• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Des milliards comme s’il en pleuvait

Des milliards comme s’il en pleuvait

Ce début de quinquennat aura été marqué par des annonces plus folles les unes que les autres : et que je te supprime la taxe d’habitation, les cotisations sociales des salariés pour leur redonner du pouvoir d’achat.

A y regarder de plus près, ces mesures qui font saliver le petit peuple risquent d’avoir du mal à se mettre en place et ne représentent pas grand-chose à côté des milliards promis aux entreprises et aux plus riches, sans garantie de retour sur investissement et sur l’amélioration de l’emploi.

L’arbre qui cache la forêt

C’est vrai qu’elles sont populaires ces mesures visant les actifs, entre la diminution des cotisations salariales et la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des redevables, mais depuis quelques temps la vision précise de la mise en place de ces mesures dans les temps se fait plus trouble : pour les cotisations salariales, ce sera étalé en deux fois, comme la revalorisation du minimum vieillesse et l’allocation adulte handicapé. Il ne faudrait pas que les plus pauvres croient qu’ils seront exemptés d’efforts.

Par contre pour l’augmentation de la CSG, il n’y aura pas d’étalement, ce sera le 1er janvier 2018 et plein pot, y compris pour les retraités « favorisés » qui touchent plus de 1200 euros de pension et pour les fonctionnaires pour lesquels aucune compensation n’est prévue.

Pas d’étalement non plus pour la diminution des APL de 5 euros par moins : 5 euros, qu’est-ce que cela représente pour un fonctionnaire de Bercy, un Ministre ou un député en marche ? Rien, ils ne connaissent rien des fins de mois difficiles.

Voilà un bel exercice limité de solidarité Macronienne qui stigmatise les retraités sommés d’être solidaires des plus jeunes. « Les pauvres d’aujourd’hui sont moins les retraités que les jeunes » nous dit-il. La ligne de partage se fait donc sur un statut présumé plus favorable, excluant les riches qui l’étaient déjà hier et qui le seront encore plus demain par la transformation de l’ISF. 

Ce n’est pas fini

Comment boucler le prochain budget ? C’est l’exercice auquel est confronté le Premier Ministre et il est à la peine. Le concours Lépine de l’invention fiscale la plus bête (cf Canard Enchaîné) est ouvert dans les différents Ministères. C’est ainsi que le chiffrage du report de l’âge légal de la retraite de 62 à 63 ans (non prévu dans le programme Macron) a fait l’objet d’études savantes (4 milliards de gagnés en 2018, 6.3 en 2019 et 15.7 en 2019). Le calcul sur le gel des pensions en 2018 et 2019 a également été fait et pour ne rien oublier dans le sordide on a calculé ce que pourrait rapporter le versement des pensions à l’euro inférieur !

Du côté des aides aux logements, il ne faudrait pas croire que les 5 euros de gagnés sur les APL seront suffisant et nos brillants technocrates ont envisagé de prendre en compte les prestations sociales dans le calcul dans le calcul des ressources des allocataires ce qui pourrait produire une perte de 100 euros par mois pour les allocataires du RSA et de 60 euros pour ceux qui touchent la prime d’activité.

Le partage des miettes des pauvres est en route !

L’effort de l’Etat et des collectivités

On a beaucoup parlé du gel de crédits dans différents Ministères, ce qui pose tout de même quelques problèmes au quotidien. C’est le cas des armées dont le matériel n’est plus de toute première jeunesse. C’est aussi le cas dans la police avec les biens belles images des commissariats vétustes, des cafards qui y grouillent et des véhicules qui ne passeraient pas le contrôle technique. Parlons enfin de la grande misère de la justice et des services pénitenciers.

A part les sempiternelles annonces d’augmentation des budgets ou du déblocage de crédits gelés, les militaires et fonctionnaires ne voient rien venir, comme d’habitude.

La palme de la mesure nulle revient à M. Colomb, Ministre de l’Intérieur qui a annoncé la sous-traitance des contrôles de vitesse par des sociétés privées (sans doute des autoentrepreneurs…) afin de remettre des fonctionnaires sur le terrain et au passage augmenter les recettes issues des contraventions. Belle hypocrisie !

Le service public de l’Etat part en quenouille et il va entraîner avec lui celui offert par les collectivités locales qui vont voir leurs dotations amputées de 3 Milliards.

Ces collectivités (qui ont bien profité du système et recruté à tour de bras) vont devoir faire preuve d’ingéniosité afin de boucler leurs budgets et nul doute que des services publics locaux, donc les administrés, vont en faire les frais.

Moins de services publics ou services publics en déliquescence signifient plus de dépenses à la charge des usagers ou d’augmentation de la fiscalité locale.

Prochaine étape, la suppression de la taxe d’habitation. On verra quand et comment la compensation s’opérera entre l’Etat et les collectivités. Les 10 ou 11 Milliards attendus ne seront sans doute pas au rendez-vous. Et surtout comment justifier que les 20 % les plus aisés continueront de payer cette taxe jugée inéquitable.

Notons enfin l’économie possible de 3 ou 4 milliards par la suppression des emplois aidés soudainement devenus inefficaces et considérés par M. Macron comme une perversion de la politique de l’emploi. Comment qualifier alors les milliards du pacte de responsabilité et du CICE qui n’ont quasiment pas créé d’emplois : un scandale !

Comment faire rentrer plus d’argent ?

Les recettes sont connues. On évalue entre 60 à 80 Milliards la fraude fiscale et sociale de la part des entreprises. Cela fait des années que le phénomène est connu mais on ne voit pas arriver de mesures qui permettraient de passer à la vitesse supérieure. Les contrôles sont faits avec parcimonie et avec des effectifs restreints, ce qui correspond à une volonté réelle de ne pas froisser les entreprises « créatrices de richesses » surtout pour leurs dirigeants et actionnaires.

On permettra de rappeler (ce qu’a fait le Canard enchaîné de cette semaine) les pratiques d’entreprises ou de certains secteurs d’activités en matière de concertation, échange de prix, abus de position dominante ou de répartition des marchés par zones géographiques en vue de maintenir des prix élevés sur le dos des consommateurs. Le champ des investigations est connu depuis des décennies mais l’action de l’Autorité de la Concurrence n’est pas adaptée à l’immensité de la tâche.

Plus facile d’en distribuer… à quelques-uns

L’Etat est généreux, mais pas avec tout le monde. Si le simple citoyen a toutes les raisons de penser qu’il sera grugé en fin de course, M. Gattaz et ses mandants ont toutes les raisons d’être satisfaits, même si les ordonnances ne concernent que peu ou pas les entreprises du Medef. Ce sont en effet les PME qui sont les plus satisfaites par les mesures.

M. Gattaz cache sa joie. Il est « prêt à jouer le jeu » (lequel ?). Il a « retrouvé le sourire ». Il a été entendu lorsqu’il a « appelé à changer de modèle ».

Mais surtout M. Gattaz est très content de voir pérennisé le pacte de responsabilité et le CICE, ce qui se traduira par une baisse de 7% (ou plus ?) des charges patronales : environ 25 Milliards par an de consolidés. Ajoutons la baisse prévue de l’Impôt sur les Sociétés (11 milliards) ainsi que la transformation de l’ISF en impôt immobilier (3 milliards de recettes en moins pour l’Etat) et le taux d’imposition unique à 30 % des revenus du capital (1 milliard de recettes en moins).

La politique de l’offre…

On aura compris que les quelques sucreries accordées aux salariés seront payées par eux-mêmes et par les retraités « aisés ». La CSG ainsi que le rabot sur les services publics s’en chargeront.

Par contre, les dizaines de milliards d’allègements offerts aux entreprises et aux riches profiteront-ils à l’économie ? Il est permis d’en douter. Comme d’habitude, M. Gattaz et les autres nous diront que c’était nécessaire, qu’il s’agit d’un nouveau point positif mais pas suffisant.

Dans leur avidité, leur constance à vouloir se constituer des matelas d’argent et si possible à pouvoir les faire sortir de l’emprise du fisc, ils vont sans vergogne finir par scier la branche sur laquelle ils sont assis ou bien délocaliser leur activité pour faire encore plus de profits. Pendant ce temps les PME non délocalisables auront toutes les facilités pour licencier et flexibiliser ou externaliser avec des autoentrepreneurs.

Bienvenue dans le monde des travailleurs pauvres, des salariés invités à se prononcer par référendum sur l’augmentation des cadences et du temps de travail et des retraités dont on rognera les pensions par solidarité avec les jeunes.

Le monde de M. Gattaz est en marche et l’intendant Macron est à la manœuvre.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • leypanou 4 septembre 09:32

    Le MEDEF va dire que cela va dans le bon sens, mais que ce n’est pas encore assez.

    Quant à ceux qui se croient victimes de la politique actuelle, ils n’avaient qu’à réagir en temps et en heure s’ils avaient voulu que cela n’arrive pas.

    Vous avez d’ailleurs oublié de parler de la baisse de l’impôt sur les sociétés, passant de 33% à 25% : il y a quelques années, le taux était de 50% ; on a fait du chemin pour rendre la France « plus compétitive ». Pour quels résultats sur l’emploi par exemple ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 4 septembre 10:46

      @leypanou
      Si, si, j’ai parlé de la baisse de l’impôt sur les sociétés (11 Milliards en moins).


    • Dzan 4 septembre 14:07

      @leypanou
      Le Medef ?
      Ignorez vous, que ce bon Monsieur Gattaz, a été hospitalisé ? Non ?
      Au fur et à mesure que tombaient les ordonnances, Monsieur Gattaz, fut atteint d’érection.
      Si au début, cela ne lui sembla pas trop gènant, les mesures Macro Philippiennes, finissant de tomber, Monsieur Gattaz, devant l’enflure énorme qui se dessinait sur son pantalon, et la douleur qui s’emparait de lui, appela le Samu.
      Il paraît qu’il est sorti de l’hôpital.
      Ceci, est une fable.


    • Pere Plexe Pere Plexe 4 septembre 14:14

      @leypanou
      C’est un grand principe chez nos cranes d’œuf :

      L’analyse des mesures passées n’est jamais faite.
      Cela pourrait nuire à la crédibilité des décisions prises aujourd’hui.

      Et pire,mettre en évidence que celle ci ne sont motivées que par idéologie. 


    • jmdest62 jmdest62 4 septembre 15:54

      @lMichel Drouet

      Salut
      « M. Gattaz et ses mandants ont toutes les raisons d’être satisfaits, même si les ordonnances ne concernent que peu ou pas les entreprises du Medef. Ce sont en effet les PME qui sont les plus satisfaites par les mesures. »
      M. Gattaz a toutes les raisons d’être content car il sait que les avantages obtenus par les PME retomberont dans l’escarcelle des donneurs d’ordre donc in fine dans la poche des actionnaires du CAC40.
      Négociation« type : Le patron de la GROSSE Boite s’adressant à son sous-traitant :  » Dites mon ami ! si je ne m’abuse la nouvelle loi travail vous permet de renégocier les primes de fin d’année ...j’en déduis donc que vos coûts vont baisser ...il va de soit que si vous souhaitez poursuivre notre « collaboration Win-Win » , il serait bon que cette baisse se voit dans vos prochains tarifs . Merci vous pouvez disposer".
      @+
       


    • Michel DROUET Michel DROUET 4 septembre 16:07

      @jmdest62
      Bonjour jmdest62
      C’est effectivement un aspect que je n’avais pas traité mais que vous faites bien de rappeler : le CAC 40 tout puissant !


    • Michel DROUET Michel DROUET 4 septembre 16:14

      @Pere Plexe
      C’est bien pour cela que les armoires de la Cour des Comptes regorgent de rapports qui ont fait la une des gazettes pendant 24 heures seulement et qui ont été prestement oubliées ensuite.


    • jmdest62 jmdest62 4 septembre 16:31

      @Michel DROUET
      Salut

      et de fil en aiguille.....
      Le patron de la même GROSSE boite face à un autre sous traitant :
      « Comment ? vous ne pouvez pas baisser vos tarifs , mais ...tous vos confrères me confirment que la nouvelle loi travail va leur donner de nouvelles marges de manoeuvre qui vont leur permettre de baisser les coûts ....je sais qu’en bon gestionnaire vous serez capable de faire au moins aussi bien ...allez ! Rappelez moi dans une semaine avec une bonne nouvelle , Au fait  ! il faudrait que l’on se voit pour le prochain appel d’offre........ ».
      etc , etc , etc ........
      D’après vous , pour tenir le choc à court terme , que vont faire les patrons de PME ? devinez !
      @+

    • Michel DROUET Michel DROUET 4 septembre 18:19

      @jmdest62
      Même jeu pervers dans la grande distribution avec les producteurs avec en intermédiaire glouton, l’industrie agroalimentaire !


    • JBL1960 JBL1960 10 septembre 18:12

      @Dzan Sans doute a-t-il eu besoin de s’aliter car il s’est rappelé avoir promis des emplois, que même les responsables du MEDEF ne se rappelaient pas avoir promis eux !
      Bon avec Hollandouille, comme dans Télé-Magouille, y s’en sont mis plein les fouilles !
      Les promesses n’engagent que ceux qui y croient, non ?
      Parce qu’on est plein a y avoir pas cru, d’abord, vu qu’on attendait rien ou n’espérait rien de ce système là aussi bien avec Macaron que La Maréchal nous voilà, ni même avec JLM ou FA...
      Donc on n’est pas déçu, le BabyMacDeRoth est hors-sol, comme attendu (y va même au-delà) que son ami et écrivain, Philippe Besson confirme dans le livre qu’il a écrit comme un ode à son mini-caprice des Dieux : Jupiter 1er !
      Source Marianne.net : sous la plume de Philippe Besson, un Macron ivre de lui-même...
      Bigre, Tudieu, même aurait dit François Fillon Le Pieu que Macron compare à Louis XI : Brigitte Macron confie par exemple à l’auteur que son mari surnomme en privé François Fillon « Louis XI ». « C’est un apparatchik », résume Emmanuel Macron, puis, plus loin : « Un bourgeois de province du XIXème siècle ».
      Mon moment préféré est là : Interrogé sur l’état de la France, Emmanuel Macron répond… en évoquant son propre destin. Exceptionnel, forcément :"On vit la Renaissance. Notre civilisation peut disparaître, elle est peut-être déjà morte. Je suis peut-être le dernier aztèque qui gigote".
      Houlà. Fais gaffe Manu, déjà que tu t’es planté devant Vlad à Versailles en affirmant que Pierre le Grand était venu en France en 1717 pour apprendre à moderniser son pays arriéré... Oups !
      D’autant que la Russie, n’a jamais pris part à la curée du Nouveau Monde, elle ! ICI.
      Mais bon, le dernier empereur Aztèque, Moctézuma n’a pas vraiment bien fini d’une part, et d’autre part, au lieu de faire référence à une société Amérindienne étatique, remarque qu’on s’attendait pas à ce que tu parles des Iroquois, ou des Lakota, mais bon, tu pouvais faire référence aux descendants des Mayas, car aujourd’hui ils sont quasi tous les zapatistes du Chiapas !
      Tiens, les descendants des Natifs, et Nations premières sont pas tous morts et ils gigotent encore et se servent de leur cerveau : ICI & ...


    • Anatine 4 septembre 10:07

      En fait, il ne manque qu’une chose : l’argent. On se refuse a creer l’outil dont on s’est dote pour faire les echanges que l’on pourrait faire si on l’avait. Bon, clairement, faut changer l’outil...


      • gogoRat gogoRat 5 septembre 11:10

         De l’argent de qui ? pour qui ? Pour qu’il soir redistribué par qui ?
         Or les ’réformes’ par ordonnances ne font que prouver que la source de cet argent serait aiguillée par le Pouvoir !
         (Pouvoir « du peuple, par le peuple, et pour le peuple » ?)

         Le problème qui se pose reste donc, en amont, celui des techniques et principes en vigueur par lesquelles le Pouvoir est légitimationné .
        C’est à dire, essentiellement, le veaute (disqualifié par tous les pères historiques du concept démocratique), et la collégialité ( de nature aristocratique et non pas démocratique).
         
         Concernant la collégialité et les statuts qu’elle s’arroge dans notre pays, comment se fait-il que l’expression de l’élite qu’elle prétend reconnaître, soit tenue dans l’ombre quand elle remet en cause certains avantages ?
         J’en veux pour preuve, le premier argument de la lettre écrite par le plus grand mathématicien du XXe siècle lorsqu’il a décliné la récompense qui lui était destinée :

        " Mon salaire de professeur, et même ma retraite à partir du mois d’octobre prochain, est beaucoup plus que suffisant pour mes besoins matériels et pour ceux dont j’ai la charge ; donc je n’ai aucun besoin d’argent.
         Pour ce qui est de la distinction accordée à certains de mes travaux de fondements, je suis persuadé que la seule épreuve décisive pour la fécondité d’idées ou d’une vision nouvelles est celle du temps. La fécondité se reconnaît par la progéniture, et non par les honneurs."

         


      • gogoRat gogoRat 5 septembre 15:03


         Parallèle étonnant, laissant penser que ’le cas’ Alexandre Grothendieck n’est pas isolé :
        l’autre plus étonnant mathématicien moderne, Grigori Perelman, a lui aussi refusé une décoration prestigieuse et la somme mirobolante qui allait avec ...

        -----
         On pensera aussi au peu de cas qui est fait, dans l’enseignement autant que dans les média, de l’oeuvre philosophique de cette autre célébrité des mathématiques, Bertrand Russell ,quand cette philosophie produit le fameux ’éloge de l’otium’ ...
         
        -----

        En même temps, le démocrate de base peut-il ne pas voir et savoir que le culte du génie n’est pas une garantie de solution optimale pour le bien de l’humanité

         voir ’le cas’ du brillant mathématicien John von Neumann (un des pères autant de l’informatique actuelle, autant que ... la bombe atomique )
         cf L’histoire du génial mathématicien méconnu qui influa sur le XXe siècle :
        http://www.slate.fr/story/137594/john-von-neumann-mathematicien-einstein-sombre-bombe-atomique
         
        « Il se murmure que Stanley Kubrick l’aurait pris pour modèle pour son personnage de Docteur Folamour —et il se murmure que le murmure est vrai. »
        « Un cynisme aussi absolu qu’implacable »

        ...


      • gogoRat gogoRat 5 septembre 16:13


        autre menus faits d’Histoire montrant que réserver l’otium à des castes privilégiées n’est certainement pas une ’solution’ optimum pour la démocratie :

        _________________________
        http://www.lunion.fr/region/rene-gateaux-mathematicien-de-vitry-ia3b24n419969

        Il a trouvé une mort précoce en octobre 1914, lors des rudes combats qui ont débuté la Première Guerre mondiale, alors qu’il avait la vie devant soi, comme beaucoup de jeunes de sa génération. René Gateaux, Vitryat, avait un talent prometteur dans le monde des mathématiques. Grâce au respect d’un certain nombre de ses pairs, son nom, inscrit sur le monument aux morts de la cité, n’est pas tombé dans l’oubli, même s’il reste assez méconnu.

        Gateaux a côtoyé des mathématiciens de renom qui ont apprécié la qualité de ses recherches. « Ses pairs se sont appliqués à ne pas laisser perdre ses travaux, rassemblés dans des documents retrouvés chez sa mère, à Vitry-le-François. Une édition a été réalisée, et Paul Lévy (parmi les fondateurs modernes de la théorie des probabilités, ndlr) y a trouvé des éléments qu’il a développés par la suite. »

        -----
        _________________________

        Louis Jean-Baptiste Alphonse Bachelier (https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Bachelier), né au Havre le 11 mars 1870 et mort à Saint-Servan-sur-Mer le 26 avril 1946, est un mathématicien français. Il est un précurseur de la théorie moderne des probabilités et le fondateur des mathématiques financières.

        ...
        Benoît Mandelbrot, mathématicien (1924 - 2010), a été l’un des premiers après la Seconde Guerre mondiale à rappeler (voir les annexes de son livre Les Objets fractals) le rôle de pionnier de Bachelier dans les probabilités et les mathématiques financières.
         
        http://www.numdam.org/article/JSFS_2001__142_2_3_0.pdf
        ... Il n’a pas poursuivi le lycée après son baccalauréat. Il a dû travailler tout de suite. ...
         Bachelier a dû apprendre seul, ce qui explique ses difficultés aux examens. Avec un tel cursus, Bachelier n’avait aucune chance, de toutes façons, d’accéder à une chaire d’université. Au fond la qualité de sa thèse, le fait qu’elle ait été appréciée de Poincaré, le plus grand savant du temps, ne changeait rien à la situation de Bachelier qui n’avait pas la « distinction » nécessaire ...
         ... Il travaillait et étudiait en même temps. Il suivait de temps en temps les cours et il passait les examens. Il était employé je ne sais où, peut-être dans une maison de commerce
        ...
        M.T.  : A-t-il fait la guerre ? [de 1914 !]
        B.B.  : Oui, il a fait toute la guerre et est devenu lieutenant.
         C’est-à-dire qu’il a fait une « bonne guerre ». La guerre a tué un très grand nombre de jeunes mathématiciens. 
        ...
        _________________________

        de là, lire ceci :

        L’élite sous la mitraille : les mathématiciens normaliens « morts pour la France »,1914–1918
        https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00903326/document


      • gogoRat gogoRat 5 septembre 16:48

        "Le sentiment qu’ont pu avoir les normaliens de s’être ou d’avoir été plus que d’autres, sacrifiés à la cause nationale reflète donc la réalité d’une expérience tragique« 
         ??
         Ces élites étaient-elles donc incapables ou dissuadées de participer plus directement aux prises de décisions guerrières qui les auraient ... immolées ?
         
         Alors , préserver l’élite ?
         ou plutôt, étendre la pédagogie qu’On lui fait, pour lui faire comprendre la nécessité de ne pas sous-estimer la pertinence de la préférence démocratique ? !
         En n’oubliant pas de ne pas confondre immolation (par des ’On’) et sacrifice (choix personnellement assumé).
         et surtout ce b-a ba rabelaisien :  »Science sans conscience n’est que ruine de l’äme« 

         ( »Les gens préféreraient mourir que réfléchir ; c’est d’ailleurs ce qu’il font" aurait dit Bertrand Russell
         Il semblerait que cette remarque reste pertinente concernant des génies ... qui auraient négligé les questions citoyennes vitales dans leurs extraordinaires calculs.
        )


      • zygzornifle zygzornifle 4 septembre 12:56

        le veau d’or va brouter la taxe d’habitation , vous y croyez vous .... ?


        • sirocco sirocco 4 septembre 13:24

          On se rappelle qu’Hollande avait fait cadeau de 40 milliards d’euros aux entreprises pour qu’elles embauchent. Bilan : le chômage n’a cessé de croître durant son quinquennat. Autrement dit : aucun emploi créé (en dehors des renouvellements habituels, bien sûr). Tout est parti dans les poches des plus riches.

           
          Ce ne sera pas différent avec les nouveaux généreux cadeaux de Macron à ces mêmes entreprises. Aucun emploi ne sera créé. Pour la bonne raison que l’embauche ne dépend par du profit encaissé par les patrons ni du montant des dividendes que les actionnaires (parmi lesquels figurent à coup sûr de nombreux [tous les ?] députés et autres « conseillers » En Marche) vont palper, mais du carnet de commandes des entreprises. 

           
          De toute façon quand vous entendez un chef de gouvernement dire qu’il va supprimer plus de 100 000 contrats aidés (donc créer plus de 100 000 chômeurs de plus) sous prétexte que le système des contrats aidés n’est pas efficace pour lutter contre le chômage ( ! ) vous avez compris à quel point ce gouvernement se fout ouvertement de la gueule de tout le monde.

           
          Macron a décidé de faire les poches aux plus pauvres parmi les plus pauvres (rabotage de 5 € sur les aides au logement pour gratter quelques millions d’euros) et de balayer d’un revers de la main toutes les suggestions extrêmement pertinentes qui lui ont été faites pour récupérer plusieurs dizaines de milliards d’euros en luttant contre tout ce qui s’apparente de près ou de loin à de la fraude fiscale.Fraude fiscale dans laquelle trempent la plupart de [tous ?] ses collaborateurs.


          • Michel DROUET Michel DROUET 4 septembre 16:10

            @sirocco
            L’exemple des contrats aidés est très édifiant : tout doit être confié au secteur marchand...



            • Pyrathome Pyrathome 4 septembre 14:41

              M. Gattaz est très content


              Oui, il vient de faire l’achat d’un château pour plus de 11 millions d’euros

              Pour sa prochaine retraite difficile, faites lui un don, compatissez !

              • Pere Plexe Pere Plexe 4 septembre 14:52

                @Pyrathome
                ...les mêmes qui vous expliquent que dans notre pays l’impôt est « confiscatoire ». 

                Sans rire.

              • Michel DROUET Michel DROUET 4 septembre 16:15

                @Pyrathome
                Et il doit bien y avoir un peu de défiscalisation derrière tout ça, non ?


              • chocolatine chocolatine 4 septembre 16:19

                bonjour@ tous
                admirable contournement d’une situation fiscale ou rien n’est fait autrement que dans le sens confiscatoire...de façon obscène ..et aucunement dans un esprit de réflexion sur la fiscalité globale
                les retraités sont discriminés .....et on se demande si travailler pour finir avec une retraite bloquée surponctionnée va inciter les jeunes à travailler.....ceux ci se ruent vers les facs,délaissent tout ce qui n’est pas « com ,commerce,marketting,web designer web entreprise » ou je ne sais quoi..
                et au final on se mobilise pour eux on clive les « actifs » spoliés par des « inactifs »(retraités)
                adorable expression :" les quelques sucreries accordées aux salariés seront payées par eux-mêmes et par les retraités « aisés ».


                • Michel DROUET Michel DROUET 4 septembre 16:28

                  @chocolatine
                  C’est la « politique de l’offre » qui consiste à donner toujours plus aux « créateurs de richesses » (j’aime bien cette expression) en ponctionnant les revenus de ceux qui sont censés faire marcher l’économie par la consommation (politique de la demande). On voit bien les limites de l’exercice : les milliards ponctionnés ne font plus marcher l’économie qui vivote avec ses 1 et quelques pour cent de « croissance » par an qui ne créent aucun emploi.
                  Prochaine étape, la spoliation de l’argent déposé sur les comptes courants (429 milliards, quand même !), totalement improductifs (sauf pour les banques mais qui révèle bien le climat d’incertitude des français et leur manque de confiance.


                • chocolatine chocolatine 4 septembre 16:53

                  @Michel DROUET
                  parlons petits sous
                  Pas du tout rassurés par les différentes et multiples caisses de retraite qui gèrent plus ou moins bien leurs avoir ,on décide d’économiser pour sa retraite avec une assurance vie.laquelle est investie en OAT (entre autre ) et sert bien à l’état.Survient l’idée que l’on a une dette sociale et pouff CSG 1,1 % sur les assurances vie, puis d’année en année on en arrive à 15,6 +1,7 =17,2%,la soupe est bonne
                  voilà qu’au prétexte qu’un krach boursier est imminent la loi sapin 2 s’apprete , à bloquer les assurances vie.On nous explique que les fonds en euros sont pas centrés sur l’économie réelle(?)
                  et hop flat tax.......et puis comme on est « prisonniers des banques » avec obligation de compte et limite de paiement à 1000 euros en espèces on décide de rapatrier ses petits sous sur son compte
                  Et là nos dirigeants EU réfléchissent à l’idée de bloquer les avoirs bancaires 21 jours ..pour commencer.....des fois qu’un krach décimerait l’europe
                  là on se dirige vers une spoliation pure et simple et une main mise sur l’argent des particuliers

                  et puis si des fois on sortait des espèces ça serait en billets de 200,et on serait pistés à la trace car qui a des grosses coupures est tres certainement suspect..


                • Michel DROUET Michel DROUET 4 septembre 18:22

                  @chocolatine
                  Rien de réjouissant dans tout cela , mais le scénario est plus que plausible.


                • Armelle Armelle 4 septembre 19:44

                  @chocolatine
                  « là on se dirige vers une spoliation pure et simple et une main mise sur l’argent des particuliers »
                  « nos dirigeants EU réfléchissent à l’idée de bloquer les avoirs bancaires »
                  Non ils ne réfléchissent pas, c’est déjà tout réfléchi depuis un bail !!! il s’agit du bail in signé l’an dernier, donc c’est acté, la seule interrogation c’est quand !!!
                  effectivement cela nous pend donc au nez mais bon, à lire tout le monde ici, personne n’a d’argent, à lire les incessants commentaires tout le monde ici est pauvre donc pas de panique, on ne peut prendre aux gens ce qu’ils n’ont pas !!!

                  D’autant qu’après le blocage, c’est le pompage qui est prévu et contrairement à ce que les gens pensent, le seuil 100.000 euros n’est pas d’actualité du tout !!!

                  Une solution ; il fallait mettre son pognon ailleurs que dans la zone euro et dans une autre devise que l’euro !!!
                  ...à faire tjrs confiance aux mêmes débiles on fini par faire des conneries...


                • Armelle Armelle 4 septembre 19:55

                  @Michel DROUET

                  « On voit bien les limites de l’exercice »

                  On voit aussi très bien celles de la politique de la demande que nous faisons depuis des lustres qui est bien évidemment une politique économique d’inspiration Keynésienne !!!
                  Un superbe modèle !!! associé à celle de la dépense publique du même bonhomme, effectivement on voit bien ce que ça donne !!! 2038 milliards d’euros de dette, du chômage en veux tu en voilà, une politique du crédit absolument délirante qui fait qu’on dépense l’argent d’une activité à venir et force est de constater on ne pleut plus hypothétique !!!
                  En effet c’est du propre !!!

                  Comme quoi la lecture des uns n’est pas vraiment celle des autres !!!


                • chocolatine chocolatine 4 septembre 20:33

                  @Armelle
                  facile à dire transférer son argent à l’étranger


                • Armelle Armelle 5 septembre 09:42

                  @chocolatine bonjour
                  Vous avez sur internet des sites qui vous expliquent comment ouvrir un compte à l’étranger (en toute légalité bien sûr), certains le font pour vous si vous le souhaitez. Ensuite, comme je suppose que vous avez une banque comme tout le monde, vous effectuez des virements internationaux, où est-ce compliqué ?
                  ...Et tous ceux qui vous diraient que c’est impossible, vous mentiraient, sans doute par ignorance, ou par jalousie vu qu’ici c’est une pathologie bien répandue



                • chocolatine chocolatine 5 septembre 18:02

                  @chocolatine
                  et je rajoute : désinformation en désinformation, seul 3% des assurances vie dépassent les 150000 euros, et là encore comme pour la CSG des retraites on créé deux clans : les bienheureux qui échappent à la sanction divine « pardon » étatique,et remercient le ciel(?) et les malheureux(mais un coupable est il malheureux ?) qui se mordent les doigts d’impuissance
                  Bref instaurer la dichotomie l’anathème la culpabilité et la scission..................le tout enrobé dans du papier de soi(e ?)


                • Armelle Armelle 4 septembre 20:00

                  Il me semblait pourtant avoir vu la gauche au pouvoir pendant 5 longues années, non ?
                  Les résultats ont été très satisfaisants effectivement !!!

                  Enfin voilà, encore un article digne du bon gauchiste moyen !!!

                  sans aucun intérêt


                  • Michel DROUET Michel DROUET 4 septembre 20:39

                    @Armelle
                    La gauche au pouvoir pendant 5 longues années ?
                    Vous avez été dans le coma pendant 5 ans ?


                  • Armelle Armelle 5 septembre 08:13

                    @Michel DROUET
                     
                    C’est ça, prenez les gens pour des cons aussi avec votre subterfuge du « c’était pas la gauche avec Hollandouille »
                    Bah voyons !!! Vous ne manquez pas d’air. Vous allez voir, avec ce qui arrive, vous verrez si ce n’était pas la gauche au pouvoir pendant ces 5 années de débandade totale !!!
                    Et si par complaisance je vous donnais raison, je pense alors que le coma aura été plus violent chez vous pour vous êtes fait avoir à ce point !!!

                    Vous ne savez plus où vous en êtes manifestement !!! C’est un peu ...« fouilli » tout ça non ?

                     


                  • Michel DROUET Michel DROUET 5 septembre 08:36

                    @Armelle
                    « Article sans intérêt », « fouillis », et pourtant vous vous obstinez à commenter... Curieux, non ?


                  • Armelle Armelle 5 septembre 09:21

                    @Michel DROUET
                    Décidément vous avez un problème de compréhension ou d’honnêteté intellectuelle, je ne sais pas.. En l’occurrence je ne commentais pas« l’article » dans ma dernière intervention mais votre commentaire Monsieur Drouet !!! Votre coma perdure...c’est fâcheux !
                    Vous me faites l’effet d’une souris qui patauge dans un seau de lait en vous voyant chercher de pauvres arguments pour écraser l’autre !!!
                    Ho, hé mon gars, c’est un journal citoyen au cas où vous auriez oublié. Un journal citoyen qui, par définition permet au lecteur de donner son avis sur ce qu’il lit. Alors qu’est ce que c’est que ces accès de colère d’enfant gâté !!! Si les critiques vous défrisent et bien abstenez-vous mon gars !!!
                    Non mais je n’y crois pas. c’est quand même fort de café, je n’y peux rien si j’estime que vous écrivez de la merde avec des idées d’adolescent !!! Et j’ai le droit de le dire et de l’écrire


                  • Michel DROUET Michel DROUET 5 septembre 11:14

                    @Armelle
                    Et c’est écrit avec tellement d’élégance...


                  • Gorg Gorg 5 septembre 11:18

                    @Michel DROUET

                    Salut Michel,

                     Soyez indulgent, Armelle est sur une autre planète ou tout simplement « différente »... neuneu quoi...
                    Elle me fait bien rire...


                  • Michel DROUET Michel DROUET 5 septembre 13:19

                    @Gorg
                    Bonjour Gorg
                    Merci de m’avoir informé !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès