• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De l’argent il y en a …

De l’argent il y en a …

Alors que les milieux d’affaires font savoir haut et fort que seule une réduction du SMIC de 20 % est susceptible de relancer et sauver l’économie française, faisant ainsi peser sur les épaules des plus fragiles et des plus démunis le poids de la responsabilité collective, il n’est pas inutile de jeter un coup d’œil sur les résultats de nos banques, entre autre … . 

La société Générale.

Le Conseil d’administration vient de décider d’attribuer un dividende de un euro par action pour l’année 2013. Cette banque a presque triplé son bénéfice net en 2013 avec 2,18 milliards d’euro. Le taux de distribution des bénéfices atteint 27 %, avec un objectif de pas moins 40 % en 2014. Résultat le cours de l’action a instantanément bondi de 6 %

Barclays.

Alors que la banque se porte moyennement bien, elle a tout de même réalisé en 2013 un plan de suppression, de 12 000 emplois, elle a augmenté l’enveloppe des bonus de 10 %, à savoir 2,9 milliards d’euros à distribuer aux traders et cadres de direction. Cette manne représente en moyenne 72 000 euros par personne.

BNP Paribas.

La 1ère banque française, affiche des bénéfices aussi conséquents, un bénéfice net de 1,8 milliards d’euros au 2ième trimestre de 2013.

Crédit agricole.

Très bon élève, il a sextuplé son bénéfice net, lui aussi au 2ième trimestre 2013, soit 696 millions d’euros. Le vent en poupe, les dépôts dans les caisses régionales sont à 577 milliards d’euros à fin juin2013.

La BPCE.

Elle affiche un bénéfique en hausse de 15 % sur la même période à concurrence de 772 millions d’euros.

Et c’est la même chose pour le Crédit Mutuel CIC, la Banque Postale, Boursorama etc….

Inutile de faire le tour des entreprises du CAC 40, c’est la même chanson, plutôt gaie à entendre pour les actionnaires. Il ne s’agit pas de faire le procès de la finance, dans un monde globalisé où le marxisme a fait faillite, force est de constater l’emprise de cette nécessité capitalistique de faire de l’argent avec l’argent.

Mais pourquoi renoncer à revendiquer un meilleur partage de la valeur ?

Si les économistes considèrent que le partage de la valeur ajoutée n’a guère bougée durant le siècle dernier, on constate que sur le court terme la part du travail a augmenté de 1959 (59%) à 1982 (68%), puis a diminué à partir des années 1980.

Citons le travail de Cécile Prigent (Divisons, croissance et politique macroéconomiques de l’Insee) : La valeur ajoutée représente la richesse engendrée au cours du processus de production par la mise en œuvre des facteurs de production, notamment le travail et le capital. Or, le partage de cette richesse entre salaires et rémunération du capital a fortement fluctué en France depuis la fin des années 60. Après avoir sensiblement augmenté à la suite des accords de Grenelle en 1968 et des chocs pétroliers de la décennie 70, la part des revenus du travail a reculé au cours des années 80. Elle a retrouvé, depuis le début des années 90, un niveau proche de celui du début de la décennie 60.

Dans ce contexte de restriction de la rémunération du travail au profit du capital, faut-il en plus réduire le smic de – 20% ? Quelle sera l’étape suivante, envoyer à nouveau les enfants de 10 ans travailler dans les mines ?


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • rocla+ rocla+ 12 février 2014 18:58

    Cher Monsieur Pelletier , 


    Pour faire un peu de pédagogie et montrer au monde ce qu’ il est 
    de bon ton de faire , montez une banque , une entreprise , un atelier 
    enfin un truc dans lequel vous emploieriez vos semblables auxquels à la fin du mois vous donneriez de justes rétributions , des vacances adaptées ainsi qu’ une ambiance de travail agréable . 

    Ce qui ferait qu’ au lieu de critiquer tout et n’ importe quoi vous
     contribueriez à l’ accroissement du bonheur autour de vous et feriez par la 
    même occasion reculer le chômage pour une petite part .


    • gaston gaston 13 février 2014 08:13

      en fait vous conseillez à ce monsieur de devenir ....une ordure qui s’engraisse en exploitant les plus pauvre ? car c’est bien de salopards que l’ont parle !


    • titi 12 février 2014 19:10

      La nouvelle du jour...
      L’Allemagne a relevé ses prévisions de croissance.

      La nouvelle de la semaine dernière :
      L’Allemagne a encore exploser son excédent commercial en 2013

       

      Mais c’est sûr : ce sont des gros cons.
      Il n’y a que les Français qui ont raison avec leur SMIC, leur 35h et autres foutaises.

       


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 19:30

        Titi,


        à propos du SMIC l’Allemagne va l’adopter et même baisser l’âge de la retraite... et je suis loin de considérer les allemands comme des gros cons...


      • titi 12 février 2014 22:49

        Le SMIC allemand c’est pour 2017... donc techniquement, il n’y a pas de SMIC allemand.

        Pour l’assouplissement de la retraite elle concerne uniquement les personnes qui on cotisé 45 ans.... 45 ans !!!!
        Elle peuvent désormais partir à 63 ans au lieu de 65. 
        Et l’agenda allemand prévoit de toute façon de reporter encore l’age de départ de 2 ans pour tous en 2029. Ce sera alors 65 et 67 ans.


      • Onecinikiou 13 février 2014 10:16

        @ Gaston,


        Les modèles de production industrielle et de création de valeur ajoutée n’ont rien de commun entre l’Allemagne et les Etats-Unis ou le Royaume-Uni. Le modèle spéculatif part de la City originellement avec une extension à Wall Street, qui depuis à pris le pouvoir sur l’ingénierie financière mondiale. 

        Il n’y a quasiment plus d’usines dans ces pays, a contrario de l’Allemagne qui voit toujours près de 30% de sa richesse nationale produit par l’industrie. Allemagne est d’ailleurs la première puissance industrielle mondiale. 

        Il n’y a donc pas de comparaison possible entre ces modèles. La dérive financière mondiale, les tendances délétères qu’elle impose sur l’économie réelle, est le produit des délires anglo-saxons. 

        Les français - les socialistes en particulier - ne sont d’ailleurs pas en reste dans ce processus, vous feriez bien de balayer devant votre porte, surtout si, comme tant de nos bonnes consciences de gauche, vous avez voté Mitterrand tout au long des années 80/90 !




      • titi 13 février 2014 10:24

        « Les Allemands ont toujours été des gros cons ! ils ont toujours foutu la merde partout , vous voulez des exemples ? ou vous avez été à l’école pour apprendre l’histoire ??? »

        Mon cher Gaston, et vous ? Ou avez vous appris l’histoire ?
        Car dans le chapitre « j’emmerde mes voisins », les Français sont imbattables.
         


      • bubu123 13 février 2014 17:33

        Ben ouai la France devrait faire comme l’Allemagne, c’est à dire pas de SMIC, et des boulots à 2 euros de l’heure, je suis sur ça va être vachement mieux 


      • vieux grincheux 13 février 2014 17:51

        @titi à propos de Gaston


        Il a tres bien decodé l’ histoire en parlant des salopards de Tronpas la Mort qui ne font que se goinfrer sur le dos des autres...Le caca des 40 salopards s’ étale et pue la Mort de l’ EXPLOITATION en SALARIAT contraire à l’ Egalité Citoyenne..
        Et si à la sortie de la peste brune en 45, certainEs ne s’ étaient misEs debout pour dire PLUS JAMAIS CA...ces salopards d’ Exploiteurs auraient continué car ils ont financé AUSSI BIEN LES NAZIS QUE LES « Alliés »......Ca c ’est de l’ Histoire en action qui permet de rendre hommage à René Char, alias le Résistant Capitaine Alexandre qui a claqué la porte aux nez des Chabans et autres futurs barons du Gaullisme à Alger lorsqu’ il a compris qu’ il voulait refaire le MEME BORDEL en gardant l’ Administration sanfraise et pétainiste dont un certain Papon qui organisa les convois des wagons PLOMBES VERS LES CAMPS DE LA MORT.....on sait c qu’ il est devenu de ce fumier....l’ Histoire l’ a rattrapé....

        Ca te va, mon petit Titi, question histoire, sinon on peut aller à la Parole errante à Montreuil demander à Gatti ce qui s’ est VRAIMENT PASSé....il est venu en Limousin avec les bérets verts britanniques combattre le FASCISME...

        KONSELEDIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISEU !!!

        VG Passeur cognitif à but non lucratif 

      • Lecrabe 13 février 2014 18:22

        « les Allemands ont toujours été de gros cons. »
        C’est incroyable de lire des sorties racistes comme ça en 2014...
        Imaginez un peu à l’étranger ce que doivent penser les gens des Français quand ils voient Sarko et Hollande et toute leur clique.
        A notre époque, faut vraiment être un beau veau beuglard de Français pour pas réussir à faire le distingo entre les peuples et leurs gouvernements.


      • angoravox 13 février 2014 18:28

        C’est tout simplement hallucinant de lire des saletés racistes pareilles, je suis bien d’accord...


      • soi même 12 février 2014 19:11

        Autre point de vue, à combien montre leurs fonds propres pour faire face à leurs engagements dans des créancières boursières pourris ?

        Aucun indication de votre part, il n’ont aucuns fonds de réserve garantie qui amortisse au cas où , il y a un clash économique, si ce n’est la garantie des États qui s’engagent à les sauvés.

        Si vous voulez nous donnez un cour d’économie financière salutaire commencer par cette simple réalité 1+1 = 2, 1- = -2 au lieux de nous tentez de nous embrouillez avec une réalité qui ne donne pas les vrais chiffres du désastre financier de ces banques !

        Donc on sait si l’État n’était pas un intervenue en 2008, aujourd’hui elles seraient coulés !


        • soi même 12 février 2014 19:13

          Si vous voulez nous donnez un cour d’économie financière salutaire commencer par cette simple réalité 1+1 = 2, et 1- = -2 au lieux de nous tentez de nous embrouillez avec une réalité qui ne donne pas les vrais chiffres du désastre financier de ces banques !


          • soi même 12 février 2014 19:13

            Si vous voulez nous donnez un cour d’économie financière salutaire commencer par cette simple réalité 1+1 = 2, et 1-  = -2 au lieux de nous tentez de nous embrouillez avec une réalité qui ne donne pas les vrais chiffres du désastre financier de ces banques !


            • soi même 12 février 2014 19:17

              Il est extraordinaire Agoravox, essayez de faire le calcul

              1-

              .

              +

              .

              1- =

              .

              -2

              Et bien c’est impossible !


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 19:27

                Cher Monsieur Rocla,

                Toujours la même manière de dénigrer et de faire la leçon sans savoir... histoire de nuire...
                Il se trouve que j’ai créé il y a quelques années une entreprise, j’ai pris des risques, j’ai engagé mon argent, j’ai eu des salariés, et je crois avoir plutôt bien réussi sur la base des critères que vous énoncez, l’ambiance au travail, la satisfaction des salariés, la juste prise en charges des stagiaires etc.. mais je suis tombé gravement malade... et comme le commercial et la prospection reposaient sur moi, il a fallu arrêter....
                Mais voilà, je ne crois pas mériter vos leçons... à propos et vous ?


                • soi même 12 février 2014 19:44

                  A- 10 perdue, je ne suis pas Monsieur Rocla, non je suis Soi Même, mais bien t’on miroir de Narcisse !


                • viva 12 février 2014 19:48

                  Oui, il y a beaucoup d’argent, oui les banques affichent des résultats miroblants.


                  Concernant les banques, il faut faire attention, que compte t elle au crédit et débit dans leur comptabilité ?
                  Avec quel argent rémunèrent elles leurs actionnaires ? 
                  Une grande partie de leurs actifs n’ont de valeurs que parce qu’elles ne les mettent pas en vente, .... en fait c’est invendable et surtout pas au tarif auquel elles les ont achetés.

                  Pour en revenir au sujet de l’argent, oui il y en a beaucoup, mais il est concentré voir très concentré.
                   La redistribution ne fonctionne plus c’est une réalité que la classe moyenne découvre en constatant que c’est quasiment sur elle seule que repose la redistribution. 
                  Au final, cette catégorie est en passe de devenir pauvre elle aussi et moins bien soigné et aidé en cas de coup dur.


                  • rocla+ rocla+ 12 février 2014 19:49

                    Cher Monsieur Pelletier , 


                    J’ ai eu la chance de ne pas tomber malade , alors vous serez d’ accord avec moi pour dire que dans notre cher pays il suffit de presque rien pour faire tomber une boite . 

                    Alors que pendant le temps de l’ exploitation de la dudit boite il ne manque aucun service fiscal , urssaf , inspection du travail , rsi  cotisations maladie , vieillesse , , vous êtes au taquet pour payer en temps et en heure jusque’ à risquer les biens personnels .

                    Alors faites plutôt des billets pour changer ce système pourri de 
                    charognards tous fonctionnaires à l’ abri du besoin guêttant les moindres faits et gestes de ceux qui entreprennent et qui , lors du plus petit problème sont injoignables de jour comme de nuit . 

                    Des Pionce Pilates phagocytes appliquant des directives de fonctionnaires ne connaissant le début du commencement d’ une boîte , a cheval sur leur 
                     dada  hennissant leurs volutes  de salauds  de  riches . 



                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 19:52

                      Cher Monsieur Rocvla,

                      « Alors faites plutôt des billets pour changer ce système pourri de 
                      charognards tous fonctionnaires à l’ abri du besoin guêttant les moindres faits et gestes de ceux qui entreprennent et qui , lors du plus petit problème sont injoignables de jour comme de nuit  »

                      ce ne sont pas des billets comme vous dites qui pourront changer le système...

                      Quant aux fonctionnaires je vous laisse votre commentaire pour le moins injuste...




                    • soi même 12 février 2014 19:53

                      Allo Haddock, c’est la boucherie Sanzot !


                    • rocla+ rocla+ 12 février 2014 20:04

                      Ce qui est sympa (v pour l’ instant ) c ’est qu’ il n’ est pas 

                      besoin de référendum pour savoir si on est obligé d’ aimer 
                      de par leur métier vous emmerdent . 

                      Vous avez remarqué ? de plus en plus de radars , gendarmes couchés 
                      des ronds-points tous les 600 mètres , des forets de pub dans les entrées de vile , des idiots congénitaux nous parlant depuis bientôt un an de mariages en tout genre , de liberté d’ expression à géométrie variable , de la bite en l’ air de nos politiques et toutes sortes de conneries comme la condamnation d’ un petit pays votant à sa guise ce qu’ ils veulent …

                      votre banque c’ est bien mais ça nous passe au dessus ...

                    • Hétérodoxe 13 février 2014 12:38

                      En gros, tu gères tellement mal ton affaire que tu es obligé de mettre tes biens personnels en péril ... mais c’est la faute des fonctionnaires.
                      J’ai tout bon ?
                      Je faisais pareil à l’école. Je foutais rien, mais c’était la faute des profs !


                    • rocla+ rocla+ 13 février 2014 13:01

                      Heterodoxe ,


                      tu connais autant de ma vie que ce que tu connais de celle que tu imagines être la réalité .

                      Qui se résume à rien . 


                    • rocla+ rocla+ 13 février 2014 13:05

                      Rien , à part quelques moinssages connardiques .


                    • Hétérodoxe 13 février 2014 18:54

                      Ah mais nan, moi j’ai jamais dis que je connaissais quelque chose.
                      C’est même écrit noir sur blanc, à l’école, je foutais rien.

                      J’essayais de comprendre ton désespoir.
                      Mais je crois que je suis trop con. Et t’imagine même pas à quel point c’est reposant.


                    • foufouille foufouille 12 février 2014 21:00

                      "Dans ce contexte de restriction de la rémunération du travail au profit du capital, faut-il en plus réduire le smic de – 20% ? Quelle sera l’étape suivante, envoyer à nouveau les enfants de 10 ans travailler dans les mines ?"

                      ce sont les ordres socialo de bruxelles


                      • passtavie passtavie 12 février 2014 21:19

                        pas socialos, libéros


                        • spartacus spartacus 12 février 2014 22:01
                          C’est assez effrayant cette piteuse pensée qui ne comprend pas que capital, comme valeur ne sont pas des valeurs fixes, mais des valeurs variables.

                          SG le coupon était de 0.45 l’année dernière.....1€ cette année.
                          Les revenus de actionnaires ne sont ni fixes ni assurés. Prendre un résultat d’une année et en tirer des conclusions relève de la mauvaise foix.

                          Contrairement aux dires de l’auteur les dividendes du CAC 40 sont très mauvais en 2013. 
                          5 sociétés représentent 50% de la totalité des coupons du CAC distribués en France. Orange, Total, Sanofi, EDF et GDF Suez.

                          Une division pour en déduire des revenus de « personnes » pour la Barclay relève de la supercherie. La majorité des investisseurs sont institutionnels. Loin des « personnes ».

                          Le comble de la stupidité vient de cette phrase « rémunération du travail au profit du capital ». Un ancien chef d’entreprise qui n’a jamais lu ou compris son bilan ?

                          Le revenu du capital est le revenu du risque, il est donné une fois l’ensemble de toutes les charges, impôts et contraintes de l’entreprise payée. Souvent payé longtemps après la fin de bilan.
                          Le revenu du salarié est une avance du « capital », sur le risque que le produit ou le service du salarié va se vendre. Que le produit ou le service se vende ou pas, quoi qu’il arrive le salarié reçoit le revenu, contrairement au capital. 

                          Le « capital » est sur un marché. Le socialisme par sa stigmatisation, entraîne le capital vers des placement étatistes de financement de dettes qui servent a payer le clientélisme engendré par les politiciens gouvernementaux.

                          C’est le capital qui crée l’investissement donc l’emploi.

                          Si le « capital dans le secteur privé » rapporte plus, c’est qu’il est plus rare à cause du socialisme. Plus vous« taxez » ou « redistribuez » le capital, plus il devient rare, plus il rapporte plus que le travail. Si vous voulez que la capital rapporte moins que le travail, il faut le libérer pas le contraindre....Mais allez faire comprendre cela a ces socialistes Français. Les pires post bolchéviques socialistes du monde !


                          • Hétérodoxe 13 février 2014 13:01

                            Toujours la même rengaine ... sauf que si le Capital est variable dans son montant, il n’est pas variable dans ses possédants.
                            Principaux investisseurs privés en France :
                            Bettencourt : Héritière
                            Dassault:Héritier
                            Bolloré : Héritier
                            Lagardère : Héritier
                            Arnault : Héritier
                            Mulliez : Héritier
                            Leclerc : Héritier
                            Et j’en passe.
                            Je précise que le terme héritier signifie qu’ils avaient tous, le jour de leur naissance, de quoi subvenir à leurs besoins jusqu’au jour de leur mort.
                            Conclusion : pas un seul de ces investisseurs n’a pris le moindre risque de toute sa vie. Et pourtant, au vu des chiffres 2013, le « risque » a payé.
                            Alors la fable du capitalisme vertueux ...
                            Pour toutes les personnes citées, le fait d’être actionnaire ne répond pas à un besoin de revenu, mais au besoin de placer l’argent à un taux supérieur à l’inflation. Et vu qu’en prime, on leur offre des 15%, pourquoi donc se priver.
                            Je vois mal Bétencourt, Dassault ou Lagardère entreprendre quoi que ce soit, les deux premiers au vu de leur état de santé manifestement délabré et les deux derniers au vu de leur état mental pour le moins limité.


                          • rocla+ rocla+ 13 février 2014 13:04

                            Hétéro, 


                            tous les noms de milliardaires cités ont tous eu des parents ou des grands parents qui ont commencé avec rien . 

                            Fais en autant au lieu de hurler ta détresse à la lune .

                          • Hétérodoxe 13 février 2014 19:04

                            A Raclo
                            C’est un peu le sens de mon commentaire. Mais visiblement, trop occupé à redresser les finances de la France, malgré le poids que nous, les abrutis finis, représentons, tu as dû en louper quelques lignes. Tu es pardonné.
                            Moi, je retourne dépenser mon chômage au PMU.


                          • rocla+ rocla+ 13 février 2014 19:11

                            Ca commence toujours comme ça avec les cons , tu leur réponds 

                             et de suite ils transforment ton pseudo en guise  de discussion . 


                            Le degré débile mental du net .

                            Merci pour la démonstration , les frustrés et jaloux en tout genre
                             peuplent le monde .



                          • Hétérodoxe 13 février 2014 19:19

                            Désolé, en plus d’être con, je suis dyslexique ...


                          • Constant danslayreur 13 février 2014 19:31

                            Chez les dyslexiques, il y a Alcor aussi...
                            Très ressemblant en plus, il s’y connait vachement en fulguropoing...

                            Salut Capitaine et mes hommages à la.


                          • rocla+ rocla+ 13 février 2014 19:49

                            Bonjour Constant .


                            Ca fait plaisir .

                          • julius 1ER 14 février 2014 11:00

                            sauf que dans une république qui pratique certaines vertus comme le « mérite » et l’égalité

                            la« succession » et l’héritage ne sont pas des vertus, ce sont des concepts monarchistes ou royalistes alors il faudrait à un moment donné dire sous quel régime on existe...

                          • zygzornifle zygzornifle 13 février 2014 08:03
                            De l’argent il y en a … Faut taxer le CRIF ......

                            • zygzornifle zygzornifle 13 février 2014 09:31

                              C’est le vase communiquant ou l’argent quitte le portefeuille des employés-ouvriers pour aller dans celui des dirigeants


                              • gaston gaston 13 février 2014 09:37

                                il suffirait de faire payer les quelques dizaine de milliers de gros fraudeurs du fisc , les salopards, avec effet rétroactif sur 5 ans , pour remplir à ras bord les caisses de l’état , avec sarko on était sur que cela ne serait pas fait étant un salopard lui même , il a au contraire protégé les riches au détriment des autres et fait sauter quelques millier de salopards comme lui des listes des fraudeurs à grande échelle , Hollande a lui commencé à lutter sérieusement contre les salopards , mais pas assez violemment , il n’y a aucun cadeau à faire à la racaille financière , et si ces salopards menacent de quitter le pays et bien qu’ils s’en aillent , mais avec interdiction de remettre les pieds sur le sol Français et surtout d’y gagner de l’argent , cela soulagera le pays de quelques milliers d’immondes ordures !


                                • titi 13 février 2014 10:40

                                  Vous êtes visiblement aussi mauvais en arithmétique qu’en histoire.

                                  La fraude fiscale pour la France c’est entre 60 et 80 milliards selon Alain Bocquet... qui n’est pas forcément le mec le plus impartial, ni le plus compétent pour annoncer ces chiffres... Mais bon supposons...

                                  Le déficit est de 100 milliards par an... ça on en est sûr.
                                  Donc même avec ces 60/80 milliards, on ne comble pas le déficit.

                                  Il faudra de tout façon faire des économies.

                                   


                                • howahkan Hotah 13 février 2014 11:34

                                  si on peut donner un chiffre de fraude c’est que les faits sont là et que le chiffre est basé sur du réel donc on sait qui sont les fraudeurs.....à partir de là les partis de pouvoirs sont tous des partis mafieux le parti sioniste inclus bien sur


                                • gaston gaston 13 février 2014 11:50

                                  J’ai dit avec effet rétroactif sur 5 ans .....mais on lit ce qu’on veux , n’est ce pas ?

                                  Ensuite il ne s’agit pas de combler les 100 milliards de dette par ans avec cet argent mais d’aider à financer le fonctionnement de la société !
                                  l’état cherche actuellement à faire 50 milliards d’économie , avec ça ils les ont en rectteet largement plus , faut t-il encore avoir la volonté de faire payer la racaille financière !


                                • titi 13 février 2014 13:39

                                  Bah Gaston, un effet rétroactif sur 5 ans réglera donc entre 3 et 4 ans de déficit.

                                  Et dans 4 ans ? Faudra faire des économies.

                                   


                                • titi 13 février 2014 13:46

                                  « si on peut donner un chiffre de fraude c’est que les faits sont là et que le chiffre est basé sur du réel donc on sait qui sont les fraudeurs.. »

                                  Vous plaisantez j’espère ?
                                  On annonce un chiffre « entre 60 et 80 milliards ».
                                  Les faits c’est quoi ? C’est 60 ou c’est 80 ? Parce qu’entre les deux je vous signale qu’il y a 20 milliards, en gros le trou de la sécu.

                                  La réalité c’est qu’il n’y a aucune source sérieuse sur ces chiffres. Ils proviennent soit de syndicat, soit de partis politiques. Bref de uniquement de gens qui ont une soupe à vendre.


                                • rocla+ rocla+ 13 février 2014 13:46

                                  Ainsi qu’ il y a ka et faut mon


                                • rocla+ rocla+ 13 février 2014 13:47

                                  ainsi qu’ il aka et fokon 


                                • howahkan Hotah 13 février 2014 16:25

                                  titi..Vous plaisantez j’espère ?
                                  On annonce un chiffre « entre 60 et 80 milliards ».

                                  je ne plaisante pas je réfléchie,soit on sait soit on ne sait pas entre les eux il n’y a que du vent..si on sait le chiffre on sait qui fraude si on ne sait pas, on ne sait rien


                                • izarn izarn 13 février 2014 12:40

                                  Il faut se méfier de ce genre de chiffres : Un nombre important de petites banques ont disparu, avalées par les grosses ou en faillite, ce qui donne une grossissement du CA qui n’a rien à voir avec une quelconque reprise. Bien entendu, avec un CA plus élévé on peut esperer un dividende par titre plus élévé, d’autant plus que depuis 2008, ces sociétés ont racheté à bas prix leur propres titres. Ensuite il est plus facile de les manipuler en bourse, puisque les volumes d’échange boursiers sont bien plus faible.
                                  Se souvenir, que la BCE donne du crédit « illimité » aux banques à des tarifs dérisoires (0,75%) Ce qui explique leur redressement qui se fait sur le dos de la BCE. Les obligations pourries sont passées des banques à la banque centrale. Tour de passe passe.
                                  Ensuite les fonds propres des banques sont ridiculement bas, moins de 3% en général, et en plus elles se plaignent les pauvres chochottes ! En cas de nouvelle crise, ces banques risquent trés gros : L’effondrement malgrés les balivernes de Bale III, et autre fond de secours ridicule (55 milliards ?)
                                  Pour couronner le tout regardons ou se trouve l’économie réelle au niveau mondial par les courbes du Baltic Dry Index :
                                  http://investmenttools.com/futures/bdi_baltic_dry_index.htm
                                  Pour pouvez constater vous meme le niveau d’enfumage de cet article, ainsi des réponses de ceux qui pretendent s’y opposer. Genre de débat hallucinatoire entre Moscovici-Copé, qui fument la moquette....


                                  • Armelle ARMELLE 13 février 2014 13:05

                                    Ce site abrite toujours autant de débiles mentaux, entre ceux qui ne savent pas aligner 2 mots sans faire une faute, les gauchos au cerveau délabré qui ne font que critiquer les patrons sans faire le moindre discernement, les « pseudo » historiens qui mélangent tout, ceux qui raisonnent comme des pantoufles, et ceux qui, indiscutablement n’ont pas la lumière à tous les étages, AGORAVOX fait là, une jolie clinique psychiatrique, un facebook pour débiles profonds, c’est dire !!! vu le niveau des abonnés « fesses de bouc » !!!

                                    Pauvre France. Nous ne sommes pas au bout de nos peines, cependant cela constitue en partie le pourquoi de la déchéance française grandissante !!! 
                                    C’est à mourir de rire. Tous ces zozos ne maîtrisent pas un dixième des paramètres économiques, sociaux, environnementaux de toute sorte et d’un claquement de doigt nous sortent des bafouilles qu’ils qualifient de « solutions » ...« ben voyons mais c’est bien sur » !!!
                                    Nos politiciens corrompus font la même chose, seulement eux, savent qu’ils nous racontent des conneries...
                                     La morale de tout cela, vu que l’origine est bien évidemment le mal être, la jalousie et la frustration, est la suivante ; « Quand on est pas satisfait de son sort, on se BOUGE LE CUL pour en changer »

                                    • Le421 Le421 14 février 2014 07:38

                                      Avec une différence à ne pas négliger...
                                      Les débiles incultes d’Agoravox ont compris que même en se bougeant le cul, comme tout le monde dit si bien, il est quasiment impossible de nos jours de gagner correctement sa vie en travaillant de ses mains. A moins d’oublier le mot « honnête ».
                                      Ah ! Si !
                                      Avec un clavier, en passant son temps à embourber les autres, on peut faire du fric.
                                      Et concrètement, on prends des roumains à 2€ de l’heure pour faire le taf !!
                                      C’est plus com-pé-ti-tif !!

                                      En 2014, tous ceux qui font du fric, sont nés dans la bonne maison.

                                      Bien sûr, je n’ai que 58 ans, donc, mon expérience de la vie n’est pas complète...


                                    • julius 1ER 13 février 2014 13:37
                                      Dans ce contexte de restriction de la rémunération du travail au profit du capital, faut-il en plus réduire le smic de – 20% ? Quelle sera l’étape suivante, envoyer à nouveau les enfants de 10 ans travailler dans les mines ???
                                      @jean pelletier
                                      il suffit de le dire, et l’on pourrait ajouter la réponse est dans la question !!
                                      si l’on ne change rien aux paradigmes économiques, tout ira de mal en pis, la captation de la valeur ira aux grandes entités économiques..... pourquoi pendant 1 siècle et demi les USA votaient des lois anti-trusts, certainement pas pour se faire plaisir, mais parcequ’à l’époque les politiques sous la pression des populations se devaient de mettre en place des gardes-fous à un capitalisme qui reproduit toujours les même séquences...

                                      • titi 13 février 2014 13:51

                                        « Quelle sera l’étape suivante, envoyer à nouveau les enfants de 10 ans travailler dans les mines ??? »

                                        Ou les manger. Car vous le savez, les capitalistes mangent les petits enfants.

                                        C’est bien connu.


                                      • Armelle ARMELLE 13 février 2014 14:14

                                        ...même qu’ils les violent avant de les manger !!!

                                        ça aussi c’est bien connu

                                        certains ne devraient pas abuser du whisky dès le matin !!!
                                        Voyez les dégâts !!!!
                                         

                                      • Le421 Le421 14 février 2014 07:40

                                        Tiens... Je croyais que c’était les communistes, les barbares...
                                        Tout fout le camp, M’âme Michu !!


                                      • RBEYEUR 13 février 2014 13:54

                                        « …Alors que les milieux d’affaires font savoir haut et fort que seule une réduction du SMIC de 20 % est susceptible de relancer et sauver l’économie française, faisant ainsi peser sur les épaules des plus fragiles et des plus démunis le poids de la responsabilité collective, …. ».

                                        Déjà habitués aux inépuisables sornettes de l’auteur, ce boniment supplémentaire ne pourrait que faire sourire.

                                        Toutefois, ces larmes versées sur les plus fragiles et les plus démunis procèdent  d’un cynisme particulièrement puant, en regard des tous nouveaux contribuables qui furent « élus » en mai 2012 avec l’élection de  « moi-président-pour-le-changement-maintenant  ».

                                        En effet, ces malheureux, qui n’avaient jamais subi le gangstérisme fiscal direct de leur vie, sont impitoyablement, systématiquement et scientifiquement rackettés par la fiscalité directe depuis l’exercice 2012.

                                        Est-ce vraiment comparable à une hypothétique réduction du SMIG ?

                                        Ne serait-il pas plus intelligent d’éradiquer, d’abord, le collectivisme rampant dont l’inéluctable progression ruine rédhibitoirement notre pays depuis mai 2012 ?   


                                        • ANTI-NOVLANG ANTI-NOVLANG 13 février 2014 14:11

                                          Sont trop fortes ces banques, se verser des bénéfices alors qu’elles ont des leverages de banqueroute . De la pyramide de Ponzi à grande échelle, et la demande de baisse des salaires de 20% , j’ai juste pour avoir du temps pour se servir dans la caisse avant que la pyramide s’effondre.
                                          Un exemple, la SG avec des bénéfices, ça donne çà http://news360x.fr/la-societe-generale-en-faillite-potentielle/


                                          • BA 13 février 2014 15:22

                                            Jeudi 13 février 2014 :

                                            Menaces sur les comptes bancaires, suite : vers des faillites préventives ?

                                            Nous avions évoqué il y a un mois dans cet article les menaces pesant sur les comptes bancaires après les prises de position inquiétantes de l’Union européenne, du FMI et du Comité de Bâle, l’instance chargée d’élaborer les normes prudentielles pour les banques. Voici un nouvel élément à verser au dossier : la déclaration de la française Danièle Nouy, présidente du mécanisme de supervision bancaire européen (placé sous l’autorité de la BCE), chargé d’effectuer les stress-tests bancaires dans le courant de cette année et dont les résultats seront annoncés en novembre.

                                            Oui bien sûr, les stress-tests bancaires réalisés jusqu’ici par l’Union européenne n’ont été qu’une vaste blague, les banques irlandaises et la banque Dexia les avaient brillamment passés peu de temps avant de se déclarer en faillite. Mais cette fois le ton a l’air de changer. Dans une interview au Financial Times sur la santé du système bancaire européen, Danièle Nouy affirme en effet tranquillement : "Nous devons admettre que certaines banques n’ont pas d’avenir". Tout simplement. Elle ajoute ensuite qu’elle ne croit pas à des fusions de banques bien portantes avec d’autres plus fragiles, et qu’il faudra donc procéder à la faillite organisée de ces établissements.

                                            Le message a le mérite d’être clair. Ces paroles martiales indiqueraient-elles un changement de point de vue du superviseur bancaire ? Formulons une hypothèse : les stress-tests bancaires seraient cette fois utilisés pour détecter les banques les plus malades et les déclarer en faillite avant même qu’elles puissent le faire elles-mêmes et ainsi alerter les déposants et propager la panique. D’autant que, comme nous l’avions dit, une autre personnalité éminente (Sabine Lautenschläger, vice-présidente de la Bundesbank et candidate au directoire de la BCE), a récemment déclaré que la zone euro devait être capable de définir en l’espace d’un week-end un plan de restructuration d’une banque en péril.

                                            Ainsi, avant même que les difficultés d’une banque soient vraiment connues et médiatisées, la faillite serait prononcée par le superviseur bancaire, et les comptes des déposants ponctionnés, le tout en 48 heures, conformément au nouveau mode de règlement des crises bancaires que fait avancer l’Union européenne. Ce serait en quelque sorte la « faillite préventive » (comme George Busch avait ses « guerres préventives »).

                                            Ce changement de ton explique-t-il l’agitation qui règne en ce moment en Italie ? Comme s’il fallait se dépêcher de régler les problèmes en interne avant que la BCE armée de sa « supervision » ne débarque, le gouvernement et la banque centrale italienne s’affrontent pour savoir s’il faut ou non créer une « bad bank » de façon à soulager les banques de leurs créances douteuses.

                                            Les banques italiennes se trouvent en effet confrontées à une forte augmentation de ces prêts « non performants » (149,6 milliards d’euros, soit 9% de l’ensemble des crédits). UniCredit et Intesa Sanpaolo étudient actuellement la possibilité de céder des créances pourries à des fonds anglo-saxons, tandis que Montei dei Paschi cherche de l’argent frais.

                                            Et ailleurs ? En France plusieurs articles pointent le manque de fonds propres du Crédit Agricole et de la Société Générale, mais on ne signale pas de déclarations publiques pour l’instant.

                                            En Espagne, le gouvernement affirme ne plus avoir besoin de l’aide de l’Europe, il est vrai que les banques espagnoles ont reçu près de 70 milliards d’euros d’aides de Madrid et 41,3 milliards d’euros par l’intermédiaire du programme d’aide européen. Mais les créances douteuses augmentent et la Banque d’Espagne prévoit qu’elles s’élèveront à 15 % en 2014 avant de commencer à diminuer en 2015… Bref, nombre de banques européennes restent fragiles, et le couperet risque de tomber plus vite qu’on ne le pense.

                                            https://fr.goldbroker.com/news/menaces-comptes-bancaires-suite-vers-faillites-preventives-428.html


                                            • howahkan Hotah 13 février 2014 17:11

                                              ben oui banane faut être con , débile et maso pour prendre des risques quand on peut éviter, on n’est pas tous des malades, loin de là...

                                              d’ailleurs le risque, qui n’est que financier donc d’être pauvre comme la majorité, le gars ni pense pas , ce qu’il veut c’est du pognon , il ne voit que ça, il parle de risque comme l’ex boulanger quand il a perdu, sinon il parle de son talent au dessus du soleil quand il a bine niqué le collectif smiley

                                              cela dit ceux qui dirigent le monde ne sont pas comme les petits apprentis qui veulent être riche comme les vrais riches, car eux le risque , ils ne connaissent plus depuis des générations..le pseudo risque il le laisse aux autres..rapaces et déments certes ,mais pas cons sur tous les plans ...


                                            • Stof Stof 13 février 2014 18:04

                                              Le système ne tient que parceque les perdants ne se révoltent pas. Alors ne jetez pas la pierre sur les gagnants, qui ne réussissent que parceque nous sommes trop lâches pour les buter.


                                              • France Républicaine et Souverainiste Napoléon Du Perche 13 février 2014 18:23

                                                20 milliards d’euros de fraude fiscale de la part des multinationales, des banques d’affaires et des princes qui nous dominent (Cahuzac et autres mafiosi)... c’est le seuil de l’escroquerie à l’impôt orchestrée par la racaille financière. Lisez « les voleurs de la république » écrit par Dupont-Aignan suite à un rapport co-rédigé avec Alain Bocquet !


                                                • Le421 Le421 15 février 2014 09:07

                                                  Ce qui est amusant, c’est que l’on cite uniquement Cahuzac pour la fraude fiscale.
                                                  Normal, un homme de pseudo-gauche, c’est honteux.
                                                  Alors qu’à droite, la fraude, c’est une institution, un passage obligé, un dogme.
                                                  Donc, c’est normal.


                                                • zygzornifle zygzornifle 14 février 2014 11:10
                                                  « De l’argent il y en a  »… OUI MAIS PAS POUR TOI !!! lalala il y a Pole-emploi !!! lalala

                                                  • rocla+ rocla+ 14 février 2014 20:46

                                                    Avec l’ argent qu’ il y a vous pourriez renflouer Libération , et d’ ailleurs 

                                                    en même temps il y a une place vacante , le Demerand vient de 
                                                    démissionner .

                                                    Alors on cherche un patron , de gauche pour sauver ce grand journal 
                                                    d’ opinion opignoné .

                                                    • rocla+ rocla+ 14 février 2014 20:49

                                                      offre d’ emploi : journal en faillite cherche un patron de gôche 

                                                      fort en gueule comme il y en a beaucoup ici pour sauver le 
                                                       bateau de papier du naufrage programmé .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès