• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Front républicain, état des lieux

Front républicain, état des lieux

Après le score du Rassemblement National il est important de s’interroger sur les causes et responsabilités d’un tel résultat. L’étude statistique des reports de voix lors des dernières législatives met en évidence que la gauche, NUPES et autres, a eu un comportement plus "républicain" que les électeurs d’Ensemble ou de la droite et qu'il aurait été possible d'avoir moins de 20 députés d'extrême droite si la macronie avait eu un comportment autre.

Le président de la République Emmanuel Macron et les partis qui le soutiennent ont commis une quadruple faute morale :

  • La première a été de gouverner comme si le front républicain n’avait pas existé en 2017. Cette faute est partagée avec Jacques Chirac après sa réélection en 2002.
  • La seconde a été de ne pas appeler au front républicain alors qu’Emmanuel Macron venait d'en bénéficier.
  • Troisième a été de dire oo laisser dire que NUPES n’était pas une force politique républicaine, comme le le Rassemblement National.
  • Quatrième a été de laisser entendre que l’extrême droite contre laquelle un front républicain s’était quand même constitué était finalement pas si infréquentable.

Les trois premiers comportements ne pouvaient que se traduire par un sentiment de trahison pour les électeurs qui avaient appliqué le front républicain et donc par une mobilisation de plus en plus réduite pour de nouveaux fronts républicains. Les deux dernières ont encore plus décomplexé les autres électeurs qui auront encore plus facilement tendance soit à s’abstenir soit à voter pour le Rassemblement National plus facilement.

Comment analyser les reports de voix ?

Les résultats très différents des instituts de sondages concernant les reports de voix m’ont conduit à développer un modèle statistique de report de voix entre les deux tours dans les cas où il y avait un duel face à l’extrême droite. Le modèle repose sur les données du gouvernement et est au niveau des 64 263 bureaux de votes concernés par ces duels. Les inscrits sur les listes électorales ont été regroupés en 10 catégories sur la base de la classification du ministère de l’intérieur : les électeurs de NUPES, ceux de la gauche hors NUPES, ceux d’ensemble, ceux du centre hors Ensemble, ceux des Républicains, ceux de la droite hors LR, ceux du Rassemblement National, ceux de l’extrême droite hors RN, ceux qui se sont exprimés pour une autre formation (divers, régionalistes…) et enfin ceux qui ne se sont pas « exprimés » (abstentionnistes, blancs et nuls). Pour chacune des 4 configurations de duels étudiées, nous avons ajusté un modèle de report qui minimise l’erreur quadratique au niveau des bureaux de vote. Le modèle ainsi construit identifie correctement le vainqueur des duels dans 88% des bureaux de vote et dans 92% des circonscriptions.

Que nous disent les résultats du modèle ?

La modélisation des comportements des inscrits sur les listes électorales permet de quantifier les reports, de comparer les comportements et ainsi de comprendre comment on en est arrivé là.

Si dans un premier temps on compare les duels NUPES/RN et Ensemble/RN, on observe que :

  • Le front républicain est plus efficace dans la seconde configuration que dans la première. En effet, en cas de duel NUPES/RN, le report des voix d’Ensemble est de seulement 22% vers NUPES, 30% vers le Rassemblement National et 48% d’abstention, nul ou blanc (voir graphe 1) alors qu'en cas de duel Ensemble/RN le report des voix de NUPES est de 38% vers Ensemble, 15% vers le Rassemblement National seulement et 47% d’abstention, blanc ou nul (voir graphique 2).
  • Les électeurs de la gauche hors NUPES ont plus joué le front républicain que ceux d’Ensemble en cas de duel NUPES/RN avec un report de 48% vers NUPES, 45% d’abstention, nul ou blanc et 7% vers le Rassemblement National (graphe 1) et, comme ceux de NUPES en cas de duel Ensemble/RN avec un report de 38% vers Ensemble, 50% d’abstention, nul ou blanc et 12% vers le Rassemblement National (graphe 2).
  • En cas de duel NUPES/RN les électeurs ne s’étant pas exprimé se mobilisent un peu (à 5,3%) pour faire barrage à l’extrême droite (0% pour RN, voir graphe 1) alors que dans le cas d’un duel Ensemble/RN ils se mobilisent pour l’extrême droite (4,6%) et presque pas pour Ensemble (0,2%, voir graphe 2).
PNG - 364.5 ko
Reports en cas de duels NUPES/RN
PNG - 374.3 ko
Reports en cas de duels Ensemble/RN

 

Cela est cohérent avec les déclarations post premier tour des représentants d’Ensemble et montre que :

  • En dépit de la « trahison » du président et d’Ensemble, les électeurs de gauche arrivent encore à se mobiliser pour le front républicain et qu’ils sont plus « républicains » que les électeurs d’Ensemble pour qui la peur NUPES importe plus que le rejet du Rassemblement National.
  • La combinaison du sentiment de « trahison » et de la banalisation de l’extrême droite par le président, le gouvernement et Ensemble font que le rejet se traduit par une légère mobilisation des électeurs ne s’étant pas exprimés au premier tour pour l’extrême droite dans les duels Ensemble/RN et pour NUPES dans les duels NUPES/RN.

Si maintenant on compare les duels Ensemble/RN (graphe 2) et Droite/RN (graphe 3), on observe :

  • que les reports des électeurs de NUPES et de la gauche hors NUPES vers LR (respectivement 42% et 50%), sont supérieurs à ceux vers Ensemble (respectivement 38% et 38%) alors que ce devrait être plutôt l’inverse. Cela montre que le sentiment de « trahison » vis-à-vis du président et d’Ensemble à gauche a un vrai impact dans les reports en cas de duel Ensemble/RN.
  • une convergence entre Ensemble et LR avec des reports autour de 70% entre eux avec toutefois une plus forte proximité entre la droite et l’extrême droite avec 17% des électeurs de LR qui se reportent vers le RN contre seulement 10% chez Ensemble. Convergence mais pas front républicain dans la mesure où autour de 30% de leurs électeurs préfèrent soit s’abstenir soit voter RN.
PNG - 379.1 ko
Reports en cas de duels Droite/RN

 

Et si ?

En plus de quantifier et comprendre les reports de voix, ce modèle permet de mesurer l’impact de comportements « plus républicain » des électeurs et ainsi de quantifier les responsabilités. Par exemple, si dans les :

  • 60 duels NUPES/RN les reports de voix des électeurs d’Ensemble avaient été identiques à ceux des électeurs de NUPES dans les duels Ensemble/RN, l'extrême droite aurait eu 18 députés de moins, et si les reports de l’ensemble des électeurs non d’extrême droite avait été identiques à ceux de NUPES, l'extrême droite aurait eu 29 députés de moins, soit un tiers des élus RN.
  • 108 duels Ensemble/NUPES les reports de voix des électeurs ne s’étant pas exprimés au premier tour avaient été identiques à ceux des duels NUPES/RN, le RN aurait eu 45 députés de moins, soit la moitié des élus RN. Si dans ces mêmes duels, les électeurs de gauche s’étaient comportés comme dans les duels Droite/RN, le RN en aurait eu 18 de moins. Si les deux effets s’étaient combinés, la perte aurais était de 49 députés n’en laissant que 4 au RN. Inversement, si dans ces duels les électeurs de gauche s’étaient comportés comme ceux d’Ensemble dans les duels NUPES/RN, l’extrême droite aurait eu 39 députés de plus.

Ces ajustements « républicains » aurait permis de réduire le nombre d’élus d’extrême droite à 11 et de donner la majorité absolue à Ensemble. Au contraire les électeurs de gauche avait eu un comportement aussi peu républicain que ceux d’ensemble le nombre d’élus d’extrême droite serait monté à 128.

Conclusion

Une étude des reports sur une la période 2002-2022 serait utile pour voir l’évolution du front républicain entre la réélection de Jacques Chirac à 82% et l’arrivé de 89 députés d’extrême droite à l’assemblé nationale et ainsi mieux comprendre les différentes causes de l’état de coma du front républicain.

En attendant et en première conclusion, les quatre fautes morales d’Emmanuel Macron et d’Ensemble ont eu une contribution majeure à l’arrivé de 89 députés Rassemblement National. Toutefois, même après ces erreurs, le front républicain reste plus fort chez les électeurs de gauche, NUPES ou autres, que chez ceux d’Ensemble et a permis à Ensemble de sauver 39 députés. Aux donneurs de leçons morales, faites le ménage chez vous et arrêtez de faire le jeu de l’extrême droite afin que nous ne nous retrouvions pas un jour avec l’extrême droite au pouvoir.


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • confiture 4 juillet 10:57

    Savez-vous monter un mur en pierre sèches ?


    • Fred le Zèbre Fred le Zèbre 4 juillet 11:19

      @confiture oui smiley


    • confiture 4 juillet 11:25

      @Fred le Zèbre
      une bonne nouvelle donc smiley


    • charlyposte charlyposte 4 juillet 12:13

      @confiture
      C’est pourtant au pied du mur que la pierre est humide smiley


    • Clark Kent Séraphin Lampion 4 juillet 14:35

      @charlyposte

      surtout au pied du mur des lamentations


    • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 08:46

      @confiture

       En bouse de vaches comme en Afrique ....


    • Clark Kent Séraphin Lampion 4 juillet 11:02

      Et tous ces calculs et tous ces arrangements, ces magouilles de couloirs, compromissions et corruption pour quoi ?

      Etre « représentés » par des gens qui gèrent avant tout leur carrière et leurs intérêts personnels et son prêts pour ça à changer d’étiquette en cours de mandat sans que cela chagrine qui que ce soit si ce n’est quelques farfelus comme moi.

      Le minimum pour que tous cees faux-semblants deviennent simplement crédibles serait d’instaurer le mandat impératif. Ce serait un début, mais ça n’effacerait pas d’un coup de baguette magique les inégalités. ça diminuerait déjà nombre d’impostures.


      • Parrhesia Parrhesia 4 juillet 14:45

        @Séraphin Lampion
        Effectivement ! le mandat impératif est une solution à creuser.

        Néanmoins, une frange de nos « parlementaires » s’auto-qualifiant de « partis de gouvernement » est à ce point décomposée que la « Mandale impérative » semble clairement plus appropriée à court à terme !
        Bonne soirée.


      • amiaplacidus amiaplacidus 4 juillet 11:15

        N’avez-vous pas compris que le front républicain, c’est une diode, cela ne marche que dans un seul sens.

        Il est vrai que les castors n’ont aucune idée de l’électronique.


        • Fred le Zèbre Fred le Zèbre 4 juillet 11:23

          @amiaplacidus Si smiley. Et pour que les castors puissent eux aussi le comprendre il est utile de le quantifier smiley


        • Clark Kent Séraphin Lampion 4 juillet 11:32

          @amiaplacidus

          «  c’est une diode, cela ne marche que dans un seul sens. »

          Ça, c’est efficace aussi, plus simple et moins cher que de l’électronique !


        • Attila Attila 4 juillet 11:35

          L’extrême droite, ce sont bien ceux qui soutiennent et arment les nazis en Ukraine et dont on retrouve les obus Caesar bombardant les zones civiles dans le Donbass ?

          Ça tombe bien, j’ai voté contre.

          Obus français LU211 de 155mm

          .


          • LOST on Earth Louis 4 juillet 12:02

            @Attila
            Ah bon, sur le site de Soral (extrééééééme droate) ils sont pro russes à donf ??????
            D’ailleurs la majorité des « complotistes » trumpistes, anti vax .... genre Cossette, Trotta, le veilleur, Antoine AH, déQodeurs etc ... tous pas de gôche sont pro russes à fond !
            En réalité c’est l’extrême gauche qui soutien les « judéonazis » de Kiev
            Et ATTILA ou ATTALI qui ne sait plus où il habite MDR
             smiley


          • Attila Attila 4 juillet 12:05

            @Louis
            Bonjour Louis Dugenêt.

            .


          • charlyposte charlyposte 4 juillet 12:05

            @Louis
            Sources ?


          • Attila Attila 4 juillet 12:07

            @Louis
            L’obus Caesar qui n’a pas explosé dans la zone civile de Donetz, il est d’extrême gauche ou d’extrême droite ?

            Obus français LU211 de 155mm

            .


          • Attila Attila 5 juillet 11:11

            Bombardements des civils qui ne font que croître :
            « Les rues de Donetsk ne semblaient aujourd’hui animées que par les explosions assourdissantes et les sirènes des ambulances et des pompiers traversant les volutes de fumée des incendies provoqués par l’artillerie ukro-atlantiste »

            « On a l’impression que plus le front ukrainien craque dans le Nord Donbass, plus son artillerie crache son dépit et sa rage dans des frappes qu’il n’est pas exagéré de nommer « terroriste » tant leurs cibles répétées sont des zones résidentielles civiles et éloignés de tout objectif militaire. »
            Un 4 juillet infernal pour Donetsk !

            .


          • tashrin 4 juillet 11:37

            Le front republicain est une hérésie en republique

            De deux choses l’une : 

              soit un parti contrevient à la loi ou à la constitution. Il est donc de fait illégal, et il suffit d’un trait de plume de l’exécutif pour le faire disparaitre du paysage

              soit il ne l’est pas , et il a droit de cité comme les autres, même si ca vous convient pas. La parti de Boutin heurte mes valeurs. Mais ya des gens qui pensent comme ca et ils en ont le droit même si moi ca m’emmerde.

            J’ai toujours trouvé savoureux que quelqu’un se pretendant democrate vienne m’expliquer pour qui je dois ou ne dois pas voter... Tous les media, jouornalistes, fonctionnaires ayant appelé au front republicain devraient être virés manu militari et sanctionnés pour comportement profondement contraire à la democratie.

            Par ailleurs, que ca vous plaise ou que ca vous plaise pas, le front republicain n’est autre qu’une manipulation electorale initiée par Miterrand, et que les successeurs ont utilisé jusqu’à la gerbe pour contraindre l’electorat. Qui n’en peut plus. 

            Malgré la pression sociale et mediatique, le RN a fait 42 %. Vous ne pouvez pas etre democrate et souhaiter qu’ils n’aient pas de representation au parlement, c’est antinomique. 90/577 on est loin de la proportionnalité

            Quant à la notion d’extreme droite, epouvantail très pratique... Les risques qui lui sont rattachés, en général, sont de l’ordre de :

             la derive autoritaire (Macron, etat d’urgence permanent, mepris du droit positif, mepris du parlementarisme, controle de la population, fichage, interdiction des déplacements, experiences medicales sur la population, repression policiere, interdiction de manifester, censure médiatique)

              le nepostisme (Macron : conflits d’interet comme jamais, corruption et collusion avec l’etranger via MacKinsey, main mise du complexe industriel sur le décisions publiques)

              La mauvaise gestion (Macron : siphonage des finances publiques pour les 14 prochaines generations au profit des copains avec probable retour d’ascenseur, massacre des services publics, fiscalité galopante, dette, commerce extérieur, industrialisation, ecole)

              Controle social (Macron : utilisation ssystematique du diviser pour mieux regner, opposition de categories de population les unes aux autres, a donné en pature à la population une categorie de citoyens qui n’avaient contrevenu à aucune regle et en dehors de toute explication rationnelle, division des familles, des cercles sociaux, recours à l’insulte, politique de fractionnement systematique)

            Vous pourrez bricoler comme vous voulez, l’estreeeeme drouate est au pouvoir depuis plus de 5 ans. Les autres font moins peur maintenant...


            • Clark Kent Séraphin Lampion 4 juillet 12:13

              @tashrin

              Le sens des mots s’altère avec les évolutions sociétales, jusqu’à ne plus avoir de sens. C’est ce qui se passe pour une conception latéralisée des idéologies et des partis politiques :l’hémicycle est devenu circulaire, comme l’économie inventée par Nicolas Hulot, et les notions de droite, gauche, centre et extrème ne sont même plus relatives, elles n’ont plus de pertinence, sans pour autant être impertinentes.

              Alors, il faut essayer de caractériser les uns et les autres par d’autres éléments, et ce n’est pas facile si on ne veut pas sombrer dans la caricature. Mais essayons quand même : ceux qui sont au pouvoir en France en ce moment mais perdent du terrain, ce sont les « libertariens », autrement dit les ultralibéraux, disciples de l’école de Chicago, qui ont fait du zèle ces dernières années en voulant être plus royalistes que le roi lui-même. Les « autres » sont des nationalistes xénophobes, même pas souverainistes puisqu’ils ne remettent pas en cause la dépendance vis-à-vis de l’UE et de l’OTAN.


            • tashrin 4 juillet 12:37

              @Séraphin Lampion
              Soit
              Mais le libertarisme néglige en general l’etat et la coercition. Ce dont on vient de voir que ce n’etait pas du tout le cas du regime macroniste...
              Qui presente bien tous les marqueurs de l’extreme droite, suffit de remplacer les étrangers par les pauvres et les récalcitrants


            • Clark Kent Séraphin Lampion 4 juillet 14:40

              @tashrin

              Les libertariens ne négligent l’état et la coercition que quand ils ne sont pas au pouvoir

              Quand les Chicago Boys ont mis en selle Pinochet, ils l’ont bien montré. Ils ont besoin de conserver les fonctions régaliennes de l’état pour maintenir leur ordre. Les milices ne suffisent pas.


            • amiaplacidus amiaplacidus 4 juillet 15:44

              @tashrin : « ...Mais le libertarisme néglige en general l’etat et la coercition.... »

              Bien au contraire, les seuls prérogatives que les libertariens consentent à l’état, c’est la coercition : police, armée, etc. Non seulement il admettent ces prérogatives, mais ils veulent les renforcer. Il s’agit pour eux de protéger les nantis contre la colère des spoliés.

              C’est vrai qu’ils admettent aussi des forces de coercition privée, pour autant que cela représente des sources de profit, voir Blackwater->Xe Services->Academi ou Wagner.


            • Clocel Clocel 4 juillet 12:19

              Moi je dis, la démocrassie, y’a que ça de vrai !

              Alors, les voteurs, heureux ! smiley


              • Lynwec 4 juillet 12:23

                C’est marrant. Il suffit de prendre position contre la domination outrageante d’une certaine communauté, sa sur-représentation aux postes de direction, et les conséquences désastreuses des politiques qui s’en suivent et on a droit illico à l’étiquette infamante si pratique pour disqualifier un discours.

                Il se trouve qu’au parlement européen, un représentant d’un parti classé « extrème-droaaate » a gueulé contre les dérives nazies de la politique sanitaire européenne alors que les merveilleux représentants du front républicain, comme par exemple une certaine Manon A..., ont voté pour la prolongation du passe européen en prétextant une erreur ( mais bien sur...)


                • Yann Esteveny 4 juillet 13:02

                  Message à avatar Lynwec,

                  Madame Manon Aubry prend ses soutiens populaires pour ce qu’ils sont et est loin d’être la première !
                  https://lemediaen442.fr/trahison-de-la-nupes-manon-aubry-lfi-vote-la-prolongation-dun-an-du-certificat-covid-de-lunion-europeenne/

                  Respectueusement


                • quijote 4 juillet 12:29

                  L’objectif du « front républicain », c’est bien la mise en place d’un système qui permette ad vitam aeternam à nos amis du tiers-monde de venir s’installer en Europe et de préférence en France, le tout à nos frais ? Et ainsi de n’avoir pas à tenir compte de l’inquiétude de 60% des Français sur ce sujet ?

                  Et ça croit représenter le bien...


                  • jymb 4 juillet 13:14

                    Horreur !

                    Quelques français n’ont pas obéi au martelage de France Inter/ France Info /Le Monde/ Libé/ Télérama/ Yann Barthez et autre Charline Vanhoenacker 

                    Quels sales ingrats, à qui on offre pourtant un prêt à penser de premier choix ! 


                    • Yann Esteveny 4 juillet 13:45

                      Message à tous,

                      Sur Agoravox comme ailleurs, une armée de castors au service de la propagande construit des barrages dérisoires pour empêcher que la Vérité vous parvienne.

                      Apprenez à les repérer et les contourner.


                      • JeanCharles8 4 juillet 17:08

                        Les LR commencent à trahir. Il y a un article dans Ouillade.eu de 20 maires qui encouragent les députés LR à se rapprocher de la macronie pour conforter la majorité relative :

                        https://www.ouillade.eu/agenda/canet-en-roussillon-stephane-loda-avec-vingt-autres-maires-les-republicains-lr-il-lance-un-appel-vers-lassemblee-nationale-pour-inciter-au-rapprochement-entre-son-parti-et-la-majorite-pres/257552


                        • armand 4 juillet 17:15

                          @JeanCharles8
                          trop tard, le partage a déjà été fait. Rdv en 2027 pour le grand carnage


                        • BA 4 juillet 19:08

                          A propos des participants français au Groupe Bilderberg : tout ce petit monde forme un clan, et ce clan est une nouvelle aristocratie. Il va falloir détruire cette nouvelle aristocratie.


                          - Le directeur de l’Institut Montaigne, Laurent Bigorgne, a participé au Groupe Bilderberg du 11 au 14 juin 2015.


                          - Son ami Emmanuel Macron a participé au Groupe Bilderberg du 29 mai au 1er juin 2014. A ce moment précis, Emmanuel Macron était secrétaire général adjoint de la présidence de la République. Il était le conseiller économique et financier de François Hollande. Deux mois après la réunion du Groupe Bilderberg, il est nommé ministre de l’Economie.


                          - Pour succéder à Macron, son amie Laurence Boone est nommée conseiller économique et financier du président de la République. Laurence Boone avait elle-aussi participé au Groupe Bilderberg du 11 au 14 juin 2015. En janvier 2016, Laurence Boone rejoint le secteur privé : elle devient chef économiste des assurances AXA, dont le président est son ami Henri de Castries.


                          - L’ami d’Emmanuel Macron, Henri de Castries, patron d’AXA, est président du comité de direction du Groupe Bilderberg. Il est aussi président de l’Institut Montaigne.


                          - En juin 2016, la réunion du Groupe Bilderberg accueille deux politiciens français, qui étaient complètement inconnus en juin 2016 : Sylvie Goulard, qui deviendra ministre des Armées du président Macron un an plus tard, et Edouard Philippe, qui deviendra le premier ministre du président Macron.



                          - L’ami d’Emmanuel Macron, l’économiste Jean Pisani-Ferry, coordonne le programme et le projet présidentiel de Macron pour l’élection présidentielle de 2017. Nous connaissons Jean Pisani-Ferry. En 2009, la réunion du Groupe Bilderberg s’était tenue en Grèce à Vouliagmeni. Jean Pisani-Ferry était un des dix Français invités à cette réunion. Il y avait d’autres membres de la gauche caviar : Pascal Lamy, Denis Olivennes, Dominique Strauss-Kahn …

                          Bref, les européistes de gauche, les banquiers d’affaires, les brasseurs d’argent, les requins, les affairistes habituels.


                          - En 2016, Emmanuel Macron crée son mouvement politique, « En Marche ». A propos de ce mouvement politique, les mentions légales faisaient apparaître le nom du directeur de la publication du site, Véronique Bolhuis, et son éditeur, « En Marche », association loi 1901 domiciliée au 33 rue Danton, 94270 Kremlin-Bicêtre. Véronique Bolhuis est la compagne de Laurent Bigorgne, le directeur de l’Institut Montaigne, détaille Mediapart. Et l’adresse de l’association « En Marche » est celle du domicile privé du couple.


                          - En 2018, le Groupe Bilderberg accueille Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale.


                          - En 2019, le Groupe Bilderberg accueille Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances.


                          - Toujours en 2019, le Groupe Bilderberg accueille un jeune haut-fonctionnaire, Clément Beaune. Un an plus tard, Clément Beaune devient secrétaire d’Etat, chargée de l’Europe.


                          - En juillet 2022, Laurence Boone devient secrétaire d’Etat, chargée de l’Europe, dans le gouvernement d’Elisabeth Borne.


                          Source :


                          http://www.lexpress.fr/actualite/politique/macron-son-mouvement-en-marche-intimement-lie-a-l-institut-montaigne_1780429.html



                          • mursili mursili 5 juillet 03:17

                            On ne comprend pas bien si vous regrettez ou pas que Macron n’ait plus la majorité absolue au Parlement.
                            C’est plutôt une bonne nouvelle, non ?

                            Un mot ou deux sur les 53% d’abstention ? Et s’il était là, le nouveau front républicain ?


                            • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 08:47

                              Heureusement ils ont des hypnotiseurs pour leur faire croire que tout va bien .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Fred le Zèbre

Fred le Zèbre
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité