• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dominique Voynet : le débat commence...

Dominique Voynet : le débat commence...

Le débat commence maintenant...

Dominique Voynet... Donnée à plus ou moins 3% d’intentions de vote dans les sondages elle incarne une mouvance politique - l’écologie politique - qui porte en elle 15 à 30% de potentiel électoral. Elle a l’expérience du gouvernement, dirige un parti où rien n’est aisé, a traversé bien des périls et n’a pas sa langue dans sa poche. Celle que l’on dit en froid avec Ségolène Royal, que l’on menace de "vote utile" a choisi la "vérité vraie" et de s’interroger ouvertement sur "ce qui est vraiment utile ?".

Programmer et réaliser cet entretien a été aisé. Nous l’avons tourné le 12 février dernier, jour de l’ouverture du procès de l’Erika, dont Dominique Voynet sortait quelques minutes avant cette émission. Madame Voynet aime les temps longs. L’histoire dira (vous !) si les temps longs aiment Dominique Voynet. Il nous a semblé qu’elle était sincère et elle s’est ouvertement prêtée au jeu du PoliTIC’Show.

C’est Ségolène Royal que nous attendions ; celle-ci a repoussé l’échéance, nous espérons la rencontrer avant le 10 mars ; François Bayrou la précédait (après Jean-Marie Le Pen) et Nicolas Sarkozy devrait quand à lui se prêter à cet exercice citoyen dans les mêmes délais que Madame Royal.


Tiendront-ils parole ? Les autres candidats accepteront-ils notre invitation ? S’adresseront-ils directement et posément à vous, internautes, citoyens, électeurs, via notre/votre média ?

Voy5

Bienvenue dans le troisième opus des "PoliTIC’Show Futur(e)s Président(e)s", 2h30 ou presque, de discussion "à bâtons rompus" avec la candidate officielle des Verts à l’élection présidentielle de 2007...


Voy1
Vidéo 1 > Introduction et construction (18 mn) :

Dans cette première partie de l’entretien nous évoquons : son père, sa mère, son enfance et les cabanes dans les arbres, ses quatre frères et sœurs, le bac à 16 ans, ses filles, ses choix de vie (hédoniste ?) et sa discrétion sur sa vie privée, la vie de femme-élue et les freins à l’engagement, ses valeurs, la médecine, les rencontres, les radio-libres, sa construction politique et ses premiers engagements syndicalistes et associatifs, ce qu’elle en retient, le lien social-environnemental, Brice Lalonde, la naissance des Verts, un détour par la grammaire et le féminisme, son rôle de co-député(e), la première guerre du Golf, les guerres pour des ressources naturelles, les questions de défense et la dissuasion nucléaire, la scission avec Antoine Waechter, Le Pen et le Front National, (...)


Vidéo 2 > Ascension et convictions (22 mn) :


Dans cette deuxième partie de l’entretien nous évoquons : l’écologie politique et ses fonctions d’élue, ses expériences de gouvernance locale, la "focale écologique", les compromis et contradictions du fait d’être en responsabilité et "la douleur du pouvoir", l’évaluation des besoins et la cohérence des politiques, le "défrichage démocratique", le poids des promoteurs sur les élus locaux, la fin du "ni-ni", les aberrations de notre mode de scrutin, les alliances électorales, en particulier avec la gauche, la remise en cause du capitalisme financier, la régulation, "comment", le "tourisme des entreprises à travers l’Europe", la croissance à tout prix et la pertinence du PIB en temps qu’indice, le bien-être humain et l’IDH and co, la "sobriété joyeuse", la décroissance, l’arbitrage dans le foyer, les investissements non-délocalisables dans le mieux-vivre environnemental face au "portable couteau-suisse", intégrité, représentation et crédibilité, le "confort de vie en plus" et "la soumissions débile à l’ordre établi de la consommation", le départ d’Antoine Waechter, sa candidature de 1995 à l’élection présidentielle (3,32% des suffrages), la dispersion des voix et le "vote utile", la gauche face à Nicolas Sarkozy, les négociations "électoralistes" avec le PS, la proportionnelle et nos modes de scrutins "accablants", le poids des Verts, Nicolas Hulot, "le bon Nicolas, le nôtre", "c’est assez difficile pour moi de prétendre que je vais être présidente de la république au mois de mai", les verts "trublions", le charisme, la politique médiatique, les Don Quichotte, la "perversion démocratique" et la "capacité à résister au stress" (...)

Vidéo 3 > Les gauches plurielles (17 mn) :


Dans cette troisième partie nous évoquons : son accession au pouvoir, le machisme et le fait d’être une femme en politique, la "vraie vie", les "fiches des collaborateurs" versus les "courses au supermarché" et "le prix des tickets de métro", son élection comme députée du Jura et, 48h après, son rôle de ministre, à 38 ans, "monter à paris", le déchirement, son rôle et celui de l’Europe dans la signature du protocole de Kyoto, Angela Merkel, John Prescott, les américains et le climat, les technologies propres, les semences OGM, les critiques de son passage au ministère de l’environnement, le cas José Bové après le retrait de Nicolas Hulot, les actes manqués, les reproches et les fiertés de cette expérience gouvernementale, le flinguage chez les Verts, son influence au cœur de la gauche plurielle, les agressions et les blessures, les chasseurs, l’argent, Anticor, François Bayrou, Corinne Lepage, le financement des partis, Urba, les lycées d’île de France, l’exemplarité, la probité et les malversations dans les partis, (...)
Vidéo 4 > les boulettes et/ou la vision (22 mn) :


Dans cette quatrième partie nous évoquons : l’Erika, ses déclarations de l’époque, cette catastrophe écologique, ce fuel "sale", le sentiment d’impuissance, les circonstances de la "petite phrase" qui lui fera tant de tort, le rôle de TF1, les pressions dans les localités et les régions, les nécessaires réformes, la situation ubuesque des ministères, les conséquences sur les bénévoles, "l’observatoire", notre mode de développement et notre part de responsabilité, celle de Total, celle de l’État, puis nous revenons sur sa démission et ses relations avec Lionel Jospin, du courage de partir (parenthèse : à la recherche du micro perdu ;) et du passage de témoin avec Noël Mamère, de Laurent Fabius et de Fabius2012, du besoin de "prendre du champs", des gens "montés sur ressorts", du changement de candidat en 2002 et d’Alain Lipiez, pas "adapté à cette compétition singulière", les émissions d’Arlette Chabot, la place des "petits candidats", le revenu universel ou allocation d’existence, non conditionnel, les revenus de solidarité
- de "solidarité active", dans le programme des verts - la redistribution équitable des richesses, les aides à la réinsertion, le "revenu minimum étudiant", les causes du recul, la continuité du (contrat de) travail et les "filets de sécurité", les aides à l’emplois et aides à la formation, les "trappes à bas salaires", (...)

Vidéo 5 > Dominique, la candidate (18 mn) :


Dans cette cinquième partie nous évoquons : Dominique Sénateur et son passage au sénat, le rôle de celui-ci et ses rapports sans suite, l’amiante, Cécile Duflot, Dominique candidate officielle des Verts, la candidature interne ; avant d’en venir à "ce que veulent les français" et ce qu’est la société française ainsi qu’à son projet. Nous passons en revue, "une bonne idée de chaque parti en lice" et le cas de Cap21 et de Corinne Lepage, puis : pour ou contre > la régularisation des sans-papiers, le mariage et l’adoption "gay", l’inscription de l’abolition de la peine de mort dans la constitution, la réouverture des maisons closes, l’interdiction de la cigarette dans les lieux publiques, la dépénalisation du cannabis (et parenthèse sur les drogues), un moratoire de la dette des pays du tiers-monde, la discrimination positive face au communautarisme, la réforme de la carte scolaire, la réforme du permis à point, (...)

Vidéo 6 > Le programme (1/2) des Verts (16 mn) :


Dans cette sixième partie, programmatique, nous évoquons : sa première priorité, si elle arrivait demain au pouvoir, puis le marché de l’emploi et le chômage, les 35 heures, les emplois non délocalisables, la redynamisation du pouvoir d’achat, le financement du programme et la réduction de la dette (et qui "possède" et profite de la dette française), rôle et besoins en fonctionnaires, baisses et rôle des impôt, la politique européenne, quelle Europe et pour aller où, avec quelles frontières, quel traité, quelles valeurs, la politique énergétique, le cas des énergies fossiles et celui du nucléaire, le choix du renouvelable, la problématique des transports, (...)

Vidéo 7 > Le programme (2/2) et questions des internautes (13 mn) :


Dans cette septième et dernière partie nous évoquons : (après une ultime parenthèse) la politique agricole que préconisent les Verts, chez nous, en Europe (P.A.C.) ainsi que dans le Sud, les aides à l’exportation, le rôle des agriculteurs, la relocalisation des productions et du commerce, puis la politique industrielle et les grands travaux, quelques mots sur la recherche et les poles de compétitivité et PME-PMI, le chiffrage du projet (voir "le petit livre vert"), enfn nous faisons un point sur les signatures de parrainage, sur les médias citoyens et la réapropriation de la parole sur internet, l’usage des blogs par les candidats...

(photos Christophe Morin pour IP3 / interview et direction éditoriale Nicolas Voisin pour Pluralite dot Com - cadrage, réalisation et post-prod Julien Villacampa - moyens techniques Media109 & U-Koncept - dans l’ombre : Thaïs & Christophe - Musique générique par Paul-henrime)

Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (108 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Gnole (---.---.192.187) 1er mars 2007 15:17

    Pour moi elle restera celle qui n’a pas voulu gaché ses vacances lorsque l’Erika à sombrer... parce que en dehors de faire arrêter SuperPhoenix (qu’il aurait d’ailleurs bien fallut maintenir et dévelloper), elle a fait quoi au gouvernement ?

    Il y a une forte envie d’écologie, mais aucun candidat pour l’incarnée... d’ailleurs elle (et les verts) a tout fait pour éviter une candidature de Nicolas Hulot qui l’aurait maintenue à 0.5% voir moins. Les verts ont sabordé l’écologie en politique en faisant d’abord de la politique sous une façade écologique. Ils ont gaché une chance énorme durant des années et c’est une chose que personellement je ne leur pardonnerai pas... ils ont fait beaucoup trop de mal smiley


    • Eccoli qua (---.---.157.253) 1er mars 2007 18:39

      Une arriviste sans intérêt. Elle est prête à nous faire payer la facture des dégâts causés par les multinationales. En réalité, c’est ça le « contrat écologique » et c’est pourquoi « droite », « centre » et « gauche » le signent. Requiem pour un cadavre politique.


    • Céline Ertalif Céline Ertalif 2 mars 2007 00:01

      La meilleure façon de ne rien savoir est de ne rien écouter. Il ne fait pas bon être minoritaire, surtout devant ceux qui se contentent de la soupe que les grands médias leur ont servie. Pour ceux qui veulent connaître ce que D Voynet a à dire sur cette histoire d’Erika, c’est la vidéo n°4.

      Il n’est pas sûr finalement qu’il y aura un candidat écologiste aux Présidentielles. Bien sûr, le seul candidat écolo possible pour faire beaucoup de voix était un homme de médias sans expérience politique... sauf que, finalement, monsieur Hulot est moins naïf que le personnage de Tati.

      Bien sûr encore, il n’y a qu’à dire que l’écologie n’est ni de droite ni de gauche et que tout le monde se l’est appropriée. La meilleure façon de ne rien savoir est de ne rien écouter, de ne rien regarder et de ne pas chercher à savoir !

      Le jour où l’on s’inquiétera de faire les choses, on aura besoin de savoir comment mettre en place un ministère de l’Environnement avec une administration cohérente et des moyens réels d’action, on aura sans doute besoin de Dominique Voynet, et d’ailleurs de quelques autres, attention le tour est très vite fait. Le jour où l’on veut faire du développement urbain économe... ah ben oui, les élus verts de Fribourg... le jour où vous voulez que la majorité socialiste s’investissent un peu sérieusement sur les questions de transport à Paris, euh oui, il faudrait quelques verts pour maintenir la pression.

      Le jour où ceux qui n’ont jamais rien fait prendront une toute petite responsabilité dans l’élaboration de la chose publique, ils seront un peu moins suffisants et raconteront moins d’âneries que ces deux premiers commentaires défaitistes, tristes et bêtes.


    • easy_ride75 (---.---.156.120) 2 mars 2007 08:17

      Elle a été active sur le dossier de l’Erika même si en temps que Ministre Vert dans un gouvernement PS elle n’a pas eu toute la marge de manoeuvre qu’elle voulait. Et pour ce qui est des vacances, je crois que vous confondez avec le gouvernement Raffarin durant la fameuse canicule...


    • Julot (---.---.208.241) 6 mars 2007 09:42

      Vendue aux lobbys pétroliers. Et n’a du coup, sur commande, pas voulu l’ouvrir sur le naufrage de l’ericka.

      Signe distinctif, ne parle jamais d’écologie mais toujours de sans papiers.

      Bref, une militante d’extrème gauche. Les francais ne s’y trompent plus qui lui donnent moin de 1% d’intention de vote.

      C’est la mort de ce partit qui aura fait beaucoup de tort à l’écologie.


    • Gnole (---.---.227.193) 1er mars 2007 15:32

      De plus elle se déplace en 4X4 avec clim et tout le toutim, bonjour la pollution.

      Je ne comprends pas elle devrait quand même montrer l’exemple.

      A c’est facile de dire ne faites pas ce que je fais.

      Vive les 4X4


      • saimansaiman (---.---.46.26) 1er mars 2007 16:16

        C’est la seule candidate que j’ai croisé dans le métro...à bon entendeur..


      • Gnole (---.---.192.187) 1er mars 2007 17:21

        Hum... utiliser le pseudo d’un autre quand son adresse IP est visible confine au ridicule, à l’idiotie ou au... manque d’imagination.

        Je préfère opter pour la troisième solution smiley


      • (---.---.64.125) 1er mars 2007 17:53

        juste pour mon information, ça vient d’où cette info qu’elle roule en 4x4 ?


      • je ne suis rien (---.---.8.28) 1er mars 2007 22:43

        Bonsoir,

        J’adore ce genre policier, qui est derrière l’adresse IP. Le premier n’est pas bien malin, mais vous pas très intelligent.

        Pour l’article désolée, mais je n’ai pas de son donc sans interêt, comme la candidate. smiley


      • easy_ride75 (---.---.156.120) 2 mars 2007 08:06

        Arrêtons avec les intox !!! D. Voynet n’a aucun 4X4 et ne se déplace encore moins avec ! De plus, habitant en proche banlieue parisienne, elle se déplace en transports en commun... ce que très peu d’élus font. Elle a certes une voiture mais c’est 1 Clio si je me souviens de la déclaration de patrimoine qu’elle a effectué il y a quelques semaines... Pour réagir à un autre commentaire, il faut tout de même avouer que Nicolas Hulot, sympathique personnage par ailleurs, n’avait absolument aucun programme. Son rôle a permis de mettre l’écologie au coeur du débat présidentielle. C’est donc déjà ça (mais vous remarquerez que les grands candidats UMP, PS, UDF n’en parlent plus du tout). Il a fait signé un pacte écolo par la terre entière, par tout le monde et n’importe qui et en meme temps n’oublions pas qu’il travaille pour TF1 (BOuygues : super écolo, c’est connu) et Aviva (et ben oui, bien sûr le nucléaire c’est super propre et archi écolo, c’est bien connu)


      • sweetsmoke (---.---.241.2) 1er mars 2007 15:34

        Personne surement sincère et honnête dans ses propos, mais aussi incapable de former un rassemblement de compétences et mettre tout le monde au pli dans ses rangs, que de gouverner ce pays.

        Sincérité et honnêteté sont des qualites humaines qui ne sont pas nécéssaires en politique, le peuple préfère les effets d’annonce, car comme le disait Joseph Goebbels, Plus le mensonge est gros, plus il passe.


        • bubbledom (---.---.104.95) 1er mars 2007 20:42

          super la référence... smiley


        • Nasty Gasty (---.---.182.167) 3 mars 2007 07:45

          A propos des verts et de leur honnetes . A voir Mr Mamere .http://www.jelavaisdit.com/index.php?2007/02/22/47-mamere-jelavaismenticom


        • Julot (---.---.208.241) 6 mars 2007 09:46

          Excellente vidéo, un énorme mensonge en direct, ca m’a bien fait marrer.


        • habon (---.---.132.20) 1er mars 2007 16:10

          Le parti socialiste a decide de ne pas prendre de risque au premier tour avec la candidature Hulot. Royal a donc decide d’enroler Mr Rebelle et de signer le pacte. De fait, a cause de ce pacte, l’ecologie est sorti du debat politique. Il n’y a plus lieu de voter ’ECOLOGIE’ puisque les 2/3 gros candidats sont daccord sur l’urgence. Bref ne reste plus pour Voynet pour se differencier que le social et le nucleaire. Le social est largement couvert a gauche par une multitude de candidats. Quand aux anti-nucleaires, cela va a l’encontre de la problematique de l’effet de serre. Bref le parti Verts, comme le PC n’existait que parce que le PS voulait entretenir une gauche plurielle. Le vote utile ayant supprime cet argument, le PS a laisse tombe les verts.

          Voynet fera 2% et l’UDF faisant une tres forte concurrence aux prochaines legislatives, les verts auront probablement aucun depute.

          Finalement cest mamere qui avait raison. Les verst disparaitront qd l’ecologie sera prise en compte par tous les partis. Cest fait.


          • saimansaiman (---.---.46.26) 1er mars 2007 16:19

            Je pense que l’écologie n’est absolument pas prise en compte par les candidats, puisque tous vont signer des pactes à tous les râteliers, et que rien dans leurs programmes respectifs (hormi les écologistes) n’indiquent une prise en compte de l’urgence.

            L’écologie est absente cette année aussi parce qu’il y a un affrontement droite-gauche qui cristallise l’attention, les enjeux reviendront après l’élection.


          • habon (---.---.132.20) 1er mars 2007 16:37

            La problematique de l’effet de serre, des economies d’energie et des energies renouvellables si. Je crois que tous les partis ont integres cela, comme cest maintenant le cas au niveau europeen. cest d’autant plus vrai que ce sera un moyen deguise de faire du protectionnisme social.

            Jai confiance la dessus car cela va devenir rentable economiquement detre ecologique.

            Par contre en ce qui concerne les autres aspects de l’ecologie comme la biodiversite ou la pollution. Il est clair que les autres candidats sen foutent completement.


          • Le Panda Le Panda 1er mars 2007 16:13

            Je partage tout à fait le point de vue de Gnole.

            Il n’empêche que l’article et sa structure a dû demander pas mal de travail, donc pour cela l’auteur mérite un plus.

            Elle restera pour les électeurs, celle qui n’a pas voulu gacher ses vacances, dans la catastrophe lorsque l’Erika à sombré en polluant nos côtes.

            Faut-il en déduire que son passage au gouvernement n’a absolument rien apporté.

            Madame Claude a fait bien plus pour les « maisons closes » que l’Etat qui se révéle à ce niveau et bien d’autres le premier proxénète, à moins que les Verts fassent en cachette dans les municipalités de gauche, ce qu’ils ne peuvent faire ailleurs.

            Mais la France est-elle prête à accepter que l’on continue de la salir sans l’essuyer, il faudrait acheter à présent des mouchoirs en papier pour laver nos mimines dont l’Erika a fait tant de dégats.

            Mais enfin certains diront c’est une « femmme » moi j’écris que justement la femme est bien plus forte que l’homme. Il fallait agir au bon moment et ne pas regretter les pouvoirs que l’on a eu, dans le cas contraire il fallait être bien plus clair et quitter un gouvernement qui ne lui convenait point.

            Le reste, c’est de la politique verdâtre.

            Cordialement à l’auteur, on ne peut toujours être en accord smiley

            Le Panda

            Patrick Juan.


            • Gnole (---.---.192.187) 1er mars 2007 17:26

              Je suis d’accord avec vous mon cher Panda, l’article en lui même est très bon. Je suis d’ailleurs étonné du score qu’il a en ce moment et qui doit plus refleté le sentiment des internautes sur Mme Voynet plutôt que la constructivité (ça se dit ça ?) de l’article.

              Donc un grand bravo pour l’article et un carton rouge pour Voynet smiley


            • habon (---.---.132.20) 1er mars 2007 17:36

              constructitude


            • Stratagéme (---.---.147.228) 2 mars 2007 12:02

              Oui c’est vrai. Merci pour ce travail.


            • non666 non666 1er mars 2007 16:15

              Elle est celle qui a fait plonger l’ecologie « contractuelle » de Waechter, qui operait comme aujourd’hui Hulot, dans le gauchisme.

              En choisissant dancrer definitivement l’ecologie politique dans la gauche, elle a dès le depart retiré 50% de sa base de vote aux Verts.

              Les Verts restent donc desormais une des 6 options gauchistes avec le PC, la LCR, LO, le PT, Bové et sa conf paysanne...

              6 Choix pour 10 à 15 % des votes. Que de drollissimes moments en perspective au depouillement !


              • BuZy (---.---.25.114) 1er mars 2007 16:31

                Tu n’est pas trés rassurant toi.

                Tu fais parti du collectif des « Méchants Satanistes Violeur de Poules » ou tu te donnes un genre ?


              • habon (---.---.132.20) 1er mars 2007 16:38

                il est lucide. il n’existe plus que l’epaisseur d’un bulletin de vote entre un vote royal et voynet.


              • Stratagéme (---.---.147.228) 2 mars 2007 11:58

                Oui Voynet ne se cache pas de rouler exclusivement dans la perspective de négocier SES voix auprés de Ségo pour obtenir des parlementaires. Elle poursuit sa stratégie suicidaire. La gauche plurielle a entraîné à leur perte, les cocos (1%), les verts (1%),et l’extrême gauche (4%), avant de détruire aujourd’hui par sa démagogie éculée « Gauche/Droite » les socialos. Le Base des électeurs de gauche est la plus faible de ces 30 dernières années au moins. Sarko vous remercie pour le boulevard.... ouvert pour les 15 prochaines années !


              • labaule (---.---.252.249) 1er mars 2007 16:29

                Voynet se deplace en 4/4 et al Gore consomme dans sa vaste propriete 10 fois l’energie consommee dans une maison normale. L’hypocrisie ne connait pas de limites surtout quand on abuse de la credulite de l’electorat. Un candidat a la presidentielle qui recoit les 500 signatures,recoit de l’etat une subvention de 800.000 euros.La politique,c’est payant et peut atttirer le plus nules.


                • habon (---.---.132.20) 1er mars 2007 16:40

                  ce n’est pas une subvention, cest un remboursement des frais engages. D’accord le candidat peut sans doute aller se payer plein de restos payes sur les frais de recpetion, mais ca ira pas plus loin....


                • Gentil diable (---.---.87.148) 2 mars 2007 21:02

                  Prouvez-nous que Dominique Voynet a un 4x4 et que Al Gore pollue dix fois plus qu’un Américain moyen. En attendant que la preuve soit apportée, laissez-moi vous traiter de sale menteur puant. Je retirerais cette insulte dès que la preuve sera là !


                • maxim maxim 1er mars 2007 16:54

                  je n’ai toujours pas compris pourquoi l’écologie etait reservée à la gauche ....

                  alors que nous respirons tous le meme air ,que nous utilisons la meme eau ,que nous sommes tous des elements faisant partie de la nature ( le genre humain est de l’ordre des mammifères faut il le rappeller )je ne vois pas au nom de quel ordre politique doit dependre la dite nature....

                  quand aux inconditionnels de Dominique Voynet ,je rappelle qu’elle n’a pas laissée un souvenir imperissable lorsqu’elle etait ministre de l’environnement.....


                  • jc (---.---.138.156) 1er mars 2007 21:16

                    Aucun Ministre de l’Environnement n’a laissé de grand souvenir. Parce qu’aucun chef d’Etat ou de gouvernement n’y a trouvé d’intérêt, politique, industriel, éthique, ni personnel. Et ce, à droite comme à gauche.Seules la conscience populaire des dangers à venir et l’émergence d’une économie basée sur les technologies peu consommatrices et génératrice de gros bénéfices (et donc de gros impôts)donnera de la crédibilité à ce poste.


                  • jenesuisrien (---.---.8.28) 1er mars 2007 22:50

                    L’écologie est considéré de droite, parce que le grand capital pollue.

                    Des fois faut pas chercher loin pour faire un parti.


                  • Stratagéme (---.---.147.228) 2 mars 2007 11:50

                    Tu as Corinne Lepage si tu veux. Corinne avait invitée Voynet et Hulot à son université d’été pour essayer d’organiser 1 candidature « écologiste » unique Ni Droite / Ni Gauche. Ce qui a été gentiment flinguée par Voynet puisqu’elle roule uniquement pour les socialos dans l’espoir de pouvoir négocier des parlementaires... Stratégie qui finit d’entraîner les verts à leur disparition définitive !


                  • tugdual 5 mars 2007 11:53

                    Maxim, vous avez raison, mais les solutions énergétiques sont issues des stratégies politiques (plutôt nucléaire, plutôt pipeline avec les pays de l’est, plutôt pétrole du moyen orient, ...). L’écologie est désormais une des questions majeures en politique, le pacte de monsieur Hulot n’en est-il pas une magnifique preuve ? Considérons cette question comme transverse et donnons nous la main.


                  • Orange (---.---.74.28) 1er mars 2007 16:57

                    Très compétente et courageuse Dominique Voynet.

                    Je me rappelle encore sa sortie à la mort de Lady Di, quand on était étouffé sous les pleurnicheries et la chantilly people. Elle avait dit quelque chose comme : mais vous savez il y a plein de princesses en France ! (elle avait je crois cité des ouvrières ou des employées).

                    C’était juste, très sympa et totalement à contre courant de l’ambiance générale.


                    • Avatar (---.---.20.229) 1er mars 2007 17:15

                      Et oui Demian et pour toi ça fait déjà un demi-siècle !!!

                       smiley

                      p.s : cette information confirmée par le lien ci-dessous restera-t-elle après le travail des censeurs ?

                      http://cypluraghi.free.fr/dotclear/index.php?2006/09/13/29-demian-west


                    • snoopy86 (---.---.158.239) 1er mars 2007 18:00

                      DW un situationniste strasbourgeois ?


                    • snoopy86 (---.---.158.239) 1er mars 2007 17:14

                      « Donnée à plus ou moins 3% d’intentions de vote »

                      J’avais plutôt lu 1 à 2 % ....


                      • habon (---.---.132.20) 1er mars 2007 17:16

                        3% avec une marge d’erreur de 3%


                      • (---.---.123.167) 1er mars 2007 18:36

                        et kyoto ? c’est pas rien ca ...

                        et la loi sur les horaires de la chasse ...

                        et les accords sur els coraux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires