• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Au diable les promesses !

Au diable les promesses !

Le "non cumul des mandats" strict est une erreur. Si l'électeur n'en veut pas il a toujours la possibilité d'écarter le bulletin de celui qu'il jugerait trop "cumulard". Il est même, au contraire, souhaitable que la la possibilité de cumuler un mandat local (exécutif) et une représentation Nationale soit conservée.

Pourtant on ne peut s’empêcher une fois de plus de se gausser devant l’embarras des socialistes mis en face de leurs propres promesses. Ils n’avaient pas de mots assez durs contre ces « salopards de cumulards de droite » … « Moi Président c’est la fin des cumuls : un seul mandat et basta » disait le prophète. Le maire de Dijon défie la patronne du PS en refusant d'appliquer ses consignes : "Le non-cumul des mandats ? Pas pour moi", a-t-il déclaré sur RMC. Il est facile pour Jean-François Copé de voler au secours de François Rebsamen : il "dit tout haut ce que tout le monde pense, à gauche comme à droite".

C'est un sujet qui fâche, mais c'est une promesse des socialistes, et Martine Aubry rappelait vendredi dernier à La Rochelle, lors de son discours à l'université d'été du PS, que cette mesure n'était à ses yeux pas négociable pour la majorité...

Selon la porte-parole du Gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, l'engagement de campagne de François Hollande consistant à interdire le cumul des mandats "sera respecté et tenu". "Le non-cumul des mandats a vocation à la fois à moderniser la vie politique, à permettre son renouvellement et à rapprocher les français de leur vie politique" Quand elle déclare qu’il s’agit, de rapprocher les français de la vie politique, elle s'engage dans un contre-sens total. C’est le contraire qui se produira, l’élu National détaché des préoccupations locales perdra progressivement le contact avec les réalités du terrain. il s'agit donc encore un mythe entretenu. Il nous suffira de rappeler les promesses de Hollande, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, il promettait, s’il était élu à la présidentielle de 2012, de faire "voter une loi prohibant le cumul des mandats". "Le mandat parlementaire pourra être simplement cumulé avec un mandat local, mais pas d'exécutif local".

Attendons donc, en espérant, pour une fois que la promesse ne sera pas tenue. Il vaut mieux parfois risquer la critique pour non-respect d’une promesse que de persister dans l’erreur.

Le BLOG


Moyenne des avis sur cet article :  1.52/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • zarathoustra 30 août 2012 09:16
    Quand on est de gauche et qu’on obtient l’approbation de Copé sur une question sensible liée à une rémunération, il faut commencer à s’interroger.

    Vous avez oublié de parler de la question du cumul des rémunérations associées au cumul des mandats. Si l’argent n’est pas la première motivation des cumulards (c’est déjà difficile à croire venant de Copé), pourquoi ne proposent-ils le plafonnement des indemnités perçues ? 

    Les mandats « complémentaires » des parlementaires donneraient droit à une rémunération symbolique de quelques centaines d’euros (pour le nombre d’heures effectuées pour chaque mandat ce serait déjà un taux horaire qui rendrait jaloux plus d’un salarié).

    • Fergus Fergus 30 août 2012 09:48

      Bonjour, Jlhuss.

      Etonnant que vous puissiez ainsi défendre les cumulards.

      Dans quasiment tous les pays d’Europe le cumul n’existe pas. Les élus de ces pays sont-ils pour autant moins compétents ? Certainement pas. Sont-is plus disponibles pour mener à bien les taches liées à leur mandat unique ? A l’évidence, oui !

      L’argument du lien nécessaire avec le local est une hypocrisie sans nom.

      Surtout pour les députés dont le job ne consiste pas à réglementer leur terroir (ce rôle est dévolu aux élus régionaux et départementaux), mais à légiférer à l’Assemblée sur des questions d’intérêt national. Qui plus est, ils disposent d’une permanence et, avec ou sans cumul, sont dans leur circonscription chaque semaine.

      Quant aux sénateurs, ils n’entrent en général au Luxembourg qu’au terme de plusieurs (voire de nomreuses) années de mandat local. Ils sont donc parfaitement au courant de problèmes posés à la population du territoire qu’ils représentent. Rien en les empêche d’ailleurs de rester conseillers municipaux. La réalité : ces gens-là sont et veulent rester des barons locaux, seuls détenteurs des leviers d’action.

      C’est minable, et Rebsamen est un minable parmi les minables car il n’a accepté la présidence du groupe socialiste qu’en connaissance de cause. En agissant comme il le fait, non seulement il renie son engagement tacite, mais il fait courir un grave danger à son camp car les Français ne supporteront pas que cette promesse ne soit pas tenue. 


      • sandre08 30 août 2012 09:51

        Ces personnes se servent au lieu de servir la république.Fillon a monté son cabinet privé avant de se faire élire député,contournant la loi.Il n’a pas assez de ses retraites de premier sinistre,de sénateur,etc....
        Ces gens la sont des assoiffés d’argent et de pouvoir


        • LE CHAT LE CHAT 30 août 2012 09:59

          Ceux qui réclament l’austérité pour les français refusent de la voir appliquée à eux même , de s’aligner sur le régime général , de baisser leur rénumération , que soient contrôlées leurs notes de frais , que soit sanctionné leur absentéisme ......

          à vomir !


          • Traroth Traroth 30 août 2012 11:24

            C’est vrai, marre des cumulardes ! Être à la fois conseillère générale du Nord-Pas de Calais et députée européenne, ce n’est pas normal !


          • LE CHAT LE CHAT 30 août 2012 12:48

            @traroth
            d’accord avec toi , c’est valable pour tous . De plus , celle dont tu parles , ça lui aurait fait une signature de plus ............. smiley


          • Traroth Traroth 30 août 2012 14:02

            Cela dit, elle ne semble pas avoir réellement eu de problème concernant ses signatures, en réalité. C’est juste le psychodrame habituel du FN, tous les 5 ans. Elle n’en parlait pas avant, depuis 2007, et bizarrement, elle n’en parle plus depuis. Mais je suis certain qu’elle va ressortir le marronnier de derrière les fagots en 2017, comme si de rien n’était. Et elle aura à nouveau ses 500 signatures sans problème. Tant que vous marchez... Enfin vous courrez, plutôt !


          • LE CHAT LE CHAT 30 août 2012 15:09

            @Traroth
            l’étoile de plus en plus palissante de Normal 1er et le flot des mécontents fera qu’elle aura de toutes façon moins de mal , ayant plus d’élus avec signature qu’aujourd’hui


          • bernard29 bernard29 30 août 2012 10:19

            Vous êtes un rigolo. 
            Il n’y a pratiquement plus d’élection uninominale ( mis a part la députation) , en genéral vous votez pour une liste et ce n’est pas l’électeur qui organise la liste. ( munipalité, région ). Dans le cas des sénatoriales ce n’est même pas le citoyen qui vote. Et donc votre argument sur l’électeur n’a qu’a ne pas voter pour le cumulard est une connerie sans nom.

            Les élus ne se gênent pas pour présider des associations, ou même d’en creer pour leur propre faire valoir, pour mieux sentir le terrain, comme vous dites. Et puis ils peuvent être conseiller municiapl de base (bénevole) s’ils veulent entretenir les contacts avec le terrain que vous magnifiez comme le Graal de la politique.

            Vous feriez mieux de vous informer par la trés grande littérature sur la perversion du cumul des mandats avant de donner votre opinion d’apparatchik. 


            • Taverne Taverne 30 août 2012 11:00

              Le cumul de mandats est avant tout un moyen de s’enrichir. Peut-être qu’il est un moindre mal que la corruption. Peut-être aussi que son interdiction pure et simple est idéologique et que la réalité oblige à prévoir de exceptions raisonnables. Peut-être que certains bienfaits en découlent aussi parfois. Mais ce qui ne fait aucun doute c’est que le candidat Hollande a fait des promesses sur un ton intransigeant alors qu’il savait pertinemment qu’elles ne seraient pas appliquées telles quelles. Il a été malhonnête.


              • Traroth Traroth 30 août 2012 11:28

                Les cumuls sont aussi un bon moyen de magouiller sans impliquer trop de personnes.


              • bernard bernard 30 août 2012 22:14

                « le candidat Hollande a fait des promesses sur un ton intransigeant alors qu’il savait pertinemment qu’elles ne seraient pas appliquées telles quelles. Il a été malhonnête. » (sic)

                Il n’a pas été malhonnnête...
                Il a été normal...d’ou son surnom de Normal 1er
                 smiley smiley smiley


              • bernard bernard 30 août 2012 22:44

                Et je rejoins Philippe Bouvard pour sa citation :

                « On devrait d’avantage se méfier des promesses des hommes politiques puisqu’ils ne peuvent nous faire de cadeaux qu’avec ce qu’ils nous prennent. »


              • Traroth Traroth 30 août 2012 11:21

                « l’élu National détaché des préoccupations locales perdra progressivement le contact avec les réalités du terrain » : Où l’auteur nous assène que les élus non-cumulards ne seraient donc pas « en contact avec les réalités du terrain ». Non mais on marche sur la tête !


                • zarathoustra 30 août 2012 11:36

                  Oui, en France on interdit aux parlementaires de prendre les transports en commun, d’aller au supermarché, d’aller parler au français moyen et d’aller visiter une entreprise, il leur faut absolument un mandat local pour qu’on les laisse entrer ailleurs qu’à l’Assemblée Nationale ou au Sénat. 


                • Fergus Fergus 30 août 2012 12:08

                  Bonjour, Traroth et Zarathoustra.

                  Cette affirmation est effectivement une ridicule tarte à la crème répandue par les cumulards. Que des gens présumés intelligents puissent s’associer à ce bobard est consternant !


                • Arnes Arnes 30 août 2012 11:22

                  La force de l’exemple ; j’ai personnellement été choqué du comportement de François Hollande qui a attendu d’être élu président de la région Corrèze avant d’annoncer sa candidature à la présidence de la république : « vous m’avez élu, mais vous ne me verrez plus au cours des 12 prochains mois » Au lieu de ce bras d’honneur, le comportement républicain eut été de démissionner aussitôt de la présidence de région.


                  Je n’attends donc pas de Hollande beaucoup d’efforts pour interdire ce cumul qu’il a pratiqué tout au long de sa vie politique.

                  Quant à son copain Rebsamen maire, président de la communauté des communes du grand Dijon, sénateur, président de groupe ( voiture fonction, table ouverte,...) il ne lui reste plus qu’être avocat pour égaler son admirateur Coppé.

                  • zarathoustra 30 août 2012 11:41

                    Exactement, c’est comme l’augmentation de 170% de Sarkozy qui avait été, à juste titre, dénoncée par le PS. Hollande élu réduit cette indemnité de 30% ce qui fixe le seuil de tolérance, sauf erreur de ma part, à 120%, au de-là c’est scandaleux.


                  • LE CHAT LE CHAT 30 août 2012 12:51

                    le champion des champions du cumul , c’est Estrosi le niçois .............


                  • Fergus Fergus 30 août 2012 13:05

                    @ Zarathoustra.

                    Il convient de nuancer pour ce qui concerne le salaire du président. Après la correction apportée par Hollande, cela place ce salaire au niveau de celui de nombreux autres chefs d’Etat ou de gouvernement. En outre, il n’est pas plus élevé que celui de nombreux hauts fonctionnaires.

                    Bonne journée.


                  • Fergus Fergus 30 août 2012 16:52

                    Pour confirmer mon propos, une dépêche Reuters publiée à 16 heures nous indique que 656 fonctionnaires sont mieux payés que Hollande et Ayrault.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 30 août 2012 18:35

                    l convient de nuancer pour ce qui concerne le salaire du président.
                    Bonjour Fergus,
                    Pour ce qui concerne la rémunération d’un haut fonctionnaire, il faut prendre tout en compte. Le salaire n’est pas toujours l’élément déterminant. Il y a les avantages en nature, les frais divers et surtout le régime fiscal, le régime de retraite appliqués. Pour savoir combien gagnent réellement les élus il faudrait déterminer quel salaire brut dans le privé ou dans le public leur permettrait d’avoir le train de vie qu’ils ont. Le salaire du président est ridicule vis à vis de la mise à disposition d’un avion de ligne. Quant à démêler le privé du public s’est assez difficile. Combien coûterait à un cadre supérieur l’entretien d’une favorite journaliste parisienne ? Sa boîte prendrait-elle en compte les déplacements de la dame pour les vacances ?
                    Non le salaire n’est rien.
                    Amicalement.


                  • alberto alberto 30 août 2012 13:19

                    Bonjour,

                    Sans oublier que la fin du cumul des mandats libèrerait des postes pour de nouveaux élus et renouvellerait le personnel politique... Tant à gauche qu’à droite !

                    Je m’interroge sur les motivations de l’auteur de cet article pour soutenir de telles âneries ?

                    Bien à vous.


                    • Fergus Fergus 30 août 2012 16:54

                      Salut, Alberto.

                      Un renouvellement qui permettrait en outre d’accélérer le processus de parité.

                      Bonne journée.


                    • Danielle2 30 août 2012 14:09

                      copé-rebsamen, même combat, pour leur pomme ; non ils ne perdront pas le contact avec les électeurs, quels électeurs d’ailleurs, étant donné que les sénateurs sont élus par les grands él:ecteurs !!! je vais leur donner la solution : puisqu’ils ne siègent pas tous les jours à l’assemblée, il leur suffit de faire une permanence dans leur région, leur fief, et voilà !!!!
                      par ailleurs, il est indispensable de faire le statut de l’élu, concernant leurs droits, mais aussi leurs devoirs,


                      • Yohan Yohan 30 août 2012 14:15

                        Les francs maçons ne visent qu’un but, s’enrichir personnellement en faisant mine de s’intéresser au sort de leur prochain. Faut pas s’étonner si rien ne change, malgré les promesses électorales. Business as usual...


                        • Michel DROUET Michel DROUET 30 août 2012 15:44

                          Les élus nationaux s’occupent des lois qui s’appliquent à tous et les élus locaux s’occupent de territoires limités n’ayant pas tous les mêmes problématiques : comment voulez-vous que les lois soient l’émanation du peuple dans son entier s’il y a cumul ? Impossible !

                          Le problème c’est qu’il y a plus de 500000 élus en France, soit 1 pour 140 habitants, record du monde en la matière.

                          Commençons par diminuer le nombre d’élus locaux en supprimant 1 ou 2 niveaux de collectivités territoriales : c’est localement que le cumul est le plus flagrant entre la commune les établissements publics divers et variés le conseil général et le conseil régional.

                          On peut avoir une gouvernance locale avec seulement deux niveaux, la région et les communes. Entre les deux, des établissements publics de coopération intercommunale (communautés de communes et d’agglo), mais pas plus de 6 ou 7 par département.


                          • Fergus Fergus 30 août 2012 17:03

                            Bonjour, Michel.

                            Globalement d’accord. Encore faudrait-il accélérer officiellement le processus de suppression des petites communes et non se contenter de les regrouper dans des communautés tout en les maintenant sous la forme d’une coquille d plus en plus vide en matière d’attributions.

                            Tout cela est de l’hypocrisie visant à ne pas priver des miiliers d’édiles de leur écharpe tricolore. C’est carrément grotesque quand on sait qu’il y a autant de communes en France que dans le reste de l’Europe réuni, et quand on sait en outre que des milliers de ces communes comptent moins de 100 habitants.

                            La taille minimale d’une commune rurale : celle d’un actuel canton !


                          • bernard29 bernard29 30 août 2012 17:43

                            on peut aussi diminuer le nombre de députés. là aussi nous avons le record du monde par rapport à notre population.
                            400 serait un bon chiffre pour commencer.


                          • Michel DROUET Michel DROUET 30 août 2012 18:06

                            Bonjour Fergus

                            Dans le schéma dont je parle, la commune n’est plus qu’un guichet de proximité pour les démarches administratives et qui sert de relais vers les intercommunalités.

                            A partir du moment où les décisions en matière d’urbanisme ou de voirie ou d’écoles sont prises au niveau supra communal, il n’y a plus besoin d’avoir autant de conseillers municipaux.

                             


                          • Abou Antoun Abou Antoun 30 août 2012 18:40

                            Le problème c’est qu’il y a plus de 500000 élus en France, soit 1 pour 140 habitants, record du monde en la matière.
                            Oui, Michel Drouet, le scandale est bien là et je l’ai maintes fois dénoncé sur ce forum. La France crève de la pléthore du personnel politique (sans parler des diplomates c’est à peu près le même topo). Le changement c’eut été de réduire la classe politique et son poids, mais là pas de danger même les (rares) candidats hors-système ne voulaient pas toucher au ’gâteau’.


                          • Fergus Fergus 30 août 2012 19:48

                            Bonjour, Bernard.

                            Nombre excessif, effectivement, et d’accord avec vous pour 400 députés. Mais le record (sinon du monde du moins d ’Europe) n’est pourtant pas français, mais britannique : 650 députés à la chambre des Communes ! Avec en prime 737 membres dans la très anecdotique chambre des Lords.


                          • chmoll chmoll 30 août 2012 17:18

                            ils cumulent et pourtant ils n’en branlent pas une
                            surtout la bande des 577x 6000€ + les avantages


                            • fcpgismo fcpgismo 30 août 2012 22:11

                              UN seul et unique mandat et non renouvelable et la fin du clientélisme mafieux.Le tirage au sort pour en finir avec l’ oligarchie et uniquement la classe dominante au pouvoir.Surtout ne pas se laisser distraire par les laquais.


                              • eric 31 août 2012 08:23

                                L’interdiction de cumul des mandats est avant tout une préoccupation de fontionnaire de gauche :

                                Cela ouvre potentiellementplus de places à plus de monde dans la fontion publique où l« élection est un formidable accélérateur de carrière. Ainsi, notre premier ministre passé de prof d’allemand à chef du gouvernement. AInsi 75% des nos ministres de plein exercice, dont 45% de profs. ( qui repérésentent 1 à 2% de la population active)

                                Cela diminue »le pouvoir de nuisance des élus qui tentent d’orienter des politiques, attentant ainsi à l’autonomie des agents publics, pourtant tellement plus compétents qu’eux..." Un Maire, élu au conseil général, éventuellement député, peut parvenir à contourner un immobilisme administratif local en passant au dessus. Un maire tout court est largement pied et poing lié.

                                Enfin, cela permettra de dissuader la plus part des politiques de droite non fontionnaires de se présenter. Si tu es député maire, tu perds les législative, tu as moyens de continuer à faire de la politique. Sinon, tu es le bec dans l’eau à chercher une prébende ou a difficilement pantoufler dans le privé. La question ne se pose pas à gauche. On se souvient de la célèbre vidéo de Hollande expliquant qu’en cas d’échec, il réintègrerait la Cour des Comptes pour être bien payés à ne pas faire grand chose, en attendant l’élection suivante.......

                                IL n’y a pas d’urgence démocratique à interdire le cumul des mandats. OUi l’électeur est paraitement à même d’en décider. En revanche, il faut imposer comme dans les grand pays démocratique la démission aux fontionnaires élus et accroitre les avantages en tous genre des élus pour que participer à la vie publique ne plombe pas par trop une trajectoire professionelle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès