• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > C’est une révolte, sire ?

C’est une révolte, sire ?

Bonnet rouge et manif pour tous ...

Non, c'est une contre-révolution …

À force de démoraliser sa base et de s'aliéner ses opposants, le pouvoir vacille et la rue se charge d'un flot tumultueux de mécontentements polymorphes. Tout est désormais prétexte à tirer sur un gouvernement qui cristallise toute l'impuissance à modifier le réel. Faute de pouvoir agir sur une économie en capilotade, notre pauvre président agite des réformettes sociales qui non seulement, sont fort mal amenées mais qui ont, de plus, le don d'ulcérer la frange la plus réactionnaire du pays.

Voilà ce qu'il en coûte de proclamer pour maintenant un changement qu'on renvoie indéfiniment aux calendes grecques. Se faire élire par des voix de gauche pour se proclamer ensuite social-démocrate et appliquer une politique de droite sans conviction, c'est se mettre à dos toutes les composantes de la population. Ce n'était d'ailleurs pas suffisant et l'homme a réussi le tour de force de réveiller la vieille calotte tout en ouvrant les portes aux forces du mal.

Le capitaine du pédalo à trois roues symbolise toute l'impuissance d'un pouvoir qui a cessé de nous amuser. Les pirouettes du cirque ne peuvent sauver la faillite colossale de cette présidence qui ne devait son existence qu'au seul rejet d'un prédécesseur odieux qui va bientôt finir par espérer être rappelé comme un sauveur incontournable. C'est le premier miracle de ce triste sire que d'avoir ressuscité le véritable chanoine de Latran.

Le second miracle est d'avoir définitivement démontré l'inanité du pouvoir et l'iniquité structurelle de cette société. C'est maintenant clair pour tous les citoyens : il n'y a plus rien à faire pour échapper à la décadence et à la récession. La France va faire une entrée fracassante dans les nations en faillite ; merci le Parti socialiste et l'UMP. ! Tandis que les citoyens sont assommés d'impôts et de taxes, chacun sait que les grandes entreprises échappent à la fiscalité et que les paradis fiscaux ne se sont jamais portés aussi bien.

Pour souffler sur les braises, la gauche bourgeoise a sorti de son chapeau des réformes qui n'avaient d'autre objet que de déplacer le problème. Puisqu'il était impuissant à changer l'économie, ce brave gouvernement voulut transformer la surface des choses à l'aide de quelques réformettes d'opérette sans réelles conséquences.

Et c'est là que les déçus du camp d'en face se sont soulevés, ulcérés qu'ils étaient de constater que non seulement le pays continuait d'aller dans le mur où nous avaient guidés leurs favoris, mais que de surcroît, le nouveau pouvoir remettait en cause les valeurs ancestrales qui avaient structuré cette société patriarcale.

Ils ont porté le bonnet rouge, la calotte et la croix, le drapeau et la famille pour déplacer un désespoir qui n'est pas que de leur seul fait. La rue n'en peut plus, tout est prétexte à mouvements irrationnels, à rumeurs folles, à phantasmes délirants. Ce n'est plus la raison qui agite ces foules revanchardes et sincères, c'est la passion la plus exacerbée, la colère la plus exaspérée.

Ces manifestants sont issus de toutes les chapelles et de tous clans. Ils défendent la famille, Dieudonné, leur emploi, leurs entreprises, leurs valeurs, sans logique ni mouvement fédérateur car ils sont divers et sans doute impossibles à fédérer. Ils ont pourtant bien des points communs : le rejet d'une République qui n'est plus qu'une enveloppe vide, la colère face à un système qui ne donne pas la primauté au travail et à l'individu, le besoin de retrouver un vivre ensemble dans ce pays.

Alors, oui, ce n'est pas une simple révolte, c'est une contre-révolution parce qu'elle conduira inévitablement cette nation dans les bras de la frange la plus extrémiste de ces soubresauts irréfrénables, faute de trouver en dehors des partis, condamnés définitivement par leurs échecs passés, un nouveau dessein national.

La raison voudrait qu'il y ait immédiatement la dissolution de l'UMP et du PS, la convocation de nouveaux états généraux, issus vraiment du pays réel, pour échapper à la tentation de plus en plus légitime hélas, et parfaitement inévitable désormais de l'aventure « FN ». Comment obtenir un tel sacrifice de la part de ceux qui ne sont en place que pour leur seul confort, leurs petits intérêts mesquins ? Nos élites préfèrent risquer le pire plutôt que de cesser d'en croquer. Nous allons payer douloureusement cet incroyable aveuglement d'une classe aux abois dans un pays qu'on étrangle.

Révolutionnairement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (76 votes)




Réagissez à l'article

181 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 3 février 2014 09:04

    (Ce n’était d’ailleurs pas suffisant et l’homme a réussi le tour de force de réveiller la vieille calotte tout en ouvrant les portes aux forces du mal)....Hélas ces forces là sont à l’oeuvre depuis le début de l’humanité...et la caste politique (dans son ensemble) fait partie de cette force néfaste..Notre barbarie et notre incompétence à gouverner font que ces peuples de temps en temps se réveillent de leur engourdissement...En relisant l’histoire on peut s’apercevoir que les grands conflits ont toujours commencé ainsi... !
    La porte de l’ignorance reste toujours ouverte...


    • Le printemps arrive Le printemps arrive 3 février 2014 09:13

      L’ignorance est aussi entretenue.
      Mais c’est à chacun de faire l’effort d’aller dans le territoire de la connaissance, territoire vaste avec plein de bonnes surprises. Seule la peur empêche d’y aller, il faut lever ses propres ancrages et savoir utiliser son libre arbitre.


    • claude-michel claude-michel 3 février 2014 09:23

      Par Le printemps arrive.....Très peu de gens font l’effort pour sortir de l’ignorance qui les berce dans un cocon douillet...c’est très facile de s’en rendre compte...et ce n’est pas près de changer.. !


    • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:32

      Claude Michel


      Sans doute mais alors pourquoi leur avoir mis un tapis rouge ??

    • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:34

       Le printemps arrive


      La colère ne fait jamais bon ménage avec le libre arbitre !
      Hélas
      Pourtant, voilà un mariage qui rénuit les deux genres

    • Fergus Fergus 3 février 2014 11:58

      Bonjour, Claude-Michel.

      D’accord avec vous. Je crois que ces manifestations garderont un caractère sporadique dès lors que l’exécutif cessera de prendre des initiatives de nature à aiguiser les tensions. Qui plus est, le spectre des manifestants va de l’extrême-gauche à l’extrême-droite en passant par des intérêts très marginaux (exemple : autonomistes bretons), mais en mobilisant au final fort peu de monde.


    • claude-michel claude-michel 3 février 2014 12:47

      Par C’est Nabum.....Pour les ignorants...le tapis est toujours rouge...c’est la marque de fabrique..on est sur de ne pas les louper quand ils sont dessus.. !


    • Marc JUTIER Marc JUTIER 3 février 2014 18:37
      Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste Non-violence & force de la vérité Indignation, convictions & propositions



      Table des matières

      Indignation

      Convictions

      Propositions

      Introduction

      Préambule au programme « Non-violence et force de la vérité »

      1 – Démocratie & institutions

      2 – Monnaie & revenu universel

      3 – Santé & alimentation

      4 – Éducation & recherche

      5 – Nature & agriculture

      6 – Énergie & transports

      7 – Production & consommation

      8 – Défense & affaires étrangères

      Annexes

      1 – L’oligarchie occidentale et l’illusion démocratique

      2 – Le système monétaire actuel et la pétition « Pour que l’argent serve au lieu d’asservir »

      3 – Agriculture : états des lieux et associations

      4 – Le mouvement des Colibris et leur plan

      5 – Fraternité Citoyenne

      6 – Auteurs, ouvrages & textes à lire

      7 – Citations

      8 – Autres annexes et notes


      Indignation


      « D’abord ils vous ignorent, puis ils se moquent de vous, puis ils vous combattent, puis vous gagnez. » M. K. GANDHI


      L’indignation voire même une saine colère m’a envahi lorsque j’ai compris, au début des années 1990, le fonctionnement du système monétaire international. J’ai alors décidé de consacrer ma vie à la recherche de la vérité et de la partager avec mes concitoyens ; c’est ce que je fais par l’intermédiaire du net depuis 1999. Je suis choqué par la mentalité ou l’idéologie de l’oligarchie. Je crois que la seule solution est politique au sens noble du terme. L’indignation n’est pas suffisante, le combat politique s’impose, il s’agit de chasser du pouvoir cette oligarchie manipulatrice. Les solutions existent pour vivre sainement, paisiblement et confortablement dans notre pays une fois débarrassé de ce gouvernement de privilégiés qui ne défendent que leurs intérêts. Pour dire la vérité à mes concitoyens et révolté par la stupidité, l’absurdité et la violence de l’idéologie économique et politique dominante qui est partagé aussi bien par la droite que par le gouvernement social-libéral actuel, j’ai décidé d’agir, de me présenter aux élections présidentielles, d’être candidat aux primaires socialistes de 2016 et de 2021. Suite ici : http://bit.ly/H1eUB6 3480 views


    • Le printemps arrive Le printemps arrive 3 février 2014 09:07

      « Nos élites préfèrent risquer le pire... »

      Le pire ne leur étant pas destiné (en tout cas, il doivent le penser), il ne changeront rien à un système dont ils tirent profit.

      Cessons de les appeler « nos élites », ils ne sont pas des élites surtout pas associés à nous !

      « À l’origine, le statut d’élite n’est pas accordé par la détention du pouvoir, mais par l’autorité morale » question morale, il y a du boulot !


      • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:35

        Le printemps arrive


        Coninuons de les flatter et après tout, ils méritent bien ce vocable tant ils sont merveilleux et incomparables dans leur incapacité à comprendre le peuple ! 

      • Claude Claude 3 février 2014 11:56

        Je ne peux pas croire que nos « élites »soient stupides à ce point.
        Quelqu’un continue à tirer sur la corde jusqu’à ce qu’elle casse.
        Pourquoi, c’est la question...


      • tesla_droid84 4 février 2014 16:17

        Pourquoi, je ne sais pas si vous avez déja écoutéla conférence d’Asselineau « qui gouverne la France et l’europe » mais souvent dans l’histoire nous avons eue des « élites » qui vendaient le pays par opportunisme, carriérisme, pour faire parti des grand de ce monde, dans des cercle de plus en plus rapproché du sommet (au dessus c’est le soleil il parait).

        Mais la spécificité Francaise, c’est qu’a chaque fois ou la nation à failli disparaitre, nous nous somme réveillés au dernier moment. Et comme le dit FA, ce qui s’est passé de nombreuse fois dans l’histoire a de grande chance de ce reproduite, ce qui ne s’est jamais passé à peu de chance d’arrivé.
        Mais bon, à chaque époque sa spécificité, et internet est LA spécificité de notre époque, elle est à double tranchant (surveillance) mais elle pourrait permettre de libérer une grosse partie du monde... Il est difficile de faire le Buzz en parlant de monnaie et d’article de l’UE alors qu’une vidéo de chaton fait 10 million de vues...




      • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 4 février 2014 18:18

        une piste peut être...

        Georgia Guidestone monument

      • Dwaabala Dwaabala 3 février 2014 09:13

        Pendant que les dirigeants socialistes construisent la famille, l’école, les logements, les transports, la santé, le territoire et la société de l’avenir bref, l’homme, la femme, l’enfant, les citoyens de demain, tout en faisant face aux rumeurs et à l’opposition fasciste, et des économies pour les intérêts de la dette.


        • périscope 3 février 2014 09:45

          Vous rêvez, mon ami, ou vous êtes endoctriné ?
           Sauf si c’est de la provocation.


        • Le Gaspésien 3 février 2014 11:03

          Je refuse de croire que c’est au premier degré. Warf !


        • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:36

          Dwaabala


          Déconstruisent sans doute !

        • Croa Croa 3 février 2014 13:25

          « Pendant que les dirigeants socialistes construisent (démolissent : soyons objectifs) la famille, l’école, les logements, les transports, la santé, le territoire et la société de l’avenir bref,... »

          ... il se passe quoi ? smiley


        • pens4sy pens4sy 3 février 2014 09:25

          Merci l’auteur.

          La colère s’est développée doucement depuis 20 mois, dans l’attente de voir un changement pour le meilleur qui ne vient pas alors que les changements pour le pire s’accumulent et ceci dans tous les domaines, économiques, politiques, médiatiques et sociétaux (pour faire court)

          La théorie du genre est bien prête a entrer dans les écoles malgré l’échec évident d’une telle théorie lorsqu’elle a été appliquée (en Norvège).

          http://www.youtube.com/watch?v=PfsJ5pyScPs

          Le mariage « gay » n’aurait-il été qu’une introduction (hum..) pour aller vers l’institution de la théorie du Genre dans les écoles ?

          Oui, on y va a la révolution. Ce gouvernement qui ne gouverne rien mais qui aimerait contrôler le rire, la gestuelle, la pensée, la parole et maintenant la sexualité des enfants va juste trop loin.

          Il doit être abattu.
          Quenellement vôtre,


          • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:37

            pens4sy


            Les billets à venir seront plus redoutables encore
            Le pire est désormais certain

          • Fergus Fergus 3 février 2014 12:04

            Bonjour, C’est Nabum.

            « Le pire est désormais certain ».

            Je prends le pari que non, tant la majorité des Français est anesthésiée, résignée, et sans doute craintive de voir s’instaurer une insécurité politique qui pourrait remettre en causes le petit confort (même relatif) du plus grand nombre.

            Il ne vous a pas échappé que la plupart des manifestants appartiennent clairement à des catégories sociales particulières, soit extrémistes, soit réactionnaires par adhésion à des valeurs traditionnelles dépassées par l’évolution des mœurs.


          • Croa Croa 3 février 2014 13:30

            « que la plupart des manifestants appartiennent clairement à des catégories sociales particulières, soit extrémistes, soit réactionnaires  »

            Fergus, tu regardes trop la télé !
            (Il n’y a pas que ces gens, mais les médias ne voient qu’eux.)


          • Fergus Fergus 3 février 2014 13:35

            Bonjour, Croa.

            Il n’y a pas que ces gens, certes, mais ils étaient largement majoritaires, de l’aveu même de participants catholiques pratiquants traditionnalistes, pour ne citer que cet exemple.


          • Batman3Robin Batman3Robin 3 février 2014 15:19

            Bonjour,

            Je partage votre avis sur l’analyse car le partenariat communautariste entre Valls et le Crif dans l’affaire Dieudonné, la collusion entre l’État et certaines associations communautaires est désormais avéré à éveillé les consciences.


            L’écroulement du pilier de la justice pas la force d’un ministre poussé par un lobby fait que certaines personnes ont l’impression que la France, « pays des droits de l’Homme » est devenu le « pays du droit des associations ».

            Le dernier ’clash’ entre le peuple et le gouvernement concernant le sujet délicat du « genre » avec l’intervention d’associations dès l’école ne fait que confirmer cet état d’esprit...
            Cette ’rumeur’ selon ’Najat Vallaud Becassine’ et ’Vicent Peillon’ n’en est pas une faisant d’eux des menteurs car les faits probants sont bien là.

            Comme le dit cette chanson, « un vent nouveau souffle sur la planète, vent du renouveau, c’est le vent de l’espoir... »


            Ceci étant dit je reste partagé car tant que nous aurons de la soupe dans nos bols, l’appel de la rue restera vainc...

          • périscope 3 février 2014 09:39

            Manifestant d’hier, de l’Ecole Militaire à Denfert, je suis en grande partie d’accord avec vos remarques.
            Le parti socialiste n’a de socialiste que le nom et faute de pouvoir agir là où ça compte pour les citoyens (Travail, économie, réforme de la gouvernance politique), il poursuit, à la suite de quelques doctrinaires, sa fuite en avant dans le sociétal, et dans la pure pensée libérale venue des USA.
            Pas étonnant, dans cet esprit, qu’on ne l’entende pas, contester l’appropriation du vivant au profit d’oligarchies internationales, ni les OGM végétaux et animaux, puisqu’il soutient, à présent, les OGM humains, au travers (étape ?) de la PMA et de la GPA.
            L’avez vous vu, aussi, limiter à 100.000 euros par exploitation les subventions Pac agricoles ? C’est bien le P.S, qui en 1991, a mis en place cette mécanique technocratique (pensée par le N.O.M) pour faire disparaître les petites et, surtout moyennes exploitations agricoles.
            Les avez-vous entendus proposer une représentation directe des citoyens, le referendum d’initiative POPULAIRE, la fin du chèque en blanc pour 5 ans, la réduction du nombre et privilèges des élus ?
            Ce parti et ses affidés est totalement incapable de peser au niveau européen (encore moins de contester l’euro !). Il gère au jour le jour, ne pensant qu’à bétonner les rentes (menacées) de ses meneurs et à satisfaire des lobbys qui, prolongeant 1968, veulent remettre en cause la société.
             C’est ainsi qu’il s’essaie à imprimer, en douce, dans la cire molle des enfants confiés à l’Ecole, rappelons le, pour être instruits, pas déformés ou endoctrinés !

            p.s L’Ump ne s’engage pas dans le domaine sociétal, ni dans la mise en cause du modèle politique actuel, car elle partage tout à fait les mêmes valeurs libérales.



            • périscope 3 février 2014 10:15

              J’oubliais !
              A écouter, hier soir Arte (la télé ultra subventionnée) manifestant, je suis « un facho, d’extrème droite et traditionaliste, etc. »
               Venant de l’exécuteur des basses oeuvres (Valls) je veux bien, mais d’une télé qui se présentait comme Européenne et ouverte ?
               Il va y avoir du balai à faire.


            • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:39

              périscope


              N’écrivez plus jamais PS et préférez lui NB en fin de commentaire

              Les traites n’ont pas à être mis en exergue

            • soi même 3 février 2014 09:54

              Merci pour ce texte salutaire, comme c’est en contraste avec celui de Chalot qui lui préfère l’IVG.

              Pêcher sur le net :

              Le : 26 Janvier 2013

              C’est une crispation ? Non, Sire, c’est une révolution

              Le journal Le Monde, dans son style inimitable, commente gravement un dernier sondage IPSOS Public Affairs sous le titre politiquement correct : « Les crispations alarmantes de la société française » (Le Monde du 26 janvier 2013). Mais ce sondage ne surprend que les bobos du boulevard Auguste-Blanqui. M.G.

               

              Un rejet général du Système

              Non les Français ne sont pas « crispés ». Ils commencent à en avoir plus qu’assez, tout simplement.
              Assez du mondialisme et de ses ravages (la mondialisation est une menace pour 61% des personnes interrogées) ; assez d’un système politique qui s’est coupé du peuple (72% estiment que leurs idées ne sont pas représentées par le Système politique) ; assez de l’Europe technocratique de Bruxelles (65% estiment qu’il faut renforcer les pouvoirs nationaux et limiter ceux de l’Union européenne) ; assez de l’immigration (70% trouvent qu’il y a trop d’étrangers en France et 74% que l’islam n’est pas compatible avec la société française).

              C’est un message clair qui ne peut qu’ «  alarmer » l’oligarchie : les Français se déclarent de plus en plus nombreux, malgré le matraquage médiatique permanent, malgré l’insécurité économique et malgré la répression judiciaire, à rejeter les dogmes de l’idéologie dominante.
              Pourquoi ? Parce qu’ils sont les seuls à en souffrir, tout simplement.

              Toujours moins

              Les Européens de la zone euro, et les Français en particulier, découvrent en effet que l’ordre nouveau que l’oligarchie leur a imposé correspond pour eux à une société du toujours moins :

              – toujours moins de travail : le taux de chômage atteint des taux inégalés si l’on tient compte de ceux qui disposent d’un emploi à vie. Ces taux sont très supérieurs à ceux de 1936 en France ;
              – toujours moins de croissance : car les gouvernements mènent des politiques déflationnistes pour complaire aux marchés financiers et parce l’euro nous handicape ;
              toujours moins de revenus et de retraites : car les gouvernements européens, au nom du « redressement des comptes », dans une économie soumise au libre-échange mondialiste, n’ont de cesse d’augmenter les impôts et de réduire les dépenses publiques ; et les entreprises, au nom de leur « compétitivité », de réduire les salaires ;
              – toujours moins de protection sociale pour les autochtones, au nom de la flexibilité et de la maîtrise des dépenses ;
              toujours moins de services publics qui marchent, à cause de la volonté de réduire les dépenses et du corporatisme des syndicats ;
              toujours moins d’ascenseur social à cause de l’implosion du système éducatif public et du favoritisme dont bénéficient les migrants ;
              toujours moins de liberté : parce que chaque jour, pour les motifs les plus divers, l’oligarchie, via l’Etat Big Mother, s’en prend à l’initiative des autochtones ; et aussi parce que le politiquement correct et les lois mémorielles brident de plus en plus la liberté d’expression ;
              toujours moins de sécurité à cause de l’explosion de la délinquance, à cause de l’islamisme et à cause du laxisme judiciaire ;
              toujours moins de démocratie et de souveraineté, parce que l’oligarchie a décidé de se passer de la volonté populaire pour imposer son projet mondialiste, de gré ou de force ;
              toujours moins de respect pour l’identité et les valeurs des Français enfin, comme le montrent les campagnes de repentance à répétition initiées par l’oligarchie ou les projets de mariage homosexuel.

              No future

              Pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, nos concitoyens ont une claire conscience que leur situation se dégrade dans tous les domaines, et que celle de leurs enfants sera vraisemblablement encore moins bonne.

              Les bobos voudraient se persuader qu’il ne s’agit là que de « frilosité » et de « repli » des beaufs et des bidochons, alors que c’est une sinistre réalité pour le plus grand nombre.

              Dans ce contexte, le spectacle d’une oligarchie qui prétend imperturbablement que tout va bien et ira encore mieux demain, ou d’une classe politique interchangeable qui ne prend pas en compte leurs inquiétudes, leur devient de plus en plus odieux.

              Marx disait que les révolutions éclataient quand on ajoutait à l’exploitation la conscience de l’exploitation. Nous y sommes.

              Michel Geoffroy
              25/01/2013


              • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:42

                 soi même


                Merci pour ce commentaire éclairé.
                Je diffuse.

              • le crocodile 4 février 2014 07:36

                Michel Geoffroy

                Pratiquement tout est dit et BIEN dit !


              • zygzornifle zygzornifle 3 février 2014 10:04

                La révolte est l’opposition à la pensé unique que ce gouvernement essaie d’imposer par tous les moyens.....


                • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:43

                   zygzornifle


                  Je préfère pensée factice ! 

                  Ils détournent la pensée sur des sujets subalternes

                • eric 3 février 2014 10:06

                  Restons calme... Le Fn est fondamentalement un parti de type gaulliste. On le voit très bien avec sa carte électorale (lire Todd et Lebra) . Un peu moins pragmatique. Sous la pression de la pensée dominante, il s’est laisse aller a des programmes détaillés pas toujours très convainquant, pas toujours très pragmatiques. Aujourd’hui, le principal risque qu’il nous fait courir, c’est que l’appareil d’État, peuplé a 70% de militant de gauche renâcle a obéir a nos élus quand ils ne lui conviennent pas, et qu’en cas de succès, le front se heurterai a une mauvaise volonté encore plus grande. Il n’est pas sur qu’il aurait les moyens politiques et humains de remettre les services publics au service des citoyens.
                  Personnellement, je pense que l’hypothèse la plus souhaitable, c’est une UMP largement majoritaire, avec un FN premier parti d’opposition. Une opposition forte et constructive. Capable de privilégier l’intérêt du pays sur certains grand dossier, et vigilante sur de possibles dérapages.

                  Cela se présente pas mal. Vous soulignez, comme beaucoup d’autre, le caractère « hétéroclite » des récentes protestation contre un pouvoir inepte. Je préfère parler de « diversité », de « multiculturalité »....

                  Mais ce qui est déterminant, c’est que ce sont tous des démocrates. Ils sont tous prêt a défiler avec des gens ayant des idées différentes, voir franchement opposées, sur la base de fondamentaux.

                  En cela, on peut affirmer qu’ils ne sont pas, ou plus a gauche, au sens ou celle-ci se définie aujourd’hui : « la politique n’est pas un dialogue a la recherche de compromis démocratiques, mais une guerre civile entre le bien et le mal ».

                  Si on en reste aux fondamentaux, la ou cela compte vraiment, au delà des discours et des postures, dans le vrai réel de la vraie vie du vrai quotidien, ce sont des gens susceptibles de s’inviter a diner les uns les autres.....

                  A l’inverse, a gauche se définie désormais essentiellement comme la communauté des gens qui peuvent refuser de serrer une main au motif que son détenteur a une autre vision du taux optimal de prélèvement obligatoire....

                  Nous, les « hétéroclites » avons un objectif minimum commun. Débarrasser notre pays de l’obscurantisme qui consiste a croire que les « croyances » doivent faire des hommes des ennemis.
                  Évidemment, dans un certain nombre de cas, cela passera par des rapports de force. Mais le dialogue a sa place. De plus en plus de gens, a gauche, ont du mal a se persuader de la nécessité pour le rester, de se battre pour le droit des LGBT de s’occuper de l’éducation sexuelle de leurs enfants. Pour le moment, cela se traduit par l’abstention, dans les élections, dans la rue, dans l’action de terrain.

                  Il faut éviter les amalgames. Il existe encore, même au PS, une gauche républicaine et démocrate. Il faut lui tendre la main comme a tous les autres et refuse les tentatives de radicalisation du pouvoir qui essaye de nous faire croire que toute la gauche est sur la même ligne neo totalitaire que lui....
                  Pour faire simple, nous connaissons tous des gens qui votent a gauche et que non seulement nous sommes prêt a inviter a diner, mais qui même, sont susceptibles d’accepter....


                  • soi même 3 février 2014 10:23

                    @ Eric, vous avez tous à fait raison à propos du FN, si par aventure c’est eux qui en devienne leader du véritable mécontentement en France et bien on aura ce qui a de pire.
                    Une vrai révolution coloré avec un partie qui a toujours fait allégeance aux systèmes.

                    Ce qui reviennent à faire si cela ne marche pas avec Hollande -Sarkozy, c’est avec Marine où Tartempion que cela se fera !

                    Il maîtrise tellement bien l’intelligentsia politique que l’on peut s’attendre à tous.

                    L’offensive américaine sur les banlieues françaises (Partie 1)«  La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique (...) sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. ». Ces mots surprenants sont ceux du défunt président français François Mitterrand.

                    Ils pourraient prêter à sourire plus qu’à les prendre au sérieux, sauf pour ceux qui s’inquiètent de l’offensive du Qatar, qui vient de promettre au gouvernement français de s’occuper des quartiers défavorisés, en échange du rachat d’un peu de dette française. Pourtant les banlieues françaises ne sont pas seulement visées par le Qatar mais également par de nombreux stratèges du département d’état américain, qui ont développé une stratégie à long terme basée sur la démographie des jeunes français issus de l’immigration africaine qui implique, à terme, une prise progressive de pouvoir et d’influence en France pour ces minorités.

                    http://french.ruvr.ru/2012_11_03/France-offensive-americaine/


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 février 2014 11:00

                    Globalement d’accord avec vous eric...

                    Mais pour l’UMP majoritaire, on repassera :
                    le discrédit du PS est aussi le sien, ne vous en déplaise. Les 2 partis sont un peu trop jumeaux un peu trop visiblement !


                  • gogoRat gogoRat 3 février 2014 11:02

                    eric , merci pour ces formulations bien senties ! :

                    1.  " la communauté des gens qui peuvent refuser de serrer une main au motif que son détenteur a une autre vision du taux optimal de prélèvement obligatoire....« 

                    1.   »Nous, les « hétéroclites » avons un objectif minimum commun. Débarrasser notre pays de l’obscurantisme qui consiste a croire que les « croyances » doivent faire des hommes des ennemis."

                  • eric 3 février 2014 11:24

                    A olivier Pierret : « quand quelqu’un me dit, entre gauche et droite, il n’y a pas de différence, je devine qu’il n’est en tout cas pas a droite.... »
                    Bien sur, on peut conclure superficiellement, que soumis aux mêmes contraintes, les différents partis de gouvernement prennent parfois des mesures qui se ressemblent.
                    Mais c’est rester a la surface des choses. Il faut regarder dans le détail ou va l’argent. La, plus de doute possible...Sarko a construit un record de logement sociaux, Dufflot a bloque les loyers dans les centre ville a bobo. Sarko a commence a dégraisser la fonction publique, Hollande lui a donne un jour de carence et ses sbires on continue a recruter a tour de bars dans les collectivités locales. La gauche a réussi a faire fuir les plus riches contribuables, Sarko a tente de les faire revenir pour qu’ils payent leurs impôts en France, etc...Sarko a nomme un membre de l’opposition a la tete de la Cour des Comptes. La gauche a epure le comite d’ethique...
                    Il est facile de conclure que l’un était « hétéroclite » les autres « de gauche ».


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 11:27

                    Eric,
                    Restons calmes, le FN n’est PAS un Parti Gaulliste.
                    C’est Marine le Pen elle-même qui a recadré Philippot tout fier d’avoir trouvé un filon de voix...

                    Comment faire confiance à un Parti qui change d’avis comme de chemise ?

                    Hier il rendait l’ UMP-PS responsables de nos malheurs.
                    Maintenant, Marion Maréchal Le Pen fait de la calinothérapie à la droite de l’ UMP... 

                    Cela porte un nom en politique, ça s’appelle « la politique caméléon », chaque adjudant se colle sur un créneau, et tient un discours différent selon les circonstances et le public visé.


                  • eric 3 février 2014 11:39

                    Si vous jugez les partis a ce qu’ils disent, vous ne devez pas être loin de croire que le PS est a gauche ou que le fdG s’intéresse aux travailleurs....
                    Non, je vous parle de sociologie électorale. Qui vote pour qui et ou. Il y a des permanences dans la vie politique française. Les régions qui votent Fn votaient souvent gaulliste. Du reste, le RPR a toujours et été très ferme sur le refus d’alliance parce qu’ils sont concurrent. les centristes chrétiens démocrates qui ont un électorat complémentaire ont toujours été les seuls a conclure des accords, alors que leurs idées sont en principes beaucoup plus éloignées.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:45

                    Eric


                    Le FN a des dirigeants qui ne sont pas fréquentables.

                    Le PS a un appareil qui n’est plus fréquentable

                    L’UMp n’a jamais été fréquentable

                    Mais si, je suis raisonnable ...

                  • eric 3 février 2014 11:58

                    A fifi, j’ai regarde votre lien. Il prouve surtout que vous avez la mémoire courte. Au moment de la France libre, 17 classes d’age se sont portée volontaires a prêt de 100% lors de le mobilisation générale en Algérie. Bon, il y avait des « facilites » que n’avaient pas les métropolitains, mais personne en France n’a paye un tribut aussi lourd a la libération et a la lutte contre le fachisme que les français d’Algérie. tant qu’on a pas compris que les gens de l’OAS étaient des survivant de Monte Cassino et du Garigliano, de la campagne de France et de la libération de l’Alsace, on ne peut pas comprendre le caractère gaulliste « inverse » du FN. 
                    Pour vous donner une image que vous pouvez peut être mieux comprendre, c’est un peu comme le hollandisme que doit éprouver Treierweiller aujourd’hui après avoir soutenu son francois a bout bras pendant toute la campagne électorale...Il suffirait qu’il lui envoie un SMS « reviens et j’oublie tout »...


                  • eric 3 février 2014 12:07

                    A nabum, sur l’ infréquentablilite, peut être. Après cela fait de l’ordre de quoi, 80-90% du corps électoral ? Reste l’homme providentiel ou l’avant garde du prolétariat, ou d’autre chose. Personnellement, je préfère m’en tenir aux bonnes vieilles méthodes du « moins pire ». Au premier tour on choisit au second on élimine et de préférence le plus sectaire.


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 février 2014 12:26

                     à Eric :
                    « quand quelqu’un me dit, entre gauche et droite, il n’y a pas de différence, je devine qu’il n’est en tout cas pas a droite.... »

                    C’est justement ce que me disait un collègue « de gôche » flétrissant tous les « sans étiquette de droite » smiley

                    "Bien sur, on peut conclure superficiellement, que soumis aux mêmes contraintes, les différents partis de gouvernement prennent parfois des mesures qui se ressemblent. Mais c’est rester a la surface des choses. Il faut regarder dans le détail ou va l’argent

                    Je considère au contraire, que c’est vous en restez en superficiel :
                    Toute la politique française de ces 20 dernières années consiste à déshabiller Paul de 1% pour rhabiller Pierre de 1%. Celui « de gauche » va privilégier Pierre, celui « de droite » reprendra à Pierre pour donner à Paul mais ça ne changera pas grand chose au final.


                  • gogoRat gogoRat 3 février 2014 13:04

                    à Olivier :

                    « Toute la politique française de ces 20 dernières années consiste à déshabiller Paul de 1% pour rhabiller Pierre de 1%. »

                     Ne serait-il pas plus constructif, et d’un intérêt pratique plus net,
                    de savoir évaluer à tout moment la dynamique évolutive même des choix de chaque Français concernant des questions de plus en plus affinées :
                     exemple , chacun positionnerait son curseur pour cautionner plus ou moins des suggestions du genre :
                     - l’Europe économique actuelle : on garde 
                     - l’Europe économique actuelle : on change ceci ... 
                     - l’Europe économique actuelle : on change cela ...
                     - l’Europe économique actuelle : on arrête tout.
                     - l’Europe sociale  : on met en place ceci ... 

                     - le mariage pour tous : on garde 
                     - le mariage pour tous : on détricote ceci ...
                     - le mariage pour tous : on oublie

                     - la quenelle : on interdit
                     - la quenelle : RAS
                     
                    .... etc et ...


                  • Croa Croa 3 février 2014 13:44

                    Le FN est un partit nationaliste qui n’a rien du gaullisme, au contraire ! Son nationalisme est plus extrême alors que le nationalisme gaullien était mesuré.

                    Ceci dit l’erreur commune est de considérer le FN comme un partit d’extrême droite : La véritable extrême droite est libérale et mondialiste, bref elle est déjà au pouvoir  !  smiley


                  • JL JL 3 février 2014 10:34

                    @ Nabum,

                    la citation célèbre est : ’’C’est une révolte ? Non Sire, c’est une révolution’’.

                    Si c’est une erreur que je fais dans l’interprétation du message que veut faire passer le titre, vous auriez dû citer Louis XVI et celui qui lui donne la réplique (dont j’ai oublié le nom).


                    • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:47

                      JL


                      Ne me faites pas plus bête que je ne suis réellement

                      Je ne suis pas membre du PS ni de l’UmP

                    • JL JL 3 février 2014 11:55

                      @ Nabum,

                      je m’en voudrais d’une telle intention.

                      Simplement je pense que certaines reliques méritent un certain respect.


                    • JL JL 3 février 2014 11:56

                      Peut-être n’avez vous pas remarqué, mais votre paraphrase change la nature du dialogue par le fait que vous avez inversé les rôles.


                    • JL JL 3 février 2014 18:37

                      Je crois qu’il faut que j’explique au moinnseur :

                      ’’C’est une révolte ? Non Sire, c’est une révolution’’

                      est complètement différent de :

                      ’’C’est une révolte, Sire ? Non, c’est une révolution’’.

                      La première forme a du sens. La seconde en est dénuée.


                    • Prudence Gayant Prudence Gayant 3 février 2014 21:00

                      Duc de Liancourt


                    • JL JL 4 février 2014 08:49

                       Merci.


                    • gaijin gaijin 3 février 2014 10:44

                      ah ça ira ça ira ......
                      les politicrates a la lanterne ......


                      • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:47

                        gaijin


                        D’autant que depuis quelques jours, la place est libre

                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 février 2014 10:58

                        Nabum, ce sont les extrémistes qui sont au gouvernement qui sont les plus dangereux

                        Quand au retour de Sarko, je le crois peu probable :
                        comme vous le soulignez, si F Hollande a dû son élection au seul rejet de son prédécesseur, N Sarkozy ne pourra pas utiliser la même ficelle une 2e fois en sens inverse. S’il revient, j’attends avec impatience de voir quel sera son discours pour justifier son retour : « ce que je n’ai pas pu/su faire en 5 ans ministre et 5 ans président, je vais le faire maintenant » ? « il m’a fallu 5 ans hors des affaires pour tout comprendre » ? « j’ai changé » ? à voir


                        • eric 3 février 2014 11:33

                          Ce n’est pas comme cela que cela se passe. Il y avait 48% de français satisfaits de Sarko malgré la crise. Il suffit de 2% d’électeurs qui trouvent que hollande n’est pas très bon pour inverser le résultat. cela devrait pouvoir se trouver...Selon un sondage, 9% des électeurs front de gauche regrettent déjà Sarkosy....
                          En pratique, il suffit même que 1 ou 2% d’électeurs de gauche, sans même voter pour Sarko, ne le déteste pas suffisamment pour avoir envie de faire le déplacement pour soutenir Hollande pour arriver au même résultat. Au jour d’aujourd’hui, je dirai que cela doit pouvoir le faire...
                          Souvenez vous du destin de Jospin, en période de croissance, a coup de cagnottes fiscales. Et il était quand même moins nul que l’actuel non ?


                        • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:48

                          Olivier Perriet


                          Je crois que ce serait plus épouventable encore avec son retour

                        • eric 3 février 2014 13:14

                          la c’est assez simple, il vous suffit de voter (revoter ?) Hollande, mais alors on a envie de dire, beaucoup de bruit pour pas grand chose....


                        • Croa Croa 3 février 2014 13:53

                          « N Sarkozy ne pourra pas utiliser la même ficelle une 2e fois en sens inverse. »

                          Sarkozy est grillé, effectivement... Ce sera donc Coppé, Juppé, ou un autre !


                        • Fergus Fergus 3 février 2014 15:00

                          Bonjour, Eric.

                          « Il y avait 48% de français satisfaits de Sarko malgré la crise. »

                          Désolé, mais c’est faux ! Il y avait parmi ces 48% une part importante de gens de droite (y compris dans les branches paysannes de ma propre famille) qui exécraient Sarkozy mais étaient prêts à revoter pour lui par défaut.

                          Hollande, élu par défaut lui aussi, a été plus efficace sur le plan électoral. Avec ce paradoxe à la clé : un président du PS dans un pays qui ne cesse de dériver vers la droite, preuve que Sarkozy avait fait très fort dans le rejet !


                        • eric 3 février 2014 16:30

                          Bonjour Fergus.
                          Pas d’accord, le score de Sarko en pleine crise, en l’absence d’alternance depuis une longue période, c’est autre chose que la deculottee Segoleniste. Sans parler de la façon dont ont été sortis tous les sortant dans toute l’Europe. Comme les meilleurs au premier tour font dans les 30, ils ont toujours au moins 20 qui vote pour eux au second tour faute de mieux. Le dernier score de Sarko est donc effectivement très prometteur.
                          Quand a ce qui est de la « droitisation », ce n’est pas droite qu’elle fait le plus de dégât. Les droites continue bon an mal an a se ressembler a elles mêmes. Il y a même une certaine gauchisation du FN. C’est a gauche. Ils ont quand même choisit, en toute connaissance de cause (primaire) le candidat le plus a droite suivant leurs propres critères, et malgré cela, ils arrivent encore a s’étonner d’à quel point cela ne ressemble pas au final a ce qu’ils croyaient ou espéraient. Qui reconnait la gauche aujourd’hui dans cette hysterisation sociétale ou le seul vrai marqueur d’appartenance est devenu la volonté de confier l’education sexuelle et sentimentale de ses gosses a des assoc. LGBT ?


                        • Robert GIL ROBERT GIL 3 février 2014 11:38

                          La crise qui se propage de proche en proche depuis 2008 est une crise qui est essentiellement politique et, en tant que telle, elle demande une réponse politique.

                          De fait, les observateurs avertis peuvent discerner la multiplication des signes d’une dérive fasciste, à la fois au niveau de la base et à celui du sommet de la pyramide sociale. D’une part, les idées fascistes sont de plus en plus courantes dans les milieux défavorisés (qui sont eux-mêmes en croissance rapide) ; d’autre part, elles sont de plus en plus explicites chez les technocrates — mais sous une forme tellement aseptisée qu’on pourrait, il est vrai, croire à leur parfaite innocuité.

                          Il est donc fort piquant de remarquer que le grand public est parfaitement ignorant de ce retour de l’extrême-droite. Il pressent certes l’imminence de l’effondrement sociétal mais il n’a absolument pas conscience de la nature exacte du danger.............

                          voir : L’INEVITABLE RETOUR DU FASCISME


                          • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:49

                            ROBERT GIL


                            Ce retour est d’autant plus inquiétant que le mal avance désormais masqué

                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 12:56

                            Robert Gil,
                            Le danger fasciste, voilà le PS en campagne électorale... !

                            Et voui, faire croire que le FN est fasciste, pour que les électeurs aillent voter PS ou UMP comme vous êtes arrivés à le faire croire depuis 1984, c’est bien votre tactique !
                             
                            Malheureusement pour vous, Roland Dumas et Jospin ont vendu la mèche.

                            C’est Mitterrand qui a propulsé le FN dans les médias, où il a toujours table ouverte, alors qu’un Mouvement comme l’ UPR (4000 adhérents) est censuré même sur Wikipédia.

                            Et c’est Jospin qui explique qu’il n’y a jamais eu de danger fasciste avec le FN.
                            Va falloir trouver autre chose...


                          • bernard29 bernard29 3 février 2014 11:44

                            Très bon article. La question démocratique devient une question urgente à travailler. je ne résiste à l’envie de soulever un élément à mon avis important. ça peut sembler un détail mais je crois qu’il faut y réfléchir.

                            il y a un vice profond dans le parti socialiste et dans la gauche en général. C’est que leurs élus ou ceux qui tiennent les partis sont, très majoritairement, des professeurs, maître de conférence, voire des cadres de la fonction publique, qui au lieu de travailler à la réussite de leur propre fonction de service public, transportent leur arrogance dans le domaine politique.

                            C’est pour cette raison qu’au lieu de résoudre les problèmes de l’Ecole au sein de leur service public, ils amplifient leurs penchants naturels de supériorité intellectuelle supposée, vis a vis des citoyens considérés comme des « veaux incultes » et pour en retirer des bénéfices supplémentaires indus pour les membres de leur corporation.

                            Dans la démocratie anglaise, les fonctionnaires ne sont pas éligibles, en raison du fait que les fonctionnaires sont déjà au service de l’Etat dans leur propre fonction publique et que l’on ne peut être « juge et partie », car ils sont déjà considérés comme étant au service de l’intérêt général.

                            Mais nous savons déjà que la démocratie française qui est très mal classée au niveau international, n’a de démocratie que le nom.


                            • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:51

                              bernard29


                              Il y a un vice dans tout notre système de représentation

                              La réalité sociologique de la population n’est pas représentée au parlement

                              Professeurs, avocats, médecins sont sur-représentés et en aucun cas crédibles pour comprendre les difficultés de splus humbles


                            • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 12:11

                               bernard29


                              Vite, un tirage au sort 

                            • gogoRat gogoRat 3 février 2014 12:37

                               très bonne analyse Bernard !
                               
                              Mais comment agir ? ( autrement que par une inaction de boycott et de refus de coopérer à ce ce que l’on réprouve ... )

                              Vous remarquez très justement :
                               « La question démocratique devient une question urgente à travailler »

                                En l’occurrence, il serait intéressant de remarquer qu’aujourd’hui le travail le plus déterminant passe par une forte dose d’abstraction : c’est d’abord un travail (au sens physique du terme) au niveau des neurones ! ... Seulement, la prise de conscience, nécessaire et indispensable, ne suffit pas à rendre tangible dans notre réalité observable une activité cérébrale qui risquerait de virer à une masturbation intello stérile ...
                               
                               Alors pourquoi si peu de cahiers des charges collaboratifs motivés par un soucis citoyen ?
                                - Sans doute, parce qu’au fond, nous ne prétendons vouloir le pouvoir de chacun que pour mieux capter la confiance déléguée à un groupe d’influence resserré dont nous aurons l’illusion de pouvoir nous-même infléchir les visées ?
                               - et aussi parce que la technicité, indispensable à toute manifestation culturelle, a quelque chose de fastidieux ?


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 13:07

                              bernard 29,
                              Ils ne vous traitent pas de veaux incultes, mais d’idiots utiles.
                              Vous servez à diaboliser l’extrême-droite au moment des élections.
                              Le FN est l’épouvantail consentant du système.

                              Comme aux USA, il ya deux Partis, le PS et l’ UMP, chargés de faire tourner la boutique alternativement. Quand les électeurs en ont marre des uns, ils votent l’autre, et c’est pareil.

                              C’est comme l’histoire des souris au Canada.

                              Puis deux Partis chargés de récupérer les mécontents, le FDG et le FN, pour les neutraliser, pour faire en sorte que persiste le clivage droite-gauche, et que l’unité provisoire des 55% du referendum de 2005 ne se forme pas.

                              C’est la garantie que tout change en restant comme avant.

                              « Compère Mélenchon et Commère Le Pen »


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 février 2014 07:03

                              Patriote,
                              Quand je dis « consentants », il s’agit des dirigeants, pas de la base.


                            • virkiel 3 février 2014 11:54

                              Partir dans les extrêmes n’est pas la solution, car il est dit, toute l’élite politique est corrompue, personne ne sait agir dans l’intérêt général. La grande différence entre la gauche et la droite, c’est que la droite ne fait se chopper qu’après avoir terminé son mandant sur les affaires crapuleuses, alors que la gauche n’est même pas assez malin pour cacher ses affaires (ah Cahuzac :P, en plus de mentir devant tout le monde, tu nous as bien faire rire).
                              En plus, les choix de certains ministres étaient déjà étranges, fabius et le sang contaminé, Ayraut condamné pour délit de favoritisme, bref de quoi pas être fier^^ (ah droite c’est pareil comme Juppé,...).

                              Bref, le problème central, et c’est étonnant personne n’ose y toucher. Pour l’avoir étudier en droit, il faut revoir la loi de finance dans son entier. Personne n’a osé la reprendre à 0, retirer les dépenses inutiles qui sont devenues de vrais droits d’usage pour les ministères.
                              Quand on sait qu’on dépense toujours plus d’une année sur l’autre, sans réellement réduire les dépenses, c’est qu’il y a un problème, surtout qu’en contrepartie les recettes elles ne cessent d’augmenter. Il y a donc un problème dans la formule pour revenir à l’équilibre.
                              Un ex assez amusant que j’avais pu voir : La création de comités paritaires pour les institutions de l’état représentaient à elle seules un coup de gestion de plus de 700 millions d’euros, et on avait des comités qui ne se réunissaient qu’une fois par an comme celle ’’du froid’’ (c’est extrapolé, mais pour dire que les thèmes abordés étaient souvent plus extravagant que les autres).
                              Alors les réformes pour payer moins d’impôt = 0
                              L’emploi baisse = 0
                              rajouter de nouveaux impots = 10 (taxe écologique, une future taxe pour se faire imposer sur la crds et CGS non imposée, les heures sup imposées,...)
                              Réformer l’éducation = 0 (moins d’enseignants, et allègement des programmes, on veut annihiler l’intellect des français pour qu’ils soient comme les USA, sans trop les critiquer).
                              Aide aux entreprises pour éviter les transferts de capitaux et de sièges sociaux à l’étranger = 0 (exonérer les sociétés de contribution allocation familiale, ce n’est qu’un leurre, car cette taxe est récupérée avec la modification des TVA, donc l’un dans l’autre l’Etat ne fait pas de cadeau, le vrai problème est que l’état français impose trop les sociétés qui ont tendance à fuire c’est un fait et une réalité).



                              • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 12:21

                                virkiel


                                Le problème central comme vous le dites si bien n’est sans doute pas une loi ou une refonte des finances. désormais le divorce est consomé entre la nation et sa représentation.

                                Il faut changer la constitution et les hommes pour enfin repnser aux réformes nécessaires

                              • gogoRat gogoRat 3 février 2014 13:29

                                Je préférerais cette formulation :

                                « Il faudrait que les hommes repensent la constitution et mettent en oeuvre ensemble ce qu’ils estimeront nécessaire. »

                                 ... car j’imagine mal qui saurait établir une quelconque légitimité à vouloir changer les hommes.

                                 Rendons à César ce qui est à César ...
                                 ... en adaptant notre cadre institutionnel (et l’environnement technique qui va avec !) pour que chaque Français s’approprie sa part de César (et la prétention qui va forcément avec). En sachant que si une part de vertu est souhaitable, elle ne germera pas par ordre de César.


                              • spartacus spartacus 3 février 2014 11:59
                                Rassurons les gauchistes ! Nous sommes bien a gauche

                                Vous avez avec votés à gauche, vos représentants, votre gouvernement a bien montré que vous alliez vaincre la finance.
                                La finance a été vaincue en 18 mois. 
                                Comme vous pouvez le constater, la finance n’investi plus du tout en France !.
                                C’est même un cas unique dans le monde occidental.

                                Rassurons les gauchistes. Majoritairement issus de la fonction publique vos privilèges sont bien gardés. Vous êtes des intouchables.
                                Le social est totalement accaparé par vos emplois protégés et bien rémunérés au détriment de toujours les mêmes, les mals protégés, les exposés. Comme les jeunes, les quinquagénaires du privé, les PME, les salariés et dirigeants des PME soumis au risque. Vous aurez toujours plus que eux.

                                Démocratie. 
                                La valeur du risque individuel électoral de la société civile a empêché une représentation naturelle de toutes les composantes de la société et il n’y a plus aux élections que des choix entre des fonctionnaires de gauche et des fonctionnaires de droite.

                                Les Statutaires de ce pays ont tué le pays a petit feu en s’accaparant la politique, la redistribution, le social. 
                                Et c’est eux qui braillent le plus fort.

                                • mac 3 février 2014 12:11

                                  La finance vaincue !

                                  Avec un CAC qui prend 25% en un an sans lien avec l’économie réelle et 85 personnes plus riches que la moitié de l’humanité (dont plusieurs français).
                                  Effectivement la finance à été vaincue...
                                  qu’est-ce que vous voulez de plus ? Le retour à l’esclavage, au travail des enfants, au droit de cuissage pour les plus riches parce qu’ils le méritent bien ?






                                • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 12:23

                                  spartacus


                                  Toujours aussi vindicatifs contre la fonction publique

                                  Imaginez donc un pays sans nous
                                  Votre rêve sera vite cauchemar

                                • spartacus spartacus 3 février 2014 12:45

                                  @mAC

                                  Mais non vous vous trompez !
                                  La croissance des action n’est le fait que de 10 entreprises sur 40. Et les 10 qui réalisent plus de 70% de leur CA à l’étranger.

                                  Je vous confirme que vous avez vaincu ! Aucun Français ne va en profiter.

                                  Nous allons réussir aussi à ne pas être mondialisé !
                                  Nous allons rester les seuls et pourront garder notre chômage de masse rien qu’a nous ! 

                                  Nous allons aussi réussir la décroissance. L’indice 
                                  Laisser l’angleterre ou la suisse, l’allemagne et leur croissance qui génère des emplois...

                                  Vous avez vaincu sur toute la ligne !.

                                • spartacus spartacus 3 février 2014 12:57

                                  @C Nabum

                                  Que voulez vous ! La fonction publique est le facteur déterminant de la dégradation et la future faillite du pays.
                                  Les services public régaliens sont les seuls dans laquelle aurait du rester l’état.
                                  On apprend pas moins bien dans les écoles privées.
                                  On téléphone moins cher depuis que c’est privé. 
                                  En Suède, Pays Bas, seuls les services régaliens sont statutaires.

                                  En Nouvelle Zélande, Italie ou Dannemark, les statutaires n’existent pas. 
                                  Cela en fait il des pays moins administrés ? 

                                  Par contre des pays aux droits sociaux plus égalitaires certainement.

                                • mac 3 février 2014 13:14

                                  Et pourquoi nos hommes politiques de gauche comme de droite laissent-ils dormir l’épargne française sur de comptes mal rémunérés en laissant annexer notre économie par des fonds d’investissement étrangers ?
                                  La France rate la mondialisation car les français, contrairement aux anglais et aux allemands, ne sont pas encore prêts à accepter son corolaire à savoir des millions de travailleurs pauvres qui effectivement font baisser les statistiques chômages. Ceci dit ça ne devrait pas tarder, pour vaincre les récalcitrants, il suffit de les affamer une peu et il seront prêt à faire n’importe quoi....


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 13:19

                                  Spartacus veut des salaires comme au Bangladesh, et pas de fonctionnaires.

                                  Spartacus n’a pas regardé les chiffres de près, la dépense publique par rapport au PIB est stable depuis 15- 20 ans.

                                  Ce sont les recettes qui ont diminué, en raison des cadeaux fiscaux.


                                • mac 3 février 2014 13:22

                                  Spartacus tacle toujours les fonctionnaires mais ne semble jamais s’étonner que des professions comme les notaires ou les experts-comptables ne soient pas vraiment ouvertes à la concurrence européenne ?
                                  Y aurait-il deux poids deux mesures dans la mondialisation et dans la mise en concurrence du travail ?


                                • spartacus spartacus 3 février 2014 14:15

                                  @Mac

                                  Va donc à la frontière Allemande à Sarrebruck ou Strasbourg et observe de tes yeux le matin entre 7 et 9h !
                                  -Regarde la masse qui va travailler en Allemagne et l’inverse. 
                                  -Va donc Gare du Nord le lundi matin. Regarde les arrives et les départs des TGV vers Londres. 
                                  Avec ta théorie nous devrions être envahis de travailleurs pauvres Allemands et Anglais, mais c’est l’inverse physiquement visible.
                                  On se demande pourquoi ils sont si stupides les « travailleurs pauvres » Allemand et Anglais pour ne pas venir travailler en France....Franchement on se demande !

                                  T’as pas l’impression que les bobos de l’AFP propagande nous sortent ces vérités te prennent pour un âne ? 

                                  L’épargne Française, elle est morte ! 
                                  L’état fait de la cavalerie financière. L’argent du livret A se sont des obligations d’état. Elle sont payables in-finé et pour les payer on en crée d’autres qui seront a rembourser par les générations futures. 

                                  Du 15 octobre au 31 janvier de chaque année les profs sont payés avec de l’emprunt sur les générations futures. Comme ils sont 1 million et pouvoir de nuisance, on vient de leur offrir le droit d’être malade sans carence. Ils s’en foutent les générations future paieront au futur l’absentéisme engendré au présent. 

                                  Par ailleurs j’en ai tout autan pour les professions protégées comme les notaires, mais à la simple différence, les fonctionnaires et assimilés sont 6 millions. Sans compter les retraités de leurs système encore à charge du contribuable....

                                  Leurs droits sociaux différenciés détruisent le pays.

                                • mac 3 février 2014 17:40

                                  @Spartacus 

                                  - Londres n’est pas l’Angleterre de même que Paris n’est pas la France. Je ne pense pas que les Banlieues de Leeds, Liverpool ou Manchester aient grand chose à voir avec Neuilly, Cannes ou Courchevel 1850. D’ailleurs beaucoup d’Anglais cherchent également à venir vivre ou se soigner chez nous...
                                  Les Allemands eux vont chercher leurs salariés pauvres non pas en France mais dans les pays de l’Est ce qui leur permet d’estampiller des produits made in Germany avec des salariés et des salaires Polonais ou Roumains.
                                  L’épargne française est morte sans que les épargnants français ne le sachent, c’est sans doute vrais en partie, mais malgré le déficit scandaleux de notre pays (que Sarkozy à largement contribué à accroître) , notre épargne est certainement moins morte que celle des Américains ou des Anglais, que vous nous citez en exemple, puisqu’eux n’ont plus rien depuis des décennies...
                                  Je ne parle pas de villes comme Détroit qui sont le symbole flagrant de l’efficacité économique d’un système libéral mondialisé pur et dur...







                                • spartacus spartacus 4 février 2014 10:33

                                  Détroit est le symbole du socialisme pas du libéralisme.

                                  Les zozos de la mairie profitant des usines de voiture ont inventés tous les jours des impots. 
                                  Socialistes ignorant la courbe de Laffer, les zozos ont dépensé l’argent qu’ils n’avaient pas.
                                  Les usines sont parties, dans des villes avec moins d’impôts, les dettes sont restées. 

                                • Pere Plexe Pere Plexe 4 février 2014 22:33

                                  Et oui les fameux fonctionnaires sources de tous les maux....
                                  Mais comment se fait il que Danemark Suède Finland aillent si bien alors que sont les champions du nombre de fonctionnaires....
                                  Et que Grece ou portugal aillent si mal alors que se sont ceux qui en compte le moins...


                                • mac 3 février 2014 12:02

                                  Le pouvoir (PS comme UMP) semble aux abois mais personne en vue pour le remplacer.

                                  Après la débâcle de 40, la débandade de 58, si de Gaulle était encore en vie nous serions bons pour le rappeler pour le troisième fois à la tête du pays...





                                  • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 12:24

                                    mac


                                    L’espoir de l’individu providentiel est vain
                                    Prenons notre destin en main

                                  • mac 3 février 2014 12:56

                                    @C’est Nabum
                                    On peut prendre notre destin en main mais il nous faut probablement un « capitaine d’équipe ».
                                    Certes de Gaulle n’était certainement pas irréprochable mais en tant que dirigeant il ne se contentait pas de dire aux gens « dormez tranquilles, on s’occupe de tout » comme cela se fait actuellement.En 40 il appelait toutes les forces vives à résister, dans les années soixante il a fait presque autant de référendum que tous ses successeurs réunis et il en a respecté le verdict même lorsqu’il lui a été défavorable, il a misé sur le progrès scientifique...
                                    Je serai, peut-être tenté, de suivre un homme politique lorsqu’il s’adressera à ses électeurs en leur disant que la situation est mauvaise, qu’il est encore temps d’agir mais qu’il a besoin notre aide car sans nous il ne peut rien.... et non pas « serrez-vous encore un peu plus la ceinture car grâce à nous ça ira mieux ».

                                    Il ne s’agit par de ressusciter un homme qui n’est plus de ce monde mais une vision plus volontariste de la société....


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 13:23

                                    mac,
                                    Il y a l’ UPR, il faut croire qu’il est dangereux, puisque totalement censuré...

                                     « Qui gouverne réellement la France ? » conférence d’Asselineau.


                                  • Croa Croa 3 février 2014 14:00

                                    « mais personne en vue »

                                    Regardes ailleurs qu’à la télé et tu verras que des candidats... Il y en a plein !


                                  • gogoRat gogoRat 3 février 2014 15:05

                                    @ mac :
                                     un « capitaine » qui aurait besoin notre aide ...

                                     Voilà un rêve inspiré par une nostalgie de paternalisme, qui manque encore cruellement d’ambition, et reste d’emblée bien en retrait de l’idéal démocratique !
                                     ( pouvoir du peuple, par le peuple (pas par délégation), et pour le peuple )

                                     Je me contenterais de ce que demande notre actuelle constitution : un arbitre .
                                     Par contre, à nous de « travailler » individuellement et collaborativement à proposer nos objectifs ... ( autant qu’ à signaler ce dont nous ne voulons pas, ou plus)


                                  • mac 3 février 2014 18:14

                                    Des candidats il y en a plein mais c’est justement parce que la télé façonne l’opinion de la majorité de nos concitoyens (fabrique du consentement) que ces candidats ne passent jamais la barre des 1%.



                                  • gogoRat gogoRat 3 février 2014 19:03

                                    @ mac :
                                     Pourquoi un candidat non artificiellement promu ne passe jamais la barre des 1% ?
                                     si c’est vrai, il faut s’en réjouir plutôt que le déplorer : car, d’une part, cela résulte de considérations probabilistes assez triviales ; et, partant de cette remarque, cela laisse espérer qu’en démasquant les artifices on puisse arriver à reconsidérer notre système de légitimation à partir de bases plus saines.

                                    En effet : découpez le « programme électoral » de chaque candidat en propositions élémentaires (Le moins inter-dépendantes possible ) ; estimez ensuite la probabilité (p < 1) de caution de chacune de ces propositions par chaque Français ; et évaluez enfin la probabilité pour que tout le programme électoral d’un candidat soit entièrement cautionné tout en bloc par un votant !
                                     ( En sachant bien que la probabilité du tout n’est pas l’addition des probabilités partielles, mais plutôt le produit :
                                     avec des proba p(n) < 1
                                     p(1) + p(2) + p(3) + ... augmente avec le nombre
                                     p(1) * p(2) * p(3) * .... tend vers 0 )


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 19:12

                                    mac,
                                    Il y a aussi la barre des 500 signatures qui permet de faire pression sur les élus pour qu’ils ne signent pas.

                                    Asselineau s’est adressé à tous les Maires de France, il a eu 17 signatures.

                                    Les résultats des élections (sauf pour Bayrou) sont dans l’ordre exact du temps de passage à la télévision.


                                  • gogoRat gogoRat 3 février 2014 20:14

                                     une ruse (ou artifice) qui devrait désormais être barrée par les « 500 signatures » (si elles étaient efficaces ) =
                                     masquer, selon l’auditoire ciblé, une collection à la Prévert des promesses d’un programme électoral (visant à additionner les votes de divers auditoires), derrière un unique objectif fédérateur, choisi en fonction de chaque auditoire, et momentanément présenté comme primordial et prioritaire (le temps d’un discours).

                                     Exemples :
                                     - voter pour moi = virer le méchant
                                     ou encore
                                     - Moi-je au pouvoir mettra le méchant au placard
                                     ( quitte à fabriquer de toutes pièces un méchant s’il venait à en manquer )
                                     ... sous-entendu : vous aurez tout le temps ensuite, durant mon mandant, de voir lesquelles des petites lignes de mon programme seront devenues la seule priorité ...

                                     En effet, on vient de voir que pour augmenter la probabilité du vote il faut diminuer le nombre de propositions
                                     ... seulement, avec peu de propositions, voire pas du tout, difficile de se démarquer des autres prétendants !
                                     la ruse-compromis est alors une proposition unique à géométrie variable ; le simplisme fédérateur mis en avant est occulté par l’aveuglement d’un auditoire hypnotisé par le danger qu’on l’encourage à craindre.
                                     


                                  • Pere Plexe Pere Plexe 4 février 2014 18:40

                                    « Il y a aussi la barre des 500 signatures »
                                    Peut on sérieusement prétendre diriger la France si ont ne recueille pas 500 signatures sur les 47000 possible (soit environ 1,1%) ? Peut on espérer dans ces conditions disposer d’une majorité ?


                                  • Gullas Gullas 3 février 2014 12:16

                                    « face à un système qui ne donne pas la primauté au travail et à l’individu »
                                     
                                    Un peu paradoxal, non ?


                                    • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 12:25

                                      Gullas


                                      C’est bien pourquoi il y a explosion

                                      Le travail n’est plus honoré et l’individu est méprise

                                    • Gullas Gullas 3 février 2014 16:52

                                      Je pense que vivre en civilisation ne demande pas la nécessité d’avoir des esclaves. Le travail (le salariat surtout) est de l’esclavage aujourd’hui, pas étonnant que celui ci soit méprisé.

                                      Le travail doit être utile pour résoudre un problème, non pour engraisser une poignet d’égoïstes cyniques


                                    • Gullas Gullas 3 février 2014 16:56

                                      Je me suis mal exprimé, il n’est pas étonnant que l’individu soit méprisé, car il est exploité volontairement par le petit nombre qui possède tout les capitaux.


                                    • Vipère Vipère 3 février 2014 12:25

                                      Bonjour à tous

                                      La haute bourgeoisie composée des professions libérales et les hauts fonctionnaires d’Etat n’est pas à même de comprendre les difficultés des classes populaires, c’est une réalité.

                                      Ce qui de fait, ne les autorisent pas à sur-représenter le peuple au bas de l’échelle sociale  !
                                      Tout ce petit monde sera crédible, lorsqu’il aura à son actif, l’expérience des fins de mois difficiles, le mal-logement, le non logement, etc...

                                      Les français n’ont pas conscience de cet aspect, à moins qu’ils passent outre, alors ils méritent d’être à chaque fois trahis, par cette classe d’arrivistes.


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 13:28

                                        Vipère,
                                        Les Français seraient donc un peuple d’idiots ?
                                        Ou peut-être mal informés ?
                                        A moins qu’ils n’aient pas plus confiance dans les Partis que leur présentent les médias, que dans ces médias ?

                                        Au point qu’une majorité seraient prêts à voter pour de nouveaux Partis...


                                      • Vipère Vipère 3 février 2014 14:05

                                        Fifi

                                        Si N. SARKOZY se remet en selle pour les prochaines présidentielles, sous une étiquette nouvelle et que des français soient enclins à lui faire à nouveau confiance, malgré son bilan catastrophique, alors oui, ils sont idiots, d’une idiotie crasse et rédhibitoire !

                                        belle journée à vous


                                      • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 16:40

                                        Vipère


                                        Il faudra que la haute bourgeoisie baisse un peu le ton ou bien nous la racourcirons !

                                      • Croa Croa 3 février 2014 12:29

                                        « elle conduira inévitablement cette nation dans les bras de la frange la plus extrémiste »

                                        Hé bien NON : parce que « la frange la plus extrémiste » est déjà au pouvoir, masquée certes, l’UMPS n’étant que le faux nez de la véritable extrême droite ordonatrice de toutes ces réformes destructrices de la nation comme de l’ordre social !

                                        Que le peuple récupère sa souveraineté, voilà ce qui serait salutaire, exactement le contraire de ce que l’auteur laisse supposer ici smiley

                                         


                                        • Vipère Vipère 3 février 2014 12:44

                                          Croa

                                          D’accord avec vous cette fange la plus extrémiste est déjà au Pouvoir et traite les français avec un mépris révoltant, et il serait bien normal que les citoyens leur rentre dans le choux avec un bulletin de vote  !


                                        • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 16:42

                                          Croa


                                          L’auteur n’a certanement rien compris ! 

                                        • Croa Croa 4 février 2014 00:05

                                          Non, juste ça ! En fait, trouver l’erreur dans ce texte n’a pas été facile smiley


                                        • philoxera philoxera 3 février 2014 12:32

                                          En France : 9 millions de gauchers, 9 millions de chômeurs. Coïncidence ?


                                          • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 16:42

                                            philoxera


                                            et les ambidextres cumulent deux emplois ....

                                          • Vipère Vipère 3 février 2014 12:39

                                            Ces politiciens sont d’un cynisme absolu !

                                            Zygor a posté ce matin un lien concernant un article dans lequel, il est fait état d’une famille malienne poygame, composée de 46 enfants et de 4 femmes, largement prise en charge par la Caisse d’Allocation Familiale qui leur attribue plus de 6000 Euros menseul, sans compter les allocations familiales.

                                            Les ressortissants français, pour un certain d’’entre eux, n’ont ni allocations logement, ni ressources financières, (l’accès aux droits est rendu difficile pour les ressortissants frnçais) ce qui souligne une discrimination manifeste entre les français et les immigrées qui bénéficient de conditions de vie, nettement supérieures, ce qui est indécent et révoltant dès lors qu’ils ne sont pas prioritaires dans leur propre pays.

                                            Cela pendant que les maliens et d’autres étrangers prospèrent dans notre pays !

                                            Je sais, cela ressemble à un discours de M. LE PEN, sauf que c’est la triste réalité pour les français traités comme des déchets.


                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 13:32

                                              Vipère,
                                              Qu’attendez vous pour faire 46 enfants ?


                                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 février 2014 14:52

                                              et avoir plusieurs épouses !  smiley


                                            • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 16:45

                                              Vipère


                                              Le piège actuel est que tenir ce propos c’est désormais être taxé de sympathie au FN

                                              La loi s’applique à tous et sans aucune exclusive, pour les maliens comme pour nos chers élus de l’arrêt public (Dassault Cahuzac et Sarko inclus) 

                                            • Croa Croa 4 février 2014 00:16

                                              à Olivier (et accessoirement à Vipère)

                                              Je présume que Vipère est une fille, donc c’est foutu pour elle car multiplier les maris n’augmenterait nullement sa fécondité !

                                              Contrairement aux hommes qui sur ce point là au moins sont notablement supérieurs smiley

                                              ( Certes pour y arriver il vaut mieux être riche... Voire être un prince ! smiley )


                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 12:43

                                              Nabum,

                                              Le Gouvernement ne peut pas faire grand chose d’autre...
                                              Privé des droits régaliens par les Traités, obligé d’appliquer les décisions consensuelles prises à Bruxelles, il ne peut plus mener de politiques intérieures nationales dans l’intérêt général, encore moins contre la finance.

                                              En période électorale, il fait ce qu’à toujours fait le PS depuis Mitterrand, se servir du FN en le diabolisant et en le transformant en épouvantail.

                                              Il expédie discrètement les vrais coups fourrés, TSCG, ANI, baisse des salaires, fin de la sécu et silence sur les Traités transatlantiques...

                                              Et sort en permanence des sujets sociétaux, dans le sens « du progrès et de l’égalité », qui vont exaspérer les 20% des électeurs qui votent FN.

                                              Il faut dire que le FN y met du sien, il organise en sous main la manif du 26, et en plus des dérapages dans les bals viennois, il sort de la naphtaline tous les groupuscules du placard.

                                              Le FN est un Parti démagogue, qui surfe sur les sondages (c’est expliqué à la fin par un des chefs du FN), raciste et xénophobe, mais pas fasciste.

                                              Les médias vont se charger d’en donner l’image qui va révulser 80% des électeurs, et leur faire voter... socialiste à Hénin Beaumont, ou c’est Mélenchon qui était parti en guerre contre le FN.

                                              Tout ça c’est du théâtre. explique Jospin.

                                              Cela va permettre à Vals et au PS, de dire aux élections municipales :
                                              « Votez pour nous, sinon ce sera le FN, le fascisme est à vos portes »

                                              Et pour les Européennes : « Vous voulez sortir de l’ UE et de l’ euro, encore pire, de l’ OTAN ? Mais vous êtes d’extrême-droite ! »

                                              Voilà comment on oblige les électeurs à aller voter, non pas par amour pour le PS ou l’UMP, mais pour que le FN ne passe pas.


                                              • Alain Qroviste Alain Proviste 3 février 2014 14:35

                                                Bonjour Fifi,

                                                Tout à fait d’accord avec vous sur le FN, c’est juste un parti à triangulaire, à tendance sioniste en plus (voir les liens de MLP avec Israël et ses discours récents), et Mélenchon a dit effectivement plusieurs fois lui-même qu’il est juste là pour barrer la route au FN. C’est vrai que l’ambiance actuelle fait en sorte que le vote FN soit la « solution » pour juste après le diaboliser terriblement, afin de voter « pour le moins pire ». La stratégie du choc pour faire peur.
                                                Par contre pour le Jour de Colère, je crois que vous vous trompez. J’ai écouté vos arguments ces jours-ci, sur le serveur au Panama et l’article d’Asselineau sur les jours de Colère qui fleuriraient partout dans le monde au même moment. Ils ne sont pas suffisants pour moi. Nombreux sont ceux qui ont des serveurs à l’étranger désormais pour lutter contre la censure et la surveillance. Pour les jours de Colère mondiaux, ça peut être un effet de mode plutôt qu’un complot. Avec l’ambiance actuelle mondiale c’est possible non ? Mais si vous avez d’autres preuves, je suis preneur.

                                                Amicalement.


                                              • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 16:48

                                                 Fifi Brind_acier


                                                On ne peut retenir l’argument des traités

                                                Le PS a voté celui de Lisbonne en dépit d’un vote référendaire, il s’est fait alors le complice d’un déni de démocratie organisé par les frères jumeaux de l’UMp...

                                                Radions ces deux partis et abrogeons les traités qui nient notre souveraineté

                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 19:20

                                                Nabum,

                                                Ben c’est simple, il faut se rassembler provisoirement, sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, comme le propose l’ UPR.

                                                Sinon, comment voulez-vous récupérer la souveraineté dans une construction européenne dont le but est la fin des Etats Nations ?

                                                Et une fois sortis de ce Titanic, rien n’empêche de signer des accords de coopération avec certains pays européens ou le reste du monde.

                                                Il n’y a aucune fatalité à rester pacsés pour l’éternité avec 27 Etats qu’on nous a imposés. 


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 19:25

                                                Alain Proviste,
                                                Les preuves, c’est que dans tous les pays de l’ UE se développe un Parti semblable au FN, que la classe politique utilise de la même manière en période électorale, en les transformant en épouvantail.

                                                C’est le constat qui a été fait fin Novembre à Athènes lors d’un Colloque sur « la dette, la démocratie et la monnaie nationale ». Voir le rapport final.


                                              • Buddha Hotah 3 février 2014 12:54

                                                il me semble que les deux mamelles du comment être sur de ne jamais vivre sereinement ,j’ai nommé la théorie de la compétition qui est en fait un faux mot car il s’agit d’éliminer y compris par le meurtre de masse, mais aussi la théorie du meilleur issue de la théorie de la competition-elimination = guerre....donne par exemple comme résultat, 100 millions de morts environ en deux guerre..........

                                                Ces théories sont donc valable si la vie d’un humain a comme but de tuer un maximum de personnes..

                                                Si par hasard comme osent dire et prétendre certains, la vie humaine n’avait pas comme but de tuer un maximum de gens dans des guerres ou autre, alors ces deux théories sont fausses..

                                                si elle sont fausses elles doivent être jetées...

                                                la théorie de compétition ,ainsi que celle du meilleur qui sont liées l’une à l’autre doivent disparaitre, pas par obligation mais par compréhension profonde.....comprendre cela ,sans y réfléchir montre de lui même que des solutions se dévoilent alors toutes seules..

                                                moralité : nous sommes vraiment globalement très très « cons » et là en voyant ce fait, je peux me dire alors : mais qu’est ce que je ferais si j’étais alors moins « con », voir pas « con » du tout ??? Je vivrais en paix avec ma propre vie d’abord, car vous ne le savez pas ,mais tout part de là multiplié par aujourd’hui 7 milliards si toutefois le chiffre est vrai ??


                                                • Buddha Hotah 3 février 2014 12:59

                                                  la souffrance jamais vécu ni comprise que l’on essaye d’éviter bien que ce soit impossible ,est le début du pire chez chaque humain, l’excellent buddha a donc vu juste,ainsi que d’autres bien sur comme jiddu krishnamurti, ou moi meme car je suis malgré moi sur ce chemin

                                                  -Unless there is the vital provocation of life, most of us are apt to comfort ourselves to sleep and so allow unconsciously the « I » process to continue. The essential requirement for the discernment of the « I » process is to be fully conscious of suffering. Then there must be the utter certainty that there are no escapes whatsoever from suffering. All search for comfort and superficial remedies then wholly ceases. All ritualistic palliatives cease to have any significance. We then begin to perceive that no external agency can help us to bring this self-sustaining process of ignorance to an end. When the mind is in this state of openness, when it is wholly able to confront itself, then it becomes its own mirror, then there is undivided consciousness ; it does not judge its actions by standards, nor is it controlled by the authority of ideal. It is then its own creator and destroyer. Environment with its conditioning influences, and heredity with its limiting characteristics, yield to the comprehension of the « I » process. When the mind discerns this process integrally, it sees itself as the process, utilizing all action, all relationship to sustain itself. In the renewal of itself from moment to moment, through its own volitional activities, the « I » process is perpetuating itself and merely engendering sorrow.

                                                  si ca intéresse quelqu’un je le traduirais ici même


                                                • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 16:58

                                                  Buddha Hotah


                                                  être moins C...

                                                  Voilà un programme qui va forcément devoir limiter son taux de réussite

                                                • Buddha Hotah 3 février 2014 18:24

                                                  ça va le faire salut et merci de l’article smiley


                                                • bo bo 3 février 2014 13:06

                                                  Votre analyse souffre dans sa conclusion....d’un point majeur : les privilèges exorbitants que se sont construits les élus nationaux depuis 40 ans..et ils ne sont pas du tout prêts à les lâcher....
                                                  Ils sont dans leur « bulle de confort »...et pensant que les français sont des « veaux » (là ils sont tous gaullistes pour cette expression !), ils pensent que cela va toujours durer...
                                                  Et quiconque émet une contestation...(manif ou autre) contraire à l’ordre établi et aux privilèges accumulés depuis 40 ans sera taxer d’extrémiste dangereux pour la démocratie !...
                                                  Pour le moment...cela leur réussit !!!!!


                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 16:59


                                                    Faisons en sorte qu’ils n’aient pas le choix

                                                    Heureux encore qu’ils ne perdent pas la tête ...

                                                  • julius 1ER 3 février 2014 13:13

                                                    appliquer une politique de droite sans conviction, c’est se mettre à dos toutes les composantes de la population. Ce n’était d’ailleurs pas suffisant et l’homme a réussi le tour de force de réveiller la vieille calotte tout en ouvrant les portes aux forces du mal.

                                                    @l’auteur
                                                    Hollande n’est pas seul, sa stratégie pour être réélu consiste à faire grossir le FN tout en sachant que ce parti attrape -tout ne dépassera pas 20%, 25% lors d’un deuxième tour de présidentielle, il va nous rejouer le scénario à l’envers Chirac - Le Pen de 2002. à nouveau forcer le peuple de gauche à voter contre plutôt que voter pour . c’est une fine stratégie qui a déjà marché, mais à force de jouer avec le feu, on finit toujours par se brûler.....

                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 13:45

                                                      vlà les nouvelles,

                                                      Parce que Mitterrand était malin, il avait compris qu’avec son virage libéral de 1983, son adhésion à toutes les dérégulations financières, et le vote de tous les Traités européens, les Français ne voteraient pas éternellement pour le PS, et qu’il fallait mettre en place des contrefeux.

                                                      C’est à cela que sert le FN, et plus tard, le FDG, puisque les mécontents de Gauche ne voulaient pas forcément aller au FN.

                                                      L’adhésion du PCF à la construction européenne a été une étape importante.
                                                      Comme celle des Syndicats à la Confédération européenne des Syndicats.

                                                      Puis les militants du FDG devenant trop remuants et sans doute trop nombreux, le PS s’est débrouillé pour mettre la zizanie entre Mélenchon et Laurent.

                                                       Pour ceux qui n’ont pas connu les analyses du PCF sur l’Europe avant Mitterrand, c’est ici.


                                                    • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 17:01

                                                       julius 1ER


                                                      C’est parce que d’autres l’ont fait avant lui que le risque est de plus en grand d’user de cette ficelle. Mais comme le Ps est incapable de comprendre ...

                                                    • Attilax Attilax 3 février 2014 13:19

                                                      Je suis de plus en plus persuadé que ce président ne finira pas son mandat...


                                                      • Croa Croa 3 février 2014 14:08

                                                        Hélas si !
                                                        (Les manifs sont sous contrôle.)


                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 17:02

                                                        Attilax


                                                        Pour eux rien n’est plus importants que les institutions ...

                                                        Ce qui se passe vraiment dans le pays, ils s’en moquent

                                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 19:43

                                                        Nabum,
                                                        Mais quelles Institutions ? Celles qu’ils font semblant de faire fonctionner pour faire croire qu’ils décident encore de choses importantes ?

                                                        La France à Bruxelles a 4% des voix, même quand elle n’est pas d’accord avec une décision, elle est obligée d’appliquer les décisions de consensus.

                                                        Comme la directive OGM dont les Français ne veulent pas.
                                                        En refusant de la transcrire dans le droit français, nous avons payé 1800 euros de pénalités par jour de retard.

                                                        Les Institutions françaises ne sont plus qu’un village Potemkine.

                                                        L’essentiel des compétences a été transféré à Bruxelles, et à Francfort à la BCE
                                                        (La monnaie, les politiques commerciales, les protections douanières, les règles de la concurrence, les privatisations des services publics, les règles budgétaires, les ressources de la mer, l’agriculture, l’immigration, les Syndicats etc)

                                                        En attendant que les euro-régions découpent tous les Etats d’ Europe en morceaux, directement sous la coupe de Bruxelles et de Washington et que les gouvernements disparaissent grâce aux accords transatlantiques.

                                                        Vous savez ce qui reste comme compétences aux Etats ?

                                                        * Le tourisme, le sport et la culture.
                                                        * La santé, l’éducation et la formation professionnelle. (avec les restrictions budgétaires qui vont avec et les menaces de privatisations)
                                                        * L’industrie, sans aucun contrôle des capitaux, ce qui a permis les délocalisations et aux fonds de pension d’acheter et de siphonner toutes les entreprises qu’ils veulent.

                                                        Tous le reste est de la compétence de Bruxelles.


                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 17:03

                                                        joyeusetés


                                                        Pour enfoncer le clou, faudra-t-il un marteau ?

                                                      • Attilax Attilax 5 février 2014 10:54

                                                        Je ne crois pas qu’ils soient déconnectés de la réalité. Je crois qu’ils font exactement ce qu’on leur dit. Regardez, partout en Europe, le sentiment nationaliste monte, on dirait qu’ils font tout pour que les gens votent facho aux prochaines faute d’alternatives. Et si c’était voulu, en fait ? Si le fascisme à venir était savamment planifié, comme le demandent les financiers ?

                                                        http://blogs.mediapart.fr/blog/vivre-est-un-village/200613/jpmorgan-reclame-des-regimes-autoritaires-en-europe

                                                        De toute façon, nos politiques ne servent quasiment plus à rien, ce n’est pas moi qui le dit mais la représentante de la commission européenne devant l’assemblée qui ne la contredit pas :

                                                        http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/viviane-reding-il-n-y-a-plus-de-39855

                                                        Voter est aujourd’hui TOTALEMENT inutile car ils n’ont plus aucun pouvoir réel (à part celui de faire chier les humoristes contestataires).


                                                      • Vipère Vipère 3 février 2014 13:58

                                                         smiley très drôle, FIFI

                                                        46 enfants, le ciel me préserve d’une telle punition !

                                                        La petite entreprise familiale a embauché 4 femmes femmes pour produire artisanalement 46 enfants !
                                                        Or, la petite entreprise familiale se traduit en droit par le terme polygamie, ce qui est interdit à ma connaissance ! or, dans ce cas d’école, l’Etat français a admit une entorse à la loi, créant un précédant.

                                                        Effectivement, si l’on veut produire des individus en nombre important, au fais de l’Etat français, on ne peut que recourir à la polygamie. Les français seraient -ils idiots d’obéir aux lois, pendant que les immigrés s’assoient dessus ?


                                                        • Batman3Robin Batman3Robin 3 février 2014 14:14

                                                          Le partenariat communautariste entre Valls et le Crif dans l’affaire Dieudonné à éveillé des consciences, une collusion entre l’État et certaines associations est désormais avéré.


                                                          Depuis l’écroulement du pilier de la justice pas la force d’un ministre poussé par un lobby, certaines personnes ont l’impression que la France, pays des droits de l’Homme est devenu le pays du droit des associations.

                                                          Le dernier ’clash’ entre le peuple et le gouvernement concernant le sujet délicat du « genre » avec l’intervention d’associations dès l’école ne fait que confirmer cet état d’esprit...

                                                          Comme le dit une chanson, « un vent nouveau souffle sur la planète, vent du renouveau, c’est le vent de l’espoir... »

                                                          Merci !

                                                          • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 17:05

                                                            Batman3Robin


                                                            Je crois encore en ma bonne étoile ce qui me conduit à ne jamais me préoccuper de celle-là !

                                                          • Tillia Tillia 3 février 2014 15:01

                                                            Le printemps c’est maintenant smiley


                                                            • Dany romantique 3 février 2014 15:35

                                                              @ l’auteur,

                                                              En tous points d’accord avec votre analyse.
                                                              Rien a ajouter. C’est du bon boulot.
                                                              Pas réjouissant, mais délivrant.
                                                              Une révolte ne peut fédérer ni conglomérer les aspirations et les dogmes. Le Non au référendum contre l’U.E. de 2005 ne donne pas une solution gouvernementale ; il ne faut pas attendre ça.
                                                              Mai il donne un sens. 
                                                              La bourgeoisie est en train de se fracasser. De NOUS fracasser. 
                                                              Le grondement -même diffus- c’est une phase nécessaire.
                                                              On verra pour la suite (comme entre girondins et montagnards).
                                                              Il y a toujours un prix à payer.
                                                              Il faut y aller.

                                                              • Croa Croa 3 février 2014 16:20

                                                                « Le Non au référendum contre l’U.E. de 2005 ne donne pas une solution gouvernementale »

                                                                Les critiques étaient évidentes et largement commentées,


                                                                Dany si tu avais mieux suivi Internet à l’époque tu connaîtrais « le plan B » et il y a même un journal ainsi titré ! Tu saurais aussi que le peuple attendait au moins une « nouvelle copie »... Que nous attendons encore !  smiley


                                                              • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 17:06

                                                                Dany romantique


                                                                Nous allons payer c’est certain mais évitons qu’ils se sauvent avant la catastrophe

                                                                Confiscation immédiate de tous les biens des exilés fiscaux !

                                                              • alinea Alinea 3 février 2014 17:11

                                                                Il me semble que les réformettes sont au contraire fondamentales ! Foutre en l’air une société déjà vacillante, en suivant les petites idéologies d’idiots, relève du plus pur fascisme ; mine de rien on endoctrine pour mieux asservir. Tous les repères sont sens dessus dessous ; d’autre part je n’ai pas compris l’idée d’une contre révolution : Le PS ferait-il la Révolution ?
                                                                Quand on touche à toutes les strates d’une société, et qu’on évite de poser les vrais problèmes...une révolution ?
                                                                Les révolutions n’ont jamais été faites par des gens politisés, mais toujours récupérées par eux ! Qui récupérera la grogne ? L’extrême-droite ? En sommes-nous si sûrs ?


                                                                • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 17:22

                                                                  Alinea


                                                                  Pour moi, le PS est fondamentalement incapble d’élaborer un plan scructuré pour détruire un modèle de société tout comme de faire la plus petite révolution.
                                                                  Le Ps agit au gré du vent et de modes, de courants imposés par des groupes de pression. Ils adoptent une loi sans même en mesurer les conséquences ...

                                                                  La contre-révolution est véritablement le nom d’un mouvement qui vise à abolir l’héritage de 68, c’est un retour des valeurs scérosantes, de la morale judéo-chrétienne.

                                                                  Je pense qu’il peut y avoir une autre manière de penser la société en laissant ces positions toutes aussi aberrantes les unes que les autres.

                                                                • alinea Alinea 3 février 2014 17:42

                                                                  Je suis tout à fait d’accord, pour le PS, mais justement, il en est d’autant plus dangereux !
                                                                  Quant aux gens qui manifestent, je n’arrive pas encore à m’en faire une idée !
                                                                  Me disant moi-même réactionnaire, parce que je pense qu’il n’y a que les actionnaires qui ne le sont pas, sachant que le progrés, l’avancée d’une société n’est pas, pour moi, ce qui se dessine, je comprends la réaction ; seulement cette réaction a de multiples causes, c’est bien pourquoi il me semble que les repères sont pipés. Ma réaction à moi n’est pas le désir d’un retour à une société « pétainiste », naturellement, mais je réagis devant cette inexorable roue qui nous amène nulle part : quand l’action est bloquée, il ne reste que la réaction, et oui, c’est bien dommageable !


                                                                • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 17:57

                                                                  Alinea


                                                                  Moi aussi, je m’interroge

                                                                  Une reprise en main de la société s’impose
                                                                  il y a trop de laxisme

                                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2014 20:27

                                                                  Alinea,
                                                                  A voir la vie nocturne et agitée de notre conducteur de scooter, qui s’est bien gardé d’appliquer les lois sur le mariage à lui même toute sa vie, je ne trouve pas que l’air du temps soit pétainiste, chacun dans ce pays mène sa vie comme il l’entend.

                                                                  Le PS et l’extrême-droite devraient arrêter de nous prendre pour des canards sauvages...

                                                                  Le PS ferait mieux de rouvrir les 180 centres d’IVG fermés depuis 10 ans et d’engager une grande campagne de contraception. L’IVG n’est pas un moyen contraceptif.

                                                                  Si le PS a besoin de faire peur et lance sans cesse des sujets sociétaux qui ne concernent que peu de personnes, mais qui sont récupérés comme « la fin du monde et de la Société » par l’extrême-droite, c’est qu’il s’agit d’une tactique politique électorale concertée.

                                                                  En quoi le mariage de quelques milliers d’homos a changé la Société ? En rien du tout. 

                                                                  A quoi ça sert de montrer qu’il ya des métiers pour les hommes qui pourraient être faits par les femmes, et inversement, dans un période de chômage massif ? On se fout du monde !

                                                                  Même la procréation assistée est un faux problème. Après 68, plein de femmes ont fait des enfants volontairement avec géniteur, mais sans père.
                                                                  Où est la différence entre le mari de la copine, le facteur et la pipette ?
                                                                  On va imposer la procréation dans le cadre du mariage ? Et comment ?

                                                                  Il paraît que 30 % des Français ont un père qui n’est pas le vrai génétique, on va faire des recherches par Interpol ? On nage en plein délires.

                                                                  On n’a jamais entendu les cathos s’étouffer devant toutes les femmes seules avec enfants, ou pour des enfants de divorcés qui ne voient plus jamais leurs pères.
                                                                  Et là, ça fait du monde.

                                                                  A qui fera-t-on croire qu’il n’y a pas d’homosexuels dans les familles cathos ou d’extrême-droite, ils sont immunisés par les hosties ?

                                                                  Tout ca, c’est tout du cinéma.

                                                                  Que les uns et les autres nous lâchent un peu les baskets avec leurs modèles !

                                                                  Mais à force d’utiliser les mêmes techniques d’enfumage, cela finit sans doute par se voir dans les sondages....
                                                                  Le PS doit perdre des points, il en avait déjà perdu avec Dieudonné où Vals écrasait un moustique avec un marteau-pilon, Vals vient d’arrêter la partie.

                                                                  Les Français qui étaient d’accord pour le mariage homo, commencent à trouver que tout ce cirque dure un peu trop longtemps.

                                                                  Et qu’il serait temps de parler des vrais problèmes des Français.


                                                                • alinea Alinea 3 février 2014 22:07

                                                                  Fifi : je ne suis pas sûre que cet enfumage soit anodin ! Il touche au coeur des gens, cela les remonte ! et il est difficile de s’en foutre !
                                                                  Aucun des problèmes n’est abordé, et en premier lieu, le plus important, le plus urgent : l’écologie !
                                                                  Le boulot, les retraites, le chômage, il est là l’enfumage ! Quoi ? Continuer comme avant ?
                                                                  Ben non ! Il faut se creuser bien plus la tête pour sortir de cette merde ! L’Europe ? Quelle importance, c’est le monde qui est fou !!


                                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 février 2014 07:25

                                                                  Alinea,
                                                                  Ces questions sociétales ne concernent qu’une infime minorité de citoyens.
                                                                  Quelles soient votées ou pas ne changera strictement rien à la société française.

                                                                  Elles divisent aussi bien la Gauche que la Droite, alors pourquoi continuer à en parler, sinon pour semer la zizanie, la confusion et exaspérer tout le monde en détournant l’attention des vrais problèmes qui concernent des millions de gens ?

                                                                  Le PS a besoin en période électorale d’une droite et d’une extrême-droite ringarde et réactionnaire.

                                                                  Les projets ne sont pas annulés, mais reportés, ce qui justifie que les anti vont continuer à nous bassiner jusqu’en 2015 et plus , si affinités...

                                                                  Il n’y a pas des problèmes plus urgents et plus importants à régler dans notre pays ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès