• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Gouverner, mode d’emploi

Gouverner, mode d’emploi

Où est-il le jeune homme fringant d’il y a dix-huit mois, celui qui allait remettre le pays sur les rails, où est la start-up nation, les emplois qu’on allait créer à la pelle ? Au lieu de ça on a eu droit au mépris aux cadeaux faits aux riches et à quelques miettes données à quelques-uns prises dans les poches de quelques autres.

Un Président non opérationnel

On ne dirige pas un pays en ignorant les trois quarts de ses citoyens, et surtout en se terrant à l’Elysée en attendant que les choses se passent. Il aura fallu trois semaines de manifestations, de dégradations et d’effets secondaires sur l’économie et la cohésion du pays pour qu’enfin il daigne réagir en annonçant qu’il recevra les partenaires sociaux, lui qui avait tout fait pour les marginaliser, avant de prononcer un discours, une fois de plus, fondateur.

Instruit ? Il l’est, mais c’est sa forme d’intelligence qui interpelle. Lors de sa formation dans les grandes écoles de la République il a séché le module « respect des autres » et n’a pas eu la moyenne en « concertation avec les citoyens ». Il a eu la meilleure note en « condescendance ».

Depuis huit jours il bosse dur les modules « Techniques de survie en milieu hostile » et « Comment se faire aimer par les corps intermédiaires ».

Il doit également se poser certaines questions sur le maintien de l’ordre. S’il avait envie de laisser pourrir le mouvement des gilets jaunes en jouant sur le retournement de l’opinion publique, c’est raté. Il serait bien qu’il compare les prouesses des services de renseignement qui sont capables d’éliminer des terroristes dans des contrées lointaines, mais qui sont incapables de neutraliser les casseurs comme on le fait avec les hooligans en les interdisant de matches.

A part ça, que faut-il faire ?

Faire en sorte que la vie reprenne, décemment pour tout le monde et s’attribuer la pleine responsabilité de ce qui s’est passé et non pas mettre sur le dos des autres les dégâts humains, matériels et économiques de cette révolution, puisqu’il faut bien nommer les choses.

Ensuite, réfléchir sur l’équation suivante : « Hausse des taxes et baisse des services publics » puisque c’est ce qui se passe depuis des années et inverser la proposition : « Baisse des taxes et hausse des services publics ». Je sais, je ne suis pas raccord avec le discours ambiant qui nous dit qu’on ne peut pas baisser les taxes en conservant notre niveau de services publics, comme si on oubliait des gisements d’argents qui sont à portée de mains, mais qu’on n’ose pas aller chercher, de peur de déplaire aux financeurs des campagnes électorales et aux amis banquiers.

  • Commençons par les 100 Milliards d’évasion fiscale, ça peut contribuer déjà boucher le déficit budgétaire. Dernière nouvelle, on me dit que les GAFAM seront taxés en 2019 ! Encore faudraitil être certain qu’il n’y aura pas de volteface ou de jugement d’un obscur tribunal arbitral qui mettrait fin à cette proposition dans les mois à venir, de connaître le taux d’imposition et le rendement de cet impôt.
  • Remettre Bercy à sa place en introduisant plus de démocratie dans le processus budgétaire
  • Mettre fin au CICE qui va bientôt être gravé dans le marbre par la baisse des charges des entreprises qui ne créent pas d’emplois mais distribuent toujours plus de dividendes à leurs actionnaires. Se concentrer sur les entreprises intermédiaires et celles qui exportent. Pas besoin d’aides pour les entreprises qui ne font que vendre des produits chinois et creusent notre déficit commercial. 
  • Mettre fin à la flat tax qui favorise les rentiers et qui ne créé aucun emploi et imposer les profits au même taux que les revenus.
  • Créer une tranche supplémentaire d’imposition sur les revenus.
  •  Revoir Borloo qui malgré ses défauts a tout de même quelques bonnes idées sur les territoires périphériques.
  • S’interroger sur le maintien d’une armée, VRP d’une industrie de l’armement, qui coûte cher et qui sert uniquement à valoriser celui qui détient le feu nucléaire et à maintenir une aura internationale pour un pays dont le peuple souffre au quotidien.
  • Les évadés fiscaux devraient être sinon déchus de leur nationalité, du moins empêchés, après jugement, d’utiliser leur carte vitale et leur carte d’électeur, jusqu’à disparition de l’infraction (pour Johnny et Aznavour, c’est trop tard).
  • Supprimer les Conseils Départementaux dont les compétences opérationnelles peuvent être transférées aux Régions et les compétences sociales (qui coûtent un pognon de dingue) recentralisées vers l’Etat qui les finance. Ne surtout pas recaser les élus de ces collectivités (plus de 4000), mais supprimer les mandats de manière définitive. Environ 1 Milliard d’économies à la clé en comptant les frais de fonctionnement des assemblées départementales.
  • Arrêter le racket des autoroutes, supprimer les niches fiscales inutiles, c’està-dire celles qui ne profitent qu’à quelques privilégiés qui investissent dans des contrées exotiques ou à des corporations dont on achète le silence (journalistes).
  • On pourrait aussi mettre à plat le système des agences de l’Etat qui ne sont que le démembrement des services publics et qui servent accessoirement au recasage pour les copains, avec salaires coquets et frais de taxi en prime et aux commissions et comités Théodule qui ne servent à rien mais produisent des notes de frais parfois conséquentes.
  • Rétablir l’ISF et flécher l’argent sur les investissements en matière de transports en commun.

 

Faut pas rêver !

Cela voudrait dire que Macron avale le programme que pas grand monde n’avait lu avant de voter.

Sur le papier, il est possible budgétairement de mettre fin à la colère des gilets jaunes et de leurs sympathisants par une véritable révolution fiscale.

J’avoue, je me suis fait plaisir. J’ai rêvé un instant…

Reste à savoir comment Macron va s’y prendre pour embobiner le pays et revenir in fine à ses fondamentaux libéraux et mondialistes.

Reste à savoir comment le pays réagira. 

  


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • math math 10 décembre 2018 08:41

    Depuis son intronisation, les médias et les journaleux le trouvent intelligent ?

    Cultivé certe..mais intelligent ça se saurait vu les résultats...

    Pendant sa campagne j’ai tout de suite vu l’arnaqueur..le menteur..le mégalo...

    Ce fut un hold up..a cause d’une infime quantité de voyous l’ayant porté au pouvoir...Reste le retour à l’envoyeur...


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 décembre 2018 09:19

      @math
      Cultivé, je ne sais pas, ou bien alors une forme de culture élitiste qui méprise le petit peuple.


    • math math 10 décembre 2018 09:44

      @Michel DROUET….La culture de la petite bourgeoisie de province..très 19eme siècle..vieille France..celle du bourgeois gentilhomme...ou les gens obligés de travailler 14 heures par jours les enfants aussi..sans vacances..la lie au service du patron bourgeois...


    • Arogavox 10 décembre 2018 10:09

      @Michel DROUET
      Si ce jupiter était cultivé il aurait su méditer ces deux citations :

      face à lui-même :

       ‘la faiblesse tragique de la France est dans l’infatuation de ses « élites » et l’hypertrophie de ses ego.’ 


      face à tout ’gilet jaune’ :

       « Celui qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience. » René Char



    • Michel DROUET Michel DROUET 10 décembre 2018 10:15

      @math
      Dans ce cas, je parlerais de déviance plutôt que de culture.


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 décembre 2018 10:17

      @Arogavox
      Mais comme il est juste instruit et ignorant des réalités du pays, il se garde bien de méditer.


    • Arogavox 10 décembre 2018 10:22

      Paul Valéry disait :

      « La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regard »

      Donc, ce qu’il « faut faire », c’est d’abord arrêter de tout attendre de Celui ou de Ceux que l’on veut empêcher de nuire davantage, et le ou les démettre d’abord de leur mandat !
       D’une part parce qu’il est indispensable de faire un exemple dissuasif pour celles ou ceux qui voudront prendre le relais !

       D’autre part parce que ce n’est pas au loup qui vient de dévorer son frère que l’agneau doit faire l’honneur de confier ses doléances !


    • JL JL 10 décembre 2018 10:38

      @Arogavox
       
       « La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde »
       

       En réalité il faudrait plutôt dire :
       
      Les politiciens ont l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.



    • Pere Plexe Pere Plexe 10 décembre 2018 18:05

      @math
      ça se saurait vu les résultats...

      Justement les résultats sont fabuleux.
      Pour quelques uns 
      Il se trouve que ceux là sont ceux qui contrôlent l’économie la finance les médias


    • Odin Odin 10 décembre 2018 19:03

      @math

      « Cultivé certe.. »

      Avec de grosses lacunes, notamment en géographie :

      L’ile de la Guyane.

      ou

      Avec Matthias, lycéen à Bourg-en-Bresse. Il rejoint sa mère expatriée en Guadeloupe

      ou

      Lorsqu’on habite Stains en région parisienne ou Villeurbanne en région lilloise,


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 décembre 2018 19:19

      @Odin
      L’option géographie ne fait pas partie de ses bagages.


    • Taverne Taverne 11 décembre 2018 14:54

      @Arogavox

      « La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde »

      Je crois qu’il se faut placer à un niveau moins exigeant pour ces gens-là. Que pensez-vous plutôt de : « La politique est l’art d’empêcher ces gens de s’emmêler et de nous la mettre jusqu’à la garde » ?


    • velosolex velosolex 11 décembre 2018 18:15

      @math
      En disant cela vous véhiculez un cliché. Un bourgeois infatué n’a pas besoin d’être de « province », pour ressembler au bourgeois gentilhomme. Je dis cela car cette crise s’est bâtie effectivement sur une morgue du plouc, « de province », ce fil rouge qui est constitutionnel de l’histoire de France, où Paris donne le ton depuis trop longtemps, si longtemps que nos usages linguistiques en sont influencés. Macron a perdu les pédales comme tant d’autres dans ce palais de l’Elysée, qui travaille a vous réinitialiser selon l’ordre ancien. En France, une fois arrivé à cet idéal vous êtes indéboulonnable. Toute évolution politique à mon avis passe par une nouvelle constitution, sinon nous aurons rapidement un de ces trois derniers présidents, qui ont une chose commune : La bêtise infatuée que vous déplorez. Des produits d’un système coupé du vrai monde, et juste représentatifs des intérêts d’une économie dérégularisée, donnant malgré tout quelques avantages aux copains, et aux courtisans, en passant bien sûr par leurs collègues des gens du spectacle


    • JulietFox 12 décembre 2018 10:00

      @Michel DROUET
      Ne pas oublier que Mâme Trogneux l’a repéré alors qu’il faisait du théâtre.



    • Michel DROUET Michel DROUET 12 décembre 2018 12:26

      @JulietFox
      Ceci explique une grande partie de cela...


    • JL JL 10 décembre 2018 08:55

      ’’... on ne peut pas baisser les taxes en conservant notre niveau de services publics

      ’’

       

       Par conséquent il est aussi idiot de baisser le niveau des Services publics quand on augmente les taxes que de demander l’inverse. Pire, parce que c’est faire quand l’autre ne fait que rêver.

       

       Ah, mais le gvt ne hausse pas les taxes : il vient de supprimer l’ISF ! Au motif qu’il faut engraisser les capitalistes !!! Mais cette engeance est un monstre qui n’en a jamais assez : plus on lui en donne et plus il en demande !!!


      • Michel DROUET Michel DROUET 10 décembre 2018 09:27

        @JL
        Bonjour JL
        La proposition que je fais est d’augmenter les taxes et les impôts pour les plus riches et diminuer des dépenses voire les supprimer afin de combattre la pauvreté et la marginalisation en augmentant les services publics de proximité, notamment dans les banlieues et les zones rurales.


      • Pere Plexe Pere Plexe 10 décembre 2018 18:10

        @JL
        Heureusement on peut quand même baisser de 40 milliards les charges sur les entreprises.
        Et en reporter une bonne partie sur le smicard et le retraité à 1200€ /mois


      • samy Levrai samy Levrai 10 décembre 2018 18:21

        @Pere Plexe
        Comme le demande les GOPE...


      • velosolex velosolex 11 décembre 2018 18:28

        @Michel DROUET
        Le plus logique serait d’imposer un salaire maximum, disons 10 fois le smig pour faire large. Au delà vous vous appelez Carlos Gohn, c’est à dire un monstre froid et stupide, en proie à de gros problèmes psychologiques….
        Dire que certains légitimaient ces salaires ahurissant en disant qu’ils mettent les cadres hors d’atteinte des lobbys et de leurs avantages !

        Car comment parler d’un type payé 1 million par mois et qui pique dans la caisse, car se sentant floué, sinon qu’à travers la psychiatrie…
        ..
        Impossible à mettre en place ?...Les sans culottes se sont trouvés face à d’autres symboles…L’impossible est juste un plafond de verre dans la tête de chacun, qui s’écroule quand nous tapons tous du pied ensemble. 
        Vient en question la formation des leaders, organisée autour du mensonge, de l’art de la manipulation, propices à intéresser plus les psychopathes que les humanistes. 

        .La crise des gilets jaunes en tout cas fait des émules...Et les rond points, symbole de la ventilation de la circulation sont devenus des scènes de théatre à ciel ouvert, qui se transforment parfois en happening. De même les péages, détournés de leur vocation, pour servir les échanges, et organiser le contrôle, comme les portes de la ville autrefois. En egypte, ils viennent d’interdire le gilet jaune...Le monde serait il en train de changer ? 


      • Michel DROUET Michel DROUET 11 décembre 2018 19:27

        @velosolex
        La peur de manquer chez C. Goshn... Disons la déconnexion des réalités comme Macron qui ne comprend pas que les retraités ne soient pas convaincus du bin fondé de la taxation de leurs pensions à la CSG.
        Je souhaite vivement que ce monde change. Ce n’est pas encore pur cette fois, sans doute, mais on y va gentiment.
        Comme pour les conducteurs n’ayant plus de points sur leur permis de conduire, il faudra organiser des stages de désintoxication au pouvoir et à l’argent pour les dirigeants d’entreprises. Cela devrait doper l’économie pendant un moment...


      • velosolex velosolex 12 décembre 2018 09:03

        @Michel DROUET
        Le problème vient que la culture d’entreprise, basée sur la volonté toujours d’accroitre ses bénéfices, se moque totalement des conséquences induites.
        Ces monstres ont parfois plus de budget que les états, et avec les avec les nouveaux traités de libre échange, ont toute possibilité peuvent s’opposer au niveau légal aux entreprises, aux intérêts communs, à celui de la planète, via des tribunaux privés…..
        Demain, par exemple, interdire les pesticides induira des actions contre les états coupables pour atteinte à la libre entreprise, et atteinte aux bénéfices.
        D’ailleurs des exemples existent déjà, comme celui d’un géant suédois du nucléaire qui avait porté plainte après que l’état allemand ai arrêté une de leur centrale, en Allemagne, après Fukushima


      • Michel DROUET Michel DROUET 12 décembre 2018 12:33

        @velosolex
        Les accords commerciaux qui intègrent des procédures d’arbitrage par des arbitres « privés » constituent des atteintes essentielles à la démocratie. Le citoyen lambda ne s’en aperçoit pas encore, mais le réveil sera pénible.


      • samy Levrai samy Levrai 10 décembre 2018 09:04

        Mais Macron n’a aucun pouvoir, il ne decide ni des lois ni de la justice, ni de l’economie ( monnaie !) ni de faire la paix et la guerre, c’est un factotum .

        la repression et la surveillance des pauvres , le mariage gay et autres sujets de société sont ses dernières prérogatives.

        Il n’a pas de programme autre que d’appliquer les directives des GOPE.


        • JL JL 10 décembre 2018 09:13

          @samy Levrai
           
           c’est faux et vous devriez le savoir : le niveau et la nature des taxe sont laissés à la discrétion de États : cela relève de la tactique dans le cadre de la concurrence féroce imposée de facto par les règles acceptées par les représentants des pays signataires de l’UE.


        • Yaurrick Yaurrick 10 décembre 2018 11:52

          @samy Levrai
          Vu le niveau de la fiscalité, j’ai du mal à voir la mise en application des GOPE (sauf si les GOPE consistent à atteindre le record du monde de la fiscalité la plus lourde).


        • samy Levrai samy Levrai 10 décembre 2018 16:02

          @JL
          Non tu dis des âneries, tu ne connais pas les GOPE on dirait, lis les la csg, isf, le smic, les taxe directes et indirectes, taxe sur la finance ( tobin...)... tout y est... ce qui est taxé et ce qui ne l’est pas.


        • samy Levrai samy Levrai 10 décembre 2018 17:13

          @Yaurrick
          elles sont pourtant mises en oeuvre années après années, alourdissant ceci allégeant cela ( devine à qui beneficie ceci et cela...) toujours dans la même direction depuis le début... allègement des impots ( progressifs) et remplacement par des taxes directes et indirectes.


        • JL JL 10 décembre 2018 18:43

          @samy Levrai
           
           les mal dégrossis qui n’aiment pas ce que je dis ne sont pas obligés de faire comme si j’étais un comme eux.
           
           Je ne m’instruis pas bêtement auprès des interprétations du gourou de l’upr. 
           Et je ne vois dans les textes officiels, rien qui oblige Macron à supprimer l’ISF, les charges ou les impôts.
           
           Des GOPE pareils ce serait comme obliger un âne à boire ! Je dis ça mais je doute qu’un militant upr soit capable de comprendre la comparaison.


        • samy Levrai samy Levrai 10 décembre 2018 20:07

          @JL
          Mon post n’était pas plus agressif que le tiens...c’est une technique d’enfumage ?
          Il est pourtant marqué dans les GOPE qu’il faut faire disparaitre l’ISF es tu sur que tu lis le texte distribué chaque année au(x) gouvernement(s) ? tiens instruits toi :
          https://www.upr.fr/actualite/sera-politique-economique-sociale-de-france-2017-francois-asselineau-nest-elu-president-de-republique-gope-grandes-orientation-de-politique-economique/


        • JL JL 10 décembre 2018 20:49

          @samy Levrai
           
           1 on n’est pas obligé de se tutoyer.
           
          2 en matière d’analyses politiques, je ne me fournis pas sur les sites upr.


        • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 10 décembre 2018 21:42

          @JL
          Les GOPE donnent des pistes. Les 3% un cadre. Peu importe que les GOPE soient respectées dans les détails ou pas, immédiatement ou plus tard. Globalement elles le seront obligatoirement. C’est un peu comme les services publics qui évoluent dans un cadre « contraint » avec des moyens revus à la baisse régulièrement. Libre à tous de se battre sur les moyens pour mourir le plus tard possible. Ce n’est qu’une question de temps, de report dans qui se compte en quelques années transitoires et douloureuses.


        • JL JL 10 décembre 2018 23:52

          @jesuisdesordonne
           
           ce que vous ne comprenez pas c’est que ces contraintes et par conséquent les réformes, les gvts successifs les ont déjà acceptées dans le principe. Pire, ils les ont voulues !. 
           
          Est-ce qu’on a besoin de demander à un ivrogne de promettre de pochetronner ? Votre histoire c’est celle du mec qui s’est engagé à boire un coup de temps en temps au bistrot du coin, et il y va tous les jours se bourrer la gueule « parce qu’il est obligé » !!!
           
          Est-ce que vous pouvez comprendre ça ? Macron fait cette politique parce que ceux dont il défend les intérêts veulent cette politique, et non pas parce que la France s’y serait engagée. Asselineau est aussi menteur que Macron, sauf que Asselineau fait semblant de vouloir déchirer ces bouts de papier ridicules qui ne contraignent que les États qui veulent bien faire semblant d’y croire.


        • leypanou 11 décembre 2018 08:45

          @JL
          Votre histoire c’est celle du mec qui s’est engagé à boire un coup de temps en temps au bistrot du coin, et il y va tous les jours se bourrer la gueule « parce qu’il est obligé » !!!  : c’est exactement çà.
          La France s’est engagée elle-même au départ, personne ne l’y a obligé, et après, on dit : « ah oui, on y est obligé ». Toutes les souverainetés cédées l’ont été exprès.

          Là on a le même exemple avec le Pacte de Marrakech : la France l’a signé alors que personne ne l’y oblige ; après, on va dire : « ah oui, on est obligé de respecter le contenu du Pacte de Marrakech ».
           


        • JL JL 11 décembre 2018 09:00

          @leypanou
           
           exactement,
           
          et ce que je dénonce ici c’est l’hypocrisie du discours de François Asselineau dont le seul but, je dis bien le seul but c’est de discréditer toute opposition de gauche et notamment de la FI.
           
          Pour cela toutes les brutes épaisses et les idiots indécrottables sévissant sur les réseaux sont accueillis à bras ouverts dans les rangs de l’upr.


        • samy Levrai samy Levrai 11 décembre 2018 09:02

          @JL
          1 tu fais comme tu le sens je te permets de me vouvoyer si c’est ce que tu veux.
          2 En matiere politique tu te situes dans l’escroquerie démocratique et tu es incapable d’arguments politiques qui ne soit autre chose que des slogans... 
          C’est quoi la definition de démocratie ? c’est quoi un pays souverain  ? quand il n’y a pas de frontiere n’est ce pas la loi du plus fort qui s’applique ? n’est ce pas ce que veut le patronat ? , tu ferais mieux de t’instruire politiquement et l’UPR te permet cela.


        • samy Levrai samy Levrai 11 décembre 2018 09:10

          @JL
          La FI veut quitter l’UE, l’euro et l’OTAN ? pourquoi ne le dit elle pas ? pourquoi n’est ce écrit nulle part ? 


        • samy Levrai samy Levrai 11 décembre 2018 09:10

          @leypanou
          Ah bon la France s’est engagée en 2005 ?


        • Michel DROUET Michel DROUET 11 décembre 2018 09:54

          @JL
          A propos, on n’entend plus parler de Fifi brin d’acier... Burn out ou vacances ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès