• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Élysée 2022 (53) : la composition sans beaucoup de surprises du premier (...)

Élysée 2022 (53) : la composition sans beaucoup de surprises du premier gouvernement d’Élisabeth Borne

« Ce choix souverain m’oblige car c’est bien le peuple français, celui qui désigne ses représentants et en particulier le Président de la République, qui m’investit de ce mandat en ce jour. Oui, le peuple français n’a pas prolongé le mandat qui s’achève, commencé le 14 mai 2017. Ce peuple nouveau, différent d’il y a cinq ans, a confié à un Président nouveau un mandat nouveau. Le temps qui s’ouvre sera celui d’une action résolue pour la France et pour l’Europe. » (Emmanuel Macron, le 7 mai 2022 au Palais de l’Élysée).

À force d’attendre, on aurait pu oublier que la France n’avait plus de gouvernement depuis le 16 mai 2022. Le Président Emmanuel Macron a sans doute battu le record de durée de réflexion pour nommer un nouveau gouvernement. Il a été réélu le 24 avril 2022 à 20 heures, le nouveau gouvernement a été nommé ce vendredi 20 mai 2022 à 16 heures 30, près d’un mois plus tard. Pourtant, quand on est candidat à l’élection présidentielle, a fortiori quand on en est le favori, on doit avoir une petite idée de son futur gouvernement.

Peut-être aussi qu’il y a une part de calculs : plus tard est nommé le nouveau gouvernement, plus courte est la campagne des élections législatives des 12 et 19 juin 2022. Mais après tout, le nouveau quinquennat a démarré seulement ce 14 mai 2022, il y a moins d’une semaine.

Le premier exercice a d’abord été de trouver un nouveau Premier Ministre : l’éviction de Jean Castex était une nécessité pour promettre un nouvel élan plus social, et aussi pour enfin nommer à nouveau une femme à Matignon. La recherche a été laborieuse, parce qu’Emmanuel Macron aurait voulu faire au PS ce qu’il avait fait à LR en 2017 avec Édouard Philippe en débauchant une pointure mais encore sans existence politique propre. Il aurait pu choisir à droite Nathalie Kosciusko-Morizet, à gauche Marisol Touraine (très chaleureusement saluée lors de la seconde investiture présidentielle à l’Élysée), et le choix porté sur Valérie Rabault (qui a refusé) donnait une idée du profil (solide, pas connue, de gauche, et bien sûr, une femme).

Faute d’avoir abouti, Emmanuel Macron s’est replié sur une valeur sûre, excellente technicienne, capable d’autorité et de décision, expérimentée au gouvernement (cinq ans déjà) et connaissant bien le milieu politique, Élisabeth Borne. Il lui manquait de sourire, d’être affable (ce que Jean Castex sait être), mais elle semble apprendre vite et son premier déplacement aux Mureaux le 19 mai 2022, sur la place des femmes dans la société, montre à l’évidence qu’elle pourra surprendre les Français à Matignon, et c’est tant mieux.

La nomination d’Élisabeth Borne à Matignon peut d’ailleurs être perçue comme la réussite d’une ancienne candidate à l’élection présidentielle, à savoir Ségolène Royal qui l’avait choisie comme directrice de cabinet lorsqu’elle était Ministre de l’Écologie. Matignon dont aurait eu fort envie Ségolène Royal pour elle-même. L’amertume l’emportera certainement sur la fierté. C’était la dernière occasion pour elle d’être encore ministre, cela fait depuis 2016 qu’elle reluquait le Quai d’Orsay et visiblement, elle attendra encore.

Le choix d’attendre le 20 mai 2022 pour rendre publique la composition du gouvernement qui, a priori, démissionnera à l’issue des élections législatives dans un mois (c’est cher payé un mois de réflexion pour un mois d’existence !), est en tout cas très habile politiquement, que ce soit par hasard ou calculé, car à 18 heures ce vendredi 20 mai 2022, c’est la fermeture des dépôts de candidature pour les élections législatives.

Ainsi, certains candidats (en particulier de LR) se demandaient quelle étiquette revendiquer pour se présenter, selon qu’ils seront retenus ou pas dans le nouveau gouvernement. L’exemple se porte ainsi sur Damien Abad, influent président du groupe LR à l’Assemblée Nationale, qui, après une demande pressante et publique de Christian Jacob, le président de LR, a démissionné de son poste et s’est mis en congé de LR le 19 mai 2022. Son absence du gouvernement aurait donc été assez incompréhensible.

Il faut reconnaître que le choix des ministres est beaucoup plus compliqué que dans les temps moyennement anciens. Ainsi, au-delà de l’étiquette politique (toutes les composantes de la majorité doivent être servies), au-delà des compétences, au-delà des origines géographiques (la France des territoires doit être complètement représentée, y compris en Outre-mer), il faut bien sûr assurer la parité homme-femme (devenue une absolue nécessité) et aussi, il faut vérifier que la fonction de ministre soit compatible avec le CV de la personne pressentie, en particulier en relation avec la déontologie, les conflits d’intérêts, et pire encore, les éventuelles casseroles (affaires judiciaires sorties ou qui vont sortir).

C’est cette dernière phase qui est très difficile et longue, et si elle est bâclée, il est possible de devoir renvoyer un ministre au bout de quelques jours ou semaines (cela s’était déjà passé sous François Hollande avec un rétif aux contraintes administratives qui ne payait pas ses impôts, il me semble). Et tout cela sans compter avec les imprévus de dernières minutes, un pressenti qui finalement renonce et qui provoque une chaîne de complication en déséquilibrant tout l’édifice. Ceux qui ont déjà eu à faire le plan de table à un mariage peuvent avoir une idée de l’exercice !

_yartiBorneElisabethB02

Dans l’ensemble, cette composition (qu’on peut lire ici) est du "changement dans la continuité". Il y a 28 membres, dont 17 ministres, 6 ministres délégués et 4 secrétaires d’État. Le premier conseil des ministres se réunira le lundi 23 mai 2022 à 10 heures. Cette semaine qui va se terminer n’aura donc pas eu de conseil ministre, ce qui est très rare hors des périodes de vacances.

Parmi les départs, il y a Jean-Yves Le Drian, Barbara Pompili, Jean-Michel Blanquer, Florence Parly, Roselyne Bachelot, Annick Girardin, Frédérique Vidal, Julien Denormandie, Emmanuelle Wargon, Jean-Baptiste Djebbari, Roxana Marcineanu, Geneviève Darrieussecq, Marlène Schiappa, Brigitte Klinkert, Sophie Cluzel, Jean-Baptiste Lemoyne, Bérangère Abba, Sarah El Haïry, Cédric O, Laurent Pietraszewski et Adrien Taquet. Certains sont volontaires (Jean-Yves Le Drian, Julien Denormandie), d’autres "moins volontaires". Et certains départs envisagés n’ont finalement pas eu lieu, comme Éric Dupond-Moretti qui a réussi à se maintenir et même à monter dans l’ordre protocolaire (son maintien est d’ailleurs une petite surprise). Notons au passage que Jean-Yves Le Drian est resté dix ans sans discontinuité au gouvernement à deux postes régaliens, Défense puis Affaires étrangères. En ce sens, il a surpassé Michèle Alliot-Marie.

Parmi les autres "maintenus", le plus puissant est Bruno Le Maire, devenu numéro deux du gouvernement, au Ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. Michel Houellebecq avait donc raison dans son dernier roman (le ministre y durait deux quinquennats). De même, c’était attendu, Gérald Darmanin reste à l’Intérieur avec la place de numéro trois du gouvernement. Clément Beaune est promu Ministre délégué chargé des Affaires étrangères. Franck Riester ne change pas au Commerce extérieur et à l’Attractivité.

Plusieurs ministres sortants restent au gouvernement avec des portefeuilles différents. Les grands promus sont : Amélie de Montchalin à la Transition écologique et à la Cohésion des territoires, Sébastien Lecornu qui accède à 35 ans au Ministère des Armées, Brigitte Bourguignon à la Santé et à la Prévention, Olivier Dussopt, issu du parti socialiste (il a été élu député PS et pas LREM en juin 2017), au crucial Ministère du Travail, du Plein Emploi et de l’Insertion, Marc Fesneau (MoDem) à l’Agriculture et à la Souveraineté alimentaire, et Agnès Pannier-Runacher à la Transition énergétique.

De plus, Gabriel Attal est nommé Ministre délégué aux Comptes publics (c’est-à-dire le Budget), un poste essentiel, ce qui, à 33 ans, est gage de grand avenir politique. Il est remplacé comme porte-parole du gouvernement, avec le titre de secrétaire d’État, par Olivia Grégoire au franc-parler réputé, beaucoup moins lisse que Gabriel Attal.

Le plus étonnant est le cas du Ministre sortant de la Santé et des Solidarités Olivier Véran qui n’avait pourtant pas démérité à tenir à bout de bras la gestion de la crise sanitaire pendant plus de deux ans et qui se retrouve rétrogradé au rang de Ministre délégué, chargé des Relations avec le Parlement et de la Vie citoyenne, un poste beaucoup plus politique qui pourrait lui ouvrir ensuite d’autres perspectives (l’Intérieur ou la Justice, par exemple).

Dans les arrivées, presque aucun ancien ministre (à l’exception de Catherine Colonna) ne redevient ministre, c’est à noter car beaucoup "d’ex" pouvaient espérer des retours en grâce (comme ce fut le cas de Roselyne Bachelot en 2020), mais Emmanuel Macron a préféré un plus profond renouvellement de l’équipe gouvernementale. Exit donc les supputations sur Manuel Valls, sur Éric Woerth ou sur Jean-Pierre Raffarin, pour ne prendre que ces exemples.

Voici les principales entrées, selon l’ordre protocolaire. La nomination de Catherine Colonna à l’Europe et aux Affaires étrangères, qui est actuellement ambassadrice à Londres et qui était ancienne ministre de Jacques Chirac (une très fidèle de ce dernier, ancienne collaboratrice), va sans doute rassurer les diplomates qui étaient en opposition avec le gouvernement dans la réforme administrative au sein de leur ministère. La plus grosse surprise semble être l’historien Pap Ndiaye au Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Normalien, agrégé d’histoire, docteur et professeur à l’IEP Paris, il est également le directeur général du Musée de l’Histoire de l’immigration. J’aurai certainement plusieurs occasions de revenir sur la trajectoire et les idées de Pap Ndiaye dont les travaux sur l’histoire sociale des États-Unis et des minorités sont remarquables.

En revanche, la venue de Damien Abad était attendue, il reçoit le portefeuille des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées. Le secrétaire général de LREM, Stanislas Guérini fait son entrée au gouvernement par la grande porte comme Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, tout comme Rima Abdul Malak, conseillère culture à l’Élysée, au Ministère de la Culture. Yaël Braun-Pivet, actuelle présidente de la commission des Lois à l’Assemblée Nationale, fait partie aussi de l’équipe gouvernementale, comme attendue, et son portefeuille est les Outre-mer. Le maire d’Angers, ancien sénateur LR, Christophe Béchu, actuel secrétaire général de Horizons et proche de l’ancien Premier Ministre Édouard Philippe, considéré depuis longtemps au sein de LR comme jeune espoir, fait également son entré au gouvernement comme Ministre délégué chargé des Collectivités territoriales.

Malgré la promotion de quelques ministres issus de gauche, comme Olivier Dussopt, la part des ministres issus de la droite est très importante en contrôlant des ministères clefs : les Finances, l’Intérieur, les Affaires étrangères, les Armées, etc. Malgré quelques nominations d’anciens hauts fonctionnaires ou personnalités dites de la "société civile" (je n’aime pas ce terme), ce gouvernement a l’air beaucoup plus politique que le premier gouvernement du premier quinquennat, malgré l’absence de grands poids lourds (Gérard Collomb, François Bayrou, etc.). On peut en effet citer : Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Olivier Dussopt, Damien Abad, Marc Fesneau, Stanislas Guérini, Olivier Véran, Gabriel Attal, Christophe Béchu, Franck Riester et Olivia Grégroire, entre autres, sont des personnalités très politisées qui sont déjà bien introduites dans le monde médiatique et politique.

En conclusion, la composition du nouveau gouvernement Borne I n’est pas un exemple exceptionnel d’innovation en politique, elle montre un renouvellement plutôt classique des ministères (à noter que Jean-Michel Blanquer, en restant cinq ans, a probablement battu un record de longévité au Ministère de l’Éducation nationale, du moins depuis 1958 mais sauf erreur de ma part, je pense que c’est le cas aussi toutes républiques confondues). On y comprend dans les intentions une prise en compte du social, de l’insertion, de l’autonomie. La vraie surprise, comme indiquée plus haut, est Pap Ndiaye à l’Éducation nationale, je pense que cela préfigure des changements importants dans la manière de voir l’école de demain, mais je suis pour l’instant incapable d’en donner le sens à moyen et long termes.

La vraie question est celle-ci : ce gouvernement sera-t-il un gouvernement de combat pour mener la majorité présidentielle à la victoire aux élections législatives ? Car il ne faut pas se tromper, ce sera son principal boulot. Un autre gouvernement sera nommé à l’issue des législatives…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (20 mai 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Élysée 2022 (53) : la composition sans beaucoup de surprises du premier gouvernement d’Élisabeth Borne.
Composition du gouvernement Élisabeth Borne I du 20 mai 2022 (liste officielle).
Élysée 2022 (52) : Élisabeth Borne succède à Jean Castex à Matignon.
Élisabeth Borne.
L’inlassable pèlerin européen Emmanuel Macron.
Discours du Président Emmanuel Macron le 9 mai 2022 au Parlement Européen à Strasbourg (vidéo et texte intégral).
Élysée 2022 (51) : le serment d’Emmanuel Macron.
Discours du Président Emmanuel Macron le 7 mai 2022 au Palais de l’Élysée à Paris (vidéo et texte intégral).
Élysée 2022 (50) : Macron II succède à Macron I.
Élysée 2022 (49) : vers une quatrième cohabitation ?
Élysée 2022 (48) : qui sera le prochain Premier Ministre d’Emmanuel Macron ?
Élysée 2022 (47) : la victoire historique d’Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron réélu Président de la République le 24 avril 2022.
Discours du Président Macron le 24 avril 2022 au Champ-de-Mars à Paris (texte intégral et vidéo).
Interview d’Emmanuel Macron le 22 avril 2022 sur France Inter.
Résultats du second tour de l’élection présidentielle du 24 avril 2022 (Ministère de l’Intérieur).

_yartiBorneElisabethB03
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Louis Louis 20 mai 20:57

    Alors là agence de com ragototo vous me les brizez

    Il n’y avait plus d’articles nouveaux publiés et comme par magie votre nartique préparé à la va vite tombe comme un cheveu sur la soupe

    CHAPEAU l’artiste

    J’attendais avec impatience une nartique sur l’ukraine et les derniers défenseurs de azovstal (parait qui ya du neuf) et ben non c’est un ragoto que la roulette a choisi (un nartic approuvé par 44 rédacteurs enthousiastes)

    chapeau bas mille LOL

     smiley


    • ETTORE ETTORE 20 mai 21:49

      Ben alors Rakotonanobis.....

      Je vous sens un peu, comment dire « dépareillé  » !

      Votre titre, ressemble à une (dé)confiture aigre douce...

      Et la tartine, d’étalage, semble moisie, avec beaucoup de trous d’appréciation.

      Faites gaffe quand même....Vous savez, par expérience, que trop ( ou pas assez) de matière à pourlécher, risque de ta(t)cher.

      Naaan, sérieux, je vous sens « défraichi » comme si ce « nouveau » gouverneMENT, n’était pas complet sans votre entre-cuissage ( pourtant,,pas faute, d’avoir prouvé votre valeur de savoir faire, en cet endroit )

      Allez, vous fom(o)alisez pas, c’est juste un vulgaire copié, Suce-damné du pré-existant, rien de nouveau à la Montagne des Singes !

      Vous pourrez bientôt les enterrer, avec les messes noires habituelles !


      • Jonas Jonas 21 mai 02:09

        « La plus grosse surprise semble être l’historien Pap Ndiaye au Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. »

        Oh oui, pour une surprise, c’est une surprise !
        Faire rentrer un Noir raciste au gouvernement, c’est une première !

        Pap Ndiaye : « Il existe bien un racisme structurel en France »

        Pap Ndiaye participe à des réunions interdites aux Blancs, car les Blancs seraient des oppresseurs et instigateurs du mal sur Terre.

        Il y a longtemps que je t’aurais viré ça par avion charter direction l’Afrique, pour voir si c’est mieux !


        • agent ananas agent ananas 21 mai 08:17

          @Jonas

          On dirait que Macron/Bornstein ont du mal à pourvoir les postes et qu’ils raclent les fonds de tiroirs ... d’où l’expression « raclure » ?


        • https://twitter.com/DIVIZIO1/status/1527703608636100608

          Nomination de ⁦⁩ l’incarnation du cynisme

          Bourguignon est celle qui a enfermé les personnes âgées dans les ehpades dans leur chambre , refusant les visites des familles , laissant les personnes âgées mourir seule sans famille.


          • zygzornifle zygzornifle 21 mai 08:12

            Il ne s’est pas foulé le Macron 2.


            • charlyposte charlyposte 21 mai 08:26

              @zygzornifle
              Il ménage les troupes pour les donner intactes à Édouard en 2027 smiley


            • zygzornifle zygzornifle 21 mai 09:51

              @charlyposte

              Edouard comme l’a dit Macron, « le con qui a fumé les vapeurs du Havre » ...

              C’est quand même moins dangereux que fumer les vapeurs sorties du cul de Macron en fin de soirée les yeux dans les yeux dans les moiteurs Elyséennes .....


            • charlyposte charlyposte 21 mai 08:22

              Brigitte jean-mi est donc reconduite d’office smiley


              • Octave Lebel Octave Lebel 21 mai 09:13

                Quelle belle comédie surannée.

                Vous nous faites la gazette de la cour des au premier rang nommés et du réglage des ballets de présentation de ceux chargés de mettre en scène notre future et supposée obéissance curieuse et un peu craintive comme il se devrait.

                Un ballet suranné d’un petit monde qui se met en scène partagé entre la velléité de se survivre et les illusions que chacun fait encore semblant de partager en prenant sur soi.

                La presse, dont vous êtes un écho, cultive le talent laborieux et maniéré de parler d’abondance afin de cacher le vertige du vide.

                Est-ce triste ?

                Non, là, dehors, la pâte longuement pétrie de la démocratie monte et gonfle et prend corps en se préparant inéluctablement à prendre tranquillement sa place.


                • Octave Lebel Octave Lebel 21 mai 11:11

                  Qui a peur de la démocratie ?

                  Le camp macroniste a décidé de comptabiliser séparément les suffrages rassemblés par des candidatures issues de LFI, d’EELV, du PS ou du PCF. Toutes partagent pourtant le même programme et se présentent aux électeurs sous la même bannière.

                  Les soutiens hétéroclites du Président de la République sont eux identifiés sous une nuance unique. Ils appartiennent pourtant à des partis politiques distincts.

                  Il s’agit de tout embrouiller avec un objectif : démobiliser les électeurs de la NUPES dans l’entre deux tours des prochaines élections législatives pour une fois de plus biaiser le fonctionnement de la démocratie.

                   


                  • wagos wagos 21 mai 11:39

                    Est-ce que nouveau Ministre de l’Education Nationale va conserver le « Nos ancêtre les Gaulois , » ou bien ce sera « Vos ancêtre les Renois ? » 


                    • uleskiserge uleskiserge 21 mai 16:06

                      P. Ndiaye ministre de l’Education nationale…

                       

                      Sans doute Zemmour est-t-il déjà aux Urgences…

                       

                      Sans doute… Marine Le Pen, terrassée, étendue sur un lit de fortune improvisé à la hâte… tient-elle fermement d’une main une plaquette de TRANXENE ( ELLE EN EST A SON TROISIEME) et de l’autre un verre d’eau…

                       

                      Goldnadel et E. Lévy… au bord de l’apoplexie… la haine au ventre… y survivront-ils seulement ?

                       

                      C-News – Praud, Mabrouk et d’Ornellas en tête (ainsi que Causeur, Sud Radio, le Figaro, Opinion, Marianne, Atlantico, Valeurs actuelles) - qui ne souhaitera pas être en reste, redoublera d’efforts pour matraquer un discours revanchard, d’une complaisance inouïe à l’endroit du racisme et des théories complotistes de suprémacistes blancs («  Grand remplacement » en particulier)…

                       

                      Pour cette nomination coup de tonnerre, nous tous, à gauche, bien à gauche, aurions alors pu faire le choix d’un vote en faveur de Macron… car notre plaisir est immense.

                       

                      P.S

                       

                      Farce, provocation, inconséquence et perversité dans le choix de certaines des nominations…

                       

                      Une grande partie du gouvernement qui nous est proposé n’est pas digne d’un Chef d’Etat responsable

                       

                      - Dupont-Moretti maintenu ; conflit d’intérêt majeur… Macron se place alors au-dessus de toute notion d’Etat de droit 

                      - Attal… un gamin au budget 

                      - un Véran arrogant propulsé aux relations avec le Parlement 

                      - des ministres à l’écologie qui n’ont aucun crédit dans ce domaine ni compétence.

                       

                      Il s’agit bien plutôt du gouvernement d’un joueur qui aime les allumettes et le feu, capricieux, pourri-gâté, qui confirme le fait que le locataire de l’Elysée n’est pas à la hauteur du pays qu’est la France ou bien alors… quelque chose nous a échappé : la France ne serait plus qu’un terrain de jeu pour garnement de bac à sable.

                       

                      Souhaitons que ce garnement en reste là... confiné à ce bac à sable qui est le sien.

                       

                       


                      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 mai 17:01

                        @uleskiserge
                        " Vous savez, cela suffit comme cela avec vos nègres. Vous me gagnez à la main, alors on ne voit plus qu’eux : il y a des nègres à l’Élysée tous les jours, vous me les faites recevoir, vous me les faites inviter à déjeuner. Je suis entouré de nègres, ici. […] Et puis tout cela n’a aucune espèce d’intérêt ! Foutez-moi la paix avec vos nègres ; je ne veux plus en voir d’ici deux mois, vous entendez ? Plus une audience avant deux mois. Ce n’est pas tellement en raison du temps que cela me prend, bien que ce soit déjà fort ennuyeux, mais cela fait très mauvais effet à l’extérieur : on ne voit que des nègres, tous les jours, à l’Élysée. Et puis je vous assure que c’est sans intérêt. "

                        (Entretiens avec Jacques Foccart, 8 novembre 1968. cité dans ses Mémoires, tome 2.

                         Le Général en mai. Journal de l’Élysée. 1968-1969, éd. Fayard/Jeune Afrique)


                      • uleskiserge uleskiserge 26 mai 08:43

                        @Daniel PIGNARD

                        rien de surprenant venant de de Gaulle... qui était tout ce qu’il ne pouvait pas être...  pour cette raison, il fut une cible facile pour les USA ....


                      • agent ananas agent ananas 21 mai 18:31

                        Les nouveaux ministres passés au crible par Louis de Funès ou quand la réalité dépasse la fiction.

                        https://www.youtube.com/watch?v=WhGYdhCwzO8


                        • ETTORE ETTORE 21 mai 20:59

                          Faut dire quand même, que Macronito, à attendu son deuxième mandat, pour installer un gouvernement LGBT !

                          Ben oui, quoi ?

                          Le Gouvernement Borne Trogneux  !

                          Et vous venez chipoter pour un ministre black listé wok, qui refuse les faces de craies dans les réunions, parce que raciste par culture enseignée ?

                          Mais attendez donc que la craie blanche soit remise en cause, comme signe d’esclavage prétentieux, et qu’ils usent de la craie noire sur tableau noir....

                          C’est rosemar, qui vas être contente d’apprendre le langage des signes cabalistiques.

                          Vous comprendrez mieux, où veut en venir le « démolisseur en chef » qui coordonne tous les corps de métiers, depuis les feux de joies d’églises, jusqu’à l’avenir

                          « sombre » des prochaines générations, qui n’auront pas intégré, la responsabilité de leurs aïeux, à faire pénitence aujourd’hui, ,pour un monde rendu décadent bien volontairement.


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 mai 06:38

                            TRÈS URGENT
                            .
                            Effets secondaires vaX/Emmanuelle Darles lance un appel :aidez-nous à rendre les auditions publiques

                            .

                            Début Avril 2022 Christine Cotton - biostatisticienne , Vincent Pavan - Enseignant-chercheur et Emmanuelle Darles, Docteur en informatique, chercheuse & Professeure, ont été auditionnée lors de la Commission d’enquête du Sénat menée par l’OPECST (Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques)
                            .

                            Les membres de l’OPECST, dont le président est Cédric Villani, ont assuré aux trois statisticiens que leurs auditions seraient publiées et retranscrites sur le site du Sénat. Or, plus d’un mois plus tard, il n’y a aucune trace de leur témoignage sur le site du Sénat !

                            .

                            « Durant ces auditions, ils ont alerté sur l’augmentation historique et inédite de certaines pathologies durant 2021 très certainement liée aux injections anti Covid-19, notamment :
                            .
                            - plus de 1788% concernant les troubles du cycle menstruel
                            - plus de 732% des AVC en plus durent 2021
                            .

                            qui pouvait être causé par les injections anti Covid-19
                            .

                            - Autant de cécité durant 8 mois que durant 30 ans tous vaccins confondus »
                            .

                            Écrivez au président de l’OPECST Cédric Villani (par e-mail) et demandez que l’audition du mois de Mars 2022 ainsi les auditions suivantes soient rendues Publiques
                            .

                            COMMISSION D’ENQUÊTE SUR LES EFFETS « SECONDAIRES » DES « VACCINS » COVID

                            e-mail : cedric.villani@assemblee-nationale.fr


                            • zygzornifle zygzornifle 22 mai 08:09

                              Haaaa quelle surprise, quel bouleversement, les bras m’en tombent, je ne penserait pas que Macron aille aussi loin dans les changements, un dévidoir de papier WC neuf dans les toilettes de l’Élysée ça déchire grave .....  


                              • MDR
                                MDR
                                MDR

                                Les petits Daniel Cohn-Bendit et Luc Ferry dans la cour de récréation de LCI sur Pap Ndiaye : « Tu dis que des conneries », « Ta gueule ! », « La tienne, pauvre crétin ». L’animateur coupe le débat.

                                https://twitter.com/paul_denton/status/1528469256458878979


                                • ETTORE ETTORE 23 mai 11:43

                                  Perso, .....Je trouve le gouverneMENT macronidHeux, très clairvoyant.

                                  En effet, nommer Attal, Ministre de l’Action et des Comptes Publics, est la preuve que chaque poste mérite UN savoir faire des plus expérimentés.

                                  De fait, la grande connaissances « des bourses » de ce dernier, ne pouvait que conduire ce PIne Hochet, à occuper une fonction au plus près de ses attirances.

                                  Reste plus qu’à décorer VALLS, à un poste de la sécurité intérieure.....

                                  Et nous aurons le bal des vampires, le plus couillu de la planète.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité