• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Covid-19, un temps mort technique pour évaluer la situation

Covid-19, un temps mort technique pour évaluer la situation

JPEG Lors d’un match de volley-ball, lorsqu’une équipe est dépassée par l’adversaire, l’entraîneur demande un temps mort technique. Pour le coronavirus, il est temps de prendre un temps mort tant nous sommes dépassés par le flot d’informations et d’avis contradictoires. Il n’y a que deux questions. Pour les populations c’est l’inquiétude et la crainte d’une menace qui interroge. Pour les autorités, c’est de savoir quel est le curseur et quelles mesures prendre. Et comme nous sommes dans un système complexe, les deux sous-systèmes interagissent. L’Etat peut affoler les gens et s’efforce de ne pas laisser planer un équivoque sur le sens des mesures adoptées tout en dispensant une communication raisonnée mais rassurante. Ce n’est pas facile car lorsque l’on voit comment la Chine et l’Italie ont réagi et comment la France se prépare, le citoyen se demande légitimement quelle est l’intensité de la menace. En sachant, faut-il le répéter une fois de plus, que le citoyen a peur d’attraper le virus, d’être gravement malade, de ne pas être pris en charge et quelque fois d’être à court de papier toilette (Pour l’instant, soyez rassurés, il y a des pâtes dans les magasins et même celles d’une grande marque italienne). En revanche, la préoccupation du système de santé est toute autre. Il s’agit de ne pas être débordé, de réguler le flux des patients dans les unités de soins plus ou moins intensifs et d’éviter le cruel dilemme qu’ont connu les Italiens ; devoir trier les patients. Cette situation est impensable en France, pays où règne l’universel. Un système de santé universel ne peut pas trier les malades !

 

Il y a deux possibilités. A : la situation est périlleuse ou B : ce n’est qu’une forme de grippe agressive. Est-ce si grave ?

 L’expert A étudie les chiffres venus de Chine, d’Iran, d’Italie et croit à un taux de létalité autour de 2%. Il examine les rapports cliniques et notamment un article publié le 28 février dans le New england journal of medecine dans lequel des médecins chinois font état d’affections graves et relativement nombreuses, des pneumonies pour la plupart, présentes dans 90% des cas. Encore faut-il préciser que cette étude clinique effectuée sur quelque 1000 personnes ne concerne que des patient pris en charge en unité de soins intensifs et souvent bénéficiant d’une assistance respiratoire. En Italie, les témoignages font également état d’un tableau sombre et nos experts en santé publique, surtout ceux qui sont sur le front, pensent que le choc frontal avec la maladie sera de grande intensité.

 L’expert B fait alors remarquer qu’il est logique de voir un tableau clinique si sombre pour ces patients puisqu’ils ont été pris en charge par des USI avec un séjour médian de 12 j. Ce qui importe c’est le taux de létalité. En France, quelques experts en infectiologie ou en médecine générale ont affirmé que la létalité corrigée pourrait être largement inférieure à 1%. Le bon sens suffit à comprendre que les optimistes, comme votre serviteur, sont des observateurs peu ou prou détachés et ça change tout.

 

Qui sont les patients gravement atteints ou décédés ?

 L’expert A reconnaît une chose, les jeunes ne sont pratiquement pas impactés. En revanche, les chiffres montrent que si la grippe affecte gravement un public très âgé, le coronavirus frappe les vieillards mais aussi les adultes d’âge intermédiaire, entre 30 et 65 ans. Et que quelque rares sujets apparemment en bonne santé puissent décéder du Covid-19. Il observe la situation en Italie et un bilan qui dépasse les 500 morts. Et comme l’époque est surmédiatisée alors que les gens sont devenus émotifs et parfois obessionnants (néologisme), il suffit d’un cas exemplaire pour influer sur l’opinion. Cela s’est passé en Iran avec une jeune sportive décédée du virus et en Italie avec un quadra costaud et sportif placé en réanimation et maintenant sorti d’affaire : « Depuis mi-février, toute l’Italie respire au rythme de Mattia. Âgé de 38 ans, le « patient 1 » du coronavirus sur la péninsule, jeune, sportif, et apparemment en bonne santé avant l’infection, vient de quitter le département de soins intensifs de la polyclinique de Pavie (Lombardie) après trois semaines d’hospitalisation sous respiration artificielle. Ce cadre de la multinationale Unilever installée à Casalpusterlengo, commune lombarde de 15.000 âmes, entame donc un long chemin vers la guérison » (Figaro, 10/02/20).

 Le directeur de la santé annonce ce 11 mars un chiffre de quelque 105 patients en réanimation et détectés viropositifs. Chaque année, la grippe génère son cortège de malade en réanimation. Par exemple ceci : « Depuis le 1er novembre, la grippe a provoqué 31 décès et 434 admissions en réanimation, principalement chez des moins de 65 ans. Sans facteur de risque dans un cas sur quatre. » (La Croix, 08/01/18). Le nombre de patients Covid-19 en réanimation pourrait dépasser de beaucoup le chiffre moyen caractéristique de la grippe. C’est une possibilité, que redoutent du reste les autorités. Mais rien n’est certain.

 L’expert B insiste sur les facteurs de comorbidité et fera remarquer qu’il arrive aussi que des patients sans affections particulières puissent décéder d’une grippe. C’est ce qui arrive chez des sujets jeunes mais aussi d’un âge conséquent. Et chaque année, des sujets sans antécédents ni risques sont admis en réanimation pour des syndromes grippaux qui ne sont pas forcément liés à la présence de l’agent grippal mais à d’autres virus parfois plus dangereux mais rares. Le virus de la grippe est présent dans moins d’une admission sur deux et les patients en bon état représentent une part non négligeable des pris en charge (cf. plus faut). Le Covid-19 ne serait qu’une grippe très sévère dont l’impact local génère des situations sanitaires parfois hors de contrôle.

 Le cas de l’Italie nous interroge. Pourquoi tous ces morts et comment sont-ils comptabilisés ? Imaginons une grippe sévère que l’on suivrait avec le même empressement que le Covid-19, avec des tests effectués et une recension journalière des décès. N’aurions-nous pas un spectre similaire ? Une grippe sévère fait quelque 10 000 morts. Lorsque le seuil épidémique est atteint, un chiffre de 50 à 100 morts par jour est plausible. Un autre problème se dessine. Parmi les patients pris en charge par les hôpitaux, certains n’ont rien à y faire et pourraient rester chez eux. Face au Covid-19, L’hôpital doit tester un système de soins pour des cas gravissimes et non pas un espace servant à confiner des personnes testées positives et présentant quelques signes grippaux. Si le nombre de patients admis en réanimation dépasse de beaucoup celui constaté chaque année pour les grippes et autres affections respiratoires, alors les experts B devront revoir leur copie et reconnaître que le coronavirus nouveau frappe avec une puissance bien au-dessus de la moyenne. D’ici deux mois, nous saurons si les cas graves sont chiffrés en centaines ou en milliers.

 Mais une chose semble certaine. Il n'y a pas de différence majeure entre le profil des patients en réanimation atteints par le Covid-19 et les patients admis chaque année pour des cas graves d'affections respiratoires causées par plus d'une dizaine d'agents pathogènes

 

Comment expliquer les différences d’un pays à un autre ?

 L’explication la plus plausible reste le décalage. En France, Allemagne ou Espagne, la situation devrait finir par ressembler à celle de l’Iran ou l’Italie avec un décalage de quelques semaines. Une autre explication d’ordre scientifique suggère que des types viraux plus ou moins agressifs circuleraient. Il a été dit qu’une mutation d’une seule base transforme un gène en oncogène. Alors quelque 4 à 6 bases de génome viral pourraient modifier la donne. Soyez néanmoins prudents avec cette comparaison. Un oncogène est placé au cœur du génome humain, alors qu’un génome viral libellé en ARN d’atteint que le cytoplasme. Toujours est-il que des virologues chinois ont analysés une centaine de virus et établi l’existence probable de deux clades (types), l’un agressif et l’autre un peu moins. L’hypothèse du décalage semble néanmoins plus plausible.

 

Comment trancher ?

 Il n’y a aucun moyen de trancher si bien que chaque personne attentive à cette situation, en position d’acteur ou d’observateur, située dans un milieu donné, aura une opinion contrastée. Les situations sanitaire, sociale et politique, sont amenées à évoluer de semaine en semaine et comme bien souvent, ce n’est qu’à la fin de cette histoire que la signification pourrait se dessiner avec une plus clarté. Ce qui signifie que des éléments nouveaux risquent d’arriver, complétant ainsi cet étrange épisode, et que des choses ne sautant pas aux yeux actuellement pourraient être clarifiées d’ici quelques mois ou plus.

 

 Au final, c’est une incertitude qui diminue et un savoir qui se précise de jour en jour mais la situation reste inquiétante. Il faut faire un point sur le déroulement de la partie. Ce jeudi 12 mars, le président Macron parle à la télévision. C’est en quelque sorte un temps mort technique, une interruption des programmes, pour faire le point sur le match contre le virus et dire comment il faut jouer la partie. 

 Mais quoi que puisse dire le président, je reste sur mes positions que j'affine. Quelque chose ne colle pas dans cette histoire. Il n'y a pas de complot, il manque juste des pièces pour reconstituer le puzzle. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mars 08:28

    Bonjour

    merci à la rédaction si elle pouvait corriger ces deux coquilles  : __

    d’atteint que le cytoplasme. Toujours est-il que des virologues chinois ont analysés


    • astus astus 12 mars 17:18

      Bonjour Bernard,

      Le site qui recense en temps réel la progression du coronavirus dans le monde ici : 
       
      https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

      montre qu’à peu de choses près

      la France
      Confirmed : 2 281
      Deaths : 48
      Recovered : 12 
      Active : 2 221

      l’Espagne 

      Confirmed : 2 277
      Deaths : 55
      Recovered : 183 
      Active : 2 039
      et l’Allemagne 
      Confirmed : 2 078
      Deaths : 3
      Recovered : 25 
      Active : 2 050

      sont touchés de façon quasi identique.
      Mais comment expliquer que nous avons chez nous 12 fois plus de victimes qu’en Allemagne ?
      Dernière question : la Russie semble quasiment épargnée. Est-ce la Pravda ?


    • astus astus 12 mars 17:23

      @astus

      Euh...16 fois plus de morts qu’en Allemagne. Il serait temps que j’apprenne à compter à mon âge !


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 mars 06:45

      @astus Merci Christian. A force de compter les chiffres, on finira tous par perdre notre latin.
      Cette pandémie prend un tournant sidérant.
      Il reste encore le pays des rêves et des étoiles pour s’évader du cauchemar planétaire, Trump n’a pas pu en fermer les accès
      Bon WE, à plus


    • rita rita 12 mars 08:45

      La planète à l’arrêt pour cause de grippe ?

      NON

      Pour cause d’arrêt en Chine des usines qui approvisionnent le reste du monde !

      Nuit de Chine nuit caline smiley


      • njama njama 12 mars 08:50

        pour évaluer la situation...

        tout dépend de qui évaluent... les évaluations peuvent nettement diverger les unes des autres.

        IHU Méditerranée Marseille
        Coronavirus : Peur vs data / Chloroquine : Recherche clinique
        Nous avons le droit d’être intelligents – Bulletin d’information scientifique de l’IHU
        Pr Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection
        Mr Yanis Roussel, Etudiant en thèse de science à l’IHU Méditerranée Infection
        Vidéo (6’01) https://www.youtube.com/watch?v=pb8Q1yr2cjo&feature=youtu.be

        https://www.mediterranee-infection.com/coronavirus-peur-vs-data-chloroquine-recherche-clinique/


        • nono le simplet nono le simplet 12 mars 08:55

          Cette situation est impensable en France, pays où règne l’universel. Un système de santé universel ne peut pas trier les malades !

          mais si on peut ... et on le fait ... depuis toujours ...

          mon deuxième fils a été « trié » en 1988 à sa naissance ... deux nouveaux nés en détresse respiratoire ... mon fils était celui qui a été jugé comme ayant les meilleures chances de s’en sortir ... il a eu le respirateur, l’autre est mort pendant son transport à Poitiers ...

          pour le reste, la France, l’Europe, sont en croissance exponentielle de 15-20 % par jour de cas confirmés ... le temps n’est plus à la réflexion mais à l’action ... et cohérente si possible ... dans certains endroits on ferme les crèches mais on laisse les assistantes maternelles livrées à elles-même ...


          • nono le simplet nono le simplet 12 mars 09:06

            @nono le simplet
            je rajoute que ça fait un bon mois qu’on a eu le temps de réfléchir mais comme pas grand monde chez les « professionnels » de la santé n’y croyaient, influençant les politiques, on n’a pas beaucoup réfléchi ni pris des décisions rapides ...
            c’est quand même marrant que ce soit la Corse qui ait pris les décisions les plus précoces de fermer les écoles, toutes les écoles de l’île ...


          • pacem 12 mars 09:07

            @nono le simplet "Cette situation est impensable en France, pays où règne l’universel. Un système de santé universel ne peut pas trier les malades !"

            Oui, Dugué est un scientifique capable de nous inventer un système de flux sans congestion, sans contrôle de la demande !


          • pacem 12 mars 09:19

            Bernard Dugué "je reste sur mes positions que j’affine. Quelque chose ne colle pas dans cette histoire. Il n’y a pas de complot, il manque juste des pièces pour reconstituer le puzzle. « 

            A vous lire, on comprend que ce n’est pas un problème de puzzle statique dans lequel il manque quelques pièces, mais un problème dynamique, dont les incertitudes peuvent dessiner un chihuahua ou un pitbull.

            Ce qui  »ne colle pas dans cette histoire" ne serait pas plutôt d’écrire autant d’articles avec si peu d’élément ?


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mars 09:21

              @pacem Les éléments vont rapidement tomber
              et nous saurons que les gouvernants et les populations ont paniqué pour rien
              une dynamique finit par livrer sa trajectoire
              Le virus a fait muter l’Italie
              elle a réactivé un vieux virus, celui du fascisme


            • pacem 12 mars 09:34

              @Bernard Dugué « Le virus a fait muter l’Italie elle a réactivé un vieux virus, celui du fascisme »

              Là, la science fait une sortie de route pour finir dans le fossé des interprétations subjectives smiley


            • Orion Orion 12 mars 09:51

              Bernard,

              « Les éléments vont rapidement tomber et nous saurons que les gouvernants et les populations ont paniqué pour rien »


              Là c’est quant même de la grosse grosse affirmation ... Je ne dis pas que tu as faux ... Mais c’est un peu le même style de phrase que mdame Buzin mi janvier criant haut et fort « en France nous ne craignons rien, absolument rien ! » ...

            • berry 12 mars 12:12

              @Bernard Dugué
              Qu’est-ce qu’il faut pas lire !
              Allez donc aider sur place, en Lombardie, qu’on rigole.


            • Raymond75 12 mars 09:22

              La surenchère des médias, le bourrage de crâne avec le décompte journalier des victimes (aucune autre maladie, y compris les plus courantes, n’a droit à cela), des consignes inapplicable (il n’y a plus de gel désinfectant, et les pharmaciens ne peuvent en fabriquer faute de matières premières disponibles), tout cela créé un sentiment d’inquiétude, voire de panique, qui renforce les médias à en faire davantage et les politiques à s’agiter.

              L’information est une matière commerciale, et les chaines d’information continues un véritable fléau. Quant aux réseaux poubelles, ils permettent à n’importe qui de dire n’importe quoi.

              La société est bien malade : un infantilisme devenu chronique.


              • pacem 12 mars 09:36

                @Raymond75 « tout cela créé un sentiment d’inquiétude, voire de panique »

                Alors que les services d’urgence regardent « les chaines d’information continues un véritable fléau » pour passer le temps ! smiley


              • njama njama 12 mars 09:42

                C’est sûr qu’avec 4.000 décès en deux mois « dans le monde » de personnes âgées et/ou de santé défaillante pour la plupart, y pas le marché pour sortir un vaccin...


                • Orion Orion 12 mars 09:42

                  Salut Bernard !

                  "je reste sur mes positions que j’affine. Quelque chose ne colle pas dans cette histoire. Il n’y a pas de complot, il manque juste des pièces pour reconstituer le puzzle". 

                  Heu ... Si il manque des pièces au puzzle comment peut-on en déduire qu’il n’y a pas de ceci ou pas de cela ?

                  Surtout quand on constate et affirme clairement qu’il y a quelque chose qui ne colle pas ...

                  Tu en penses quoi concrètement ? C’est quoi en fait le schmilblick là ? Te serait-il possible d’affiner un peu plus histoire d’être mieux éclairé ?

                   


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mars 09:48

                    @Orion Il y a deux tableaux cliniques
                    L’un sur le covid-19 et les patients pris en charge pour affections respiratoire et collatérales
                    L’autre tableau est d’ordre psychiatrique, il concerne l’état de dérèglement mental généralisé qui a touché la planète et qui en est au stade d’une pandémie
                    Le premier tableau est celui d’une grippe sévère
                    Le second tableau est beaucoup plus dangereux. 


                  • njama njama 12 mars 10:48

                    @Bernard Dugué
                    Oui l’impact toxique de cette hystérie médiatique sur nos petites têtes blondes n’est pas quantifiable...
                    Il y a une perversité d’esprit à instiller la peur chez les enfants


                  • njama njama 12 mars 10:20

                    Tous masqués bientôt ?

                    Rebecca Rambar @RebeccaRambar

                    Chine : 24 machines de fabrication de masques entièrement automatiques pouvant produire 3 millions de masques/J seront mises en service fin mars
                    Les techniciens d’AVIC ont mis 16 jours à concevoir l’outil qui peut fonctionner 24h/24
                    #COVID19 #WuhanOutbreak

                    https://twitter.com/RebeccaRambar/status/1237993093481336832

                    Pandémie Covid-19, Game Over ?

                    Rebecca Rambar @RebeccaRambar
                    La Chine annonce que « Le pic de l’épidémie actuelle de coronavirus SARS-CoV-2 (COVID-19) en Chine est passé », selon un porte-parole de la Commission nationale de la santé, jeudi.

                    https://twitter.com/RebeccaRambar/status/1238011848831709184


                    • rogal 12 mars 13:18

                      @njama
                      En attendant mieux, voir le site du GERES.


                    • SamAgora95 SamAgora95 12 mars 11:11

                      S’il y avait urgence et panique, que ce soit dans la rue ou dans les hôpitaux nous serions inondé de vidéos de témoins...où sont-elles ?

                      De toute évidence c’est une panique créée de toute pièce, puisque le virus n’est ni dangereux ni hautement contagieux, c’est un fait, que tout le monde peu vérifier :

                      https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

                      Regardez les courbes, le nombre de contaminations et de décès se stabilisent à des niveau relativement bas.

                      Soit c’est un exercice de mise en quarantaine dans les conditions réelles, soit ils nous préparent quelque chose de grave dans 2 mois (guerre, effondrement économique, ou autre), qui nécessitera une vraie mise en quarantaine.

                      Ce virus dont la dangerosité est fabriquée de toute pièce n’est qu’un moyen pour créer une l’inquiétude ’contrôlée’..pour nous préparer à ce qui va arriver.

                      30 000 soldats US sont arrivés en Europe en février mars pour se positionner à la frontière Russe...je dis ça je dis rien.


                      • nono le simplet nono le simplet 12 mars 14:24

                        @SamAgora95
                        Regardez les courbes, le nombre de contaminations et de décès se stabilisent à des niveau relativement bas.

                        à part rigoler je ne vois pas comment réagir à ce que tu écris smiley
                        sur le site arcgis dont tu parles on peut voir que hors Chine le nombre de cas est passé de 8500 le 1e mars à 44900 hier le 11 mars soit un facteur de multiplication de 5 en 11 jours ... si le rythme d’augmentation d’environ 15 % par jour persiste, dans 5 jours le reste du monde aura largement dépassé la Chine et dépassera le million début avril ...
                        les chinois ont mis environ un mois pour stabiliser le nombre de cas en prenant des mesures extraordinaires à partir du 24 janvier, alors qu’il n’y avait qu’un millier de malades ...ces mesures « extraordinaires » ne sont prises actuellement que dans quelques pays au monde, dont l’Italie mais tardivement ... mais pas ailleurs pour le moment ...
                        on peut craindre que le nombre de malades (hors Chine, Corée,Japon ...) continue à croitre au même rythme pendant longtemps ... ce qui nous ferait 6 000 000 de cas mi avril ... en espérant que ce ne soit pas le cas ...


                      • nono le simplet nono le simplet 12 mars 14:32

                        @nono le simplet
                        en France la progression est de 25% par jour depuis quelques jours ... en Espagne 30-40 %, en Italie 20-25 % , en Suisse 30-40 %, en Allemagne pareil, en Grande Bretagne pareil ... etc etc etc


                      • sls0 sls0 12 mars 14:32

                        @SamAgora95
                        Pas de manoeuvres des soldats US pour cause de coronavirus. Des pays se désistent.


                      • pacem 12 mars 14:42

                        @nono le simplet « en Allemagne pareil »

                        Par contre, le très faible nombre de morts en Allemagne, 3 pour plus de 2000 contaminés, est analysé quelque part ?


                      • SamAgora95 SamAgora95 12 mars 15:22

                        @nono le simplet

                        Ce commentaire fait honneur à ton pseudo.

                        Passe de 1 à 5 ou de 1 millions à 5 millions ce n’est pas la même chose en terme de quantité, dans le 1er cas j’en ai juste 4 de plus dans le second j’en ai 4 millions ...pourtant le coefficient de multiplication est le même 5.

                        La chine a eu la même progression qu’en Europe, c’est donc la caractéristique de croissance (en forme logarithmique) de la contagion, c’est une croissance que l’on retrouve régulièrement dans la nature.

                        Le virus a infecté 100 000 personnes en Asie sur 4.5 milliards et en plein hivers ! alors pourquoi ferait-il 6 millions sur les 3 milliard restant ?

                        Un peu de logique !


                      • nono le simplet nono le simplet 12 mars 15:32

                        @pacem
                        pour l’Allemagne il semblerait que des mesures assez restrictives ont été prises assez tôt envers les malades et les échanges avec la Chine ... la machine s’emballe (sûrement à cause de l’Italie) à partir du 5 mars soit une bonne semaine après la France ... le 5 mars il n’y avait que 7 morts en France pour 613 cas répertoriés ... peut être aussi un manque de tests effectués en France à cette époque (comme maintenant d’ailleurs) ... les jours qui viennent vont vite éclairer la situation ...


                      • nono le simplet nono le simplet 12 mars 15:36

                        @nono le simplet
                        je pense aussi, mais ce n’est que mon opinion, que les chinois (un peu par obligation), les coréens, les japonais sont plus disciplinés que nous et ont fait de gros efforts individuels pour éviter la propagation ... je me protège, je protège les autres ...


                      • nono le simplet nono le simplet 12 mars 15:41

                        @SamAgora95
                        c’est donc la caractéristique de croissance (en forme logarithmique)

                        oumfff ! je viens de prendre un cours de maths en pleine gueule ... ça pique smiley


                      • nono le simplet nono le simplet 12 mars 15:56

                        @SamAgora95
                        tiens ... cadeau


                      • nono le simplet nono le simplet 12 mars 16:21

                        @pacem
                        tiens une autre manière de regarder ... le nombre de guéris/ cas positifs
                        France 0.96 % (hier)
                        Italie 8.89 % (hier)
                        Allemagne 1.07 %
                        Iran 29.4 %
                        Chine 77.7 %
                        USA 1.12 %
                        ça donne une idée ... plus le ratio est faible, plus la contamination est récente ...


                      • berry 12 mars 17:58

                        @SamAgora95
                        C’est vous qui manquez de logique.
                        La Chine a contenu l’épidémie grâce aux mesures draconiennes de confinement qu’elle a prises, pourquoi voulez-vous qu’il en soit de même en France alors que les autorités ne font presque rien ? Si la Chine n’avait pas réagi, elle aurait pu tout aussi bien avoir cent fois plus de morts.

                        C’est open bar ici, le gouvernement a choisi de laisser circuler le virus, il s’inquiète plus de la santé de l’économie que de la santé des français.
                        Si l’épidémie doit s’arrêter, ce sera grâce aux conditions météo ou éventuellement à un nouveau traitement, mais pas en raison des mesures du gouvernement.



                      • Taverne Taverne 12 mars 11:45

                        Eviter à tout prix de congestionner le système de santé, ça je pense que le président le dira. Ne pas porter d’atteintes graves aux libertés : aussi. Donc je ne vois pas en quoi le fascisme serait à nos portes (réf : votre commentaire de 09:21). De toute façon, le fascisme n’est pas dans la culture profonde de notre pays.


                        • malko malko 12 mars 12:09

                          Le virus ne fait aucune pause, et il progresse vite de manière invisible.

                          Car on n’en voit que ses effets, quand c’est déjà trop tard.

                          La réaction proportionnée est une erreur. Il faut devancer la progression et non pas la suivre.

                          Les chinois avaient une excuse à leur retard de réaction : ils étaient les premiers. Mais quand ils ont compris, ils ont réagi fort avec des confinements radicaux et des constructions d’hôpitaux très rapides.

                          Aujourd’hui, on voit les résultats : le virus recule chez eux. Ils sont en train de gagner. Ils ont même proposé de donner à l’Europe des masques et des respirateurs dont ils n’ont plus besoin.

                          Les pays européens n’ont pas l’excuse de ne pas avoir été averti.

                          Au nom de quoi ce virus se comporterait-il autrement ici qu’en Chine ?

                          La vraie « panique » consiste à faire le déni de la gravité des choses.

                          La sélection darwinienne de la connerie est en marche.

                          Bonne chance à tous !


                          • rogal 12 mars 13:28

                            @malko
                            Ça a commencé chez nous par les frontières qu’il ne fallait pas fermer « parce qu’elles n’arrêtent pas les virus », alors que ce virus est véhiculé par les hommes. Déjà là se percevait l’absence de volonté politique de donner la priorité à la santé. Le virus une fois bien là, permission de se rassembler à 5000, puis à 1000...
                            Panique ? À la corbeille, à Bruxelles. Dans les têtes des dirigeants peut-être faut-il dire, au contraire, paralysie.


                          • SamAgora95 SamAgora95 12 mars 14:10

                            @malko

                            Les gents sont tombés sur la tête !

                            Et quelle est la gravité des choses ? 10 000 Italiens ont attrapés un rhum ? Que c’est effrayant !

                            Moi ce qui m’effraye c’est la crédulité des gents, ils ne réalisent pas que rien qu’en France nous sommes 65 000 000, et que 2 000 enrhumés ne merittent pas toute cette surmédiatisation ! Les gents ne savent littéralement pas où ils habitent !

                            Rappel : Il ne reste que 14 000 infectés en Chine ! ce virus est mort né !
                            on vous fait paniquer pour un virus en voie de disparition !

                            Cela dit, je suis d’accord, le pire est avenir, mais ça sera pas à cause de ce virus ridicule ! Faites le plein de pattes et de riz, le mois de mai sera difficile ! Ils n’ont pas organisé ce cirque mondiale pour rien !


                          • malko malko 12 mars 15:46

                            @SamAgora95

                            J’ai l’impression que vous êtes jeune ... tant mieux, mais ce n’est pas mon cas.
                            Si moi je chope cette bestiole, la proba d’y passer est de 5 à 10%
                            C’est un peu + qu’un rhume.
                            Et ce machin est hyper contagieux : surfaces + aérosol.
                            Si j’avais 30 ans de moins, je m’en foutrais sûrement oui. Ce n’est pas le cas.
                            Et attention, ça n’épargne pas totalement les jeunes, à part les moins de 10 ans.


                          • SamAgora95 SamAgora95 12 mars 16:15

                            @malko

                            Non malheureusement je ne suis pas si jeune que ça ! 

                            C’est justement cette peur irrationnelle qu’il faut éviter, pourquoi s’inquiéter d’un virus qui fait 2000 infectés et 50 décès et ne pas être inquiet pour la grippe qui peut-être tout aussi dangereuse et qui fait 10 000 décès pour 600 000 infectés ?

                            La probabilité que vous chopiez ce virus et la même que vous soyez le gagne d’une loterie dotée d’une centaine de lots avec 65 millions de participants, autant dire quasi nulle !


                          • malko malko 12 mars 16:28

                            @SamAgora95

                             la grippe qui peut-être tout aussi dangereuse et qui fait 10 000 décès pour 600 000 infectés ?
                            Non, la grippe c’est 0,1%, donc : 600 morts pour 600.000 cas.
                            J’ai déjà eu 3 fois la grippe, tout le monde l’a eue.

                            Ici, c’est une pneumonie virale : plus mortelle et plus contagieuse.
                            Vous croyez que les chinois et les italiens sont fous ?


                          • malko malko 12 mars 16:35

                            @SamAgora95

                            C’est justement cette peur irrationnelle qu’il faut éviter ...

                            Elle n’est pas si irrationnelle que ça, et elle est plutôt bonne conseillère, car que fait-on si on a peur ?
                            On se planque chez soi .... et c’est justement le mieux à faire.


                          • SamAgora95 SamAgora95 12 mars 17:13

                            @malko
                            Tout est question d’équilibre, la peur c’est bien, mais la panique non.
                            La panique consiste à sur-réagir à un événement.

                            On s’enferme tous chez nous, plus de consommation, plus de voyage, l’économie ralentie au point que des entreprises vitales se cassent la gueule, demain plus d’internet (élement vitale de nos jours) et plus rien dans les grandes surface..etc...

                            Tout ça pour un épouvantail qui arrange bien certains...qui rêvent d’un reset économique pour refonder le monde à leur images...

                            Les petites gents comme nous pourront alors crever la bouche ouverte...eux seront à l’abri dans leur tour d’ivoire.

                            C’est ce qui est entrain de ce produire...ouvrez les yeux !!! 

                            Renseignez-vous ni les Chinois ni les Italiens ne sont fous, les populations de ces pays ne comprennent pas leur mise en quarantaine car il ne se passe rien en réalité, les hôpitaux sont plein de gents paniqués pour une quinte de toux.

                            Si je dois perdre la vie, je préfère que soit du virus, plutôt que d’une panique populaire car là les gents deviennent fous, il n y a rien de pire comme spectacle.

                            Ne jouez pas le jeu de ce qui nous gouvernent et de leur presse de propagande, aller vous renseigner sérieusement, regarder les chiffres, et passer le message qu’il n’y pas de quoi paniquer à cause de ce virus.

                            Je suis très sérieux !


                          • malko malko 13 mars 07:33

                            @SamAgora95

                            Désolé, c’est n’importe quoi, ça


                          • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mars 12:24

                            Une pièce du puzzle que j’ai évoquée dans cet article. Si des patients infectés vont à l’hôpital alors qu’ils n’ont rien à y faire, on comprend pourquoi il y a une surchauffe

                            « Dans cette configuration (du plan 3), les gens infectés par le nouveau coronavirus n’iront plus systématiquement à l’hôpital : les patients sans gravité (80% des cas selon les études internationales) resteront chez eux. Les généralistes seront alors en première ligne pour lutter contre l’épidémie. »


                            • pacem 12 mars 12:38

                              @Bernard Dugué « Les généralistes seront alors en première ligne pour lutter contre l’épidémie. »

                              Et comme il sont mal équipés, ils seront contaminés, et dans leurs salles d’attente, les patients sans gravité mais contagieux pourront contaminer des patients, qui par définition, sont déjà des personnes souffrant d’autres pathologies ?


                            • BA 12 mars 18:41

                              Jeudi 12 mars 2020 :


                              Pour la première fois, le gouvernement français refuse de faire le point quotidien concernant le nombre des morts du coronavirus, ainsi que le nombre des personnes contaminées.


                              Pour ne pas provoquer de panique en France, le gouvernement a ordonné au professeur Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé, de ne pas faire son point quotidien sur les morts et les personnes contaminées par le coronavirus.


                              « il n’y aura pas, ce soir, de point quotidien au ministère de la Santé, comme c’était le cas jusqu’ici. Santé publique France n’a pas non plus actualisé son bilan quotidien. »


                              https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/direct-coronavirus-les-etats-unis-ferment-leurs-frontieres-aux-europeens_3862735.html


                              • ZXSpect ZXSpect 12 mars 18:59

                                @BA

                                Vous n’avez pas accès aux media... remerciez Bruno Arfeuille qui n’apporte rien d’autre que des copiés-collés



                              • reveil reveil 12 mars 23:59

                                Blablablablablablabla , pas de temps mort, il serait temps de réagir en deux jours en italie on vient de passer de 600 à 1000 morts pour 10 000 infectés. Ce virus c’est une bombe à retardement. On devrait fermer les aéroports, éviter les transports en commun et tous les espaces avec climatisation qui propagent le virus.


                                • mariofigue44 13 mars 07:01

                                  Je pense que la France pourrait être parmi les pays qui développent à peine un taux de mortalité de 2% car la plupart des personnes ici sont des adultes contemporains et non une population d’âge aussi avancé qui est la plus touchée par la maladie comme je l’ai informé dans Cinecalidad


                                  • BA 13 mars 23:49

                                    A propos du COVID 19, Bernard Dugué écrivait ceci le mercredi 29 janvier 2020 :


                                    « Coronavirus « 2019-nCoV », le démon de Jinping se propage et le monde a peur d’une banale bronchite.


                                    […] Pour le reste, ne paniquez pas, il ne s’agit que d’une banale bronchite. »


                                    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coronavirus-2019-ncov-le-demon-de-221117


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès