• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > En Marche… sur ta gueule de prolo

En Marche… sur ta gueule de prolo

— Tu l’entends, là ?

— Quoi ?

— Ce silence ?

Après le marathon présidentiel qui a saturé les canaux et les cerveaux h24 (comme disent les winners de la gagne) pendant plus de 8 mois, voilà le grand silence des législatives, des élections qui donnent l’impression de se faire presque à la sauvette. Faut dire que maintenant que notre répubarchie s’est dotée du roitelet de ses rêves, on ne va pas perdre de temps avec des choses aussi triviales que le choix des représentants du peuple et plus particulièrement de ceux qui seront en réalité chargés d’être la chambre d’enregistrement obséquieuse de ce que nos suzerains ont décidé depuis belle lurette de nous imposer.

La victoire annoncée de LREM ne correspond pas à une approbation populaire du programme d’Emmanuel Macron, malgré la propagande tonitruante que lui font les médias. La vague macroniste, avouait France Info, « ne semble pourtant pas correspondre aux souhaits des électeurs, puisque la moitié d’entre eux, seulement, jugent préférable que le chef de l’État dispose d’une majorité. Seuls 37 pour cent lui souhaitent une majorité absolue. »
Cette défiance politique des masses envers Macron est entièrement correcte. Selon ce qui a filtré des intentions de l’Élysée, Macron destine cette Assemblée, dominée par un parti fondé l’année dernière et constitué en grande partie de novices en politique, à servir de chambre d’enregistrement pour une transformation profondément réactionnaire du régime social et politique.
Parmi ses premières actions seront de voter une loi d’habilitation permettant à Macron de modifier par ordonnances le Code du Travail et la loi Travail de Hollande. Le but serait de casser les indemnités de licenciement, de permettre aux patrons de négocier des conventions collectives qui ne correspondent pas aux accords de branche et au Code du Travail, et plus largement de casser les protections sociales obtenues par les travailleurs au courant du 20e siècle.
L’austérité serait particulièrement intense, car afin de mener à bien sa collaboration avec Berlin et de transformer l’Union européenne en un rival militaire des États-Unis, Macron veut rétablir le service militaire et augmenter massivement l’effort de défense.
L’Assemblée voterait également une loi qui transposerait dans le droit commun les provisions de l’état d’urgence, donnant à l’exécutif et aux forces de l’ordre des pouvoirs répressifs exceptionnels. De larges sections de la classe politique s’attendent à une opposition explosive des travailleurs aux attaques sociales de Macron, et la cible de cette mesure sera avant tout la classe ouvrière.
Source : Une victoire d’En Marche annoncée aux législatives françaises

La présidentielle n’a pas seulement siphonné toute la pensée politique de ce pays vers ses cloaques les plus répugnants, elle a aussi permis d’occulter le projet social en marche qui est la mise à mort finale de la démocratie au profit d’une féodalité tenue de main (très) ferme par le monde de l’entreprise dans ce qu’il a de plus rétrograde.

Faut voir le pédigrée des candidats pour bien sentir la marche arrière toute qu’est en train de prendre notre société. La république des patrons s’apprête à prendre le pouvoir sous les applaudissements du MEDEF. Et dis-toi bien qu’une fois que ce sera fait, ils n’ont pas la moindre intention de repasser la main. D’où le petit programme de régression totale qu’ils auraient bien aimé garder sous le boisseau jusqu’à la fin de la mascarade électorale.

Retour aux élections de papa où le féminin de candidat, c’est suppléante. Et non contents de renvoyer les femmes aux strapontins de la politique, certains partis, comme celui du roitelet, précisément, les ont carrément invisibilisées, collant la tronche du président publicitaire sur les affiches électorales à la place de celles qui recommenceront à s’occuper du café autour des tables du pouvoir.

Démocratie nulle part

Pendant ce temps, alors même que ce programme réel et concret de régression démocratique n’est pas encore en place, la dégradation de nos droits les plus élémentaires se poursuit : interdictions de manifester par dévoiement de l’État d’urgence, répression policière et maintenant, répression judiciaire… enfin, tant que le judiciaire a encore voix au chapitre :

Une fois sortis de la stupeur, on finit par comprendre que ce qui devait être défendu à tout prix par le juge lors de ce procès, c’est avant tout la méthodologie policière qui a mené à l’interpellation et l’inculpation : celle-là même qui a été mise en cause par les PV incohérents des deux officiers de la BAC parties-civiles, par la vidéo très explicite projetée dans la salle, et surtout par les récits accablants des deux jeunes femmes venues témoigner à la barre.
Pour le juge Léger, c’est l’idée même de remettre en cause la version policière qui apparaît comme dangereuse et insupportablement paradoxale, comme si remettre en cause la police aujourd’hui à Rennes pourrait constituer en soi un risque de trouble à l’ordre public.
Soyons clairs : la tentative de Léger de s’en prendre aux témoins en pleine audience (du jamais vu à Rennes pour du correctionnel), de mépriser le récit de l’inculpé et de perturber grossièrement la plaidoirie de l’avocat, résulte directement d’une incapacité à pouvoir faire face à une défense plus structurée que l’abattage ordinaire du tribunal.
Elle s’inscrit dans une stratégie à court terme de châtiment des opposants menée aussi bien par les magistrats du parquet (les procureurs), du siège (les juges), que par les forces de l’ordre sur le terrain depuis bientôt deux ans à Rennes, avec des épisodes répressifs comme le carnaval de la ZAD, le mouvement sur la loi Travail, les arrestations du mois de novembre, ou les récentes manifs contre Macron et Le Pen.
Mais si elle reste aussi spectaculaire que scandaleuse, cette politique masque de plus en plus mal le contenu misérable des enquêtes des flics et des réquisitoires des procureurs : que ce soit l’instruction autour de l’affaire des 20 du métro, l’affaire du Bagelstein, les enquêtes préliminaires ayant abouties aux arrestations de novembre dernier, ou les récents passages de militants au tribunal, les avocats comme les camarades sont unanimes sur le vide abyssal des dossiers, la plupart du temps bâclés à partir d’informations vagues fournies par le renseignement local et des investigations de très courte durée.
Source : Affaire des témoins mis en examen : mais que s’est-il passé ce mercredi 7 juin à la cité judiciaire de Rennes ?

Les magistrats eux-mêmes commencent à s’inquiéter de la tournure que prennent les évènements :

La gueule de bois

Je ne sais pas jusqu’à quel point les Macronlâtres et les castors fulminants ont pris la mesure de la réalité du changement que nous nous apprêtons à nous prendre dans les gencives, mais pour le coup, je me demande s’ils resteront longtemps aussi vindicatifs qu’ils l’étaient lorsqu’il s’agissait de vilipender des lâches abstentionnistes.

Parce que, je le dis tout net, cette évolution présente n’est absolument pas une surprise pour tous ceux qui ont été suffisamment attentifs à la question politique pendant les présidentielles. Suffisamment, en tout cas, pour décider qu’on ne les reprendrait plus au coup de l’épouvantail Le Pen et à l’arnaque du front républicain.

Pour tous ceux qui aiment construire des barrages sur le pacifique, il y a donc du boulot en vue ces deux prochains weekends.

Pour tous les autres, je ne dirais qu’une chose : bon courage et bonne chance.


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

193 réactions à cet article    


  • Leonard Leonard 12 juin 2017 09:53

    De même bon courage et bonne chance...


    • gogoRat gogoRat 12 juin 2017 10:18

       Résultats officiels du 1e tour des législatives 2017

      inscrits     : 47 571 350 _
      abstentions : 24 401 132 _ 51,29 % des inscrits
      votants    : 23 170 218 _ 48,71 % des inscrits
      blancs     : 354 391  _
      nuls  : 161 263  
      exprimés   : 22 654 564  _  

      abstention + blancs + nuls = 24916786 soit 52,38 %
      ’La République en marche’ :
       6 390 797 soit : 6 390 797 / 47 571 350 = 13,43 % des inscrits

       non inscrits et en âge de veauter ? :
       (pyramides des âges en France : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381472 )


       Un pays mis au pas par moins de 14% des gens en âge de veauter peut-il se dire ’démocratique’ ?

       ( et vous ? vous allez marcher ? !!  )


    • Fergus Fergus 12 juin 2017 11:52

      Bonjour, gogoRat

      C’est pour cela que dans mes derniers articles, j’ai parlé, à propos du système électoral, de « déni de démocratie » et de « hold-up » de Macron (au sens sportif et non judiciaire de l’expression).

      A l’évidence, la loi électorale doit être réformée très largement. Pour s’en convaincre, il suffit de comparer les nombres de sièges qui seront attribués à LREM et au FN : d’un côté entre 400 et 450 sièges, de l’autre entre 1 et 4 !!!

      Il n’y avait pourtant que 2,71 % de différence entre Macron et Le Pen au 1er tour de la présidentielle, moins d’1 million de voix d’écart ! Cela dit alors que je suis un adversaire déterminé du FN. On peut d’ailleurs établir le même genre de comparaison entre LREM et la FI : si le résultat est moins spectaculaire, il n’en est pas moins scandaleux ! 


    • HELIOS HELIOS 12 juin 2017 16:21

      @Fergus

      ... cher Fergus... quand je pense que le rejet du FN se base sur un reproche de deni de démocratie que supporterai le FN, je me demande si la solution Macron (j’espère que ce ne sera pas une solution finale) ne sera pas pire.

      Aprés tout, si Macron redresse la France au prix de quelques accrocs dans l’état de droit, qui va s’en plaindre.... me direz vous, n’est-ce pas ?

      C’est fou ce qu’on peut etre tatillon envers les uns et profondément laxiste avec les autres.... oui, mais le FN parlait d’immigrés alors que Macron parle de nous tous !

      cela dit, merci Monolecte.

    • pipiou 12 juin 2017 18:22

      @gogoRat

      On peut aussi dire que ce sont les 52% d’abstentionnistes qui ont « mis la France au pas ».

      Si on additionne les chomeurs et les précaires cela fait près de 7 millions d’électeurs potentiels ; à eux seuls ils auraient pu faire l’élection, décidé de la composition de l’assemblée. L’ont-ils fait ?

      Et puis c’est oublier un peu vite que pour l’instant LREM n’a qu’un seul siège.
      Donc si la victoire de ce parti se confirme dimanche prochain c’est que les Français l’auront décidé en toute connaissance de cause, démocratiquement.
      Personne n’aura été pris en traitre.

      C’est aussi ça la démocratie : laisser faire le boulot aux autres, ceux qui acceptent de marcher pour aller déposer la petite enveloppe dans l’urne.

      Au fait, c’est quand la prochaine manif ?



    • pipiou 12 juin 2017 19:54

      @Fifi Brind_acier

      Tu peux arrêter tes liens débiles !
      Tu as entendu parler de la loi Elkomri dans ton bunker ?
      Tu as vu à quel point les manifestations étaient restreintes, sous l’état d’urgence ??

      Non sérieusement, il faut faire quelque chose, tu est complètement à l’ouest !



    • pipiou 12 juin 2017 21:31

      @Fifi Brind_acier

      Oui, la manifestation des eplucheurs de cacahuètes a été interdite ...
      Est-ce que vous teniez la comptabilité de ces interdictions avant l’état d’urgence ?
      Ce genre de comptage c’est comme celui des voitures brulées, c’est censé impressionner.

      La poudre aux yeux ça ne marche plus sur Agoravox : refaites-vous une virginité, changez de site.
      Vous nous avez fait des kilos sur Asselino qui devait être au second tour, vous êtes définitivement grillée.



    • Croa Croa 14 juin 2017 00:13

      À Fergus,
      La loi électorale convient parfaitement à l’oligarchie. C’est le truc idéal pour y placer ses pions... Aucune chance que ça change (sauf en encore plus truqué, comme la fois où ils se sont arrangés pour que les législatives arrivent dans la foulée des présidentielles.)


    • kirios 18 juin 2017 10:27

      @porcinet
      je suis surpris , je vous donne trois étoiles et sur le coup vous vous retrouvez avec une étoile et demi ???


    • vesjem vesjem 18 juin 2017 14:43

      @Fergus
      c’est pour çà que tu prônais le barrage au front ! !, pour ta démocratie  ?


    • mmbbb 19 juin 2017 08:42

      @ porcinet  Cela s’appelle le syndrome de Stoctkholm me semble t il . Adorez son tortionnaire C’est du BSDM electoral


    • Taverne Taverne 12 juin 2017 09:58

      Je ne comprends pas ce que vous voulez prouver avec cette affiche. La suppléante n’y apparaît pas, d’accord. Mais, les affiches portant les visages des candidates portent-elles les effigies de leurs suppléants masculins ? Si ce n’est pas le cas, où est le sexisme ?


      • Fergus Fergus 12 juin 2017 11:42

        Bonjour, Taverne

        D’accord avec toi sur cette remarque. Sur ce plan-là, Monolecte - par ailleurs pertinente dans son analyse - fait un mauvais procès.


      • pipiou 12 juin 2017 10:01

        Dire que le projet de Macron est « la mise à mort finale de la démocratie » est une accusation plutôt brutale sachant que c’est la première fois que l’assemblée accueille autant de députés qui ne sont pas des professionnels de la politique obeissant aux stratégies de partis.
        C’est d’ailleurs assez méprisant envers ces citoyens.

        Pour le reste la dénonciation enflammée de la répression et des violences policières me rappelle beaucoup cette sanctification de l’impunité qui pourrit notre société, notamment dans le milieu scolaire.


        • gogoRat gogoRat 12 juin 2017 10:41


           Si ce ne sont pas celles et ceux qui prétendent nous faire filer ( nous faire marcher = nous mettre au pas) ou qui veulent se payer notre tronche (nous faire ’marcher’) qui mettent à mort la démocratie, il faut croire alors que c’est tout simplement parce qu’il n’existe déjà pas ( plus ? : pas sûr) de démocratie en France !

           Ces présidentielles et législatives auront dissolu l’illusion d’une ’Gauche’ autant que d’une ’Droite’ et que de prétendus ’extrêmes’. Qui voudra s’en plaindre ?
           Par contre le coup de balai n’est pas fini : pour faire place nette au vrai sens de la démocratie, il reste à notre peuple à boire jusqu’à la lie la coupe de la vanité d’une poignée d’aristocrates , califes à la place du calife, qui se permettent de confondre/amalgamer ’pouvoir des ’meilleurs’ (auto proclamés) avec pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple (composé de gens égaux en dignité et en capacité de ’sapere aude’ ) !
           
           Nota Bene (point sur les i) : 
           celles et ceux qui n’ont pas veauté, c’est à dire une majorité absolue, ont au moins autant de dignité et de ’sapere aude’, que celles et ceux qui ont cautionné ce que ne veut manifestement pas la volonté générale !


        • Plus robert que Redford 12 juin 2017 16:27

          @gogoRat
          Ces présidentielles et législatives auront dissolu l’illusion

          Ouaou !

          C’est quoi le verbe ??

          Dissoler, dissoluer ou dissoluter ?


        • HELIOS HELIOS 13 juin 2017 00:56

          @pipiou

          hé, hé... je ne sais pas ce qu’il va se passer, je ne m’appelle pas Nostradamus ou madame soleil,...
          Pourtant ce que je sais, c’est que lorsque les oppositions disparaissent, c’est entre eux que les chevaux se battent.

          Je ne mettrais pas ma tête sur le billot pour garantir la stabilité de l’assemblée nationale, même si les nouveaux députés ont signé, ce qui me parait illegal, un engagement de non contestation envers l’exécutif.

          avant la fin du mandat, il va y avoir de nombreux dissidents, des « frondeurs » a coté desquels, ceux du PS seront probablement de gentils contestataires... ou alors, Macron ne fera rien, ce qui est aussi une option, puisque la transcription des directives de Bruxelles seront suffisantes pour le bonheur des euro-prédateurs.

        • baldis30 13 juin 2017 11:57

          @Plus robert que Redford
          bonjour,

          « C’est quoi le verbe  ?? »

          C’est le produit de cinquante ans d’abandon d’apprentissage de la langue française au profit d’un sabir anglomaniaque.


        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 13 juin 2017 16:45

          @pipiou

          députés qui ne sont pas des professionnels de la politique obeissant aux stratégies de partis.

          Mais obéissant aux stratégies du MEDEF, qui n’est pas un parti, mais un lobby.


        • Croa Croa 14 juin 2017 00:20

          À pipiou « c’est la première fois que l’assemblée accueille autant de députés qui ne sont pas des professionnels »
          T’as bien vu les profils ? Car ce sont juste des nouveaux en fait mais ils ne sont pas plus peuple que les anciens.
          Moi j’ai le sentiment que si l’oligarchie change ses pantins, c’est peut-être juste pour en avoir des encore plus serviles non ?


        • Elric Menescire Elric Menescire 14 juin 2017 08:24

          @Plus robert que Redford

          Ca vient du verbe dissoudre. Et la forme employée est correcte : vous aurez dissolu, ils/elles auront dissolu... C’est invariable.

          De rien.


        • mursili mursili 14 juin 2017 13:45

          @Elric Menescire

          Vous êtes gentil mais il faut aussi penser à ceux qui ne comprennent pas forcément votre second degré, par exemple les étudiants étrangers que l’intérêt pour la langue de Molière pourrait amener à s’aventurer sur ce site. Alors pour eux, et pour eux seulement, il convient de préciser que le participe passé du verbe dissoudre s’écrit « dissous » au masculin et « dissoute » au féminin.
          - idem pour le verbe « absoudre » (absous, absoute)
          - pour « résoudre » le participe passé est « résolu »

          Par ailleurs, les adjectifs « dissolu » (débauché) et « absolu » (total) existent aussi.


        • Plus robert que Redford 15 juin 2017 10:51

          @Elric Menescire
          C’est quoi vos références ?

          La mienne, c’est le Robert que je garde en icône au coin de mon écran.

          Comme je ne peux pas vous en faire une copie, j’ai trouvé le Larousse « on-line » comme on dit chez les Rosbifs..

          La forme employée dans l’article semble être le futur antérieur :

          http://www.larousse.fr/conjugaison/francais/dissoudre/3408

          Et pan sur le bec !!

          Y’a pas de quoi !


        • Plus robert que Redford 15 juin 2017 11:01

          @Plus robert que Redford
          PS :

          Par acquit de conscience, j’ai beau consulter les déclinaisons à tous les temps et modes du verbe « dissoudre », dissolu n’existe tout simplement pas !

          A la rigueur, on peut trouver : je & tu dissolus au passé simple de l’indicatif.

          Dissolu est un adjectif !


        • BA 12 juin 2017 10:24

          Elections législatives : record historique battu : 51,29 % d’abstention !

          Inscrits : 47 571 350   
          Abstention : 24 401 132, soit 51,29 %.

          http://elections.interieur.gouv.fr/legislatives-2017/FE.html

          La Ve République ne meurt pas d’une invasion étrangère, ni d’un coup d’Etat militaire.

          La Ve République meurt de l’indifférence qui gagne de plus en plus de citoyens.

          L’indifférence triomphe.

          Les classes populaires et les classes moyennes se désintéressent de la politique et de la vie publique.

          Ils s’occupent de leur vie privée, de leur vie familiale, et aussi de leur chômage, de leur recherche d’emploi, de leurs galères professionnelles, de la baisse de leur pouvoir d’achat, de l’appauvrissement qui les frappe, etc.

          Dernière chose qui explique l’abstention :

          Pourquoi aller voter pour des députés français qui n’ont plus aucun pouvoir ?

          Aujourd’hui, la politique de la France se décide à Bruxelles, à Francfort, à Berlin : c’est là-bas que se trouve la réalité du pouvoir.

          Alors pourquoi aller voter pour ces comédiens français qui jouent la comédie du pouvoir ?

          Lors de ces élections législatives, pourquoi aller voter pour des spectateurs impuissants, qui font semblant d’exercer le pouvoir législatif ?

          Pourquoi participer à cette mascarade, à cette comédie ?

          È finita la commedia.


          • gogoRat gogoRat 12 juin 2017 11:10

            @BA
             Les commentateurs (mandatés par qui ?) qui se permettent d’interpréter abstentions, blancs, nuls et non inscriptions sur les listes électorales, ne nous informent en fait que sur leur propre incapacité à concevoir le vrai sens du concept démocratique.
             La seule démarche honnête serait de proposer et concevoir ensemble une meilleure technique de mesure de la ’volonté générale’ , permettant à chacun de détailler soi-même les raisons de ses refus ou boycotts !


          • Odin Odin 12 juin 2017 13:21

            @BA

            « Pourquoi aller voter pour des députés français qui n’ont plus aucun pouvoir ? »

            C’est exactement cela et les médias occultent volontairement cette réalité. Les élections présidentielles, n’étaient pas un affrontement des gauches du centre et des droites mais pour ou contre rester dans l’Union Européenne.

            La grande majorité des veauxtants ont voté pour rester dans l’U.E et, sans le savoir pour les mougeons, continuer d’avoir une assemblée nationale servant de bureau d’enregistrement pour les directives européennes (GOPÉ).

            Pour cette raison, ceux ayant voté pour des candidats favorables à une sortie de l’U.E. n’ont trouve aucune nécessité de se déplacer pour continuer de valider cette mascarade avec 577 députés n’ayant aucune possibilité d’aller à l’encontre de lois qui nous viennent de l’U.E. et contre notre nouveraineté nationale.

             


          • Monolecte Monolecte 12 juin 2017 13:27

            @BA
            Ne pas oublier tout de même qu’en amont de tout cela, il y a, par exemple, la préconisation en 2012 de Terra Nova au PS de laisser tomber les classes populaires. Le message est bien passé. Dans les deux sens.


          • pipiou 12 juin 2017 13:31

            @Odin

            Donc vous nous dites qu’une majorité de Français ne votent pas parce qu’ils savent que c’est l’UE qui décide et en même temps ils ont voté pour rester dans l’UE.

            Y a pas quelque chose qui déconne à plein tube dans votre raisonnement ?

            Au fait vous êtes au courant qu’Asszelineau a explosé les compteurs aux législatives : plus de 3% !
            ça montre l’étendue de sa « légitimité » smiley


          • damocles damocles 12 juin 2017 13:55

            @pipiou
            ceux qui ont voté pour rester dans l’ UE SONT MINORITAIRES


            je suis d’accord avec Gaino , 40% de petainistes collabos , 20% de bobos egoÏstes , et 20% d’hermaphodites voila l’image du corps electoral français...

            Quand à LA FRANCE en tant que Nation elle est MORIBONDE , et bientôt ce vocable ne designera plus qu’une zone geographique....

          • Odin Odin 12 juin 2017 14:09

            @pipiou

            Je pense que vous avez un gros problème de compréhension à la lecture de commentaires :

            « ils ont voté pour rester dans l’UE. » oui c’est exact pour l’élection présidentielle puisqu’ils ont choisi Macron.

            Par contre à l’élection législative, le fort taux d’absentéisme résulte du fait qu’un grand nombre d’électeurs étant contre l’UE ne se sont pas déplacés en raison de ce que j’ai écrit dans mon précédent commentaire.

            J’ose espéré que cette fois ci vous aurez compris le sens de mon commentaire.


          • pipiou 12 juin 2017 14:28

            @Odin

            "Par contre à l’élection législative, le fort taux d’absentéisme résulte du fait qu’un grand nombre d’électeurs étant contre l’UE« 
            Alors vous vous devez être un spécialiste de la lecture dans le marc de café.

            Et si les électeurs ont voté à 3% pour Asselineau aux législatives c’est pour montrer qu’ils étaient capables de voter dans le sens inverse de ce qu’ils pensent, hein. J’ai bon là ?

            Bravo pour les »gros problème de compréhension", vous êtes un winner.


          • Odin Odin 12 juin 2017 15:17

            @pipiou

            Mais qui vous parle d’Asselineau ? Vous faites une fixation ?

            Pour info, je ne suis pas de l’UPR et mon commentaire concerne l’absentéisme.

            Au 1er tour des présidentielles :

            MLP = 21,30 %

            NDA = 4,70 %

            UPR = 0,92 % soit un total de 26,92 % contre l’U.E.

            Sans parler de la FI = 19,58 % avec une partie contre l’U.E.

            Si vous ne comprenez pas cela, je vous conseille de suivre des cours de rattrapage et de commencer par relire mon premier commentaire. 

             


          • chantecler chantecler 12 juin 2017 16:30

            @Odin
            Il est probable que vous ayez raison tous les deux :
            la cause de tout ceci c’est qu’une majorité de Français ont la trouille de sortir du système (UE , libéralisme , etc ...)
            Nous en sommes revenus au temps des Gaulois qui avaient peur que le ciel ne tombe sur leur tête .
            La machinerie a été drôlement bien verrouillée .
            Le pire naturellement c’est qu’il est impossible d’échapper aux conséquences .
            Et Monolecte de souligner qu’il est aussi question de remilitariser notre pays , comme l’Europe ...
            Tout un programme !


          • pipiou 12 juin 2017 17:05

            @Odin

            Vous êtes peu dur de la comprenette. Quel rapport entre Asselineau et l’UE, sérieusement ?

            Si Asselineau, LE représentant du Frexit, 100% anti-UE sans ambiguité, ne reçoit aux législatives que 3% alors que ,SELON VOTRE ANALYSE, le vote des législatives est le révélateur de l’attitude des électeurs vis-à-vis de l’UE, il y a une sorte de testicule dans le potage de vos raisonnements.

            Les électeurs auraient du se ruer massivement sur Asselineau. Et bien non.

            D’ailleurs vos propres chiffres montrent qu’au max 35% des électeurs sont « contre l’UE ».

            Bref vous avez beau ergoter et nous faire la méthode coué, votre raisonnement est creux.
            Alors épargnez-moi les methodes révolutionnaires pour s’allonger le QI.


          • François Vesin François Vesin 12 juin 2017 17:35

            @damocles
            « Quand à LA FRANCE en tant que Nation elle est MORIBONDE »


            La dernière fois qu’on a entendu ce slogan
            il y a 0,001% des français qui, suite à un Appel
            se sont engagés en proclamant - ça, jamais !

            Aujourd’hui, il serait peut-être temps de rappeler
            au cœur des pleureuses que nous sommes 
            presque 52% à légitimement pouvoir dire - ça, jamais !

            Nous alimentons « l’ogre » dont nous sommes le menu
            et nous dissertons en spéculant sur les recettes par lesquelles 
            nous serons cuisinés, presque soucieux de faciliter sa digestion !

            Considérons l’ogre pour ce qu’il est , un tout petit être
            avec une ombre immense qui ne tient qu’à l’éclairage
            dont il profite (CAC 40 , médias aux ordres, etc.) et
            considérons nous pour ce que nous sommes, un peuple souverain
            qui pour une fois à l’occasion de faire preuve de grandeur !



          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 juin 2017 19:57

            @Monolecte
            En amont, il y a les GOPé, les Grande Orientations de Politique économique de la Commission européenne, que Macron va appliquer. 100 ans de luttes sociales vont passer à la trappe.
            Alors, heureuse d’être restée dans l’ UE ??

            « Les GOPé, comment nos gouvernements sont subordonnés à la Commission européenne. »


            De quoi vous plaignez-vous exactement ?
            Vous ne voulez pas sortir de l’ UE et de l’ euro ?
            Alors, vous aurez les politiques économiques & sociales européennes !!
            Les mêmes que celles appliquées en Grèce, avec le brillant résultat qu’on connaît : les Grecs sont ruinés.

            « Comment la France va subir le même sort que la Grèce ».


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 juin 2017 20:48

            @pipiou
            Très cher, ce n’est pas parce qu’on est censuré et minoritaire qu’on a tort.
            De Gaulle, 1940 : « Je n’ai autour de moi qu’un poignée d’aristocrates, quelques Juifs éclairés et les pêcheurs de l’ île de Sein » , on connaît la suite ...


            A l’ UPR, nous sommes nettement plus nombreux : 28 333, et ça augmente chaque jour !
            Mes condoléances !

          • pipiou 12 juin 2017 21:34

            @Fifi Brind_acier

            Oui, moi quand je suis seul dans les pissotières et que mes 3 enfants entrent notre force de frappe a quadruplé, c’est vous dire si je compatis smiley


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 juin 2017 06:00

            @pipiou
            Lâchez-nous un peu avec vos analyses à la noix ! Dans une vraie démocratie, tous les candidats doivent avoir droit aux mêmes traitements médiatiques.


            Si Asselineau avait eu droit, depuis 1 an, à 17 000 couvertures d’hebdomadaires, et aux commentaires dithyrambiques 24h/24 de BFMTV, comme Macron, vous pourriez faire la comparaison. Mais égalité de traitement, il n’y a pas eu !

            Asselineau a eu droit à 10 ans de censure, puis 15 jours de médias.
            Et depuis 1 mois, retour de la censure.

            Les médias ont ils relayés ses explications sur les GOPé ? Non.
            Les médias ont -ils ouvert des débats sur la sortie de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN ?
            Nada, wallou, rien du tout !

            Tous les sujets essentiels soulevés par Asselineau ont été promptement enterrés.
            « Circulez, ya rien à voir ! » par Natacha Polony.


          • foufouille foufouille 13 juin 2017 06:26

            @Fifi Brind_acier
            0.7% des électeurs sera toujours 0.7%.


          • Legestr glaz Ar zen 13 juin 2017 06:57

            @foufouille

            Galilé, en 1633 à Rome, a dû abjurer. Il avait raison, mais il a abjuré. 100% lui ont donné tort !

            Que l’UPR fasse 0,01% ou 0,9% ne change strictement rien à la valeur des analyses de François Asselineau sur le caractère dictatorial de l’Union européenne, sur cette machine ultra libérale dont le seul et unique but est de mettre en place les 4 « libertés » : de circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services. L’UE se résume à ça !

            Deux ouvrages dont vous pourriez tirer avantageusement bénéfice : 

            Christophe Beaudouin « la démocratie à l’épreuve de l’intégration européenne » (thèse de doctorat).

            François Denord et Antoine Schwartz « l’Europe sociale n’aura pas lieu » (travail de 2 universitaires). 

            Il vous appartient simplement de comprendre le fonctionnement de l’UE, comme Galilé avait compris le fonctionnement du système solaire. Si vous le voulez bien évidemment. 

            • Les orientations programmatiques de l’Union européenne en matière économique, politique et sociale, sont intégrées aux traités et donc gelées.

            • Ces orientations sont juridiquement obligatoires et indiscutables au sein des institutions de l’Union européenne et des Etats membres devant les mettre en œuvre.

            • Les électrices et les électeurs peuvent changer de dirigeants tous les 5 ans, ces derniers resteront toujours juridiquement tenus par le programme économique consacré dans les traités.




          • damocles damocles 13 juin 2017 07:37

            @François Vesin

            Ce n’est pas un slogan mais une simple constatation 
            D’autre part vous comparez une periode où l’envahisseur etait haï, armé,identifiable et designé , avec aujourd’hui où il est insidieux , encouragé , accepté ,desiré et glorifié ....

            En plus ,un homme providentiel est apparu..

            Je ne demanderai qu’à vous croire ....mais je suis tres pessimiste


          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 13 juin 2017 16:52

            @pipiou

            Donc vous nous dites qu’une majorité de Français ne votent pas parce qu’ils savent que c’est l’UE qui décide et en même temps ils ont voté pour rester dans l’UE.

            FAUX ! Votre mémoire est courte, les Français on voté en 2005 contre la constitution européenne à une large majorité.


          • Croa Croa 14 juin 2017 00:26

            À Odin,
            Exactement. Macron étant le plus europhile de tous les candidats, on peut penser qu’il s’agit d’un soutien populaire à l’UE. Mais ce n’est qu’un des éléments d’adhésion, c’est plus compliqué en fait. (D’ailleurs ça l’est trop pour moi, ces votes Macron me dépassent !)


          • zygzornifle zygzornifle 12 juin 2017 11:04

            Surveillez bien votre boite aux lettres les 18 millions de travailleurs votre lettre de licenciement va arriver et votre patron pourra vous réembaucher rapidement au tarif Allemand a 4€ de l’heure ou en contrat zéro heure comme chez les British , pas la peine d’aller couiner chez les syndicats car ils n’auront plus aucun pouvoir ni chialer chez Macron car il vous dira vous m’avez élu pour cela vous avez votés pour moi je n’y peut rien si vous êtes aussi con que cela et il aura raison ..... Quand un agneau court en direction du loup celui ça n’a qu’a ouvrir la gueule pour le dévorer.... 


            • Legestr glaz Ar zen 12 juin 2017 11:50

              @zygzornifle

              Mais il leur restera Nabila, Hanouna, la France à un incroyable talent et le foot. 

              Les Français sont comme ça, tant qu’il leur reste des nourritures spirituelles de qualité et des informations de première bourre, ils sont satisfaits. TF1 et BFMTV s’y emploient avec ardeur. 

              Les Français n’ont donc strictement aucune raison de se plaindre. Et si ALDI, LIDL et brico dépôt restent ouverts le dimanche, ce sera le pied géant. Seule l’intelligence de Macron, sa jeunesse et sa clairvoyance pouvaient contribuer à satisfaire les Français. Tout est donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. 

            • canard 54 canard 54 12 juin 2017 12:36

              @zygzornifle

              Hé oui zygzornifle en Europe si les cons volaient les électeurs Français seraient les chefs d’escadrille.


            • troletbuse troletbuse 12 juin 2017 12:45

              @canard 54
              Brassens avait déjà faot une chanson sur nos 3 derniers dirigeants
              https://www.youtube.com/watch?v=W1jV9kp5060


            • Monolecte Monolecte 12 juin 2017 13:32

              @zygzornifle
              Et pour ceux qui pensent pouvoir exprimer leur détresse dans la rue, la constitutionnalisation de l’état d’urgence dans la loi courante va être très douloureuse. Depuis le début de cet état d’exception qui est censé parer au terrorisme, étrangement, les arrestations arbitraires et les assignations à résidence concernent essentiellement les syndicalistes, les manifestants et les opposants…
              Là, dans les tuyaux, il y a l’obligation de fournir tous ses identifiants numériques à la maréchaussée, bien sûr, toujours sans contrôle judiciaire, donc sans droits ni avocat !


            • zygzornifle zygzornifle 12 juin 2017 14:01

              @Monolecte


               Merkel est en train de réussir ce que le dictateur n’a pas pu faire il y a une soixantaine d’années au niveau de l’Europe, mettre tout le monde sous sa coupe et Macron va certainement devenir comme le président français de l’époque en prêtant allégeance a sa maîtresse ....

            • damocles damocles 12 juin 2017 14:08

              @Monolecte
              et oui le fascisme rampant s’ installe insidieusement ...et à par ça la facho c’etait MLP QUI VOULAIT INSTAURER LE REFERENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE ....(entre autres)


            • Legestr glaz Ar zen 12 juin 2017 15:59

              @zygzornifle

              Les traités européens, TUE, TFUE et TSCG s’appliquent à la France mais aussi à l’Allemagne et à tous les autres signataires. 

              L’Allemagne de Merkel respecte les traités. D’ailleurs, je ne suis pas loin de penser que c’est bien la cour fédérale de justice de Karlsruhe qui pourrait être amenée à sauver la France de sa disparition. L’abandon de la souveraineté totale de l’Allemagne se fera moins facilement que celle de la France. 

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 juin 2017 06:18

              @Ar zen
              Dans les 24 millions d’abstentionnistes, il doit y avoir diverses catégories, pas seulement des je m’en foutistes...

              Voter contre Macron, c’est déterminer qui sera dans l’ opposition !?
              Exercice bien difficile....

              Le PS ? Toute l’aile droite du PS est chez Macron depuis longtemps, et les électeurs n’ont plus confiance dans le PS.

              Le PCF ? Il colle aux basques du PS pour sauver ses investitures.

              Le FN ? Divisé, et il ne veut même plus sortir de l’ euro !

              Les Verts ? Perdus dans le triangle des Bermudes.

              L’UMP et l’ UDI  ? Fillon avait au départ le même programme que Macron !

              L’UPR ? Inconnu du grand public, les médias présentent le Frexit UE comme un cataclysme et Asselineau comme un complotiste !

              Dupont Aignan  ? Pseudo Gaulliste égaré au FN.

              Mélenchon ? Il récite des poèmes, au lieu d’expliquer les Traités européens !

              Extrême Gauche ? Ce pauvre Poutou s’est suicidé en direct en tapant sur la police au moment des attentats.


            • baldis30 13 juin 2017 12:04

              @Ar zen
              bonjour,

              « Mais il leur restera Nabila, Hanouna, la France a un incroyable talent et le foot.  »
              Bien sûr pour le foot ! pas de problème ...
              Nous eûmes Six et maintenant nous avons en plus une belle boulette ...
              d’où la somme formelle .... Six-boulette pour l’équipe de France....
              Six-boulette ... Reynaldo Hahn avait tout de même plus de génie en écrivant ...
               « mais moi je m’appelle Six-boulette c’est un nom qui plait au Macron » ( ma mémoire flanche ce ne doit pas être ce dernier mot qui convient )

            • MERLIN MERLIN 13 juin 2017 13:58

              @zygzornifle
              D’ailleurs c’est exactement la même stratégie, avec le programme Apollo.....


            • Croa Croa 14 juin 2017 00:33

              À Monolecte,
              Les français l’ont voulu ! Pour certains c’était pour contrer Marine : C’était trop dur de comparer vraiment ?


            • JL JL 12 juin 2017 11:29
               
              Macron ’préfère voir les jeunes travailler pour Uber que ne rien faire. Mais plus personne n ne paiera d’impôts sur les revenus et les bénéfices. Question : que va devenir la République ?
               
              La mort du salaire brut 10 juin 2017, « Macron prépare la plus terrible attaque contre nos salaires de toute l’histoire de notre pays. (...) Macron a déjà supprimé les cotisations familiales, il a baissé les cotisations parfois jusqu’à 1,6 ou 1,9 fois le smic. Là, il supprime et remplace tout par l’impôt. C’est nous, par nos impôts, qui paieront dorénavant à la place de notre patron. Un hold up de 470 milliards contre nous ! Un cadeau géant de 470 milliards pour le Medef. Pour tenter de masquer ça, ils vont augmenter de quelques euros votre salaire net mais baisser de centaines d’euros votre salaire brut. Ils baissent le haut de la feuille de paie en faisant croire qu’ils augmentent le bas de celle-ci. C’est un coup de bonneteau. Et c’est pourquoi Macron diffère le prélèvement de l’impôt à la source prévu fin janvier 2018, purement pour manipuler, cacher cette énorme arnaque." 

              • Hermes Hermes 12 juin 2017 11:43

                @JL

                Excellente remarque !


              • oncle archibald 12 juin 2017 12:11

                @JL : ce sont les notions de « salaire brut », « salaire net », « retenues sur salaire », « part patronale » et « part salariale » qui sont une énorme arnaque.

                Il n’y a que deux chiffres qui comptent : le coût du travail pour l’employeur, ce qu’il débourse en le versant à l’employé et aux caisses sociales, et la rémunération du travail pour le salarié, ce qu’il peut mettre sur son compte en banque à la fin du mois.

                Ce que souhaite Macron c’est faire diminuer le coût du travail sans faire diminuer la rémunération du salarié. Le budget de l’état étant ce qu’il est c’est sûr que cette baisse doit être compensée par une augmentation des autres prélèvements. Seuls ceux qui sont satisfaits du taux de chômage actuel peuvent être contre une diminution du coût du travail.

                Le seul reproche à faire à Macron est de ne pas repartir l’effort demandé en fonction des possibilités de chacun. Je trouve inique l’augmentation de la CSG qui est un impôt à taux constant, alors qu’une grande révision de l’impôt sur le revenu à taux variable par tranches aurait été à mon avis bien préférable.


              • Armelle Armelle 12 juin 2017 12:24

                @JL
                « C’est nous, par nos impôts, qui paieront dorénavant à la place de notre patron »

                Pffff n’importe quoi encore fois...
                Le patron ne paie pas les charges d’entreprise de sa poche !!! Les charges font parties intégrantes du prix de revient, donc se retrouvent dans le prix de vente que VOUS, NOUS payons à travers l’achat de biens, donc NOUS payons de toute façon !!! Qu’est ce c’est que cette réflexion idiote JL ?


              • JL JL 12 juin 2017 12:31

                @Armelle
                 

                 oui, ça c’est le style de Gérard Filoche, dont le nom n’a pas été mentionné par erreur de ma part.
                 
                 Réflexion idiote ? Ou bien manque de réflexion de votre part.
                 
                De fait, si le prix de revient baisse, alors en effet, le prix de vente peut baisser. Mais aussi et surtout, le profit. Et comme macron va également baiser les impôts sir les profits, dites moi qui, au bout du compte va payer l’addition ?

              • JL JL 12 juin 2017 12:36

                @oncle archibald
                 

                 comme dit à Armelle ci-dessus, c’est le style de Gérard Filoche, brut de décoggrage.
                 
                ’’ Ce que souhaite Macron c’est faire diminuer le coût du travail sans faire diminuer la rémunération du salarié. ’’
                 
                Ben voyons ! Le patron paie moins mais le salarié gagne autant ? Vous multipliez les petits pains, aussi ?

                 Ce truc de Macron, c’est le t« ravailler plus pour gagner plus » de Sarkozy, poussé à l’absurde : bientôt le travail au noir légalisé.

              • JL JL 12 juin 2017 13:02

                @JL ’’brut de décoffrage.’’, bien sûr.


              • JL JL 12 juin 2017 13:04

                @Armelle, 

                 
                sv, lire : ’’De fait, si le prix de revient baisse, alors en effet, le prix de vente peut baisser. Mais aussi et surtout, le profit peut augmenter.’’

              • pipiou 12 juin 2017 13:25

                @JL

                Et bien alors monte ta boite, tu seras pété de thunes ...


              • rocla+ rocla+ 12 juin 2017 13:42

                @pipiou


                Juste ils en parlent , c’ est pas des gens d’ action ici .... smiley

              • JL JL 12 juin 2017 14:00

                @rocla+
                 

                 des travailleurs sans actionnaires, c’est utopique.
                 
                Des actionnaires sans travailleurs, c’est impossible.
                 
                Actionnaire : quelqu’un qui vit du travail des autres.
                 
                 

              • pipiou 12 juin 2017 14:01

                @rocla+

                Oui, des gens qui veulent récupérer les profits sans se bouger ça s’appelle des actionnaires ; je savais pas qu’il y en avait autant sur Agoravox.


              • JL JL 12 juin 2017 14:04

                Le pire du pire dans les attaques sur le droit du Travail dans les réformes Macron est le plafonnement des indemnités prud’homales en cas de licenciement pour faute : ce qui est inadmissible en l’occurrence, ce n’est pas le plafonnement en soi ; c’est l’institutionnalisation du licenciement pour faute.


              • rocla+ rocla+ 12 juin 2017 14:16

                @JL


                ˙ dɯɐɥɔ ǝl ɹns ɹǝɹıʌ sǝl ɹıoʌnod ǝu ǝp ʇǝ ’ sǝnbıuoɹɥɔ sʇuǝsqɐ sǝp ’ sǝlqɐdɐɔuı sǝp ’ sɹnǝluɐɹq sǝp à ǝɹıɐɟɟɐ ɹıoʌɐ ,p ʇsǝ ,ɔ  ǝʇıoq ǝun suɐp ’  ǝɹıd np ǝɹıd ǝl


                 ˙


              • oncle archibald 12 juin 2017 14:18

                @JL : vous devez bien avoir un stylo et un crayon quelque part, alors réfléchissez bien et essayez de visualiser. Si on baisse les charges sur salaire sans baisser le montant du salaire « net » l’employeur paie moins cher le même travail, mais le salarié reçoit la même somme qu’avant. 


                Ce qui devrait en effet permettre au boulanger soit de vendre moins cher ses petits pains et donc d’en vendre davantage ce qui augmentera son bénéfice , soit d’augmenter « directement » son bénéfice. Le tout sans léser le salarié. 

                Ce système devrait permettre de relancer l’économie et donc de faire baisser le chômage. En tout cas c’est le but annoncé. Sauf à être satisfait d’une économie à la traîne et d’un chômage à dix pour cent des actifs je ne vois pas de raison de contester ces mesures.

              • pipiou 12 juin 2017 14:24

                @oncle archibald

                Je ne pense pas que JL soit intéressé par la relance de l’économie mais plutôt par la relance de la polémique, voire par l’accélération de l’immobilisme.


              • Lugsama Lugsama 12 juin 2017 15:39

                @JL

                C’est tout à fait normal, on plafonne bien les peines de prison pour de nombreux crimes.. ce n’est pas pour autant l’institutionnalisation du viol.. dans le genre argument à la noix..

              • JL JL 12 juin 2017 15:49

                @oncle archibald
                 

                La nature a horreur du vide : rien ne se perd, rien ne se crée. L’argent ça ne se chie pas, et ça ne s’envole pas non plus en fumée. 
                 
                Si les charges sur les salaires c’était de l’argent qui s’envole en fumée, alors le boulanger devrait le refuser. Parce que, moins de charges d’un coté, ça fera moins d’acheteurs de petits pains de l’autre. Vous le savez, ça ?
                 
                 Il n’y aura pas plus d’argent dans le système que vous défendez que dans le système actuel : seulement une répartition différente : baisse des charges égale subventions supplémentaire. 
                 
                Réclamer la suppression des charges c’est récupérer des profits sans se bouger le cul. Le système que vous soutenez, c’est le vieux système de la théorie du ruissellement : une théorie imbécile que seuls les profiteurs et leurs idiots utiles soutiennent.
                 
                 Les Shadocks disaient qu’il faut toujours taper sur les mêmes, ça fait moins de mécontents. Les mêmes comptez vous ! Si vous n’en avez pas marre des augmentations d’impôts, c’est que vous êtes très riche, ou très pauvre.
                 
                 Les 1.7% d’augmentation de la CSG qu’on va payer en plus l’an prochain, c’est pour compenser les baisses de charges ; autrement dit ça servira à financer des subventions supplémentaires pour les copains du Medef.

              • rocla+ rocla+ 12 juin 2017 16:47

                @JL


                Ce qui est inadmissible  c’ est quand dans une boite il y a un branleur bon rien , un incapable , un jeanfoutre  ce quiets inadmissible c’ est qu’ on ne puisse le virer sur 
                le champ . 

                En ce moment on a l’ institutionnalisation d’ un code du Travail pour handicapés mentaux .

              • oncle archibald 12 juin 2017 16:50

                @JL : mais vous le dites vous-même, les prestations sociales qui étaient financées par les « charges sur salaires » ne sont pas supprimées elles sont financées non pas par les seuls travailleurs mais par toute la société ce qui permet de redonner de la compétitivité à l’économie sans léser les salariés.

                La seule chose que je regrette c’est que ce soit l’augmentation de la CSG, qui est un impôt à taux constant, ait été choisie pour ce financement alors qu’une grande révision de l’impôt sur le revenu à taux variable par tranches aurait été à mon avis bien préférable car plus « fraternelle » faisant payer plus à ceux qui disposent de plus.


              • foufouille foufouille 12 juin 2017 16:50

                @rocla+
                quand c’est le patron rocla, il devrait donc se virer tout seul au lieu de couler sa boulangerie payer par papa.


              • Armelle Armelle 12 juin 2017 16:52

                Il me fait rire JL, sa mécanique intellectuelle manque un peu d’huile
                Il devrait monter sa boîte, ça lui permettrait de comprendre comment ça fonctionne et il réaliserait enfin que l’argent se crée, et qu’on peut effectivement multiplier les petits pains... Il n’y a que dans le monde socialiste qu’on parle de vases communicants, et pour cause...et ce système poussé à l’extrême donne le communisme, là où très vite il n’y a plus rien à répartir...
                C’est vrai voyons, c’est tellement facile de prendre aux uns plutôt que d’essayer d’« élever » les autres. Mais en France c’est une habitude, on préfère donner le poisson plutôt que d’enseigner la pêche, bah oui c’est tellement mieux pour soumettre les peuples et les rendre dociles. C’est le modèle qu’on a utilisé dans la saga "FranceAfrique, avec les résulats que l’on connait !!! c’est du grand art...
                Imaginer un monde où tout le monde devient totalement autonome, le rôle de l’état est réduit à peau de chagrin, et son pouvoir aussi par la même occasion...
                Enfin ce que j’en dis, chacun voit le monde comme il l’entend...
                 


              • foufouille foufouille 12 juin 2017 16:59

                @oncle archibald
                oui, on a vu avec la restauration aucune baisse de prix.


              • oncle archibald 12 juin 2017 17:08

                @foufouille : bilan dans six mois, est-ce que l’activité économique va reprendre et le chômage baisser ? La baisse de TVA sur la restauration était un effet de « niche » dans un secteur ou le « black » est roi. Pas étonnant que ça n’ait pas fonctionné. La c’est sur l’ensemble de l’activité, applicable aux plus grosses boites en concurrence à l’international. A mon avis ça fonctionnera mieux.


              • foufouille foufouille 12 juin 2017 17:22

                @oncle archibald
                franchement, je ne pense pas vu la marge brut pratiqué par la plupart.
                note que cela ne concerne pas tous les restaurateurs car beaucoup de petits restaurants ont des plat du jour à 8 ou 9€.
                je viens d’acheter un scooter électrique à 4 roues pour senior ou PMR en Angleterre, sans TVA car dans la liste des exonérations médicales. 600€ environ au lieu de 1390€ en rance.
                c’est évidement un scooter chinois importé.
                c’est pareil pour d’autres trucs comme les imprimantes 3D, le mec fait rien sauf importer et revend deux ou trois fois plus cher.


              • chantecler chantecler 12 juin 2017 17:28

                @foufouille
                Kesske vous avé contreleprofit ?


              • foufouille foufouille 12 juin 2017 17:57

                @chantecler
                franchement rien tant que ce n’est pas excessif ou de l’abus de feignasses qui font rien.
                Hors promo, le premier prix trouvé pour un scooter PMR chinois est de 870€ pour un ou deux revendeurs et non monté.
                quand je pense qu’un de mes beaux pères est morte en travaillant d’un cancer du BTP à 43 ans ou que mon père est décédé à 59 ans d’un cancer du diesel, ce genre de feignasses m’énervent pas mal.
                 


              • oncle archibald 12 juin 2017 18:02

                @rocla+ "

                Ce qui est inadmissible c’ est quand dans une boite il y a un branleur bon rien , un incapable , un jeanfoutre ce quiets inadmissible c’ est qu’ on ne puisse le virer sur 
                le champ . « 

                Et la période d’essai elle est pour les chiens ? Si en quelques jours ou quelques semaines vous n’êtes pas foutu de savoir que celui que vous venez d’embaucher est »un branleur, bon à rien , un incapable , un jean-foutre" tant pis pour vous ! Pendant la période d’essai aucun motif, aucun préavis, aucune indemnité. Vous virez à votre guise, comme Trump !


              • JL JL 12 juin 2017 18:29

                @oncle archibald
                 

                 ce que je conteste, c’est que ce transfert est soumis à la discrétion des chefs d’entrepris’e.
                 
                Chefs d’entreprises dont on connait la discrétion  : rappelez moi les chiffres, svp ? Combien d’emplois, Gattaz promettait-il de créer ? On n’en a pas vu un seul ! En échange de milliards de subventions ? Où sont passés ces milliards ?
                 
                La première chose à faire, si on veut vraiment redresser le pays, c’est de lutter efficacement contre la fraude fiscale : 60 milliards annuels identifiés ! 2000 euros par contribuable, que nous avons à supporter en plus, nous c’est-à-dire moi et ceux qui ne fraudent pas.

              • JL JL 12 juin 2017 18:33

                @Armelle
                 

                 ’’l’argent se crée’’
                 
                Quelle bêtise : l’argent s’échange. La création monétaire n’est pas le fait des entreprises qui échangent des biens, services ou prestations contre de l’argent.
                 
                La création monétaire est le fait des banques, puisque leur commerce c’est l’argent : elles vendent de l’argent : on appelle ça prêter.


              • oncle archibald 12 juin 2017 19:21

                @JL : « Combien d’emplois, Gattaz promettait-il de créer ? »

                Celui qui croit que le Président d’un syndicat patronal peut créer des emplois est bien naif. Moi je crois que c’est plutôt la confiance qui peut créer des emplois. Il faut qu’un entrepreneur ait envie de faire grossir sa boite, de prendre des risques, de chercher de nouveaux marchés, et in fine d’embaucher.

                Se faire traiter d’exploiteur à abattre par le Président de la République sortant pendant la campagne électorale, plus la présence au parlement d’une majorité instable qui se déchire avec des frondeurs excités, n’aide pas à faire confiance ; même si on vous file du fric de l’autre main.

                Je pense que les mesures annoncées par le nouveau Président de la République plus la présence parmi les nouveaux députés provenant « de la société civile » de beaucoup de gens qui savent ce que c’est qu’entreprendre sera un climat plus propice au redémarrage d’une économie qui sommeille.


              • JL JL 12 juin 2017 19:32

                @oncle archibald
                 

                 ’’Celui qui croit que le Président d’un syndicat patronal peut créer des emplois est bien naif.’’
                 
                Mais qui vous parle de croire ou d’avoir cru Gattaz ? Est-ce que vous croyez que c’est une question de croyance ? Est-ce que Hollande a cru Gattaz ? Non, il a fait semblant. Nuance.
                 
                Ce que je dénonce, c’est que, au nom d’un argument qui a démontré mille fois son inanité - la création ou la défense de l’emploi - on continue à arroser une classe sociale qui pratique couramment la captation de subventions et l’évasion fiscale. 

              • Monolecte Monolecte 12 juin 2017 19:39

                @JL
                Voilà, voilà !
                Ils pourront peut-être ressortir leur badge « 1 million d’emplois » qu’ils avaient dû planquer tellement le CICE ou une autre connerie de pompe à frics pour patrons n’avait produit absolument aucun effet visible.


              • JL JL 12 juin 2017 19:45

                @Monolecte
                 

                 pompes à fric en effet ; mais pourquoi se gêneraient-ils : ça marche !

              • oncle archibald 12 juin 2017 19:56

                @JL c’est sûr qu’en matière de pompe à fric la gauche sait de quoi elle parle ...

                https://www.challenges.fr/challenges-soir/prelevements-obligatoires-la-france-championne-d-europe_427472

                Champions d’Europe du prélèvement obligatoire .... The winner is .... La France de Normal Premier !

                Tout ça pour rien si l’on se fie à vous, mais aussi aux autres statistiques économiques : pas de recul du chômage, pas de remboursement de la dette au contraire on continue à creuser le trou, le tout malgré un pétrole au plus bas et des taux d’emprunts au plus bas ...

                Tiens, je me souviens d’un truc : en 2002 François Bayrou proposait une mesure que je trouvais géniale pour inciter à l’embauche non délocalisable. Les deux premiers emplois de toute entreprise dispensés de charges sociales.

                Combien d’artisans préfèrent refuser des clients plutôt que d’embaucher un ouvrier qui leur coûte deux fois ce qu’il gagne en net. Quand on en est à ne pas embaucher pour ne pas être emmerdé ou parce qu’on dégage un meilleur bénéfice en travaillant seul qu’avec un ouvrier c’est qu’il y a une couille dans le pâté !


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 juin 2017 20:03

                @JL
                Vous étiez au courant, non ?
                Depuis 2014, l’ UPR explique ce qui nous attend, pourquoi semblez-vous surpris ??


              • JL JL 12 juin 2017 20:19

                @oncle archibald
                 

                ’’la gauche sait de quoi elle parle ...’’
                 
                 La gauche ? Quelle gauche ? Moi je n’ai vu qu’une droite assumé et une droite trompeuse, appelée PS.
                 


              • carnac carnac 12 juin 2017 20:21

                @oncle archibald


                précisons : 
                mesure assortie d’une méga augmentation de la CSG concernant toutes les retraites et tous les revenus immobilisers  : il faut bien compenser pour tenir les promesses faites à Merkel. 

                Je pense que les classes moyennes qui ont déjà beaucoup donné sous Hollande se retrouveront au premier rang pour combler le trou ainsi généré dans les finances publiques par celui qui sert d’abord les« classes supérieures » dont il est issu en réduisant l’assiette de l’ISF, de ceux qui trop friqués sont obligés, les pauvres, d’avoir un portefeuilles d’actions . 

                je ne vois pas en quoi un détenteur de portefeuille d’actions qui « joujoute » en bourse pour faire fructifier son capital se trouve être plus utile à la Nation que les détenteurs d’un patrimoine locatif par exemple.

              • JL JL 12 juin 2017 20:21

                @Fifi Brind_acier
                 

                Surpris ? Par quoi ?
                 
                 Où est-ce que j’aurais dit ici que j’étais surpris par quelque chose ?

              • JL JL 12 juin 2017 20:28

                @carnac
                 

                vous dites : ’’je ne vois pas en quoi un détenteur de portefeuille d’actions qui « joujoute » en bourse pour faire fructifier son capital se trouve être plus utile à la Nation que les détenteurs d’un patrimoine locatif par exemple.’’
                 
                « La financiarisation liquide le capitalisme de la bourgeoisie qu’elle remplace par un capitalisme mafieux. le capitalisme d’actionnariat, où les actionnaires peuvent soumettre les dirigeants à leurs exigences les plus folles, conduit à une économie globalement ruineuse pour le monde, généralisant les comportements irresponsables au nom d’une prétendue rentabilité qui produit de plus en plus de toxicités en tous genres – du CO2 aux actifs bancaires dits toxiques, en passant par mille formes d’addictions. La bourgeoisie investissait et prenait encore soin du monde. Le capitaliste mafieux est structurellement je-m’en-foutiste. Depuis la « révolution conservatrice », ce je-m’en-foutisme est devenu le principe même de la guerre économique. »


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 juin 2017 20:36

                @carnac
                Il ne s’agit pas de promesses faites à Merkel, mais de l’application des Traités européens !


              • rocla+ rocla+ 12 juin 2017 20:51

                @oncle archibald


                Cher Monsieur Archibald  , la période d’ essai  est pour certains branleurs 
                une façon pour certains enculés du système de se montrer sous le meilleur jour 
                pendant la durée  d’ essai . Et dès qu’ ils sont embauchés en CDD subitement ils 
                ont par exemple la maladie de Gilbert , et six mois plus tard ils sont toujours en maladie 
                et bientôt un an plus tard encore . 

                Alors  si vous jugez rapport à vos expérience , moi je juge  que ce système de 
                trous du culs est bon pour mettre une petite boite par-terre .

                Le code du travail pour ceux qui travaillent , oui ..

                Pour les profiteurs et parasites  en tout genre , non . 

              • Jean Pierre 12 juin 2017 23:07

                @Armelle
                « Imaginer un monde ou tout le monde devient totalement autonome ».

                Il n’y a aucunement besoin d’imaginer un tel monde dans le futur. Il suffit de se rappeler que ce monde a déjà existé dans le passé, et que la moindre famine, la moindre vague de froid ou la moindre épidémie tuait des millions de gens tous totalement autonomes, évidemment .
                Votre imagination aurait-elle affecté votre mémoire ?



              • HELIOS HELIOS 13 juin 2017 01:15

                @carnac

                ****** je ne vois pas en quoi un détenteur de portefeuille d’actions qui « joujoute » en bourse pour faire fructifier son capital se trouve être plus utile à la Nation que les détenteurs d’un patrimoine locatif par exemple. ******


                euh, ce n’est pas ça le problème !
                maintenant que la classe dominante a reussi a s’approprier la plus grande partie des entreprises a travers le capital, que les petits epargnants delaissent (regarder la rentabilité de la bourse pour un petit porteur face aux frais bancaires, regardez le rapport des placements avec la fiscalité appliquée)... la classe dominante doit s’enrichir avec l’immoblilier

                Le grand combat a déjà commencé, avec les terres agricoles et les « reserves foncières » inaccessibles aux particuliers... l’accroissement de la fiscalité va eloigner tous ceux qui etaient a la limite du financement de leur bien immobilier.
                Apres avoir constaté l’accroissement de l’interet grace aux taux bas, voila que la nouvelle fiscalité va faire le menage. et qui croyez vous qui vont acheter tout cela ? ce n’est pas le chomeur du coin qui a déjà vendu l’heritage de ses enfants pour survivre entre son chomage et sa retraite.

                Les mêmes qui possedent des portefeilles d’actions vont adosser leurs credit sur ces portefeuilles et vont tout acheter ce qui a le moindre interet.
                Rassurez vous, votre pavillon et ses 400 m2 de « jardin » exposés nord entre deux bretelles ne les interesse pas.

              • foufouille foufouille 13 juin 2017 01:35

                @rocla+
                « 

                Et dès qu’ ils sont embauchés en CDD subitement ils 
                ont par exemple la maladie de Gilbert , et six mois plus tard ils sont toujours en maladie 
                et bientôt un an plus tard encore . »
                tu es tellement taré que tu nie l’avis du médecin.
                à moins que ce soit l’avis de ton popa sur un patient qu’il n’a pas examiné.

              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 juin 2017 06:43

                @oncle archibald
                « 1er janvier 2018, suppression de cotisations salariales »
                C’est la conséquence de l’impossibilité de dévaluer l’euro ! Quand on ne peut pas dévaluer sa monnaie pour l’ajuster à la compétitivité de son économie, on est obligé des « dévaluer » le prix du travail. Cela s’appelle une dévaluation interne.

                Et cela implique la fin du modèle social français, financé par les cotisations sociales. Et donc la privatisation de la Sécurité sociale au bénéfice des Mutuelles privées.


                Nos économistes à la noix font semblant d’ignorer le B A = BA de l’économie.
                L’économie est circulaire : le salaire des uns, c’est l’emploi des autres.

                Si vous asséchez l’économie par des baisses de salaires + des économies budgétaires drastiques ( Macron prévoit 60 milliards d’économies ) , cela ne relance ni l’activité économique, ni les emplois, car on entre en récession !!

                Vous faites une grave erreur en croyant qu’il s’agit de propositions économiques, il s’agit de propositions politiques ! Ruiner la population a de grands avantages pour les riches : fin du droit du travail, pillage des biens publics, fin des acquis sociaux etc.

                Le but n’est pas de faire mieux fonctionner l’économie, mais d’en finir avec les acquis sociaux, et « d’envoyer l’ Etat providence aux égouts » !
                Macron fait de la politique, pas de l’économie.
                Le CICE de Hollande a coûté un bras et créé 0 emploi.


              • Monolecte Monolecte 13 juin 2017 08:19

                @Fifi Brind_acier
                C’est assez juste, tout cela : les délocalisations coutent aussi assez cher, alors qu’avec une bonne grosse austérité à la maison, on peut effectivement se faire plein de pognon en asséchant les pauvres, ce qui permet (deuxième effet Kiss Cool) de recréer un tiers monde intérieur. Non seulement, on peut relocaliser à moindre frais, mais la main d’œuvre locale est, dans un premier temps, bien mieux formée et adaptée que la main d’œuvre lointaine et bien plus facile à garder à l’œil…

                C’est très exactement le prodige économique créé par Hartz IV en Allemagne : dévaluation intérieure en créant un vaste marché de travailleurs pauvres et compétents ; du coup, ils ont pu torpiller leurs voisins en terme de compétitivité. Parce que c’est juste ça, la compétitivité qu’ils nous assènent à longueur de temps : vendre moins cher que ses voisins en serrant plus le kiki de ses travailleurs.
                Rien d’autre !


              • HELIOS HELIOS 13 juin 2017 10:05

                @Fifi Brind_acier

                ... pour une fois je suis (presque) d’accord avec vous.

                Sauf que vous accusez l’Euro, alors que ce n’est qu’une grosse excuse de façade.
                et pourquoi je vous dis cela ? vous accusez la parité de l’Euro - vous parlez de dévaluation n’est-ce pas - alors que le problème est a des années lumières.

                il y a deux façons d’ajuster l’economie dites-vous -abusivement-, soit la baisse des salaires, soit la dévaluation ... ces deux mesures visant a rendre plus competitifs les produits et services.

                Or il y a une 3eme voie que vous n’evoquez pas : la baisse de la marge.
                 le résultat est exactement le même, le produit se vend moins cher et retrouve sa competitivité.

                Helas, les entreprises ne le font pas uniquement a cause de l’absence de droit de douanes.
                Un produit qui se vend moins cher par baisse de la marge gène la concurrence dans un marché ouvert. Cette solution rendrait competitif nos produits et pénalise les grands groupes... et vous savez que c’est là que ça coince. 

                Rendons la liberté a nos entreprises, contrôlons nos frontières et vous verrez que l’Euro se portera bien lui aussi quel que soit sa convertibilité.


              • oncle archibald 13 juin 2017 10:38

                @HELIOS

                Autre solution, sachant que les gros navires sont les principaux pollueurs instaurer une taxe au km sur tous les produits importés en Europe pour à la fois réduire la pollution et redonner de la compétitivité aux produits fabriqués localement. 

                On nous emmerde avec la « pollution » qui résulte des cheminées à feu ouvert mais on n’entend presque pas parler de la pollution générée par la combustion des fuels lourds dans les chaudières des grands paquebots, des grands porte containers, etc etc ... 

                Savez vous qu’ils ont à bord un deuxième carburant moins polluant pour naviguer à proximité des côtes européennes ? C’est dégoûtant de stigmatiser la pollution privée et de fermer les yeux sur la pollution industrielle. 

                Il paraît que les dix plus gros porte conteneurs qui circulent sur les mers à longueur d’année polluent autant à eux seuls que toute la circulation automobile mondiale. Il paraît aussi que ce sont les fumées noires de ces navires qui se déposent sur les calottes glaciaires et les rendant plus sombres accélèrent leur fonte. Pourquoi Hulot and cie ne hurlent-ils pas à longueur de journée pour dénoncer cette pollution majeure ? 

              • Armelle Armelle 13 juin 2017 11:05

                @JL
                Quelle bêtise !!!
                Bah voyons !!! La masse monétaire serait donc aujourd’hui la même qu’en 1950 ? C’est ça ?
                Oui ce sont les banques qui créent à travers le prêt,évidemment mais ces prêts sont adossés à quoi sinon sur l’activité banane, et l’activité c’est qui double banane. Et c’est bien l’entreprise qui stimule la création de l’argent à travers la vente de ses biens, la banque c’est juste l’OUTIL, la banque crée selon la demande
                Vous avez une lecture des choses assez basique JL, saviez-vous qu’il y a tout un monde au délà de votre bout du nez ?


              • JL JL 13 juin 2017 11:12

                @Armelle
                 

                 vous avez dit : ’’Il devrait monter sa boîte, ça lui permettrait de comprendre comment ça fonctionne et il réaliserait enfin que l’argent se crée’’
                 
                 Si j’achète un logement à crédit, je donne à la banque l’occasion de créer de l’argent. 
                 
                Contrairement à ce que vous dites, ce n’est pas le travail qui crée l’argent.
                 
                Vous confondez richesses - biens, services, prestations ... - et argent. 
                 
                Et forte de votre amalgame imbécile, vous m’insultez en me dégoisant des tautologies que même un enfant connait. C’est typiquement ce que j’appelle une ignorance crasse.

              • oncle archibald 13 juin 2017 14:05

                @JL : quand vous achetez un logement à crédit la banque au mieux crée une ligne de débit pour le temps du remboursement, et la somme prêtée est recreditee à la banque au fur et à mesure de vos versements. Le montant des intérêts n’est pas créé non plus, c’est bien vous qui le payez en sus du remboursement de capital.


              • JL JL 13 juin 2017 14:31

                @oncle archibald
                 

                 pour employer une expression que j’aime bien, de JC_Lavau, je vous dirais ceci : vous voulez expliquer à votre père comment on fait des enfants !
                 
                 

              • oncle archibald 13 juin 2017 15:16

                @JL apparemment à voir les grosses conneries que vous ecrivez votre papa ne vous a pas tout bien expliqué ....

                Les banques ne créent pas d’argent qui va rester en circulation plus longtemps que le temps de remboursement du crédit qu’elles ont consenti. C’est incontournable.

                Elles ont l’autorisation de « créer de l’argent » en prêtant plus que ce qu’elles possèdent, dans un cadre réglementé, mais c’est tout. Les écritures dans les colonnes débit et crédit s’équilibrent à la fin du remboursement du prêt.


              • JL JL 13 juin 2017 15:58

                @oncle archibald
                 

                Conneries pour conneries, celle-là elle n’est pas mal dans son genre : ’’Les écritures dans les colonnes débit et crédit s’équilibrent à la fin du remboursement du prêt.’’ 
                 
                Hé bien non, justement : les intérêts sont en plus !
                 
                Vous vous trompez de cible en m’agressant sur ce sujet, c’est votre copine Armelle qui a initié cette querelle imbécile par ces mots : ’’Il me fait rire JL, sa mécanique intellectuelle manque un peu d’huile Il devrait monter sa boîte, ça lui permettrait de comprendre comment ça fonctionne et il réaliserait enfin que l’argent se crée,’’
                 
                Disputez vous tous les deux et foutez moi la paix !




                 


              • oncle archibald 13 juin 2017 16:08

                @JL : oui chez le boulanger aussi, quand il compte sa recette il y a plus que prix de l’eau de la farine et du sel qu’il a achetés pour fabriquer son pain. Pour autant ça n’est pas lui qui a créé cet argent c’est vous ou moi qui avons accepté de le lui donner parce qu’il n’a pas envie de travailler pour rien et que nous n’avons pas la possibilité de faire notre pain nous même.

                Rien de plus têtu que les vérités, même si vous ne voulez pas les entendre. Vous me dites que mon banquier crée de la monnaie, je vous fais remarquer que c’est faux. Errare humanum est, perseverare diabolicum. Et Agora Vox est farci de gens comme vous, qui refusent les discussions. C’est lassant.


              • foufouille foufouille 13 juin 2017 17:21

                @oncle archibald
                désolé mais techniquement, c’est vrai.
                "Les Accords de Bâle III publiés le 16 décembre 2010 sont des propositions de réglementation bancaire1,2. La réforme Bâle III fait partie des initiatives prises pour renforcer le système financier à la suite de la crise financière de 2007 (« Crise des subprimes »), sous l’impulsion du FSB (Financial Stability Board) et du G20, pour garantir un niveau minimum de capitaux propres, afin d’assurer la solidité financière des banques. Elle part du constat que la sévérité de la crise s’explique en grande partie par la croissance excessive des bilans et hors bilan bancaires (via, par exemple, les produits dérivés), tandis que dans le même temps le niveau et la qualité des fonds propres destinés à couvrir les risques se dégradaient. En outre, de nombreuses institutions ne disposaient pas non plus de réserves suffisantes pour faire face à une crise de liquidité. Dans ce contexte, le système bancaire s’est révélé incapable d’absorber les pertes intervenues d’abord sur les produits structurés de titrisation et d’assumer ensuite la ré-intermédiation d’une partie des expositions de hors-bilan. Au pire de la crise, les incertitudes pesant sur la qualité des bilans, la solvabilité des banques et les risques liés à leur interdépendance (le défaut d’une institution pouvant entraîner celui d’une autre) ont provoqué une crise de défiance et de liquidité généralisée."


              • JL JL 13 juin 2017 18:57

                @oncle archibald,

                 
                 à force de vouloir me mettre en défaut, vous ne savez plus où vous en êtes.
                 
                J’ai demandé : ’’Le patron paie moins mais le salarié gagne autant ? Vous multipliez les petits pains, aussi ?’’
                 
                Parce que ce n’est pas vrai que le salarié gagne autant  : il faut lire tout et pas seulement ce qui vous intéresse, ça vous fait dire des bêtises. Le brut c’est du salaire aussi, et c’est ce que dit Gérard Filoche : le supprimer ça revient à payer moins le salarié.
                 
                La vérité c’est que ça emmerde les actionnaires, ce qu’ils appellent des charges sociales, et même pour tout dire, le coût du travail ! Mais qui bouffe du pain, nom de dieu ? Les robots ? Merde alors ! 
                 
                Si ce n’est pas l’entreprise qui paie la protection sociale, il faudra bien que ce soit quelqu’un d’autre. A moins qu’on laisse crever ceux qui ne peuvent plus travailler. 
                 
                Mais ça ferait aussi des consommateurs en moins. C’est pas bon pour le boulanger, ça ! Vous voulez une chose et son contraire : des consommateurs, mais en même temps garder toute la plus-value dans vos poches !
                 
                Ford vous aurait traités de débiles.
                 
                ps. arrêtez de nous bassiner avec la création monétaire : ce n’est pas le sujet.

                 

              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 13 juin 2017 21:04

                @oncle archibald

                Vous avez raison @ oncle Archibald, on en aura dimanche prochain plus de 400 dans l’hémycicle, faudra appliquer sur eux vos préceptes de marketing ! Au moins ça aurait de la gueule ! Aucun préavis, aucune indemnité, virez à votre guise ! Vous avez encore une chance au second tour, alors au travail !


              • Croa Croa 14 juin 2017 00:43

                À oncle archibald «  le coût du travail pour l’employeur » C’est le salaire complet, c’est à dire le vrai salaire. Le reste ne sont que des parties du salaire. Le salaire brut par exemple n’est qu’une référence comptable destiné à nous embrouiller puisque le salaire brut n’est pas le salaire !
                *
                Ce système opaque (quoique facile à déchiffrer) permet toute sortes de manipulations pour qui veut réduire le salaire. Monsieur Macron ne va pas s’en priver !


              • Croa Croa 14 juin 2017 08:34

                À JL,
                C’est un texte de Filoche. Or ce monsieur, s’il est sur la bonne voie de ceux qui ont presque comprit, n’est pas tout à fait à la hauteur.
                Le « SALAIRE BRUT » n’est qu’une Référence comptable. Le Salaire réel c’est plus. Le salaire comprend en fait le salaire net (ce qui est versé immédiatement) plus LES cotisations diverses (part socialisé du salaire versé en fonction des besoins plus tard ou en cas de maladie.)
                .
                Il est plus exact de dire que le salaire est dans le collimateur de Monsieur Macron.


              • JL JL 14 juin 2017 09:00

                @Croa
                 

                 j’ai eu des fiches de paie pendant 40 ans, je sais donc très bien ce qu’est un salaire bru et un salaire net.

                 
                Si ce que vous appelez salaire réel c’est ce que coûte réellement le salarié à l’entreprise, on n’est pas sorti de l’auberge, vu qu’il faudrait compter aussi les subventions et dégrèvements au toitre de toutes ces lois imbéciles votées au nom de la défense de l’emploi, et qui sont le plus souvent des subventions au profit.
                 
                 Ce qui compte pour un salarié donné, c’est d’une part son salaire net, la somme qui est virée sur son compte en banque à la fin de chaque mois, et les droits acquis au titre de ses retraites, droits au chômage, à la Sécu et à la Mutuelle. Dites moi si j’en oublie.
                 
                 Ce que va supprimer Macron et que dé&nonce Gérard Filoche, c’est l’exonération patronale de payer pour ces droits.
                 
                 Alors se posent deux questions :
                 
                 - Comment le salarié fera-t-il ? S’il s’assure lui-même il perdra considérablement en pouvoir d’achat ; s’il ne s’assure pas, il pourra crever quand il sera sans emploi.
                 - et l’autre question : que vont faire les patrons rapaces de cette manne qui équivaut au droit d’employer au noir ?
                 
                 En somme et pour résumer : Macron est en train institutionnaliser le travail au noir. Se profile derrière cette réforme, des bénéfices accrus, et donc davantage de fraudes et d’évasion discales.
                 
                à suivre.

              • JL JL 14 juin 2017 10:53

                @JL

                 
                il faut lire évidemment : Ce que va supprimer Macron et que dénonce Gérard Filoche, c’est l’obligation patronale de payer pour ces droits.
                 
                Macron est en train d’institutionnaliser le travail au noir. 
                 
                Se profilent derrière cette réforme, des bénéfices accrus, et donc davantage de fraudes et d’évasion fiscales.

              • Croa Croa 14 juin 2017 14:26

                À JL
                ,
                Tu n’a toujours pas comprit. C’est normal puisque la manière dont est réglementé la paye est faite pour nous embrouiller.
                .
                Les exonérations de cotisation ne sont pas des subventions mais un passe-droit pour faire diminuer le salaire. En ce qui concerne le salarié effectivement il n’est pas touché tout de suite car le manque à gagner des caisses sociales se traduit au moment des « réformes » rendues nécessaires évidemment ! Le salarié est donc bien touché dans ses droits.


              • JL JL 14 juin 2017 17:19

                @Croa
                 

                ’le salarié est donc bien touché dans ses droits’’
                 
                 Mais nous disons la même chose, non ? Ou alors, en effet l’un de nous deux ne comprend pas.
                 
                 Les exonérations ne sont pas des subventions, certes, mais pour le patronat c’est du pareil au même : il pourra engranger davantage de profits. Pour le salarié, c’est une réduction de rémunération.
                 

                Le Capital et les patrons sont de plus en plus gourmands : voir encore cette semaine les primes faramineuses de Carlos Gohn et de ses cadres les mieux payés.
                 

                 


              • Armelle Armelle 15 juin 2017 09:25

                @JL
                En France ; 3 millions d’entreprises, et JL, le bulot de basse mer nous ressert inlassablement l’exemple d’une petite poignée de types dont fait partie Carlos Gohn, généralise le phénomène, et hop le tour est joué !!!
                L’imbécilité dans toute sa splendeur
                C’est comme si j’affirmais que les prêtres sont pédophiles...


              • JL JL 15 juin 2017 09:44

                @Armelle
                 

                 ce qui vous crève littéralement les yeux, c’est qu’au nom de la protection de ces trois millions d’entreprises, l’Etat met en place des « politiques d’aide à l’emploi » dont usent et abusent les multinationales lesquelles, au nom du principe sacro-saint européen de concurrence libre et non faussé. C’est comme la PAC : savez vous qui touche le plus gros pactole en UE ? C’est la reine d’Angleterre.
                 
                Tous les agriculteurs, tous les petits patrons sont les invités aux dîners de cons organisés non-stop par ces multinationales.
                 
                Et ce n’est pas en me traitant de bulot, ma pauvre Armelle, que vous ferez preuve d’un QI supérieur d’une huître.

              • JL JL 15 juin 2017 10:18

                @JL
                 lire : ’’ ... lesquelles, au nom du principe sacro-saint européen de concurrence libre et non faussé, se moquent éperdument de l’emploi, des employés et de la santé économique de notre pays.’’


              • Armelle Armelle 15 juin 2017 10:53

                @JL
                Les mots ont un sens cher Monsieur et ce sens impacte inévitablement sur l’idée que vous souhaitez faire passer !
                Alors utilisez les bons termes SVP, c’est lassant ces discours de gauchistes à oeillères qui n’ont de cesse de transformer une réalité pour servir leurs idées
                Dans votre verbiage sans queue ni tête, décousu et haineux qui est le vôtre, efforcez vous d’utiliser le terme « dirigeants de multinationales » et non « les patrons » qui eux sont des entrepreneurs, ceux que vous citez sont des dirigeants, mais sans doute votre culture dans ce domaine ne vous permet pas de percevoir la nuance, laquelle est fondamentale !!!
                C’est vrai vous faites penser à un ado, va falloir penser à grandir
                ...Le QI des uns n’est qu’une perception que s’en font les autres du haut de leur prétention... J’ai constaté que le bon sens avait d’autres vertus, c’est ce qui fait qu’aujourd’hui je ne suis pas comme vous à jalouser les autres , la « petite patronne » que je suis vit très bien, et je pouffe à voir tout ces gros QI (enfin c’est ce que la grille de lecture de notre société affirme, et que les couillons confirment), chargés de gros diplômes, venir demander l’aide de « Paul »
                Quelle imbécilité profonde


              • Armelle Armelle 15 juin 2017 11:42

                @JL
                Dans notre monde, pas rose j’en conviens, il y deux sortes de gens ; Ceux qui regardent les trains passer et ceux qui montent dans le train. Les premiers se morfondent sans cesse, jalousent les autres et ne cessent de critiquer le système, lui attribuant tous les maux du monde pour se dédouaner d’une médiocrité certaine. Au contraire de vous, même si je constate les mêmes dérives dont nous n’y pourrons jamais rien de toute façon (si ce n’est râler à longueur de journée comme vous le faites), je m’efforce de bousculer les codes, et quand j’ai eu fait tomber le premier domino, j’ai soudainement trouvé les choses bien plus facile, et sachez que bon nombre d’individu sont comme moi, ont envie d’aller de l’avant et de s’en sortir. C’est pour ces raisons que vos idées ne fédéreront jamais car finalement elles incarnent l’égoïsme contrairement à ce que vous voulez faire croire


              • JL JL 16 juin 2017 08:14

                @Armelle
                 

                ’’efforcez vous d’utiliser le terme « dirigeants de multinationales » et non « les patrons » qui eux sont des entrepreneurs ’’
                 
                Deux choses : 
                 
                - Ce post que vous qualifiez de ’’sans queue ni tête, décousu et haineux’’ auquel vous répondez de manière si déplorable, faisait précisément la différence entre les PME et les multinationales.
                 
                - Pour tous les commentateurs de la vie politique, Carlos Gohn et avec lui les dirigeants des multinationales sont indifféremment des entrepreneurs ou des patron. Insultez les avec moi, ça fera bonne mesure.
                 
                Cela étant dit : vous venez de prouver une fois de plus que vous ne comprenez rien à rien mais que vous êtes prompte à la haine et l’insulte. Corollaire, quand je dis que vous ne comprenez rien à rien, je n’insulte pas : je diagnostique.
                 


              • foufouille foufouille 16 juin 2017 08:30

                @rocla+

                manifestement, tu t’es levé en mettant le pied gauche dans pot de chambre rempli de merde de la semaine. si tu ne buvais pas ton picrate à 5h du mat cela t’arriverais moins souvent.


              • JL JL 16 juin 2017 08:41

                @foufouille
                bonjour, 

                 
                un commentaire de rocla+ a disparu mais je l’ai capté sur la liste des derniers commentaires. C’est dommage, vu que ce post mérite amplement de figurer dans l’anthologie des posts inutiles, imbéciles et haineux, c’est pourquoi je le recopie in extenso ici :
                 
                Par rocla+16 juin 08:21
                ’’@JL

                T’es quand-même le parfait connard d’ Agoravox . 

                Le sublime idiot .

                J’ adore ta connerie sans fond , ton imbécilité de handicapé du cerveau . 

                Jean-Lucien , le con d un jour , le con de toujours .

                Fonctionnaire mental ...’’

              • foufouille foufouille 16 juin 2017 15:15

                @JL
                c’est à celui là qu j’ai répondu.
                il s’est certainement censuré lui même après son troisième café calva ou c’est sa femme qui censure.


              • Croa Croa 18 juin 2017 10:46

                À JL « Mais nous disons la même chose »
                Au fond oui mais le raisonnement est erroné. Ça ouvre la voix aux sophismes et Macron ne va pas s’en priver.


              • Trelawney Trelawney 12 juin 2017 11:52

                Retour aux élections de papa où le féminin de candidat, c’est suppléante. 

                On attend lundi prochain pour faire le compte de femmes à l’assemblée nationale et vous risquez d’avoir de bonne surprises. Pour l’instant on en est à 155 femmes pour 422 hommes.
                De plus lorsque l’on a des personnes comme Gigou, Dati, MAM, Duflot, Cosse etc qui ne sont plus là et des personnes comme Elkomri, Vallaud Belkacem, NKM, qui risque de ne plus être là. Si en plus on s’approche de la parité ça sera pas mal non ?

                • Monolecte Monolecte 12 juin 2017 13:34

                  @Trelawney

                  On verra, oui… mais bon, nous ne sommes pas une minorité, nous sommes la moitié de la population.


                • HELIOS HELIOS 13 juin 2017 01:18

                  @Trelawney


                  et les homos, on les compte pour des femmes ou pour des hommes... ou on applique une troisième case pour la parité...

                  PAF !... aïe non, pas sur la tête, s’il vous plait.....

                • Taverne Taverne 12 juin 2017 12:15

                  Je voudrais rectifier un point très important sur la question de l’état d’urgence et du droit à manifester.

                  1°) C’est le législateur de de 1955 qui a été censuré par le Conseil constitutionnel et non le gouvernement actuel (ni même le précédent).

                  Je cite la décision du C.C (lien vers la décision) :

                  « LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DÉCIDE :

                  Article 1er. - Le 3° de l’article 5 de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l’état d’urgence est contraire à la Constitution. »

                  Que dit l’article 5 de la loi du 3 avril 1955 ? Il prévoit que la déclaration de l’état d’urgence donne certains pouvoirs aux préfets des départements dans lesquels s’applique l’état d’urgence. Selon le 3° de cet article 5, le préfet a le pouvoir :
                  « D’interdire le séjour dans tout ou partie du département à toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l’action des pouvoirs publics
                   ».

                  2°) Le Conseil constitutionnel a censuré la disposition, à juste raison

                  Car la formulation trop large de ce pouvoir et l’absence de garanties assorties « n’assurent pas une conciliation équilibrée entre, d’une part, l’objectif constitutionnel de sauvegarde de l’ordre public et, d’autre part, la liberté d’aller et de venir et le droit de mener une vie familiale normale ».

                  On ne peut qu’être d’accord avec le Conseil parce que l’état d’urgence est devenu permanent : il faut donc clarifier les conditions d’application de l’interdiction du séjour pour ne pas attenter aux libertés publique fondamentales quand cela n’est pas justifié par des raisons impératives de sécurité. Le législateur sera contraint de faire ce travail de clarification et le fera donc.

                  Des manifestants qui empêcheraient le déploiement correct des forces de sécurité ou entraveraient de façon manifeste et caractérisée la sécurité des biens et des personnes en période de danger terroriste, par leurs actions excessives, devraient pouvoir être neutralisées.


                  • Taverne Taverne 12 juin 2017 15:13

                    « de façon manifeste et caractérisée » = je veux dire par là : contrôle par le juge.


                  • troletbuse troletbuse 12 juin 2017 12:41

                    A tout ceux qui ont fait la chasse à Marine, à Fillon, à Asselineau, à Dupont Aignan, vous avez réussi à chasser tout ce qui n’était qu’un leurre. Alors assumez maintenant. 14 % des inscrits vont pouvoir avoir une majorité écrasante et nous amener la vraie dictature. Alors ne pleurez pas. Vous ne serez pas déçus.


                    • chantecler chantecler 12 juin 2017 12:54

                      @troletbuse
                      Mouarf !
                      Toute la droite quoi !
                      Les autres : un leurre !...
                      Chacun voit midi à sa fenêtre ...
                      Signé :
                      un « gauchiasse » qui ne votera , ni s’associera jamais avec un frontiste :
                      « fachos et cocos » c’est eau et gaz .


                    • troletbuse troletbuse 12 juin 2017 12:57

                      @chantecler
                      Mouarf !
                      Macronimbus n’est pas facho ?
                      Probablement plus que Le Pen
                      On se reverra dans quelques temps


                    • Taverne Taverne 12 juin 2017 12:58

                      @troletbuse

                      C’est loin d’être la première fois qu’une forte majorité de député.e.s est à portée à l’Assemblée pour soutenir l’action du président élu. Cela s’est produit plusieurs fois lors de la Vème république et personne n’a dit que l’on vivait alors sous une dictature. De toutes manières, il reste un tour et rien n’interdit aux abstentionnistes de se déplacer (non, personne ne leur braque une arme sur la tempe !).


                    • Sergio Sergio 12 juin 2017 13:26

                      @troletbuse


                      Bonjour, d’accord avec vous, faudra pas se plaindre de ce qui va arriver. Ce qui m’irrite est, cette incessante critique au sujet des personnes qui votent, car approximativement comme dirait le dicton, il me semblerait aussi que ceux qui ne votent pas, consentent également. La faute n’est pas dans le choix des électeurs, mais dans les propositions alternatives, il n’y avait rien devant ! Comment sera la future opposition ? Celle que l’on ne voudra pas, bien sur !

                    • Odin Odin 12 juin 2017 14:24

                      @Taverne

                      « (non, personne ne leur braque une arme sur la tempe !) »

                      Non ce n’est pas une arme sur la tempe mais la quasi intégralité des médias aux mains de 9 milliardaires qui 24h par jour par le visuel et l’auditif lobotomise toujours plus de mougeons pour qu’ils votent pour leurs bourreaux.


                    • Taverne Taverne 12 juin 2017 15:11

                      @Odin

                      Voyant comment la presse et Le Monde lui-même se lâchent sur l’affaire Ferrand, ne ne vois pas en quoi on peut dire que les médias roulent pour Macron.


                    • oncle archibald 12 juin 2017 15:31

                      @Odin : finalement d’après vous les Français sont tellement cons qu’ils gobent tous les mensonges qu’on leur dit et finalement qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent.

                      Effectivement , en réfléchissant bien, y a des précédents : Hollande comme Mitterand qui promettaient tout et le contraire, le rasage gratis pour tous, payé par ces fameux « riches », ces salauds d’employeurs exploiteurs (pléonasme), qu’on allait mettre au pas puis réduire en poudre en deux temps trois mouvements. Leurs « bourreaux » ne sont-ils pas ceux qui les ont tant trompés ?

                      Et si ce coup-ci c’était le contraire : en ayant marre de se faire traiter comme des enfants débiles qu’ils ne sont finalement pas, ils renvoient à la maison tous ceux qui leur ont fait le coup pendant 40 ans et essayent autre chose qui a l’air différent en se disant que ça ne peut pas être pire ?


                    • chantecler chantecler 12 juin 2017 16:44

                      @Taverne
                      Mais il ne s’agit pas directement d’ E.Macron mais du système qu’il défend .
                      Ferrand là dedans n’est qu’un pion un peu comme un soldat dans une guerre .
                      Vous ne voyez pas le problème ?
                      Les médias roulent pour un système (néolibéral, mondialisation, UE et, etc...) de façon éhontée .
                      Mais parfois ils s’autorisent à taper sur un représentant .
                      Ca les dédouane , ça augmente ses ventes ou audimat (le buzz) et ça se passe en meute pour noyer le poisson ...
                      Et de plus il y a souvent un abus manifeste à la base .
                      Puis ça agace , il s’ensuit un glissement moral ou éthique par usure .
                      "Stop aux affaires , au pouvoir de la justice etc etc ....
                      Car la corruption n’est pas nouvelle dans notre société .
                      Mais avec l’avidité et la cupidité qui se généralisent elle concerne beaucoup de monde qui n’ont d’ailleurs plus conscience d’avoir dérapé .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès