• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bernard Cazeneuve le Bref

Bernard Cazeneuve le Bref

« J’ai nommé Bernard Cazeneuve Premier Ministre et je l’ai chargé de former le nouveau gouvernement. » (François Hollande, Twitter, le 6 décembre 2016).



En moins de cinq jours, toute la situation de l’Exécutif a été chamboulée : le Président de la République François Hollande a annoncé le 1er décembre 2016 qu’il ne briguerait pas un second mandat, son Premier Ministre Manuel Valls a annoncé le 5 décembre 2016 que, lui, briguerait un premier mandat et a donné sa démission ce mardi 6 décembre 2016 au matin, remplacé quelques minutes plus tard par un fidèle de l’Élysée, Bernard Cazeneuve.

C’est unique dans l’histoire de la Ve République : c’est la première fois qu’un Premier Ministre a été nommé pour une période assurément très courte, en plus dans un contexte particulier avec les risques d’attentats terroristes et l’organisation de l’élection présidentielle. C’est la première fois qu’un Premier Ministre peut connaître sans trop d’incertitude l’échéance de sa fin de mandat, mai 2017, ce qui ferait qu’avec cinq petits mois seulement de longévité, il sera le plus court des Premiers Ministres de la Ve République, battant ainsi la seule femme à Matignon, Édith Cresson, qui n’avait duré que dix mois et demi (du 15 mai 1991 au 2 avril 1992). Il faut aussi remarquer que les Présidents "de gauche" (François Mitterrand et François Hollande) "consomment" beaucoup plus de Premiers Ministres que les autres. Rien que François Hollande, en cinq ans, aura "usé" autant de Premiers Ministres que pendant les deux mandats de De Gaulle, et trois fois plus que Nicolas Sarkozy !

Proche de François Hollande et très vallso-compatible, il faut reconnaître que Bernard Cazeneuve, avec son ton posé et sérieux, n’a d’ennemi nulle part. Au contraire de son clivant prédécesseur, Bernard Cazeneuve est d’allure lisse, sans aspérité, avec de la sagesse montrée, de la retenue naturelle, un sérieux assumé presque sympathique qui donne l’image d’une solidité à rudes épreuves (et il en a Place Beauvau avec les attentats terroristes), et donc son accession à Matignon ne sera pas entachée d’illégitimité.

Au contraire de Jean-Marc Ayrault en mai 2012, Bernard Cazeneuve jouit d’une forte expérience ministérielle. Il est d’ailleurs celui qui a "grimpé" le plus dans la hiérarchie gouvernementale après avoir été l’un des porte-parole du candidat François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012 : Ministre délégué aux Affaires européennes du 16 mai 2012 au 19 mars 2013, Ministre délégué au Budget du 19 mars 2013 au 31 mars 2014 (pour succéder à Jérôme Cahuzac dont les juges vont rendre leur verdict dans deux jours), Ministre de l’Intérieur du 2 avril 2014 au 6 décembre 2014 (auquel il avait déjà succédé à Manuel Valls) et maintenant, Premier Ministre depuis le 6 décembre 2016.

Étrangement, Bernard Cazeneuve est plus jeune que Manuel Valls, il n’a que 53 ans (né le 2 juin 1963 à Senlis), mais on pourrait lui donner dix ans de plus, non seulement à cause de sa calvitie mais aussi de son calme, de son attitude. Pourtant, il a été jeune. Il avait été un militant "normal".

_yartiCazeneuve2016A02

Il a ainsi participé à sa première interview télévisée en 1983, à l’âge de 20 ans, alors qu’il était le président des jeunes radicaux de gauche de Gironde (il était étudiant à l’IEP de Bordeaux). Après ses études, il fut conseiller juridique à la Banque populaire.

Fort de sa (nouvelle) carte du Parti socialiste, il intégra plusieurs cabinets ministériels sous des gouvernements socialistes : conseiller technique de Thierry de Beaucé (aux Relations culturelles internationales) en 1991, chef de cabinet d’Alain Vivien (au Quai d’Orsay), en 1992 et chef de cabinet de Charles Josselin (à la Mer) en 1993. Il fut nommé le 18 mars 1993, juste avant la déroute du PS aux législatives de mars 1993, secrétaire général du Conseil supérieur de la navigation de plaisance et des sports nautiques.

_yartiCazeneuve2016A03

Proche de Laurent Fabius, il fut parachuté dans la Manche pour y faire régner un peu d’ordre à la suite de querelles intestines locales chez les socialistes : élu conseiller général en 1994, il fut élu maire d’Octeville en 1995 (jusqu’en 2001), une commune qu’il a fait fusionner avec Cherbourg dont il fut élu maire de 2001 à 2012, il fut également élu député de juin 1997 à juin 2002 et depuis juin 2007 (il a été battu en 2002 par son rival RPR de la mairie).

Devenu avocat après la perte de sa circonscription, il fut également élu premier vice-président du conseil régional de Basse-Normandie de 2004 à 2007. Enfin, porte-parole du candidat François Hollande (il était prudemment resté neutre lors de la primaire socialiste de 2011), il était surtout responsable des questions nucléaires et industrielles, convainquant le candidat socialiste de poursuivre la construction de l’EPR à Flamanville.

Comme Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a défendu notamment les prolongations incessantes de l’état d’urgence, la loi sur le renseignement, la volonté de supprimer les professions de foi des candidats à l’élection présidentielle et le plus grand fichier centralisé du monde regroupant les visages des 60 millions de citoyens français, mais a relâché l’effort sur la sécurité routière opéré lors du quinquennat précédent.

_yartiCazeneuve2016A05

Le gouvernement de Bernard Cazeneuve, nommé dès le 6 décembre 2016, est exactement le même que le second de Manuel Valls avec trois changements.

Le très hollandiste Bruno Le Roux (51 ans) a été nommé Ministre de l’Intérieur pour succéder à Bernard Cazeneuve. Vice-président de la MNEF de 1988 à 1991, conseiller général de 1992 à 1997 (élu à l’âge de 27 ans), maire d’Épinay-sur-Seine de 1995 à 2001 (élu à l’âge de 30 ans et succédant à Gilbert Bonnemaison dont il était auparavant l’adjoint), député PS depuis juin 1997 (élu à l’âge de 32 ans), "young leader" de la French-American Fondation en 1998, Bruno Le Roux fut du 21 juin 2012 au 6 décembre 2016 l’indispensable président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale dans la situation impossible d’avoir au sein de son groupe des députés en forte opposition avec le gouvernement qui en est issu ! [Notez bien que Le Roux s’écrit en deux mots et pas un seul, comme Bruno Le Maire, et qu’il s’agit d’un "hollandiste" et pas d’un "hollandais" comme certains journalistes continuent à le dire alors qu’il n’est pas originaire des Pays-Bas !…].

Enfin, les deux sous-ministres André Vallini et Jean-Marie Le Guen se sont échangé leurs attributions ministérielles, respectivement aux Relations avec le Parlement et au Développement et à la Francophonie.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (06 décembre 2016)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Bernard Cazeneuve nommé Premier Ministre.
Bernard Cazeneuve et les valeurs chrétiennes de la France.
Discours de Bernard Cazeneuve le 3 octobre 2015 à Strasbourg (texte intégral).
Bernard Cazeneuve et la sécurité routière.
La loi sur le renseignement.
La suppression des professions de foi à l’élection présidentielle ?
Le fichier centralisé des 60 millions de visages des Français.
François Hollande.
Manuel Valls.
Emmanuel Macron.

_yartiCazeneuve2016A04

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • aimable 6 décembre 2016 15:39

    le capitaine de pédalo, n’a pas nommé un équivalent du bonimenteur de foire comme premier ministre c’est déjà cela !


    • oncle archibald 6 décembre 2016 17:07

      @aimable : soucieux de l’avenir de son « navire » François Hollande a quand même pris soin de choisir Bernard Cazeneuve qui fut un temps « secrétaire général du Conseil supérieur de la navigation de plaisance et des sports nautiques » .. C’est finalement logique !


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 15:56

      Cazeneuve est le liquidateur judiciaire nommé en remplacement des précédents dirigeants de l’entreprise en difficulté.

      Il est le représentant des créanciers avant tout : la survie de l’entreprise n’est pas l’objectif de sa mission.
      La seule consolation, c’est que la loi prévoit pour ce rôle que la rémunération repose sur l’assiette des créances et de l’actif à réaliser.
      Ca va pas lui faire lourd, à Cazanova !

      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 16:10

        @Jeussey de Sourcesûre

        Dans le naufrage du Titanic, il y avait des survivants alors que le gros pédalo va finir par couler sans laisser de traces. Les plus malins ont piqué les chaloupes.

      • LE CHAT LE CHAT 6 décembre 2016 16:21

        1m65 , en effet il est bref ! comme Flamby & manuel

         dans les sommets internationaux , on doit croire que la France est le pays des hobbits


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 16:28

          @LE CHAT

          Napoléon avait demandé à un jeune officier de décrocher son chapeau de la pathère où un hurluberlu l’avait accroché.

          « Je suis plus grand que votre altesse », n’a pas pus s’empêcher de faire remarquer le jeune promu.

          « Vous êtes plus long, Monsieur », a répondu Napoléon.

          Mimolette, Manolo et Cazanova, eux, sont courts.

        • troletbuse troletbuse 6 décembre 2016 21:34

          @LE CHAT
          Il faut toujours se méfier des personnes qui ont les couilles qui trainent par terre


        • JBL1960 JBL1960 6 décembre 2016 17:38

          Cet homme que vous dites n’ayant d’ennemi nulle part n’en est pas moins dangereux . Au moment de l’attaque du camion à Nice, il a été rudement contesté, à raison tant il en a raconté des conneries... Ce type le 25 décembre dernier avait affirmé, sur le parvis de Notre-Dame, avant de ce rendre à la Messe de Minuit : La République protègera ceux qui croient. Et avec le Valss qui chantait sur tout les tons que les feujs de France étaient l’avant-garde de la République, comment dire... On ne sait plus ! https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/25/la-republique-protegera-ceux-qui-croient/
          Franchement parfois on se croirait dans un mauvais film : https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/31/une-valls-a-mille-temps/


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 décembre 2016 22:16

            @JBL1960

            bah, c’est vrai, il a dit beaucoup de conneries.

            Vous aussi notez bien : je ne crois pas vous avoir entendu prévoir l’attentat de Nice avant.


          • cétacose2 6 décembre 2016 20:05

            Dans le jardin des plantes on a encore chamboulé la position des nains ......


            • fred.foyn 7 décembre 2016 07:09

              Il a été choisi uniquement à cause de sa petite taille..son pote Hollande ayant racheté les talonnettes de Sarkozy sur Ebay pour les lui offrir !
              Entre « Nains » ils se soutiennent...


              • devphil devphil 7 décembre 2016 08:33

                Ouais bof , on s’en fiche.


                Ca va pas changer grand chose comme toutes les élections ou les changements de ministres.

                Le seul choix est en 2017 suivant ses convictions , le blanc est autorisé car l’offre est pestilentielle

                Philippe 


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 décembre 2016 12:44

                  Ce que dit Sylvain est sans intérêt pour deux raisons : 


                  01) Tout le monde peut trouver l’itinéraire des ministres ici mentionnés ;
                  02) Cela n’explique pas ce qui pourrait intéresser VRAIMENT les Français !

                  CECI :

                  Il faut préciser que le régime de l’Elysée (de Gauche comme de Droite) est LE RÉGIME LE PLUS CENTRALISÉ DE LA PLANÈTE ET PAR CONSÉQUENT LE PLUS POLICIER

                  Ces derniers temps, seuls les Ministres de l’intérieur qui sont complètement dans le bain de la sorcellerie de l’Elysée (Angoisses économiques, terrorisme préfabriqué sur le dos de la religion, instabilité sociale...) sont promus au sommet, disons au gouffre, des affaires de l’Etat !

                  Depuis l’avènement de la bâtarde UMP qui avait détruit les derniers principe du scrutin universel, la France avait fait la promotion de Sarkozy qui était d’abord ministre de l’intérieur, ensuite celle de Valls qui avait occupé le même poste et aujourd’hui nous « applaudissons » le mérité de Cazeneuve l’ex-premier policier de France, artisan de l’état d’urgence et de sa consécration durable... Lui pourra aussi être présidentiable plus tard. 

                  De la démocratitude, en veux-tu, en voilà !!! 

                  • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 2016 13:09

                    15 000€ mensuel voila le scandale , 10 smic pour un tailleur de crayons quelle honte, la politique c’est nourrir ses cochons a la confiture .....


                    • Vipère Vipère 7 décembre 2016 13:35

                      @zygzornifle


                      C’est un travail intérimaire bien payé ... 

                    • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 2016 13:15

                      Le très hollandiste Bruno Le Roux..... Tiens ils ont sortis le Troll des caverne ....


                      • franc 7 décembre 2016 13:42

                        On juge trop sur l’apparence ,et Cazeneuve a l’apparence d’un homme sérieux avec une voix posée qui rassure ,et pourtant c’est le ministre d e l’intérieur avec le plus grand nombre d’attentats et de morts ,avec beaucoup de mensonges sur les attentats du Bataclan et de Nice ;il peut être compétent dans les autres domaines comme le budget ou la plaidoirie mais en tant que ministre de l’intérieur c’est l’incompétence manifeste et c’est un euphémisme .

                        Cazeneuve est le Majordome du président de la République

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires