• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « En Marche » vers quoi ? Affaire Ferrand : chronique d’un citoyen en (...)

« En Marche » vers quoi ? Affaire Ferrand : chronique d’un citoyen en colère !

Pour la presse "pro-système", rien n'est illégal : affaire (quasi) classée !

Les faits ci-dessous, relatés par le Canard enchaîné, remontent à janvier 2011. Richard Ferrand, conseiller régional de Bretagne, est alors directeur général des Mutuelles de Bretagne, qui cherchent des locaux sur Brest.

Parmi trois offres immobilières, une retient l’attention du conseil d’administration des Mutuelles. Celle d’une société civile SACA.

Or, ce n’est autre que l’épouse de M. FERRAND, Mme Sandrine DOUCEN, au demeurant avocate, qui est à l’origine de cette société, qui n’a alors pas même d’existence légale, ni de titre de propriété concernant le bien qu’elle propose.

En effet, ce n’est qu’une fois le choix des Mutuelles bretonnes arrêté en faveur de SACA, que Mme DOUCEN a déposé à son nom les statuts de cette société, puis acheté le bien immobilier, sans avancer un seul centime : un emprunt couvrant 100% de la dépense pour un montant de 402 000 €, a en effet été obtenu auprès du Crédit agricole. La banque n’a à l’évidence pas posé de difficulté, l’opération se révélant juteuse : elle sera couverte par un loyer annuel de 42 000 euros qu’acceptent de verser les Mutuelles. En outre, toujours selon le Canard, « Les lieux seront intégralement rénovés – et sans contrepartie – aux frais des Mutuelles, pour un montant de 184 000 euros ».

Autrement dit, presque SANS AUCUN RISQUE, un patrimoine de 586 000 € est ainsi constitué, quasi EX-NIHILO, sans compter ce que rapporteront les loyers liés à cette opération.

Or, que relaie la presse presque unanime « à décharge »  ? Que cela ne serait pas illégal… Plusieurs arguments sont avancés :

  • il n’y a certes pas de prise illégale d’intérêts nous dit-on, car ce délit n’existe au plan pénal que lorsqu’il est accompli par une autorité publique, ce qui est vrai. Il s’agit en l’occurrence d’une opération purement privée.
  • rien n'interdisait aux Mutuelles de Bretagne de retenir l'offre de SACA, à deux conditions : qu'elle soit la plus compétitive et que le lien entre sa gérante et Richard Ferrand soit connu des membres du bureau du conseil d'administration.

Toutefois, la légalité d’une telle opération, si elle était avérée, pourrait s’avérer douteuse pour plusieurs raisons :

  • tout d’abord, le Canard Enchaîné affirme que la relation de M. FERRAND avec Mme DOUCEN n'a pas été mentionnée dans le procès-verbal de la réunion au cours de laquelle a été sélectionnée l’offre. Interrogés par le Canard, l'actuel président des Mutuelles de Bretagne dit qu'il était au courant, mais Michel BURIENS, dirigeant de l'époque, n'en garderait aucun souvenir.
  • mais surtout, sur un plan juridique, se poserait alors la question de la bonne foi de M. FERRAND. Bonne foi, car il est pour le moins surprenant de voir un appel d'offre attribué, fusse par le conseil d'administration des mutuelles, à une société qui n'a pas encore d'existence juridique ! Bonne foi, car la transaction pour l’achat de l’immeuble concerné aurait pu se faire sans intermédiaires (Mme DOUCEN), à moindre frais, les Mutuelles devenant alors propriétaires d’un bâtiment dans lequel elles ont fortement investi, sans devoir ensuite payer un loyer. Rappelons tout de même que les mutuelles ont investi 184 000 € de travaux dans l’opération (soit près de 30% du total), valorisant ainsi sans conteste l’investissement de Mme DOUCEN !!! Sous cet angle, il n’est pas interdit de penser que l'opération puisse sembler contraire aux intérêts des mutuelles. Il ne fait par contre aucun doute qu'elle soit plus que favorable aux intérêts du couple FERRAND DOUCEN.

Or, les questions sus-évoquées de la bonne foi et de l’intérêt du couple, sont à mettre en relation avec la qualification d’abus de bien social, délit répréhensible pénalement et défini par l’article L241-3 du code de commerce qui prévoit notamment :

« Est puni d'un emprisonnement de cinq ans et d'une amende de 375 000 euros :

(…) Le fait, pour les gérants, de faire, de mauvaise foi, des biens ou du crédit de la société, un usage qu'ils savent contraire à l'intérêt de celle-ci, à des fins personnelles ou pour favoriser une autre société ou entreprise dans laquelle ils sont intéressés directement ou indirectement ;

(…) Le fait, pour les gérants, de faire, de mauvaise foi, des pouvoirs qu'ils possèdent ou des voix dont ils disposent, en cette qualité, un usage qu'ils savent contraire aux intérêts de la société, à des fins personnelles ou pour favoriser une autre société ou une autre entreprise dans laquelle ils sont intéressés directement ou indirectement (…) ».

Dans l’intérêt de la démocratie, il serait bon que la presse puisse analyser la situation de manière plus objective : mais, presque intégralement partie prenante du « système », la presse a-t-elle encore aujourd’hui un soupçon même d’objectivité ?

Au-delà, il serait bon que toute la lumière soit faite sur cette affaire. Les Républicains, qui n’ont certes pas beaucoup de leçons à donner en la matière, ont saisi la justice via le parquet financier, qui s’est rapidement déclaré incompétent… Pure mascarade mise en scène par ce parti dans la seule perspective des législatives : iront-ils plus loin ? Rien n'est moins sûr.

En tout état de cause, les suites (ou leur absence) données à cette initiative seront très instructives…

En conclusion, il semble nécessaire que la loi prévoit l'impossibilité pour un élu ou un responsable politique d'exercer ou de continuer à exercer un mandat ou une fonction en cas de condamnation pénale. Populisme diront certains (la grande majorité de la "classe journalistique")... Mais n'exige-t-on pas des candidats à un concours de la fonction publique un casier judiciaire vierge ? Pourquoi n'imposerait-on pas aux uns les exigences de vertu attendues des autres ?

Sans même parler du droit, cette affaire est moralement aussi détestable que l'affaire FILLON, mettant par ailleurs en cause un responsable politique, censé devoir montrer l'exemple dans une démocratie digne de ce nom (la fameuse "république exemplaire").

POUR FINIR, je ne peux m'empêcher de vous livrer la reproduction (donc entre guillemets) d'un commentaire parodique rendu public sur agora vox, qui m'a franchement amusé :

"Résumons cette histoire romantique ...

Un beau matin Sandrine se réveille dans les bras de son compagnon et a une idée lumineuse : 
 
- Chéri dit-elle, j’ai envie de créer une SCI,
- Très bonne idée lui repond Richard, ça te fera une occupation pendant que je bosse ma douce...
 
Elle s’intéresse aux annonces immobilières et découvre qu’un local est à vendre. Comme elle n’a pas l’argent nécessaire, elle court à la banque demander un prêt.
 
- Comment comptez-vous rembourser ? dit le banquier.
- Je trouverai bien une société qui voudra bien louer et prendre en charge les travaux, dit-elle.
 
Pendant ce temps, à l’autre bout de la ville, le directeur d’une mutuelle cherche un local à louer et à rénover aux frais de sa propre mutuelle et lance un appel d’offre.
 
C’est l’offre de Sandrine qui est choisie, alors que sa société n’est pas encore constituée !
 
- Décidément je suis née sous une bonne étoile ! se dit Sandrine in petto ...
 
Quelques temps après avoir réalisé toutes les formalités, elle se rend au local qu’elle a acquis pour rencontrer ses locataires et là OH SURPRISE ! La société qui a loué les locaux n'est autre que la mutuelle dont son fiancé est le directeur !!!".
 

Heureusement que beaucoup de Français aiment encore les contes de fées...


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 26 mai 2017 12:18
    Il n’y a peut-être pas de prise illégale d’intérêts mais il pourrait bien y avoir abus de bien sociaux de la part de Ferrand et complicité d’abus de bien sociaux de la part des autres administrateurs de la mutuelle...

    Si j’étais sociétaire de cette mutuelle , je me pencherais sur les PV de délibérations du conseil d’administration ...

    • aimable 26 mai 2017 21:10

      @Sharpshooter - Snoopy86
      comme quoi , ceux qui viennent de la société civil ne lavent pas plus blanc
      les dirigeants de sociétés sont les plus grand magouilleurs


    • Pierre 26 mai 2017 12:33

      Ferrand a laissé ses copains à la tête des Mutuelles puisqu’ils ne mouftent pas. Tout cela pue le montage prémédité mais comme la gauche encule plus propre...


      • PiXels PiXels 26 mai 2017 20:16

        @Pierre
        .

        « ...mais comme la gauche encule plus propre... »

        La « Gauche » ?

        Où ça ?

        Ferrand ?

        Qui ça ?.. de gauche ?! ... comme Macron !!!!! (et Attali, Gattaz, Madelain, Bayrou...) smiley  smiley  smiley 

      • JBL1960 JBL1960 27 mai 2017 10:56

        @PiXels Comme c’est une gauche virtuelle, notre anus ne risque rien... Enfin, pas sûr !
        Par contre, Edouard Philippe innove sur le cas Ferrand : Pour le Premier ministre, c’est aux électeurs de Bretagne, et non au gouvernement, de régler « l’affaire » Richard Ferrand lors des législatives. Pas de démission du ministre, donc, même si la prochaine loi sur la moralisation de la vie politique doit interdire le genre de pratiques révélées par le Canard enchaîné ! Heureusement qu’en France, il y a de temps en temps des élections. Cela permet aux responsables politiques de s’en remettre au peuple pour dire ce qu’il faut faire, quand soi-même on ne sait plus quoi faire. « Vox populi, vox dei » (la voie du peuple est celle des dieux), disaient les Anciens. L’aphorisme a beau avoir deux mille ans d’âge, il est repris sans vergogne par le gouvernement d’Emmanuel Macron, qui semblait pourtant adopter une vision plus moderne de la démocratie, et de la justice. Source Marianne

        Rappelez-vous que Hollandouille avait bien appelé à veauter pour Killary qui est considérée comme la représentante de la « gauche » américaine ! Et ça fait pas mal au cul d’entendre ça ? Remarquez que Trump lui refilait des « haut-le-cœur » au Flanby. Ça compense...

        Bon ce qui est sûr c’est qu’on va se faire péter les gencives avec l’autre là et son équipe de bras cassés et là encore, c’est pas faute d’avoir prévenu, donc pour eux « jusqu’ici, tout va bien ! »...


      • PiXels PiXels 27 mai 2017 12:44

        @JBL1960
        .

        « ...Comme c’est une gauche virtuelle, notre anus ne risque rien... ... »

        Comme quoi, plus c’est gros mieux ça passe (je fais référence à « gauche virtuelle » pas à « notre anus » smiley )

        La preuve, malgré le mercato auquel on assiste depuis quelques mois et qui aurait dû leur entre-ouvrir les yeux, certains (nombreux) n’ont toujours pas compris que si leurs chers politiciens se collent une étiquette (gauche/droite) sur le front (tirée à la courte paille à la sortie de l’ENA ?) c’est juste histoire de mieux les en...fumer (en « divisant pour régner »)

      • thierry3468 26 mai 2017 13:11

        Tout ceci fait désorde dans ce mouvement qui veut moraliser la vie politique.Macron n’a pas fini de couper des tetes pour préserver cette promesse électorale ou il finira comme bien d’autres par renier ses engagementspour protéger ses fidèles.
        Notre président devra très vite affronter des vents contraires dès qu’il voudra mettre en place ses premières mesures.Le temps va vite se dégrader et je crains que notre capitaine ne soit pas capable de diriger le paquebot France.Il succède à un capitaine de pédalo et pourrait s’avérer un piètre plaisancier sur son canot pneumatique.


        • PiXels PiXels 26 mai 2017 20:23

          @thierry3468
          .

          « Macron n’a pas fini de couper des tetes pour préserver cette promesse électorale... »

          Le premier problème c’est que pour la tenir il faudrait qu’il commence par se faire Hara-Kiri (poil au...)
          Bon je sais.. c’est le ventre, pas la tête.

          Mais vu les casseroles qu’il trimbale... smiley

        • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 26 mai 2017 20:48


          Couper des têtes mdr. A commencer par celle de Bayrou notre ministre de la justice qui en tout état de cause mériterait d’être entendu pour ses pratiques si semblables à celles qui ont valu tant de déboires à fillon et mlp .


        • sleeping-zombie 26 mai 2017 13:28

          60 000€ de loyer annuel pour un bien dont la valeur est 400 000€ ? c’est 3 fois plus que ce qu’on pourrait attendre... (j’ai compté a rénovation amortie sur 10 ans)

          On pourrait croire que ce n’est pas nécessaire de savoir compter pour diriger une Mutuelle...


          • zygzornifle zygzornifle 26 mai 2017 13:51

            @sleeping-zombie


             on comprend mieux pourquoi les mutuelles sont hors de prix et mal gérées ....

          • moussars 26 mai 2017 13:37

            Écœuré ! Révolté ! Scandalisé ! La honte sans nom ! Une douleur indicible ! Le Ferrand, il fait une compète avec son patron de l’Élysée (l’acquisition de son appart. 30% plus cher que le prix du quartier, auprès d’une banque, avec 3500 de salaire de jeune énarque, sans apport, et ne représentant que 40% du coût...) ? J’ai envie de hurler ! On nous insulte avec la complicité des médias !!!


            • moussars 26 mai 2017 13:41

              Écœuré ! Révolté ! Scandalisé ! La honte sans nom ! Une douleur indicible ! Le Ferrand, il fait une compète avec son patron de l’Élysée (l’acquisition de son appart. 30% plus cher que le prix du quartier, sans apport). J’ai envie de hurler ! On nous insulte avec la complicité des médias !!!


              • Enabomber Enabomber 27 mai 2017 14:56

                @moussars
                Vas-y, hurle et fais les gros yeux, ça va les terroriser. Mais n’oublie pas de leur payer tes impôts et de leur quémander quelques années de retraite.


              • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 26 mai 2017 13:48

                Scandaleux évidemment... sur toute la ligne !
                La France est vraiment une république bananière dont sa presse est le meilleur exemple !

                La connerie serait de croire que cette presse agit par ignorance ; que le Macron qui connait parfaitement ce type de procédé ne réagit pas car son patrimoine qui pose problème n’a pas été d’évidence déclaré selon la Loi !

                L’Expert en France sur le sujet est incontestablement Bernard Tapie, ministre d’un gouvernement socialiste, qui avec ce type de stratégie a roulé la moitié de la France qui s’y prêtait alors... !



                C’est lui qu’il faudrait interroger ; aucun journaliste se risque à l’interroger !

                Vous en connaissez la raison ?

                Merci


                • Enabomber Enabomber 27 mai 2017 14:59

                  @Mao-Tsé-Toung
                  Si tu es vraiment en colère, tu peux commander une barricade sur Confo-drive. Avec 3 ans de garantie.


                • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 27 mai 2017 15:36

                  @Enabomber

                  Apparemment, certains ont déjà prévu la vaseline :) !


                • Enabomber Enabomber 27 mai 2017 21:06

                  @Jean-Luc Hodemon
                  J’avais toujours cru ce qu’on apprend à l’école : que notre planète est couverte d’eau à 70%. Devenu adulte j’ai découvert que ces 70% concernent en fait la vaseline.


                • zygzornifle zygzornifle 26 mai 2017 13:49

                  pour les politiques tout est légal ....


                  quand un sans dent vole un œuf il est condamné pour un bœuf
                  quand un politique vole un bœuf il est condamné pour un œuf et s’en tire grâce a son immunité et encore on doit des excuses .....

                  • Enabomber Enabomber 27 mai 2017 15:01

                    @zygzornifle
                    T’inquiètes, lundi tu iras bosser, ça te calmera.


                  • zygzornifle zygzornifle 28 mai 2017 13:01

                    @Enabomber


                     non lundi je vais récolter des œufs et tuer le bœuf ....

                  • Laurent 47 26 mai 2017 16:44

                    J’ai une solution, qu’elle est simple ( comme aurait dit Coluche ) !
                    Il suffit que tous les membres du gouvernement se fassent confectionner des costumes en Téflon.
                    Car comme chacun sait, sur le Téflon, les casseroles n’attachent pas !


                    • Laurent 47 26 mai 2017 16:51

                      Et un coiffeur qui s’est palpé 970.000 euros bruts en 5 ans, pour couper les quelques cheveux de notre regretté ( ? ) président, ça ne vous interpelle pas quelque part ?
                      Moi, j’ai fait un petit calcul.
                      Avec le tarif de mon coiffeur ( Franck Provost ), je peux me faire couper les cheveux par ce figaro et ses descendants pendant 2.000 ans !
                      Mais apparemment, c’était légal alors....


                      • Xenozoid 26 mai 2017 17:10

                        @Laurent 47

                        c’est a cause des assurances,et elles sont légales voir obligatoires,car cela marche seulement dans certains endrois plussss légale que d’autres,car si un coiffeur par accident coupe la gorge de mon patient handicapé lui ,ni moi , ni le coiffeur auront eux la chance de le faire a l’élysée.....et donc ont se retrouvera dans la merde,tous les 3,depuis 2000 ans....blague

                      • Xenozoid 26 mai 2017 17:14

                        @Xenozoid

                        et en plus ils nous fabriqueront des nouveau protocoles compliqués de prix ou le client est le centre de gravité( son portefeuille assurance)

                      • bernard29 bernard29 26 mai 2017 17:57

                        sincèrement , je ne vois pas du tout pourquoi Férrand devrait démissionner.

                        sur l’affaire des locaux de la fédération des mutuelles alors que Férrand n’était pas élu, c’est une affaire privée, et soit la fédération des mutuelles, les mutualistes, soit les autres postulants à l’appel d’offre auraient pu ou du porter plainte, s’il y avait un problème..Il y a quand même la justice civile. Et donc on ne sait même pas si c’est une faute morale. Et de plus toutes ces personnes concernées ont l’air content !!

                        Je crois que si Ferrand démissionne pour cela , ce serait lamentable et gravissime pour l’état de notre société qui ne sera pas loin d’une société de la délation, car il n’était à l’époque pas un parlementaire et qu’il ne s’agissait pas d’argent public.

                        Par ailleurs sur l’emploi réel, et légal à l’époque, du fils (4 mois payés au SMIC pour remplacement d’ un collaborateur absent), c’est il me semble pour des cas comme celà qu’il y aura un nouvlle loi sur l’emploi des collaborateurs , Non ? Par rapport au cas de Mme Fillon, le problème était un travail fictif payé à près de 8000 euros par mois au « service supposé » du suppléant de son mari.

                        la cause du problème de Mme Fillon c’est plutôt l’emploi fictif , même si 8000 euros, c’est quasiment sinon la totalité du crédit collaborateur des députés.

                        Mais bon, il y aura une nouvelle loi de moralisation de la vie politique et on en a bien besoin, parce que il ne faut pas oublier le paiement d’une permanence parlementaire qui permet à un député d’obtenir un bien immobilier sur fonds publics. Que dis-je, qui le fait ??? Qui enquête ?? Mais c’est de notoriété publique, comme l’occupation immorale de logements HLM pour des révolutionnaires endurcis


                        • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 26 mai 2017 18:47

                          @bernard29

                          Précisions concernant mon autre réponse : je partage bien sûr la même indignation que vous sur l’affaire FILLON, d’autant plus que ce dernier a été très loin dans le registre du donneur de leçons !


                        • PiXels PiXels 26 mai 2017 20:39

                          @bernard29
                          .

                          « sincèrement , je ne vois pas du tout pourquoi Férrand devrait démissionner.... »

                          Le « sincèrement » en entame de commentaire est particulièrement révélateur (pour quiconque a un tant soit peu bossé la « communication »)

                          Sinon, c’est clair que si nos « zélus » (ou nos ministres) se mettent à démissionner dès qu’ils sont pris le doigt dans le pot de confiture... sur les 577 + 348 au départ,va plus rester grand monde ni au Parlement (Sénat + AN).. ni au « gouvernement » !

                          Y manquerait plus qu’ils se mettent à être honnêtes ! smiley 

                          Sinon... y a la solution d’une « Vraie Démocratie » avec Tirage au Sort (mais bon, je sais que pour beaucoup, c’est un « gros-mot »)

                        • PiXels PiXels 26 mai 2017 20:46


                          .

                          J’ai oublié de préciser (mais vous l’aviez peut-être deviné) :
                          vous avez lu « Tartufe » ?
                          « Petit bras » le Jean-Baptiste, non ?

                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 mai 2017 06:45

                          @PiXels
                          Jusqu’à présent, « le pot de confiture » était légal....
                          Il n’était pas interdit d’employer sa famille sur des postes d’attachés parlementaires, ni de justifier de quoi que ce soit, ni interdit de faire de conférences payantes, ni d’emprunter à taux bas pour acheter une permanence, la mettre à son nom et de la revendre ; ni fréquenter des lobbies etc etc


                          « Délits d’élus et pilleurs d’Etat » Philippe Pascot a épinglé plusieurs dizaines d’élus.

                          PS : Le clientélisme, vous connaissez ? En quoi des citoyens tirés au sort seraient plus vertueux que les élus !? Dans la corruption, il faut 2 partenaires, celui qui corrompt et celui qui est bien content d’en profiter ...

                        • PiXels PiXels 27 mai 2017 09:35

                          @Fifi Brind_acier
                          .

                          « Jusqu’à présent, « le pot de confiture » était légal.... »

                          Ouarf, Ouarf !!
                          Mais admettons.

                          Car du coup vous apportez (beaucoup) d’eau à mon moulin (ou vous tendez le bâton pour vous faire battre).

                          Pourquoi des magouilles aussi pourries sont-elles légales ?
                          Parce que« ’ce n’est pas aux hommes DE pouvoir d’écrire les règles DU pouvoir ».

                          Il est bien évident qu’ils ne vont pas rédiger des textes de lois qui risquent de les envoyer direct en zonzon eux et leur famille à la première « incartade ».

                          Faut-y vous rappeler le « passif » de Chirac, Sarkozy, etc. (j’arrête là les 10 000 caractères seraient très loin de suffire)
                          Ils ont été beaucoup inquiétés ?
                          Plus récemment Lagarde/Tapie ???!!

                          Seuls quelques « lampistes » se font arttraper par la patrouille.
                          Et quand, exceptionnellement ils vont en taule.. ils ont droit à un traitement de faveur (quartiers VIP)
                          Tout ça est NORMAL selon vous ?

                          Si vous aviez consacré le centième d’attention (et le millième du temps) que vous passez à votre prosélitisme pour l’UPR à LIRE et à écouter Etienne Chouard, vous éviteriez de balancer des énormités.

                          A cette question, par exemple, 
                          «  En quoi des citoyens tirés au sort seraient plus vertueux que les élus !?  »
                          vous auriez trouvé cinquante réponses plus pertinentes les unes que les autres.


                          1) Personne à ma connaissance ne prétend détenir LA solution miracle.. mais peut-être serait-il temps de comprendre que celle qui nous est proposée sans qu’on ne nous ait jamais demandé notre avis ne doit pas être loin de LA PIRE (parce que « la meilleure » pour l’oligarchie)

                          2) En quoi une personne qui a choisi de devenir « voleur professionnel » présente-t-il plus de risques qu’un brave citoyen qui n’a rien demandé à personne ?

                          Vous a-t-il échappé que la quasi totalité de nos « représentants » sont issus des mêmes « classes sociales » ont peu ou prou les mêmes cursus, se sont rencontrés sur les bancs des mêmes écoles... un « entre-soi » qui vous en conviendrez peut-être est plus propice aux « petits arrangements » qu’entre des personnes qui ne se connaissent ni d’Eve ni d’Adam !

                          3)Les « zélus », pour être « élus » doivent financer des campagnes archi-coûteuses... ce qui les rend « redevables » envers ceux qui les ont financés (rarement des « philanthropes » !!).. en sens inverse un « tiré au sort » n’e doit rien à parsonne est n’est donc soumis à aucun « renvoi d’ascenseur » !! )

                          4) qui vous a dit que le « tirage au sort » aurait obligatoirement vocation à « nommer » les « parlementaires »
                          (dans un premier temps il serait précieux pour convoquer une assemblée« constituante qui aurait justement pour mission de réécrire les »règles du jeu« .)

                          5) Et bien évidemment, le »Tirage au sort« n’est pas une fin en soi. Il doit être accompagné de multiples mesures (la nouvelle règle du jeu) comme, le RIP, la limitation des »mandats" en temps et en nombre, la surveillance et la possibilité de révoquer les brebis galeuses, etc. etc., 



                        • Et hop ! Et hop ! 27 mai 2017 12:25

                          @Fifi Brind_acier : «  Jusqu’à présent, « le pot de confiture » était légal....
                          Il n’était pas interdit d’employer sa famille sur des postes d’attachés parlementaires »


                          Ce n’est pas d’avoir employé sa femme qui lui est reproché, mais l’emploi fictif et le trafic d’influence.

                          Pendant les 5 ans où Fillon a été payé 23 000 EU / mois comme premier ministre (logé, nourri, transporté, défrayé de tout), il a détourné par sa femme 7900 EU / mois pour un emploi fictif d’attaché parlementaire de son suppléant.

                          Tout ça en disant que l’État est en faillite et que les petits fonctionnaires sont trop payés.

                        • eric 28 mai 2017 11:07

                          @bernard29

                          Ces mutuelles sont un organisme à but non lucratif et socialisant ( il est précisé dans leur statut qu’elles doivent contribuer à réduire les inégalités sociales)

                           "réduire les inégalités et d’offrir à tous, quelle que soit la situation sociale, un accès à des soins et à des services de qualité et de proximité« , dans un secteur qui »ne doit jamais devenir une marchandise"

                          En d’autre termes, un de ces fromages politisés qui permettent parfois à certains élus socialisant de s’acheter des montres quoi. Il est à noter qu’en principe, une mutuelle, c’est un tout petit peu financier, quelque part, et que le fait que l’on nomme comme président un type qui n’a aucun expérience dan ce secteur mais qui est l’élu socialiste du coin, est en soi un diagnostic.

                          Après, dire que l’argent du social, sous statut associatif n’est pas de l’argent public, c’est un peu comme dire à la hollande, c’est gratuit, ’est l’état qui paye.


                        • Pierre 28 mai 2017 16:41

                          @bernard29
                          Tout le monde ne partage pas ce goût de la sodo....


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mai 2017 18:43

                          @PiXels
                          Je connais Chouard et ses thèses depuis 2005. Comme si des citoyens tirés au sort étaient tous des modèle de vertu insensibles à la corruption ... !? Le clientélisme, que les élus pratiquent souvent, nécessite des corrupteurs, mais aussi des citoyens qui acceptent d’être corrompus.


                          Chouard confond la situation des Partis politiques dans l’ UE et ailleurs dans le monde. Dans l’ UE, la corruption se pratique à large échelle et aux plus hauts niveaux : « Les Portes tournantes de Bruxelles ».

                          Ailleurs dans le monde, il en va autrement.
                          Depuis 1945, les USA ont remplacé ou assassiné plus de 50 Chefs d’ Etats qui défendaient les intérêts de leurs pays et de leurs peuples.

                          Le dernier en date dans le collimateur, c’est le Président des Philippines, Duterte, qui vomit les USA, et vient de voir débarquer Daesh  !! Dites à Chouard de sortir son nez de la Grèce antique et de faire un peu de géopolitique ! 

                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mai 2017 18:53

                          @Et hop !
                          Faites un effort pour comprendre que les élus n’avaient rien à justifier !
                          Ils n’ont jamais voté de loi encadrant ces pratiques, car ils expliquaient que les Députés allemands touchaient 2 fois plus. Que la somme aurait choqué les électeurs, et que la partie supplémentaire permettait d’avoir l’équivalent des Députés allemands.


                          Théoriquement, ils n’avaient de compte à rendre qu’au Bureau de l’ Assemblée, qui ne leur en demandait pas. Il y avait donc un accord tacite entre tous les Députés, pour que les choses se passent ainsi.
                          Ils y a ceux qui en ont usé, et ceux qui en ont abusé.

                        • Et hop ! Et hop ! 7 juin 2017 10:22

                          @Fifi Brind_acier : C’est faux puisque le salaire d’un attaché parlementaire est plafonné à 4500 EU quand c’est un membre de la famille du député, et que M. Fillon a fait augmenter le salaire de sa femme à 9700 EU par mois quand il a imposé à son suppléant de la recruter.


                          M. Fillon est un voleur, pendant les 5 ans où il était premier ministre payé 23 000 EU / mois, il a détourné à son profit le budget de son suppléant en faisant payer sa femme pour un emploi fictif.

                          Tout ça en disant qu’il est le premier ministre d’un État ruiné qui n’a plus d’argent pour payer décemment les infirmières et les policiers.


                        • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 26 mai 2017 18:43

                          Si les faits relatés par le Canard Enchaîné sont avérés, ce n’est pas l’aspect civil qui est gênant, mais l’aspect pénal.

                          Sur le terrain pénal, il n’est pas nécessaire que la « victime » porte plainte pour qu’il y ait des poursuites.

                          Le Parquet, informé de la commission d’un délit, peut seul déclencher l’action publique.

                          Il semble que des actions soient en cours (Les Républicains)... Attendons de voir si elles aboutiront et le cas échéant, ce que dira la justice, si elle est effectivement saisie (le PNF s’est déjà déclaré incompétent).

                          Mais, si un abus de bien social a été commis (article L241-3 du code de commerce), il y a bien un DELIT qui fait de son (ses) auteur (s) un (des) délinquant(s), peu importe que nous soyons sur le terrain d’une affaire privée ou pas. Ce n’est pas parce que la victime d’un vol ne porte pas plainte, qu’il n’y a pas vol répréhensible pénalement et que l’auteur n’est pas punissable.

                          En outre, je vous rappelle que dans le cadre d’une mutuelle, existe l’intérêt des mutualistes...

                          Dès lors, votre point de vue m’interpelle ! Des politiques ayant commis des délits (ce qui reste à établir pour M Ferrand) pourraient selon vous rester en fonction ??? Par contre, casier vierge pour les fonctionnaires ! C’est sidérant !


                          • Fergus Fergus 26 mai 2017 20:04

                            Bonsoir, Jean-Luc Hodemon

                            Le parquet de Brest a déclaré qu’il n’y avait pas matière engager d’action judiciaire.

                            Il n’empêche qu’il subsiste une faute morale qui, à mon avis, devrait inciter Ferrand à démissionner : on ne peut s’ériger en censeur des mœurs dévoyées sans s’appliquer les règles à soi-même à titre d’exemple.

                            Cela dit, rien à voir avec Fillon dont les malversations ont été d’une toute autre ampleur et ont de surcroît principalement été commises sous la forme de détournements de fonds publics. Fillon s’est manifestement conduit en escroc là où Ferrand à usé de ficelles malodorantes mais légales. Dans ces conditions, mettre les deux hommes sur le même plan est pour le moins choquant !


                          • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 26 mai 2017 20:34

                            @Fergus

                            Bonsoir

                            L’avocat des Républicains n’avait pas la même position que le Parquet dans ses conclusions. Sur le classement de l’affaire par le Parquet, chacun appréciera...

                            Sur la faute morale, je partage entièrement votre point de vue. Je suis également pleinement d’accord avec votre analyse concernant l’ampleur du scandale Fillon.


                          • bernard29 bernard29 26 mai 2017 23:36
                            @Jean-Luc Hodemon

                            « Sur le terrain pénal, il n’est pas nécessaire que la « victime » porte plainte pour qu’il y ait des poursuites. Le Parquet, informé de la commission d’un délit, peut seul déclencher l’action publique. »


                            Alors, c ’est bien ce que je dis, nous entrons alors dans l’ère de la délation , parce que qui informe lorsqu’il n’y a pas de fonds public en jeu , et que tous les partenaires qui peuvent être intéressés ne portent pas plainte, contre un salarié qui plus est, sous les ordres d’un conseil d’administration.

                          • jmdest62 jmdest62 27 mai 2017 08:37

                            @bernard29
                            Pourquoi M. Ferrand ne dépose-t-il pas plainte pour dénonciation calomnieuse et/ou diffamation ?
                            Le fait que le premier ministre en appelle au « verdict populaire » ne vous interpelle-t-il pas ?
                            « Délateur » VS « Lanceur d’alerte » où est la limite d’après vous ?
                            °
                            Merci à l’auteur pour ce billet ....
                            @+
                             


                          • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 27 mai 2017 09:55

                            @bernard29

                            La délation contre ceux qui salissent la République est un devoir civique à mon sens...


                          • Parrhesia Parrhesia 27 mai 2017 11:21
                            @Jean-Luc Hodemon

                            Me permettrez-vous de rajouter à cet excellent article qu’il a le mérite de souligner l’importance de la loi Sarkozy plaçant les procureurs sous l’autorité directe du ministère de la « Justice » !!!

                            Un fait est de plus en plus clair !
                            Globalement, et comme le démontre cette campagne de plus en plus miasmatique, la respectabilité du comportement politique et sociétal ne semble pas avoir été grandie par cette américanisation du Parquet !!!

                          • Et hop ! Et hop ! 7 juin 2017 10:25

                            @Jean-Luc Hodemon : En France, la Parquet (Ministère public) peut toujours poursuivre d’office, c’est-à-dire sans plainte d’une victime, dès lors qu’il a connaissance d’une infraction pénale.


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 26 mai 2017 18:58

                            Des antimacrons ignares se ridiculisent...Comme LE PEN et FILLON, ils refusent de s’en remettre à la justice. Si j’ai bien compris, FERRAND était directeur des mutuelles, c’est à dire salarié. Il ne pouvait pas être adminsitrateur, le conseil d’adminsitation avait un président élu, si le directeur était invité, il ne pouvait pas voter, nis faire autre chose que ce que le président lui demandait de faire. Le comble de la bêtise est ce sénateur socialiste qui répète que FERRAND n’aurait pas dû laisser faire son épouse. Il est quoi celui là, intégriste islamiste ?Ou du sens commun, pour ignorer qu’en France il y a égalite des hommes et des femmes en droit !

                            La moralisation de la vie publique c’est déjà le casier judiciaire vierge, c’est déjà fait par MACRON. Mais c’est bien plus encore, autour de fonds publics.
                            Voir en table des news :

                            Elus : des minus totalitaires s’imaginent au dessus des lois http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=294

                            • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 26 mai 2017 19:05

                              @C BARRATIER

                              L’affaire est classée, mais je suis désolé de vous dire cher monsieur, je ne partage pas du tout votre analyse...

                              Quant au casier judiciaire vierge, attendons le vote de la loi pour voir les mesures qui seront effectivement adoptées par la représentation nationale. Concernant le casier judiciaire vierge pour les politiques, ce n’est pas fait comme vous le dites et c’est donc vous qui êtes dans l’erreur et l’ignorance, ne vous en déplaise.


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 26 mai 2017 20:57

                              @Jean-Luc Hodemon
                              tous les candidats Macron ont fourni un extrait numéro du casier judiciaire vierge...Les minstres aussi. Vos ne le saviez pas ?


                            • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 26 mai 2017 21:14

                              @C BARRATIER

                              Si, mais rien dans la loi pour l’instant... On verra... Si M. Macron veut vraiment de la transparence, qu’il prenne modèle sur la Suède...


                            • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 26 mai 2017 21:48

                              @C BARRATIER

                              Si, mais ce qui m’intéresse, c’est ce qu’il y aura dans la loi une fois votée... Je doute que l’on prenne modèle sur la Suède où des ministres démissionnent pour l’achat de toblerone !

                              En tout cas, un classement sans suite sans même un début d’enquête, on commence très mal...

                              Le Parquet a tranché, mais encore une fois son interprétation est contestable (je suis juriste)... L’abus de bien social et même la complicité d’abus de bien social cela peut exister, même si on n’a pas de droit de vote dans un organe délibérant...

                              Dans cette affaire, des questions interpellent : promesse de location avec une société dont les statuts n’ont pas été déposés, qui n’existe donc pas, n’a pas de personnalité morale et donc pas encore de patrimoine (a fortiori qui n’est pas encore propriétaire du bien objet de la location).

                              Au plan financier, si on regarde les chiffres, on ne comprend pas bien la stratégie de la mutuelle au vu du montant de l’investissement qu’elle effectue dans l’immeuble et du montant des loyers rapporté à l’achat d’un bien équivalent au prix du marché, assorti d’un remboursement d’emprunt.

                              L’anti-macronisme ou le pro-macronisme n’ont rien à voir là-dedans et relèvent d’un débat de cour de récréation. Sachez que des soutiens de M. Macron se posent des questions sur M. Ferrand.

                              Je crois pour ma part au vrai débat, que la pensée unique totalitaire encadrée par la médiacratie, la médiocratie et ceux qui y contribuent ont effectivement tendance à tuer...


                            • bernard29 bernard29 27 mai 2017 16:16
                              @Jean-Luc Hodemon
                              « L’anti-macronisme ou le pro-macronisme n’ont rien à voir là-dedans »
                              tout a fait d’accord .

                              Ce qui m’énerve c’e sont les élucubrations et amalgames dans cette affaire. On n’a pas tous les éléments ; car peut être qu’une société de fait peut concourir à un appel d’offre privé..
                              je ne comprends pas pourquoi Le Canard enchainé n’établit pas cela clairement . On peut étudier le compte rendu des résultats de l’appel d’offres. La société « vraie ou fausse » a sans doute rempli un dossier de candidature au nom de quelqu’un ou d’une personnalité morale , il suffit de le retrouver.
                              Et puis, ni les Administrateurs, ni les autres participants à l’appel d’offre, ni les mutualistes individuellement ou en groupe, ni le conseil général (qui finance les aides à domicile) ne portent plainte.

                              je crois que tout le monde a donc un intérêt à rester dans le flou, les victimes supposées comme ceux qui veulent profiter du développement de cette affaire ou rumeur.




                            • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 27 mai 2017 16:21

                              @bernard29

                              De toute façon on ne saura plus rien...Le Parquet a classé... Le « système » a fonctionné...


                            • Pierre 28 mai 2017 16:43

                              @C BARRATIER
                              Idolâtre gnangnan


                            • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 26 mai 2017 18:59

                              Information de dernière minute : comme cela était prévisible, le Parquet de Rennes ne donne pas de suite à l’affaire, estimant que les faits relatés par le canard enchaîné ne relèvent pas d’une qualification pénale et ne nécessitent donc pas l’ouverture d’une enquête.

                              Chacun appréciera et les électeurs de la circonscription de M. Ferrand entre autres, je l’espère...


                              • Jean Pierre 26 mai 2017 19:50

                                Ce qu’on a du mal à comprendre, c’est pourquoi la mutuelle n’a pas directement acheté ce bien par emprunt bancaire, c’est à dire sans donner tout les bénéfices de l’opération à la femme du directeur... Au lieu d’un loyer à fonds perdus la mutuelle remboursait cet emprunt et en 10 ou 15 ans elle était propriétaire. Il y t’il une loi interdisant à une mutuelle de devenir propriétaire de ses locaux ?


                                • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 26 mai 2017 20:44

                                  @Jean Pierre

                                  Devinez ?

                                  A qui profite l’opération ?

                                  Ce que vous dites est d’autant plus judicieux que, selon le Canard, la mutuelle investit dans l’opération 184 000 € dans l’opération immobilière, l’achat s’élevant à 402 000 €, soit près de 30% du total (586 000 €) ! 42 000 € de location sur 9 ans = 378 000 €... Le peu de différence aurait pu inciter à se tourner vers un local similaire au prix du marché...

                                  Apparemment, cela ne choque personne non plus de traiter avec une sté qui n’existe pas juridiquement (pas de dépôt des statuts = pas de personne morale) et qui n’est même pas encore propriétaire du bien... Surtout pas des prétentieux qui croient avoir la science infuse...


                                • berry 26 mai 2017 21:09

                                  @Jean Pierre
                                  Il n’y a bien sûr aucune loi qui interdit à une mutuelle de devenir propriétaire.
                                  C’est bien la mutuelle qui est flouée dans cette affaire et Richard Ferrand en était le Directeur. Il est impliqué jusqu’au cou dans cette escroquerie.
                                  Le fait que la mutuelle ne se manifeste pas aujourd’hui est louche au plus haut point.
                                  Voir le commentaire de Pierre un peu plus haut : « Ferrand a laissé ses copains à la tête des Mutuelles puisqu’ils ne mouftent pas. »


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 mai 2017 07:00

                                  @Jean-Luc Hodemon
                                  Vous êtes juriste, j’ignore si les faits sont susceptibles de poursuites judiciaires....
                                  On va dire que l’ancien socialiste Ferrand a une épouse qui le sens des affaires, et qui sait utiliser les opportunités financières qui se présentent. Ferrand ne déparait pas au PS, et encore moins dans le gouvernement Macron !


                                  Quand je vois Bartolone ironiser sur Ferrand, alors que Bartolone s’est opposé à la publication des patrimoine des élus, et qu’il possède une maison évaluée à plus de 2 millions d’euros, quelle bande de faux culs ! 
                                  Si le PS disparaissait comme le PASOK, ce ne serait une perte pour personne .... !

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 mai 2017 20:26

                                  Allons, ne faites pas semblant de ne pas comprendre, le seul client du Parquet national financier, c ’était Fillon ! Il fallait s’en débarrasser pour faire la place au Rouleau de Printemps au 2e tour.


                                  Pour tous les autres politiques et candidats, qui disposaient des mêmes privilèges financiers que Fillon, circulez, ya rien à voir !

                                  Comme disent les médias, il n’y a pas d’affaire Ferrand, mais « un débat ».
                                  Et le débat est clos, classement sans suite.

                                  •  
                                  Occupez vous plutôt de la politique économique et sociale que Macron va mettre en oeuvre sous la houlette de la Commission européenne , il va y avoir des dégâts !

                                  • Fergus Fergus 26 mai 2017 20:53

                                    Bonsoir, Fifi Brind_acier

                                    « le seul client du Parquet national financier, c ’était Fillon ! Il fallait s’en débarrasser pour faire la place au Rouleau de Printemps au 2e tour. »

                                    Désolé, mais cet argument est tout bonnement ridicule !

                                    Si les caciques de LR, assez largement manipulés par Sarkozy, n’avaient pas tout fait pour empêcher le débarquement de Fillon et son remplacement par Juppé, c’est aujourd’hui celui-ci qui serait président de la république.

                                    Quant à Macron, il aurait réuni tout au plus 10 à 12 % sur son nom au 1er tour ! Malheureusement pour les électeurs de droite, Sarkozy préférait voir Fillon battu que Juppé vainqueur, et avec la lâcheté qui les caractérise, ses lieutenants lui ont emboîté le pas !


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 mai 2017 07:11

                                    @Fergus
                                    Je comprends bien la déception de tous ces électeurs de Gauche, qui sont allés en rangs serrés voter aux Primaires de la Droite, pour éliminer Sarkozy au profit de Juppé...
                                    Mais consolez vous, les « Juppé- Macron compatibles » sont maintenant au Gouvernement !!


                                    Nous vivons quand même une époque formidable, où des électeurs de Gauche vont voter pour des candidats de Droite et des électeurs de Droite vont voter aux Primaires de Gauche... !!

                                    Ce qui prouve qu’ils n’ont toujours pas compris que les 10 candidats à l’élection Présidentielle qui ne veulent pas du Frexit, sont interchangeables.
                                    Et qu’ils auraient tous été contraints d’appliquer le même programme libéral : celui de la Commission européenne !! Même Mélenchon ou le Pen !

                                    « Les GOPé, ou comment nos gouvernements sont soumis à la Commission européenne »


                                  • Parrhesia Parrhesia 27 mai 2017 12:22
                                    @Fifi Brind_acier
                                    Effectivement, l’intérêt et l’agressivité du montage de « l’affaire Fillon » avec la collusion des media (et la bienveillance un peu primaire de nombreux internautes sur AgoraVox) s’expliquent chaque jour plus clairement !!!

                                    Néanmoins, puis-je ajouter que l’intéressé a passablement déçu en revenant contre tout bon sens vers la protection (! ?!) d’un Sarkozy que des électeurs plus avertis que la moyenne avaient pourtant (intelligemment pour une fois) écarté le plus logiquement du monde.
                                    Il est clair que sauf sursaut véritablement républicain (et Français) aux prochaines législatives, nous aurons maintenant intérêt à faire le dos rond, dans tous les domaines et peut-être pour très longtemps !!!

                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 mai 2017 17:35

                                    @Parrhesia
                                    Fillon a eu tort de se présente comme « Mr Propre », mais il avait les mains aussi sales que bon nombre d’élus qui n’ont jamais été inquiétés par le Parquet National financier...


                                    L’économiste Béchade : « Nous allons vers une casse sociale considérable »

                                  • Claire29 Claire29 26 mai 2017 20:43

                                    Circulez,il n’y a rien à voir !

                                    Le parquet financier s’est déclaré incompétent et le parquet de Brest refuse d’ouvrir une enquête !
                                    Un commentateur américain entendu dans une émission ne comprend pas comment ces deux parquets ont pu se prononcer aussi rapidement sur cette affaire alors qu’aucune enquête préliminaire n’a été ouverte,il comparait avec les enquêtes du FBI sur Trump et son entourage,les enquêteurs prennent le temps de fouiller partout avant de déclarer « circulez,il n’y a rien à voir » ! 


                                    • Fergus Fergus 26 mai 2017 20:56

                                      Bonjour, Claire29

                                      Précisément, c’est sur l’opportunité d’une « enquête préliminaire » de son ressort qu’avait à se prononcer le parquet. Or, ce genre de décision est en général très rapide. Rien là de surprenant ! 


                                    • berry 26 mai 2017 21:37

                                      @Fergus
                                      Vous faites semblant de ne pas comprendre pour défendre vos copains socialistes, comme vous le faites sur la Syrie ou sur d’autres sujets.
                                       
                                      C’est pas la peine d’avoir fait polytechnique pour comprendre ce qui s’est passé.
                                      Ferrand et sa femme ont arnaqué 586 000 € aux adhérents de la mutuelle alors qu’il était censé défendre leurs intérêts.
                                      C’est aussi simple que ça.
                                      A l’heure qu’il est, c’est la mutuelle qui devrait être propriétaire de ces locaux.


                                    • berry 26 mai 2017 22:04

                                      Les entreprises utilisent souvent le crédit-bail.
                                      L’entreprise paie un loyer chaque mois comme une location classique, mais à la fin de l’échéancier elle devient propriétaire du bien, pour une valeur symbolique convenue à l’avance (l’équivalent d’un mois de loyer par exemple).


                                    • Fergus Fergus 26 mai 2017 22:52

                                      Bonsoir, berry

                                      Je n’ai jamais eu de copains socialistes.

                                      La Syrie n’a rien à faire ici. Cela dit, si vous avez des certitudes dans ce dossier, tant mieux pour vous ; pour ce qui me concerne, je considère qu’il n’y a pas un camp pour relever l’autre !

                                      Enfin, sur l’affaire immobilière, je ne suis pas juriste, et par conséquent je ne vois sur quelle base je pourrais, comme vous le faites, affirmer qu’il y a eu une malversation tombant sous le coup de la loi. Le Canard enchaîné - qui a débusqué ce lièvre - souligne lui-même le caractère légal de ce montage, mais aussi l’évidente faute morale.


                                    • eric 28 mai 2017 11:14

                                      @Fergus
                                      « Je n’ai jamais eu de copains socialistes. »....

                                      Encore un adepte du vivre ensemble....


                                    • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 26 mai 2017 20:49

                                      Classé...Fini... finito !!! Espérons que les urnes rendront leur verdict !


                                      • bernard29 bernard29 26 mai 2017 23:46
                                        @Jean-Luc Hodemon
                                        je voulais vous signaler que 50 à 60 % peut être plus des parlementaires ont jouer avec l’éthique si’ l’on veut.
                                        je viens d’écouter une déclaration d’un membre d’Anticor, qui alors pourrait plutôt s’intéresser aux enrichissements sans cause des élus qui se sont payés des biens immobiliers grâce à leurs indemnités de mandat . Et là , il s’agit d’élus et de fonds publics.  Mais là où est le scandale dans la presse, Qui fait quelque chose , ? Qui enquête ?? Mais c’est de notoriété publique, comme l’occupation immorale de logements HLM pour des révolutionnaires endurcis.
                                        est-ce que là aussi, on peut espérer que la sanction viendra des urnes ? euh...

                                      • Jean Pierre 26 mai 2017 23:48

                                        @Jean-Luc Hodemon
                                        Les clients de cette mutuelle auraient aussi leur mot à dire. Les frais de fonctionnement des mutuelles tournent autour de 25% (sur 100€ collectés elles n’en reversent que 75 ). La sécu est beaucoup plus efficace. 

                                        Avec des arrangements de ce genre on comprend ou passent les 25% : dans l’enrichissement de la direction et de ses proches.
                                        Si j’étais client d’une mutuelle gérée de façon aussi scandaleuse, je la quitterai immédiatement.

                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 mai 2017 07:20

                                        @bernard29
                                        Qui enquête ?
                                        Philippe Pascot, son livre : « Délits d’élus et pilleurs d’Etat »


                                        Et si vous voulez connaître l’origine de la plupart des fortunes du CAC 40, lisez :
                                        « Argent public, fortunes privées - histoire secrète du favoritisme d’ Etat », d’Olivier Toscer, vous allez en tomber de l’armoire !

                                        C’est ce qu’on appelle : « Socialiser les pertes et privatiser les profits », peu de chances que Macaron y change quelque chose !
                                        Il prévoit + 20 milliards d’euros au CICE, alors que le précédent avait créé 0 emploi.

                                      • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 27 mai 2017 09:52

                                        @bernard29

                                        Tant que le lien ombilical entre l’exécutif et la justice n’est pas totalement coupé, le Parquet sera en partie sous contrôle. Dans ce contexte, seules les urnes pourront sanctionner des carences telles que celle à laquelle nous assistons à mon sens. Mais les citoyens sont chaque jour conditionnés par la médiacratie, d’où le résultat de cette élection écrit d’avance... Malgré tout, avec le temps, je crois que l’opinion est de moins en moins dupe...

                                        En ce qui me concerne, se présenter au suffrage de ses concitoyens nécessite une exemplarité sans faille... Ce que les jacobins appelaient la VERTU ! Personne n’oblige personne à se présenter à une élection... Que 50 à 60% des parlementaires jouent avec l’éthique confirme bien qu’il faut aujourd’hui « passer la démocratie au karcher » !

                                        Cela implique des textes législatifs d’une sévérité absolue et sans faille et peut être même l’inscription du principe de VERTU concernant les élus (au sens que lui prêtaient les révolutionnaire) à titre de symbole dans notre constitution, sachant que ce principe, tels que l’entendaient les révolutionnaires englobait vie privée et vie publique.

                                        Il faut rompre avec les « mesurettes » ou une énième loi sur la moralisation de la vie publique... Rompre avec ceux donnent leur vie pour le carriérisme, l’affairisme, la compromission, l’intégration dans le microcosme Parisien en méprisant les « sans dents », et non pour la République et la Patrie.

                                        Ils faut rompre avec une classe politique et un « système » qui souillent la République !

                                        C’est certes intransigeant, mais cette intransigeance concernant la probité existe en Suède... Je crois qu’en ce qui nous concerne, nous surprenons chaque jour les pays étrangers, mais dans le sens inverse !


                                      • Claire29 Claire29 27 mai 2017 11:38

                                        @Jean Pierre

                                        « Les clients de cette mutuelle auraient aussi leur mot à dire »
                                        C’est ce que je pense aussi et parmi ces clients,il doit bien y avoir quelques élus et militants du PS plus proches de Martine Aubry que de Macron et qui vivent très mal la défaite de leur parti en miettes !
                                        On peut penser que ces députés PS dont le siège est menacé par un candidat REM ne feront pas de cadeau à Ferrand,le premier du PS qui s’est mis en marche derrière Macron quand celui-ci a quitté le gouvernement pour créer son mouvement !
                                        Les personnes qui ont informé le Canard enchaîné n’ont sans doute pas l’intention d’épargner Ferrand et on peut s’attendre à un nouveau feuilleton comme celui de l’affaire Fillon !

                                      • eric 28 mai 2017 11:21

                                        @bernard29

                                        Il n’y a absolument aucun scandale, c’est prévu par les textes, cela fait partie des avantages qu l’on consent aux élus pour convaincre des citoyens non fonctionnaires ou richissimes de s’engager.

                                        Cela ne coûte pas grand chose.

                                        Marre de ces gens qui s’attaquent à nos élus en permanence ; Pas un hasard si cela vient des gauches, c’est à dire des fonctionnaires. Ceux qui ne tiennent pas trop à ce que les élus du peuple aient les moyens de les contrôler et de leur faire mettre en œuvre des politiques votées par le peuple.

                                        SI vous cherchez un scandale, dénoncez les agents publics : nettement mieux payé à travail équivalent, ils ont la sécurité de l’emploi et l’accès à des prêts privilégiés qui leur permettent d’être propriétaire beaucoup plus et plus facilement que les autres français, et là, cela concerne des millions de personne, des milliards d’euros. Accessoirement, en gonflant artificiellement la demande, il y a sans doute un effet d’éviction pour les autres qui serait la cerise sur le gâteau.

                                        Et pour le coup, c’est vraiment avec l’argent du contribuable.


                                      • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 28 mai 2017 17:15

                                        @eric

                                        C’est ça et continuons à engraisser les crapules !

                                        Si c’est si avantageux d’être fonctionnaire, pourquoi ne passes tu pas les concours ? Ils sont ouvert à tous...

                                        Les capacités de le faire te font défaut ?


                                      • eric 28 mai 2017 19:34

                                        @Jean-Luc Hodemon

                                        Il s’agit ici des élus et non des fonctionnaires.

                                        Et oui, je n’ai pas la capacité.


                                      • zygzornifle zygzornifle 27 mai 2017 08:51

                                        Quand on politique est honnête et n’a pas d’affaire il est la risée de tous ses collègues de droite comme de gauche , c’est l’idiot du village ......


                                        • kalagan75 27 mai 2017 10:09

                                          ici on est plutôt dans une sorte de délit d’initiés : de par sa position de directeur, Ferrand était parfaitement au courant de la possible bonne affaire . 

                                          la question , c’est « qui a postulé à l’offre ? » : la sci n’étant pas encore constituée ...

                                          de plus, comment les administrateurs n’ont-ils pas pensé à ce que la mutuelle devienne elle-même propriétaire ...
                                          on dirait un petit arrangement entre amis, donc faute morale il y a ...

                                          • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 27 mai 2017 10:16

                                            @kalagan75

                                            La faute morale ne semble être que le « MINIMUM syndical »... !


                                          • Nowhere Man 27 mai 2017 10:15

                                             @jmdest62

                                            « Pourquoi M. Ferrand ne dépose-t-il pas plainte pour dénonciation calomnieuse et/ou diffamation ?Le fait que le premier ministre en appelle au « verdict populaire » ne vous interpelle-t-il pas ? »

                                            C’est tout simplement scandaleux ! Populisme à la Balkany.


                                            • Enabomber Enabomber 27 mai 2017 15:13

                                              @Nowhere Man
                                              Je veux toucher 50 millions si la contrepartie, c’est juste un scandale. Ces gens-là se moquent de vous tous qui qui poussez des cris d’orfraie avachis dans votre fauteuil télé. Quelque part je les comprends.


                                            • Enabomber Enabomber 27 mai 2017 15:16

                                              Ça me rappelle ce que disait Castoriadis :
                                              « L’autogestion d’une chaîne de montage par les ouvriers de la chaîne est une sinistre plaisanterie. Pour qu’il y ait autogestion, il faut casser la chaîne. »


                                            • smilodon smilodon 27 mai 2017 21:07

                                              @ l’auteur : Effectivement « en marche » vers quoi, ou vers où ???... Dès le départ c’était la question que je m’étais posée, m’étonnant que personne d’autre ne se la pose !....
                                              ..... Mais bon !... Avec le « mauvais esprit » qui me caractérise, j’avais compris qu’il ne fallait pas se la poser, ni surtout LA poser cette « question » !....
                                              ..... J’ai compris depuis le début ce que signifie, ou peut signifier « En marche » !....
                                              ..... La réponse est simple : on peut bien aller n’importe où, dans n’importe quel sens, ou même tourner en rond......Pourvu qu’on soit « En marche » !.....
                                              ......L’essentiel dans cette affaire n’est pas la destination. C’est le voyage !......
                                              ......N’importe quel « voyageur » vous le dirait !.....
                                              ..... Juste un petit truc : avec sa « campagne », suivie de son élection, Emmanuel nous a seulement « baladé ». Le « voyage », le « vrai », c’est maintenant qu’il commence !......Adishatz.


                                              • berry 27 mai 2017 22:24

                                                Jean-Sébastien Ferjou (Atlantico) : "C’est un enrichissement fantastique (…) qui ressemble à une forme de népotisme. »

                                                http://www.fdesouche.com/856099-ferjou-je-ne-comprends-pas-comment-ferrand-peut-rester-au-gvt-ils-doivent-renoncer-definitivement-donner-des-lecons-de-morale


                                                • zygzornifle zygzornifle 28 mai 2017 11:30

                                                  le Maréchal Ferrand à mis ses gros sabots ....


                                                  • eric 28 mai 2017 11:35

                                                    Et puis, il faudrait qu’un journaliste s’y colle, mais a vu de nez, les mutuelles de Bretagne...Le président se nommerait Salaun, la directrice générale Salaün...

                                                    En tous cas sur leur site officiel. Sur certains article, cela s’orthographie de la même façon.
                                                    Sans doute des cousins....

                                                    Quand on commence vaguement à regarder qui fait quoi et qui vient d’où, il semble y avoir une belle collection de profs et élus socialisant pas particulièrement portés sur la gestion, ou alors théorique.


                                                    • zygzornifle zygzornifle 28 mai 2017 13:03

                                                      @eric


                                                       c’est la mutuelle consanguine ....

                                                    • eric 28 mai 2017 12:26

                                                      Tous cela, ce n’est pas du tout du privé commercial, mais du social para public. Du reste, c’est regardé par la CdC.

                                                      "La cour des comptes pointe au passage les nombreux problèmes que posent le recours aux mutuelles. Tout d’abord, en raison des aides fiscales accordées aux contrats collectifs d’entreprises, les complémentaires coûtent pas moins de 3,5 milliards d’euros par an à l’ensemble des contribuables, y compris pour ceux qui n’y ont pas recours. Ensuite, ces mutuelles facturent des frais de gestion élevés (6,4 milliards d’euros) "qui absorbent une partie des tarifs et aides et dupliquent ceux de l’assurance-maladie pour la prise en charge des mêmes dépenses", pointe la Cour.« 

                                                      Il est à noté que Ferrand a obtenu ce fromage dès lors qu’il est devenu élu socialiste. ( 1998)

                                                      C’est comme cela que ces gens fonctionnent. C’est aussi pour cela qu’ils sont pour un contrôle très très strict du fric des élus, pas de celui des autres prébendiers de l’argent public ; Quand tu es payé plein temps par une mutuelle amie, bien sur, tu peux à la fois te consacrer à tes mandats, mais aussi ne pas être très exigeant sur les émoluments des élus.

                                                      Bilan de ses mandats en Bretagne, au »service de l’égalité«   ? Un pays »peuplé d’illettrés". citation de l’impétrant.

                                                      Le Macronisme, c’est apartheid social aux frais du contribuable. Il faut arrêter ces gens.


                                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mai 2017 19:03

                                                        Intéressante vidéo de C News, qui analyse l’affaire Ferrand :
                                                        les règles habituelles qui se pratiquent dans l’immobilier, ainsi que les règles habituelles pour obtenir un prêt bancaire. C’est à partir de 4 minutes.


                                                        • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 28 mai 2017 20:24

                                                          @Fifi Brind_acier

                                                          Vidéo intéressante effectivement, car on se rend compte du rôle sous-jacent de M. Ferrand, même si le conseil d’administration où il ne siégeait pas a pris la décision en faveur de SACA et même si c’est le Président de la mutuelle qui a signé le contrat avec la sté.

                                                          Par contre, l’avocate sur le plateau souligne qu’il n’y a pas de prise illégale d’intérêts (c’est vrai), qu’il n’y a pas de délit de favoritisme (c’est vrai aussi) et en conclue (elle aussi !) qu’il n’y a rien d« illégal au plan pénal », sans évoquer la qualification d’abus de bien social.

                                                          Depuis le début de l’affaire, personne d’ailleurs n’évoque ce délit, car tout le monde tend à considérer que la mutuelle a fait une bonne affaire au regard des 2 autres offres et qu’il n’y a donc pas eu atteinte à ses intérêts... Or, cette logique ne tient plus nécessairement si, comme je le développe dans mon article, on évoque la possibilité de l’acquisition assortie d’un emprunt, compte-tenu par ailleurs du montant important déjà investi en travaux par la mutuelle... De même, un commentateur de l’article a, à juste titre, évoqué la solution du crédit-bail immobilier qui a pour avantage de ne pas nécessiter d’apport initial...

                                                          Votre vidéo montre en tout cas qu’au final, l’affaire a été conclue avec une « certaine précipitation », la sté SACA n’étant pas même créée, ni propriétaire des locaux... Cette précipitation en faveur de la location, dont il serait étonnant qu’elle ne soit pas souhaitée, a abouti à écarter les pistes précitées, peut-être au détriment de l’intérêt des mutuelles et dans ce cas, peut-être dans l’intérêt des propriétaires de l’immeuble.

                                                          Or, comme indiqué dans l’article MAUVAISE FOI + SATISFACTION D’1 INTERET PERSONNEL AU DETRIMENT DE L’ENTREPRISE = ABUS DE BIEN SOCIAL.

                                                          Ce n’est pas moi qui le dit, mais l’art. L241-3 du code de commerce dont je reproduis les alinéas 3 et 4 dans mon article. Lien vers le L241-3 (pour les sceptiques !)  :

                                                          https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000005634379&idArticle=LEGIARTI000006230284&dateTexte=&categorieLien=cid


                                                        • franc 29 mai 2017 05:48
                                                          Il n’ ya pas que l’abus social mais aussi possiblement délit d’initié et donc délit de favoritisme ;

                                                          En effet Mr Ferrand ou ses copains complices peut très bien donner des renseignement à sa femme sur le prix de ses concurrents et ainsi elle peut abaisser le prix d e son offre juste en dessous de ses concurrents et remporter le contrat .


                                                           Au fait dans le passé il ya vait déjà un gros scandale sur le affaires d e mutuelles avec les socialiste ,l’affaire d e la MNEF

                                                          • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 29 mai 2017 08:04

                                                            @franc

                                                            Bonjour,

                                                            Sauf erreur de ma part, malgré l’utilisation courante de cette expression pour désigner des personnes profitant de la primeur d’informations pour d’enrichir, le délit d’initié, mentionné à l’art. L 465-1 du code monétaire et financier, ne concerne que les opérations financières relatives aux valeurs mobilières sur les marchés financiers.

                                                            Quant au délit de favoritisme, visé par l’art. 432-14 du code pénal, il concerne les avantages fournis à un candidat à un marché public ou une délégation de service public par une autorité publique ou investie d’une mission de service public.

                                                            Donc, l’affaire Ferrand ne peut être concernée par ces délits à mon sens.


                                                          • franc 29 mai 2017 13:00
                                                            @Jean-Luc Hodemon

                                                            peut -être et encore c’est discutable néanmoins l’acte en soi de ce renseignement au profit de ses proches et ses intérêts est de même nature que le délit d’initié concernant les marchés financiers ou le délit de favoritisme concernant une autorité publique ou mission publique d’autant plus que les mutuelles peuvent être considérées comme des services publiques au sens large ,c’est tout aussi condamnable du moins sur le plan moral

                                                          • joletaxi 29 mai 2017 13:24

                                                            @Jean-Luc Hodemon

                                                            il paraît, du moins c’est ce que l’on lit que le compromis a été signé par Mr. Ferrand, sous les réserves suspensives que la mutuelle qu’il dirige loue le bien, et pour « fort » d’une société à créer ?

                                                            bien que les conventions sous seing privé fassent loi entre partie, la condition suspensive de location n’est pas légale, car une conditions suspensive ne peut dépendre que des parties signataires
                                                            sauf à penser que le fait que le directeur de l’organisme va faire obtenir la location,est une garantie de bonne fin, jamais un conseil d’un vendeur n’accepterait ce genre de condi(ion, qui d’ailleurs serait rejetée par un tribunal.
                                                            Mr. Ferrand signe la compromis,pour fort d’une société à créer.Il ’a donc pas de mandat pour ce faire, puisque la société n’existe pas. Il s’octroie donc de fait un mandat de négociation,illimité,dans une société dont il est par le fait même partie prenante.
                                                            J’ai connu des braves gens arborant des pavillons de complaisance, embastillés pour moins que ça.
                                                            ,pour l’un ,il avait simplement mentionné de sa main une option sur un bon de commande pourtant établi par la société ilienne.
                                                            Bon, cherchons plutôt à retrouver les macramés confectionnés par Pénélope.


                                                          • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 29 mai 2017 14:33

                                                            @franc

                                                            peut-être mais cela ne correspond pas à la définition précise des infractions punissables prévues par les 2 codes...


                                                          • eric 29 mai 2017 10:25


                                                            Tiens ! Des journalistes qui font leur boulot...

                                                            http://www.leparisien.fr/politique/affaire-ferrand-le-temoin-et-le-document-qui-sement-le-trouble-29-05-2017-6993030.php

                                                            On pourrait aller plus loin.

                                                            Les mutuelles de Bretagne sont adhérentes à mutuelles de France, l’officine CGTiste qui gèrent notre argent en douce et sans grande transparence.
                                                            http://www.mutuelles-de-france.fr/articles_detail/TWpF/14/historique/

                                                            Elles ont d’ailleurs appelées à voter Macron...

                                                            http://www.mutuelles-de-france.fr/

                                                            Et certains prétendent que seuls les banquiers dépendant des décision étatiques ont payé pour Macron...
                                                            SaveSaveSave


                                                            • BA 29 mai 2017 12:14

                                                              Affaire Ferrand : le témoin et le document qui sèment le trouble.

                                                              Alain Castel, l’avocat à l’origine de l’opération immobilière devenue « l’affaire Ferrand », explique comment ce dossier a été monté et signé.

                                                              Notre journal a retrouvé l’avocat à l’origine de l’opération immobilière concernant la compagne de Richard Ferrand, alors directeur général des Mutuelles de Bretagne. Aujourd’hui à la retraite, Me Alain Castel, ancien bâtonnier de Brest, spécialisé dans les recouvrements de créances, dit avoir été « choqué » à l’époque par l’opération et dénonce un « enfumage » de la part de l’actuel ministre de la Cohésion des territoires. L’ancien bâtonnier apporte des éléments nouveaux, notamment le fait que la promesse de vente du bien incriminé a été signée par Richard Ferrand et comportait une condition suspensive, liée à un bail à venir des Mutuelles de Bretagne et à la composition d’une SCI.
                                                               
                                                              La suite est celle révélée par « le Canard enchaîné » la semaine dernière : au moment de la vente définitive, le bail était conclu avec les mutuelles dirigées par Richard Ferrand et la SCI était celle de sa compagne. Selon l’actuelle directrice des Mutuelles de Bretagne, Joëlle Salaun, jointe dimanche, il n’y avait pas de problème car il n’existe pas de « lien juridique ou patrimonial » entre Richard Ferrand et sa compagne à la tête de la SCI. Pour les mutuelles elles-mêmes, qui ont livré un communiqué la semaine passée, « le conseil d’administration a eu raison de faire ce choix et de le confirmer ».

                                                              Pour Richard Ferrand, joint également, « il n’y a pas de conflit d’intérêts » Mais l’avocat insiste : « Le dossier mériterait au moins des investigations complémentaires. »
                                                               
                                                              Le compromis de vente de l’immeuble, datant du 23 décembre 2010, signé de la main de Richard Ferrand, parle d’une « condition suspensive de conclusion d’un bail commercial entre la SCI devant substituer M.  Ferrand et les Mutuelles de Bretagne ».
                                                               
                                                              Le Parisien : Comment vous retrouvez-vous dans cette opération immobilière ?

                                                              Me Alain Castel : Je suis un spécialiste de voie d’exécution, en clair de recouvrement de créances. En 2010, un de mes clients a gagné aux prud’hommes contre un expert-comptable qui lui doit de l’argent. Il a ce qu’on appelle un titre exécutoire. Comme mon client n’est pas payé, je diligente une saisie immobilière des locaux professionnels de l’expert-comptable, les locaux actuels des Mutuelles de Bretagne, 2, rue George-Sand à Brest. Richard Ferrand a sans doute lu les publications de cette vente aux enchères dans le journal local et a contacté l’expert-comptable, en lui proposant une vente amiable. J’ai accepté cette vente car cela était plus rapide et plus avantageux en termes de prix qu’une adjudication. Le 23 décembre 2010, un compromis de vente est signé entre l’expert-comptable et Richard Ferrand en son nom propre, avec une condition suspensive : la conclusion d’un bail commercial avec une SCI devant substituer Richard Ferrand et les Mutuelles de Bretagne.
                                                               
                                                              Pourquoi acceptez-vous ?

                                                              Cela arrangeait tout le monde, à commencer par mon client. Mais j’ai tout de suite compris la manoeuvre, et cela m’avait choqué à l’époque. Richard Ferrand allait louer l’immeuble à la mutuelle et il allait s’enrichir avec tous les travaux à la charge de celle-ci. Il faut appeler un chat un chat.
                                                               
                                                              Oui, mais le bail proposé par la Saca, la SCI de sa compagne, était le moins cher parmi les autres propositions ?

                                                              La question, n’est pas là. Ça, c’est de l’enfumage ! La vraie question, c’est pourquoi Richard Ferrand n’a pas fait acheter l’immeuble par la mutuelle. C’était l’intérêt de celle-ci. Elle faisait un prêt, engageait des travaux et se retrouvait quinze ans plus tard propriétaire d’un bien largement fructifié. Or là, c’est la compagne de Richard Ferrand qui se retrouve dans cette position. C’est un schéma moins éthique.
                                                               
                                                              Cette opération a néanmoins été soumise au conseil d’administration...

                                                              « Le Canard enchaîné » dit que le 25 janvier 2011, lors du conseil d’administration de la mutuelle, il n’a pas été mentionné sur le procès-verbal de la réunion que la compagne de Richard Ferrand serait la gérante de la Saca. Est-ce que cela veut dire que Richard Ferrand a cherché à masquer que sa compagne allait piloter la SCI ? Vous savez, il y a un Code de la mutualité. Selon son article L. 114-32, toute convention à laquelle « un administrateur ou un dirigeant opérationnel est indirectement intéressé ou dans laquelle il traite avec la mutuelle, union ou fédération, par personne interposée est soumise à l’autorisation préalable du conseil d’administration ». En clair, en cas de risque de conflit d’intérêts, ces conventions doivent être soumises à un commissaire aux comptes qui rédige un rapport spécial transmis ensuite à l’assemblée générale de la mutuelle, qui statue.
                                                               
                                                              Y a-t-il eu un rapport spécial ?

                                                              C’est à Richard Ferrand de répondre, et peut-être au parquet de Brest. S’il y en a eu un, il n’y a plus d’affaire Ferrand. Sinon, la justice doit examiner l’affaire de plus près. L’obstacle aux fonctions de commissaire aux comptes est un délit passible de cinq ans de prison et de 75 000 € d’amende. C’est l’article L. 114-51 du Code de la mutualité. Dans le cas précis, le délit d’obstacle au commissaire au compte est-il caractérisé  ? Si oui, les faits sont-ils prescrits ou pas ? Ni vous ni moi ne pourrons le déterminer, c’est à la justice de le faire.

                                                              http://www.leparisien.fr/politique/affaire-ferrand-le-temoin-et-le-document-qui-sement-le-trouble-29-05-2017-6993030.php


                                                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 mai 2017 21:45

                                                                Sur toutes ces dernières affaires, de Fillon, Roux, et maintenant Ferrand , combien de fois n’avons nous pas entendu, .. c’est légal !

                                                                Sur mon neveu, c’est légal, puisque que se sont bien les intéressés et leurs collègues députés qui font les lois.

                                                                SQFD !

                                                                T’in quand la gauche et au pouvoir au printemps la majorité socialistes ,.. et peut-être d’autres ,ben se décident tout simplement d’augmenter leur indemnités :.ici.


                                                                Comme dit un vieux dicton:On n’est jamais si bien servir que par soi-même !


                                                                @+ P@py


                                                                • pascal 5 juin 2017 15:04

                                                                  Je ne sais pas pour qui a voté l’auteur de l’article.

                                                                  Ce que je sais en revanche, c’est que vous avez voulu le Macron et sa clique, chers 65 % des votants français. Eh bien vous l’avez. Alors fermez-la. Ceux qui n’ont pas voté Macron n’ont d’autre choix que d’accepter, c’est la règle du jeu démocratique, le pire système ... à l’exception de tous les autres. Cela suffit les jérémiades. Toujours à râler. Faire des grèves, prendre des congés et râler. C’est tout ce que savent faire les Français. Sans faire quoi que ce soit pour changer les choses, évidemment. Ils commencent à me pomper l’air les Français. Je foutrais bien le camp de ce pays d’abrutis si je n’étais pas attaché au territoire.


                                                                  • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 5 juin 2017 15:36

                                                                    @pascal

                                                                    Je n’ai effectivement pas voté Macron.

                                                                    Il a certes été élu, mais la démocratie, ce n’est pas accepter les magouilles de certains élus, qui se servent au lieu de servir et qui par ailleurs viennent nous donner des leçons de morale en nous demandant de nous serrer la ceinture... C’est pouvoir exposer un point de vue contraire librement et publiquement, ce que nous pouvons (pour combien de temps ?) encore faire...

                                                                    Je suis ensuite d’accord avec vous pour dire que l’on a collectivement (vous et moi inclus) les élus que l’on mérite.

                                                                    J’ajouterais, concernant la démocratie, qu’elle est de plus en plus menacée par la « pensée unique » qui s’est installée et se renforce au profit d’une « élite » (vous noterez les guillemets) liée à l’emprise croissante de certains groupes d’influence (bilderberg, dîner du siècle, avec en toile de fond tout ou partie de la franc maçonnerie et peut-être selon certains des illuminatis...).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean-Luc Hodemon

Jean-Luc Hodemon
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès