• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Collectivités territoriales : les manipulations électoralistes de (...)

Collectivités territoriales : les manipulations électoralistes de Macron

C’est vrai qu’il n’a jamais été élu et ça commence à se voir qu’il n’y connait pas grand-chose en collectivités territoriales. Il est juste capable de nous parler comme un technocrate, ce qu’il est, sans connaître la réalité du terrain, ou bien alors juste pour enfumer l’électeur.

Les petites phrases de Macron

Il y a peu, il s’est lancé sur deux terrains glissants : la colonisation et le mariage pour tous. Aucune sincérité dans tout cela, juste l’envie de ratisser des voix un peu partout. Résultat : un tollé général dans les rangs des pieds noirs et une remise au point bienvenue de la part de Christiane Taubira. N’est pas politique qui veut et Macron a encore beaucoup de chose à apprendre. La stratégie choisie par le jeune homme politique entouré par une équipe de politiciens et de conseillers hors d’âge a consisté jusqu’à présent à ne pas dire grand-chose sur son futur programme et à draguer catégories après catégories d’électeurs avec plus ou moins de bonheur, mais il est vrai que le paysage politique français ressemble tellement à un désert que seule la pseudo-nouveauté peut aujourd’hui faire office de programme : la télé réalité s’invite dans les débats…

Les collectivités locales sur la sellette

Une fois de plus, Macron se laisse entraîner sur un terrain glissant : faire plaisir aux contribuables locaux en proposant de supprimer la taxe d’habitation pour 80% des contribuables et en proposant la suppression de 70 000 emplois dans la fonction publique territoriale.

C’est bien, c’est dans l’air du temps, « on paye trop d’impôts et il y a trop de fonctionnaires ». Macron nous propose donc du sous-Fillon, avec le dogme de la diminution de la dépense publique qui devrait se traduire mécaniquement par une baisse de la pression fiscale.

Sauf que, cela ne marche pas tout à fait comme ça et l’exemple de la LGV Tours Bordeaux dont l’exploitation a été concédée au privé (Vinci), se traduira dans les faits par le versement d’une redevance d’exploitation versée par la SNCF qui augmentera le prix du billet. Le passager du train sera le cocu de l’affaire.

En effet, la suppression des services publics, censée diminuer la charge publique est toujours payée par le consommateur final qui engraissera au passage les actionnaires des groupes privés.

Les petites manipulations de Macron

La moindre des choses lorsqu’on prétend à devenir Président de la République, c’est de bosser un peu les principes qui régissent l’organisation des collectivités territoriales en France, sauf si l’on veut sciemment laisser l’électeur dans l’ignorance.

Depuis 1982, les collectivités locales s’administrent librement et l’Etat n’exerce plus de tutelle sur elles.

Cela signifie qu’elles peuvent recruter du personnel pour les besoins des administrations et services publics locaux sans avoir à demander à l’Etat, à partir du moment où les dépenses de ce personnel sont inscrites au budget local.

La libre administration trouve toutefois ses limites en matière financière puisque que c’est le Parlement qui décide de la fiscalité et qui verse par ailleurs des dotations aux collectivités locales qui sans cela n’auraient pas les moyens de vivre : une forme subtile de tutelle, donc. « Vous êtes libres, mais, moi, Etat, je tiens les cordons de la bourse ».

Mais comme la majorité des français n’y comprennent rien dans le mille-feuille territorial, la tentation sera forte de plébisciter cette promesse électorale.

La fonction de la promesse électorale est de faire rêver, de faire oublier une bourde précédente, ou des affaires judiciaires dans lesquelles sont impliqués des candidats, pas d’être mise en œuvre….

Concrètement, ces promesses sont-elles tenables ?

C’est non pour les 70 000 postes de fonctionnaires territoriaux dont le recrutement ou le remplacement relèvent du pouvoir du Maire ou du Président de la collectivité. On voit mal un élu être réélu après avoir supprimé massivement des emplois dans sa collectivité.

Pour la taxe d’habitation, sa suppression pour 80 % des contribuables locaux serait compensée par l’Etat, ce qui augmenterait de fait sa tutelle financière sur les communes et les intercommunalités bénéficiaires de cet impôt et donnerait un sérieux coup de canif à la décentralisation et à la libre administration de collectivités locales. Au passage, il faudrait bien financer cette perte de fiscalité locale et ce qui ne relèverait plus de l’impôt serait sans doute récupéré par le biais de la CSG : encore des cocus en perspective.

Les élus locaux sont bien évidemment vent debout contre cette réforme.

Macron, un réformateur ?

Les propositions de Macron relèvent de la même veine que celles promises par Hollande : beaucoup de vent pendant la campagne, mais une ardeur réformatrice sommes toutes très limitée et surtout le dogme complètement éculé, mais toujours très présent, que plus on donnera de l’argent au privé, mieux cela marchera. Avec 6 Millions de chômeurs, on cherche en vain la réussite du modèle.

Sur les collectivités territoriales, Macron ne touchera rien, comme ses prédécesseurs : s’il est élu, il aura trop besoin des élus locaux et des parlementaires, dont la réélection repose sur ce subtil maillage local et le cumul de mandats.

Donc, l’histoire de la taxe d’habitation et de la diminution du nombre de fonctionnaires locaux, c’est du vent, juste pour exister pendant la campagne, comme Fillon avec ses propositions sécuritaires et ses envolées outrées sur la quasi guerre civile en France.

Macron et les autres : les mêmes discours !

Tant qu’on n’aura pas réformé sérieusement les collectivités locales, en supprimant un niveau (le Conseil Départemental, par exemple), on s’exposera à ce genre de débats foireux qui polluent les campagnes électorales.

A quand de vrais débats, dans lesquels les citoyens seront conviés pour parler de leur avenir local et du niveau de service public qu’ils souhaitent ?

Ces débats sont confisqués actuellement par les politicards de tous bords, y compris Macron, qui vivent bien sur le système, racontent n’importe quoi, et surtout gouvernent comme l’ancien temps en considérant le citoyen comme quantité négligeable. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • baldis30 1er mars 11:52

    bonjour,

    article excellent...

    mais quand vous écrivez :

    « A quand de vrais débats, dans lesquels les citoyens seront conviés pour parler de leur avenir local et du niveau de service public qu’ils souhaitent ? » 

    ne rêvez-vous pas un peu ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 1er mars 12:17

      @baldis30
      Merci !
      Oui, je rêve un peu, tout du moins dans la configuration actuelle du pouvoir politique et de celui qui veut prendre les rênes.
      Une fois qu’on aura épuisé toutes les solutions, plus personne ne pourra rêver et les citoyens seront enfin mûrs pour prendre en mains leurs destinées.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 1er mars 14:49

      Macron ne propose pas LA « Révolution » progressiste nécessaire à la France.

      Fin 2016, Macron a publié un livre intitulé « Révolution ».

      Mais, à ce jour, aucune de ses propositions n’apparaît « révolutionnaire ».

      Par exemple, sa proposition d’étendre l’assurance contre le chômage aux travailleurs indépendants, alors qu’elle est actuellement le fait des seuls salariés, ne constitue rien de « révolutionnaire ».

      Cette mesure est bien nécessaire puisqu’en toute modestie, il envisage de conserver un taux de chômage [premier problème à résoudre selon les Français(es)] de 7 % à la fin de son quinquennat éventuel, en 2022 (et, sans doute, de 4 % à la fin de son second quinquennat, en 2027)...

      Et, pour ce que l’on en connaît, le reste de ses propositions est à l’avenant...

      Quant à Jean Pisani-Ferry, le « maître d’œuvre » de « son » programme, il n’est pas spécialement connu pour s’être fait le chantre de l’innovation et du progressisme capitaliste...

      Qu’on en soit déjà convaincu ou pas, dans le cadre de la Mondialisation, il n’en demeure pas moins que le débat socio-économique fondamental reste focalisé sur l’efficacité du Capitalisme, son iniquité intrinsèque, et les relents de l’alternative communiste, prônée par Marx depuis 170 ans, destinée à éradiquer cette iniquité intrinsèque du Capitalisme, qui fut un échec mondial retentissant.

      Macron ignore ce problème fondamental. Donc, il n’entreprendra pas la Refondation du Capitalisme, Révolution authentiquement pacifique, innovante, progressiste et équitable qui, seule, permettra d’éradiquer à jamais l’iniquité intrinsèque du Capitalisme.

      Moyennant quoi, après l’élection présidentielle de 2017, la France continuera de s’enfoncer dans sa crise structurelle durant le prochain quinquennat qui s’avérera la mandature la plus calamiteuse depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale... au lieu de (re)devenir un phare « socio-économique » pour la planète.

      Des peuples socio-économiquement incompétents ne peuvent élire qu’un personnel politique socio-économiquement incompétent

      http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/des-peuples-socio-economiquement-189741#forum4815858


    • Michel DROUET Michel DROUET 1er mars 15:23

      @Jean-Pierre Llabrés
      C’est vrai qu’on ne parle jamais de refondation du capitalisme et qu’on en reste à de fumeuses théories comme celle du ruissellement ou du coût moins élevé de l’emploi privé par rapport à l’emploi public.
      Rien de nouveau sous le soleil, donc et le programme de Macron (comme ceux d’autres candidats) s’évertue à circonscrire la question à l’existant, c’est à dire en organisant des transferts de fiscalité ou des suppressions de politiques sociales, sans jamais toucher au système capitalistique sauvage et au système financier qui organisent la pauvreté et la déliquescence des états.
      Pour autant, ces capitalistes sauront toujours tendre la sébile pour se renflouer lorsqu’ils auront usé et abusé des pouvoirs que leur laissent les politiques complaisants. 


    • cyberfurax 1er mars 21:15

      @Jean-Pierre Llabrés

      Bonsoir,
      Macrobe n’a, en réalité, aucun autre programme que la feuille de route que lui impose l’Europe.
      Si par malheur il était élu, il ne fera pas autre chose que Holllande le gros, roi des français, prince d’europe, duc d’israel. Il est grand temps d’appeler un chat un chat. Il faut rompre avec cette oligarchie qui nous tient par les glandes les plus sensibles que je connaisse, ce système bancaire dont nous pouvons techniquement nous passer en moins d’un mois. Et foin la rapidité des transactions de dupes qui nous feraient perdre des milliards que nous perdons de toute façon déjà, coupables d’adhérer ou de tolérer ce système crapuleux. Oui, ils le font tous, NON, nous ne sommes pas obligés de le supporter. Nous sommes des millions. Pas eux !!!
      Renversons ses enfoirés. J’ai le pressentiment que c’est la dernière fois qu’il nous sera donné de choisir encore à peu près librement

    • baldis30 3 mars 11:11

      @Jean-Pierre Llabrés
      bonjour,,

      pas plus refonder l’un que l’autre ... Il y a des besoins fondamentaux à tous les humains pour l’égalité réelle des chances :

      certains produits alimentaires ( c’est la leçon de l’Histoire en France en matière de blé)

      l’eau en quantité suffisante

      l’énergie, sous sa forme la plus noble l’électricité

      l’instruction publique, qu’elle soit ou non assortie de sélection sans numérus clausus dans certains domaines

      Cela suppose LA DISPONIBILITE permanente ( ou si on préfère un taux de disponibilité aussi élevé que possible .... donc revenir à une responsabilité sociale TOTALE qui ne peut s’exprimer que par

      a) pour des productions très diffuses un strict contrôle ( je pense à l’office du blé)

      b) pour l’eau et l’énergie : la nationalisation totale complète et absolue ...

      c) si j’ai utilisé le terme Instruction publique cela veut tout dire ... que cela plaise ou non

      On a ouvert les vannes de la stupidité mercantile et comme toute ouverture de vannes sans aucun contrôle cela crée des inondations à l’aval ... 


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 3 mars 11:23

      @baldis30
      certains produits alimentaires ( c’est la leçon de l’Histoire en France en matière de blé)
      a) pour des productions très diffuses un strict contrôle ( je pense à l’office du blé)


      Merci de développer votre pensée.

    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 1er mars 13:07

      Ca ne me surprend pas : Macron c’est la phase 1 de la droite alternative : peu importe l’existant, seul l’objectif devra compter.

      Dans son paradigme économique, l’état n’est un anachronisme dont il faudra se défaire. La seule valeur est la valeur ajoutée.
      En somme, pour que la France puisse se faire une place dans le monde de Macron, c’est tout Ubériser pour dégager la valeur la plus pure, déchargée des coûts d’un état inefficace économiquement.

      Pour lui idéalement, l’état serait une app sur votre smartphone par laquelle vous pourriez voter, payer vos impôts... Il ne resterai que la valeur du travail de chacun, dûment mis en concurrence pour accroître encore cette efficacité.

      On aime ou on aime pas.

      Moi j’aime pas car je pense pas qu’il soit possible de baser une société sur la seule loi du marché


      • Michel DROUET Michel DROUET 1er mars 13:35

        @La Voix De Ton Maître
        Je partage totalement votre point de vue. Merci pour votre commentaire.


      • jesuisdesordonne 1er mars 13:29

        Seul François ASSELINEAU présente un programme de simplification et d’économies chiffré.
        En particulier son plan permet de maintenir les communes.
        Voir sa conférence « comment sortir la France du désastre » : conférence dont la version finale n’est pas encore en ligne, me semble-t-il.


        • Michel DROUET Michel DROUET 1er mars 13:34

          @jesuisdesordonne
          J’ai déjà regardé et je vous ai déjà dit ce que j’en pensais : un programme irréaliste qui fleure bon la IVème république.
          Ce sera tout !


        • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 1er mars 18:05

          @jesuisdesordonne

          Seul François ASSELINEAU présente un programme de simplification et d’économies chiffré.

          Il est ou le programme chiffré ?


        • cyberfurax 1er mars 21:24

          @Michel DROUET
          Bonsoir,


          Votre réponse m’intéresse. Je serais curieux de lire votre argumentation quant à l’irréalisme du programme d’Asselineau. Je suis impatient. Surtout sur le pan IVème république... Merci également pour le ton lapidaire du “ce sera tout !“. 
           

        • Michel DROUET Michel DROUET 1er mars 22:37

          @cyberfurax
          Je me suis appuyé la lecture de sa vidéo qui dure environ 3 heures et c’est le sentiment qui prédomine chez moi.
          Je pense que c’est personnel et que vous devriez en faire autant pour vous forger votre propre idée.
          Quant à ma réponse à je suisdésordonné, il vient du fait que j’ai déjà eu des échanges avec lui et avec ses amis qui partagent une ferveur sans pareil pour Asselineau, et qui donne l’impression que l’on se trouve dans une autre dimension.


        • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 2 mars 12:33

          @Michel DROUET

          Si sortie de l’UE il y a, les programmes économiques du FN, de Mélanchon et de l’UPR devraient théoriquement être les mêmes à quelques ajustements près


        • Alren Alren 2 mars 16:06

          @La Voix De Ton Maître

          Si sortie de l’UE il y a, les programmes économiques du FN, de Mélenchon et de l’UPR devraient théoriquement être les mêmes à quelques ajustements près.

          Mélenchon s’écrit avec un « e » : j’en déduis vous n’avez pas lu L’Avenir en commun et que vous parlez par ouï-dire de son volet « économie ».

          Mais vous avez raison, le programme économique de la France Insoumise est de gauche, de la vraie gauche, pour les travailleurs contre les ultra-riches fraudeurs fiscaux.

          Il n’y a pas de programme économique du FN. Tout se résume à la formule incantatoire : retour au franc. Ce qui est un peu court.
          En réalité il n’y aura pas de redécollage de l’économie sans un investissement massif dans la production nationale et les nouvelles technologies, assorti de barrières douanières « intelligentes ».

          Si Le Pen était présidente avec une majorité de députés hostiles, ce serait le chaos en France et la situation économique se dégraderait rapidement.
          On arriverait à des élections anticipées ou à un blocage institutionnel jamais vu. On pourrait alors ressortir la phrase contre Mac Mahon : « Il faut se soumettre ou se démettre ».

          Cependant je voterai pour elle, si elle est opposée à Macron au deuxième tour, pour ouvrir les yeux à ses soutiens naïfs afin qu’ils ne nous refassent pas le coup du « on ne l’a pas essayée » et parce que Macron fera la pire politique imaginable pour les 99% de Français les moins riches (y compris donc les classes moyennes supérieures) !

          Le programme économique de l’UPR n’est pas important puisqu’il est certain que M. Asselineau ne sera pas au deuxième tour si, par extraordinaire, il est au premier.


        • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 3 mars 02:09

          @Alren

          Je m’excuse de ma faute.

          J’ai goulûment avalé les 5 heures de sa vidéo ! N’hésitant pas à me repasser certains passages. Ce qui reste un modeste effort comparé à l’UPR, je l’admet.

          Marine sera pire que quiconque pour les 99%. Pourquoi :

          Le FN aime Bannon

          Bannon est l’un des pire capitaliste que vous ayez imaginé, pour faire simple : si vous mourez de faim c’est de votre faute. Ce qui sauve le personnage c’est qu’il soit croyant (oui oui, vous lisez bien). Car si vous prenez un athée comme Stefan Molyneux, il confond carrément efficacité économique avec sélection naturelle.

          Le FN c’est l’hyper droite, allez voir ce que dit Bannon, regardez bien ses reportages.


        • baldis30 3 mars 11:13

          @La Voix De Ton Maître
          bonjour,

          « Il est où le programme chiffré ? »

          La curiosité est un vilain défaut !  smiley


        • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 3 mars 13:14

          @baldis30

          Ouais ouais...

          Les célébrités dont Asselineau fait part dans sa dernière vidéo... je me doute bien de leurs chiffres.

          Mais bon c’est logique aussi qu’il attende avant ses 500 signatures avant de les dévoiler.

          D’ailleurs vous devriez avouer que l’iphone coûtera 10% de plus à cause de votre programme, car en y accolant le fait que ça pourrait sauver les agriculteurs français : c’est acceptable.


        • Etbendidon 1er mars 15:33

          BRAVO Macron
          La TH est le plus injuste de tous les impots
          A PARIS ville de bourges on en paie très peu à la différence des petites villes pleine de cassos
          TH à partir de 120 M2 habitables et 3000 euros net de revenu mensuel
          Sinon Gratuité
          La fonction territoriale est une immense gabegie financière
          dans les CT on travaille moins de 35 heures par semaine (32 heures en moyenne)
          L’abstentéisme bat des records, l’incompétence aussi.
          On y entre le plus souvent par piston (système du maire en place qui place ses protégés)
          UN GRAND COUP DE BALAI S’IMPOSE
           smiley


          • Michel DROUET Michel DROUET 1er mars 17:46

            @Etbendidon
            Bof ! Si vous avez envie de vous instruire, je vous invite à lire le commentaire de Pere Plexe ci dessous.


          • Alren Alren 2 mars 17:35

            @Etbendidon

            UN GRAND COUP DE BALAI S’IMPOSE

            C’est la phrase type du Café du Commerce après deux pastis, avec l’idée sous-jacente que « moi je travaille et que les autres ne foutent rien. »
            Et l’incompréhension que les services produisent de la valeur, y compris les services administratifs qui ont une importance considérable dans les grosses boites privées, preuve de leur nécessité.

            Détaillez donc quels sont les emplois de la mairie de votre commune qu’il faut supprimer !
            Plus facile à dire qu’à faire, croyez-moi !


          • Michel DROUET Michel DROUET 2 mars 22:16

            @Alren
            C’est tellement plus simple de hurler avec les loups que de réfléchir ne serait-ce qu’une minute, mais une minute c’est encore trop demander.


          • Pere Plexe Pere Plexe 1er mars 15:38

            Ils sont nombreux à faire les raccourcis qui les arrangent.
            Macron n’y échappe pas.
            Il faut dire que fonctionnaires= dépenses est une ritournelle qui à des décennies régulièrement reprises par les faiseurs d’opinions (souvent intéresser a privatiser).

            Bien sur le corollaire moins de fonctionnaires= moins de dépenses= moins d’impôts marche parfaitement. Surtout dans une situation ou le ras le bol fiscal est lui bien réel.
            Alors toutes les initiatives, comme cet article, qui rappellent que la réalité est tout autre sont bienvenues.
            NON la dépense publique ce n’est pas que le traitements des fonctionnaires !
            Ce sont beaucoup de transferts sociaux et de subventions (entre autres)
            Oui les fonctionnaires participent à l’enrichissement du pays (30% du PIB selon certains économistes)
            C’est le même procédé qui abuse nombre de personne en suggérant que puisque le secteur privé pèse presque 60% du PIB alors le privé se partage le reste (40%)
            C’est bien sur faux.
            Les deux grandeurs, pour indicatif que soit leur ratio, n’ont rien à voir.
            L’un prend en compte les flux l’autre les ignore qui ne retient que les plus-values (les « créations de richesse »).


            • baldis30 3 mars 11:20

              @Pere Plexe
              bonjour

              excellent commentaire

              mais où êtes-vous allé cherché une pensée pareille : ’souvent intéressés à privatiser« .

              Ne saviez-vous pas qu’il n’y a dans ces »faiseurs d’opinion" que des gens qui œuvrent pour le bien public dans le plus grand altruisme possible .....

               smiley


            • cyberfurax 1er mars 17:19

              Bonsoir,

              cet individu, sorti de la manche de je ne sais quel sioniste banquier voleur, est encore moins blanc que tous les autres escrocs qu’on nous propose, mais réunis. 
              Allez voir par vous même


              C’est un peu long, mais très complet.

              Après ça, on a du mal à ne pas croire au complot, ou au moins à la connivence de ces salauds. 

              • wesson wesson 2 mars 02:45

                vous êtes bien méchant l’auteur, car Macron vient de nous révéler son programme, dans les colonnes du Parisien.


                Enfin, son programme c’est beaucoup dire : en réalité un assez maigre catalogue de mesurettes, avec quand même dedans 2 qui portent en elle leur bonne mesure d’aveuglement néolibéral :

                * fondre tous les régimes de retraite en un seul - autrement dit les aligner tous sur le plus bas. Succès garanti dans la fonction publique dont la retraite n’as pas encore été tout à fait massacrée.

                * Assouplir les 35 heures, comprendre donc un clou de plus dans leur cercueil. Les salariés pourront dire adieu à leur heures sup « par accord majoritaire ». <T’est contre, dégage !>

                Après sur le reste rien, que de la mesurette sans grand impact, et en particulier pratiquement rien en investissement.

                Une véritable continuation du quinquennat Hollande.

                • Michel DROUET Michel DROUET 2 mars 07:49

                  @wesson
                  Aucune déception, donc. On a ce qu’on savait et Hollande doit chérir son fils spirituel en attendant de massacrer la candidature Hamon.


                • zygzornifle zygzornifle 2 mars 09:18

                  Qui tire les ficelles du pantin Macron ? ça sent fortement le pogon la derrière .....


                  • baldis30 3 mars 11:26

                    @zygzorniflebonjour,

                    bonjour,

                    « ça sent fortement le pognon la derrière »

                    Ô quels vilains mots !  smiley


                  • arthes arthes 2 mars 12:50

                    Macron ....Le gag...Au salon de l agriculture : 

                     -Rendez moi mon oeuf !
                    -Pourquoi ?
                    -PARCE QUE C EST NOTRE POULAILLER !!! (Comprenne qui pourra et qui voudra)

                    Cela dit j ai lu les premieres dejections de son programme...C est du vide, bref des plans foireux et supperficiels pour plaize a tous et dont on ne sait comment ils seraient finances, sauf par l impot dit il pour la secu par exemple...Aucune reforme , juste l achevement de la destruction de la France.

                    Alors curieusement, ce blaireau qui baissait dans les sondages revient en course et talonne Marine, puisqu il est credite des 6% de Bayrou la loose a l ego surdimensionne qui l a rallie en echange de 96 circonscriptions..14 000 adherents au Modem...Lol...Et on le credite de 6%...



                    • baldis30 3 mars 11:29

                      @arthes
                      bonjour,

                       macron est aussi suffisant qu’insuffisant !

                       C’est mon opinion et je la partage !


                    • arthes arthes 3 mars 02:36

                      Au fait : Quid de l UE et de la politique exterieure ? Rien, bien sur...


                      Macron est un neant avec un parti composite, j oubliais l autre grande gueule cingle agitateur : Conh Bendit ...Autre allie ...Et tous les rats qui vont quitter le navire Fillon.
                      Bref SI il arrive a gagner (au point de connerie ou ce pays se trouve, on sait jamais...Mais d ici la....) les legislatives seront intetessantes..Et Marine sera confortee, le FN peut etre le grand gagnant de ce vaste foutoir , ca c est la bonne nouvelle.

                      • baldis30 3 mars 11:32

                        @arthes
                        Il y a lang, attali, kouchner ...

                        oulalalalala nous sommes sauvés ...

                        erreur.. je n’arrive pas à effacer ... lire "Sauve-qui-peut. !


                      • Alainet Alainet 3 mars 08:27

                        Macron a lui aussi des casseroles à ses basques qui ne devraient pas tarder à faire tintamarre. Une affaire tue par les mass-médias non objectifs, qui 1 affaire qui date de 2016 : d’après Berruyer ; Macron a claqué 1 smic par jour pendant 3 ans entre 2011 et 2013.. et il a bénéficié de soutiens financiers avantageux en ce qui concerne son patrimoine.. Ils n’arriveront pas à cacher la poussière sous le tapis tellement c’est gros . Ce n’est pas 1 bisounours lui non plus !
                        http://www.les-crises.fr/macron-a-bien-claque-un-smic-par-jour-pendant-3-ans-20-questions-a-lui-poser-sur-des-bizarreries-sur-son-patrimoine/
                        http://www.les-crises.fr/vote-utile-macron-guenole-nous-ne-sommes-pas-des-oies/
                        - Fillon tient encore sa légitimité d’1 primaire bidon et ne veut pas lâcher sa candidature face aux juges qui font leur travail.Manifester au Trocadero dimanche ? lol !. mais il a été programmé par l’Oligarchie pour être évincé, mais il s’accroche, ne voulant pas être la victime expiatoire des élites corrompues. !! -« C’est trop injuste. » (Calimero)..lol !..



                        • bernard29 bernard29 3 mars 13:34
                          Je lisais vos articles et je ne vous connaissais pas si hargneux.

                          une chose est sûre, on a beaucoup moqué et souligné le manque de programme de Macron. vous le faites aussi .

                          En fait Macron sera le candidat qui est le plus certain de son programme, puisque tous les autres sont en train de s’interroger pour savoir s’ils vont garder le leur. Y aura t’il remplacement de Fillon, Y aura t’il fusion ou accord Hamon-Mélenchon etc etc.. Donc leurs programmes respectifs restent inconnus, ou du moins sont encore sujets à caution !!


                          • bernard29 bernard29 3 mars 13:35

                            @bernard29
                            excusez moi . j’ai oublié de vous signaler que je ne vote pas Macron.


                          • Michel DROUET Michel DROUET 3 mars 15:44

                            @bernard29
                            Il dit être certain de son programme aujourd’hui pour gagner l’élection, mais une fois élu, il prendra des libertés avec ses promesses et divergera certainement vers des mesures non prévues.
                            Ils le font tous et ils vous expliquent la bouche en coeur que les circonstances les ont obligé à changer de cap.
                            Rien de nouveau sous le soleil. programme ou non, c’est la même chose.
                            Je rêve d’un candidat qui ne ferait pas de promesses mais qui nous dirait : « je ferai ce que je peux dans le contexte actuel de la mondialisation où les hommes politiques n’ont aucune marge de manoeuvre », mais les français ont besoin de rêver avant de s’apercevoir qu’ils se sont fait avoir, comme d’habitude.
                            C’est ce qui explique les intentions de vote pour le FN qui fera la même chose que les autres partis une fois au pouvoir. 


                          • bernard29 bernard29 3 mars 17:56
                            @Michel DROUET

                            « Il dit être certain de son programme aujourd’hui pour gagner l’élection »

                            mais non, c’est pas lui qui le dit, c’est moi. Ce que je dis c’est que contrairement aux autres, il a établi son programme. Les autres ne sont sûrs de rien, même pas de leurs idées. par ex, la constituante est certainement un beau slogan, mais ce n’est pas plus qu’un slogan.
                            De fait c’est aussi ce que vous dites, dans votre remarque.


                          • Sphere 5 mars 16:48

                            Je ne pense pas qu’il faille considérer Macron comme un manipulateur au sommet d’une pyramide, mais plutôt comme la marionnette au centre d’un sablier. Il est juste une interface creuse pour deux mondes, où le cône supérieur du sablier vampirise celui du bas. On voit bien qu’il est pas fute-fute malgré son cynisme, Mitterrand par exemple ne serait jamais allé en Algérie pour dire que la colonisation fut un crime contre l’humanité. Il est juste un de ces anciens nobles qui manquent de caractères que l’on va voir pour coloniser un peuple, à qui on promet une jolie place s’il accepte d’esclavagiser les siens, avant de le pousser dans la fosse quand tout le monde a été essoré. Il manque clairement d’intelligence et de sens de l’histoire pour le qualifier de manipulateur. Honnêtement il me fait penser au traitre dans matrix1 qui vend les siens pour pouvoir manger son steak saignant virtuel comme un richard sans comprendre qu’il sera débranché comme les autres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires