• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Doctrine du maintien de l’ordre et baisse des charges

Doctrine du maintien de l’ordre et baisse des charges

Pas des charges policières bien sûr, mais des « charges » salariales. Il faut à tout prix protéger le système néo libéral et sa mondialisation heureuse et tous ses défenseurs sont mobilisés : « ils ne passeront pas ! ».

Existe-t-il une doctrine du maintien de l’ordre ?

Si on en juge par les résultats obtenus après treize semaines de manifestations, il est permis d’en douter. Entre le statique visant à protéger des sites qui en laisse d’autres aux mains de casseurs, le préventif qui s’est traduit par des gardes à vues massives, l’infiltration des manifestations par des journalistes et photographes de Beauvau.com, la provocation qui engendre de la violence, le confinement de manifestants dans des rues, l’usage d’armes invalidantes avec l’aval du commandement, nous en sommes toujours à compter les blessés, les vitrines brisées et les voitures brûlées.

Rien n’y fait, ni les blindés de la gendarmerie qui polluent plus qu’une centrale à charbon, ni le peloton équestre, ni les Détachements d’Action Rapide qui recrutent dans les BAC, spécialistes du « saute dessus » et à qui l’on doit bon nombre de blessés graves (cf Le Canard Enchaîné), ni les jugements à la chaîne en comparution immédiate. Les manifestants continuent de manifester et les casseurs à casser.

A l’heure d’internet, de la reconnaissance faciale, des drones qui permettent de cibler un djihadiste au fin fond du désert irakien, il est difficile de croire que les forces de l’ordre méconnaissent les groupes de casseurs à l’œuvre et connaissent des difficultés à les appréhender sur le fait, surtout si on considère que le nombre de manifestants diminuant, nous serons bientôt dans un rapport de 2 pour 1 en faveur de la police

Alors, incompétence, manipulation et propagande ? Sans doute un peu des deux. Les problèmes de commandement consécutifs à l’affaire Benalla ne sont pas étrangers aux errements dans la doctrine soulignés plus haut et le changement à la tête du Ministère de l’Intérieur avec une vision très politique de la situation constituent des explications à la situation actuelle, très dégradée.

La technique du pourrissement et du coup de menton (la loi anti casseur avec les problèmes qu’elle pose en matière du respect des droits du citoyen) semblent constituer la doctrine actuelle.

Décrédibiliser le mouvement des gilets jaunes en faisant des amalgames avec tout ce qui se passe dans l’actualité (incendie de la propriété de R. Ferrand, tags et slogans antisémites, incendie d’un véhicule de l’opération sentinelle, plaintes des commerçants, profanations d’églises…) en l’imputant subtilement aux « gilets jaunes irresponsables qui entretiennent ce climat par leur action », telle semble être la doctrine retenue actuellement par le pouvoir, bien aidé par les médias. Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage.

Alors, au final, point de doctrine de maintien de l’ordre comme on pourrait l’entendre mais technique politique de maintien d’un ordre établi : celui du néolibéralisme cher à M. Macron, aux patrons du CAC 40 et au système financier. Pas de place pour les sentiments. Les « Jojos » doivent plier et retourner faire ce qu’on leur dit être bon pour eux : circulez, y’a rien à voir !

La baisse des charges

Les charges policières baisseront lorsque nos chers dirigeants auront réglé la question des « charges » qui rendent le coût du travail « intolérable » et auront obtenu ce qu’ils veulent : casser le système de protection sociale basé sur les cotisations sociales en laissant les salariés payer des mutuelles pour se protéger (s’ils le peuvent). Chacun pour soi. Les assistés sont trop nombreux, les retraites trop élevées, la sécu coûte trop cher et les chômeurs profitent du système. Le prêt à penser néolibéral est disponible dans beaucoup de médias, et les organisations patronales, actuellement très discrètes, se félicitent chaque jour des performances du bateleur de l’Elysée et de ses assistants qui parcourent la campagne en répandant la bonne parole : le dieu économie est de retour.

Mais au fait, toutes les entreprises bénéficieront-elle des bienfaits de ce nouvel évangile écrit par les marchands du temple ?

Non, bien sûr. Après avoir étouffé le petit peuple râleur, il faudra bien faire le tri parmi les « entrepreneurs » étant entendu que la richesse ne se partage pas et que les milliardaires se sentiront dévalorisés si d’autres accèdent à la confrérie des plus riches, ces premiers de cordée, qui sont déjà partis sous des cieux fiscalement plus clément une fois fortune faite reniant leur nationalité, les écoles qui ont fait d’eux ce qu’ils sont devenus et les hôpitaux qui continueront tout de même à les soigner tant qu’on ne leur aura pas supprimé la carte vitale.

Alors baisser les charges, quels effets ? Sur les entreprises qui exportent, qui sont soumises à la concurrence internationale cela peut avoir du sens, encore que sur le marché du luxe, par exemple, cela n’en a aucun et les bénéfices d’une baisse des charges iront aux actionnaires.

Et pour les PME, les commerces, les artisans, les entreprises agricoles, les activités libérales,… qui exercent leur activités uniquement sur le marché intérieur, que se passera-t-il ? Tous auront la même baisse de cotisations et se retrouveront donc dans la même situation qu’aujourd’hui, c’est-à-dire face aux mêmes concurrents avec la même baisse. Parallèlement, la baisse des cotisations se traduira pour les salariés par des dépenses contraintes nouvelles (mutuelles pour la santé, assurances privées pour la retraite ou le chômage) et ils consommeront moins parce que les salaires n’augmenteront pas (rien de changé en matière concurrence entre les entreprises).

Bref, une belle récession en perspective, un chômage qui ne baissera pas et qui deviendra « structurel » à 5 millions (c’est-à-dire qu’on ne pourra pas descendre en dessous) et beaucoup de patrons qui hurlent aux charges trop importantes dont la situation ne s’améliorera pas s’apercevront, mais un peu tard, qu’ils se sont fait rouler dans la farine.

Que veut-on au final ?

Faire monter le nombre de milliardaires français au palmarès mondial ? Ils sont deux actuellement parmi les 26, mais on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs et il faudra bien que beaucoup participent à cette grande œuvre nationale d’enrichissement d’une élite.

Les gilets jaunes, au travers des hausses des carburants ont bien compris où Macron voulait aller. Ils comportent dans leurs rangs des salariés, des personnes défavorisés mais aussi des artisans et des commerçants. Malgré toutes les tares et débordements dont on affuble de manière commode ce mouvement composite, il n’en reste pas moins qu’il participe à la compréhension du système néolibéral dans lequel les Docteurs Folamour de l’économie veulent nous faire basculer de manière définitive.

C’est un acquis de ce mouvement et Macron aura bien du mal à sortir de son grand débat sans revoir sa copie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • hehah 13 février 18:45

    J’exige la liste, des modérateurs complices.

    Franchement c’est quoi ca, le quota d’article par jour sur la violence policière ?

    Du réchaufé pour remplir la une du jour ? Une pige rédigée a la demande ?

    T’a pas honte, l’auteur, d’avoir été publié la dessus ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 13 février 19:25

      @hehah
      Bonjour à vous, nouvel arrivant sur Agoravox. Merci de lire tout l’article et ne pas limiter ainsi votre analyse à une partie seulement du premier chapitre.


    • pipiou 13 février 19:59

      @hehah
      ça fait des jours qu’Agoravox matraque avec des articles en rafales dénonçant les violences policières, les blessures de guerre, le retour de Vichy tout ça.
      Un bonheur de propagande.
      Mais bien sûr tous ils dénoncent les violences des manifestations, rapidement et du bout-des-lèvres.


    • hehah 13 février 20:15

      @pipiou

      Ferme la toi, t’a rien tenté, t’a aucune idée de la réalité de Vichy.
      Moi j’ai fait une candidature « d’extrême gauche » aux municipales.

      Intimidation syndicale et policière, tracas administratifs divers, contrôle fiscal.
      J’ai 6 chefs d’inculpations imaginaires sur le dos. (eux 16, j’enregistre tout)

      Franchemement ne doute pas une seule seconde du ’régime policier’
      Tout ceux qui tentent des trucs, savent que c’est pure vérité.

      @l’auteur

      Je suis plus vieux que toi et si j’ai fait minimaliste, c’est par ce que le premier poste dois l’étre, c’est environnemental . Le prums qui tartine prend toujours des rafales de zéro.

      T’a pas envie d’entendre, que c’est un tissus de banalités, du déja-dit.

      On parie ? ;)


    • Michel DROUET Michel DROUET 13 février 20:39

      @hehah
      Le déjà dit concerne sans doute également les commentaires, alors pourquoi commenter si c’est du déjà dit ?


    • hehah 13 février 21:54

      @Michel DROUET

      Je t’ai répondu la vérité, et mon post a sauté.

      Désolé, si cette réponse ne te convient pas, plaint toi a la modération.


    • hehah 14 février 02:12

      @hehah

      On as un trou de 6h avant qu’un autre modérateur discriminateur ne vienne me faire taire. La vérité, c’est que nous dansons sur le cadavre d’agoravox depuis plus d’un ans. Depuis que l’administrateur-dicateur s’est vu confisqué ses couilles par le parquet.

      N’est pas Pinel qui veux. Alors oui, on troll on spam, on rigole, la seule chose qui compte maintenant, c’est la déradicalisation, l’eveil, la péche, les test... Quel débat, quel information avec un faux auteur sur deux, des multi dans tout les sens, la censure arbitraire, hors loi et cgu vers 10-15% des contribution.

      Vive la nuit, vive uberales qui log et calcul les trous dans la couverture argénienne.

      ++


    • JulietFox 14 février 10:28

      @hehah
      Z’avez qu’a zapper et déverser votre bile sur un autre forum.
      Doit bien il y en avoir un de votre choix bien à droaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaate !


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 février 11:14

      @hehah
      Rien compris ! mais c’est pas grave.


    • baldis30 14 février 15:46

      « @pipiou
       »Agoravox matraque "

       Enfin vous jetez votre masque de provocateur !On avait des doutes ... on a des preuves !


    • hehah 14 février 15:57

      @JulietFox

      Non sur les bloc fachosphérique, on me traite de gauchiste.

      Pas facile d’étre rouge-brun, d’aimer le peuple,et la patrie :)


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 février 16:44

      @hehah

      Il y a longtemps qu’il ne se dit plus que du réchauffé, car le vrai message est double, mais simple : 

      1 Il faut une redistribution raisonnable de la richesse

      2  La classe politique actuelle a perdu la confiance du peuple.

      Le reste est le bavardage des romans-feuilletons qui doivent durer 13 semaines. 

      On verra, après le signal des EUROPEENNES, comment on se débarrasse des dirigeants dont ne veut plus... et comment on fait accepter par le vrai pouvoir (financier) un transfert de fonds vers les défavorisés qui se fasse sans qu’on ait à mettre trop de têtes au bout d’une pique.

      PJCA


    • pipiou 14 février 21:39

      @baldis30
      Avoir des doutes c’est bien pour un complotiste, persévérez smiley


    • oncle archibald 13 février 19:10

      La mondialisation, heureuse ou pas, c’est un fait. Elle est là et la concurrence est internationale, voire même internationale moins la France !

      Qui en douterait à voir le moindre moutard de 12 ans muni de son smartphone made in China, et pas seulement les fils des 5 % qui oppriment tout le monde. Regardez les baskets qu’ils ont aux pieds et les tee shirts qu’ils ont sur le dos, c’est pareil ! Pas un gosse français qui ne trimballe sur lui les « bienfaits » de la mondialisation effrénée.

      Alors vouloir ajouter au prix du travail le prix d’une protection sociale exceptionnelle c’est rendre les entreprises françaises encore moins compétitives et donc envoyer encore davantage de salariés chez Popaul Emploi ... 

      On peut se voiler la face, notamment pour ne pas être identifié quand on pète tout dans les rues, mais est-ce la bonne solution pour faire tourner notre économie ? On peut aussi faire semblant de croire que demain on va tous acheter des « slips Français », mais c’est peu probable que entre deux articles à peu près identiques on choisisse par patriotisme celui qui coutera le double du chinois.

      Faire tourner notre économie c’est donner du travail aux travailleurs Français et des bénéfices aux entreprises Françaises, conditions sine qua non pour alimenter les caisses sociales et celle de l’état, afin de ne pas être peu à peu tous enfoncés dans la misère avec de moins en moins de secours versés par un état de mois en moins providentiel parce qu’il aura la colonne recette de ses finances au 36 eme sous sol. Et pour éviter cela il ne faut pas accabler davantage des entreprises qui ont déjà du mal à respirer.


      • Pere Plexe Pere Plexe 13 février 19:52

        @oncle archibald
        Les vrais dégâts économiques ne sont pas le fait des GJ mais ceux d’un modèle de mondialisation imposée depuis des décennies.
        Le fait est que la planète est pleine de crève la faim.
        Serait ce une raison pour s’engager dans une course, perdue d’avance, au moins disant social et environnemental ?
        Peut on constater que d’autre pays, qui s’en tire mieux que nous , on fait des choix radicalement différents ? Que même les USA sont beaucoup plus protectionnistes que l’UE ? 


      • Michel DROUET Michel DROUET 13 février 20:18

        @oncle archibald
        Bonsoir oncle archibald
        Avec le CICE, nous en sommes à plus de 140 Milliards par an d’aides en faveur de l’emploi et du marché du travail et cela fait des années que cela dure sans que les résultats soient là.
        Souvenons nous du bon M. Gattaz qui promettait un million d’emplois en contrepartie de l’allègement des charges (on en rigole encore au Medef). Que s’est-il passé ? on nous a dit qu’il fallait rétablir les marges des entreprises puis qu’il fallait mieux rémunérer les actionnaires (ça mache bien de ce côté là) puis on nous a dit qu’il fallait moderniser les outils de production, ce qui a sans doute été fait. Aucun résultat en matière d’emplois !
        Je suis donc opposé à toute mesure généraliste d’abaissement des charges, d’une part parce que cela profite à des entreprises qui n’en n’ont pas besoin et d’autre part, comme je le décris dans mon article, c’est un leurre pour toutes les activités qui s’exercent sur le marché intérieur et cela conduit à un appauvrissement des salariés (qui devront compenser avec des mutuelles privées) et donc au final on constatera une baisse de la demande.
        C’est donc vers des aides ciblées que l’on doit s’orienter.
        S’agissant du prix des produits chinois ou autres méditons sur le fait que la garde-robe des français comporte 70 % de vêtements qui ne sont pas portés...
        Enfin, l’Etat et les collectivités territoriales doivent être mieux gérés. Pour l’Etat je suggère de mettre fin au dogme des privatisations qui rapportent surtout aux actionnaires privés et coûtes cher aux utilisateurs et pour les collectivités territoriales je suggère de supprimer le Conseil Départemental.


      • Michel DROUET Michel DROUET 13 février 20:35

        @Pere Plexe
        Tout est dit ! La course à l’échalote pour la baisse des « charges » est un leurre pour les crédules ou les intoxiqués par la parole néolibérale.


      • JulietFox 14 février 10:30

        @Michel DROUET
        Sauf pour les artisans, où les toutes petites entreprises.


      • baldis30 14 février 15:49

        @oncle archibald

        bonsoir !
         « Regardez les baskets qu’ils ont aux pieds  »
         Ah non, non et non..... lâchez nous les baskets su vous n’en précisez pas prix et propriétaire !  smiley


      • pipiou 13 février 19:56

        ça serait bien de vous informer (mais sans les médias c’est compliqué smiley ) : un certain nombre d’arrestations ont déjà eu lieu. Vous pouvez arrêter les supputations : incompétence, manipulation, propagande.

        Notamment un des gars qui avaient défoncé la porte du ministère de Grivaud est un Cégétiste.

        Mais vous voyez c’est plus compliqué d’aller identifier quelqu’un au milieu d’une foule que de casser une vitrine ou d’écrire un article sur Agoravox.


        • Michel DROUET Michel DROUET 13 février 20:21

          @pipiou
          Je ne doute pas un seul instant qu’il soit facile d’écrire un article ou un commentaire, mais voyez-vous, malgré les arrestations qui ont eu lieu, les violences urbaines continuent et ça c’est sans doute le signe d’une incompétence.


        • JulietFox 14 février 10:39

          @pipiou
          Dans les titres ont lit bien que parmi ces casseurs il y « aurait » un cégétiste.
          Militant ? Délégué ? Sympathisant ? Dans le développement des articles il n’en est plus question.
          Si cela s’avère vrai ce mec est un c..n !


        • Arogavox 13 février 22:30

          « Que veut-on au final ?

          Faire monter le nombre de milliardaires français au palmarès mondial ? »

          >>> ben, c’est bien plus trivial que ça !  

           Le jupiter et ceux qui l’ont fait planer au-dessus de nos frontières n’en ont rien à braire de la France et des Français !

          L’Internationale qui a réussi, c’est Celle qui défait le genre humain : c’est l’Internationale des riches qui a « réussi » et qui pavoise. 

             

           Le maintien de l’Ordre (ordre des ordres aboyés aux subordonnés des « contrats de subordination » ou ordre-désordre) et la baisse des charges au profit de ceux qui ne savent même plus que faire de leur superflu ... c’est juste pour le fun ! 

           Juste pour s’amuser !

           Ce que veut au final l’Internationale des riches, c’est le divertissement.

          Car tout seul la motivation de la course au meilleur serait épuisée. Pour tromper son ennui, le « meilleur » n’a plus qu’à se persuader de la hauteur à quel point il est meilleur, en mesurant la hargne et la « jalousie » des « rien » dont les 
           tourments sont la manifestation factuelle d’une différence de bonheur qui les séparent du « premier de cordée ». 

           (Et si on ne se fait pas une guerre tout à fait totale entre « premiers de cordée » mondiaux, c’est seulement parce qu’il faut préserver un minimum de cheptel à recruter pour pouvoir être premiers de quelque chose)


          • Fergus Fergus 14 février 09:42

            Bonjour, Michel

            Excellent article dont je partage tout particulièrement la conclusion. 

            A cet égard, j’avais, dans un article, écrit « Macron se tend un piège » avec le Grand débat. Le député PC Fabien Roussel a, quant à lui, parlé de « bombe à retardement » au micro de France-Inter.

            Macron et ses amis ne pourront en effet pas se contenter de mesurettes ou de leurres à l’issue de ce débat protéiforme dont les contributions augmentent jour après jour. Si tel était le cas, alors le mouvement des Gilets jaunes pourrait n’avoir été qu’un aperçu de ce qui pourrait survenir dans le pays !


            • Michel DROUET Michel DROUET 14 février 11:17

              @Fergus
              Bonjour Fergus
              J’attends avec impatience de voir ce qui va sortir du chapeau de notre président illusionniste.


            • Fergus Fergus 14 février 11:47

              @ Michel DROUET

              Moi aussi.
              On dit Macron serein, mais cette sérénité semble très loin d’être partagée dans les rangs de LREM


            • baldis30 14 février 15:55

              @Fergus

              bonsoir
               « sérénité ».....
              ou béatitude hypocrite ?


            • zygzornifle zygzornifle 14 février 09:44

              Bientôt les dictateurs étrangers viendront prendre des cours particulier auprès du couple sulfureux Macron-Castaner ....


              • JulietFox 14 février 10:42

                @zygzornifle
                Ce ne serait pas la 1ere fois
                L’armée française a formé des militaires sud-américains aux méthodes de répression rodées lors des guerres coloniales.


              • baldis30 14 février 15:57

                @zygzornifle
                bonsoir
                « prendre des cours particuliers »
                 si cela peut faire marcher le commerce et renflouer les finances de ce qui reste de République  smiley



              • Spartacus Spartacus 14 février 10:04

                Les ultra protégés du monde des fonctionnaires ignorent ce dont ils parlent tellement ils sont assistés, ce qui donne ce genre d’article hors sol.

                « casser le système de protection sociale basé sur les cotisations sociales en laissant les salariés payer des mutuelles pour se protéger »


                Comme fonctionnaires, ils ne savent même pas que leurs cotisations sont fictives. Leur retraite est justement absolument pas basée sur des cotisations, mais par taxation. Ce sont des « régimes spéciaux et il n’y a pas cantonnement des fonds. 

                Les salariés du secteur privé depuis Hollande n’ont même plus le choix de mutuelle, on leur a enlevé cette liberté.

                Et comme fonctionnaires, la protection sociale c’est moins de cotisations pour eux pour plus de droits et avantages pour eux.

                Ces mêmes qui n’ont jamais fait preuve de solidarité en n’ayant jamais cotisé au chômage car ils sont »statutaires".

                Mais par contre les charges sur les autres ils veulent bien, car ils se savent près de l’état et ont le savoir faire corporatiste pour se servir en premier.

                Il n’y a qu’un an qu’il ont une carence.

                Sans Sakozy, une femme dans leur caste avec 3 enfants pouvait prendre sa retraite à 35 ans.

                L’age pivot, avantagés.

                Le calcul des pensions de retraite...ultra avantagés.

                Les cotisations sociales sont trop élevées à cauze de leurs différences de protection sociale affectée.

                Le problème des charges sociales est leur affectation et leur comportement de caste a se servir en premier tout en cotisant le moins possible.

                Bref la sempiternelle complainte des avantagés a ne rien changer de l’injustice de la protection sociale.

                Ces fonctionnaires gauchistes ont goutté à l’iniquité dont la balance est largement en leur faveur, qu’ils veulent continuer a se servir sur le dos des autres.


                Vous croyez qu’ils réclameraient le droit commun pour tous et cotiser pareil que les autres.

                Voyez leur hypocrisie...Vouloir que les autres payent a leur place, c’est leur principal shéma de pensée...



                • JulietFox 14 février 10:50

                  @Spartacul
                  Sans Sakozy, une femme dans leur caste avec 3 enfants pouvait prendre sa retraite à 35 ans.


                  Faux :
                  Ma mère avec 4 enfants est partie en 1974 avec 37 ans 1/2 de cotisations.


                • Michel DROUET Michel DROUET 14 février 11:27

                  @Spartacus
                  C’est utile les boucs émissaires quand on veut raboter les droits de tout le monde. Vous verrez, lorsqu’ils seront arrivés à leurs fins avec les fonctionnaires, ils ré attaqueront les salariés du privé : on ne change pas une équipe qui gagne !
                  « Il n’y a pas de cantonnement des fonds » : de la faute à qui ? Peut-être de la faute des gouvernements y compris ceux de droiiiiiiiite qui se sont succédé.
                  Autrement, rien de changé dans vos commentaires contre les fonctionnaires, à croire que voulant rentrer dans la fonction publique vous avez tenté un concours que vous avez raté. Ce ressentiment pourrait expliquer la vacuité de vos propos et de votre haine..


                • Fergus Fergus 14 février 11:53

                  Bonjour, JulietFox

                  Naguère, un fonctionnaire en charge de trois enfants pouvait en effet, s’il le désirait, prendre après 15 ans de service une retraite évidemment calculée au prorata des années de service. Cette disposition a été supprimée en 2012.


                • Spartacus Spartacus 14 février 11:57

                  @Michel DROUET

                  Quand on, a goutté aux privilèges de droits spéciaux on ne peut plus s’en passer ?

                  Je ne veux pas « raboter » des droits ni enlever des droits à tout le monde....Je veux l’équité des droits. Déformez pas en vous faisant passer pour des martyrs.

                  Et j’ai rien contre les fonctionnaires, mais je suis contre les statuts.

                  C’est un concept qui date de la révolution Française.
                  La fin des privilèges et des droits identitaires ou corporatistes.

                  En Suède, Suisse pas de fonctionnaires. Pas de privilèges de caste. Pas de gens comme vous qui réclament d’avoir plus que les autres pour leur corporation.

                  J’imaginais bien que la prise de conscience a vouloir qu’une caste et des corporations soient traitées « spéciales » vous n’en trouviez pas l’indécence de ces revendications.

                  Vous ne trouvez pas cela indécent de vouloir plus de droits que les autres ?
                  Au nom de quoi seriez vous traités « spécialement » et pas dans un droit commun a tous ?


                • Michel DROUET Michel DROUET 14 février 14:39

                  @Spartacus
                  L’équité par le bas avec un système de cliquet, ce qui veut dire qu’il y a toujours une bonne raison de s’attaquer à l’un ou à l’autre. Il fut un temps que j’ai bien connu où les fonctionnaires étaient moins payés que les salariés du privé et puis on s’est dit qu’il n’y avait pas de raisons pour maintenir ce système inéquitable, alors on a pressuré les salaires et les droits du privé. Maintenant on s’attaque aux fonctionnaires parce qu’ils ont un statut, horreur absolue ! La prochaine attaque concernera les salariés du privé ; CQFD !
                  A propos, si vous êtes libre samedi, aller faire un tour en tête de la manif des gilets jaunes et cracher votre haine aux fonctionnaires de police en leur disant qu’ils sont des privilégiés et qu’ils constituent une caste. Vous ne devriez pas attendre très longtemps pour obtenir une réponse ferme !


                • baldis30 14 février 16:02

                  @JulietFox
                  bonjour,
                   est-il utile de préciser que venant de Spartacus il faut le prendre..... 
                  avec Sire Con Spec Sion et son esclave noire Séré Nité
                  ( rappelez vous hier son message pour lutter contre la pauvreté... ce fin dépositaire de la pauvreté intellectuelle et humaine).


                • Garibaldi2 15 février 15:08

                  @Spartacus

                  ’Leur retraite est justement absolument pas basée sur des cotisations, mais par taxation’’

                  C’est FAUX : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F468

                  ’’Ces mêmes qui n’ont jamais fait preuve de solidarité en n’ayant jamais cotisé au chômage car ils sont »statutaires".

                  Les fonctionnaires ne peuvent pas percevoir d’assurance chômage quand ils sont révoqués. Les fonctionnaires et agents publics acquittent pourtant une cotisation égale à 1% de leur traitement qui alimente le fonds d’Etat versant l’Allocation spécifique de solidarité (ASS) aux chômeurs non-indemnisés ou qui ont atteint la limite de leurs mois d’indemnisation

                  ’’il n’y a qu’un an qu’il ont une carence.’’

                  Des millions de salariés n’ont aucun jour de carence grâce à leur convention collective et perçoivent la totalité de leur salaire pendant une période déterminée par cette convention. Je travaillais dans le privé et je n’avais pas de jour de carence et pouvait percevoir 100% de mon salaire pendant 120 jours d’arrêt maladie.

                  ’’Le calcul des pensions de retraite...ultra avantagés.’’

                  Ce calcul fait partie des éléments que le fonctionnaire met en balance avec les inconvénients de la fonction publique pour s’engager dans une carrière de fonctionnaire. Un salarié du privé raisonne de même avec sa convention collective et les us et coutumes de l’entreprise qui veut l’embaucher.

                  ’Les salariés du secteur privé depuis Hollande n’ont même plus le choix de mutuelle, on leur a enlevé cette liberté.’’

                  Un contrat groupe signé au niveau d’une entreprise est toujours plus avantageux pour le salarié qu’un contrat individuel.

                  Personnellement je suis totalement opposé à toutes les mutuelles maladies, car j’estime que le ticket modérateur devrait pouvoir être pris en charge par la Sécu, totalement ou en partie, selon le complément de cotisations qu’on devrait pouvoir souscrire auprès de la Sécu.

                  Bref, com d’hab, vous nous sortez l’une de vos éternelles diatribes non argumentées !




                • Michel DROUET Michel DROUET 15 février 17:36

                  @Garibaldi2
                  Merci pour ces précisions, mais je crois que Spartacus est complètement hermétique au débat.


                • JulietFox 14 février 10:46

                  Ayé Spartacul a encore vomi. Cette fois sur ces salauds de fonctionnaires.

                  C’est vrai qu’un enseignant français par exemple ne fait rien est forcément gauchiasse (vocabulaire Spartacul), tout le temps en vacances, avec un salaire mirobolant.

                  La France, une timide 12e place

                  En France, un enseignant gagne au moins 24.595 euros bruts par an, soit à peu près autant qu’un collègue italien ou, chypriote mais beaucoup moins que son voisin allemand (44.860 €, 2e du classement) ou anglais (30.646 €, 8e). L’Hexagone se classe à une petite douzième place en termes de rémunération.

                  Les pays nordiques font partie de ceux qui accordent les plus gros portefeuilles à leurs enseignants. En Finlande, les professeurs du primaire et du secondaire perçoivent au minimum 32.234 € par an, juste devant les Suédois (30.791 €) et loin derrière les Danois (44.580 €), troisième du classement européen.


                  • Aristide Aristide 14 février 11:38

                    @JulietFox

                    Vous avez raison de rectifier toutes ces fausses informations, affirmations sans fondement, ...qui parasitent les débats. 

                    Je rajoute seulement que par exemple, les instits, ces professeurs des écoles sont sélectionnés sur concours, et un niveau d’étude BAC+5. Salaire net en commençant après 1 an : 1700€ sur 12 mois. Non vous ne revez pas BAC+5 !!!


                  • Fergus Fergus 14 février 11:56

                    @ JulietFox

                    Chose peu connue sur les enseignants et leurs « vacances », leur salaire a été constitué à l’origine sur une base de 10 mois de travail. C’est toujours vrai dans les faits, mais le salaire est depuis belle lurette réparti sur les 12 mois de l’année. 


                  • Spartacus Spartacus 14 février 12:11

                    @JulietFox
                    Cette manie des gauchistes a vouloir me faire dire ce que je n’ai jamais dit.
                    Non je ne dit pas « gauchiasse » mais gauchistes ce n’est pas mon vocabulaire.

                    Pour les enseignants ils gagnent moins car ils sont trop nombreux et moins actifs et les charges de structure sont pharaoniques. 3eme employeur d’europe.
                    250 000 personnes qui ne sont pas devant des élèves.
                    Soit plus que les salariés de la SNCF et Total réunit au complet. Ubuesque.

                    Il y en a d’enseignant devant les élèves qu’en Allemagne.
                    Les enseignants allemands ont 25h contraintes là ou les français ont 15h.
                    les profs enseignent 2 disciplines la ou les Francais une seule.
                    les profs allemand remplacent les malades, pas les Français.

                    Je suis au contraire pour la privatisation de l’enseignement et des salaires comme en Corée ou des profs gagnent autant que des stars.
                    https://www.youtube.com/watch?v=TxMPfY_YDsE


                  • baldis30 14 février 16:04

                    @JulietFox
                    Petite devinette à l’intention de Spartacus ...
                     Quel est le pays classé premier par l’Unesco pour le développement de l’éducation et de la Culture ?


                  • pipiou 14 février 16:27

                    @Spartacus
                    Bon déjà faut essayer (au moins essayer) d’être honnête dans vos calculs : 15h c’est les agrégés, une minorité des enseignants du secondaire.
                    Les « certifiés » font au minimum 18h et comme il est difficile de tomber pile sur 18h (ou 15h) beaucoup de profs ont deux heures supplémentaires, parfois plus.
                    Donc on est plutôt à 20h ; après je ne sais pas d’où vous tenez les 25 h allemandes surtout que les régles varient selon les Landers.

                    Après Spartacus va nous expliquer en quoi c’est mieux que les enseignants corrigent leur copies dans l’établissement plutôt que chez eux.


                  • Aristide Aristide 14 février 11:33

                    Les charges sociales ? La baisse des charges sociales ?

                    Voilà ce qu’écrit l’auteur : « Parallèlement, la baisse des cotisations se traduira pour les salariés par des dépenses contraintes nouvelles (mutuelles pour la santé, assurances privées pour la retraite ou le chômage) et ils consommeront moins parce que les salaires n’augmenteront pas (rien de changé en matière concurrence entre les entreprises). »


                    Mais voyons, les charges sociales sont payées par le salarié et le patron, bon on peut discuter des termes charges ouvrières et patronales et considérer que c’est la même chose et que c’est une part du salaire.


                    Donc les charges sociales sont payées, l’Etat dans sa grande lucidité baisse ici et là les taux de cotisations, accorde des exonérations sur ces charges, ... Rien de plus naturel et aussi vieux que le système de financement de la Sécurité Sociale. Mais alors cette baisse des charges sociales va entraîner une baisse en terme de Sécurité Sociale, retraites, remboursements, prévention, ... et bien non. 


                    L’Etat compense les exonérations qu’il accorde. La Sécurité Sociale n’est pas l’Etat. Même s’il est mauvais payeur, se fait tirer l’oreille, trouve toute les raisons pour le faire avec retard, l’Etat compense intégralement les exonérations. Et de plus compense par exemple les prestations versées qui n’incombe pas à la Sécu et pourtant payées par elle comme l’AAH. Et plus encore, reverse toute la part prévue des taxes ciblées sur des produits tels que le tabac, les alcools, ...


                    Macron est un libéral, on peut le contester mais ce ne sont pas les salariés qui payent, ce sont les contribuables. Inutile donc de faire passer ces baisses comme le signe de baisse de protection de la sécu.


                    • Michel DROUET Michel DROUET 14 février 14:43

                      @Aristide
                      Donc, l’Etat se substitue aux entreprises pour payer une part du salaire ! (ce qu’il fait aussi en versant une prime pour l’emploi)


                    • Aristide Aristide 15 février 11:48

                      @Michel DROUET

                      Attendez, vous pouvez interpréter comme bon vous sied. C’est un des seuls leviers direct de l’Etat pour intervenir sur un secteur particulier, ... 

                      Les faits sont là, vous avancez que les exonérations, baisse de charges impliqueront obligatoirement une baisse des prestations, des retraites, ... Je vous ai simplement expliqué qu’il n’en est rien, que ces exonérations sont compensé par l’Etat.


                    • Michel DROUET Michel DROUET 15 février 12:16

                      @Aristide
                      Donc par les contribuables, en particulier les salariés (qui ne sont pas des évadés fiscaux) qui de fait payent les entreprises, dont certaines n’ont besoin de rien, afin qu’elles créent des emplois, qu’elles ne créent pas...
                      Je dénonce donc le versement aveugle du CICE et autres exonérations à toutes les entreprises, sans contreparties, c’est à dire sans engagements écrits des entreprises qui perçoivent ces aides. Lorsque vous contractez un emprunt vous vous engagez à le rembourser. Là, rien, aucune obligation et on apprend que le montant des dividendes versés dans les entreprises du CAC 40 n’ont jamais été aussi élevés. Étonnant, non ?


                    • Aristide Aristide 16 février 12:18

                      @Michel DROUET

                      Effectivement c’est l’ensemble des citoyens qui par leurs impôts participent à la mise en place d’une politique économique. Et non les seuls salariés. Et surtout sans aucune influence sur le niveau des prestations, des retraites comme vous le souteniez ici...à tort. Quel besoin à faire peur par une désinformation de ce type ?

                      Vous pouvez condamner la politique économique consistant à aider les entreprises par des dispositifs d’exonérations ou d’aides sans contreparties. On peut tout à fait admettre cela, quoique certains secteurs stratégiques méritent que l’Etat les supporte et heureusement. 

                      Pour ce qui est des bénéfices, peut être savez vous que les entreprises dans un marché ont cet objectif premier, peut être savez vous que l’attrait d’un pays pour les investisseurs est lié aussi au taux de rentabilité espéré, enfin ... c’est assez paradoxal de se plaindre du chomage, des pertes d’emploi et dans un même temps se désespérer que notre pays soit attractif pour les investisseurs. 

                      La part relative des revenus du capital ne cesse d’augmenter au détriment des revenus du travail. Cela est un fait, que faire ? Un autre fait est que tous les pays sont à la remorque des quelques qui dérèglent, baissent les impôts sur les sociétés, ... que faire ? Un problème d’une grande complexité, complexité ignorée par tous les tribuns qui promettent un paradis économique à coup de YAQUA.

                      Pour votre information, la France est un des pays le plus attractif en terme d’investissement étranger sur tous les secteurs et de toutes natures... Un équilibre difficile dans un monde ... redoutable.


                    • Michel DROUET Michel DROUET 16 février 18:37

                      @Aristide
                      Vous semblez vous résigner à voir le pays pillé par des investisseurs qui ne pensent qu’à alimenter leurs fonds de pension et qui s’en vont en laissant des entreprises exsangues.
                      Vous semblez résigné à voir nos bons français, qu’ils soient sportifs, chanteurs ou chefs d’entreprises partir après, avoir fait fortune, abriter leur argent dans des paradis fiscaux.
                      Vous semblez accepter que l’Etat (nos impôts à tous) dépense environ 140 Milliards (y compris le CICE en faveur de l’emploi et du marché du travail bénéficiant parfois à ceux cités plus haut, sans distinction.
                      La France est attractive pour les investisseurs étrangers, cela ne m’étonne pas mais il y a parfois de l’opportunisme dans tout cela grâce à ce système et aux aides directes ou indirectes des territoires.
                      L’Europe est considérée comme le grall mais que fait-elle en matière de législation fiscale et de législation sociale ? Pas grand chose...
                      Face à ce laisser faire, je préconise la contractualisation pour l’octroi des aides directes ou indirectes.
                      Je préconise des sanctions contre les évadés fiscaux et surtout qu’ils ne puissent plus jamais être décorés de la légion d’honneur.
                      Je ne souhaite pas qu’au terme d’un processus de résignation mortifère, les salariés français soient alignés sur le statut des travailleurs détachés ou pire encore sur celui des travailleurs chinois.
                      Alors pas d’envolées tribunitiennes mais des actions simples. C’est par le respect que l’on s’impose, pas en baissant la tête. 


                    • Aristide Aristide 16 février 20:38

                      @Michel DROUET

                      Vous semblez vous résigner

                      Si vous suivez mes messages et le fond de mon discours ici vous n’auriez pu écrire de telles choses.

                      J’ai un gros défaut, le réalisme et une méfiance envers les propos de tribune et les promesses sans lendemain. Si vous nommez cela de la résignation alors je suis d’accord.

                      Pour le reste, je crois que la France est dans un environnement très contraignant et incontournable, on peut le regretter mais c’est un fait. Les marges de nos gouvernants sont limitées, les escrocs qui promettent des jours heureux sont nombreux de l’extrême droite à l’extrême gauche. Alors, devant ce paysage assez désastreux, j’essaie simplement d’éviter les escrocs.

                      J’ai vu à la TV un retraité qui touchait 700€ apostropher le premier ministre. Que faire ? Lui dire que cela ne changera pas ou très marginalement, ben non des deux cotés il se fait enfumer. Les GJ lui parlent de VIéme et de RIC et le gouvernement lui demande de s’exprimer. Aucun langage de vérité ...


                    • baldis30 14 février 16:08

                      à l’auteur,

                       bonjour,

                      excellent article mais il semblerait que certains intervenants aient compris le titre de la façon suivante

                       Maintien des charges ( de police ?) et baisse de l’ordre ( républicain) l


                      • Michel DROUET Michel DROUET 14 février 18:14

                        @baldis30
                        Bonjour baldis30
                        C’est une éventualité à laquelle je n’avais pas pensé...


                      • Ruut Ruut 15 février 15:14

                        Pourquoi des statuts si différent ?

                        Pourquoi ne pas faire un statut unique de travailleur (président, patron et grands patrons inclus). (Fini les classes sociales)

                        Le salaire unique commun a tous les travailleurs. Primes maximales = (10 fois le salaire de base)

                        Avec une grille d’évolution commune a toutes les branches les pénibilités et étant soumises a des primes.

                        La retraite la même pour tous au prorata des années travaillées (arrêt maternité et allaitement étant incluses).

                        Fini les jalousies mal placées.


                        • hehah 15 février 18:10

                          Hoho !

                          J’ai eu droit la a une censure différentes de la standard, qui maintient le comm dans le référencement, mais le cache dans la page ou il devrais s’afficher.

                          Ya pas a dire, le mot « hezbolla » est magique, il pousse les collabo a des comportement plus fin que la simple censure Ta gueule, ils anticipe le blindage.

                          Faut imaginer que les mecs il ont anticipé que j’avais blindé le post, et comment je l’avais fait, de sorte a ce que mon script ne tilte pas. Combien de fois déja ? O_o

                          Manque de pot, je suis passé manuellement voir si quelqu’un avais réagit. Je vais donc adapter mon script a ce genre de pratique. La course a l’armement.

                          Allez bien vous faire voir :)


                          • Daniel0 16 février 20:41

                            Bonsoir, un président ne peut que se représenter que s’il n’a pas de sang sur les mains. Hollande a une tâche indelibile avec le jh tué au barrage de Sirvens. Macron s’est avili pour des raisons électorales, en faisant la danse des 7 voiles devant l’électorat de droite, d’utiliser des moyens de répression policières qui meurtrie les citoyens. Je ne souhaite pas l’Italie mais un homme ou une femme de centre droit ou gauche, pas un start up qui oubli que tous ont une vie aussi importante comme dans un écosystème ou le plancton même insignifiant est utile à la chaîne alimentaire...


                            • Attila Attila 17 février 05:34

                              @Daniel0
                              « Hollande a une tâche indelébile avec le jh tué au barrage de Sirvens. »
                              Et avec les 164 morts civils du village de Toukhan al-Kubra bombardé par l’aviation française sur ordre de Hollande.
                              François, tu es un criminel
                              .


                            • troletbuse troletbuse 17 février 09:42

                              @Attila
                              Sans oublier Charlie et le Bataclan


                            • zygzornifle zygzornifle 17 février 09:07

                              Macron et Castaner se sont fait cuisiner une soupe avec les yeux ramassés sur le sol par les CRS ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès