• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > DSK jugé comme un « as de l’évasion » ?

DSK jugé comme un « as de l’évasion » ?

Dominique Strauss-Kahn a été libéré sous caution par la justice américaine jeudi. Mais les conditions de cette libération posent question.

Après loft story, DSK story ? Si l'ancien directeur du FMI a été libéré sous caution jeudi, il sera soumis à une surveillance extrême  : outre la caution d'un million de dollars et les cinq millions de dépôt de garantie, dont il devra s'acquitter (même si au final, il pourrait n'en payer que 10 % comme cela arrive souvent aux EU), sa nouvelle vie sera épiée. Il sera soumis à une surveillance 24 heures sur 24. Dans son appartement de Manhattan, où il va vivre avec son épouse Anne Sinclair, il y aura des caméras dans toutes les pièces. DSK devra de plus porter un bracelet électronique. Un garde armé le suivra en permanence dans tous ses déplacements. Du jamais vu ou presque !

Pourquoi de telles mesures ? Parce que le procureur a longtemps hésité. Il pensait que du fait de ses contacts et de ses moyens, DSK aurait pu"fuir" comme il aurait "fui" de l'hôtel après la fameuse scène avec la femme de chambre dans la suite 2806 du Sofitel. Ses avocats ont voulu frapper fort pour convaincre le procureur qu'il ne pouvait s'enfuir. Mais l'argument de la fuite est-il seulement valable ?

On entend tout et son contraire sur cette histoire de fuite. Tantôt DSK se serait montré "pressé" de quitter l'hôtel, tantôt, non. Quelqu'un qui voudrait fuir ne choisirait probablement pas de dîner avec sa fille juste après les faits qui lui sont aujourd'hui reprochés. Et même si ces faits étaient avérés, pourquoi DSK qui n'a jamais été inquiété pour des faits apparemment proches révélés par la presse ou par des femmes qui auraient eu des problèmes avec lui (à condition que ces faits soient également prouvés) aurait-il eu peur ? Peut-être se sentait-il intouchable ? Ce qui pourrait expliquer ses dernières paroles supposées avant de prendre l'avion et d'être arrêté, au passage d'une hôtesse de l'air : "Quel beau cul !" Cette phrase qui sert également à le discréditer un peu plus est peut-être la preuve d'une confiance démesurée. Et celui qui se croit intouchable ne fuit pas.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 21 mai 2011 07:03

    L’affaire DSK est une mise à mort orchestrée. Rien n’est cohérent, ce qui pousse tout le monde à échafauder des théories plus ou moins loufoques. Le déroulement contient autant de suspens qu’une bonne série, style Lost ou Prison Break - merci aux USA pour ce spectacle prenant.
    Reste qu’il est clair comme l’eau de roche qu’il s’agit d’un complot. Le chef de l’FMI et le candidat le plus populaire pour la présidence de la France se serait-il oublié à tel point de violer une femme de chambre ? Est-ce que l’on peut raisonnablement croire que quelqu’un arrivé à ce poste là soit incapable de contrôler ses pulsions érotiques ? C’est tout de même un peu gros ! Et dire que tout le monde avale ça, en en rajoutant, style : bien fait pour ce gros richard, quel plaisir de le voir en baver...
    Le public en veut tellement aux puissants qu’il faille de temps en temps en livrer un à sa vindicte, un peu comme à un dragon des contes de fées à qui il faille emmener une vierge par jour sous peine de le voir détruire le pays ? J’ai eu quand-même de la peine à voir autant d’acharnement sur un homme à terre, un tel déversement de fiel sur quelqu’un qui ne peut pas se défendre.

    Et si la situaton se retourne de façon encore plus spectaculaire ? Par exemple, que l’on retrouve son sosie qui s’est glissé dans la chambre juste après son départ. Ou que la femme de chambre s’avère avoir touché de l’argent pour participer à une mise en scène ? Qu’une preuve indiscutable le blanchit complétement ? De quoi va avoir l’air, cette majorité qui s’est acharné sur un homme aux mains liées ? Tout ce que je retiens de cette histoire, c’est que les comploteurs ont encore de beaux jours devant eux, et gare à celui qui se retrouve dans leur griffes. Le public tombe un peu trop facilement dans le panneau, c’est assez effrayant de le voir si avide du lynchage.


    • le journal de personne le journal de personne 21 mai 2011 07:03

      DSK n’est plus...
      Pas la peine de m’accabler avec vos indécentes questions. Les trois films qui concourent à la palme d’or recourent au même refrain : DSK est mort : altruicide, homicide ou suicide ? C’est la question que tout le monde se pose et se repose peut-être pour racheter ou achever un homme à terre…

      Le Premier long métrage… raconte l’histoire d’un homme et son double… d’un homme aux prises avec son propre alter ego… duplicité ou perversité… je laisse aux psychiatres l’analyse de ce genre de subtilité.
      Tout ce que je puis affirmer sans en rajouter c’est qu’il s’agit là d’une pulsion irrésistible… qui peut vous surprendre et s’en prendre à votre raison à tout moment… en vous précipitant dans le néant… la plus belle part de vous-même s’absente ou se perd comme pour favoriser votre descente aux enfers…
      Même en plein jour, l’ombre peut à tout instant éclipser la lumière sans pour autant qu’il y ait un véritable dédoublement de la personnalité… c’est le même qui succombe à l’autre… l’altruicide, c’est la libido qui dit : Rideau !

      Le Deuxième long métrage : C’est celui de l’homicide… prémédité ou pimenté. Pour un homme dont l’attrait pour le deuxième sexe n’est un secret pour personne il ne peut pas être à l’abri d’un traquenard. Il suffit d’un bon scénario, d’un producteur incognito et d’une nympho qui sort du lot pour que l’inculpé qui n’est pas à un caprice près, se jette à pieds joints dans le précipice…Je ne voudrais pas remettre en cause le témoignage accablant… de cette afro-américaine mais le doute m’habite, et les conjectures m’irritent. Comment une femme de ménage, chargée occasionnellement du dernier étage dans lequel transitent les plus grosses pointures n’a pas été prévenue par ses supérieurs de la présence encore sur les lieux de son éminence grise, sans garde du corps, ni serviteurs attitrés, comment a –t-il pu faire l’objet d’une petite visite inopinée rien que pour un brin de ménage ?
      Déjà mort deux fois… ce ne sont pas les 74 ans qu’il a en point de mire, mais les 74 secondes qui suivirent… il a soudain compris qu’il a été le jouet de je ne sais quoi … de je ne sais qui…

      Troisième long métrage : il ne dure que 90 secondes
      C’est le temps qui ça lui a pris pour se donner la mort parce que je ne saurais vous dire pourquoi, mais cet homme voulait en finir… non ce n’était pas sa pulsion de vie qui l’a précipité dans cette tombe américaine mais sa pulsion de mort…
      Ni puissant… ni impuissant… il est épuisé parce que c’est très épuisant d’être un homme.

      Est-ce que je pourrais vous demander une petite faveur ?
      Ne lui jetez pas la pierre… Non ce n’est pas mon client, c’est mon père…

      http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/dsk-nest-plus/


      • Deneb Deneb 21 mai 2011 08:06

        Journal de personne : merci de nous livrer ce touchant et pertinent plaidoyer. Mais que vaut un seau de raison dans une mer d’opprobre ? J’espère de tout coeur que le revirement soit à l’ordre du jour. Après Julian Assage il y eu Ben Laden où tous les lyncheurs gobaient allègrement tout l’enfumage maistream, ce qui se confirme encore avec la dernière affaire en date, celle du DSK. La vraie question est : qui lance ces rideaux de fumée, et dans quel but ?


      • hgo04 hgo04 21 mai 2011 07:49

        C’est vrai quoi.. on ne viole pas une domestique, on la retrousse, n’est ce pas ??

         

        Quant à sa « fuite », ben disons que le fait de venir en France, pays où il n’y a pas d’extradition de ses ressortissants, qui plus est défenseur d’un autre violeur comme POLANSKI, et dont les frasques de ses ministres sont connues mais jamais dévoilées ou si peu (cocainomane, pédophile etc..), n’est peut être pas trop enclin à voir un français de la stature de DSK se faire juger aux étas unis..

        Que justement cete stature ait joué contre lui, je l’accorde. laisser entendre que la justice américaine est aux ordres me fait bien sourire.. Si nous avions la même chez nous, nous n’aurions pas ce panier de crabes que nous avons depuis 30 ans à la tête de notre pays..


        • Zangao Zangao 21 mai 2011 12:17

          Intouchables ! sacré paniers de crabes quand mêmes

           


          • avocatdudiable avocatdudiable 21 mai 2011 12:58

            Qu’il n’ait pas fui ne signifie pas qu’il ne fuira pas cf Polanski.


            «  Le chef de l’FMI et le candidat le plus populaire pour la présidence de la France se serait-il oublié à tel point de violer une femme de chambre ? »

            Manifestement oui quand les pulsions sont incontrolâbles (cf Cassandre sur DSK concernant le fait qu’il essayait d’avoir une relation avec une femme de ménage mexicaine au point d’oublier l’heure de la conférence). Si c’est une maladie qu’il se fasse soigner. Si c’en est pas une c’est encore plus grave.

            Et jusqu’ici personne n’avait osé le dénoncer officiellement donc forcément il s’est crû intouchable.




            • Find_First 21 mai 2011 18:31

              Il semble que l’histoire de la femme de ménage mexicaine soit aussi un « hoax » !


              Ca commence à faire beaucoup de désinformation tout ça. Comment voulez-vous qu’on ne doute pas ?

            • jef88 jef88 21 mai 2011 13:26

              As de l’évasion.... Ridicule .........
              Il suffit qu’il pousse la porte de l’ambassade de France et il devient intouchable.
              La véritable question : est il à 5 millions de § prés ?????


              • avocatdudiable avocatdudiable 21 mai 2011 13:36

                Il a de la chance d’avoir une femme comme Anne Sinclair qui ne l’a pas encore plaqué, d’autres femmes l’aurait déjà pour 1/100 de toutes les affaires qui se dévoilent. 


                Ou alors ce ne sont que des apparences comme entre Charles et Lady Di.

              • Marc Bruxman 21 mai 2011 14:13

                Ben d’un autre coté autant pour un citoyen lambda privé de passeport, il est quasi impossible de fuir les états-unis, autant pour quelqu’un de puissant qui peut avoir accès à un jet privé et potentiellement profiter de « contacts » dans des ambassades c’est assez simple. La dessus, la justice est juste prudente. Certe ca lui couterait très cher de fuir, mais c’est possible pour lui et relativement facilement. 


                Pour info, un des principaux arguments de ventes de jet privés est que les controles dans les aéroports dédiés (type le bourget) sont très simplifiés et rapides. (Forcément vous ne vous ferez sauter que vous même). Bref nul besoin d’être un as de l’évasion quand on a autant de fric et autant de contacts ;) 



                • BA 21 mai 2011 14:44

                  DSK : une prison dorée au coeur de Manhattan.

                  Anne Sinclair avait vendredi jeté son dévolu sur un luxueux appartement du quartier huppé de l’Upper East Side, à deux pas de Central Park. Un meublé de la résidence hôtelière Bristol Plaza, sur la 65e Rue, « décoré de marbre de Carrare, équipé de trois lignes téléphoniques et de télévision plasma dans la salle de bains ». Piscine intérieure, terrasse et salle de sport à disposition des locataires. Loyer mensuel : entre 8.000 $ le studio et 14.200 $ le trois-pièces, selon le site Internet de l’immeuble.

                  Mais, au dernier moment, le bailleur a refusé d’abriter ce couple décidément trop médiatique. Un coup dur pour DSK, obligé de passer quelques heures de plus derrière les hauts murs de Rikers Island.

                  Mais pour sortir de prison, DSK a dû casser sa tirelire. Il a d’abord dû s’acquitter de sa caution, fixée à 1 million de dollars (703.100 €). Et accepter un dépôt de garantie de 5 millions de dollars (3,5 millions d’euros). Une somme exorbitante garantie par Ira Judelson, un agent d’assurances connu à Manhattan pour voler au secours des people menacés de poursuites judiciaires. Décrit par le New York Times il y a quelques mois pour être « l’ATM (le DAB, distributeur de billets, NDLR) des rappeurs, acteurs et sportifs désespérés », Judelson a l’habitude de travailler avec Benjamin Brafman, l’un des deux avocats américains de DSK. Les tarifs de cet agent de stars : entre 6 et 10 % du montant de la caution à garantir.

                  Par ailleurs, les frais que DSK doit engager pour sa défense seront colossaux et pourraient se chiffrer, au final, à plusieurs millions de dollars. Avec Anne Sinclair, il a en effet choisi de s’adjoindre les services de deux avocats de renom : Benjamin Brafman et William Taylor. Les ténors, redoutés par les équipes du procureur, réclament des honoraires à la hauteur et de leur réputation et de celle de leurs clients. La presse américaine avance leurs tarifs : environ 1.000 $ de l’heure.

                  Le couple Strauss-Kahn a beaucoup d’argent et les moyens engagés par la défense seront sans limite. Tout sera fait pour prouver l’innocence de Dominique Strauss-Kahn mais surtout décrédibiliser sa victime présumée. Les avocats ont d’ores et déjà fait appel à des équipes de détectives privés rompus à ce genre d’exercice. Ces enquêteurs sont sans doute en train d’éplucher la vie de la femme de chambre du Sofitel afin de prouver qu’elle a accusé le directeur général du FMI d’un crime inexistant dans un but financier. Tout comme les avocats, ces super-détectives ont un prix : entre 500 et 700 $ de l’heure, selon les sociétés d’investigation.

                  On le comprend : la nouvelle vie et la défense de Dominique Strauss-Kahn risquent de lui coûter très, très cher. Au bas mot : 250.000 $ par mois.

                  http://www.francesoir.fr/actualite/faits-divers/une-prison-doree-au-coeur-manhattan-103256.html


                  • epapel epapel 21 mai 2011 18:47

                    Vous aller user les touches Ctrl , C et V de votre clavier si ça continue.


                  • UMP_POUR_ RICHES_DE_FRANCE 21 mai 2011 17:53

                    Cela fait des années que vous refusez de comprendre, et vous en payerez le prix. Et alors, vous serez réduits en esclaves de ces capitalistes, franc-maçons qui gouvernent vos Etats et ridiculisent vos élus, vos magistrats. Ils vont vous affamer, vous appauvrir et vous conditionner dans l’instinct de survie afin de vous faire accepter n’importe quel travail car l’essentiel pour vous sera de survivre.

                    Et de  dire que Jean Marc Morandini dans ses émissions des semaines passées, une chronique humoristique qui faisait écho de l’existence d’un site internet qui annonçait la fin du monde pour le 21 MAI 2011 ! Décidément nous sommes des imbéciles, nous qui refusons de décrypter les signes que nos ennemis forces occultes franc-maçons et capitalistes essaient de nous envoyer tous les jours. Oui après  avoir fomenté le plus grand mensonge pour détruire un homme qui a le tord d’aimer les femmes et le sexe, on peut l’arrêter le 15 mai 2011, détruire son image, le mettre en prison et pronostiquer sur un relâchement sous caution vers le 20 ou 21 MAI . Oui c’est cool tout ça, c’est la preuve que ces franc-maçons capitalistes sont forts ; Le 21 MAI, c’est bel et bien la fin du monde oui, c’est la date où Dsk a été définitivement tué pour sa famille et pour la France qui voulait l’avoir comme président socialiste.

                    Après quoi, pour effacer DSK et faire perdurer le mandat de l’inculte  de L’UMP qui tenaille les pauvres de France, on nous dit que sa barbie est enceinte , félicitation pour elle ! Mais on s’en moque, le jour où elle pondra de sa foufoune périmée  son rejeton de capitaliste, qu’elle le fasse hors de France car nous savons ce couple de Bling bling ne partage rien avec la France. DSK n’est plus là mais le parti socialiste sauvera la France.


                    • BA 21 mai 2011 21:00

                      Dans la prison de Rykers Island, les compagnons de cellule de Dominique Strauss-Kahn racontent ce qui s’est passé :

                      http://www.dailymotion.com/video/xirqlf_dsk-a-rikers-island_fun#from=embed


                      • diogene95 21 mai 2011 23:40

                        En tout cas, pour l’égalité de la justice américaine vous repasserez !

                        Le « pauvre » présumé violeur de base, il est pas prêt de pouvoir lâcher la caution, et tous les frais annexes d’un tel dispositif. Lui il peut crever dans sa cellule des mois et s’il est acquitté, il touchera éventuellement des sous.

                        Mais encore pire, si pour se défendre, il a besoin de contre-expertises, d’un détective privé ( comme mentionné aux infos ), et évidemment d’un avocat, parce que là-bas tout s’appuie sur les infos qu’il aura sur la personne la personne qui l’accuse, et la façon dont son avocat va défendre les choses.

                        Autant dire qu’il est dangereux d’être pauvre là-bas, homme ou femme, si vous croyez à l’égalité de justice.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

DSK


Palmarès



Partenaires