• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > HAMON Le revenu universel Une escroquerie économique et intellectuelle

HAMON Le revenu universel Une escroquerie économique et intellectuelle

HAMON

Le revenu universel

Une escroquerie économique et intellectuelle

 

Nous avons cette fois-ci atteint le summum de la démagogie. Hamon est pratiquement le seul heureusement parmi les candidats, à proposer cette ineptie.

Le revenu universel.

800 millions de personnes souffrant de la faim. Des millions quittant leur pays, leur famille, dans un dénuement complet, pour trouver un emploi, de quoi survivre et faire survivre leur famille, et cet olibrius propose une mesure dans notre petit pays qui est une insulte à la raison et la misère du monde.

Créer en France une société d'oisifs.

 

 

Son projet ubuesque est par étapes mais étapes assez courtes dans ses prévisions,

Hamon prévoit une mise en place progressive, avec dans un premier temps une revalorisation du RSA de 10 % et un versement automatique à tous les jeunes de 18 à 25 ans. Il explique que les 45 milliards que cela coûterait seraient financés par une nouvelle imposition du patrimoine fusionnant l'ISF et la taxe foncière.

pour arriver à terme à :

Verser à tout citoyen un revenu fixe d'environ 750 euros à terme, prévision 2022, de la Naissance à la mort, et pour tous les citoyens. Chaque individu aura le choix de travailler ou pas, suivant son humeur.

Il peut avoir si c'est son choix, une vie oisive, télé, dodo, et ordinateur,

Économiquement c'est de la folie, on parle de 45O milliards à terme. Pour notre société, c'est économiquement suicidaire, et un saut dans la décadence complète.

 

Comme chantait Coluche,

 

''Sois fainéant sois fainéant
Tu vivras content
Sois fainéant, sois fainéant
Tu vivras longtemps ''

 

 

Quelle insulte à l'intelligence, quelle mépris pour l'homme ravalé au rang d'animal domestique.

Petit homme, tu pourrais si tu le décides être nourri logé, assisté 100% comme le fidèle Médor. Si tu n'es pas content, à la niche. La laisse est prête, elle vaut 750 euros.

Tu n'auras même plus le courage de te rebeller.

Si un jour tu décides de travailler pour améliorer ton ordinaire, tu seras sous la domination du maitre, qui aura trouvé ton remplaçant, robot ou migrant.

 

De plus comment Hamon qui est un fervent supporter du multiculturalisme et de la migration sans contrôle, fera-t-il quand des millions de migrants viendront frapper à notre porte, pour profiter d'un telle aubaine ?

Leur refuser ces avantages, faire des camps de pauvres migrants, les livrer au dictât du patronat, et ils devront obligatoirement travailler pour payer les oisifs que nous serons devenus ?

Absurde !

 

Le plus grave est l'attitude des médias complètement dépassés, et ces journalistes soi-disant d'information qui ne recherchent comme la presse People que le Buzz, et qui nous renvoient l' image de la déliquescence dans laquelle notre société est en train de sombrer sous les dérives de nos politiques.

Au lieu de faire un minimum d'analyse et de réflexion sur cette absurdité démagogique, ils sont ravis, Hamon par ci, Hamon par là, enfin quelqu'un qui apporte de la nouveauté dans le ronron socialiste.

Ils reconnaissent que c'est utopique, mais c'est nouveau, donc c'est bien, en plus ça les réveille de cette primaire soporifique.

Cet homme est dangereux,

 

ses projets sont suicidaires pour notre société. Ce projet s'il peut paraître séduisant à certains est en fait aberrant.

Si Hamon est sincère, il faut s'inquiéter pour lui, si c'est un jeu électoral, c'est de la manipulation.

Je pense qu'il essaye d'acheter les votes avec des billets de Monopoly.

 

Peut-on faire confiance au bon sens populaire pour éviter ce piège grossier ?

Je l'espère.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    


  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 16 janvier 15:13

    Bonjour Moderatus,


    Encore une promesse qui n’engage que ceux qui y croient....
    Ils diraient, lui comme d’autres, n’importe quoi pour obtenir des voix.

    S’agissant du revenu universel, je vous rejoins totalement.
    Une proposition alternative, c’est le salaire à vie, tel que le propose Bernard Friot.
    Mais c’est complètement autre chose. Parce que autrement pensé.

    Cordialement.

    Thierry Saladin

    • moderatus moderatus 16 janvier 16:25

      @Thierry SALADIN

      Bonjour Saladin.

      Les propositions les plus démagogiques sont celles qui semblent attirer les foules, Hamon a été très apprécié à ce deuxième débat.
      Bernard Friot lui proposait un salaire garanti , , mais selon le niveau de compétences, pas en éliminant la valeur travail.
      Cet démarche paraissait à certains trop élitiste.

      Sur la proposition de Hamon, je suis stupéfait qu’elle ne soulève pas un tollé géneraL

      Cordialement.


    • Pere Plexe Pere Plexe 16 janvier 18:25

      @Thierry SALADIN
      Je ne vois pas en quoi le revenu universel ou le salaire à vie seraient « démago ».

      On peut bien sur être contre et le critiquer.
      Mais pourquoi démago ?

    • Jeff84 17 janvier 08:19

      @Pere Plexe
      ... sérieusement ? Je n’ai pas de mots. Vous ne voyez pas pourquoi promettre des cadeaux sans aucune contrepartie pour ceux à qui vous les promettez, c’est démagogique ?


    • Fergus Fergus 17 janvier 10:05

      Bonjour, Pere Plexe

      Vous avez parfaitement raison : le RU est tout sauf « démagogique ».

      Le RU n’est pas utopique non plus : dans une société qui accroit les inégalités et condamne toujours plus de personnes au chômage du fait de la généralisation des automatismes, le RU est une réponse à la pauvreté et à ce chômage.

      De toute évidence, il n’y a qu’une alternative possible dans la société de demain si l’on veut lutter contre ces cancers sociaux que sont le chômage et son corollaire, la pauvreté :

      Soit on abaisse massivement le temps de travail (à 32, voire 30 heures) pour le répartir.

      Soit on instaure le RU qui permet lui aussi de répartir le travail en donnant la possibilité à ceux qui le souhaitent de travailler à temps partiel (par exemple pour éduquer leurs enfants ou se livrer à ces activités créatives).

      Le RU permet en outre d’améliorer la qualité de la vie, c’est une évidence. Qui plus est, Moderatus commet un énorme erreur en parlant d’une « société d’oisifs ». Partout où ont eu lieu des expériences, il n’y a pas eu plus d’oisifs invétérés que dans n’importe quel autre type de société. Et les études très complètes qui ont été faites par les universitaires néerlandais et finlandais en amont des expériences d’Utrecht et de la Finlande vont dans le même sens.

      J’ajoute à cela que RU est une garantie contre les dérives patronales sur les salaires. Du fait de la meilleure répartition de l’emploi, les salariés peuvent plus facilement changer de job.

      Bref, le RU ne mérite certainement pas les cris d’orfraie qu’il suscite, le plus souvent de la part de personnes qui ont manifestement un mal fou à se projeter dans un avenir où les règles sociales devront pourtant évoluer !


    • dobertou 17 janvier 12:37

      @Fergus c’est plutôt un argument électorale qui est utilisé pour récupérer des voix. Il ne sera jamai utilisé car impossible à appliquer.


    • dobertou 17 janvier 12:43

      @Thierry SALADIN Je suis d’accord pour la mise en place du RU, mais à la condtion que Hamon se l’applique à lui-même, mais là il s’empressera de l’abandonner


    • Habana Habana 17 janvier 12:55

      @Jeff84
      Serions nous seulement deux avoir la bonne définition du mot démagogie ??

      Putain, je me fais vraiment du souci pour ce pays !!!

    • Fergus Fergus 17 janvier 12:55

      Bonjour, dobertou

      Je pense que Hamon est sincèrement convaincu du bien-fondé de la mise en place d’un RU. Dès lors, il est normal qu’il utilise cette innovation sociale comme un moyen de se différencier de ses concurrents. 

      « Il ne sera jamais utilisé car impossible à appliquer. »

      Je suis certain que le RU verra le jour tôt ou tard. Par la force des choses dans une société où l’emploi ira en se raréfiant toujours plus. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si de plus en plus de chercheurs en sciences sociales et de personnalités politiques s’intéressent au RU. Et pas un hasard non plus si des expériences sont conduites ou vont démarrer à l’étranger - y compris chez nous en Gironde - pour tester le RU et ses effets sur les populations concernées.

      Quant à l’impossibilité de l’appliquer, je ne vois pas où elle est. Pas même sur le plan budgétaire dans la mesure où différentes sources de financement peuvent être activées. Parmi elles : 1) la réorientation de différents minimas sociaux ; 2) un rééquilibrage fiscal ; 3) une lutte accrue contre la fraude fiscale ; 4) la mise en place de l’impôt différentiel entre la France et le pays d’expatriation, sur le modèle de ce qui existe aux Etats-Unis pour les citoyens étasuniens ; etc... 


    • Fergus Fergus 17 janvier 13:04

      Bonjour, Jeff84 et Habana

      Où est la « démagogie » dans la proposition de RU exprimée par Hamon ? Rien en permet d’affirmer qu’il n’est pas sincère.

      Qui plus est, la démagogie consiste plutôt à aller dans le sens de l’électorat ; or, le principe du RU est encore très peu populaire dans une société qui n’arrive pas à mettre en perspective la perte irréversible de très nombreux emplois dans l’avenir, avec à la clé un solde de plus en plus négatif, ce qui signifie toujours plus de chômeurs, de précaires et de pauvres !


    • Verdi Verdi 17 janvier 13:20

      @Fergus

      Bonjour Fergus,

      Rien à ajouter. Merci de défendre le RU qui, comme vous le dites, est tout sauf une utopie, mais un bien nécessaire à la survie de tous, dans la dignité ! 

    • Jeff84 17 janvier 20:35

      @Fergus

      Faire croire à des gogos qu’il est possible de piquer la richesse de ceux qui travaillent, sans que ceux-ci arrêtent de travailler, c’est de la manipulation. Mais c’est aussi en appeler aux plus bas instincts de l’humain, qui veut toujours avoir quelque chose sans avoir à travailler pour l’obtenir.

      Manipulation et appel aux sentiments sont les deux éléments de la démagogie.

      La perte d’emploi n’est pas du tout inéluctable ou irréversible. Allez en Suisse, ils n’ont jamais .connu de chômage structurel. L’Allemagne est presque en plein emploi, la GB également. Même en France, le chômage structurel n’est apparu qu’avec Mitterand. il suffirait de peu pour que nous revenions au plein emploi.

    • nemo3637 nemo3637 17 janvier 21:06

      @Fergus
      Effectivement on ne peut que constater une diminution du travail
      Mais cette diminution s’opére dans le cadre d’une société capitaliste qui ne considère le travail que s’il peut être source de profit. Ce n’est pas l’utilité sociale qui est l’argument premier.
      C’est pour cela que malgré des besoins manifestes, les chômeurs sont si nombreux.
      La crise de valorisation du capital - plus aucun produit marchand n’est source de rentabilité suffisante - influe sur le travail qui semble devenir inutile.
      Cela dit l’argument moral ne tient pas. « La société de oisifs » tant redoutée par certains, existe déjà avec tous ceux qui dans la société ne travaillent pas ou ne travaillent plus : mère de famille, étudiants, retraités, malades, handicapés et...chômeurs. Dire que l’on aurait là de simples oisifs suppose une étrange vision sociétale totalitaire.
      D’accord pour dire que le financement du RU serait dans doute problématique dans le cadre de la société actuelle. Mais ce sont les mêmes cris d’orfraie qui ont accompagné la naissance du RMI devenu RSA. Le welfare, en Amérique du nord, prodiguait quelques centaines de dollars pour chacun voici plusieurs dizaines d’années au grand étonnement alors des Européens...


    • V_Parlier V_Parlier 17 janvier 22:23

      @Verdi
      "Merci de défendre le RU qui, comme vous le dites, est tout sauf une utopie, mais un bien nécessaire à la survie de tous, dans la dignité !« 

      Et le travail qui restera invariablement à faire, il sera pour qui ?
      Qui seront les esclaves travaillant cette fois sur notre territoire qui travailleront chacun pour entretenir 10 »volontaires« du »RU" ? Je vous préviens, ils passent un truc comme ça et je me mets immédiatement... à glander. (Questions loisirs j’ai de quoi ne pas m’ennuyer et sans trop faire de frais).


    • Jeff84 18 janvier 06:16

      @nemo3637
      En effet, on ne peut que constater une diminution du travail en GB et en Allemagne (plus capitalistes que la France), qui sont presque revenu en plein emploi. Vous autres socialistes, vous vivez vraiment en dehors des réalités...


    • Plum’ 16 janvier 15:27

      Hé oui, il y a des millions d’assistés, payés à ne rien faire, des fainéants indecrottables, les retraités en premier, et c’est une catastrophe, où allons-nous ?

      Pire encore, Coluche n’aurait-il pas raison ? Les fainéants ne vivraient-ils pas plus longtemps ?

      Que de craintes qui sont contredites par les faits. Tant que quelqu’un qui travaille aura plus de revenu que quelqu’un qui ne travaille pas (tout en étant utile à la société, comme les retraités), le monde continuera à tourner. Et, à considérer que des retraités sont mieux « payés » que des travailleurs, il y a de la marge...

      Inversement, comment peut-on croire au plein emploi pour tous ? Absurde ! C’est contraire à l’évolution de notre monde. Peut-on faire confiance au bon sens populaire pour éviter ce piège grossier ?


      • Pere Plexe Pere Plexe 16 janvier 18:45

        @Plum’
        Le bon sens, dans ce cas précis, se heurte à « la morale ».


        C’est à dire à une chimère qui depuis des lustres justifie les inégalités, les hiérarchies, les pouvoirs en évidente contradiction du monde tel qu’il est.
        Cette morale qui fait du travail, du talent et du mérite la source des richesses.
        Les pauvres étant, par conséquence, dépourvu de ces qualités.
        Et qu importe que le principal mérite des héritiers est d’être nés.

        Remettre en cause cet axiome c’est remettre en cause la légitimité des inégalités.
        Insupportable.
        Que l’examen même superficiel de la réalité mette à mal cette légende importe peu.
        On ne peut y toucher !


      • Jeff84 17 janvier 08:29

        @Plum’
        Mais bien sur. Dans vos rêves, peut-être. Mais dans la réalité, entre vivre peinard avec toutes ses dépenses payées, et avoir un peu plus de pognon en se faisant chier au boulot toute la journée, le choix est vite fait.


        Et mon frère l’a fait. Comme il s’est rendu compte que le RSA lui suffit largement, il a quitté son boulot d’ingénieur informaticien à 2300€ net.

      • Jeff84 17 janvier 08:35

        @Pere Plexe
        Mais en effet, ce sont les uniques sources de la richesse. Absolument tous les biens existants sont des agrégats de travail, comme l’a démontré Marx dans Das Kapital, et il faudrait vraiment être en dehors de la réalité pour prétendre le contraire.


      • Pere Plexe Pere Plexe 17 janvier 10:56

        @Jeff84
        Il parait que les méritants Madoff Bongo et Escobar sont de cette avis !


      • Jeff84 17 janvier 20:07

        @Pere Plexe

        Et encore une réponse ridicule. Vous parlez de la création de richesse, et comme exemple, vous citez des personnes qui n’en créent pas, mais qui les volent.

        Remarque, puisque vous êtes socialiste, il est normal que vous confondiez les deux.

      • rocla+ rocla+ 17 janvier 20:46

        @Plum’


        C ’est normal que les retraités gagnant plus que les salariés actuels , 

        àl’ époque on travaillait .

        Pas trente cinq heures RTT vacances à rallonges etc ...

      • Jeff84 18 janvier 06:26

        @rocla+
        Si c’est votre capitalisation, oui. Si c’est de la répartition, vous volez l’argent des jeunes, parce qu’un vieux vous a volé quand vous étiez jeune.


      • rocla+ rocla+ 18 janvier 08:18

        @Jeff84



        Un vol inter-générationnel  ... smiley   à l’ intérieur duquel travaillent des employés
        pour organiser le vol....

      • Jeff84 18 janvier 17:07

        @rocla+
        Oui, c’est exactement cela.


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 janvier 15:35

        revenu universel que soutient Benoît Hamon

        Au
        Revenu de Base (ou Universel) financé par la Fiscalitésans Refondation du Capitalisme
        on peut préférer le
        Dividende Universel financé par l’Épargneavec Refondation du Capitalisme


        Je suis candidat à l’élection présidentielle de 2017.

        • moderatus moderatus 16 janvier 16:46

          @Jean-Pierre Llabrés

          "Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
          II.1)
          À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
          II.2)
          a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel."

          Eradiquer le chomage, en évitant simplement d’y pointer, c’est simplement de l’entourloupe.

          J’ai lu dans votre présentation vos références dont celles de Sapir.

          Je suis contre ces théories, que je crois fumeuses, pour une raison simple, enlever à l’homme sa dignité en en faisant un assité, me parait une démarche conduisant à la décadence de notre civilisation.

          Les valeurs travail, effort, réussite, sens des responsabilité on ne peut les effacer du logiciel humain sans un danger immense, le ravaler au rang d’animal, le faire remonter dans l’arbre.


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 janvier 17:52

          @moderatus

          À l’évidence, vous n’avez pas lu l’intégralité de mon argumentation.

          Par exemple, lisez : « Le paradoxe fondateur du progrès ».
          Cela pourrait vous faire remettre en cause les « lieux communs », malheureusement historiques, dont, comme bien d’autres, vous ne parvenez pas à vous défaire.
          D’où la médiocrité de l’offre politique et socio-économique depuis des lustres.

        • Pere Plexe Pere Plexe 16 janvier 18:56

          @moderatus
          « Eradiquer le chomage, en évitant simplement d’y pointer, c’est simplement de l’entourloupe. »

          Oui.
          Mais c’est bien ce qu’on fait les pays où le chômage est moindre...et qui régulièrement nous sont cités en exemple.

          « enlever à l’homme sa dignité en en faisant un assisté »
          L’homme est un animal social qui a constamment besoin de ces congénères.
          C’est évident à l’enfance ou au troisième age ais c’est aussi vrai en pleine force de l’age. La malhonnêteté est de traduire ce besoin par un méprisant « assisté »
          Grand patron petit artisan employé ou chômeur tous sont des assistés.
           

        • geedorah geedorah 17 janvier 09:23

          @moderatus
          « enlever à l’homme sa dignité en en faisant un assisté, me parait une démarche conduisant à la décadence de notre civilisation. »


          toi on t’a bien bourré le mou quand t’étais plus jeune... chacun sa morale, la votre me parait autant fumeuse que celle que vous fustigez (« l’assistanat ») la noblesse vivait de l’assistanat et il me semble que ça ne dérangeait pas les riches (juste les pauvres et pour une autre raison que la morale a mon avis)

          « Les valeurs travail, effort, réussite, sens des responsabilité on ne peut les effacer du logiciel humain sans un danger immense »

          la cerise sur le gâteau... t’as p’tre pas compris mais le travail est un fardeau... l’origine du mot devrait vous éclairer au pire vous mettre sur la piste
          pour le sens des responsabilité c’est pas au boulot qu’on doit l’apprendre et la vivre mais dans la vie de tous les jours

          ça me fait penser à mon père .... mentalité d’un autre siécle... bourrage de mou qui ne marche plus aussi bien de nos jours et c’est tant mieux

        • rocla+ rocla+ 17 janvier 09:26

          @geedorah


          Le travail semble être un fardeau pour certains handicapés malheureusement 
          mal adaptés . 

          Qui deviennent  vite agressifs quand ils entendent ce mot . 

          C ’est très dommage  .






        • Nonnette 17 janvier 12:28

          @moderatus

          Selon vous, l’homme n’aurait de dignité que par le travail, et par incidence, la réussite.

          Si vous comparez les hommes à des animaux, et par votre métaphore de l’arbre, à des singes, c’est que vous y reconnaissez inconsciemment vos racines.

          C’est pourquoi nous ne désespérons pas que vous éprouviez un jour leurs valeurs.

          Elles sont cruelles, pas bêtes.


        • moderatus moderatus 17 janvier 18:56

          @Nonnette

          Bonjour, et bienvenue sur agoravox, je crois que vous y faites votre entrée.

          L’homme a de la dignité si il sait s’assumer lui même. La réussite est un autre sujet , elles peut être dans on activité, elle peut être familiale, elle peut simplement dans sa façon de se comporter, dans le respect des autres et la tolérance, elle a de multiples facettes .
           Etre assisté, ne pas s’assumer sa vie et sa^place dans la société par choix, si rien de particulier ne vient justifier cette assistanat n’est pas une attitude valorisante.

          Mes racines sont les votres,

          Cabanna écrivait du parcours de l’homme,
          « et le singe devint con »

          notre manière d’appréhender et de construire la société n’est pas une réussite, c’est le moins qu’on puisse dire.

          Le sujet ici est précis , Un candidat propose un projet particulier le RU.

          Que faut -il en penser ?
          est-il possible ?
          quels en seraient éventuellement les avantages,
          quelles sont les critiques que l’on peut en Faire.

          Je donne mon avis et suis attentif aux réponses des autres si elles sont argumentées
          Merci de me décliner vos analyses.

          Au plaisir de vous lire

          Amicalement


        • ecophilopat 16 janvier 15:41

          "Au lieu de faire un minimum d’analyse et de réflexion sur cette absurdité démagogique, ils sont ravis, Hamon par ci, Hamon par là, enfin quelqu’un qui apporte de la nouveauté dans le ronron socialiste."
          .
          Voila une critique valable également pour l’auteur de cet article qui manifestement ne maitrise absolument pas le sujet .
          Aucun arguments, juste les quelques poncifs habituels.
          .
          Pour vous aidez à approfondir vos connaissance :
          https://www.youtube.com/watch?v=mZ9wWt7NRzE

          http://www.revenudebase.info/


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 16 janvier 15:42

            Bonsoir Moderatus,
            Il est symptomatique de pouvoir constater à l’occasion des primaires de la gauche, combien ce mouvement mouline dans le vide. Hamon n’en qu’un des représentants les plus pathétiques, mais que peuvent-ils faire, emprisonnés dans leurs contradictions ? Ils aimeraient bien être généreux et en même temps laisser rentrer les clandestins, mais il n’y a plus d’argent, il faut quémander des crédits auprès de Bruxelles, ils ne peuvent donc que faire semblant de critiquer les eurocrates, ils n’ont pas les moyens de secouer le cocotier.

            Nos compatriotes auront décidément tout essayé avant de reconnaître éventuellement qu’il n’y a pas d’autre solution que le travail et la coopération pour développer un pays. L’Allemagne qui a des syndicats qui ne considèrent pas les dirigeants d’entreprise comme des ennemis de classe, a des excédents financiers à la place de nos dettes. Mais bien sûr, ce serait humiliant pour nous de copier des méthodes qui ont réussi.


            • moderatus moderatus 16 janvier 17:01

              @Gilles Mérivac

              Bonjour Gilles Merivac,

              J’ai eu du mal à publier cet article, les partisans politiques purs et durs de B. Hamon toujours aussi intolérants on fait feu de tout bois pour empêcher sa parution.
              Ce personnage est pathétique, mais il réussit à embarquer avec lui des inconditionnels, qui acceptent tout même des propositions irréalisables.

              plus c’est gros, et plus ça accroche. Il faut dire que les médias y mettent du leur. leurs favoris ils les bichonnent. Tiens voilà du Hamon au petit déjeuner chez Bourdin qui perd soudainement toute son agressivité , un petit coup de Macron le midi , et rebelote le soir.

              On a eu l’expérience Mitterrand , et ses promesses, beaucoup plus raisonnables que les propositions farfelues de Hamon, et qui s’est fracassé contre le mur des réalités, mais rien n’y fait, on persévère dans la crédulité

              cordialement.


            • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 16 janvier 18:36

              @moderatus
              Oui j’ai vu çà, j’ai voulu aider l’article à passer (par principe, je ne vote jamais contre un article) et il avait disparu de la liste de modération !
              En fait, je ne sais pas très bien comment fonctionne agoravox.


            • moderatus moderatus 16 janvier 19:10

              @Gilles Mérivac

              Merci pour votre aide, vous faites aussi partie des rédacteurs que j’aime lire, et j’agies de même.
               Le problème d’Agioravox est que le système d’acceptation des articles ets perverti.
              Tous ceux qui écrivent peuvent accepter ou refuser un article.
              les raisons de vous évincer sont multiples, ils ne vous aiment pas simplement, ou ils ont des idées politiques très marquées et ne tolèrent pas les critiques pour leurs poulains.
              des humeurs du moment etc .
              Heureusement la plupart des participants agissent honnêtement en promouvant les articles qu’ils trouvent intéressant.
              Comme vous j’ approuve la plupart du temps , et si je n’aime pas je ne censure pas.
              Par contre certains censurent à tout va, c’est leur sport favori.

              Il faudrait qu’Agoravox nomme parmi les rédacteurs, un nombre de modérateurs limité recrutés sur des critères précis et par sujets, société, actualité , politique,etc... et ne plus laisser perdurer cette censure souvent injustifiée.

               Quand un article est refusé, son refus devrait être expliqué, donc justifié.
              J’ai l’intention d’écrire à Agoravox pour leur suggérer un changement de fonctionnement.

              et peut être d’écrire un article sur la liberté d’expression sur AGORAVOX avec tous les risques que cela peut comporter.

              cordialement.


            • Jeff84 18 janvier 06:48

              @moderatus
              Regardez les votes à votre message, c’en est une parfaite illustration. Ils vous descendent, mais pas un ne va vous dire pourquoi. Ce sont juste des haineux sans courage.


              Bonne chance en tout cas, cette idée est excellente. Je suis choqué que cela ne fonctionne pas déjà ainsi. Pour un site censé promouvoir la liberté d’expression, justifier les censures devrait être un minimum.

            • moderatus moderatus 18 janvier 11:41

              @Jeff84

              Bonjour.

              il y a bien sur des intolérances, certains pas très nombreux n’acceptent pas la critique de leur candidat favori, le pire c’est qu’il n’argumentent même pas il se contentent de rejet.

              le contraire du principe de fonctionnement de ce site

              il y a pourtant sur ce sujet tellement de raisons de débattre.

              la censure n’est pas justifiée, la contradiction elle est la bienvenue, mais ce ’est pas l’attitude générale
              dommage.

              cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires