• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Guerre contre le COVID-19 : Dormez braves gens, l’Armée et (...)

Guerre contre le COVID-19 : Dormez braves gens, l’Armée et l’Etat veillent sur vous

Le Président Macron est en guerre. Il l'a martelé lourdement à plusieurs reprises, sensiblement fier de lui et sourire en coin lors d'un discours télévisuel solennel en ce début de semaine. Cette guerre, il l'a décidée bien entendu de manière unilatérale, comme dans toute pseudo-démocratie représentative qui se respecte. Cette déclaration solennelle fut même reprise en coeur par le gouvernement, comme si la notion de "guerre" avait quelque sens que ce soit dans une crise sanitaire et ce, malgré que depuis plus d'un siècle, toutes les guerres engagées par les présidents français tant au niveau militaire qu'économique, ont été perdues par ce même esprit belligérant qu'ils ont tous en commun. Apparemment, au plus haut sommet de l'Etat, on ne change ni des stratégies qui échouent, ni les méthodes autoritaires et guerrières d'un esprit issu du vieux cerveau animal et aux conséquences humaines toujours catastrophiques.

JPEG

Quand un gouvernement annonce la guerre, vous pouvez être sûr qu'il a quelque chose à cacher, et sûrement de nombreux méfaits à se reprocher. La guerre, période de désinformation ultime et de propagande étatique, dans laquelle le patriotisme béat est érigé en morale collective et l'autorité de l'Etat, notamment dans ses formes les plus répressives, est promue comme valeur héroïque et salvatrice, est pourtant la condition des Etats faibles, et, selon des standards véritablement humains, celle des Etats intrinsèquement sous-développés.

Mais de quelles faiblesses de l'Etat français parle-t-on alors que la pandémie de COVID-19 se propage aujourd'hui partout dans le monde ?

 

1- La faiblesse du système hospitalier face aux risques épidémiques

Tout d'abord, nous parlons de la faiblesse du système hospitalier, comme en témoigne la comparaison avec l'Allemagne, qui forme avec la France, d'après de nombreux commentateurs politiques, le duo de leaders qui donne le la à la communauté européenne. Alors que l'Allemagne dispose en temps normal de 28000 lits de soins intensifs, la France n'en dispose en première ligne que de 5500, et c'est ce qui semble expliquer la très grande mortalité en France, dix fois supérieure à celle de l'Allemagne alors que le nombre de cas détectés en Allemagne est plus important (46 morts pour 16662 cas détectés en Allemagne, contre 562 morts pour 14459 cas détectés en France le 21 mars 2020).

 

2- La complaisance irresponsable des décideurs politiques face aux politiques industrielles et austéritaires

Depuis des décennies, les dirigeants politiques suivent les politiques d'austérité qui ont amené à l'affaiblissement du système hospitalier et des moyens de gestion de crise sanitaire en France, et ce malgré les nombreux avertissements des professionnels de la santé. Restrictions matérielles et budgétaires, fermetures annoncées d'hôpitaux, libéralisation et marchandisation toujours plus poussée des soins médicaux, absence de moyens de prévention efficaces afin de changer les comportements alimentaires, telle que l'augmentation de la consommation de fruits et de légumes et d'aliments végétaux complets (qui est toujours très faible) ou la diminution de la consommation de viande (dont la production et la consommation sont notamment la principale source de risques épidémiologiques et viraux). Telles sont les mesures et mauvais résultats qui ont accompagné l'affaiblissement programmé du système de santé français ces dernières années, et l'accroissement parallèle des maladies chroniques, comme dans le reste du monde.

 

3- La mise en danger de la population par les présidences bellicistes Sarkozy, Hollande et Macron

En pleine "guerre contre le terrorisme", et ce alors que les militaires français s'exerçaient à la guerre chimique et bactériologique au centre d'études du Bouchet, le président Hollande décidait en mai 2013, à la suite de Nicolas Sarkozy, de ne plus renouveler les stocks stratégiques de masques de protection, politique que continua le président Macron à son arrivée au pouvoir. Cette politique fut décidée en toute connaissance de cause, alors que depuis de nombreuses années, de nouveaux virus issus de l'élevage intensif, comme les grippes aviaires, menacent chaque année la population déjà sous la menace des risques terroristes consécutifs aux guerres meurtrières, absurdes et irrationnelles engagées ou encouragées par la France en Libye, au Mali ou encore en Syrie, parfois en violant les embargos sur les armes notamment établis par l'Union Européenne, à la barbe et au nez de toute morale et de tout contrôle démocratique et juridique national ou international. Les présidents bellicistes Sarkozy, Hollande et Macron ont ainsi unilatéralement mis en danger la population, qui n'a jamais demandé à déclencher des guerres quelles qu'elles soient, ces mêmes présidents étant déjà accusés de crimes contre l'humanité pour les essais nucléaires menés par la France dans le Pacifique au XXe siècle.

 

4- Le mensonge d'Etat sur l'inefficacité suggérée du port du masque comme moyen de protection pour les civils

Face à la pénurie de masques, en pleine pandémie meurtrière du COVID-19, la stratégie de l'Etat, soutenue soi-disant par la "science", mais qui est en fait la parole de scientifiques collaborateurs du gouvernement et non celle de l'ensemble des scientifiques, fut de suggérer l'inefficacité des masques de protection pour la population. 

Les autorités ont ainsi rabâché, aidés par des médias et des médecins aux ordres, que les masques sont inutiles, et ce alors qu'ils font partie intégrante de la première ligne de protection dans les pays qui ont actuellement réussi à endiguer de manière bien plus efficace la pandémie, comme les pays asiatiques que sont le Japon et la Corée du Sud.

En dépit de tout principe de précaution, l'Etat, qui est habitué aux mensonges sanitaires, a ainsi menti sur la protection offerte par les masques, en cherchant à tout prix à la minimiser ou à la ridiculiser, afin de cacher un scandale d'Etat de pénurie de protections essentielles pour la population, notamment médicale, en temps de risques épidémiques et terroristes. Telle a été la stratégie honteuse de l'Etat depuis le début de la crise du COVID-19.

Dans plusieurs points quotidiens, le Directeur Général de la Santé le Professeur Jérôme Salomon culpabilisait ainsi à demi-mots les citoyens porteurs de masques, et ce alors qu'une étude expérimentale démontrait récemment ce que le bon sens suggérait déjà à chacun depuis plusieurs semaines déjà, à savoir que le virus peut potentiellement rester un certain nombre d'heures dans l'air et ainsi pourrait contaminer les personnes de cette manière, ce qui expliquerait sa plus grande contagiosité que la grippe, dont les gouttelettes sont le principal vecteur.

 

5- La manipulation scientifique de l'opinion et l'inversion du risque lié au premier tour des élections municipales par rapport aux balades en plein air le dimanche des élections

Maintenir le premier tour des élections municipales, c'est-à-dire, faire venir l'ensemble de la population, malade et non malade, sur tout le territoire dans un endroit local et confiné, apparaît au vu du risque de contamination du virus par l'air comme un pied de nez au principe constitutionel de précaution et un moyen redoutable de propager le virus et la contamination, tout en étant un comportement autrement plus dangereux que celui de se balader dans un parc à l'air libre, là où le virus peut très vite se diffuser dans l'air et non se concentrer comme dans un espace clos.

En vantant le civisme du déplacement des citoyens pour le premier tour des élections municipales et en condamnant dans le même temps et le même jour les citoyens se baladant à l'air libre dans les parcs de Paris, les autorités politiques ont manipulé la science et inversé la communication sur le risque qu'ils ont fait courir à la population, comme en témoigne aujourd'hui et en témoignera encore sans aucun doute l'accélération continue de l'épidémie en France, beaucoup de contaminations ayant pu avoir eu lieu dans les bureaux de vote par l'air, et ce malgré les gestes barrières recommandés par l'Etat.

 

6- La déliquescence de l'Europe, nationalisme communautaire glorifié prônant les valeurs de compétition et d'avidité individuelle et collective

L'Union Européenne, centre de la pandémie mondiale du COVID-19 et vantée depuis des décennies comme un rapprochement des peuples du vieux continent, n'est plus aujourd'hui qu'un vaste marché financier et juridique servant les intérêts des plus riches, des puissants, c'est-à-dire les intérêts de ceux qui font l'économie et notamment les plus importants d'entre eux en termes de pouvoir financier. La crise du COVID-19 n'a en effet entraîné aucune réponse politique commune et sensée afin d'endiguer la progression de la pandémie en Europe et n'a montré que le délitement nationaliste de cette communauté de nations qui tour à tour ont fermé leurs frontières et se sont retranchées dans des initiatives nationales et non réellement coopératives face à la pandémie.

La Banque Centrale Européenne a de son côté montré que pour sauver l'économie et le système capitaliste de la finance, elle pouvait créer des milliards d'euros qui viendront enrichir les plus riches et leurs moyens de capitalisation, mais qu'en matière d'accès aux soins, de lutte contre la pauvreté, de protection de l'environnement, ou de libertés individuelles, aucun financement majeur ne vient de cette institution qui n'est là que pour sauvegarder le statu quo et les valeurs d'enrichissement et de croissance qui sont pour elle prioritaires par rapport à tout autre problématique humaine, sanitaire ou environnementale que ce soit en Europe ou dans le Monde.

 

7- La diversion militaire comme poudre aux yeux et enfumage de la population

Pour cacher l'incompétence de l'Etat dans sa gestion à la petite semaine de la crise sanitaire que les spécialistes mondiaux de la santé voyaient déjà se profiler depuis de nombreuses années, le Président Macron a déclaré la guerre et mobilisé l'Armée afin de protéger ses intérêts la population. C'est paradoxalement cette même Armée qui est manifestement à l'origine du premier cluster épidémique dans l'Oise et qui s'est propagé à d'autres endroits en France, la contamination territoriale semblant provenir de militaires ayant rapatrié des français de Wuhan en ce début d'année.

Ces derniers jours, les médias n'ont en effet cessé de relayer à grand renfort d'images montées en boucle les "sauts de puce" de l'Armée, dont les moyens paraissent plus que dérisoires face à l'échelle de l'épidémie. Des avions disséminant six malades à la fois dans le pays afin d'alléger les hôpitaux, au risque de contaminer d'autres endroits du territoire, et un hôpital de campagne militaire disposant d'une trentaine de lits, semblent en effet de bien maigres moyens face aux milliers de patients hospitalisés et en réanimation, et aux centaines de morts dont le décompte ne représente que la mortalité hospitalière et non la mortalité réelle sur l'ensemble du territoire liée à l'épidémie.

La théâtralisation médiatique des "sauts de puce" de l'Armée semble agir comme une stratégie de diversion mise en place par l'exécutif et ce afin d'étouffer le scandale sanitaire de l'absence de stocks de masques de protection, alors que la Ministre de la Santé démissionnaire Agnès Buzyn, dans une démarche totalement schizophrène, reconnaissait avoir annoncé dès janvier 2020 l'éminence de l'arrivée de la vague mortelle en France au Président Macron et au Premier Ministre Philippe, mais tout en ayant minimisé les risques associés au COVID-19 dans ses prises de parole publiques d'alors.

 

8- Une stratégie guerrière et répressive couvrant l'échec de gestion de la crise sanitaire et dissimulant la responsabilité gouvernementale dans le développement de celle-ci

La stratégie du gouvernement était manifestement de cacher au public la gravité de la situation jusqu'au dernier moment et de retarder toute mesure liée à la prévention de la maladie afin de ne pas troubler l'économie du pays, seule chose qui semble compter pour les politiciens qui ont fait de l'enrichissement capitaliste la seule valeur sociétale importante qui doit conditionner toute autre préoccupation collective ou individuelle.

Face à la pandémie, l'Etat utilise la notion de guerre et les agitations et moyens dérisoires de l'Armée comme diversion face à un véritable scandale sanitaire que représente l'absence de stocks de masques de protection pour les professionnels de santé et la population depuis plusieurs années. 

Cette stratégie témoigne d'une volonté de dissimulation de la responsabilité gouvernementale quant aux risques encourus par la population, dans le contexte additionnel de leur mise en danger du fait de guerres militaires ou de guerres civiles illégalement encouragées à l'étranger par les trois derniers présidents successifs français et ayant causé de nombreuses victimes en France consécutivement aux agissements belliqueux de l'Armée à l'étranger depuis plusieurs décennies et aux ventes d'armes de l'Etat Français favorisant l'insécurité dans le monde et alimentant également les ressentiments terroristes à l'égard d'une population qui n'a jamais voté la guerre.

 

9- Un ralentissement industriel nécessaire pour la protection de la planète et de l'environnement

Parce que la politique ne s'arrête pas pour l'Etat, même en temps de crise sanitaire, le Président Macron a instrumentalisé le coronavirus pour imposer sa vision limitée et purement économique de la collectivité en promettant des milliards pour les entreprises, mais rien pour l'environnement et rien pour les gens qui souffrent et sont dans le besoin, c'est-à-dire aucun changement majeur du mode de vie et de développement économique du territoire.

L'état d'urgence sociale annoncé il y a quelques mois avait accouché du monologue présidentiel sans fin du Grand Débat, tandis que l'état d'urgence climatique diabolisant irrationnellement la molécule inoffensive du CO2 et imposant une vision réductioniste du climat, avait débouché sur des taxes touchant principalement les populations les plus démunies et non les clusters d'argent que représentent les investisseurs financiers qui sont intouchables et non assujettis à l'impôt sur la fortune, malgré le besoin d'investir de l'argent dans les secteurs non marchandisables que sont la santé, le bien-être, la liberté individuelle et la protection de l'environnement.

Le ralentissement de l'économie tant combattu aujourd'hui par le président Macron et son gouvernement, et occasionné par la mesure forte du confinement face à la menace que représente le COVID-19, apparaît pourtant être la solution immédiate aux problèmes de pollution, comme la pollution de l'air, de l'eau, ou encore les pollution sonores dont souffrent énormément de personnes en France, en Europe et dans le Monde, et qui sont aussi dangereuses sinon plus pour la santé de la population que le coronavirus, car ces pollutions et le stress engendré par la frénésie économique de l'idéologie de croissance perpétuelle s'accumulent et nuisent de manière additive à la santé globale de la population mondiale.

 

Illustration : Rétro 2013, pendant que l'Etat Français ne renouvelle pas les stocks de protection médicale, mettant en danger le personnel soignant et la population, les militaires français quant à eux s'entraînent en tenue de protection contre les risques chimiques et biologiques (Nouvel-Obs)


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • McGurk McGurk 22 mars 14:20

    Je viens de voir que Hier Perpignan a subi son premier « couvre-feu »...Ca commence sérieusement à ressembler à une dictature à l’ancienne...


    • leypanou 22 mars 18:01

      @McGurk
      oui mais c’est une bonne dictature car c’est pour lutter contre le covid-19, une unité nationale est nécessaire.


    • rogal 22 mars 22:45

      @leypanou
      Tout de même pas une dictature à la romaine.


    • Le421 Le421 23 mars 09:00

      @leypanou
       smiley  smiley  smiley

      Mieux vaut en rire...

      https://blogs.mediapart.fr/opopanax/blog/210320/la-guerre-est-finie

      Sinon, un peu de lecture ne fait pas de mal...


    • leypanou 23 mars 11:55

      @Le421
      les cr.tins qui ont moinssé mon commentaire ont confirmé leur statut de cr.tins incapables d’avoir la moindre subtilité.
      Une unité nationale de façade sert à l’oligarchie pour enfumer un peuple cr.tinisé, car en même temps, business as usual.


    • Gasty Gasty 23 mars 12:12

      @McGurk

      Tant que ça ne ressemble pas à une ancienne peste : https://www.herodote.net/Histoire_d_un_fleau_immemorial_la_peste-synthese-39.php


    • Et hop ! Et hop ! 23 mars 12:35

      @leypanou

      Lutter contre le civid-19 sans avoir de masques, ni d’antiseptiques, ni de tests, ni de médicaments, ni de ventilateurs respiratoires.


    • Arogavox 22 mars 14:30

      d’abord, le plus flagrant :

      "le président Hollande décidait en mai 2013, à la suite de Nicolas Sarkozy, de ne plus renouveler les stocks stratégiques de masques de protection, politique que continua le président Macron à son arrivée au pouvoir. Cette politique fut décidée en toute connaissance de cause, alors que depuis de nombreuses années, de nouveaux virus issus de l’élevage intensif, comme les grippes aviaires, menacent chaque année la population déjà sous la menace des risques terroristes 

      "


      ...


      • Arogavox 22 mars 14:48

        ensuite :

        « En dépit de tout principe de précaution, l’Etat, qui est habitué aux mensonges sanitaires, a ainsi menti sur la protection offerte par les masques, en cherchant à tout prix à la minimiser ou à la ridiculiser, afin de cacher un scandale d’Etat de pénurie de protections essentielles pour la population, notamment médicale, en temps de risques épidémiques et terroristes. ... »

         et 

        « ... faire venir l’ensemble de la population, malade et non malade, sur tout le territoire dans un endroit local et confiné, apparaît au vu du risque de contamination du virus par l’air comme un pied de nez au principe constitutionnel de précaution et un moyen redoutable de propager le virus ... »

          sans compter que la constitutionnalité d’élections municipales dont le 2e tour est reporté aux calendes grecques est loin d’être consensuelle même entre les « experts » patentés !
          Si jamais les Français arrivaient à faire valoir démocratiquement que leur Constitution actuellement en vigueur voudrait en fait que, dans un pareil cas, l’imbroglio soit tranché par un référendum ... nous pourrions avoir quelque espoir que nos sacrifiés ne soient pas tout à fait morts pour rien 


      • troletbuse troletbuse 22 mars 21:58

        @Arogavox
        Ca, c’est normal. Hollandouille avait décidé que le casque de motard protégeait mieux que le masque médical, surtout dans la rue du Cirque.


      • Et hop ! Et hop ! 23 mars 12:39

        @Arogavox

        Sarlozy n’y est pour rien, c’est au contraire sous son quinquennat qu’il y avait un stock de 1,2 milliards de masques chirurgicaux et 722 millions de masques FFP2.

        Les conseillers de la ministre de la santé Marisol Touraine qui a mis fin en 2012 au stockage étaient Jérôme Salomon, Benjamin Grivaux et Gabriel Atal.


      • eau-pression eau-pression 23 mars 12:56

        @Et hop !

        On a trouvé les coupables, la messe est dite !

        Et on repart pour un tour ? Mais quand seront jugés les clampins coupables ? Pourquoi a-t-on couvert leur forfait entre la découverte de cette disparition des masques et l’annonce de l’état de guerre ?

        Et surtout, comment se fait-il que nos administrations soient si exposée à ce genre de décision ? Si vous ne cherchez pas ailleurs que dans des décisions soi-disant individuelles, quelle que soit la responsabilité réelle de ces gens, l’épisode ne va pas nous faire progresser, mais plutôt régresser vers le fatalisme.
        Ou vers la domination encore plus étouffante de sectes opaques, je vous le dis par ailleurs.


      • Et hop ! Et hop ! 23 mars 17:53

        @eau-pression : «  Mais quand seront jugés les clampins coupables ? »

        Certainement pas tout de suite.
        Parmi les 3 conseiller du ministre identifiés, il y a Jérôme Salomon, qui est l’actuel directeur général de la Santé nommé par Macron, Benjamin Griveau qui était le candidat branleur LREM à la mairie de Paris remplacé par Agnès Buzyn, richement payé par ailleurs comme lobbyiste, et comme autre parasite budjétaire Gabriel Attal qui avait 23 ans, fils de Yves Attal, avocat, producteur de cinéma, homme d’affaire, d’une famille qui a beaucoup souffert (voir wikipedia). Agnès Buzyn était mariée à Jean Veil, avocat, qui était administrateur du centre de virologie P4 de Wuhan, son frère aussi avocat a fait condamner Jérôme Kerviel à 1 milliard de dommages et intérêts pour faute professionnelles ; le second mari Yves Lévy est un virologue qui a cofondé le laboratoire de virologie P4 de Wuhan, nommé Conseiller d’État. Donc Madame Buzyn était parfaitement bien informée de l’épidémie dès ses débuts en Chine.

        Je ne pense pas que le point commun de ces gens soit la franc-maçonnerie, vous ne voyez pas autre chose ?

        Ces conseillers parasites qui prolifèrent dans les ministères cherchent à arrêter des dépenses pour détourner l’argent sur des emplois fictifs de conseillers, commandes d’études bidons et de publicité propagande, notes de frais et de taxi pharamineuses. Depuis 40 ans on répète que le déficit de la sécu et le coût des hôpitaux est dû aux emplois de médecins et d’infirmières, on supprime des postes qu’on remplace par des emplois administratifs, on a créé une école de cadres hospitaliers et de directeurs de services hospitaliers. Il y a maintenant plus de de dépenses de salaires d’emplois administratifs dans les hôpitaux que de salaires de soignants toutes catégories (radiologues, kinesis, psychologues,..), c’est une bureaucratie parasite qui gêne considérablement le travail des soignants. 


      • Et hop ! Et hop ! 23 mars 18:53

        PS

        Gabriel Attal d"après wikipedia

        Dans son livre ’’Crépuscule’’, Juan Branco souligne que Gabriel Attal est devenu conseiller permanent auprès du ministère de la Santé de Marisol Touraine a 23 ans seulement sans aucune expérience professionnelle ni aucune compétence. A ce jeune âge il dispose alors déjà d’un chauffeur et d’un secrétaire ainsi que d’un salaire qui le situe parmi les 5 % les mieux payés du pays. Ce poste lui aurait été attribué en partie grâce à son amitié avec Alexandra, petite fille de Marisol Touraine. Il serait ensuite devenu une des principales tête de la « macronie ». 

        Lié par un PACS avec Stéphane Séjourné, il fait affirme son homosexualité, et confie en avril 2019 son désir d’enfant via une GPA « éthique », quand la procédure sera devenue légale.

        CQFD


      • eau-pression eau-pression 23 mars 19:12

        @Et hop !

        Les connivences que vous dénoncez sont passibles de lois que la loi Gayssot ne domine pas.
        Je me contente de dénoncer les arrangements claniques qui aboutissent rapidement à placer la justice au service exclusif du pouvoir en place. C’est un préalable si on veut qu’aboutissent les procédures qui devraient fuser du domaine médical en sortie d’épidémie, ou de pandémie.

        Je ne vois pas l’intrusion des règles comptables dans l’hôpital comme le mal absolu. Bien orientées, transparentes et bien appliquées (ça fait beaucoup de conditions ...) elles pourraient freiner la course à la notoriété associée au mandarinat. Le prix des masques a pu être réorienté vers une seule opération chirurgicale, qui sait.


      • Et hop ! Et hop ! 24 mars 09:29

        @Et hop ! «  la course à la notoriété associée au mandarinat »

        Cette critique du mandarinat a justifié de retirer aux chefs de services hospialier l’administration de leur service, pour leur imposer un directeur administratif qui met en avant des critères de gestion managiériaux de rationalité commerciale et financière. C’est la seule cause de la ruine du meilleur système de santé du monde.

        Les chefs de service hospitaliers étaient des médecins en activité, anciens internes, agrégés de médecine, donc les meilleurs, qui géraient leurs services en fonction de finalités purement médicales ou thérapeutiques, ils recrutaient eux-même le personnel et travaillaient avec eux, l’administration était faite par une simple secrétaire ou demi secrétaire comptable qui a été remplacée par quantre ou cinq cadres et agents administratifs. 


      • eau-pression eau-pression 24 mars 11:42

        @Et hop !

        Sur le fonctionnement de la médecine en France, je vous laisse la parole, n’ayant que l’avis d’un citoyen en bonne santé.
        Qui vit patiemment, c’est bien banal, les absurdités comme le délai de rendez-vous avec un toubib, en se disant que quand la maladie se pointe autour de soi, on plonge aussi dans l’irrationalité.

        J’ai écrit « freiner la course » et je maintiens qu’il n’est pas bon d’être juge et partie.

        En première lecture, on pourrait croire votre dernier post en contradiction avec les précédents : de la concentration des pouvoirs naissent des abus. Je dirais que prendre une distance excessive avec la réalité n’est pas bon, que si se faire une représentation de la réalité est nécessaire à nos choix, nous devons toujours garder un moyen de confronter représentation et réalité.


      • SamAgora95 SamAgora95 22 mars 17:52

        https://fr.sputniknews.com/france/202003211043352101-la-popularite-demmanuel-macron-bondit-et-depasse-la-barre-des-50-selon-un-sondage/

        Des imbéciles qui regardent BFMWC, au lieu de regarder l’environnement réel dans lequel ils vivent...bravo macron de nous avoir mis dans la merde !


        • troletbuse troletbuse 22 mars 22:06

          @SamAgora95
          Encore un sondage bidon.Il faudrait voir la question.


        • Et hop ! Et hop ! 23 mars 12:43

          @troletbuse : « Il faudrait voir la question »

          La question :  " Préférez-vous que M. Macron soit président ou que toute votre famille meurt du coronavirus dans des douleurs épouvantables.

          47 % des gens ont quand-même choisi le deuxième réponse.


        • dimitrius 22 mars 17:58

          Et quand tu auras mis la tête de Macron sur une pique , çà fera disparaitre le virus ??? Toutes les gauchiasses de ce site mettent le doigt sur les carences de l’état sans jamais apporter de solutions dans l’instant présent pour sauver des vies , ils restent bien planqués derrière leurs ordis en fustigeant toutes les politiques menées depuis des décennies , dont ton pote la Merluche a fait parti pendant 40 ans en vivant grassement des ors de la République. Et l’armée est là pour donner un coup de main comme en Italie ou en Espagne , ils nous sont et seront utiles et quelques uns y laisseront leurs peaux. Ou t’as vu la dictature ??? Mais si tu veux sortir et chopé le virus libre à toi . Quant à l’Allemagne pays phare de l’Europe et que tu portes aux nues , qu’à t’elle fait pour les pays voisins en grandes difficultés , que dalle , elle se garde tout pour elle , çà aussi faudra le ressortir en fin de catastrophe.


          • SamAgora95 SamAgora95 22 mars 18:17

            @dimitrius

            Imaginez qu’une personne arrive à occuper un poste pour lequel il n’est absolument pas qualifié ni préparé, cela s’appelle un imposteur, et bien il faut vite virer cette personne...surtout en temps de crise.

            Je pense qu’il n’est plus a démontrer que l’équipe de bras cassés au gouvernement est composée d’imposteurs (stagiaire de banque, joueur de poker, auteur de livre porno, 99% des députés LaREM sont des enfants incapables de s’exprimer correctement)..des gamins qu’une élite a mis en place pour obéir sans réfléchir, puisqu’ils n’ont aucun pouvoir de décision.

            ça suffit le ’ce n’est pas le temps de polémiquer’, c’est de la connerie...au contraire c’est maintenant qu’il faut virer cette bande d’incapable...Avant que la population Française ne soit divisée par deux en 2 mois.


          • Rinbeau Rinbeau 22 mars 18:46

            @SamAgora95
             aux armes citoyens ! merde où sont les armes ?


          • Abolab 22 mars 18:48

            @dimitrius Je ne suis ni de gauche ni du centre ni de droite, je suis juste un citoyen qui voit avec effarement les élus politiques depuis plusieurs décennies mettre gravement en danger la population, non seulement sur le territoire mais également en-dehors du territoire, en poursuivant de fausses valeurs et en les imposant à l’ensemble de la population. Une population conditionnée à de fausses valeurs met au pouvoir des politiciens avec de fausses valeurs et en résulte les guerres et les crises en tout genre.


          • dimitrius 23 mars 08:51

            @SamAgora95
            Ben sors et vas tous les démontés Zorro , moi je reste confiné à la maison pour aider mes vieux et je vais faire les courses pour toute la famille pour ne pas exposer mes enfants et petits enfants au virus , c’est çà la solidarité Duc. Pour le moment la politique je m’en branle , je tente de survivre comme tous les Français. Et n’oublies pas que derrière les politicards , il y a les hauts fonctionnaires , c’est eux qui font tourner la baraque , et sont pas tous nuls. Au passage je voudrais remercier du fond du cœur tout ceux qui travaillent pour nous soigner , nous nourrir etc. Ta basse récupération politique du moment tout le monde s’en branle . Les comptes se feront après la crise pour ceux qui sont encore en vie.


          • keiser keiser 23 mars 09:34

            @dimitrius / Positronique, nique, nique, nique ...

            « je vais faire les courses pour toute la famille »

            Et en plus vous vous êtes reproduits.
            J’imagine la tronche de la progéniture.
            Un peu comme les rats malades de la peste.

            « Pour le moment la politique je m’en branle »

            Ce n’est pas l’impression que tu donnes mais bon, pendant que tu te branle, tu ne te reproduit pas.
            C’est déjà ca. smiley


          • Abolab 23 mars 10:00

            @dimitrius L’exécutif a annoncé la guerre pour préparer l’opinion à l’idée qu’il y aura des morts et se dédouaner de toute responsabilité ainsi que son gouvernement.

            « Ce n’est pas nous (le gouvernement), les responsables, c’est le virus, c’est la guerre, etc. Vous seuls, les citoyens êtes responsables de la propagation du virus en respectant nos directives : le confinement » Doctrine gouvernementale française

            En réalité, les personnes meurent principalement de la défaillance du système de santé et de prévention des crises sanitaires mis en place par les gouvernements et perpétués par ce gouvernement actuel et non du coronavirus. Il suffit de regarder comment se sont débrouillés d’autres pays en Europe, comme l’Allemagne ou en Asie, comme le Japon, Singapour ou la Corée du Sud, pour s’apercevoir que la stratégie gouvernementale n’a pas été la bonne, qu’elle a exposé la population à la contamination rapide par le virus, que les décisions ont tardé à venir et ont été annoncées alors que nous étions déjà au pied du mur, et que ces décisions ont été entourées de nombreux mensonges, déinsformations et omissions de la part de l’Etat, mettant en danger la population.


          • Et hop ! Et hop ! 23 mars 12:48

            @dimitrius

            C’est pas Macron le chef du gouvernement, et c’est pas à cause de lui si il n’y a plus aucun stock d’État de masques, de gants, de désinfectant, de médicaments.

            Il est juste coupable de ne pas destituer et mettre en accusation Jérôme Salomon et Benjamin Griveaux.

            La mesure de confinement général qu’il a prise a pour but de pallier à la pénurie de masque que tout le monde aurait dû porter, parce que tout le monde peur être porteur du virus sans le savoir.


            En 2013 il y avait des stocks d’État de 1 milliard de masques de chirurgie pour le public et 723 million de masques FFP2.

            Ce stock avait complètement disparu au moment où l’épidémie a commencé.

            Les coupables sont parfaitement bien identifiés : le ministre de la santé, Marisol Touraine, dont les conseillers étaient Jérôme Salomon, Gabriel Atta et Benjamin Griveaux ont décidé en 2013 de détourner ce budget et conseillé au ministre de décider de ne pas conserver le stock et de maintenir les bâtiments de stockage.

            Du coup il est impossible de contenir l’épidémie en donnant des masques à tous les travailleurs en contact avec le public ou manipulant des objets à destinantion du public (aliments dans les supermarchés, colis postaux).

            Il y a aussi une pénurie complète de tests, ce qui empêche de détecter les porteurs et de les mettre en quarantaine.

            Roselyne Bachelot : - « Mon successeur (Marisol Touraine) n’a pas jugé utile de réarmer le pays en masques, ni de prolonger l’établissement autonome chargé de constituer la réserve sanitaire. Peu à peu, le stock de masques a fondu. C extrêmement regrettable »


          • keiser keiser 23 mars 17:15

            @keiser

            Pour Positronique, nique, nique ...

            https://www.youtube.com/watch?v=_CuaaB43xbo


          • sls0 sls0 22 mars 19:14

            Sur le fond je suis d’accord mais basé sur des données qui ne veulent rien dire. Il y a plus de lits pour soins intensifs en Allemagne qu’en France, oui et alors. Il y en a beaucoup plus en Chine.

            Ecrire qu’il y a 6 lits soins intensifs pour 1000 habitants en Allemagne et 3 en France, là ça parle. En Chine il y en a 4,4 et en Italie 2,7.

            En Italie en 1998 avec une population plus jeune il y avait 5,4 lits, vive le libéralisme et la réduction des frais de fonctionnement.

            Vu de l’étranger, le gestion par des connards comme dit Lordon est déplorable. Faire tout de travers ne rien anticiper mais foutre des amendes à des SDF ou un joggeur dans un parc, là il sont forts.

            On parle de chiffres après une épidémie, pendant on est sûr d’avoir faux. La Chine qui a bien fait les choses coté déclarations a en parallèle mis 1500 équipes de 5 enquêteurs qui ont fait un sacré boulot pour pister.

            Ce sont des chiffres réels suite à l’interviews des malades.

            Le réel ne correspond pas aux chiffres statistiques, c’est normal.

            Chaque pays teste différement, chaque pays a des dates différentes de début d’infection, chaque pays a des stratégies différentes.

            1 à 3% de décès parmis les infectés, j’ai un nombre approximatif des infectés 17,3 jours avant. Oui il est aproximatif mais il colle mieux au réel chinois.

            Il y a 5% de personnes hôpitalisées, j’ai le chiffre aproximatif des infectés.

            J’ai vu des chiffres de plus de 8% de mortalité, vu qu’on se base sur des données biaisées ou incomplètes, sur le Diamond Princess le seul endroit où tous on été testés, sur 3700 personnes il y a eu 700 personnes d’infectées et 7 morts. Je préfère ces chiffres à des chiffres normalement fantaisistes.

            Stratégie Macron, on protège le CAC40 avant tout donc pas de problème, la protection de groupe immunisera la population.

            Il y a un problème c’est que malgré que le virus n’est pas trop mortel, il est très rapide et envoit beaucoup de monde à l’hopital qui est rapidement saturé. S’il est saturé c’est que Macron dégraisse furieusement. Il faut étaler, on confine la population, tant pis pour le CAC40.

            Confiner ça marche oui, quand on agit rapidement sur des clusters, ça a très bien fonctionné en Chine et en Corée et dans d’autres pays. Ca aurait marché à l’époque où Macron pensait CAC40.

            Aucune anticipation, toujours un train de retard.

            Maintenant la faute c’est le joggeur qui coure dans un parc, on fout des amendes aux SDF. Les flics qui n’y connaissent rien font de grands discours moralisateurs en postillonnant. Voilà la France, je suis bien comptant d’être pour l’instant dans un pays sous développé, beaucoup moins de moyens mais pas des bras cassés qui prennent des décisions.

            Je viens d’appeler en France, pour mon frère pas de problème, il vit dans une zone rustique et résiliente. Pas trop l’esprit critique, son discours c’est la télé.

            Mon filleul est à Mulhouse, lui c’est le triathlon, derrière chez lui c’est vignes et forêt, ça va. Un peu plus critique vis à vis de la conduite de l’état.

            J’ai aussi appelé une tante en Espagne. Elle a connu la guerre, la grippe de 57 et 68, ça lui gonfle un peu ce coté ridicule. Ne vous inquiétez pas en Espagne ils ne sont pas mieux qu’en France, peut être un formatage européen qui les rend aussi cons.


            • Abolab 22 mars 22:34

              @sls0 Il n’en demeure pas moins que beaucoup de personnes ne meurent pas tant du COVID-19 que de l’indisponibilité de lits en soins intensifs. A démographie similaire, les morts français, au regard du système hospitalier allemand, sont causés par la défaillance du système hospitalier français qui est incapable de faire face à l’afflux de malades du fait d’un manque de lits équipés de matériel adéquat.

              Il est vrai que la grande contagiosité du virus semble être une de ses particularités par rapport à la grippe (3 fois plus contagieux que la grippe selon certaines estimations du Taux de reproduction de base R0).

              Si la grippe se transmet principalement par postillons et gouttelettes, il faut bien que ce COVID-19 ait un avantage supplémentaire et ce pourrait bien être sa diffusion dans l’air, comme établie expérimentalement. C’est une hypothèse à ne pas laisser de côté, ce qu’a malheureusement fait le conseil scientifique qui a apparemment autorisé le gouvernement à maintenir les élections en pleine phase initiale de propagation du virus.

              Le gouvernement considère toujours le COVID-19 comme une « grippette » lorsqu’il prône l’inutilité du masque alors que ce virus est démontré être beaucoup plus contagieux que la grippe et pose donc la question de moyens plus importants que le simple lavage des mains et la distanciation à un mètre, qui est efficace pour les rhumes, mais apparemment pas suffisante pour ce virus.


            • pemile pemile 22 mars 23:04

              @Abolab "C’est une hypothèse à ne pas laisser de côté, ce qu’a malheureusement fait le conseil scientifique qui a apparemment autorisé le gouvernement à maintenir les élections en pleine phase initiale de propagation du virus."

              La facture arrive ?

              https://www.cnews.fr/france/2020-03-22/municipales-une-semaine-apres-le-scrutin-des-assesseurs-et-presidents-de-bureaux positifs au covid-19

              C’est le cas notamment dans les villes de Billom (Puy-de-Dôme), Montmagny et Franconville (Val d’Oise). Ces trois personnes ont choisi d’alerter leurs habitants par des messages publiés sur Facebook. Elles recommandent aux personnes qui ont fréquenté les bureaux de vote concernés de surveiller leur état de santé.



            • sls0 sls0 23 mars 04:31

              @Abolab
              Chez moi par effet de mode il y a aussi le coronavirus.
              En plus des plages paradisiaques il y a aussi des maladies dont le vecteur n’est pas les postillons, les aérosols ou autres, un seul vecteur, le moustique. Si on suis votre raisonnement les maladie devraient avoir le même R0.
              Le chikungunya a un R0 de 3,5.
              La dengue entre 5 et 7.
              Et la malaria son R0 c’est 100.
              On tue le vecteur et le R0 tombe en dessous de 1.
              La transmission dépend du vecteur mais surtout de la virulence du virus.

              Certains disent pourquoi il n’y a pas de vaccin pour la malaria ? Un R0 de 100 demande plus de 99% de la population immunisée par la vaccination chose impossible à faire. Déjà la rougeole avec son R0 de 16 c’est difficile même en étant obligatoire. 425000 morts l’année dernière avec la malaria. Un peu ridicule le covid 19. Bon la malaria ça touche surtout les pays pauvres, ça n’impacte pas les marchés financiers.


            • Abolab 23 mars 09:08

              @sls0 Le coronavirus n’est pas une mode, c’est une pandémie bien réelle qui met à mal les systèmes de santé non préparés à l’afflux de personnes souffrant soudainement d’insuffisance respiratoire.

              Une pandémie née de la fâcheuse habitude culturelle très répandue dans le monde de consommer ou de produire en masse de la viande, tout comme d’autres épidémies telles que les grippes aviaires (la grippe espagnole était une grippe aviaire qui a fait des millions de morts au XXe siècle).

              Vous ne pouvez comparer le COVID-19 avec les maladies se déplaçant via moustiques. Le COVID-19 se transporte de lui-même sans agent intermédiaire et le moustique n’est pas un régulateur de sa contagion. Avant même d’être véritablement contagieux, vous êtes très vite cloué au lit quand vous contractez Ebola du fait de sa très haute virulence, tandis qu’avec le COVID-19, vous pouvez être contagieux pendant plusieurs jours voire semaines sans même vous rendre compte que vous êtes contaminé. C’est pourquoi certains médecins disent que le COVID-19 est plus dangereux qu’Ebola de manière épidémiologique, car il est beaucoup plus difficile de le contenir, bien que sa virulence soit moins grande.

              La virulence peut être mesurée par les symptômes occasionnés par la contagion, tandis que la contagiosité peut être mesurée par la nouveauté ou non du virus, l’absence ou pas d’agents intermédiaires ainsi que par la durée des périodes d’incubation, de maladie et de rémission pendant lesquelles l’on devient un vecteur de la propagation du virus dans la population. Le COVID-19 n’a qu’une virulence moyenne, mais un fort pouvoir de contagiosité, comme en témoigne le fait qu’il soit aujourd’hui une pandémie mondiale.


            • Et hop ! Et hop ! 23 mars 12:55

              @Abolab

              Qu’est-ce que vous racontez ?
              L’épidémie de coronavirus n’a rien à voir avec la consommation de viande, ils ont une épidémie en Inde.

              L’épidémie en France a été causé par le refus du gouvernement de prendre des mesures parce qu’il ne disposait pas des moyens de dépisatge et de protection en masques, en test, etc..

              L’absence de moyens est due à la décision de Marisol Touraine, ministre de la santé en 2013, conseillée par Jérôme Salomon etBenjamin Griveaux, de liquider tout le stock stratégique de masques, de désinfectant, de gants, de médicaments.


            • sls0 sls0 23 mars 15:08

              @Abolab
              Une pandémie à la mode si vous voulez, on en parle un peu trop dans les milieux qui n’y connaissent rien.
              La plupart des soi-disant experts je leur demanderai bien d’expliquer le calcul du R0 de la malaria ou du coronavirus.
              Que vient faire la viande ici ?
              Je ne compare pas le coronavirus aux autres virus mais je les compare entre eux car il ont le même vecteur de diffusion donc leur différence de R0 est bien due à leur virulence intrinsèque.
              Pour l’instant la meilleure synthèse du covid 19 que j’ai trouvé c’est celle de Thibault Fiolet sur son site quoidansmonassiette.fr. c’est du pdf.
              Il épluche par mal de parutions scientifiques, il se base sur du validé. Il a même les différents tests de médicaments dont celui du professeur Raoult, il y a aussi la diffusion.
              Si on tient une distance sociale pas de problème sauf si on est du personnel soignant.
              On se touche le visage 60 fois par heure, le principale vecteur de diffusion c’est les mains. On peut mettre des gants ce qui offre une bonne protection mais les gens se touche aussi le visage avec des gants.
              Je sors, quand je rentre je me lave les mains au gel qui se trouve à l’entrée ou restent mes chaussures ou ramasse glaviots. Je suis un gros fainéant, je préfère désinfecter le plus petit endroit possible. A l’extérieur est-ce que je me touche le visage ? Oui si je n’ai rien touché de l’environnement sinon je ne touche pas. Comment je fais pour ne pas toucher, des environnement hyper pourris je connais, même le plutonium ne me fait pas peur, on aquiert de bons réflexes. Je connais aussi l’environnent aérosol.
              Quand je regarde les gens faire, je me dis que c’est par les mains que ça passera.
              Les épidémies locales je passe à travers sans problème, au moment du chikungunya dans un rayon de 15m autour de ma chambre il y avait 18 infectés.
              C’est le jeu dans le quartier, quand je dis prend un photo de tes grand-parents pour avoir un souvenir avant de les tuer avant la grippe, ils demandent ce qu’ils ont fait, je leur explique. Mon barbier juste en face on dirait un soignant, il en est tout fier. Je lui ai dit que du fait qu’il gardait les mêmes gants et qu’il touchait des visages, ce sera peut être lui le plus gros vecteur de diffusion.
              Si dans les hôpitaux proches des centrales nucléaires on forme le personnel hospitalier à ne pas se pourrir avec des blessés contaminés, c’est que même le personnel hospitalier c’est pas encore ça coté contamination. Que dire de la population ?
              Faire attention à ce que font nos mains, les laver au moindre doute.
              C’est une équipe de bras cassés qui dirige la France, on ne peut pas trop compter sur eux, il faut faire travailler son cerveau, le seul moyen de se protéger de l’invisible.
              Vous vous focalisez sur de l’hypothétique aérosol c’est bien, pendant ce temps là vous vous pourrirez par vos mains.
              Je ne rejette pas complètement les aérosols, des chercheurs se sont aperçu que les zones fortement touchées étaient des zones fortement industrialisées avec une forte charge de polluants et aérosols dans l’air. Avec un telle support un virus peut se balader.
              C’est la force Van der Waals qui fait que le virus se colle aux aérosols. C’est la même force qui chope une partie des virus dans les masques, le virus étant bien trop petit par rapport à la filtration du masque.
              Un masque FP2 filtre jusqu’à 0,3µm, le virus est 30 à 100 fois plus petit, lui sa dimension c’est en nanomètre. Comme il se trouve principalement dans des gouttelettes la projection ça va.


            • foufouille foufouille 23 mars 15:14

              @sls0

              il est récent ton doctorat en virologie ?


            • pemile pemile 23 mars 15:25

              @sls0 « donc leur différence de R0 est bien due à leur virulence intrinsèque. »

              Bis repetita, des patients asymptomatiques pendant plusieurs jours mais contagieux, c’est pas anodin.


            • L' Hermite (IX) L’ Hermite (IX) 23 mars 15:25

              @foufouille

              Le mien est en cours (fakenews) , je différencie enfin les monocatenaire ARN des bicatenaire ADN .... 

              Le plus mignon est le mimi virus , corona c’ est hardy , et le filovirus(ebola) c’ est laurel ... 

              on avance ... on avance lol


            • sls0 sls0 23 mars 17:37

              @foufouille
              Je parle de propagation de contamination que ce soit du plutonium ou un virus c’est la même chose sauf qu’un virus c’est pas bien méchant, sa durée de vie est ridicule hors d’un corps. Sec il est mort, sec le plutonium s’envole.
              Un virologue sait il se protéger correctement ? Une poussière de plutonium et on transforme un détecteur en sapin de noël.
              La doctoresse c’est l’autre moitié du plumard. Elle est urologue et non virologue. Elle n’était pas encore urologue lors de la dernière épidémie, docteur de terrain dans la cambrouse.
              Pour son étude épidémiologique sur le diabète, comme je connaissait R pour les stats, la pêche aux données et les corrélations c’était pour ma pomme, je ne suis pas un lapin de 6 semaines.
              Foufouille a mis son nez dans le calcul du R0 du palu ? Moi si.
              Pas besoin d’un doctorat en virologie où le bon sens suffit pour repérer les âneries.
              Il y a Thibault Fiolet qui a fait une bonne synthèse sur le coronavirus. Il traduit des documents scientifiques en compréhensible. Après on en sait assez pour éviter d’avaler toutes les conneries.


            • sls0 sls0 23 mars 18:11

              @pemile
              Oui ce n’est pas anodin mais au niveau de monsieur tout le monde quel impact pour se protéger ?
              Distanciation social et se laver les mains, que ce soit un malade ou un asymptomatique qui a éternué sur la barre du caddy ça ne change rien. L’asymptomatique la parade c’est augmenter le dépistage ce qu’on fait pas en France.
              Râler et discuter parce que l’on est dirigé par des incompétents ne protège pas.
              Hier j’ai regardé deux rapports chinois, pas mal de faux positifs ou négatifs avec le dépistage par test. Des gens s’étonnent d’un pic dans les chiffres, c’est au moment où le dépistage est passé à la tomographie pulmonaire. Si un pic est visible, peut être que l’écart ou les faux devaient être important.
              La période où l’on est infectieux sans symptômes c’est 1 à deux jours sur une vingtaine, 5 à 10%, ça peut paraitre beaucoup mais comparé à des décisions stupides de nos dirigeants qui peuvent impacter à 400 voir 1000%.... Il y a aussi des gens infectés sans symptômes chez les moins de 20 ans. Si on le sait c’est parce des pays en ont tenu compte, c’est pas le cas chez nous.


            • pemile pemile 23 mars 18:15

              @sls0 « Oui ce n’est pas anodin mais au niveau de monsieur tout le monde quel impact pour se protéger ? »

              Encore un biais alors que l’échange le R0 ! smiley

              « La période où l’on est infectieux sans symptômes c’est 1 à deux jours sur une vingtaine, »

              Sourcez cette ânerie ?


            • foufouille foufouille 23 mars 18:21

              @sls0

              pour écrire un virus est pas bien méchant, le niveau médical est maternelle sup.

              le bon sens n’existe pas en science.


            • Xenozoid Xenozoid 23 mars 18:22

              @pemile

              tu vois pémile ,tous les chiffres ne sont pas une preuve,même les tests se trompent,,en fait il y a une course aux chiffres partout,et partout on se prend la tête avec....moi ça me fais penser aux sondages,et ça je commence a trouver cela suspect,on invite des spécialistes et même les spécialistes ne sont pas d’accord,on ne test pas les autres virus...pourquoi ?


            • Xenozoid Xenozoid 23 mars 18:24

              @Xenozoid

              en fait seuleument un test du sang peux le dire si on sait de quel virus on test


            • sls0 sls0 23 mars 21:57

              @foufouille   R0      létalité
              2019-nCoV   1,4-5,5   2-4% ?
              SARS        1,1-4,2   9,6%
              MERS       0,5 -1    34%
              Rougeole    12-18    0,1 – 0,7%
              Rubeole     6-7      0-50%
              Polio        2-4      5-15%
              Grippe       2-4      0,1 – 2,5%
              Variole      5-7      1 - 30%
              Ebola        1-4      50% (25-90)
              H1N1       1-2      0,7%
              Il y a mieux et il a pire, chez moi il y a parfois la malaria avec sont R0 de 100 et ses 410000 morts annuels.
              A part l’OMS en général on s’en fout du palu, si on s’en fout du palu que dire du coronavirus ?


            • sls0 sls0 23 mars 22:14

              @pemile
              Pour l’ânerie voir les revues biomédicales : BMJ, The Lancet, JAMA, Nature, Science, NEJM.
              Ca remonte à une semaine cette info mais dire où.
              Je l’ai aussi vu sur une vidéo de Raoult.
              J’aime me balader sur google scholar où je l’ai vu aussi.
              Je ne vais pas trop sur les blogs à profil complotiste, je n’ai pas de références de ce coté là.


            • pemile pemile 23 mars 22:18

              @sls0 « Je l’ai aussi vu sur une vidéo de Raoult. »

              wiwi, la science youtube.

              « J’aime me balader sur google scholar où je l’ai vu aussi. »

              Retournez-y et donnez la source alors ?


            • Abolab 24 mars 00:28

              @sls0 C’est bien d’animaux destinés à la consommation humaine et contaminés par un virus dont la souche est présente dans les chauve-souris dont provient l’épidémie de Covid-19 selon les experts. Les virus ne sont pas auto-créées par magie, ils proviennent généralement d’une contamination croisée du fait de la consommation de viande contaminée ou de la proximité avec des animaux contaminés.

              Lorsque vous avez une maladie transmissible par moustiques, vous avez la possibilité de cibler les moustiques afin d’endiguer la propagation de la maladie. C’est le cas d’expérimentations consistant en la stérilisation des moustiques en ce qui concerne le zika, la dengue et le chinkungunya.

              Comment avez-vous fait pour vous protéger plus efficacement des moustiques que vos voisins directs ?

              Rien de tel n’est possible avec les coronavirus, ou les grippes aviaires. Le Covid-19 est bénin dans une majorité de cas, donc il faut cibler les raisons pour lesquelles, comme la grippe, il devient mortel chez un sous-groupe à risque de la population. Car c’est bien pour protéger ces populations à risque que l’on pratique le confinement généralisé, qui n’est pas intrinsèquement essentiel pour la protection d’une grande partie de la population.

              Certes les « gestes barrières » sont utiles pour limiter la diffusion du virus, mais j’émets l’hypothèse que cette population à risque a comme caractéristique de faire de l’hyperventilation chronique et c’est à cause de cela qu’elle développe de l’insuffisance respiratoire aigüe en présence du coronavirus. Si cela est le cas, de simples préconisations de changements de comportements pourraient limiter le risque de décès prématurés chez les personnes à risque, sans avoir recours à des médicaments ou à des vaccins. C’est le sujet que je développe dans un autre article qui j’espère sera publié.


            • sls0 sls0 24 mars 19:59

              @Abolab
              Le coronavirus ce n’est pas un ADN mais un ARN. Pas trop fameux le système de reproduction d’ARN pour les virus, à force d’erreur ça amène des mutations. Le virus mute assez rapidement vu d’un humain mais vu du virus ça fait beaucoup de générations.

              J’ai mangé de la viande de brousse en Afrique, c’est vrai qu’au niveau manipulation et hygiène c’est pas le top. Quand j’intervenais pour une ONG c’était assez souvent le trou du cul du monde, pas trop de boucherie-charcuteries dans le coin. Le frigo c’est quand on partait. Il y a des zones où c’est comme ça, on peut dire que c’est pas bien à condition de leur fournir l’électricité et la viande.
              La Chine a connu pas mal de famines, ils ont gardé des habitudes alimentaires de l’époque. Où je vis, pas la peine de parler d’escargot, de cuisse de grenouille ou lapin.

              Pour le moustique tigre et le chik ce n’est qu’une question de rigueur. J’avais fourni dans mon voisinage les mêmes éléments qui m’ont permis de passer à travers. Le mot rigueur ne doit pas être dans le dictionnaire dominicain, 80% de mouchés.
              Le moustique tigre pique au levé et au couché du soleil. Comme tout les moustiques dans sa vie il fera 300m environ, c’est bien de connaitre le vecteur.
              Je m’étais fait des moustiquaires qui fonctionnent trés bien à condition de fermer les portes ce que n’arrivent pas à faire les locaux.
              En fin d’après midi j’inspectais les pièces avec un ventilateur, les moustiques en ont horreur. On ne les entend pas est ils sont très rapides pour piquer. En cas de doute un coup d’insecticide avant de sortir.
              Sur place il y a Off, un repelent à base de deet très efficace, celui à 15% est efficace et sent bon.
              Plus que suffisant pour se protéger mais ça demande de la rigueur pendant un mois minimum. Vu la vitesse de propagation il y a assez radidement la protection de groupe. Douloureux, gênant mais pas mortel, le choix de l’immunité de groupe a été choisi.
              C’est quand même plus facile de se protéger du coronavirus que du moustique tigre. Ce n’est pas un moustique à contrôler mais nos mains mais ça demande de la rigueur. Se protéger le l’invisible est difficile à tenir dans le temps. Pour un moine zen ou une personne travaillant en zone pourrie style nucléaire ça va, ils ont une rigueur acquise.
              Eux savent que l’on se touche le visage 60 fois par heure. Eux voient le bouton d’ascenseur potentiellement pourri. Ils ont un boulot où la sanction est bien plus grave que le coronavirus.
              Oui avec de la rigueur on passe à travers.
              Avec les jeunes du quartier on fait un jeu, c’est à celui qui se pourri le moins. Je compte les points et j’explique le pourquoi. Sous forme de challenge ou jeu l’apprentissage passe bien. Très peu font un sans faute mais le risque est divisé par dix ce qui est bien.
              C’est quoi la population à risque ? Pour la diffusion ici c’est le mâle de 11 à 25 ans.
              Pour la population à risque d’y passer dont je fais partie, c’est du bon sens à appliquer, distanciation social surtout avec les jeunes cons ci-dessus (à une époque de ma vie j’étais aussi un jeune con) et se laver les mains car on touche son visage 60 fois par heure. C’est un âge où on a le temps, où il faut faire travailler son cerveau. Pourquoi ne pas le faire travailler en analysant les risques de se pourrir les mains. La peur rend con, pas la réflexion.
              Une personne zen vit dans le présent, elle sait toujours ce qu’elle fait et est consciente de son environnement. Peut de chance d’être infectée. 
              Une personne avec ses pensées dirigés vers le coronavirus ne fait pas attention à ce qu’elle fait ni à son environnement.
              On réfléchie une fois pour toute à sa protection, ce qui est à sa portée comme moyens. Ensuite on applique les résultats de sa réflexion.


            • Abolab 24 mars 23:43

              @sls0 Etrangement, jusqu’au dernier quart du XXe siècle, il apparaît que les chinois ruraux mangeaient plutôt des végétaux et principalement du riz comme féculent et très peu de viande (qui était plutôt mangée dans les zones urbaines). C’est ce qui est expliqué dans l’étude Chine-Cornell -Oxford. Et ces chinois ruraux étaient plutôt en très bonne santé, avec une alimentation principalement végétale, comparativement aux zones urbaines.

              C’est vrai que les moustiques c’est plus contraignant, et la moustiquaire semble être la protection la plus efficace si c’est possible d’en installer aux fenêtres également. Une autre solution que les chercheurs ont trouvé est d’infecter des moustiques avec des bactéries qui empêchent les virus de se répliquer... apparemment avec une certaine efficacité. Je préfère ce genre de solutions plutôt naturelles et ingénieuses aux modifications génétiques de moustiques ou aux stérilisations de masse qui ne me semblent pas très écologiques. Certains indigènes vivant dans la jungle se badigeonnent de peinture à base de racines qui protègent des moustiques.

              Merci pour le vécu et l’expérience, c’est intéressant à lire.


            • Xenozoid Xenozoid 24 mars 23:55

              @Abolab

              la viande état un privilege des « riches »,comme en corée jusquáu 19 eme siecle, comme partout en fait


            • L' Hermite (IX) L’ Hermite (IX) 25 mars 00:00

              @Xenozoid

              la viande d’ Elevage oui ...
              les poulailler ou le braconnage non .

              un peut comme en inde de nos jours ...


            • Xenozoid Xenozoid 25 mars 00:08

              @L’ Hermite (IX)

              oui le braconage était punis comme ici sur les terre du maitre,et seul le poulet était authorisé, le porc était un privilege


            • L' Hermite (IX) L’ Hermite (IX) 25 mars 00:10

              @Xenozoid

              Ramener la tete d’ un faisan pouvait te couter la tienne ...
              c’ est la qu’ on voit que le veganisme va devenir une forme de neofeodalisme ...


            • sls0 sls0 25 mars 14:00

              @Abolab
              C’est justement ce peu de viande certainement plus dû à un manque qu’à un végétalisme comme en Inde qui à dû les pousser vers un exotisme coté viande. En Inde il y avait du religieux, en Chine d’après la litttérature que j’ai lu c’était une préconisation pour les moines chan ou zen. Le sixième patriarche au VII siècle parle qui’il emploie le bouillon à base de viande de bûcherons pour améliorer le gout de son repas végétal.
              Pour revenir sur la mutation du virus, en Europe l’ARN à muté entre 3 et 12 fois par rapport au coronavirus d’origine. Ces mutations permettent de pister le cheminement du virus. Je ne pensait pas que ça allait aussi vite.


            • sls0 sls0 25 mars 14:21

              @sls0
              La moustiquaire c’est bien mais le moustique tigre pique au levée du soleil et surtout au couché du soleil, à 19h sous les tropiques. Jusqu’à 23h les personnes sont dehors pour profiter de la fraicheur. Dans les maisons c’est étouffant. Comme les anthropologues il faut faire une raz sur nos concepts et notre habitus pour comprendre un pays. Ailleurs c’est différent, parfois des choix faits dans un pays aux conditions de vie différentes n’ont aucune efficacité.
              Ma protection principale était le repelent, comme les gens du cru j’aime bien un peu de fraicheur après une journée chaude et lourde. 5% des habitants peuvent se permettre la clim qui est efficace, on reste à l’abri des moustiquaires et le froid engourdi le moustique.
              Il faut aller sur le terrain pour comprendre que les paramètres sont différent. Le moustique il faut être très réactif, le tuer dans la zone infectée. Il ne fait que 300m dans sa vie. Ensuite c’est la chasse aux eaux stagnantes.


            • Abolab 26 mars 15:59

              @Xenozoid La démocratisation de la viande et des produits animaux a également démocratisé les maladies chroniques qui n’atteignaient que les riches (les bourgeois et les rois étaient en mauvaise santé par opulence quand le peuple souffrait principalement de famine). En temps d’abondance d’aliments végétaux, on voit que la population s’en tire très bien au niveau santé. L’introduction de la pomme de terre en Europe a par exemple permis à certains pays de multiplier par deux leur population en l’espace de seulement un demi-siècle. Quel autre aliment peut se vanter d’avoir eu un tel effet sur la démographie des populations ? L’Irlande malheureusement qui n’avait pas parier sur la diversité agricole en ne cultivant principalement qu’une seule variété de pommes de terre, a connu une grave famine lorsque le mildiou a détruit les récoltes au XIXe siècle. Une agriculture végétale suffisamment variée est la clé de l’abondance et de la sécurité alimentaire et sanitaire, face à l’élevage industriel qui est source d’épidémie virale, de maladies chroniques, de déforestation et qui pousse à la pollution chimique du fait d’un gaspillage énorme des terres agricoles qui sont requises pour l’alimentation animale.


            • Abolab 26 mars 16:06

              @sls0 Si les chinois n’avaient pas occidentalisé leur alimentation et avait maintenu leur alimentation traditionnelle rurale à base de végétaux, je pense que le COVID-19 serait passé inaperçu en Chine, car les affections graves entraînant la mort concernent principalement les personnes atteintes de maladies chroniques, comme les maladies rénales, l’hypertension, les diabètes ou les maladies cardiovasculaires. Le COVID-19 est bénin pour la plupart des personnes, seulement, le mode de vie et le style alimentaire culturel centré sur une alimentation transformée, carnée et lactée crée une épidémie de maladies chroniques qui mettent à risque un sous-groupe de la population quand confronter à ce virus. Le problème sanitaire n’est donc pas le COVID-19, mais les maladies chroniques dont on sait scientifiquement qu’elles peuvent être prévenues, traitées et même inversées pour certaines d’entre elles par une alimentation végétale. Mais les gouvernements préfèrent maintenir le style alimentaire culturel générateur de maladies chroniques et s’attaquer à la présence du virus (pourtant très largement inoffensif) plutôt que de remettre en cause le modèle alimentaire et de développement économique et agricole actuel.


            • Xenozoid Xenozoid 26 mars 16:10

              @Abolab

              Il y a longtemps que j’ai abandonné la viande,le poisson ,et même le cuir,c’est un choix que j’ais fait il y plus de 35 ans plus par opposition a cet industrialisation de mort du vivant,que pour ideologie,on voit d’ailleur la même chose contre l’humain par l’humain on le parc,on le tien en laisse on le tag et le met dans des boîtes

              le monde technologique sur-organisé , que nous avons créé , il n’y pas moyen de sortie pour les animaux ou les humains. Car nous sommes vraiment pas très différents des animaux que nous élevons dans des cages et des aquariums dans nos maisons : Nous vivons dans des petites boîtes a température contrôlée , appelés appartements . Nous aussi, nous achetons la nourriture standardisée labélisée , nourriture très différente a ce que nos ancêtres mangeaient. Nous non plus, nous ne trouvons aucun débouché pour notre « sauvage » spontané ,castré et dégriffé que nous sommes par les nécessités de la vie dans les villes et les banlieues sous restrictions juridiques et culturelles . De même nous ne pouvons pas errer loin de nos chenils,sans autorisation (papiers) tenus en laisse comme nous le sommes par nos emplois , dans nos appartements préfabriqués ,puis plus loin , par des frontières politiques . Et si nous cherchons encore , que pourrions nous trouver ? Forêts , jungles, plaines sauvages , collines majestueuses ? Celles-ci sont rapidement entrain de disparaîtrent nous travaillons sans relâche pour envelopper notre monde dans une peau de béton , pour s’assurer que toute l’herbe est arrosé par aspersion et tous les marécages drainés et sondés pour être transformés en espace de bureau .Et ce que nous ne transformons pas en grandes cages et autres aquariums , nous le détruisons avec la pollution



              • Et hop ! Et hop ! 23 mars 12:59

                @troletbuse

                C’est pas la peine de mentir en ajoutant l’Europe, il est justement dit dans l’article qu’elle est impuissante.

                La santé ne fait d’ailleurs pas partie de ses compétence, c’est le domaine des États.


              • troletbuse troletbuse 23 mars 15:26

                @Et hop !
                :Zut, les 4 pays cités ne sont pas en Europe ? va falloir quej je révise mon jugement. Europe, Salope Voilà  smiley


              • Et hop ! Et hop ! 23 mars 16:41

                @troletbuse

                Europe, j’avais compris l’UE qui est toujours appelée abusivement Europe.


              • troletbuse troletbuse 23 mars 17:28

                @Et hop !
                Oui mais UE ca rime pas smiley


              • troletbuse troletbuse 22 mars 22:44

                Il faut penser à tous ceux et celles qui sont obligés de travailler ; Le personnel médical et tous ceux qui permettent de nous alimenter. Quand je vois les caissières des commerces, payées à coup de lance-pierres, travailler, elles sont très exposées. Pas de masque. Mais dans une superettte où je me rends, ils ont mis des panneaux de plexiglass entre elle et le client.


                • rogal 22 mars 22:54

                  @troletbuse
                  Avantage des caisses automatiques, des robots ou drone de livraisons, de l’intelligence artificielle pour les soins.


                • sls0 sls0 23 mars 04:43

                  @rogal
                  Pas trop souriante la caisse automatique.
                  J’espère pour vous qu’on ne trouve pas un machin automatique pour remplacer du rogal.


                • troletbuse troletbuse 23 mars 07:44

                  @sls0
                  T’as raison sls0, c’est quand même plus agréable de voir une jolie femme très souvent symphatique comme une caissière. Elles sont d’ailleurs très mal payées pour ca. Mais comme les gens sont toujours pressés et même ceux qui ne bossent pas ! Même avec un seul article, je ne passe pas au scanner  smiley


                • Et hop ! Et hop ! 23 mars 13:03

                  @troletbuse : «  Il faut penser à tous ceux et celles qui sont obligés de travailler »

                  ... de travailler sans masques, sans gants, et sans détergents.

                  Parce que Marisol Touraine, ministre de la Santé en 2013, conseillée par Jérôme Salomon, Benjamin Griveaux et Gabriel Ata, a décidé de faire des économies en supprimant le stock stratégique de 1 milliard de masques de chirurgie et 723 millions de masques FFP2.

                  Les employés qui réassortissent les présentoirs devraient aussi porter des masques pour ne pas contaminer les aliments et les emballages. Un seul porteur de virus et des milliers de clients se retrouvent infectés.


                • Copain Copain 23 mars 05:30

                  La drôle dictatoure


                  • Massada Massada 23 mars 07:42

                    Les frontières avec le Maroc sont fermées et “80% des exportations du haschich marocain se font vers le marché français.
                    Ca va exploser dans les banlieues française


                    • buratino buratino 23 mars 10:17

                      @Massada
                      Air pur, plus de racailles, Daesch a peur, plus de dealers, etc, etc.
                      Coronado a fait plus en un mois que la police, les stups, les services secrets et autres écolo greta-istes en 30 ans


                    • L' Hermite (IX) L’ Hermite (IX) 23 mars 15:04

                      @buratino
                      On aurait put faire la meme chose avec zero mort , en legalisant au bureaux de tabac du coin a prix cassé ...


                    • troletbuse troletbuse 23 mars 07:52

                      Pas trop de pub sur la Russie qui aide l’Italie. Ca c’est de la diplomatie fine, pas comme celle de notre danseuse. Poutine a même réussi à y mettre Cuba et le Venezuela. Chapeau Poutine. T’es un vrai chef.

                      Et la mère Merkel en quarantaine, il était temps. Elle ne peut plus accueillir les migrants. Zut alors

                      https://www.lefigaro.fr/international/l-armee-russe-va-envoyer-de-l-aide-en-italie-20200322


                      • rita rita 23 mars 08:02

                        « Les-Tas » veille sur vous ?

                        A la sortie des supers marchés, la milice a Macron fouille votre caddie et verbalise si vous achetez des produits qui ne sont pas de premières nécessités genre coca cola ?

                        Vu a la téloche hier !

                        L’armée pense finir ce lundi l’hôpital de campagne à Mulhouse commencé il y a 4 jours ?


                        • rita rita 23 mars 09:08

                          @rita
                          4 personnes a la sortie du cimetière après l’enterrement d’un proche, verbalisées !
                          Pourtant elles portaient des masques et des gants ?
                          Pas la milice ?
                           smiley


                        • Le421 Le421 23 mars 09:01

                          Quand on attends que la bagnole a les pneus à la toile, il ne faut pas s’étonner qu’à la première pluie, on rate le virage...


                          • dimitrius 23 mars 09:04

                            @Le421
                            Tain trop puissant ton post. T’es sur que t’étais dans l’armée de l’air ???


                          • zygzornifle zygzornifle 23 mars 09:20

                            Le Président Macron est en guerre

                            Qu’il aille se battre tout seul ce banquier demeuré .....


                            • zygzornifle zygzornifle 23 mars 09:21

                              Tout ce qui porte un uniforme et un flingue n’a pas besoin de cerveau , sa moelle épinière suffit ....


                              • buratino buratino 23 mars 10:13

                                UE = techno-fascisme


                                • Steph87 23 mars 10:38

                                  Tous ceux qui appellent à voter lors des élections ils sont où là ?
                                  Parce qu’à faire les bonhommes pour aller nous expliquer qu’il faut remplir les urnes alors qu’ils n’ont pas le pouvoir (bonjour la maturité  !), on fait quoi avec le résultat de leur comportement qui fait que nous sommes dirigés par des guignols maintenant que ça pue ?

                                  Parce que c’est bien beau de se croire citoyen un bout de papier à la main pour se dédouaner en fait de leur réelle participation qui là ferait d’eux des vrais citoyens.
                                  On dit quoi aux gamins qui perdent mamie ou papi ?
                                  On explique quoi à nos étudiants avec maintenant le type qu’on a élu et qui décide de laminer le social profitant de la terreur organisée ?

                                  A cause de votre aveuglement, nous sommes dirigés et on fait de nous ce que l’on veut comme un troupeau de moutons. Tout part de là. Pas de pouvoir = guignols = conséquences désastreuses.

                                  Quand vous aurez enfin compris cela il y aura un espoir en attendant bon courage...bonne chance surtout.


                                  • BA 23 mars 13:10

                                    Lundi 23 mars 2020 :


                                    Si la crise sanitaire dure deux mois, elle coûtera entre 255 et 495 milliards d’euros à l’Allemagne.


                                    Si la crise sanitaire dure trois mois, elle coûtera entre 354 et 729 milliards d’euros à l’Allemagne.


                                    Or l’autorité fédérale de la santé en Allemagne a déclaré que la pandémie de coronavirus durera deux ans ! ! !


                                    Il faudra probablement environ deux ans pour que s’arrête la pandémie de coronavirus, a déclaré mardi le président de l’institut Robert-Koch, l’autorité fédérale de la santé en Allemagne, en soulignant que la durée de cette crise sanitaire dépendrait en grande partie de la rapidité d’élaboration d’un vaccin.


                                    Lothar Wieler estime qu’au bout du compte, environ 60% à 70% de la population mondiale aura été contaminée, guérie et immunisée contre la maladie. A ses yeux, il est toutefois impossible de dire combien de temps cela prendra.


                                    “Notre hypothèse de travail est que cela prendra environ deux ans” a-t-il dit au cours d’une conférence de presse.


                                    “Nous ne savons pas encore à quoi ressemblera le taux de mortalité à la fin”, a-t-il ajouté.


                                    Sans les mesures destinées à imposer des distances entre les personnes annoncées lundi par la chancelière Angela Merkel, l’Allemagne pourrait être confrontée à des millions de cas de contamination, a déclaré Lothar Wieler.


                                    “Nous voulons éviter cela”, a-t-il dit, ajoutant que l’institut Robert-Koch avait porté le niveau de risque en Allemagne à “élevé”.


                                    Il a en outre estimé que les hôpitaux devaient au moins doubler leurs capacités en soins intensifs car un cas sur cinq est grave.


                                    https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN2141LZ ?


                                    La crise sanitaire coûterait de 255 et 729 milliards d’euros à l’économie allemande, selon l’Ifo.


                                    La crise du coronavirus pourrait coûter cette année entre 255 et 729 milliards d’euros à l’économie allemande, a estimé lundi l’institut économique Ifo.


                                    "Les coûts dépasseront sans doute tout ce qui s’est produit au cours des dernières décennies en terme de crises économiques ou de catastrophes naturelles", a souligné le président de l’Ifo Clemens Fuest dans un communiqué.


                                    Si l’économie s’arrête presque totalement pour deux mois, la perte sera comprise entre 255 et 495 milliards, a-t-il dit, mais si la crise venait à durer trois mois, les coûts pourraient atteindre entre 354 et 729 milliards d’euros.


                                    https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/la-crise-sanitaire-couterait-de-255-et-729-milliards-d-euros-a-l-economie-allemande-selon-l-ifo-986e2973a81d11f24dc5f9f98327a89e



                                    • sls0 sls0 23 mars 17:09

                                      @BA
                                      Sapir sur le site les crises.fr a fait une étude du cout pour la France. Il se trompe rarement le Sapir.
                                      L’autorité allemande parle de 2 ans pour arrêter l’épidémie, la Chine à mis 75 jours et d’autres pays riverains deux mois.
                                      Avec un R0 de 2,4 ça donne théoriquement 58% de la population immunisé soit par la maladie ou la maladie et la vaccination pour neutraliser le coronavirus. Théoriquement votre expert à raison. Sauf que la Chine et d’autres pays de la région font autrement. Ce spécialiste allemand ferait bien de regarder ce qui ce passe dans son pays, il y a un labo allemand qui a un vaccin qui fonctionne in vitro, après des tests sur des animaux et ensuite sur des humains. En automne il devrait sortir.

                                      Les médias carburent à la pub, ils en placent plus quand ils annoncent de l’extraordinaire, qui fasse peur. Les gouvernements aiment la peur chez le peuple qui devient malléable
                                      Le mec du peuple plutôt crédule et dans la peur ira chercher par biais de confirmation les infortations extrêmes qui alimenteront sa peur.

                                      Toutes ces annonces exagérées qui font peur camouflent un peu la réussite dans d’autres pays sinon on s’apercevrait de l’incompétence criminelle de ceux qui nous dirigent.

                                      Les allemands, ont 6 lits de soins intensifs avec le personnel qui va bien pour 1000 habitants. La France en a 3. En 1998 l’Italie en avait 5,4 et maintenant 2,7.
                                      On ne peut pas se baser sur un discours d’un pays alors qu’il a un système hospitalier avec une efficacité différente. Pour info la Chine sous developpée en a 4,4 et le Japon 14.

                                      Je me fous de ce que perd l’économie, elle a déjà assez plumé les français, ce qui m’intéresse ce sont les français.


                                    • ETTORE ETTORE 23 mars 13:31

                                      Eh bien ? Elle est où cette « Merveilleuse Europe des Nations », qui devait unir, les jeunes, les vieux à la vie à la mort, dans tous les pays soumis à la rectitude des concombres ?

                                      Des Cubains ( européens ?)

                                      Des Chinois ( européens ?)

                                      qui viennent au chevet des Italiens !

                                      L’Allemagne, tellement tête de bois proclamée de cette Europe financière, se la joue perso à donf !

                                      Ils sont où tous ces pointeurs sur-payés de ce boxson bruxellois ? Pas là ?

                                      Ahhhh, ils ont tous rejoints leurs petites villas sur les plages de la mer de Wadden ?

                                      C’est sûr, les phoques seront bien gardés !

                                      Ahhh, cette Europe communautaire qui de fait, se limite aux intérêts de très peu, mais qui ont une grande gueule, tant que tout vas bien pour leurs pompes à fric.

                                      Voilà, la preuve éclatante, de cette lubie, une simple émission de téléréalité au programme encore plus débile que l’Eurovision.

                                      La voilà, cette Europe, sans Vision aucune, pour le bonheur et l’interêt des peuples.

                                      La voilà, cette europe à nu, qui ne mérite même plus de majuscule !

                                      Honte à vous, !!!

                                      Les sois disant visionnaires, qui ne voient pas plus loin que le fond de leur portefeuille.

                                      Je vous dégrade de toutes les étoiles que vous avez eu l’impudence d’accrocher à votre bannière, comme seules signes de courage de votre lâcheté de jaune !


                                      • xana 23 mars 13:39

                                        En temps de guerre il n’y a qu’une sanction : La peine de mort, pour ceux qui ont trahi le peuple francais : Elites corrompues, journalistes aux ordres, etc.

                                        Rétablissons la guillotine, et je vous garantis que ce genre de crise ne se reproduira plus.

                                        Xana


                                        • machin 24 mars 05:56

                                          Pas de masque ?

                                          Yaka dire que ça sert à rien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès