• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Des figurants pour acclamer Sarkozy

Des figurants pour acclamer Sarkozy

Des faux ouvriers ont été convoqués et mis en scène par l'Elysée pour faire la claque au très impopulaire Nicolas Sarkozy. Dans l'art et la manière de prendre les gens pour des cons, le « président du pouvoir d'achat des riches » restera un mètre-étalon.

Comment donner l'impression d'être ovationné par des foules en liesse quand on est le champion de l'impopularité ? Comment mettre en scène un Nicolas Sarkozy s'avançant sous les acclamations de Français fous de bonheur alors que le mécontentement à son encontre bat tous les records ? Bref, comment se faire offrir des fleurs quand on risque surtout de recevoir des cailloux sur la tête ?

C'est le problème apparemment insoluble sur lequel se penche réguliérement l'Elysée pour fournir de belles images aux chaînes de télévision. Force est de constater que pour réaliser ce tour de force les communicants de Sarkozy ne manquent pas d'audace et ne reculent devant aucune manipulation. Ainsi, jeudi, alors que « le président du pouvoir d'achat » faisait campagne sur un chantier de l’Essonne, la solution employée pour résoudre ce casse-tête fut pour le moins étonnante : les ouvriers enthousiastes que Sarko a rencontré étaient… des figurants.


Les faux ouvriers faisaient semblant de travailler...

D’après Europe 1, qui a dévoilé la supercherie, l'entourage du chef de l'Etat sortant aurait en effet peu apprécié le manque d'ardeur sarkozyste régnant sur le chantier en question et a donc exigé « plus de monde autour de Nicolas Sarkozy ». Qu'à cela ne tienne ! Des ouvriers d’autres chantiers ont donc été « convoqués » illico presto par leur hiérarchie pour une séance de photos obligatoire. Amenés sur place en bus pour les uns, venus par leurs propres moyens pour les autres, les conscrits se sont justifiés en évoquant de fermes « consignes patronales ». Pas le choix, en somme.

Une fois les figurants en place il ne restait plus qu'à mettre tout ce joli monde en scène sous les caméras des 20 heures. Et, toujours selon Europe 1, le spectacle fut digne d'une production hollywoodienne car, accrochez-vous à vos claviers, « les faux ouvriers ont été priés de faire semblant de travailler devant la presse. Une consigne donnée, alors qu'à cause de la température glaciale ce jour (-8 degrés), il leur était pourtant interdit de travailler. Aucun n'aurait dû se rendre sur le chantier. D'ailleurs, dès la fin de la visite, tous les ouvriers sont rentrés chez eux. » Dans l'art et la manière de prendre les gens pour des cons, Sarkozy restera un mètre-étalon.


Récidiviste

sarkozy,présidentielle 2012,politique,actualité,manipulationJeudi c'était donc Sarkollywood dans l'Essonne et, comme le rappelle Libération.fr, « ce n'est pas la première fois que l'Elysée est pris la main dans des petits arrangements avec la réalité et joue la carte des bains de foule et de l'accueil populaire. »

De fait, élections et impopularité obligent, les exemples de manipulation se multiplient depuis quelques mois autour du président-candidat. Comme lors de la visite de Sarkozy en octobre dernier à Carcassonne où le public d'une table ronde « populaire et citoyenne » se composait exclusivement de militants UMP exaltés qui frappaient de concert dans leurs mains en scandant de vibrants Nicolas ! Nicolas ! Nicolas ! « Une rencontre peu spontanée, avec des invités attentifs et triés sur le volet », avait souligné le site Arrêt sur images. Mais l'objectif était rempli, les reportages des journaux télé ont présenté aux Français ébahis un Nicolas Sarkozy adulé et acclamé par une foule en transe. Grâce à son bilan, certainement...

Comble du ridicule on se souviendra également de la fameuse visite de l'usine Faurecia en 2009 où, là aussi, de faux ouvriers avaient été amenés en bus pour acclamer le président du pouvoir d'achat. Certains de ces figurants, chargés de féliciter Sarko pour son remarquable bilan, « avaient été choisis pour leur petite taille, et ainsi ne pas dépasser le chef de l'Etat. » Comme le rappelle le sujet réalisé par la télévision belge RTBF.


Sacré Sarko. Le réveil va être brutal quand il se rendra compte que les vrais électeurs, eux, n'ont pas grand-chose à voir avec les figurants de l'UMP.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (131 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 3 février 2012 16:09

    Y-a-t-il encore quelqu’un que cela étonne de la part de ce bouffon ?


    • Leviathan Leviathan 3 février 2012 16:12

      Et après... ça se moque de la propagande Nord-Coréenne... Mais au Sarkozistan, on n’est vraiment pas loin d’avoir la même chose...


      • velosolex velosolex 3 février 2012 17:33

        Le problème, c’est qu’il semble bien qu’il nous prennent tous pour des figurants,
        Moins quelques uns il est vrai qui ont réquisitionné les premiers rôles.
        Reste un nom à donner au péplum
        « Avenue des champs Elysées »

        Ou alors
        « Tous à la bastille ! »


      • Aldous Aldous 3 février 2012 17:42

        Je ne vois pas le rapport avec La famille Kim !


        Lui il dirige réellement la Corée du N.

        Nous on a un président figurant qui prend la pose devant des ouvriers figurants.

        D’ailleurs quand il avait voulu que les apprentis d’île de France lui fassent une chorégraphie à la nord-coréenne il s’était fait conspuer et avait été obligé de tourner talonnette !

        C’est pas chez les Kim qu’on aurait vu ça !


      • chacaldu06 chacaldu06 3 février 2012 17:59

        Bonsoir à tous,

        Très bien vu...

        Mais nous, en plus, on a les propagandastaffelns tous les jours à heures fixes (13h00 et 20h00)...

        @+


      • goc goc 3 février 2012 18:43

        @ aldus

        Je ne vois pas le rapport avec La famille Kim !

        vous avez la mémoire courte ??

        dois-je vous rappeler la pantalonnade de l’affaire de l’EPAD ou tel le conductator, notre nain a essayé de mettre son fils (qui ramait en fac de droit) a la tête de l’organisme

        D’ailleurs on peut bien penser que sa dernière proposition d’augmenter les constructions de 30% n’est pas étrangère a sa manie de vouloir contrôler l’immobilier des Haut de Seine


      • morice morice 3 février 2012 19:36

        oui, mais le notre est nettement mieux coiffé, mais il n’a pas de train à lui avec des putes dedans. Comme quoi c’est un BOULOT, dictateur...


      • OuVaton OuVaton 3 février 2012 19:41

        Cela fait penser au Négus défilant devant de maisons pimpantes en carton-pâte avec une façade côté rue. Méfions-nous quand même, le Négus a encore des adorateurs rastafaris.


      • colza 3 février 2012 20:03

        Ou alors :

        Episode 1 : « les aristocrates à la Lanterne »
        Episode 2 : « les aristocrates on les pendra »

      • MmeRosa 4 février 2012 01:41

        Non il a un gros n’avion avec la groupie de mike Jagger dedans. c’est la réponse sarkoliniene au train de kim !


      • simir simir 4 février 2012 07:36

        @ morice

        Des putes dans le train ? Vous y étiez ? 
        S’il a besoin de putes pas besoin de train C’est grotesque 

      • isabellelurette 4 février 2012 15:53

        http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/01/31/ca-va-saigner/

        Enfin, Nicolas Sarkozy a repris ses poncifs libéraux en matière de logement. Il a annoncé une nouvelle mesure de dérèglementation. Sarkozy applique au logement la politique de l’offre qui a échouée partout ailleurs. Il a donc annoncé une augmentation de 30% des droits à construire sur tous les terrains, maisons et immeubles. Il a expliqué que cela permettrait d’augmenter la densité et le nombre de logements et donc de faire baisser les prix. C’est un argument ridicule. Si la densité suffisait à faire baisser les prix, Paris serait la ville la moins chère de France en matière de logement et d’immobilier ! Au cas précis, C’est tout l’inverse. La proposition Sarkozy consiste à faire un cadeau aux propriétaires qui ont les moyens de faire des travaux pour agrandir leurs logements. Et sa proposition aura un effet pervers. Puisqu’on pourra construire davantage sur les terrains, les propriétaires de ces terrains demanderont des prix plus élevés pour les vendre. Les prix du foncier risquent donc d’augmenter empêchant d’autant la construction de logements à prix abordables. Surtout, il s’agit d’occuper le terrain pour ne pas répondre à l’explosion du prix de loyers et à l’exigence de baisse des loyers.


      • Aldous Aldous 5 février 2012 12:05

        @goc


        Ben justement il n’est pas parvenu à mettre petit-jean à L’Epad le pseudo dictateur.

        Chez les Kim quand on a un rejeton à placer on y parvient !


      • SARKO...UN BOUFFON

         COMME DE FUNES ET CLAVIER.....SES GOUROUS............BOUFFON

         ET ENCORE BOUFFONS.SUR LE DOS DU PEUPLE


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 février 2012 16:28

        Une coquille dans mon article : « Mais l’objectif était atteint » et pas rempli. C’est la mission de ses communicants l’a été, remplie. Désolé.


        • Verdi Verdi 5 février 2012 13:16

          Bonjour Peachy, Merci d’éclairer encore et encore sur ce président guignol qui est l’incarnation même du mensonge ! Périmètre de sécurité renforcé, effectifs du service d’ordre gonflés dans des proportions dignes d’une insurrection... Tout çà pour protéger ce nain (cala) miteux, qui a l’outrecuidance de nous prendre encore pour des cons avec une piteuse mise en scène truffée de figurants ! Et dire que certains gobent encore !!! D’où l’importance de ton papier ! La tôle sera pour lui une retraite encore trop clémente !


        • morice morice 3 février 2012 16:32

          être contre l’immigration à ce point et louer des noirs comme claque, avouons qu’il est très fort dans le foutage de gueule !!! 


          personne n’avait remarqué qu’avec le froid de canard ils devaient tous être en congés intempéries !

          comme quoi not’président il arrive à vaincre le climat ! supersarko a une cape dans le dos.... et bientôt une VESTE MONUMENTALE, taillée à la main par tous ceux qui le détestent.

          je comprends beaucoup mieux pourquoi il déteste autant les écolos !!!

          • le journal de personne le journal de personne 3 février 2012 16:47

            La pénombre

            Je n’en reviens toujours pas, j’ai perdu toute chance de garder le pouvoir… Je ne suis plus crédible. Je ne suis plus ce que je croyais être… invincible.

            L’ombre

            Tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même.

            La pénombre

            Tu vois, avec le temps, je me rends de plus en plus compte que la compétence n’y est pour rien… la politique ne peut être une science… mais un curieux mélange de grâce et de disgrâce…

            L’ombre

            En politique, c’est le peuple qui fait figure de propriétaire et il ne suffit pas de faire quelques aménagements pour avoir son assentiment… il suffit de quelques impayés pour se retrouver sur le pallier.

            La pénombre

            Je le sais. Je vais perdre les prochaines élections.
            Mon devoir, tout le monde en parle parce que j’en ai parlé. Blanc sur blanc… Noir sur noir !
            Mais ce que le peuple réclame de l’élu de son cœur, c’est du pouvoir… rien que du pouvoir, pour les dispenser de broyer du noir.

            L’ombre

            Tu veux que je te le dise : ce n’est pas avec ce genre de discours que tu as une petite chance de bien repasser ton ego froissé. En politique, ce n’est pas avec des cassures qu’on panse les blessures, parce que le rapport au monde est viscéral avant d’être verbal…

            La pénombre

            Si j’ai bien tout compris, tu me demandes d’en rajouter. Tu me trouves peut-être trop laid pour être vrai…

            L’ombre

            Oui, à quelque chose près. Tu es toi…
            Un gentil, qui a la foi, pas le méchant qui allait mettre fin à leur désarroi.
            Je vais t’énoncer un petit théorème : Les dupes ont horreur d’être dupés.
            Tu n’es pas bonne sœur… ton job n’est pas de les inciter à se serrer la ceinture mais de les inciter à laisser tomber le pantalon.

            La pénombre

            Je suis pied dans le plat… c’est sans doute ça ! Il faut que je cesse de leur parler de menu, d’entrée, de plat de résistance ou de dessert, et que je leur apprenne à mettre les couverts… quand on voit les files d’attente devant certains restaurants… on se dit que les trois quart n’ont pas faim, mais juste envie de nourrir leur petite vanité.

            L’ombre

            J’ai l’impression que tu commences à bien distinguer entre ta puissance et ta volonté de puissance… pour le moment les deux sont réduites à néant…
            Et avec ton récent remaniement, tu n’as fait qu’aggraver la disproportion… genre style… Petite reine à la traîne qui rappelle les vieux de la vieille pour paraître moins à l’antenne…
            Mais ton peuple ne te suivra pas, parce que ce ne sont pas des friandises qu’ils réclament de toi, mais : du pain, du vin et du Boursin  ! Le peuple ne t’acceptera plus tel que tu es apparu, humble alors qu’il t’a connu superbe, mesuré après lui avoir inspiré la démesure, sage après avoir été la folle du logis.

            La pénombre

            Qu’est-ce que je fais, si je ne puis contenter ni les moins contents, ni les plus mécontents ? Me retirer du circuit jusqu’à la fin du temps qui m’est imparti ? Ce que tu me suggères, c’est une mort avant l’heure, puisque quoi que je dise, quoi que je fasse, ce sera la nuit où tous les chats sont gris.

            L’ombre

            Je n’ai rien dit de tel… Il ne suffit pas d’être en accord avec soi-même, ni de chercher de nouveaux accords puisque tout le monde connaît la chanson.

            La pénombre

            On dirait que tu as une idée derrière la tête ? Vas-y, tu peux y aller, mes conseillers ne sont même plus d’accord entre eux, il ne me reste plus que toi, tu t’appelles comment déjà ?

            L’ombre

            Ton alter ego. Ou si tu ne maitrises pas le latin, je suis ton double… ton apparence qui peut changer d’apparence, qui peut enfin remplir ton réservoir avec une essence nouvelle, qui te permet de rouler plus longtemps que tes poursuivants, les semer à l’occasion et leur donner enfin le coup de grâce qu’ils réclament de leur cheap leader.

            La pénombre

            Mais toutes mes apparences ont été trompeuses, des coquilles vides dénoncées par une presse hostile et une opinion versatile.

            L’ombre

            Il en sera autrement, désormais…
            Parce que je ne suis ni ton masque, ni ta parure, mais le démon qui s’agite au fond de ton âme et qui va leurrer en beauté ceux qui t’ont abandonné et attiré tous ceux qui ne savent plus à quel saint se vouer !
            Ton alter ego, sais-tu exactement ce que c’est ? C’est ta part démoniaque, qui n’a besoin ni d’un Guéant, ni d’un garant pour reconquérir les cœurs d’une nation qui a perdu la raison.

            La pénombre

            Tu as une feuille de route ?

            http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/je-ne-suis-pas-fol/


            • morice morice 3 février 2012 19:28

              il nous casse le couilles, là, le « journal de personne » avec ses opérations de MARKETING !! ras le bol de son envahissement du net avec ses textes à la noix et ses vidéos du même tonneau !! 


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 février 2012 16:48

              L’info fait un malheur sur internet. Ce n’est pas bon pour le président du pouvoir d’achat cette histoire. La série d’article sur le sujet est en une de Google News, Twitter se déchaîne, Facebook s’emballe et les partis politiques commencent à pondre des communiqués.

              « PS et FN dénoncent le manque de sincérité de M. Sarkozy », Le Monde.fr
              « Bartolone : Sarkozy mérite l’Oscar de la meilleure mise en scène », Le Parisien.fr
              « Quand l’Élysée organise la claque pour Nicolas Sarkozy par moins 8 degrés », PCF

              Même les sites people se marrent.

              Closer :« Nicolas Sarkozy, premier rôle ? »
              Gala : « Sarkozy, César du meilleur acteur ? »


              • MEME SUR LE PLAN MORAL....SARKOZY ....EST UN NAIN

                CE TYPE EST..........BIDON.UN COMEDIEN.MAIS TRES MAUVAIS COMME TOUT CE QU IL NE FAIT PAS


              • OUI JE SUIS EN PETARD DEPUIS 5 ANS

                contre ce« malade » que vous avez elu

                ce qu’il n’a pas fait.......il n’ a pas pris son quinquennat par le debut mais par la fin

                il n’a rien fait pour les gens d’en bas et beaucoup pour les riches

                il n’a pas été ni charismatique ni honnete..80 AFFAIRES DE KARAHCI A MEDIATOR 2011 MORTS

                il a flotté dans un costume de president beaucoup tros grand pour lui dans un petit pays comme la France...IL S EST COMPORTE COMME UN MAFIEUX.


              • jacques lemiere 4 février 2012 13:16

                nous l’avons élu...je n’ai pas voté pour lui..et j’imagine assez mal le cas de figure ou je devrais voter pour lui...marine le pen en face ? mais...je préfère le nous...à ce eux...


                Et ..après tout..rappelez vous des promesses de sarkozy, SI sarkozy n’avait pas touché au retraite ; augmenté le pouvoir d’achat, permis qu’aucun sdf couche dehors, etc etc...d’une certaine façon les critiques qu’il adresse aux autres candidats en sont comiques...qu’aurait il dit du candidat sarkozy ?

              • foufouille foufouille 3 février 2012 16:59

                sont payes plus ?
                ou c’etait gratuit


                • morice morice 3 février 2012 19:35

                  payés au noir, et ça se voit...


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 février 2012 02:10

                  Selon moi, vu qu’ils ne travaillaient pas, c’était STO pour tout le monde. Un vieux rêve de droite.


                • interlibre 3 février 2012 16:59

                  Pourquoi cela ne m’étonne pas.

                  Des manipulations supplémentaires digne d’un dictateur.


                  • Scual 3 février 2012 17:16

                    Je rejoint tout ceux qui disent que cette mise en scène est digne de la propagande dans les dictatures.


                    • soi meme 3 février 2012 17:21

                      C’est digne de la Grande Catherine de Russie.


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 février 2012 17:27

                        Exact. Il y avait les Villages Potemkine, désormais il y aura les Chantiers Sarkozy.

                         smiley


                      • Aldous Aldous 3 février 2012 17:38

                        Un mètre-et-talons ?



                        • Emmanuel Aguéra LeManu 5 février 2012 10:16

                          ni dieu ni mètre.


                        • fredleborgne fredleborgne 3 février 2012 17:45

                          Milosevic a fait de même pour justifier ses actes devant la scène internationale.. Mais c’était Milosevic, donc condamnable.

                          Vous parlez de cailloux à la place de farine, comme pour son adversaire. Finalement, la farine, c’est pour lui porter bonheur. Alors que le pauvre Nicolas risque aussi des boulons tirés à la fronde dans les usines. Dur métier que celui de vendu à la finance internationale, par gentil euphémisme.

                          Enfin, vous oubliez qu’il a quand même une vrai fan : Nadine ;o)


                          • morice morice 3 février 2012 19:37

                            Fillon a bien Larcher...





                          • goc goc 3 février 2012 18:45

                            @ calmos

                            quand le sage montre la lune du doigt, l’imbécile regarde le doigt


                          • SergeL SergeL 3 février 2012 19:38

                            Calmos de vrais ouvriers ne portent pas en fin de semaine des combinaisons de chantiers neuves.


                          • morice morice 3 février 2012 19:38

                            et le con il se le met dans le ....


                          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 février 2012 20:21

                            Bonsoir Calmos.

                            Tu nous manquais presque ces derniers mois. Ton absence était aussi pesante que ta présence et tes commentaires.

                            Pour répondre à ta question, « Peachy ?....c’est quoi des vrais ouvriers ? En as-tu jamais rencontré pour pouvoir les distinguer ? », je demanderai à mon père, ouvrier verrier.

                             smiley


                          • Nestor Nestor 3 février 2012 21:29

                            Salut Calmos ...

                            Vous savez (c’est nouveau le vouvoiement) très bien que part ce temps là il est impossible de faire marcher les centrales, le sable ne monte pas, les graviers pareils et pour les câbles ce n’est pas bon. La plupart du temps par ces temps là les ouvriers sont au chaumage technique. Puis là il n’y a pas de chauffage. C’est pas comme pour les murs de soutiens de terre, autres ou d’autoroute qui sont fait sous abri dans des moules (modifiables) que l’on peut chauffer pour durcir la texture plus rapidement. De toute façon les centrales ne peuvent pas fonctionner, enfin si elles le pourraient mais pour ça il faudrait que le sable reste humide et à bonne température, c’est à dire sous abri aussi bien de l’eau mais surtout du froid, tout comme le gravier. Mais là Calmos, nous sommes donc en plein froid et le contexte de la scène en question il me semble se passe à l’extérieur, donc que font des ouvriers, des maçons aux cotés du président ?  

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès