• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Benjamin Griveaux : le retour à l’ordre moral ?

Benjamin Griveaux : le retour à l’ordre moral ?

« Avec l’aide de Dieu, le dévouement de notre armée, qui sera toujours l’esclave de la loi, avec l’appui de tous les honnêtes gens, nous continuerons l’œuvre de la libération de notre territoire et le rétablissement de l’ordre moral de notre pays. Nous maintiendrons la paix intérieure et les principes sur lesquels repose notre société. » (Maréchal de Mac-Mahon, le 28 avril 1873).



Connaissez-vous Albert de Broglie ? Diplomate, patron de Saint-Gobain, grand-père du Prix Nobel de Physique Louis de Broglie (qui participa à l’architecture majestueuse de la physique quantique), député monarchiste à partir du 8 février 1871, il fut nommé Président du Conseil (en fait, précisément "Vice-Président du Conseil" mais avec le rôle de chef du gouvernement) le 24 mai 1874 par le nouveau Président Patrice de Mac-Mahon. Il fut connu pour appliquer la politique de l’ordre moral.

De quoi s’agissait-il ? Après la défaite de Napoléon III à Sedan et la proclamation de la République par Gambetta, Thiers gagna les élections du 8 février 1871 avec une majorité conservatrice. Situation très étrange : nous étions alors en République, sans Constitution, et les députés démocratiquement élus (sur pression de Bismarck qui voulait négocier une paix avec des représentants français légitimes) étaient majoritairement monarchistes. En d’autres termes, Thiers, élu Président de la République (à partir du 31 août 1871) en même temps que chef du gouvernement (à partir du 17 février 1871 : "Chef du pouvoir exécutif"), s’est converti à la République mais à une République conservatrice. Cependant, son autoritarisme le fit renvoyer par les députés le 24 mai 1873, qui lui ont préféré le vieux maréchal napoléonien monarchiste Patrice de Mac-Mahon, dont l’esprit politique était loin d’être subtil (il fit d’ailleurs l’objet de plaisanteries sur certains de ses beaux mots, comme lors d’une inondation).

L’armée d’occupation allemande quitta la France en septembre 1873 grâce aux négociations de Thiers, mais Mac-Mahon avait pour but d’attendre (d’où le septennat voté le 9 novembre 1873) que les légitimistes et les orléanistes pussent résoudre leurs problèmes afin de restaurer la monarchie (plus clairement, attendaient la mort du dernier descendant de Charles X, son petit-fils, sans descendance, afin de confier la totalité de l’héritage capétien au petit-fils de Louis-Philippe). Pour cela, Mac-Mahon constitua un gouvernement d’ordre moral dirigé par Albert de Broglie. Mais au fur et à mesure que des élections partielles ont eu lieu, puis générales, la Chambre des députés s’est progressivement républicanisée aux dépens des monarchistes jusqu’à la fameuse crise du 16 mai 1877. Entre-temps, les députés ont voté le 30 janvier 1875 "l’amendement Wallon" qui confirma la "République" seulement dans le titre du chef de l’État : "Président de la République", c’est ainsi que la Troisième République a été instituée sans avoir rédigé de Constitution.

L’entreprise de l’ordre moral n’a pas fait long feu. Après quelques gouvernements républicains (dirigés par Jules Dufaure ou Jules Simon), Mac-Mahon nomma à nouveau Albert de Broglie à la tête du gouvernement et prononça la dissolution de la Chambre des députés le 25 juin 1877. Ce fut une campagne électorale particulièrement agitée, avec la fameuse réplique de Gambetta le 15 août 1877 à Lille : « Quand la France aura fait entendre sa voix souveraine, croyez-le bien, Messieurs, il faudra se soumettre ou se démettre. ». Les élections législatives du 28 octobre 1877 confirmèrent la majorité républicaine (320 républicains contre 159 conservateurs) des élections précédentes du 5 mars 1876 (393 républicains contre 140 conservateurs). Mac-Mahon s’est alors soumis aux républicains, puis, pour protester contre le limogeage de certains généraux, a fini par démissionner le 30 janvier 1879, ouvrant l’ère de la République pleine et entière (appelée la République Grévy du nom du successeur qui inaugura les chrysanthèmes), République quasi-définitive en France (remise en cause temporairement pendant les quatre années de Pétain au pouvoir).

_yartiGriveauxBenjaminB02

Pourquoi évoquer l’ordre moral en 2020 ? À cause du retrait de Benjamin Griveaux de la campagne des élections municipales à Paris. J’ai l’impression que certains n’ont pas vraiment les mêmes priorités morales pour la société de liberté et de responsabilité.

Il est évident qu’une vie en société, le vivre ensemble, a besoin de morale. Mais cette morale est forcément évolutive. Être en couple et ne pas être mariés était un scandale en 1970, mais est très commun en 2020, en tout cas, plus commun que se marier. Précisons néanmoins que jamais la "morale publique" ni la loi n’ont accepté, même dans les années 1970, la pédophilie, contrairement à ce qu’on peut lire ici ou là (seule, une infime minorité d’une élite qui se croyait progressiste croyait pouvoir la tolérer à cette époque).

Dans les commentaires sur ce retrait de Benjamin Griveaux, il y a en gros deux "camps" (si "camp" veut dire quelque chose ici) : ceux qui considèrent Benjamin Griveaux comme coupable et ceux qui le considèrent comme victime.

Évidemment, comme il est peu populaire, notamment parce qu’il a porté de manière trop arrogante une ambition qui, pourtant, n’était pas illégitime (heureusement que ceux qui s’engagent dans la vie politique portent des ambitions, pour eux-mêmes comme pour la collectivité qu’ils veulent ou prétendent vouloir servir !), certains préfèrent pilonner sur Benjamin Griveaux et sa morale personnelle qui serait "défaillante".

Mais qui sont-ils, ceux qui se permettent de juger de la morale d’un autre ? Eux-mêmes sont-ils aussi vertueux que les leçons qu’ils souhaitent donner le laissent penser ? Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ! C’était cela qui était détestable dans l’esprit de l’ordre moral d’Albert de Broglie : pas la lutte contre l’immoralité (qui serait contre ?) mais cette extrême hypocrisie de laisser penser qu’on puisse être un protecteur de la vertu. Cette posture était hypocrite.

Si la morale est nécessaire, elle ne peut pas être absolue. Chacun a sa morale et même évolue avec sa morale, parfois à cause de sa pratique ou celle de ses proches. Le seul moyen objectif et neutre de définir cette morale, c’est le droit. C’est pour cela que nous sommes dans un État de droit : notre limite à la morale, c’est la loi. C’était ce qui rendait nécessaire la religion pour Voltaire, l’intérêt que la foi était déterminée par et pour une morale publique. Le code civil, en quelques sortes, est une morale civile, mais une morale minimale (notons d’ailleurs que la faute d’adultère dans le mariage a été, il me semble, retirée du code civil, malgré l’engagement de fidélité).

Tout homme est faillible et l’on peut évidemment parler, pour Benjamin Griveaux, qui (circonstance aggravante !) était membre du gouvernement à l’époque de la vidéo, d’une suprême imprudence et même, selon le mot de Serge July, d’une grande c*nnerie de s’être jeté dans la gueule du loup. À l’évidence, il est tombé stupidement dans un piège tendu par la compagne du pseudo-artiste russe et c’était pour le moins un peu naïf. Elle était peut-être irrésistible. Qu’importe, c’est un piège courant en Russie pour disqualifier un opposant ou un rival.

On sait très bien que l’une des motivations de l’engagement (ce qui permet d’ailleurs au monde d’évoluer et de progresser), c’est la toute-puissance, celle du triangle classique : pouvoir/argent/sexe. Il fut d’ailleurs encore assez récent le temps où le fait d’avoir plusieurs maîtresses (ou plusieurs amants, mais la société était trop machiste encore pour imaginer l’autre sens) était une preuve de grande puissance et donc de grande réussite (politique, économique, artistique, etc.). Autant que le fait d’être riche (voiture, maison, vacances, etc.). Ce n’était pas ainsi que je concevais la réussite, mais d’autres la concevaient ainsi.

L’affaire Dominique Strauss-Kahn (l’ancien mentor de Benjamin Griveaux) a mis sous la lumière des projecteurs médiatiques le fait que certains prédateurs politiques étaient également des prédateurs sexuels. Mais le scandale DSK avait quand même une autre dimension : une dimension judiciaire puisqu’il était accusé de viol, ce n’était pas rien (un crime !) et une dimension politique puisqu’il était le favori pour succéder à Nicolas Sarkozy à l’Élysée (un Président de la République en puissance !). À l’évidence, en mai 2011, Dominique Strauss-Kahn n’était pas une victime mais un prévenu.

Pour la situation de Benjamin Griveaux, je considère qu’il est victime et pas coupable. A priori, il n’a commis aucune infraction à la loi. Je pense évidemment à sa famille, son épouse et ses trois enfants, dont j’imagine la surprise, la colère et la tristesse, mais qui serais-je pour vouloir donner des leçons de vertu à mes contemporains ?

Or, certains préfèrent pointer du doigt cette morale douteuse de l’ancien candidat (morale douteuse dont on ne connaît d’ailleurs pas grand-chose sinon quelques bribes lâchées dans le domaine public), plutôt que l’immoralité réelle et confirmée du pseudo-artiste russe et de sa compagne.

Car si la morale peut être relative ou évolutive, il y a un seuil minimal objectif et absolu facile à définir : le seuil minimal de la morale sociale, c’est tout simplement la loi, comme je l’ai écrit plus haut. C’est cela l’État de droit. La première immoralité, c’est de ne pas respecter la loi. Or, ici, il y a au moins un ou deux potentiels délits (j’écris "potentiels" car il faut qu’ils soient effectivement confirmés par un procès), le premier est de diffuser une vidéo à caractère pornographique susceptible d’être vue par des enfants (mais le délit n’est peut-être pas constitué à cause de l’origine de l’hébergement du site Internet), et le second est la violation de la vie privée et de données personnelles.

Or, cette violation de données personnelles est un délit très grave aujourd’hui, avec l’Internet et les réseaux sociaux, et surtout, elle ne concerne pas seulement des personnages publics comme c’était le cas quand il n’y avait que la presse papier, la radio et la télévision comme moyen de diffusion en masse : elle concerne toutes les personnes, y compris les adolescents dont certains se sont suicidés par honte d’images les mettant en scène et diffusées contre leur accord.

Ce n’est donc pas un risque pour la seule classe politique qui se réfugierait derrière le soutien de caste à Benjamin Griveaux de peur que chacun des responsables politiques subisse la même "mésaventure", c’est un risque pour tout le monde.

D’ailleurs, l’argument selon lequel Benjamin Griveaux l’a bien cherché, qu’il se serait filmé lui-même, qu’il mettait en scène publiquement sa vie de bon mari et bon père de famille, est complètement stupide. C’est le même sophisme qui pourrait justifier le viol de votre fille de 17 ans parce qu’elle aurait porté une minijupe et qu’elle aurait dit à son futur agresseur qu’elle était majeure. Votre fille aurait-elle été victime ou coupable ?

Pire : le mensonge est rarement un délit dans le droit français (il n’y a que certains cas où c’est un délit, comme une fausse déclaration fiscale ou de patrimoine). C’est la différence entre la morale et le droit.

Tous ces défenseurs de la morale, heureux du mauvais sort de Benjamin Griveaux, ont été les premiers à chercher à voir la vidéo en question. Personnellement, je ne l’ai pas regardée et surtout, je n’en éprouve aucune envie (pas plus que les vidéos gore de Daech). J’aimerais bien connaître ce qu’est la morale un tantinet voyeuriste du bon mari et bon père de famille qui a passé quelque temps à surfer sur Internet pour atteindre cette vidéo !

Je reviens d’ailleurs à ce que j’ai écrit plus haut : indépendamment des conséquences politiques, la diffusion de cette vidéo en question a été une "bonne leçon" de morale à Benjamin Griveaux. Mais qui l’a enseignée ? Un pseudo-artiste russe dont la morale est particulièrement douteuse. Qui a été condamné par la justice russe et par la justice française.

Par ailleurs, quelle devrait être la réaction de la France qui a accueilli un réfugié dont elle a accepté l’asile politique qui non seulement continue à faire de l’activisme politique, mais a été condamné à plusieurs années de prison pour avoir mis le feu à une succursale de la Banque de France ? On devrait dire bravo parce que la Banque de France, c’est caca, sale capitalisme, et gros sous ? Ou devrait-on plutôt l’expulser ?

À cet égard, le Président Emmanuel Macron a manqué de pertinence ce samedi 15 février 2020 en évoquant une intervention de la Russie dans le processus électoral en France : je doute que le pseudo-artiste en question (dont je refuse de citer le nom) soit soutenu par Vladimir Poutine qui a dû être très heureux de l’avoir refilé à l’étranger. La France serait bien inspirée de le refiler à la Russie plutôt qu’il occupe de nouveau une place si rare dans une prison française.

Benjamin Griveaux n’est d’ailleurs pas victime d’une première attaque personnelle : non seulement lui mais aussi sa famille avaient déjà reçu des lettres d’insultes voire des menaces de mort, et son ministère avait même été "forcé" (portail détruit) le 5 janvier 2019 par un transpalette électrique conduit par des gilets jaunes, ce qui fut sans précédent sous la Cinquième République. On peut lui reprocher son arrogance, on peut lui reprocher ses propositions municipales loufoques, on peut lui reprocher ce qu’il représentait, à savoir le pouvoir et son triomphalisme, rien ne justifie la violence contre lui, rien ne justifie de s’en prendre personnellement à lui. Comme le disait François Mitterrand à l’enterrement de Pierre Bérégovoy le 4 mai 1993 à Nevers : « Toutes les explications du monde ne justifieront pas que l’on ait pu livrer aux chiens l’honneur d’un homme (…) au prix d’un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d’entre nous. ».

Le retrait de Benjamin Griveaux après la diffusion d’une telle vidéo était inéluctable. Il aurait été inéluctable même sans les images, seulement si une trop grande différence entre l’affiché et le réel était établie d’une manière ou d’une autre, au même titre que François de Rugy devait partir pour des raisons qui n’ont rien à voir avec le droit mais qui ont à voir avec la morale, le train de vie un peu trop luxueux et dépensier avec l’argent du contribuable.

Je maintiens que le problème de François de Rugy (comme celui de François Fillon en janvier-avril 2017), ce fut de ne pas s’être rendus compte que cela pouvait choquer les Français même si (selon eux) ils avaient respecté scrupuleusement la loi (ce qu’un procès déterminera prochainement pour François Fillon). Leur mépris affiché (je n’ai rien fait de mal, les autres font pareil, c’est dérisoire par rapport à ce que j’apporte à la terre entière, etc.) devait nécessairement entraîner leur démission ou retrait car ils ne pouvaient plus représenter les citoyens dont ils n’avaient plus aucune idée du train de vie. Il n’était pas question de train de vie pour Benjamin Griveaux mais de ridicule, ce qui a anéanti toutes ses années en politique.

Dans une élection, le ridicule est peut-être plus grave qu’une infraction à la loi, puisque les rieurs resteront toujours du côté des adversaires, ce qui est terrible lors d’une élection. Mais aussi pour son ego. Je rappelle que plusieurs jeunes adolescentes ont mis fin à leurs jours à cause d’une photographie ou d’une vidéo diffusées sur Internet, encore une fois, l’avaient-elles vraiment méritées même si c’étaient bien elles et pas des images truquées ?

Ceux qui, aujourd’hui, condamnent Benjamin Griveaux pourraient bien, un jour ou l’autre, être victimes de la même infamie (que je ne leur souhaite pas)…

« En morale, l’intention peut justifier bien des choses ; en art, les meilleures intentions ne sont bonnes qu’à paver l’enfer. » …expliquait Camille Saint-Saëns.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (15 février 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le retour à l’ordre moral ?
Benjamin Griveaux.

_yartiGriveauxBenjaminB03


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 18 février 11:58

    Bonjour, l’auteur

    Désolé de ne pas être d’accord, mais Griveaux est tout à la fois victime et coupable ! Et votre plaidoyer à sens unique risque de ne pas convaincre grand monde.

    Victime de la divulgation d’un document privé qui n’aurait jamais dû être largement diffusé sur les réseaux sociaux. Cette pratique est évidemment choquante, et vous avez raison de la dénoncer.

    Coupable, alors qu’il était ministre et connaissait les dangers potentiels des outils numériques, de s’être conduit comme un adolescent sans cervelle, au risque de porter tôt ou tard préjudice à sa famille politique en cas de fuite de la vidéo. C’était irresponsable. Et cela d’autant plus que Griveaux ne savait pas grand chose de la destinataire, laquelle s’est empressée  dans quel but ?  d’enregistrer des images appelées à être automatiquement détruites dans la minute suivante par le média utilisé. Quelle légèreté ! Quelle inconscience ! Quelle insondable bêtise !


    • njama njama 18 février 12:17

      @Fergus
      laquelle s’est empressée — dans quel but ? — d’enregistrer des images

      Je pense que ça doit être tellement relou de recevoir ce genre de vidéo d’un mec (et pas n’importe qui) qui la drague, qui lui présente ses érections pour manifester un désir de cuissage  avec recidive, matin et soir , que sans trace d’un enregistrement si elle voulait en parler confidentiellement personne ne la croirait et elle passerait pour une mythomane.
      Et pourtant qui l’eut cru, aussi fantasque que cela puisse paraître it’s real !


    • zygzornifle zygzornifle 18 février 12:32

      @Fergus

       Et cela d’autant plus que Griveaux ne savait pas grand chose de la destinataire, laquelle s’est empressée

      il a du la prendre pour une certaine première dame .....


    • Pale Rider Pale Rider 18 février 13:58

      @Fergus
      Entièrement d’accord. J’ajoute que la loi ne définit pas la morale ; elle la définit même de moins en moins. Donc, Griveaux est d’abord coupable et ensuite victime. D’ailleurs, s’il était innocent, s’il se sent tellement à l’aise avec sa façon de draguer une autre femme que la sienne, et avec des méthodes aussi peu distinguées, pourquoi démissionne-t-il ?
      Nous sommes dans une époque qui ressemble de plus en plus à la chute de l’Empire romain. Sans parler d’ordre moral, on pourrait quand même appeler à une morale élémentaire, qui s’appelle le souci du prochain, à commencer par Mme Griveaux et leurs enfants que le cher Benjamin aurait pu traiter avec plus de dignité. Je m’étonne que l’auteur, qui semble partager mes valeurs, n’en fasse guère état.


    • tashrin 18 février 16:29

      @Pale Rider
      D’ailleurs, s’il était innocent, s’il se sent tellement à l’aise avec sa façon de draguer une autre femme que la sienne, et avec des méthodes aussi peu distinguées, pourquoi démissionne-t-il
      qui vous dit qu’elle n’etait pas au courant ? Qu’elle n’en fait pas autant ? 
      Et s’ils frequentent des clubs libertins, en quoi seraient-ils coupables de quoi que ce soit hormis defriser les conformistes ? Les gens parlent d’adultere, mais peut etre, peut petre pas... le probleme est pas là. Et pis honnetement, même si il trompait sa femme, je m’en contrefous. c’est sa vie perso
      Et sur sa démission... Vous imaginez faire une campagne publique en étant la cible de tous les quolibets / jeux de mots pourris / moqueries faciles ? Je sais pas s’il a eu raison mais je le comprends, difficile à assumer d’offrir un tel angle d’attaque à ses concurrents. C’est plus de l’abnegation là, c’est du sacrifice. Surtout qu’il avait peu de chances de gagner, du coup le jeu n’en valait pas la chandelle
      S’il est « coupable », c’est de s’être fait piéger facilement. Apres, il a une personnalité et une manière de s’exprimer qui ne l’aident pas : l’envie de lui rabattre son caquet est directement proportionnelle à l’arrogance dont il a fait preuve...


    • V_Parlier V_Parlier 18 février 19:56

      @Fergus
      Notons aussi que comme l’auteur lui-même l’écrit à la fin de ses infinies tergiversations : "Dans une élection, le ridicule est peut-être plus grave qu’une infraction à la loi, puisque les rieurs resteront toujours du côté des adversaires, ce qui est terrible lors d’une élection." En effet se présenter en politique de nos jours c’est se vendre comme un bon produit. C’est du marketing. Si le produit s’avère ridiculisé la pub est foutue et c’est un bide. Il n’y a même pas d’histoire de morale là-dedans.


    • Le421 Le421 19 février 12:06

      @Fergus
      La première réponse de Griveaux a été :
      J’en ai rien à secouer !!
       smiley


    • L'Astronome L’Astronome 19 février 14:27

       
       @Le421
       
      Comme dit Blaise Pascal : Qui veut faire l’ange fait la b... ite
       


    • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 24 février 00:57

      @Fergus

      « Coupable, alors qu’il était ministre et connaissait les dangers potentiels des outils numériques, de s’être conduit comme un adolescent sans cervelle, au risque de porter tôt ou tard préjudice à sa famille politique en cas de fuite de la vidéo. »

      Coupable ? Pourquoi ? Quel chef d’inculpation ? 
      Se conduire comme un adolescent sans cervelle n’est pas un délit.
      Et c’est nettement moins grave que les autres politiciens qui en permanence se conduisent comme des adolescents qui se couchent devant les USA ( je préfère dire USA que le nom du « président » c’est toujours le même ou presque)
       


    • hans-de-lunéville 18 février 12:04

      « retour à l’ordre moral ! » enfin


      • zygzornifle zygzornifle 18 février 12:29

        Il a trouvé une place de directeur a la banque du sperme ....


        • zygzornifle zygzornifle 18 février 12:31

          ça aurait été Le Pen ou Mélanchon c’est eux qui se seraient trouvés derrières les bareaux accusé de tourner des vidéos a caractère pornographique ...


          • Le421 Le421 18 février 20:33

            @zygzornifle
            Je ne vous le fait pas dire...
            Méluche a frisé la correctionnelle pour avoir fait valoir ses droits.
            Griveaux a transmis une « vidéo à caractère sexuel ». Marrant cette mesure dans les paroles des journaleux aux ordres.
            N’importe quel clampin se tapant une pignolle devant sa caméra (grand bien lui fasse, on s’en branle si j’ose dire !!) se verrait taxer de « pornographique ».
            Bah non, môssieur Grivois fait dans le « sexuel »...
            Et maintenant, c’est devenu un montage en vue de disqualifier le candidat cramé d’office pour placer une ministre qu’il fallait dégager. Du complotisme ? Non, bien sûr, puisque c’est Manu 1er qui gère l’affaire...
            Pauvre imbécile complètement hors le monde ou calcul machiavélien.
            Moi, je ne veux rien dire, mais « la buse » a probablement de lourds fardeaux à trainer qui risquent d’apparaître prochainement.
            LREM, un nouvel épisode tout les jours.
            C’est « un si grand soleil » avec les nuages qui viennent...


          • zygzornifle zygzornifle 19 février 09:13

            @Le421

            LaREM compte un branleur de moins .... 


          • Le421 Le421 19 février 11:59

            @zygzornifle
            Pas de souci pour eux, ils ont une sérieuse réserve...


          • JL JL 18 février 12:39

            Retour à l’ordre moral ? Que nenni !

             

             Personnellement, je me fous de la moralité de celui qui mène la barque, pourvu que ce soit un bon marin.

             

            En revanche, je suis intransigeant quant à la vertu de ceux qui prétendent diriger ma vie et celle de leurs compatriotes et concitoyens.


            • Le421 Le421 18 février 20:36

              @JL
              Comme pour Cahuzac ou Fillon, c’est très désagréable de se faire prêcher la morale par des détraqués du slip ou du portefeuille...
              Encore qu’il n’a attenté à personne, pas à une gamine, pas à une personne non consentante.
              Mais on ne joue pas au père la rigueur quand on a des cadavres dans le placard.


            • Ruut Ruut 18 février 12:44

              Il faut toujours s’astreindre a ce que l’on impose aux autres.

              ça évite les abus.

              Il faut cesser cette logique amorale de Gauche de « fais ce que je dit mais surtout pas ce que je fais ».


              • JL JL 18 février 12:52

                @Ruut
                 
                ’’logique amorale de Gauche’’
                 

                Je suppose que vous voulez dire : logique immorale. ?

                 
                L’amoralité est spécifiquement libérale. L’immoralité n’est pas l’apanage d’une couleur politique particulière.
                 
                 


              • Ruut Ruut 18 février 13:13

                @JL
                Non le mot utilisé était le bon.


              • JL JL 18 février 13:29

                @Ruut
                 
                Amoralité : sans morale.
                Immoralité : contraire à la morale.
                 
                 D’ailleurs, « logique amorale est un pléonasme ». Et « logique immorale » est un non-sens. La logique est par définition, amorale, et n’est évidemment, ni de gauche, ni de droite.


              • Ruut Ruut 18 février 13:52

                @JL
                Je confirme vos définition, mais je ne partage pas votre conclusion.

                La logique existe en moralité, comme en immoralité, comme en amoralité.
                Par contre les effets et les choix seront différents en fonction de la logique suivie.

                N’oublions il faut un peut de tout pour faire un monde agréable.

                Trop de moralité, comme trop d’immoralité, comme trop d’amoralité font des mondes totalement invivables.
                 


              • JL JL 18 février 14:44

                @Ruut
                 
                je pense que vous confondez logique et rhétorique, la logique et la cause (les valeurs) qui l’instrumentalise(nt).


              • Le421 Le421 18 février 20:42

                @Ruut
                Logique amorale de gauche.
                Vous classez les gens de façon péremptoire en vous plaçant en juge.
                C’est bien.
                Mais voulez-vous qu’on vous parle de gens de droite, question amoralité et immoralité ?
                Cela ne servirait à rien puisque ces deux notions sont le fondement de leurs principes.
                Ce qui effectivement difficile à accepter, c’est une personne se prétendant « de gauche », comme les requins de Solférino, appliquant des principes tordus et affairistes comme les gens déclarés de droite.
                Je vous le concède aisément. J’ai le même point de vue.
                Et je suis de gauche.


              • Ruut Ruut 19 février 07:25

                @Le421
                Je me permet de juger la Gauche car elle a formaté mon esprit durant ma jeunesse au travers de la presse et de l’EN.
                Et oui, le choc de la réalité fut extrêmement douloureux et choquant.

                J’en veux beaucoup a la Gauche pour sont illusion de bonté et sa réalité toxique.

                Prenons le racisme par exemple.
                Il est beaucoup plus présent et visible chez les personnes se prônant de Gauche que chez les membres du FN.
                L’explication y est logique et simple.
                Le FN prône un vivre ensemble en harmonie et en symbiose autours de valeurs nationales communes et fortes alors que la gauche prône un vivre cote a cote communautaire et donc excluant.
                La Gauche exclue en permanence au travers de quotas et de discriminations (sois disant positives) permanentes.
                Nous retrouvons ce concept dans les associations de Gauche qui sont les plus discriminantes de la société.
                Note que la censure (+aus-hcensure) vient le plus souvent de la Gauche et de ses associations (d’où le G majuscule a Gauche).

                Débattre de tout est une saine chose, interdire les débats ou les censurer c’est créer des problèmes futurs.
                Confrontons les idées sans tabous. (Grace a la Gauche ce n’est plus possible a cause des lois de censure.)

                Oui la Droite est complice de la situation actuelle malsaine.


              • JL JL 19 février 07:58

                @Ruut
                 
                 vous mélangez des valeurs et ce que des politiciens en ont fait.
                 
                 Vous dites : « Confrontons les idées sans tabous. (Grace a la Gauche ce n’est plus possible a cause des lois de censure.) »
                 
                 Vous pourriez préciser ? De quelles idées ne peut-on pas parler, et où cela est-il impossible

                 ?
                 
                 Il me semble qu’ici on peut parler de tout, non ?
                 


              • Le421 Le421 19 février 08:49

                @Ruut

                Le FN prône un vivre ensemble en harmonie et en symbiose autours de valeurs nationales communes et fortes

                Celle-là, je la retiens pour mon bêtisier Agoravox !!
                Chapeau l’artiste.
                Le FN est un parti de caste qui divise les gens entre eux en créant en permanence des animosités suivant la bonne vieille règle du « divide et impera »...
                Le discours des sympathisants est sans appel.
                Tout y passe, les musulmans, les juifs, les noirs, les « assistés », les gauchistes, les homos, j’en passe et des meilleures.
                On approche de la suprématie de la race aryenne. Pas encore, parce que ça se verrait, mais fêter tous les ans l’anniversaire de la mort d’Hitler reste une pratique bien réelle.


              • JL JL 19 février 09:24

                @Le421
                 
                 ’’Le FN prône un vivre ensemble en harmonie et en symbiose autours de valeurs nationales communes et fortes’’
                 
                 C’est de la logique en ruut !
                 
                 smiley


              • Fergus Fergus 19 février 09:35

                Bonjour, Le421

                100 % d’accord avec votre commentaire de 8 h 49.
                Y compris sur le dernier point que vous avez abordé : n’oublions pas que Marine Le Pen est très proche de Frédéric Châtillon et autres amis des nostalgiques du IIIe Reich.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 13:01

                Il y a beaucoup d’inconnues dans cette affaires ; Réseaux politiques contre réseaux sociaux. Il existe un code déontologique pour de nombreuses professions. Pourquoi n’existerait-il pas aussi pour les politiciens ? C’est surtout le double discours qui dérange. celui de la défense des valeurs familiales et une vie qui les contredit.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 13:01

                  Préférons éthique à morale. 


                  • gaijin gaijin 18 février 13:05

                    « Le seul moyen objectif et neutre de définir cette morale, c’est le droit. »

                    sauf que le droit est écrit par qui ? exit l’objectif et le juste ...

                    griveaux en tant que politique vit de l’image qu’il véhicule : il a le droit d’envoyer une vidéo de sa teub a une fille ...tout autant que l’on a le droit de trouver ça répugnant ...

                    celui qui vit par l’image meurt par l’image ......


                    • rogal 18 février 13:10

                      « L’entreprise de l’ordre moral n’a pas fait long feu. ».
                      Ce ne serait pas plutôt le contraire ?


                      • gaijin gaijin 18 février 13:52

                        @rogal
                        en effet
                        feu (e ? ) l’entreprise de l’ordre moral qui a fait long feu
                        https://fr.wiktionary.org/wiki/faire_long_feu


                      • devphil30 devphil30 18 février 13:41

                        Fort d’un succès historique en terme de réactions sur le dernier article de Sylvain sur le sujet du Grivois alors il retente un doublé mais cela risque de faire pschitt car l’ensemble des opinions ayant été évoqué nous allons passer à autre chose que les problèmes de quéquette du grivois


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 13:41

                          L’adultère n’est plus un péché que dans la morale catholique. En France, la religion est séparée de la chose politique. Déontologiquement, l’adultère ne devrait pas intervenir dans les qualités d’un politicien. Au contraire, puisqu’une vie sexuelle épanouie serait plutôt un critère d’efficacité au travail (à développer...). Par contre, un candidat doit rester cohérent avec son programme. Raison pour laquelle Griveaux a probablement démissionné. La morale de l’électorat n’a rien à voir là dedans, excepté qu’il supporte de moins en moins qu’on le mène en bateau,...


                          • lala rhetorique lala rhetorique 18 février 13:49

                            Il ne s’agit pas d’un ordre moral, mais du respect qu’un élu doit avoir pour ceux qui le payent..... et le peuple français ne paye pas tous ces gens à s’envoyer des vidéos, ni dormir dans l’hémicycle Quant à l’irrespect, depuis Sarko-cass-toi-pov-con, en passant par Holland-et-les-sans-dents, et en aboutissant sur macron-faut-traverser la rue, personnages encore une fois payés par nous le peuple, je pense qu’ils’agit surtout de remettre dans le bon ordre qui est qui dans une démocratie.


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 13:50

                              Il faut tenir compte d’une réalité très humaine. Vie de famille et vie sexuelle font rarement bon ménage. L’attrait pour le conjoint baisserait après 7 ans (habitudes, enfants,...) On ne peut demander aux hommes politiques (ou femmes politiques) d’être des surhommes


                              • Ruut Ruut 18 février 13:56

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                Note qu’a notre époque tout est fait pour détruire la vie sexuelle des couples (TV, presse féminine).

                                Le travaille massif actuel pour détruire le respect des époux entre eux est cruellement efficace. (Le’« Masculin bashing » médiatique permanent actuel est destructeur.)


                              • Fergus Fergus 18 février 13:53

                                Bonjour, Mélusine


                                « un candidat doit rester cohérent avec son programme. Raison pour laquelle Griveaux a probablement démissionné. »


                                Heu... non, à mon avis. Griveaux s’est retiré parce qu’il ne pouvait plus rester candidat. Sauf à accepter de voir sa bobine surchargée sur les affiches de bites tracées au marqueur ou à la bombe de peinture, ou bien de se voir demander lors des meetings des selfies sous la ceinture, popaul à l’air. Bref, c’était impensable !


                                • Pale Rider Pale Rider 18 février 14:02

                                  @Fergus
                                  Griveaux n’aurait pas dû exposer son gros vit.



                                • MKT 18 février 14:29

                                  En tout cas l’auteur est coupable.

                                  Il est coupable de faire un usage compulsif des effets de photoshop et d’enlaidir systématiquement les photos des personnes qui sont l’objet (ou les faire valoir) de ses articles.

                                  Informatique sans conscience...


                                  • ticotico ticotico 18 février 14:48

                                    Tous ces mots pour parler de Griveaux... Alors que trois lettres suffisent.


                                    • Pere Plexe Pere Plexe 18 février 14:57

                                      Ordre moral ?

                                      Avec Griveau et LREM c’est désordre et immoralité à tous les étages !

                                      Ce que beaucoup reproche à ce clown ce n’est pas sa sexualité mais son inqualifiable irresponsabilité.

                                      Et aussi son hypocrisie avec un discours et des actes en contradiction.


                                      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 février 15:46

                                        Si Benjamin Griveaux n’est coupable de rien, alors pourquoi a-t-il démissionné ?

                                        Pourquoi n’a-t-il pas revendiqué qu’il n’était en rien coupable de quoi que ce soit ?

                                        En tout cas, nous, on n’est pas coupable de bien rigoler sur la morale de ces gens.

                                        Dites-nous du droit tant que vous voulez pourvu que vous nous laissiez envoyer les quolibets qui nous plaisent.

                                        Allez Griveaux, encore une leçon à adresser aux gens ?


                                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 février 16:06

                                          @Aff le loup

                                          Le vrai ne démissionnera pas. Il brisera et va dominer sur les juges de la terre.

                                           

                                          « Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, Les extrémités de la terre pour possession ;

                                          Tu les briseras avec une verge de fer,

                                          Tu les briseras comme le vase d’un potier.

                                          Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse !

                                          Juges de la terre, recevez instruction !

                                          Servez l’Éternel avec crainte,

                                          Et réjouissez-vous avec tremblement.

                                          Baisez le fils, de peur qu’il ne s’irrite,

                                          Et que vous ne périssiez dans votre voie,

                                          Car sa colère est prompte à s’enflammer.

                                          Heureux tous ceux qui se confient en lui ! » (Ps 2 :8-12)


                                        • L' Hermite (IX) prong 18 février 16:14

                                          @Daniel PIGNARD

                                          Le vrai ne démissionnera pas. Il brisera et va dominer sur les juges de la terre.


                                          > dans 5 minute tu va nous dire que c’ est macron lol


                                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 février 16:56

                                          @prong

                                          Macron est du côté des rois de la terre et non du côté de l’oint de l’Eternel. Voyez plutôt :

                                          « Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les peuples ?

                                          Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils Et les princes se liguent-ils avec eux Contre l’Éternel et contre son oint ? -

                                          Brisons leurs liens, Délivrons-nous de leurs chaînes ! -

                                          Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d’eux.

                                          Puis il leur parle dans sa colère, Il les épouvante dans sa fureur :

                                          C’est moi qui ai oint mon roi Sur Sion, ma montagne sainte ! » (Ps 2 :1-6)


                                        • L' Hermite (IX) prong 18 février 17:48

                                          @Daniel PIGNARD

                                          Mathieu (VII , 15-20) nous avertis aussi ne pas suivre aveuglement n’ importe qu’ elle exégèse ou pire un « faux » prophète .

                                          Tu semble avoir vraiment la foie et c’ est tres respectable ...

                                          Mais il n’ est pas impossible que tu mêle tes opinion personnelle a celle de dieu même involontairement .


                                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 février 19:13

                                          @prong

                                          Je rappelle quand même que l’Apocalypse commence ainsi :

                                          « Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son serviteur Jean,

                                          lequel a attesté la parole de Dieu et le témoignage de Jésus Christ, tout ce qu’il a vu.

                                          Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche. »

                                           

                                          L’interprétation des paroles de ce livre a donc pour but de montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt. Il faudra bien croire quelqu’un un jour ou l’autre pour connaître le futur car les preuves ne pourront venir que par le déroulement de l’actualité. Comme cela concerne les temps de la fin et qu’on y est, c’est donc le moment de soupeser les interprétations pour décider celles que l’on va croire. Vous avez quand même la chance d’avoir une interprétation sous les yeux ce qui n’est pas donné à tout le monde.


                                        • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 24 février 01:23

                                          @Daniel PIGNARD

                                          « Si Benjamin Griveaux n’est coupable de rien, alors pourquoi a-t-il démissionné ? »

                                          Parce qu’il a encore de l’honneur devant ses électeurs qu’il a trompés en se faisant passer pour un bon père de famille ( ÉTALER SA VIE PRIVÉE POUR GAGNER DES VOIX).
                                          il a jugé très vite ce qu’il lui restait à faire.


                                        • cevennevive cevennevive 18 février 15:48

                                          Bonjour Sylvain,

                                          Là, il ne s’agit pas de morale mais de bienséance et de pudeur.

                                          La vie sexuelle, les besoins du corps, nous les connaissons tous. Mais cette partie humaine se passe dans l’intimité, seul, entre deux, (ou trois personnes, et même plus si affinité).

                                          Ce serait un peu répugnant de voir un homme ou une femme politique faire ses besoins dans le domaine public (et internet est le domaine public).

                                          Il en est de même pour cette anecdote délirante.

                                          Non, Sylvain, ne mettons pas la morale en avant. La morale chrétienne peut-être, et encore !


                                          • cevennevive cevennevive 18 février 15:58

                                            @Aff le loup, bonjour,

                                            Qu’est-ce qu’une « barbarinnade » ?


                                          • cevennevive cevennevive 18 février 16:01

                                            @Aff le loup,

                                            Ah, ça y est j’ai compris ! excusez-moi, ce mot vient du cardinal Barbarin, 


                                          • Leonard Leonard 18 février 16:01

                                            Si un jour je suis victime de l’infamie d’être moi même,

                                            Alors il suffira d’assumer ce que je suis...


                                            • hocagi@1shivom.com 18 février 18:56

                                              La morale sous-tend bien sur les lois et en constitue le principe, heureusement non ?

                                              Maintenant la morale en tant qu’ordre établi est un danger pour nos démocraties,

                                              Si vous deviez confier votre maison, la confiriez vous a un voleur notoire ?

                                              Il en est de même de la maison France,

                                              l’auteur confond tout désolé ...

                                              Si le mensonge n’est en rien interdit, le parjure oui,

                                              Maintenant si le mensonge peut avoir des conséquences et provoquer la mort d’autrui, oui c’est possible, mais il reste en rien condamnable par la justice, mais dans un tel cas de toute évidence par la morale,

                                              La justice comme la morale devrait s’intéresser uniquement aux conséquences des actes, et la justice s’arrête la ou la morale commence,

                                              Donc Mr Griveau n’a condamné que sa famille avec son acte, et bien sur sa carrière politique, maintenant doit-on condamner les donneurs d’alerte, qui d’ailleurs pas définition sont déjà compromis (on imagine facilement dans ce cas),

                                              NON donc le procès devrait acquitter quiconque a donné l’alerte, aux hommes politiques d’avoir une vie privée irréprochable ou sinon d’en assumer les conséquences, sinon ils n’ont qu’à faire comme moi resté pauvre et dans l’anonymat le plus parfait, si peu que la pauvreté serait une vertu ...

                                              EH EH EH


                                              • pierre 18 février 19:19

                                                amusant que sur les photos on dirait un clown triste, cela me ferait presque pitié


                                                • jef88 jef88 18 février 19:45

                                                  Les causes et les effets !

                                                  Il faut chasser (et punir) les causes AVANT de s’attaquer aux effets ......


                                                  • Jonas 18 février 20:15

                                                    Je suis contre la violation de la vie privé qui doit rester sacrée. Aujourd’hui c’est Benjamin Griveaux, demain , peut-être moi ou mon voisin. 

                                                    On peut se moquer de Benjamin Griveaux , mais personne n’est parfait . Nous avons tous nos défauts et nous commettant tous, des erreurs, ce n’est pas pour cette raison , que notre vie amoureuse soit étalée. Est -ce que chaque fois , que j’ai une petite amie , pour être tranquille et évité un scandale futur , je dois la fouillée avant les ébats ? Je serai traité d’ un pauvre goujat. 

                                                    Pour parodier Charles Péguy a ma manière , les seuls qui ont les mains pures , sont ceux qui ont les mains coupées. 

                                                    Pour revenir à l’ordre moral,

                                                     L’ordre puritain : Aux Etats-Unis. La presse , a cause de la course aux « Scoops » tout est permis. Toute la vie des personnes connues est étalées jusqu’à la nausée. 

                                                     L’ordre autoritaire : En Chine , 1,4 milliard de chinois sont considérés , comme suspects et sont sous surveillance , c’est une sorte de « Big Brother » Orwellien digne du fameux roman « 1984 ».«  Le système Skynet » de caméras de surveillance avec la reconnaissance faciale, couvre la totalité des lieux publics. Malheur aux amoureux qui se bécotent sur les bancs publics. 

                                                     L’ordre religieux. En Iran , l’agence Mizan, qui émane de l’autorité judiciaire , a mis un numéro spécial permettant aux iraniens de dénoncer , par un simple SMS les « actes immoraux ». Dans la capitale Téhéran, les habitants qui le souhaitent , peuvent ainsi signaler ds cas de femmes tombant leur voile en voiture, ou de personnes organisant des « soirées dansantes mixtes » ou encore ceux qui « publient du contenu immoral sur Instagram ». 

                                                    Il n’y a pas de limite a l’ordre moral. 


                                                    • Le421 Le421 18 février 20:46

                                                      Enfin, personnellement, si on diffuse une vidéo où je m’en tape une, je n’en aurais rien à branler !!  smiley


                                                      • Orion  Orion 18 février 21:09

                                                        Salut 421 !

                                                        Si ça trouve sa femme était au lit ce soir là et elle était plus que très motivée et l’attendait ... Puis là, elle apprend qu’en fait ce soir là son cher mari était dans la pièce d’à coté en train de se branler tout en se filmant pour envoyer son exhibition à une autre ... Génial pour elle non ? 
                                                         

                                                        « si on diffuse une vidéo où je m’en tape une, je n’en aurais rien à branler !! »


                                                        Oui bien sûr c’est encore plus l’extase quand tu sais que ceux qui t’ont élevé, tes parents, enfin ta mère ton père tes tantes, tes oncles et etc en plus de ta femme et de tes enfants ont pu visionner ta superbe vidéo ... C’est le pied Non ? ...

                                                        Sinon à par ça j’ai bien percuté le jeu de mot ... smiley ...


                                                      • Le421 Le421 19 février 08:51

                                                        @ Orion
                                                        Effectivement, c’était pour le jeu de mots...  smiley


                                                      • Léonard 18 février 22:38

                                                        Pyotr Pavlensky ne risque rien. Si Hollande l’a fait venir c’est qu’il a un but à remplir en France donc ils ne vont pas l’arrêter en si bon chemin. Lui et ses complices n’auront rien du tout et seront relâchés. Tout ça n’est qu’une parodie de justice. La jeune fille qui a servi d’appât a fait Assas, connu pour être un refuge de l’extrême droite. Juan Branco sort de Polytechnique. Pyotr Pavlensky sort des Beaux Arts. Donc en gros nous avons des énergumènes sortis de la haute bourgeoise qui souhaitent nous faire une révolution. Ben voyons... Ce ne sont que des agents (via le gouvernement, Israel, les USA et la Russie) qui sont envoyés pour déstabiliser et salir nos hommes politiques (de droite comme de gauche) pour faire en sorte que le seul parti qui reste non sali soit le Front National et par conséquent le nazisme. Le nazisme, c’est la dictature, la répression et surtout...les intérêts des riches qui restent préservés car plus personne dans le peuple ne les touchera. Le FN n’est autre que le garant du Grand Capital et rien d’autre. D’ailleurs, c’est pas pour rien que les USA, la Russie et Israel financent l’extrême droite. Un peu comme au Brésil où Bolsonaro ne sert finalement que les grands propriétaires terriens et ceux aux revenus hautement élevés. Il ne fait qu’enrichir cette frange de la population. Même la bourse du Brésil a bondit de 20% à son élection

                                                        Piort , Juan Branco, la nana qui a servi l’appât, Macron et sa clique ,Soral Dieudonné , les représentants des gilets jaunes et tous les faux dissidents que nous connaissons sobt tous reliés entre eux , à l’extrême droite USA Russie Israël pour nous mener au nazisme

                                                        http://www.leparisien.fr/politique/que-faisait-a-l-elysee-elie-hatem-militant-d-extreme-droite-et-royaliste-12-12-2019-8215896.php

                                                        Un juif libanais d’extrême droite (et faux antisémite comme Soral) était à l’Elysée avec Macron. L’antisémitisme est le meilleur allié du sionisme, comme le disait Theodor Herzl, pour faire fuir les juifs vers Israël (alyah) et installer le chaos dans le reste du monde (avant 2022 comme le disait Attali).

                                                        Un conseiller d’Edouard Philippe jadis membre d’un parti néofasciste

                                                        Sandro Gozi, qui a récemment rejoint le cabinet d’Edouard Philippe, a été membre, en Italie, du Fronte della Gioventù (Front de la jeunesse) dans les années 80. Il s’agit de la section jeunesse du parti néofasciste MSI, pour « Mouvement social italien ».

                                                        De l’autre côté des Alpes, le journal Il Primato Nazionale a ainsi déterré une photographie datée du 9 juin 1987. On y aperçoit, à l’âge de 19 ans aux côtés d’autres membres du parti, celui qui deviendra secrétaire d’État aux Affaires européennes du gouvernement Matteo Renzi. Sur le cliché, figure aussi Giorgio Almirante, le fondateur historique du MSI

                                                        Piotr Pavlenski a-t-il posé avec un néonazi ukrainien ? - Libération https://www.liberation.fr/checknews/2020/02/16/piotr-pavlenski-a-t-il-pose-avec-un-neonazi-ukrainien_1778563

                                                        Une photo montrant l’artiste russe aux côtés d’un néonazi ukrainien, désormais repenti, a refait surface sur les réseaux sociaux. L’auteure du cliché indique à « CheckNews » qu’elle a été prise durant l’after-party d’une conférence de Pavlenski à Kiev, en juin 2016

                                                        apparaît sur d’autres photos en train d’effectuer le salut nazi ou de poser avec des enfants devant le drapeau nazi. Plusieurs internautes ont partagé ces images pour dénoncer les liens troubles qu’entretient l’artiste russe avec ces milieux extrémistes.

                                                        Piotr Pavlenski ne fréquente pas que Juan Branco ou Maxime Nicolle. On le voit ici en compagnie de néo-nazis ukrainiens. Source : Anton Shekhovtsov. #Griveaux

                                                        La photographie montrant les deux hommes n’est pas un montage. CheckNews a pu retrouver l’originale, postée sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram le 20 juin 2016, par Tamara Shevchuk, une artiste ukrainienne, vivant à Kiev. Elle indique avoir pris les photos la veille et identifie Dmitriy Riznychenko comme étant l’homme qui pose aux côtés de Piotr Pavlenski. En consultant son profil Facebook, l’homme apparaît dans un reportage récent de la Deutsche Welle, dans lequel il est présenté comme un ancien néonazi

                                                        En poste à l’Élysée, Alexandre Benalla négociait à ses fins des contrats russes VIDÉO - Le site d’investigation Mediapart révèle que l’ex-chargé de mission de l’Élysée aurait joué le rôle d’intermédiaire dans un contrat sécuritaire avec un oligarque russe alors qu’il était encore en poste aux côtés du chef de l’État.

                                                        Iskander Makhmudov, surnommé « le chinois » au sein de la pègre du fait de ses est un véritable magnat industriel en Russie. Propriétaire d’un capital de 7 milliard d’après Forbes, également proche de Poutine, celui-ci est accusé d’avoir des liens avec des groupes criminels dans de nombreux pays d’Europe, notamment dans l’état Espagnol. En lien très probablement avec le groupe mafieux russe Ismajlovskaya, l’un des plus dangereux du monde, celui-ci aurait fait transiter une somme d’une hauteur de 300 000 euros par la société « Mars », société dont Crase est le seul actionnaire. On ignore encore les raisons de ce virement, mais quoi qu’il en soit, avec le casier de Makhmudov, cela ne présage rien de bon Il est clair que Vincent Crase et Alexandre Benalla était proche : ce dernier l’aurait pistonnée par deux fois, pour devenir réserviste à l’Élysée ainsi que dans le service de sécurité d’En Marche. Une proche amitié donc, qui aurait pu conduire Benalla à avoir lui aussi des liens avec cet « homme d’affaire

                                                        Les deux mafieux juifs séfarades Alexandre Benalla et Alexandre Djouhri qui est un protagoniste clé de l’affaire des financements libyens de Nicolas Sarkozy & Co

                                                        lors d’un entretien avec Mediapart Alexandre Benalla . « J’ai rencontré Alexandre Djouhri, oui, plusieurs fois, et je suis très content de l’avoir fait »


                                                        • volèm rien 18 février 22:45

                                                          il n’y a aucun retour a quoi que ce soit, griveaux est le seul et unique responsable, il a envoyer un sms de son propre chef, qui n’est pas une violation de sa vie privée puisque qu’il l’a envoyé lui même, la personne qui reçois le sms en fait bien ce qu’il veut, puisque il detient une vidéo envoyée par la personne qui la prise lui même, sans aucune pression en toute liberté, aucun politique n’a attaqué griveaux, ils l’ont même tous défendu, sans exception, griveaux a démissionné de lui même, sans que personne ne lui demande, alors qu’il n’a rien fait d’illégal.

                                                          Griveaux est une âne, il n’y a aucune atteinte a la démocratie, personne n’est en danger, a part le couple griveaux, mais ça il fallait y réfléchir avant.

                                                          Tout ça n’est qu’une banale affaire de cornecul, qui a déjà couté trop de fric, le scandale est là.


                                                          • Berthe 19 février 07:36

                                                            @volèm rien
                                                            tout à fait, il ne viendrait à l’esprit d’aucun politicien de faire une chose pareil... c’est complètement abject. Il connait ses responsabilité de personnalité publique.


                                                          • aliante 19 février 03:21

                                                            l’intimité c’est sans la technologie ,ni les réseaux sociaux
                                                            que nos chers politiques méditent sur ça



                                                              • Berthe 19 février 07:33

                                                                Si les mecs cessaient de commenter avec leurs aprioris et leur phallus surtout. Y en a marre de cette histoire. C’est la RESPONSABILITÉ PERSONNELLE de Griveaux dont il est ici en question ; Ni celle qui a reçu ou manipulé cette vidéo, cette fille n’est qu’un « objet » sexuel, c’est tout. Il faut arrêter les conneries à présent. Jamais on avait vu çà dans l’histoire de la politique, JAMAIS. On connait des faits avérés, y compris celle de DSK et sa maladie, addiction ou que sais je, mais jamais encore on avait vu çà. Et c’est extrêmement grave, non seulement pour le futur mais encore pour les femmes. Parce que çà relève du voyeurisme. Si on avait chopé un type faire la même chose de sa fenêtre, les voisins l’ayant aperçu auraient alerté la police, au pire ils l’aurait lynché. Ne nous trompons pas de débat et une bonne foi pour toute, ce qui est fortement regrettable, c’est cette horde de femmes, qu’elles soient de la sphère politique ou des médias, qui ont pris le parti de faire de ce type une victime. Alors que les vraies victimes, c’est nous, tous les citoyens parce que nous allons subir les conséquences de la « responsabilité partagée ».... c’est une liberté individuelle de plus qui va nous etre confisquée en restreignant davantage les réseaux sociaux. Il leur fallait un motif, ils l’ont. Surtout les mecs, continuez à penser au kiki plutôt que QI...c’est là dessus qu’ils tablent ... Fourest qui s’est positionné pour le kiki au nom de je ne sais quel « démocratie pornographique », peut envoyer ses femen, çà devrait nous faire rire si elles finissent en taule. haha, quelle cruche celle là ... . .


                                                                • BA 19 février 08:30

                                                                  En avril 2019, Benjamin Griveaux convoquait l’hebdomadaire PARIS MATCH pour jouer la comédie du mari modèle.


                                                                  Pour faire sa com’, Benjamin Griveaux jouait la comédie du bon père de famille en posant avec son épouse devant les photographes de PARIS MATCH.


                                                                  Et la nuit, il se branlait, il se filmait, et il envoyait les vidéos à sa maîtresse.


                                                                  Macron et les macronistes, c’est le mensonge permanent.


                                                                  Julia et Paris, les deux amours de Benjamin Griveaux.


                                                                  https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Le-pari-de-Benjamin-Griveaux-1617775


                                                                  • JL JL 19 février 08:45

                                                                    Une affaire chasse l’autre.

                                                                     

                                                                     Puisque le titre de cet article fait référence à l’ordre moral, je rappelle ici le scandale toujours d’actualité, d’une déplorable culture pédophile dans les institutions en charge de la formation des jeunes, sportifs en particulier.

                                                                     

                                                                    Le livre de Sarah Abitbol aurait pu sous-titrer : « La honte doit changer de camp ».

                                                                     

                                                                    Un slogan qui pourrait bien s’appliquer aussi aux hommes politiques qui méprisent ceux qu’ils appellent les « sans dents, »les gens qui ne sont rien".

                                                                     

                                                                    « Le secret d’une autorité, quelle qu’elle soit, tient à la rigueur inflexible avec laquelle elle persuade les gens qu’ils sont coupables. » (Raoul Vaneigem)

                                                                     


                                                                    • rita rita 19 février 08:48

                                                                      Mise en examen des deux protagonistes a la vidéo ?

                                                                      Par contre rien pour le « branleur » de la raie publique de Macron ?

                                                                       smiley


                                                                      • CORH CORH 19 février 09:21

                                                                        C’est encore Serge July qui a le mieux parlé de cette affaire, mais j’ai envie d’ ajouter que c’est bien l’histoire d’un c.., victime de la machination d’un c.. relayée en boucle par des médias à la c.. qui prennent leurs auditeurs pour des c...

                                                                        On a peut être fait le tour là ?


                                                                        • Fergus Fergus 19 février 09:44

                                                                          Bonjour, CORH

                                                                           smiley

                                                                          « On a peut être fait le tour là ? »
                                                                          Pas tout à fait ; pour se venger, la femme de Griveaux doit encore poster sur les réseaux sociaux une vidéo de son c...


                                                                        • CORH CORH 19 février 10:02

                                                                          @Fergus
                                                                           :)


                                                                        • Fergus Fergus 19 février 13:30

                                                                          @ CORH

                                                                          A propos : dans ma ville, une rue située au voisinage immédiat d’une très belle basilique, était autrefois connue pour la présence de prostituées. Le « commerce » de ces dames a valu à cette voie d’être nommée... « Chauffecon ». Depuis, bienséance oblige, la rue a été renommée « Chauffepieds ». smiley


                                                                        • Laulau Laulau 19 février 12:30

                                                                          Cette affaire devrait être inscrite au pavillon des poids et mesures comme un étalon de la connerie chez les politiciens, on aurait ainsi un Griveaux étalon qui nous permettrait d’évaluer nos politiciens. J’ai malheureusement l’impression que cette unité de mesure soit un peu petite et que l’on doive passer rapidement au kilogriveaux ou au megagriveaux.


                                                                          • volèm rien 20 février 00:49

                                                                            vous êtes sûr que griveaux n’a rien fait d’illégal ?

                                                                            L’appréciation de l’adultère peut être différente suivant les cas. Une liaison suivie, une recherche internet, ou une correspondance peuvent selon l’appréciation du juge, être considérés comme une injure et conduire à prononcer un divorce pouvant être au tort de la personne adultère, s’il est considéré que le maintien du lien conjugal n’est plus possible (article 266 du Code civil). D’après certains avocats, cela peut conduire dans certains cas au paiement de dommages et intérêts par exemple s’il existe un préjudice. Ce type de condamnation est distinct de la prestation compensatoire (article 270 du code civil)


                                                                            • agent ananas agent ananas 20 février 11:52

                                                                              Sylvain aboie avec les chiens de garde pour appeler à restreindre la liberté d’expression de tous sur le net parce qu’un membre de l’élite a dérapé en le présentant comme une victime. S’il y a un retour un ordre moral, c’est celui des dominants qui interdit de toucher à leurs turpitudes.

                                                                              Donc se profile un ordre moral pour la plèbe et le désordre moral pour l’élite qui sait se défendre, avec une justice et une police à ses ordres. La police et la justice ne servent plus qu’à protéger une caste déconsidérée, qui n’a plus que la répression et la censure pour perdurer. 




                                                                              Mais étant donné l’état de décomposition morale avancée des dominants, gageons que leur chute est proche.


                                                                              • Emohtaryp Emohtaryp 23 février 13:58

                                                                                Hé hé, le thuriféraire à Pinocron nous fait de la branlette intellectuelle ...

                                                                                Le mec qui est ministre « porte parole » balance des vidéos masturbatoires sur les réseaux sociaux prouvant par cette débilité que c’est effectivement bien un branleur de premier ordre comme tous ces acolytes de la même secte....

                                                                                Cet olibrius n’avait aucune chance à Paris, d’ailleurs, il en avait rien à branler, maintenant il va pouvoir s’adonner pleinement à ses passe temps favoris, fumer des clopes, rouler en diésel et se masturber ardemment... smiley


                                                                                • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 24 février 01:16

                                                                                  « C’est pour cela que nous sommes dans un État de droit : notre limite à la morale, c’est la loi. »

                                                                                  C’est totalement immoral de penser que le droit est la limite à la morale.

                                                                                  Pour l’auteur c’est morale tout ce qui est immoral du moment que ce n’est pas prévu dans le droit !!

                                                                                  Au lieu de parler de morale, qui se réfère à la religion ou à des moeurs consensuels, il serait plus juste de parler d’éthique. 

                                                                                  Ce n’est pas interdit de mentir (malicieusement, pour tromper avec profit) par exemple, c’est pourtant un comportement non éthique. 

                                                                                  Le capitalisme est il moral ? Je pense que pour l’auteur ça l’est.

                                                                                  par contre lutter pour remplacer le capitalisme ça l’est, pour ce même auteur


                                                                                  Emprisonner Assange ne semble pas immoral pour l’auteur, qui semble plus préoccuper pour des petits épisodes minables.


                                                                                  à quand un article sur Assange ?


                                                                                  • quijote 27 février 11:36

                                                                                    En marge de l’affaire, du nouveau sur l’ami russe réfugié politique en France...

                                                                                    https://actu.orange.fr/france/affaire-griveaux-la-personnalite-borderline-de-piotr-pavlenski-magic-CNT000001o15RU.html

                                                                                    Quelle surprise !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès