• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Comment on neutralise la colère des Français en leur promettant une Autre (...)

Comment on neutralise la colère des Français en leur promettant une Autre Europe

La recette pour neutraliser la colère des Français depuis un tiers de siècle : leur promettre une « Autre Europe » !

Depuis un tiers de siècle au bas mot, les Français sont conviés à prendre leur mal en patience devant les conséquences de plus en plus calamiteuses de la prétendue « construction européenne ».

Comment cela est-il rendu possible ? Par le fait que tous les partis politiques français – sauf l’UPR – ont recours à la même technique manipulatoire, fondée sur la même formule de rhétorique.

À savoir que TOUS les partis, sauf l’UPR, affirment :

- que l’Europe telle qu’elle existe – Communauté Économique Européenne (CEE) de 1957 à 1992, Union européenne (UE) depuis 1992 – fonctionne en effet de plus en plus mal et que ses résultats sont de plus en plus calamiteux ,

- mais que tout cela va se résoudre en « changeant d’Europe », ce qui permettra de déboucher sur le paradis tant attendu : une « Autre Europe ».

Le fonctionnement central de cette manipulation est de faire croire aux Français que l’Europe se résumerait en gros à la France, et que les choix concernant la prétendue « construction européenne » ne dépendraient en définitive que des Français.

De l’extrême droite à l’extrême gauche, en passant par tout le spectre politique des souverainistes, de l’UMP, du MODEM, de EELV, du PS, du MRC, et du FDG, aucun parti politique – à part l’UPR – ne parle jamais du fait, pourtant tout bête, que la France n’est plus qu’un pays sur 27 (3,7%) et que ce que peuvent vouloir les Français n’a plus guère d’importance dans cette Tour de Babel ingérable.

Cette manipulation date depuis au moins 1979, comme nous le révèle l’affiche conçue à l’époque par le dessinateur Folon, dont le slogan principal « L’Europe, c’est l’espoir » était assorti d’un deuxième slogan : « Choisissez votre Europe ! »

 


Depuis lors, les Français sont entretenus dans l’illusion que les objectifs, les politiques et le fonctionnement de l’Europe dépendent principalement d’eux.

Et qu’il ne dépendrait donc que d’un peu de bonne volonté de leur part pour qu’une « Autre Europe » soit possible.

Cette fumisterie intellectuelle a pour conséquence d’interdire du champ de la réflexion une autre idée, bien plus simple : celle qui consisterait tout bonnement à sortir de cette prétendue « construction européenne ». Cette idée, qui tombe pourtant sous le sens, a été rendue taboue depuis des décennies. C’est grâce à l’UPR et à notre notoriété grandissante qu’elle commence, les événements calamiteux aidant, à faire désormais son chemin.

Pour bien mesurer à quel point le débat a été verrouillé, il est instructif de parcourir ensemble une brève histoire de ce bobard plus que trentenaire qu’est l’idée de « l’Autre Europe ».

 

EN 1979, IL Y A 33 ANS, LE PARTI SOCIALISTE APPELAIT À VOTER PS AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES POUR « CHANGER L’EUROPE »

 

 


EN 1997, IL Y A 15 ANS, LE PS PROMETTAIT DE « CHANGER D’EUROPE »

 

« Il faut changer d’Europe et mettre en œuvre une politique économique et monétaire au service de la croissance et de l’emploi, pour une Europe plus démocratique, plus sociale, plus respectueuse de l’environnement ».

Déclaration politique du Parti Socialiste à l’Assemblée nationale, faite le 12 juin 1997 au moment de la formation du gouvernement de Lionel Jospin.

 



EN 2000, IL Y A 12 ANS, LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE JACQUES CHIRAC PROMETTAIT UNE « EUROPE PLUS EFFICACE, PLUS DÉMOCRATIQUE ET PLUS PROCHE DES CITOYENS »

 

« Nous voulons une Europe plus efficace, une Europe plus démocratique, une Europe plus proche des problèmes qui concernent l’ensemble des Européens, notamment ceux qui touchent au travail, c’est-à-dire à l’emploi, […. ] Il nous faut construire une Europe plus proche des citoyens. »

Jacques Chirac, Président de la République, présentant le programme de la Présidence française de l’Union européenne devant le Parlement européen.
Strasbourg le mardi 4 juillet 2000.

 


EN 2000, IL Y A 12 ANS, LE « COLLECTIF POUR UNE AUTRE EUROPE » PROPHÉTISAIT L’ARRIVÉE D’UNE « AUTRE EUROPE DANS UN AUTRE MONDE »

 

« Tandis que les gouvernements construisent sans les citoyens et contre eux une Europe dominée par la logique néolibérale, une autre Europe se dessine à travers les luttes des « sans » (sans domicile, sans travail, sans revenu, sans papiers, sans droits), les mobilisations citoyennes, les luttes des salarié(e) s, les luttes des femmes contre les violences et la pauvreté. [...] Il est possible de construire une autre Europe, dans un autre Monde. Cette Europe doit se faire entendre à Nice ».

Collectif pour une Autre Charte, pour une autre Europe, pour un autre Monde ! à l’occasion du sommet européen de Nice de décembre 2000 soutenu par les associations AC ! – agir contre le chômage, APEIS, ATTAC, CCCOMC, CDSL, Collectif national pour les droits des femmes-Marche mondiale des femmes, DAL – Droit au Logement, Droits Devants !, FASTI, FTCR, Marches Européennes, MNCP, Observatoire de la Mondialisation, RAJFIRE, « Souriez, vous êtes filmés ! » par les syndicats Confédération Paysanne, CGT-Correcteurs, FGTE-CFDT, FSU, Union syndicale-G10 Solidaires et par les organisations politiques Alternative Libertaire, les Alternatifs, Chiche !, JCR-Red, LCR, PCF, Socialisme par en bas, et Les Verts.

 


EN 2001, IL Y A 11 ANS, JEAN-PIERRE CHEVÈNEMENT RÉCLAMAIT UNE « AUTRE EUROPE »

 

« Il est temps, Monsieur le Premier ministre, d’organiser le retour de l’État républicain et de faire en sorte que la France pèse à Bruxelles pour qu’une réponse, si possible coordonnée, soit apportée à la crise qui vient. Nous avons besoin d’une autre Europe. ».

Jean-Pierre Chevènement, Discours à l’Assemblée Nationale, le 3 octobre 2001

 


EN 2003, IL Y A 9 ANS, FRANÇOIS BAYROU ANNONÇAIT : « IL FAUT CHANGER D’EUROPE »

 

« Tout le monde voit bien qu’il faut changer d’Europe et le sommet de Bruxelles vendredi montre à l’évidence qu’une certaine Europe c’est fini. Il faut en bâtir une autre enfin digne de ce nom, c’est-à-dire un jour capable, elle aussi, de faire preuve de la puissance dont les Américains font preuve sur le terrain ».

François BAYROU, Dépêche AFP du 15 mars 2003, 15h12 intitulée François Bayrou : « il faut changer d’Europe »

 


EN 2003, IL Y A 9 ANS, LE PCF AFFIRMAIT SA VOLONTÉ DE « CONSTRUIRE UNE AUTRE EUROPE »


« Les communistes ne veulent pas être pris pour des anti-européens, et ils affirment leur volonté de construire « une autre Europe ».

Nous ne devons pas céder à la facilité du rejet ou de l’abandon de l’Europe parce que nous rejetons sa construction actuelle.
La question d’une autre Europe est bien essentielle dans le projet communiste ».

Marie-George Buffet Secrétaire nationale du PCF – Dépêche AFP du 27/06/2003 17h44.

Le PCF dénonce les « bases libérales » du projet de Constitution européenne.

 



EN 2004, IL Y A 8 ANS, PHILIPPE DE VILLIERS APPELAIT À VOTER MPF AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES POUR « CHANGER D’EUROPE »

 

« Oui à l’Europe, Non à Bruxelles » : tel fut l’oxymore utilisé par Philippe de Villiers en 2004 :

 



EN 2005, IL Y A 7 ANS, LES VERTS APPELAIENT A VOTER OUI AU RÉFÉRENDUM SUR LA CONSTITUTION EUROPÉENNE « POUR QU’UNE AUTRE EUROPE SOIT POSSIBLE »



Affiche des Verts pour le référendum du 29 mai 2005

 


EN 2005, IL Y A 7 ANS, OLIVIER BESANCENOT APPELAIT À VOTER NON AU RÉFÉRENDUM SUR LA CONSTITUTION EUROPÉENNE « POUR QU’UNE AUTRE EUROPE SOIT POSSIBLE »

 

« C’est un encouragement formidable pour les forces, nombreuses, qui elles aussi pensent qu’une autre Europe est possible à condition de défaire cette Europe libérale et capitaliste.
À nous qui venons de refuser cette Constitution de proposer des initiatives européennes dessinant une autre Europe. »

Olivier BESANCENOT, Article « Écrasante victoire du « non » avec 55 % en juin 2005″ sur le site de la LCR

 



EN 2005, IL Y A 7 ANS, NICOLAS SARKOZY APPELAIT À VOTER OUI AU RÉFÉRENDUM SUR LA CONSTITUTION EUROPÉENNE POUR « CHANGER D’EUROPE »

 

« Si vous votez “non”, ça ne vous fera même pas plaisir.Vous allez garder l’Europe telle qu’elle est, et vous allez continuer à mourir.
Alors votez “oui”. De toute façon, ça ne peut pas être pire qu’aujourd’hui…
Vous voulez changer d’Europe ? Votez “oui” ! »

Nicolas SARKOZY, repris par Thomas Lebègue dans Libération du 22 avril 2005

 



EN 2005, IL Y A 7 ANS, LE PCF APPELAIT À VOTER NON AU RÉFÉRENDUM SUR LA CONSTITUTION EUROPÉENNE POUR « UNE AUTRE EUROPE »


On remarquera que cette affiche reprend la grosse ficelle utilisée continuellement par les européistes – de gauche comme de droite – qui ravale systématiquement les problèmes européens à un simple problème franco-français. Ainsi, l’affiche du PCF pour le référendum de 2005 baptise la Constitution européenne du sobriquet de « Constitution Giscard ».

L’objectif est de faire croire aux électeurs du PCF que le problème de cette prétendue « Constitution » serait uniquement franco-français, et tiendrait uniquement à Valéry Giscard d’Estaing et à ses options politiques et économiques personnelles. Pas un seul mot, jamais, n’est dit de la divergence irréductible des intérêts nationaux des 26 autres États, ni de leur prise de position, ni de la nécessité de parvenir à une unanimité sur ce traité européen. En bref, le problème de fond de la prétendue « construction européenne » est tout bonnement caché aux électeurs.

 



EN 2005, IL Y A 8 ANS, L’EXTRÊME GAUCHE SE PRONONÇAIT « POUR UNE AUTRE EUROPE »

 

Cette idée originale faisait le gros titre en une du journal « La Voix du peuple » pendant la campagne référendaire de 2005 :

 



EN 2006, IL Y A 6 ANS, LE FRONT NATIONAL APPELAIT À RESTER DANS L’EURO MAIS A CHANGER D’EUROPE POUR BÂTIR UNE « EUROPE DES PATRIES »

 

« On m’accuse d’être contre l’Europe, c’est absurde !

La France est la plus vieille nation d’Europe mais je ne suis pas pour n’importe quelle Europe.
C’est l’Europe des patries que nous voulons ».

Jean-Marie LE PEN – Dépêche AFP du 16 juin 2006 – Le Front national cherche à nuancer son discours sur l’Europe

« Si Jean-Marie Le Pen est élu à la présidence de la République, il ne proposera pas la sortie de l’euro, mais il proposera en échange de récupérer des pouvoirs fondamentaux en matière fiscale ou en matière de frontières ».

Bruno GOLLNISCH – Dépêche AFP du 16 juin 2006 – Le Front national cherche à nuancer son discours sur l’Europe

 



EN 2006, IL Y A 6 ANS, FRANÇOIS HOLLANDE ET LE PS EXPRIMAIENT « LEURS SOUHAITS D’UNE AUTRE EUROPE »

 

« L’Europe est en panne. Une panne économique et sociale, chacun reconnaissant l’échec du bilan de la stratégie de Lisbonne à mi-parcours, mais aussi budgétaire. Passé ce constat commun à tous les participants, la salle s’est surtout attachée à exprimer ses souhaits d’une autre Europe et les façons de la relancer ».

François HOLLANDE – États généraux du PS tenus à Strasbourg le 3 juin 2006 : « l’Europe, un choix pour la France », animés par Benoît Hamon

 



EN 2008, IL Y A 5 ANS, L’EXTRÊME GAUCHE EXPLIQUAIT « UNE AUTRE EUROPE EST POSSIBLE »

 

 



EN 2009, IL Y A 4 ANS, NICOLAS SARKOZY APPELAIT À VOTER UMP AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES CAR « C’EST LE MOMENT DE CONSTRUIRE UNE AUTRE EUROPE »

 

La profession de foi électorale de l’UMP était formelle : « Le 7 juin [2009], c’est le moment de construire une autre Europe. [...] C’est le moment de transformer l’Europe pour qu’elle ne soit plus l’alibi de tous nos abandons mais l’expression d’une volonté commune. L’Europe doit changer. Une autre Europe est possible. »

 



EN 2009, IL Y A 4 ANS, NICOLAS DUPONT-AIGNAN APPELAIT À VOTER DLR AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES POUR « CHANGER D’EUROPE » ET POUR « CONSTRUIRE UNE AUTRE EUROPE »


L’affiche électorale de Nicolas Dupont-Aignan était claire :

 

Et dans ses entretiens dans les médias, il martelait la même idée :

Article de Valérie Sitnikow dans La Dépêche du Midi du 12 mai 2009

 



EN 2009, IL Y A 4 ANS, LE PARTI SOCIALISTE APPELAIT À VOTER PS AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES POUR « CHANGER D’EUROPE »

 

On remarquera que le slogan du PS pour les élections européennes de 2009 était donc un copié-collé du slogan du même PS pour les élections européennes de 1979. A 30 ans de distance, le PS est passé de « CHANGER L’EUROPE » à « CHANGER D’EUROPE.FR »

 

 


EN 2012, LE FRONT DE GAUCHE A ADOPTÉ POUR SLOGAN : « POUR CHANGER D’EUROPE »


 


CONCLUSION :

SEULE L’UPR DÉNONCE LES SEMPITERNELS PROJETS D’AUTRE EUROPE ET EXPLIQUE QUE TOUT PROJET DE CONSTRUCTION EUROPÉENNE EST, PAR NATURE, NON-VIABLE, DICTATORIAL ET BELLICISTE

Seule sur toute la scène politique française, l’UPR dénonce les projets d’Autre Europe pour ce qu’ils sont : une technique manipulatoire qui empêche les Français de reprendre leur destin en mains en les faisant rêver depuis un tiers de siècle à des projets fumeux qui ne peuvent pas voir le jour.

Seule sur toute la scène politique française, l’UPR analyse que si l’Europe est comme elle est, c’est parce qu’elle ne peut pas être autrement : elle est le résultat fatal du télescopage de 27 intérêts nationaux constamment divergents, dont la résultante ne peut déboucher que sur une aliénation à l’empire euro-atlantiste.

C’est pourquoi, seule sur toute la scène politique française, l’UPR explique que tout projet de « construction européenne » est, par nature, un projet chimérique, non-viable, nécessairement dictatorial et finalement belliciste, puisqu’il s’inscrit dans la théorie du Choc des Civilisations.

 

L’UPR dit et analyse cela constamment depuis sa création, puisque nous l’avons fait figurer dans notre Charte fondatrice adoptée le 25 mars 2007.

Depuis 5 ans et demi que cette Charte a été adoptée, – sans aucun changement depuis lors -, c’est peu dire qu’elle a été entièrement confirmée par les événements.

 

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr

 

==== EXTRAIT DE NOTRE CHARTE FONDATRICE DU 25 MARS 2007 =====

Un formidable quiproquo est au cœur de la crise politique en France

En résumé, une propagande incessante interdit de faire un bilan critique de la construction européenne et rend a fortiori sacrilège toute idée de remise en cause, mais ses résultats de plus en plus désastreux dans tous les domaines empêchent décemment tout motif de satisfaction.

Ainsi s’est noué, au fil des décennies, un formidable quiproquo. De l’extrême-droite à l’extrême-gauche, il ne se trouve certes pas un seul responsable politique qui ose se déclarer contre le principe même de la construction européenne. Mais, sur tout l’éventail politique, il ne se trouve pas non plus un seul responsable politique qui se déclare favorable à l’Europe telle qu’elle existe. On a d’ailleurs pu le noter lors de la campagne pour le référendum de mai 2005 sur la Constitution européenne. Car, chose insuffisamment relevée par les observateurs, si les partisans du Non affichaient explicitement leur refus de l’Europe telle qu’elle existe, les partisans du Oui affichaient implicitement le même refus puisque l’argument qu’il avançaient était que cette Constitution apporterait enfin les changements nécessaires (« votez Oui pour une Europe qui marche », « Oui à l’Europe sociale », etc.).

En somme, tous les responsables politiques français se déclarent pour le principe de la construction européenne et contre la manière dont on constate qu’elle se déroule.

Pour tenter de résoudre cette contradiction, chacun se proclame invariablement pour une « autre Europe » et laisse miroiter, devant des électeurs de moins en moins crédules, que cette « autre Europe » serait en quelque sorte une France en plus grand.

Mais aucun ne précise que cette séduisante perspective n’est qu’un vœu pieux qui restera sans aucun effet. Car ce n’est ni par hasard ni par inadvertance que l’Europe est telle qu’elle est. C’est parce qu’elle est la résultante de 27 intérêts nationaux antagonistes et que la France, avec désormais un Commissaire sur 27 (soit 3,7%) n’est tout simplement plus en mesure de faire prévaloir son point de vue, ses valeurs et ses intérêts dans un cénacle où les pays alignés sur les États-Unis sont très majoritaires.

L’UPR estime que c’est justement dans cette schizophrénie politique généralisée que réside le principal point de blocage de la situation française. Parce qu’ils ne veulent pas, ou n’osent pas, aller jusqu’au bout du diagnostic et du nécessaire rejet en bloc de toute construction européenne, les partis politiques français dans leur ensemble ne peuvent donner à l’opinion publique et aux medias qu’une impression confuse et désastreuse pour la démocratie : celle de critiquer l’Europe, mais d’en approuver le principe, tout en n’ayant – pour rendre ses résultats plus attrayants pour les Français – aucune proposition qui puisse recueillir l’accord des 26 autres États-membres.

Du coup, l’ensemble de la politique française devient incohérente et perd toute puissance de mobilisation, laissant grande ouverte la voie libre à tous les extrémismes. Il est donc vital de clarifier la situation politique française en créant un parti dont le but essentiel est de dénouer le quiproquo.

[cf. http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2011/02/UPR-CHARTE-FONDATRICE-FR-2011.pdf]

Rejoignez-nous avant qu’il ne soit trop tard ! Pour une France souveraine et indépendante de l’empire euro-atlantiste, solidaire de l’outre-mer et fidèle à ses amitiés mondiales, patriotique et républicaine, refusant bien sûr tout extrémisme et tout racisme.



Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (165 votes)




Réagissez à l'article

233 réactions à cet article    


  • katakakito 10 octobre 2012 08:37

    Quand tout le monde demande à changer quelque chose chacun à sa façon, c’est
    1- que ça ne marche pas
    2- que personne ne pourra jamais s’entendre
    Donc c’est une solution pourrie qui débouchera forcément sur une dictature.


    • mirry 10 octobre 2012 11:08

      Asselineau l’explique très bien dans la stratégie des chaines


    • Marc Chinal Marc Chinal 10 octobre 2012 14:19

      L’europe de l’éducation marche très bien.
      L’europre qui empêche les tueurs de nationalistes de se foutre sur la gueule, ça marche très bien.
      Pour le reste, dans un système monétiste, chacun se bat avec ses lois pour protéger SON bifteck et magouiller avec les chiffres. Et ça, ce n’est pas la faute de « l’Europe » mais bien du système monétiste.
      Alors arrêtez de taper sur l’EUROPE. Ce ne sont pas nos voisins, nos ennemis. Mais bien le système de la monnaie.


    • Pablito Waal Pablito Waal 10 octobre 2012 14:49

      Les coopérations éducatives entre pays n’ont besoin d’aucune « construction européenne » fédérale pour exister.
      Le fédéralisme européen n’a rien fait pour la paix. C’est la guerre froide, et surtout le manque d’intérêt stratégique pour des nations européennes affaiblies après 1945 de se faire la guerre entre elles, qui a dissuadé toute guerre franco-allemande (sans parler de l’occupation de l’Allemagne par les alliés, la bombe française,etc...).
      Personne ne dit que nos voisins sont nos ennemis. Le problème ici visé, c’est une idéologie, l’européisme.


    • lionel 10 octobre 2012 17:57

      Nos voisins ne sont pas nos ennemis. Etant autre, ils ont des intérêts qui leur sont propres, tout comme les Français ont les leurs. Une sortie de l’Europe ne fait que redonner une indépendance à chacun dans les choix de gestion interne et dans les échanges commerciaux, culturelles etc. 


    • Nangala 10 octobre 2012 22:52

      @ Marc Chinal


      L’Europe de l’éducation marche très bien depuis le haut Moyen-âge, merci pour elle. Pas besoin de se faire syphonner tous les capitaux, les emplois, regarder passivement l’économie être démembrée et vendue au plus offrant en arguant de la qualité des échanges scolaires européens ! C’est complètement idiot !

      Perso, j’ai fait des échanges scolaires avant Erasmus et sans eux, à une époque où il était impossible de sortir des capitaux de France sans l’accord de Bercy et dans un pays qui utilisait le protectionnisme pour protéger ses emplois. 





    • Marc Chinal Marc Chinal 10 octobre 2012 23:25
      @ nangala :
      <<<L’Europe de l’éducation marche très bien depuis le haut Moyen-âge, merci pour elle.<<<
      Mazette. Depuis le haut moyen-âge ??? Oui, c’est vrai que les étudiants riches avaient le droit de circuler. Et encore... Les guerres aussi.
      .
      <<<Pas besoin de se faire syphonner tous les capitaux,<<<
      La France reçoit plein d’aides agricoles, n’hésitez pas à aller réclamer le trop perçu aux céréaliers, aux constructeurs d’autoroutes et autres voies ferrées.
      .
      <<<l’économie être démembrée et vendue au plus offrant <<<
      y’a un jour où ça n’a pas été le cas dans le monde ?
      Reprenez vos cours d’économie.
      .
      <<<Perso, j’ai fait des échanges scolaires avant Erasmus et sans eux,<<<
      Comparer « des échanges scolaires » de CM1 à Eramus... Super !
      .
      <<< à une époque où il était impossible de sortir des capitaux de France sans l’accord de Bercy <<<<
      Les petites mallettes ne circulent que depuis l’ouverture des frontières... J’avais oublié !
       smiley
      .
      <<<et dans un pays qui utilisait le protectionnisme pour protéger ses emplois. <<<
      Vous parlez de quel pays en quelle année ?

      Allez, ne perdez plus vos temps dans un débat d’un autre âge fait par des Nazionalistes, le seul ennemi qu’on ait, c’est l’utilisation de la monnaie qui nous pousse à nous taper sur la gueule à cause de sa rareté obligatoire.

    • Marc Chinal Marc Chinal 11 octobre 2012 17:18

      François Asselineau directeur de la délégation générale pour l’intelligence économique alors qu’il n’a pas un échantillon sur lui ?
      Halala, ces politiques de l’ancien régime...


    • Capone13000 Capone13000 10 octobre 2012 08:40

      Excellent !
      Voilà encore une fois la confirmation qu’aucune autre Europe est possible à moins de continuer de croire au Père Noël


      • HELIOS HELIOS 10 octobre 2012 20:03

        Arretez, une autre Europe est possible, mais il faut donner les moyens a ceux qui se proposent de la faire.

        A part le PS et L’UMP, qui a eu le pouvoir depuis..... 50 ans, pour la construire cette Europe ?

        Le PCF ? Le FN ?....

        essayez de voter la prochaine fois pour un parti qui n’a jamais eu le pouvoir et qui propose une « autre Europe » et nous pourrons alors voir....


      • nicolas_d nicolas_d 11 octobre 2012 09:45

        @Helios
        Une « autre Europe est possible » ?
        Peut être après tout.
        Mais si tous les pro « autre Europe » s’accordent sur le fait que celle ci a de très mauvaises bases. Pourquoi rester dedans ?
        On sort, on réfléchit à cette « autre Europe », et si on s’accorde démocratiquement (avec référendums et tout et tout) alors elle se fera.


      • Edmon Edmon 11 octobre 2012 23:35

        « Excellent !
        Voilà encore une fois la confirmation qu’aucune autre Europe est possible à moins de continuer de croire au Père Noël  »


        Faux ! L’Europe change , pas comme vous et les différents partis cités le voulez , ou peut-être pas assez vite , mais elle change.

        Libre à vous de ne pas accepter le rapport de force mais faites-le avec de vrais arguments.

        Et si vous pouviez cesser de faire passer les français pour des manipulés ou des naifs ce serait sympa , merci.



      • lambda 10 octobre 2012 08:49

        Et si on commençait par le commencement, à savoir qui et pourquoi est à l’origine de la création européenne ?

        C’est la CIA qui a financé et fait appliquer par le biais de ses membres dont R.Shumann en vue de former un bloc Europe dont les états ayant perdu leur souveraineté au profit du fédéralisme, soit intégré au marché transatlantique prévu en 2015

        un extrait de F. Asselineau

        http://www.youtube.com/watch?v=tbXc8aQytSs


        • lionel 10 octobre 2012 17:58

          Annie Lacroix-Riz donne aussi d’excellents éléments pour comprendre la genèse de ce monstre. 


        • Aldous Aldous 10 octobre 2012 09:54

          Ca y est enfin : L’autre Europe est arrivée en Grèce !


          Et elle arrive aussi en Espagne et au Portugal... avant l’Italie et le reste des pays.

          Il suffisait d’être patient !

          • Diogene2synapses Diogene2synapses 10 octobre 2012 09:56

            Eurêka ! smiley


            • hunter hunter 10 octobre 2012 11:02

              En sortir ?

              Impossible ! L’étau est trop serré depuis trop de temps !

              Maintenant faut voir la phase finale, qui va être très difficilement supportable, et voir jusqu’où les gens sont prêts à aller pour que ça s’arrête !

              Et voir aussi les réactions de ceux qui ont pour fonction d’assurer la protection des oppresseurs (pandores, poulagas, armée) !
              Là, il y a peut-être une chance, car ses salopards d’oppresseurs satanistes, ont perdu une partie de leur faculté de raisonnement :ils appliquent aussi l’austérité à ces personnes, (www.jovanovic.com, voir le « blog de l’apocalypse ») qui sont pourtant essentiels à l’application de leurs programmes :en cas de grosses manifs et d’émeutes, c’est à eux qu’incombera le devoir de tirer sur les foules !

              Si ils décident de ne pas le faire ; alors là seulement il y a une ouverture !

              Be seeing you !

              H/


            • Capone13000 Capone13000 10 octobre 2012 11:10

              Il est tout à fait possible de sortir de l’Union Européenne.

              Il suffit d’utiliser l’article 50 du traité sur l’Union européenne qui dit :
              Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union

              Plus d’infos ici : http://www.u-p-r.fr/lupr/article-50-du-traite-sur-l-union-europeenne

               


            • Luxum Luxum 10 octobre 2012 12:55

              S’il est impossible de sortir de l’UE par le biais de nos institutions corrompues il n’y a pas 36 solutions...


            • julius 1ER 10 octobre 2012 13:14

              comme les petits ruisseaux font les grandes rivières il faut partir de l’infiniment petit pour arriver 

              à des projets plus grands, certainement mettre en place une structure à la manière du parti pirate ou l’ on porte une nouvelle citoyenneté et ou l’on ait un droit de regard sur tous les projets à long terme que cela soit au niveau local ou au niveau national et européen, se replier sur ses frontières ne résoudra rien, par contre une formule un mixte entre syndicat et parti politique pour porter un projet mais aussi donner du poids, aux citoyens à la manière d’un lobby voilà qui pourrait parler aux gens !!! les syndicats ne représentent plus rien car ils sont devenus trop corporatistes alors qu’ils avaient vocation à être universalistes. pour q’un projet soit cohérent il faut qu’il englobe les classes moyennes mais aussi les précaires, les laissés pour compte les exclus etc ...sinon rien ne se fera et la croyance au « grand-soir » ne pourra rien apporter s’il n’y a de projet mis en place !

            • lionel 10 octobre 2012 18:01

              Eole, 


              Avez vous pris un temps pour écouter, lire ce qui se raconte à l’UPR ? Avez vous peur du grand nationalisme étroit ? Vous y trouverez des réponses. Et si vous voulez les contester, les amender, pas de problème si cela est pertinent.

            • lionel 10 octobre 2012 19:17

              Eole, 


              C’est pire que cela. Comment faire pour demain (car le jour tend à sa fin) donner du sens à nos vie dans un engagement pertinent face à l’horreur ? 
              Quand aux questions que vous soulevez, elles sont pertinentes et Asselineau cherche à rassembler des gens intelligents et capable de réflexion. L’UPR n’est pas une structure politicarde habituel, il existe grâce à ses membres et sera ce qu’ils en feront. Il y a un vaste atelier de recherche, d’engagement qui se met en place. Lorsque l’on enlève les mensonges et les informations superfluent, de l’espace est libéré pour réfléchir autrement.
              J’espère que mon intervention ne vous a pas agressée car ce n’était pas mon objectif.

            • lionel 10 octobre 2012 19:22

              Au sujet de ce que vous appelez écologie, et bien en tant qu’agroécologiste de formation, j’entends bien que les propositions de l’UPR en matière agricole (l(agriculture est le premier facteur de pollution) tendent à améliorer considérablement les choses (arrêt des OGM, circuit court de distribution, aide aux installations, soutient à une agriculture biologique etc... C’est un cadre de départ limpide. 


            • jean-marc R jean-marc R 11 octobre 2012 13:46

              La France doit décorer Assange.


            • hunter hunter 10 octobre 2012 10:46

              Excellent papier, qui résume bien les manipulations depuis 35 piges !

              Excellent commentaire d’Aldous : eh oui, ça se précise, l’Europe de la soumission est arrivée (nos sociaux-traîtres du parlement viennent de signer le TSCG, et leurs copains coquins du sénat suivront la ligne), l’Europe mortifère, l’Europe de la domination et de la mise en coupe des peuples, sous la houlette du sataniste Barroso et de ses potes banksters !

              Accrochez vos ceintures, ça va décoiffer ! Vous aurez beau faire des manifs’, vous ne récolterez que des bastos !

              Bonne chance à tous

              H/


              • Yves Dornet 10 octobre 2012 10:54

                voilà, c’est fait, le traité est signé. Il faut non pas construire une AUTRE Europe mais l’Europe.

                Une Europe démocratique, qui respecte donc certains pricipes (liberté d’expression, justice, presse, syndicats... indépendants, alternance, contre-pouvoirs...) et qui combat avec détermination tout et tous ce et ceux qui entendent remettre en question cette philosophie politique. A commencer par les islamistes, qu’ils soient salafistes, djihadistes, masochistes ou autres..

                DEHORS les bis, tris, quadris « Européens » terroristes. Cela fera de la place dans nos prisons pour les Européens qui jouent à ça. 


                • Valas Valas 10 octobre 2012 14:44

                  Heil Hitler !


                • Yves Dornet 10 octobre 2012 11:18

                  chacun gardant son indépendance, il faudrait une alliance aux élections européennes de 2014 ...

                  c’est sur eole, Asselineau ne sert à rien actuellement. NDA semble prêt à faire le pas pour rejoindre le rassemblement bleu Marine et construire l’Europe des citoyens Européens et non venus d’ailleurs et entendent imposer leur idéologie nauséabonde à tout et à tous.


                • Capone13000 Capone13000 10 octobre 2012 11:19

                  Dupont-Aignan n’est pas pour une sortie de l’UE, il est lui aussi pour une Autre Europe ...

                  Il n’y a donc aucune alliance possible avec NDA à mon avis puisque les 3 conditions principales pour une alliance sont :

                  Sortir de l’Union Européenne
                  Sorir de l’Euro
                  Sortir de l’OTAN


                • Yves Dornet 10 octobre 2012 11:41

                  Sortir de l’Union Européenne
                  Sorir de l’Euro
                  Sortir de l’OTAN

                  ça c’est de l’histoire ancienne.

                  Aujourd’hui c’est Oui à L’U.E, Oui à l’euro, Oui à l’OTAN

                   


                • esteban 10 octobre 2012 12:52

                  AAhahah ces sionistes, toujours en train de réécrire l’histoire à leur avantage.

                  Today, ils décident que c’est fini la France.

                  Guignol va....


                • taktak 10 octobre 2012 14:02

                  Article intéressant qui démonte l’illusion du combat inutile pour une « autre europe ».

                  Mais qui fait à mon sens trop abstraction des projets politiques des différents partis ce qui le conduit à tomber, ou du moins donner l’impression, d’une certaine forme de sectarisme.

                  Car si le mirage de l’autre europe est une illusion qui trouvent son origine dans un raisonnement purement idéaliste niant la situation actuelle (1) pour les partis de gauche, en considérant trop rapidement que tout les travailleurs sont frères et que donc la Nation n’existe pas, au PS, à droite et à l’extrème droite ce discours n’est que réthorique. Il n’est là absolument pas question de remettre en cause cette UE au service des capitalistes contre les peuples. Et si d’aventure il est question de Nation (UMP ou FN), il ne s’agit pas de vouloir rendre la souveraineté à un peuple liés par ses intérêts communs et acceptant le contrat social républicain, mais de récupérer justement ce sentiment diffus de cet intérêt commun dans un but purement électoraliste. Preuve en est que le FN ne souhaite utiliser la souveraineté nationale retrouvée que pour s’attaquer aux travailleurs d’origine immigré et musulmans. Dans le domaine économique, sociale, politique il ne compte absolument pas se rebeller contre l’ordre établi et donc permettre l’exercice de la souveraineté du peuple contre la domination de la classe capitaliste mondialisée.

                  Le sens du combat politique ne doit donc pas être à mon sens de convaincre des gens de rallier le seul mot d’ordre de sortie de l’UE et de l’euro mais plus largement de rendre la souveraineté à la Nation afin de pouvoir rendre le pouvoir au peuple. Il s’agit là d’un projet politique apte à rassembler l’ensemble de la Nation (tel le CNR en 1945) quelque soit les analyses politiques initiales et les utopies de chacun et permettant de donner une base à un débat politique démocratique seule apte à faire émerger des solutions viables et progressistes.
                  A mon avis c’est d’ailleurs le seul moyen pour permettre au différents peuples de se rendre compte de leur intérêt commun à combattre cette classe capitaliste mondialisée et donc de donner les bases d’actions véritablement internationalistes (c’est à dire conscientes et volontaires) aptes à conduire à prendre conscience de la nécessité de l’union de l’ensemble des travailleurs pour mettre en échec l’exploitation par une minorité d’exploiteurs.

                  Il s’agit donc de rassembler à la fois à gauche en montrant que dans les conditions historiques de 2012, la Nation se confond avec le peuple, puisque la classe dominante refuse de faire partie de la Nation (2) et prouve chaque jours un peu plus que telle la noblesse en 1789 elle fait le choix de Coblance (ou la bourgeoisie dans les années 30 qui fait le choix de la collaboration).
                  Mais aussi de rassembler ceux qui, se considérant de sensibilité de centre droit ou gauche et qui ne remettent pas en question les rapports de production, sont malgré tout convaincus des valeurs de la République au premier rang desquelles figure la souveraineté du peuple (type debout la république, MRC, UPR....).
                  En un mot, il s’agit de construire un front républicain de progrès, au delà des chapelles politiques.

                  1)L’UE est une machine à confisquer la souveraineté populaire afin d’appliquer la politique choisie par les élites, c’est à dire la classe dominante. Ce cadre est donc tout à la fois construit pour éviter que les peuples puissent contrarier le projet d’exploitation capitaliste d’où le fait qu’aucun des trois pouvoir ne tire leur légitimité de l’élection. Mais ce cadre profite également du fait que les différents peuples (ou Nations) ne partagent (à l’heure actuelle) pas une unité suffisante (du fait des différence culturelle, des intérêts économiques immédiats divergents, de l’histoire...) pour s’opposer à une classe dominante européenne dont l’intérêt à exploiter les différents peuples, à les mettre en concurrence est suffisant pour lui permettre de dépasser de façon quasi instinctive les clivages passés.
                  2) il faut s’entendre sur le terme de Nation. Celui-ci a été galvaudé par les impérialistes, utiliser pour faire croire aux exploités qu’il partageaient des intérêts commun avec leurs exploiteurs. par delà le clivage de classe. Non, la Nation c’est un peuple conscient de son unité politique, c’est à dire respectant ou aspirant à un certain contrat social. Tel le peuple français avec la République.
                  Qui plus est, il convient de remarquer que de nos jours, après un demi siècle d’état providence, où le cadre national est le cadre des victoires de la classe ouvrières (Nationalisation, services publics, droit social...) ainsi que celui de son expression (partis nationaux, syndicats) les élites sont devenue anti -national et européenne. Ce qui ne les empêche pas par ailleurs de garder les turpitudes de ce que l’on peut appeler à tort de nationalistes (racisme latent que ce soit vers les immigrès ou en considérant les tares congénitales de certains peuples dominés (cf le traitement des PIGS...), bellicisme envers les pays qui ne se soumettent pas, négations des particularismes culturels au premier rang desquels la diversité linguistique avec le tout anglais...) qui ont plus à voir avec les traits du stade suprême du capitalisme qu’est le fascisme...
                  Il s’agit donc d’un contre sens grossier d’opposer l’internationalisme et la défense de la nation, patriotisme et défense des travailleurs.


                • lionel 10 octobre 2012 18:04

                  L’idéal est de rencontrer les gens qui ont déjà choisi un engagement à l’UPR. C’est surprenant, rien d’un cloaque dogmatique. Des gens qui se rencontrent, partage au delà des forums, avec pour élément de cohésion, l’adhésion aux analyse d’Asselineau.


                • jean-marc R jean-marc R 11 octobre 2012 13:52

                  !Je vous fais remarquer que si on prend en compte la REALITE (je sais, ce n’est pas à la mode !!!),

                  les abstentionnistes/blancs aux législatives (presque 50%)

                  + les 75% de français qui selon le sérieux Cevipof disent ne pas avoir confiance dans les partis

                  cela est loin d’être une secte !!!

                  Par contre, DLR, ce n’est même pas une secte, mais une micro tribu à pleurer de rire, et je ne parle pas du cheftaine dans son pull mohair par charité !!!

                  Ps. Epargner absolument à UPR les Pinsolle et autres semi professionnels soi disant « savants de la chose », pitié pour UPR et la France et les français !

                  --->  !!! Non mais  !!!

                   smiley


                • hunter hunter 10 octobre 2012 11:10

                  Tiens v’là le bon petit soldat propagandiste !

                  Alors Yves, ça paie toujours bien l’infiltration sur les fora ?
                  Et c’est qui le patron ?
                  Ah et puis on révèle quand même son grand sens du respect européen, quant à ceux qui osent s’opposer à leurs oppresseurs : faut les E-LI-MI-NER  !!!

                  Je cite : «  et qui combat avec détermination tout et tous ce et ceux qui entendent remettre en question cette philosophie politique. »
                  Attention, le reste de la phrase relève un petit peu de vos fantasmes : je vous rappelle que vous êtes là pour porter la parole de vos maîtres, pas la votre !

                  Attention à ne pas trop se dévoiler quand même, le patron va pas être content !!!!

                   smiley

                  Une petite leçon de propagande peut-être ? une petite baisse de régime ?

                  Allez, spéciale dédicace pour Yves, le bon soldat qui espère dans ses rêves, que son maître ne le lâchera pas quand ça tournera au vinaigre :

                  http://www.youtube.com/watch?v=HH5fVD-1_I4

                  Be seeing you

                  H/


                  • gorgonzola 10 octobre 2012 16:17

                    La France est surtout pourrie par ses élites, cette caste que l’on appelle Oligarchie qui se trouve être extrêmement agressive et protectionniste. Quand vous faites parti de l’oligarchie vous disposez de passe-droit : pour vos enfants pour qu’ils aillent dans les meilleures écoles, pour vous soignez dans les meilleurs hôpitaux, l’état met à votre disposition des avocats fiscalistes, etc, etc...


                  • nicolas_d nicolas_d 11 octobre 2012 11:16

                    @eole
                    Asselineau s’intéresse aux Empires anti nations souveraines. Pas aux nations qui pourraient l’être sans Empire


                  • gonehilare gonehilare 10 octobre 2012 11:16

                    Brochette de bateleurs de foire qui me fait penser aux visiteuses médicales du laboratoire Servier utilisant leurs plus persuasifs « arguments » pour fourguer la « potion miracle » parée de toutes les vertus alors même que les effets secondaires de celle-ci étaient déjà reconnus comme potentiellement mortels.... 



                    • globulos nilasse 10 octobre 2012 11:19

                      l’union européenne,comme vous le décrivez avec talent,n’est qu’un montage factice destiné a la libre circulation des capitaux et des marchandises. quelle relation y-a-t-il entre un andalou et un inuit du nord de la Norvège ? eh bien aucun ! le problème,c’est de faire passer ce message chez nos compatriotes. la folie de cette construction nous mène droit a la catastrophe,mais ne nous voilons pas la face,une population crétinisée par des paillettes,des émissions débiles,avec rires en boites, préférera trouver un bouc émissaire faible,sur qui passer sa colère, plutôt que d’admettre qu’elle a été suffisamment stupide pour se faire berner. ce qu’on voit aujourd’hui avec le musulman,que l’on présente comme le responsable de tous les maux de cette planète en est la démonstration éclatante. le FN fait d’ailleurs parfaitement le boulot qu’on lui a désigné ! faussement anti UE et xénophobe délirant,si il n’existait pas,il faudrait l’inventer pour dévier les colères populaires.


                      • Capone13000 Capone13000 10 octobre 2012 11:22

                        @nilasse

                        Vous faites une parfaite synthèse de l’analyse de François Asselineau sur le rôle essentiel du FN pour le système euro-atlantiste

                        L’analyse complète est ici : http://www.u-p-r.fr/actualite/france/le-fn-epouvantail-consentant-au-service-du-systeme

                         


                      • Thorgal 10 octobre 2012 13:26

                        @nilasse
                        Les Inuits ne sont pas Norvégiens mais Nord-Canadiens. Il y a quelques années, leur territoire a acquis le status de province (Nunavut). Les Inuits habitent aussi au Nunavik (nord québecois, Terre.Neuve et Labrador).

                        Tu veux parler des Lapons, peuple Samis vivant en Laponie peut-être ? 


                      • lionel 10 octobre 2012 18:12

                        Jag Thorgal, 


                        D’ailleurs, les Samis pensent qu’il est absolument ridicule de devoir avoir les même normes d’élevage pour leurs Rennes que les producteurs de bovin ou d’ovin de ce que les Scandinaves appellent l’Europe (non en terme politique mais culturel). Les Scandinaves ne veulent pas dans la majorité de l’UE, l’histoire récente le démontre et j’ai pu le vérifier. D’ailleurs, j’ai le souvenir d’avoir été à Gôteborg durant des élections pour l’europe tyrannique. Le slogan de Gôran Person, alors premier ministre (socialiste je crois) était : (ON NE RIT PAS) : « l’Europe, de bons emplois pour tous » . 

                      • globulos nilasse 10 octobre 2012 18:32

                        pauvre torgal,les inuits vivent autant au nord canada qu’en europe du nord,qu’en sibérie,mais qu’attendre d’un type acculturé a la contradiction maladive et a la puissance intellectuelle de limasse,mais je vous accorde que ce n’est pas sur les terres de Norvège,mais du danemark,au groenland ,une petite carte et la localisation ou vivent les inuits dans le monde :



                        bonne lecture.



                      • Thorgal 11 octobre 2012 10:24

                        @nullasse

                        Va t’faire soigner connard.


                      • Edmon Edmon 11 octobre 2012 18:52


                        Vous avez donc détruit vos copies d’écran qui démontraient qu’à l’ upr c’était des personnes de l’extrème-droite nilasse ?C’est bien ! 

                        Et Asselineau qui s’était selon vous grillé définitivement sur le plateau de Doze ? Fini aussi ?
                        Remarquez à emprunter la rhétorique asselinienne vous y gagnez en « + » et ça c’est vachement gratifiant .

                        Bon ! sur AVox c’est pas trop un gage de pertinence , ce serait même le contraire , mais c’est déjà ça .

                        Au fait , tous les ans à l’ upr ils élisent « la voix de son maitre » , trophée détenu par un certain Eddy Roos , très habile buccalement , je vous mets sur la liste .Vue votre retourne ... progression , y’a moyen de faire quelque chose .





                      • Eddy ROOS 13 octobre 2012 06:23

                        Oh, me voilà encore cité par un amour déçu (avorté, peut-être ?). Frustré d’avoir été mouché par un jeunot de 20 ans sans doute.

                        J’ai une fâcheuse tendance à oublier de ramasser les cadavres derrière moi, ma mère m’en parlais déjà à l’adolescence, j’avoue tout.

                        Edmond, Edmond, Edmond...

                        Quand on n’a pas les armes contre le contenu, on s’attaque rapidement au contenant, c’est bien commode ça d’ailleurs. C’est à se demander qui est le plus ’prototype’ de vous ou de moi finalement smiley

                        Merci de me faire de la pub, mais il faudra bien un jour tourner la page et m’oublier mon Edmon, c’est comme ça. u.u


                      • lloreen 10 octobre 2012 11:24

                        Ce qu’il faut est une nouvelle assemblée constituante pour que les Français votent une nouvelle Constitution.
                        Cette clique d’apparatchiks , électrons libres à qui PERSONNE n’a jamais rien demandé (votés) sont illégitimes et leurs pseudo lois sont NULLES ET NON AVENUES .

                        C’est aussi simple que cela.
                        La preuve, c’est que les Islandais l’ont fait et c’est la SEULE solution valable pour sortir du marasme résultant de l’arnaque instaurée par les serviteurs de la FED américaine (Etats-Unis de la CORPORATION américaine) dont Pompidou fut l’instigateur avec sa loi de 1973 .

                        Tous les suivants ont poursuivi dans la même voie qui mène exactement là où nous en sommes aujourd’hui, le 10.10.2012.
                        L’union européenne n’est que le frère jumeau de cette CORPORATION à l’échelon du territoire européen.

                        En Allemagne, la situation n’est guère différente car les Allemands n’ont toujours pas de Constitution.


                        • hunter hunter 10 octobre 2012 11:24

                          Eole,

                          Oui, 1789 n’a rien changé, puisque la bourgeoisie voulait la place des Aristos, et s’est servi du populo pour les raccourcir (désolé smiley ! )) et prendre leur place !

                          L’UK quittera l’UE, pour « fusionner » avec les USA, c’est logique !
                          L’Europe, ils ont réussi à en éviter la monnaie et plein d’autres impératifs, de toute façon, ils ne se sont jamais senti européens !

                          Les anglais ont subi Thatcher ; certains ont lutté et ont perdu (mineurs) ! Les anglais sont résignés, car ce que l’autre salopard de Cameron leur inflige, à côté, les délires de la vieille Maggie, c’est du pipi de chat !

                          Enfin, on ne sait jamais, ça peut changer, car ce qui est sûr, c’est que le peuple anglais actuellement, en prend plein la gueule. Pas autant que les espagnols ou les grecs (et que nous bientôt), mais ça suit son cours .

                          Be seeing you

                          H/


                          • hunter hunter 10 octobre 2012 11:47

                            Eole,

                            Les infos que vous donnez sont justes et pertinentes : les traîtres sont partout, ils parlent toutes les langues, jouent des comédies différentes, mais partagent leur traîtrise en commun !

                            Je n’aurai qu’une chose à vous dire : faîtes le papier vous même, et publiez-le ici !

                            Visiblement, vous connaissez bien le sujet, nous en bénéficierons tous.

                            Bien à vous

                            H/


                          • hunter hunter 10 octobre 2012 11:58

                            D’accord avec vous Eole,

                            C’est sûr que condamner ne suffit pas ! Par contre mettre en exergue le perpétuel « double talk », là c’est bien plus intéressant.

                            L’affaire que vous évoquez, l’ADLE, j’avoue ne pas connaître, c’est pourquoi, un papier de votre part serait plus qu’intéressant.

                            Bon courage

                            H/


                          • hunter hunter 10 octobre 2012 12:01

                            Avez-vous essayé Paul Aries, « le sarkophage », ou encore « la Décroissance », ou « Fakir » ?

                            Un conseil, rédigez et soumettez le papier

                            Ne vous dévalorisez pas ! Même si vous n’avez pas l’audience d’Asselineau, vous avez la possibilité de publier via internet.

                            Cordialement

                            H/


                          • Capone13000 Capone13000 10 octobre 2012 15:19

                            @eole

                            Concernant Bayrou, Asselineau a fait un papier :

                            Bayrou l’un des pires collabos du système, ose appeler les français à la « résistance »

                            http://www.u-p-r.fr/actualite-facebook/bayrou-ose-appeler-les-francais-a-la-resistance


                          • JL JL 10 octobre 2012 15:29

                            Asselineau ne recrute pas ?

                            Il est incapable de rassembler, il ne fait que cliver. Si ça c’est pas le signe typique d’un politicard qui recrute des voix, alors moi je ne comprends rien à la politique politicienne.


                          • gorgonzola 10 octobre 2012 16:51

                            Hé bien dans les faits il rassemble puisque je connais par l’intermédiaire d’amis des gens venant du FdG et d’autres venant du FN qui ont adhéré au rassemblement UPR... Je ne sais pas si le FdG, le FN ou DLR arrivent à en faire autant.

                            L’UPR s’est avant tout une charte accessible à tous sur leur site, FA sait très bien que s’il déroge à cette charte ses adhérents le lui feront payer cher, il le dit lui-même. Dans d’autres partis que je ne citerai pas on suit le leader, même si un jour il dit blanc et que le lendemain il dit noir.


                          • lionel 10 octobre 2012 18:15

                            De 1 à 3 % de psychopathes au sein de nos sociétés humaines... C’est objectif et reconnu scientifiquement. 


                          • lionel 10 octobre 2012 18:17

                            Ce que vous appelez clivage est peut être du discernement, en tout cas je le considère ainsi. 


                          • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 11 octobre 2012 18:19

                            Un commentaire dit :
                            "Eole,

                            Les infos que vous donnez sont justes et pertinentes : les traîtres sont partout, ils parlent toutes les langues, jouent des comédies différentes, mais partagent leur traîtrise en commun !

                            Je n’aurai qu’une chose à vous dire : faîtes le papier vous même, et publiez-le ici !"

                            Publier cela sur AgoraVox n’est pas évident.

                            En France en général dans les médias la censure empêche de propager certaines vérités. Notamment sur ce qu’est devenue l’Union européenne.

                            Il ne faut pas croire que sur AgoraVox il est facile de publier certaines idées.

                            Par exemple concrètement sur AgoraVox, si vous avez publié quelques articles sur AgoraVox alors vous avez le statut de « rédacteur » d’AgoraVox et alors vous avez accès aux articles qui sont en attente de validation.

                            Dans ce cas vous pouvez constater dans la rubrique « Actualités / Europe » attend depuis le 6 septembre 2012 l’article « L’identité des Européens, le nationalisme, l’européanisme et le régionalisme ». Dans cet article il est question d’identités et de civilisations ce qui explique peut-être pourquoi depuis deux ans cet article est régulièrement refusé par AgoraVox (toujours avec la même mention : « Nous avons en effet reçu de très nombreuses propositions d’articles .... Toutefois, si votre article est encore d’actualité ou peut être actualisé, n’hésitez pas à le proposer de nouveau. Il sera traité au plus vite. ») …

                            AgoraVox publie ce qui lui plait et censure le reste.


                          • lloreen 10 octobre 2012 11:31

                            Concernant l’Islande, voilà les informations capitales.

                            Les islandais se débarrassent de leurs « représentants » corrompus.

                            http://www.youtube.com/watch?v=9rGNF-C6Xek

                            Les islandais votent une nouvelle Constitution, élément fondateur pour un état digne de ce nom.

                            http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

                            Les islandais renvoient leurs escrocs devant les tribunaux.

                            http://www.wikistrike.com/article-islande-le-proces-qui-en-fait-trembler-plus-d-un-104163567.html

                            L’ Islande annule une partie des dettes hypothécaires de la population.


                            • lloreen 10 octobre 2012 11:34

                              Voici l’article au sujet de l’annulation d’une partie de la dette hypothécaire de la population islandaise par le nouveau gouvernement.

                              http://www.express.be/business/fr/economy/une-autre-leon-tiree-du-nord-lislande-procede-a-lannulation-dune-partie-des-emprunts-hypothecaires-de-ses-citoyens/166179.htm


                              • lloreen 10 octobre 2012 11:36

                                Pour comprendre dans quelle mesure le système qui sévit est une ARNAQUE, voici l’ excellente
                                réflexion d’Ed Griffin.
                                Je vous invite à diffuser ce lien (et SURTOUT : à le sauvegarder !) autour de vous, car la grande majorité des gens ne comprend pas cette escroquerie.

                                http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/Rothschild/Conf-Ed-Griffin-Creation-FED.pdf


                                • lloreen 10 octobre 2012 11:41

                                  Il faut que les gens comprennent qu’il n’y a absolument rien de catastrophique car les solutions existent DES MAINTENANT !

                                  La seule catastrophe serait pour les banques.Mais de toutes façons, elles sont en FAILLITE depuis bien longtemps !

                                  Je ne me souviens pas qu’avant l’euro nous ayons connu une catastrophe.
                                  La vraie catastrophe est la FED et ses multiples ramifications.


                                  • lionel 10 octobre 2012 11:45

                                    Excellente analyse, c’est limpide. Merci Monsieur Asselineau, grand respect.


                                    • lloreen 10 octobre 2012 11:53

                                      Monsieur Asselineau, je partage absolument votre point de vue et vous assure de tout mon respect.
                                      Cependant, cette manipulation est bien plus ancienne.
                                      Voici une excellente contribution du Dr Rath pour tous ceux qui veulent vraiment comprendre les dessous de cette escroquerie et les instigateurs de cette ignoble manipulation.

                                      http://www.ubest1.com/?page=video/38332/-les-affaires-du-cartel-pharmaceutique-par-le-dr-rath#null

                                      http://www.youtube.com/watch?v=zkooBI-HPCU

                                      Il faut savoir que 147 entreprises (!) au monde gagnent à ELLES SEULES 40% de la richesse mondiale et qu’elles CONTROLENT 80% de cette richesse mondiale.
                                      75% de ces entreprises sont des institutions....financières.


                                      • lughengor lughengor 10 octobre 2012 11:56

                                        MORT à l’europe 


                                        • appoline appoline 10 octobre 2012 19:49

                                          On va y arriver, là aussi, il suffit d’être patient


                                        • Yves Dornet 10 octobre 2012 11:57

                                          la première des missions de l’Europe est de protéger ses citoyens de la terreur islamique qui sévit sur son sol en réduisant au strict minimum l’immigration, en expulsant les apprentis terroristes venus d’ailleurs et en surveillant de trés prés les autres.

                                           

                                           


                                          • hunter hunter 10 octobre 2012 12:04

                                            Yves,

                                            votre patron va gueuler ! Là, vous tournez au trolling !

                                            Ca n’aide pas la cause de vos maîtres !

                                            Je sais que le ridicule ne tue pas, mais quand même, il y a des limites !

                                             smiley

                                            H /


                                          • esteban 10 octobre 2012 12:54

                                            Les sionistes sont des terroristes.... pas vraiment apprentis en fait.


                                          • jaja jaja 10 octobre 2012 12:00

                                            Voila pourtant, malgré ce qu’en dit Asselineau, ce que l’on peut penser à l’extrême gauche sur cette question et qui est moins idiot qu’une simple sortie de l’UE par la voie légale, au bénéfice d’un patronat qualifié de « national » :

                                            Pour simplifier : rupture avec l’UE et tous les traités existants oui mais repli nationaliste derrière le drapeau bleu-blanc-rouge commun aux exploiteurs et aux exploités...Non ! Et cela ne se fera pas en douceur dans les salons feutrés de la bourgeoisie mais dans la rue et espérons le en liaison avec les autres peuples européens.....

                                            L’échelle politique dans laquelle nous voulons nous battre est bien celle de l’Europe, celle des peuples, ce qui n’empêche pas de prendre au passage tout ce que nous pourrons prendre au niveau national......

                                            Il reste à gauche des forces conséquentes qui se réclament de la construction européenne, selon eux pervertie par les «  libéraux  ». En fait, l’Union européenne, telle qu’elle est, est un édifice construit contre les peuples et les travailleurs d’Europe. C’est clair, non....

                                            Dès le Traité de Rome (1957) qui est l’origine de l’UE actuelle la construction européenne  avait d’emblée comme pierre angulaire la libre concurrence, le « libre marché » capitaliste.

                                            Pourtant l’Europe est la bonne échelle du combat des travailleurs européens. Mais rompre avec cette UE, dénoncer tous les traités existants construire une Europe sociale des travailleurs ne se fera pas en douceur...

                                            Sortir de l’Euro serait une nécessité pour un peuple européen qui serait le seul à s’être soulevé, à s’être emparé du pouvoir..... Néanmoins présenter actuellement, dans le cadre du capitalisme, la seule sortie de l’Euro et de l’Europe comme la panacée est un leurre....

                                            Outre le fait qu’il s’agit d’une mesure agressive visant à redonner à « son » capitalisme des parts de marché au dépens de ses voisins grâce à la possibilité de dévaluer (sauf si tous les pays sortent de l’euro évidemment) cela entraînera deux conséquences néfastes...

                                            1) l’accroissement de la dette extérieure qui sera immédiatement augmentée du taux de dévaluation...
                                            2) Une augmentation du prix des importations se répercutant sur l’inflation..... Jacques Sapir qui a établi un plan de sortie de l’Euro reconnait que « l’inflation imposera des dévaluations régulières (tous les ans ou tous les 18 mois) » pour maintenir le taux de change.....
                                            Toutes les situations de dévaluation de la monnaie ayant entraîné à peu près partout une austérité accrue pour les travailleurs....

                                            Avant cette sortie possible et de dernier recours de la monnaie unique un éventuel gouvernement révolutionnaire des travailleurs devrait déja prendre des mesures qui la rendront possible sans catastrophe pour les gens du peuple....

                                            1) Socialiser toutes les banques en expropriant, sans indemnités ni rachat, les gros actionnaires (à l’échelle nationale faute de pouvoir le faire, dans un premier temps, dans toute l’Europe.....

                                            2) Refuser de payer la dette détenue par les capitalistes...

                                            3) Socialiser les secteurs de l’énergie, de la santé etc...

                                            Populariser ensuite ces ruptures auprès des populations européennes afin d’être suivis et imités par les travailleurs des autres pays de l’Union.....

                                            Là nous aurions une vraie rupture avec le capitalisme et non pas la seule sortie aventureuse de l’UE et de l’Euro au profit de l’oligarchie capitaliste exploiteuse dite « nationale »

                                            Rien n’unit le prolétaire et le bourgeois, le travailleur et son maître.... Dépasser le cadre de la Nation est une nécessité historique pour les travailleurs....


                                            • lloreen 10 octobre 2012 12:55

                                              « Sortir par la voie légale »
                                              On ne peut pas sortir légalement de quelque chose de totalement illégal.

                                              Il faut stopper net cette arnaque.Il n’y a pas d’autre voie que la voie judiciaire.


                                            • jaja jaja 10 octobre 2012 13:06

                                              Etes vous sûre d’avoir compris ce qui j’ai écrit ? Une sortie légale c’est bien sûr par la voie judiciaire où la bourgeoisie déciderait par exemple de sortir de l’UE en rapport avec tel ou tel article....C’est la solution Asselineau...

                                              Une dénonciation unilatérale de tous les traités européens , une socialisation de toutes les banques et de vastes secteurs de production ne passera pas par des moyens légaux...mais par la Révolution, le soulèvement du peuple... C’est la solution que je défend....


                                            • lloreen 10 octobre 2012 13:24

                                              « La bourgeoisie déciderait ».
                                              Mais pourquoi voulez-vous donc obstinément que la « bourgeoisie » ou quiconque d’autre (?) décide .
                                              C’est individuellement que la décision se prend.Et cela se fait par la voie du referendum.
                                              Le reste c’est de l’enfumage.
                                              « La bourgeoisie », qui est-ce ?


                                            • jaja jaja 10 octobre 2012 14:24

                                              «  »La bourgeoisie« , qui est-ce  ? »

                                              Lisez Marx, Bakounine, Makhaiski ça vous changera de vos lectures habituelles et vous aurez la réponse à votre question....
                                              Et en général quand on cherche à dissimuler l’existence de cette classe parasitaire ce n’est jamais bon signe......


                                            • taktak 10 octobre 2012 14:53

                                              "Dès le Traité de Rome (1957) qui est l’origine de l’UE actuelle la construction européenne  avait d’emblée comme pierre angulaire la libre concurrence, le « libre marché » capitaliste.

                                              Pourtant l’Europe est la bonne échelle du combat des travailleurs européens. Mais rompre avec cette UE, dénoncer tous les traités existants construire une Europe sociale des travailleurs ne se fera pas en douceur...

                                              Sortir de l’Euro serait une nécessité pour un peuple européen qui serait le seul à s’être soulevé, à s’être emparé du pouvoir..... Néanmoins présenter actuellement, dans le cadre du capitalisme, la seule sortie de l’Euro et de l’Europe comme la panacée est un leurre....« 

                                              Votre commentaire est très intéressant sur la position d’une partie de l’extrème gauche qui porte je crois une certaine contradiction avec le discours habituel tant du FDG que de l’extrème gauche

                                              Vous reconnaissez que l’UE est depuis sa création un instrument d’exploitation et d’asservissement des travailleurs, et donc de façon logique qu’un peuple se soulevant seul devra sortir de l’Euro et de l’UE. Je ne vois donc pas alors pourquoi le mot d’ordre de sortie de l’UE et de l’euro n’est pas défendu par l’extrême gauche où on entend plus communément en lieu est place la revendication idéaliste d’une autre europe (Asselineau montre bien que c’est là du vent) sans remettre en cause le cadre de la construction européenne.

                                              En fait, vous vous appuyez sur la conviction à mon avis ne reposant sur aucun fait tangibles et donc à mon sens idéaliste que »l’europe est la bon échelle« pour les travailleurs pour affronter le capital.

                                              Cela est idéaliste, car si cela était le cas, les lettons ou les slovènes se rebelleraient contre le dumping social qu’ils exercent de manière involontaire contre les pays les plus progressistes. A la différence, on peut constater que dans chaque cadre national français par exemple, il serait très difficile de jouer cette division. Par exemple jouer tel génération contre tel autre (CPE...) ou de ne pas donner les mêmes droits éducatifs à tel partie du territoire, les mêmes tarifs de services publiques, ou le même droit social.

                                              En fait derrière cette affirmation se cache un postulat idéologique hérité de l’histoire

                                               »rupture avec l’UE et tous les traités existants oui mais repli nationaliste derrière le drapeau bleu-blanc-rouge commun aux exploiteurs et aux exploités.."

                                              En gros, la Nation c’est l’outil pour faire croire au travailleurs qu’ils ont des intérêts en commun avec leurs exploiteurs et donc faire oublier la division de classe. Je crois qu’il faut être un peu plus dialectique. En première approche c’est le cas. Mais au fond, il ne s’agit que du discours de la classe capitaliste en certaines périodes de l’histoire. On peut aussi considérer qu’en nombre, la Nation c’est 99% la portion de classe ouvrière qui se reconnait une unité culturelle et politique forgée par l’histoire (la langue, les luttes sociales comme la Révolution, le front populaire, l’aspiration à l’indépendance d’un pouvoir impérialiste (droit des peuples à disposer d’eux même)...). Ors, la classe capitaliste, dépassée en terme de rapport de force par la structuration de la revendication politique de la classe ouvrière à un niveau national qui lui a imposé des concessions importantes (parti et syndicats sont structurés au niveau national et le mouvement social s’exerce lui aussi au niveau national) fait désormais le choix de se situer à un niveau supra-nationale. Cela d’autant plus que la re-mondialisation modifie l’équilibre des impérialismes s’appuyant exclusivement sur la puissance des états. C’est le choix de ce pseudo fédéralisme européen ou plus largement de l’appel à une gouvernance mondiale par les marché supprimant les contraintes que peuvent imposer des états sur lesquels les peuples ont trop la main.

                                              Il ressort donc que actuellement, ceux qui se reconnaissent en la Nation sont très majoritairement la classe ouvrière. Et donc que la Nation est la classe ouvrière. Il suffit d’ailleurs de voir l’autophobie nationale de la classe capitaliste française déclinologue à souhait, sabordant sa langue et sa culture.

                                              Il suffit donc de constater que la bourgeoisie ne se range plus derrière le drapeau tricolore que pour taper sur les musulmans et les basanés. Mais en tout cas pas pour défendre la souveraineté de la Nation, c’est à dire de la classe ouvrière.

                                              Défendre la Nation dans ces conditions, c’est défendre le peuple ni plus ni moins. Tel les pays de l’ALBA défendant la souveraineté de leur peuple contre une bourgeoisie compradore. Et nullement se ranger au coté de la bourgeoisie en niant la lutte des classes. Car dans les conditions actuel, être patriote, c’est défendre l’état social et la souveraineté du peuple contre le totalitarisme européen des marchés.

                                              Par ailleurs, les peuples européens restent profondément divisés de par les barrières culturelle hérités de l’histoire. Au contraire de la classe capitalistes qui a fait le choix de l’europe. La traduction parfaite de cette division culturelle est le fait que les organisations militantes des travailleurs sont strictement nationale et ne se fédére que sur la base du projet politique le plus réactionnaire (voir le PGE ou la CES) empéchant aux peuples les plus progressistes d’avancer.

                                              Je suis donc convaincu que le cadre national est le cadre le plus apte à faire émerger les contradictions de classe : c’est bien le droit national qui est mis sous la tutelle des marchés avec le TSCG ou les notations... C’est aussi le cadre le plus conscient pour la cadre ouvrière et celui ou elle est la plus structuré. C’est donc à ce niveau que doit se structurer l’action des progressistes. Qui plus est le cadre européen est conçu pour étouffer la voix des peuples et ils leur est impossible de s’y faire entendre.

                                              Au delà, je crois que vous conviendrez avec moi que la lutte dans le cadre nationale n’est absolument pas incompatible avec la lutte internationale en s’appuyant sur et en fournissant l’aide et l’expérience des autres peuples.

                                              Je suis d’ailleurs convaincu que c’est cette lutte nationale dans chaque pays contre une même classe dominante qui peut conduire à conscientiser l’unité des travailleurs européens et jeter les bases de la formation à travers un large internationalisme d’une union progressiste des différents peuples européens.



                                            • lionel 10 octobre 2012 18:20

                                              JAJA, 


                                              c’est Français ça comme pseudo...

                                            • lloreen 10 octobre 2012 18:34

                                              Il faut arrêter de mettre des étiquettes aux gens.C’est le plus sûr moyen de passer totalement à côté des vraies solutions.
                                              Lire Marx, Engels, merci c’est fait.Qu’ont-ils apporté de concret à part opposer indéfiniment les gens ?
                                              Il y a une éthique, une morale et des règles.Cela suffit amplement.
                                              Inspirez-vous des sages.A moins ils ont apporté la preuve de leur efficacité.

                                              http://www.syti.net/MessageIndiens.html

                                              Le reste n’est que de l’enfumage.


                                            • taktak 10 octobre 2012 19:08

                                              @ lloreen.
                                              Les avez vous réellement lu ?
                                              On peut en douter sinon vous ne diriez qu’ils n’opposent « les gens » et mettent des « étiquettes »
                                              C’est un peu plus élaboré que cela quand même.

                                              Et ce n’est pas en niant les oppositions qu’elles disparaissent....


                                            • alinea Alinea 10 octobre 2012 21:34

                                              Bravo Jaja : sur ce fil, je vous trouve courageux.
                                              J’adhère, et, si le peuple se remue, c’est ce qui adviendra ; cependant, dans le peuple, il y en a qui croient que voter FN nous extirpera du capitalisme ! Enfin bon...................
                                              L’ Internationale ! ;c’est curieux que dans ce monde sans frontières, elle ait si peu d’adeptes !


                                            • tesla_droid84 11 octobre 2012 10:45

                                              1) connerie, l’euro est une monnaie commune est non unique ce qui signifie que TOUTE les dettes devisé en euro sont des dettes en euro garantie par la banque de France. Nos dettes seront donc converties en FRANC. (voir l’euro systeme TARGET2) vous devriez regarder les conférance d’Asselineau au lieu de brailler dans le vide !!!


                                              2) encore connerie, l’inflation est indolore pour les travailleur quand les salaires sont indexé dessus. C’est ce traitre de Mitterand qui a supprimé ce mécanisme en 82. Le dernier pays européen qui en bénéfici est la Belgique et Bruxelle fait pression pour que ça soit supprimer. Votre autre Europe vous vous la mettez où je pense !!!!

                                              Si on sort de l’empire croyez moi que les autres pays nous regarderons avec attention, ça serait un electrochoc mondial !!!


                                            • tesla_droid84 12 octobre 2012 09:50

                                              Qu’il vienne d’où il veut, quelque soit son parcour ces analyse sont très détaillé, et surement par manque d’objectivité je les trouve juste. J’attend juste que ses contradicteurs se battent sur le fond de ce qu’il dit ! 


                                            • Eldon 10 octobre 2012 12:15

                                              Excellent article qui reprend parfaitement l’historique du « changeons l’Europe », au mieux voeu pieux et au pire manipulation électoraliste et poudre aux yeux. Il est clair que le distinction traditionnelle et caricaturale « gauche-droite » représente de moins en moins une séparation concrète et réelle et ne sert qu’à alimenter des débats trop souvent de pure rhétorique et stériles quant à leurs effets dans la vie des gens. 


                                              • jaja jaja 10 octobre 2012 12:20

                                                Bof....« gauche-droite ».... La contradiction fondamentale existant de toute éternité oppose les dominants aux dominés, les exploiteurs aux exploités....
                                                C’est vrai de nos jours et ça durera jusqu’à la résolution de cette contradiction....


                                              • JL JL 10 octobre 2012 12:26

                                                Bonjour à tous,

                                                Une idée m’est venue à la lecture de cet article : souvenez vous de la dissolution par Chirac de la ’belle chambre bleue de 1993« , dissolution aussi raillée qu’incompréhensible  !

                                                Et dont le résultat a fait élire cette belle chambre rose de 1997  !

                                                Et je me rappelle des propos de François Mitterrand : »Jacques Chirac s’il est élu, sera la risée de la France".

                                                Le peuple français a été manipulé, c’est clair.

                                                Qu’en dites vous, Monsieur Asselineau, vous qui ne venez ici que pour promouvoir votre parti ?


                                                • JL JL 10 octobre 2012 14:06

                                                  Je crois que je dois une explication aux moinsseurs :

                                                  Contrairement à ce qu’on voit aujourd’hui pour le MES et le TSCG, où les seules voix de la gauche suffisent à entériner la politique dévastatrice de cette UE, la situation en 1996 n’était pas symétrique pour la droite, vis-à-vis de l’euro à venir.

                                                  On imagine mal le gouvernement de droite de l’époque, désavoué par sa base sur ces coups-là et obligé de recourir à l’apport des voix de gauche pour faire passer ces traités scélérats ! Les droites souverainistes s’y seraient opposées, et auraient fait capoter les projets !

                                                  Ps. Je suis de gauche. J’ajoute que l’UMP et le PS ont bien cadré l’électorat : l’un rafle les pékins de gauche, et leur fait avaler la pilule Europe, pendant que l’autre rafle les voix nationalistes et leur fait passer le suppositoire casse de l’État providence.

                                                  C’est cela que, déjà en 2005, je qualifiais du « pas du patineur » : un coup à droite, un coup à gauche, mais toujours plus haut dans l’ignominie.

                                                  Quand un homme politique est de la vraie gauche, tel Mélenchon qui critique l’UE, les chiens de garde du PPA le proclament populiste, l’opprobre suprême. S’il est républicain, il sera Lepénisé, pour la plus grande joie des apparatchiks du parti, alliés objectifs de l’UE pour casser la protection sociale.

                                                  ps. avaler ou faire passer sont interchangeables, n’y voyez aucune autre allusion.


                                                • lionel 10 octobre 2012 14:20

                                                  Monsieur Asselineau ne vient pas que pour promouvoir « son » parti. Il vient exprimer son point de vue, mais surtout des éléments factuels au sein d’une démocratie mourante. Cela est légitime et digne. L’article est d’une telle pertinence que si vous ne vouliez pas entrer à l’UPR pour faire vivre le parti et lui apporter votre couleur, votre richesse, vos faiblesses, vous en êtes déjà instruit. Ce document peut être transmis à tant de gens qui ont la mémoire courte ou qui ont été rendus confus. Le but n’est pas l’adhésion à l’UPR mais la sortie de l’Europe pour ne pas devenir des esclave institutionnalisés.
                                                   Si d’autres partis ou d’autres organisation politiques type syndicale partageaient ce point de vue et la lutte qui va suivre, UPR se sentirait moins seul et le peuple Français en serait enrichit. Le problème, comme François asselineau le souligne, est que les autres partis politiques ne considèrent pas qu’il faille sortir de cette monstruosité. C’est dommage.

                                                  L’UPR se construit sur ce programme, il est la somme de ses membres très divers au sein d’une structure politique artisanal et sans les ressources des multinationales eurocrates.

                                                  Respect


                                                • JL JL 10 octobre 2012 14:47

                                                  Que dit Mélenchon ? Ce sont les banquiers et les multinationales et les milliardaires qui construisent cette Europe-là.

                                                  Que dit Asselineau ? C’est la logique néolibérale et les gouvernemnets corrompus qui construisent cette Europe là., je cite : « Tandis que les gouvernements construisent sans les citoyens et contre eux une Europe dominée par la logique néolibérale »

                                                  Gouvernements corrompus par qui ? Par la logique néolibérale ? Je suis mort de rire !

                                                  Seul Mélenchon et les partis de gauche, appellent ici un chat un chat.

                                                  ps. Ce n’est pas avec des photos jolies tout plein qu’on fait un article. Désolé.


                                                • lionel 10 octobre 2012 14:58

                                                  Dans un monde de communicants et de psychotronique (cf Brzezinsky), les photos et les logos méritent d’être analysées afin que notre inconscient ne soit pas manipulé.


                                                • JL JL 10 octobre 2012 15:07

                                                  Le style c’est l’homme.

                                                  Comment faire confiance à un homme qui voit de la logique là où il n’y a que dogmes, mensonges et paradoxes ?

                                                  « Ce ne sont pas les mécontents qui prendront le pouvoir mais ceux qui auront su tourner le mécontentement à leur profit. » (Yvan Audouard)


                                                • JL JL 10 octobre 2012 15:15

                                                  eole,

                                                  Je ne voudrais pas donner valoriser votre question en y apportant une réponse, mais je suis également conscient que vous ne lâcherez pas cet os. (*)

                                                  Alors, pour un instant, faites marcher les neurones que vous en avez :

                                                  Le mode d’emploi d’un scrutin majoritaire s’exprime ainsi : au premier tour on choisit, n’en déplaise aux sirènes du vote utile ; au deuxième tour on élimine, n’en déplaise aux intégristes du tout ou rien.

                                                  (*) A bon entendeur, salut.  smiley


                                                • taktak 10 octobre 2012 15:27

                                                  @ Lionel

                                                  L’UPR n’est pas seul, il y a des organisations surtout à gauche qui sont également pour la sortie de l’euro et de l’UE ainsi que la défense de la souveraineté de la Nation (PRCF par exemple)
                                                  Cette position bien que non portée par les leaders du FdG est à mon avis d’ailleurs pas très éloignée de celle de la majorité des militants et électeurs du FdG ou même du PS qui rappelons le ont voté non au TCE en 2005

                                                  Oui, F Asselineau fait ici un peu trop la promotion de sa propre chapelle. Il serait à mon avis plus productif de mettre en avant ce qui rassemble pas mal de monde à savoir la défense de la souveraineté nationale pour rendre le pouvoir au peuple (excluant ainsi le FN qui veut donner le pouvoir à une bourgeoisie nationale) . Si vous êtes militant de l’UPR vous savez d’ailleurs que F Asselineau n’hésite pas à participer à des manifestations dépassant le cadre strict de l’UPR pour dialoguer avec ces organisations et forces politiques qui partage cette préocupation. Il me semble par exemple qu’il participe à l’université d’automne du MPEP sur le thème « Restaurer la souveraineté nationale pour construire un nouvel internationalisme - Ver un socialisme du XXIe siècle ». et ce en compagnie de 30 organisations.


                                                • lionel 10 octobre 2012 17:36

                                                  Tak Tak,
                                                  Heureux qu’il y ait des rassemblements politiques dans ce pays, qui considèrent que l’UE et est insupportable. On est dans le même pays et derrière les ordinateurs, il y a des gens différents qui débattrait sans se manger le nez. L’objectif est le retour à la démocratie, par à l’UPRcratie. En revanche, je sais que vous tolèrerez que l’on milite à l’UPR...
                                                   


                                                • JL JL 10 octobre 2012 19:12

                                                  Mais non, eole,

                                                  vous ne savez plus ce que vous dites, votre haine pour Mélenchon vous embrouille les méninges.

                                                  Sarkozy était en train de casser le pays, par l’intérieur et par l’extérieur, alors que le PS le reconstruit par l’intérieur, même s’il casse pareil, par l’extérieur. Il y avait urgence.

                                                  De fait, cette présidentielle était un référendum pour ou contre Sarkozy. Et le peuple ne s’y est pas trompé, en le virant comme un malpropre à mi-mandat. Mélenchon n’a fait que ce que la majorité a fait. Je comprends que ça vous emmerde, mais c’est comme ça. Arrêtez de nous les casser avec cette question stupide.


                                                • alinea Alinea 10 octobre 2012 21:38

                                                  eole : le Front de gauche s’abstient comme un seul homme : Sarkozy est réélu. Et alors ?


                                                • Aristoto Aristoto 10 octobre 2012 22:16

                                                  Ce eole excelle dis donc dans la rhétorique Soralienne !!!

                                                  Hé bouffon mon mélenchon a de plus grosse couille que ton soral effémine !!!!

                                                   smiley


                                                • Yves Dornet 10 octobre 2012 22:24

                                                  aristoto,

                                                  bientôt melèche et soral coucheront ensemble. Ben oui, soral est orphelin du gros dieudo qui a des ennuis avec le fisc. Il parait que la quenelle est relativement grosse smiley

                                                   


                                                • lionel 11 octobre 2012 09:09

                                                  Vous évaluez ces personnages sous l’aspect psychologique, mais cela ne se situe pas dans les testicules. 


                                                  Au moins ai-je entendu Soral reconnaître qu’il ne pourrait être un homme politique car il est trop émotionnel. 

                                                  Le véritable courage provient d’une conviction d’ordre spirituelle qui permet de transcender la peur. 

                                                  Sinon, les psychopathes sont prêts à prendre des risques inconsidérés, non à cause de valeur transcendantes, mais pour satisfaire leurs propres impulsions. Ils donnent l’impression d’être des gens courageux, ils sont tout simplement incapable d’une évaluation humaine d’une situation.

                                                  La connaissance de la psychopathie est essentielle aux résistants et aux futures résistants !!!

                                                • lloreen 10 octobre 2012 12:35

                                                  Pour donner l’idée de l’ampleur de l’arnaque, je vous transmets le lien suivant.
                                                  Ou comment ces escrocs ont imposé la récolte d’ un impôt sur le revenu de façon totalement ILLEGALE.
                                                  Cela se passe aux Etats-Unis de la CORPORATION américaine mais ailleurs le procédé est le même.
                                                  Nous ne devons ABSOLUMENT RIEN à ces gens.
                                                  Par contre, eux nous sont redevables de plusieurs choses :

                                                  - la restitution de tout ce qu’ils ont volé
                                                  - le juste dédommagement pour les dégâts considérables à tous les niveaux (pollution, maladies, destruction de l’environnement, détournement des ressources énergétiques et la liste s’allongerait certainement).

                                                  La loi qui n’ existe pas.

                                                  http://www.thelawthatneverwas.com/


                                                  • lloreen 10 octobre 2012 13:03

                                                    Jaja
                                                    Leur manipulation consiste à faire CROIRE qu’ils ont une légalité.
                                                    Mais le fait est qu’ils n’en ont AUCUNE.
                                                    Tous les traités que ces individus ont signé et j’insiste bien sur le mot individu, sont ILLEGAUX à la base puisqu’ils sont anticonstitutionnels.

                                                    Ce n’est pas parce que quelques « illuminés » s’installent autour d’une table qu’ils ont une quelconque légitimité à le faire.
                                                    Toutes les élections sont manipulées rien par le seul fait de l’existence de partis (pris) politiques
                                                    .
                                                    Il suffit de considérer leur fonctionnement : c’est de la politique d’arrière-cuisine entre une poignée d’individus qui partent du postulat qu’ils ont une « mission » , qui serait celle de « représenter » des gens.

                                                    A ce que je sache, les seules personnes qui ont besoin d’ être représentées" (sous tutelle), sont les inadaptés mentaux.
                                                    A moins de se considérer personnellement comme un inadapté mental, je ne voix pas en quoi il faudrait se faire représenter.


                                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 octobre 2012 13:03

                                                      Excellent article ! +++

                                                      Quand les français auront compris qu’il est à leur avantage de se libérer de leur camisole (UMP et PS) les choses pourront enfin commercer réellement a changer.

                                                      Le mot « changer » ou « changement » est souvent utilisé (habilement détourné) par des hommes au pouvoir, mais nous attendons toujours le vrai changement, celui qui propose François Asselineau, celui qui s’oriente vers la vrai démocratie.

                                                      Certaines personnes reprochent au partie politique UPR d’être un « partie nationaliste ». Ce que défend l’UPR est un nationalisme sein, celui ou le service public est restauré et celui qui respecte ses partenaires (autres pays) et qui repose sur des échanges équitables entre les nations. Ce n’est pas le nationalisme ou on reste replis sur soit mais un nationalisme qui est ouvert aux autres et garantissent de vire dans une vrai démocratie.

                                                      Nous voulons sortir de ce monde d’oligarchique, qui est déguise sous une « cape démocratique » tout en étouffent les vrais initiatives démokratiques .


                                                      • lloreen 10 octobre 2012 13:08

                                                        je ne vois pas


                                                        • Loatse Loatse 10 octobre 2012 13:14

                                                          Y’a t’il place dans cette Europe là, que l’on nous impose pour autre chose que « la mise aux normes » et l’uniformisation de nos pays ?

                                                          C’est bien à la création d’un Empire que nous assistons, similaire à ce que fut l’urss, similaire aux états unis... ces deux blocs dont l’un s’écroula en perdant des territoires, l’autre se disloquant peu à peu sous le poids d’une dette abyssale...qui laisse certains de ses états livrés à eux mêmes...

                                                          pour l’instant nous vivons encore dans l’illusion d’être français (ou espagnols, ou grecs) alors que tout est fait pour que nos identités, nos cultures, notre souveraineté s’effacent devant l’identité européenne dont on ne sait pas sur quel socle elle pourrait se prévaloir d’exister..

                                                          La prochaine étape, celle qui nous pend au nez est celle de l’uniformisation des salaires (petit à petit on y arrive), car qui dit aides/subventions dit aussi droit de regard sur nos politiques sociales, salariales..., et cette mise aux normes ci se fera lorsque le déséquilibre sera trop grand entre les pays qui attirent les entreprises par le coût d’une main d’oeuvre bon marché et ceux qui délocalisent ces entreprises du fait du coût d’une main d’oeuvre de ce fait, considérée comme trop élevée...

                                                          Qui aujourd’hui peut prétendre et croire que cette Europe là est celle des peuples faite pour les peuples alors qu’elle est l’Europe de la finance, celle de la compétitivité à tout prix, de la mise en concurrence entre des pays aussi éloignés sur le plan social et salarial des nôtres tels que la chine ou même ne serait ce que certains pays de l’est qui font partie de notre « bloc »...

                                                          Dans cette Europe là, il n’y a pas de place pour l’humain.. c’est une monstruosité, une utopie née de cerveaux malades, avides de puissance quitte à réduire à néant pour cela les acquis sociaux pour lesquels nos ainés se sont battus et à réduire ses populations en servitude..





                                                          • zelectron zelectron 10 octobre 2012 14:00

                                                            C’est autorisé ici de voir l’Europe avec d’autres yeux ? que faites vous de l’enthousiasme, des plaisirs partagés à rencontrer un polonais, une portugaise ou un letton ? de parler avec l’un en italien, l’autre en allemand, voire en russe (même si ils ne sont pas encore avec nous) ou encore évidemment en langue de Shakespeare ?
                                                            Que de bon petits plats chez les uns et les autres...
                                                            Que de merveilles architecturales, de belles poésies, de si beau romans et œuvres littéraires, que de philosophes, de savants, de savoir-faire et de si fantastiques paysages : j’aime profondément MON Europe .


                                                          • lionel 10 octobre 2012 14:29

                                                            A bon ?

                                                            Vous avez besoin des apparatchiks de Bruxelles, du Politburode Von Rompuy et Ashton pour manger une paella à Madrid, un plat de nouilles Bolognaises à Pise ou pour caliner un ou une Polonaise ?

                                                            Et avec l’austérité et la misère, je doute que vous en aurez encore longtemps l’occasion (à moins d’être au Parti de l’Europe).


                                                          • audrey.thesse 17 octobre 2012 13:44

                                                            Clap, clap, clap. Qu’elle érection orgasmique subliminale a faire tomber le crane de Shakespeare. 

                                                            thesse

                                                          • picpic 10 octobre 2012 13:22

                                                            Il me semble que vous allez beaucoup trop loin...
                                                            Il suffit juste de s’attarder sur le mot « changer ».
                                                            C’est le mot clef, un mot fourre tout, flou, qui satisfait tout le monde.
                                                            Moi je voudrais que cela change qu’on ouvre les frontières aux immigrés, tandis que vous, vous voudriez définitivement les fermer.
                                                            Vous me direz que nous avons un avis totalement opposé ?
                                                            Aucun candidat ne pourrait obtenir nos deux voix ?
                                                            Et bien non...nous voulons tous les Deux que ça change !
                                                            Il suffit donc qu’un candidat nous promettent que ça va changer, pour obtenir nos deux votes...

                                                            Ce qu’il y a de sidérant c’est que ce subterfuge est utilisé depuis des lustres et à chaque élection et dans tous les pays du monde contaminé par la com et toute la masse continue de se faire avoir.


                                                            • lionel 10 octobre 2012 14:01

                                                              Je n’ai pas vu que l’interdiction d’immigrer soit un sujet de débat à l’UPR qui a d’autres chats à fouetter. Comment défendre l’immigration lorsque la crise économique ravage la nation ? A moins que l’ouverture des frontières ne serve que les intérêts de ceux qui veulent casser l’homogénéité de la nation pour mieux la rouler dans la fange. A l’UPR il y a des Français de deuxième ou troisième génération d’immigration Arabo-Berbère et l’on est bien avec ceux car ils sont nos frères et soeurs et que nous avons grandis ensemble en France. En revanche, connaissez vous la misère des immigrés récent qui n’ont pas d’autre horizon que leur nation d’origine, leur peuple, leur famille et qui se foutent du TCSG ? Je ne prétend pas être le seul à la connaitre mais mon épouse est Malienne et si ce n’était la guerre (soutenu par les puissances occidentales avec leurs alliés les roitelets psychopathes du Golfe), elle voudrait être chez elle. Quand à moi dans l’absolu, je serais heureux de représenter une nation Française digne, solidaire dans ce pays frère où les Français sont maintenant « grillés ». Car même si je suis Rasta, africanisé jusqu’au bord de l’âme, pour autrui je reste... Français.

                                                              Les peuples développent un karma collectif, on ne noyera pas ma part de ce karma dans la tyrannie européiste des psychopathes oligarchiques


                                                            • lionel 10 octobre 2012 14:49

                                                              Vive la France indépendante de la dictature mafieuse de l’UE ! Vive le Mali Le capitaine Sanogo et Omar Maricko pour un Mali indépendant de la mafia de l’UEMOA et de la CEDEAO !


                                                            • lloreen 10 octobre 2012 13:39

                                                              Je n’aime pas la notion de « peuple », « bourgeoisie ».Cela ne sert qu’aux manipulateurs.
                                                              Je préfère le terme d’individu.
                                                              Il y a une éthique, une morale et des choix à faire.
                                                              Il y a le libre arbitre et la souveraineté individuelle.

                                                              Le reste ne sert qu’à accentuer les divisions et à permettre à certains de se faufiler entre les gouttes pour semer la zizanie.
                                                              C’est exactement la situation actuelle.


                                                              • lionel 10 octobre 2012 14:10

                                                                Lloreen,

                                                                Je trouve vos interventions d’une très grande pertinence. Ceci dit, lorsque des individus s’organisent pour vivre ensemble selon des règle commune et librement acceptées, on peu parler de peuple. Ceux qui se faufilent entre les gouttes sont les personnalité pathologiques qui cherchent à construire un état fort contre les individus qui composent le peuple.


                                                              • Vipère Vipère 10 octobre 2012 14:31

                                                                Femme issue du peuple et fière de l’être !


                                                                Le peuple, un grand tout composé d’individus qui ont en commun une même culture, des valeurs, des rêves et qui veulent ensemble construire leur avenir !

                                                              • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 13:51

                                                                Bonjour.

                                                                http://www.francoisasselineau.fr/2012/10/le-grand-debat-organise-par-le-forum.html

                                                                ->
                                                                Moins je verrai Asselineau parler avec ces affligeants et lâches professionnalisés de Front de Gauche, de DLR, de UMP, de PS, de MRC, et tutti quanti, mieux je me sentirai comme citoyen français !

                                                                Respectueusement et Démocratiquement, en cette année 2012, et en ce nouveau siècle à nouvelle « Politique ».

                                                                Le 1792ème.


                                                                • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 20:57

                                                                  Voir juste dessous

                                                                  Par jean-marc R (xxx.xxx.xxx.65) 10 octobre 20:41


                                                                • Constant danslayreur 10 octobre 2012 13:51

                                                                  François, Kick their ass Lino
                                                                  Je sors !
                                                                  Et je ne reviendrai plus ça vous va comme ça smiley


                                                                  • Vipère Vipère 10 octobre 2012 14:15

                                                                    Bonjour François ASSELINEAU


                                                                    « Changer d’Europe » un slogan recyclé par tous les partis pour appeler les électeurs à se réunir autour d’un pseudo changement, lequel, du reste n’a jamais vu le jour  !

                                                                    Peu ’importe que l’Europe ne fasse plus rêver les grecs, les français, les espagnols, les portugais et tous les autres européens qui ne tarderont pas à manifester leur colère face à l’austérité concoctée par les technocrates de Bruxelles !

                                                                     

                                                                    • Vipère Vipère 10 octobre 2012 14:24


                                                                      Il n’y a rien à attendre du Gouvernement élu, pas plus que du Front de Gauche, ce qui était prévisible, s’agissant de la même caste.

                                                                      Le parti élu s’est coulé dans les pantoufles laissés par le prédécesseur et voilà, nous en prenons pour cinq ans ! 


                                                                      • zany 10 octobre 2012 14:25
                                                                        Je suis à deux doigt d’adhérer à un parti politique après avoir vu ça

                                                                        http://www.dailymotion.com/video/xu7fqt_intervention-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-a-la-conference-du-forum-democratique-du-8-oc_news

                                                                        Français un homme se lève enfin suivons le !

                                                                        • lionel 10 octobre 2012 14:54

                                                                          Zani, on ne suit personne, on est ensemble. Bienvenu

                                                                          Sourire


                                                                        • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 20:41

                                                                          Je n’avais jamais vu François Asselineau aussi « sportif »  smiley 

                                                                          J’ai bien noté le dernier point des « prérequis », qui regarde le respect du peuple, et donc un (infime) partie de la question démocratique, puisque c’est par elle qu’est venu le mal.

                                                                          Mais FA a t’il bien conscience qu’il demande là à des boas constrictor de se déguiser en danseuses du ventre aimantes du peuple ?
                                                                          Parce que ne rêvons pas, c’est dans leurs gènes et dans leur culture, à tous les caciques professionnalisés. C’est leur métier, leur ouvrage, leur fin, que d’être des boas.

                                                                          Je m"interroge sur l’ensemble stratégique, et le sens de tout ça  :/


                                                                        • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 21:35

                                                                          De Gaulle a failli concernant Démocratie...

                                                                          1958 était inconséquent, au sens propre.

                                                                          Des conditions « structurelles » actuelles et à venir permettraient peut être bien de faire mieux. Et ce serait un devoir de le faire.


                                                                        • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 21:52

                                                                          Quant à 1792, ce ne fut qu’une petite étape, il faut écrire la suivante, et elle doit être aussi novatrice par rapport à ce qui existe à ce jour que 92 le fut par rapport à ce qui lui précéda.

                                                                          La philosophie est suffisamment mure et le peuple suffisamment dégouté par « la caste » pour oser, et les enjeux vitaux pour le Monde le nécessitent.


                                                                        • Vipère Vipère 10 octobre 2012 14:26

                                                                          Cinq ans, c’est long ! qu’allons faire de tout ce temps ?


                                                                          C’est la seule question qui vaille !!!

                                                                          • Vipère Vipère 10 octobre 2012 15:11

                                                                            Nos politiques ne cessent de faire l’éloge de l’Europe et de ses bienfaits !


                                                                             grâce à l’Europe disent-ils, la pais est préservée dans le vieux continent !

                                                                            Quid de la guerre économique et sans merci que se livrent les partenaires pour obéir aux diktats de la compétition libre et non faussée prônée par Bruxelles ?

                                                                            d’où la compétitivité acharnée que se livrent les partenaires économiques les uns contre les autres pour se placer sur les marchés mondiaux !!!

                                                                            • Vipère Vipère 10 octobre 2012 15:15

                                                                              Qui fait les frais de la compétitivité au bas de l’échelle ? les salariés dont les salaires sont bloqués depuis une bonne décennie !





                                                                              • Soi même Soi même 10 octobre 2012 15:46

                                                                                Bonjour Monsieur François Asselineau , je voie que vous êtes toujours au top avec constance et obstination.
                                                                                J’ai vue votre prestation auprès de Frédéric Taddeï dans son émission Ce soi ou jamais , excuser moi de la brutalité de mon comentaire, je vous êtes trouvé nul et autiste au débat fort intéresant sur l’emploi, vous n’avez pas été capable de descendre de votre cheval Anti- Européen convaincus, vous avez montré la limité de vos compétences alors que l’occasion vous était donnée de réfléchir l’interaction entre le travail et la machine.
                                                                                 En fait de compte vous êtes un homme politique tous à fait ordinaire, juste un peu plus honnête que les autres, cela ne suffit pas pour être un grand homme !

                                                                                 


                                                                                • gorgonzola 10 octobre 2012 17:30

                                                                                  De la branlette intellectuelle pour bobo surtout ce débat... Allez vive « l’utopie des lignes brisées » ! ^^


                                                                                • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 17:37

                                                                                  oh oh...
                                                                                  probatio, probatio...

                                                                                  in parmigiano reggiano i trust,
                                                                                  when i have it in my mouth,
                                                                                  as it really is,
                                                                                  not as it looks like

                                                                                  but i hope

                                                                                  ciao gorgonzola


                                                                                • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 17:38

                                                                                  Mince, oubli.
                                                                                  Vive la France !

                                                                                   smiley


                                                                                • lionel 10 octobre 2012 18:30

                                                                                  Il vaut peut être mieux des miltants/sympatisants à un homme éthique. Arrêtons de chercher les grands hommes tels qu’on nous les a présentés et qui étaient bien souvent des malades. Il est aussi plus important qu’un parti soit composé de gens informés, intellectuellement formés que l’avoir un leader charismatique (au charisme douteux) et séducteur. Un partie qui nait est fort de ses militants, de leur intelligence. 


                                                                                • gorgonzola 14 octobre 2012 04:09

                                                                                  Dis donc quelle prose mon cher Jean-Marc ^^

                                                                                  Gorgonzola ou parmesan, les deux ravissent mes papilles de toutes façons.


                                                                                • dup 10 octobre 2012 15:53

                                                                                  genial .Asselineau mine l’édifice des medias. Tout le monde lit ses articles qui rendent sans interet ceux des medias. C’est une chance d’être boudé par ces derniers. Ils representent le systeme et sont irreformables. Le bon sens finira par lui donner raison .CONTINUEZ ET BRAVO


                                                                                  • Tipol 10 octobre 2012 16:25

                                                                                    Bla-bla-bla, c’est très bien, mais depuis des années j’attends encore de voir qui va sortir la première guillotine pour du vrai.
                                                                                    Tant que vous pouvez supporter, c’est qu’il y a encore de la marge.


                                                                                    • PhilVite PhilVite 10 octobre 2012 16:50

                                                                                      Titre d’un article des Echos aujourd’hui :

                                                                                      « Bruxelles s’alarme de la désindustrialisation de l’Europe »

                                                                                      C’est l’histoire du braconnier qui déplore la disparition du gibier ...


                                                                                      • lionel 10 octobre 2012 18:45

                                                                                        Sauf que là, les braconniers vont chasser dans le monde entier. Accaparement des terres fertiles, des terres rares, de l’eau... De plus, il proposerons de réindustrialiser avec des salaires de misère. De plus, notre pays est devenu le terrain de braconnage de chasseurs Emir Arabes. 


                                                                                        Le vrais danger venu de terre d’Islam, ce ne sont pas les groupes instrumentalisés dans les quartiers de banlieux, mais ces criminels.

                                                                                        Déclarons nul et non avenu tout contrat avec ces détraqués et ayons de l’empathie pour leurs peuples eux aussi sous le joug de leur folie.

                                                                                      • travelworld travelworld 10 octobre 2012 16:53

                                                                                        Les traités sont le fruit de compromis, ils ne plaisent généralement à personne par nature !


                                                                                        • lionel 10 octobre 2012 18:46
                                                                                          Travelworld,
                                                                                          Quels compromis fait on avec des requins ? Qui écrivent les compromis...

                                                                                        • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 10 octobre 2012 17:08

                                                                                          Delenda Carthago...


                                                                                          • linemando 10 octobre 2012 17:25

                                                                                            Monsieur Asselineau a de bonnes idée, le problème est qu’il pense être le seul à les avoir et qu’il tire sur tout le monde à boulets rouges sans distinction aucune, mélangeant l’UMPS et les autres dissidents.
                                                                                            En divisant plutôt qu’en rassemblant, en cherchant de façon caricaturale à tirer la couverture à lui, monsieur Asselineau n’est pas un vrai patriote et fait plus de mal que de bien.


                                                                                            • lionel 11 octobre 2012 11:39
                                                                                              @linemando

                                                                                              Pouvez vous nous indiquer un « vrais » patriote qui ferait plus de bien que de mal ? 

                                                                                            • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 18:11

                                                                                              Je ne suis pas garde du corps de François Asselineau, mais je crois que vous y allez un peu fort en mauvaise foi, manipulation nauséabonde, et carrément insultes injustifiées !!!

                                                                                              Vous avez le profil de ces petits militants roquets et serviles
                                                                                              qui servent les traitres professionnalisés dirigeant et encadrant les tristes appareils évoqués dans ce billet.

                                                                                              Réfléchissez un peu à votre condition et vos manières !

                                                                                              Debout sujet, devenez un citoyen !

                                                                                              Courage...


                                                                                            • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 18:23

                                                                                              J’ai donné déjà, sous d’autres billets, un peu...
                                                                                              Je ne veux pas de ce rôle de garde du corps de François Asselineau, que j’estime par ailleurs, a-probatio.

                                                                                              D’autant plus Bricot que votre attaque est si minable, que c’est vraiment sans intérêt, une pervenche suffirait à vous renvoyer dans les cordes !


                                                                                            • lionel 10 octobre 2012 18:51

                                                                                              François Asselineau s’est très bien expliqué dans cette affaire à Radio Canut, qui comme son nom l’indique est plutôt une radio à tendance anarchiste et dont les responsables ont tenus à ce qu’il s’exprime.


                                                                                              Après avoir écouté, dites ce que vous en pensez :
                                                                                               

                                                                                            • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 22:56

                                                                                              Canu, Canu, où es tu ?  :)


                                                                                            • lionel 11 octobre 2012 11:44

                                                                                              Il n’était pas sous ce chapeau où vous n’avez effectivement que des crottes de lapin, il est là :


                                                                                              Http ://www.u-p-r.fr/videos/emissions-radio-tv/interview-de-françois-asselineau-sur-radio-canut

                                                                                            • jean-marc R jean-marc R 11 octobre 2012 13:54

                                                                                               smiley
                                                                                              Canu retrouvé
                                                                                              Canu libéré !


                                                                                            • Edmon Edmon 12 octobre 2012 00:00

                                                                                              « François Asselineau s’est très bien expliqué dans cette affaire à Radio Canut, qui comme son nom l’indique est plutôt une radio à tendance anarchiste et dont les responsables ont tenus à ce qu’il s’exprime. »


                                                                                              Mensonge ! 
                                                                                              Asselineau a été interviewé par « chasseur de son » à titre individuel qui s’en est bien mordu les doigts car , comme vous , Asselineau s’en est servi pour sa propagande , ce que craignait radio canut.
                                                                                              Tout ce qui est en rapport à la gauche sert de caution à ce groupuscule et vous l’avez bien compris .





                                                                                            • lionel 12 octobre 2012 09:17

                                                                                              Merci à Chasseur de son.

                                                                                              Edmon, nous ne partageons pas les mêmes idées mais c’est une très bonne chose que cette Radio existe.J’y ai fait des émissions Punk, il y a fort longtemps, j’ai évolué depuis même si je remercie toujours les Dead Kennedys, les Clash, Stiff Little finger... de m’avoir apprit l’Anglais.

                                                                                              Vive la France Libre, vive toutes ses tendances internes (anarchistes compris !!) pouvant s’exprimer dans un cadre démocratique et apporter leur contribution positive. 

                                                                                              Personnellement j’apprécie beaucoup l’anarchisme de Tolstoï. 

                                                                                              Bonne journée.

                                                                                            • adzo 10 octobre 2012 18:25

                                                                                              Un article publicitaire pour l’UPR qui nous annonce que ce serait le SEUL parti à avoir la vérité révélée.
                                                                                              Pour info votre article est à coté de la vérité sur au moins un point, ça ne présage rien de bon pour la suite...

                                                                                              En effet, vous dites : « En 2012, le Front de gauche a adopté pour slogan : »pour changer d’Europe«  »
                                                                                              Or c’est faux, cette dénomination n’existe pas en 2012, elle a existé à la formation de ce partenariat politique en novembre 2008 à l’occasion des européennes de 2009.
                                                                                              Qui plus est, Mélenchon en 2005 bien qu’étant à cette époque encore au PS, est l’un des principaux ayant fait campagne pour le NON au TCE mais vous ne l’avez pas relevé.

                                                                                              Sinon, sur le fond, croyez vous vraiment en toute sincérité que sortir de l’Europe résoudrait magiquement tous les problèmes ? Que ce soit à l’échelle européenne ou à l’échelle nationale, c’est l’orientation politique mafieuse guidée par les lobbies le problème. Évidemment c’est plus simple de faire bouger un pays plutôt que l’Europe entière, j’en conviens. Mais si l’Allemagne est capable de mener l’Europe à la baguette vers ce fascisme financier, la France le peut aussi dans l’autre sens si ses dirigeants avaient la vraie volonté politique.

                                                                                              Surtout, comment croyez vous que la France isolée s’en sortirait si elle avait les Etats Unis d’amérique d’un coté et les Etats Unis d’Europe de l’autre, alliés ensemble pour la couler et une fois réduite à la Grèce la ré-annexer de force ? Il faut trouver des alliés et détruire ce fascisme européen qui se construit. Les autres pays européens ont besoin de nous pour ça.

                                                                                              D’autre part l’euro nous empêche beaucoup de choses tant qu’on veut bien jouer ce jeu mais il y a toujours deux faces à une pièce : la France ne peut pas subir d’attaque sur sa monnaie tel que ça a eu lieu sous Mitterrand qui a ainsi du battre en retraite...

                                                                                              Par ailleurs outre l’austérité et le vol de souveraineté, l’UPR veut sortir de l’Europe pour revenir sur la loi de 1973, mais on peut très bien faire autrement avec ou sans Europe. Vous n’avez pas évoqué le fait que Mélenchon faisait de la lutte contre ce système d’appel aux banques privées plutôt qu’à la banque centrale un point essentiel, qu’on pouvait forcer les banques avec le système d’emprunt forcé à financer l’Etat et qu’en dernière extrémité il se réservait la possibilité de court-circuiter le système européen et de repasser par la banque de France (ce dernier point n’est pas crié sur les toits puisque ce serait une extrémité, mais celle-ci si elle n’est pas envisagée comme angle d’attaque est gardée à l’esprit en dernier recours) ... Est-ce donc un ennemi politique à la cause que vous pensez défendre, tout ça parce que la sortie de l’Europe il n’en fait pas une obsession étant donné que ce n’est pas là le vrai problème ni la solution en soi ?


                                                                                              • lionel 10 octobre 2012 18:57

                                                                                                C’est sans compter la réaction de nos voisins qui eux aussi saborderait le syndicat du crime de l’UE... La seule solution global ne pourrait venir que de la réflexion de personnes saines et du fait que les mafieux psychopathes soient démasqués pour leur forfaits et leur pathologie ’sociopathique’ invalidante. Dévoiler l’histoire, tel qu’à pu le faire l’excellentissime Guillemin en son temps, Lacroix-Riz, Asselineau est déjà un premier pas pour comprendre l’ampleur de la délinquance européiste et dont la moindre (merci Mr Asselineau) n’est pas de nous avoir abruti de propagande.


                                                                                              • emphyrio 10 octobre 2012 19:28

                                                                                                On ne fédère pas 27 pays sur des utopies... L’UE s’est structurée sur la base de traités facilitant nos relations commerciales et les mouvements de capitaux. Comment aurait-il pu en être autrement, puisque c’est cela qui fait sens dans les rapprochements entre états et que les promoteurs de l’Europe avaient claironné que chacun y trouverait son compte ? Donc là on a bien compris qu’on s’est fait couillonné. En tout cas, autant je trouve de la cohérence au discours et aux analyses d’Asselineau, autant celui de Mélenchon me paraît être d’un enfumeur de première : exemple, il dit non au TFCG mais il n’a jamais dénoncé les vices primordiaux des traités européens qui conduisent inéluctablement à la disparition de notre industrie, à l’affaiblissement de notre agriculture et à la financiarisation de notre économie. En clair, il est contre tel remède mais pour la maladie.
                                                                                                J’ai aussi aimé votre image de la France menant l’Europe à la baguette loin du fascisme financier. Vers un autre fascisme peut-être ?


                                                                                              • jean-marc R jean-marc R 10 octobre 2012 18:30

                                                                                                ...

                                                                                                Bonne soirée à tous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès