• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande, les 4 vérités

Hollande, les 4 vérités

Les communicants élyséens choisissent ce qu’ils veulent montrer, mais Internet est taquin, et on a pu découvrir récemment une situation assez désobligeante pour François Hollande lors de son récent passage au Parlement Européen.

C’était le 5 février 2013 et Nigel Farage, en 2 petites minutes à dit ses 4 vérités à François Hollande, lequel a encaissé sans mot dire, tête baissée, et pourtant Farage n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. lien

 Nigel Farage mérite le détour : Il est le co-président du groupe « Europe libertés démocratie  », et un eurosceptique déterminé au sein de son parti, l’UKIP, s’opposant à l’adoption d’une constitution européenne, déplorant l’absence de référendums pour la plus grande partie des pays européens.

Avec Nigel Farage, tout le monde passe à la moulinette : de Catherine Ashton, à Herman van Rompuy en passant par Mariano Rajoy et d’autres.

Il est bon orateur, percutant, et il dit tout cru ce qu’il pense, démontrant, arguments à l’appui, et ça peut faire mal.

Du haut de la tribune européenne, il harangue avec une conviction communicative, s’en prenant à la corruption, dénonçant les crises orchestrées par les banksters, s’en prenant aussi aux médias, qualifiées de prostituées des politiques…

Tout le monde en prend pour son grade, et il n’hésitera pas à reprocher à Herman Van Rompuy « d’avoir le charisme d’une serpillière humide  », ce qui lui vaudra une amende de 3000 €.

Nombreux sont ceux qui s’interroge sur l’accident d’avion qui aurait pu lui couter la vie, d’autant qu’un autre opposant au traité de Lisbonne, Lech Kaczynski, n’a pas réchappé d’un autre accident sur le même type de petit avion.

Rappelant que les Français, tout comme les Néerlandais, les Irlandais, ont dit NON au traité de Lisbonne, Farage s’en est pris au parlement européen qui, dit-il, ignore la volonté des peuples, traitant tous ces députés d’anti-démocratiques, d’inaptes…vidéo

En tout cas ses interventions ne laissent personne indifférent, le moins qu’on puisse dire.

Ecoutons le s’exprimer au sujet de l’Espagne : « l’Espagne a droit à son plan de sauvetage et nous savons tous bien sûr que ce ne sera pas le dernier(…) lorsque le premier ministre espagnol M. Rajoy s’est levé, il a déclaré que ce plan de sauvetage montre le « succès » qu’a été la construction de l’euro zone, et je pensais alors avoir entendu durant des semaines nous dire qu’il n’y aurait pas de plan de sauvetage. J’ai le sentiment (…) qu’il est juste le dirigeant le plus incompétent d’Europe (…) et notre bon vieux Van Rompuy (…) la dernière fois qu’il était ici pour nous dire que nous avons passé le moment critique, que la crise de l’euro était terminée (…) on nous disait qu’avec l’euro en 2010 nous aurions le plein emploi, mais l’euro a échoué et il y a une menace imminente de catastrophe ». vidéo

Il a remis ça en janvier 2013, faisant un constat cruel de la situation, déclarant que la situation s’était détériorée un peu plus en 2012, évoquant les 58% de chômage frappant les jeunes dans 2 pays méditerranéens, l’industrie en chute libre, la diminution des retraites, les soupes populaires de plus en plus fréquentées, dénonçant une classe politique européenne déconnectée de la réalité, indifférente à la souffrance des peuples . lien

Et récemment, c’est notre président normal français qui a senti passer le vent du boulet.

C’était le 5 février 2013, et il est probable que François Hollande garde un souvenir mitigé de ce moment périlleux.

Extraits :

« Président Hollande, malgré votre point de vue, vous faites beaucoup en faveur des eurosceptiques en France. Les décisions de diminuer l’âge de la retraite, d’augmenter le salaire minimum et bien sûr par-dessus tous ces horribles impôts vous assurent que vos meilleurs entrepreneurs et maintenant vos footballeurs quittent la France (…) ceci se reflète maintenant avec la fuite de capitaux depuis les banques françaises (…) il va être impossible pour la France et l’Allemagne de rester dans la même union monétaire (…) votre ministre du travail a dit que votre pays était en faillite, que faites-vous ? Et bien, le vieux truc : lancer une action militaire à l’étranger ! Alors vos troupes débarquent au Mali et c’est beau de voir ces visages souriant à Tombouctou pour le moment. (…) si vous pensez vraiment qu’en utilisant des fondamentalistes et des islamiste radicaux dans ces batailles, vous allez réussir dans cette entreprise, je crois que nous allons nous lancer dans la même voie que l’Afghanistan : dans une décennie de guerre sans fin, ingagnable et de souffrances ». vidéo

Mais au niveau de l’humour décalé, et de la causticité, c’est Sophia Aram, l’humoriste de France Inter, qui a décroché le pompon avec sa chronique au second degré du 20 février dernier, et on peut avec bonheur la réécouter sur ce lien.

Plus sérieusement, l’austérité est-elle une fatalité ?

Le « collectif pour un audit citoyen de la dette publique  » ne le pense pas.

Il fait le constat qu’en dépit du fait que la BCE (banque centrale européenne) crie sur tous les toits qu’elle achètera sans limite les obligations des états en difficulté, sous conditions d’austérité, la zone euro est loin d’être tirée d’affaire.

Les mesures imaginées pour en sortir semblent bien limitées : 11 pays de la zone euro annoncent une taxation sur les transactions financières, mais pas avant 2014, alors que la maison brûle.

En coupant dans les dépenses consacrées à la protection sociale, en réduisant l’emploi public, et en dérégulant le marché du travail pour le plus grand bonheur des grands patrons, le gouvernement Hollande fait s’envoler le chômage, creusant un peu plus la précarité, et se sont les plus fragiles qui trinquent.

La hausse de la TVA, cadeau fiscal aux entreprises, réduit un peu plus un pouvoir d’achat en berne, et les prochaines réformes qui pointent le bout de leur nez concernant allocations familiales et retraites n’arrangeront rien.

Alors le « collectif pour un audit citoyen de la dette publique » réagit : après l’Alter sommet de Florence en novembre 2012, une rencontre s’est tenue à Thessalonique les 16 et 17 février. Elle sera suivie le 8 mars par la journée mondiale de lutte des femmes, le 13 et 14 mars à l’occasion du sommet européen des chefs d’Etat à Bruxelles, le point d’orgue de cette résistance étant le forum social mondial de Tunis du 26 au 30 mars, (lien) et début juin, à Athènes se tiendra un sommet européen alternatif. lien

La déception est grande en France, et pas seulement, mais toute l’Europe citoyenne gronde.

Lors du discours du Bourget, Hollande nous avait chanté un autre couplet…bien loin de ce qui est mis en place aujourd’hui.

Pourtant les recettes, il les connait, il les a évoquées lors de ce fameux discours.

Lui qui affirmait : « l’argent doit être un serviteur, et non un maître  », qui menaçait les délinquants fiscaux « la République vous rattrapera », qui affirmait « seule la justice guidera notre action, guidant la révolution fiscale dont la France a besoin », que fait-il maintenant ?

Manifestement, il a oublié ces exilés fiscaux qui représentent tout de même  60 milliards d’euros, voire plus…sans parler des 85 milliards de niches fiscales, et il préfère vider les poches des français moyens.

Il disait pourtant : « la démocratie sera plus forte que les marchés  »…mais aujourd’hui, il plie devant les marchés, en lançant une politique d’austérité, qui va plomber un peu plus le pouvoir d’achat des français.

Il déclamait avec conviction : « le quinquennat ne sera pas un zigzag, une volte face, une contradiction…  »…pourtant le zigzag, il connait.

Quid de la fermeture immédiate de Fessenheim repoussée éventuellement à la fin de son mandat ?

Quid du non cumul des mandats repoussé aussi à la fin du mandat ? lien

Quid des 500 000 logements (dont 100 000 sociaux) par an ? Il ne lui reste que deux petits mois pour tenir cette promesse impossible. lien

Quid des entreprises qui délocalisent à qui il avait affirmé : « elles devront rembourser les aides qu’elles ont obtenu ».

Pour l’instant, il entend bien le discours des grands patrons qui réclament de la flexibilité, et menacent de partir s’ils ne l’obtiennent pas…mais il n’entend pas la colère de la rue.

La réponse qu’ont les manifestants lorsqu’ils dénoncent des projets inutiles est la même que celle qu’utilisait son prédécesseur : des centaines de robot-cops, formés à la guerre en banlieue, voire à la guerre civile. lien

Mais les énarques qui dirigent de pays vont-ils entendre la colère, ou attendre un printemps qui pourrait être chaud ?

Comme dit mon vieil ami africain : « la déception est toujours à la hauteur de l’espoir qu’elle a fait naître ».

L’image illustrant l’article vient de « stampalibera.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Pétition à signer sur ce lien

Articles anciens

Le changement immobile

Leur monde est devenu trop petit

Dans chaque niche, il y a un chien qui mord

Hollande, un pays au plus bas

Monsieur « plan plan »

Faire sauter la banque

Peugeot peut donc peu ?

On a marché sur la thune

J’aime pas les riches

L’énergie en partage

Du cauchemar au rêve

Pour mémoire :

Le discours du Bourget- partie 1-2


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

153 réactions à cet article    


  • heliogabale heliogabale 26 février 2013 09:27

    Quand Farage aura abjuré le thatchérisme, on pourra le prendre au sérieux...


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 09:34

      héliogabale

      Farage n’a jamais caché être un conservateur, et appartenir à la droite.
      par contre, lors du traité de Maastricht, il a quitté le parti conservateur pour créer le sien, et on peut ne pas partager ses convictions politiques de droite, tout en reconnaissant que la charge qu’il mène contre l’Europe est sincère, et construite.
      non ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 09:36

      je voulais ajouter un lien pour confirmer ce que j’avais répondu à votre commentaire.

      il est ici

    • heliogabale heliogabale 26 février 2013 09:51

      Certains de ses constats sont bons, mais est-ce suffisant ?

      Sa charge contre Hollande est ridicule : les footballeurs qui partent en Angleterre sont des mauvais joueurs surpayés. Les fameux entrepreneurs quittant la France vers l’Angleterre ne présentent aucun intérêt stratégique (industriel). Soit des traders dont les jours sont comptés (la Bourse n’a pas d’avenir...), soit des personnes ayant fait fortune en France dans le tertiaire et qui ne veulent pas payer d’impôts (un exemple : sur France 2, on a présenté le cas d’un homme qui avait une société de ménages qui préférait vendre son entreprise et quitter la France... ce genre d’entrepreneurs est facilement remplaçable).
      Ce qui est grave au contraire c’est comment on cède des créations françaises EADS aux Allemands petit à petit... idem pour Alcatel avec les U.S... et ça n’a rien à voir avec des histoires de compétitivité... c’est juste la lâcheté et le défaitisme des élites qui sont en cause...

      Je ne l’entends pas beaucoup sur l’austérité made in U.K...ses seules incartades avec Cameron tournent autour de l’immigration...


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 10:12

      héliogabale

      bien sur, le constat est insuffisant.
      mais il est l’un des rares à être si vitupérant contre la politique menée par l’Europe.
      il s’est attaqué aussi au gouvernement grec, et n’a pas maché ses mots.
      extrait
      « Je dois avouer que si j’étais un citoyen grec, j’aurais été dehors pour me joindre à leur protestation dimanche. J’aurais été dehors pour essayer de faire cesser cette monstruosité que l’on fait subir à ces gens. Dans les efforts de [Lucas Papademos], pour obtenir des députés de voter pour le plan de sauvetage, il les a averti que, s’ils ne le faisaient pas, il y aurait une baisse spectaculaire du niveau de vie. A t-il seulement passé le nez de la porte ? A t-il vu le fait que 50% des jeunes sont sans emploi ? »
      quelques autres interventions sur ce lien

    • Yvance77 26 février 2013 13:42

      Salut,

      Personnellement Farage pour qui j’ai du respect, appartient à cette race qu’était chez nous - feu - Philippe Seguin, ou pour les vivants : Dupont-Aignan et François Asselineau.

      Et quand je dis respect pour une personne de droite c’est que vraiment je le fais sans m’écorcher la bouche. Pour moi, ils sont les Chavez de droite... et c’est tout à leur honneur. Personnellement, je n’aurai aucune peine à voter pour eux, et je ne pige pas que les gus se disant de droite, ne soutiennent pas ces valeureux hommes.
      Non non, ils sont chez nous pour le retour de Pipole ou de Berlusconnerie en Italie. Sûr qu’après, avec moi ça couinera.

      Et, leur point commun, on ne les trouve pas (ou si peu) sur les médias traditionnels... c’est la constante de la dictature soft... de bâillonner les voix discordantes ; même si elles viennent de leur propre camp !


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 14:12

      Yvance

      pas sur que ça couine.
      car on peut ne pas partager les choix libéraux de Farage, ce qui n’empêche pas de trouver pertinente son analyse sur l’europe.
      une europe qui avance en marche forcée, défendant les marchés et les banksters
      Farage est l’une des voix... et heureusement, les mêmes voix viennent aussi de l’autre camp.
      on a trahi la démocratie en nous imposant une europe des marchés que le peuple français a refusé et il sera beaucoup reproché avec raison aux socialistes d’avoir laissé faire ça.
      merci du commentaire

    • Mowgli 27 février 2013 09:18

      "heliogabale (xxx.xxx.xxx.240) 26 février 09:51 

      Certains de ses constats sont bons, mais est-ce suffisant ?« 

      On connaît la musique : »ces raisins sont trop verts, et bons pour les goujats."


    • lambda 26 février 2013 09:57

      C’est bien parce que l’Europe citoyenne gronde que la mafia dirigeante à Bruxelles commence à prendre peur et met en place avec l’argent des contribuables européens une somme entre 2 et 3 millions d’euros pour contrer avant les élections européennes de 2014 les eurosceptiques en s’attaquant aux forums et réseaux sociaux et corriger les schémas de pensées

      http://www.youtube.com/watch?v=z12Y5bPsZfI&feature=player_embedded

      Ils savent aussi que les gens ont compris que le vote ne servait à rien et certains commencent à comprendre qu’un bulletin de vote sert aux élus à légitimer leurs trahisons envers les citoyens et la réaction ne s’est pas fait attendre : certains députés français soutenu par Bertolome ont mis en proposition le vote obligatoire avec amende de 45 euros - ben voyons !!!!

      http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/des-deputes-ump-deposent-une-proposition-pour-rendre-le-vote-obligatoire-7758131027

       

       

       


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 10:14

        lambda

        merci de ces infos complémentaires qui démontrent, s’il le fallait encore, que l’Europe n’a pas pris le bon chemin.

      • heliogabale heliogabale 26 février 2013 10:24

        40% d’abstention c’est à peut près 18 million de citoyens... c’est presque 900 M€ de recettes escomptées ! smiley smiley smiley smiley


      • JL JL 26 février 2013 12:06

        « Certains députés français soutenu par Bertolome ont mis en proposition le vote obligatoire avec amende de 45 euros »

        Hé bien, la réplique est facile : voter pour le plus anti-mafia des candidats.


      • lambda 26 février 2013 13:05

        @ JL

        on veut des noms si vous réussissez à en trouver un !  smiley


      • JL JL 26 février 2013 13:17

        Je crois que les Italiens en ont trouvé un.


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 13:24

        JL

        je ne suis pas sur qu’obliger les citoyens à voter soit une mauvaise chose.
        passons sur l’aspect « amende »
        mais il faudrait aussi que le vote blanc soit comptabilisé,
        ainsi nous aurions une photo vrai grandeur de ce que souhaite le peuple.
        non ?

      • mortelune mortelune 26 février 2013 14:50

        « ...proposition le vote obligatoire avec amende de 45 euros »


        C’est une bonne idée à condition que l’on coupe la tête des élus qui ne tiennent pas leurs promesses.

      • JL JL 26 février 2013 18:11

        @ Moretelune : excellent ! Je vote pour.

         smiley


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 26 février 2013 18:43

        Bravo ! bien dit !


      • vieux grincheux 27 février 2013 06:06

        Bonjour à tou-te-s


        48% d’ abstention aux Legislatives sanfraises.....quelle est la légitimité de ces gens-là ?

        Quand à ce genre de grande gueule politique de Farage, excuses-moi, l’ auteur, mais on sait bien pour qui il roule, il fait du contre-feu....en prenant position sur des faits EVIDENTS ET VISIBLES, il fait oublier le reste à savoir que de plus en plus de CITOYENS prennent conscience qu’ ils ne veulent plus ETRE EXPLOITES et brader leurs talents pour peanuts...

        Les solutions existent pourtant, j’ ai essayé d’ en faire une synthèse ici même sur AV :

        l’ abstention sera plus grande encore ( c ’est pourquoi les UMPitres voulaient l’ OBLIGATION DE VOTER) en 2014, mais on peut encore transmettre le Serment Citoyen à chacun des candidats et créer des comités de suivi pour s’ assurer qu’ ils remplissent leur promesses, pas comme notre President actuel qui ne fait qu’ appliquer les recettes de L’ Ecole nationale d’ Auto-admiration, de l’ HEC, tu pues du bec...

        C ’est pourtant pas compliqué, si tu veux retrouver la croissance, GEL DES PRIX + Augmentation des salaires, mais la question centrale est : La Croissance est-elle souhaitable ?

        Oui, dans les pays du « Sud » de la planète, Non dans les pays du « Nord »....on est gavés......même de lasagnes au canasson....

        KONSELEDIIIIIIIIIIIIIIISEU !!!!

        VG

      • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 07:55

        vieux grincheux

        pour l’aspect « grande gueule » de Farage, on ne peut le contester,
        mais, même si je ne défend pas les idées que véhicule son parti, il faut au moins lui reconnaitre qu’il sait l’ouvrir, alors que tant de députés se taisent.
        merci de votre commentaire.

      • lambda 27 février 2013 17:15

        @ vieux grincheux

        Nous savons tous qui est Farage mais ne boudons pas le plaisir d’entendre sa voix dans l’hémicycle européen où il est de bon ton que chacun se taise

        Un autre l’a ouvert c’est Laurent Louis

        Jusqu’à présent ça n’en fait que deux - Ils sont pourtant tous grassement payés avec nos impôts pour ? ? ? se taire  smiley


      • ZenZoe ZenZoe 26 février 2013 11:18

        Bonjour Olivier,
        J’avais vu il y a quelques mois la vidéo de Farage s’en prenant à Von Rompuy. J’étais morte de rire. Et l’autre qui encaissait tout sans broncher, avec sa tête à claques (euh, je risque peut-être une amende de 3000 euros là ?) ... Je comprends bien l’anglais et ça valait son pesant d’or, vraiment  !
        Oui, Farage, bien qu’Anglais et par nature fourbe et sournois bien sûr, est un orateur de première et ne dit que des vérités. D’ailleurs ses cibles répondent rarement.


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 13:09

          Zen Zoe

          c’est ce qui est le plus frappant, c’est le silence de ceux qui sont mis en cause.
          ils attendent que l’orage passe.
          la politique de l’autruche en quelque sorte.
          mais ça ne fait pas avancer le débat.
           smiley

        • Gabriel Gabriel 26 février 2013 11:38

          Bonjour Olivier,

          Qui manie bien le verbe manie le monde, qu’importe les causes tant que les effets de manche captive l’assemblée. La forme prend le pas sur le fond et l’entérine alors, comment dans ce cas, ne par finir par le côtoyer. Les orateurs ont un immense pouvoir qui est d’autant plus dangereux que le contenu de leurs verbiages est acquiescé sans être bien contrôlés. 



          • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 13:14

            Gabriel

            il est certain que l’éloquence est l’un des moteurs des réussites, ou des échecs.
            de l’autre côté des alpes, Grillo vient d’en faire une éclatante démonstration.
            ceci dit, il a des arguments convaincants, et réalistes.
            Farage aussi, dans une moindre mesure.
            mais il énonce des réalités, même si je ne suis pas dans son camp.
            l’europe est en train de bouger.
            et les peuples aussi.
            sans être devin, je crois pouvoir assurer que le printemps sera chaud.
            de ce coté de la Méditerranée, comme de l’autre.

          • Matozzy Matozzy 26 février 2013 14:04

            « Les orateurs ont un immense pouvoir »

             

            Je suis bien d’accord. Le problème de Hollande, c’est qu’il n’a même pas cette qualité...

            Il est un bien piètre orateur (et encore, je suis gentil). A se demander comment il est arrivé ou il est...

            Le printemps sera sans doute très chaud... TF1 et consord ne suffiront plus a masquer le marrasme. Et la guerre, ça marche une fois... il lui reste quoi en stock pour faire diversion ? Le mariage gay ?... ca aussi ça tire sur sa fin...


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 14:13

            Matozzy

            je partage et remercie.

          • non667 26 février 2013 17:31

            à mattozzi
            A se demander comment il est arrivé ou il est...

            via le N.O.M. et le siècle ! y avait pas mieux comme marionette
             et attrape gogo ! smiley smiley smiley smiley


          • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 26 février 2013 19:06

            Les bons orateurs au verbe haut, qui parlent fort et disent la vérité risquent leur vie. Les bons orateurs au verbe haut ; qui parlent fort et mentent bien se retrouvent heureusement confrontés à moins de crédulité grâce à l’Internet et tant que la toile reste libre et ouverte, les mensonges d’Etat auront plus de mal à passer et ceux qui dénoncent les dysfonctionnements, les trahisons électoralistes, la corruption s’en trouveront moins isolés. 


          • kéké02360 26 février 2013 22:00

            @ Mattozy

            Hollande est arrivé là où il est avec la complicité d’Europe-écologie et du Front de gauche , ils étaient donc tous pour l’europe, ceux là même qui se plaignent aujourd’hui ...... smiley

            Les italiens la joue autrement, l’eurodictature se fissure smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 22:05

            Dedieu

            ça me parait un bon résumé de la situation.
            merci.
             smiley

          • eric 26 février 2013 12:23

            Bon, d’accord,il est hypocrite, menteur, mais le plus grave est encore qu’il est nul, mais enfin vous ne pouvez pas être très déçu. Cela signifierait que vous y auriez cru a ce point ?

            « la déception est toujours à la hauteur de l’espoir qu’elle a fait naître ».

            Le fait qu’il soit nul ne serait pas si grave en soi, si cela ne signifiait pas qu’il est incapable de s’opposer aux appétits de ses mandants.

            Je vous avais pourtant prévenu... ! Hollande est une potiche mise a la tête de l’État par un parti de classe, celui des bénéficiaires net de la dépense publique, qui a surtout comme souci que le politique ne vienne pas le déranger dans sa gestion assez occulte des affaires publiques et son partage des prébendes.

            Le dernier épisode vient encore de confirmer son cote prédateur a comparer au souci social qu’avait le précédent Président.

            Suppression du jour de carence pour les fonctionnaires titulaires....

            Ils avaient 100% de leur salaire, payés par le budget, donc de la dette supplémentaire pour tous les contribuables, en cas de maladie.
            Par comparaison, 20 a 30% des salaries n’ont rien du tout ( les services ne savent pas très bine car ils s’intéressent peu a ces populations). Certains ont des carences qui vont de « quelques jours a quelques mois, en passant par 7 a 10 jours pour les artisans ( premier employeurs de France quand même).Et tous cela sur les cotisations des employés. Solidarité. Et puis dans le privé, il y a des boites qui prennent en charge les trois jours. A nouveau sur leur fric. Mais comme l’indemnisation est de 50% du salaire plafonné, cela signifie que des le second jour d’arrêt, le fonctionnaire s’en tire mieux a nos frais que le tâcheron du privé à ses propres frais.

            Sarkozy avait voulu que les agents publics, au moins dans ce domaine, participent un peu a la solidarité nationale ( pour le chômage par exemple, il est exclu que les syndicats tolèrent une solidarité). Un jour de carence....La ou on a eu le temps de l’appliquer, cela a en plus donné des résultats contre l’absentéisme....divine surprise. Il y aurait eu des »abus«  ?

            Et toute la caste de pleurnicher, les pauvres fonctionnaires de catégorie C sont mal payé ! Ah bon ? Et qu’est ce que le fait que les conseillers a la cour des comptes récupèrent leur jour de carence va y changer ? Il ne faut pas »égaliser vers le bas" ! Ah bon, et en quoi les 240 millions d’euro ponctionnés sur les salariés vont les faire monter vers le haut ?

            Mais là n’est pas le cœur du scandale et la démonstration du caractère profondément égoïste et prédateur du hollandisme.

            Il fallait faire des économies et si possible dans la paix sociale avec ce gens peu prêt a partager les efforts.

            Le deal Sarkoziste fut réaliste. On préserve les avantages des gens en place. On ne remplace pas un fonctionnaire sur deux. On poursuit la politique de gauche consistant a mettre a leur disposition des petites mains corvéables a merci pour faire les sales boulots a leur place.

            La réalité de la jungle sociale française aujourd’hui, c’est qu’il y a 11% de salaries précaires dans le privé, mais qui ont un espoir de finir par obtenir un CDD
            Il y en a 17% dans le public, et être titularise, avec les concours, même si on est bon...C’est donc de la précarité durable et voulue. Le PS est plus pressé de régulariser les migrants clandestin que de titulariser ses propres précaires. Il faut dire que ceux ci votent mal... Et pour en connaitre quelques uns, c’est plus du même boulot que les titulaires, mais beaucoup moins payés et sans les avantages.

            Il n’y a plus d’argent ? On en trouve quand même ! Mais au lieu de créer ne serait-ce qu’une petite indemnisation pour les précaires, ne serait-ce que du service public, hollande arrose a nouveau ses troupes !
            Il se trouve qu’ici, c’est particulièrement visible et transparent. Mais toutes les mesures prises par ce pouvoir, vont dans le même sens.
            La présidence Sarkozy aura été plus sociale, parce que son électorat de base est moins dépendant de la dépense publique et que donc, elle pouvait consacrer l’argent public aux priorités sociale.
            La présidence hollande est dure aux pauvres parce qu’elle a choisir entre les fins de mois de son électorat et de ses clientèles et les fins de moins des pauvres.


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 13:16

              eric

              vous devriez arrêter un instant les hallucinogènes, 
              a la longue, vous allez détruire les quelques neurones restants.
              écrire que sarkö aura été plus social que Hollande, c’est tout de même légèrement exagéré.
              on va mettre ça sur le compte des produits illicites.
               smiley

            • mortelune mortelune 26 février 2013 14:59

              @ Eric

              Rendormez-vous, la nuit n’est pas terminée et vous avez école demain matin...

            • eric 26 février 2013 17:37

              Bien que circonstanciées et construites, vos réponses me paraissent insuffisamment chiffrées pour être entièrement convaincantes. Ma narco dépendance et mon manque de sommeil n’expliquent en effet pas entièrement pourquoi hollande fait cadeaux de 240 millons d’euro a 5 Millions de fonctionnaires protégés, tout en laissant sans protection des millions de précaires et en augmentant les minimums sociaux promus par Sarkozy de juste 500 millions pour 11 millions de pauvres.


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 22:06

              eric

              j’ai bien peur que vous en ayez repris une dose.
              c’est l’excès qui est dangereux.
              enfin, vous devriez le savoir ?
               smiley

            • Pyrathome Pyrathome 26 février 2013 12:34

              Salut Olivier,

              J’aime bien Farage pour son franc parlé et ses quatres vérités assénées aux fascistes de Bruxelles, mais ne nous trompons pas de camp, ce mec est de la bonne droite conservatrice Anglaise plutôt assimilable au hideux Tatchérisme....
              Plus prompt à dénoncer les aberrations des autres que celles du gouvernement Britannique et des fascistes financiers de la city et de wallstreet.....

              Mais les oligarques de Bruxelles et les « marchés » viennent de se prendre une batte de base ball dans la cafetière avec le maitre du jeu en Italie, Beppe Grillo est le vrai gagnant...le détonateur vient d’être mis à feu, l’onde de choc va se propager dans toute l’europe.....pour le meilleur ou pour le pire !!
              De quoi secouer vigoureusement les endormis du bulbe, est-ce enfin le grand réveil de l’europe ??
              L’UE a pris les gens pour des cons pendant des lustres, c’est maintenant au tour du peuple de jouer......Les Italiens sont excédés et ont balancé vigoureusement le coup de pied salutaire dans la fourmillière ....

               


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 13:18

                bonjour Pyra

                bien sur, Farage est de droite, et ne s’en cache pas.
                mais les propos qu’il tient sur les dérives européennes sont fondés.
                au bout du compte, il rejoint les critiques de l’autre bord, affirmant que l’europe n’est pas démocratique, qu’elle prend le mauvais chemin, celui de l’austérité.
                et je ne peut que lui donner raison.
                même si je ne partage pas son engagement à droite.


              • asterix asterix 26 février 2013 19:08

                Bonjour Olivier,

                Van Rompuy Herman, Président non élu de l’Union Européenne. Un faux démocrate de jour, un vrai flamingant de nuit.
                Un catholique ultra-conservateur...
                Jamais il ne s’est élevé contre l’anti-démocratie du temps où il fut Ministre. Il a ouvertement soutenu tous les mouvements extrémistes et para-militaires qui ne cherchent ouvertement qu’à casser du francophone. Ces sales rats, comme ils disent
                Son épouse fut candidate Maire dans une commune des environs immédiats de Bruxelles. Le second de sa liste - archi-battue ! était un extrémiste de droite notoire. Lorsque son passé fut découvert, elle l’a défendu bec et ongles.
                Les exemples foisonnent sur le caractère moral du bonhomme.
                Plus que vous, nous Belges, nous savons ce qu’il en est de ce fantoche.
                A VIRER ET AU PLUS VITE !!!
                L’Europe n’a rien de démocratique. On sait que tu n’es pas un homme de droite, ce que tu nous rapportes sur Farage n’en a que plus de valeur.


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 19:51

                astérix

                merci de ton témoignage qui ne fait que confirmer les dires de Farage.
                le réveil italien est peut être le signal que les choses sont en train de bouger en Europe.
                 smiley

              • Jean-Louis CHARPAL 26 février 2013 13:45

                On peut être d’accord avec Nigel Farage lorsqu’il dénonce cette Europe qui ne respecte plus une seule des règles de la démocratie et qui a basculé dans une dictature qui ne dit pas son nom.

                Par contre, au plan économique, c’est un réactionnaire et un ultra libéral borné.

                Il croit que les mesurettes d’ Hollande signent une politique de gauche, alors que cette politique très globalement de droite, satisfait pleinement le MEDEF.

                Farage, partisan de l’austérité, serait bien incapable de relancer l’économie.

                Il croit pouvoir imputer tous les échecs de l’ Europe à l’ Europe elle même, alors que cet échec, qui va se transformer en désastre, est dû à l’ultra libéralisme qui a gagréné l’ Europe !


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 14:09

                  jean Louis Charpal

                  écoutez bien ce qu’il dit à Hollande.
                  il ne se trompe pas.
                  il affirme que Hollande fait le contraire de ce qu’il avait promis.
                  et comment ne pas lui donner raison.
                  cette parole est d’autant plus forte puisqu’elle vient du camp de la droite.
                  non ?

                • Jean-Louis CHARPAL 26 février 2013 16:48

                  @ olivier cabanel - 14:09

                  Entendons nous bien. Je suis globalement d’accord avec le sens de votre article et je ne nie pas que Nigel Farage ait dit des vérités sur le fonctionnement anti démocratique de l’ Europe.

                  Mais je maintiens la teneur de mon précédent message et je m’explique :

                  Farge a dit ceci : « Les décisions de diminuer l’ âge de la retraite, d’augmenter le salaire minimum et bien sûr par dessus tout ces horribles impôts vous assurent que vos meilleurs entrepreneurs et maintenant vos footballeurs quittent la France ».

                  C’est typiquement la langue de bois et le baratin ultra libéral absolument inacceptables et absurde au plan économique.

                  Tout cela pour dire que si je condamne totalement la politique de droite menée par Hollandréou et sa fine équipe de sociaux libéraux, je ne suis pas béat d’admiration le moins du monde devant certaines balivernes de Farage.

                  Allons au fond des choses : 

                  1° « Les décisions de diminuer l’âge de la retraite ».

                  Il a vu ça où Farage ? Il oublie qu’ en France le Premier ministre s’appelle Parizot et que si des « décisions » étaient prises elles consisteraient à repousser encore l’âge de la retraite !

                  2° « Les décisions d’augmenter le salaire minimum ».

                  Là encore Farage aurait-il des visions ? Le salaire minimum a été augmenté de façon dérisoire, ridicule et indigne d’un Gouvernement soi disant de gauche (l’équivalent d’un carambar par jour !).

                  Or, en période de marasme, un progressiste doit augmenter le pouvoir d’achat ( avec d’autres mesures évidemment) pour relancer l’économie.

                  3° « par dessus tout, ces horribles impôts vous assurent que vos meilleurs entrepreneurs et maintenant vos footballeurs quittent la France ».

                  Là, c’est l’apothéose dans la sottise ! Une vraie gauche progressiste lutterait effectivement contre les niches, la fraude et l’ évasion fiscales des très grosses entreprises.

                  Quant aux déserteursd fiscaux, il suffit de faire ce que font les Etats-Unis : instaurer une taxe différentielle qui annule le bénéfice de l’évasion fiscale.

                  Ce qui est « horrible » ce ne sont pas les impôts que tout le monde doit payer, et pas seulement les pauvres, mais tous ces milliards qui se retrouvent dans les paradis fiscaux et marchés dérivés, qui ne servent à rien, et qui devraient être intégrés dans le budget de l’Etat pour relancer l’économie.

                  NB : Farage ne sait pas de quoi il parle. Les « entrepreneurs » ayant quitté la France sont très peu nombreux. Il n’a qu’à regarder les statistiques. Les entrepreneurs n’ont aucune raison de quitter un pays dont la cheftaine du MEDEF est Premier Ministre. 

                  Conclusion : ni Hollandréou, ni Farage !

                  Mais une vraie gauche faisant une politique de relance économique et de justice sociale !


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 17:05

                  Jean Louis Charpal

                  je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il nous faut surtout retenir dans les critiques de Farage ce qui concerne le manque de démocratie au parlement européen, et la dérive que prend celui ci.
                  pour le reste de son programme, qui concerne la politique anglaise, il est difficile pour un homme de gauche de le partager, bien évidemment.

                • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 17:08

                  JL Charpal

                  j’ajoute quand même que Farage n’a pas tort quand il évoque la fuite des entreprises (et des capitaux)...au détriment de la France.
                  il y a un échange de réflexions sur le sujet sur ce blog.
                  intéressant.

                • Dany romantique 26 février 2013 23:55

                  Tout à fait d’accord avec ce que vous avez récapitulé. Je me suis fait exactement la même réflexion sur l’ensemble de l’intervention de ce bouffon de Farage qui se fout pas mal du modèle social français et encore plus s’il avait à aligner les critères sociaux de l’ Angleterre sur un consensus européen et à harmoniser la fiscalité de l’U.E.Il est anti-Hollande comme Coppé ou Fillon le sont : ce sont des querelles de clics politiques héréditaires.

                  On peut être certain de son affinité à protéger les capitalistes, la City et les Iles anglo-normandes, paradis fiscaux de la dite City.
                  Bien entendu l’U.E. est un échec social, économique et démocratique. L« euro est au service des libéraux Allemands qui »profitent" du véhicule monétarisre européen, basé sur le libéralisme déréglementé le plus pur. 
                  Mais sur le constat on ne va pas faire la courte échelle à des Tatchériens avérés. 

                • LeClérocrate 26 février 2013 14:31
                  Mais les énarques qui dirigent de pays vont-ils entendre la colère, ou attendre un printemps qui pourrait être chaud ?

                  Vous semblez vouloir encore croire en ceux qui nous gouverne en disant cela. Je ne comprends pas comment on peut être encore aussi aveugle (de droite comme de gauche)

                  il affirme que Hollande fait le contraire de ce qu’il avait promis.
                  et comment ne pas lui donner raison.

                  Mais c’est exactement ce à quoi sert une campage électorale : faire des promesses que l’on ne tient pas. Il n’y a RIEN qui oblige Hollande à respecter ses paroles, RIEN et c’est bien là le problème du système politique actuel. On élit pas le meilleur à un poste, on élit le meilleur à etre élu, (cad celui qui parle le mieux, qui présente le mieux et qui passe le plus souvent dans les médias) et ça fait une grosse différence.



                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 15:51

                    LeClérocrate

                    je suis d’accord avec vous sur au moins un point.
                    il faudrait une règle qui puisse punir d’une manière ou d’une autre les promesses non tenues.
                    mais ce n’est pas manifestement à l’ordre du jour.

                  • Clojea Clojea 26 février 2013 14:49

                    Salut Olivier. Merci pour l’article. Effectivement Nigel Farage a le mérite de remettre les pendules à l’heure. Mais ce ne sera pas suffisant pour faire bouger les choses. Les Français sont engourdis (le froid ? le chaud ? On ne sait plus...) et personne ne moufte vraiment.
                    Si c’était un gouvernement de droite, beaucoup serait dans la rue. Mais la gauche est ultra protégé par la gangrène syndicale, qu’un américain a eu le bon ton de décrire. (Je parle de la CGT, bien sur). Pour le reste, le discours de cet américain peut être sujet à controverse, bien que....
                    Pour en revenir à Hollande et son conglomérat, c’était prévisible à 100% que rien ne s’arrangerait. Pire, ils bétonnent tout pour appauvrir encore un peu plus la classe moyenne. Mais voilà, la gauche, fin manoeuvrière, reste toujours en demi teinte et excelle à flatter le blaireau/bobo moyen. (de gauche bien sur)
                    François Béranger, Léo ferré, au secours....


                    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 15:52

                      Clojea, 

                      pas mieux !
                      je partage, merci.
                       smiley

                    • spartacus spartacus 26 février 2013 15:04

                      Pour info, Hollande est appelé « le sulk » par le monde entier, que l’on peu traduire par « le boudeur » (exemple : Dailly mail).


                      100% analyse de gauche. Des vérités mélangées à des erreurs.
                      L’auteur invente un Hollande, qui aurait coupé dans les dépenses consacrées à la protection sociale, qui aurait réduit l’emploi public, et aurait dérégulé le marché du travail.
                      Hollande n’a pas touché aux dépenses sociales, n’a pas touché un emploi public et au contraire régule à l’exès le marché du travail.
                      L’hauteur présente la hausse de la TVA comme un « cadeau » aux entreprises. Non sens absolu.

                      L’auteur se plaint ! mais n’a t-il pas appelé à voter Hollande ? 

                      • 1871-paris 1871-paris 26 février 2013 15:38

                        hausse de tva un cadeau au patrona un non sens absolue... curieux de voir ton argumentaire ?

                        de maniere directe cette hausse du prix a la consommation n est elle pas une compensation des baisses de cotisations patronales.

                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 15:54

                        spartacus

                        c’est tout à fait exact, 
                        à la suite de son discours du bourget, j’ai été touché par les envolées lyriques qui semblaient sincères, et j’ai voté Hollande au second tour.
                        ceci dit, malgré la déception qui est la mienne, je ne regrette pas d’avoir viré son prédécesseur, convaincu qu’il ne pouvait y avoir pire.
                         smiley

                      • tuffgong56 tuffgong56 26 février 2013 15:20

                        L’ Europe sert les intérêts des multinationales et des banques, le peuple, lui , sert à renflouer les caisses... Arte à diffusé un très bon documentaire sur le sujet . Lien ci dessous.

                        http://youtu.be/3_8h3poYfoA


                        • mortelune mortelune 26 février 2013 15:33

                          Je me fiche de savoir si Farage est de droite, de gauche ou venu d’une autre galaxie. La France est un état d’europe et à ce titre il peut parler de Hollande devant un hémicycle de députés. C’est le fait d’être citoyen européen comme nous z’autres qui lui donne ce privilège. Nous sommes citoyens européens malgré nous, mais nous le sommes quand même. Jusqu’à nouvel ordre, nous sommes donc soumis au dictat du parlement européen.

                          Il est temps que Hollande prenne vraiment ses responsabilités et qu’il se mette au travail pour que le changement promis se fasse maintenant. Pour le moment il n’y à rien, nada, nothing, nichts. Il poursuit tranquillement la politique de Sarko et va embrasser les pieds de la city à Londres. Ce n’est pas tolérable après en avoir tant dit à propos de la finance lors de sa campagne électorale.
                          Y en a marre de voir les politiques continuer à tisser la toile financière sur laquelle s’engraissent les araignées comme Rockefeller et Rothschild. 
                          L’Europe ? Les français n’en voulaient pas et ils n’en veulent toujours pas. Il n’y a rien d’autre à comprendre. Tout le reste est sornettes et balivernes. Le peuple français n’est pas la ’putain’ des loobies internationaux, ni celle du parlement européen et encore moins celle des USA. Farage le dit en d’autres termes pour le peuple anglais et c’est de bon augure même s’il est un libéral. 


                          • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 15:56

                            mortelune

                            je partage complètement, et remercie.
                            il nous faudrait un Beppe Grillo en France pour réveiller les électeurs transis.
                             smiley

                          • simir simir 4 mars 2013 09:38

                            Bonjour Olivier

                            Beppe Grillo ? Il a dans son programme l’interdiction des syndicats, qui pourtant en France ne sont plus bien méchants. Rien que cela le disqualifie à mes yeux.

                          • gaijin gaijin 4 mars 2013 09:49

                            simir
                            ben justement on peut se poser la question a l’envers
                            je ne sais pas qu’elle est la situation en italie mais en france les syndicats ne remplissent pas leur fonction ( c’est d’ailleurs pour ça qu’ils n’ont pas plus d’adhérents )
                            .........


                          • olivier cabanel olivier cabanel 4 mars 2013 10:01

                            simir

                            êtes vous sur de cette info ?
                            voila une partie du programme de Beppe
                            Loi anticorruption (une personne condamnée par la Justice ne peut plus être élue pour représenter le peuple ni comme membre d’une entité publique ou dont l’État est actionnaire)
                            Revenu minimum de citoyenneté
                            Abolition des subventions publiques aux partis (rétroactif à ces élections)
                            Abolition immédiate du financement direct et indirect des journaux
                            Introduction du référendum propositif et sans quorum
                            Référendum national sur le maintien du pays dans l’Euro
                            Obligation pour le Parlement de discuter et de voter sur chaque loi d’initiative populaire
                            Une seule chaine TV publique, sans publicité, indépendante des partis
                            Élection directe des candidats à la chambre des députés et au Sénat
                            Institution d’un « politomètre » pour vérifier l’éventuel enrichissement illicite de la classe politique au cours de ces 20 dernières années
                            Fixation d’un maximum de 2 mandats électifs
                            Loi sur le « conflit d’intérêts »
                            Mesures immédiates de relance de la petite et moyenne entreprise sur le modèle français
                            Restauration des fonds retirés à la Santé et à l’École publiques en prélevant sur ceux prévus pour les grands travaux inutiles comme le TGV Lyon-Turin ou le Pont sur le Détroit de Messine
                            Informatisation et simplification de l’État


                            je ne vois rien sur les syndicats...
                            si vous avez une preuve, please ?

                          • olivier cabanel olivier cabanel 4 mars 2013 10:07

                            simir

                            j’ajoute que, pour ma part, je pense qu’il faudrait rendre le syndicalisme obligatoire pour tous les travailleurs...de cette façon, les dirigeants seraient d’abord plus représentatifs, et le syndicat serait un vrai moyen de pression sur le patronat.
                            qu’en pensez vous ?

                          • simir simir 5 mars 2013 07:07

                            à Olivier

                            a environ 3’ 30
                            Les syndicats obligatoires ? Si c’est simplement pour cotiser on n’avancera pas d’un pouce.
                            Les synbicats réformistes ont fait beaucoup de mal au mouvement ouvrier comme avait pu le prévoir Krasucki en 1968 quand il déclarait :« Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif plus puissant.

                          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mars 2013 08:03

                            simir

                            j’ai attentivement écouté Mélenchon de 3’ à 6’...rien sur ces « syndicats qui seraient interdits »....
                            d’ailleurs, si vous voulez critiquer le programme de Beppe, découvrez le d’abord de la bouche même de celui qui le propose...non ?
                            je me refuse à voir le programme de Grillo par la voix de Mélenchon, tout respectable soit-il.
                            allons plutot à la source.
                            à+ ?

                          • ykpaiha ykpaiha 26 février 2013 15:56

                            J’adore Farage,

                            Un homme certes comme tout un chacun avec ses contradictions mais quelque part c’est surtout et avant tout un homme fier .
                            Fier d’etre anglais, fier d’exister, fier de faire de la polique ; bref l’antithèse de nos scribouillards de salon et autres jean-foutre mélanchouillardistes.

                            Un petit lien ou il explique le fond de sa pensée .


                            • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 16:34

                              ykpaiha

                              merci de cette vidéo qui nous fait mieux comprendre la réflexion de Farage.

                            • SEPH SEPH 26 février 2013 16:30

                              Trois priorités :

                               - Sortir de l’Union Européenne

                               - Ne pas rembourser la dette qui est en fait les intérêts du capital prêté par des voleurs ( les banques)

                               - Mettre en place un secteur public productif puissant pour relancer une production de richesses utiles à tous.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 16:36

                                SEPH

                                ça me parait un bon début de programme.
                                 smiley
                                à ceci pret que l’Europe n’est pas un problème, c’est l’Europe des banksters et des lobbys qui en est un, et je n’aurais rien contre une Europe qui place le social et la défense des citoyens en priorité.

                              • mortelune mortelune 27 février 2013 09:24

                                L’ai cru un moment à la mise en place d’une europe sociale mais c’était un leurre. Dans notre dos ils ont fabriqué des fondations en béton qui ne permettent plus aucune modification. Bref ! l’ensemble est devenu un blockhaus « capitalo financier anti-social » qu’il faut démolir au plus vite et ça va pas être facile. 


                              • SEPH SEPH 27 février 2013 11:01

                                @ Olivier

                                Le traité de Lisbonne a gravé dans le marbre que l’U.E. est capitaliste, libéral et le secteur public doit-être privatisé sauf les fonctions régaliennes Pour changer ceci il faut que tous les États soient d’accord, c’est pas pour demain. Alors la seule solution est de SORTIR de cette mafia des lobbys et des banques pour avoir notre LIBERTÉ et sortir de cette DICTATURE de la Finance.

                                Par aileurs, j’ajouterai une quatrième Priorité/
                                - La juste distribution des richesses produites aux peuple français.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 11:06

                                mortelune

                                la tache n’est pas simple, et pourtant.
                                quand on voit qu’en italie, il a suffit d’un artiste pour changer la donne, pourquoi ne pas imaginer que quelques députés européens puissent à leur tour donner un autre sens à cette Europe ?

                              • mortelune mortelune 28 février 2013 03:42

                                 « pourquoi ne pas imaginer que quelques députés européens puissent à leur tour donner un autre sens à cette Europe »


                                François Asselineau semble très septique sur la possibilité de changer les choses de « l’intérieur » . Sur ce point je suis d’accord avec lui puisque l’europe n’appartient pas aux européens.

                              • Ricquet Ricquet 26 février 2013 16:48
                                Merci Mortelune pour vos posts...
                                Merci aussi à l’auteur pour la documentation.

                                Droite Gauche : cela veut-il dire quelque chose ?
                                Oui assurément, c’est une façon de transmettre le pouvoir, telles les 2 faces d’une même pièce.
                                Ainsi donc, pour le système, c’est toujours : Pile je gagne et face tu perds ou bonnet blanc et blanc bonnet.
                                Notre sacro-sainte séparation des pouvoirs (exécutif - parlement - justice) est un leurre.
                                Du fait des réseaux de connivence, de la non représentativité des sensibilités nationales (pas de proportionnel) et surtout le pouvoir de nuisance des médias qui orientent les pensées et induisent les scrutins...
                                Quel parlementaire en France aurait tenu le discours de Farage ?
                                Silence radio... ???
                                quel « journaleu officiel » peut l’étayer avec impartialité ?
                                Quel chronique journalistique traite de la question à charges et à décharges ?
                                Une autre chanson que : Je te tiens, tu me tiens par la barbichette, le 1er qui rira...
                                Quel élu bêlera plus fort que son voisin dans les instances démocratiques qui n’ont de démocratique que la tique et l’apparence.

                                • nadguy 26 février 2013 16:55

                                  Un Beppe Grillo pour réveiller les électeurs transis en France ! Un peu de patience quand Hollande et Ayrault se seront attaqués aux retraites, aux allocations familiales et aux droits du travail, les Français se réveilleront (enfin j’espère !).
                                  Ceci dit, on sent quand même la colère monter dans tous les pays face à cette oligarchie qui nous gouverne et la pauvreté engendrée de plus en plus grande ! Et bravo à l’Italie qui nous montre la voie à suivre !!
                                  Bravo pour vos articles M. Cabanel. J’ai voté comme beaucoup Hollande au 2ème tour en ne me faisant aucune illusion, mais bon peut-être Mélenchon pour la suite ? Quitte à changer, je crois qu’il ferait beaucoup mieux et éviter le danger de l’extrême droite qui risque fort d’arriver je le crains fort !


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 17:11

                                    merci nadguy, c’est sympa.

                                    je cherche quels sont les leaders de la grogne en espagne, si vous avez des infos ?
                                    vous ou un autre lecteur...je prend.
                                     smiley

                                  • nadguy 26 février 2013 19:28

                                    J’ai lu sur le blog de Mélenchon le compte-rendu de sa participation aux manifestations en Espagne, il y parle d’ISQUIERDA UNIDA dont le leader est Cayo Lara, je n’ai rien trouvé d’autre pour l’instant.

                                    http://www.lepartidegauche.fr/actualites/international/espagne-l-appel-cayo-lara-izquierda-unida-pour-une-rebellion-democratique-solide-pour-battre-le-gouvernement-16465


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 19:40

                                    nadguy

                                    merci, 
                                    ça me semble une bonne piste.
                                     smiley

                                  • morice morice 26 février 2013 17:23

                                    Vous SOMBREZ, à , Olivier, en montrant en exemple un des pires en la personne du populiste d’extrême droite qu’est Nigel Farage !!!


                                    C’EST UN NATIONALISTE CONSERVATEUR, TOUT CE QUE VOUS AVIEZ MOQUE EN CHANSONS !!!!

                                    EN PRIME IL VOUS TUE CAR SON PARTI L’UKIP, « est en faveur d’une extension du nucléaire pour des raisons de sécurité énergétique. Il soutient le fait que l’énergie éolienne est non-rentable. »

                                    LE METTRE EN EXEMPLE DONC PROUVE QUE VOUS PERDEZ LES PEDALES, À VENIR VOUS FLAGELLER EN DIRECT EN ENCENSANT UN PRO NUCLEAIRE A MORT !!

                                    Je suis écœuré, là, écœuré par votre manque total de discernement !

                                    • LEELOO Shawford42 26 février 2013 17:27

                                      Momo, arrête de crier, Olivier t’as entendu, et surtout il est pas mono manique lui, il sait écouter ce qu’il y a de bon dans ce qui est pour le reste un ennemi. smiley


                                    • LEELOO Shawford42 26 février 2013 17:29

                                      Oups mono maniaque, mais j’aurais pu écrire aussi momo maniaque tellement le pléonasme est criant smiley


                                    • morice morice 26 février 2013 17:37

                                      vos nouveaux amis, Cabanel, pire que les gourous extraterrestres :




                                      c’est le groupe de Farage

                                      vous nouveaux amis s’appellent DE Villiers ou le Vlaams Belang ou le parti facho Lituanien voire les demeurés finlandais (ce sont des IDENTITAIRES !) . Ils sont tous racistes ; comme les danois du groupe, les plus xénophobes, et anti-immigration....

                                      il y a de quoi gerber dans la promotion que vous faites à ce crétin populiste digne de Jean-Marie : vous avez perdu la boule, là, Cabanel !!! 

                                      • curieux curieux 26 février 2013 17:39

                                        Ah voici Morice, le troll qui nous sort des articles dignes der TF1 sans aucun interêt quand tout va mal. Allez donc supprimer mon message sur votre fil, espèce de faux-cul.


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 17:48

                                        morice

                                        vous devriez reprendre votre sang froid.
                                        il ne s’est pas agit dans l’article de faire l’éloge des idées que défend Farage dans son conservatisme avéré...sa critique d’hollande par rapport à l’implication de la France au Mali me va comme un gant, et je remarque que peu de voix de nos chers politiques se sont exprimées sur le sujet...
                                        je pense qu’il a raison de vitupérer sur l’Europe que nous ne voulons pas, celle des banksters, celle qui fait passer les intérêts des puissants, avant celle des peuples qui souffrent.
                                        ça n’implique pas pour autant de défendre des idées racistes...ou autres.
                                        ça me paraissait clair.
                                        apparemment pas pour vous.
                                        dommage.

                                      • SergeL SergeL 26 février 2013 19:02

                                        ton dernier article insignifiant dont sa vacuité nous fait poser de sérieuses questions sur ta santé mentale. 


                                        Ces propos sont scandaleux voir répugnants : la haine de la culture était l’ apanage des barbares qui ont semé la terreur idéologique durant les années 33-45.


                                      • joletaxi 26 février 2013 19:03

                                        Bonsoir Mr. le mage ,oh borne à haute fréquence de truismes
                                        bonsoir les enclumes,
                                        Ben sur ce coup-ci, à mon corps défendant,Morice n’a pas tort,il est un peu facile de s’extasier devant la devanture, et de s’en foutre de ce qui se passe dans la cuisine,parce que ce qui est en promo à l’étalage nous convient.

                                        La banalisation de la droite est en marche, et l’émergence d’un fort en gueule ,dans ces temps d’incertitude n’est pas une hypothèse irréaliste.
                                        Lisez les programmes du Vlaamsbelang, de la NVA,,quoique la popularité d’une Merluche soit finalement du même tonneau.
                                        En Belgique,il existe une commune oµ l’on vérifie vos origines avant de vous accorder un logement, mais plus fort encore, un permis de bâtir.
                                        On s’habitue à tout, et les dirigeants de certains camps de vacances du moustachu étaient de bon pères de famille, offraient des cadeaux à Noel.
                                        De mes pérégrinations en Italie, je puis vous certifier que la frange qui rêve d’un Duce est loin d’être négligeable


                                      • SergeL SergeL 26 février 2013 19:40

                                        Le racisme culturel est l’ affirmation de la supériorité méprisante : article insignifiant dont sa vacuité



                                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 19:46

                                        jo

                                        vous mélangez tout.
                                        il est certain que la misère actuelle pourrait permettre l’accession au pouvoir d’un malade nazillon, mais ni Grillo, ni Mélenchon ne sont de ce bord là...
                                        restez en aux chateaux de sable, c’est encore là que vous êtes le plus compétent.
                                         smiley

                                      • morice morice 27 février 2013 01:48

                                        vous devriez reprendre votre sang froid.
                                        il ne s’est pas agit dans l’article de faire l’éloge des idées que défend Farage dans son conservatisme avéré.

                                        vous ne savez pas associer deux idées là : son CONSERVATISME et son POUJADISME le conduisent à critiquer l’Europe, mais ce n’est pas pour la critiquer en elle-même : c’est son NATIONALISME FASCISANT qui lui dicte son comportement !!

                                        vous SOUTENEZ UN FACHO, Olivier : après les délires soucoupistes, voilà maintenant les politiciens véreux, plus proches des IDENTITAIRES que du peuple que vous êtes amené à SOUTENIR OUVERTEMENT... Hitler aurait été contre l’Europe, vous auriez aussi applaudi ? NON ? Alors cessez donc vos conneries et ADMIREZ les mouches à merde d’extrême droite que vous avez attiré avec votre article d’inconscient TOTAL !

                                        car c’est être inconscient de tomber dans le panneau de cette équipe de bras cassés fachos qui squattent les bancs des députés européens grassement payés pour dire qu’il ne faut pas d’Europe !!

                                        Et ça ne les gêne même pas ces cons là, et vous non plus en prime !!

                                        franchement, c’est à vomir ce que vous venez de commettre là : encenser un mec qui veux plus de nucléaire encore : vous ne le SAVIEZ MEME PAS avant de venir l’applaudir : il vous RIDICULISE SDESORMAIS, car à chaque fois que vous viendrez dénoncer Fukushima, on viendra vous rebalancer les phrases de Farage ! 

                                        Vous venez de vous SUICIDER en ligne, Cabanel, rien d’autre ! on ne peut applaudir Farage SACHANT QUI IL REPRESENTE !!! 

                                        faudrait vous INFORMER avant de causer mon vieux ! quoiqu’il puisse dire, il reste un facho de la pire espèce !

                                      • ykpaiha ykpaiha 27 février 2013 01:51

                                        Casse toi momo tu pue .
                                        c’a va mieux en le disant, voila bien longtemps que le besoin s’en faisait sentir.


                                      • mortelune mortelune 27 février 2013 09:43

                                        @ Morice


                                        « vos amis sont déjà là pour rajouter une couche à vos CONNERIES dangereuses, Jules et vous êtes toujours aussi inconscient. »

                                        ça c’est une partie d’un com que vous avez écrit sur l’article de Alain Jules 

                                        « vos nouveaux amis, Cabanel, pire que les gourous extraterrestres »

                                        ça c’est ce que vous écrivez sur l’article de Olivier

                                        Momo avez-vous un problème avec les ’amis’ des rédacteurs d’articles ? Une grosse colère dépressive ? Je vous propose d’écrire un article au lieu d’écrire des coms sur les articles des autres. Je vous apprécie dans le rôle de rédacteur et je vous trouve mauvais comme une teigne dans le rôle de commissionnaire

                                        Les réponses d’Olivier sont pourtant bien faciles à comprendre, seriez-vous devenu idiot ?



                                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 13:04

                                        curieux

                                        je n’ai pas « sucré » votre commentaire.
                                        lorsque je replie, ce qui est assez rare, c’est qu’il y a de l’injure dans l’air, ce qui n’était pas votre cas...donc ça doit venir d’ailleurs...
                                        désolé

                                      • dup 26 février 2013 17:51

                                        Lech Kaczynski un opposant . il ferait bien de faire attention le Nigel

                                        http://www.youtube.com/watch?v=z_0fSM7gLVI

                                        l’UE est une organisation CRIMINELLE qui appauvrit , ruine, assassine les nations et les met en esclavage pour une classe dominante

                                        a mort cette merde satatnique UE. le french flan avarié risque rien car il fait partie de la clique

                                         


                                        • TSS 26 février 2013 18:48

                                          Le fait que Nigel Farage soit tatcherien n’engage pas à le soutenir quand on sait le nombre

                                          de morts qu’a provoqué la politique de cette abrutie fasciste !!

                                          Et puis les anglais collabos des USA pour la destruction de l’Europe n’ont qu’à degager

                                           cela nous fera une bouffée d’air ... !!


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 20:48

                                            TSS

                                            loin de moi l’idée de « soutenir » Farage dans ses positions conservatrices, mais je lui trouve un certain courage à toiser les députés européens, à dénoncer le déficit démocratique, et les erreurs politiques qui, au niveau européen visent surtout à favoriser ceux d’en haut, au dépens de ceux qui souffrent.

                                          • morice morice 27 février 2013 01:57


                                            loin de moi l’idée de « soutenir » Farage dans ses positions conservatrices, mais je lui trouve un certain courage à toiser les députés européens

                                            vous auriez applaudi LEPEN de la même façon alors ! c’est un argument imbécile !

                                            il joue à son Dieudonné : grande gamelle et petit faiseux.

                                            L’échange musclé est intervenu au terme d’une discussion qui a mis aux prises les nombreux députés souhaitant doter l’Union d’un budget ambitieux avec une minorité, notamment dans les rangs britanniques, opposée aux « gaspillages ».

                                            Parmi ces derniers, le plus virulent fut, comme à son habitude, Nigel Farage, le charismatique leader de parti UKIP prônant une sortie du Royaume-Uni de l’UE.

                                            C’en fut trop pour Guy Verhofstadt, le plus ardent fédéraliste de l’assemblée. « M. Farage a parlé toute la matinée de gaspillages (…), mais le plus grand gaspillage aujourd’hui c’est le salaire que nous lui payons », a-t-il lancé.

                                            « Vous êtes un membre de la commission de la pêche et vous n’y êtes jamais. En 2011, jamais là ! En 2012, jamais là ! Vous venez ici et vous vous offrez un salaire sans jamais rien faire », a accusé l’ancien Premier ministre belge.

                                            « Vous pouvez rire, mais j’espère que ceci sera diffusé par la BBC ce soir, pour une fois », a-t-il renchéri.

                                            « Vous êtes entrain de tromper vos propres citoyens, tout le temps ! Et je pense que ça doit arrêter ! »


                                            http://www.lesoir.be/125597/article/actualite/belgique/2012-11-23/verhofstadt-à-farage-« -plus-grand-gaspillage-c’est-salaire-qu’on-vous-paie- »


                                            TROMPER LES CITOYENS COMME VOUS, CABANEL, COMME VOUS !

                                            ce feignant vous l’admirez ? Je vous plains, Olivier, je vous plains !

                                            Farage n’est jamais là pour voter !!! 

                                            A la LePen : vas-y que je fais de grandes envolées, mais il ne FAIT RIEN !!!


                                          • mortelune mortelune 28 février 2013 13:23

                                            « Et puis les anglais collabos des USA pour la destruction de l’Europe n’ont qu’à degager »


                                            Il y a beaucoup de collabos aussi en France tant au niveau des politiques que des journalistes. Si on pouvait faire en sorte qu’ils dégagent aussi on y verrait un peu plus clair. 

                                          • joletaxi 26 février 2013 19:22

                                            tiens justement,

                                            http://www.lalibre.be/economie/actualite/article/799658/sueurs-froides-sur-les-marches-inquiets-pour-l-italie.html

                                            Le Trésor italien, qui a emprunté dans la matinée 8,75 milliards d’euros sur 6 mois, a vu lui aussi les taux bondir au plus haut depuis octobre mais le véritable test de confiance est attendu mercredi lorsqu’il procédera à l’émission d’obligations à échéance 5 et 10 ans, beaucoup plus risquées.

                                            on conteste l’intervention des pompiers, on caillasse l’autopompe, mais il y a le feu à la maison, et nous sommes tous mitoyens de l’Italie.
                                            la fête au slip est finie, Mr. Normal ferait bien d’en prendre conscience au lieu de continuer à convier ses affidés et clients au banquet de l’argent gratuit.


                                            • Pie 3,14 26 février 2013 20:00

                                              Vous êtes un déçu du hollandisme soit. La douleur est-elle si grande qu’il vous faille aller chercher le salut chez un anti-européen forcené, pro- nucléaire avéré, nationaliste hystérique ?

                                              Auriez-vous l’idée de citer JM Le Pen dans le texte afin d’étayer votre désespoir ?

                                              Il me semble que non.

                                              Vous devriez reprendre votre sans froid.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 20:39

                                                mon cher Pie

                                                vous devriez mettre un « g » à san, sinon vous allez attraper un chaud et froid
                                                à part ça, il n’est pas à l’ordre du jour de citer le pen dans le même ordre d’idée.
                                                espérant vous avoir rassuré ?
                                                 smiley

                                              • Pie 3,14 26 février 2013 21:02

                                                Vous avez raison concernant le sang. C’est une faute qui relève du lapsus et signifie peut-être que je pensais que vous vous échaudiez ( sans froid) au contact de ce personnage peu sympathique.

                                                Quant à l’ordre du jour, vous savez bien que l’auteur ne le décide pas. Farage est du niveau de Le Pen. Le citer en exemple est une faute pour un écologiste qui se réclame des valeurs de la gauche.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 22:27

                                                Pie

                                                vous êtes dans le dogmatisme, et je ne le suis pas.
                                                quelque soit mon « étiquette », si quelqu’un, même d’un autre bord, dit quelque chose que je partage, au nom de quoi devrais-je l’ignorer ?
                                                ça ne change en rien ma conviction.


                                              • Pie 3,14 26 février 2013 23:18

                                                Je ne suis pas dans le dogmatisme, en revanche vous êtes dans la naïveté.

                                                Vous choisissez d’ignorer les présupposés intellectuels de celui que vous citez comme un exemple de critique pertinente.

                                                Prenons un exemple extrême. Hitler dénonçait le traité de Versailles dans ses discours. Il avait raison sur le fond, ce traité était injuste et inutile mais cette dénonciation était au service d’une idéologie condamnable par ailleurs.

                                                Farage critique la politique de Hollande en général et en particulier au Mali. Cela vous fait plaisir mais vous ne devriez pas car ses motifs ne sont ni écologistes ni de gauche.

                                                En d’autres termes, vous vous égarez et faites le jeu de ceux que vous aimez encore moins que Hollande. Farage est un peu le Le Pen des anglais. Que cela vous plaise ou non, il n’est pas glorieux de le mettre à l’honneur.


                                              • morice morice 27 février 2013 01:59

                                                 il n’est pas à l’ordre du jour de citer le pen dans le même ordre d’idée.



                                                si, car à Bruxelles l’attitude et le résultat est le même : ces gens là détestent la démocratie mais ils en vivent. Grassement.

                                              • morice morice 27 février 2013 02:16

                                                Morice il ne parle pas à toi, il est bon prince, lui.


                                              • ddacoudre ddacoudre 26 février 2013 20:15

                                                jbonjour olivier

                                                Un article sévère, il faut pas oublié qu’il à 5 ans pour réussir.
                                                Mais perso je n’y crois pas du tout comme je ne croyais pas a ces discours de campagne, il fallait lire entre les lignes, et il avait dit qu’il lutterai contre l’endettement ce qu’il fallait traduire par politique d’austérité, il avait dit aussi que l’Europe avait besoin de régle il fallait traduire par l’acceptation de la règle d’or, il y en a plein son discours. Ses discours étaient fait pour que les citoyens y trouve ce qu’ils voulaient entendre, rien de bien nouveau.
                                                Il sera un bon président ce qui ne veut pas dire qu’il réussira, je parle de ses comportements en tant que tel, son élection nous a protégé d’une dérive autocratique, mais pour le reste c’est presque bonnet blanc et blanc bonnet seule la manière change avec quelques thèmes propre au PS mais qui ne change rien à l’essentiel. cordialement.http://ddacoudre.over-blog.com/article-pour-changer-de-politique-est-ce-les-politiciens-qu-il-faut-changer-115615020.html.


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 20:45

                                                  bonjour dd

                                                  sévère, oui, sûrement, mais j’ai l’impression qu’il a pris la situation par le petit bout de la lorgnette.
                                                  ne devrait-il pas changer l’ordre des priorités ?
                                                  le chomage...le logement...les exilés fiscaux...
                                                  prenons Peillon par exemple, au lieu de lancer un débat mal barré sur la semaine des 4 jeudis, n’est il pas plus important de lutter contre l’échec scolaire ? de mettre en place des classes moins surchargées ?...etc
                                                  prenons Duflot...je trouve que ces réquisitions mettent beaucoup de temps à se mettre en place, et combien de sans logis auront trouvé la mort cet hiver...
                                                  question nucléaire, et transition énergétique, ça n’avance pas vite.
                                                  je me demande même si ça avance ?
                                                  et puis tant de reculades en si peu de temps, ça m’inquiète, je dois l’avouer.
                                                  c’est vrai qu’il a un mandat de 5 ans....mais dans deux mois, ce sera une année de passée avec beaucoup d’annonces et peu de résultats.
                                                  pas sur que les français voudront attendre...
                                                  en tout cas merci de ton commentaire.

                                                • morice morice 27 février 2013 02:11

                                                  question nucléaire, et transition énergétique, ça n’avance pas vite.


                                                  votre nouveau héros a une idée là-dessus : il est POUR LE NUCLEAIRE, votre CLOWN !

                                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 22:11

                                                  lyacon

                                                  pas de problème.
                                                  je n’ai pas eu le sentiment d’une quelconque pollution.
                                                  cette Europe, nombreux sont ceux qui n’en veulent plus.
                                                  en tout cas, ce soir, Grillo tout en refusant tout accord avec qui que ce soit entend bien peser sur les choix italiens.
                                                  ça commence à devenir intéressant.
                                                  j’espère qu’il ne pratique pas trop souvent la moto, ce serait dommage de nous priver d’un tel personnage.

                                                • Traroth Traroth 26 février 2013 20:59

                                                  Mouais, enfin en l’occurrence, j’ai quand même l’impression que Farage reproche surtout à Hollande d’être trop à gauche, ce qui est quand même un comble !


                                                  Si j’avais des reproches à faire à Hollande, ça ne serait certainement pas d’avoir augmenté le SMIC ni d’avoir augmenté un petit peu les impôts des riches !

                                                  Bon, ensuite, sur l’aspect belliqueux de l’union européenne, son interprétation est intéressante, mais je ne suis pas convaincu que l’intervention française au Mali ait quoi que ce soit à voir avec ça. C’est un problème de président français impopulaire qui cherche à se redonner une popularité et qui est prêt à faire un carnage pour ça. Pour finir, quand Farage nous dit être opposé à ce genre de chose, on ne peut que l’approuver, mais j’aimerais qu’il nous parle un peu de l’intervention qu’une première ministre britannique membre du même parti que lui a déclenché contrer l’Argentine en 1982, alors qu’elle battait justement des records d’impopularité... Visiblement, les pays européens n’ont pas attendu l’UE pour faire tonner le canon. Et ce n’est rien de le dire !

                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 22:15

                                                    Traroth

                                                    c’est intéressant d’avoir rappelé l’épisode fumeux des « iles argentines »
                                                    je ne sais pas ce que faisait Farage à ce moment là ?
                                                    faudrait fouiller un peu ...
                                                    en tout cas, la victoire italienne de Beppe Grilo, qui suit le changement islandais, et les velléités grecques, espagnoles, et pourquoi pas françaises, sans oublier nos voisins belges...voire allemands devraient poser sous peu quelques problèmes à l’europe des Banksters 

                                                  • Cassiopée R 26 février 2013 21:32

                                                    Les multinationales pour s’implanter utilisent notamment les zones franches, les paradis fiscaux pour entreprise, qui se situent souvent à la périphérie de la ville. Exonérations d’impôts sur près d’une décennie, pas de taxes pour importer leurs machines, constructions d’infrastructures (routes,rond-point...) au frais du contribuable, syndicats absents ou volontairement très marginal,...tous ses avantages impensables pour les petites et moyennes entreprises.

                                                    Les fonds d’investissements ou de pensions des multinationales grâce à l’aide politique peuvent investir sur tous les secteurs d’activités sur (presque) tous les pays de la planète afin de produire plus. Les négociations aboutissent parfois sur un nombre non limité de production et un accès aux ressources territoriales d’un pays pour une multinationale sur la surface d’un pays. Tous ses investissements non régulés et très faiblement réglementés finissent par détruire le tissu local.

                                                    La stratégie économique pour maximiser les gains financiers sur les salariés des multinationales est à la fois de délocaliser les industries et les services dans les pays à faible coût du travail, sans protection sociale et sans moyen de revendications quelconques. Distribuer des salaires de misère pour à peine de quoi survivre, aller dans des pays où l’on autorise le travail des enfants et un vide législatif sur l’environnement pour créer des pollutions gratuites nombreuses et diverses : déversement, Co2, terres « fertiles » locales,...Dans les pays où les délocalisations ont eu lieu (en Occident notamment), généraliser les contrats précaire à bas salaires sans hausse dans le temps, négocier des baisses de salaire avec les syndicats sous divers prétexte, s’intégrer dans un processus budgétaire de rigueur nationale pour en tirer partie ou des contrats à titre gratuit.

                                                    Les conditions pour permettre à une multinationale d’investir dans tous les secteurs d’activités : industrie, alimentaire, immobilier,...pour devenir rapidemment ultra-rentable par la hausse des prix passe par le soutien des politiques par la loi (législatif) et juridique (la justice), et l’ Etat et les Etats leurs reversent des centaines de millions ou des milliards d’euros régulièrement.

                                                    La surfacturation est pratiquée, hausse fictive des prix et des tarifs divers sans aucune raison économique ou financière et que la justice ne pourra (ou voudra) pas pénaliser, ceci afin de faire plus d’argent. De plus, la spéculation est devenue au stade de spécialisation des fonds d’investissements des multinationales. Ce qui commence par acheter les prix bas sur les marchés financiers en créant une hausse des prix afin de généraliser des prix élevés pour faire plus de profits. Puis maintenir les prix artificiellement élevés et encore les augmenter, si baisse des prix parler de crise(entre guillements en réalité) dans les médias avec les experts, les lobbies en sous-main et les professionnels du secteur d’activité trier au volet.

                                                    S’assurer tout en exigeant des rendements futurs très élevés, ainsi ne pas prendre de risque en cas de problème et encaisser des profits par les projections financières peu importe les situations. De leurs côtés, les salariés et les petits producteurs qui ont vus leurs droits au travail diminuer par ses contrats (juteux) ne sont pas concernés par l’assurance pour être rembourser. Et même si les gaspillages (alimentaire,énergétique,...) sont colossaux.

                                                    Les multinationales peuvent parier sur leurs propres résultats à la bourse, et peuvent donner de faux résultats financiers pour un maximum de profits en pariant sur sa propre multinationale. Il y a aussi des conflits d’intérêts avec d’autres multinationales ou banques, avec parfois la complicité des autorités financières. Une baisse rapide de la valeur boursière (ce qui arrive) de la multinationale ou d’autres de ses investissements va créer une destruction de l’argent. Ce gaspillage financier par la disparition de l’argent en bourse provient du travail des humains, des ressources naturelles comme l’énergétique, les forêts, les minerais, l’eau, les denrées alimentaires, les captures massives d’espèces,...

                                                    Les montages financiers se font aussi lors de plan sociaux définitif et de délocalisation avec un plan social. Par exemple, inciter les petits acheteurs ou les salariés à acheter des actions avec la connaissance du changement de la valeur boursière, avec entente entre spéculateurs et dirigeants de grandes entreprises, suite à l’incitation à acheter les actions en bourse et les manipulations de leurs porte-feuilles de leurs multinationales pour empocher un maximum d’argent même en sachant qu’il y a un plan social et une délocalisation.

                                                    Les multinationales sont contre-productives aux sociétés humaine et à la vie, et ne profitent qu’à une minorité capitaliste au détriment de l’intérêt général.



                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 2013 22:17

                                                      Cassiopée simplesanstête

                                                      je partage.
                                                      merci.

                                                    • Dany romantique 26 février 2013 23:04

                                                      Je ne partage pas les desseins de Nigel Farage. C’est un néo-classique, « Tatchérien » qui critique la gauche et le socialisme comme un Pavlovien. Il faudrait déjà qu’il travaille ses dossiers : la retraite en France n’est plus à 60 ans mais à 61 ans et demi dont 42 années de cotisations certifiées. Par ailleurs la retraite à 60 ans (progrès social s’il en est ) a été décrété par Mitterrand et non François Hollande. Il faut accorder à César ce qui lui revient. Pour l’augmentation du smic sans doute trouve t-il scandaleux une hausse qui équivaut à 4 paquets de cigarettes/mois ?? .L’impôt à 75 % au dessus d’un million sans doute trouve t-il aussi cela douloureux ? Ah le pragmatisme de la City, c’est quelque chose ! 

                                                      Farage est un bouffon, un mal élévé et méprisant ( voir avec ce brave Van Rompuy) .Il fait régulièrement entendre la petite musique du capitalisme le plus dur dans la déréglementation certifiée Adam Smith corrigée par Mitton Friedman.
                                                      S’il est enclavé -le pauvre- dans le train fantôme européen c’est de la faute de ses dirigeants. Il n’est pas obligé de se brosser le cul sur les bancs de Strasbourg s’il le déteste tant, non ? Qui l’oblige a y siéger dans l’absolu ? L’Angleterre comme le royaume uni sont les passagers clandestins de l’U.E. Ils sont dedans pour les avantages et dehors pour les problèmes. Pas de souci pour moi, je suis souverainiste alter-mondialiste alors je ne suis pas du tout aficionados de l’U.E. Mais ce n’est pas non plus ce Farel , chien de garde des tories qui nous fera la leçon. Et pour l’analyse critique du citoyen Hollande, qu’il nous laisse le morceau.Nous savons le faire ( voir mon article : « Six mois de régime Flamby » d’il y a deux mois).
                                                      Mais lui, messager profiteur des bankers, n’est pas habilité à nous faire la leçon d’école maternelle. 
                                                      Je préfère écouter les voix des « économistes atterrés » , de Jacques Sapir, de Jean Claude Michéa, de Frédéric Lordon ou d’Etienne Chouard pour trouver des référents dignes de ce nom. 
                                                      Et de ce NON ...de 2005 au traité européen de Giscard.
                                                      J’imagine pour vous vouliez une tête de gondole symbôliquement pour poser votre argumentation.
                                                      Mais il faut choisir ses référents...car la facilité
                                                      Sans rancune. 

                                                      • morice morice 27 février 2013 02:00

                                                        C’est pas de Hollande dont on parle mais de l’Europe et des fachos comme Farage, Olivier ! à les applaudir comme vous le faites, la gauche va en effet avoir du mal .


                                                        vos propos du jour sur Farage sont HONTEUX, tout simplement !

                                                        • morice morice 27 février 2013 02:02

                                                          Farage est un bouffon, un mal élévé et méprisant 


                                                          EXACTEMENT et en plus il ne fout rien à l’assemblée, rien du tout !!! 

                                                          • morice morice 27 février 2013 02:05

                                                            sa définition : « BORN TO RANT »



                                                            excellente appellation à ce feignant !!!

                                                            But on that train when people have had a few drinks…’ He drains his glass, slams it down on the table and laughs again. Bloodied but unbowed.

                                                            il s’en TAPE des autres ce mec, il s’en tape complètement !

                                                            • morice morice 27 février 2013 02:10

                                                              Farage chez les autres 



                                                              ses amitiés fascistes



                                                              FARAGE, UN CLOWN :

                                                              What about Mr farage ?                                        Nigel farage is not a politician(traditional or modern times). He is ,basically, an entertainer, a comedian or a clown if you wish. Some times make some good points, accidentally, but his theories, ideas, political and economical understanding are outrageous, very simplistic, not according to his age, just, as a little child. His ideas are rediculus and nonsense, perhaps, he is not smart enough to understand (despite the 2M gains) the very basic economics. His enemies  call him  arrogant, totally incompetent, liar, dishonest, corrupt and stupid.He states the facts and points but with his own reading. Then he suggests the unthikable, obvious and ideal solutions, but without application.That is unique and funny and a great political entertainment.I dont agree with other europeans, as a dangerous and hostile political figure. My point is : He took the british political scene and he put it , in a theatrical stage, in a show which is a comedy, playing in any theater near you, average British citizen. I can’t imagine a normal-educated person to take Farage , seriously.I would say ,that, he probably, could be an actor or comedian or TV host, producer, director, even a good clown in the circus.                        

                                                              • rhea 1481971 27 février 2013 07:29

                                                                Il faut être réaliste l’intervention de monsieur Farage est du vent. Le problème est l’augmentation du coup de l’énergie due à une raréfaction des ressources fossiles, pour se nourrir, pour se déplacer, pour se connecter sur internet, etc, nous consommons de l’énergie, nous sommes une civilisation consommatrice à outrance d’énergie. Austérité ou relance, quelque soit le choix nous sommes dans une impasse, les changements nécessaires à apporter sont inimaginables, nous sommes nés dans un environnement et toute modification de nos concepts de droite comme de gauche dépasse nos entendements. Savez vous que l’ensemble des serveurs du réseau internet consomment autant d’énergie que toute l’aviation ? Que la courbe d’augmentation du chômage en France à le même profil que la courbe d’augmentation du prix du baril de pétrole ? Personne n’ira dire à la population qu’un jour il faudra fermer internet à cause de son coup en énergie, c’est devenu inimaginable.


                                                                • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 08:06

                                                                  rhea

                                                                  il y a longtemps que les défenseurs de la transition énergétique disent qu’il faut arrêter avec l’utilisation des énergies fossiles, nucléaire y compris, d’autant que, comme je l’ai prouvé, avec d’autres, nous pouvons des aujourd’hui, sans nous priver, et pour moins cher, utiliser les énergies propres et renouvelables...
                                                                  sur le chapitre économique, la relance ne passe pas par l’austérité, 
                                                                  en plombant, par des restrictions, des taxes, le pouvoir d’achat des français, on plombe la croissance, alors qu’en rééquilibrant les salaires (échelle de 1 à 20 promises par hollande), on pourrait augmenter le pouvoir d’achat des citoyens, et donc créer des emplois.
                                                                  pardon de ce raccourci...mais il a peut etre le mérite d’être clair ?
                                                                  merci de votre commentaire, même si je ne le partage pas totalement


                                                                • SergeL SergeL 27 février 2013 08:16

                                                                  lyacon

                                                                  pas de problème.

                                                                  je n’ai pas eu le sentiment d’une quelconque pollution.


                                                                  Olivier Cabanel, cette position me pose problème , suite aux propos scandaleux :

                                                                  « ton dernier article insignifiant dont sa vacuité nous fait poser de sérieuses questions sur ta santé mentale. », de la haine des années sombres de l’époque fasciste quand on envoyait les malades mentaux à la mort.

                                                                  Nous vivons la fin d’ une civilisation, aussi nous devons être très vigilant avec les paroles des Réactionnaires qui flattent le Peuple à des fins inavouables .


                                                                  • rhea 1481971 27 février 2013 08:36

                                                                    J’ai écrit une réaction à votre article, elle n’est pas parue, j’explique que beaucoup de discours sont du vent, le problème est le cout croissant de l’énergie causé par la raréfaction des ressources énergétiques fossiles.Austérité ou relance, droite ou gauche nous sommes dans une impasse qui dépasse nos entendements.


                                                                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 27 février 2013 09:37

                                                                      Bonjour Olivier, pour moi qui observe notre trop facilement classable amuseur public, Morice le solitaire, je comprends qu’il soit choque de trouver qu’on encense des gens qui pourraient etre plus a droite que lui ...

                                                                      quel culot ! quelle outrecuidance ! un crime de lese-facho ?

                                                                       


                                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 10:07

                                                                        Gérard

                                                                        c’est un peu dur pour morice, mais je pense qu’il devrait mettre un peu de raison dans ces commentaires, un peu de sagesse....
                                                                        il ne faut pas désespérer.
                                                                         smiley

                                                                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 27 février 2013 12:34

                                                                        je ne vois pas en quoi je suis « dur », il me qualifie et me positionne comme extreme-droite et identitaire .. or je suis nettement (et facilement) moins a droite que lui .. (je dis moins a droite pour ne pas dire plus a gauche, vu sa position extremiste) 


                                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 13:00

                                                                        Gérard

                                                                        il nous faut oublier pour quelques temps morice.
                                                                        il va pas bien.
                                                                         smiley


                                                                      • Jean-Marc B 27 février 2013 09:43

                                                                        Monsieur Cabanel... Vous faîtes le tri parmi les dires et les attitudes des hommes hommes politiques. Quand bien même ces hommes politiques appartiennent à des mouvements que vous ne partagez pas. Cette attitude est louable et elle s’écarte radicalement des partis pris taillés à coups de hache qui s’énoncent souvent même sur Agoravox.
                                                                        Vous signalez par ailleurs que vous restez vigilant et prudent. Et vous faîtes bien. Le comportement de Farage peut être suspect. ... On a compris que les partis politiques aiment bien avoir dans leurs rangs des personnages « hors normes » soit disant, des « trublions’.... qui permettent d’afficher une sorte de »diversités de points de vue« ... Au PS Benoit Hamon a représenté ce genre de personnage... Plus tard on a eu Montebourg... Voyez comment finalement ces politiciens sont bien »maîtrisés« et savent se ranger au bon moment ....
                                                                        Farage est ce type de personnage à droite.... Comme vous le dîtes ses partenaires laissent passer »l’orage« , font le dos rond....
                                                                        Allons tout ceci n’est-il pas une vaste mascarade ?....
                                                                        J’ai bien l’intention de poser le doute qui dérange : un personnage du même type pourrait bien se cacher derrière le nom de Jean-Muc Mélenchon.... Je lui ai accordé ma confiance jusqu’à présent ... Mais je ne gobe plus complètement ses diatribes quand je le vois espérer un poste de premier ministre de Hollande.... quand je pressens les alliances électorales à venir entre Front de gauche et PS .....
                                                                        Allons il y a de telles compromissions entre »adversaires politiques" , entre politiciens et financiers que je ne vois plus qui me représente au parlement français et au parlement européen ...
                                                                        Par contre je pense très fortement que c’est bel est bien l’élu de mon département que je dois sans cesse avoir comme point de repère en premier lieu .... Il a un nom... Je le connais .... Je sais qu’il ne porte pas un projet sincère de solidarité ....
                                                                        J’ai bien noté qu’il accepte que les élus soient rémunérés injustement eu égard aux résultats de leur politique .... Les élus ont des rémunérations sans commune mesure avec les revenus du citoyen moyen... (Qui a évoqué cette injustice ? Mélenchon ?.. Non)
                                                                        Dire que les élus doivent assumer leurs responsabilités doit commencer par là ....
                                                                        Vous verrez alors que les bonnes (pour le citoyen moyen) promesses électorales seront davantage tenues ....
                                                                        Mon intervention est un peu longue ... mais votre avis sur ce point m’intéresse Mr Cabanel. J’apprécie vos analyses et vos articles...
                                                                         


                                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 10:05

                                                                          jean marc B

                                                                          je me pose aussi la même question au sujet de Mélenchon.
                                                                          serait-il pret à gouverner à la tête de l’équipe Hollande ?
                                                                          c’est possible, malgré le fossé qui se creuse entre son programme et celui de Hollande,
                                                                          mais je doute que ce dernier fasse appel à lui, pour ces mêmes raisons.
                                                                          d’autre part, il est probable que Mélenchon attende la fin du mandat pour se présenter peut etre au sein d’une coalition (qu’il n’a pas réussi à mettre en place en 2012), 
                                                                          l’échec prévisible du programme hollandais, à moins qu’il redresse le tir, va mettre au premier plan aussi bien le FN que Mélenchon, 
                                                                          ceci dit, je ne me sent pas compétent pour juger de la sincérité de ce dernier.
                                                                          et vous semblez avoir une vision plus critique du leader du front de gauche.
                                                                          ça mériterait d’être développé : sur quoi basez vous vos critiques ?
                                                                          quelques exemples seraient les bienvenus.
                                                                          une chose est certaine, le peuple de gauche ne se retrouve pas dans les choix politiques menés par Hollande actuellement, et Mélenchon me semble le candidat le plus digne de porter des idées différentes, plus proches du peuple, 
                                                                          voila un peu l’approche que je vous propose de la situation actuelle.
                                                                          on sent bien qu’en Europe, les citoyens n’en peuvent plus.
                                                                          on a sauvé les banques ( peut-être !) et on fait payer les plus pauvres.
                                                                          cette injustice flagrante ne pourra perdurer.
                                                                          en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Italie, et surement ailleurs, le raz le bol est visible.
                                                                          certains évoquent d’appliquer la formule Islandaise...et pourquoi pas.
                                                                          on refuse de payer des dettes dont nous ne sommes pas responsables,
                                                                          on met devant la justice banksters et dirigeants compromis, ou corrompus, ou les deux
                                                                          il ne s’agit pas dans le fond de « quitter l’europe », mais de mettre en place une Europe réellement sociale, non soumise aux marchés.
                                                                          un rêve utopique peut etre, mais si on ne rêve pas, on n’a aucune chance de le voir se réaliser.
                                                                          merci de votre commentaire

                                                                        • mortelune mortelune 27 février 2013 09:47

                                                                          @ Morice


                                                                          >« vos amis sont déjà là pour rajouter une couche à vos CONNERIES dangereuses, Jules et vous êtes toujours aussi inconscient. »

                                                                          ça c’est une partie d’un com que vous avez écrit sur l’article de Alain Jules 

                                                                          >« vos nouveaux amis, Cabanel, pire que les gourous extraterrestres »

                                                                          ça c’est ce que vous écrivez sur l’article de Olivier

                                                                          Momo avez-vous un problème avec les ’amis’ des rédacteurs d’articles ? Une grosse colère dépressive ? Je vous propose d’écrire un article au lieu d’écrire des coms sur les articles des autres. Je vous apprécie dans le rôle de rédacteur et je vous trouve mauvais comme une teigne dans le rôle de commissionnaire

                                                                          Les réponses d’Olivier sont pourtant bien faciles à comprendre, seriez-vous devenu idiot ?

                                                                          NB. Inutile de répondre à Joletaxman c’est un Troll qui passe ses week end à préparer les coms qu’il reçoit de Bruxelles. 

                                                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 février 2013 10:14

                                                                            Bonjour Olivier,

                                                                            excellent article de grande qualité !

                                                                            Les français critiquent souvent les anglais, souvent avec raison ... c’est vrai aussi, mais il y à aussi des anglais qui parlent vrai et comme d’habitude la vérité est dur à attendre !

                                                                            Nigel Farage n’est pas le seul à ce heurter à cette clique bruxelloise d’Eurodéputées soumises aux « pouvoirs financiers ».
                                                                            L’eurodéputée britannique Glenis Willmott (S&D), a dit en 2010 qu’elle continuerait à rassembler du soutien pour le système « feux tricolores » pour les étiquettes alimentaires, similaire à celui actuellement en vigueur au Royaume-Uni.

                                                                            Les eurodéputés ont rejeté en 2010 les appels à un système paneuropéen obligatoire de « feux tricolores » pour les étiquettes alimentaires, similaire à celui actuellement en vigueur au Royaume-Uni, à la grand déception des consommateurs européens et des groupes de santé.

                                                                            L’Europe, oui l’Europe imposé l’austérité aux Européen, l’austérité engendre une forte baisse de productivité, plongent ainsi la grande majorité des pays de l’UE dans la récession. Une spirale infernale est engage. Ce qui est incompréhensible c’est que les Eurodéputées nous imposent 3 fois plus d’austérité que les traitées les exigent. L’austérité est censée de faire réduire des dépenses de 30 milliards d’Euros hors avec la baisse de croissance la perte est de 60 milliards d’euro ! Cette politique d’austérité n’est pas seulement inefficace, mais aussi destructrice d’emplois et de compétitivité. L’austérité ne peut que fonctionner si elle est applique par un seul voire deux pays... mais l’austérité par tous, 27 pays en même temps, est une pure folie et signe la ruine de notre économie ! 

                                                                            Personnellement je soupçonne une stratégie bien prépare d’arrière ce programme d’austérité avec le but pour faire plier les états Européens pour nous imposer les grand marché transatlantique. Apparaîtra donc en 2015 le grand chevalier américain pour prendre les raines sur l’Europe et pour nous « sauver » ... en réalité il s’agit bien d’une spoliation notamment de l’industrie Européenne.

                                                                            Mais qui gouverne l’Europe ?

                                                                            L’Europe est devenu un vrai navire fantôme, les fantômes sont les 15.000 lobbyistes qui se sont approprie le gouvernail, et décident ainsi sur le cap à prendre ... cap vers l’USA et le grand marché transatlantique.

                                                                            Les anglais sont ils les seuls eurosceptiques ?

                                                                            Au dernier référendum plus de 55% des français ont voté contre le projet de constitution européenne. Mais la télé étouffe la voix du peuple et assimile ceux qui sont contre l’UE au FN.


                                                                            Sondage : 20 ans après Maastricht, 64% des Français voteraient contre

                                                                            Grande-Bretagne : la moitié des Britanniques souhaitent sortir de l’UE

                                                                            Zone euro : 65% des Français pour une sortie de la Grèce

                                                                            François Asselineau : pourquoi il faut sortir de l’U.E.

                                                                            En l’occurrence, 51,9 % des Danois disent vouloir rester en cas d’une sortie britannique.
                                                                            Ce sont donc 48.1% de danois les quelles ne sont plus emballé par l’idée Européenne !

                                                                            Les Danois ne sont pas pressés de partager la même monnaie que des pays en difficulté tels que la Grèce, l’Espagne et le Portugal. Un nouveau sondage Gallup révèle qu’au Danemark, la résistance à l’euro n’a jamais été aussi forte depuis ces 15 dernières années : 50% des interrogés sont contre l’euro, alors que 41% y sont favorables source

                                                                            51 % des Allemands consultés pensent que l’Allemagne se porterait mieux sans l’euro

                                                                            La Finlande ne veut pas rester dans l’euro à n’importe quel prix et s’oppose fermement aux décisions prises à Bruxelles les 28 et 29 juin derniers pour soutenir les pays en difficulté.

                                                                            Quant à l’Europe, 28% des français souhaitent une sortie de la zone euro et un retour au franc ... source

                                                                            Le « faible » chiffre de 28% s’explique d’une part par une position partisane pro-européenne des grands médias qui font tourner en boucle le message qu’une sortie de la France de l’Europe couterai cher aux français ! Hors c’est bien le contraire, rester dans l’Europe supprimera en 2015 la souveraineté de la France notamment avec le contrat du grand marché transatlantique.

                                                                            Sortons de cette Europe la... et vite !
                                                                              smiley


                                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 14:18

                                                                              eau du robinet

                                                                              je partage largement votre réflexion.
                                                                              l’un des problèmes majeurs de cette europe est le pouvoir qu’on pris les lobbys
                                                                              j’ai vu récemment un documentaire sur le sujet.
                                                                              (au sujet des ogm)
                                                                              ils rentrent dans les bureaux du parlement en terrain conquis.
                                                                              d’ailleurs leurs bureaux sont de l’autre coté de la rue.
                                                                              affligeant !
                                                                              sortons de cette Europe là, mais n’abandonnons pas l’idée d’une Europe différente.
                                                                              au service des citoyens, et pas des banques, pas des groupes industriels...et des affairistes en tout genre.
                                                                              merci pour les liens

                                                                            • Mowgli 27 février 2013 23:55

                                                                              Comme ça, y en a qui veulent sortir de l’euro ? Et la SO-LI-DA-RI-TÉ comme l’annonait si bien la poissarde du Poitou, gnapu la SOLIDARITÉ ? Tout ça c’est bien triste, allez  smiley


                                                                            • joletaxi 27 février 2013 12:11

                                                                              Ce sont donc 48.1% de danois les quelles ne sont plus emballé par l’idée Européenne !

                                                                              heu... si on vous suit, il y a donc dans ce pays 48 % de gens qui ne se reconnaissent pas dans la majorité de gauche, il faut donc la virer ?

                                                                              l’allemagne et la finlande se porteraient mieux sans l’euro, sans aucun doute, mais je me demande ce que vaudrait le dernier avatar du nouveau franc français dans ce contexte ?

                                                                              Facile et humain de se trouver des boucs émissaires,mais existe-t-il dans ce pays encore une volonté, une envie, et ne sommes nous pas ,comme des lemmings, entraînés vers le précipice de la désindustrialisation et de la pauvreté, par des faux prophètes heritiers de Malthus(qui au passage a eu tout faux, toujours, et sur tous les sujets) ?


                                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 13:07

                                                                                jo

                                                                                si on regarde ce qui se passe en Italie, on constate que l’europe, telle qu’elle fonctionne, ne satisfait pas grand monde.
                                                                                il ne s’agit pas de contester l’idée d’une grande europe, mais de refuser une europe qui sauve (ou du moins essaye) les banques, au dépens des plus démunis.
                                                                                de cette europe là, nombreux sont ceux qui n’en veulent plus.

                                                                              • curieux curieux 27 février 2013 13:16

                                                                                @ Cabanel
                                                                                Devant votre écran, vous allez la changer l’Europe ? L’équipe de modérateurs me semble bien molle.


                                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 13:32

                                                                                curieux

                                                                                si ça peut vous rassurer, je peut changer l’Europe en partie devant mon écran,
                                                                                mais je suis conscient que ça n’est pas suffisant, et je m’emploie aussi d’autres manières pour la changer...
                                                                                et heureusement, je ne suis pas le seul.
                                                                                parfois une goutte d’eau suffit à faire déborder le vase...
                                                                                 smiley

                                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 13:34

                                                                                curieux

                                                                                pardon pour cette grosse faute...
                                                                                je peux...et non je peut.
                                                                                 smiley
                                                                                mettons ça sur le compte de l’étourderie.
                                                                                 smiley

                                                                              • curieux curieux 27 février 2013 14:03

                                                                                @ Cabanel
                                                                                Je vous dire quand même merci de ne pas avoir sucré mon message. Mais je n’en pense pas moins de vous.


                                                                              • curieux curieux 27 février 2013 14:05

                                                                                et je vous laisse avec votre mansuétude avec vos trolls.


                                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 14:14

                                                                                curieux

                                                                                je n’aime pas verser de l’huile sur le feu.
                                                                                c’est souvent contre-productif.
                                                                                 smiley

                                                                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 février 2013 15:07

                                                                                Bonjour joletaxi,

                                                                                "heu... si on vous suit, il y a donc dans ce pays 48 % de gens qui ne se reconnaissent pas dans la majorité de gauche, il faut donc la virer ?"

                                                                                L’euroscepticisme n’est pas forcement liée à un partie politique donc à la droite ou la gauche. Les personnes eurosceptiques on peut les trouver aussi bien dans les parties politiques de droite comme de gauche.

                                                                                Il faudrait supprimer cette pense formaté de droite ou de gauche.
                                                                                Nous avons des problèmes à résoudre notamment celui du chômage ... et la je m’en fout totalement si c’est la droite ou la gauche.... ou le centre ou je ne sais pas quoi d’autre ...

                                                                                En ce que me concerne je soutiens l’UPR, François Asselineau, c’est un partie politique qui regroupe des gens de droite comme de gauche. Le but c’est de régler les problèmes, de défendre des valeurs comme les services publics, et la, droite ou gauche ne veut plus dire grand chose.

                                                                                Comme la très bien dit Etienne Chouard ( et je rejoint ses penses)  : La droite comme la gauche c’est la même merdasse.

                                                                                Cela fait 40 ans que ça dure et nous constatons les dégâts !!!

                                                                                Sortons de l’Europe ... et vite !


                                                                              • soi même 27 février 2013 14:58

                                                                                Et si tous cela était du bluffe ?

                                                                                ,


                                                                                • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 15:57

                                                                                  Actias

                                                                                  une fois de plus, comme vous avez pu le remarquer, dans l’article je n’ai retenu de Farage que sa charge contre l’Europe, du moins cette Europe, et bien évidemment il ne s’est pas agi de soutenir les autres idées que défend Farage, au sein de son mouvement ultra conservateur...

                                                                                • joletaxi 27 février 2013 18:22

                                                                                  Mon dieu, mon dieu,

                                                                                  vous êtes là jacasser et on va tous mourir... dans d’atroces souffrances, pleines de pustules,puantes,

                                                                                  http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/799945/un-obus-decouvert-sur-le-site-de-la-centrale-de-tihange.html

                                                                                  encore un coup des zuniens ?


                                                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 18:33
                                                                                    jo
                                                                                    est-ce parce que Benoit XVI quitte demain son poste de pape que vous avez décidé d’insulter les lecteurs en les traitant de Pies ?
                                                                                    et venir tenter le buzz pour un petit obus découvert sur un site nucléaire ne fait oublier à personne que toutes ces vieilles centrales sont des bombes en puissance.
                                                                                    mais continuez donc à jacasser, et dormez en paix.
                                                                                     smiley

                                                                                  • joletaxi 27 février 2013 18:43

                                                                                    le pape est viré ?

                                                                                    le chômage des plus de 50 ans est une calamité.

                                                                                    sinon, rien de neuf ?


                                                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 18:46

                                                                                    jo

                                                                                    viré ?
                                                                                    non il s’en va...mais il semble qu’il aurait quelques casseroles accrochées à ses guêtres...
                                                                                    je pensais que vous aviez découvert mon article « ce nonce qui renonce »...
                                                                                     smiley

                                                                                  • JL JL 27 février 2013 19:03

                                                                                    @ lire dans le Monde diplomatique de mars, un excellent article sur Ratzinger et son passé en Amérique du Sud :

                                                                                    La croisade oubliée du cardinal Ratzinger


                                                                                  • joletaxi 27 février 2013 19:09

                                                                                    j’ai eu dans mon enfance des rapports plus que « difficiles » avec la religion catholique et ses vendeurs, aussi j’évite ces sujets.

                                                                                    aussi veuillez ne pas me tenir rigueur de ne pas avoir pu profiter de votre opus.

                                                                                    dites donc, je lis une étude, une de plus, on est submergé

                                                                                    http://www.apollon.uio.no/english/articles/2013/windmills.html

                                                                                    juste au moment où mère Flandre investit nos économies dans des moulins en mer, il y en a tout de même pour 15 milliards.
                                                                                    On chercherait vainement où ils trouvent tout ce pognon ?
                                                                                    dans nos bas de laine ?ben non, ils sont essorés.
                                                                                    Des emprunts ?pas en Grèce ?

                                                                                    Et oui, on est dirigé par des branquignoles,près à n’importe quoi pour un dessous de table

                                                                                    http://www.climatechangedispatch.com/home/11018-british-media-declare-all-out-war-on-green-energy-lobby

                                                                                    même les verts... mais à qui se fier ?


                                                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 février 2013 19:59

                                                                                    JL

                                                                                    j’ai bien aimé « le grand bond en arrière »
                                                                                    une litote.
                                                                                     smiley

                                                                                  • Simple citoyenne Simple citoyenne 28 février 2013 12:15

                                                                                    Bonjour Olivier, je ne trouve pas embarrassant la manière dont Hollande est apostrophé par Nigel Farage ; certes cet homme est un empêcheur de tourner en rond mais quoi de plus finalement ? Sont-ce ses déclarations qui changeront les choses ? Oh que non, l’Europe continue quand même avec ou sans les déclarations de Nigel Farage ; et pire, avec ou sans nous, qu’on le veuille ou pas ; néanmoins votre article tombe bien car en effet cette Europe contre laquelle j’ai voté  me fatigue et me sort par les oreilles.  Cette Europe et son euro dont je ne voulais pas non plus ; cette Europe et son austérité dont personne n’a rien demandé non plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès