• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Emmanuel Macron, le Président des Lumières ? (1/2)

Emmanuel Macron, le Président des Lumières ? (1/2)

« Au fond, notre pays (…) aime la finance magique. Il aime cette finance où on peut baisser les impôts sans que jamais la dépense publique, quant à elle, ne baisse. Il veut que l’économie soit toujours le problème de l’autre, mais à la fin, nous nous y retrouvons et ma fonction m’oblige à une chose, la cohérence, à la responsabilité devant tous les Français et à la responsabilité devant tous nos partenaires devant des engagements que nous avons librement consentis. Quelle crédibilité aurait la France si elle ne tenait pas ses engagements vis-à-vis de ses propres concitoyens ? Quelle serait notre crédibilité pour bouger une Europe qui va à tâtons si nous ne respectons pas nous-mêmes nos propres engagements ? Et donc, oui, il fallait bien aller vers ce discours de vérité et des responsabilité partagée. » (Paris, le 23 novembre 2017). Première partie.

_yartiMacron2017122101

Lumières des quarante bougies. Quarante couleurs. En effet, Emmanuel Macron fête ce jeudi 21 décembre 2017 son 40e anniversaire (deux jours avant les 50 ans de Carla Bruni). Il ne l’a pas fêté au château de Chambord le week-end dernier, contrairement à ce qui est dit, car ce week-end familial en chambre d’hôtes de luxe célébrait Noël en avance, pas son anniversaire. C’est néanmoins l’occasion de revenir sur ses sept mois d’exercice de la fonction présidentielle.

Quel contraste ! Que de chemin parcouru pour la France ! Mon dernier article sur François Hollande, je l’avais associé à la lumière, pour lui faire dire en gros : je pars sur la pointe des pieds, n’oubliez pas d’éteindre la lumière. Maintenant, un an plus tard, la lumière est rallumée, elle devient les Lumières, au pluriel et avec la majuscule, reprenant l’expression du XVIIIe siècle plus favorable au despotisme éclairé qu’à la monarchie absolue.

On pourra dire en fait que l’un est l’autre (et réciproquement), mais le contraste est étonnant : assurément, Emmanuel Macron a renoué avec une certaine idée de la France, celle de De Gaulle, celle d’une monarchie républicaine qui se base avant tout sur l’intérêt national. Emmanuel Macron avait un avantage : il n’avait pas de parti, et donc, il n’est pas prisonnier de ce système des partis redevenu l’une des plaies du paysage politique depuis 1981.

La première réflexion est qu’Emmanuel Macron est "épatant", à savoir, qu’il "épate", il "étonne", il "rassure". Même Jean-Pierre Chevènement a voulu, le 11 décembre 2017 à la Maison de la Chimie à Paris, voir la démarche européenne d’Emmanuel Macron de manière très positive ! Rien ne semble l’arrêter et il jouit également de circonstances en or.

Après un petit dévissage dans les sondages de popularité pendant l’été 2017, le voici qui remonte à la fin de l’année, avec la vision d’un premier bilan à la fois positif et très encourageant pour l’avenir. L’Élysée en a définitivement fini avec cette indécision maladive qui se voulait synthèse et qui fut immobilisme de l’ère François Hollande. Le meilleur marqueur sera le dossier de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, un sujet épineux mais justement, ce sera un très bon test pour savoir si Emmanuel Macron est très habile ou pas. Le report d’un mois de la décision n’est cependant pas un signe très rassurant.


La politique intérieure

Prenons son cœur du programme présidentiel, les ordonnances de réforme du code du travail. Elles sont passées comme une lettre à la poste. La mobilisation sociale tant rêvée par Jean-Luc Mélenchon n’a pas eu lieu. C’était prévisible : même ceux qui n’ont pas voté pour Emmanuel Macron, s’ils sont démocrates, admettent que c’est normal qu’il applique son programme, puisqu’il a été élu. Il les a proposées au cours de sa campagne, il les a réalisées. Et ne parlez pas de déni de démocratie, car la loi de ratification a été votée le 28 novembre 2017 par les députés avec une large majorité (463 voix contre 74).

Cette réforme du travail sera-t-elle efficace ? Probablement pas : les emplois se créent avec des clients et de l’activité économique réelle, pas avec une simple réduction du coût du travail. Néanmoins, la conjoncture économique internationale est telle que la flambée du chômage connue en France sous le quinquennat de François Hollande a été stoppée et que les perspectives de croissance sont encourageantes.

La première réforme d’Emmanuel Macron ne fut cependant pas économique mais politique : la moralisation de la vie politique, demandée voire imposée par François Bayrou pour obtenir son soutien lors de la campagne présidentielle. Ironie du sort, François Bayrou, nommé Ministre d’État, Ministre de la Justice, pour mettre en œuvre cette moralisation, a été contraint de démissionner au bout d’un mois, lui-même touché par une affaire judiciaire concernant son parti ("touché", c’est-à-dire mis en accusation, pas forcément coupable).

Cette affaire, qui aurait pu être le premier scandale du quinquennat d’Emmanuel Macron, n’a pas fait long feu et Emmanuel Macron, au contraire, a pu se draper d’une volonté de moraliser la vie politique, même si, quand on lit les déclarations de patrimoines de ses ministres, publiées le 15 décembre 2017, on peut constater que les ministres actuels sont en moyenne beaucoup plus riches que les ministres du quinquennat précédent.

_yartiMacron2017122104

De toute façon, la moralisation de la vie politique ne se concrétise pas avec des lois, mais avec les comportements des acteurs. Il y a déjà beaucoup de lois contre les crimes, cela n’empêche pas de commettre des crimes. C’est pareil pour les délits, les malversations, la corruption, les collusions, etc. La loi de moralisation est surtout une loi d’affichage. L’essentiel est la pression publique sur les responsables politiques pour que des pratiques conformes à une certaine moralité deviennent généralisées. Même le prédécesseur de François Bayrou place Vendôme, le vallsiste Jean-Jacques Urvoas vient d’être épinglé par "Le Canard enchaîné" du 13 décembre 2017 sur un comportement peu en phase avec la moralisation.


La politique fiscale

La plus importante loi adoptée dans l’ère Macron reste cependant le nerf de la guerre, la loi de finances 2018. Et cette loi, il faut bien l’avouer, est peu satisfaisante, ou, soyons positifs, elle aurait pu être meilleure.

Je suis particulièrement réticent aux mesures fiscales qui s’en prennent finalement à ceux qui ont suivi les gouvernements depuis des décennies : ces derniers ont longtemps encouragé l’achat de véhicule au diesel, et l’achat d’immobilier. Maintenant, on veut surtaxer le diesel et l’immobilier. On ne peut pas délocaliser l’immobilier.

La transformation de l’impôt de solidarité sur la fortune en impôt spécifiquement sur l’immobilier est peu opportune dans la situation d’urgence du logement en France (on n’a jamais aussi peu construit de logements ces cinq dernières annnées). Au contraire, il aurait fallu encourager l’immobilier, pas le taxer encore (car il ne faut pas se leurrer, la suppression de 80% de la taxe d’habitation aura nécessairement pour conséquence une augmentation de la taxe foncière). Quant à l’ISF, il aurait fallu peut-être séparer les investissements qui consolident l’économie française (ou européenne) de ceux qui la minent et qui mériteraient d’être découragés, surtout s’ils sont principalement spéculatifs.

Toujours dans l’immobilier, la baisse des APL, même minime, est une insulte aux étudiants et à personnes les moins aisées, pour des économies budgétaires totalement négligeables par rapport au déficit public de 50 à 100 milliards d’euros et à la dette publique de plus de 2 000 milliards d’euros !

L’augmentation de la CSG pourrait au contraire mieux se défendre dans cette volonté de transfert de prélèvements. Comme la baisse des charges salariales compensera l’augmentation de la CSG pour les salariés, l’augmentation de la CSG a surtout une incidence négative sur les fonctionnaires et sur les retraités. C’est vrai que les retraités ne roulent pas forcément sur l’or et qu’ils contribuent aussi à aider les générations plus jeunes. Mais la réalité est que le revenu moyen d’un retraité est plus élevé que celui d’une personne de la population active. L’aide aux générations plus jeunes est ainsi "actée". Pourquoi pas, si cet enjeu est expliqué en toute conscience ? Le problème, c’est que les compensations (baisse de prélèvements) sont toujours moins garanties que les augmentations. Le décalage de compensation de la CSG apporte d’ailleurs à l’État des recettes supplémentaires sans incidence politique : c’est encore l’une des ficelles et astuces de Bercy.

Plus scandaleuse est d’avoir conservé le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (prévu pour le 1er janvier 2019). C’était une mesure prise par François Hollande en juin 2015 uniquement pour plaire à l’aile gauche de son parti (on a vu l’efficacité de la mesure sur le plan politicien). Ce serait une mesure qui coûterait très cher aux entreprises qui feraient alors le travail de perception normalement attribué à l’État. On imaginerait évidemment l’intérêt de l’État qui pourrait réattribuer le rôle de ses agents de la perception au contrôle. Et en dehors des gros problèmes de confidentialité des informations privées (situation fiscale) accessibles à l’employeur, et de la mise en œuvre pratique (le logiciel de paie des militaires n’a jamais fonctionné correctement au bout de cinq ans, pourquoi les entreprises réussiraient-elles là où l’État échoue ?), il pourrait y avoir un problème de garantie : qui serait responsable si l’employeur ne versait pas à l’État l’impôt correspondant de ses salariés ? Ce serait le même problème que s’il "oubliait" les cotisations retraite ou chômage.


La politique étrangère

Cette partie fiscale me paraît la seule réelle réticence en ce qui me concerne dans le quinquennat Macron qui commence. Le reste me paraît, jusqu’à maintenant, excellent, et quand j’écris excellent, c’est pour remonter jusqu’à De Gaulle pour retrouver une comparaison dans la pratique présidentielle.

Pourquoi ? Parce que De Gaulle a su représenter les Français sur la scène internationale avec une certaine fierté. Emmanuel Macron fait de même. Il jouit, là encore, de magnifiques circonstances. Son talent, c’est de savoir saisir la chance qui s’offre à lui. Les chances. François Hollande n’a pas su le faire.

En effet, c’est la vacuité des personnalités mondiales en ce moment. L’absence de leadership mondial a placé Emmanuel Macron au centre du monde ! Une bonne partie des citoyens américains a honte de la Présidence de Donald Trump qui coupe les budgets de l’ONU, de l’UNESCO, qui est prêt à tweeter une guerre avec la Corée du Nord, qui boude les Accords de Paris de décembre 2015, qui est prêt à déclencher une 3e Intifada en Palestine, etc. L’Allemagne est en grande difficulté politique avec l’absence de majorité au Bundestag : Angela Merkel, pourtant la personnalité la plus forte de l’Europe, est très affaiblie par ses négociations pour structurer une nouvelle coalition après presque trois mois de dur labeur. Le Royaume-Uni a réussi in extremis, le 8 décembre 2017, à franchir la première étape de négociations du Brexit, mais le leadership de Theresa May est très contesté depuis sept mois. L’Italie va bientôt renouveler son gouvernement. L’Espagne est, comme l’Allemagne, sans majorité et avec la crise catalane (Manuel Valls a fait campagne le 16 décembre 2017 à Barcelone en vue des élections régionales du 21 décembre 2017 en Catalogne), etc. Bref, Emmanuel Macron émerge sur la scène internationale et suscite beaucoup d’attente.



Ce qui est très positif, c’est qu’Emmanuel Macron n’est pas seulement attendu parce qu’il est jeune, mais surtout, parce qu’il est volontaire, capable de rompre avec le fatalisme diplomatique de l’ère Hollande (pourtant, le Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian était l’un des premiers grognards hollandistes de "l’ancien monde").

Pour preuve, la manière de nouer des relations constructives avec Donald Trump et Vladimir Poutine : les Invalides pour le premier, Versailles pour le second. Avec des résultats. La visite improvisée à Riyad chez l’héritier du royaume saoudien le 9 novembre 2017 n’a probablement pas été sans effet sur l’avenir du Liban, avec un Premier Ministre libanais (Saad Hariri) démissionné le 4 novembre 2017 et retenu par les Saoudiens et finalement réhabilité à Beyrouth le 5 décembre 2017 après une visite à Paris le 18 novembre 2017, où il a rencontré Emmanuel Macron, et un retour au Liban le 22 novembre 2017. Autre illustration, son voyage au Burkina-Faso le 28 novembre 2017, avant le Sommet d’Abidjian, et cette conférence très musclée avec des étudiants vifs, a montré une capacité de bouger les lignes et d’en finir une bonne fois pour toutes avec les arrière-pensées, reproches et repentances ruminées en France depuis plus de cinquante ans sur l’Afrique.

Dans l'autre partie de l'article, j'évoquerai un autre exemple d'initiative personnelle sur le plan diplomatique.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (19 décembre 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Emmanuel Macron et les quarante couleurs.
Emmanuel Macron sous le sceau de l’Histoire.
Emmanuel Macron et la fierté nouvelle d’être Français ?
Emmanuel Macron et Johnny Hallyday (9 décembre 2017).
La diplomatie du panda (4 décembre 2017).
Emmanuel Macron aux maires de France (23 novembre 2017).
Emmanuel Macron et son plan de relance de l’Europe (26 septembre 2017).
Emmanuel Macron à l’ONU, apôtre du multilatéralisme (19 septembre 2017).
Emmanuel Macron et la refondation de l’Europe (7 septembre 2017).
Emmanuel Macron et l’armée (19 juillet 2017).
Emmanuel Macron et les Territoires (17 juillet 2017).
Emmanuel Macron et le Vel d’Hiv (16 juillet 2017).
Emmanuel Macron au Congrès de Versailles le 3 juillet 2017.
Portrait officiel du maître des horloges.
Programme 2017 d’Emmanuel Macron (à télécharger).
Le Président Macron a-t-il été mal élu ?
Hommage d’Emmanuel Macron à Helmut Kohl le 1er juillet 2017 à Strasbourg.
Hommage d’Emmanuel Macron à Simone Veil le 5 juillet 2017 aux Invalides.
Discours d’Emmanuel Macron le 13 juillet 2017 à l’Hôtel de Brienne, à Paris (texte intégral).
Discours d’Emmanuel Macron du 16 juillet 2017 (texte intégral).
Discours d’Emmanuel Macron le 17 juillet 2017 au Sénat sur les Territoires (texte intégral).
Discours d’Emmanuel Macron le 20 juillet 2017 à Istres.
Texte intégral du discours d’Emmanuel Macron le 7 septembre 2017 à Athènes.
Texte intégral du discours d’Emmanuel Macron le 8 septembre 2017 à Athènes.
Texte intégral du discours d’Emmanuel Macron le 19 septembre 2017 à New York.
Texte intégral du discours d’Emmanuel Macron le 26 septembre 2017 à la Sorbonne.
Communiqué de presse de l’Élysée sur le discours du 26 septembre 2017.
Texte intégral du discours d’Emmanuel Macron le 23 novembre 2017 au 100e Congrès des maires de France à Paris.
Hommage d’Emmanuel Macron à Jean d’Ormesson le 8 décembre 2017 aux Invalides à Paris.
Hommage d’Emmanuel Macron à Johnny Hallyday le 9 décembre 2017 à la Madeleine à Paris.
Les deux discours d'Emmanuel Macron le 12 décembre 2017 au One Planet Summit à Boulogne-Billancourt (texte intégral).
La République En Marche.
Audit de la Cour des Comptes du quinquennat Hollande (29 juin 2017).
Les élections sénatoriales de 2017.
La XVe législature de la Ve République.
Les Langoliers.
Forza Francia.
La Ve République.

_yartiMacron2017122106
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.13/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 19 décembre 2017 14:52

    Delahousse est battu !!!


    Après la brosse à reluire, le nécessaire du petit lèche-cul...

    La vaseline remplace le cirage.

    • Pere Plexe Pere Plexe 19 décembre 2017 16:58

      @diogène
      Enterrement de Johnny, bébé Panda, panégyrique télévisuel...le petit Manu à sa Brigitte accumule les succès.
      Sur des sujets sensibles, difficiles et au cœur des préoccupations des Français.

      L’auteur à l’impartialité légendaire ne s’y trompe pas : Nous avons là une lumière


    • gogoRat gogoRat 20 décembre 2017 14:06

      Qui est prétentieux ?
       Qui prétend à la « Vérité » ?

       Une majorité absolue de Français, qui n’ont pas veauté, risqueraient bien de déprimer sous cette arrogance crasse et navrante qui veut nous inculquer sa cécité sociale !
       
       Mais tel est pris qui croyait prendre :
        les manipulateurs de sondages et de cotes de popularité ont tenu et tiendront toujours à ferrer leur légitimation par un comptage de bulletin dans les urnes ?
       ça tombe mal pour eux , grâce à leur stratagème les ’rien’ ont pu se compter, et ne peuvent plus être dupés !


    • gogoRat gogoRat 20 décembre 2017 15:00

       De plus ,
       lorsque ceux qui nous catéchisent Leur Vérité nous font des promesses qu’ils ne peuvent pas tenir,
       de deux choses l’une :
      - ou bien ils ne savent pas qu’ils ne pourront pas tenir ces promesse
      - ou bien ils le savent 
       
       La question qui se pose :
       est-ce qu’une des deux seules alternatives envisageables est compatible avec la notion de dignité, ou même seulement un peu respectable ?
       


    • gogoRat gogoRat 21 décembre 2017 02:41

      Mais encore ...
       pour tenter de contrer un peu le ’travail’ de sape qu’osent commettre les petit(e)s (ou grand(e)s-infatué(e)s) péteux(-ses) qui se prennent pour des Lumières dans notre pays auprès d’un peuple qu’ils (ou elles) méprisent manifestement, sans se douter du ridicule suintant de leurs postures ...
       
       j’invite ici les lecteurs ou lectrices en quête de témoignages individuels à relire celui-ci (que je viens de retrouver un peu par hasard) :
       cf https://payetonprecaire.wordpress.com/2012/04/23/tu-nes-pas-seul/#comment-1757

      " .. J’étais avec une amie, qui elle aussi a bac+5. Comme moi, pas assez d’expérience, pas assez mobile, pas assez compétente, pas assez… Toutes les deux, on sait qu’on n’est pas seules. On a ri, ensemble, on se soutient. On a ri parce qu’on croyait que nos études longues et fastidieuses nous ouvraient les portes du monde du travail. En fait, ne rentrant pas dans les cas précises du marché, on reste sur le carreau. Finalement, on est solidaires de ces femmes sans qualifications, qui elles ont le courage de se lever tous les jours à 5h du matin pour bosser debout toute la journée. Finalement, on se dit qu’on pourrait faire ça toute notre vie. Nous ne sommes plus aussi sûres qu’avant. Qui est sûr de savoir ce qui fera ou deviendra dans 20 ans ? Il y a 30 ans, on le savait. Aujourd’hui, les carrières ne sont plus monotones, le CDI est une denrée rare et décrocher un entretien relève du miracle.

      Tu te crois seul à rêver des petites annonces, à avoir peur d’être radié de Pôle Emploi, à pleurer dans ton coin parce que tu n’es pas foutu de décrocher un entretien. Tu te crois seul à faire des petits boulots que t’espère temporaires, à te remettre en question toutes les heures, à stresser, à déprimer, à ne pas arriver à te projeter.

       Tu n’es pas seul à te sentir insulté quand tu entends que tu es fainéant, un assisté.

       Tiens bon. TU N’ES PAS SEUL.

      Sors, navigue sur internet, interagis avec les gens qui sont dans la même situation que toi.

       Ça fait du bien, ça fait relativiser.

      Sois fort. La nature est ainsi faite :

      elle sélectionne ceux qui

       résistent

      le plus longtemps. Sinon, elle se fera un plaisir de te balayer, comme l’État le fait.

      "


    • Drugar Drugar 19 décembre 2017 15:02

      Est-ce humainement possible de se prostituer à ce point ??


      • Parrhesia Parrhesia 19 décembre 2017 17:32

        @Drugar
        Il faut croire que oui !!!


      • doctorix doctorix 20 décembre 2017 10:48

        @Drugar

        Delahousse, Pujadas, Rakoto : même combat dans le championnat du monde de la brosse à reluire.
        En attendant, ce sont 4 milliards d’impots supplémentaires qui vont nous tomber dessus.
        Adieu, veaux, vaches, cochons, couvée...
        Quand on a une tête de vendeur de cacahuètes, ce qui serait surprenant, c’est de vendre autre chose que des cacahuètes.
        Remarquable : la note de l’auteur : une étoile.
        Cher agoravoxiens, remarquez que les étoiles se coupent en deux, et que vous avez négligé de cliquer sur la partie gauche, ce qui exagère la note de 100%.

      • doctorix doctorix 20 décembre 2017 10:51

        Quand je pense que l’auteur paillasson va nous infliger une deuxième partie...

        Pourra-t-elle être plus dégoulinante de salive pour ce lèche-cul ?
        Il en est bien capable...

      • Piere CHALORY Piere CHALORY 20 décembre 2017 11:18

        @doctorix


        Je me demande si Rakoto n’écrit pas les discours de Kinousavons, puisqu’il propose en fin d’article d’aller plus loin avec le listing de l’intégralité de ces odes d’un nouveau genre...

        à moins que Rakoto ne fasse partie d’un sombre french-black-project, une sorte d’expérience à la MKUltra où les lecteurs sont testés en temps réel, comme les chiens de Pavlov sur leur promptitude à cliquer sur l’étoile de gauche (très mauvais). Car, d’un point de vue efficacité de la propagation de ses convictions, à en croire les commentaires et le score de l’article, Rakoto récolte un franc succès, mais à l’envers. 

        Cette opiniâtreté, cette persévérance contre vents et marée est remarquable, un jour Rakoto récoltera à n’en pas douter le fruit de ce labeur ingrat, et m^me déroutant à première vue.

         

      • Le421 Le421 20 décembre 2017 14:08

        @doctorix
        Je viens juste de noter... J’ai fait très attention !!  smiley


      • doctorix doctorix 20 décembre 2017 14:29

        @Le421
        Et pendant, ce temps, mes articles sur les vaccins sont moinssés à tour de bras, alors que j’ai tant de choses à vous apprendre !!!

        Allez, je me donne quelques coups de pied au cul, et dans les six mois vous aurez mon bouquin. Et là, personne ne m’empêchera de dire ce que j’ai à dire.
        Vous aurez même mon nom, en prime...

      • Pere Plexe Pere Plexe 21 décembre 2017 15:05

        @Drugar
        C’est la première fois que je vois un journaliste qui rampe en marchant...

        trop fort !

      • bob14 bob14 19 décembre 2017 15:28

        La France est désormais seule sur la plus haute marche du podium. Avec un taux de recettes fiscales atteignant 47,6 % de son PIB...ça c’est du Macron !


        • bob14 bob14 20 décembre 2017 06:28

          @bob14.....Macron l’imposteur..195 milliards d’euros empruntés..pour payer les factures de la france...Macron le baratineur..votre pays le plus taxé de l’UE...Macron le menteur..qui mène une politique de riche en faisant plus de pauvres..de chômeurs et de dette !


        • Gatling Gatling 19 décembre 2017 15:55

          @L’auteur
          Sur la première photo c’est Vincent Reynouard ? Faites attention quand même... le sujet est risqué !


          • francois 19 décembre 2017 16:28

            « Quelle serait notre crédibilité pour bouger une Europe qui va à tâtons si nous ne respectons pas nous-mêmes nos propres engagements ? »


            Les 3 % ! 3% dont nous savons maintenant que ce chiffre fut tirer au hasard. Mais tout continu comme si les 3% étaient l’expression de la rationalité.

            Nous sommes dirigés par des fous furieux mais tout le monde s’en fiche.

            • Taverne Taverne 19 décembre 2017 16:41

              Macron a aussi sa part d’ombre.

              La répression policière des migrants, le refus d’accroître les moyens d’aide aux migrants alors que toutes les institutions hurlent à l’urgence : défenseur des droits, associations, cour de cassation, conseil d’état, sept maires de France, journal Le Monde, l’opposition socialiste, cour des droits de l’homme...

              Il est vrai qu’il y a « ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien ».


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 21:20

                @Taverne
                Macron$ n’a pas dit qu’il allait s’occuper des migrants (vous revez ?)
                 
                Il est la uniquement pour la summersion du pays et retrograder nos lois sociales la ou doivent etrent) en utilisant l’immigration massive comme outil au service du cac40, dow jones et les potes à soros

                enfin la lumière apparaitra peut etre un jour  ?


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 21:28

                @Ouam
                alors ouam sans les émigrés tu n’aurait jamais vus soros ou les banques ?,et la france du cac 40, c’est pas sous la france que le capitalisme pourait enculé les pauvres, ils n’existaient pas avant les emigrés.les fashos qui cartonaient les sdf "francais c’était mieux. mais bons c’était les nôtres... vive la france, sans l’islam elle ne serait rien. bande de bouffons
                je remarque que sans l’islam la question francaise est morte...
                dommage pour la pub,liberté......egal.... té


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 21:37

                @Xenozoid
                ma reponse va etre courte...

                si tu crois que le cac 40 et l’open bar est une chance pour notre pays..
                tu regarde la courbe des inégalités dans l’echelle du temps...
                tout est dit
                tu a juste a regzarde la courbe et à réfléchir ou pas...

                qf aux fachos, tu remerciera l’UE qui à reussi jusqu’a l’exploit de faire réaaparraitre en DE (ou chez toi) ce nombre...
                Pareil je t’invites à regarder les graphiques des % des partis dans un temps un peu long...
                 
                Mais bien sur une cause ne génère pas des effets, isn’t it smiley


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 21:44

                @Ouam

                non je pense que l’impérialisme avait besoin de nouveau client
                et tu peux mettre 10 emoji ça change rien

                les facho ont horreurs de leurs pauvres mais s’en servent contre les autres...
                voila
                en fait la france préfere sa merde même surtout si c’est la sienne

                vive la france, vive la république et mort aux cons,, je te met un petit rigolo  smiley


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 21:50

                @Xenozoid
                oubliet de dire que la france ,continu a voir des cons partout sauf dans son histoire


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 21:53

                @Xenozoid
                ouais mais tu ne rentre pas dans le fond du sujet...
                et pendant ce temps la l’autriche est gvt par l’extreme droite.
                remarque lorsque tu aura l’ensemble de l’ue à l’extreme droite, tu ouvrira les yeuxs.

                pour vive la france, ben ouais xéno, vive nous smiley

                Ce pays à des racines, une culture, un passé, je sais bien que le kif ultime des ultras possédants rois de l’open bar est d’éradiquer cela, pour creer un conso narcissique ultime aculturé, les produits sans identitée sonts biens plus faciles à vendre en masse que des produits spécifiques réclamés par les différents peuples...

                allez .... un p’tit coup de glyphozate, à ta santé (hiips) c’est mouahhh qui régale smiley


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 21:56

                @Ouam
                 le fond de l’histoire ?

                pauvre naze


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 21:57

                @Xenozoid
                « oubliet de dire que la france ,continu a voir des cons partout sauf dans son histoire »
                 
                la t’est juste de mauvaise foi sur ce coup la...
                Surtout lorsque tu m’a lu (Napolépoléon, Blum, J Ferry, etc...)
                La religion catho , inquisition & co idem !
                Les divers politiques (itou)
                 
                M’enfin apres je te laisse juste y croire si ca te fait du bien, moi ca ne me fait pas de mal smiley


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 22:00

                @Xenozoid
                " le fond de l’histoire ?

                pauvre naze"

                Tu t’Omardise, apres t’etre embougeoisé....

                Tu cumules dis-donc en c’moment  smiley


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 22:04

                @Ouam
                non je suis tres au sujet, et surtout les 50 dernieres années,j’imagine que la france na fait de mal a personne,en tous cas elle m’a donner un vieux traumatisé,ce qui est tres sympas,et me demande de payer sa retraite,je voudrais leur dire qu’ils l’ont niqué en algérie, rien a faire,....
                la solidarité


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 22:06

                @Xenozoid
                tu sais les vieux catm.vive la france


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 22:06

                @Ouam
                Ah ouais j’oubliais ca, tu parlais des immigrés qui sonts venus en France...
                 
                Alors tu va nous expliquer si c’est le peuple Francais qui est allé les chercher
                OU ce grand capital qui désormais est devenu ultra mondialiste (son reve ultime)
                qui est parti les chercher...

                Alors je pense que c’est le peuple Francais, j’ai bon  ? smiley


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 22:10

                @Ouam non je veux dire que la france n’a pas attendu les capitalistes d’outre atlantique pour faire passer les victimes pour des bourreaux de la « culture »francaise


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 22:14

                @Xenozoid
                Sur l’algérie pareil tu connais tres bien ma position qui à toujours été claire sur ce sujet...
                Rien à faire la bas, chacun chez soi et dieu pour tous, telle est ma devise.

                 
                Qd à l’invasion de l’Algérie, va regler tes comptes avec tes potes Gauchos,
                J’suis pas MOI un adepte des sous hommes style le Ferry & leurs potes de l’époque
                tu t’est trompé de client pour tes doléances, va falloir sonner à la bonne porte !

                Adresse toi aux donneurs d’ordres, ou ceux qui sonts encore dans l’idéologie,
                il y en à une tartinée ici, les memes qui pleurent avec macron$ d’ailleurs...
                Aveugles dans leur passé, aveugle dans leur futur...

                Des vraies betes politiques de la vision large smiley


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 22:20

                @Ouam
                tu bloques


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 22:21

                @Xenozoid
                "on je veux dire que la france n’a pas attendu les capitalistes d’outre atlantique pour faire passer les victimes pour des bourreaux de la « culture »francaise"

                t’en est sur ?
                Certain ?
                Ils y onts plus que largement participé.

                Ecoutes le dernier bouquin sur Hitler (de P Jovano) c’est en gros 2h30
                T’a 2H30 dans ta vie ? et c’est gratos, c’est meme paru sur A Vox TV.

                Apres si tu veut je t’envoie sur un autre truc passionnant d’un historien super...
                Une fois que tu à écouté, si tu veut on peut en rediscuter, mais je pense que ta vision sur ce point va évoluer.
                Depuis la révolution Fr ca existe.... le capitalisme ET la royauté s’allient pour écraser le peuple.
                Sauf que la on change d’échelle avec ce mondialisme.


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 22:22

                @Xenozoid
                « tu bloques »
                ok mais ou ?


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 22:24

                @Ouam
                quel peuple ?
                celui qui va dans les tranchés ? celui des comptes en banques ?


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 22:34

                @Xenozoid
                « quel peuple ?
                celui qui va dans les tranchés ? celui des comptes en banques ? »
                bon alors avec ta question , tu me rassure...
                 
                et c’est bien ce que je t’expliques depuis tt à l’heure.
                c’est la grande finance qui tire les ficelles et quio agite le peuple" qui lui finit comme un gros con unique à aller dans les tranchées.
                et aussi par un pouvoir coercitif en place...pour celui qui réfléchis et qui est contre.
                 
                on patrles bien de la meme chose, sauf que sur ce coup la c(’est toi qui bloque,
                parce que tu en constate juste les effets, alors que de mon coté je préfere m’attaquer auxs causes, et y pallier, c’est pour ca que je suis pour un systeme suisse (cf chouard)
                ou le peuple définis lui meme dans la direction dans laquelle il souhaites aller.

                 et comme c’est lui (le peuple) si il fait un mauvais choix qui y ira dans les tranchées
                ben ca en rendra certains responsables,
                et on ira pas pour défendre la sarl de l’oncle tom.
                 
                mais bon ete nationaliste (type suisse ou chouard j’entends) c’est le mal,
                la fachoserie poussé a son paroxysme, un gros mot quoi  smiley


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 22:37

                @Ouam
                si la fachoserie est un tabou pour toi, ben ce n’est pas ma faute


              • Xenozoid Xenozoid 19 décembre 2017 22:39

                @Xenozoid
                tu remarquera qu’on est pas en suisse, on a pas ubs, on a le cac 40


              • Ouam Ouam 19 décembre 2017 22:46

                @Xenozoid
                c’etais sur le ton de l’humour
                mais si tu veut rentrer dans le sujet
                ben pas un tabou, mais lorsque je me réfere au passé, toutes les fachosieries ne m’inspirent pas plus que ca... qu’elles soient de droite, de gauche, ou religieuses.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès