• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Enfumage

"Enfumage", c’est un peu ainsi que l’on pourrait définir la séquence politique que vivent actuellement les Français. Dans ces conditions il n’est absolument pas étonnant d’enregistrer l’impitoyable baisse de popularité et de confiance du Président de la République. Ses partisans, un peu aux abois ne cessent de répéter que tout ça était dans le programme, qu’il n’y a pas à être surpris, qu’au contraire François Hollande remplit son contrat etc. Je ne commettrais pas l’indélicatesse de penser un instant qu’ils sont dupes de leurs propos.

Bien sûr, François Hollande avait promis le mariage pour les homosexuels ; bien sûr il avait affirmé que les étrangers auraient le droit de voter pour les élections locales, bien sûr … Mais comment continuer à croire que là était l’essentiel aux yeux de ceux qui lui ont fait confiance. Le croire et le proclamer est un contre-sens complet qui enfonce dans l’erreur d’appréciation globale. Ce ne sont certainement pas ces thèmes qui occupent l’esprit de nos concitoyens et pourtant ce sont eux qui occupent le gouvernement et les débats ici ou là. Voilà encore une raison supplémentaire de désillusions et de rejet de la « politique ». Il est évident que les questions touchant à l’organisation européenne et à ses conséquences économiques et sociales sont beaucoup plus en prise sur la vie quotidienne de nos concitoyens. Des enquêtes d’opinion récentes montrent que nos concitoyens deviennent de plus en plus réticents à la forme actuelle de l’Europe. Ainsi, vingt ans après Maastricht, le référendum qui avait tant divisé les Français serait perdu s'il avait lieu aujourd'hui. Par ailleurs, au moment où Madame Taubira réforme la politique pénale, 57 % des personnes interrogées jugent "tout à fait prioritaire" la lutte contre la délinquance et certainement pas un « relâchement » judiciaire. On pourrait bien sûr discuter sur les sujets ici évoqués et il n’est pas question de nier l’acuité de certaines d’entre eux. Simplement, il est évident qu’ils ne correspondent absolument pas aux vraies préoccupations des Français aux prises avec les augmentations énergétiques, la menace du chômage, la crainte pour le pouvoir d’achat. Les questions débattues actuellement peuvent ainsi légitimement apparaître comme un « enfumage » pour masquer l’essentiel qui lui , ne change pas.

Autrement dit, « le changement maintenant » pour la frime mais pas sur le fond.

Le BLOG


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 septembre 2012 11:24

    À l’auteur :
    « Ce ne sont certainement pas ces thèmes qui occupent l’esprit de nos concitoyens et pourtant ce sont eux qui occupent le gouvernement et les débats ici ou là. »

    En fait, Hollande pâtit d’une carence imaginative qui est clairement apparue lors de sa dernière prestation télévisée, le 9 courant.

    L’interview de François Hollande a été une grande déception.

    Il ne s’agissait pas d’une intervention de Président mais de Premier Ministre.

    Il a donné un cap bien conformiste et sans (bonne) petite surprise pour 2013 & 2014.
    Quid de 2015 à 2017 ? Néant ! ! ! (un tout petit espoir ?)

    Jeudi matin, 6 septembre, sur RTL, Edgar Morin disait :
    « J’attends et j’espère que le président Hollande annoncera un grand dessein, une nouvelle politique, une nouvelle voie, un nouvel espoir au peuple français, et qui indiqueront au monde que la France est encore capable de formuler un message universel. »

    Hier soir, avons-nous eu quelque chose de cela ? ? ?
    Non ! ! ! Rien ! ! !

    Le quinquennat est virtuellement fini, avant même d’avoir réellement commencé, en raison d’une énorme panne d’imagination créatrice...


    • Alpo47 Alpo47 19 septembre 2012 11:29

      Enfumage ? Oui, surement et comme toujours. Est ce que, finalement, l’essentiel de la politique ne consiste pas à détourner l’attention des vrais problèmes pour ... maintenir l’ordre établi ? Ainsi donc sujets mis en avant (mariage homosexuel, vote des immigrés, TVA sociale ou pas ...etc...) souvent polémiques, vont détourner l’attention de ce qui est vraiment important.

      Mais qu’ont ils donc à cacher ?
      - D’abord, je crois, la réalité de nos sociétés avec de profondes inégalités qui ne font qu’augmenter.
      - Ce sont les plus modestes et les classes moyennes qui sont taxés pour réparer les crimes économiques des ultra-riches.
      - Le fait que ce sont les "rentiers-actionnaires,au travers des lobbys et des grands groupes industriels et financiers qui dirigent vraiment nos sociétés..
      - L’évolution et mainmise de l’europe actuelle sur nos vies, sans processus démocratique.
      - La perte de souveraineté nationale qui sert les financiers et groupes mondiaux.
      - La lente privatisation de nos sociétés, voire même du patrimoine génétique ...
      ....
      Ainsi que le magicien qui détourne notre attention avec son regard sur une de ses mains ... pour cacher l’autre qui va chercher le pigeon dans la poche cachée, nos politiques, marionnettes du capitalo-libéralisme nous enfument en permanence.


      • Chupa chups Chupa chups 19 septembre 2012 19:34

        "Ainsi que le magicien qui détourne notre attention avec son regard sur une de ses mains ... pour cacher l’autre qui va chercher le pigeon dans la poche cachée, nos politiques, marionnettes du capitalo-libéralisme nous enfument en permanence."

        Tiens je ne l’avais jamais entendu celui-là. Le capitalo-libéralisme. Bon, en bref, c’est de l’interventionnisme d’état.


      • voxagora voxagora 19 septembre 2012 11:37

        Enfumage PAR RAPPORT à quoi ?

        aux sondages trafiqués de l’ère sarkozyste ?
        au muselage de la presse qui n’était plus qu’une presse ratatinée par la peur ?
        .

        • Robert GIL ROBERT GIL 19 septembre 2012 11:46

          n’oublions pas qu’Hollande fait partie d’une famille politique qui a accompagné le libéralisme. Le PS en a favorisé l’avènement par ses capitulations successives et ses décisions qui ont libéré les flux financiers. Il a mis en œuvre une politique qui a été douce pour les détenteurs de stock-options, qui a privatisé à tour de bras, qui a œuvré avec zèle pour l’Europe du libre-échange et de la finance toute puissante. Au gouvernement, les socialistes font des cadeaux de riches aux riches et des cadeaux de pauvres aux pauvres. Seulement les cadeaux pour les pauvres ne durent jamais très longtemps et la contrepartie est toujours douloureuse..........

          http://2ccr.unblog.fr/2012/05/06/on-a-vire-sarko-surveillons-hollande/


          • Fergus Fergus 19 septembre 2012 11:52

            Bonjour, Jlhuss.

            Où voyez-vous un « relâchement judiciaire » dans l’action du gouvernement ? Ce n’est pas parce que Taubira entend diminuer le nombre des incarcérations pour privilégier les peines alternatives ou promouvoir l’action des agents de probation que l’on peut parler de « relâchement ». Au contraire, tous eux qui sont sensibilisés aux questions judiciaires savent pertinemment que les taux de récidive des délinquants sont nettement supérieurs lorsque la seule réponse donnée est celle de la prison, de surcroît sans préparation des détenus au retour à la vie normale. Bref, le modèle sarkozyste, derrière les accents martiaux, se traduisait bel et bien par un encouragement à la délinquance. D’où l’urgence de réformer le système, précisément pour répondre à l’attente de sécurité d enos concitoyens !


            • alinea Alinea 19 septembre 2012 12:55

              Peut-être le gouvernement anticipe-t-il d’un chouïa le peu de pouvoir qui nous restera quand l’Europe libérale aura fini son oeuvre ?
              Il nous restera le droit de régler qui on veut marier, qui on veut euthanasier, combien d’élèves par prof et ( j’allais écrire l’âge et le montant de la retraite ! mais non, même pas).


              • LE CHAT LE CHAT 19 septembre 2012 13:40

                en réalité , l’UMP et le PS qui font mine de s’opposer en France vont main dans la main à l’assemblée européenne et votent ensemble tous les textes libéralisant l’économie pour un nouvel ordre mondial ...................


                • louphi 19 septembre 2012 17:20

                  jlhuss

                  Atention ! La sarkoland se tient en embuscade et bande son arc ! Pauvre France, t’as pas de chance pour t’en échapper !

                   


                  • chmoll chmoll 19 septembre 2012 17:32

                    holla j’suis pas un enfumé moé , ça fait d’pus 1981 que j’participe pu a cette vaste fumisterie
                    + connue sous présidentielle

                     l’erreur historique est réparée , merde alors !!


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 septembre 2012 17:52

                      L’enfumage politique donne le cancer de la démocratie .
                      A mettre sur les paquets de votes .


                      • Dwaabala Dwaabala 19 septembre 2012 21:29

                        Ah ! pour ça, on n’est pas déçus...

                        Enfin un article qui n’enfourche pas les dadas généreusement présentés par nos garçons d’écurie.
                        Qui font du foin, mais sont bêtes à le manger, quand ils ne l’ont pas dans leurs bottes.


                        • NOJ71 19 septembre 2012 23:07

                          A l’auteur.

                          Vous êtes un dénigreur.
                          Mangez plus de poisson et essayez d’analyser objectivement la situation.

                          • gaijin gaijin 20 septembre 2012 10:28

                            44% ..........
                            ben oui ceux qui ont voté pour lui c’est étonnant non ?

                            cela dit enfumage oui bien sur
                            mais enfumage et enculage sont les deux mamelles de la politique .......


                            • Lucius Quinctius Cincinnatus 21 septembre 2012 00:08

                              Je crois que vous même tentez de nous enfumer monsieur l’auteur... 

                              « Une minorité de français pensent que Sarkozy ferait mieux que Hollande ». Voilà une information bien inutile, si ce n’est l’expression de ce que cache votre article à savoir du pro sarkozysme de bas étage.

                              Ainsi dont le droit de vote des étrangers et le mariage des homosexuels serait quantité négligeable ? Mais vous divaguez ! Vous ne connaissez rien à la psychologie d’un électeur de gauche qui lui y voit l’acquisition de liberté et de droits fondamentaux, choses dont nous avons été privés depuis tant d’années.

                              L’organisation européenne.. Mais qu’est-ce que vous voulez que Hollande y fasse, ça se décide à l’unanimité des pays membres ! Quand à mettre tout le monde dans les prisons.. Comme aux USA ? Et quel résultat cela produit-il chez eux ?

                              Je n’ose croire que vous êtes dupe de vos propos. 


                              • galtoch 29 septembre 2012 09:01

                                Genre de réflexions stériles autant qu’inutiles.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires