• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande à 15% : la Ve en péril ?

Hollande à 15% : la Ve en péril ?

La nouvelle tombe ce matin. Un sondage, un de plus, donne à présent le président François Hollande à 15% d’opinions favorables. Attention, c’est un sondage, comme des dizaines, des centaines, des milliers. On y a travaillé A Gauche Pour de Vrai dans l’univers des sondages. Alors on sait être prudent. Donc nous serons prudents dans les mots qui vont suivre.

Jamais un président, sous la Ve République, n’était descendu sous son score de premier tour à l’élection présidentielle. En le disant nous sommes prudents. Car plusieurs enquêtes se suivent et ne se ressemblent pas ! Sous Sarkozy, les mêmes questions étaient posées, et jamais le total des opinions favorables à son action n’avait franchi le plancher des 30%, son score de premier tour. Et déjà on criait à l’impopularité, et déjà on scandait le besoin de mener une autre politique. Mais rien n’y a fait, il a tenu son cap libéral, droitier et respectueux des demandes des marchés financiers et du directeur adjoint de la banque Goldman Sachs, un certain Mario Draghi.

Même Chirac, qui détenait le record absolu avec seulement 24% d’opinions favorables en fin de second mandat, après 12 ans de présidence, n’était pas descendu plus bas que son 19% de premier tour. Vous vous rappelez, cette élection où Jospin avait fait 16 et Le Pen 17 ? Mais il s’est accroché au pouvoir le président Chirac, comme la moule à son rocher et un amoureux du pouvoir à la Ve République.

Ne nous fourvoyons pas. Gouverner ne consiste pas à chercher la popularité. Il s’agirait alors d’un populisme et de cela pas question A Gauche Pour De Vrai. Il s’agit bien de comprendre pourquoi les présidents de la Ve atteignent des recors de rejet. degaulleEt notre explication tient en trois mots : la Ve République. Car en Ve République, le président élu devient totalement irresponsable au sens juridique et citoyen. Il peut faire pratiquement ce qu’il veut, être inquiété par la justice, trahir ses promesses de campagne les plus basiques, repousser d’un revers de main des lois qui amnistient des syndicalistes et poursuivre, encore et encore et encore. Il met en œuvre des tactiques, des stratégies de com pour renverser la vapeur sans renverser le sens de sa politique. Et pour être certain que la com produira un choc d’opinion il parle de choc. Choc du travail pour Sarkozy, choc de simplification pour Hollande. Au passage, un choc, ce n’est jamais simple à encaisser. Mais qui peut donc bien conseiller François ?

Alors vite, très vite, trouvons les moyens de fédérer autour de cette idée d’une République qui rende, à chaque étage de la vie politique, les élus responsables, réellement, pour de vrai, des actions qu’ils commettent et des propos qu’ils tiennent avant comme après les campagnes. Beaucoup d’entres vous sont en ce moment en campagne municipale. Et vous voyez les vraies fausses tractations entre partis. Les vraies fausses combines internes à l’intérieur des partis si à l’aise avec la Ve République. Vous voyez comment même localement certains élus ou conseillers tiennent si souvent des propos de gauche et font finalement une politique de droite ou se rangent derrière une liste ou un candidat disons « douteux ». Comme vous voyez l’impossibilité de lire la cohérence dans l’orientation des partis, un jour alliés à X ici, à Y là. Car il n’existe en vérité aucun véritable statut de l’élu, ni juridique, ni financier, ni social. C’est cela aussi la Ve République.

Alors vite une 6e République où les promesses des candidats engagent, où les citoyens interviennent et sanctionnent régulièrement par des votes le non respect de promesses de campagnes ou une orientation politique nouvelle sans l’avis des citoyens. logo blog 6.0VersionWPAlors vite une 6e République afin que les citoyens puissent révoquer un président, un ministre, un député, un maire pris la main dans les affaires. Comprenez bien que la Ve permettait à Cahuzac de rester député. Comprenez bien que la Ve permettait hier à Sarkozy de poursuivre son action politique alors que des enquêtes judiciaires étaient ouvertes contre lui. Comprenez que s’il avait été finalement élu, alors que ses comptes de campagne 2012 ont été invalidés, il aurait quand même été président. De l’aveux même de la commission qui a procédé à l’examen, ils auraient aménagé les comptes douteux. Car en Ve République on ne touche pas à l’élu, surtout un président.

Le changement de République ne se décrète pas et surtout ne se fait pas par ceux qui frétillent, comme des poissons dans l’eau de la Ve République. N’attendons rien d’eux. Elle se fera par les citoyens eux même. 6emePeut-être même le mouvement est-il engagé. Toutes ces revendications sociales, salariales, fiscales et on en passe, qui se multiplient, toutes ces exaspérations, des plus saines au plus infâmes, témoignent d’un malaise profond. Celui d’être toujours finalement laissé pour compte au profit d’une oligarchie sans limite. Alors oui, appeler à une constituante populaire pour penser et rédiger la constitution d’une 6e République sociale, écologique, solidaire et citoyenne comporte un risque. Des gens, des citoyens opposés à la redistribution, à la planification écologique voire à la démocratie et à l’égalité prendront part au débat, prendront part au processus constituant. A ceux qui désirent une république sociale de porter le fer politique et de convaincre. Puisque de toutes les façons, en Ve République, finalement, la réaction et le conservatisme libéral l’emportent toujours à la fin. Alors, on attend encore ? Surtout qu’avec un président à 15%, c’est la Ve elle même qui vacille.

 

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 14 novembre 2013 15:36

    Oui pour repenser la république , pour la faire évoluer mais pas juste en surface avec une vrai démocratie participative , un contrôle des élus , des rémunérations , des actions politiques importantes 


    Non pour la dictature des sondages dont les organismes sont détenus en grande partie par des proches du MEDEF 

    Philippe 

    • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 novembre 2013 10:30

      Hollande à 15 %

      Merde ! Lui aussi est taxé par les prélèvements sociaux, comme un banal PEL


    • reveil reveil 14 novembre 2013 16:32

      Hollande va être le premier à entrer dans le livre Guiness des records sous deux rubriques en même temps.
      - record d’impopularité
      - record de déficits cumulés pendant ses mandats électifs.
      C’est le champion...


      • geraldine21 15 novembre 2013 19:32

        c’est vrai, il récolte ce que l’« autre président » a semé !!! merci 
        quant aux déficits cumulés pendant ses mandats électifs, c’est faux, en corrèze il a aussi fait un bel héritage !!!! vous faites de la démagogie tendancieuse et fallacieuse



        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 14 novembre 2013 18:29

          Les sondages se succèdent et se ressemblent, Hollande est dans les choux.
          Les prochaines élections risquent d’être une Bérézina..., et pas seulement pour le PS.

          Dans ces sondages, quand même une bonne nouvelle, le FN a perdu 9 points au mois de Novembre. Sondage

          Mettre en cause les institutions est toujours un bon moyen de faire croire que la situation économique n’est en rien liée à l’obstination forcenée à sauver l’ UE et l’euro, et à rembourser la dette illégitime aux banksters.

          Tout serait de la faute à la Ve République. 

          Il n’y aurait aucun rapport avec l’austérité, ni avec les Traités européens qui ont supprimé toutes les marges de manoeuvre des Etats, et leurs droits régaliens.

           Ni l’absence de plus en plus évidente de démocratie :

          «  Accords transatlantiques, les Parlements ne seront pas consultés »

          « La Commission a donné le feu vert pour la transmission des données des passagers de vols aériens, aux USA. »

          Faire du franco-français permet d’éviter aux européistes de poser tous ces problèmes.

          Jacques Sapir fait un état des lieux :«  Une situation dégradée..., les solutions existent » , où il explique tous les avantages qu’il y aurait à sortir de l’ UE et de l’euro et de dévaluer le franc de 25%.


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 novembre 2013 19:40

            Bonjour Fifi,

            Merci pour ses informations ...

            sans oublier les accords du swift ....

            L’accord Swift est un traité international entré en vigueur le 1er août 2010 entre l’Union européenne et les États-Unis. Il donne aux autorités américaines l’accès aux données bancaires européennes stockées sur le réseau de la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (SWIFT), dans le but de lutter contre le terrorisme, sous certaines conditions de protection de la vie privée des citoyens.

            L’argument du terrorisme est une clé magique qui ’’donne le droit’’ aux américains d’accéder à toutes les informations bancaires des européens...

            Et pourquoi les européens n’ont t-ils pas le droit d’accéder aux comptes bancaires des américains car nous lutons aussi contre le terrorisme ?

            Cet accord n’est qu’un exemple de plus qui démontre qu’il faut quitter l’Europe au plus vite !



          • Werner Laferier Werner Laferier 15 novembre 2013 13:28

            Soyez content qu’on assure votre protection, les européens n’ont quasiment pas de drones et vous voulez parler, c’est nous qui avons les moyens d’éradiquer le terrorisme, le responsable doit donc avoir accés aux données européens.


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 novembre 2013 15:25

            Bonjour Werner,

            Suite aux attentats du 11 septembre 2001 les États-Unis ont déclaré la guerre à l’IRAK sur des fausses accusations (armes chimiques non existantes) .... 

            Vous appelez ça de la protection !!!!!

            Et qui à soutenue Oussama ben Laden en Afghanistan dans les années 90 ???

            Le Jihad islamique était appuyée par les États-Unis et l’Arabie saoudite.

            En mars 1985, le président Reagan signait la directive de sécurité nationale nº 166, qui autorisait une aide militaire secrète aux Moudjahidines. Cette initiative démontrait sans équivoque que la guerre secrète mené en Afghanistan avait pour objectif de combattre les troupes soviétiques en Afghanistan. La nouvelle aide en sous-main des États-Unis fut marquée par une augmentation substantielle de la quantité d’armes fournies - une aide annuelle régulière équivalente, en 1987, à 65 000 tonnes d’armes.

            Les Etats-Unis sont en grande partie responsable de la situation catastrophique du moyen orient d’aujourd’hui !

            Regardez cette vidéo de John Perkins et vous comprendriez mieux pourquoi les États-Unis présentent une menace pour la paix dans le monde ! 

            Je ne parle même pas de tous les assassinats commise par les services secrets en Amérique du sud voire en central Amérique ....


          • Werner Laferier Werner Laferier 15 novembre 2013 17:26

            Arrêtez avec votre fable, à l’époque, contre l’armée rouge en Afghanistan, nul ne pouvait prédire qu’il y’avait des islamistes dans les moudjahidin, celui qui symbolisait la résistance est le commandant Massoud que nous avons aidé et qui fut assassiné par les talibans, les talibans ont été crée en 1994, les USA n’ont donc jamais armé les extrémistes en Afghanistan.
            Face à la terreur, il est nécessaire d’être ferme et c’est ce qu’a compris votre président Hollande, nous ne sommes pas dans un monde de bisounours.


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 novembre 2013 18:17

            @Werner,

            ’’ ... les européens n’ont quasiment pas de drones ...’’

            Heureusement car quand je voir quel usage est fait par des américains ....

            Le rapport d’Amnesty International sur les homicides perpétrés par les drones de l’administration américaine au Pakistan est accablant. Ce rapport souligne la totale opacité et le non respect du droit international des Etats-Unis dans leur politique d’ »assassinats ciblés » par drones interposés. Aymeric Elluin, chargé de campagne armes et impunités chez Amnesty répond aux questions de TV5Monde.

            Ces attaques par drones sont donc des crimes ? 

            Tout à fait, ce sont des crimes. Les Etats-Unis sont très doués pour modeler les règles du droit international à leur avantage. Le droit international est pourtant très clair : les civils ne peuvent pas être visées. Si vous devez réagir pour tuer, c’est uniquement en cas de menace imminente de mort. En quoi une personne âgée de 68 ans qui a reçu deux missiles hellfire et dont le corps a été mis en pièces constitue une menace pour le citoyen américain ? Qu’est-ce qui justifie légalement ce type d’attaques ?

            Les Etats-Unis seraient devenus un Etat voyou ?

            Oui, on pourrait le dire : les Etats-Unis sont en train de détricoter et retricoter le droit international. Le fondement du droit international humanitaire. Le monde ressemble à un immense jeu vidéo. Avec un groupuscule d’hommes aux Etats-Unis qui établit des « kill list » ou parce qu’ils ont vaguement reconnu un vêtement qui pourrait être celui d’un terroriste. La théorie est celle du « sanctuary strike »  : on élimine des personnes sur des soupçons. De quel droit les Etats-Unis commettent ces crimes ? source

            L’officiel cite enfin dans son rapport une étude réalisée par Larry Lewis, chercheur au Center for Naval Analysis , qui concentre sur les opérations aériennes en Afghanistan menées entre mi-2010 et mi-2011 qui établit  que les attaques de drones étaient 10 fois plus meurtrières pour les civils afghans que ceux effectués par les chasseurs pilotés.
            source


          • Werner Laferier Werner Laferier 15 novembre 2013 20:50

            Mr. Robinet rouillé.

            Arrêtez vos bêtises, les drones ne visent que des cibles terroristes précédemment définie, nous savons aussi que les terroristes se cachent parmi les civiles, c’est ce qui explique quelques bavures minime de la coalition (si il y’a bavure, on estime à peu prés 1 à 2 civils tuée par accident), mais ce n’est rien par rapport au risque que représente ces terroristes, en effet, il vaut mieux abattre 1 à 2 civiles par erreur et protéger 1000 afghans qui était susceptible de mourir par attentats ou par attaques de mortiers à logue distance de la part des talibans.
            il faut savoir que les familles de ces victimes par erreur pardonnent les bavures car ils savent ce pourquoi la coalition est la, les afghans dans leur majorité ont salué la chute de Kaboul durant la guerre de libération en 2002.
            Je sens dans vos propos, un fascisme à peine voilé, je sais que les fascistes ont pour habitude de soutenir les tyrans étranger (Saddam, Assad ect...) mais pas la population qui immigre de ces pays. Il faut arrêter de fréquenter l’Aube Dorée ou le Jobbik .


          • Werner Laferier Werner Laferier 15 novembre 2013 20:53

            Voici ce pour quoi nous nous battons en Afghanistan Mr Robinet rouillé, il est de bon ton de vous rappeler notre engagement :



          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 novembre 2013 21:03

            L’absence de pensée bushshit ...

             


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 novembre 2013 08:19

            Werner,

            Vos drones, l’ Iran vient d’en prendre le contrôle.
            Au lieu de vous immiscer en permanence dans les affaires intérieures des autres pays, vous feriez mieux de vous occuper de votre dette, de vos chômeurs et de vos millions de pauvres.


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 novembre 2013 08:44

            @Werner

            ’’ il faut savoir que les familles de ces victimes par erreur pardonnent les bavures car ils savent ce pourquoi la coalition est la, ... ’’

            Ce genre d’MENSONGES vous donne certainement une ’’ bonne conscience ’’ ?
            Je comprend mieux pourquoi vous dormé bien .... car vous n’avez pas de conscience !

            Votre argumentaire touche le bas fond des Abbys .... c’est carrément indécent !!!!

            Imaginez un seul moment qu’on vous envoi des drones aux Etats-Unis pour tuer vos criminels de guerres notamment G.W.Bush, D. Romsfeld, Dick Cheney, .... !!!

            Quelles serra la réaction des américains ?


          • Werner Laferier Werner Laferier 16 novembre 2013 13:17

            L’équipe gouvernementale de l’administration du président George W Bush ne risque rien, les USA sont une démocratie et a ce titre, je ne vois pas pourquoi des drones serait déployé contre une nation démocratique par une autre nation démocratique.
            Les USA ont les moyens d’intercepter ces drones, une action contre le président Bush sera considéré comme du terrorisme et aura des répercussions contre ceux qui ont osé frappé un ex-président, en frappant le président Bush, c’est les américains qu’on frappe.
            L’Afghanistan est une nation qui parraine le terrorisme, son peuple souhaitait une intervention contre la terreur des talibans, désormais, nous faisons notre travail, ce pourquoi le peuple afghan désire.


          • Werner Laferier Werner Laferier 16 novembre 2013 13:20

            J’oublie, je n’ai pas de conscience pour les terroristes, il fautle souligner.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 novembre 2013 18:40

            Werner,
            Vous pourriez nous rappeler quand l’ Afghanistan nous a déclaré la guerre ?

            Le droit international interdit d’attaquer ou d’envahir un pays qui ne vous a pas déclaré la guerre.

            « L’origine des guerres... Général Wesley Clark »

            Et puis l’ Iran est un pays vachement dangereux, il n’a pas déclaré de guerre depuis des dizaines d’années, alors que les USA...

            IRAN - USA


          • kako 17 novembre 2013 14:18

            Ouais ! Vous l’avez tellement bien éradiqué qu’il ne s’est jamais aussi bien porté !!! Il faut vraiment être un crétin indécrottable pour penser que le problème du terrorisme peut se régler avec des drones ... L’Empire romain, qui a duré 1000 ans, s’est imposé par la force et a fini par exploser, de n’avoir pas pris en compte les aspirations des populations colonisées. Voilà ce qui pend au nez des USA. La politique du gros bâton est une politique à courte vue. Elle ne même à rien, sinon à la désolation et à la haine, donc au terrorisme. Relisez, si vous le pouvez, l’histoire de l’Empire romain, et vous verrez qu’ils étaient confrontés, eux aussi, aux mêmes problèmes de terrorisme. Les mêmes causes produisant les mêmes effets ...


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 novembre 2013 18:41

            Gauche normale,

            Un autre sondage ce matin, 73 ou 75% des sondés pensent que l’UMP ne ferait pas mieux que Hollande, et 79% que le FN ne ferait rien de plus..., l’abstention risque d’être massive !


          • Kern Kern 14 novembre 2013 18:46

            Je me marre


            Quand Sarko était à 35 % le PS demandait sa démission comme quoi la Patrie était en danger

            Leur Nullos est à 15 % : silence dans les rangs

            Taubira fait le Buzz et Nullos est en vacances à Monaco :


            A 10 % il ira aux Maldives 

            A 5% aux Seychelles

            A 0 % en exil  smiley  smiley  smiley

            • kako 17 novembre 2013 13:32

              Réaction que je qualifierai de puérile. Le problème n’est pas Hollande ; à mon avis le problème c’est le mode de fonctionnement de notre République. Le reste c’est du bla bla pour ravaler ses frustrations. Dans les grandes démocraties, les élections ne sont pas remises en question chaque semaine en fonction des sondages de popularité (ce qui ne signifie pas grand chose), auprès d’un public qu’on sait versatile. Une fois terminées, le pays se met au travail et accepte le verdict des urnes jusqu’à la prochaine élection. Devons nous conclure que nous ne vivons pas dans une grande démocratie ? Je le crains ...


            • gogoRat gogoRat 14 novembre 2013 19:21

               Ouf, l’idée commence à poindre de rêver d’une démocratie en commençant par le commencement : l’écriture collective de sa constitution !
               
              Rappel d’une suggestion :

              Pourquoi ne pas chercher à exploiter les potentiels de l’informatique pour faire participer tous les Français à un immense brainstroming suivi d’une rédaction collaborative ? 
               Aurait-il été démontré par A plus B que c’est impossible ou qu’on ne peut pas faire preuve d’un peu d’inventivité pour aller dans ce sens ?


               Une piste :
               chaque Français disposerait de 10 000 points de décision ( à ajuster , c’est juste pour marquer les esprits). 
               Tous ceux qui le veulent proposeraient, contre x points, un article de constitution . 
               Tout ceux qui le veulent, pourraient cautionner, contre un pourecentage à leur convenance de leurs 10 000 points, chacun des articles proposés qui les intéressent. 
               Durant tout le temps imparti pour finaliser la rédaction, chacun pourrait réajuster les curseurs qu’il aura ainsi positionnés.
               Les articles retenus seraient ceux qui ont totalisé le plus de points !

               Bon c’est juste pour débrider un peu l’imagination ...


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 novembre 2013 08:30

                gogoRat,

                La démocratie n’est pas liée au mode de scrutin, mais à la souveraineté.
                Quand on élie des responsables, c’est pour qu’ils prennent des décisions.
                Encore faut-il qu’ils en aient le pouvoir ?

                A quoi sert d’élire des gens dans un système colonial, où les décisions sont prises par des non élus de la BCE, du FMI et de la Commission européenne, et doivent être appliquées par des marionnettes ?

                « France, les trois réformes exigées par Bruxelles »

                Changer de marionnettes, c’est ce que les Français font depuis des dizaines d’années.
                Cela ne change rien, les électeurs ont fini par s’en apercevoir, et ne vont plus voter.


              • gogoRat gogoRat 17 novembre 2013 11:05

                Fifi,

                 merci de faire l’effort d’expliquer ton incompréhension de ma sugestion.
                 Mais ta remarque est clairement hors sujet et montre effectivement que tu n’as rien compris à ma suggestion : à aucun endroit je n’y parle d’élection !! ... Je reprenais une piste évoquée pour la rédaction d’une constitution.

                 Pour ce qui est non pas du scrutin mais de de la notion de représentativité tu prêches à un converti ... comme j’ai déjà eu maintes fois l’occasion de l’expliquer ...
                 Cependant, si l’on veut restreindre ce sujet à celui d’un mode de scrutin je serais beaucoup plus circonspect : dans l’application à la réalité de l’idéal démocratique, je suis convaincu que l’adoption de techniques est incontournable. Et je range le scrutin parmi les technique possibles (puisqu’actuellement c’est partiquement la seule connue !)

                Si tu relis plus attentivement ma suggestion, tu verras sans doute qu’elle peut aussi constituer une piste susceptible de faire éclater pas mal des limitations de la technique actuelle de scrutin ...
                 

                 Pour te rassurer je peux t’affirmer que je me sens actuellement d’autant plus en légitimité dans mon droit à critiquer nos élus ... que non seulement je n’en ai cautionné aucun, mais qu’en plus je n’ai cessé de remettre en cause le système actuel de vote ... tout en suggérant des solutions pour être constructif et responsable ! ( Il m’est impossible d’aller plus loin tout seul ... et si ceux qui n’ont rien à proposer s’opposent à cet effort sans même daigner y jeter un oeil ... notre pays est mal barré ;((

                 


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 novembre 2013 18:56

                rogoRat,

                Une nouvelle Constitution, cela voudrait dire que nous sommes en démocratie, que les élus prennent des engagements qu’ils tiennent, qu’ils sont responsables devant les électeurs...

                Nous n’en sommes plus là, ce sont les non élus de la Troïka qui décident ce qui est bon pour la France, et les élus leur rendent des comptes, à eux, pas à nous. Voyez pour le budget.

                Nous sommes sous tutelle, comme si nous étions une colonie.

                Quelle démocratie peut-il y avoir quand les gouvernements ne décident plus, parce que les Traités leur en enlevé ces pouvoirs ?

                Et ce n’est pas terminé, Merkel veut donner encore plus de pouvoirs à la Commission européenne, et encore moins aux gouvernements nationaux :

                « Les Grands projets d’Angela Merkel »

                Les transferts de pouvoirs à Bruxelles, se sont faits en transférant les compétences des Etats :

                Ne sont plus du ressort des Etats :

                La monnaie, les frontières, les douanes, l’ agriculture, les règles de la concurrence intérieure, les règles budgétaires, la mer, les ports, la pêche, le social, les retraites, le financement des syndicats, la protection du consommateur, l’énergie,les privatisations, les libertés publiques, la Justice, la sécurité avec le Parquet européen, l’immigration, l’expace Schengen, les accords Bolkeinstein, les fusions acquisitions etc etc

                Une Constitution est nécessaire à un peuple souverain, pas à un peuple sous statut colonial.
                Il faut d’abord sortir de l’ UE pour que cela ait un sens...


              • gogoRat gogoRat 17 novembre 2013 21:07

                Fifi

                dans l’hypothèse d’une rédaction collaborative de nouvelle constitution tu n’aurais qu’à proposer un article de cette constitution exigeant que notre peuple reste souverain !

                Ensuite, quelle que soit la structure de gouvernement adoptée (avec ou sans élus ...) l’exercice du pouvoir dans notre pays serait tenu de respecter cette exigence .


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 novembre 2013 19:27

                ... Il y donc en encore 15% des français qui dorment encore ou qui n’ont rien compris dans la politique qui nous conduit dans à la catastrophe !!!

                Programme de Libération Nationale - UPR


                Réveillez vous (les 15% des dormeurs) !

                 


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 novembre 2013 19:45

                  Bonjour Sydne93,

                  ’’ Alors vite, très vite, trouvons les moyens de fédérer autour de cette idée d’une République qui rende, à chaque étage de la vie politique, les élus responsables, réellement, pour de vrai, des actions qu’ils commettent et des propos qu’ils tiennent avant comme après les campagnes. ’’

                  Programme de Libération Nationale - UPR


                  • Tall 14 novembre 2013 19:55

                    Bon donc.... 85% des Français qui en ont marre de Hollande, ça fait > 55 millions de citoyens.

                    Alors, je propose ceci >

                    On kidnappe le Président ( qui sera bien traité dans un paradis fiscal avec piscine, etc ... car on n’est pas des barbares ) et chaque Français qui ne veut plus le revoir versera sur notre compte à Singapour ( non, il n’est plus en Suisse ) 1 euro par mois.

                    Attention ! Si la rançon n’est pas payée régulièrement dans les temps, on le relâchera immédiatement !

                    • Le421 Le421 14 novembre 2013 21:27

                      Dans les « dictatures » comme celle de Chavez, les élus sont responsables de ce qu’ils font devant les citoyens...
                      Mais évidemment, pour les bons français bien pensants, ce qu’a fait Chavez, c’est mal !!
                      Quand De Gaulle disait qu’on était des veaux...


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 novembre 2013 08:38

                        Le421,

                        Vous avez raison, Chavez a été élu, plusieurs fois, démocratiquement, il tenait à l’indépendance du Venezuela comme à la prunelle de ses yeux, et ne faisait pas un discours sans parler de patriotisme. Ses résultats peuvent être chiffrés, ils sont impressionnants :

                        «  Le Venezuela avant et après Hugo Chavez », ya pas photo !


                      • c’est pas grave 14 novembre 2013 22:26

                        ce pauvre Hollande qui se voit revivre sa première nuit à l’Elysée :

                        «  Françaises , Français ....
                        bla bla bla 
                        bla bla bla 
                        sûr que par ma magnifique résistance , j’ai rempli nos devoirs vis à vis de nos alliés ,
                        sûr de l’appui des anciens militants que j’ai eu la fierté de couillonner , 
                        sûr de la confiance de la moitié de ce con de peuple tout entier , je fais à Bruxelles le don de ma personne  »

                        • chrisgalond 15 novembre 2013 00:51

                          Avec de tels constats, ne vous étonnez pas de voir Marinne au second tour des prochaines élections...


                          • Nums Nums 15 novembre 2013 12:41

                            Ce qui prouve bien la gogoïtude de bon nombre de personnes.


                            « Attention, on n’est pas contents, on va voter FN ! Vous allez avoir du changement ! »

                            Sortez plutôt vos fourches et réparez les guillotines bande de saucisses !

                          • FYI FYI 15 novembre 2013 02:59

                            Je pense que le nabot à talonnette avait des sondages d’insatisfaction plus élevé qu’Hollande, mais les sondeurs trichaient pour arrondir les angles et maintenir l’affreux aux commandes comme Jean-Paul II à la papauté.

                            Désormais il y a un nouveau sondeur, russe je pense, et poutine aime gratiner la cabale, mais ceci dit la presse se donne à cœur joie contre le mou de la french american foundation young leader. Veulent-ils nous imposer le franc-mac et faux ennemi du faux dissident Soral, Manuelo Valls avant l’heure ?

                            Les prochains mois vont être très croustillant, mais certainement pas pour la cabale, toujours est-il maximum dans les 5 ans tout ce que je vous ai annoncé deviendront clair pour vous.


                            • Mortargent 15 novembre 2013 05:00

                              Je crois sincèrement que c’est une fausse bonne idée. Supposons qu’on puisse changer d’élus en cours de mandat.

                              Lundi : je me suis cogné l’orteil contre le pied du lit, du coup j’ai mal et je suis énervé. Hop je demande la démission du président, ca me soulagera.

                              Mardi : J’ai super bien mangé à la cafet, il fait beau dehors, je me suis fait une bonne sieste digestive au parc, quoi que fassent mes élus je serai d’accord avec eux.

                              Mercredi : mercredi j’ai envie de faire une connerie. Du coup, je commence par être d’accord avec mes élus, mais pile au moment où il ne faut pas, je déciderai d’être contre. Ben quoi ? on n’a plus le droit de se marrer ?

                              Jeudi : jeudi gueule de bois, du coup je reste à la maison et je ne fais rien. pas envie.

                              Vendredi : après avoir passé le jeudi à la maison à bien réfléchir, je me dis finalement que le gugusse que j’ai viré le lundi avait pas tout à fait tort... alors je vais me démener pour le faire revenir. En fait j’avais voté contre parce que mon pied me faisait mal, mais au final le pépère il était bien.

                              Bref, avoir des élus « éjectables » en cours de mandat, c’est la porte ouverte à tous les lobbys, tous les favoritismes et toutes les lachetés.

                              Et ce d’autant plus qu’un élu français, c’est une façade, une marionette, un petit bonhomme en mousse qu’on agite devant le peuple pour lui faire croire qu’il a de l’importance. La moindre décision dans ce pays est prise par des gens qui n’y vivent pas, qui n’y ont jamais mis les pieds, qui ne savent même pas où la France se trouve. Alors on pourra toujours changer de costume et de marionnette, cela ne changera rien à notre situation.


                              • claude-michel claude-michel 15 novembre 2013 08:02

                                La France est en péril (le peuple) en effet...la république je ne sais pas.. ?

                                Mais nous coulons depuis des dizaines d’années... l
                                Les partis politiques ayant tout fait pour cela...ouvertement..sans se cacher..aux yeux de tout le monde...mais les Français sont aveugles et stupides pour le voir..alors ils continuent à faire confiance aux pires mécréants pour gouverner.. ?



                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 novembre 2013 08:44

                                  Il me semble que cette fronde de Droite a surtout pour objet d’obtenir de Hollande qu’il mette en place les lois Hartz de son copain Schroder, pour diminuer les salaires et augmenter la « compétitivité » des produits français.

                                  « Compétitivité, l’OCDE accable la France »

                                  Quand la Droite demande « des réformes structurelles », il s’agit de coupes sombres dans la dépense et de faire baisser les salaires, non ?


                                  • kéké02360 15 novembre 2013 09:14

                                    L’article aurait pu être heureusement intitulé :

                                    Hollande à 15 % : enfin la fin de la nauséabonde V ème république !!!!!!


                                    • kéké02360 15 novembre 2013 09:16

                                      Agissons aux prochaines élections 2014 en votant uniquement pour les listes : << sortir de l’Europe >>


                                      • eric 15 novembre 2013 09:30

                                        La 5 eme se porte très bien.
                                        Elle peut se permettre d’avoir un candidat nul, choisit par un rassemblement hétéroclite de syndicat d’intérêts corporatistes en désaccord sur a peu prêt tout, et en particulier sur le plus important, le partage de notre argent commun, l’argent public, et ne pas dériver tout de suite dans l’anarchie.
                                        La reforme dont nous avons besoin, n’est pas une reforme constitutionnelle, mais une reforme de l’État.
                                        Les dysfonctionnement actuels sont lies a un manque de représentativité des élus qui n’est pas lie a la constitution, mais bien a l’inégalité de fait des citoyens en matière de possibilité d’action politique.
                                        http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/parite-ils-se-foutent-de-nous-116986

                                        Quand l’écrasante majorité des ministres, des élus, se recrute dans une catégorie minoritaire de la population, on ne peut pas s’attendre a des débats objectifs.
                                        40% de profs parmi les ministres de plein exercice. C’est la sélection par l’échec. Notre école est une catastrophe qui exclut les pauvres. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-rapport-obin-courageux-mais-peu-15843
                                        Le tout avec un budget en euro constant double en trente an.
                                        70% de fonctionnaires : 10 point de pib et deux millions d’agent de plus en trente an pour un constat unanime de tous les syndicats d’une dégradation constante de la qualité des services publics.

                                        Nous sommes de facto dirige par des gens issus systématiquement de la part de la société française qui s’avère la plus dispendieuse, pour le moins de résultats. La plus rétive a tous progres, toute reforme. Tous les autres secteurs de la société ont connu de véritables révolutions en trente ans. Nous sommes diriges par ceux qui fondamentalement s’attachent a « persévérer dans l’être ».

                                        Il suffit de rendre obligatoire la démission de la fonction publique a tout élu, avec une AMELIORATION, des avantages aux élus, pour compenser les risques en matière de carrière, d’emploi en cas de non reelection, pour permettre d’avoir une classe politique plus en prise avec l’ensemble de la société.
                                        Evidemment, nos elus actuels, sont bien au contraire favorable a l’interdiction des cumuls et a la baisse des couts des élus...Tous ce qui peut rendre plus difficile a un non fonctionnaire de faire de la politique.Tu parles ! Hollande l’avait avoue. Je perds ? Je rentre a la Cour des comptes, qui me paye aussi si je gagne. Il peut se la jouer, je baisse le salaire du président....
                                        Ces gens veulent des quotas de femmes, de noirs, de musulmans, de jeunes, de veuves cycliste. Jamais des quotas de citoyens « normaux ».
                                        En 2007 au comité directeur du PS, il y avait UN type non fonctionnaire de carrière. Il s’apellait Besson...
                                        Notre parlement de fonctionnaires de gauche, vient de voter des baisses de retraite pour les employés du prive avec maintient de celle du public en gros. Que dirait-on si les dépenses d’armement étaient vote par le seul Dassault ? Et encore, nos depenses en armes sont tres inferieures en cout a celle des retraites du public http://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/statistiques/jaunes/Jaune2012_pensions.pd f
                                        Et au moins, elles ont une justification....


                                        • wesson wesson 15 novembre 2013 09:36

                                          Bonjour l’auteur, 


                                          Derrière la petite côte de popularité du Président, c’est fondamentalement la démission du politique face au financier qui est jugé. 

                                          Le politique s’est soigneusement délesté de tout réel pouvoir sur le financier ou la sphère économique, de sorte que maintenant lorsque un président arrive, il n’as en définitive aucune marge de manœuvre, et doit pour l’essentiel reconduire des politiques qui sont décidés ailleurs et n’ont jamais fait l’objet d’un consensus. 

                                          Et c’est d’ailleurs à mon avis la principale cause de la chute de Hollande. En menant la politique de son prédécesseur, il attaque la confiance de son électorat du 1er tour, qui ne l’avait pas élu du tout pour ça.

                                          Est-ce que cela est lié à la 5ème, je n’en suis pas certain, elle fut faite pour un président fort, mais pas pour un état fort. 

                                          Car c’est le véritable enjeu d’une nouvelle république, changer de braquet sur les décision politiques, remettre de la souveraineté à tout cela, et remettre en cause tout ce qui fut décidé depuis 2005 sans l’aval du peuple.



                                          • eric 15 novembre 2013 10:11

                                            Vous êtes en train de dire que Sarkozy était MOINS soumis aux finances que Hollande....puisqu’il était beaucoup plus populaire... Vous êtes seul juge...

                                            Mais aussi que l’électorat de Hollande est plus sensible a la manière dont le gouvernement traite les financiers qu’a sa situation personnelle. Cela me parait assez en phase effectivement avec la réalité.

                                            Hollande vient encore de faire des cadeaux fiscaux a son électorat de premier tour au détriment de tous les autres et en particulier des pauvres. Actualiser les tranches de l’IR, c’est bien favoriser la classe moyenne sup qui fait partie des 50% des français les plus riches, ceux qui payent l’IR. Pendant ce temps, 7 milliards de TVA et de CSG pour tous le monde, pauvres compris. C’est du sur mesure clientéliste. Il y a eu du reste dans le nouvel obs, le témoignage d’un cadre moyen sup, surpris de voir que ses impots baissaient.... !
                                            L’électorat premier tour hollande est largement constitue de gens parfaitement a l’abri de la crise et de l’essentiel de l’effort commun de redressement. Il peut donc encore être plus concerne par le taux marginal d’imposition des banquiers que par sa situation personnelle.
                                             Les gens qui viennent de perdre leur boulot parce que leur boite a mis la clef sous la porte sous le poids des charges, impots et règlements, ont eux, conscience, que depuis deux ans, ce n’est pas le « système financier prédateur avide de profit » qui a change en pire, mais bine le gouvernement et les politiques menées.
                                            C’est vraiment un problème structurel a gauche, que d’être plus passionne par le taux marginal d ;imposition des 13 000 plus gros contribuables de France, que parle sort des 9 millions de personnes qui ont perdu du pouvoir d’achat avec la refiscalisation des heures sup, et des milliers de boites qui sont en difficulté a cause de cela, pendant que le même argent sert a financer des petites mains sans avenir pour soulager des administrations « absolument débordées ».


                                          • wesson wesson 17 novembre 2013 13:14
                                            Bonjour Eric,

                                            « Vous êtes en train de dire que Sarkozy était MOINS soumis aux finances que Hollande....puisqu’il était beaucoup plus populaire »

                                            non, ça c’est vous qui l’extrapolez

                                            Il ne vous aura pas échappé que M. Hollande a été élu par rejet de la politique de M. Sarkozy, ce qui implique que sa « popularité » n’était pas aussi bonne que cela. 

                                            Celle de M. Hollande qui poursuit donc la même politique économique n’en est que le prolongement. 

                                            Cela veut dire avant tout qu’il n’existe pas de base sociale pour mener cette politique là.

                                            Quand à la perception de la popularité de M. Sarkozy, tout cela passe par le biais déformant d’une presse Française très majoritairement acquise à sa cause. Si vous pensez qu’il puisse revenir, je crois que vous vous trompez lourdement. Il convaincra peut-être la droite et l’extrême droite, mais ça ne fait toujours pas une majorité.

                                            « Il y a eu du reste dans le nouvel obs, le témoignage d’un cadre moyen sup, surpris de voir que ses impots baissaient.... ! »

                                            le nouvel obs ... Et puis votre raisonnement est indigent : les cadres sup même si vous les mettez tous ensemble, ça ne fait pas une majorité. Et ceux qui votent socialiste en plus ...


                                            «  leur boite a mis la clef sous la porte sous le poids des charges, impots et règlements [...] »

                                            Ridicule. Une boite mets la clé sous la porte lorsqu’elle n’as plus de clients. Par contre, si les produits qu’elle vends ne sont pas rentables et qu’elle ne survit qu’à coup de réduction de charge, son activité n’est pas viable, c’est tout ! Quand aux impots, les entreprises ne les paient que sur les bénéfices, ce qui implique qu’il faille en avoir.


                                            Hollande a bien été élu sur un rejet de la politique libérale. Son élection, il l’as gagné avec son discours « mon ennemi c’est la finance », dont on comprends bien maintenant à quel point il était mensonger. Vous remettriez Sarkozy demain qu’il ne faudrait pas plus de 1 mois pour que sa côte de popularité en soit au même point. 

                                            La seule différence entre Hollande et Sarkozy, c’est que je pense que ce dernier serait capable de faire verser la France dans une dictature franche pour conserver le pouvoir et la ligne politique. Car c’est l’évidence même : il faudra à court terme un pouvoir dictatorial pour imposer le libéralisme à la sauce anglo-saxonne, et on prépare déjà l’extrême droite à en être sa police politique.

                                          • wesson wesson 17 novembre 2013 14:54

                                            En attendant, Sarkozy que vous appelez de vos vœux en est déjà à faire dînette à l’assemblée nationale. 


                                            Je ne sait pas pour vous, mais pour moi ça me pose un sérieux problème déontologique. On l’as bien viré non ? Alors qu’est-ce qu’il fout chez les élus de la nation ?

                                            Mais passons. Nous avons déjà toute la presse qui s’est fait l’écho de ces ripailles, tressant la couronne de lauriers sur la tête du grand petit homme. 

                                            Ils le veulent, le retour du chef de bande.

                                          • agent orange agent orange 15 novembre 2013 10:13

                                            Une VIème République (ou une XXLème) ne changera pas grand chose tant que les décisions majeures qui gouvernent l’Etat français seront prises à Bruxelles, Wall Street, Washington ou Tel Aviv... Dernièrement en matière de politique étrangère les décisions viennent aussi de Riyad et Doha.
                                            A ce propos, lire l’excellent article de Pepe Escobar : Why France is playing ’stupid’ on Iran 


                                            • Spider 15 novembre 2013 10:30

                                              y’en a marre d’être abreuvé de sondages tous les jours .. on a supporté çà sous Sarkozy et çà continue !!
                                              Qu’on arrête tout çà, le moral des Français ira nettement mieux.


                                              • Dzan 15 novembre 2013 10:57

                                                Viurer Hollande, pour mettre qui ???
                                                Copé ?, qui prèche pour un gouvernement par ordonnances ( passer outre le parlement)
                                                 1 Retour immédiat aux 40 heures
                                                2 Trois points de TVA en plus etc..etc..
                                                On se demande ce que feront en 40 heures les boites qui n’ont plus de taf
                                                Je rappelle qu’il y a 22 millions de chômeurs en Europe.
                                                Borlicot & Baillerou vieux chevaux de retour de la défunte UDF- godillots de l’UMP ?

                                                Marion Anne Perrine Le pen, alias Marine qui veut construire un mur autour de la France
                                                Sortir de l’euro, et nous faire perdre 30% de pouvoir d’achat d’un seul coup et nous isoler, comme Astérix dans Babaorum
                                                Virer tous les « zétrangers » ( remember la blague de Fernand Raynaud sur le boulanger)
                                                Même les partis d’extrème droite européens ne veulent pas d’alliance avec le FN.
                                                Mélanchon et ses délires ?
                                                Tooptit sauveur suprème ? Beaucoup de pleins aux as, en rêvent mais il y a Bertrand Copé, Fillon, etc...etc...
                                                Les hommes providentiels, il n’y en a qu’un par siècle. Quia assez de couilles et de charisme pour réformer ce vieux pays corporatiste, et gaulois ?


                                                • Le Yeti Le Yeti 15 novembre 2013 12:30

                                                  15% !!!?
                                                  Je m’insurge !
                                                  Comme quoi la France est bien un pays à 2 vitesses, hein ...
                                                  Pour monsieur Toul’monde la TVA est de 20%, celle de Flamby, elle, ne vaut que de 15%.
                                                  Ça en dit long sur sa « valeur ajoutée » ...  ;o)


                                                  • Werner Laferier Werner Laferier 15 novembre 2013 13:32

                                                    Il est évident qu’il y’a des problèmes avec la politique du dictateur De Gaulle, je ne comprend pas que certaines mesures prisent par ce monarque (voir la photo pour s’en convaincre) ne soient pas supprimé.
                                                    De Gaulle est un despote qui a été remis à sa place en 1968 par le peuple en colère qui à fait une révolution, Hollande et Sarkozy sont des élus démocratique, ils sont légitime pour gouverner.


                                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 novembre 2013 18:31

                                                      Hollande et Sarkozy sont des cireurs de chaussures d’Obama !

                                                      En quittant le commandement militaire intégré de l’OTAN en 1966, le général de Gaulle cherchait moins à réformer l’Alliance qu’à redéployer la politique étrangère de la France en toute indépendance. De Gaulle tenez à la souveraineté de la France et moi aussi.

                                                      Les gens qui gouvernent les États-Unis sont des impérialistes qui sont au service de l’oligarchie.

                                                      La démocratie n’existe plus de nos jours ... c’est le monde de la finance qui dirigé voire qui exploite le monde en tête Goldman & Sachs.


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 novembre 2013 08:28

                                                      Werner,

                                                      Il faut comprendre que derrière mai 68, il y avait les USA pour faire partir de Gaulle et ouvrir la voie à PomPOmpidou, et sa loi de 1973 ?

                                                      Remarquez, on s’en doutait un peu. Quand on a lu « Les armées secrètes de l’ OTAN » de Danièle Ganser, où on voit que vous avez fourré vos pattes dans tous les mauvais coups contre les démocraties européennes, on ne peut que se douter que Mai 68 n’est pas tombé du ciel...


                                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 novembre 2013 09:03

                                                      Bien vue Fifi smiley


                                                    • Werner Laferier Werner Laferier 16 novembre 2013 13:30

                                                      Fifi Brind de taule rouillé.

                                                      Le complotisme est toujours e fait d’esprit sans consistance et vous venez de nous donner l’exemple.
                                                      Les USA ne sont jamais intervenue en 1968, il faut arrêter la consommation de drogues diverses qui ne peuvent que vous donner des hallucinations.
                                                      De Gaulle comme les autres tyrans (Saddam, Kadhafi, Bachar...) dénonçaient un complot international, les dictatures logent dans la même enceinte.
                                                      Il est évident que le peuple français à voulu mettre un terme à une décennie de mascarade, d’autoritarisme en France en chassant le symbole de cette autorité De Gaulle qui voulait conserver le pouvoir à vie, Mai 68 lui a fait quitter le pouvoir.
                                                      Je suppose que la CIA a également financée les émeutes de Pâques en Allemagne, les occupations d’universités en Italie et les émeutes suite à l’assassinat de Luther King aux USA, le « lundi de la matraque » au canada, les répressions au Mexique ainsi que le printemps de prague. En élargissant un peu ton angle de vue, tu t’appercevras que l’année 68 correspond à une révolte mondiale de la jeunesse.

                                                      Ensuite, Mai 68 a commencé par une révolte d’étudiants. Les très fortes inégalités d’accès à l’enseignement supérieur font qu’il y’avait 5% de fils d’ouvriers parmi les étudiants. Et donc 5% de fils d’ouvriers parmis les étudiants grévistes aussi. La seule explication sociologique au faible nombre de fils d’ouvriers dans les étudiants grévistes est le faible nombre de fils d’ouvriers dans les étudiants tout court.
                                                      Je peux aussi te dire qu’il n’y avait que 5% de fils d’ouvriers dans les étudiants non grévistes...
                                                      Par ailleurs, mai 68, c’est aussi une grève générale. Et là, les fils d’ouvriers étaient en grève aussi, mais là où ils étaient : à l’usine.


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 novembre 2013 18:52

                                                      Werner,

                                                      « Les armées secrètes de l’ OTAN - Réseaux Stay Behind, Gladio et Terrorisme en Europe de l’ Ouest », de Danièle Ganser

                                                      « Ce livre retrace l’histoire des armées clandestines anticomunistes de l’ OTAN qui furent mises sur pied par la CIA et le Mi6 dans TOUS les pays de l’ Europe occidentale au lendemain de la 2e guerre mondiale, et qui pour certaines, se retrouvèrent impliquées dans de sombres actes de terrorisme d’extrême-droite »

                                                      En Grande- Bretagne, Italie, France, Espagne, Portugal, Belgique, Pays Bas, Luxembourg, Danemark, Norvège, Allemagne, Grèce et en Turquie.

                                                      « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les USA. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde.

                                                      Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort. » François Mitterrand dans le livre « Le dernier Mitterrand »


                                                    • agent orange agent orange 18 novembre 2013 15:47

                                                      Puisque Werner semble intéressé par la sociologie de mai 68, il ne lui aura sans doute pas échappé la forte concentration d’éléments trotskistes parmi les leaders de mai 68... Il est bon de rappeler le « trotskisme » comme émanation de la CIA.
                                                      Je le laisse aussi méditer sur l’origine des leaders du mouvement.(Cherchez l’intrus dans la liste).

                                                      - Daniel Cohn Bendit, figure emblématique et porte parole du mouvement de Mai 68.

                                                      - Alain Finkielkraut, penseur du Mouvement.

                                                      - André Glucsmann, exclu du PC après l’écrasement de l’insurrection de 1956, il devient un leader maoïste vers 68.

                                                      - Bernard Kouchner, transfuge du PC au PS.

                                                      - Alain Geismar, secrétaire général du SNE Sup.

                                                      - Benny Levy, fondateur de Libération et secrétaire particulier de Sartre. Devenu Maître de la pensée juive et du Talmud et fondateur de l’Institut d’Etudes Lévinassiennes.

                                                      - Robert Linhardt, chef de l’Union de la Jeunesse Communiste Marxiste-Léniniste tendance Maoïste.

                                                      - Tiennot Grumbach, militant maoïste.

                                                      - Alain Krivine, fondateur de la JCR puis de la LCR (Trotskiste) ; aujourd’hui « godfather » du NPA.
                                                      - Michel Recanati, dirigeant du Comite actions lycéens (CNAL) pendant Mai 68 puis dirigeant actif de la LCR avant qu’il ne se suicide en 1978 à l’âge de 30 ans.

                                                      - Daniel Bensaïd (avec Recanati, il est l’autre « séfarade » du mouvement)

                                                      - Pierre Lambert, fils de Isser Boussel et Sorka Grinberg. Fondateur de l’OCI trotskyste (actuel Parti des Travailleurs) et du courant « lambertiste » au sein du PS dont le chef de file est Cambadélis. L’espion américain Irving Brown, considère Lambert comme l’un de ses meilleurs élève.

                                                      - Daniel Gluskstein, co-fondateur de l’OCI

                                                      - Henri Weber, ancien du Mouvement de jeunesse juif communiste l’Hachomer Hatzaïr.

                                                      - Marc Kravetz, dinosaure et plume incontournable du journal Libé. Auteur de la « Misère en milieu étudiant » en 1967 sous le nom de Mustapha Khayati.

                                                      - Jacques Sauvageot


                                                    • agent orange agent orange 18 novembre 2013 15:50

                                                      Puisque Werner semble intéressé par la sociologie de mai 68, il ne lui aura sans doute pas échappé la forte concentration d’éléments trotskistes parmi les leaders de mai 68... Il est bon de rappeler le « trotskisme » comme émanation de la CIA.
                                                      Je le laisse aussi méditer sur l’origine des leaders du mouvement.(Cherchez l’intrus dans la liste).

                                                      - Daniel Cohn Bendit, figure emblématique et porte parole du mouvement de Mai 68.

                                                      - Alain Finkielkraut, penseur du Mouvement.

                                                      - André Glucsmann, exclu du PC après l’écrasement de l’insurrection de Budapest en 1956, il devient un leader maoïste vers 68.

                                                      - Bernard Kouchner, transfuge du PC au PS.

                                                      - Alain Geismar, secrétaire général du SNE Sup.

                                                      - Benny Levy, fondateur de Libération et secrétaire particulier de Sartre. Devenu Maître de la pensée juive et du Talmud et fondateur de l’Institut d’Etudes Lévinassiennes.

                                                      - Robert Linhardt, chef de l’Union de la Jeunesse Communiste Marxiste-Léniniste tendance Maoïste.

                                                      - Tiennot Grumbach, militant maoïste.

                                                      - Alain Krivine, fondateur de la JCR puis de la LCR (Trotskiste) ; aujourd’hui « godfather » du NPA.

                                                      - Michel Recanati, dirigeant du Comite actions lycéens (CNAL) pendant Mai 68 puis dirigeant actif de la LCR avant qu’il ne se suicide en 1978 à l’âge de 30 ans.

                                                      - Daniel Bensaïd (avec Recanati, il est l’autre « séfarade » du mouvement)

                                                      - Pierre Lambert, fils de Isser Boussel et Sorka Grinberg. Fondateur

                                                      de l’OCI trotskyste (actuel Parti des Travailleurs) et du courant « lambertiste » au sein du PS dont le chef de file est Cambadélis. L’espion américain Irving Brown, considère Lambert comme l’un de ses meilleurs élève.

                                                      - Daniel Gluskstein, co-fondateur de l’OCI

                                                      - Henri Weber, ancien du Mouvement de jeunesse juif communiste l’Hachomer Hatzaïr.

                                                      - Marc Kravetz, dinosaure et plume incontournable du journal Libé. Auteur de la « Misère en milieu étudiant » en 1967 sous le nom de Mustapha Khayati.

                                                      - Jacques Sauvageot


                                                    • agent orange agent orange 18 novembre 2013 15:53

                                                      Désolé pour le doublon... putain de bug !


                                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 novembre 2013 16:25

                                                      Agent Orange, veuillez arreter ce begoyment !


                                                    • De Bredevan marc (L'INFOTOX) INFOTOX (Bredevan marc) 15 novembre 2013 16:47

                                                      En paraphrasant Moscovici à propos du -0,1 du PIB qui l’estimait malgré tout en positif, la cote de Hollande à 15% n’est pas en baisse mais plutôt en phase de stabilisation.
                                                      Et puis d’ailleurs, les sondages (mauvais), c’est comme les agences de notation (en cas de décote), ce n’est que de la compromission, tout juste un complot de droite..non ?..
                                                      La méthode Coué dans toute sa splendeur...de gauche !.


                                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 novembre 2013 08:39

                                                        De Gaulle avait très bien compris que se défaire de la souveraineté au profit de la Commission européenne, ouvrait la voie « au fédérateur extérieur », les USA, qui tirerait les ficelles, pour le plus grand intérêt de la finance et des multinationales...

                                                        « De Gaulle, sur le fédérateur étranger »


                                                        • smilodon smilodon 16 novembre 2013 20:51

                                                          Hollande est élu pour 5 ans. C’est le contrat !... Alors, même si tous ceux qui ont voté pour lui en 2012 le regrette amèrement en 2013, il est là jusqu’en 2017 ! C’est le contrat de la « 5 ème » !!... Fallait réfléchir avant !.... Désolé. La prochaine fois...Faites gaffe quand même !... Adishatz.


                                                          • Denzo75018 17 novembre 2013 11:33

                                                            Les mêmes Socialistes insultaient Sarkozy et exigeaient sa démission à tout bout de champs et de son gouvernement alors qu’il n’a été au plus bas qu’à 28% !

                                                            Ne devraient-ils pas être déjà dans la rue pour exiger la démission de Hollande ???


                                                            • jeanpiètre jeanpiètre 17 novembre 2013 13:08

                                                              sarkozy à phagocyté l’ump ne laissant que querelles dettes et complexe d’oeudipe



                                                            • jeanpiètre jeanpiètre 17 novembre 2013 14:47

                                                              donc l droite ne mérite pas mieux qu’un escroc avéré faisant filer les déficit pour le plus grand bonheur de son frère guillaume qui se gave sévère, ou d’un punching ball de gauche , la politique c’est de plus en plus « les ch’tis à miami »


                                                            • rocla+ rocla+ 17 novembre 2013 13:11

                                                              Oui  tout  ça c’ est de la faute à Jules César .


                                                              C’ est Hollande lui-même qui me l’ a dit .

                                                              • jeanpiètre jeanpiètre 17 novembre 2013 13:45

                                                                ça pose surtout la question de l’après, 2 partis anéantis et un autre qui oppose plus de concepts qu’ils n’en rassemblent, même en cas de victoire, le fn se pliera aux injonctions du vrai pouvoir et se mangera une gronde populaire encore plus tendue qu’aujourd’hui , puisque toutes les solutions électorales auront été tentées.


                                                              • kako 17 novembre 2013 14:00

                                                                Il est assez révélateur que les français qui réclament à cor et à cris le respect des institutions veuillent remettre en question ces mêmes institutions dès lors qu’ils considèrent que les choses ne vont pas comme ils le souhaitent.
                                                                Les élections ont eu lieu ; Hollande a été élu pour cinq ans. Que celà plaise ou pas, que ceux qui auraient voté pour lui le regrette ou non, celà ne change rien.
                                                                Hollande a hérité de dix ans d’inconséquence et d’une dette faramineuse ! Et certains frustrés par la défaite de 2012 exigent qu’il remette le pays sur les rails en 18 mois.
                                                                Autant que je sache, il s’appelle « François » et non pas « Jésus » ...
                                                                Quelqu’un a dit : « le courage en politique c’est de savoir prendre des mesures impopulaires » ; donc il n’est pas là pour soigner sa cote de popularité.
                                                                15% ? Et alors ? Il ne joue pas au bravache comme Sarkozy, qui a surtout brassé du vent pendant 5 ans et plombé nos finances ; mais il n’est pas moins efficace.
                                                                De plus, je suis assez surpris des réactions lues sur ce forum, car je pensais que les lecteurs d’Agoravox faisaient preuve de plus de discernement que ceux du Figaro....


                                                                • vachefolle vachefolle 17 novembre 2013 18:26

                                                                  la revolution en france arrivera quand la popularité de flamby atteindra le taux de chomage, cad 12%




                                                                      • Mugiwara 17 novembre 2013 21:17

                                                                        des rumeurs font état d’une construction d’un autre porte avion, d’où ces hausses d’impôt depuis quelques temps. 


                                                                        • Cedric Citharel Cedric Citharel 18 novembre 2013 09:14

                                                                          En effet, la Cinquième République a été mise en place à une période où les politiciens avaient un minimum de dignité, la situation s’est ensuite dégradée jusqu’à devenir intolérable.

                                                                          Une 6ème République devra faire en sorte de responsabiliser les politiciens qui ont tout fait pour se déresponsabiliser depuis le début de la création de l’Europe, d’apporter une transparence sur le plan local et national afin d’endiguer la corruption, et de promouvoir les idées bénéfiques à long terme sur les rafistolages. Il y aura d’autres défis bien sûr, parce que si nous ne voulons plus être gouvernés par les banquiers et par les industriels, il faudra que l’État ou les travailleurs récupèrent au moins une partie des moyens de production...
                                                                          En attendant, pour savoir comment les vrais dirigeants ont transformé nos élus en représentants de commerce et pourquoi on ne peut plus rien attendre de nos institutions, lisez On les croise parfois, de Cedric Citharel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès