• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De la montée d’un illettrisme global

De la montée d’un illettrisme global

 

Dans cet article d'Atlantico, dans un entretien chez Pascal Praud, sur le site du figaro (voir à ce lien), René Chiche, professeur de philosophie, a soulevé un point fondamental du problème de l'Éducation Nationale en 2019. Je pourrais reprendre chacun de ses mots sans aucun souci, et dans l'Éducation Nationale nous sommes quand même quelques uns :

 

Malgré une succession de réformes diverses et variées, à chaque ministre de l'éducation la sienne depuis Jospin, l'illettrisme ne cesse de progresser et avec lui un hyper-élitisme de plus en plus problématique. Et il progresse à cause de décisions absurdes et coupés du réel, de déni de celui-ci, et d'une idéologie dorénavant mortifère. Jérôme Leroy au début de "Physiologie des lunettes noires" a parfaitement résumé ce qui s'est passé suite à l'instauration des IUFM quand ils évoquent les moinillons hyper-anxieux et les nonnes névrosées du pédagogisme le plus absurde . Et pourtant dieu sait si cet auteur et moi nous nous sommes écharpés sur d'autres points, mais sur celui-là il voit parfaitement clair

 

C'est un illettrisme parfaitement assumé par les adolescents dans une société où le savoir et la culture ne sont plus considérés comme des valeurs acceptables, à commencer par la culture littéraire.

 

"Le français ça sert à rien msieur, lire Baudelaire et Corneille ça va nous servir à quoi dans la vie msieur ?" me disaient souvent mes élèves quand j'enseignais les lettres et l'histoire en lycée professionnel. Un peu comme ce candidat à la présidentielle qui considérait démagogiquement que lire "la princesse de Clèves" pour une guichetière de la poste c'est complètement inutile (voir vidéo).

 

Je répondais aux élèves qu'en effet le français et la culture littéraire sont effectivement complètement dispensables. Dans la vie, qui est obligé de lire Proust ou Chateaubriand pour travailler ou vivre ? Personne. On peut vivre en étant complètement ignorants de toute culture. Voire même l'orthographe, la syntaxe, la grammaire, on pourrait très bien s'en passer et ne communiquer que par gestes et grognements. Cela éviterait certaines hypocrisies sociales après tout...

 

En plus de ce dénigrement des Lettres par les jeunes, il fallait subir également des instructions ubuesques sur l'enseignement du français : interdits la grammaire, la syntaxe, et l'orthographe. Alors que c'est justement par là qu'il faudrait commencer avant d'enseigner des classiques. Je passais outre l'interdiction et commençais toujours l'année par deux mois de "rappel" de ces fondamentaux pour certains élèves jamais étudiés auparavant. Eux le comprenaient bien qu'ensuite l'étude des textes était largement plus simple pour eux.

 

On peut étudier les classiques et éveiller n'importe quel jeune à la culture à ces conditions. Et non par le nivellement par le bas de rigueur depuis quelques décennies, celui qui conduit les bibliothécaires et les documentalistes scolaires à expurger les rayons des bibliothèques de tout ce qui pourrait déranger le "vivrensemble" et la "doxa" béate actuelle.

 

Curieusement, ce ne sont pas forcément les collègues de droite les plus enclins à défendre l'école traditionnelle ainsi que j'ai pu le constater dans mon parcours professionnel mais les anciens gauchistes, les anciens libertaires, tous soucieux, ce qui peut sembler paradoxal, de l'exigence, du travail, du sens de l'effort. Ils étaient finalement aussi réacs que moi sur la question. Voire plus.

Bien sûr on peut aussi demeurer dans le déni la tête dans le sable...

 

...A chacun de voir.

 

Image empruntée ici 

Sic Transit gloria Mundi, Amen 

Amaury - Grandgil


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • pallas 5 juillet 15:03
    Amaury Grandgil

    Bonjour,

    La montée de l’illetrisme, n’est ce pas que voulait « La Génération Mai 68 » ?.

    Ne vous inquiétez pas, sa n’est que de « l’illettrisme français »dont il s’agit, l’Arabe littéraire, le Chinois, Japonais, ainsi que toutes les autres langues composant la « Diaspora », ce portent trés bien.

    Une nation n’ayant pas de peuple, est morte et sa langue disparait.

    Tel est le destin.

     smiley

    Salut


    • Serge Carfantan 6 juillet 10:57

      (un correcteur) Quelques perles du bac 2019 terminale STMG (gestion) orthographe originale respectée

      1. Seul ce qui peut s’échanger a-t-il de la valeur ?

      « Il y a des choses qui s’échangent qui ont de la valeur, par exemple, nous pouvons tout simplement trouver une pierre précieuse en se baladant dans la nature, cette pierre a de la valeur mais a juste été trouvée ».

      « Nous pouvons acheter quelque chose de valeur, ou pire, quelqu’un peut nous donner par gentillesse cette chose de valeur ».

      « Ce procédé qu’est l’échange est un des piliers fondateurs de notre société… Cette capacité d’échange nécessite de la compréhension et une sympathie que ne peuvent avoir les animaux ».

      « Par contre on ne peut pas encore echanger son physique avec des personnes on peux cependant le modifier en payant des services comme la chirurgie estetique ».

      « L’échange sucite chez l’homme des émotions pour casser leurs monotonies. Mais nous devons faire part que trop d’échange peuvent destabiliser ‘être humain en commettant des actes sous peu désirable ».

      1. Les lois peuvent-elles faire notre bonheur ?

      « Au tribunal, la personne est jugée et c’est à ce moment que les lois font plus ou moins notre bonheur. Cette personne qui était attrapée n’obtient pas le bonheur grâce aux lois puisqu’il peut avoir une sanction ».

      « Si les lois existent c’est en partie pour diriger l’homme tout au long de sa vie et surtout après sont éducation ».

      « Beaucoup de filles pas toutes se servent du viol pour pouvoir gagner de l’argent en retour. Mais grâce aux lois et à la justice, cette loi a fait le bonheur de Christiano Ronaldo ».

      « Le spermatozoïde est mis dans un frigot très froid pour qu’il meurt. Cette loi ne fait le bonheur de ces personnes. »

      « Selon moi les lois sont une représentation de Dieu, Dieu, lui créa la Terre à son image, les lois, elles décident de comment sa ce passent sur la Terre à leurs images et on ne peut en décider autrement ».

      « Certaines lois sont faites pour ne pas être respecter, elles sont faites pour être dépassé, et dépasser une ou des lois apporte du bonheur ».

      « Mais nombreuses lois subissent diverse manifestations car voté pas trop peu de citoyen et quand même approuvé certaines lois profitent à notre malheur ».

      « Puis les lois rendent malheureux de par les sanctions possibles, par exemple le cannabis qui est illégale, pourquoi punir des gens qi veulent juste être tranquille et qui fumerait un joint comme d’autre personnes boieraient une bière après le travail. La différence malgrés que les deux causes des ravages c’est que par exemple si le lendemain un conducteur ayant fumé la veille ce fait rentrer dedans c’est la personne ayant fumé qui sera en tord ».

      « Pour ma part je reste insensible, cela ne me rend ni heureux ni malheureux mais certaines lois m’attriste ».

      « Le bonheur est un sentiment très apprécié chez l’homme. Il fait parti de sa vie, au contraire, si il n’y est pas présent, il peut conduire cet homme dans une phase de dépréssion et donc de montrer que les côtés négatifs de la vie. Donc cet homme a choisit d’établir des lois pour que à peu près tout le monde ait sa propre dose égale de bonheur ».

      1. Texte de Montaigne

      « Dans les essais, Montaigne fait un monologue. Ce monologue est donc destiné à tout le monde ».

      « Lors du moment ou on adhére a un jugement il y a une part « d’incertitude », en trotre on ne peut etre sure sur la fiabilité de notre jugement. Car la question de savoir si le jugement n’a point était modifier par un quelconque autres jugement ».

       

       

       

       

       


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 juillet 11:01

      @Serge Carfantan
      ça ne m’a jamais fait rire les perles c’est que quelque part un prof n’a pas fait son boulot


    • Parrhesia Parrhesia 6 juillet 12:22

      @Amaury Grandgil
      Bonjour Amaury Grandgil.

      J’ai apprécié votre article.
      Néanmoins, concernant cette dernière prise de position, il semble que la qualité des profs, bien qu’elle puisse être devenue quelque peu contestable, ne peut être la seule cause des perles.
      Il est clair qu’il y a aussi, d’une part, l’indigence intellectuelle de certains élèves qui se retrouvent dans des classes auxquelles ils n’auraient jamais dû accéder.
      Et d’autre part, il est clair que plus rarement, certaines perles sont le fruit de cancres assumés, mais de génie.
      Bonne journée


    • Désintox Désintox 6 juillet 13:24

      @pallas
      « toutes les autres langues composant la « Diaspora », ce portent trés bien. Une nation n’ayant pas de peuple, est morte et sa langue disparait. »

      J’aime bien les défenseurs du bon français.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 juillet 17:50

      @Parrhesia
      « Il est clair qu’il y a aussi, d’une part, l’indigence intellectuelle de certains élèves qui se retrouvent dans des classes auxquelles ils n’auraient jamais dû accéder. »
      totalement d’accord
      c’est un gros problème


    • Parrhesia Parrhesia 7 juillet 11:12

       @Amaury Grandgil

      ……………..Et surtout @Agora vox !!!


      Ce système de notation à trois étoiles devient insupportable !


      Au moment même ou le score d’Amaury Grandgil affiche cinq étoiles « inintéressantes », sur ce post, je lui attribue une étoile « très intéressante » !

      Or, cette nouvelle étoile « très intéressante » est bien enregistrée mais apparaît sous la forme « six étoiles inintéressantes » ce qui affiche un résultat très exactement contraire au résultat souhaité par le votant !!!

      Et il en est exactement de même pour les affichages jugés « très intéressants » !

      Ceci ne compense cela.

      Ceci corrompt doublement les perceptions !!!

       C’est d’autant plus dommage qu’Agora Vox est l’un des derniers media respectant encore une certaine liberté d’expression.

       

      Pour les commentaires, serait donc bon de passer au système d’appréciation à cinq étoiles utilisé pour les articles.


    • covadonga*722 covadonga*722 7 juillet 11:37

      @Parrhesia
       bonjour , vous y prenez garde encore  ? a ce systeme , la modération 
       manipule les votes jusqu’à 15 jours elle n’a que ça a foutre au bled la nuit ....


    • martinez 5 juillet 15:13

      J’enseigne l’histoire-géo depuis 28 ans ; et je partage le constat ; je vois aussi que le fossé se creuse entre une poignée d’élèves résistants ou résilients, qui écrivent et réfléchissent plutôt bien (avec logique), et la grande masse des maniaques du portable et vidéophiles incultes ! 


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 juillet 19:51

        @martinez Et qui en sont fiers le plus souvent


      • Raymond75 5 juillet 15:15

        Vous confondez peut être mauvaise maitrise d’une grammaire ridiculement compliquée et illettrisme, qui consiste à ne pas comprendre ce que l’on lit.

        Les méthodes jargonnantes des pédagogues et les consignes de ne pas sanctionner les fautes d’orthographe ont accentuer le problème, mais tout comme les oppositions systématiques des agrégés et de l’académie à toute simplification de cette grammaire.

        Cette complexité est une des cause du déclin de la langue française à l’international.

        Les italiens ont été plus intelligents que nous : il y a quelques années, ils ont simplifié leur grammaire, mais n’ont pas rendu cette réforme obligatoire. Les jeunes naturellement ont adopté la simplification, et les autres peuvent conserver la grammaire complexe s’ils le veulent. D’ici quelques années, la grammaire simplifiée sera devenue la règle de fait, sans problème, avec le même niveau de compréhension, et avec beaucoup moins de tracas imbéciles.

        Et il faut aussi s’interroger sur la programme de littérature : enseigner la littérature ’française’ ou donner le goût de la lecture à de futurs adultes ? Moi, les classiques m’ont tellement cassé les pieds que j’ai cessé de lire jusqu’ 24 ans à peu près. Des jeunes seraient beaucoup plus intéressés par les écrivains américains du 20ème siècle, par des documents historiques ou de découverte. Mais on les emm... avec nos grands classiques, que tout le monde ignore sitôt enfin débarrassé de l’école.


        • pallas 5 juillet 15:29

          @Raymond75

          Bonjour,

          On peut faire la meme remarque sur les mathématiques, il suffit de lire les sujets de BAC S, totalement incompréhensible, illisible, sans queues et ni tete, mais surtout ça n’est pas de « La Mathématique », juste du « J » et autres parametres signifiants « inconnu », donc de la falsification.

          Juste du vent, pour un peuple qui ne fait que du vent.

          Je m’amuse bien

          Salut


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 juillet 18:37

          @Raymond75

          En voilà une idée qu’elle est bonne. Un français novlangue mondialisé.. Une langue complexe permet d’exprimer des idées nuancées, ça vous choque ?


        • Raymond75 5 juillet 19:34

          @Amaury Grandgil

          Ai-je dis cela mon très brave et modeste ex professeur ? J’ai été dans les cinq premiers en français de la quatrième à la terminale, et plus tard j’ai fais des études supérieures en cours du soir (dont des valeurs de droit). De plus dans mon métier j’ai eu de nombreux rapports, dossiers et présentations à rédiger.

          Je n’ai pratiquement jamais ouvert un livre de grammaire : deux lignes pour présenter la règle, et cinq pages d’exceptions, le tout dans un jargon incompréhensible. Il est hors de question que je m’encombre l’esprit avec cela. Alors je pratiquais une sorte d’orthographe visuel (je lisais beaucoup de revues) et j’utilisais des mots simples : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément ».

          Et je confirme : les cours de français m’ont profondément emm..... et dégoûté de la lecture pendant de nombreuses années, ne vous en déplaise.

          Et à propos de la mondialisation, il y a bien une langue qui est mondialisée aujourd’hui : c’est l’anglais, et non le français, beaucoup trop complexe ... pour dire la même chose. Et progressivement le français va devenir une curiosité intellectuelle.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 juillet 19:41

          @Raymond75 Je suis toujours enseignant... Ce que je ne pige c’est que vous ressentirz le besoin de vous justifier de votre parcours. Je répète donc, c’est de la pédagogie... Une langue simplifiée ne permet pas d’exprimer des sentiments et opinions nuancées et ça s’appelle bien une novlangue.


        • Raymond75 5 juillet 20:14

          @Amaury Grandgil

          Simplifier la grammaire n’est pas simplifier la langue, c’est la clarifier ...

          Doubles consonnes ou pas ? ’-’ entre deux parties d’un mot ? règles mais exceptions ? Pluriels écrits différemment ? ’bijous’ ou ’bijoux’ ? des chevaux et des chantiers navals ? etc .. Complications qui n’apportent rien à la compréhension ; et les autres langues ne sont pas des langues de débiles incapables d’exprimer une pensée complexe.

          Mais cette complexité inutile vous fais vivre, alors je comprends vos réticences à simplifier ce que vous enseignez, bien que vous constatez que cet enseignement ’ne prend pas’ ... et vous n’y êtes pour rien bien entendu, car les enseignants ne sont jamais responsables de leurs échecs.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 juillet 21:20

          @Raymond75
          pourquoi détourner la fin du com vers l’attaque personnelle ? Cela me déçoit, je vous croyais plus malin, sincèrement.
          Surtout que c’est idiot, mes élèves ont dans leur grande majorité eu des notes excellentes aux examens auxquels je les prépare.
          Simplifier la grammaire, que vous comprenez donc parfaitement tout seul, c’est simplifier la langue et l’expression d’une pensée construite et nuancée.
          Grammaire que vous avez appris tout seul donc, c’est qu’elle n’est pas complexe donc ?


        • Désintox Désintox 6 juillet 13:30

          @pallas
          « il suffit de lire les sujets de BAC S, totalement incompréhensible, illisible, sans queues et ni tete »

          S’il y a plusieurs sujets, on dira qu’ils sont incompréhensibles, ô grand défenseur du français, et des mathématiques. Et s’ils n’ont pas de queue, on se dispensera de mettre un s à la fin, mais peut-être est-ce votre folie des grandeurs qui vous fait dire ceci.


        • Ecométa Ecométa 6 juillet 16:12

          @Raymond75

          « Et à propos de la mondialisation, il y a bien une langue qui est mondialisée aujourd’hui : c’est l’anglais, et non le français, beaucoup trop complexe ... pour dire la même chose ».

          C’est un problème que cette acculturation anglo-saxonne, notamment en « économie » !

          Autre fois en Europe, à la Renaissance, les gens érudits parlaient tous le latin car c’était la culture gréco-latine qui était de mise et même la culture française ; c’est la nôtre cette culture gréco-latine, mais nous l’avons abandonné face à cette pseudo culture anglo-saxonne pétrie d’individualisme, de libéralisme, à vrai dire d’impérialisme économique !

          Personnellement j’ai un vrai problème avec le mot « concurrence » ; le « préfixe » latin « con », ou « col » ou « com » signifie bien « avec » et non « contre » ; autrement dit concurrence signifierait du point du français courir « avec » et non « contre » comme nous l’inculque cette culture anglo-saxonne qui met tout le monde contre tout le monde et provoque une véritable guerre économique mondiale a en attendant d’avoir une bonne vraie guerre militarisée !

          Après les préfixes, je passe au « suffixe ». J’ai également un autre problème avec les mots en « isme ». Selon l’Académie Française : Le suffixe -isme est très productif. Il entre dans la composition de mots désignant des courants de pensée philosophiques ou politiques. Nombre de ces mots ont été créés aux XIXe et au XXe pour nommer les vastes mouvements d’idées qui ont bâti et accompagné ces deux siècles. Leur radical peut être un adjectif (héliocentrisme, chauvinisme, colonialisme), un nom commun (anarchisme, cubisme, centrisme), un nom propre (gaullisme, darwinisme, marxisme). L’abus de ce suffixe pour former des néologismes peu clairs témoigne le plus souvent de paresse dans la recherche de l’expression juste.
          La paresse est aussi chez nos chers académiciens, car ces mots en « isme » sont surtout de nature scientifique, à vrai dire ils ont beaucoup à voir avec le « positivisme comtien » ou désormais Friedmanien ; l’économie doit être une science positive professait-il ! Et il n’y a plus, acculturation anglo-saxonne oblige, que l’économie, non pas celle sociétale, mais libéralisme économique oblige que celle exclusivement positivo technoscientiste qui compte et nous lui réduisons culturellement tout !
          En la matière, celle économique qui domine tout, les mots en « isme sont des « paroxysmes » ; ils sont comme autant d’abus des choses et nous abusons tout ! Allez expliquer cette affaire de préfixe et de suffixe à un anglo-saxon, et même à un Européen « grand bourgeois » qui siège à Bruxelles ou à Strasbourg, où qui n’y siège pas, à tous ces libéraux tenant du « libéralisme économique » qui est en pleine acculturation anglo-saxonne… n’oublions pas qu’il y a « germanique » là-dedans.
          Personnellement je suis un « libéral » convaincu mais je ne prône pas le « libéralisme économique ». Je pense également que le capital comme la finance sont des moyens utiles et nécessaires à l’économie pour autant, et bien au contraire, je ne prône pas le capitalisme, ni le financiarisme. Je prône la rationalité dans l’action mais pas le « rationalisme » paroxysme de rationalité, qui ne doit s’appliquer qu’aux seules machine ! Ce sont, là, des « usages paroxysmiques » qui réduisent l’économie, « système complexe », à un de ses moyens et ceci, sauf par pure dogmatisme, par pure croyance religieuse scientiste : ce n’est pas possible !
          Il s’agit là d’ « usages paroxysmiques » qui abusent tout ; la Nature, et les états de nature qui ont émergés, comme la nature humaine, mais aussi le fait sociétal, la République, la Nation et la démocratie !
          Un autre élément, lié à la construction lexicale française, de culture gréco-latine et non anglo-saxonne, qui donne sens aux mots par la construction. C’est le mot « économie », (latin « oeconomia », grec « oikonomia », « oiko » la maison et « nomia » la règle) qui par extrapolation, et étymologiquement veut dire la « règle d’ensemble » ; il en va de même avec le terme « écologie » qui signifie étymologiquement « logique d’ensemble » ; c’est comme si l’u était l’ontologie (la règle) et l’autre la déontologie (le comment). Comment est-il possible d’opposer e ces deux termes et dire que l’écologie n’est pas économique : par nature l’économie est écologique puisque qu’elle relève, sauf à être hors sol, ou être totalement à l’ »Ouest », de la logique d’ensemble

          Quand ferons-nous réellement de l’économie au sens complexe du terme « économie » : de « logique d’ensemble » ; en lieu et place de cette logique « particulière », sophiste et cynique , spécieuse et fallacieuse de l’individualisme méthodologique de cette science économique à l’Anglo-saxonne !

          La culture gréco-latine nous nous a permis de « construire des mots », et c’est cette construction qui donne sens mots ; abandonner cette construction c’est perdre le sens des mots ! C’est ainsi que nous construisons une civilisation qui perd du sens car elle est sans aucune culture fondamentale.

           
           


        • Garibaldi2 6 juillet 17:45

          En quoi une langue simplifiée ne permettrait pas de bâtir un discours clair ? Si le français fut longtemps la langue des diplomates (et toujours l’une des langues officielles de l’ONU), c’est moins à cause de la complexité de sa grammaire et de son orthographe, qu’à son riche vocabulaire permettant d’exprimer des nuances, ce qui est souvent nécessaire quand on doit établir un écrit devant régir les rapports entre peuples.

          A force d’entasser des strates les unes sur les autres, une langue peut se scléroser.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 juillet 17:49

          @Garibaldi2
          Relisez vous, vous dites une chose et son contraire dans le commentaire. Une langue simplifiée ne peut qu’exprimer des notions simples et sans trop de nuances, ça a d’ailleurs été tout le temps la volonté des totalitarismes de simplifier le langage pour empêcher l’expression de toute révolte. ou contradiction.


        • Garibaldi2 6 juillet 17:56

          Pourquoi se post s’est-il positionné là ? Mystère !


        • Garibaldi2 6 juillet 19:07

          @Amaury Grandgil

          Pas du tout. Une langue simplifiée s’entend d’une langue qui abandonnerait au maximum certaines règles, comme par exemple celle du bijoux, cailloux, choux, pluriels en ’’x’’ et non en ’’s’’... Elle n’en abandonnerait pas pour autant les mot en question. C’est bien la tentative faite par l’espéranto. Simplifier la grammaire, et l’orthographe de certains mots (quand il ne peut y avoir confusion) n’appauvrirait pas notre langue. D’ailleurs, tout au long de sa vie, la langue française a évolué, et pas qu’un peu !

          ’’ça a d’ailleurs été tout le temps la volonté des totalitarismes de simplifier le langage pour empêcher l’expression de toute révolte. ou contradiction.’’ Des exemples ?

          C’est la classe dominante qui s’est appropriée la langue française, laissant au petit peuple le soin de se démerder avec ses patois. La langue française est le symbole même de la domination d’une classe sur une autre. Si la République a permis au peuple de finalement s’approprier aussi sa propre langue, elle n’a pourtant pas nettoyée cette langue de ce qui permet au lettré de se présenter, quand même, comme un sachant au-dessus de la mêlée. Les clercs n’ont pas totalement renoncé à leur position. Il n’est qu’à écouter certains ’’philosophes’’, voire ’’intellectuels’’ utiliser des mots marqueurs, leur permettant d’établir la frontière. En ce moment c’est ’’ubris’’.

          Certes il est bon d’avoir un riche vocabulaire permettant de désigner clairement quelque chose, mais quel ’’philosophe’’ comprendra le maçon lui expliquant qu’il convient de mettre l’arase à niveau, et qu’il vaudrait mieux choisir des lambourdes de 100 pour son parquet ?

          Difficile de briller devant un marin quand on se trouve couillon lorsqu’ il demande de passer ce bout dans ce chaumard !

          Où est la connaissance ?


        • Ecométa Ecométa 7 juillet 12:54

          @Garibaldi2

          La connaissance est diverse et multiple : elle est partout !

          Une question se pose : « savoir » pour quoi faire ? Pour réellement mieux comprendre, en termes d’entendement, ou pour mieux tout manipuler ? La réponse de cette civilisation , de cette acculturation anglo-saxonne est claire : pour mieux tout manipuler !


          Il conviendrait donc de passer notre connaissance, nos connaissances diverses et variées, au crible de cette « entendement »
           !

           L’humain est complexe... même paradoxal ; la nouvelle physique, la quantique, elle-même, est dite paradoxale par ceux qui l’ont découverte. Tout est complexité et la simplification au simplisme de la chose pour la chose, du moyen pour le moyen, du seul moyen, de la chose et du moyen imbécile :ne conviennent pas !

          Tout est complexe et cette complexité réclame un langage tout aussi complexe !
          Toute chose à ses limites, forcément ses limites, d’ailleurs arriver un moment la chose se retourne ; mais la culture anglo-saxonne paroxysmique, spécieuse et fallacieuse, sophiste et cynique , ne veut pas de limite ! 

          Je terminerai par quelques citations d’un immense savant doublé d’un grand sens de l’entendement ; aussi d’un philosophe !

          « La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque »

          « Il est hélas devenu évident aujourd’hui que notre technologie a dépassé notre humanité ».

          « Le progrès technique est comme une hache qu’on aurait mise dans les mains d’un psychopathe ».

          « Il y a deux infinis, celui de l’univers et celui de la bêtise humaine ; encore que pour l’univers la chose ne soit pas certaine… »

          « Les États-Unis d’Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation ».

          « Le monde que nous avons créé est le résultat de notre niveau de réflexion, mais les problèmes qu’il engendre ne sauraient être résolus à ce même niveau »

                Albert Einstein


        • victormoyal victormoyal 5 juillet 16:46

          Pascal Praud..journaleux au rabais sauf pour son salaire !


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 juillet 21:49


            Le Dr Laurent Alexandre s’oppose à la diffusion d’une carte du monde qui fait état de la moyenne de quotient intellectuel (Q ;I ) sources.

            Prix Nobel par nationalités

            http://www.topito.com/top-pays-prix-nobelhttps ://www.google.com/search?q=prix+nobel+par+nationalit%C3%A9&sourceid=ie7&rls=com.microsoft:en-US&ie=utf8&oe=utf8

            Conclusion, avec la venu de certains migrants, ne nous attendons pas à autre chose que de rester dans le peloton des médiocres !


            @+ P@py

            P.S.


            Ah, si nous sommes quand même dans un peloton de tête, .. mais c’est pour celui de l’indiscipline :Ici.


            Eh, les bobos gauchos pas la peine de dire que ce sont des écrits un tantinet xénophobes car j’assume un max !



            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 juillet 09:21

              @Gilbert Spagnolo dit P@py
              il est certain que certains mouvements de population n’ont pas aidé.


            • Old Dan Old Dan 6 juillet 03:03

              ... et la « part de cerveau disponible » ?

              « Acculturation et la Crétinisation sont les 2 mamelles de la Consommation. »

               (Le patron du CAC40)


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 juillet 09:24

                @Old Dan
                Toute prise de pouvoir par l’arbitraire commence toujours par un décervelage intensif


              • lala rhetorique lala rhetorique 6 juillet 09:29

                @Amaury Grandgil C’est absolument vrai et vérifiable ; plus un peuple est illettré, plus il est fragile et manipulable. C’est celui qui détient le savoir qui est le maître, les autres sont des esclaves !


              • Garibaldi2 6 juillet 17:17

                @lala rhetorique

                Affirmation totalement idiote.

                Le peuple allemand à la veille de l’arrivée de Hitler au pouvoir (1933) était un peuple très éduqué. Avec un excellent système éducatif, une classe ouvrière techniquement au top, ... C’est même ce qui est le plus remarquable : comment ce peuple éduqué, créatif, ayant produit Beethoven, Schiller, Goethe, ... etc, a-t-il pu se laisser berner par Hitler ?

                Vous me direz ... les médias, la radio, la propagande cinématographique, les grandes parades, les J-O, l’interdiction des autres partis, la création des camps de concentration dès 1933 (Dachau), ...

                Mais ça ne change pas le fait que les Allemands n’étaient pas des illettrés, pas plus que les Japonais, ou les Italiens du nord de l’Italie.

                Celui qui détient le pouvoir, c’est celui qui détient la possibilité de façonner l’opinion publique.


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 juillet 17:46

                @Garibaldi2
                le nazisme est une dérive logique somme toute dans le contexte de la grande crise après 1929 du libéralisme. une perversion grégaire.


              • Attila Attila 6 juillet 17:47

                @Garibaldi2
                La guerre de 14-18 est passée par là, beaucoup de pères ont été tué ou sont revenus très handicapés. Les jeunes ont été livrés à eux-même ou ont été enrôlés dans des mouvements de jeunesse dont l’éducation était très laxiste, voire hostile à l’éducation (voire les Wandervögel).
                Résultat : aux élections de 1932 et 1933, les moins de 35 ans ont voté pour les nazis à 83%.
                (source : thèse de doctorat d’histoire de Mme Georgette Mouton, « Jeunesse et genèse du nazisme »)

                .


              • Attila Attila 6 juillet 17:50

                @Attila
                Fôte d’ostrograff : voir les wandervögel et non voire !


              • Garibaldi2 6 juillet 18:18

                @Amaury Grandgil

                Pas du tout, c’est le choix d’une classe dirigeante qui a trouvé en Hitler un barrage au communisme, comme si le choix se résumait ainsi. L’antisémitisme d’Hitler a aussi pesé lourd car un bonne part de cette classe dirigeante allemande avait également besoin d’un bouc émissaire permettant de justifier la crise économique par la soit-disant main mise des Juifs sur la finance.

                Discours de Hitler du 30 janvier 1939, à Berlin, devant le Reichstag

                  « Aujourd’hui, je serai encore un prophète : si la finance juive internationale en Europe et hors d’Europe devait parvenir encore une fois à précipiter les peuples dans une guerre mondiale, alors le résultat ne serait pas la Bolchevisation du monde, donc la victoire de la juiverie, au contraire, ce serait l’anéantissement de la race juive en Europe. »


              • lala rhetorique lala rhetorique 6 juillet 09:31

                Cela va bien plus loin que l’orthographe ; les jeunes ne savent plus analyser une phrase ni la comprendre et ceci se retrouvera bien entendu dans toutes les autres matières, y compris les mathématiques.


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 juillet 09:40

                  @lala rhetorique
                  ça passe par un enseignement du français qui ne soit pas totalement ubuesque


                • philippe baron-abrioux 6 juillet 09:53

                  l’auteur ,

                  Bonjour ,

                  juste une question, si vous me le permettez : avez vous déjà travaillé avec des « illettrés » , jeunes ou adultes ?

                  bonne fin de journée !

                  P.B.A.


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 juillet 10:46

                    @philippe baron-abrioux
                    Oui, vous mettez illettrés entre guillemets, mais c’est une situation objective bien réelle. Ce ne sont pas les gosses les responsables, mais des décennies de politique désastreuse sur l’enseignement du français.
                    Sans parler du fait que cette société encourage à rejeter toute culture, qu’elle est comme le disait Bernanos une conspiration contre toute espèce de vie intérieure.


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 juillet 10:48

                    @philippe baron-abrioux
                    je viens de lire votre profil sur médiapart, quelqu’un qui se dit « humaniste et curieux de tout » de lui-même, qui s’auto tresse des lauriers ça m’amuse toujours


                  • philippe baron-abrioux 6 juillet 11:41

                    @Amaury Grandgil

                    Bonjour de nouveau ,

                    je « m’ auto tresserais des lauriers », (je ne vois pas sur quoi vous vous basez pour dire cela ), selon vous et cela vous amuse toujours .

                    merci d’avoir pris le temps de consulter mon profil sur Médiapart ;(je n’y suis plus abonné , ceci pour votre gouverne ) . je maintiens ce qui y figure même si les termes d« ’humaniste et de curieux de tout » vous posent problèmes .

                    ce n’est pas bien grave en fait , même si à la lecture de votre article je n’ai pas lu un des éléments sans doute explicatifs à la base du constat que vous faites sur l’illettrisme . je veux parler de l’absence quasi générale de la médecine scolaire .

                    vous pensez bien que je ne vais pas (je me sens bien peu vis à vis de vous )croiser le fer avec un enseignant ,soucieux de pédagogie , moi qui ne fus que celui, avec d’autres, en charge de « réparer » les quelques dégâts observés dont la source était souvent si évidente qu’elle n’avait jamais été envisagée .

                    vous êtes désormais depuis hier en vacances : profitez en bien .

                    bonne fin de journée !

                    P.B.A.


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 6 juillet 13:52

                    En ce moment, nou sommes qu’au début de la pente, .. il faut juste un peu de patience, disons deux décennies pour pouvoir faire un nouveau constat des lieux !


                    @+ P@py

                    P.S.


                    Bon courage de la part d’un vieux « schnock » !


                    • Parrhesia Parrhesia 7 juillet 09:09

                      @Gilbert Spagnolo dit P@py
                      Bonjour P@py,

                      Dans deux décennies, il est à craindre que « les lieux » n’aient changé de propriétaire… car la conquête est déjà bien avancée.
                      Bon journée à vous.


                    • Parrhesia Parrhesia 7 juillet 09:11

                      @Parrhesia
                      « bonne journée »...
                      Pardon ! Deux lettres étaient restées dans le clavier...


                    • zygzornifle zygzornifle 7 juillet 08:55

                      Avec l’IA , la robotique et l’assistanat plus besoin d’apprendre quoi que ce soit ....


                      • Ecométa Ecométa 7 juillet 11:38

                        @zygzornifle

                        L’assistanat me pose problème, sauf si vous pensez à celui qui est accordé, non pas au gens en difficultés, comme les femmes seules avec enfants ou les gens qui ne trouve pas d’emplois, mais aux « Entreprises », je ne parle pas des artisans ou petits commerçants, qui, eux crachent au bassinet, comme l’agent économique lambda.

                        Personnellement, je pense à tous ces affairistes financiaristes entrepreneuriaux prédateurs de l’économie sociétale ; car ce sont eux qui sont les plus assistés...et si d’un côté il y en a des millions, de l’autre il n’y en a qu’une petite dizaines de milliers ! 

                        « L’aide sociale et les minima sociaux coûtent environ 70 milliards d’euros par an aux finances publiques, soit 3 % du produit intérieur brut (PIB). Ces prestations contribuent de façon décisive à réduire la pauvreté et les inégalités.
                        Face à cela, le coût de « l’assistance aux plus riches » pourrait être de l’ordre de 150 milliards d’euros par an hors fraude et évasion fiscales, et de l’ordre de 250 à 300 milliards au moins en incluant ces deux derniers coûts, comme le développait un billet de blog récent. Avec comme impact certain un creusement des inégalités et en particulier un enrichissement devenu indécent des très riches : les 500 individus les plus riches gagnent en moyenne 1 670 fois plus que la moyenne des plus pauvres. Je précise : 1 670 fois plus, après impôts.
                        Le coût de « l’assistance aux plus riches » pourrait être de l’ordre de 150 milliards d’euros par an hors fraude et évasion fiscales »

                          Jean Gadrey Professeur honoraire d’économie à l’Université Lille 1

                        Pour ce qui est de l’Intelligence artificielle, entendons- nous bien d’un point de vue « lexical » , thème de cet article : l’artificiel serait « intelligence » ; mais à quoi réduit-on cette faculté humaine qu’est l’intelligence humaine ? Une intelligence humaine qu’il conviendrait de cultiver en termes d’entendements, de « bonne intelligence », et non de manipulations rationalo économico positivo technoscientistes !

                        L’artificiel peut être de conception « intelligente »... humaine, mais ne peut pas être « intelligence » ! Où va-t-on ? A oui... après l’humanisme nous allons vers le transhumanisme l’être augmente technoscientifiquement ... un quasi robot ! 

                        Ce sera un être augmenté d’une connerie manifestement humaine !

                        Il serait temps de nous mettre à cultiver le meilleur de l’humain et non son pire ; avec cette acculturation anglo-saxonne nous sommes très mal partis !

                        Nous vivons ce que l’on peut appeler une « modernité régressive », humainement parlant ; Il serait temps de revenir à notre culture gréco-latine ! 


                      • smilodon smilodon 7 juillet 13:56

                        @ l’auteur : J’aimerais beaucoup (si je le pouvais-conditionnel donc « S » à « j’aimerais »), faire passer aux « bacheliers » de 2019, le « certif » des élèves de 1970 !!... Juste comme ça......Pour voir !......Presque « 80% » au « bacho » de 2019, ok !.... Confrontons tous ces « nouveaux élus » au « certif » de 1970 !.....Pour rigoler un peu !!.... Allez, aucune inquiétude, ça n’arrivera jamais....Partez en vacances, heureux, et convaincus que vous êtes des ’tronches« ...Allez vous baigner dans une piscine de 3,50 mètres de diamètre et de 1,20 mètres de profondeur (on considère que c’est la hauteur d’eau).....Et dites-moi combien de Mètres/cubes d’eau dans cette piscine ???.... Juste pour rigoler un peu !..... D’ailleurs 1 M/3 ça fait combien de litres ???... Répondez. Vous avez 2 heures !.....Et vous aurez le »BAC« (à sable)..... C’était ça les questions, de mon temps, au »certif« ....Mais j’en ai d’autres, si vous voulez !...En »français«  : qu’est-ce-qu’un »ZEUGMA«  ???.... 1/2 heure.....Et on avait pas encore »WIKIPEDIA« ......Ni même de »calculette« ......Mais on voyait en cette occasion (le certif), ceux qu’on ose plus appeler les »niais« ....... »Nier« de nos jours, c’est fermer les yeux sur les »niais«  !.....Et surtout fermer sa »gu...e«  !... Mais ils existent encore pourtant !!... Autre(s) temps.....Celui où les »bons« s’en sortaient mieux que les mauvais !... En 2019, plus de »bons« et plus de »mauvais« .....Tous »égaux«  !... Génial !... Demain, c’est moi qui pilote l’avion qui vous emmène en vacances !... Avec mon »certif«  !.... Montez, vous risquez rien !.... Et »bon voyage«  !!..... On va rire, j’vous assure !...Montez dans mon »zing«  !.... C’est tellement beau »l’égalité«  !.... »Montez«  !... N’ayez pas peur !!.....J’ai le »BAC" !.. Montez....Adishatz.


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 juillet 14:11

                          @smilodon

                          D’ un pilote Air New Zelande chez qui j’ai fait des travaux il y a une quinzaine d’années... Ces mecs avec leur formation ne sauraient même pas piloter un Ulm . Lol ou flippant.


                        • smilodon smilodon 7 juillet 14:15

                          @smilodon.... C’est depuis ce temps (le mien), qu’on a encore des « plombiers », des « boulangers-patissiers », des « serruriers », des « menuisiers », des « charpentiers », des « maçons », des « mécaniciens », etc, etc, etc....... Et non, tout le monde n’est pas fait pour le « BAC G » !..... C’est comme dans la nature.... Y’a des gens qui font tout avec leurs « cerveaux », et d’autres qui ont les mains qui vont avec !..... Comme dans la « nature ».. Y’a des lions, et ya des antilopes..... C’est la vie.... Aucune « EGALITE » dans la « nature »..... Juste des « fonctions » « naturelles » !..... Et on y peut rien....Mais un « plombier », un « menuisier », un « patissier » qui sait mener sa « barque », ira aussi loin, sinon plus, qu’un « bachelier » qui s’est gouré de « voie » !......Faudra bien un jour arrêter avec ces « DIPLOMES », qui envoient 80% de nos « jeunes » dans le mur !!!.....C’est pas ça la vie !......Apprenez à lire (et lisez), à écrire (et écrivez), et à compter (et comptez-que sur vous-mêmes-).....Adishatz.


                        • smilodon smilodon 7 juillet 14:19

                          @Aita Pea Pea : demain ce sont nos « bacheliers » de 2019 qui piloteront nos avions... Au nom de « l’égalité », on finira tous écrabouillés au sol !.... Pilotes, hôtesses, stewart et passagers !.... Quel bel avenir !.... Tous « égaux », enfin, dans le « crash » !.......Noirs, blancs, jaunes ou gris....Tous unis dans les flammes de l’amour !.....Vive la France !....Adishatz.


                        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 juillet 09:02

                          @smilodon
                          on sait très bien ce qui se passerait smiley


                        • smilodon smilodon 7 juillet 14:56

                          La meilleure façon de commander des « abrutis », c’est qu’ils soient « TOTALEMENT ABRUTIS »... Et c’est bien parti !.... Adishatz.....


                          • L'Astronome L’Astronome 8 juillet 08:20

                             

                            « Le français ça sert à rien msieur, lire Baudelaire et Corneille ça va nous servir à quoi dans la vie msieur ? »


                            Les « jeunes » d’aujourd’hui : Quand j’entends parler de culture, je sors ma kalachnikov

                             


                            • Traroth Traroth 8 juillet 14:23

                              Vous affirmez que les enfants n’apprennent plus la grammaire, l’orthographe et la syntaxe durant leur scolarité ? C’est bizarre, parce que le site de l’éducation nationale indique exactement le contraire :

                              https://eduscol.education.fr/cid106031/ressources-francais-etude-langue.html

                              Cette page concernent les cycles 2 et 3, c’est à dire les classes du CP à la 6ème inclus. On indique notamment : « Tout au long de la scolarité, l’étude de la langue, notamment lors de séances spécifiques de grammaire et de vocabulaire, doit permettre à l’élève d’approfondir sa réflexion sur le fonctionnement de la langue française et d’acquérir des savoirs lexicaux et grammaticaux. Les compétences d’expression orale et écrite sollicitées quotidiennement s’enrichissent de ce travail réflexif. Dès le cycle 2, l’enseignement de la langue est mené de manière structurée et progressive : la leçon de grammaire et de vocabulaire permet à l’élève d’apprendre à pratiquer des observations et à se repérer dans la phrase. Elle lui permet de mieux lire et de mieux écrire. »

                              Je trouve étonnant qu’un enseignant ignore ces points élémentaires du programme. Que croire ?


                              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 8 juillet 15:10

                                @Traroth

                                Je trouve étonnant qu’un enseignant ignore ces points élémentaires du programme. Que croire ?

                                Les « en »-saignant n’ ont plus la vocation éducative , seul les intéresse le statut social qu’ il pensent acquérir et les petites magouilles politiques qu’ il mettent en oeuvre pour y arriver .  

                                1400 euro plus les primes des vacances a longueur de temps et la sécurité de l’ emploi, ...

                                Mais ils ne savent que chouiner , se plaindre des élèves et prendre les copies en otages ...   


                              • Traroth Traroth 8 juillet 17:18

                                @Cyrus (TRoll de DRame)

                                Parce que vous trouvez que 1400 €, c’est beaucoup ?


                              • Traroth Traroth 9 juillet 11:04

                                @Traroth
                                Waouh, la grammaire de mon premier message est redoutable, justement... smiley


                              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 9 juillet 15:39

                                @Traroth

                                Pour un prof qui s’ implique avec ses élèves et ne met personne de coté .
                                Qui parvient a mener les 3/4 des élèves au niveau voulu ... ce n’ est pas assez on devrais le payer le triple .

                                Pour un prof , qui passe son temps a faire de la guérilla politique et délaissent l’ ensemble de sa classe les laissant s’ écrouler lamentablement et ayant 50% d’ échec , c’ est beaucoup trop il est grand temps de lui laisser essayer un autre métier ...


                              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 9 juillet 18:44

                                @Cyrus (TRoll de DRame)

                                ... sur gardane(bdr 13 , tendance PC ultra rouge ) 

                                on cherche des expert en potager ...
                                payer 3 million de dinar /« salade »  ... la connaissance de la thora et du coran serait un plus ....
                                discrimination positive pour les prof d’ « extreme-drouate » martyrisé par l’ enseignement Nazional ...


                              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 juillet 15:54

                                @Cyrus (TRoll de DRame)
                                Quel mépris des profs, je n’avais pas lu mais finalement ce sont les clichés lourds habituels quoi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès