• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bernard au tapis – La fin d’un symbole de la Mitterrandie

Bernard au tapis – La fin d’un symbole de la Mitterrandie

3 octobre 2021 : Bernard Tapie est mort !

A 78 ans et après une agonie très médiatique, le crabe a finalement eu raison de l’homme d’affaires le plus emblématique des années Tonton, icône des golden-boys, du fric c’est chic et de la réussite facile de ces clinquantes et obscènes années 1980.

JPEG

Que retenir de son parcours atypique, sans tomber dans les clichés éculés de sa success story, entre splendeurs et décadence ?

Une enfance difficile, anticonformiste et hyperactive, forcément.

Gavroche du 20e arrondissement né sous l’Occupation nazie, issu d’un milieu paysan, fils d’ouvrier ariégeois et petit-fils de cheminot, Nanard est taillé dès l’enfance comme un héros à la Zola. Mais tout jeune il a déjà plus le goût du risque et de la débrouille que de l’assommoir. Crooner de charme, pilote de Formule 3, vendeur au porte-à-porte et graine d’innovateur : à 20 ans il fonde avec un ami Cœur Assistance pour fourguer des boîtiers d’alarme aux malades cardiaques.

Après quelques déboires avec la justice (mineurs à l’époque) pour publicité mensongère, l’entrepreneur en herbe se tourne au milieu des années 1970 vers le rachat d’entreprises en faillite. Un créneau qui fera recette, et son succès au cours de la décennie suivante. Hâbleur impénitent et fin manipulateur, le futur molosse du business paillette arrive même à rouler l’empereur Bokassa, en lui rachetant pour un clou symbolique quelques châteaux en pleine affaire des diamants !

Son succès dans le monde des affaires et ses méthodes anticonformistes font grand bruit dans le landerneau politico-médiatique du « Changement » arrivé au Panthéon sa petite rose à la main. Cette image de businessman atypique avec sa gueule de boxeur et ses uppercuts verbaux tranchent singulièrement avec les usages rond-de-cuir et lambrissés des conseils d’administration de l’époque.

Ca tombe fort bien puisque Mitterrand entend clairement enterrer l’Union de la gauche, larguer ses ministres communistes, opérer son grand virage libéral, enterrer le franc et imposer la rigueur. Tout en faisant mine de se rabibocher avec le Grand Capital conspué dans les Congrès du PS mais toujours courtisé en privé. Il faut juste lui donner un visage moderne, jeune, dynamique, et surtout raccord avec les pipeaux toujours en vogue du Changement.

L’homme qui s’est offert Look, Terraillon, La Vie claire, Testut, Wonder, Donnay, avant bien d’autres boîtes moribondes accrochées à son tableau de chasse, est aussi déjà une bête de scène médiatique. Grand Echiquier, 7 sur 7, Champs-Elysées, Grosses Têtes, Gym Tonic, Jeu de la Vérité, il multiplie les émissions populaires dont il surdope l’audience. On se l’arrache partout, les hommes envient sa réussite et son bagou, les femmes le trouvent sexy… Et les conseillers du Sphinx vont vite comprendre qu’ils peuvent en tirer parti pour rehausser la cote d’un pouvoir et d’un Président sérieusement écornée par l’impopularité de la nouvelle politique de rigueur, puis par la cohabitation forcée avec l’ennemi juré, le très impatient Maire de Paris Jacques Chirac.

Un capitaliste et un homme d’affaires de gauche, issu d’un milieu modeste, un self-made man qui n’a fait ni HEC ni l’ENA, au pedigree fulgurant, à la réussite insolente, qui tutoie les chefs d’Etat, parle comme les gens de la rue et comprend la souffrance des smicards, c’est inespéré !

En plus c’est un grand sportif, un gagnant, qui aime les défis et sports populaires, leurs rituels et leurs icônes : Tour de France, OM, Adidas : rien ne lui échappe.

Et c’est le grand pape des années Mitterrand, fils de pub et artisan de la victoire de 1981, auteur du fameux slogan La France tranquille, Jacques Séguéla en personne, qui célébrera en 1987 le mariage contre-nature entre la Mitterrandie et Nanar le rebelle, pourtant perçu à l’époque comme proche du RPR. Malgré son cancer caché et son impopularité, Tonton souhaite se représenter en 1988, et compte bien profiter de l’image d’un Nanard hyper populaire et au sommet du succès.

Un people de taille introduit à la Cour au milieu d’une floppée d’intellos de gauche, de pseudos philosophes, de pisseurs de copie, de cinéastes engagés, de vedettes du show-biz et de stars de variété.

Les succès politiques sur le terrain du dauphin sont mitigés. Mais son match de boxe en direct face à Jean-Marie Le Pen sur le plateau de TF1 nouvellement privatisée lors d’un débat sur l’immigration en 1989 restera dans toutes les mémoires. 1-0 pour le poulain « sévèrement burné », selon la formule consacrée des Guignols.

L’annonce en 1992 de sa promotion comme Ministre de la Ville dans l’éphémère gouvernement Cresson, confirmée dans le gouvernement Bérégovoy en 1993, fera grincer beaucoup de dents. Surtout parmi les énarques qui voient d’un mauvais œil ce trublion sorti du caniveau leur faire la morale et leur voler la vedette à l’Elysée. Mais Nanard délivrant la bonne parole mitterrandienne dans les quartiers, ça plait tellement à Télérama et aux bien-pensants !

1993 : Edouard entre à Matignon. Toute la gauche est ringardisée. Une page se tourne : deuxième cohabitation, plus feutrée que la précédente mais fatale pour les apparatchiks. Nanard fait partie des victimes. Désormais ce sont les affaires à répétition qui tiendront le haut du pavé au cours de la décennie. On le verra moins faire le malin dans les talk-shows ou chez Drucker, et plus à la Une des gazettes pour ses condamnations en série.

Ne tirons pas sur l’ambulance, puisqu’aujourd’hui la France est en deuil et pleure le grand héros testostéroné de sa jeunesse. Pour un rappel des faits, voire la nécro dans Challenges ou Les Echos.

Pourtant le bouillonnant Tapie résistera longtemps aux juges, aux condamnations, aux humiliations aux attaques, aux moqueries. Y compris venant de ses anciens amis du sérail mitterrandien, qui se défoulent comme un seul homme sur le favori déchu.

Il mettra même en scène ses propres déboires et sa descente aux enfers, politique, économique, morale et même physique. Ses faillites comme naguère ses fortunes. Ses rebondissements et ses rechutes, comme après l’affaire du Crédit Lyonnais. Allant même jusqu’à faire l’acteur, écrire son autobiographie, parler de la prison, du cancer qui le ronge, et filmer quasiment le dernier acte de sa vie.

Une forme de narcissisme et d’exhibitionnisme, obsessionnel jusqu’à l’obscénité, que certains jugeront parfaitement indécent, et d’autres tellement romantique. Le sursaut d’un gosse des rues qui depuis toujours voulait se faire aimer et remarquer. Et auquel beaucoup peuvent facilement s’identifier.

Tapie laissera sûrement son nom dans l’Histoire et ne laissera personne indifférent. Associé à jamais aux fastes et à la déconfiture du Pharaon Mitterrand, à ses ambiguïtés et fourberies, ses duperies et louvoiements dont le Sphinx était coutumier.

Bye bye l’artiste et Tchao pantin !

Séguéla, Collaro, Line Renaud et autres dinosaures à plumes lui auront survécu. Sans doute pour peu de temps encore. Bientôt les saltimbanques de l’ère Mitterrand pourront se retrouver pour souper ensemble loin des paillettes et près des étoiles.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Schrek Docteur Faustroll 6 octobre 08:02

    On aurait du le surnommer Aladin, la Tapie volant...


    • Schrek Docteur Faustroll 6 octobre 08:14

      @Docteur Faustroll

      « le », pas « la », dsl


    • voxa 7 octobre 07:58

      @Docteur Faustroll

      "On aurait du le surnommer Aladin, la Tapie volant...

      "

      Le tapie voleur plus précisément....


    • JulietFox 7 octobre 09:28

      @Docteur Faustroll
       Wonder, Testut, Terraillon, La vie claire, Adidas, La Provence.
      Les réussites de Nanard.


    • La gauche qui s’habille en PRADA.... 40 années de traversée du désert.


      • Michel VIDAL Michel VIDAL 6 octobre 08:32

        Excellent !!!

        Surtout pour moi qui l’ai bien connu et travaillé indirectement pour lui...


        • Christophe Claudel Christophe Claudel 6 octobre 09:39

          @Michel VIDAL
          Je n’ai jamais rencontré Tapie, mais j’ai travaillé avec son commissaire aux comptes en 1989. Autre autre époque...


        • La France maffieuse. S’opposer à Le PEN, alors que mythe errant son ami fut jusqu’à la fin de sa vie ami de Bousquet. La France serait-elle en train d’ouvrir les yeux. Comme Anne Sinclair : je vivais dans le déni avec DSK...


          • Même Kouchner a réfuté les écrits de Péan. Quant on connait la suite : Affaire Olivier Duhamel...Le déni, c’est de famille...


            • pierrot pierrot 6 octobre 12:58

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Le crime massif de pédophilie, massacres, tortures sur jeunes enfants ... par des prêtres catholiques sur plus de 300 000 victimes ne vous choquent pas ?.

              A chacun sa haine orientée.


            • eau-pression eau-pression 6 octobre 08:48

              A ceux qu’ont la télé, je demande si les Marseillais (contre le reste du monde) ne seraient pas les héritiers de Nanar ?

              En tout cas, le marseillais qui pleure Nanar fait du tort à celui qui adore Raoult.


              • pierrot pierrot 6 octobre 12:59

                @eau-pression
                Cela n’empêche pas les deux : Nanar et Raoult sont des bonimenteurs très habiles.


              • Ecureuil66 6 octobre 15:11

                @pierrot
                moi je dirais plutôt que tous les deux ont été ou sont des grains de sables dans le système en place et que visiblement ils n’avaient ou n’ont pas le bon carton d’invitation : ils ne font pas partie du « club » et donc méritent tout mon respect 
                je pense que seuls des types comme eux pourront faire évoluer un monde figé par une clique d’ultra riches


              • Belle synchronicité. Le prochain album d’ASTERIX : Astérix et le griffon. Le Griffon étant une sorte de Sphinx....Apocalypse signifie aussi révélation...21ème carte du tarot...20 21


                • Oedipe : La PANdémie : (le COVID), la confrontation au Sphinx. 


                  • Armelle Armelle 6 octobre 15:28

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    Vous tournez à quoi ?


                  • yakafokon 6 octobre 15:39

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    Vous qui savez tout, est-ce que vous connaissez des hommes d’état français qui n’aient pas mis les doigts dans le pot de confiture ?
                    Car moi, je n’en vois qu’un : c’est le général De Gaulle !
                    J’espère que le Crédit Lyonnais, cette banque d’escrocs, va être condamnée en appel à rendre aux héritiers de Bernard Tapie la somme rondelette qui lui a été volée lors de la vente d’Adidas, et que l’arbitrage de Christine Lagarde sera pris comme base d’indemnisation.
                    N’en déplaise à François Hollande, Nicolas Sarkozy, et Emmanuel Macron, ces trois traitres à la patrie qui ont obéi, et continuent d’obéir servilement à Bruxelles, Frankfort et Washington !
                    Leurs trahisons sont bien pires que ce qui « pourrait » être reproché à Bernard Tapie !
                    Si escroquerie il y a, elle me parait bien légère, à côté de celle commise par Emmanuel Macron en Octobre 2014, qui visait le poste de ministre de l’intérieur.
                    Il a dû déclarer son patrimoine au Parquet National Financier, et a prétendu qu’il était de 176.400 €, alors qu’il se montait à 2.996.010 € ( une paille ) !
                    Le Code Pénal prévoit une peine de 3 ans de prison et 50.000 € d’amende pour toute déclaration patrimoniale, volontaire ou pas, de la part d’un homme public.
                    Croyez-vous qu’il ait été condamné ? Que nenni, ma chère, que nenni !
                    Nous sommes donc gouverné par un escroc !
                    C’est le Canard Enchaîné qui a révélé l’affaire en 2016, tous documents à l’appui, mais Macron n’a pas été condamné, car le Parquet National Financier s’est basé sur sa nouvelle déclaration patrimoniale de 2016, alors qu’il convoitait le poste de Président de la République ( laquelle déclaration avait subi une sérieuse cure d’amaigrissement pour passer dans les clous ).
                    En Droit, on appelle ça un vice de procédure, car l’instruction du procès engagé par trois élus de l’Est de la France aurait dû tenir compte de la fausse déclaration d’Octobre 2014 !
                    Et c’est Bernard Tapie l’escroc ?
                    Vous plaisantez, je suppose !


                  • Germain de Colandon Germain de Colandon 6 octobre 17:36

                    @yakafokon
                     Pour faire trivial : Une belle salope en moins, encensée par toutes ces salopes de journaleux et de politicaillons ! Normal entre salopes.



                  • Attila Attila 7 octobre 00:09

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    « (le COVID), la confrontation au Sphinx. »
                    .
                     . . . ou au sphinxter :
                    Covid-19 : le syndrome de l’anus sans repos, nouvel effet sencondaire gênant

                    .


                  • Christophe Claudel Christophe Claudel 7 octobre 08:35

                    @yakafokon : Votre commentaire rouvre un débat inépuisable sur la corruption des élus et des élites, et la collusion déjà ancienne sous la Ve République comme ailleurs dans le monde entre les politiques, le monde des affaires et ceux qui le contrôlent, et le monde des médias.

                    Une dérive dont Macron représente bien évidemment l’apothéose en France, et l’aboutissement d’une stratégie de conquête de tous les pouvoirs vieille de plusieurs siècles par ces mêmes élites. Un projet qui s’appuie notamment sur la corruption financière, la destruction progressive des états-nations, et l’entrisme politico-financier à tous les échelons décisionnels.

                    Une stratégie dont l’un des effets les plus manifeste est la confiscation de la démocratie dans une idéologie « progressiste » mensongère. Une démocratie largement fictive en France car elle n’a jamais vraiment existé en tant que gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple au cours de notre Histoire. Ou plutôt sa caricature obscène sous les traits d’une « démocratie mondiale » et du Nouvel Ordre Mondial prophétisés par Attali et appelé de leurs vœux par tous les Présidents successifs depuis Sarkozy. Avec cette référence permanente et frauduleuse aux « Droits de l’homme » pour mieux asservir les peuples.

                    Cette corruption affairiste puis financière culmine aujourd’hui dans une nouvelle forme de dictature totalitaire, mondialiste, ploutocratique, ultralibérale, inégalitaire, technosécuritaire, sanitaire, transhumaniste et eugéniste qui se met en place selon les objectifs du Great Reset grâce à l’épidémie de Covid dans le monde.

                    Tapie était apparu au moment précis où devenait évident ce glissement vers des institutions et des pratiques politiques décomplexées dictées par les milieux d’affaires. Et où l’idéal démocratique des Lumières incarné par la République gaullienne s’est vu confisquer progressivement par les lobbies économiques et les élites financières qui l’ont instrumentalisé, dénaturé et vidé de son sens à leur avantage.

                    Des lobbies qui manipulent les suffrages, repèrent et achètent les élus, financent tous les partis, les campagnes, les médias qui les soutiennent et les élections ont fait de la politique et du système électorale un simple spectacle pour occuper les masses. Ce sont eux qui ont hissé ce Pinocchio de Macron au sommet de l’Etat de 2014 à 2017. Avec des méthodes de corruption d’une ampleur et d’un cynisme inégalés pour servir leurs intérêts exclusivement et dicter au nouveau prodige des médias un agenda précis : neutraliser totalement la vie politique en France, l’alternance et le débat démocratique, en siphonnant les partis de gouvernements dans un nouveau parti fantoche à la botte du pouvoir financé par les lobbies, décrédibiliser tous les adversaires politiques grâce au contrôle des médias et quelques affaires opportunes (comme l’affaire Fillon), neutraliser tous les contre-pouvoirs, subordonner les pouvoirs législatif, judiciaire et médical au pouvoir exécutif, abandonner ce qui reste de souveraineté nationale à Bruxelles et aux tribunaux privés (avec l’application du TAFTA), déréguler davantage les échanges et les flux financiers, augmenter la dette la France durant le Covid bien au-delà des critères de convergence budgétaire européenne, de façon à pouvoir un jour mettre la main sur l’épargne des Français au prétexte de rembourser la dette, démanteler nos entreprises stratégiques comme Alsthom, SNCF, EDF, et même celles qui sont largement bénéficiaires comme Aéroports de Paris, démanteler et vendre par appartements à des entreprises privées nos services publics, notre système de protection sociale, notre système d’assurance retraites, chômage, santé, une partie des services régaliens de maintien de l’ordre, de défense et de surveillance, permettre à de fonds d’investissement privés étrangers comme BlackRock, ou des cabinets de conseil stratégique corrompus comme McKinsey de définir la politique sociale et sanitaire de la France, multiplier les conflits d’intérêts d’envergure entre l’Elysée, LREM, tous les ministres des gouvernements Philippe et Castex et les lobbies pharmaceutiques, les banques, les grands investisseurs privés, etc...

                    Avec un mépris affiché pour le peuple et ses représentants, pour la France et sa culture. Et avec comme rançon du cynisme la crise des Gilets jaunes, les violences policières, les libertés les plus essentielles supprimées sous prétexte de résoudre une crise sanitaire bidon, le pass sanitaire et la vaccination obligatoire imposés à tous pour inaugurer une nouvelle ère de surveillance de masse... On connaît la suite, même si le pire reste à venir.


                  • pierrot pierrot 6 octobre 12:55

                    La vie de Bernard Tapie a été très romanesque : homme d’affaires habile, politique, acteur, journaliste etc.

                    Ce n’est certes pas, mon modèle de vie, mais il avait du talent pour toutes choses.


                    • Parrhesia Parrhesia 6 octobre 13:51

                      @pierrot
                      Il reste à déterminer ce que les chômeurs d’Adidas ont pu penser du romantisme talentueux de B. Tapie !!!


                    • yakafokon 6 octobre 15:45

                      @Parrhesia
                      Ce n’est pas Bernard Tapie qui a provoqué le chômage des employés d’Adidas, c’est son repreneur, qui a allongé une confortable somme d’argent au Crédit Lyonnais !


                    • Armelle Armelle 6 octobre 15:50

                      @Parrhesia
                      Encore un qui ne sait rien, ne comprend rien et déblatère des âneries grosses comme lui !!! 
                      Le gars ne doute de rien, en tout cas pas de lui manifestement !!!


                    • Trelawney Trelawney 6 octobre 18:31

                      @Armelle
                      Tapis a licencié 450 personnes Adidas en Alsace (80% des effectifs français) avant de revendre au crédit lyonnais.


                    • troletbuse troletbuse 6 octobre 14:17

                      Voici un bel hommage de Guy Carlier à Bernard Tapie

                      https://www.youtube.com/watch?v=uRynRYzKc-o


                      • Christophe Claudel Christophe Claudel 6 octobre 14:42

                        @troletbuse pleurnicheries sans intérêt d’un pilier du PAF qui fait mine de se démarquer de ses semblables et de leurs hommages convenus.


                      • troletbuse troletbuse 6 octobre 14:45

                        @Christophe Claudel
                        Surement mais comme je ne l’écoute jamais, je n’en sais rien. J’écoute Sud Radio


                      • mmbbb 6 octobre 15:19

                        @Christophe Claudel il en fait des tonnes le Carlier à la fin . Tapie héroique ?? il aurait fallu qu il aille jeune dans les hopitaux , notamment des enfants atteints de cancer pour mesurer simplement sa humble condition humaine .
                        Quant à son agression a son domicile, bien qu il fut malade , cela ne m a pas tiré une larme , Il a subit ce que beaucoup de Francais ony cette violence dont la gauche a toujours minimise la portée.
                        On peut reconnaitre avec cynisme , que ces agresseurs sont allés a l ecole de Tapie, aucun scrupule .


                      • Christophe Claudel Christophe Claudel 6 octobre 17:48

                        @troletbuse : Vous avez raison d’écouter Sud Radio, la seule radio vraiment honnête, intéressante, qui refuse le conformisme ambiant et la propagande officielle. Contrairement à ses homologues du groupe Radio France, entièrement vouées au service du pouvoir, à leur mission d’ingénierie sociale et de censure des autres médias.


                      • troletbuse troletbuse 7 octobre 09:10

                        @Christophe Claudel
                        Sud Radio mais pas que Sud Radio.
                        Chaque matin je regarde (juste) les titres de la propagande de la presse pourrie sur Gogole.
                        Heureusement, je reçois de nombreux articles sur mon mobile : France Soir, Ruply, Blast, TVL, RT France, LDC News, etc


                      • Jeekes Jeekes 6 octobre 14:32

                        ’’Bernard au tapis – La fin d’un symbole de la Mitterrandie’’

                         

                        Non, tapis, la fin d’une crapule !

                         

                        Ah que ça fait du bien de constater que quelque soit la masse de pognon de dingue emmagasinée toute sa vie durant, le Na-nar, il est parti les pieds devant, et sans un rond en poche...

                        Comme le dernier des sans-dents-qu’est-rien !

                         


                        • zygzornifle zygzornifle 6 octobre 15:03

                          Au revoir le magouilleur, grande époque de la gauche caviar-champagne et de la droite pique oseille .... 


                          • Armelle Armelle 6 octobre 15:47

                            ...Pour les attardés du bulbe qui ne comprennent rien et n’on jamais compris quoi que ce soit des actions de ce Monsieur, jamais rien compris à « l’entreprise », jamais rien construit, et qui donc jugent de façon imbécile ;

                            https://www.programme-television.org/news-tv/Deces-de-Bernard-Tapie-son-fils-Laurent-pousse-un-coup-de-gueule-J-espere-qu-enfin-vous-allez-arreter-de-debiter-ces-conneries-VIDEO-4678094

                            Certains types du dessus, des incapables notoires, qui n’ont jamais créé quoi que ce soit, qui n’ont jamais de leur vie créé UN SEUL emploi, et débitent des tombereaux d’âneries quand il est question de supprimer le leur, viennent là, sans complexe, ne doutant de rien, déverser leur haine, leur abyssale stupidité sur un personnage qui en l’occurrence a supprimé 3600 emplois, mais en a crée 10.000. Seulement ces pauvres cloches dotés de 3 neurones ne retiendront que les 3600. La bêtise humaine dans toute sa splendeur est étalée là, dans les lignes d’Agoravox !!! 

                            Vivement que la droite revienne dare-dare au pouvoir, histoire d’éradiquer une bonne fois pour toute cette vermine, ces sangsues méprisantes, malade de jalousie et de haine à l’égard de ceux qui leur démontrent qu’ils ne valent pas un clou !!!


                            • zygzornifle zygzornifle 6 octobre 17:07

                              @Armelle

                              Vivement que la droite revienne dare-dare au pouvoir

                              Réjouissez vous, vous ne le savez peut être pas mais elle y est avec Macron et il va rempiler ....


                            • troletbuse troletbuse 6 octobre 17:42

                              @zygzornifle
                              Et si c’est la gauche, Micron y est en même temps.


                            • Christophe Claudel Christophe Claudel 6 octobre 17:43

                              @Armelle


                              J’ai entendu comme vous ce coup de gueule outrancier et disproportionné du fils de Bernard Tapie incendiant en direct sur le plateau de CNews (ou de LCI) le député Pierre Lelouch, en l’accusant de salir la mémoire de son père disparu, lui « l’homme de la droite libérale », etc...

                              Tout ça parce que Lelouch avait osé risquer un bémol au milieu d’un de commisérations larmoyantes et unanimes envers le héros disparu. En rappelant une vérité pourtant évidente, à savoir que Tapie n’avait pas toujours été à la hauteur du point de vue social au moment du rachat de certaines entreprises, qui avait laissé sur le carreau des centaines voire des milliers de salariés licenciés. Un pavé dans la marre aux canards socialistes qui n’a pas été du goût du prince consort.

                              Et pourtant il faudrait être de bien mauvaise foi pour le nier. Et bien idiot pour souscrire encore à ce mythe du milliardaire social et philanthrope que la Mitterrandie et les médias nous ont vendu pendant au moins 2 décennies.

                              Je ne parle qu’en mon nom propre et non pour les personnes qui ont commenté cet article en suscitant votre indignation.

                              Je n’ai jamais rencontré Bernard Tapie ni eu affaire avec lui. Mais j’ai travaillé avec l’un de ses commissaires aux comptes, en tant que dirigeant d’une PME dont il était associé. J’ai aussi conseillé des dirigeants de PME et de grands groupes, notamment sur des questions stratégiques liées au rachat d’entreprises. Et engagé une recherche sur l’éthique des affaires. Je ne pense donc pas être un béotien sur ces questions.

                              Cette façon très coutumière dans les années 1980/90 de présenter un homme d’affaires audacieux, gouailleur et sans état d’âme comme Bernard Tapie comme un modèle de la réussite sociale, une star des médias et un héros du business est symptomatique du culte de l’argent facile propre à ces 2 décennies, mais tout à fait vulgaire et ridicule aujourd’hui.

                              Tapie n’a jamais cherché à servir autre chose que ses intérêts personnels, et personne d’autre que son ego démesuré. Et ce dans toutes les affaires qu’il a entreprises. Y compris toutes les entreprises qu’ils a rachetées, dans l’unique but d’en tirer des bénéfices, et sans se préoccupés sinon en bonnes paroles des emplois sacrifiés. Y compris également dans ses engagements très médiatiques dans le milieu du sport, lui aussi très bankable, qui lui vaut aujourd’hui un culte très méridional de la part des fans de l’OM.

                              Personne ne doute des exceptionnelles qualités d’acteur et de comédien dont à fait preuve Bernard Tapie, dans les médias, dans les prétoires ou sur les planches.

                              Mais il faudrait être extrêmement naïf pour imaginer un seul instant que les spécialistes comme lui du rachat d’entreprises en difficulté seraient animés de quelconques préoccupations sociales, humanistes ou philanthropiques. Comme toutes les personnes qui investissent de manière spéculative dans l’économie réelle.

                              Il suffit de regarder l’exemple actuel d’un homme aussi cynique que Bill Gates, présenté encore aujourd’hui par les mêmes médias qui encensaient Tapie - Les Echos ou Le Monde en tête - comme un « milliardaire philanthrope ».

                               


                            • Germain de Colandon Germain de Colandon 6 octobre 18:01

                              @Christophe Claudel
                              Pour faire trivial : Une belle salope en moins, encensée par toutes ces salopes de journaleux et de politicaillons ! Normal entre salopes.


                            • Trelawney Trelawney 7 octobre 07:24

                              @Armelle
                              un personnage qui en l’occurrence a supprimé 3600 emplois, mais en a crée 10.000
                              Vous pouvez donner des exemples ?
                              Tapie et Arnault ont gravité autour de la mouvance socialiste des années 80 (Nevers pour Tapie et Rouen pour Arnault l’ami de Fabius). Tous les deux ont profité du système. Arnault s’est occupé de Boussac qu’il a dépecé et mis 7000 personnes au chômage. Tapie a fait la même chose avec Téraillon, Testu, Donnay, Wonder Adidas, Look, La vie clair etc.

                              Ils ont tous les deux bénéficié d’une loi de 1977 (Giscard Barre) permettant de rembourser l’emprunt personnel pour l’achat de l’entreprise par les bénéfices de la dite entreprise. La caution étant la dite entreprise.


                            • lunatique 7 octobre 10:35

                              @Christophe Claudel
                              J’ai des amis comédiens, beaucoup, je fais partie, d’un peu loin certes, des milieux du théâtre. Alors dire que Tapie était un bon comédien pour une prestation toute en force et en cabotinage dans « vol au-dessus d’un nid de coucou » me fait mal pour ceux qui exerce avec passion, talent et beaucoup moins de reconnaissance ce grand art du jeu théâtral dont Tapie n’avait sans doute même pas l’idée de ce que ça pouvait être.


                            • Christophe Claudel Christophe Claudel 7 octobre 15:05

                              @lunatique : Ma comparaison était ironique voyons. Et ne visait pas à évaluer ses talents d’artiste mais plutôt l’efficacité de ses mises en scène sur une opinion béate.


                            • Armelle Armelle 7 octobre 15:15

                              @Trelawney
                              Si vous avez besoin d’exemples, c’est qu’indiscutablement vous ne connaissez rien à la vie professionnelle de Tapie et ne réagissez qu’à travers les « on dit que »...
                              Justement Adidas, était un bel exemple, une entreprise de 1000 personnes qui sombrait inéluctablement, il en a donc licencié 300 pour en sauver 700, mais vous, VOUS ET LES AUTRES, ne voyez que les 300 !!!

                              « Ils ont tous les deux bénéficié d’une loi de 1977 (Giscard Barre) permettant de rembourser l’emprunt personnel pour l’achat de l’entreprise par les bénéfices de la dite entreprise. La caution étant la dite entreprise »
                              Oui et alors ? Qu’est ce qui vous choque ? Cette disposition qui s’appelle un rachat pas LBO est accessible à tout le monde !!! même à vous !!!
                              Et puis nous parlons de Tapie et vous me argumentez avec Arnault et cie !!!?!?
                              Si vous n’avez que cela comme argument ça ne pèse par lourd !!!


                            • Christophe Claudel Christophe Claudel 9 octobre 11:28

                              @Armelle : ce n’est pas parce que l’on est plus grossier ou qu’ont met 5 points d’exclamation à la fin de ses phrases qu’on a plus raison que les autres.
                              Votre commentaire n’est qu’affirmations péremptoires et approximations superflues, noyées dans un flot de fiel et d’insultes.
                              Donc vous dégagez de cette discussion à laquelle vous n’apportez que violence et aigreur.
                              Dites bonjour à votre pote Nanard en sortant.
                              Ciao.


                            • Eric F Eric F 6 octobre 18:10

                              L’affaire OM Valencienne, comportant non seulement la corruption de joueurs mais aussi celle d’un député (chantage à l’emploi dans sa commune) pour fournir un alibi, est représentative de méthodes qui ont été pratiquées par Tapie également en affaires et en matière fiscale. L’incroyable « arbitrage » dans l’affaire Addidas/Crédit Lyonnais montre les connivences et patricotages entre des affairistes et politiciens.
                              Comme a dit N Dupont Aignan (sans le citer nommément), on ne peut pas à la fois dénoncer les magouilles fiscales, et encenser ceux qui les pratiquent.

                              Cela ne retire rien à son courage et sa dignité face à la maladie, l’agression, l’arrivée de la mort, mais la béatification politco-médiatique manque de discernement.


                              • lunatique 7 octobre 11:44

                                @Eric F
                                Oui, dignité dans la maladie, courage, comme beaucoup qu’on va visiter dans les maisons de retraite sans qu’ils passent à la télévision.
                                On a déjà eu droit à ça avec Mitterrand, souvenez-vous.
                                Et puis Nanard n’en rate pas une. Quand il est interviewé sur la 2 récemment, il souligne qu’il va à l’hôpital public pour nous dire son engagement au côté du peuple, que le Dieu vivant descend de l’Olympe et se mêle avec humilité à la plèbe, alors que beaucoup de malades y vont parce que les soins pour les cancers y sont d’excellente qualité.
                                Mais surtout il dit que là bas il rencontre des gens du peuple.
                                Très bien, mais en quoi croyez-vous que ça soit important ?
                                Qu’en conversant, avec le populo Tapie s’aperçoit que celui-ci à un cœur, un esprit, une intelligence et que l’échange le remplisse d’aise, que le partage à ces frontières ultimes l’enrichisse, l’apaise voire le fortifie, qu’il ressent une camaraderie ?
                                Non, ce que Tapie trouve remarquable, c’est que quand le populo voit qu’un gars comme lui Tapie vient se faire soigner au même endroit que lui le populo , ça va lui donner confiance dans les soins qu’il reçoit, voire lui insuffler une énergie salvatrice.
                                Ce n’est pas la rencontre de Tapie avec des gens qui est importante, c’est la rencontre des gens avec Tapie.
                                Même à ce moment, dont on dit qu’il l’aborde avec courage, il n’est que vanité, prétention et suffisance.
                                Pour un peu, Tapie aurait guérit des écrouelles.
                                Ça ne me fait pas plaisir de tirer sur l’ambulance, mais bon, ce n’est pas moi qui ai commencé...


                              • Nowhere Man 6 octobre 23:23

                                Jean-Edern Hallier a été condamné pour avoir publié le casier judiciaire non vierge de Tapie.

                                Nanard a choisi Mitterrand par opportunisme et non l’inverse (idem avec Sarko ensuite).

                                Dans l’affaire om/va il montra son vrai visage de crevard quand il accusa le modeste entraîneur polonais de Valenciennes d’être l’auteur de la tricherie.



                                • Louis Louis 6 octobre 23:51

                                  Tapie confia que c’est durant son service militaire qu’il compris la mascarade de ce monde dans lequel il vivait (maintenant on dit que c’est la MATRICE) et que ce monde n’était que MENSONGE

                                  Alors il s’est mis à mentir et il a vu que ça marchait au dessus de ses espérances

                                  Plus il mentait plus les moutons bêlaient de JOIE

                                  Ces derniers jours, sur une chaine télé j’ai entendu une de ses chansons sur la vie je ne l’ai pas retrouvé mais tout y était (si quelqu’un peut me donner le lien ?)

                                   * Du temps où il était chanteur (bernard tapy)


                                  • SMART MR GREEN ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 7 octobre 00:11

                                    @Louis
                                    probablement celle la ...
                                    https://www.youtube.com/watch?v=Z6-w7ZztYt8

                                    son plus grand talent c’ etait de passer a autre chose quand ca ne marchait pas .
                                    s’ il n’ avait pas fait son trou dans le socialo-buisseness , il aurais certainement tenter de creer une religion , une sorte d’ hybride entre la scientologogie et le raelisme smiley

                                    sacre voyoux qui arrivais a faire les pire connerie tout en restant a peut pret droit dans ses bottes .


                                  • Louis Louis 7 octobre 08:50

                                    @༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄
                                    Merci il chantait bien le nanar smiley


                                  • SMART MR GREEN ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 7 octobre 17:25

                                    @Louis

                                    trop variété je suis pas fan smiley mais il avait une belle vois , je l’ aurais bien vu dans un groupe comme trust ou adx ...

                                    ADX - La mort en face


                                  • Christophe Claudel Christophe Claudel 8 octobre 00:11

                                    @༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄

                                    En regardant hier la rediffusion d’un vieux concert de Trust des années Antisocial sur Culturebox, je me suis fait la réflexion que le charismatique chanteur du groupe Bernie Bonvoisin avait une étrange ressemblance avec un autre Bernard : Tapie...

                                    Mais la comparaison s’arrête là : Tapie n’a fait que pousser la chansonnette pour draguer les filles et se faire mousser. De là à le considérer comme un artiste ou un rocker...


                                  • cétacose2 7 octobre 07:22

                                    Marseille est une cité à déchets , qui maintenant , en a un de plus : un vieux Tapis qui devrait ,lui aussi ,finir à la mer ......


                                    • placide21 7 octobre 07:48

                                      Arrêtez de nous les briser avec cette sous merde ,il aurait mieux valu que ce fabriquant de misère en paillettes ne soit pas né (comme sarko cohn-bendit fabius ect.....).Unissons nous pour que ces prédateurs ne restent pas au pouvoir.


                                      • lunatique 7 octobre 10:17

                                        Bonjour,

                                        Franchement, un panégyrique construit à partir de ce que vox populi répand avec abondance et qui reprend tous les lieux communs à propos de Bernard Tapie, je ne vois pas l’intérêt, même si les uns et les autres, avez « travaillé » avec Bernard Tapie, si vous n’avez rien à dire qu’on ne sache déjà.

                                        Je connais, moi aussi quelqu’un qui a travaillé avec Bernard Tapie, à La Provence, et qui ne serait pas d’accord je crois avec vos flagorneries.

                                        J’ai des souvenirs, qu’il faudrait vérifier, mais il me semble que la première fois qu’on a entendu et fait connaissance avec Monsieur Tapie, c’était quand il prétendait représenter de possibles repreneurs pour Manufrance. A cette époque, quand on présentait le personnage à la télévision, le ton était franchement sceptique quant à sa valeur et la confiance qu’on pouvait lui accorder. D’ailleurs, après bien du bruit la reprise de Manufrance par les merveilleux financiers qu’il était sensé représenter ne s’est jamais faite.

                                        Mais, à ce moment là, messieurs les informés, y-avait-il des gens derrière lui ou n’était-il qu’un escroc ?

                                        Je crois me souvenir aussi du rachat des piles Wonder. Tapie fait le grand cœur sur le site de Lisieux, il ose dire qu’en bonne gestion industrielle le site devrait être fermé puisqu’un autre site suffit à la production, mais qu’il gardera Lisieux eu égard aux possibilités d’emploi très dégradées sur la ville et que son coeur saigne à l’idée de toute cette misère à venir. Il licencie 150 personnes pour pouvoir sauver 250 emplois ! On connaît depuis, abondamment, ce genre de musique.

                                        Dix mois plus tard, il ferme le site de Lisieux, Wonder voit son action bondir de 560%. Tapie revend et empoche 480 millions de Francs de plus value, soit 72 millions d’Euros. Et laisse les 250 employé-e-s sur le carreau. C’est sans doute sa première grande affaire juteuse et peut-être la seule.

                                        Quant à Adidas, la deuxième « grande affaire » de Tapie, même si elle est très complexe car très politique au moment de sa vente Tapie est ministre « socialiste » la société perdait de l’argent avant la reprise par Louis Dreyfus. Sans doute que le management de Dreyfus n’avait rien d’humanitaire, mais en tout état de cause il a fait d’une société qui perdait de l’argent, une société qui en a gagné beaucoup. Quand Tapie vend en 1993 la « grande affaire de sa vie » achetée en 1990, la presse professionnelle considère qu’il fera une opération blanche, voire y laissera quelques plumes.

                                        Dreyfus le dira lui-même, Adidas valait beaucoup et très peu. Beaucoup si l’on considère la notoriété de la marque (une des marques faisant partie des 10 les plus connues dans le monde), très peu si on regarde son chiffre d’affaire.

                                        Et je crois qu’on pourrait à loisir retrouver des exemples édifiants sur la vie de l’hyper camelot.

                                        Il me fait penser à ces posticheurs, quelques fois ahurissants d’aplomb, qui vendent sur les marchés en interpellant les badauds avec des histoires proprement loufoques. J’en ai connu un qui vendait des montres en prétendant qu’ainsi il aidait à la survie de « LIP » voire même « des LIP » !

                                        On dit de Tapie qu’il a eu mille vies. Mais comme on dit mille métiers, mille misères, on peut peut-être dire milles vies...


                                        • Christophe Claudel Christophe Claudel 7 octobre 15:20

                                          @lunatique : merci pour votre commentaire et les détails que vous rappelez à propos des affaires et d’une carrière dont on nous a abondamment rebattu les oreilles depuis les années 1980.
                                          Vous aurez en revanche bien mal évalué mon intention en écrivant cet article, qui n’est ni de dresser un « panégyrique », encore moins d’enfiler des « lieux communs » ou « flagorneries ».
                                          Le temps est aux commémorations franchement burlesques, et chacun y va de son éloge funèbre sur les plateaux plus ou moins sincère, en dressant le portait d’un escroc métamorphosé en gloire nationale. Victor Hugo doit se retourner dans sa tombe.
                                          Cet article n’a pas d’autre ambition que d’ironiser sur cette situation, ce concert de louanges dithyrambiques, et sur le lien entre la déchéance d’un homme emblématique de la faillite d’un système et d’une caste qu’il symbolise en partie. Et dont il fut le fusible ou le bouc émissaire.
                                          Certainement pas d’apprendre quoi que ce soit de nouveau à qui que ce soit sur ce personnage.


                                        • Octave Lebel Octave Lebel 7 octobre 10:21

                                          Tapie, La mort d’un parrain

                                          Cette ostentation fabriquée à l’occasion de la mort de Tapie fait irrésistiblement penser aux funérailles d’un parrain du monde médiatico-politique.

                                          Quand échapperons-nous à cette prise en main de nos moyens de communication et à cette influence du soft power qui n’a rien d’anodin ni de soft ?


                                          • uleskiserge uleskiserge 7 octobre 20:52

                                            Décès de Bernard Tapie, star de la presse de droite…

                                             

                                            Et en avant la complaisance et les commentaires de groupies... auprès d’une société entièrement people-isée... après une société du spectacle de la marchandise.... une société entièrement marchandisée... où tout est à vendre.... idées, actualité et réalités sociétales... Même si Tapie, finalement, c’est aussi une marchandise comme une autre ; une marchandise à audience et à recette publicitaire....

                                             

                                            Le cancer de dizaines de milliers d’anonymes frappés chaque année est sans doute d’autant plus digne ( des milliers de fois donc) que celui de ces peoples qui ont pour caractéristique de ne servir personne d’autre qu’eux-mêmes toute leur vie durant ; peoples qui refusent de mourir sans qu’ils soient une dernière fois applaudi à tout rompre. Obscène aspiration.

                                             

                                             

                                            https://www.egaliteetreconciliation.fr/Mort-de-Bernard-Tapie-relire-son-portrait-par-Emmanuel-Ratier-65717.html


                                            • uleskiserge uleskiserge 7 octobre 20:53

                                              Décès de Bernard Tapie, star de la presse de droite…

                                               

                                              Et en avant la complaisance et les commentaires de groupies... auprès d’une société entièrement people-isée... après une société du spectacle de la marchandise.... une société entièrement marchandisée... où tout est à vendre.... idées, actualité et réalités sociétales... Même si Tapie, finalement, c’est aussi une marchandise comme une autre ; une marchandise à audience et à recette publicitaire....

                                               

                                              Le cancer de dizaines de milliers d’anonymes frappés chaque année est sans doute d’autant plus digne ( des milliers de fois donc) que celui de ces peoples qui ont pour caractéristique de ne servir personne d’autre qu’eux-mêmes toute leur vie durant ; peoples qui refusent de mourir sans qu’ils soient une dernière fois applaudi à tout rompre. Obscène aspiration.

                                               

                                               

                                              https://www.egaliteetreconciliation.fr/Mort-de-Bernard-Tapie-relire-son-portrait-par-Emmanuel-Ratier-65717.html


                                              • Christophe Claudel Christophe Claudel 11 octobre 08:15

                                                @uleskiserge : Oui c’est sûr qu’un petit coup de Soral (publié 2 fois des fois qu’on n’ait pas compris) et ça va tout de suite mieux ! 
                                                Vous n’auriez pas un petit sketch de l’intellectuel Dieudo sur les Juifs tant qu’à faire ?...


                                              • Iris Iris 8 octobre 00:24

                                                Merci et bravo pour le tableau, vraiment !

                                                Vous n’aimez pas Miterrand, et Tapie est un symbole de sa droitisation. Je voudrais nuancer, car s’il a pris le virage libéral comme vous dites, ce n’est pas par conviction mais parce qu’il a pensé que nous aurions été distanciés ou disqualifiés sans cela. Je pense qu’il a eu tord, mais qui peut prétendre savoir si on ne serait pas encore plus dans la mouise s’il avait tenu la barre à gauche. Je me marre, mais il a quand même barré 2 ans à bâbord toute, et ça n’est pas arrivé depuis, il me semble.


                                                • chantecler chantecler 8 octobre 06:07

                                                  @Iris
                                                  En appui à ce que vous dites :
                                                  Le débat sur ce point est depuis 1983 caricatural .
                                                  Et répété en boucle mille fois .
                                                  Le tournant de la rigueur n’a pas été une froide décision de la gauche au pouvoir , présentée depuis comme une trahison .
                                                  Il a été une nécessité , imposé , car les finances du pays étaient à plat et qu’il y avait eu plusieurs dévaluations .
                                                  Je ne sais pas si le pays , l’état , étaient totalement ruinés à la suite des deux premières années de pouvoir (nationalisations , augmentations du pouvoir d’achat , recrutement de fonctionnaires pour éponger un peu le chômage ) mais ce qui est certain c’est que les finances étaient dans le rouge .
                                                  Et qu’il était impossible de continuer à laisser filer .
                                                  C’est dans ce cadre que la décision a été prise d’arrêter les dépenses et de serrer les boulons .
                                                  Pas de trahison ,donc mais nécessité .
                                                  Et échec .
                                                  Certains diraient retour à la réalité .
                                                  Etait-ce prévisible au départ ?
                                                  Je ne sais pas .
                                                  L’argent quittait massivement les frontières pour atterrir dans des banques lointaines .
                                                  Ca s’appelle : fuite des capitaux et la fuite était importante , impossible à enrayer .
                                                  Etre aux commandes de l’état , avoir un programme , ne permet pas toutes les politiques : il faut que l’intendance suive , il faut les moyens et un consensus élargi qui permettent les réformes ici « de gauche ».
                                                  Il faut de la croissance .
                                                  Naturellement la droite s’est opposé , avec ses moyens : ici le pognon .
                                                  Alors inutile de rabâcher toujours les mêmes choses ....


                                                • Christophe Claudel Christophe Claudel 9 octobre 12:23

                                                  @chantecler :



                                                  Que c’est touchant la fidélité idéologique et romantique des vieux militants nostalgiques de la « gôche », frustrés d’avoir été dégagés du paysage politique par le ressac implacable du Réel !

                                                  Si si...

                                                  Hélas l’Histoire écrite par des spécialistes et non par Séguéla, confirmée par les membre du sérail de l’époque dans de nombreux docus diffusés 40 ans après, est beaucoup plus impitoyable pour les fourberies et trahisons mitterrandiennes que ses idolâtres impénitents.

                                                  Notamment pour ce « virage de la rigueur » à l’opposé du Programme commun et des 110 propositions, imposé à la hussarde en 1983 autour d’une nouvelle politique néolibérale et européiste Delors/Fabius totalement assumée. 

                                                  Imposé ou subi, là n’est pas la question : Tonton et ses ministres ont alors embarqué les Français contre leur volonté vers un serrage de de vis et de ceinture XXL, en arrimant la France à Bruxelles pour mieux achever. Avec la même passion et le même cynisme que quand le Sphinx les avaient blousés avec ses discours larmoyants et grandiloquents sur « le Changement »…

                                                  Un virage ou plutôt un viol et une vente aux esclaves qui a culminé avec le référendum de 2005 sur la Constitution européenne (même si Mitterrand n’était plus Président, Chirac a poursuivi exactement la même politique que celle initiée par son prédécesseur). Et qui continue aujourd’hui grâce à Micron, avec l’ordalie des Français gazés-tabassés-masqués-testés-vaccinés-pucés-tracés-surveillés-sacrifiés sur l’autel fumant du Great Reset de Klaus Schwab et du New World Order de Rothschild-Rockefeller-Bilderberg. Avec Bill Gates dans le rôle du Docteur Mengele.

                                                  Marqué par la guerre, tutoyant comme Tapie les maîtres du monde et prisant l’air des sommets, mais n’y connaissant que dalle en économie, Mitterrand fit alors mine d’ignorer que cette « rigueur » le conduisait à se dédire et se trahir totalement en trahissant ses électeurs et le peuple français.

                                                  Et ce 2 ans à peine après s’est assis dans le fauteuil trop large pour lui du héros de la France qu’il avait toujours combattu avec rage.

                                                  Pire encore, il ne pouvait imaginer que la vraie nature de ce virage maastrichtien avant l’heure, lequel sauf à être un débile mental n’avait rien à voir avec de quelconques priorités économiques ou budgétaires, mais bien plus avec une stratégie séculaire d’une oligarchie opaque soucieuse de s’arroger le contrôle total et totalitaire des états, des économies et des individus, par le biais de la monnaie, de la dette, et plus tard des nouvelles technologies…

                                                  Selon un de ses proches, Mitterrand interrogé par sa femme Danièle au soir du 8 mai à propos de sa capacité à conduire enfin le « Changement », à œuvrer pour la justice sociale, les réformes, patati patata… lui aurait répondu : "Vous savez, aujourd’hui le Président de la France ne peut pas faire grand-chose ! De nos jours ce sont les banques, les multinationales et l’Europe qui décident de tout..." (cité par Onfray). Et c’était il y a 40 ans…

                                                  Quoi qu’il en soit, Mitterrand qui n’a jamais été de gauche (sinon en paroles et par pure tactique florentine), qui s’est allié à un PCF à 25% pour mieux l’étouffer une fois élu, aura passé sa vie à trahir les uns et les autres. A valser de l’extrême droite vichyste et collaborationniste à la Résistance, de la droite conservatrice catho à la SFIO, de l’Union de la gauche marxiste, anticapitaliste et ouvriériste dont il fut à la fois le magistral imposteur et le fossoyeur inexorable, à l’Europe de Maastricht ultralibérale des grands argentiers anglo-saxons et des lobbies mondialistes.

                                                  A côté de son mentor, Tapie ne fut qu’un petit amateur arriviste face au génie de la fourberie !


                                                • Iris Iris 10 octobre 00:44

                                                  @Christophe Claudel

                                                  Franchement vous aviez fait votre point, il était inutile de tomber dans la caricature.


                                                • chantecler chantecler 10 octobre 05:59

                                                  @Christophe Claudel
                                                  En somme si je vous comprends bien en 81 les électeurs ont élu B. Tapie et non le leader de l’union de la gauche .
                                                  Laquelle s’est fracassée sur « le mur de l’argent ».
                                                  Vous avez raison votre discours est mesuré et vachement original .


                                                • Christophe Claudel Christophe Claudel 10 octobre 13:36

                                                  @chanteclerc

                                                  Vous caricaturez mon propos en faisant mine de ne pas comprendre qu’il ne s’agissait rien de plus qu’un pamphlet amusé, pas d’un essai politique. 😉

                                                  En 1981 les gogos (comme vous) ont voté pour un mirage : CQFD en 1983.

                                                  Comme en 2017.

                                                  Et comme en 2022, quel que ce soit le résultat d’un scrutin qui n’a rigoureusement aucune importance, sinon pour amuser la galerie des iméciles. Puisque  :

                                                  1/ La France n’est plus une nation souveraine depuis 1992, mais un simple ensemble de régions administratives sur l’échiquier mondial du NWO.

                                                  2/ Le Président de la République française n’a plus aucun pouvoir sinon d’inaugurer les chrysanthèmes après chaque attentat islamiste et d’augmenter le SMIC d’un demi-point pour se faire réélire après avoir massacré son peuple conformément aux directives de ce même NWO totalitaire.

                                                  3/ Tous les présidentiables sans exception (y compris et surtout MLP depuis 2015 au moins), leurs partis, leurs campagnes et leurs actions sont financés par le groupe de Bilderberg et ses satellites pour faire de la figuration et appliquer la même politique, ou de la simple diversion : c’est le cœur de la stratégie du « progressisme » conceptualisée par les néolibéraux américains il y a 40 ans pour diluer les clivages gauche-droite (« ni ni »...) dans un parti unique (LREM), ou dans un bipartisme et une alternance de pure façade (comme aux États-Unis ou au Royaume-Uni). Seules les « extrêmes » (souverainistes, populistes, nationalistes, anticapitalistes de droite ou de gauche, Trump, Méluche & Co), ou considérées comme telles par les chiens de garde de la Pensée unique, font mine de contester le système qui les financent pour canaliser la contestation.

                                                  4/ La France n’est plus une démocratie, ni une République souveraine (au sens de l’Art. 2 de la Constitution) depuis des lustres. Et les élections-piège-à-cons ne sont plus qu’un élément de la Société du spectacle essentiel pour faire croire aux gueux qu’il ont encore le pouvoir, amuser le bon peuple rincé par les réformes une fois tous les 5 ans et le détourner des vrais sujets. Comme la mise en place par la BCE de l’euro numérique couplé au pass « sanitaire » et au contrôle absolu de toutes les dépenses sur les compte de particuliers (annoncé la semaine dernière), étape vers à la monnaie unique numérique mondiale à l’horizon 2030, la surveillance totale des masses grâce à l’argent centralisé et aux nouvelles technologies, les faux vaccins obligatoires destinés au téléchargent du système d’interfaçage homme/AI (horizon 2026 selon Gates, Musk et le FEM), le traçage numérique et la réduction des populations mondiales, la surveillance de masse et le crédit social à la chinoise généralisé, le crash mondial planifié grâce à des cyberattaques et pandémies fictives afin de précipiter le Great Reset selon l’agenda du FEM, la suppression définitive des libertés individuelles et de la propriété privée, l’instauration d’une gouvernance mondiale en remplacement des états-nations, et enfin l’instauration d’une nouvelle forme de dictature mondiale : ultralibérale, ploutocratique, inégalitaire, sanitaire, technosécuritaire et policière, eugéniste et transhumaniste, avec réduction drastique de la population mondiale en-dessous d’un seuil contrôlable.

                                                  Bien évidemment tout ceci n’est que pur délire « complotistes » aux yeux des imbéciles qui ignorent jusqu’à l’existence même des rapports publiés par les institutions et fondations mondialistes qui en ont détaillé le menu...

                                                  Preuve que l’ingénierie sociale, science de la manipulation des masses née il y a un siècle, a façonné les esprits au point qu’ils sont devenus incapables de distinguer le réel derrière l’hologramme qu’on leur sert sur écrans cathodiques, numériques, vidéos, cinématographiques, dans les slogans de propagande, les discours officiels et autres joujoux addictifs du Meilleur des mondes hédoniste.

                                                   

                                                  Donc Tapie, Tonton, le Changement, la rigueur, le Covid, les Gilets jaunes et les milices privées… « et en même temps » C’est la fête tous les jours, tout ça ne sont que des personnages de fiction du grand Guignol en ombres chinoises projeté sur les murs de la Caverne pour divertir les « inutiles »…


                                                • Iris Iris 10 octobre 14:41

                                                  @Christophe Claudel
                                                  Et voilà que vous passez aux insultes et amalgames. Vous avez raison, la vie est plus simple comme ça.


                                                • Christophe Claudel Christophe Claudel 10 octobre 22:45

                                                  @Iris
                                                  Insultes ??? Où ça ?


                                                • Iris Iris 10 octobre 23:16

                                                  @Christophe Claudel
                                                  Vous êtes tordant !


                                                • Christophe Claudel Christophe Claudel 10 octobre 23:37

                                                  @Iris
                                                  Je ne savais pas que les insultes faisaient rire.


                                                • Iris Iris 10 octobre 23:59

                                                  @Christophe Claudel0
                                                  Ce qui me fait rire c’est que vous prétendez ne pas les voir. Je suppose également que vous pretendrez ne pas voir en quoi vos propos sont caricaturaux.


                                                • SMART MR GREEN ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 11 octobre 00:14

                                                  @Iris

                                                  Toujours le meme mode operatoire ...
                                                  t’ arrive sur l’ article de l’ auteur ,
                                                  tu fait un peu d’ entrisme en disant au gens ce qu’ il veulent entendre 
                                                  ensuite insidieusement , tu amene la sainte doctrine 
                                                  et enfin si les gens n’ y adhere pas tu les insulte l’ air de rien en prenant la salle a temoin « mais que ’est ce qu’ il sont mechant » ...

                                                  Tu croit pas qu’ il serait temps de grandir un peut . ?
                                                  meme a 7 ans ce genre de plan ne marche plus smiley


                                                • Iris Iris 11 octobre 00:29

                                                  @༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄

                                                  J’aime bien l’article de l’auteur mais ne suis pas complètement d’accord avec lui. Si vous y voyez un complot ou une méthode c’est votre problème.


                                                • chantecler chantecler 11 octobre 03:59

                                                  @Christophe Claudel
                                                  Vous arrivez à faire disparaître les vôtres .
                                                  Vous avez tout pour plaire .


                                                • Christophe Claudel Christophe Claudel 11 octobre 08:04

                                                  @Iris : toujours les mêmes méthodes, celles des ayatollahs de la pensée woke et des pitbulls de la Pensée unique. Qui se sentent systématiquement « insultés », violés, menacés dès qu’on n’est pas d’accord avec eux. Et traitent de fascistes, de nazis ou d’extrémistes ceux qui osent remettre en cause l’idéologie dominante...
                                                  Vous êtes pathétique et insignifiant : 100% d’outrance, 0% d’arguments. 


                                                • Iris Iris 11 octobre 10:21

                                                  @Christophe Claudel
                                                  LOL, défendre mollement le bilan des années Mitterrand c’est faire preuve de wokisme et de pensée unique, et vous faire remarquer vos insultes et vos caricatures revient bien entendu à vous traiter de nazis.
                                                  Vous confondez verve et argumentation Claudel, vous êtes une caricature de petit écrivain en manque de reconnaissance, un scorie du journalisme en ligne. J’en ai deux comme vous dans ma famille, bouffis de prétention, s’écoutant parler sans jamais écouter les autres, des starlettes capricieuses.


                                                • SMART MR GREEN ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 11 octobre 15:20

                                                  @Iris

                                                  Vous etes pas croyable les troll , vous venez chiez dans le salon de l’ auteur comme des chiot mal élévé , et vous grognez parce qu’ on vous empeche de monter sur le canapé ....

                                                  Vous avez l’ air d’ oubliez que l’ auteur est chez lui sur SON ARTICLE ...
                                                  Et que vous n’ avez rien a dire sur la gestion de celui ci , encore moins a l’ insulter .

                                                  Ecrivez donc le votre ....

                                                  Et dire que chantecler me faisait la morale PFFF 
                                                  _________________________________________________________

                                                  chantecler 5 octobre 08:45

                                                  @༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄
                                                  Ca suffit Cyrus !
                                                  Ton épopée auprès de VPC ne te donne pas le droit de te conduire comme tu le fais en permanence sur AGX .
                                                  Non seulement tes commentaires innombrables ne m’apportent rien , mais ils me donnent mal à la tête .
                                                  La dyslexie se soigne mais ça demande un peu de courage et de temps .
                                                  Mais tu te prends pour qui ?
                                                  Crée ton blog si tu le peux , mais sois plus modeste ici .

                                                  https://www.agoravox.fr/commentaire6165946

                                                • Christophe Claudel Christophe Claudel 11 octobre 21:41

                                                  @Iris : Vous répondre serait s’abaisser à votre niveau. Sans façon.

                                                  Vous savez ce qu’est une « projection » en psychologie ?

                                                  Jeter votre trop plein de fiel sur ceux qui s’égarent à votre portée est manifestement votre passe-temps favori. Un classique. Assorti dans votre cas d’un sadisme rare de maîtresse d’école frigide (appeler les gens par leur nom de famille, franchement !...) Encore une louche de mépris et vous allez réussir à avoir votre premier orgasme.

                                                  Sinon pour soigner vos frustrations et vous répandre sur vos 2 « écrivains ratés à la maison », je peux vous proposer 2 ou 3 adresses de psys très compétents.

                                                  Sinon si vous n’avez aucun argument à nous proposer que vos jugements creux à l’emporte-pièce et vos problèmes d’ego, allez donc troller un autre auteur. Et qui sait, peut-être aura-t-il la patience de vous apprendre à écrire et à réfléchir. Comme ça vous vous sentirez moins frustrée et ferez moins chier les autres. ;)


                                                • Iris Iris 11 octobre 22:48

                                                  @Christophe Claudel

                                                  Vous êtes faché, mais vous êtes le principal responsable de cette escalade.


                                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 octobre 22:57

                                                  @Iris
                                                  Tain t’as démonté un intello ...


                                                • BA 9 octobre 13:22

                                                  Le 12 juin 1994, au moment des élections européennes, Bernard Tapie conduit une liste en faveur d’une Europe unie, en faveur d’une Europe fédérale. Bernard Tapie écrira à ce sujet :


                                                  « Sur le fond, les électeurs s’intéressent à nos idées sur l’Europe fédérale, sur le mal des banlieues, sur la lutte contre le racisme, sur le projet d’un grand parti de gauche indépendant et populaire, laïque et républicain. »


                                                  https://www.entreprendre.fr/bernard-tapie-3/


                                                  Le 12 juin 1994, ces partisans de l’Europe fédérale obtiennent 13 sièges de députés européens : on retrouve Bernard Tapie … et Christiane Taubira :



                                                  1. - Bernard TAPIE

                                                  2. - Jean-François HORY

                                                  3. - Catherine LALUMIÈRE

                                                  4. - Christiane TAUBIRA-DELANNON

                                                  5. - Noël MAMÈRE

                                                  6. - Michel DARY

                                                  7. - André SAINJON

                                                  8. - Bernard CASTAGNÈDE

                                                  9. - Odile LEPERRE-VERRIER

                                                  10. - Pierre PRADIER

                                                  11. - Christine BARTHET-MAYER

                                                  12. - Dominique SAINT-PIERRE

                                                  13. - Antoinette FOUQUE


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité