• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Éric Zemmour, candidat à la présidentielle  ?

Éric Zemmour, candidat à la présidentielle  ?

 

Éric Zemmour, candidat à la présidentielle  ?

 

Éric Zemmour, président de la République au 24 avril 2022  ?

 

«  Je ne suis plus très loin de prendre la décision  ». Telles sont les paroles qu’Éric Zemmour a prononcées sur le plateau de RMC ce lundi 04 octobre. Ce dernier exprimait son hésitation à se présenter comme candidat aux prochaines élections. Cependant, même s’il clame haut et fort qu’il n’a encore rien tranché, nous constatons des actions qui nous démontrent le contraire. Retour sur une campagne (?) authentique.

 

Les déclarations du débatteur

 

Au cours de cette même interview, la journaliste de la radio a mis en évidence un point important : s’il annonçait sa non-candidature, celle-ci serait vécue comme une trahison, voire une désertion de la part de ses partisans. Actifs et de plus en plus nombreux, ils ont toujours soutenu M. Zemmour ces dernières années. 

Le chroniqueur confirmant les propos tenus par la présentatrice par un : «  C’est un problème effectivement  ». 

Cela fait maintenant 20 ans que le polémiste exprime ses idéologies : défendre et rétablir l’identité française. À son titre de chevalier se sont ralliées beaucoup de personnes discernant en lui «  le sauveur  » dont l’hexagone a besoin.

D’ailleurs, c’est l’un des arguments qu’il avance. En effet, il évoque les diverses supplications qui lui sont adressées pendant les séances de dédicaces : 

 

  • «  ne nous abonnez pas  »  ;

  • «  sauvez-nous  »  ;

  • «  sans vous, on est perdus  »  ;

  • «  vous êtes le dernier à pouvoir nous sauver  »


De plus, chacune de ses actions à l’heure actuelle suscite un véritable engouement. Il s’en est lui-même aperçu au cours de ses interventions. Mais aussi aux résultats des sondages, et à l’évolution des attaques politiques à son encontre, qui épient toutes ses paroles.

 

Alors, pourquoi ne s’est-il pas déjà déclaré candidat  ? Selon lui, il y a des aptitudes qui entrent en ligne de compte et qu’il n’a pas : 

 

  • «  ce n’est pas encore pour moi une évidence de me présenter  »  ;

  • «  je ne suis pas un professionnel de ce genre de candidature  »  ;

  • «  je ne possède pas de parti  »  ;

  • «  les élus, les maires… possèdent des compétences techniques que je ne possède pas  ».

 

Les éléments pouvant le faire changer d’avis ne sont pourtant pas nombreux :

 

  • l’argent  ;

  • et le parrainage.

 

MAIS, selon toute vraisemblance, le futur compétiteur a déjà commencé sa croisade depuis plusieurs mois…

 

Éric Zemmour, ou la nouvelle façon de faire une campagne présidentielle  ?

 

Journaliste, chroniqueur, polémiste, il sait comment attirer l’attention. Il utilise les bons mots, des arguments excessifs, et cela fonctionne parfaitement. On ne parle que de lui depuis plusieurs semaines, davantage encore depuis la sortie de son livre. 

 

Commencer par ce qu’il sait faire de mieux : provoquer

 

Tout d’abord, il a procédé à plusieurs débats à distance avec Mr Mélanchon, et à des duels avec Mme Le Pen.

L’orateur a aussi publié des essais politiques à succès. Ses connaissances sont donc déjà bien présentes et il sait comment les organiser et les utiliser à bon escient.

 

Ses interventions sonnent de plus en plus «  campagnes présidentielles  ». Les dires de ses partisans : «  Zemmour président  » ne sont pas contestés par ce dernier lors de ses conférences.
 

 

Passer à l’acte, mais «  officieusement  »

 

Le 21 avril 2021, il accorde un entretien au Figaro dans lequel il confie avoir un grand respect pour un ancien journaliste : Jacques Bainville. Historien brillant, écrivain dans les années 30, ce dernier avait exprimé un profond regret à la fin de sa vie : «  n’être jamais passé à l’action en politique  ». 

Sa remarque a interpellé l’ex-débatteur. D’ailleurs, il le confirmera deux semaines plus tard pendant un échange au cours d’une chronique : il n’a pas pu s’empêcher de constater plusieurs points communs entre eux, de s’y identifier, et de se dire : «  oui peut-être qu’il faut passer à l’action. La prédiction, la prévision, la prophétie ne suffisent pas  ».

 

Ses adversaires politiques ne se font pas d’illusions et n’attendent pas son annonce officielle. Pour ces derniers, il sera candidat à l’élection présidentielle. 

Pareillement pour ceux se considérant du même clan que le polémiste comme Marine Le Pen. Elle a pu déclarer, il n’y a pas si longtemps, que l’on ne sépare pas une famille : «  On gagne dans l’union, pas dans la division  ». 

En effet, la politicienne, perdant du terrain, constate que le journaliste est activement en train de la doubler sans avoir l’idée de faire face et d’avancer ensemble.

 

Au lendemain des résultats des législatives de cet été 2021, les Français ont vu apparaître, dans plusieurs villes de France, de nombreuses affiches dépeignant le postulant en majesté avec le slogan : «  Éric Zemmour président  !  ». Ces dernières ayant été collées par la génération Z qui représente une force non négligeable pour le futur candidat.

Ensuite, l’organisation «  les amis de Zemmour  » a décidé de se doter d’une association de financement dans le but de récolter des fonds. 

Beaucoup se posent la question si ce n’est pas pour subventionner une prochaine campagne électorale. Cela résoudrait l’une des incertitudes citées par le débatteur plus haut…

 

 

Le mois clé : septembre 2021

 

Le coup d’accélération du candidat

 

La rentrée est là et le chroniqueur passe la cinquième  ! S’amorce alors une longue série d’interventions, de débats et de «  critiques  » à l’encontre de certains membres de partis politiques.

Il commence par quitter certains postes :

Tout d’abord, au 1er septembre chez Le Figaro : le polémiste rencontre des problèmes d’organisation entre «  sa campagne  » et ses responsabilités vis-à-vis du journal. 

Ensuite, il abandonne son emploi chez CNews où il avait pour mission de disputer avec les politiciens des dialogues animés après l’annonce officielle du CSA du 8 septembre. 

En effet, cette dernière a prévenu les médias que dès à présent le temps de paroles de M. Zemmour sera décompté dans le cadre des élections qui approchent…

Puis, le samedi suivant au cours d’une émission de Laurent Ruquier avec Léa Salamé, l’ancien journaliste met en évidence ses principes et ses intentions en exprimant volontairement son avis sur les prénoms français. Il affirme ouvertement qu’il rétablirait la loi de 1803 sur les prénoms français. La chose est dite.

 

Point culminant de sa «  campagne  » la parution de son livre : «  La France n’a pas dit son dernier mot  »

 

Alors que le futur candidat vient rendre visite à son éditeur habituel pour discuter de son prochain livre (entendu ici celui sorti en septembre 2021), ce dernier voit sa demande refusée. 

Dans une interview accordée à un journal, les éditions Albin Michel rapportent qu’ils ne publieront pas son ouvrage. Cela poserait des problèmes de statut vis-à-vis de l’écrivain. 

En effet, il semble qu’il leur ait annoncé, en privé, qu’il se présentait aux élections présidentielles.

Mais l’ancien chroniqueur ayant les moyens, et le soutien, édite lui-même son bouquin. 

À sa sortie, ce dernier est aussitôt analysé et vu comme un «  storytelling de candidat  ».

 

Le 18 septembre, son intervention au congrès de Nice est très réussie. Éric Zemmour est acclamé, notamment par la génération Z. Une haie d’honneur est mise en place même si celle-ci se révèle très étroite du fait du nombre important de personnes ayant fait le dérangement. Les paroles «  Zemmour président  » sont, encore une fois, scandées, mais sans que celui-ci ne les contredise.

 

À aujourd’hui c’est 13 % des intentions de vote qui lui sont allouées.

 

Autant dire qu’entre l’interview chez RMC et ses actes, un gouffre existe. L’incertitude n’est pas aussi grande qu’il ne le laisse entendre. Stratégie du journaliste pour faire parler de lui  ? Le philosophe Raphaël Enthoven explique que dans les deux cas, l’ancien polémiste devra de toute façon rendre des comptes. S’il se présente, il devra passer vraiment à l’action et aller plus loin en abordant des sujets classiques de présidentielles, l’économie par exemple. S’il se rétracte, cela sera perçu comme une trahison pour ses fervents défenseurs. En effet, ils auront porté l’homme, l’auront soutenu. 

Quel est l’intérêt de faire traîner les choses  ? Stratégie personnelle  ? Promotion, publicité dans le but de réaliser un maximum de ventes de son livre  ? 

Voyez-vous Zemmour président  ? Voteriez-vous pour lui  ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Octave Lebel Octave Lebel 16 novembre 2021 11:38

    Tout cela c’est bien gentil et un peu anecdotique. Je suis sûr que certains lecteurs ont du retenir une larme, sentir leur cœur battre et c’est quand même une occasion de plus de faire parler de Zemmour et de le célébrer autour d’un feu de bois médiatique en maudissant les méchants comme moi qui balancent des méchancetés.

     

    Tant pis, je me répète. Mais j’ajoute quand même des informations qui ne sont pas dans l’article.(2, je n’exagère pas).

     

    1. Alors, c’est vrai ? Un bruit court dont ne parlent pas les VRP de Zemmour et ils ont raison, Eric pense à se désister -solennellement bien sûr- dès avant le 1er tour pour ne pas dérégler la manœuvre qui consiste à mener devant le candidat de nos amis du CAC40 le vrai-faux perdant du jour ? Et donc il faut faire beaucoup de bruit en attendant.

    Il faut d’abord que nos concitoyens marchent. Il va falloir en remettre des couches et déjà à CNEWS, même dopés, ils fatiguent. M’est avis qu’il va falloir taper dans les faits divers et jouer encore et encore avec les tam-tam de la sonde.

     

    2. Z est là parce que monsieur Bollloré oligarque international pousse le cheval et la remorque qui exhibe la sainte trinité qui fait de nouveau son apparition pour sauver la campagne, ses fesses et celles de ces compagnons de jeu du CAC 40, la fameuse C3III, Immigration-Islam-Insécurité (prod.cnews)  comme bouclier et rideau de fumée pour que nous les salariés-chômeurs-contribuables-taxéstousazimuts-précaires-retraités-électeurs-mallogés-consommateurs-lesfinsdemoisdifficiles-lestempsdecerveaudisponible ne réfléchissons pas trop , le temps de plier les élections.

     

    Je sais, vu comme cela, c’est moins romanesque.

     

    Enfin un vœu :

    Ce serait vachement intéressant que les supporters de l’un ou l’autre nous fasse une check-list des différences ou avantages de l’un ou l’autre. Zemour et MLP. Ce pourrait même être un travail d’équipe.


    • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 17 novembre 2021 18:17

      @Octave Lebel
      Que ce soit en bien ou en mal, l’important pour exister, c’est qu’on parle vous...
      Sarkozy

      Je viens voir su Avox si des fois on ne parlerait pas de Zemmour...  smiley

      C’est marrant, normalement, un type comme ça, avec ses propos, si il n’était pas protégé par les puissants, il serait en taule.
      C’est bien connu, les français ont toujours préféré l’extrême droite au « danger gauchiste ».
      Mmmmmmmm’béciles !!
      En 44, ils venaient pleurer dans les jupes des résistants communistes...
      Y’a des rafales de Sten qui se sont perdues !!


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 2021 11:38

      il a joué le rôle de TRICKSTER. (miroir). Il continuera. Mais la droite « républicaine » a compris que c’est que veut la majorite des français, et ils finiront par s’unir. Un polémiste ne peut jour le rôle de Président...


      • jacques 16 novembre 2021 11:43

        Imaginer Z en président... comment dire deja avec le nabot et le joufflu on a deja donné


        • jacques 16 novembre 2021 11:45

          @jacques
          donc à la question : "Voyez-vous Zemmour président  ? Voteriez-vous pour lui  ?

          "
          les réponses sont NON et NON


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 2021 11:47

          @jacques FACE à MACRON : OUI.....


        • Buzzcocks 16 novembre 2021 11:44

          Bernard Menez s’est bien présenté aux législatives, tout comme Francis Lalanne. Donc pourquoi Zemmour qui est de ce calibre là n’aurait pas le droit aussi à participer à notre démocratie. on déplore que la vie politique n’est constituée que de notables, de médecins ou de hauts fonctionnaires.... avoir des clowns, c’est bien aussi.


          • Aristide Aristide 16 novembre 2021 11:51

            @Buzzcocks

            Il faudrait peut-être mettre en place des quotas, il n’y a pas de raison à ce que les mous du bulbe ne bénéficient de la discrimination positive !!!


          • ZenZoe ZenZoe 16 novembre 2021 11:44

            Je me demande s’il se rend compte que sa candidature est du pain béni pour Macron. Le front républicain commençait à faiblir avec MLP, et lui tombe à pic pour la remplacer. Je n’ai ren contre le bonhomme, il a les idées qu’il veut, mais je suis contre sa candidature pour cette raison, il va faire réélire Macron.


            • Trelawney Trelawney 16 novembre 2021 16:03

              @ZenZoe
              Quand certaines personnes disent que Zemmour est l’animal de Macron, personne ne les écoute.
              Qu’est devenue la politique pour les français ? La ferme célébrité ?


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 2021 11:45

              50 % de son programme : OUI, clairement. Mais élagué : anti-féministe mais pas mysogyne, l’homme blanc (à éjecter,...), retour a un enseignement de l’excellence, les prénoms (une lubie hystérique), Pétain (le mieux étant de revisiter l’histoire qui cache de nombreuses zones d’ombres), un polémiste n’a pas la stature d’un présidentiable, l’histoire du retour des femmes au foyer (sa vie personnelle le contredit.


              • jacques 16 novembre 2021 11:52

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                ce n’est pas avec tout de fatras que l’on va avancer, le problème majeur est l’économie et la production.


              • tonimarus45 16 novembre 2021 12:16

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.—50% pour cent de son programme ???vous devriez savoir que les paroles s’envolent mais les ecrits restent, que les promesses n’engagent que ceux qui y croient, et qu’enfin, dire je vais reformer ceci ou cela, sans plus de precisions, ne veut absolument rien dire.Quant a ce que l’on sait de son programme ,c’est en definitive, qu’il est tres peu differents de celui de macron ou de la droite,.En effet deja, baisse des cotisations patronales en echange «  »«  »d’incitations«  »«  » a la hausse des salaires ; or l’on sait que depuis la baisse de la tva dans la grande restauration en echange d’embauches et/ou d’augmentations de salaires ,que cela ne marche comme cela, car pour le patronat « incitations » ou « code de bonne conduite » c’est « cause toujours tu m »interresse« et pour etre plus trivial »parle a mon C ?l, ma tete est malade« .Ce programme aussi oublie, les travailleurs de production ,ceux qui mettent les »mains dans le cambouis« pour donner encore plus a ceux qui font produire et qui se remplissents les fouilles sans trop forcer.Pour etre plus court les travailleurs les chomeurs ,les sdf, et meme les classes moyennes seront les grands perdants si par hassard »zemour" arrivait a etre elu(Ce que je ne crois quand meme pas du tout).Et j’oubliais la retraite a 64 ans alors que deja a 62 ans 50%   des travailleurs qui y arrivent sont deja au chomage ??qu’en serat’il a 64 ans ??Combien alors de chomeurs ????


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 2021 12:17

                @jacques le fric, le fric ,le fric. Vola une argument de taille. Et l’éducation... ????


              • wagos wagos 16 novembre 2021 12:06

                Et suite à toute cette comédie orchestrée ou pas, on va se repayer 5 ans de plus de Macronerie  !


                • Trelawney Trelawney 16 novembre 2021 16:06

                  @wagos
                  Un macron président avec un Zemour secrétaire d’état aux choux farcis ne me surprendrait pas. C’est le « En même temps » 2.0


                • jymb 16 novembre 2021 13:56

                  Tous sauf Macron et son ramassis d’arrivistes forcenés 

                  Même Bozo le clown 


                  • Jeekes Jeekes 16 novembre 2021 16:14

                    Soyons pragmatiques et ne tournons pas autour du pot.

                     

                    Deux questions :

                    ’’Voyez-vous Zemmour président  ? Voteriez-vous pour lui  ?’’

                     

                    Deux réponses :

                    1 NON

                    2 NON

                     


                    • fcpgismo fcpgismo 16 novembre 2021 18:28

                      Il lui faut juste cinq cent parrainages, entre Macron et Zemmour c’est Zemmour.


                      • The White Rabbit The White Rabbit 16 novembre 2021 19:08

                        C’est pour un sondage ?

                        Seuls les sondages organisés par agoravox donnent une idée correcte des intentions de vote.

                        Rappelons qu’aux dernières présidentielles, Asselineau, par exemple, était crédité par le sondage maison de 24,6% d’intentions de vote et Macron 7,3%.

                        Quand le premier a fait en réalité 0,92% des voies et le second 24% au premier tour puis 66,10% au second  ! smiley


                        • cyrus ⓡⓔⓟⓣⓘⓛⓔ 16 novembre 2021 19:12

                          @The White Rabbit

                          Avec les fufu , utilisant leur armée de compte zombie pour ridiculiser agoravox , pas etonant que asselineau soit sortit du chapeaux smiley

                          Et que macron ais été sous evalué pour ressurer les « sans dent »


                        • Ben Schott 16 novembre 2021 19:23

                          @The White Rabbit
                           
                          Personne ne prétend que ces sondages « donnent une idée correcte des intentions de vote » au niveau national.
                           
                          Il est évident que tu ne peux pas te reconnaître dans ces sondages, et d’ailleurs on se demande bien ce que tu peux foutre sur ce site en général, à part faire le troll.
                           


                        • zygzornifle zygzornifle 17 novembre 2021 08:15

                          Bof, le but c’est de gicler Macron avec ou sans Zemmour .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Rachel caron


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité