• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Comment la France a brisé sa propre légende du « rebelle modéré (...)

Comment la France a brisé sa propre légende du « rebelle modéré »

Et voici donc le geste tellement humanitaire de la France envers les gens de la Ghouta orientale, en Syrie…
 

Aide humanitaire française pour la Syrie {JPEG}

 

Par Ollie Richardson (traduit par Flavio Fragomeli)

Pour ceux qui sont peu familiers de la dernière nouvelle « émouvante » mettant en relation la France et la Ghouta orientale en Syrie, voici un aperçu :

« Un avion militaire russe Antonov An-124 Ruslan a acheminé 44 tonnes d’aide humanitaire française provenant de l’aéroport de Châteauroux à l’aérodrome de Hmeymim, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense. La cargaison a été envoyée en Syrie conformément à la décision prise conjointement le 24 mai à Saint-Pétersbourg par les présidents russe et français visant à fournir à la population syrienne de l’aide humanitaire.

‘Un avion An-124 Ruslan assuré par les forces aérospatiales russes a acheminé 44 tonnes d’aide humanitaire sur l’aérodrome syrien de Hmeymim en provenance de l’aéroport français de Châteauroux’, a indiqué le Ministère.

L’avion russe a livré des médicaments et de l’équipement médical d’urgence, des vêtements, des tentes et des produits de première nécessité.

Les médicaments et les biens de première nécessité livrés en Syrie ‘seront distribués notamment aux hôpitaux gérés par le Croissant-Rouge arabe syrien pour répondre aux besoins de la population civile, qui a encore aujourd’hui grandement besoin d’assistance dans la Ghouta orientale’, a ajouté le Ministère.

‘Le suivi de la cargaison sera effectué conformément au règlement de l’ONU, avec le soutien de la Russie et au regard du droit humanitaire international’ a indiqué le ministère russe de la Défense. »

Rentrons maintenant dans le cœur du sujet. Il est connu de tous que la position de la France concernant la Ghouta orientale est très similaire à celle de l’Occident lors de la libération d’Alep. En d’autres termes, l’ours russe assoiffé de sang veut en finir avec les « innocents rebelles » qui résistent au « tyran » Assad. La télévision française diffusait au minimum une information ou un documentaire par jour provenant directement de l’agence de propagande rebelle « SMART News Agency » et les Casques Blancs, dans le but de faire avaler leur récit selon lequel la Ghouta orientale serait un territoire qui est séparé de l’Etat syrien, et qui serait pratiquement membre de l’Union Européenne et de l’Otan. Ainsi, si Assad attaquait la Ghouta, cela serait comparable à une attaque sur un pays membre de l’UE/Otan et donc, l’Article 51 pourrait être invoqué à tout moment !

Les médias français, comme tous les médias mainstream, ont été très attentifs à ne pas montrer trop en profondeur ce qu’était réellement l’enclave « rebelle ». Les Casques Blancs ont été utilisés comme principaux anesthésiants, courant et criant à travers les ruines sous une épaisse fumée. Ce fut suffisant pour convaincre le téléspectateur amorphe et nourri aux médias mainstream que quelque chose de grave était arrivé, et que les sauveteurs des Casques Blancs, les chouchous des Américains, étaient à la rescousse pour sauver l’ordre libéral « démocratique » - un peu comme un débarquement de Normandie 2.0.

Plus l’Armée Arabe Syrienne accompagnée de l’aviation russe s’approchaient des positions « rebelles » dans la Ghouta, et moins les médias français parlaient du prétendu assiègement. Mais au début, ce fut comme-ci un génocide se produisait et que le Tribunal de la Haye attendait Assad et/ou Poutine. Par exemple, le 10 avril le quotidien Le Parisien affirmait catégoriquement que tous les bâtiments contrôlés par le gouvernement légitime en Syrie produisaient des armes chimiques :

Cependant, l’Occident avait un problème : comment montrer au monde qu’à l’intérieur de la Ghouta se trouvaient des « rebelles » innocents voulant uniquement faire partir le « tyran » Assad tout en cachant la vérité – la Ghouta était prise en otage par des djihadistes financés par ces mêmes occidentaux ? Grâce un false flag à l’arme chimique.

Cette mise en scène a permis aux caméras de braquer l’attention à l’intérieur de la Ghouta plus longtemps d’une manière contrôlée (montrer la « scène du crime », diffuser des interviews de la « population locale » convaincue « qu’Assad attaque son propre peuple ») sans exposer leurs propres arnaques (montrer les drapeaux d’Al-Qaïda, les graffitis takfiri, etc.).

Mais il y avait un autre problème : cela allait avoir un effet temporaire limité étant donné que l’Etat syrien est reconnu par l’ONU et par conséquence, la Ghouta est de facto sujette aux lois syriennes. De plus, si Assad avait réellement commis de tels atrocités, le trainer devant la Cour pénale internationale aurait dû être aussi simple que ce le fut pour les Serbes et les Africains. Par conséquence, les occidentaux ont dû faire attention de ne pas critiquer les mêmes lois qu’ils exploitent au nom de leurs « interventions humanitaires ». Si vous comptez agiter la Charte des Nations Unies, et peut-être même des fioles d’anthrax, alors vous devez également périr par l’épée. Après tout, Assad est légitime selon la version occidentale du droit international, à moins que la définition de « démocratie » ait changé récemment ?

Mais comme nous le savons, le temps c’est de l’argent, et c’est ainsi que la France a failli se faire prendre les mains dans le sac. Des dizaines de vidéos étaient diffusées en masse montrant les habitants de la Ghouta courir vers les territoires contrôlés par l’armée syrienne et par la police militaire russe, les embrassant et les remerciant de les avoir libérés.

La France savait que le temps jouait en sa défaveur. Ainsi, comme c’est aujourd’hui la norme européenne, la Ghouta a peu à peu disparue des grands titres tel un enfant qui jette son jouet démodé à la poubelle. L’Ukraine est un exemple encore plus flagrant de cette tactique – un blackout total de l’information a été imposé pour couvrir comment l’Occident a détruit un état souverain et massacré sa population en provoquant une guerre civile.

Si par le passé nous pouvions voir chaque jour des vidéos de barils explosifs et d’avions militaires russes « terroriser » les citoyens « révolutionnaires » de la Ghouta, dès que la région fut totalement libérée il y eut un long chant de criquet dans les médias français. La position de la France était que la Russie et Assad avaient « envahi » une Syrie parallèle imaginaire née en 2011 qui n’avait aucun lien avec son histoire, et tout simplement avec la réalité. Cependant, les communiqués officiels de l’Elysée exprimaient de « l’inquiétude » quant à la situation humanitaire dans la Ghouta, d’autant plus qu’elle était maintenant « tombée sous les bombardements » du régime d’Assad. Le fait que depuis 2011 la France n’a jamais réellement envoyé de l’aide à ces « rebelles modérés », et concrètement à personne d’autre ayant pourtant été réellement victime de violations du droit international n’avait aucune importance, du moment que Paris pouvait envoyer des millions d’euros d’armes à leurs proxys, ce que Macron et compagnie s’en gardent bien d’en faire des communiqués tonitruants. Après tout, on ne sait pas comment un missile peut résoudre une famine, mais bon…

Retournons maintenant à la première section de l’article : la France a pour la première fois envoyée de l’aide humanitaire dans la Ghouta. En mettant de côté le fait que l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OPCW) a annoncé ne pas avoir trouvé de preuves de l’utilisation de gaz sarin, pourquoi la France s’associe-t-elle au « monstre » russe pour livrer de l’aide humanitaire à la Ghouta ?

Et c’est ici que les incohérences sautent aux yeux. La Russie était conforme à ses objectifs avant, pendant et après l’offensive sur la Ghouta. La Russie a affirmé qu’il y avait là-bas des terroristes et que l’état syrien nettoiera ses terres de cette vermine. A cet égard, à aucun moment pendant la guerre la Russie ne peut être accusée d’avoir manqué en constance. Il y a assez de preuves montrant que les résidents voulaient que l’armée syrienne les libèrent, et qu’Al-Qaïda les retenait effectivement en otage. A contrario, les objectifs déclarés de la France ne sont pas du tout cohérents. Elle disait que la Russie et Assad massacraient des civiles innocents qui résistaient au « régime ». Alors pourquoi la France travaille-t-elle maintenant avec la Russie pour acheminer de l’aide humanitaire à cette même Ghouta qui était semble-t-il, bombardée à tort et occupée par la Russie ?

Si ce que la France disait dans le passé était correct, alors il est tout simplement inimaginable qu’une telle coopération puisse avoir lieu ! Après tout, la Russie est l’ennemie qui massacre des gens comme Hitler (un autre « ami » de l’Occident) faisait ! Les médias français ont répété cette thèse sans arrêt, aussi bien à la télévision que dans les journaux. Le fait même que la France ait livré cette aide humanitaire prouve (selon la version occidentale du droit international où la définition de « preuve » est subjective et il n’y a pas besoin de preuve tangible, comme l’a montré Colin Powell) que le conte de fée des « rebelles modérés » résistant au « boucher de Damas » n’était qu’un ramassis de mensonges. Sinon, pourquoi les médias français ne vont-ils pas maintenant dans la Ghouta interroger les habitants sur ce qui s’est passé ces derniers mois ? Quel est le problème ? Vont-ils dire de bonnes choses sur le « tyran » Assad et son complice russe ?

Si la Russie était vraiment le « monstre » que les médias français représentaient pendant toute la guerre syrienne, que dire alors de Macron qui collabore maintenant avec ce « monstre » ? Les bras de Poutine seraient, semble-t-il, trempés de sang jusqu’aux coudes, alors comment Macron peut-il seulement parler à Moscou et aller jusqu’à transporter dans ses Antonov de l’aide humanitaire française dans une ville que la Russie contrôle ?

La vérité est qu’une fois que les djihadistes ont été éliminé, la France a dû laisser tomber le sujet de la Ghouta comme une patate chaude. Et maintenant que la distraction de la Coupe du Monde est terminée, la France essaye de redorer son blason en prétendant qu’elle était du côté de la Russie durant toute la guerre. Bien sûr, le spectateur moyen affalé devant sa télévision n’y verra que du feu. En fait, la chose la plus alarmante dans tout cela est combien il est facile de duper une nation. La personne moyenne dans la rue est trop occupée à faire des selfies et célébrer la victoire de la Coupe du Monde (au pays de la méchante Russie, souvenez-vous !) pour se soucier de choses qui affectent directement leur vie. Et même si le garde du corps de Macron se comporte comme les rebelles « modéré » de Syrie en face des caméras, il n’y aura pas d’indignation.

Il sera très intéressant de voir comment les médias mainstream présenteront l’offensive prochaine dans la région d’Idlib. Ce ne serait pas surprenant s’ils abandonnaient leurs précieux copains de l’ASL (Armée syrienne libre) et continueront à caresser l’ours russe, puisque la guerre syrienne est maintenant terminée et que l’Union Européenne a besoin de l’argent de l’Eurasie pour compenser le chantage le chantage économique de l'amérique.

Finalement, la Syrie aura le dernier mot, puisque la qualité de vie en France s’effondre de plus en plus au fil des jours (le prix des denrées alimentaires sont les plus élevés depuis 10 ans, selon la télévision française). Les Casques Blancs ont été évacués et viendront bientôt en France drainer d’avantage le budget d’aide sociale. Le boomerang retourne toujours à l’envoyeur. Celui ukrainien approche rapidement, le lancement de Nord Stream-2 sera le premier coup. Et il est probable que la Russie utilise la logique de la stratégie occidentale de « l’agression russe » en Ukraine pour la transformer en « agression occidentale » en Syrie. C’est peut-être pourquoi l’UE ne souhaite plus s’impliquer de trop en Syrie et s’intéresse soudainement à la reconstruction conjointe du pays avec Moscou...

Une façon appropriée de terminer cet article serait de montrer l’édition du 22 juillet du journal Le Parisien :

C'est-à-dire : la raison pour laquelle la France s’inquiète de la popularité croissante des médias d’Etat russes est que, si les gens commencent à devenir curieux et s’intéressent à la guerre en Syrie sous un nouvel angle, l’Elysée aura de graves problèmes. C’est pour cette raison que Paris n’a toujours pas donné à RT l’autorisation de diffuser à l’échelle nationale - du Bataclan à la promenade des Anglais - et c'est pour cela que Macron refuse d’accréditer les journalistes de RT dans les évènements officiels. Des vidéos comme celle qui suit agissent comme des détonateurs numériques au cœur de la bête médiatique anglo-saxonne « civilisée ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 24 juillet 16:40
    Ils sont tellement cons, nos pourriticards, qu’ils s’imaginent que c’est en envoyant quelques minables palettes de fret (au fait fabius-le-rat avait peut -être encore un peu de sang contaminé en stock à écouler ?), qu’ils vont faire oublier tous leurs crimes.
     
    Cette bande d’abrutis se croit tellement au-dessus de tout (lois et sans-dents réunis) qu’elle prend ses rêves pour des réalités !
     
    Au tribunal, les assassins.
    Et puis, directement à la potence !
     

     
     


    • Clocel Clocel 24 juillet 17:27
      Des fois, je me dis, si j’étais un jeune irakien, libyen, syrien, afghan, si j’avais vu mon pays dévasté, mes proches massacrés, mon futur anéanti, s’il me restait un accès à une connexion et la capacité de comprendre ce qui se passe, au nom de quoi ce merdier, je mettrai sans doute, toute mon intelligence, toute ma volonté, toute mon énergie au service de ma haine, et je vous ferais danser.

      Heureusement pour nous et quoi qu’on en pense, l’Islam fabrique plus de vergogne que de furieux...

      En attendant, Israël évacue « ses » casques blancs et semble décider à utiliser la trêve estivale pour commettre, une fois encore, ses injustifiables saloperies dans l’assourdissant silence des peuples.

      Encore une fois, des graines de haine vont être semées.



      • Pseudo Victor 24 juillet 18:01
        Mort de rire :

        ’Ici radio Moscou !"

         smiley

        Bon, sans déconner, la Russie n’a pas les moyens de payer la reconstruction, et Assad est un âne qui ne pourra pas gagner la paix, voilà, la vérité n’est pas en noir et blanc smiley

        • samy Levrai samy Levrai 24 juillet 20:43

          @Pseudo Victor

           quand le Club de blancs d apartheid ( USA + UE) a t il gagne une guerre ou une paix ?
          Rappelle moi un peu l état financier des USA de la France des l Allemagne et des autres pays du Club de blancs ? 
          Tu crois vraiment que nous reconstruivons a titre gracieux ce que nous avons détruit ?
          Es tu sûr de comprendre les tenants et aboutissants de l Histoire

        • Pseudo Victor 24 juillet 22:14

          @samy Levrai


          Par exemple, De Gaulle, Jean Moulin etc.. ont évité la guerre civile en France pendant la seconde guerre mondiale. Mais bon, il faut être un peu intelligent et assez fin politique pour ça. 

        • yugugawod@yk20.com 25 juillet 00:20

          @Pseudo Victor

          vous semblez très peu logique pour un physicien cela la fout mal,
          la résistance française ils sont tous morts au combat comment pourrait on parler en leur nom ? non ? logique elementaire ? a vous de voir ou entrevoir
          sinon les intérêts ont seuls décidés de la fin du nazisme, en l occurrence, car seul le critère de survie dicte les lois de ce monde
          un fou furieux abandonne de tous a essaye de réécrire les lois physiques, bioniques de cet univers, le Christ, en voulant sauver vos vies vous la perdrez, mais personne ne peut comprendre, même ses commanditaires eh eh

        • samy Levrai samy Levrai 25 juillet 10:25

          @Pseudo Victor
          C, est peu le beans dans ton caisson on dirait.

          Tu ne réponds pas aux questions et pars sur des trucs qui n ont rien a voir et en plus a côté de leur pompe...
          Jean moulin n a pas vu la libération ... de Gaulle lui combattait la milice et les forces d occupations il y a eu des purges a la fin de la guerre... Bref tu aurais mieux fait de ne pas répondre.. On aurait encore des doutes...

        • Pseudo Victor 25 juillet 14:26

          @samy Levrai


          0 années de guerre civile en France en 1944-45 (pourtant ce n’était pas écrit dès le début ; dans d’autres pays ça a été bien pire - Grèce, Italie)

          Vos obsessions tiers mondistes des années 60 sont pitoyables, donc oui je ne réponds pas à vos « questions » puisque vous avez les réponses toutes prêtes :

          « occidentaux vilains, caca », comme vous le bêlez.

          Que Assad et Poutine affichent leur bilan, on comparera avec celui de De Gaulle smiley

        • samy Levrai samy Levrai 25 juillet 15:04

          @Pseudo Victor
          Mes questions repondendaient a ton post stupide... 

          Tu vas pouvoir aussi me dire quelles sont les guerres Qu ont pu produire les non occidentaux .et celles des occidentaux depuis la fin de l URSS si tu t y connaît et que tu n est pas bouffe par la propagande pour idiots cela te fera reflechir...
          De Galle n a pas fait face quand il avait le pouvoir a une invasion étrangère . .. Tu sembles vraiment vraiment nul en histoire m’as très bon en propagande pour abrutis...


        • samy Levrai samy Levrai 25 juillet 15:07

          @samy Levrai
          Désolé pour les corrections auto de mon téléphone qui accordent très mal...


        • Pseudo Victor 26 juillet 11:18

          @samy Levrai


          Mékilecon !

          « Il n’y a pas eu d’invasion étrangère en France entre 1940 et 1944 » smiley

          Si, il y a eu une occupation allemande, puis une libération anglo-saxone !!

          ça fait quasiment 2 en une

          Ils sont toujours aussi bêtes les tiers mondins poutinistes ? smiley

        • samy Levrai samy Levrai 26 juillet 12:23

          @Pseudo Victor
          tu vas nous expliquer que de Gaulle Était au pouvoir en France entre 39 et 44 Qu on puisse te reconnaître de loin comme de pres...

          Libération Anglo saxonne ... Pourquoi de Gaulle n Était il pas d accord avec ton conditionnement Anglo saxon d une libération ? Tu le sais ?
          Tu es vraiment mauvais en Histoire mais tu excelles en propagande pour neuneus qui regardent la television

        • Pseudo Victor 27 juillet 14:54

          @samy Levrai


          De Gaulle, Jean Moulin, et tous les autres, valent mille fois mieux que vos Assad, Poutine, Bouteflika, et Cie.

          Relisez Michel J Cuny un peu, et tous les auteurs coco tiers-mondains :

          De Gaulle était un facho, qui a pactisé avec les vilains anglo-saxons smiley

        • zygzornifle zygzornifle 25 juillet 08:41

          La France rebelle modérée !!!! , pour être rebelle il faut déjà avoir des idées en plus sur le long terme ce qui semble manquer ....


          • V_Parlier V_Parlier 25 juillet 10:27

            @zygzornifle
            Sans compter que les rebelles pas trop modérés (« rebelles » au sens dossier syrien) sont déjà assez nombreux en France, aussi bien à l’Elysée que dans les « quartiers »...


          • V_Parlier V_Parlier 25 juillet 10:31
            Article qui tombe à point et qui m’évite d’avoir à écrire presque la même chose. Merci à l’auteur !
            (Notons que le changement de cap de Macron va faire du bruit. Maintenant il aura vraiment tous les médias bobos et néo-atlantistes, privés ou publics, contre lui. Et on le voit déjà).

            • Pseudo Victor 26 juillet 11:21
              Bon, et bien merci pour cet article made in Saint-Petersbourg, c’était assez hilarant.

              On vous laisse vous débrouiller avec Assad, et surtout, que la Russie finance toute seule la reconstruction de la Syrie smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ollie Richardson

Ollie Richardson
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès