• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Élysée 2022 (27) : le sacre (éphémère ?) de Christiane Taubira

Élysée 2022 (27) : le sacre (éphémère ?) de Christiane Taubira

« S’il se dégage que c’est à moi qu’il reviendra de tenir le gouvernail, de prendre les rênes, de me bander les muscles (…) et de tenir pour qu’on avance ensemble (…), oui, je serai là. » (Christiane Taubira, le 26 septembre 2021 sur France Inter).

Il y a de l’ego dans la phrase citée, surtout qu’elle est mise en valeur sur son site Internet, mais quel candidat n’a pas d’ego démesuré pour vouloir diriger un pays de 67 millions de Français, toujours en crise et jamais contents ? On peut dire que la dite "primaire populaire" a fait un chouette cadeau d’anniversaire à Christiane Taubira qui fête ce mercredi 2 février 2022 ses 70 ans, âge symbolique, peut-être un tantinet trop avancé pour une aventure présidentielle, mais elle a encore une forme suffisamment dynamique pour porter un projet national.

Parlons d’abord de cette étrange "primaire populaire". Une sorte d’OVNI de la vie politique. Il faut souligner que lorsqu’on se donne un adjectif, c’est toujours que celui-ci n’est pas évident. Populaire, qu’est-ce que cela veut dire ?

C’est une initiative privée provenant d’un groupe non (médiatiquement) identifié (un collectif ? qui se veut transparent) dont certains membres sont d’origines politiques diverses mais tous "de gauche", et si l’on suit l’idée de départ, ils voulaient organiser une véritable primaire avec tous les candidats de gauche avant l’été 2021 puis à l’automne 2021. C’est une sorte de start-up politique avec deux horizons, un horizon technique, construire un outil de choix d’un candidat (c’est à la fois de l’informatique et de la politique, voire de la philosophie), et un horizon politique, faire parvenir un candidat de gauche au second tour, étant donné que dans les sondages, le total des candidats de gauche ferait autour de 25%, faible, mais suffisant pour franchir l’obstacle du premier tour.


L’objectif politique est confondant de naïveté, mais qui dit que la naïveté n’est pas efficace ? La naïveté, c’est de croire qu’on peut rassembler Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo autour d’un même programme politique alors qu’ils ne sont d’accord sur rien. Mais cette naïveté politique résulte d’une forte colère politique, que peuvent aussi ressentir des personnes comme moi, placées au centre droit et qui supportent peu la phraséologie de gauche, et qui sont écœurées d’entendre depuis quatre jours l’hésitation de la nièce entre sa tante et l’homme qui exprime le mieux ses propres idées, avant qu’on les farcît de semaines et de semaines de l’épopée zemmourienne.

Comme si le débat public devait être préempté par la guéguerre entre Marine Le Pen et Éric Zemmour. À eux deux, selon les sondages actuels, ils ne représenteraient même pas un tiers de l’électorat : laissons la place aux autres ! Ce sont pourtant bien les médias qui mettent artificiellement en scène ce débat factice, qui, je le pense, va profiter à Marine Le Pen, devenue gentille éleveuse de minous, victime du méchant Zemmour prêt à lui débaucher ses meilleurs cadres pour des illusions postprésidentielles.

L’objectif technique prête aussi à discussion. J’ai cru comprendre, dans une interview, que l’inscrit qui voudrait voter devenait décliner sa carte bancaire, pas pour payer quelque chose mais pour être sûr de son identité. Cela a refroidi quelques participants potentiels. Je sais que les organisateurs ont assuré qu’ils ne conservaient pas les données bancaires, mais voter en présentant en guise de carte d’électeur sa carte bancaire me fait toujours froid dans le dos. Mais avec une telle exposition médiatique, je doute toutefois de l’hypothèse d’escroquerie financière.

En revanche, je ne doute pas du biais du mot "primaire" et de la règle de vote (le jugement majoritaire) qui empêche un recomptage. En effet, dans une élection ordinaire, les suffrages exprimés sont le total des suffrages de chaque candidat, un moyen simple de retrouver ses petits et certains assesseurs se sont arraché les cheveux à retrouver les bons chiffres (au même titre qu’on fait ses comptes : le passif doit être égal à l’actif au centime près). Ici, impossible de faire ces vérifications élémentaires (qu’on pourrait dire inutiles puisque le vote est électronique), parce que l’électeur a plusieurs droits de vote. Effectivement, le total des voix de tous les candidats ne fait pas 100% mais beaucoup plus. Cette complexité rend douteuse la conclusion du vote.

En somme, l’électeur ne vote pas, il annote, il pondère, il qualifie : il donne à chaque candidat une note de 1 à 5 et c’est celui qui a le plus de bonnes notes qui gagne. Cette méthode, qui permet d’éliminer un candidat très clivant et détesté mais qui serait le meilleur relativement aux autres moins clivants, reste douteuse dans sa philosophie : à la fin, on vote pour un homme ou une femme à l’élection présidentielle, et on sait bien que les personnes ne sont jamais interchangeables.

Alors, la "primaire populaire", c’est l’idée que si les appareils sont incapables de se rassembler, alors cela doit venir de la base, d’où l’adjectif "populaire". Le problème, c’est que la base, c’est n’importe qui et que le peuple, c’est tout le monde. Bref, tous les candidats, dès lors qu’ils représentent au moins un certain nombre d’électeurs (des centaines de milliers ? le seuil à définir), peuvent se revendiquer "populaires". Heureusement d’ailleurs.

Deux ou trois innovateurs politiques sont-ils "le peuple" ? Certainement pas, mais depuis novembre 2021, il faut bien constater qu’il y a eu une forte mobilisation jusqu’à 466 895 inscriptions (en peu plus en fait, mais il y a eu des suppressions), c’est-à-dire quasiment un demi million. C’est très important si l’on compare aux inscrits de la primaire écologiste de septembre 2021 ou au congrès LR de décembre 2021. Mais cela reste faible en part électorale. Insistons : cette "primaire" est née d’une manière plus que douteuse, sans savoir s’il y a une véritable sincérité (très naïve) ou simplement une manipulation politicienne classique (et il faudra alors en définir l’intérêt).

J’ai écrit "start-up" volontairement, car les créateurs de l’initiative ont réussi à lever des fonds, plusieurs centaines de milliers d’euros, ce qui leur a permis de salarier des personnes dans cette aventure (au 21 janvier 2022, ils ont collecté 1 000 344 euros par les dons de 22 535 personnes).

On pourrait presque dire, finalement, qu’ils ont créé un parti ex nihilo, basé sur la technique et sur la colère de l’absence d’unité de la gauche. C’est clair que c’est original, inédit et surtout, il est difficile d’en penser quelque chose avant encore trois ou quatre jours. En effet, jusqu’en novembre 2021, on pouvait soit se moquer de cette démarche soit en être indifférent, mais maintenant que des centaines de milliers de Français ont participé, c’est moins évident de faire comme s’il ne s’était rien passé. Reste donc les sondages, toujours ces sondages, pour savoir si cela va faire bouger les lignes.

Les cadres de cette primaire ont cherché à faire converger aussi les programmes de gauche, ce qui reste mission impossible, mais je constate que le slogan de cette primaire est la même double priorité que celle de Yannick Jadot : l’écologie et la justice sociale. Déjà utilisée par Anne Hidalgo pour la mairie de Paris, cette formule bientôt ne voudra rien dire. Même à la droite extrême, on serait d’accord avec ces deux préoccupations. Bref, ça ne mange pas de pain, mais n’a rien d’un "délimitateur" de la gauche.

Quatrième et dernier vice d’origine, après l’origine de la démarche (sincérité ou manipulation), le choix douteux du mode de scrutin et l’absence réelle de synthèse programmatique (dont quasiment tout le monde se moque pour aller voter à l’élection présidentielle), c’est le choix des candidats à cette primaire.

Il semblerait qu’il eût fallu des parrainages pour être en situation de postuler. C’était probablement trop tard, mais hier, j’ai tenté ma chance (a posteriori) chez Christiane Taubira et, sans le vouloir en fait, en mettant une adresse email qui n’a même pas été validée, j’ai fait incrémenter le nombre de "parrains" (son site affiche fièrement ce dimanche : "72 429 signatures". Parmi lesquelles la mienne, sans le savoir (heureusement en anonyme). Je crois cependant savoir (là encore, cela ne m’intéresse pas assez pour rechercher plus loin) que les initiateurs ont finalement abandonné l’obligation d’un seuil de parrainages.

Ainsi, plusieurs candidatures se sont présentées : Christiane Taubira (assez tardivement, le 15 janvier 2022), mais aussi, toujours prêt à partir, le candidat permanent à tous les râteliers, Pierre Larrouturou, qui a réussi à se faire élire (enfin) député européen sur la liste du PS, après être allé un temps chez EELV, et encore avant il était à l’UDF et au RPR (dans les années 1990) pour faire du lobbying sur la durée du temps de travail, il a, depuis deux ou trois élections présidentielles, cherché à obtenir les fameux parrainages des maires pour se présenter ; une ancienne adjointe socialiste de la ville de Rennes, Charlotte Marchandise ; et une étudiante quasi-anonyme qui est devenue la "cancre" utile de cette consultation. On voit, l’offre était réduite et l’issue évidente. Depuis 1848, et quoi qu’en dise Lamartine, c’est la notoriété qui l’emporte sur l’adhésion populaire dans une élection uninominale : on ne vote jamais pour un inconnu, on vote toujours si on a des arguments en faveur du candidat ; ce serait le véritable défi de Valérie Pécresse si d’aventure elle se retrouvait au second tour face à Emmanuel Macron.

Pour que cette primaire ait une signification politique, les organisateurs ont donc fait leur "marché" de candidats et ont rajouté Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, François Ruffin, Clémentine Autain et Gaël Giraud (jésuite et économiste, une personnalité hors du commun). Ils ont renoncé à inscrire sur la liste des candidats les trois derniers cités dans la mesure où ils n’ont jamais eu l’intention d’être candidats à l’élection présidentielle de 2022. En revanche, ils ont maintenu les trois premiers candidats sous prétexte qu’ils le sont effectivement.

Le problème, c’est que ces trois candidats ont refusé catégoriquement de participer à cette primaire, eux-mêmes, pour certains, désignés déjà par une (autre) primaire. En obligeant des personnalités à être candidates contre leur volonté, la question se pose sérieusement sur la sincérité du scrutin. Un avocat a même affirmé l’illégalité de cette primaire (dans une tribune au JDD le 15 janvier 2022) car cette primaire ne serait pas une primaire mais un sondage, puisqu’il y a un choix non voulu entre plusieurs personnalités. Or, les sondages sont très strictement encadrés par une réglementation rigoureuse sur le choix de la méthodologie.

Les organisateurs rejettent cette notion de sondage (leur avocat a fait lui aussi une tribune au JDD le 17 janvier 2022) car ceux qui ont voté n’ont rien d’un échantillon représentatif (et de quoi ? puisqu’il n’y a pas que des candidats de gauche, dans la vraie vie). Je ne sais pas s’il y aura une tournure judiciaire dans la suite posthume de cette primaire, mais il est certain que la nature de ces presque 500 000 inscrits pose question, au moins par curiosité : ne sont-ils que des cadres CSP+ un peu bobo sur les bords, ou certains viennent-il vraiment des milieux "populaires", ici au sens "défavorisés" ?

De plus, la candidature de Fabien Roussel (j’y reviendrai) n’a pas été retenue, ce qui ne l’a pas beaucoup ému puisqu’il n’y prêtait aucune attention, mais cela reste étonnant. Dans son FAQ, les organisateurs ont indiqué qu’entre le 11 juillet et le 11 octobre 2021, ils ont fait sélectionner dix candidats, cinq hommes et cinq femmes, par les 130 000 premiers inscrits (les signataires à leur appel). Comme il en restait au final seulement sept, son absence ne s’explique pas plus, si ce n’est sur un point de son programme : le candidat communiste est favorable à l’énergie nucléaire.

Comme je l’exprime dès le début de cette article, rien ne concourt à rendre les résultats de cette primaire, solides et sérieux pour la suite. Mais on peut croire à un effet magique. La politique, c’est souvent de la magie. Comment expliquer une cristallisation sur un thème ou un candidat et une indifférence sur un autre ? C’est souvent les caprices du temps, effet de mode, ou au contraire, précurseur, ou encore plein d’autres éléments absolument impossibles à déterminer exactement (quand on achète le véhicule le plus innovant techniquement seulement pour sa belle carrosserie, cela peut désarmer les plus compétents des raisonneurs).

Car Christiane Taubira est un "animal politique", et il n’y en a plus beaucoup sur la place publique. Jean-Luc Mélenchon en est un aussi, bien sûr.

Le scrutin a eu lieu du jeudi 27 janvier 2022 à 10 heures au dimanche 30 janvier 2022 à 17 heures 05, pendant lequel 392 738 inscrits ont pris part au vote, soit 84,1% (entre nous, il ne faut pas chercher à comprendre pourquoi 15% de personnes qui ont fait la démarche de s’inscrire n’ont finalement pas voté : elles n’avaient peut-être pas de carte bancaire ?).

_yartiTaubiraG02

Donc, ce dimanche 30 janvier 2022 à 19 heures 12, ce qui devait arriver arriva. Après une introduction longue et laborieuse des organisateurs, la "présidente de la haute autorité de contrôle du vote de la primaire populaire" (ouf), Clara Gérard-Rodriguez est venue à la tribune dévoiler les résultats, et là, terreur ! j’avais l’impression de me retrouver en école primaire dans une distribution des bulletins. Chaque candidat avec un qualitatif "passable", "assez bien". Il manquait juste pour Anne Hidalgo "peut mieux faire".

Impossible, pour le coup, de donner un "chiffre" (élu à 66% par exemple) puisque les totaux dépasseraient les 100%. C’est donc sur un drôle de tableau d’honneur que les résultats ont été "déployés". Et vraiment sans surprise, Christiane Taubira est la première en ligne, avec la mention Bien+ (elle rate de peu le Très Bien, pourtant voulu par 49,4% des votants). Il est communiqué  : « 67% des votants et des votantes ont jugé sa candidature au moins "Bien" pour faire gagner l’écologie et la justice sociale". ».

_yartiTaubiraG03

Au-delà de cette infantilisation à ne pas connaître la réalité des adhésions des candidats, il y a quand même une surprise, ou plutôt une humiliation, puisque Pierre Larrouturou a réussi à obtenir une meilleure "note" que la candidate socialiste Anne Hidalgo. En revanche, le fait que Yannick Jadot soit arrivé devant Jean-Luc Mélenchon est logique puisque beaucoup de militants écologistes croyaient au principe de cette primaire (rappelons que Sandrine Rousseau s’était engagée à être candidate à cette primaire-là aussi).

Comme prévu, donc, Christiane Taubira a gagné le droit de faire le rassemblement à gauche et pas le droit d’être candidate en plus des autres. Mais sans doute que là est l’incompréhension entre cette initiative (dont je ne sais que penser) et l’ambition de Christiane Taubira qui s’est servie de cette primaire comme d’un simple tremplin pour "légitimer" sa candidature, et vu le nombre de ses "électeurs", elle est bien plus "légitimée" que ses désormais rivaux de gauche.

Dans sa réaction dans la soirée, Christiane Taubira a fait de l’humour involontaire en disant, comme si elle avait réellement gagné contre ses rivaux de gauche : « Je prendrai l’initiative d’appeler les autres candidats. » et elle les a cités : Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Anne Hidalgo et Fabien Roussel. Cela fait résonner une autre démarche, celle de l’ancien candidat Arnaud Montebourg qui s’est filmé en train de téléphoner aux autres candidats de gauche pour faire l’union et il tombait systématiquement sur un répondeur…





Écoutez le discours de Christiane Taubira du 30 janvier 2022 ! Elle savait qu’elle allait gagner, bien sûr, mais son discours montre qu’elle est une candidate beaucoup plus talentueuse qu’Annie Hidalgo et que Yannick Jadot. Dans la forme, d’abord, puisque non seulement elle a une éloquence indiscutable (ce qu’elle partage avec Jean-Luc Mélenchon), aussi sur l’expression, elle utilise des subjonctifs imparfaits (à ma connaissance, il n’y avait que Raymond Barre et Jean-Marie Le Pen à le faire), et elle utilise de nombreuses références littéraires ou historiques.

Nous en arrivons au fond. On peut croire que c’est de la mégalomanie, mais elle a situé son action dans la lignée de Jean Jaurès mais aussi de Léon Gambetta, de Léon Blum, de Pierre Mendès France et de François Mitterrand (elle ne cite pas les deux autres socialistes qui sont arrivés par eux-mêmes au pouvoir Lionel Jospin et François Hollande). C’est curieux d’y inclure Gambetta qui, aujourd’hui, serait placé à droite même si à l’époque, il faisait partie de la "gauche républicaine". Il n’est pas une référence habituelle à gauche depuis un siècle et demi. Dans le discours, il y a eu beaucoup d’autres références plus nombreuses, en particulier Gisèle Halimi et Robert Badinter.

Christiane Taubira n’a rien dit de très particulier mais elle l’a bien dit et même mieux, elle a montré qu’elle pouvait redonner de la fierté et du rêve à une gauche déboussolée. Comme en 2002 (il est faux de dire qu’elle a fait échouer Lionel Jospin, j’ai déjà évoqué ce sujet ici), Christiane Taubira ne prendra probablement pas de voix aux autres candidats de gauche, mais trouvera plus concrètement ses soutiens parmi les abstentionnistes de gauche et aussi, dans une moindre mesure, chez certains électeurs de "gauche morale" qui étaient acquis à Emmanuel Macron.

D’ailleurs, depuis un mois et demi qu’elle se retrouve dans les sondages, elle n’a pas vraiment fait baisser Anne Hidalgo, et à peine les deux autres. Selon les sondages, son capital de voix est proche soit d’Anne Hidalgo (autour de 3%-4%) soit de Yannick Jadot (autour de 5%-6%). Je serai très curieux des semaines prochaines sur ses intentions de voix mais, aussi étonnant et "magique" (!) que cela puisse paraître, je pense qu’elle va bénéficier d’une montée dans les sondages. On sous-estime beaucoup que de nombreux électeurs de gauche nourrissent une véritable "dévotion" pour l’ancienne garde des sceaux. Son discours me paraît très efficace, même s’il reste creux, aussi creux que les principes mis en avant par les organisateurs de la "primaire populaire", écologie et justice sociale, et une troisième pour la route : démocratie renouvelée. Bienvenue en année 2022 !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 janvier 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Christiane Taubira a 70 ans.
Élysée 2022 (27) : Christiane Taubira choisie par la primaire populaire.
Christiane Taubira se lance !
Christiane Taubira candidate ?
Entre gauche morale et gauche sécuritaire.
Christiane Taubira en pleine sortie...
Christiane Taubira, ministre météore ?
La déchéance de la nationalité.
Le mariage pour tous.

_yartiTaubiraG04


Moyenne des avis sur cet article :  1.59/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Schrek 31 janvier 10:06

    On dirait qu’y a du tangage chez les frères trois points.


    • Séraphin Lampion Schrek 31 janvier 10:21

      @Schrek

      Alors comme ça, maintenant, c’est Mélissa qui est chef des pompiers !


    • Joséphine Joséphine 31 janvier 16:09

      @Schrek

      Quand on voit Taubira, Schiappa, Roselyne et Jean-Michel, on a vraiment l’impression d’être en enfer. Ces bonnes femmes me font honte...


    • Sergio Sergio 31 janvier 10:09

      « S’il se dégage que c’est à moi qu’il reviendra de tenir le gouvernail »


      https://i.f1g.fr/media/figaro/704x396_crop/2016/01/27/XVM35901faa-c50a-11e5-96dd-17c9136537b3.jpg


      • charlyposte charlyposte 31 janvier 10:09

        Vivement la GPA !!! hum, je sors smiley


        • Sergio Sergio 31 janvier 10:17

          @charlyposte

          Charly, sais-tu que la gestation de la bêtise

          pour autrui existe depuis bien longtemps, la GPA en est le corollaire

          https://p0.storage.canalblog.com/07/12/572846/83501617_o.jpg


        • charlyposte charlyposte 31 janvier 10:24

          @Sergio
          LOL smiley


        • amiaplacidus amiaplacidus 31 janvier 15:41

          @charlyposte

          Si l’on en croit certains, la première GPA date de 2022 ans +/ 3 ans.


        • Clocel Clocel 31 janvier 10:12

          Goood Mooorning Blue Pills !!! 

          Il y aura bientôt plus de candidats que d’électeurs chez les gôgôchons ! smiley

          Ach... Faut pas lésiner sur la main-d’oeuvre lorsqu’on veut détruire le pays qui vous a fait gras sans sueur.


          • chantecler chantecler 31 janvier 10:43

            @Clocel
            Bah , chez les fachochons ,ça manque pas non plus ....
            Et pis faut attendre ce qu’il y aura réellement sur l’échiquier ...
            Pas mal de pièces seront parties à la poubelle ... !
            C’est qui faut des signatures et risquer un peu de pognon !


          • Séraphin Lampion Schrek 31 janvier 11:05

            @chantecler

            Il parait qu’il ne faut plus compter sur les sponsors libyens. Ils ont été très déçus par l’ingratitude (pour ne pas dire la « félonie ») des skippers français. Ils préfèrent miser ailleurs.


          • Clocel Clocel 31 janvier 11:21

            @Schrek

            Faut voir, finir avec une Kalach dans le fion, à l’époque où on est, il doit surement y avoir des amateurs...

            La France est un pays de gourmets.


          • Lynwec 31 janvier 10:18

            Une dégoulinade littéraire de plus, passons à autre chose.


            • charlyposte charlyposte 31 janvier 10:20

              @Lynwec
              T’aime pas les marabouts progressistes ! smiley


            • Lynwec 31 janvier 10:24

              @charlyposte
              Disons que les odeurs d’encens et de cirage pour chaussures cumulées, ça finit par faire beaucoup et qu’il n’y avait pas grand chose à commenter à propos de la dégoulinade en question.
              Et puis, le progrès, tout dépend ce qu’on y met. Le progrès vers le précipice, par exemple, c’est aussi un progrès...


            • charlyposte charlyposte 31 janvier 10:32

              @Lynwec
              C’est pas faux vu le nombre de falaises prises d’assaut depuis plus d’un an.... smiley


            • raymond 31 janvier 11:07

              @Lynwec
              littéraire ?


            • charlyposte charlyposte 31 janvier 10:18

              Ya pas dés fois une fusée de disponible à Kourou pour envoyer cette gourou dans l’espace sidéral islamo-gauchiste ( via le fameux trou noir ) ??? smiley


              • cevennevive cevennevive 31 janvier 11:17

                @charlyposte,
                bonjour
                J’ai une autre suggestion : une poupée vaudou à l’image de la dame que l’on transpercerait d’aiguilles.
                C’est tout de même plus en rapport avec son image, non ?
                Quelle méchante je fais ! Mais je ne peut pas l’encaisser...


              • cevennevive cevennevive 31 janvier 11:21

                « je ne peux »
                J’en perd mon orthographe tellement elle m’énerve ! (et elle n’est pas la seule, hélas)


              • charlyposte charlyposte 31 janvier 11:31

                @cevennevive
                OK pour une fusée avec des aiguilles dans le fion de cet alien pour, j’espère finir en apothéose via un barbeuc de ouf inter-sidéral mémorable et à noter bien sûr prochainement dans le guinness des records smiley


              • cevennevive cevennevive 31 janvier 11:45

                @charlyposte

                Mais moi, je ne voudrais pas en manger !
                Elle comme ces poissons exotiques si beaux des lagons équatoriaux qui empoisonnent celui qui les mange !
                Je n’en peux plus de voir sa tronche, d’entendre sa voix...


              • voxa 31 janvier 10:27

                Diviser pour régner.

                Cette femme est une girouette grinçante.

                Elle s’est goinfrée absolument à tous les râteliers.

                Mieux que cela, avant tout, elle a été indépendantiste, donc antiFrance.

                Elle ne sera pas élue.

                Elle le sait.

                Celui qui la cornaque, la télécommande, le sait aussi...

                Mais c’est tellement utile, pour celui qui a peur d’un débat, de diluer stérilement la parole des autres candidats...


                • Séraphin Lampion Schrek 31 janvier 10:43

                  @voxa

                  « Celui qui la cornaque, la télécommande, le sait aussi... »

                  Qui ?


                • charlyposte charlyposte 31 janvier 10:39

                  Vivement l’orpaillage libre pour tous et toutes smiley hum...


                  • Séraphin Lampion Schrek 31 janvier 10:51

                    @charlyposte

                    Quand on pense qu’il y avait une Montagne d’Or à se faire, un pognon de dingue, et que le gouvernement a abandonné le projet, c’est affligeant.


                  • charlyposte charlyposte 31 janvier 11:00

                    @Schrek
                    Bien vu smiley.... et si la clandestinité avait un rôle à jouer via cette manne ! smiley comme le ni vu ni connu. pour ne pas déplaire aux philanthropes autorisés  !!!... smiley


                  • leypanou 31 janvier 11:01

                    c’est de croire qu’on peut rassembler Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo autour d’un même programme politique alors qu’ils ne sont d’accord sur rien  : faux, les 3 sont à fond dans le délire climatique, le danger du CO2, la neutralité carbone.


                    • Séraphin Lampion Schrek 31 janvier 11:07

                      @leypanou

                      ... et l’UE, mais plus discrètement, comme par omission


                    • Michel VIDAL Michel VIDAL 31 janvier 11:02

                      Bonjour,

                      J’espère (pour elle...) que cette dame bavarde n’a pas oublié d’emporter avec elle ses gris-gris et autres amulettes ??? ...


                      • charlyposte charlyposte 31 janvier 11:07

                        @Michel VIDAL
                        Sans oublier la poupée Hollande fourrée au dessus des genoux !!! hum, pourvu qu’il n’a pas d’aiguilles dans le cul ! affaire à suivre .... de près smiley


                      • Octave Lebel Octave Lebel 31 janvier 11:08

                        Primaire populaire

                        Toujours l’incessante hypocrisie sur la pluralité des candidatures et la division de la « gauche  » et le culot de l’injonction moralisante à propos de la sacro-sainte union relayée par nos chers médias dominants, ceux des milliardaires du CAC 40, et le service public de l’information sous la tutelle du pouvoir en place plus que consentie pour les premiers de cordée de l’information.

                        Quelques trous dans le costume d’arlequin de ces chercheurs d’idiots-utiles.

                        - Les participants à la Primaire Populaire se sont passés de la représentation des milieux populaires. En prétendant disqualifier tous les autres types de représentation ayant déjà eu lieu.Ils ont eu la générosité et l’ouverture d’esprit de faire concourir des non-candidats.

                        - Ils sont partisans de l’union comme tout un chacun et nous font une leçon de démocratie en oubliant de nous dire sur quoi précisément à quelques mois de l’élection. Ils ont eu un an, ce qui n’est pas de trop, pour s’expliquer et n’ont pas trouvé le temps.

                        - Leur conception de la démocratie, c’est celle de la bienveillance et de la machine à laver pour un monde meilleur et plus propre. Les candidats et les organisateurs sont tous vêtus de linge blanc et n’ont pas de passé ni eu de responsabilité. Les compteurs sont mis à zéro contrairement à notre mémoire et notre expérience.

                        - La gauche serait une grande famille. Personne ne se serait aperçu que Hollande et ses soutiens ont fait une politique de droite sous déguisement socialiste et qu’il est difficile de croire que faire une politique de droite c’est être de gauche. Personne ne se serait aperçu que ces menteurs à force de dire qu’ils sont de gauche sont devenus une minorité.Bien cajolée par la bienveillance des médias.

                        - Personne ne se serait aperçu ou souvenu que LFI il y a deux ans puis en octobre 21 a proposé la construction d’un accord décliné par les états-majors trouvant le moment inopportun en reléguant ainsi leur programme à être un catalogue de circonstances fait par des spécialistes de catalogue et de campagne électorale et en étant contraint ainsi de devoir accentuer la personnalisation des candidatures.

                        Il serait temps que les citoyens aient les moyens de s’occuper de la démocratie.

                         

                         

                         


                        • charlyposte charlyposte 31 janvier 11:23

                          Faut être aveugle pour ne pas comprendre que TAUBIRA ROULE POUR MICROMANIAC smiley la suite logique de la clique bouffonne HOLLANDOUILLETTE ou le tapis rouge de la république des images en mode double clone !!! hum smiley MDR.


                          • Fergus Fergus 31 janvier 12:04

                            Bonjour, charlyposte

                            Faux ! Taubira roule pour elle. Taubira a toujours roulé pour elle en se contrefichant des conséquences de la mise en avant de son ego hypertrophié !!!


                          • Fergus Fergus 31 janvier 12:06

                            On ne voit d’ailleurs pas de quelle manière sa candidature pourrait servir Macron. Elle pourrait même le priver d’une poignée d’électeurs de 1er tour.


                          • charlyposte charlyposte 31 janvier 12:11

                            @Fergus
                            Comme Hollandouile qui roule aussi...... en scooter pour la France profonde des rues de Lucrèce ! euh non , de Lutèce smiley


                          • Samson Samson 31 janvier 12:41

                            @charlyposte
                            « Comme Hollandouile qui roule aussi...... en scooter pour la France profonde des rues de Lucrèce ! euh non , de Lutèce »

                            L’ennemi de la finance que le monde nous envie a annoncé qu’il songeait à bientôt prendre la parole, et toute la France trépigne depuis d’impatience à la perspective de ce moment « historique » ! smiley smiley smiley


                          • Samson Samson 31 janvier 12:46

                            @Fergus
                            « Taubira a toujours roulé pour elle en se contrefichant des conséquences de la mise en avant de son ego hypertrophié !!! »

                            On comprend qu’Anne Hidalgo ne soit pas tendre avec sa concurrente ! smiley


                          • Attilax Attilax 31 janvier 12:53

                            @Samson

                            Ahaha magnifique.


                          • charlyposte charlyposte 31 janvier 12:55

                            @Samson
                            LOL smiley


                          • chantecler chantecler 31 janvier 12:59

                            @Fergus
                            Ben si elle fait de l’ombre à A. Hidalgo c’est bon pour Macron, non ?


                          • Trelawney 31 janvier 14:36

                            @chantecler
                            Ben si elle fait de l’ombre à A. Hidalgo c’est bon pour Macron, non ?
                            Sur les 14 prétendants il y en a 7 de gauche et 7 de droite.
                            A droite on a M Lepen avec 18% qui peut passer au second tour, ensuite vient Pecresse 17% et Zemour 16%. On voit la porosité politique entre ces trois là.
                            Le réservoir à gauche est Melenchon 9% (dont aucun n’ira voter Macron), Jadot 5%
                            Taubira et Hidalgo 3% chacune. Le réservoir à gauche est faible et il y a peu de porosité avec Macron en dehors de « pacte républicain ».
                            Le second tour Lepen risque d’être surprenant


                          • Fergus Fergus 31 janvier 15:49

                            Bonjour, chantecler

                            Comment un chétif cornouiller des marais peut-il « faire de l’ombre » à un saule ? smiley


                          • Clocel Clocel 31 janvier 16:01

                            @Samson

                            Ah... Si les rats pouvaient voter,rien qu’avec les rats de gôche Hidalgo serait intouchable ! smiley


                          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 31 janvier 11:45

                            Mais nous aussi, cocotte, on a tiré les rois et on en fait pas un fromage.


                            • charly10 31 janvier 12:10

                              Bof… cette candidature supplémentaire organisée par les jeunes bobos, ne peut pas faire autre chose que de cliver encore plus la gauche. Finalement le plus sain le plus logique, le plus proche des citoyens, dans les impétrants de gauche, c’est tout bonnement Fabien Roussel qui n’a qu’un seul problème ; son étiquette communiste. Tous les autres se battent pour des idées qui très lointaines des préoccupations principales des français. Attiser la peur de l’immigration ou la peur du réchauffement climatique, c’est oublier les fins de mois difficiles pour une population qui se sent déclassée et dépassée par les conséquences catastrophiques pour leur vécu, des opérations spéculatives sur les énergies, les matières premières, et alimentaires.



                              • cevennevive cevennevive 31 janvier 12:10

                                Hier, je pleurais sur la gauche mourante. La gauche de ma province, des ouvriers mineurs, de ma famille, de mes amis.

                                Aujourd’hui, elle me fait rire, elle est tombée si bas.

                                Et le pauvre candidat communiste, qui a encore la foi, et qui, à mon avis est vraiment « de gauche », rame dans un océan de stupidité.


                                • Samson Samson 31 janvier 12:36

                                  Pas de panique à bord !

                                  La Pensée Unique et la servitude à laquelle nous soumettent ses structures globalisées (€urocratie, OTAN, Banque mondiale, FMI, OM$, GAFAM, ...) ont plus d’un tour dans leur sac pour nous maintenir sous la coupe de l’idéologie néo-libérale et managériale, et si nombreux sont les prétendants au trône et aux ors de la République à se bousculer dans le panier à crabes, c’est à quelques nuances climatiques, genrées ou identitaristes près dans l’agencement des paragraphes le même programme économique et politique que nous proposent de Jadot à Z., en passant par Hidalgo, Taubira, Pécresse et Le Pen une large majorité des postulants au suffrage citoyen.

                                  Et je doute qu’hors combines internes à l’appareil aussi vérolé que vénal du feu P$, la mascarade démocratique de la primaire de « gauche » ait d’autre vertu que recenser les plus atteints à ce stade leur cas paraît désespéré, et on s’étonne juste que personne n’ait songé à leur proposer l’opportunité de plébisciter Manu le Fourbe (El Blanco, l’hidalgo des fancy-fair) ! et crédules de nos mougeons ! smiley smiley smiley


                                  • Octave Lebel Octave Lebel 31 janvier 12:43

                                    Le retour des 3 prêcheurs. Du découragement, de l’abstention ou du coup pour rien.

                                     

                                    Ils sont vraiment inquiets, les « gentils » prêcheurs de la résignation dont ont tant besoin Macron et ses homologues pour se maintenir malgré une légitimité erratique et la prise de conscience des changements nécessaires qui montent ici et dans les pays européens.

                                     

                                    1. C’est le réflexe de survie d’une partie très minoritaire de la droite dépassée par le duo libéralisme/ néo-libéralisme qui redoute l’installation d’authentiques processus démocratiques associant les citoyens au pilotage économique et social. Par le basculement de la primauté du marché à la primauté du politique. Par la nécessaire évolution et adaptation des traités européens. Il faut la comprendre. Pour elle, cette histoire de démocratie et d’intelligence collective, c’est inconcevable. Elle ne voit pas bien quel rôle tenir dans cette affaire.

                                    2. Sans surprise, elle se retrouve sous des raisonnements différents côte à côte avec de grands révolutionnaires autoproclamés  de gauche pour nous sermonner en expliquant que décidément ce n’est pas le bon moment (jamais en fait). Les deux ont vraiment du mal à s’imaginer participer à la dynamique de l’intelligence collective associée à d’authentiques processus démocratiques. Qui sait, cela viendra peut-être un jour, sinon tant pis.

                                    3. L’extrême droite aussi s’en mêle et bien sûr la droite classique. Quand elles voient qu’un citoyen tenté par une gauche authentique est décidément imperméable à leurs influences, il ne leur reste plus qu’à essayer de le décourager elles-aussi.

                                     

                                    Il y aussi ceux qui sont là juste pour exister ou guigner un poste et un mandat et qui bien sûr jurent le contraire en favorisant les mieux placés.Mais ce n’est pas leur problème, c’est le nôtre.


                                    • chantecler chantecler 31 janvier 12:52

                                      @Octave Lebel,
                                      Je viens d’écouter sur Fr 3 des commentaires de journaliss ....
                                      Kidit que JL M a perdu dans cette primaire de gauche popu, mais ne veut pas s’incliner ...
                                      Je n’ai pas le sentiment que JL M se soit prêté à ce vote ...
                                      Lequel , interrogé , a répondu qu’« il n’était pas concerné » ....
                                      Donc quelqu’un ment ...
                                      Ki ?
                                      PS : C. Taubira renaude vu son éclatant succès...
                                      2,3 % en 2002 ...
                                      C’est effectivement éblouissant .



                                      • Zolko Zolko 31 janvier 17:11

                                        @Attilax

                                        Fondée en février 2021, la structure compte désormais près d’une vingtaine de salariés à temps plein

                                         
                                        Mais avec quoi payent-ils 20 personnes à plein temps ? Ca pue la Attali, ça, comme la campagne en 2016 de Macron, avant la campagne officielle en 2017.

                                      • ETTORE ETTORE 31 janvier 13:39

                                        AH..... !!!!! Bah dites.....Quand même....

                                        Une si belle anguille, Rakototatanobis, .....pouvait pas trop manquer à la saisir !

                                        C’est qu’elle revient de loin, de très loin, la mer(e) des Sarcasmes,

                                        Pensez donc, disparue depuis belle lurette, ne voilà t’il pas que Rakototatanobis, la choppe dans son épuise-tte LaREMR2, et crie à l’invasion d’une espèce, considérée, encore hier, comme éteinte !

                                        En plus, on ne sait pas si, ce n’est pas le labo LaREMRD2, qui a trouvé un résidu d’écaille gauche, de pibala, pour cloner, un exemplaire, dont la couleur et la forme, 

                                        tend à l’original, mais qui mue bien plus vite, pour s’habituer à toutes les croquettes politiques, qui peuvent la nourrir, dans son élevage extensif  !

                                        Toute cette histoire, si glissante, si lubrifiée, par les ondes, et qui revient se reproduire dans le marécage asséché, par les vannes, de tous les gauchers passés,.....Naann, doit y avoir anguille sous roche ! J’vous l’dit !

                                        C’est assez nas(s)e, comme histoire !


                                        • Jean de la Beauce Jean de Beauce 31 janvier 14:23

                                          Elle n’a rien de « socialiste » et elle ne dépassera pas les 4% aux élections.


                                          • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 14:59

                                            De la racaille qui prenait l’hélico au frais du contribuable pour aller voir son rejeton en taule comme Valls prenait l’avion payé par le citoyen pour aller voir le foot avec son lardon ....

                                            Belle brochette de FAUXCIALISTES ....


                                            • charlyposte charlyposte 31 janvier 15:41

                                              @zygzornifle
                                              En ajoutant aussi le gosse caviar ( quoi qu’il en coûte ) de l’empereur Fabius 1er ! hum smiley


                                            • ZenZoe ZenZoe 31 janvier 15:25

                                              Franchement, c’est dingue, qui peut donc soutenir cette cabotine mégalo ?

                                              C’est ça qui m’intrigue. Ils ne peuvent pas être aveugles à ce point, alors à quoi jouent-ils ?


                                              • charlyposte charlyposte 31 janvier 15:39

                                                @ZenZoe
                                                Hollandouille ne dirait pas non ! quand il prendra la parole qui vaut de l’or ! hum. smiley


                                              • ZenZoe ZenZoe 31 janvier 15:53

                                                J’oubliais : j’adore sa tirade outrée envers les ’’irrespectueux’’, (comprendre Jadot, Mélenchon et Hidalgo, enrôlés contre leur gré) qui auront le front de ne pas se ranger illico presto derrière elle après sa victoire.
                                                Cette femme est complètement barrée.


                                              • Fergus Fergus 31 janvier 15:55

                                                Bonjour, ZenZoe

                                                « cette cabotine mégalo »

                                                100 % d’accord avec ce portrait !


                                              • ZenZoe ZenZoe 31 janvier 16:42

                                                @Fergus
                                                Oui, je pensais à d’autres descriptifs plus incisifs, tant cette hypocrite populiste au plus mauvais sens du terme me révulse, mais ils auraient été refusés par la modération. Je n’en pense pas moins...


                                              • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 16:48
                                                le sacre (éphémère ?) = le massacre perpétuel si elle se présente .....

                                                • Clocel Clocel 31 janvier 17:01

                                                  Allez, on se marre un peu avec Marcel D !


                                                  • ETTORE ETTORE 31 janvier 17:55

                                                    @Clocel
                                                    Maintenant, que les Olympiades, des couches culottes lestées, ont commencées, on attend de voir, qui vas franchir la ligne brune emmerdeuse, en seconde position !
                                                    Je me demande si les anglais parient sur ça ?
                                                    Quand je pense, qu’il n’y avait que sur le sable des hippodromes, que les bouses pouvaient être ramassées....
                                                    Ne Voilà t-il pas, que nous avons un Petit Poucet Canadien !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité