• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Fidèle à son goût pour la liberté, l’Islande dit définitivement « Non (...)

Fidèle à son goût pour la liberté, l’Islande dit définitivement « Non Merci ! » à la dictature européenne

Dans les villes et sur les routes d'Islande, des panneaux publicitaires comme celui-ci appellent les Islandais à rejeter l'adhésion à l'Union européenne. Financés par les opposants à cette adhésion, ils portent la mention « Nei takk ! », qui signifie « Non Merci ! » en islandais. Comme d'ailleurs en norvégien. « Non Merci ! », c'est exactement ce que le gouvernement islandais vient de dire aux dirigeants de l'Union européenne ce 12 mars 2015, en renonçant définitivement à adhérer à l'UE.

Cette journée du 12 mars 2015 a constitué un revers, puissant, nouveau et très symbolique, pour les idéologues de la prétendue « construction européenne ». C'est en effet ce jour-là que l'Islande a renoncé définitivement à adhérer à l'Union européenne.

Une décision théoriquement impossible, selon le dogme européiste 

Une semblable décision est pourtant inconcevable pour les partisans du Dogme de l'Européisme car l'Islande cumule les facteurs qui devraient, à les en croire, rendre son adhésion techniquement indispensable :

  • L'Islande est un petit pays en superficie : avec 103 125 km² seulement, elle est environ 6 fois plus petite que la France.
  • La population islandaise est très faible : 330 000 habitants seulement. La France est exactement 200 fois plus peuplée que l'Islande.
  • Le PIB de l'Islande est également minuscule. Estimé à 13,1 milliards de dollars en 2013, il est environ 173 fois plus faible que le PIB de la France, estimé à 2 276 milliards de dollars la même année.

À en croire les bobards de la propagande européiste, débités à longueur d'antenne par les Delors, Giscard, Attali, Rocard, Sarkozy, Hollande et consorts, un pays aussi petit que l'Islande ne devrait même pas pouvoir survivre sans adhérer à l'UE.

Ces prétendus "experts en mondialisation" nous assurent en effet, depuis des années, que la France serait beaucoup trop petite pour refuser de se fondre dans une structure politique pilotée par Washington. Mais que disent-ils alors de la décision de l'Islande, qui est, par sa taille, sa population et son PIB, un véritable nain en comparaison de la France ?

C'est très simple : ils n'en disent rien. Car la décision souveraine prise par les Islandais aujourd'hui jette une lumière aveuglante sur l'immensité du mensonge selon lequel il serait absolument nécessaire et impératif de "construire l'Europe".

Ce qui est également très instructif dans cette décision islandaise, c'est qu'elle n'a pas du tout été prise à la légère ou sur un coup de tête pour des motifs politiciens.

Elle résulte tout au contraire d'un bilan minutieux de l'appartenance ou non de l'Islande à l'UE. Un bilan qui s'est étalé sur plusieurs années, qui a été dressé puis examiné sereinement au Parlement islandais de Reykjavik. Lequel en a conclu que, décidément, il ne fallait pas que l'Islande adhère à l'UE.

Enfin, cette décision s'inscrit logiquement dans l'histoire millénaire de l'Islande. Cette île, déserte jusqu'aux alentours du VIIIe siècle, fut peuplée par des moines celtiques, des Vikings, puis par de nombreux autres colons émigrés, principalement normands, et leurs serfs, dont beaucoup étaient irlandais ou écossais. Toute cette population fonda un État libre islandais, souverain de toute allégeance extérieure, qui dura de l'an 874 à 1262.

Ravagée par les épidémies de peste du Moyen-Âge, l'Islande passa sous la coupe du royaume de Norvège, puis de celui de Danemark, jusqu'à ce qu'apparaisse, dès 1814, un fort mouvement d'indépendance, conformément au goût pour la liberté de ce peuple de pêcheurs, de soldats et d'aventuriers.

Ce patriotisme islandais parvint à obtenir, en 1918, la création d'un royaume d'Islande "souverain dans le cadre d'une union personnelle avec le Danemark". Mais cette souveraineté était encore limitée puisque la diplomatie islandaise était traitée par le gouvernement de Copenhague, conformément aux dispositions de l’Acte d’Union dano-islandais du 1er décembre 1918.

Finalement, le peuple islandais obtint son indépendance pleine et entière en mai 1944, suite à un référendum de quatre jours portant sur l'opportunité de mettre fin à l'union avec le Danemark, d'abolir la monarchie et d'instaurer la république. Le vote fut de 97 % pour la fin de l'union et de 95 % en faveur de la nouvelle constitution républicaine.

Ces scores écrasants montrèrent à quel point le peuple islandais demeure, dans la profondeur de son instinct collectif, un peuple insoumis et avide de conserver sa liberté et son indépendance.

Au milieu de la grandeur sauvage de la nature islandaise, un simple citoyen manifeste son refus de l'UE par ce panneau

Au milieu de la grandeur sauvage de la nature islandaise, un simple citoyen manifeste son refus de l'UE par ce panneau

La lettre du 12 mars 2015 informant les européistes de la décision de l'Islande de renoncer à adhérer à l'UE

La meilleure illustration de tout ce qui précède se trouve dans la lettre même que le Ministre islandais des affaires étrangères, Gunmar B. Sveinsson, a adressée, en date du 12 mars 2015 :

  • d'une part à son homologue Edgars Rinkēvičs, ministre letton des des affaires étrangères (qui exerce la présidence semestrielle du Conseil de l’Union européenne)
  • d'autre part à l'Autrichien Johannes Hahn, Commissaire européen à l'élargissement.

Cette lettre est très intéressante par sa sobriété (1 page et demi), par sa clarté, par son franc-parler, par sa maturité, et par sa sérénité.

Le lecteur pourra en juger lui-même puisque je place ci-dessous, à la suite, le scan de la lettre elle-même - dont l'original est en anglais - et la traduction en français que j'en ai réalisée.

La publication de cette lettre a été accompagnée d'un commentaire, sur le site du ministère islandais des affaires étrangères, dont le caractère lapidaire et concis clôt toute discussion et signe l'acte historique : « Les intérêts de l'Islande sont mieux servis en dehors de l'Union européenne. »

Puisse le peuple français méditer cette phrase et s'inspirer au plus vite de l'exemple de ce vaillant peuple islandais, pourtant 200 fois moins nombreux que lui.

 

Scan de la lettre du 12 mars 2015 du ministre islandais des affaires étrangères adressée a la présidence lettone du Conseil européen et au Commissaire européen chargé de l’élargissement

lettre ue islande1lettre ue islande2lettre ue islande3 lettre ue islande4

 

TRADUCTION DE LA LETTRE DU 12 MARS 2015 DU MINISTRE ISLANDAIS DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ADRESSÉE A LA PRÉSIDENCE LETTONE DU CONSEIL EUROPÉEN ET AU COMMISSAIRE EUROPÉEN CHARGÉ DE L’ÉLARGISSEMENT

 

   MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ISLANDE 

  • Destinataires :

S.E. M. Edgars Rinkēvičs
Présidence lettone du Conseil de l’Union européenne

M. Johannes Hahn
Commissaire européen à l'élargissement et à la politique européenne de voisinage

Reykjavik, le 12 mars 2015

Cher Edgar,
Monsieur le Commissaire Hahn,

Depuis sa prise de fonction en 2013, le gouvernement de l'Islande a mis en place une nouvelle politique claire sur les négociations d'adhésion à l'UE.

Cette politique a été réaffirmée lors de la réunion du gouvernement le 10 mars 2015, avec l’adoption de la présente lettre contenant des précisions complémentaires.

Les principaux éléments de cette politique étaient, dans un premier temps, de suspendre complètement les négociations d'adhésion, de dissoudre les structures de négociation, et de réaliser une évaluation du processus d'adhésion ainsi que de l'évolution de l'UE.

En outre, et conformément à la décision de suspendre totalement le processus d'adhésion, le gouvernement a décidé de se abstenir de participer à toute activité liée à son statut de candidat à l’adhésion.

Cette politique a été expliquée au cours de réunions entre le Premier ministre d'Islande, le Président de la Commission européenne et le président du Conseil européen en juillet 2013.

Lors de ces rencontres, les deux dirigeants des institutions de l'UE ont fait clairement savoir qu’une clarification du processus d’adhésion de l’Islande serait souhaitable. En outre, de nombreux contacts ont eu lieu entre l'Islande et l'UE en ce qui concerne les projets de l’Instrument d'aide de préadhésion (IAP) pour la dernière partie de 2013.

Depuis lors, l'évaluation du processus d'adhésion de l'Islande a été finalisée et la question longuement discutée au Parlement islandais. Les contrats sur des projets IAP ont été résiliés par la Commission.

Récemment, nous avons tenu des consultations avec vous sur l'état d'avancement du processus d'adhésion.

En référence à ce qui précède, le gouvernement islandais tient à préciser davantage ses intentions. Le gouvernement de l'Islande n'a pas l'intention de reprendre les pourparlers d'adhésion.En outre, tous les engagements pris par le gouvernement précédent dans les négociations d'adhésion sont remplacées par la politique actuelle.

À la lumière de ce qui précède, le gouvernement a pris la décision ferme que l'Islande ne doit plus être considérée comme un pays candidat à l'adhésion à l'UE. Il estime qu'il convient que l'UE ajuste ses méthodes de travail en conséquence.

Permettez-moi de rappeler l'importance de maintenir des relations étroites et la coopération entre l'UE et l'Islande sur la base, notamment, de l’Espace Économique Européen (EEE). Le gouvernement s’est engagé à maintenir d’étroites relations, indépendamment de toute considération d'adhésion.

En outre, le Gouvernement tient à souligner l'importance qu'il attache à l'unité et à la coopération, dans les moments difficiles de l'histoire européenne, alors que des éléments fondamentaux de la sécurité et de la prospérité économique sont en jeu.

Sincèrement vôtre,
Gunmar B. Sveinsson Ministre des affaires étrangères

Gunmar B. Sveinsson

   
Dressée fièrement à Reyjavik, capitale de l'Islande, cette statue est celle de Leif Erickson (environ 970 - 1025). Héros et explorateur islandais, il fut, selon la tradition des sagas scandinaves, le premier Européen à explorer des terres de l'Amérique du Nord, et plus particulièrement la région qui deviendra Terre-Neuve, au Canada. Leif Erickson est le symbole même du courage, de l'irrédentisme et de la liberté du peuple islandais, dont la décision du 12 mars 2015 est une nouvelle illustration.

 

François ASSELINEAU
Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

241 réactions à cet article    


  • philoxera philoxera 13 mars 2015 18:52

    Je prépare tout de suite mes valises


    • kalachnikov lermontov 13 mars 2015 18:55

      On partira ensemble, alors.


    • Croa Croa 13 mars 2015 22:20

      À philoxera,
      *
      Ils ont peut être plus de libertés... MAIS AUSSI DES VOLCANS PARTOUT !


    • zelectron zelectron 15 mars 2015 14:48

      Les bolcheviks soviétiques en 1918 aussi ont refusé de rembourser toutes dettes et autres emprunts à tout le monde, français en particulier


    • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 12:12

      @philoxera


      Oouai, super....Moi j’aime bien l’histoire, et entre les Vikings, et 2015, il s’est bien passé quelque chose non ?


      La roulette, ça n’a qu’un temps. Les lendemains sont parfois dures......
      Finalement, l’europe, diront ils, ce n’est pas si baisant que ça. 
      Comme diront les grecs après avoir été le peuple qui a touché le plus d’aides européennes.

      Alors, oui, peut être que les petits peuples doivent être toujours malins en faisant leurs courses, mais cette politique du porte monnaie et de l’opportunité est désolante ; politique de vautour et à court terme qui tourne casaque quand les os sont nettoyés

      . L’islande s’est lamentablement plantée avec les produits dérivées et la crise. Finit le mirage des grosses voitures et d’un immobilier qui montait jusqu’au ciel.
       Cela rappelle aussi l’irlande qui continue à faire du dumping sur le dos des autres. Il y en a qui trouvent ça super !

      Le jour où les intérets tourneront,elle viendra tout simplement refrapper à la porte

    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 mars 2015 19:15

      bonjour monsieur Asselineau,
      par forte tempête les islandais circulent néanmoins en Jeep et suivent le tracé de leurs déplacements sur leur gps, j’aimerai bien savoir comment pourraient ils continuer sans l’abonnement à ces procédés extérieurs ?
      Je suis très content de leur courage et leur souhaite tout le bonheur mérité. L.S.


      • alinea alinea 13 mars 2015 20:05

        @Lisa SION 2
        Pourquoi ? Il faut faire partie de l’UE pour utiliser un GPS ?!!


      • izarn izarn 14 mars 2015 01:06

        @Lisa SION 2
        GPS : Il existe aussi le GLONASS russe...
        Exploitable sur certain smartphone comme Motorola(! ?!)...Donc pas besoin du Pentagone.
        Grace à la connerie otaniste de l’UE on attends toujours Galileo, le GPS européen...
        Merci Hollande, merci Merkel, merci les laquais US.


      • Passante Passante 14 mars 2015 10:15

        @alinea, lisa vs parle des 3 dernières lignes de la lettre, surtout les tous derniers mots.


      • Passante Passante 14 mars 2015 10:26

        juste avant le viking smiley



      • pierre 13 mars 2015 19:21

        Merci, pour la première fois je comprends l’Islandais « nei takk » :)


        • Daniel Roux Daniel Roux 13 mars 2015 20:00

          Les islandais sont déterminés à maintenir la démocratie chez eux.

          Les Français n’ont plus la liberté de décider de leur destin. C’est à peine si la nation française existe encore tant les politiques qui y sont conduites ressemblent plus à des diktats venus de Bruxelles et de Washington.

          Le dernier référendum, celui de 2005, celui qui refusait le traité de Lisbonne, a été bafoué par l’alliance Sarkozy/Hollande lors du fameux congrès de Versailles.

          Il s’agit bien d’une félonie mais pour une raison qui m’échappe, le Conseil Constitutionnel n’a pas rejeté ce déni de la Constitution. 

          Les félons ne seront donc pas traduit devant un tribunal pour forfaiture. Il est vrai que les procureurs indépendants n’existent pas en France.

          Depuis nous vivons de fait dans une dictature et peu importe qu’elle soit « douce ». Une dictature est une dictature.


          • Fergus Fergus 13 mars 2015 20:18

            Bonsoir, Daniel.

            Attention de ne pas s’emballer sur le cas de ce micro-état. L’Islande, ce sont 323 000 habitants. Comparer avec la France et ses 66 millions, soit 204 fois plus n’a strictement aucun sens.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 mars 2015 21:59

            @Fergus
            Si la France est trop petite pour survivre sans l’ UE, les Islandais devraient être dans la situation de la Grèce, exsangues.
            Avec 5% de chômage, elle s’en sort très bien toute seule.
            Et le gouvernement vient pour la 2e fois d’annuler une partie des dettes des ménages.


            La Suisse aussi, s’en sort très bien : 3% de chômage.
            Ce qui prouve que l’ UE n’est pas indispensable, contrairement à ce que vous essayez de faire croire. Si de petits pays s’en sortent, on ne voit pas pourquoi la France ne s’en sortirait pas ?

            A noter également que la Suède qui a refusé l’euro, les Suisses, les Norvégiens, les Islandais ne sont pas du tout des pays d’extrême droite, mais des pays qui regardent le Titanic prendre l’eau, et ne tiennent pas à couler avec.

          • Croa Croa 13 mars 2015 22:26

            À Daniel Roux « Une dictature est une dictature »

            En toute rigueur ce n’est pas une dictature mais un totalitarisme ( ce qui est encore pire ). D’ailleurs il n’y a pas de dictateur qui gouverne l’Europe.


          • Croa Croa 13 mars 2015 22:32

            À sampiero,
            *
            C’est une idée reçue que de croire que la richesse suisse vient de ses banques. La suisse se protège certes mais elle ne protège pas que ses banques et ses richesses sont très diverses.


          • Doume65 13 mars 2015 23:55

            @sampiero

            « Si l’argent de la France n’était pas en Suisse, quel serait notre déficit ? : zéro. »

            La suisse est loin d’être le seul pays à recevoir l’argent français et son secteur bancaire est plus petit que celui de la Russie.
            Mais surtout, puisque tu parles de ces deux pays, sache que la part de l’industrie dans le PIB suisse est de plus de 25% alors qu’elle est de moins de 20 % en France. Comme quoi la richesse ne vient pas forcément de là ou on croit.


          • Gnostic Gnostic 14 mars 2015 00:04

            @Fergus

            Fergus a raison il faut comparer ce qui est comparable mais cela est trop compliqué pour beaucoup ici
            BRAVO quand meme à l’islande. Ce pays peut meme vivre en autarcie sans probleme ce qui est impensable en france vu la bouillie multiculturelle que nos biens pensants ont contribués à cuisiner

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 07:51

            @sampiero
            Économie de la Suisse. Le secteur bancaire représente 8 à 10% du PIB.


            Il me semble que le Luxembourg, la Belgique, l’ Autriche et les Pays-bas sont dans l’ UE des paradis fiscaux de première bourre, non ?
            Rien que le Luxembourg, est un paradis fiscal pour 340 multinationales.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 07:57

            @Gnostic
            Mais quelle autarcie ? Les pays souverains commercent comme les autres, sauf la Corée du nord.
            Pour l’Islande la pêche représente 60% de ses exportations.


          • Fergus Fergus 14 mars 2015 09:20

            Bonjour, Gnostic.

            Merci pour ce soutien. Personnellement, je me contrefiche que les Islandais entrent ou n’entrent pas dans l’UE. Mais je suis effaré de constater à quel point le discours manipulateur d’Asselineau trouve un écho sur ce sujet.

            Pour enfoncer le clou afin de bien faire comprendre de quoi parle le patron de l’UPR, il faut savoir que l’Islande est un pays de 323 000 habitants dont 193 000 se sont déplacés au bureau de vote pour changer de majorité en 2013. Entre les partisans de l’adhésion à l’Europe et les adversaires de cette adhésion, ce sont au maximum 20 000 Islandais (soit à peu près la population de... Romorantin) qui ont fait pencher la balance (et dans le cadre d’un gouvernement de coalition) dans le sens du retrait de l’adhésion.

            Et Asselineau voudrait nous faire croire que ces 20 000 personnes au grand maximum viennent de donner une leçon aux 504 000 000 d’habitants de l’Union Européenne. On croit rêver ! Encore une fois, il faut être sérieux dans les analyses, et là on est carrément dans le gag politique !


          • Daniel Roux Daniel Roux 14 mars 2015 11:16

            @Fergus

            Le sujet n’est pas d’être un grand ou un petit pays, par le nombre d’habitants, le sujet est la maîtrise ou non, de son destin en tant que nation indépendante.

            Avons nous le choix de notre destin ? Depuis, le référendum bafoué de 2005, la réponse est NON.

            Pour remettre les pendules à l’heure, la moindre des choses serait que le pouvoir organise un référendum de maintien ou non dans l’UE.

            On attend toujours l’annonce d’un référendum sur le futur traité transatlantique négocié en secret.

            Au 21ème siècle, le peuple français ne peut plus être engagé sur le seul vote des parlementaires depuis que ces derniers sont soumis à l’exécutif et aux ordres de leur parti, plus qu’à la volonté de leurs électeurs.

            Il n’y a qu’à voir le cirque du vote de la loi Macron où les élus « frondeurs » sont menacés d’exclusion du Parti Socialiste parce qu’ils sont encore « socialistes ».
             


          • Fergus Fergus 14 mars 2015 13:22

            @ Daniel Roux

            « Avons nous le choix de notre destin ? Depuis, le référendum bafoué de 2005, la réponse est NON.

            Pour remettre les pendules à l’heure, la moindre des choses serait que le pouvoir organise un référendum de maintien ou non dans l’UE. »

            OUI, le référendum de 2005 a été bafoué par Sarkozy et l’UMP avec la complicité du PS, et c’est scandaleux.

            Mais si je suis d’accord avec le principe d’un référendum pour ou contre le maintien dans l’UE, cela doit se faire sur une base de Traité constitutionnel alternatif au Traité de Lisbonne et plus respectueux des attentes des peuples.

            Pour ce qui est du Tafta, tant de négociations sont en cours qu’il serait prématuré de soumettre ce Traité à un référendum. En revanche, il semble nécessaire que ce soit le cas dès que le texte aura donné lieu à une convergence de vue des parties sur les principaux points.


          • soi même 14 mars 2015 14:47

            @Fergus, Vous avez mit le doigts sur le point essentiel, le nombres, plus qu’il est petit plus est fort l’identité à un groupe, en plus un autre facteur joue aussi, ce sont des insulaires,le fait de vivre sur une île développe une forte attitude à vivre en l’autarcie.

            Que l’on soit admiratif de leurs prouesses a dire non à une dérive en soit c’est louable, pensé que cela puisse devenir un modèle universelle de résistance montre que Mr Asselineau est un amateur dans la psychologie humaine et qu’il néglige sciemment d’autre problème sous sachant pour nous présenter ce modèle comme une réussite à copier !

            Une fois que l’on aura compris que Mr Asselineau est mortel, l’on relativisera son enthousiasme pour une cette expérience islandaise qui ne peut en aucun cas être transposer à la France ....


          • soi même 14 mars 2015 15:00

            @Daniel Roux ( Avons nous le choix de notre destin ? Depuis, le référendum bafoué de 2005, la réponse est NON. ) il y a toujours le choix quand l’on arrête de moutonné et d’attendre le bon berger qui se pointe dans la bergerie ....

            Vous avez juste changer de maître, et sur le fond , vous resté un Mouton de Panurge ....

            (

            « Panurge sans aultre chose dire jette en pleine mer son mouton criant et bellant. Tous les aultres moutons crians et bellant en pareille intonation commencerent soy jecter et saulter en mer aprés à la file. La foulle estoit à qui premier y saulteroit aprés leur compaignon. »

            — Extrait du Quart Livre, chapitre VIII )


            Alors que la véritable question n’est pas de suivre un nouveaux gourou politique, la véritable question est d’abord de comprendre ce que notre époque demande de nouveaux comme exigence social pour que cela devient une véritable Catharsis !



            Ce que vous abordez sonnes tous très secondaire, à la véritable nécessité de notre époque qui demande autre chose à simple retour conformiste d’un age d’or politique de notre indépendance national ....



          • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 15:20

            @soi même

            je reconnais que pour nombre de personnes vivant en France, l’identité française tend à se dissoudre au même rythme que la nation France au sein de l’Union Européenne.
            Même si la France n’est pas une ile insulaire et que son peuple est 200 fois plus nombreux , celui ci a déjà su se mobiliser en cas de guerre ou de révolution.

            La France n’est pas l’Islande et Mr Asselineau en est bien conscient, il ne dit pas que l’Islande doit servir de modèle universel mais que ce pays à préférer garder son pouvoir de décision politique plutôt de de s’allier à une entité supranationale où l’Islande perdrait tout contrôle.

            Le docteur es psychologie que vous devez être dérive un peu sur le bord de la route de la raison et s’oublie en conjectures sur la nature de cet article qui démystifie la propagande qui voudrait nous faire croire qu’une sortie de l’UE serait une catastrophe.

             


          • Fergus Fergus 14 mars 2015 15:29

            Bonjour, Soi même.

            Merci pour ce regard et cette analyse très lucide sur ce tout petit évènement récupéré pour servir une propagande peu crédible.


          • soi même 14 mars 2015 15:53

            @GrandGuignol, ce que je veux souligné, un sucée à un endroit ne doit pas être la palmacée à notre situation, bien sûr que l’on peut survivre à l’EU , et encore il faudrait aussi s’attaquer à un domaine qui justement n’a jamais été abordé, ici tant que c’est tabou , et incompris, si l’on veut restauré l’État de Droit, cela induit inévitablement la séparation de ce que l’on appel actuellement l ’économie étatique , il doit avoir une frontière entre économie et la politique pour une raison qui est très simple à comprendre les intérêts sont antinomiques, et au final c’est l’économique qui finie toujours par prendre le pouvoir sur la sphère du politique..

            ( Le docteur es psychologie que vous devez être dérive un peu sur le bord de la route ) Je ne suis pas ce que vous ne prêtez, par contre , j’ai a mon active la lecture de conférence sur la politique, l’économie et la société civile , qui me permet de dire où Mr Asselineau joue sur le velours des auditeurs, car si il y a un certain sucés, qui est indéniable, c’est que les auditeurs se plaisent à écouté ce qu’ils leurs plaisent à entendre, « Y’a qu’à faut qu’on » , que tous est réglé comme du papier à musique ... Et bien non, cela ne pourra pas se faire sous cette forme pour une bonne raison, que l’on oublie même si l’on restaure une souveraineté national, il y a des forces centrifuges et centripètes qui vont d’affrontés et l’ignoré où pas en faire cas, soit c’est de l’ incomplètement soit que l’on œuvre à un but qui n’est pas avouer !


          • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 15:54

            @Fergus

            La propagande c’est vous qui tentez de la faire à chaque article de François Asselineau....et ailleurs aussi.
            La propagande pro UE qui veut nous garder gentiment entre les bras de l’austérité et de la dette illégitime....

            Car vous en faites presque une affaire d’état, alors qu’il ne s’agit que d’un article qui souligne les analyses partagées de l’Islande et de l’UPR qui demande la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.

            Votre rôle de troll qui ressasse les mêmes arguments foireux devient évident.

            Le simple fait d’exprimer son enthousiasme est pour vous de la propagande ?

            Relisez vous en termes de propagande élastique sur fond de soutient inconditionnel en une institution totalitaire....Un paradoxe de plus sur le compte des fous de l’UE et de la dictature qu’ils veulent préserver......

            Asselineau dénonce la dictature, vous vous dénoncez celui qui dénonce la dictature.....c’est drôle non ? et qui fait de la propagande pour une entité supranationale qui avale les peuples et les nations ? qui défend le droit des français et qui défend l’UE ?

            Vous ne manquez pas d’air avec votre propagande !


          • soi même 14 mars 2015 16:03

            @Fergus, la différence avez vous la critique de Monsieur Asselieneau sur la France est fondé et justifier, le seul point de divergence avec lui, c’est que l’on à affaire à un autocrate , et qu’il n’est pas ouvert à une débat de fond sur les choix qu’il propose, et qu’il est fermement convaincus ce qu’il propose va se faire d’une manière automatique.
            L’on sait que c’est jamais le cas, et qu’il y a toujours des transactions qui reste obscure qui finie toujours par trompé les idéalistes qui l’on suivent sans coup férir ! 


          • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 16:05

            @soi même

            "c’est que les auditeurs se plaisent à écouté ce qu’ils leurs plaisent à entendre, « Y’a qu’à faut qu’on » , que tous est réglé comme du papier à musique ."

            Heeuu...Êtes vous allez visionner les conférences de Mr Asselineau, ses analyses, son programme, son parcours politique qu’il explique clairement et sans langue de bois ?

            Y a pas de faut qu’on y a qu’à .....Il y a des faits qui correspondent à des problèmes que subissent les français et les moyens de redonner au peuple la possibilité de ses choix politiques.


          • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 16:09

            @soi même

            "l y a toujours des transactions qui reste obscure qui finie toujours par trompé les idéalistes qui l’on suivent sans coup férir ! "

            Un monde parfait serait le paradis !


          • Daniel Roux Daniel Roux 14 mars 2015 16:31

            @soi même

            Une fois de plus, vous commentez sur une interprétation tendancieuse. En général, je ne réponds pas aux trolls mais comme le sujet de la légitimité des décisions du chef de l’état est un vrai problème jamais abordé, jamais débattu, je vais vous répondre.

            Je n’évoque aucun gourou, bien au contraire, je demande des référendum sur les traités internationaux qui nous engagent pour longtemps, bien plus longtemps que la durée du mandat de celui qui s’octroie le droit de décider en notre nom. C’est bien au Peuple français de décider en derniers recours et non pas à des hommes politiques qui ne sont légitimes que dans la mesure où ils ne trahissent pas leur mandat.

            Hors Hollande, comme ses prédécesseurs, estime que son élection comme Président lui donne le droit d’agir en suzerain sans en référer à quiconque, de décider de tout et de n’importe quoi quite à menacer ses ministres et les députés de la majorité.

            Ils existent des institutions, le Conseil d’Etat, le Parlement, le Conseil économique et social, les ministres, etc.. Elles existent pour éviter les décisions autoritaires. Hollande se conduit aussi mal que ses prédécesseurs en abusant du pouvoir.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 17:56

            @soi même
            Mais personne ne vous empêche de préférer le discours de Jean Claude Junker : ( 4mars 2015)

            « Tsipras a encore un problème : expliquer que certaines promesses avec lesquelles il a remporté les élections, ne seront pas tenues. Les élections ne changent pas les Traités.

             »Concernant la Grèce et son programme, il y a 19 opinions publiques qui comptent dans la zone euro. Les élections ne changent pas les Traités (..)
            la victoire de Tsipras n’autorise pas à tout changer.« 

             »Son allié Podemos, ce nouveau type de parti analyse souvent la situation de manière réaliste en soulignant les énormes défis sociaux. Mais s’ils remportent les élections, ils sont incapables de tenir leurs promesses, de transformer leurs programmes en réalité. Les propositions de ces partis ne sont pas compatibles avec les règles européennes : elles conduiraient au blocage total. « 


            Junker décrit le fonctionnement de l’ UE : »Cause toujours, tu m’intéresses !« 
            Ce qu’ Asselineau explique depuis 8 ans :
            ** L’UE ne respecte pas le vote des citoyens.
            ** Le vote des citoyens ne change pas les Traités.
            ** Tout changement des Traités implique le bon vouloir de l’unanimité des autres pays.
            ** Tous ceux qui nous vendent » Une Autre Europe" sont des charlatans.

            Seule la sortie de l’ UE permettra aux citoyens de décider de leur avenir.


          • soi même 14 mars 2015 18:30

            @Daniel Roux merci pour cette remarque ( En général, je ne réponds pas aux trolls ) A part cela votre réponse je n’es à redire sur le fond comme sur la forme .


          • soi même 14 mars 2015 18:35

            @Fifi Brind_acier, comme toujours vous faites une idée qui ne correspond en rien à ma pensé et mes inclinaisons personnel sur le sujet ...
            Vous pensez avoir tous compris sur ma pensé, et bien détrompez vous si connaissez ma pense, vous seriez très surprit car elle correspond à aucun critère que vous utilisez pour me définir ....


          • soi même 14 mars 2015 18:41

            @GrandGuignol, ( Êtes vous allez visionner les conférences de Mr Asselineau ) oui et je l’ai même rencontré , le dianostique est bon sur les causse, sa proposition politique et de ce qui a de plus classique et ne correspond pas aux nouvelles exigences de notre société.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 19:29

            @soi même
            Merci, mais l’Anthroposophie, je connais, cela ne m’intéresse pas.


          • alinea alinea 14 mars 2015 19:44

            @Fergus
            Il y a des villes, en France, qui, avant sa signature, ont décrété qu’elle refusaient TAFTA !
            C’est peut-être rien, c’est sûrement rien car ça ne changera pas la face du monde, mais dieu que ça fait du bien, des élus qui s’engagent, non ?
            Si on se place du point de vue de l’UE, sûre que cette union ( désunion ?) se passera de cette petite île ; mais, même si cela n’est que symbolique - et ça ne l’est pas pour les Islandais, que ça fait du bien de voir que tout le monde ne suit pas ! non ?
            Moi, ça me fait un bien fou !


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 mars 2015 01:49

            @Fergus


            Boujour Fergus

            Je suis etonné de la vivacité du débat que vous entretenez avac une nuée de contradicteurs sur ce site concernant l’opportuité de l’appartenance à l’UE. Ne serait-il pas plus près de la vérité de dire qu’une Europe unie serait un grand bond en avant... qui viendra certes a son heure, mais que tout dépend de la nature des pouvoirs qui sont confiés a cette structure suprationale... ?

            Objectivement, il est indiscutable que certains pouvoirs devraient etre confiés a une autorité européeenne supranationale... c’est la voie de l’avenir, mais rien ne permet de supposer qu’on ait fait une analyse correcte de ceux qui devraient l’ètre. La discussion doit donc demeurer ouverte. Si on limite les choix a l’’UE QUE NOUS AVONS« ou »pas d’UE’, j’ai bien peur que ce ne « pas d’UE »....

            Si d’autre part on quitte le plan de la vertu objective et qu’on pense aux seuls interets de la France, souvenons nous que la negociation qui s’engagera sera un jeu a somme nulle.... Et tout dependra de facteurs qui ne seront pas discutés sur la place publique. ... surtout pas sur Internet. On fera tout pour avoir plus en feignant d’avoir moins. Devrions -nous donc y mettre tant d’émotionss ? 

            Une grande discrétion ne serait-elle pas souhaitable ? Pourquoi ne pas simplement nous souhaiter qu’un Talleyrand se cache derriere la masque d’imbecile que portent tant de ceux qui aujourd’hui nous gouvernent. ?

            Pierre JC

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 2015 11:28

            @Croa
            Si, si, la Troïka : des gens qui se cooptent entre eux, élus pas personne, à l’abri de toute poursuite judiciaires, et qui décident à la place des gouvernements.
            - La BCE
            - Le FMI
            - La Commission européenne. + l’ OTAN, évidemment.


            Boukovsky trouve que l’ UE ressemble de plus en plus à l’ URSS :
            « J’ai vécu dans votre futur et cela n’a pas marché ».

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 2015 11:33

            @Pierre JC Allard
            En voilà une idée qu’elle est bonne !
            On pourrait nommer Obama à la direction de l’ UE et devenir membres du Congrès américain.
            Rassurez-vous, c’est exactement ce qui est prévu avec TAFTA...
            Merci de vos brillantes idées !


          • soi même 15 mars 2015 14:05

            @Fifi Brind_acier, au vue du lien que vous avez utilisé et sur quoi quel personnalité vous vous basèe, pas problème vous ne connaissez rien !

            ,


          • soi même 15 mars 2015 15:15

            @Fifi Brind_acier, Ce qu’ Asselineau explique depuis 8 ans : tête de noueux vous êtes pas la seule à l’avoir suivie, je suis parfaitement au courant de ses conférences, et là où vous me faites un procès d’intention , c’est comme j’ai des réserves sur sa façon de vouloir restauré la Souveraineté de notre pays sous le grand flou, une fois au pouvoir moi je fais ceci, moi je fais cela et je réhabilite, et je restaure les fondamentaux de la 5 République à coup de moi etc, comme si cela allait se faire comme une cuillère à pot et non cela ne se fait jamais comme cela, si y a pas un programme plus approfondie que de reproduire ce qui était déjà existant .
            Car visiblement vous êtes particulièrement obtus et de nauvaise fois , c’est comme j’ai une critique sur l’après UE vous laissez entendre perfidement que je suis contre , qui reviens à dire que je suis pros UE .
            Et bien votre raisonnement si il n’étais pas emprunt de perfidie, et en réalité vous avez beaucoup de naïveté, je dirais même vous buvez les paroles de Cantors sans chercher à comprendre où ce qu’il dit est raisonnable et censé où cela devient un châteaux en Espagne où cela peut particulièrement devenir dangereux , car si vous connaissez pas c’est adage « Enfer est pavée de bonne attention » , vous ne pouvez pas comprendre pourquoi sur un certain plan que je suis pas un farouche partisan de Mr Asselineau, car il ne donne aucume garantie visible qu’une fois arrivé au pouvoir , il ne va pas ce comporté comme un autocrate !

            Et je pense pas comme Daniel Roux ( Ils existent des institutions, le Conseil d’Etat, le Parlement, le Conseil économique et social, les ministres, etc.. Elles existent pour éviter les décisions autoritaires. Hollande se conduit aussi mal que ses prédécesseurs en abusant du pouvoir. ) que ces institutions puissent continue à joue le rôle de juge et partie et que cela doit revenir en partie à la Société Civile de porter ce contre pouvoir par des référendum initiative populaire et non être des institutions qui sont des prérogatives exclusives de l’État.

            C’est sur ces points fondamentaux où je ne fais aucume confiance à Asselineau quand , il réclame notre retour à notre Souveraineté National et Monétaire, en utilisant des vieux poncifs politiques qui ont produit deux guerres mondiales ....

            En réalité l’on retrouve toujours le même dilemme politique que recouvre réellement la Souveraineté, l’intérêt supérieur de l’État à nous administrez où l’Administration de l’État est sous le contrôle du contre pouvoir que son les organismes Civiques indépendante de l’État ?

            Et il est vrai tant que Mr Asselineau n’apporte aucume réflexion sur ce sujet , et reste sur une position affirmé que seul sa vision est justifier dans le retour aux fondamentaux de 5 République, et bien sur ce point , je ne pourrai adhérer pliement à son programme, car il n’écarte en rien le pouvoir personnel de ce l’approprier !

             

             


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 2015 19:12

            @soi même
            Si Asselineau ne tient pas ses engagements démocratiques, les adhérents quitteront l’ UPR.
            C’est aussi simple que cela.
            Mais vous semblez oublier qu’après une élection présidentielle, il y a des législatives.


            Puisque vous n’avez pas confiance dans Asselineau, créez donc un Parti politique pour présenter des candidats et avoir des députés !
            Vous pourrez ainsi nous expliquerez précisément quelles garanties vous donnez que vous n’êtes pas, vous, un futur autocrate ?!
            On n’est jamais si bien servi que par « soi-même », c’est le cas de le dire !

          • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 12:36

            @sampiero


            Moins 15 de réaction, c’est une température islandaise. 
            Ca me fait toujours rigoler, ces gus qui sautent sur leur souris, compulsivement, pour châtier comme vous l’esprit enmerdeur, celui qui refuse l’esprit collectif qui lentement se dessine, et qui formate. 

            Je suis entièrement de votre avis. 
            La suisse non plus n’est pas dans l’Europe...on devinera pour qu’elle raison la souris préférera regagner son trou après s’être gavé de fromage..... 
            C’est étrange de voir les gens applaudir les gens qui leur font les poches. 

            Ils pardonnent tout à ces escrocs, et font scandale pour une broutille,dés qu’elle vient des gens qu’ils veulent descendre, et qui sont les boucs émissaires de leur vie : 
            Le percepteur en étant la première figure, et puis le flic......

            Tout à coup l’Islandais est paré de tous les mérites.
             Il a claqué la porte ne voulant plus qu’on lui fasse les poches ; on oublie qu’il avait tenté de s’en foutre plein les fouilles, et d’échapper aux vigiles, en ne passant même pas par la caisse. 

          • GrandGuignol GrandGuignol 16 mars 2015 19:59

            @bakerstreet

            Les trolls sont les bienvenus et nous leur souhaitons un bon réveillon !

            La différence entre un troll et un commentateur qui exprime des idées c’est que ce dernier ne revient pas en boucle systématique avec les mêmes arguments en plastique qui n’exploitent que la forme et se défilent sur le fond

            « C’est étrange de voir les gens applaudir les gens qui leur font les poches. »

            C’est étrange effectivement de voir applaudir une UE antidémocratique, géré par des maffieux, qui détruit les nations et leurs cultures, et certains demandent du rab !...Étrange en effet.

            Seraient ils tous pris du syndrome de Stockholm ?


          • alinea alinea 13 mars 2015 20:11

            Ils ont le nez fin ces Islandais ! Pas envie qu’on les turlupine avec la pêche ! Pas envie d’entrer dans un panier de crabes ! Pas grand chose à attendre de cette pieuvre géante !
            C’est le contraire qui aurait été étonnant, vues leurs dernières expériences en matière bancaires !!
            Trois cent trente mille, c’est un chiffre à mémoriser, peut-être la moyenne d’âmes qui peuvent vivre ensemble sans risquer la dictature ou l’empire !
            Il faut y aller le 20 mars, fêter cela avec eux, sous l’éclipse totale du soleil !


            • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 12:24

              @alinea


              Néanmoins, même en ne refusant de compter, ça ne fera pas doubler le nombre des poissons. 

              Tant pis pour ceux qui comme en Bretagne sont soumis à des quotas, pas si imbéciles, car c’est tout de même l’avenir de l’espèce et le notre qui est en jeu. 

              L’islande est loin de tout, sans doute que cette espace géographique qui avait valeur, en terme d’isolement, est maintenant un leur. 
              Même si on ne voit pas de terre à l’horizon, les problèmes non seulement géostratégiques, mais aussi économiques, et environnementaux ont installé des ponts entre les îles et les continents. 
              On ne peut fuir nulle par, disait Youen gwernig dans un très beau poème.

              Oui
              trop facile
              de faire un trou
              au bois mince de ta porte
              tu ne peux pas être seul
              tu ne peux plus être seul en ce monde
              il est bien fini le temps des ermitages
              il faut accueillir tout le bruit et le malheur du monde
              on ne peut plus s’enfuir nulle part
              la foule remplit le cœur de l’homme
              de ses hurlements et de ses plaintes
              dans un monde où jamais
              l’homme ne s’est trouvé
              davantage
              seul

              La désillusion venant après la politique de dumping et de placements bancaires, est sans doute davantage dans leur décision, que toute autre considération. 

              Nul doute néanmoins que l’islandais moyen s’en fout, de tout ça. 
              L’islandais n’est pas con ; c’est le peuple où l’on trouve le plus grand nombre d’auteurs, et de lecteurs, par rapport au nombre d’habitants. 


            • GrandGuignol GrandGuignol 16 mars 2015 21:09

              @bakerstreet

              "L’islandais n’est pas con ; c’est le peuple où l’on trouve le plus grand nombre d’auteurs, et de lecteurs, par rapport au nombre d’habitants. "

              Et oui c’est pour cela qu’ils ont dit NON à l’UE, parce qu’ils ne sont pas con.


            • Fergus Fergus 13 mars 2015 20:14

              Bonsoir, François.

              Il était évident que l’UPR sauterait sur cette occasion inespérée d’alimenter sa propagande anti-européenne. L’occasion était trop belle.

              Mais vous vous gardez bien de souligner que de nombreux pays hors UE restent plus que jamais candidats à l’entrée dans l’Union. Or, que représente ce tout petit état qu’est l’Islande en termes de population ? Avec ses 323 000 habitants, c’est grosso modo Bielefeld en Allemagne, Bari en Italie, Coventry en Grande-Bretagne ou La Corogne en Espagne. Impressionnant !!!

              Soyons sérieux : malgré tout le respect que j’ai pour ce pays et ses habitants, que l’Islande entre ou n’entre pas dans l’UE n’est d’aucune importance pour ou contre l’Union européenne ! 


              • Fergus Fergus 13 mars 2015 20:28

                @ François Asselineau.

                « Cette journée du 12 mars 2015 a constitué un revers puissant » smiley smiley smiley


              • Gogonda Gogonda 13 mars 2015 21:35

                @Fergus
                Il était évident que l’UPR sauterait sur cette occasion inespérée d’alimenter sa propagande anti-européenne. L’occasion était trop belle.


                Manquerai plus que ça que on s’abstient d’utiliser des exemples qui nous donne raison pour éviter de bousculer les certitudes de certains comme les Européistes.

              • benjaminma 14 mars 2015 07:10

                @Fergus

                C’est un été souverain qui a voulu le rester. Tout comme les Français ont souhaité le rester, les Irlandais, etc.

                Je pense que votre argument de la taille de ce pays montre une certaines incompréhension. Le but de souligner la petite taille de ce pays est de montrer que la France ne serait ni trop petite sans l’Europe ni isolée du reste du monde.
                Donc, cet article permet de défaire complétement ce faux argument avancé par les personnes défendant l’Union Européenne (qui n’est pas l’Europe).

                Si je peux me permettre, vous vivez dans quel monde ? Avec toutes les vidéos en lignes de divers intellectuels Français, avec les articles honnêtes du monde diplomatique, des conférences de sécurité internationales, n’avez vous toujours pas compris que l’UE est en empire en expansion et que la politique menée par ces dirigeants (sur TOUS les plans) fait honte et fait du tord aux intérêts profond de la France ? La France, cet état qui par son indépendance à inspiré de nombreux pays et personnes ?
                Sountenez vous un pays dans lequel votre vote ne change rien tant que l’on reste sous le joug des traités Européens ?
                Je vous conjure de vous informer et de nous rejoindre.

              • Fergus Fergus 14 mars 2015 09:28

                Bonjour, Benjaminma.

                « Soutenez vous un pays dans lequel votre vote ne change rien tant que l’on reste sous le joug des traités Européens ? »

                Je ne soutiens pas cette Europe-là, et même je suis très hostile à ses dérives libérales.

                Mais encore une fois, si l’UE est telle qu’elle est, c’est à nous-même, peuples d’Europe, que nous le devons en élisant des libéraux sans scrupules et très largement anti-sociaux à la tête de nos états ou de nos gouvernements. N’oubliez pas que la Commission agit sur la base des orientations décidées par les 28 chefs d’état ou de gouvernement dans le cadre du Conseil Européen. Or, Sarkozy hier, et Hollande aujourd’hui, sont ont été complices de ces orientations. C’est donc à nous-mêmes que nous devons nous en prendre pour avoir élu de tels responsables politiques !

                Rien n’empêche que nous changions nos votes. La question est : nos compatriotes le veulent-ils vraiment ? 


              • Fergus Fergus 14 mars 2015 12:01

                @ tonimarus45

                « nous avons vote assez largement contre la constitution europeenne et notre vote a ete largement bafouee ;; mieux grace a la complicite passive des soit disant socialos qui nous gouvernent on a fait en sorte lors du congres de versailles qu’il n’y ait plus de refendum concernant entre autre l’europe.Il ne faut pas oublier cela » 

                100 % d’accord avec vous ce point. Je n’ai d’ailleurs jamais admis cette collusion du PS avec l’UMP pour valider un texte constitutionnel rejeté par les Français.

                Mais contrairement à vous, je pense que l’Europe est « amendable ». Encore faut-il que les peuples élisent pour cela des majorités de progrès dans les pays de l’Union. Et si ce n’est pas le cas, croyez-vous sérieusement que ces mêmes majorités libérales agiraient différemment hors de l’UE ?

                Comme j’ai déjà eu l’occasion d’en débattre avec Fifi, l’exemple de la PAC est édifiant : ce n’est pas l’UE qui a imposé aux paysans français leur dérive productiviste, mais bien nos exploitants de la FNSEA qui ont jeté les bases de cette agriculture bien avant que l’UE soit constituée et que la PAC soit mise en place ! Hors UE, il ne fait aucun doute que cela continuerait de la même manière, surtout si l’on continue d’élire des caciques de l’UMP et du PS !

                Bonne journée.


              • gorgonzola 14 mars 2015 12:38

                @Fergus
                ’’en élisant des libéraux sans scrupules...N’oubliez pas que la Commission agit sur la base des orientations décidées par les 28 chefs d’état ou de gouvernement dans le cadre du Conseil Européen.’’

                Et en imaginant que les français aient élu un chef d’état intègre et non libéral cela aurait changé quoi ? Article 48 du Traité sur l’Union européenne : ’’les modifications entrent en vigueur après avoir été ratifiées par tous les États membres conformément à leurs règles constitutionnelles respectives’’... Pour changer en profondeur les traités il faut l’unanimité des états membres. Ja-mais vous n’aurez 28 gouvernements intègres et non libéral à la tête des 28 états de l’UE, pas plus que vous n’aurez un jour 28 gouvernements réellement socialistes, écologistes ou autres (sans compter la disparité des courants au sein de ces mouvances). L’UE est en réalité un état de cohabitation permanente où tout changement dans un sens ou dans l’autre se retrouve bloqué. Je dois vous avouer que j’étais moi aussi bercé par la doxa européistes et m’acharnait à continuer de rêver au changement, jusqu’à ce que je ne comprenne que la situation était irrémédiablement bloquée et que cela avait été voulu ainsi. Comme dit le dicton, quand un homme honnête réalise qu’il se trompe, soit il arrête de se tromper, soit il arrête d’être honnête... j’ai décidé de rester honnête.
                Réfléchissez donc bien à ce que vous êtes entrain de faire : chaque jour qui passe où vous continuez d’espérer à cette « autre Europe » irréalisable, en attendant, chaque jour nous continuons de subir les traités ultra-libéraux de l’UE avec la politique d’austérité qui l’accompagne. Au bas mot c’est 800 à 1000 chômeurs industriels de plus pour chaque jour que tous les partisans de « l’autre Europe » continuent à rêver, c’est plus de 600 personnes/jour qui descendent en dessous du seuil de pauvreté, c’est l’augmentation affolante des inégalités riche/pauvre induit par l’ultra-libéralisme, etc... Les 2 seules voies possibles à notre situation au bout du compte sont la sortie de l’UE (qui peut se faire de façon légale et concertée, en restant en bon terme avec nos voisins via l’article 50 du TUE) ou bien alors on accepte son sort et on continue à subir (ce qui est hors de question dans mon cas).


              • Fergus Fergus 14 mars 2015 13:27

                Bonjour, Gorgonzola.

                Cette unanimité des 28 est un épouvantail qui ne tient pas la route lorsque les réalités imposent de la souplesse. On le voit d’ailleurs clairement avec les critères de convergence qui ne sont pas respectés par différents pays dont la France, et cela malgré les traités en vigueur. Or, à chaque fois dans l’histoire qu’un traité a été rendu inapplicable dans les faits, ou soumis à des assouplissements, il est tombé en désuétude avant d’être remplacé par un texte plus réaliste. Il en ira de même avec le Traité de Lisbonne !


              • gorgonzola 14 mars 2015 13:39

                ’’Mais contrairement à vous, je pense que l’Europe est « amendable ».’’
                Article 48 du TUE : une révision profonde des traités doit être ratifiée par TOUS les états membres...

                ’’Encore faut-il que les peuples élisent pour cela des majorités de progrès dans les pays de l’Union’’
                Ça n’est pas la majorité (déjà difficile à obtenir) mais l’unanimité qui est requise pour une révision en profondeur des traités (cf. Art. 48 du TUE).

                ’’Et si ce n’est pas le cas, croyez-vous sérieusement que ces mêmes majorités libérales agiraient différemment hors de l’UE ?’’
                Hors de l’UE un pays est souverain et n’a pas demander l’autorisation de ses voisins pour changer sa politique, c’est la différence fondamentale : changer la PAC est possible en dehors de l’UE elle dépend uniquement de la volonté politique du pouvoir en place, changer la PAC dans l’UE nécessite de passer par l’article 48. Et tout le reste est à l’avenant...


              • gorgonzola 14 mars 2015 13:46

                "On le voit d’ailleurs clairement avec les critères de convergence qui ne sont pas respectés par différents pays dont la France, et cela malgré les traités en vigueur.« 

                Elles ne le respectent pas mais elles y tendent de plus en plus. Depuis peu les pays sont d’ailleurs soumis à amende s’ils ne respectent plus les »recommandations" édictées par Bruxelles. De plus vous nous pouvons effectivement ergoter sur tel ou tel point il n’en reste pas moins que si vous voulez changer les traités en profondeur vous ne couperez pas à la ratification par les 28... comme ce fut le cas pour le traité de Lisbonne et ceux antérieurs.


              • gorgonzola 14 mars 2015 13:51

                ’’il est tombé en désuétude avant d’être remplacé par un texte plus réaliste’’
                Je ne trouve pas que les traités européens qui se sont succédé soient de plus en plus ’réalistes’...


              • Fergus Fergus 14 mars 2015 14:07

                @ Gorgonzola

                Je parlais des Traités qui se sont succédé dans l’Histoire depuis des siècles : tous ceux qui étaient trop rigides sont très vite devenus caduques et ont été remplacés par des textes plus souples et, en effet, plus réalistes. Or, le Traité de Lisbonne est irréaliste et sera, tôt ou tard, remis en cause et remplacé.


              • gorgonzola 14 mars 2015 14:58

                @Fergus
                Désolé mais j’ai commencé à entendre des promesses d’autre Europe quand j’avais 8 ans, j’en ai 43 aujourd’hui et tout ce que vous avez à me proposer ce sont encore des promesses. Votre croyance n’est pas suffisante pour me garantir concrètement que nous récupérions un jour la maitrise de notre destin d’autant qu’on se dirige au contraire vers de plus en plus d’autoritarisme et de libéralisme. Or, en attendant, cette croyance nous coûte tous les jours de plus en plus cher et certains sont entrain de la payer au prix fort... le prix que paie ces gens exige que vous vous demandiez jusqu’à où vous êtes prêt à aller pour continuer de croire à ce rêve de changer l’UE. Il existe un article qui lui est bien réel, concret et pragmatique qui se nomme l’article 50 et qui permet de façon unilatérale aux français de récupérer leur souveraineté demain si ils le souhaitaient... quitte à ce que ceux qui veulent recréer une union de pays européens ensuite sur de nouvelles bases la propose aux français après un débat loyal suivi d’un référendum... et alors les français trancheront.


              • kalachnikov lermontov 14 mars 2015 16:58

                @ Fergus

                « La question est : nos compatriotes le veulent-ils vraiment ? »

                2005 : négation de la volonté populaire ;

                Comptes de Balladur, Sarko, etc = truqués et blanchis. Même le Conseil chargé de garder la Constitution est un ramassis d’escrocs, de vendus et de fraudeurs. A ce stade, c’est le Conseil Corruptionnel.

                "Article 31. - Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens."


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 18:13

                @Fergus
                Vous avez la réalité sous les yeux :
                Junker vient d’expliquer à la Grèce que leur vote ne changera rien aux Traités.
                « Leurs propositions sont incompatibles avec les règles européennes : elles conduiraient à une situation de blocage. »


                C’est aussi ce qu’expliquait cette grande asperge socialiste, Élisabeth Guigou :
                « La démocratie entraînerait un blocage général de l’ UE ».

                On ne peut pas dire plus clairement, qu’en votant pour un changement des Traités rien ne changera. Vous vendez des illusions.

              • gorgonzola 14 mars 2015 22:07

                @Fifi Brind_acier
                ...des illusions que l’on est entrain de payer chaque jour au prix fort !


              • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 12:42

                @gorgonzola


                Nous n’avons plus d’autres choix que d’aller de l’avant. L’UE est la seule opportunité.
                 Le problème est qu’’elle n’’est simplement pas assez forte, et construite uniquement sur des critères économiques.
                 Néanmoins, pour la première fois, la BCE a fait marché sa planche à billets, et va directement prêté aux banques centrales des pays, ce qui est une révolution. 

              • GrandGuignol GrandGuignol 16 mars 2015 19:45

                @bakerstreet

                « Nous n’avons plus d’autres choix que d’aller de l’avant. L’UE est la seule opportunité. »

                Ha bon ? le seule opportunité ? ben merde, moi qui croyait que L’UE était une dictature, cette affirmation à elle seule vaut tous les discours du monde...Merci !

                "Néanmoins, pour la première fois, la BCE a fait marché sa planche à billets, et va directement prêté aux banques centrales des pays, ce qui est une révolution. "

                On l’embrasserai presque la BCE, c’est vraiment formidable qu’elle prête aux banques centrales qui ne redistribuerons pas un sou aux millions de victimes de la politique d’austérité.

                L’austérité c’est la liberté, la seule opportunité de se faire rouler dans la farine.


              • Fergus Fergus 13 mars 2015 20:38

                @ François Asselineau.

                Pour montrer ce qu’est l’Islande, vous auriez pu ajouter que ce pays avait décrété, de mémoire du temps de la gouvernance de Vigdis Finnbogadottir, une journée sans télévision par semaine (relais éteint !). Je vous laisse imaginer si une telle initiative aurait pouvoir pu voir le jour dans des nations aussi diverses et aussi peuplées que l’Allemagne, la France, l’Italie ou l’Espagne.

                Ce n’est qu’un détail, certes, mais il montre que la magnifique ’Islande ne peut pas être comparée avec un pays continental européen, tant son mode de vie est décalé à bien des égards, et c’est très bien ainsi.


                • alinea alinea 13 mars 2015 21:27

                  Fergus,

                  Eh bien moi, je suis bien contente que l’Islande ne se fourvoie pas dans ce guet-apens ; trois cent trente mille oui, ça évite aux dirigeants de se croire tout permis et de faire marcher la propagande : demain on rase gratis.

                  Ils auraient été bien inspirés, les Grecs, de ne pas croire leurs salopards de dirigeants ; ils ne sont pas très nombreux pourtant.

                  Les Espagnols, rappelle-toi : le miracle espagnol, l’incroyable, l’étonnante montée en flèche de leur économie... à crédit ! On voit où ils en sont, la moitié au chômage, les côtes plus que bétonnées, et même l’intérieur du pays, des aéroports qui n’ont jamais vu un avion, et une ville qui n’a jamais vu d’habitants. Mais l’Espagne est un grand pays avec, à sa tête toute une clique qui avait flairé le bon coup pour s’en foutre plein les pognes.

                  Les Portugais, tiens, les Portugais ! Eux aussi auraient été bien avisés de ne pas voter pour les sangsues, les traîtres à leur peuple.

                  La Slovénie, tiens les Slovènes, pas très nombreux non plus mais une putain de propagande comme un Père Noël ; ça faisait pas cinq minutes qu’ils y étaient, dans l’UE, que le peuple avait compris qui descendait dans la rue !! Trop tard.

                  Note bien qu’il y en a qui sont contents, qui s’enrichissent ! Hein !

                  C’est plus facile de ne pas y rentrer que d’en sortir ; c’est bizarre ça, non ? C’est pas comme qui dirait un piège à couillons, un piège à peuple ?

                  Et les Français, se ravisant treize ans après !!! Trop tard ; les gros lards qui nous dirigent ne risquaient pas de l’écouter, le peuple !

                  Alors oui, et que la bière abreuve leurs sillons, le 20 mars, sous un soleil noir !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 mars 2015 22:15

                  @Fergus
                  Rien n’est comparable en effet, aucune comparaison possible avec les pays européens qui ne peuvent pas mettre leurs banques en faillite, ni leurs banquiers en prison... .
                  Car l’UE a toujours veillé à sauver les banques et les banquiers sur le dos du contribuable.
                  On privatise les profits et on socialise les pertes. Une vraie merveille !


                  Surtout ne conseillez pas aux Grecs, comme dit Alinéa, de faire comme les Islandais, des fois que ça sauverait la Grèce...

                • alinea alinea 13 mars 2015 22:28

                  @Fifi Brind_acier
                  Les Grecs ne peuvent pas faire comme les Islandais... puisqu’ils y sont, et jusqu’au cou !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 mars 2015 22:52

                  @alinea
                  Si, si, ils peuvent.
                  Seulement, Syriza se garde bien de le leur dire.
                  L’article 50 du TFUE leur permet de sortir de l’ UE et de l’euro, et de faire comme l’Argentine en 2002, ou l’ Islande, c’est à dire sauver les gens et pas les banques.


                • alinea alinea 13 mars 2015 23:09

                  @Fifi Brind_acier
                  Vous ne voyez pas la différence entre « sortir » et ne jamais y être rentré ?
                  Pourtant toutes ces années de calamité !
                  Ça me paraît pourtant flagrant ! après une maladie on sera toujours moins bien que si on n’avait pas été malade ! la vie nous ride, Fifi, et c’est plus dur de sortir d’une connerie qu’on a faite que de ne pas l’avoir faite !
                  Après un mariage foireux, on ne redeviendra jamais le même jeune homme amoureux !


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 07:39

                  @alinea
                  Le Groenland est sorti de l’ UE en 1992, et St Barthélémy en 2012.


                  Charles De Gaulle 4 janvier 1963 :

                  « L’Europe occidentale est devenue, sans même sans apercevoir, un protectorat des Américains. Il s’agit maintenant de nous débarrasser de leur domination.
                  Mais la difficulté, dans ce cas, c’est que les colonisés ne cherchent pas vraiment à s’émanciper.
                  Les vues du Pentagone sur la stratégie planétaire, les vues du business américain sur l’économie mondiale nous sont imposées.
                  Bien des européens y sont favorables ».


                  Et ceux qui n’y sont pas favorables (de plus en plus nombreux, vu la cata économique), sont traités de fachos, de conspirationnistes et de suppôts du FN.

                  La baisse de la valeur de l’euro est accueillie comme une bénédiction par les grenouilles météo de la pensée économique orientée.
                  Mais quand on parle de monnaie nationale et de dévaluation, il paraît que ce serait l’apocalypse... Même à Gauche, tout le monde oublie que Chavez a dévalué 4 fois le bolivar en 14 ans...

                • Fergus Fergus 14 mars 2015 09:35

                  Bonjour, Fifi Brind_acier

                  « Le Groenland est sorti de l’ UE en 1992, et St Barthélémy en 2012. »

                  MDR ! Prochaines sorties : les Iles Kerguelen ?

                  Vous savez très bien pourquoi le Groenland et Saint-Bart (qui ne sont pas de véritables Etats, mais desterritoires autonomes, l’un danois, l’autre français) sont sortis : le premier pour ne pas se voir imposer des contraintes environnementales, la seconde pour pouvoir organiser à son aise ses petits trafics de paradis fiscal.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 09:56

                  @Fergus
                  Les raisons sont diverses, ce qui importe c’est que ceux qui n’y sont pas ont une économie qui pète de santé : la Suisse, la Norvège, l’ Islande...
                  Alors que les pays européens, sont à la traîne, et la zone euro désespérément encalminée.
                  La Grèce n’aurait pas intérêt à faire comme l’Islande ?
                  A cette question, vous ne répondez rien.


                • mmbbb 14 mars 2015 10:15

                  @Fergus moi j’aime bien les pays du Nord et je prefere leur mentalite a la notre Je suis alle en norvege il y a quelques annees et nous avions visite Trondeim Nous dumes laisser nos sac a doc a larret du train sans consigne Nous revînmes quelques heures apres les sacs a dos n’avaient pas bouger Inimaginable dans ce pays Cet arret etait d’une proprete exemplaire De surcroit les gens sont affables et polyglottes Nous fumes invites par une famille parlant le francais Tres bons souvenirs Je fus interne le but du jeux de ces abrutis celui qui emmerdait le plus son voisin Nous avons une mentalite de con et je trouve Asselineau en dehors de la realite lui qui est un gaulien les francais sont des veaux. Ces pays du Nord ont des atouts faibles population ressources naturelles haut niveau de qualification ....Ils ont raison de se preserver


                • mmbbb 14 mars 2015 10:32

                  @Fifi Brind_acier Vous me critiquiez lorsque j’evoquais la reussite de la Suisse Rire Les Suisses reussissent puisque comme dans l’affirme Mr Asselineau votre mentor, les Suisses pensent a eux memes et ne sont pas corsetes par une idelogie de valeurs universelles certes respectable mais Nous n’avons plus les moyens de puis longtemps de mettre en adequation nos intentions et la realite A vous et a mr Asselneau nous ne pouvons pas construire un second porte avion nucleaire qui est necessaire puisque ce batiment a l’unite est une aberration Que faisons nous ? nos Rafales sont désoramais capables d’apponter sur les portes avions americains et en cas de coup nous serons toujours les suppletifs de l’armee americaine


                • Fergus Fergus 14 mars 2015 11:42

                  Bonjour, mmbbb.

                  Moi aussi, j’aime beaucoup les pays du nord et la mentalité de leurs habitants, de loin les plus tolérants du continent. Et comme vous je garde un excellent souvenir des contacts que j’ai eus en Norvège et au Danemark.

                  Je n’ai donc aucun reproche à faire aux Islandais ou aux Norvégiens s’ils ne veulent pas entrer dans l’UE. Rien ne les oblige à faire comme les Suédois ou les Danois.

                  Pour ce qui est de la Norvège, dont l’exemple est régulièrement brandi par l’UPR comme modèle de réussite hors UE, il convient de savoir de quoi l’on parle : d’un petit pays en population qui possède d’énormes ressources naturelles, tant sur le plan de la pêche que sur celui de l’énergie. Ce pays est donc totalement atypique sur le plan économique.


                • Fergus Fergus 14 mars 2015 11:51

                  @ Fifi Brind_acier

                  Pour ce qui est des économies que vous citez, vous savez très bien qu’en regard de leur population, elles sont hors normes en Europe, eu égard à l’énorme potentiel des ressources naturelles de la Norvège, et à la part prépondérante des ressources bancaires pour la Suisse.

                  Quant à une sortie de la Grèce, pourquoi pas ? Mais il est probable que, privé des oukases de l’UE en matière de réforme indispensable de la fiscalité, ce pays ne se réformerait pas et retomberait dans le système corrompu qui prévalait., avec un cadastre inexistant et de scandaleuses exemptions pour les plus puissants lobbies, Eglise et armateurs en tête.

                  La salut de la Grèce passe par le maintien dans l’UE et l’étalement de la dette de telle façon qu’elle devienne quasiment indolore, ce qui va sans aucun doute être le cas.

                  Et comparer la Grèce à l’Islande n’a aucun sens, surtout si l’on considère le potentiel des ressources par habitant de l’île scandinave !


                • alinea alinea 14 mars 2015 11:58

                  @Fifi Brind_acier
                  Un peu de lecture, pour vous Fifi, mais pour les autres aussi !! smiley

                  http://www.wikistrike.com/2015/03/l-euro-cette-arme-de-destruction-massive.html


                • Françoise BELLUT 14 mars 2015 12:02

                  @Fergus
                  le mode de vie est décalé par rapport à aux pays plus grands ? la taille ne fait pas le mode vie mais le conditionnement par les médias et le marketing oui. Apparemment, lorsque l’on s’en affranchit, on comprend mieux ce qu’il se passe au sein de l’UE.. et on a envie de vite en sortir. Mais si vous préférez la dette et la dictature de l’UE, libre à vous Ceci n’est qu’un détail n’est ce pas  ?


                • mmbbb 14 mars 2015 12:47

                  @Fergus nous tombons d’accord je deviens civilise et courtois avec ceux qui me respecte et j’ai beaucoup apprécie ce voyage et je me sentis en confiance La Norvege a garde sa monnaie et une autonomie dans ces decisions Comme tous ces pays du nord ils ont beaucoup d atouts et ils ont raison de les preserves


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 18:23

                  @mmbbb
                  Si vous trouvez normal que nous ne puissions plus mettre en adéquation nos intentions et la réalité, forcément, il n’y a plus rien à faire, qu’à attendre d’être dans la situation des Grecs...


                  La situation de la défense française est largement traitée à l’ UPR par le Colonel Chamagne. Si vous voulez vous donner la peine de regarder sa dernière conférence : « Où va la défense française ? »

                  Vous avez raison de souligner que l’armée française est devenue un supplétif des américains. Pour la 1ere fois de notre histoire, le porte avions Charles de Gaulle est passé sous commandement américain.

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 19:42

                  @Fergus
                  Alors, si les réformes structurelles nécessaires à la Grèce passent par les « oukases » de l’ UE, tout baigne ! Les Grecs sont sauvés ! Si un pays est sous tutelle de la Troïka, c’est sûrement pour sauver ses habitants.... et la marmotte plie le chocolat dans le papier aluminium...


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 2015 11:41

                  @Fergus
                  « Ces pays sont hors normes », c’est bien la question !
                  Je préfère vivre dans un pays « hors des normes européennes », avec une économie qui pète la santé, que de vivre dans un pays « sous normes européennes », qui ferme une usine par jour, et fait passer 700 personnes sous le seuil de pauvreté chaque jour.


                  Avant l’ UE, la France avait une industrie et une agriculture florissantes, une économie diversifiée, quasiment pas de dette publique, et 500 000 chômeurs, pas 5 millions.
                  Où voyez-vous le progrès qui justifierait qu’on reste dans ce Titanic ?

                  Tout ce que vous savez faire, c’est de critiquer ceux qui veulent en sortir, sans être capable d’aligner quelques exemples pour y rester.

                • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 12:45

                  @Fifi Brind_acier


                  Sauf que les islandais ne sont pas des modèles, puisqu’’ils ont essayé de faire encore mieux, ou pire, que la city...Ils se sont cassés la gueule, d’où désillusion. 
                  ..Encore une fois, l’europe, l’europe, l’europe, c’est le bouc émissaire de tous les égarements

                • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 13:09

                  @alinea


                  J’ai lu ce lien dans les grands traits. Impossible de développe, mais je le trouve très réducteur, partisan et mensonger. 
                  D’abord ne n’est pas l’ euro qui est responsable de la dette, elle existant bien avant !
                  Quand à écouter VGE donner son avis critique sur la grèce, ce type est disqualifié.
                   C’est lui qui a fait rentrer la grèce dans l’europe, aux forceps. 

                  Les transactions qui en découlent sont très louches, et tournent autour de contrats d’armements.
                  Rappelons qu’en 2010, la Grèce, avec ses 11 millions d’habitants, était le quatrième importateur d’armes au monde.......Et s’apprêtait à commander de nouveau des corvettes à la France, à condition que celle ci lui avance l’argent....

                  Regardez l’europe nous disent ces gens,, c’est de sa faute.....

                   S’il y a une chose que la crise grecque souligne, c’est bien la vénalité des gouvernements, mais l’europe n’a rien à voir la dedans. 

                  C’est le baudet sur lequel tout le monde se décharge
                  Et qui n’en peut plus...Encore un petit effort, et on revient aux féodalités. 

                  Car je ne donne pas cher de l’unité française si l’Europe se décousait..

                  .Retour aux guerres balkaniques !

                • GrandGuignol GrandGuignol 16 mars 2015 17:44

                  @bakerstreet

                   "S’il y a une chose que la crise grecque souligne, c’est bien la vénalité des gouvernements, mais l’europe n’a rien à voir la dedans. "

                  Oui les gouvernements sont vénaux, mais quand on les rassemble sous une même doctrine esclavagiste, soit ils en sortent, soit ils subissent bon gré mal gré, et ne dirigent plus rien.
                  Des marionnettes aux ordres des traités Européens.....les constitutions des états sont bafouées et réduites à l’état de papier toilette.

                  Autant se passer de gouvernement et demander directement à Juncker ce qu’il faut faire......



                • Jelena 13 mars 2015 20:50

                  Bruxelles s’en fout de ce pays microscopique, c’est la raison qui fait que... dans le cas contraire, ils auraient corrompu les élites comme partout.


                  • Croa Croa 13 mars 2015 22:40

                    À Jelena,

                    Ils ont peut-être essayé ! En fait la clef c’est l’information, c’est à dire les médias. On peut présumer que ce pays dispose d’une presse (et ou) de télés indépendantes. (Personnellement je n’en sais rien.) 


                  • kalachnikov lermontov 13 mars 2015 23:06

                    Ben, nous, nos grands hommes, c’est les Enfoirés ’quelle bande de cons, einh, ces jeunes" et les scatos demeurés à l’âge sadico-anal (charlie hebdo).

                    https://www.youtube.com/watch?v=eI4PYgn3oRE

                    Declare independence !
                    Don’t let them do that to you !
                    Declare independence !
                    Don’t let them do that to you !

                    Start your own currency !
                    Make your own stamp
                    Protect your language

                    Make your own flag !

                    Raise your flag !

                    Damn colonists
                    Ignore their patronizing
                    Tear off their blindfolds
                    Open their eyes

                    Declare independence !
                    Don’t let them do that to you !
                    Declare independence !
                    Don’t let them do that to you !

                    With a flag and a trumpet
                    Go to the top of your highest mountain !

                    https://www.youtube.com/watch?v=jOP1C0nepLs

                     


                  • kalachnikov lermontov 13 mars 2015 20:53

                    @ Fergus

                    Fais attention de ne pas t’emballer sur le cas de ce micro-état, on pourrait penser que tu l’as mauvaise.


                    • Fergus Fergus 14 mars 2015 09:38

                      Salut, Lermontov.

                      Non, je te rassure, ce micro-évènement me touche très peu, et même je suis très content que l’Islande (pays que j’aime beaucoup) garde sa farouche autonomie si conforme à la mentalité de ses habitants.

                      Mais on ne peut laisser Asselineau développer sans réagir une propagande manipulatrice en gonflant artificiellement un évènement d’aussi petite importance.

                      Bonne journée. 


                    • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 11:34

                      @Fergus
                      « Mais on ne peut laisser Asselineau développer sans réagir une propagande manipulatrice en gonflant artificiellement un évènement d’aussi petite importance. »

                      En matière de manipulation vous en connaissez un rayon !
                      En effet vous pratiquez ce que l’on nomme « le renversement des valeurs », là où Mr Asselineau démontre justement la propagande et la manipulation de l’UE et des États Unis, entre autres, vous vous dites qu’il manipule ses lecteurs ?
                      Informez vous sur l’UPR avant de sortir des âneries qui font fondre le peu de crédibilité qu’il vous reste dans la critique de l’UPR.
                      Cet article montre de façon évidente que l’Islande à choisie en connaissance de cause et après avoir étudié sérieusement cette participation à l’UE.
                      Il en ressort que l’Islande comprend bien les enjeux et la perte de souveraineté de son pays au détriment de l’UE et de sa politique d’austérité.
                      Cet article met donc l’accent sur le fait que la vie est possible hors de l’UE et que ce fait aura un impact conséquent sur les peuples des autres pays européens qui pourraient envisager de sortir de l’UE.

                      Mais cherchez donc encore, le petit mot, la petite phrase qui vous permettra de monter en épingle un fait anodin en monstruosité accablante.


                    • Fergus Fergus 14 mars 2015 11:35

                      Bonjour, Tonimarus45

                      Vous avez raison, je défends l’idée européenne, et je l’assume pleinement, même si cette Europe-là version Maastricht et Lisbonne ne me convient pas. Mais je reste persuadé que cette construction est le plus grand progrès de notre continent depuis la Révolution française. A nous de nous battre pour donner à l’UE un contenu alternatif au libéralisme triomphant en élisant, dans les pays membres, des partis de progrès !


                    • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 11:50

                      @Fergus

                      « Mais je reste persuadé que cette construction est le plus grand progrès de notre continent depuis la Révolution française. »

                      Non mais vous êtes hallucinant, il est où le progrès de notre continent depuis a révolution française ?

                      Une Union de pays qui se font une concurrence acharnée au lieu de se soutenir, une BCE qui ne prête qu’aux banques privées et non aux états qui la constitue,

                      Une UE qui endette les pays d’un coté et qui leur demande de payer leur dettes de l’autre, en supprimant les services sociaux, en vendant notre patrimoine culturel, en proclamant l’austérité pour tous, en favorisant toujours plus les oligarques, etc . et j’en passe la liste est trop longue..Et vous appelez ça un progrès ?

                      Moi j’appelle ça une ARNAQUE !

                      Et ne me parlez pas du risque de guerre qui est obsolète depuis que les pays européens possèdent l’arme atomique qui est une arme de dissuasion plutôt efficace et qui suffit à faire régner a paix.


                    • Fergus Fergus 14 mars 2015 12:08

                      Bonjour, GrandGuignol.

                      Certainement, la vie est possible hors de l’UE. Mais, comme je l’ai indiqué dans d’autres commentaires, les exemples de la Suisse*, de la Norvège ou de l’Islande, monté en épingle part l’UPR, n’ont strictement aucun sens. Pourquoi ? Parce que rapportées à leur population, les richesses bancaires de la première, et les richesses naturelles des deux autres sont sans commune mesure avec celles des pays de l’Union ou de ceux qui aspirent à y entrer. C’est aussi simple que cela !

                      * A toutes fins utiles, je rappelle qu’au 19e siècle, la Suisse était l’un des pays les plus pauvres d’Europe. Certes, ce pays a développé une industrie de précision de grande qualité, mais c’est surtout à son rôle de coffre-fort du continent qu’il doit sa prospérité actuelle.


                    • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 12:33

                      @Fergus

                      Je vois pas les choses sous le même angle, chaque pays à des capacités qui lui sont propre et ne permettent de faire de comparaison, chaque cas est unique et réagira de manière différente.
                      Par contre un pays libre d’appliquer sa politique peut aller chercher la relance économique et relever son pays avec ses propres moyens, plutôt que de subir la troïka despotique.

                      Asselineau ne monte pas en épingle quoi que ce soit, il montre simplement que des pays hors de l’UE s’en sortent mieux que les pays à l’intérieur de l’UE, je ne vois aucune « épingle » la dessous...C’est un fait et il le souligne peut être un peu fort pour vous.


                    • Fergus Fergus 14 mars 2015 13:40

                      @ GrandGuignol

                      L’« épingle » en question est de théoriser de la manière la plus large possible à propos d’un évènement d’une importance très relative, comme je l’ai montré dans différents commentaires sur ce fil.

                      A contrario de ce refus de l’Islande d’entrer dans l’UE, je n’ai jamais rien lu ou entendu de la part d’Asselineau sur tous les pays qui veulent au contraire entrer dans l’Union. Ceux qui sont en cours de procédure : Albanie, Bosnie, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Serbie et Turquie ; et ceux qui sont tentés de déposer une candidature : Biélorussie et Ukraine.

                      Soit (même en déduisant la population du Donbass) au total près de 140 000 000 d’habitants. A rapporter aux 323 000 Islandais !


                    • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 14:25

                      @Fergus

                      Heuuu...Mais qui veut donc rentrer dans l’UE ?

                      je vous reposte ce que j’ai écrit plus bas ou plus haut dans les commentaires de cet article avec quelques rajouts :

                      Vous citez de nombreux pays qui veulent adhérer à l’UE, mais qui veut adhérer ? les peuples ( sont ils sérieusement informés ?) ou les dirigeants corrompus de ces peuples ?
                      Y a t ’il eu des referendums et des débats dans ces différents pays pour savoir si les peuples veulent adhérer à cette UE en toute connaissance de cause ?
                      Ou bien ce sont les dirigeants corrompus qui sans demander l’avis de quiconque décident pour la cause de leur porte monnaie de s’allier avec le diable ?
                      Ces mêmes dirigeants de pays qui veulent adhérer à l’UE sont ils conscient de la perte de souveraineté de leur pays qui les réduira à des marionnettes dans las mains de l’UE ou sont ils de parfaits idiots qui ne voient pas le danger ?

                      Car il est une évidence flagrante que l’Union européenne n’est pas une démocratie et vouloir y entrer c’est se soumettre délibérément à une autorité supérieure qui ne laisse aucune marge de manœuvre aux dirigeants des pays....voir la Grèce qui se débat pour obtenir le droit de pratiquer une autre politique que celle voulue par l’UE....On voit bien d’ailleurs comment Syriza fait plier et réforme l’UE....

                      Alors qui veut rejoindre l’UE ? qui veut s’associer avec le diable ?

                      Oui je sais d’avance que vous allez étirer ce débat comme un élastique en disant par exemple que certains pays pauvres voudraient bénéficier des avantages que leur offrirait l’UE au dépends des pays les plus riches de cette UE...Ils déchanteraient bien vite quand l’austérité et le remboursement des intérêts des dettes obtenues écraseront leur pays qui se dissoudra comme se désagrègent les pays aux sein de cette UE.


                    • kalachnikov lermontov 14 mars 2015 17:19

                      @ Fergus

                      « le plus grand progrès de notre continent depuis la Révolution française »

                      Danton, Robespierre ? Desmoulins ? Non ! Giscard, Barroso !

                      AU FOU ! AU FOU !


                    • Fergus Fergus 14 mars 2015 17:28

                      @ Lermontov.

                      C’est toi qui cites des noms alors que parle d’idées. Nous ne sommes manifestement ni sur la même longueur d’ondes ni sur le même niveau de réflexion.

                      La Révolution française a essaimé un partout sur la planète. Et la construction de l’Union Européenne se poursuivra, au delà des minables petites intrigues partisanes, ou des calculs de boutiquiers !


                    • kalachnikov lermontov 14 mars 2015 18:09

                      @ Fergus

                      Si tu n’avais bavé ad hominem sur Asselineau, ou applaudi à une attaque sur lui sur cette même page, je t’accorderais ce point.

                      Je laisse chacun juger de ton niveau de réflexion, toi qui n’est ni minable ni calculateur.


                    • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 21:09

                      @Fergus

                      "Et la construction de l’Union Européenne se poursuivra, au delà des minables petites intrigues partisanes, ou des calculs de boutiquiers !"

                      On dirait du Juncker ou du Van Rompuy.au choix...avec une légère touche de Bush. 

                      Quelle affirmation présomptueuse et dénuée de compassions pour les millions de gens qui souffrent de cette UE totalitaire et que dire des calculs de boutiquiers de nos élites actuelles....

                      Vous êtes fatigué aujourd’hui Fergus...ça devient grave, vous ne nous avez pas habitué à ce genre de déclarations en papier pré-mâché...quoique concernant l’UPR vous devenez de plus en plus agressif, c’est bon signe d’après moi.... smiley


                    • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 12:51

                      @Fergus

                      Je vous suis totalement.

                      Peut être d’ailleurs que ça serait opportun de faire un article sur ces petits malins : Suisse, luxembourg, Chypre, Malte, islande, et évidemment Grèce, qui tirent des bords au milieu de l’océan, et naviguent à vue, selon les opportunités. 

                      Pas des modèles de navigations pour les gros paquebots. 

                      D’ailleurs quand le temps se gâte, ces petites unités, n’ont qu’une hâte, trouver un refuge dans un grand port, bien à l’abri, ou même un petit mouillage , à l’abri d’un aber. 



                    • GrandGuignol GrandGuignol 16 mars 2015 16:58

                      @bakerstreet

                      « Je vous suis totalement.... »
                      .....Où ça ? dans la dictature ?

                      Vous avez bien raison mieux vaut une Europe totalitaire qu’un état national démocratique.

                      Pour ce qui est des petits malins, chaque pays, de l’UE ou pas, essai de tirer la couverture pour lui même et aucun pays ne peut se vanter d’être une nation innocente et altruiste envers les autres.
                      La France à pillé l’Afrique sans vergogne, ce n’est pas plus vertueux que des paradis fiscaux ou autre embrouille....chaque pays peut être montré du doigt pour ceci ou cela.

                      En attendant la suisse à un système démocratique un plus proche des ses citoyens que la France et plus encore b que les fameux traités européens qui ne sont pas négociables démocratiquement selon Mister Juncker.

                      Allez suivez bien Fergus il vous montrera une autre Europe à la St Glinglin, Une Europe des peuples qui brille dans la nuit et que toute la galaxie nous envie.


                    • malitourne malitourne 17 mars 2015 15:18

                      @Fergus
                      Les fondations sont pas bonnes. Ca va se casser la gueule votre édifice...


                    • Gogonda Gogonda 13 mars 2015 21:30

                      Sage décision de l’Island, si c’est pour ce retrouver comme le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie, Chypre et la Grèce tu m’étonnes que les mecs on dit « non merci ! ».


                      Simple question de bon sens.

                      • COVADONGA722 COVADONGA722 13 mars 2015 21:30
                        yep , j’adore les vikings l’un de leur proverbe ne dit il pas :

                        Dans le doute ? cogne ! cogne encore !




                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 mars 2015 21:54

                          Bonjour,
                          .
                          Les Islandais semblent être le seul peuple lucide européen à déjouer le piège des traitées européens (TUE et TFUE).
                          .
                          OUI je sais les français ont également désapprouvé la constitution européenne en 2005 par la voie du référendum, puis il y avait les irlandais ... bref vous connaissez la suite.
                          .
                          « Le gouvernement n’a pas l’intention d’organiser un referendum », a précisé le ministère des Affaires étrangères islandais. Et mieux, « si le processus doit être repris à l’avenir, le gouvernement actuel considère important de ne pas progresser sans en référer préalablement à la Nation ».
                          .
                          Les résultats économiques sont sans appels : alors que l’Islande est sortie de la crise, l’UE y patauge sans en voir le bout du tunnel. Le taux de croissance islandais a atteint les 1,9% en 2014 tandis que la zone euro se traînait à 0,9%… L’Irlande, qui tout en faisant parti de l’Union Européenne a refusé d’être intégré à la zone euro a vu sa croissance grimper à 4,9 % en 2014, quand la France elle stagnait à 0,3%. Même l’Allemagne, dont nos hommes politiques louent les vertus économiques, n’a réalisé que 1,4% de croissance.
                          .
                          Les intérêts de l’Islande sont mieux servis en dehors de l’Union européenne« , a justifié le ministère des Affaires étrangères Islandais sur son site internet.
                          http://www.mfa.is/news-and-publications/nr/8377
                          .
                          L’Islande est membre de l’Association européenne de libre échange (AELE) et applique la convention de Schengen qui permet la libre circulation des personnes. Cela permet au pays d’exporter ses produits de la mer vers le continent sans barrière tarifaire, alors même qu’il est engagé dans une »guerre du maquereau« avec l’UE.
                          http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150313.OBS4519/l-islande-ne-veut-plus-faire-partie-de-l-union-europeenne.html
                          .
                          Cette initiative de rejet donne de l’espoir pour les pays emprisonné dans l’UE voire de l’EURO, un espoir de pouvoir un bon jour sortir de ce piège des la construction européenne donc le but est d’instaurer une »flexibilité de travail« (bas salaires, travail du dimanche, casse des acquis sociaux) accompagné d’un appauvrissement des travailleurs et de la classe moyenne.
                          .
                          Ce qui est vrai pour l’Islande l’est également pour les pays moteurs de l’UE notamment pour la France. Personne défendra mieux les intérêts de la France que la France elle même, hors la France à délégué son pouvoir à la commission européenne qui dicte la politique à mener à France.
                          On voit bien quel dégât la commission européenne à déjà crée. L’appauvrissement des travailleurs, le chômage qui explose en Europe, les impôts et taxes qui explosent également, puis les relations détérioré avec la Russie du à l’embargo Européen (avec l’ingérence américaine dans la politique européenne)...
                          .
                          Si en 2014 la croissance économique a diminué, après 3,6% en 2013, la banque centrale islandaise table sur une reprise forte en 2015, avec 4,2%. Selon elle, le pouvoir d’achat des ménages devrait être aidé par une inflation faible et le maintien de hausses de salaires importantes.
                          .
                          Les Islandais ne sont pas soumises comme la France à la politique d’austérité de la TROÏKA qui œuvre pour la destruction des services publics, des services rentables comme par exemple les autoroutes les quelles ont été bradé et les bénéfices ne partent ainsi pas dans la caisse de l’état mais dans des poches des investisseurs privées.
                          .
                          L’Islande a dit vouloir maintenir »des relations et une coopération étroites" avec l’UE, avec laquelle le pays est lié via l’Association européenne de libre échange (AELE) et la convention de Schengen qui permet la libre circulation des personnes.
                          .
                          Les pro-européens prétendent que quand un pays quitte l’Europe se sera l’isolement pour ce pays, la fin des échanges commerciaux, le replis sur soit, et que sais j’ai d’autre.
                          Hors l’exemple Islandais montre bien que c’est totalement faux, car en sortent de l’UE et de l’Euro la France restera liée par des nombreux autres traitées avec les autres pays européens voire hors européen tout comme l’Islande.
                          .
                          Prenons notre destin en main et quittons l’UE et l’EURO.


                          • soi même 15 mars 2015 16:00

                            @eau-du-robinet, ( Les résultats économiques sont sans appels : alors que l’Islande est sortie de la crise, ) si vous avez un tant soit peut des notions économiques solides , vous sauriez en réalité cette information ne veux rien dire , car justement l’économie actuel se fonde sur le principe je déshabille Pierre pour habiller Jacques .


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 mars 2015 20:08

                            @soi même,
                            .

                            « ....car justement l’économie actuel se fonde sur le principe je déshabille Pierre pour habiller Jacques . »
                            .
                            Si vous avez un tant soit peut des notions économiques solides, vous sauriez que quand l’économie vas mal cela se répercute d’abord sur le pauvres ... qui devient encore plus pauvre.
                            .
                            Arrêtez de fumer des stupéfiants et de planer et mettez les pieds à terre.


                          • soi même 16 mars 2015 13:04

                            @eau-du-robinet, quand l’économie vas mal cela se répercute d’abord sur le pauvres en êtes vous si sur ?
                            Et avant de pensé que l’économie vas mal, il serait déjà bon de savoir si elle est saine ?

                            Il est plus que illusoire de pensé qu’une économie vas bien du fait elle a tous les indicateurs qui indiquent une forte croissance économique ?

                            A votre avis quand il y a surproduction, c’est le signe d’une économie saine où d’une malsaine ?

                             


                          • njama njama 14 mars 2015 00:43

                            J’veux pas être rabat-joie, mais l’Islande c’est 329 040 hab., la population d’une ville moyenne (genre Nantes 300.000 hab.)
                            c’est sûr que ça ne va pas mettre en péril l’Europe, et que sur 500 millions d’hab. la BCE s’en fout de Rekjavik.
                            Au principe c’est sûr que le cas de l’Islande ça peut donner des idées qu’il est possible de vivre en voisin de l’UE
                            Au moins on sait que c’est possible de sortir de l’UE



                            • benjaminma 14 mars 2015 07:15

                              @njama

                              Exactement ce que je pense.
                              Un petit pays courageux, proche de ses habitants.

                              On voit aussi tout de même qu’il a fallut du temps pour arrêter l’adhésion à l’Union Européenne. Donc pour un pays comme le notre, il va aussi falloir du temps pour bien informer la population afin que les politiciens s’ajustent et les médias aussi.

                              On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif (dixit un directeur de média Français dont le nom m’échappe).

                            • julius 1ER 14 mars 2015 08:59

                              @njama

                              oui mais aussi de nombreux micro-pays ne sont pas dans l’Europe, mais veulent y entrer tels la Serbie, l’Albanie, le Montenegro, le Kosovo, l’Albanie etc ... on pourrait faire remarquer à ceux qui tirent des enseignements définitifs sur la volonté de l’Islande de ne pas intégrer l’UE que en Europe il y a plus de pays qui veulent y entrer qu’en sortir ( et même si la construction de l’Europe actuelle ne me plait pas ) cela reste un fait et encore je ne mentionne même pas la Turquie qui fait des pieds et des mains pour entrer dans l’UE.....
                              Donc l’argumentation de Asselineau qui voit dans la volonté des Islandais un signe manifeste comme quoi il faut vite quitter l’Europe, est un argument tout à fait spécieux qui plus est guère convaincant, car comment un pays de 300 000 habitants isolé comme l’Islande pourrait faire référence dans la construction où pas de l’Europe ??? ceci est un argument absurde, voir ridicule mais avec Asselineau qui prend « les vessies pour des lanternes » on commence à avoir l’habitude... 

                            • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 09:47

                              @julius 1ER
                              « ...comment un pays de 300 000 habitants isolé comme l’Islande pourrait faire référence dans la construction où pas de l’Europe ??? »

                              La référence c’est qu’il y a un avenir hors de la dictature de l’UE et que de plus en plus de personnes en prennent conscience.
                              C’est un signe très fort comme quoi l’UE n’est pas le Nirvana que l’on nous a vendu....de force.

                              D’autres part vous citez de nombreux pays qui veulent adhérer à l’UE, mais qui veut adhérer ? les peuples ( sont ils sérieusement informés ?) ou les dirigeants corrompus de ces peuples ?
                              Car il est une évidence flagrante que l’Union européenne n’est pas une démocratie et vouloir y entrer c’est se soumettre délibérément à une autorité supérieure qui ne laisse aucune marge de manœuvre aux dirigeants des pays....voir la Grèce qui se débat pour obtenir le droit de pratiquer une autre politique que celle voulue par l’UE.

                              Pour ce qui est de l’absurde, vouloir s’accrocher à une UE totalitaire qui se nourrit de la misère des peuples va même au delà de l’absurde et tendrait plutôt vers le surréalisme.


                            • gorgonzola 14 mars 2015 11:40

                              @julius 1ER
                              « et encore je ne mentionne même pas la Turquie qui fait des pieds et des mains pour entrer dans l’UE..... »
                              Effectivement vous auriez mieux fait de ne pas la mentionner parceque contrairement à ce que vous écrivez, la Turquie d’Erdogan freine des deux pieds son entrée dans l’UE (tout en continuant de toucher les fonds structurels de mise à niveau payés notamment par nous et reversé via Bruxelles).
                              http://www.rfi.fr/europe/20141219-erdogan-medias-union-europeenne-relations-diplomatiques-journalistes
                              Sinon à part quelques pays de l’est caressés dans le sens du poil par l’OTAN et qui voient d’un oeil apeuré le redressement de la Russie et/ou sont surtout intéressés par les fonds structurels de l’UE, pouvez-vous me dire qui souhaite encore rentrer dans cette UE moribonde ?



                              • Jean Bon 14 mars 2015 06:58

                                @Doume65

                                Le programme de l’UPR c’est ici : http://www.upr.fr/programme-politique et tu serais surpris de voir qu’il se situerait bien + à gauche que tu ne le crois


                                • Jean Keim Jean Keim 14 mars 2015 07:56

                                  Il est bien que l’Islande dise non à l’Europe ainsi nous avons un pays moderne, organisé et démocratique qui fait l’expérience de l’émancipation européenne, regardons le comme un laboratoire, suivons son évolution, imitons en adaptant à notre taille et nos particularismes si ça fonctionne, ne les rejetons pas si ça se passe mal, gardons leur la porte ouverte et pour une fois que les regards ne sont pas tournés vers l’Allemagne (qui doit détester certaines initiatives islandaise vis-à-vis de la dette).

                                  Il sera intérressant de voir si ce petit pays au mental d’acier saura préserver son identité et se défendre face à la mondialisation et à la finance, également s’il va se refermer sur lui même ou rester ouvert sur le monde, deviendra-t-il un nouveau oasis fiscal ou une entité égoïste ...
                                  J’envie leur opportunité que nous nous refusons et je me sens frère de leur courageux enthousiasme.

                                  • Jasken 14 mars 2015 08:26

                                    Sans surprise, si convenus et vides d’arguments et de démonstrations, les trolls pro-UE habituels se radinent illico... C’est trop poilant, leurs réactions pavloviennes toujours identiques, ha ha !

                                    Comme c’est facile avec les trolls européistes dont l’idole est certainement le grand-guignol « Captain Europe ».

                                    Procès d’intention, argument zéro, sarcasme pour le sarcasme, et tous les thèmes de leur tentative de trollage encore une fois répétés (classement officiel de l’UPR dans l’échiquier politique bien le Listes Diverses, Wikipedia, programme de l’UPR, Pasqua, etc... choses sur lesquelles ils prouvent encore une fois leur ignorance crasse, mais après tout, un troll reste un troll, rien de plus) ont déjà été maintes fois démontés et réfutés à la page UPR. Du réchauffé donc mais bon, ils n’ont rien d’autre en magasin.

                                    Dites, vous pensez influencer quiconque avec des procédés de bas de plafond archaïque, réellement ?

                                    C’est sûr, discuter de l’article en toute objectivité, c’est autre chose.

                                    « J’espère » (façon de parler) pour vous que vous faites partie des trolls payés par l’UE parce que sinon, c’est encore plus pitoyable. Et d’un autre côté, ce serait tout de même affligeant, vu l’extrême nullité de vos interventions, l’UE n’en est plus à une dilapidation éhontée du fric pompé aux Européens.

                                    Parce qu’à part Captain Europe, les élus et fonctionnaires de Bruxelles grassement payés à ne rien faire ou presque, les trolls que l’UE paye, les lobotomisés des grands médias, des politiques et des économistes européistes qui monopolisent les antennes de radio et de télé, bref, un gloubi-boulga de gens qui sont soit des traitres aux peules européens, soit des gens qui ont oublié de réfléchir par eux-mêmes, qu soutient encore l’UE de façon argumentée et intelligente ?? Personne.


                                    • julius 1ER 14 mars 2015 08:37

                                      C’est sûr, discuter de l’article en toute objectivité, c’est autre chose.

                                      « J’espère » (façon de parler) pour vous que vous faites partie des trolls payés par l’UE parce que sinon, c’est encore plus pitoyable. Et d’un autre côté, ce serait tout de même affligeant, vu l’extrême nullité de vos interventions, l’UE n’en est plus à une dilapidation éhontée du fric pompé aux Européens.

                                      @Jasken


                                      ce que tu dis là tu pourrais le dire de beaucoup de pays européens, principalement le notre, où le personnel politique à vie,( y compris le FN qui vient d’en faire la démo au parlement européen) dilapide largement l’argent des français.....çà s’appelle la charge de la preuve .... et c’est réversible !


                                    • gorgonzola 14 mars 2015 22:34

                                      @Jasken
                                      « des trolls payés par l’UE »

                                      L’UE n’a aucun autre argent que celui que lui verse les états contributeurs. La France, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie et quelques autres sont d’ailleurs contributeurs ’’net’’ (ça veut dire qu’ils donnent plus d’argent qu’ils n’en reçoivent en retour, par exemple la France donne 21 milliards et en récupère 7 grosso modo).


                                    • Jasken 14 mars 2015 08:33

                                      Et donc, pour finir, qui parmi les européistes argumentent de façon objective, dialectique, sourcée, intelligente ?
                                      Personne.
                                      Nous sommes bien dans un dogme totalitariste qui ne se défend que par la calomnie, l’amalgame, les procès d’intention et les manipulation de tous ordres vis-à-vis de ceux qui ont une démarche réfléchie et argumentée contre l’UE et pour la sortie de cette usine à gaz sans avenir.


                                      • Piotrek Piotrek 14 mars 2015 17:06

                                        Et donc, pour finir, qui parmi les européistes argumentent de façon objective, dialectique, sourcée, intelligente ?

                                        On m’appelle ? smiley

                                        La critique principale que je ferai de l’UPR c’est justement de considérer que la source de tous nos maux c’est l’EU et l’Euro. Et que la solution c’est la nation (nationalisations, frontières etc)
                                        Moi je considère que le problème est ailleurs, l’UE ne jouant qu’un rôle d’amplificateur et que recalibrer les problématiques au niveau national n’est en aucun cas la garantie d’une amélioration.

                                        Vous utilisez le mot totalitarisme pour l’Europe, or il est applicable à la nation, à la ville, à la famille...

                                        Pour moi le totalitarisme ce n’est pas l’Europe, le totalitarisme ce sont les règles avec lesquelles l’Europe, la France et presque tout le reste de la planète joue désormais. C’est même pas le capitalisme qui dépend tout de même de règles mathématiques, c’est tout simplement la loi du plus fort, sans règle, sans logique : le plus fort gagne. Fair Game comme disent les scientologues.

                                        Ce totalitarisme qui se joue de tout, est au mains d’un petit nombre de personnes plus ou moins liées, plus ou moins en concurrence, qui ne répondent à aucune règle à aucune loi, à aucun principe ni à aucun équilibre même le plus élémentaire. UE, France ou le monde, ne sont que des paramètres à ajuster à son profit.
                                        Si l’histoire s’arrêtait là, je dirai que l’UPR aurait une chance avec son principe de l’intérêt commun primant sur l’intérêt privé.

                                        Néanmoins ces personnes et institutions que je vais appeler oligarques pour simplifier, ont dessiné le monde depuis Reagan (pour simplifier aussi).
                                        - Vos économies, l’économie de la ville, de la santé, du tissu de PME... tout est sous leur contrôle, les toucher c’est aussi toucher ce qu’ils contrôlent avec une maîtrise internationale. Un repli au niveau national vous met en position de faiblesse, les centres de décision des multinationales françaises sont déjà en train de déménager : AXA va rejoindre la bourse de Paris... à Londres.
                                        - Dans leur appétit et dans leur concurrence vers le fond, ils ont mené le monde à la ruine bancaire en 2008, ruine qu’ils ont réussi à refiler aux économies publiques sans que (presque) personne ne s’aperçoive de rien, grâce à une presse complice inondant la populace de faits divers en guise de diversion.
                                        - Ils ont crée un malheur mais ils ont réussit à siphonner toutes les aides, les QE ne servent qu’à eux, pour les autres c’est l’austérité.

                                        Et donc dans cet environnement que j’ai grossièrement décrit, vous décrivez la sortie de l’UE et de l’Euro comme une formalité. Que le prix de l’essence, c’est essentiellement de taxes etc... Et le problème c’est que dans notre monde sans logique (les QE du Japon et des USA ont eu des répercussions modérées sur la valeur de leur monnaies respectives, L’Europe fait un QE et la valeur de l’Euro chute : on ne peut plus compter sur la logique mécanique des choses)

                                        Asselineau c’est un malin, il a fait l’ENA, et on sent dans les interlignes du programme de l’UPR que tout va être finement vérouillé pour l’oligarque. Le problème c’est que l’oligarchie calcule vite et l’a privé de télé avec un autocollant extrême droite. Et même si le gros des arguments bien marcherait sur l’électeur lambda :

                                        Vous n’aurez le droit de quitter l’UE et l’Euro qu’aux conditions de l’oligarchie (celles des banques, des sociétés d’investissement...) Ne pas se plier à leur bon vouloir c’est la garantie d’une sortie dans la douleur car vous ne pouvez pas décider de la valeur de votre monnaie.

                                        Quitter l’UE aujourd’hui ne ferait que déplacer le problème à terme.

                                        Impossible de jouer sur l’échelle de la souveraineté dans un monde qui a ses propres règles et qui détient tous les comptes bancaires. L’UE ne décide pas, elle applique ce qu’on lui dit de faire.

                                        L’UPR arrive soit trop tard (la production nationale est déjà ailleurs) soit trop tôt (le peuple ignorant est manipulable à souhait, l’oligarchie n’a pas implosé toute seule)

                                        Européiste par défaut, comme la grande totalité des gens que vous essayez de convaincre donc : je crois juste qu’en sortir maintenant ne fera pas avancer le schmilblick, juste beaucoup de risques pour pas grand chose.

                                        Mon conseil : arrêtez d’aller chercher le bon sens dans une lettre donné à un sous-secrétaire lambda en 1955. Affichez les gros bon sens, la logique, les règles mathématiques qui sont bafoués aujourd’hui au nez de tout le monde et présentez ça de manière simple et évidente (et rapide) à l’électeur affamé d’évidences simples dans le bruit !

                                        1/ tu pète le truc
                                        2/ tu mets tout le poids de la faute sur l’oligarque que tu mets sous tutelle
                                        3/ tu te présente en sauveur

                                        et non pas

                                        1/ je sors de l’Euro
                                        2/ je croise les doigts
                                        3/ je suis mis sous tutelle


                                      • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 18:25

                                        @Piotrek

                                        "Vous n’aurez le droit de quitter l’UE et l’Euro qu’aux conditions de l’oligarchie (celles des banques, des sociétés d’investissement...) Ne pas se plier à leur bon vouloir c’est la garantie d’une sortie dans la douleur car vous ne pouvez pas décider de la valeur de votre monnaie."

                                        Il est certains que des négociations auront lieu et des difficultés surgiront, néanmoins il est possible de retrouver une certaine indépendance au long terme.

                                        De toute façon rester dans l’UE c’est la souffrance assurée et l’emprise de l’UE qui serrera son nœud coulant jusqu’à étouffement.

                                        Les femmes enfantent dans la douleur, c’est le prix de la vie et de la liberté.
                                        je préfère souffrir et me battre pour retrouver une démocratie, certes pas idéale, mais qui est nettement plus humaine que les traités européens.

                                        1/ je sors de l’Euro
                                        2/ je croise les doigts
                                        3/ je suis mis sous tutelle

                                        Et vous résumez par ces 3 simples affirmations tout le programme de l’UPR à la sortie de l’UE, euro et OTAN ?
                                        J’aime bien vous lire et j’apprécie nombre de vos commentaires souvent très bien étayés et argumentés, mais résumer ainsi le programme de l’UPR est un peu facile.
                                        Donc je résume aussi :

                                        1/ je sors de l’euro, de l’UE et de l’OTAN....C’est déjà plus pareil et je retrouve ainsi un pouvoir de décision politique, monétaire et militaire.(au plus tard dans un délai de 2 ans qui est le maximum dans les négociations de sortie de l’UE par l’article 50 )

                                        2/ je ne croise pas les doigts et j’applique le programme de l’UPR qui permettra de retrouver un code du travail, des services sociaux nationaux, j’élimine au maximum l’influence des lobbys dans les médias, la politique et les institutions (voir le programme de l’UPR), entre autres..

                                        3/ je permet au peuple, par le biais des referendums d’initiative populaire, de faire le choix de sa politique et de décider de ses orientations.

                                        Sinon la vidéo le jour d’après est assez explicite sur les actions menées par l’UPR en cas de victoire aux présidentielles.

                                        Tout ne se fera pas en un jour , trop de monde est impliqué pour passer directement de la dictature à une vraie démocratie, il faut donc procéder par étapes.


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 19:57

                                        @Piotrek
                                        Ce que vous décrivez, c’est la mondialisation. La mise en concurrence de chacun contre tous.
                                        Le contraire de la coopération et de la solidarité.


                                        Ce sont les Traités européens, en dérégulant les protections des Etats, qui nous ont fait entrer dans la mondialisation, mais sans le dire aux citoyens.
                                        La mondialisation était parfaitement évitable.

                                        Tout ce qui a été dérégulé peut à nouveau être remis en place, sous réserve de disposer des leviers de décisions, ce que n’ont plus les Etats européens.

                                        Le Canada vient de renoncer à la loi Pompidou Giscard, ce qui prouve qu’un Etat souverain peut faire ce que les états européens ne peuvent plus faire.

                                      • Piotrek Piotrek 14 mars 2015 21:10

                                        @GrandGuignol

                                        Oui cher GrandGuiniol, nous tombons presque toujours d’accord, l’analyse de l’UPR est juste concernant l’UE que je considère comme un foyer de corruption, sans tomber dans l’analyse complotiste que nous servent Marianne ou Diplomatie.

                                        Mais vous devez mettre toutes les chances de votre coté d’un point de vue politique dans ce monde qui ne tolère plus que la loi du plus fort. C’est celle du bon sens, on est bien d’accord : La sortie de l’UE et de l’Euro ne doivent pas être considérés comme un but mais plutôt comme un levier.

                                        Prenons un exemple simple et pratique de l’échec du bon sens que vous considérez comme acquis : SYRIZA, parti élu démocratiquement, avec sur le papier des arguments bétons : puisque dans les conditions ubuesques qui nous sont imposées, nous ne pourrons jamais rembourser notre dette, échelonnons notre dette pour essayer de la rembourser de manière sincère.

                                        Bin vous savez quoi ? cet appel foncièrement honnête a été jugé indécent par les prestataires de crédit (savamment transférés des banques privées aux peuples) tout comme par les anti-européens (de toute façon quiconque raisonne dans l’Euro est un esclave de l’Euro) a fait l’unanimité au lieu d’être utilisé comme tremplin.

                                        Et oui, l’UPR a dit : SYRIZA n’est pas assez pure pour nous, plutôt que de dire : si SYRIZA échoue donc nous avons raison. Différence subtile mais qui fait la différence entre la preuve et le dédain.

                                        Relisez cet article avec votre oeil neutre et vous constaterez qu’il ne prêche que les convaincus. Or l’UPR devrait convaincre.

                                        Le jour d’après ne coule plus de source, même si vous pensez avoir raison. Car la raison ce n’est plus la norme. Si le marché décide que notre dette coûte 13% à 30% au lieu des 2% que nous payons actuellement : nous devenons la Grèce. Il suffit d’un incident de paiement, peu importe l’honnêteté de notre intention ! De quoi envoyer notre classe moyenne faire les poubelles pour s’alimenter.J’ai vu de mes propres yeux la classe moyenne fouiller les poubelles en Grèce, je sais de quoi je parle.

                                        C’est un simple rapport de force, il ne faut pas le déduire, il faut le construire, SYRIZA en est le meilleur exemple. La Raison ne fait plus le poids.

                                        Je vais oser écrire un article sur agoravox, pour vous montrer ce qu’il faut faire : simple&didactique mais qui donne envie de vomir, on verra si ça passe la modération, je risque d’être vulgaire


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 22:13

                                        @Piotrek
                                        La question n’est pas de savoir ce que demande Syriza, mais ce qu’a répondu Junker :
                                        Il vient d’expliquer que les Grecs peuvent voter ce qu’ils veulent, « cela ne changera pas les traités », et que « les propositions de Syriza et Podemos n’étaient pas compatibles avec les règles européennes ».


                                        C’est exactement ce que dénonce l’ UPR depuis 8 ans :
                                        - que l’ UE n’est pas démocratique, les citoyens peuvent voter ce qu’ils veulent, ils s’en foutent.
                                        - qu’il n’est pas possible, en votant, de changer les Traités européens.
                                        - que l’ UE est une dictature, mise en place sans les peuples et contre les peuples.
                                        - et que le plus simple quand on est pris dans un piège, c’est de se barrer.

                                        Syriza devrait immédiatement déposer un dossier de demande de sortie de l’ UE.
                                        Ce qu’il ne fait pas, il palabre avec ces gangsters, qui viole les Traités quand ça les arrange et les imposent quand ça leur convient.
                                        Votre souci n’est pas les Grecs, mais de sauver l’UE & l’euro, assumez au moins !

                                      • jaja jaja 14 mars 2015 22:45

                                        @Fifi Brind_acier
                                         On ne quitte pas une dictature par la voie pacifique(celle du Capital de nos jours)... C’est au mieux une illusion, au pire une mystification... La dictature on la combat...Y compris par les armes ! Une seule solution la Révolution ! En dehors d’elle il n’est point de salut...

                                        Et cette révolution doit exproprier les capitalistes et les banquiers sources de tous nos maux... Et unir les prolétariats du Monde contre nos ennemis...

                                        Le simple repli nationaliste sous domination bourgeoise on s’en fout grave !

                                        Partage des richesses entre toutes et tous dans un monde débarrassé de la propriété privée des moyens de production et d’échange !


                                      • GrandGuignol GrandGuignol 15 mars 2015 00:02

                                        @Piotrek

                                        « La sortie de l’UE et de l’Euro ne doivent pas être considérés comme un but mais plutôt comme un levier. »
                                        Exactement ce que dit François Asselineau, un levier qui nous permet de retrouver une certaine démocratie et un réel pouvoir politique dont le peuple pourra changer le fonctionnement grâce aux referendums d’initiative populaire.

                                        Je comprends bien ce rapport de force dont vous parlez et la main mise des banksters sur notre économie.

                                        Les dirigeants européens sont intraitables, affichent sans complexe leurs décisions arbitraires, n’hésitent pas à employer la force et l’intimidation et ne céderons pas aux injonctions ou manifestations pacifiques des peuples.

                                        Le rapport de force style Syriza est louable et je le soutiens sur le fond mais en s’amplifiant risque de mener au conflit direct sous forme de révolte/révolution qui pourrait produire des guerres civiles dans les états rebelles.

                                        Toutefois en cas de sortie de l’UE et de l’euro la dette serait alors réévaluée et ferait l’objet de débats et d’un referendum spécifiques proposés dans le programme de l’UPR concernant sa légitimité, l’UPR sachant très bien que cette dette est impossible à rembourser en totalité dans le système politique et économique actuel.

                                        Peut être déciderons nous alors suite aux débats et au referendum de faire comme les Islandais et mettre les responsables de la dette devant leurs responsabilités et en payer le prix comme certains banquiers qui font un séjour dans leurs prisons.

                                        Pourquoi l’Islande met ses banquiers en prison et pas les autres pays ?


                                        "Et oui, l’UPR a dit : SYRIZA n’est pas assez pure pour nous, plutôt que de dire : si SYRIZA échoue donc nous avons raison. Différence subtile mais qui fait la différence entre la preuve et le dédain."

                                        Oui François Asselineau à parié direct sur l’échec des négociations de Syriza face à l’UE, 
                                        En voulant rester à tout prix dans l’UE, les revendications et la politique du gouvernement Grec se retrouvent donc aux antipodes de la politique de Juncker et Cie.
                                        C’est ce qui lui fait dire que c’est un parti leurre...Peut être se trompe t’ il sur ce point et Syriza prendra alors la décision qui s’impose si les négociations ne permettent pas la mise en place de son programme, en sortant de l’UE et de l’euro afin de se donner les moyens de sa politique et ne pas avoir fait espérer des millions de grecs dans la misère.
                                        Mélenchon en France adopte la même attitude que Syriza et veut lui aussi tout réformer en forçant les 27 pays membres à adopter sa vision de la politique.
                                        Sur ce point je rejoins Asselineau...Comment proposer un projet de relance économique, une sixième république, et autres promesses sociales au sein de la prison de l’UE ? 
                                        Ne savaient ils pas à qui ils ont affaire ? Peut être pas après tout, maintenant ils commencent à comprendre que les négociations vont être âpres et sans concessions de la part de l’UE.
                                        --------------------------
                                        J’espère que votre article passera la modération  smiley


                                      • GrandGuignol GrandGuignol 15 mars 2015 00:29

                                        @jaja

                                        "Partage des richesses entre toutes et tous dans un monde débarrassé de la propriété privée des moyens de production et d’échange !
                                        "

                                        Ben on a encore le temps de voir venir avant que le monde entier ne décide de la révolution !
                                        Sinon en attendant on va à la pêche ?


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 2015 09:24

                                        @jaja
                                        « On s’en fout grave ! » 
                                        Pas les chômeurs, figurez-vous !
                                        Eux ils ne s’en foutent pas des délocalisations, des siphonnages d’entreprises par les fonds de pension et du vote des Lois Hartz- Macron qui vont détruire le modèle social français...


                                        Une usine ferme chaque jour, et 700 personnes passent sous le seuil de pauvreté chaque jour.
                                        C’est le bilan des politiques de l’ UE.

                                        En refusant de sortir de l’ UE, vous rendez service à Washington, c’est bien ce qui importe quand on est antifas, non ? Vous racontez les mêmes âneries qu’Isga, dont tout le monde a compris qu’il roulait pour la mondialisation.

                                      • jaja jaja 15 mars 2015 11:03

                                        @Fifi Brind_acier

                                        Vous ne racontez que des âneries...
                                        Je ne refuse absolument pas la rupture avec cette UE capitaliste ni la dénonciation unilatérale des traités et lois nationales interdisant la fin de la propriété privée des moyens de production....

                                        Cela ne se fera que par la force du nombre et pas en négociant une sortie en douceur de l’UE avec nos bourreaux de Commissionnaires européens au service de nos maîtres capitalistes.. Ce qui en sortirait ne serait qu’un repli nationaliste sous direction bourgeoise, rien ne changerait pour les pauvres et les chômeurs dont vous semblez vous soucier... Les maîtres seraient toujours les mêmes !

                                        Quand à Washington en ce qui me concerne j’ai donné depuis l’époque des Comités Vietnam où j’ai soutenu la lutte armée du peuple vietnamien contre les Yankees, suivi du soutien anti-impérialiste à toutes les résistances armées à l’impérialisme US dominant.... (mais sans oublier que mon pays, la France est aussi un pays impérialiste qui exploite honteusement les ressources des pays africains et agresse militairement notamment au Moyen-Orient)....

                                        Sur ce pillage Asselineau est d’ailleurs muet comme tous les autres leaders d’extrême droite nationaliste...


                                      • jaja jaja 15 mars 2015 11:11

                                        @ Fifi...

                                        Où avez vous vu en politique qu’on pouvait s’asseoir gentiment autour d’une table avec ses bourreaux et leur expliquer en douceur qu’on allait leur mettre dans le cul très profond... ? Que ce soit par l’article 50 ou autre....

                                        La seule chose que comprennent nos exploiteurs et leurs Commissionnaires c’est la force. Tant qu’on ne l’aura pas de notre côté rien ne changera....

                                        C’est dans nos luttes, en commençant ici, à l’échelle nationale, que nous nous renforçerons et participerons à l’unité nécessaire des prolétaires partout dans le monde pour renverser la classe bourgeoise dominante et imposer l’égalité sociale entre toutes et tous....


                                      • GrandGuignol GrandGuignol 15 mars 2015 11:35

                                        @jaja

                                        « Sur ce pillage Asselineau est d’ailleurs muet comme tous les autres leaders d’extrême droite nationaliste... »

                                        François Asselineau s’est déjà expliqué sur la France-Afrique et dénonce bien évidemment le pillage des pays africains par la France.

                                        Il propose à terme la fin du franc CFA afin que les pays concernés puissent retrouver une vraie monnaie nationale et développer des projets en partenariat et non d’exploitant à exploité, avec ces pays africains.


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 2015 12:04

                                        @jaja
                                        Pourquoi une révolution et une guerre civile pour un droit à la souveraineté qu’on a déjà ?
                                        L’article 50. Il suffit qu’un candidat à la présidentielle soit élu sur ce programme.
                                        C’est ce que compte faire l’ UPR.


                                        En dehors des incultes, vous ne ferez croire à personne qu’il est plus facile de combattre le capitalisme international que celui que vous avez sous la main au niveau national.

                                        L’histoire du mouvement ouvrier dit exactement le contraire de ce que vous avancez :
                                        Tous les acquis sociaux ont été obtenus au niveau NATIONAL.
                                        Depuis les syndicats à la fin du 19e siècle, le droit d’association, la laïcité en 1905, le droit de vote des femmes à la Libération, les acquis de 36 et du CNR etc.

                                        Au Venezuela, pareil, tout a été acquis au niveau national.
                                        Pour la peine, écoutez donc Chavez, ça vous fera une révision.

                                      • jaja jaja 15 mars 2015 12:24

                                        @Fifi Brind_acier

                                        Bof si le socialisme c’est l’État capitaliste vénézuélien celui qui livre les leaders des Farc aux colombiens et dont la « bolibourgeoisie » empêche les ouvriers de s’emparer des usines et bien non !

                                        Je soutiens le vénézuéla dans sa lutte contre l’impérialisme US mais je ne suis pas dupe de la nature du pouvoir instauré... Si j’ai besoin de révision en écoutant Chavez découvrez vous ce que dit Maréa socialista, organisation révolutionnaire, membre de la coalition au pouvoir au Vénézuéla :

                                        http://www.aporrea.org/autores/marea.socialista

                                        http://www.npa2009.org/content/v%C3%A9n%C3%A9zu%C3%A9la-interview-de-andrea-pacheco-marea-socialista

                                        Quand à combattre le capitalisme au niveau national c’est ce que nous faisons tous les jours malgré ce que vous en dites. D’ailleurs les militants du NPA sont syndiqués... principalement à la CGT et à SUD.... ce qui n’empêche pas d’être internationalistes....


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 2015 19:53

                                        @jaja
                                        On se demande bien pourquoi les salaires à Cuba sont de 10 dollars par mois et ceux des salariés suisses de près de 8000 euros par mois... Une erreur historique sûrement.


                                      • jaja jaja 15 mars 2015 20:51

                                        @Fifi Brind_acier

                                        Vous avez raison sur ce point... la bureaucratie cubaine aurait pu et dû faire mieux en matière salariale pour les prolétaires dont le pouvoir n’est que fictif !
                                        Et pourquoi ma pension de retraite en France a baissé comme celle de 640 000 ex-travailleurs touchant de petites retraites tandis qu’un énarque comme Asselineau se gauffre plusieurs milliers d’euros de salaire ?

                                        C’est la même question qu’à Cuba ou partout ailleurs.... Qu’en dit l’UPR de cette égalité sociale tant voulue par nos ancêtres et qui tarde à venir, les mêmes continuant de se goberger tandis que les prolos ont du mal à vivre.... ?


                                      • jaja jaja 15 mars 2015 20:53

                                        @jaja

                                        Quand à la Suisse lisez Jean Ziegler il est beaucoup moins fan que vous !


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 2015 09:43

                                        @jaja
                                        On croirait entendre Spartacus...
                                        Tout militant de Gauche devrait savoir que les Hauts fonctionnaires sont payés selon la grille indiciaire de la Fonction publique acquise par les luttes syndicales.

                                        T’as qu’à passer le concours d’entrée à l’ ENA, si tu penses que supporter des buses ministérielles toute sa carrière, est une sinécure !!


                                        Quelle confusion ! C’est Bruxelles qui a décidé d’en finir avec les retraites par répartition. Pas Asselineau, qui veut inscrire les retraites par répartition dans la Constitution.

                                        L’égalité sociale en France, avant que l’UE ne s’en occupe, était assurée par le modèle social français issu du CNR. C’est justement ce que l’ UPR veut protéger.

                                      • Danny 14 mars 2015 08:46

                                        Je ne suis pas très familier avec ce site et j’aurais voulu savoir pourquoi François Asselineau postait ses articles ici ? J’ose pas leur demander directement vu qu’a priori ils ont l’air de censurer beaucoup de choses (voir ici pour explication : https://www.facebook.com/pages/Fran%C3%A7ois-Asselemaut/758468080915863 )
                                        Ce site a beaucoup de visites ? Pourquoi ce site et pas un autre par exemple ? J’avais jamais entendu parler de ce site avant que l’UPR ne s’en serve.


                                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 2015 09:18

                                          @Danny
                                          Bonjour,
                                          Tous les documents UPR, les analyses et les communiqués de presse sont envoyés à des milliers de journalistes, qui connaissent donc très bien l’ UPR, mais qui doivent recevoir pour consigne de ne pas en parler.


                                          Agoravox accepte d’en publier quelques uns.
                                          Olivier Berruyer, du site « Les crises », en a publié aussi.
                                          Les radios locales reçoivent souvent Asselineau, mais pas les grands médias, privés ou publics.
                                          Censure totale sur les grands médias depuis 8 ans, sauf 1 fois chez Ruquier, où 60% ont été supprimé au montage. Mais Ruquier n’est pas une émission politique, c’est une émission de divertissement.

                                        • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 09:21

                                          @Danny

                                          François Asselineau poste sur ce site car il n’est pas médiatisé comme les autres partis politiques et c’est une manière de diffuser son message à un large public.
                                          Agoravox rassemble en effet un très grand nombre d’auteurs et est de ce fait très largement consulté.

                                          « J’ose pas leur demander directement vu qu’a priori ils ont l’air de censurer beaucoup de choses.. »
                                          Votre lien ne correspond pas à la page facebook de l’UPR et est évidemment une page de Trolls contre l’UPR qui tente de désinformer......Mais peut être le saviez vous ?
                                          Page facebook officielle de l’UPR  

                                          Les censures ne s’exercent que sur des trolls ou supposés tel qui harcèlent souvent la page Facebook de l’UPR ou lorsque des sujets hors charte de l’UPR sont débattus avec trop d’insistance.
                                          Charte fondatrice de l’UPR
                                          Sinon vous trouverez toutes les tendances à l’UPR, sans extrémismes, et de nombreux sujets sont discutés dans les commentaires sans pour autant être censurés.


                                        • Danny 14 mars 2015 10:18

                                          @GrandGuignol
                                          "Votre lien ne correspond pas à la page facebook de l’UPR et est évidemment une page de Trolls contre l’UPR qui tente de désinformer......Mais peut être le saviez vous ?« 
                                          Oui oui, j’avais remarqué que ce n’était pas le Facebook officiel. Mais j’ai un ami à moi qui a été censuré sans pour autant être un troll, donc je ne sais plus trop quoi vraiment croire.

                                           »Agoravox accepte d’en publier quelques uns."
                                          Donc en fait, c’est posté automatiquement ici par le responsable du site ? C’est ça ?
                                          Il le reçoit comme des milliers de journalistes mais la différence est que lui accepte de le publier ?


                                        • GrandGuignol GrandGuignol 14 mars 2015 10:50

                                          @Danny

                                          Oui c’est possible que la censure soit parfois exercer à tort vu le nombre de troll qui viennent tenter de semer la confusion, le modérateur n’est pas parfait et si les propos tenues sont hors charte il se peut que la censure agisse pour préserver la ligne que c’est fixé l’UPR.

                                          Pour ce qui est de la publication sur Agoravox , je pense que l’article passe en modération avant publication ( voir sur ce site es conditions de publication)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès