner comme un monstre que tu combat ne fait pas de toi un monstre enfin à méditer


                                    • nicolas_d nicolas_d 22 mai 2013 11:32

                                      @LG

                                      Je ne sais pas si on peut « construire un idéal... avant »
                                      Nous n’avons pas les moyens pour cela.
                                      Il y a des idées de ci de là et c’est très bien. Une fois que nous pourrons, il faudra débattre de ces idées. A la télé, à la radio, dans les journaux... et pas seulement sur Internet.

                                      Sortir les pieds de la merde avant de mettre les mains dans le cambouis
                                      Sinon, au lieu de débattre, on va se battre entre nous.


                                    • Akerios 21 mai 2013 20:35

                                      C’est aussi ma conclusion !


                                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 21:28

                                        Musima,

                                        Complètement d’accord avec vous.
                                        Dans ma conclusion le bon choix électoral c’est d’élire celui qui aura prévu dans son programme de mettre en place ce pendant de la démocraie Athénienne que je chérie autant que ceux que vous citez et que je connais, sauf ASSELINEAU.
                                        Et surtout qui respectera son programme ! 

                                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:26

                                        Cher MUSINA,

                                        Oui j’irai voir du côté de l’UPR, je ne suis pas fermé, simplement réservé sur la personne de Mr ASSELINEAU.

                                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:31

                                        PARKWAY,

                                        N’impore quoi !
                                        Je n’ai jamais été encarté de ma vie, et certainement à l’UMPS que je vomis jusqu’à la bile !
                                        Vous devez vous tromper, je pense, avec Marc JUTIER !
                                        Je vous demande un démenti !
                                        Merci, sans rancune.

                                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 13:08

                                        PARKWAY,

                                        J’accepte vos plates excuses, il peut arriver de se tromper !
                                        D’ordinaire, ceux qui me lisent , m’avouent avoir du mal à situer mon « bord » politique. C’est d’autant plus vrai que je n’en ai pas ! 
                                        Sauf la démocratie, of Corse !

                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 22 mai 2013 13:18

                                        La démocratie , Of Corse c ’est Pan , t’ es mort .... smiley


                                      • Graffias Graffias 21 mai 2013 21:09

                                        LA CRISE n’est pas une fin mais un moyen. 

                                        La CRISE n’est pas l’aboutissement mais un passage obligé.

                                        Sur la scène internationale certains croient tirer les ficelles, des banquiers financent les deux camps, la guerre n’est plus très loin.


                                        • Dominique TONIN Dominique TONIN 21 mai 2013 21:32

                                          Je ne partage pas cet avis de guerre imminente ! 

                                          A moins que ce soit une guerre économique.


                                          Mais je fais une aparté par rapport à tous les posts qui concernent cet article. Aucun, n’a relevé l’idée que je propose de ne plus payer la dette publique ? Etrange !

                                        • Graffias Graffias 22 mai 2013 08:08

                                          C’est si simple de ne plus payer la dette publique. L’argentine l’a fait, l’islande l’a fait. Le problème est ailleurs, ne soyez pas borné comme un taureau par un chiffon rouge que les Enarques agittent, élevez vous, instruisez vous. Sur AVOX la solution a déja été dite et redite, mais certains, comme vous, sont tétus.


                                        • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:33

                                          GRAFFIAS,

                                          Non, je ne suis pas têtu.
                                          Oui je ne demande qu’à m’instruire me perfectionner, alors...envoyez !

                                        • Graffias Graffias 22 mai 2013 14:23

                                          Ok vous n’êtes pas tétu mais persévérant, c’est un bon point pour vous.

                                          Je lis de bonnes idées juste en dessous mais nous manquons de temps. Nombreux sont ceux qui pas à pas se sont déja élevés contre ce système et qui se sont fait salir, rabaissés, incarcérés ou pire traités d’antisémite en direct à la tv. 

                                          Je suis certain qu’Asselineau et vous partagez des idées commune. Il y a aussi Pierre Rabhi mais je vous sens plus diplomate que philosophe.

                                          on vous suivra avec bienveillance.


                                        • Login Login 21 mai 2013 23:34
                                          Vous voulez le pouvoir , Prenez-le. Dites non. Prenez le temps. Utilisez la loi. Utilisez le nombre. Ne luttez pas contre. Oubliez-les. Visez à mobiliser 5% d"entre nous. En mode viral, en s’appuyant sur les moins de 30 ans, ça doit bien prendre 6 mois an maximum. Mobilisez les esprits libres. Proposez une vision. Ne la figez pas. Laissez la respirer. Offrez un cadre à tous les mouvements engagés à penser le 21 siècle. Créez vos labels, vos marques de reconnaissance, faites en vos préférences, gagnez la confiance des PMEs pour qu’ils les adoptent, décentralisez, déléguez, assurez vous de mettre en place des boucles de rétroactions, multipliez-vous, soyez partout, Un plan sur 1 an. puis, créez votre gouvernement libre doté d’un système de démocratie directe, dialoguez à travers lui, installez le dans la sphère numérique. Votez vos lois  Pour leur mise en application, mobilisez les milliers de diplômés au chômage pour utiliser la logique du système contre lui. Préparer la prise de possession des villes....
                                          etc... etc....

                                          Bon d’accord, pour commencer faut arrêter d’être cons smiley


                                          • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:39

                                            LOGIN,

                                            ça tombe bien, je ne me considère pas comme un vrai con, j’ai de la marge.
                                            Vos idées sont TRES bonnes, je les retiens.
                                            Si vous en avez d’autres, prenez contact à l’adresse suivante : tonibois@neuf.fr
                                            Merci pr vos bons conseils.

                                          • Plumdanslcu* 22 mai 2013 10:57

                                            @Lgin

                                            merci


                                          • Captain Marlo Pilou Camomille 22 mai 2013 07:28

                                            Ce que demandent les Français, c’est un Gouvernement et des Politiques qui s’occupent de l’intérêt général du pays et qui défendent leurs acquis.

                                            L’UE a été construite sur les bases les plus libérales qu’il soit : la concurrence libre et non faussée, la fin des frontières, la libre circulation des capitaux et des marchandises... , pour le plus grand profit des multinationales et de la finance.

                                            Il y a incompatibilité totale entre les souhaits des Français et l’Union européenne.

                                            Si vous voulez des élus qui appliquent ce que les Français souhaitent, il faut sortir de l’ UE.

                                            François Asselineau va se présenter à la législative partielle du Lot et Garonne, après la démission de Cahuzac.

                                            Lancement de la campagne Vendredi 24 Mai à Monflanquin . 19h salle des Fêtes, première réunion publique que le thème :

                                            « Agriculture, industrie, acquis sociaux, éducation, santé défense, langue française, séparatisme régionaux... ALLONS NOUS LAISSER DETRUIRE LA FRANCE ? »


                                            • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:47

                                              PILOU,

                                              ASSELINEAU aux législatives dans le lot et Garonne, je ne savais pas. Cela aura valeur de test pour lui.
                                              Mais se présenter en tant que député le fait revenir dans les mêmes carcans. Il sera député/caudataire, rien de nouveau sous le soleil !
                                              Il est donc contre la démocratie, la vraie, celle où ce sont des citoyens qui siègent, non pas des carriéristes politiques comme lui !
                                              C’est là que le bât blesse et là que nos chemins se séparent !

                                            • Captain Marlo Pilou Camomille 22 mai 2013 19:23

                                              Il est exact que certaines catégories de la population ne sont pas élus, tout simplement parce que la question de la pérennité de leurs ressources financières n’est jamais posée.

                                              Que devient un ouvrier ou un employé à la fin de son mandat, si la loi ne lui garantit pas qu’il retrouve sont emploi ou un équivalent ?

                                              Que devient un paysan ou un éleveur, si pendant son mandat personne ne le remplace ?

                                              Que deviennent des artisans ou des commerçants si personne ne fait tourner la boutique pendant leur mandat ?

                                              Bilan : seuls ceux qui ont la garantie de retrouver leur emploi, ou qui ont des collaborateurs qui les remplacent peuvent se présenter aux élections sans se retrouver à Pôle emploi :

                                              les avocats, les fonctionnaires, certaines professions libérales, mais pas toutes, et des retraités, ou des chefs d’entreprises qui peuvent se faire remplacer.

                                              Il est là le problème, pas dans le mode électoral.
                                              Tiré au sort, un ouvrier n’aura pas plus de garanties de ressources à la fin de son mandat qu’avec le vote représentatif. C’est vous qui allez le faire vivre le reste de sa vie ?


                                            • Captain Marlo Pilou Camomille 22 mai 2013 19:40

                                              Parkway,

                                              Asselineau considère que la question prioritaire est de sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, pas de changer la couleur des coquilles vides que sont devenus les Gouvernements européens.

                                              Je trouve tout de même étrange que des militants qui regardent Chavez comme un exemple à suivre, ne comprennent pas que le Venezuela est un pays libre, indépendant et souverain.

                                              Un pays qui peut virer le FMI, nationaliser, battre monnaie, contrôler les flux de capitaux et ses frontières, et signer avec les BRICS des accords de coopération internationaux.

                                              Cela est bien pour le Venezuela, mais pas pour la France ?

                                              Ce n’est plus la France qui signe des accords internationaux, c’est Bruxelles.

                                              Je suppose que vous êtes aussi favorable à un Etat palestinien, libre, indépendant et souverain.

                                              Pourquoi ce qui est bien pour les autres n’est pas bien pour la France ?

                                              Vous voulez « une autre Europe », mais quand les 27 pays seront d’accord en même temps avec le programme du FDG ? Vous ne le savez pas. Peut-être jamais.

                                              Donc, sortons de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, puis les Français décideront.
                                              S’ils veulent Mélenchon comme Président, ce sera Mélenchon.

                                              En attendant à quoi cela sert de vouloir diriger un pays sans pouvoir ? A rien.


                                            • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mai 2013 08:30

                                              PILOU,

                                              Il n’y a rien de prévu pour des citoyens qui seraient les représentants du peuple à l’assemblée nationale, dites-vous, certes, mais déjà les candidats à la députation sont désignés par les partis, donc pas de place à une personne du peuple, même si elle le souhaitait ardemment.
                                              La réinsertion d’un député sortant est quant à elle prévue, aucun d’entre eux ne pointe au ch^mage.
                                              quant ce sera le peuple qui écrira la constitution, il prévoira cela.

                                            • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:50

                                              PARKWAY,

                                              Ah, mais dites-moi, c’est pas le même PARKWAY que plus haut qui cause ! MDR
                                              OUI, je suis d’accord avec vous.
                                              Bien à vous.
                                              Si vs le souhaitez, contact : tonibois@neuf.fr

                                            • chmoll chmoll 22 mai 2013 08:36
                                              Arrêtez de nous prendre pour des cons !

                                              é bé ! celle là elle est marrante , ça fait des années que vous faites les veaux

                                              tu crois qu’ils vont s’arréter pour t’faire plaisir les frenchies ??


                                              • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:52

                                                PARKWAY, 


                                                N’ayez aucun regret et allez lire plus haut les deux posts qui vous concernent.

                                              • Dominique TONIN Dominique TONIN 22 mai 2013 09:58

                                                PARKWAY


                                                « ce que je regrette chez vous c’est que vous faites confiance au PS.. ».

                                                Mais il est fou PARKWAY ! Jamais je n’ai dit ça, pas un instant cela ne m’a traversé l’esprit !

                                                « alors M. Tonin, député Ps, la belle affaire !

                                                adhérer au PS comme les verts, c’est s’embrigader dans la finance que vous voulez soi-disant réformer..

                                                ça colle pas ! »

                                                Vous devriez prendre deux ASPEGIC et une bonne nuit de sommeil !



                                              • marco1960 22 mai 2013 10:16

                                                Si j’avais à clore ce fil, je dirais que, malheureusement, nous avons perdu le BON SENS au profit d’une réflexion stéréotypée, standard, portée par des « technocrates formés sur le même schéma et par les mêmes maîtres !!! rappelez vous de la racine du mot »ingénieur« , c’est »GENIE« , or dans nos »grandes écoles« nous fabriquons des technocrates tout juste capables de copier ce qu’ils apprennent de leurs maîtres, eux mêmes initiés par leurs ainés. Le BON SENS, LE SENS CREATIF disparaît peu à peu du cerveau humain, celui qui devrait être support de développement collectif, mais non, nous fabriquons des espèces bizarres de gens qui, au service des banques entre autre réfléchissent pour trouver la meilleure formule capable de spolier leur congénères !!! La plupart des animaux ont plus de respect à l’égard de leur congénère qu’en a l’humain à l’égard de son prochain. Tout cela pour dire qu’il est aussi parfois bien facile d’accuser seul un milieu politique alors que le peuple, désireux de vendre le renouveau de fraternité et de respect n’a pas même pas un échantillon sur lui....Et puis, je l’écrivais plus haut dans ce fil, ce n’est pas la politique qui réglera le problème, c’est une affaire de peuple.

                                                Rien ne peut nous conforter sur la légitimité des idées politiques droite ou gauche en matière d’argent, (que nos mentors devraient d’ailleurs nous présenter comme un moyen et non une fin) car prenons l’exemple de la gauche qui dans le fondement idéologique défend l’aide sociale pour les classes moyennes et pauvres, c’est bien son fonds de commerce non ?, par conséquent son but est bien de maintenir une certaine misère (je caricature) car elle verrait inévitablement son électorat s’effondrer !!!!!! 
                                                Tout étant »pipé" en politique, les responsables ne sont pas là pour nous aider, les bisounours c’est fini, donc c’est bien à NOUS de réagir, et commencer par retirer des 
                                                banques nos petites économies, la solution commence là. 

                                                • Le printemps arrive Le printemps arrive 22 mai 2013 10:20

                                                  @l’auteur,

                                                  je me permet un conseil sur le poids des mots et le choix de votre titre.

                                                  Si je vous dit « ne pensez pas à la couleur verte », votre première pensée ira sur la couleur verte.

                                                  Ainsi, « ne nous prenez pas pour des cons ! » entretient la confusion, alors que « nous avons compris votre jeux et nous sommes intelligents ! » serait (subliminallement) plus judicieux.

                                                  Ceci n’enlevant rien à la qualité de l’article.


                                                  • lagabe 22 mai 2013 11:02

                                                    Tu dis une grosse bëtise , la dette de la France a été tritirisé comme les subprimes
                                                    Par exemple mon père a un contrat d’assurance-vie en euros vendu par une société d’assurance , tu crois que ses gens sont assez bêtes pour garder des contrats avec de si faible rendement
                                                    Va ici et regarde http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France
                                                    a la partie Créanciers de l’état

                                                    Rang Créanciers Pays 1 AXA Investment Managers Paris France 2 Allianz Global Investors France SA France 3 MMA Finance France
                                                    sur les 1/3 que possède la France , tout se trouve dans des contrats d’assurance-vie vendues a des particuliers

                                                    • viva 22 mai 2013 13:13

                                                      La dette est illégitime, il convient donc de ne pas la rembourser. 


                                                      Ceux qui prétendent que nous avons voté et que c’est donc à nous de la payer nous mentent. Aucun citoyen n’a choisi d’être surendetté, tout les candidats ont été élu sur des programmes qu’ils n’ont jamais respecté.

                                                      • jjwaDal jjwaDal 22 mai 2013 19:23

                                                        Un Etat empruntant à sa banque centrale et recevant d’elle du pognon ça ne marcherait pas...
                                                        Enfin faut voir ... smiley


                                                        • oj 22 mai 2013 19:42

                                                          il ne faut pas croire que l’utilisation seule des outils démocratiques et institutionnels est a l’honneur des citoyens.

                                                          une société est une construction humaine comme les trains, ordinateurs, véhicules, fusées, ponts.... ils se deteriorent et connaissent des accidents.

                                                          Il s’agit , au dela de l’exercice democratique, de savoir reconnaitre les situations ou le systeme ne fonctionne plus et doit etre repris en main ou reconstruit.

                                                          C’est une difficulté majeure pour l’individu dans des sociétés de plus en plus complexes de reconnaitre une telle situation et de trouver, alors, le moyen d’agir institutionnelement ou pas !


                                                          • Patrice DEUMIE Patrice DEUMIE 22 mai 2013 20:53

                                                            @ l’auteur

                                                            Bonsoir

                                                            Votre article ainsi que les échanges qu’il a suscité, sont fort intéressants à lire...
                                                            Je partage également votre vision de la « chose »politique. Tous les jours je m’interroge sur ce qu’il faudrait faire pour que les choses changent en profondeur. Tant il est vrai qu’il devient de plus en plus insupportable, de supporter ceux qui nous gouvernent, à droite comme à gauche. J’ai tant de dégout pour tous ces arrivistes, carriéristes, exhibitionnistes etc. qui prétendent servir la France, qui affirment haut et fort œuvrer pour notre bien, alors qu’ils ne pensent qu’à profiter du système, que je ne trouve pas les mots pour manifester ma colère. Moi qui suis pourtant d’une nature très optimiste, du genre à penser que, les yeux bandés, les mains nouées dans mon dos et, face au peloton d’exécution, je vais surement m’en sortir, j’ai bien peur que ce que vous proposez, ne voient jamais le jour...Pourquoi ? Par peur !

                                                            Peur de tout, du changement, de l’inconnu, du froid, de la faim, du qu’en dira-t-on, etc.

                                                            Les Français sont trop dans le « confort », pour être en mesure de faire une révolution.
                                                            Il faut avoir faim, vraiment faim, pour se rebeller. Tel qu’il est, notre système permet à tous les Français de survivre. Il y a toujours une allocation, pour nous permettre de patienter, pour éviter qu’on en vienne aux mains. A 56 ans, et sans vouloir jouer les pères, je sais tout, j’ai tout vu, je jette un regard plutôt pessimiste sur le devenir de vos propositions. Malgré tout, je vous propose une « petite » stratégie, pour essayer, à terme, de changer le mode électoral. Puisqu’il faut appartenir a un parti pour se faire élire, recueillir des signatures, pourquoi ne pas utiliser la ruse du cheval de Troie ?


                                                            • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mai 2013 08:47

                                                              Deumié,

                                                              Je vous remercie pour vos intentions bienveillantes. Je suis assez d’accord avec votre analyse sur le comportement global du citoyen lambda. Mais plusieurs choses m’incitent à aller plus loin.
                                                              • Faire ce qui n’a jamais été fait en matière d’innovation politique.
                                                              • Croire au côté « panurgien »du citoyen.
                                                              • Croire également qu’un gouvernement complètement démocratique serait notre planche de salut.
                                                              • Faire de même pour tous les Etats membres de l’UE ou du moins les 7 ou 8 plus importants.
                                                              • Je suis intimement convaincu qu’en 2017 (ou avant) sera l’ultime moment. Nous ne pouvons pas continuer comme cela.
                                                              Qt au cheval de Troie, je n’en suis pas capable, je suis trop entier, trop cash, et comme vous je ne peux plus les supporter. Je suis prêt à les affronter par médias interposés, mais de là à faire semblant d’être à leurs côtés, impossible !
                                                              Je pense réellement que les Français ont soif de démocratie mais aussi veulent voir émerger d’autres idées et également d’autres tronches.

                                                            • franck milo franck milo 22 mai 2013 21:51

                                                              Bonjour Dominique,
                                                              ouep, pas mal, bel article, c’est bien de réagir à 58ans ! comme quoi...
                                                              seulement ce constat, on le connait depuis trop longtemps
                                                              une piqure de rappel ne fait pas de mal, certes,
                                                              moins de bla bla
                                                              plus de résultats.
                                                              cordialement


                                                              • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mai 2013 08:53

                                                                Merci FRANCK, 

                                                                Il en faut, mais sans flagornerie mal placée, j’Aime ça. Je fais ça par plaisir, par altruisme.
                                                                Qt aux bla bla bla, qui vivra verra !
                                                                Cordialement

                                                              • Captain Marlo Pilou Camomille 23 mai 2013 07:48

                                                                Dominique Tonin,
                                                                Vous vous posez des questions sur la trajectoire politique de François Asselineau ?
                                                                C’est normal, tous les Français sont méfiants vis à vis des Politiques.

                                                                Elle est assez simple, il est Haut Fonctionnaire, Inspecteur des Finances. A ce titre, comme tous les Hauts fonctionnaires, il a travaillé avec les Ministres successifs.

                                                                Sarkozy a supprimé son poste à cause d’un rapport écrit par Asselineau sur l’avenir de l’euro qui n’a pas plu à sa Majesté. S’il avait voulu protéger sa carrière, il aurait pondu un rapport dans le sens attendu par Sarko et aurait évité d’écrire et de démontrer qu’il fallait sortir d’urgence de l’ UE et de l’euro... Ce qui prouve que ses convictions ne se monnayent pas.

                                                                Pendant 2 ans, il a fait confiance dans d’anciens Gaullistes qui étaient d’accord sur ce point., il s’est rapidement aperçu qu’il n’en n’était rien. Certains, comme Mélenchon sont restés dans le même Parti pendant des dizaines d’années sans que personne ne le leur reproche. Asselineau a reconnu qu’il s’était trompé pendant 2 ans, pas de quoi en faire un fromage

                                                                Il les a quittés, pour créer l’ UPR qui ne fonctionne que sur la base du bénévolat, la sienne et celui des adhérents. Il paye de sa poche tous ses déplacements.

                                                                Ce qu"apprécient les adhérents, c’est son sens de l’intérêt général, et son attachement à l’indépendance de la France. Ce qui est particulièrement courageux dans une Europe vendue à la finance et aux multinationales.

                                                                Ne vous pressez pas, prenez le temps d’écouter ses conférences, et faites vous votre idée par vous même. Le retour à la démocratie est au centre des objectifs de l’ UPR.
                                                                Bien à vous


                                                                • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mai 2013 09:06

                                                                  PILOU, 

                                                                  Je suis incorrigible là-dessus, pourquoi ?
                                                                  Parce que ma petite expérience me fait dire que ce gens là ASSELINEAU et MELENCHON puisque vous les citez, auront toujours ce réflexe de faire jouer leur « expérience » leur « parcours » leur « antériorité » face à des gens du peuple comme moi. Et tôt ou tard cela créera des tensions, voir des guerres d’égo de leaders qu’ils pensent être et demeurer.
                                                                  Et puis ces gens, aux parcours atypiques, sont vous l’avez ébauché des « persona non grata » vis à vis de leurs anciennes chapelles. N’oubliez pas qu’au PS les anciens amis de MELENCHON le surnomment MECHANCON !
                                                                  De plus rejoindre ces gens là sous le prétexte utopique qu’ils seraient les mieux placés, obligent ceux qui se « marient » avec eux à prendre, aussi, et surtout leur passif en guise de trousseau de mariage, mais en fait de croix ! Non merci !
                                                                  De plus, je sus intimement convaincu que de s’allier avec X ou Y ferait plus perdre des voix qu’en gagner. Restons entre gens du peuple c’est la garantie de ne pas être taxés de carriéristes et de ne pas avoir à subir le passé politique de l’un ou de l’autre puisque de ce côté là nous sommes à équité, à savoir zéro mandat. Point.

                                                                • Captain Marlo Pilou Camomille 23 mai 2013 18:07

                                                                  Dominique Tonin,

                                                                  Tout dépend de quelle expérience nous parlons.... ? Les hauts fonctionnaires sont bien placés pour observer le fonctionnement interne de l’ Etat, alors que nous n’en voyons que les conséquences... , le problème est qu’ils ne soient pas plus nombreux à témoigner de ce qu’ils voient.

                                                                  Ce qu’ Asselineau a constaté, c’est que les Traités européens ne permettaient plus aux Gouvernements de décider de l’intérêt général, ni de protéger les entreprises, ni les emplois.

                                                                  Exemple : l’article 63 empêche tout contrôle des capitaux. Le gouvernement a voulu s’opposer à la main mise de Mittal sur Arcelor, il n’a pas pu. Les capitaux doivent circuler librement, aussi bien pour délocaliser que pour acheter des entreprises françaises !

                                                                  Citez moi, en dehors d’ Asselineau, un seul politique qui cite les articles des Traités européens ? Jamais aucun ! 

                                                                  C’est même à ça qu’on reconnaît les européeistes, ils ne citent jamais aucun article des Traités. Ils devraient en être fiers ?

                                                                  Mais comme ils ont tous des effets désastreux, ils font tous, y compris vous, comme si tout était « comme avant » les Traités, comme si rien n’avait changé.

                                                                  Et ils vous font rêver de démocratie directe dans une dictature des marchés... Bonne nuit, les petits, faites de beaux rêves...


                                                                • lucmentin 23 mai 2013 14:44

                                                                  Changer, c’est tout. Ne plus laisser nos vies entre les mains de boutonneux potaches même de 60 ans. Horreur que cette démocratie qui n’a que le nom et qui couvre sous son couvert l’indélébile preuve de son incapacité.

                                                                  Après le ramassi d’experts ou qualifiés comme tel, nous voici devant des singeries permanentes. Ce matin j’entendais pour la enième fois Raffarin débiter le même verbiage avec sa voix de châtré. Horreur. Et dire que ce type est consultant. Bon ravail rémunérateur. Couverture d’une « droite » obsolète, tout autant d’ailleurs que d’une gauche sans envergure.

                                                                  Aux chiottes que toute cette mafiat et vive la révolution.


                                                                  • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mai 2013 14:52

                                                                    LUCMEENTIN,

                                                                    c’est ce que j’affirme, relayé par Beppe GRILLO, « c’est la droite et la gauche qui, tour à tour, nous ont mis dans la merde et aujourd’hui il voudraient nous montrer comment en sortir » !
                                                                    c’est un comble !
                                                                    Qt à RAFFARIN il n’a jamais cassé trois pattes à un canard en tant que 1er ministre, par contre il sait, comme bien d’autres, s’assurer la planque en tant que sénateur.
                                                                    Il faut tous les remplacer dès 2017 ou avant si ça urge et si les événements nous y poussent !
                                                                    Cordialement


                                                                    • Denzo75018 26 mai 2013 11:25

                                                                      Quelle vision biaisée !
                                                                      Effet notre destin restera entre les mains de la finance mondiale tant que notre dette envers les marchés financiers restera trop élevée et asphyxiante !
                                                                      Alors notre destin est notre nos mains et celles de nos politiques : REDUISONS NOTRE DETTE et nous retrouverons notre LIBERTE !


                                                                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 26 mai 2013 19:04

                                                                        DENZO,

                                                                        Pas d’accord le dette appartient aux membres des gouvernements successifs qui ont voté des budgets en déséquilibre, qui n’ont pas réduit les dépenses de l’Etat et qui, pire encore, n’ont jamais voulu éradiquer l’évasion fiscale et les paradis fiscaux.
                                                                        De toute manière aucune des dettes n’est remboursable ! Cela n’est même pas à souhaiter car tant que nous aurons cette dette nos serons en récession.
                                                                        Il faut carrément annuler toutes les dettes. Point barre !

                                                                      • Denzo75018 27 mai 2013 08:06

                                                                        Vous confondez TOUT !
                                                                        Une grande partie de notre dette est le comblment de nos dettes sociales (trou sécu, retraites, assedics) sans compter le salaire des fonctionnaires et tous les travaux pharaoniques !

                                                                        ça a servi à payer notre « modèle social » ou plutôt notre faillite !!!

                                                                        Certes une part mais minime est due à des erreurs (mauvais choix, gaspillage, gestion) mais cela reste epsilonnesque !


                                                                      • Denzo75018 27 mai 2013 08:10

                                                                        Annuler nos dettes, nous le pouvons, mais cela reviendra à sacrifier encore pire le peuple Français !

                                                                        Avez-vous entendu parler de la république de Weimar et ce temps ou pour aller chercher une baguette, il fallait une brouette pleine de billets..........

                                                                        Parce que une fois notre décision d’arrêter de rembourser notre dette, croyez vous les marchés financiers assez bêtes pour continuer à nous prêter ? Cela sera la mort des français avec un taux de chômages superieur à 30%...


                                                                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 27 mai 2013 09:36

                                                                        DENZO,


                                                                        Je ne partage pas votre avis. 
                                                                        Sauf à me tromper, si ns empruntions à la banque de France, qui elle battrait monnaie, nos n’aurions pas besoin d’aller emprunter chez les banquiers privés avec des taux usuriers.
                                                                        Vous a-t-il échappé qu’aucune banque ne peut survivre sans ses prêts, elles seraient donc à notre solde, et nos l’inverse ?
                                                                        Avez-vous déjà oublié les milliards de renflouements que l’Etat Français a consacré au sauvetage des banques ?
                                                                        Et puis se passer des banques, cela veut dire les laisser mourir qd elles sont en faillite et les racheter en les nationalisant pour l’euro symbolique. De fait l’Etat n’a plus besoin de rembourser la dette pour ces banques là !

                                                                      • Denzo75018 27 mai 2013 11:06

                                                                        La monnaie est par essence un outil « d’échange » !
                                                                        Donc revenir à un Franc si personne n’en veut cela ne sert à RIEN car la France ne sait ni ne peut vivre en autarcie.......(confère le cas de l’URSS et son rouble !).

                                                                        Car la Banque de France maîtrisera les prix issus d’un process d’achat et de fabrication Française, mais le moindre achat exterieur nous couterait des centaines de milliards de francs comme par exemple un litre de pétrole !

                                                                        Je m’interroge sur votre expérience personnelle à créer/faire vivre une entreprise dans le contexte mondial de ces 20 dernières années......


                                                                      • Denzo75018 27 mai 2013 11:10

                                                                        Revoyez donc vos fondamentaux sur la monnaie ; définition,sa mission et le rôle d’une Banque !

                                                                        Et n’oubliez pas qu’il y a quelque chose que nous pouvons occulter : Les Français ne sont ni les seuls sur Terre et encore moins la 1ière puissance Mondiale de référence ......


                                                                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 27 mai 2013 18:54

                                                                        DENZO,


                                                                        Vous délirez ! Qui vous a parlé de revenir aux francs, pas moi ! 
                                                                        Nous pourrions continuer à utiliser l’euro sans que ce soit la BCE, Bruxelles et la Goldman Sachs qui décident de tout et pour tous sans avoir été élus démocratiquement.
                                                                        Qt à savoir ce que deviendrait l’économie si un Etat comme la France décidait de ne plus renflouer ses banques ? On ne sait pas précisément, on suppute, ou on s’appuie fébrilement sur ce qu’à fait l’Islande !
                                                                        Qt à savoir mes capacités sur la gestion d’une entreprise, méditez ceci à votre endroit ; « Croire tout savoir relève de la pure ignorance » !
                                                                        Moi, je sais ne pas tout savoir ! vous ne me donnez pas cette impression !
                                                                        Je porte enfin à votre connaissance, que de tous les économistes ou les donneurs de leçon de votre acabit, aucun n’avait prévu la crise et aucun à ce jour n’est capable de dire quand ns en sortirons ni dans quel état !
                                                                        Les seuls signaux alarmants sont l’état de la Grèce de l’Italie de l’Espagne de Chypre de notre économie et cela suffit à me faire douter des capacités ds uns et des autres.
                                                                        La mienne n’étant pr le moment qu’accessoire !
                                                                        Sans rancune.
                                                                         

                                                                      • Dominique TONIN Dominique TONIN 26 mai 2013 19:26

                                                                        A Tous,

                                                                        Je porte à votre sagacité l’idée ci-après, dites-moi ce que vous en pensez.Merci.
                                                                        Voici cette idée en gestation :
                                                                        Je suis entrain de vouloir repérer et réunir des leaders dans tous les pays de l’UE qui comme nous veulent faire revivre la démocratie, la vraie.
                                                                        Je suis en contact avec Beppe GRILLO pour l’Italie.
                                                                        Si vous connaissez, par vos relations des leaders en Espagne, Portugal, Grèce, Chypre, Allemagne, Autriche etc faites moi passer leur coordonnées ou comment les localiser.
                                                                        Je me charge de les appeler.
                                                                        Bien entendu pas des extrémistes et en dehors des mouvements ou partis politiques conventionnels. 
                                                                        Des leaders assoiffés de démocratie et issus du peuple, comme moi ou Beppe.
                                                                        L’idée est de faire un mouvement de masse de contestation contre l’establishment, la troïka, les politiques carriéristes godillots et serviles, et les politiques absurdes basées sur l’austérité.
                                                                        Si nous étions 7 ou 8 leaders indépendants, j’essaierais d’organiser un débat télévisé dans tous les pays concernés.
                                                                        Je voudrais installer un rapport de force ; peuples Européens versus politiques/finance.
                                                                        Qu’en pensez-vous ?

                                                                        • Webes Webes 27 mai 2013 09:52

                                                                          de faire des bonds europeen resout le probleme de 73, maintenant on ne rembourse pas haha trop drôle alors on fait sauter les banques fr et de l eu donc l épargne des ménages etc etc ..... et apres on nous impose la dictature prolétarienne dont je suppose que tu seras un des dirigeants avec des pouvoirs etendus donc des droits supplementaires  !! superbe, ton monde du futur !


                                                                          • Dominique TONIN Dominique TONIN 27 mai 2013 19:02

                                                                            WEBES, 


                                                                            Ne soyez pas ridicule ni méprisant.
                                                                            Chaque compte Français est aujourd’hui assuré d’être remboursé à hauteur de 100 000€ par l’Etat ou un fond d’aide.
                                                                            Vous dites qu’après ça on nous impose la dictature prolétarienne ! 
                                                                            Pourquoi celle que nous vivons aujourd’hui c’est quoi ? 
                                                                            Une démocratie représentative ! Mais vous plaisantez ?
                                                                            Nous sommes sous le coup d’une dictature économique ourdie par la finance et les politiciens.
                                                                            C’est peut être pas votre avis, mais quitte à souffrir, je préfère que ce soit le peuple qui soit aux manettes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès