• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Étudiants, diants, diants

Étudiants, diants, diants

 

Quelques facs sont bloquées par quelques étudiants se prétendant d'ultra-gauche car la réforme du lycée et le logiciel permettant d'exprimer ses vœux pour le Supérieur introduiraient selon eux une dose de sélection ce qui pour eux est intolérable, abominable. Il existe pourtant déjà une sélection dont eux profitent qui est celle par l'argent. Issus pour la plupart de milieux favorisés, ils n'ont jamais eu à travailler pour vivre, ou financer leur études, n'ont pas de difficultés pour se loger en centre-ville des grandes métropoles où se trouvent les universités.

 

Pourtant, les loyers y sont hors de prix, inaccessibles pour les salariés précaires. Si l'on écoute les discours enflammés des étudiants, diants, diants mimant la Révolution, ils participeraient de cette précarité, seraient des pauvres parmi les pauvres.

 

Ils sont pourtant par essence même des privilégiés, des "héritiers" avec cependant moins d'appétence pour la culture dite "traditionnelle", la culture prétendument "froide", les fameuses "humanités bourgeoises" de Bourdieu. Ne parlons pas de ce que l'on osait appeler avant l'excellence !

 

 Cela aussi serait donc un acquis social de cette génération "J'ai le droit" dont parle Barbara Lefèbvre dans son livre du même titre (voir à ce lien). Elle ne voit pas pourquoi elle devrait faire des efforts pour mériter une situation, un travail. Des efforts ? Quelle horreur ! Bien entendu, il est très politiquement incorrect d'évoquer ce que je viens de parler. Il est mieux aux yeux des bons apôtres de nier l'évidence. Bien entendu, je ne nie pas qu'il y ait quelques personnes sincères parmi eux, des utopistes, des rèveurs. Mais ils ne sont pas légions...

 

On est très vite qualifié de poujadiste, une manière d'éviter toute réflexion sur un sujet qui pourtant le mérite. Je pense également à tout ces participants teeellement utopistes, teeeellement généraux de "Nuit Debout" qui n'ont jamais eu ne serait-ce qu'un geste, qu'une intention de remédier à la saleté qu'ils amenaient place de la République chaque soir....

 

...Papiers balancés par terre, bouteilles plastiques un peu partout, j'en passe et des pires. Ramassés au petit matin par des précaires, des vrais. Mais sans doute affirmer que l'on va tout changer pour eux, mais pas de suite car la fac quand même c'est cool on n'en fait pas une pendant quatre, cinq, voire six ans et une fois sorti PapaMaman font marcher leurs réseaux et on bosse soit dans le culturel, soit dans l'évènementiel.

 

Ou il sera stagiaire dans l'administration.

 

Papamaman ont des copains bien placés. La progéniture pourra toujours pantoufler dans un bureau surpeuplé en se lamentant sur les profs qui ne l'ont pas compris et sur les études extraordinaires forcément, qu'il aurait pu, qu'il aurait dû faire. En attendant les petits coquins réclament d'avoir 10 de moyenne à tous leurs examens car ils n'avaient pas le temps de réviser avec toutes ces réunions beaucoup plus importantes que leur avenir.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen 

Amaury - Grandgil

 

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 6 avril 14:08

    Gouvernement ment ment .....



    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 avril 14:15

      Tu connais pas le sketch de Coluche ?


      • sylvie 8 avril 18:58

        @Amaury Grandgil
        bonsoir, je déteste que les xdroate se servent de Desproge ou de Coluche


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 avril 13:45

        @sylvie
        Je m’en fous smiley

        Je ne demande l’autorisation à personne smiley


      • oncle archibald 6 avril 14:52

        Ce qui me scie en deux c’est que n’importe quelle solution de « sélection » à l’entrée de l’université est meilleure que le tirage au sort qui était la règle à ce jour, mais bon, je dois être « un vieux con » qui ne comprend rien à rien ...

        En plus éviter à un mec qui ne sera pas capable d’aller au bout de perdre deux ans à glander parce qu’il n’a pas les prérequis me parait excellent pour lui, pour sa famille qui finance, et pour la collectivité qui paie l’entretien des locaux et les salaires des profs ... Mais bon, sans doute sur cette question là aussi je dois être trop vieux pour comprendre !

        Je ne souhaite qu’une chose : qu’on me démontre que j’aie tort ! Sinon, fin de la plaisanterie, que les trublions libèrent les amphis et au boulot tout le monde !


        • Laulau Laulau 6 avril 17:04

          @oncle archibald
          « mais bon, je dois être « un vieux con » qui ne comprend rien à rien ... »

          Enfin un peu de lucidité. Ce qui vous manque c’est un peu de travail d’investigation. Ce qui est en jeu, ça n’est pas la sélection par niveau de compétence, qui peut raisonnablement s’y opposer ? Ce qu’il y a de nouveau, c’est une anti « carte scolaire » appliquée aux universités avec à terme des universités pour les chouchous des gens de bien et d’autres universités pour la racaille. Exemple, votre enfant a un bac S, il veut faire de la physique à Orsay (vous avez une tante qui habite là bas et qui pourrait le loger...) l’année dernière aucun problème mais cette année on examinera d’où il vient, de quel lycée etc ...et on pourra lui dire d’aller à Nanterre où ailleurs et si en plus il se prénomme Karim......


        • oncle archibald 6 avril 17:21

          @Laulau : Votre enfant qui a un bac S et qui veut faire de la physique à Orsay l’année dernière il y serait allé si il avait été tiré au sort mais cette année on examinera son bac avec mention TB, ses notes et les appréciations de ses profs en première et en terminale, et s’il est dans le bon peloton il sera admis à Orsay parce que les bonnes universités aiment intégrer de bons élèves, tandis que l’an dernier s’il n’avait pas été désigné par hasard il aurait du choisir une place dans ce qui reste disponible ... Ras le bol de ceux qui crient avant d’avoir mal ! La réforme proposé est indéniablement un progrès et si vous n’êtes pas trop con vous le savez très bien. Les enfants vous vous en foutez, c’est Macron votre cible.


        • Fergus Fergus 6 avril 17:51

          Bonjour, oncle archibald

          Au risque d’être moi aussi implicitement taxé de « vieux con » par Laulau, je partage votre point de vue : malgré les défauts de la réforme actuelle - il y a effectivement de possibles effets pervers -, tout vaut mieux que le tirage au sort, de loin la pire des solutions !

          Qu’il y ait quelques injustices ici et là, c’est possible, et même probable. Mais, faute de retour, on est là sur le procès d’intention alors qu’avec le système précédent on était dans la certitude de flagrantes et scandaleuses injustices !


        • oncle archibald 6 avril 18:55

          @Fergus :

          Un de mes amis ingénieur commentait après s’être fait traiter de « vieux con » par une étudiante : Con ça m’est égal, je sais que je ne le suis pas, mais vieux .... ça commence à me gêner.

          J’ai connu aussi un Président de Tribunal accompagné de son chauffeur qui circulant à pieds sur un trottoir étroit avaient galamment cédé le passage à deux jeunes femmes qui arrivaient dans l’autre sens et avaient entendu dans leur dos « regarde les ces vieux qui font les beaux ». Rapporté par le chauffeur !

          La simple politesse est tombée en désuétude ! Margaritas ante porcos !

          Sur le fond de votre propos j’approuve, bien évidemment !


        • Jonas 7 avril 11:04

          @oncle archibald "Ce qui me scie en deux c’est que n’importe quelle solution de « sélection » à l’entrée de l’université est meilleure que le tirage au sort qui était la règle à ce jour"

          Des gauchistes analphabètes lobotomisés du cerveau, qui utilisent l’Université, foyer de l’enseignement et de l’apprentissage des connaissances, comme quartier général de luttes idéologiques. Pas de sélection, car c’est discriminatoire !
          Il suffit de lire les documents officiels qu’ils publient pour rameuter les foules à leur idéologie : des phrases truffées de fautes.


        • Laulau Laulau 7 avril 11:52

          @Fergus
          "Qu’il y ait quelques injustices ici et là, c’est possible, et même probable. Mais, faute de retour, on est là sur le procès d’intention« 
          Vous avez tout faux ! Le tirage au sort était stupide mais il avait le mérite d’être égalitaire. Je connais (de l’intérieur) la mentalité de ceux qui vont »examiner« les dossiers, pas besoin de »retour" pour prévoir qu’il ne fera pas bon s’appeler Djamel si l’on veut s’inscrire dans certains centre universitaires.


        • Fergus Fergus 7 avril 13:04

          Bonjour, Laulau

          « Le tirage au sort était stupide mais il avait le mérite d’être égalitaire. »

          Désolé, mais lorsqu’elle s’applique avec des œillères idéologiques, l’« ’égalité » est à mes yeux une perversion de l’esprit !

          Pour le reste, c’est effectivement une crainte que l’on peut avoir. Mais en l’état, cela relève quand même, à mon avis, du procès d’intention.


        • Lugsama Lugsama 7 avril 13:55

          @Fergus

          De plus en parlant de vieux cons ça semble toucher aussi les étudiants puisque leur premier syndicat soutiens cette réforme et viens de gagner de nouveau les élections. Les étudiants sont quand même pas bête au point de croire que « Le tirage au sort était stupide mais il avait le mérite d’être égalitaire. » Fallait oser la sortir celle la smiley


        • oncle archibald 7 avril 14:16

          @Fergus : c’est curieux, personne ne conteste que tous les gamins ne sont pas capables de courir le 100 mètres en dessous de 11 secondes. Que ceux qui peuvent le faire et qui ont cette envie puissent plus que d’autres aller dans les filières sportives me paraît plus souhaitable que d’en être écarté par un tirage au sort défavorable. Et alors, mais la c’est carrément interdit de le dire, il y a aussi des gamins qui plus que d’autres ont la capacité de faire des maths et de la physique au niveau olympique et il ne paraît pas injuste que ce soient ceux la plus que d’autres qui aient accès aux universités prestigieuses. De toute façon les meilleurs n’ont pas peur de la sélection par concours qui reste la règle dans les grandes écoles d’ingénieurs.


        • Laulau Laulau 7 avril 16:27

          @Fergus
          Je ne vois pas où vous voyez des « œillères idéologiques » la dedans. Où ai-je écrit que le tirage au sort était l’idéal ou bien que toute sélection était à proscrire ? Le système actuel est complètement rigide, un étudiant entre dans un « tuyau », sans issue s’il s’est trompé de voie ; il faut savoir dès 18 ans quel métier on veut faire, c’est complètement absurde. Quant au procès d’intention, vu le nombre astronomique de dossier à examiner je puis vous assurer que ce sera très mal fait et qu’il suffira qu’un chefaillon se porte volontaire pour qu’il puisse faire la pluie et le beau temps sur les admissions.
          Nous avons besoin d’un système beaucoup plus souple, avec des passerelles et des remises à niveau mais pour cela il faudrait des moyen et comme le dit le malade qui nous gouverne, il n’a pas l’argent magique .... pour les universités.


        • Laulau Laulau 7 avril 17:25

          @Lugsama
          Le favoritisme, le racisme et le piston, ça vous plait, pas vrai. Avec les neurones que vous vous trimbalez, vous avez raison parce que vous devez en avoir eu besoin.


        • Laulau Laulau 10 avril 09:39

          @Fergus
          Je vous conseille de lire sur Marianne :
          https://www.marianne.net/societe/baccalaureat-les-enseignants-decryptent-l-algorithme-ubuesque-de-parcoursup
          Peut-être que vous comprendrez que ce système est bien pire que le tirage au sort.


        • Ces « blocages » durent depuis 30 ans par épisodes, au détriment de la majorité des étudiants qui souhaitent bosser... J’ai bien connu Tolbiac il y a 25 ans puis la Sorbonne ensuite... Comme l’extrême-gauche fait sa loi dans certaines facs, on voit le résultat.
          Quant à la « sélection », elle intervient tôt ou tard, la vie sociale est elle-même sélective !


          • arioul 6 avril 18:13

            @France Républicaine et Souverainiste
            Comme dirait l’auteur , tu n’es qu’une mouture de milicien.


          • PiXels PiXels 6 avril 17:02

            « Issus pour la plupart de milieux favorisés, ils n’ont jamais eu à travailler pour vivre, ou financer leur études,...  »


            Je ne doute pas que cette affirmation repose sur quelque étude sociologique sérieuse.

            On peut avoir un lien ?

            Parce que moi, je croyais stupidement que, hormis pour les facs de médecine et de droit dans lesquelles atterrissent beaucoup de « fils de », pour la plupart, les bacheliers issus des « milieux favorisés » préféraient intégrer des instituts privés « de prestige » dans lesquels le montant exorbitant du droit d’entrée opère une sélection par le fric qui leur garantit un entre-soi et limite par voie de conséquences la concurrence.

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 avril 19:06

              @PiXels

              Vraiment !!?? Vous avez besoin de chiffres ? Lisez donc les rapports de la Degesco. Et c’est du simple bon sens pour faire des études il faut être financièrement aide. Pour tenir, ou alors on bosse pour les financer. Ce qui est risqué quant aux résultat.


            • PiXels PiXels 6 avril 19:51

              @Amaury Grandgil

              Euh ?
              Votre article (et ma réponse) ne traitaient pas des ... FACS ?

              Heureusement pour vous que le ridicule ne tue pas.

              Pouvez-vous SVP nous rappeler le domaine de compétences de la DGESCO ? (sans E, guignol)

              Allez, on va gagner du temps
              La direction générale de l’enseignement scolaire élabore la politique éducative et pédagogique et assure la mise en œuvre des programmes d’enseignement des écoles, des collèges, des lycées et des lycées professionnels.

              Ensuite, avez-vous entendu parler d’un système d’ai de au financement des études supérieures appelé « BOURSES » ?

              Donc jusqu’à ce que vous nous fournissiez un lien vers un VRAI rapport confirmant vos chiffres « au doigt mouillé » je continuerai à penser que comme à votre habitude votre article n’est que le reflet de votre esprit tourmenté et un moyen pour vous de déverser votre bile.

              Voyez-vous, il se trouve que j’ai deux fils :
              le plus jeune vient de valider sa licence de physique.
              L’ainé, après avoir validé un Master 1 de biologie et un master 2 de droit appliqué aux brevets effectue actuellement un stage dans le cadre de la poursuite de son cursus... et il a déposé parallèlement un dossier pour tenter une « passerelle » vers l’orthodontie.

              Et je peux vous garantir que si j’ai effectivement fait un certain nombre de sacrifices pour les aider au maximum, ils ne doivent leur parcours en grande partie qu’à eux-mêmes.

              Et ils sont loin d’être des exceptions.

              Maintenant, si vous voulez me faire dire que le système est injuste, qu’ils ne sont pas partis à égalité de chances, qu’effectivement ils ont dû bosser à côté etc... c’est une évidence.
              Mais c’est justement pour ça qu’il y a des manifs et des grèves !
              Il faut être cohérent.







            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 avril 20:36

              @PiXels
              J’ai dû toucher un point sensible ...

              Les petits bourgeois se battant contre les injustices, j’ai bien ri.
              Ils n’en ont rien à battre, ce qui les meut, c’est le fait de devoir bosser plus, faire preuve de leur réelle compétence intellectuelle.

            • oncle archibald 6 avril 23:27

              @PiXels : mon père disait « je ne vous dois qu’une éducation ». Dans éducation il comprenait des études et un peu de plomb dans la tête pour que nous sachions discerner le bien et le mal, le nécessaire et le superflu. Et je suis bien d’accord avec ce principe que j’ai essayé à mon tour de mettre en application.


              Les parents à mon avis se doivent d’aider leurs gniards à faire les études qui leur plaisent et qu’ils sont capables de mener à bien. Je ne trouve pas du tout que « j’ai fait des sacrifices » même si j’ai dû jongler et même plus pour que mes trois enfants puissent faire des études supérieures. Que viennent faire là dedans les manifs et les grèves ?

              Mes enfants étudiants avaient des budgets plus que serrés, euphémisme. Ils ont serré les dents et les parents aussi. Point barre. La récompense est au bout. Mes trois enfants ont trouvé du boulot très rapidement après la fin de leurs études, ils ont formé des couples solides et ont de beaux enfants, plus des revenus très supérieurs aux miens. J’en suis ravi pour eux même si l’argent n’a pas grand chose à voir avec le bonheur pourvu qu’il y en ait assez pour faire vivre sa famille. 

              Je n’ai aucun mérite là dedans, j’ai fait ce que j’estimais devoir faire et ils n’ont pas à dire merci, j’estime que je le leur devais et il ne me serait jamais venu à l’idée de chercher une quequonque responsabilité de l’état en invoquant nos difficultés. La responsabilité personnelle est une notion qui devient floue, je le déplore, et j’approuve à 100/100 l’article d’Amaury Grangil.

            • PiXels PiXels 7 avril 00:31

              @oncle archibald

              « mon père disait « je ne vous dois qu’une éducation [...] Et je suis bien d’accord avec ce principe ». »

              C’est votre droit.
              Moi j’ai toujours pensé que ce que je devais en priorité à mes enfants, c’est de l’amour.
              Et je n’ai jamais eu a faire d’effort pour leur en offrir beaucoup.

              Pour le reste.
              Où avez-vous vu que je me plaignais ?
              Vous savez lire ?
              « ...ils ne doivent leur parcours en grande partie qu’à eux-mêmes. »

              Et puis votre vie c’est votre vie, la mienne c’est la mienne.
              Quand on s’est privé de TOUT et qu’on en est rendu à avoir la vie qui est la mienne, je pense qu’on peut dire qu’on a fait des sacrifices.
              Ce qui ne veut pas dire que je les regrette : c’est tout l’inverse.

              Si j’ai évoqué mes fils, c’est uniquement pour répondre à « l’auteur » qui se dit catholique et qui dans chacun de ses articles dégouline de haine et passe son temps à déverser sa bile contre les musulmans, les gauchistes, etc

              Et je n’ai pas parlé de « responsabilité de l’état » mais d’un « système injuste ».
              Mais je vais d’autant moins perdre mon temps à développer que je connais vos convictions et qu’il y a belle lurette que je sais qu’on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.

            • PiXels PiXels 7 avril 09:57

              @Amaury Grandgil


              « j’’ai dû toucher un point sensible ... »

              T’as raison mon loulou.
              Comme je te l’ai dit précédemment, heureusement que le ridicule ne tue pas.

              Par charité chrétienne « apostatique », je ne vais pas trop m’étendre sur ton dernier lien


              MDR

              Une étude concernant la situation en....... de 1939 à 1959 !!
              Quant à vouloir à toute force avoir raison, pourquoi t’es pas remonté au XIXème siècle ?
              Arrête de ramer t’attaques la falaise.

              Concernant la précédente.
              Quand tu auras appris à lire tu arrêteras peut-être de te ridiculiser.
              Tout ce que tu as vu, c’est cadres sup vs « ouvriers ».

              Origine sociale selon les filières
              Universités (le sujet qui nous intéresse)
              Agris, artisans commerçants :  9,1%
              Cadres sup : 30% Prof interm : 12,7%  Employés : 12,7%
              Ouvriers : 10,8%  Retraités et inactifs : 13,1%  Non renseignés : 11,5%

              A moins d’inclure TOUS les agriculteurs, artisans, commerçants,employés.

              retraités, chômeurs et « non renseignés » dans la catégorie « milieux favorisés », j’attends que tu m’expliques ce qui t’autorise à écrire
              « Issus pour la plupart de milieux favorisés, ils n’ont jamais eu à travailler pour vivre, ou financer leur études,... »

              Cette étude ne fait donc que confirmer mes propos.

              N’ayant pas que ça à faire, je me contenterai de préciser que les chiffres de ton 1er lien disent peu ou prou la même chose.

              Allez, sans rancune : c’était bien essayé !

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 10:20

              @PiXels Rho la mauvaise foi, j’ai du taquiner un peu le p’tit bourgeois le voilà qui surjoue la condescendance


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 10:22

              @PiXels

              57 pour cent c’est bien mathématiquement une minorité, c’est pire ensuite d’ailleurs


            • PiXels PiXels 7 avril 11:02

              @Amaury Grandgil

              Déjà, je ne sais pas d’où tu nous sors 57% mais passons.

              « 57 pour cent c’est bien mathématiquement une minorité.... »
              Et donc 43% c’est bien « mathématiquement » une majorité !

              Du coup tu vas faire plaisir aux UPRistes : avec toi, Asselineau a finalement toutes ses chances aux prochaines élections.

               smiley  smiley  smiley

              T’en as encore beaucoup en stock des comme celle-là ?



            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 11:22

              @PiXels

              Vu l’agressivité j’ai vraiment du toucher un point sensible, faut pas culpabiliser vous d’être un nanti smiley


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 11:26

              @PiXels

              On connaît bien les bourgeois pédagogues dans ton genre, quand on leur démontre par à+b qu’ils disent des conneries on est soit idiot soit facho. Alors que c’est juste la culpabilité d’être privilégiés qui les meut.


            • PiXels PiXels 7 avril 11:58

              @PiXels

              Décidément, t’en rates pas une : « petit bourgeois »...« nanti »...« privilégié »
              Quelle perspicacité !

              Tu veux qu’on échange nos situations financières respectives ?

              Mais comme pour toi, les trois insultes ultimes sont (dans le désordre) « musulman », « gauchiste » et « bourgeois », tu as une petite tendance à en voir partout.

              Et il va falloir également que tu m’expliques où tu vois de l’agressivité dans mes commentaires.
              Je veux bien t’accorder un ton légèrement sarcastique mais reconnais que tu cherches un peu.

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 12:02

              @PiXels
              toi aussi tu fais dans la psy extra lucide à distance ?

              Non la pire insulte pour moi c’est juste bourgeois.
              Et ça touche visiblement smiley

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 12:04

              @PiXels
              Des « témoignages » strictement invérifiables...

              les sacrifices toussa, le bon bourgeois aime bien se faire passer aussi pour un bon apôtre.

            • foufouille foufouille 7 avril 13:11

              @PiXels
              Employés : 12,7%Ouvriers : 10,8% donc c’est bien une minorité de sans dents.


            • PiXels PiXels 7 avril 13:12

              @PiXels

              Tu y tiens :

              après « j’ai vraiment du toucher un point sensible » (2 fois) voici « Et ça touche visiblement  »

              Avec toi les femmes doivent s’éclater (de rire).... si tu fais preuve de la même (in)efficacité pour toucher leurs points sensibles.

              Pour le reste :
              je ne suis pas ici pour raconter ma vie sinon je me serais fendu comme certains d’un article pour pleurnicher sur mes mésaventures ou ma situation. (et ce n’est pas la « matière » qui manque)

              Mais ce n’est pas ma tasse de thé et par ailleurs je ne me plains pas et ne jalouse pas ceux qui sont plus chanceux que moi (et encore moins ceux qui se sont clairement mérités une situation plus enviable)

              Et quand j’évoque (très rarement) ma vie privée (et sans rentrer dans les détails) c’est uniquement pour tenter d’illustrer un commentaire... comme je l’ai fait avec toi.

              Alors, si ça peut te soulager de croire que je pète dans la soie... 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès