• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bachelot : « L’aide médical d’Etat représente 30% de la ligne (...)

Bachelot : « L’aide médical d’Etat représente 30% de la ligne budgétaire du ministère de la Santé »

 "Actuellement, l’aide médical d’Etat représente 30% de la ligne budgétaire du ministère de la Santé." 
 
Cela parait à peine croyable, mais c’est Roselyne Bachelot qui le dit, d’après Le Figaro. La ministre espère rendre le système plus strict (très légèrement plus strict) en proposant une cotisation de 15 euros par an aux bénéficiaires adules.
 
L’aide médicale d’Etat, ou AME, à ne pas confondre avec la Couverture Maladie Universelle (CMU) est très officiellement destinée aux étrangers en situation irrégulière, et elle est très officiellement versée à guichet ouvert, sans contrôle poussé, puisse ces étrangers peuvent être sans papiers.
 
Une présentation synthétique du système de l’AME avait été faite en 2002 dans un rapport de l’IFRAP. En outre, une mission d’audit et de normalisation a eu lieu en 2007, et ses conclusions présentées à l’Assemblée Nationale et au Sénat. La Documentation Française a publié le rapport correspondant, lisible en ligne.
 
Mise en place en 2000 par Bernard Kouchner et Martine Aubry, l’AME remplace l’Aide Médicale Gratuite destinée aux clandestins, qui était gérée par les départements. Son coût était supposé être quasiment négligeable et ne concerner que des situations marginales.
 
Dès sa création, les dépenses d’AME ont très largement dépassé le budget voté par le Parlement. Cet écart est-il le résultat d’une sous-estimation voulue pour ne pas effrayer les contribuables, ou bien ce dispositif est-il détourné de son objectif ? Le problème s’est poursuivi les années suivantes et à la fin de chaque année, les parlementaires sont contraints d’entériner des dépenses AME "supplémentaires" très supérieures à elles seules au budget initial.
 
Suivant Gilles Carrez, rapporteur de la Commission des Finances à l’Assemblée Nationale, l’accès à l’AME se fait "à guichet ouvert". Compte tenu de l’étendue des besoins, il était prévisible que la loi serait rapidement contournée, par exemple : · 
- "séjour sanitaire" : une personne malade dans son pays, décide de venir en France pour s’y faire soigner 
- choix de l’AME pour un remboursement à 100% par des personnes bénéficiaires de la CMU de base 
- utilisation de l’AME par des étrangers nullement en difficulté financière 
- utilisation de l’AME, pourtant nominative, par des tiers
 

Il fallait vraiment sous-estimer l’inventivité des intéressés pour croire que ces filons ne seraient pas utilisés. Un rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) cité par les responsables politiques confirme qu’ils le sont tous, et sur une grande échelle. Dans ce même rapport, le coût de chaque bénéficiaire de l’AME en 2002 est estimé à 3200 € par an. En 2003, au cours de son enquête sur l’AME, le rapporteur spécial de l’Assemblée Nationale, Madame Marie-Anne Montchamp, a constaté des coûts moyens de 8000 € dans la région parisienne. Ces sommes sont très supérieures à la dépense moyenne d’un assuré du régime général qui est de l’ordre de 1500 € ou bien même d’un bénéficiaire de la CMU qui est de 2000 €.

Certains justifient ces coûts par la précarité, réelle, du mode de vie des étrangers en situation irrégulière. Mais les véritables immigrés clandestins, ceux que l’on voit dans la région de Calais ou dans les ateliers du 13ème arrondissement de Paris, sont pourtant en grande majorité des hommes jeunes, arrivés récemment en France et en assez bonne santé. Ils ont pour la plupart traversé l’Afrique ou l’Asie en plusieurs mois pour venir en Europe. L’idée que ces personnes soient largement "atteintes de pathologies lourdes, diabète, sida, hépatite, maladie cardiaque" n’est pas crédible. L’Institut National d’Etudes Démographiques (INED) estime à 150.000 le nombre de clandestins résidant vraiment en France. Si eux-seuls avaient recours à l’AME, leur coût moyen annuel devrait être proche de celui des assurés du régime général.

Il est tout à fait vraisemblable, par contre, que les étrangers qui viennent en "séjour sanitaire" soigneusement planifié en France soient porteurs de pathologies lourdes entraînant des coûts élevés.


Moyenne des avis sur cet article :  3.37/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • leypanou 1er septembre 2010 09:54

    "Il est tout à fait vraisemblable, par contre, que les étrangers qui viennent en « séjour sanitaire » soigneusement planifié en France soient porteurs de pathologies lourdes entraînant des coûts élevés." : j’attends impatiemment votre prochain article sur la Chaîne de l’Espoir, cette association qui fait venir de jeunes étrangers atteints de lourds handicaps cardiaques congénitaux qui viennent ici se faire soigner gratuitement dans des hopitaux par des médecins spécialistes de l’hopital des enfants malades aidés bénévolement par des pilotes et personnel d’Air France pris sur leurs jours de congé, hébergés par des familles françaises pendant des semaines sinon des mois !

    Ces personnes-là font honneur à la France et font l’honneur de la France, contrairement à des moins que rien qui n’ont que la haine et la stigmatisation de l’étranger à propager !


    • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 1er septembre 2010 09:59

      c’est un peu du tourisme médical gratuit quoi ! trop forte la France, on a pas un rond mais on a des idées...


    • birdy 1er septembre 2010 10:19

      « la haine et la stigmatisation de l’étranger »


      Ils sont si sévèrement limités ces gauchistes, que quel que soit le sujet de l’’article, ils ont toujours la même réponse toute faite.

      Ils faudrait songer à remplacer les élus gauchistes par des fichier mp3.



    • birdy 1er septembre 2010 10:14

      Un tiers des dépenses de santé française sont données aux étrangers, ce qui laisse entrevoir le tonneau des danaïdes que doit-être le coût de l’immigration.


      Mais comme parler du coût de l’immigration rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, il convient d’augmenter l’immigration pour que les dépenses de santé soient encore moins attribuées aux français.

      Il parait qu’il en va de l’honneur de la France, un bien étrange honneur qui revient à laisser les citoyens français crever pour faire vivre les délinquants étrangers. 




      • hungar 1er septembre 2010 17:49

        coût de l’immigration ,sujet tabou une étude faite par un expert international et indépendant calcule le coût de l’immigration pour l a france à 26 milliard € difference entre ce qu’elle rapporte et ce qu’elle coute . payons des impôts et taisons nous


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 septembre 2010 08:33

        Birdy :
        « Un tiers des dépenses de santé française sont données aux étrangers »
        _____
        Non, Birdy, quand mmême pas !

        les dépenses de santé des Français sont retracées dans les comptes de la sécu, et non dans celles du ministère de la santé. En revanche, l’AME est bien payée sur la ligne budgétaire de ce ministère dont elle représente 30 % d’après Mme bachelot.

        C’est déjà beaucoup, mais ce n’est quand même pas 30 % des dépenses de sécu.


      • JL JL 2 septembre 2010 08:52

        La main d’oeuvre étrangère, importée donc, est une affaire pour l’Etat qui n’a pas eu à subvenir aux besoins des enfants que ces hommes étaient. En matière de coût des enfants, la Sécu en sait quelque chose, puisque la croyance en la toute puissance de la médecine allopathique, la seule qui soit reconnue par elle, est entretenue par le discours officiel. La conséquence en est un recours massif et dispendieux, puisque « gratuit ».


      • Katinka 1er septembre 2010 14:22

        Perseûs

        Cela ne vous rappelle rien ?

        Pour les générations anciennes, sûrement et j’espère que l’expérience leur a suffit.

        On remplace le Juif par le Musulman.

        C’est bien ceci la réponse ?


      • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 2 septembre 2010 09:00

        la vilistia égrenne ses points Godwin dans les petits coincoin...


      • Katinka 2 septembre 2010 09:12

        Foutre,
         mon nouveau peigne cul

        Loi de Godwin - Wikipédia 


      • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 11:46

        Euh 30% C’est n’importe quoi.

        Elle fait de la provoc là la bachelot, c’est comme avec les Roms cette histoire.

        Les chiffres donnés pour le coût d’une AME c’est pour les gens qui ont eu des soins, cela ne tient pas compte de tous ceux qui ne sont jamais allé chez le médecin ou à l’hôpital.

        Je suis d’une famille de médecins alors je connais un peu le pb. Si les hôpitaux soignent des clandestins ca reste marginal. Surtout maintenant, ils ont peur d’aller à l’hôpital de peur d’être pris par la police.

        Après c’est un choix, si on veut pas payer faut changer les lois mais faudra aussi en assumer les conséquences. Parce qu’au service d’urgence, un médecin est obligé légalement de soigner tout le monde. On ne peut refuser personne.


        • J. SCIPILLITI 1er septembre 2010 13:37

          @ Ulysse

          En effet, un médecin est obligé de soigner tout le monde, y compris un immigré clandestin. Donc plus il y a de clandestins, plus l’AME coûte cher. Et voilà entre autres pourquoi les coûts explosent. Mais si on est aveuglé par l’idéologie, on peut toujours dire qu’on connaît les chiffres mieux que la ministre parce qu’on est « d’une famille de médecins » (il fallait quand même oser), que le rapport de l’Ifrap (que vous n’avez pas lu) dit n’importe quoi (il faudrait oser). Et pourquoi pas que Napoléon n’a jamais existé, les chambres à gaz non plus comme chacun sait, et l’homme n’a jamais marché sur la lune.

          Le seul vrai clivage politique qui existe, se situe entre ceux qui recherchent la vérité sans se demander qui elle sert, et ceux qui se demandent d’abord quelle seraient les conséquences de la réalité révélée. Et entre ces deux camps, ce sera toujours un dialogue de sourds.


        • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 14:03

          Oula, je comprend pas ce que tu veux dire.

          D’abord on parle de 30% de quoi ?

          Apparemment ce serait 30% d’un petit budget particulier, sauf que 30% de pas grand chose, ca fait pas grand chose !

          C’est combien sur le budget de la santé ?

          Et sinon, oui je suis d’une famille de médecins et ils ne passent pas 30% de leur temps à soigner des clandestins !

          Cette activités est marginale dans les hôpitaux.


        • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er septembre 2010 14:10

          Sur les 30 %, j’ai cité texto la phrase de Bachelot.


        • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 14:18

          @Auteur

          Oui, je comprend bien et c’est une info en soit qu’elle ai dit ça.

          Pour revenir à votre article on soignait les clandestins AVANT l’AME aussi hein. Seulement ce n’était pas comptabilisé.

          Comme je l’ai dis, à l’hôpital public on accepte tout le monde sans distinction, c’est une obligation légale.


        • Redj Redj 1er septembre 2010 12:33

          Et ce sont aussi les bénéficiaires de l’AME qui ont commandé les millions de doses de vaccins H1N1 ??

          Bachelot, qu’elle la ferme, elle n’est pas crédible et elle est nulle !


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 12:53

            Je répète encore que ce coût là est marginal contrairement à ce que raconte cette corrompue de Bachelot !

            Et je ne suis pas de gauche et je suis assez opposé à la politique d’immigration.
            Cet argument de l’AME pour faire croire que les immigrés nous coûtent très chers ne tient pas dans les faits, c’est de la provocation politicienne.


            • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 1er septembre 2010 13:30

              27 % en 2008 :

              Brice Hortefeux, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, a indiqué le 19 novembre 2008 au Sénat, « que l’aide médicale d’État (AME) coûtait 490 millions d’euros par an ».

              Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, budget d’1,8 milliard d’euros en 2008
              http://www.journaldunet.com/economie/magazine/classement/le-budget-des-ministeres-en-2008/n-14-roselyne-bachelot-ministre-de-la-sante-1-8-milliard-d-euros.shtml


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 14:00

              HAHA, 27% d’un budget de 1,8 milliards !

              Ho mon dieu 490millions d’euros !

              Quelle blague sérieux, tu sais combien c’est le budget de la sécu ?


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 14:08

              Tiens, sinon tes chiffres permettent de faire quelques calculs :

              490 Millions pour 200 000 clandestins ca fait 2450 euros/Personne .

              La santé c’est 230 000 millions pour 63 000 000 ca fait 3650 euros/personne .

              Ils sont pas si chers que ca finalement, ces clandestins !

              Et je répète que je suis défavorable à l’immigration massive, surtout si elle est clandestine.
              Simplement sous prétexte de dénoncer la politique d’immigration je ne me jette pas comme un mort de faim sur ce genre de provocation politicienne.


            • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 1er septembre 2010 15:57

              Le budget de l’Assurance maladie et le budget du ministère de la Santé sont deux choses différentes.


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 17:13

              Certes mais l’amalgame marche puisque tout le monde semble croire que ca représente un budget considérable.

              De plus, c’est la CPAMTS qui finance non ? C’est une CPAM donc sa fait partie de la sécu à priori.


            • fonzibrain fonzibrain 1er septembre 2010 13:28

              vous avez raison


              laissons mourrir de maladie les étrangers, on se sentira mieux....

              bande de branquignole

              si on les soigne pas, après vous direz « oui les étrangers nous donnent des maladie, mettons les en quarantaine »

              vous etes grave quand même


              • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er septembre 2010 14:28

                Fonzibrain, la culpabilisation à outrance (« Laissons mourir les étrangers » ... traitez moi d’assassin, tant que vous y êtes), ça eu marché, mais ça marche plus.

                Il ne s’agit pas de refuser des soins à celui qui serait en situation de réelle urgence, mais de pointer quelques faits :

                - les étrangers en situation irrégulière chez nous des mois durant
                - les personnes ayant des pathologies lourdes alors que le passage clandestin des frontières cécessite d"avoir la santé
                - les soins gratuits à des personnes dont les pays sont bien plus riches que le nôtre (pays pétroliers)

                Tout cela pose question, ne vous en déplaise.


              • Massaliote 1er septembre 2010 14:30

                « Il est tout à fait vraisemblable, par contre, que les étrangers qui viennent en »séjour sanitaire« soigneusement planifié en France soient porteurs de pathologies lourdes entraînant des coûts élevés. »

                Exact, ceci est la conséquence LOGIQUE des dernières lois Jospin prévoyant que tout étranger atteint de pathologies lourdes ou incurables n’est pas de ce seul fait expulsable et doit être soigné et entretenu à nos frais. Merci à cet enfoiré d’avoir contribué à la ruine du budget de l’état. Tous les Français ayant cotisé toute leur vie et devant de plus en plus souvent assumer de leurs poches leurs frais de santé lui doivent une gratitude éternelle.


                • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 14:41

                  Putain mais décidément, ca continue.

                  490 millions sur 230 milliards ça fait combien ?

                  Ca fait 0,21% du budget de la santé et 0,02% du PIB.

                  Il faut garder le sens des proportions et des ordres de grandeur avant de se jeter partout comme vous le faite !

                  Si certains font du tourisme médical, il faut lutter contre bien sur.
                  Mais par ex il y a bien plus de tourisme médical dans le nord de la France de la part des anglais ! Mais là ca ne pose de pb à personne, pourtant ces anglais occupent des lits qui seraient bien utiles à d’autres personnes.


                • Massaliote 1er septembre 2010 15:11

                  Que je sache, les Anglais ne viennent pas grèver les aides sociales.


                • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 15:24

                  Non mais ils ne payent déjà pas la totalité des coûts (infrastructure, formation du personnel etc).
                  Ensuite, ils utilisent des moyens matériels, or ceux ci commence à sérieusement manquer.


                • birdy 1er septembre 2010 15:26

                  Ulysse,


                  Le budget de la santé a des dépenses et des recettes, et nous citer le volume global de ce budget prouve que vous n’avez pas compris.

                  Dans les 1,5 milliards de « pertes » l’AME avec 0,5 milliards représente 30% de ces « pertes ».

                  Le fameux trou de la sec-soce, si vous préférez est généré pour 1/3 par des gens qui n’ont jamais cotisé à la sec-soce. 

                • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er septembre 2010 16:49

                  Bon, j’ai regardé le rapport de l’inspection générale des finances.

                  D’un point de vue financier le seul problème est que le coût a été sous-évalué.
                  Je pense d’ailleurs que c’est volontaire car le gouvernement a toujours sous-évalué le nombre des clandestins.

                  On ne pouvait donc pas dire « il y a 50 000 clandestins » quand on budgétisait l’AME pour 150 000.

                  Seulement sur ce fil nombre sont ceux qui disent que l’AME nous coûtent très cher et grève nos budgets sociaux ce qui est faux, c’est un coût tout à fait marginal.


                  • A. Nonyme A. Nonyme 1er septembre 2010 23:46

                    Je n’ai pas calculé si cela faisait 30%, mais pour avoir lu le rapport 2009 d’une CPAM d’un grand département, je confirme que le chiffre de cette ligne budgétaire est assommant !


                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 septembre 2010 08:27

                      D’après les messages précédents, vous confirmez bien les uns et les autres la proportion donnée par de Mme Bachelot : l’AME fait environ 30 % du budget du ministère de la santé.

                      Cette comparaison est pertinente, puisque les dépenses d’AME sont payées par l’Etat, sur la ligne de ce ministère, et non par la sécu, dont les dépenses ne figurent pas au budget du ministère.

                      En revanche, il est totalement malhonnète de comparer le montant de l’AME au PIB ; le PIB, c’est l’ensemble de la richesse d’un pays, public et privé compris. C’est dont le chiffre le plus élevé possible.

                      Comparer une dépense au PIB, c’est un moyen facile d’afficher un pourcentage bas.

                      Aussi bas que non significatif car une dépense budgétaire doit se comparer à une ligne budgétaire et non à un chiffre très global qui comprend aussi la richesse privée non prélevée par l’Etat.


                      • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 septembre 2010 08:36

                        Le fond du problème est la façon dont les clandestins se maintiennent des années et des années sur le sol Français, en y ayant quasiment un « statut », qui comprend un régime de santé nettement plus favorable que celui des Français assujettis à la sécu.

                        Normalement, un clandestin devrait être reconduit rapidement.

                        Qu’on le soigne en attendant sa reconduction, cela ne me poserait pas problème en soi s’il s’agissait de chiffres marginaux et d’une brève période d’attente.


                        • _Ulysse_ _Ulysse_ 2 septembre 2010 11:26

                          A ouais, il est super votre raisonnement !

                          Comme ca représente 30% d’un budget quelconque ca nous ruine, il y a pas comme un raccourcis là ? Pour évaluer l’impact économique il faut bien comparer au PIB pour savoir si ca nous « ruine ».

                          De toute manière on garde les clandestins chez nous pour une raison simple : ca fournit de la main œuvre dévouée et bon marché au noir c’est tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès