• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Brégançon : Macron le cul entre deux chaises

Brégançon : Macron le cul entre deux chaises

Pour un Président de la République même les vacances sont un exercice de style. Il faut s’aérer l’esprit tout en restant concentré sur sa tâche et avec le souci que cela se sache. Le Président n’est pas un Français tout à fait comme les autres et ses vacances s’en ressentent. Il faut communiquer à tout rompre sans en avoir l’air. Et surtout communiquer là où les risques de couacs sont les moins élevés. 

Le fort de Brégançon n’a jamais peut-être aussi bien porté son nom. Emmanuel Macron est un président assailli. Sa seconde année de mandature a commencé sous de bien mauvais auspices et les doutes ont largement fragilisé un édifice que personne ne pouvait réellement sonder tant il était neuf. En Marche a étalé son incapacité à circonscrire des crises dont la plus grave était au départ la moins politique. En effet, si Alexandre Benalla avait été mis hors circuit comme cela aurait dû être fait dès le 2 mai dernier, il y aurait eu «  tempête dans un verre d’eau  ». Au lieu de cela, c’est un barrage qui a été monté de bric et de broc et qui a fini par céder.

L’inondation qui s’en est suivie ne s’est pas encore entièrement retirée et la rentrée prochaine pourrait faire émerger de nouveaux éléments qui mettront encore à mal une machine présidentielle déjà grippée. C’est pourquoi la communication qui «  s’échappe  » du fort de Brégançon prend un soin particulier à n’évoquer aucun dossier pressant sur le plan national. Le pays est encore marqué par l’affaire Benalla et tous les sujets à venir offrent un angle pour réveiller la bête dont cauchemarde le Président.

La réforme constitutionnelle est marquée au fer rouge par le scandale Benalla. Impossible de s’en saisir pour le moment malgré l’urgence évoquée par l’Élysée il y a encore quelques semaines. Les retraites sont comme d’habitude un sujet explosif sur lequel ne tarderont pas à germer des commentaires sur les nantis au pouvoir (Benalla en son temps) qui font payer la note aux plus humbles. Et même l’économie est à prendre avec des pincettes en raison des chiffres décevants (chômage en très légère baisse, croissance revue à la baisse) et d’une réforme de l’impôt sur le revenu qui ne va pas tarder à susciter de forts mécontentements.

Comme ses prédécesseurs, Macron est (déjà) bloquée sur la scène nationale alors il ne lui reste que les affaires internationales. C’est donc sur ce point que la communication estivale se porte. On dit le Président attaché à son téléphone portable pour s’entretenir avec une longue liste de chefs d’État et de Gouvernement. Il y a quelques jours, c’est Angela Merkel qui, expliquait-on, avait eu un entretien téléphonique avec le Président français. Au menu : la crise en Syrie, les migrants et l’Ukraine. Dans le détail, les équipes présidentielles nous disaient que les deux leaders étaient d’accord sur le fait qu’un «  processus politique inclusif  » était nécessaire en Syrie. Est-ce une blague de grandes vacances  ? Le pays est meurtri par sept années d’une guerre d’extermination, mais désormais on se parle et on gouverne ensemble sans rancune  ? Kurdes, Alaouites, djihadistes, Chrétiens et autres victimes des terroristes tous main dans la main pour faire de la Syrie un État modèle…  !

Les mots ne coûtent rien alors on redit qu’il faut «  une solution européenne  » pour répondre au défi des migrants, et une paix stable dans l’est de l’Ukraine. Des mots qu’on pourrait décalquer d’année en année — ce que font nos chers leaders en vacances sans la moindre avancée notable malgré les années qui défilent. Dans l’impossibilité de se poser en toute sécurité en France, le Président Macron évoque donc les grands enjeux internationaux sans le moindre début de commencement d’une idée. C’est flagrant et affligeant. Heureusement pour le Président, le fort de Brégançon est un roc, mais le retour à Paris sera des plus compliqués. À qui la faute  ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Pierre-Yves Martin 23 août 17:01
    Ils font de la communication, car cela se fait, mais en réalité ils se moquent de ce que pensent les électeurs.
    M. Macron est un président jetable qui sera de toute façon bien recasé. il va continuer à faire ce pourquoi il a été élu. Ce n’est évidemment pas ce pour quoi un certain nombre de Français ont cru voter.
    Et il sera toujours temps de jeter du lest un an avant les prochaines présidentielles et législatives.

    • Passante Passante 23 août 17:20
      en cas d’échec.. tu paniques pas surtout,
      il te reste le blabla et la thcatche..
      tu peux lui tirer des plans sur la comète en Syrie par exemple,
      tiens parle-lui des druzes, ça use !..mentionne les alaouites au plus vite..
      et le sunnite tue-mouche aussi ! avec le daëchien et ses chiens..
      sans oublier assad le maussade

      -et donc shéhérazade ?
      -ah non, ça c’est trop proche de Brégançon.

      • alinea alinea 23 août 17:32
        Il ne sait qui il va suivre notre toutou grand chef en maux, parce que ça roule ma poule entre Merkel et Poutine et pas que pour le gaz mais si ça roule entre l’Allemagne et la Russie, on se doute que ça pète avec l’outre atlantique !
        Entre l’outre et l’ours il ne sait plus à quel sein avouer qu’il se sent abandonné.
        Même quand on se fout d’avoir l’air con ça doit être dur d’avoir à faire des trucs dont on n’a même pas idée.

        • Passante Passante 23 août 17:48
          il n’est peut-être qu’une bulle au regard de ce qui se passe, tous ces signes :

          -ce pont d’europe brisé sur fond de recompositions intercontinentales,
          -l’afrique du sud (la base) qui redistribue les terres : comment contrée cette montée ?..
          (c’est juste sous le pont)
          -fidji, 8.2 richter, mais surtout 400km de profondeur
          (encore plus en-dessous, décidément...)

          bref c’est derrière nous, c’est joué -
          reste à regarder pulser les pans de siècles en voyage...

        • alinea alinea 23 août 18:37

          @Passante

          Sûr qu’il n’est qu’une bulle, dépassée, mais grand dieu, quand c’est qu’elle éclate ?
          pour l’Afrique du sud et les Fidji où règne l’éternel printemps, je ne suis pas au courant, je vas voir !!
          bises la passante

        • Passante Passante 23 août 18:42
          @alinea

          « quand c’est qu’elle éclate ? »
          elle est déjà plate !

          bises recueilles de près, 
          et les miennes en retour et sans filtre..

        • BA 24 août 09:53

          Le président des Patriotes Florian Philippot a dénoncé au micro de BFMTV et RMC les faits reprochés à la ministre de la Culture Françoise Nyssen.


          Françoise Nyssen est sous le coup d’une enquête préliminaire après des travaux non autorisés à Paris dans les locaux de la maison d’édition Actes Sud, alors qu’elle en était la présidente.


          « Ce qui me choque le plus, c’est qu’elle est ministre de la Culture, en charge du patrimoine historique », a déclaré Florian Philippot. « On parle de bâtiments historiques du 18e siècle, dans le quartier latin, qui ont été malmenés ».


          Pour lui, il est clair que Françoise Nyssen, « décemment », « ne peut pas rester ».


          “C’est une récidive, il y avait déjà eu la même chose à Arles (révélations du Canard Enchaîné en juillet, NDLR). Imaginez un chef d’entreprise qui aurait fait deux grosses erreurs et qui dirait : « c’est une négligence », il serait mis dehors par son conseil d’administration. Il y a un principe de responsabilité", a-t-il déclaré. 


          Élargissant le propos à l’action de la ministre de la Culture depuis le début du quinquennat, Florian Philippot a épinglé un « bilan nul ». 


          "Qu’est ce qu’elle a fait depuis qu’elle est là, pour la culture française, pour la langue française, pour la francophonie, le patrimoine, l’art, le théâtre ? Quelles sont ses propositions ? Quel est son bilan ? Nul."


          https://www.bfmtv.com/politique/floriant-philippot-estime-que-francois-nyssen-ne-peut-pas-rester-1510961.html



          • jef88 jef88 24 août 12:38
            « Macron le cul entre deux chaises »
            IMPOSSIBLE !
            c’est Macron le cul entre deux fauteuils ! ! ! !

            • zygzornifle zygzornifle 24 août 13:33

              Le cul entre 2 chaise laisse l’anus disponible .....


              • BA 24 août 13:54

                En tant que ministre de la Culture, Françoise Nyssen est chargée de protéger le patrimoine de la France.


                Or elle a massacré un bâtiment classé, datant du XVIIIe siècle, pour agrandir les bureaux de son entreprise privée !


                Et en plus, en cachant les travaux qu’elle a effectués dans ce bâtiment classé !


                La totale !


                Conséquence :


                L’association « Sites et Monuments » a annoncé dans un communiqué, jeudi 23 août, qu’elle allait déposer plainte contre la ministre de la Culture Françoise Nyssen.


                D’après les révélations du Canard enchaîné, celle-ci aurait effectué des travaux non déclarés dans les locaux parisiens d’Actes Sud lorsqu’elle en était présidente. D’après le journal, les travaux n’ont été signalés ni à la direction de l’urbanisme de la mairie de Paris, ni à l’administration fiscale.


                En outre, le bâtiment étant classé monument historique depuis 1926, Françoise Nyssen aurait également dû faire une demande auprès des bâtiments de France et de l’architecte en chef des monuments historiques, précise Le Canard enchaîné.


                L’association Sites et Monuments, qui se présente selon Libération comme"la plus ancienne association agissant pour la protection du patrimoine naturel et bâti« , accuse Françoise Nyssen de s’être  »affranchie des règles du droit du patrimoine et de l’urbanisme". 


                Longtemps restée silencieuse, la ministre a réagi mardi : "Aucune entreprise n’est au-dessus des lois. La mise en conformité par Actes Sud est une évidence." 


                https://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-edouard-philippe/une-association-de-defense-du-patrimoine-va-porter-plainte-contre-francoise-nyssen-accusee-d-avoir-effectue-des-travaux-non-declares-chez-actes-sud_2908003.html


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Bertrand


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès