• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Il n’y a plus de communiste en France » : Explication de (...)

« Il n’y a plus de communiste en France » : Explication de texte

Moi aussi j’ai bien lu les propos que l’on rapporte à François Hollande dans le journal britannique « le Guardian ». Mélenchon en a fait grand bruit dénonçant l’attitude supposée de hautaine et méprisante du candidat socialiste qui a eu le culot de déclarer « il n’y a plus de communiste en France ». Certes c’est de bonne guerre, nous n’en sommes qu’au 1er tour et tout est bon pour tenter de détourner sur les quelques 30% de suffrages accordés par les instituts de sondage à François Hollande, quelques pourcents qui viendrait gonfler les 7 à 8 % que les mêmes instituts accordent depuis des semaines à Jean-Luc Mélenchon.

Mélenchon n’est pas sans lettre, titulaire d’une licence de philosophie et fort de son expérience de professeur de français dans un lycée technique, il se doit de « peser » les mots et d’en « soupeser » le sens. Enfin il n’ignore rien de l’art du contexte, du moins me semble-t-il.

Donc, le mot « communist » n’a pas le même sens à Paris et à Londres. Pour les anglo-saxons les « communists » qui n’ont jamais pu s’implanter d’une manière tangible chez eux, sont l’épouvantail à moineaux du stalinisme. Donc je confirme que François Hollande ne fait qu’énoncer une vérité qu’il n’y a plus aujourd’hui de « communists » en France au sens anglo-saxon, c’est à dire stalinien. Ne perdons pas de vue qu’il s’adresse à un média britannique « the Gardian ».

Pour les communistes français qui se sont indignés de cette déclaration je me permet de reprendre cette citation sur le site de Lutte Ouvrière : « le concept de communisme se définit par la volonté de briser la propriété privée des moyens de production, c'est-à-dire d’arracher des mains des capitalistes la gestion des usines, des banques, des mines, des terres, de l’énergie et des transports. Et de faire en sorte qu’ils appartiennent à la collectivité et soient gérés par elle. ». Il ne me semble pas que le candidat du Front de Gauche qui s’autoproclame le candidat des communistes ait fait sienne cette proclamation. Malgré sa dénonciation des puissances de l’argent, il ne préconise pas pour autant la collectivisation de l’ensemble des moyens de production en France.

Ces mêmes communistes, membre du front de gauche, ont participé à des gouvernements avec les socialistes, Mme Buffet entre autre, excellente Ministre de la jeunesse et des sports sous Jospin. Et je n’ai pas souvenir en l’état qu’ils aient revendiqué autre chose que plus de justice sociale, mais en aucune manière une collectivisation généralisée de l’économie.

Donc Jean-Luc Mélenchon, ces mêmes anciens ministres communistes et François Hollande peuvent dire à l’unisson qu’au sens anglo-saxon et dans son contexte historique il n’y a plus de « communists » en France.

C'est-à-dire, tout simplement, et ce n’est pas la peine de hausser le ton, nous appartenons tous depuis quelques décennies à la famille politique qui s’est recomposée en social-démocratie avec des branches plus ou moins différenciées. Si nous faisons un tour en province nous verrons que nombre de grandes villes, de départements et de régions sont gouvernés par cette même famille et géré on ne peut plus selon les lois de la social-démocratie et certainement pas du communisme. Enfin allons donc au parlement européen et nous verrons que les représentants du parti communistes qui y figurent cogèrent avec les socio-démocrates les intuitions européennes.

Remisons au placard les insultes et les faux grands airs de circonstances et ajustons nos manteaux à plus d’humilité et de sincérité.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

171 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 16 février 2012 07:18

    Je crois que Mélenchon est tombé dans le panneau. Il a été jusqu’à se présenter comme le représentant des communistes. (ce qui n’est ni bon pour le PCF ni pour le front de gauche). Il a compris, mais avec retard, hier soir, qu’il valait mieux mettre en sourdine en disant que « l’incident était clos ». ( Dépêche AFP)..



    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 09:49

      Bernard29,

      Oui JLM n’a pas été très bon sur ce coup là qu’il a vite remisé au placard.
      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • epicure 16 février 2012 16:58

      Le FdG a été créé par le parti de gauche et le PCF, et le choix de la candidature commune a été fait par la majorité des militants communistes, qui ont préféré un candidat qui puisse se faire entendre, et un programme commun basé sur les nombreuses similitudes de points de vus dans les deux partis. Je dirais que les militants ont préféré le choix des idées et du réalisme , sur l’identité, mais qu’ils auraient préféré une candidature interne qui ait du poids.

      Sans l’accord du PCF, Mélenchon aurait été le candidat du Parti de Gauche simplement.


    • bernard29 bernard29 16 février 2012 08:44

       à Kerjean,

      vous avez raison pour la suite de la déclaration de Hollande sur le constat suivant lequel le PS a déréglémenté, libéralisé et privatisé à outrance. Mais si Mélenchon n’avait pas bondi comme un « jeune chien fou » sur la première partie relative à la disparition des communistes, ça aurait été plus clair pour tout le monde. De fait Mélenchon a le sang trop chaud.. et il s’est planté grave, parce qu’il n’y a que la polémique sur les communistes qui va rester.. 


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 09:51

      @kerjean,


      merci pour votre bel effort, mais bin je reste quand même « une insulte à l’intelligence », bel argument que voilà dans le débat !
      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • bernard29 bernard29 16 février 2012 09:53

      Et le problème c’est que ni Mélenchon ni le PCF ne pouvaient relever la deuxième partie du discours de Hollande, parce que et Mélenchon et le PCF étaient au pouvoir à cette époque.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 10:09

      @bernard29,

      Oui, merci de le souligner ils étaient les uns et les autres au pouvoir avec les socialistes !


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:04

      @kerjean,

      je vois que l’insulte et la vulgarité sont les bases de votre argumentation.... cela me laisse tout pantois !
      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • Stalouk 16 février 2012 09:08

      Je ne suis pas d’accord, cette déclaration de F.Hollande est lourde de sens.
      La première partie de sa phrase sur les communistes signifie en clair : La « gauche » française c’est moi et le PS, les autres sont inexistants et n’ont aucune chance de l’emporter. Mépris.

      La seconde partie sur la libéralisation de l’économie est un véritable aveu, en total opposition avec le discours du Bourget.
      On est passé de « l’ennemi c’est la finance » à "La gauche a gouverné pendant quinze ans pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a pas de crainte à avoir« 

      Donc F.Hollande veut rassurer la City, il rampe déjà devant les marchés.
      Au moins, c’est clair, si vous voulez une politique »de gauche", c’est pas lui qui va nous la sortir.


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 09:54

        @Stalouk,

        On sait depuis hier qu’il n’y a pas eu d’interview, mais le compte rendu d’un entretien informel, « The Guardian » a déjà fait des rectificatifs sur l’article.
        Vous allez chercher à tout prix un écart avec le discours du Bourget, c’est de bonne guerre quand on veut disqualifier un adversaire, mais ce n’est pas pour autant que vous avez raison.
        http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


      • Nina Georgescu Nina Georgescu 16 février 2012 17:03

        a Stalouk
        Je suis bien d’acord avec ce que vous dite. Il est evident que le PS a trahi la vraie Gauche.
        Il n’y a que ceux qui ont la berlue qui ne voient pas que le PS clignote a gauche et tourne a droite.


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 17:17

        @Nina,

        un peu de prècisions, c’est qui et quoi la vraie gauche ?


      • logan 16 février 2012 17:45

        Actuellement, la gauche, c’est incontestablement le front de gauche, et j’espère bien que Mélenchon ira au 2ème tour.

        La citation de Gandhi est plus que d’actualité avec votre comportement :

        « D’abord on vous ignore, ensuite on vous raille, puis on vous combat et finalement vous gagnez. »

        Dans le comportement du PS vis à vis du front de gauche il y a eu l’ignorance, et maintenant nous sommes dans la phase raillerie / mépris.

        Bientôt vous serez tellement paniqué que vous vous mettrez à essayer de combattre nos idées ( il faudra pour cela que vous assumiez vos idées de droite ).

        Et cela signera votre fin, le front de gauche finira par l’emporter, pour le bien de la France et des français.


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 17:58

        @logan,

        peut être... mais pas à ce coup ci , ou alors il faudrait une évolution radicale dans cette campagne pour que JLM prenne ainsi autant de voix à F Hollande


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:06

        @Nina Georgescu

        je serai assez preneur d’une définition précise de ce que vous appellez la vraie gauche...
        http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


      • Alpaco 16 février 2012 09:17

        L’auteur fait bien de chercher à préciser le sens des mots : ’communists’, communiste, PCF, marxisme, stalinisme, maoïsme, socialisme, libéralisme.
        Un argument est : « nombre de grandes villes, de départements et de régions sont gouvernés [..] par les lois de la social-démocratie et certainement pas du communisme »

        La confusion entre approche économique et politique reste actuelle. « on garde privés les moyens de production ».
        Les sociaux-démocrates, sont libéraux ? Des socialistes démocrates sont libéraux ?
        Le PCF soutient le marxisme, et le manifeste du parti communiste depuis quand ? (question piège)
        La droite est ultra/néo-libérale, conservatrice, pro-vieux en jouant sur le gaulisme ?

        N’importe quoi ! On se déguise, pour se donner bonne morale, comme les marionnettes (les politiques), ou on discute entre citoyens ?

        « Remisons au placard les insultes et les faux grands airs de circonstances et ajustons nos manteaux à plus d’humilité et de sincérité »
        Donc jetons (par la fenêtre, à la mer, à la poubelle, etc) le placard de la débilisation générale :
        - quelle est la situation actuelle,
        - quelles sont les choix économiques raisonnables,
        - les prétendants à la représentation démocratique ont-ils des solutions viables ?


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 09:56

          @Alpaco,

          « - quelle est la situation actuelle,
          - quelles sont les choix économiques raisonnables,
          - les prétendants à la représentation démocratique ont-ils des solutions viables ? »
          Vous avez raison, c’est le coeur du vrai débat, mais en campagne on ne peut pas éviter les dérapages.
          http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


        • anarcococo 16 février 2012 09:38

          Hollande et le PS : le baratin, la culture du flou et de l’ambigu :

          « Dans cette bataille qui s’engage, je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. »
          François Hollande, discours du Bourget, 22 janvier 2012

          « La gauche a été au gouvernement pendant 15 ans durant lesquels nous avons libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a pas de grande peur à avoir. »
          François Hollande, entrevue au Guardian, 13 février 2012


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 09:58

            @Anarcococo,

            Je ne suis pas sûr que ces deux citations s’opposent. le PS est un parti social démocrate, donc il reconnait le marché et fait avec.
            cela ne le prive pas de tenter de le réguler et de le rendre plus juste.
            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


          • iris 16 février 2012 09:49

            le communisme n’est pas le stalinisme ni le maoisme mais encore quelque chose à inventer-
            le marxisme n’a encore jamais existé
             


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 09:59

              @Iris,

              Oui.... mais pour autant les formes connues du marxisme dans l’histoire sont : l’URSS, la Chine et Cuba et j’oubliai la Corée du Nord.

              http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


            • iris 16 février 2012 12:25

              non ce sont de dictatures qui n’on rien à voir avec le marxisme qui n’était qu’un slogan ou prétexte à leur maintien


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 13:48

              @iris,

              que des slogans, c’est une interprétation... il nous faut bien constater que chaque fois que le marxisme a été mis en application dans un pays cela a abouti à des dictatures.


            • epicure 16 février 2012 17:07

              Mais le marxisme n’a jamais été mis en œuvre nulle part.
              Le marxisme ce n’est pas une nomenclatura d’un parti dit communiste qui dirige tout de manière antidémocratique. Donc les pays qui se disaient marxistes léninistes, pouvaient être tout sauf marxiste ( sans compter l’anarchisme et les autres courants socialistes historiques démocratiques ).

              Les pays dont tu parles étaient tout aussi marxistes que DSK est de gauche, prolétaire et féministe.

              C’est toujours facile de se coller une étiquette, de se mettre un logo, cela ne veut pas dire que ce qui a sur l’étiquette correspond au produit.


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 17:19

              @epicure,

              un peu rapide votre démonstration, vous ne pouvez pas éviter que l’on cible les pays qui se sont revendiqués du communisme en disant : ah bein non ceux-là ils mentent...


            • epicure 16 février 2012 20:52

              bon puisque tu le prends come ça, fais moi la démonstration que ces régimes étaient comunistes :
               fais un tableau avec plusieurs colonnes :
              une avec les critères de Marx du communisme ( pouvoir politique, pouvoir économique etc... ) et les caractéristiques de ces régimes, une colonne pour le marxisme et les autres pour chaque régime que tu compares.

              Et on verra combien de critères concordants il y a....

              Sinon il n’y a rien qui montre que tu as raison en disant que ce sont des régimes communistes, s’ils ne répondent aps à la définition de communiste.

              Qu’ils se soient appelés communistes,sur ça je suis d’accord.


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:09

              @epicure,

              non je ne vais pas faire un tableau avec des critères de vérification. Tout le monde s’accorde pour dire qu’ils ont trahi une bonne partie des idéaux « communistes » de Karl Marx.
              mais pour autant tous les pays qui se sont réclamés du communisme ont viré dans une forme fachiste.
               http://jmpelletier52.over-blog.com/


            • Daniel Roux Daniel Roux 16 février 2012 10:04

              Nous sommes en campagne électorale et le but avoué est d’accaparer le maximum de voix le jour du vote. Apparemment, pour les candidats les moins scrupuleux, la fin justifie les moyens.

              Ainsi nous avons pu voir Copé tenté avec une certaine ignominie mais heureusement sans succès, de mêlé « camp » et « solution » pour faire passer Hollande pour un partisan de la solution finale contre les Roms.

              Nous avons vus, hélas, Mélenchon, traité Hollande de « capitaine de pédalo », ce qui l’a classé définitivement dans la catégorie « Capitaine Haddock » de la politique.

              Concernant les « Communistes » et même les « communists » staliniens qui voit un « petit père des peuples » là où d’autres voient un dictateur sanglant, il faut être aveugle pour ne pas les voir dans les nombreuses organisations qui existent.

               Le fait que Buffet est été un excellent ministre de Jospin ne veut pas dire qu’elle renonçait à être communiste mais seulement qu’elle acceptait de participer au gouvernement, ne serait ce que pour faire entendre la voix « communiste ».

              Quoiqu’il en soit, même un communiste sait s’adapter. Dans un pays, comme la France, sous domination libérale et capitaliste et sous la coupe d’une oligarchie cupide, il doit trouver du travail, un logement et de quoi manger. Sauf à prendre le fusil et tenter de renverser le gouvernement des riches, il vivra la vie des autres citoyens, pourra devenir propriétaire de son logement, acheter une voiture particulière et visiter les USA, s’il le souhaite.

              Un communiste n’est pas un paria dans son pays, ni un marginal, ni un déséquilibré. C’est uniquement quelqu’un qui demande un partage équitable des richesses produites et la fin de la propriété privée des moyens de production. Rien que de très normal pour ceux dont la devise est Liberté, Egalité et Fraternité.


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 10:13

                @Daniel Roux,

                Vous dites de choses censées sur les communistes en France ; cependant je me permets de relever :
                « C’est uniquement quelqu’un qui demande un partage équitable des richesses produites et la fin de la propriété privée des moyens de production. Rien que de très normal pour ceux dont la devise est Liberté, Egalité et Fraternité ».
                Votre première partie est partagée par l’ensemble de la gauche (PS, PCF et JLM) la deuxième partie il n’y a que Lutte ouvrière qui le revendique.
                Quant à la troisième, il me semble qu’elle est républicaine et concerne donc tous les républicains.
                http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


              • jaja jaja 16 février 2012 10:20

                @ l’auteur : « la fin de la propriété privée des moyens de production » est aussi le but du NPA.....


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 10:27

                @Jaja,


                dont acte oui le NPA et LO et quelques autres officines microscopiques et n’ayant que peu d’audiences.
                http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


              • jaja jaja 16 février 2012 10:32

                Peu d’audience en effet... Les médias ne nous étant pas largement ouverts comme à vos amis du PS qui servent la soupe au système capitaliste et qui ont trahi leur idééal de départ depuis des décennies...


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 10:38

                @JAJA,

                je vosu l’accorde les médias ne vous donnent que peu d’audience, il n’y a que les élections qui vous permettent de franchir un peu ce mur du silence.
                Toutefois Besancenot a bénéficié d’une médiatisation importante... cela n’a donné pour NPA que quelques points en plus.
                http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


              • jaja jaja 16 février 2012 11:04

                La médiatisation de Besancenot lui a fabriqué une bonne cote personnelle dans l’opinion qui ne s’est en effet pas traduit par des votes pour le NPA...

                La médiatisation d’un parti c’est un effort soutenu et constant, avec des journalistes bienveillants même si faussement critiques....et ça ne peut-être un seul porte-parole en vue.... les médias refusaient systématiquement tout autre militant que Besancenot et n’ont jamais accordé au NPA les largesses que reçoivent les partis du système....

                 Ainsi le NPA apparaissait comme le « parti de Besancenot » et non comme une structure où les militants définissent eux-mêmes la ligne politique en toute démocratie ligne que les porte-paroles défendent ensuite devant les médias et à l’extérieur en général...

                On voit d’ailleurs aujourd’hui avec la candidature de l’ouvrier Philippe Poutou pour le NPA tout le mépris social de cette caste médiatique à l’égard des travailleurs en général.
                Enfin on le voit quand il est reçu dans les médias, ce qui est rare bien qu’antidémocratique,. Idem pour LO d’ailleurs...

                A peu près 5% des Français savent qui est Philippe Poutou... Faites le test autour de vous... et après on va parler d’égalité des candidats...


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 11:19

                @Jaja,


                je ne pense pas que l’absence de médiatisation soit la seule raison du faible score du NPA, c’est aussi parce que les électeurs ne font pas ce choix tout simplement...


              • fcpgismo fcpgismo 16 février 2012 10:19

                Désolé mais moi je milite et vote au front de gauche et à EELV pour sa « arracher des mains des capitalistes la gestion des usines, des banques, des mines, des terres, de l’énergie et des transports. Et de faire en sorte qu’ils appartiennent à la collectivité et soient gérés par elle. »


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 10:36

                  @FCPGISMO,

                  Pouvez-vous me donner la source excacte de votre citation, car je persiste JLM ne défend pas la collectivisation de l’ensemble des moyens de production en France.
                  http://jmpelletier52.over-blog.com/


                • Maurice Maurice 16 février 2012 11:21

                  Autant JLM est crédible, autant EELV est un parti de faux jetons :
                  - en premier lieu, l’ecologie n’est pas l’apanage d’un parti. L’ecologie, ou plutôt dirons nous le durable (je préfère ce terme parce que la notion de durable doit épouser l’ensemble des domaines : économie durable, fianance durable, développement durable...)
                  - en second lieu les membres de ce parti (je ne parle pas d’Eva) sont profondément méprisables : Duflot n’a même pas joué la carte de son parti pour les élections qu’elle a déjà négocié sa place dans un arrondissement de Paris en échange de son soutien pour le PS (au moins aurait -elle pu attendre le deuxième tour), et le Cohn-Bendit ne moufte pas depuis des dizaines d’années au Parlement européen, alors que la Commission est en train de devenir de plus en plus totalitaire et anti démocratique. C’est un parti de sophiste !


                • Maurice Maurice 16 février 2012 10:23

                  Bonjour Jean,

                  Je commence à m’intéresser au bougre Mélanchon depuis... hier, et sa fabuleuse intervention sur Radio France (à propos d’ACTA et de l’UE). Je l’ai trouvé merveilleux. Il a proposé des choses justes, et a renvoyés les américains (les élites dans les cordes).

                  Alors voici une façon de voir le sieur Mélanchon dans le paysage politique français :

                  Ne trouvez vous pas que les partis français ont une tendance à aller vers la droite. L’UMP devient l’extrême droit française. Le PS devient la droite conservatrice française (même programme que Sarko, mais un peu plus ... ouvert, parce qu’il est de gauche le mec il parait smiley ). Mélanchon est en train de devenir la nouvelle gauche, héritière de Jaures ?

                  Moi non plus je n’aimais pas trop le sieur Mélanchon (j’aime bien les analyses d’Asselineau, mais pas sur qu’il ait les 500 signatures), fran mac et tout le tralalala... mais au vu de ses dernières interventions, je commence à l’apprécier de plus en plus...
                  En tout cas il me parait représenter la gauche et la vraie !


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 10:34

                    Maurice,


                    Il y a du vrai dans votre analyse comme quoi les partis se déporteraient de plus en plus sur la droite... cela devrait nous questionner, car nous ne sommes pas « innocents » dans cette tendance, que les électeurs cautionnent.
                    Je soutiens François Hollande sans états d’âme, car je suis pragmatique. Mais je sais aussi que ce sont les luttes, plus que les élections, qui dont avancer les conquêtes.
                    Les congés payés n’étaient pas au programme du Front Populaire, ce sont les grandes grèves qui ont accompagnés l’arrivée au pouvoir de Blum qui ont permis les avancées sociales.

                    http://jmpelletier52.over-blog.com/

                     


                  • Fergus Fergus 16 février 2012 10:48

                    Bonjour, Jean.

                    D’accord avec votre article : Hollande n’a évidemment pas voulu signifier que le PC n’existait plus, mais que ses militants n’avaient plus rien à voir avec ceux qui soutenaient Marchais.

                    J’ajoute, comme je l’ai déjà écrit hier, que Mélenchon a d’autant plus rapidement mis la sourdine qu’il a sans doute été rappelé à l’ordre par le PC qui constitue l’essentiel des forces du Front de Gauche. Un PC dont le nombre d’élus (3e parti de France) fondrait comme neige au soleil s’il y avait rupture avec le PS.

                    Cordialement.


                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 10:54

                      Cher Fergus,

                      Bien sûr, JLM doit en permanence surfer avec son envie de tacler Hollande et le PCF qui le retient par le col, ses derniers élus il les tient directement de la bonne volonté du PS.
                      bien à toi.
                      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                    • Melara 16 février 2012 12:26

                      « qu’il a sans doute été rappelé à l’ordre par le PC »

                      Curieux de faire cette analyse alors qu’il y a eu des réactions du PC dans la bouche de Pierre Laurent, sécretaire général du PCf, d’Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, de Roland Muzeau (PCF), chef de file des députés communistes et de MG Buffet.

                      Mélenchon n’a pas mis la sourdine, il a pris acte de la rectification apportée par FH. D’autant que son combat principal, actuellement est d’éviter un vote favorable pour le MES, en alertant les citoyens chaque fois qu’il a accès aux médias.


                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 13:50

                      @melara,

                      quoique vous en pensiez, JL mélenchon et les dirigeants du PCF ont gouverné avec les socialistes et le referons.


                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 10:59

                      @Commando pernod,

                      le mot communisme ne fait pas partie du passé, il renvoie à la fois à une idéologie et à son expérimentation dans cetains pays : l’URSS, la Chine, Cuba et la Corée du nord...
                      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                    • Francis JL1 16 février 2012 10:51

                      - Le libéralisme triomphant, c’est la société de marché : un intégrisme.
                      - Le communisme au sens marxiste, c’est le tout État : un intégrisme.
                      - Pour faire court, je dirai que le keynésianisme, c’est fifty fifty : un centrisme.

                      Dans les pays ultra-libéraux, un communist c’est un keynésien de gauche parce qu’il y a des keynésiens de droite.

                      - L’UMP comme son chef croit la théorie du ruissellement : on appelle ça les « bling bling ».
                      - Le Modem est un danger pour l’école républicaine.
                      - Le PS aujourd’hui parti libéral et mondialiste n’est plus de gauche : ceci explique cela, puisque le keynésianisme est contre-productif dans le cadre de la mondialisation libérale vers laquelle nous entraine à marche forcée, l’UE et la social démocratie européenne.

                      Ne reste que le FDG, parti keynésien de gauche soutenu par un aréopage d’économistes et intellectuels de talent, qui a la chance d’être porté par un homme de conviction, républicain et laïque authentique, humaniste et de surcroit grand orateur.

                      Pour ceux qui lui reprochent ses prises de position contre le Tibet, je leur conseille d’écouter ça : JLM dénonce y les régimes théocratiques, et déclare sans ambages que l’Iran est une menace pour la paix dans le monde.


                      • Francis JL1 16 février 2012 10:54

                        Preuve s’il en fallait une : "Les diatribes de Mitterrand sur les «  maîtres de l’argent » étaient plus violentes que les prises de position actuelles de Besancenot". (François Ruffin) http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1519


                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 11:03

                        @JL1,

                        Le front de gauche « a la chance d’être porté par un homme de conviction, républicain et laïque authentique, humaniste et de surcroit grand orateur ».
                        Certes je vous le concède, mais jusqu’à preuve du contraire il ne réussit même pas à atteindre une intention de vote à deux chiffres... mais vous pouvez contester les sondages et je vous donne Rv au lendemain du second tour pour parler d tout cela.
                        Bien à vous.
                        http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                      • Francis JL1 16 février 2012 11:36

                        @ PJ,

                        entre gens de gauche, évitons les sujets qui fâchent, je vous prie ! Les sondages sont une arme des puissants, ceux qui opnt les moyens de les payer et d e les publier. Ce n’est pas un bon repère.


                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 12:14

                        @Jl1,


                        oui évitons les sujets qui fachent.
                        Je ne suis pas fan des sondages et surtout de l’exploitation qui en est faite.
                        Mais les enquêtes d’opinion et les supputations d’intentions de vote sont des instruments utiles à la compréhension des phénomènes politiques.


                      • iris 16 février 2012 12:31

                        peut etre hollande au présidentielles-pour vote utile et contre NS maiS aux législagives le front de gauche va se rattraper !!!


                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 13:52

                        @Iris,

                        mais justement parlons en... pour avoir des députés communsites ou encore Front de Gauche il faudra bien les voix du PS, partenaire !


                      • Francis JL1 16 février 2012 16:58

                        « pour avoir des députés communistes ou encore Front de Gauche il faudra bien les voix du PS, partenaire ! »

                        Les voix n’appartiennent pas aux parti : ce sont les électeurs qui élisent les députés. Même si les consignes de vote et les petits arrangements, ça aide.

                        En somme Pelletier, si je comprends bien, vous êtes en train de nous dire que le PS verrouille toute vélléités du peuple de porter au pouvoir, un gvt de gauche !?


                      • epicure 16 février 2012 17:19

                        le marxisme n’a jamais été le tout état.
                        Sans être un spécialiste du marxisme, en lisant un peut ses textes il apparait que le but du marxisme à terme c’est la disparition de l’état.
                        Et pire, c’est cette phase où l’état aurait été aboli qu’il appelle communisme. Là où le « béotioen moyen » pense que le communisme c’est le tout état.
                        Sur les buts au niveau économique, la théorie marxiste ne s’éloigne donc pas trop de la théorie anarchiste ( abolition de l’état, des classes sociales, démocratie totale ), donc la différence c’est surtout les moyens d’y parvenir.
                        Marx jugeant irréaliste la disparition abrupte de l’état.


                      • Maurice Maurice 16 février 2012 10:52

                        C’est la que je ne vous comprends pas. Pourquoi un soutien indéfectible à F. Hollande ? Pour être sur de virer Sarkozy (ce qui en soit est un argument imparable smiley )  ? Parce que Hollande a voté main dans la main toutes les lois et décision ultra libérales au possible , sans poser un quelconque frein à la mondialisation des capitaux, ni remettre en cause la fiscalité française, ou européenne... Moi j’ai l’impréssion qu’ils nous enfume le sieur Hollande, tout comme le sieur Sarko. Et comme le disait un commentaire plus haut, l’interview de hollande au journal anglais ne présage rien de bond...

                        Un truc qui serait merveilleux pour Avril, c’est que le FN pique les voix à l’UMP, que Mélanchon pique les voix à Hollande, et que l’on se retrouve avec un deuxième tout Mélanchon, MLP. Le premier serait sur de l’emporter, et là on aurait un vrai changement de paradigme ! Mélanchon semble représenter la vraie gauche actuellement...


                        • Maurice Maurice 16 février 2012 10:53

                          Le message est pour Jean, en réponse à un comm plus haut...


                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 10:57

                          @Maurice,


                          je vous admire, vous conservez intact la capacité à rêver .....franchement vous y croyez à un deuxième tour JlM/MLP ?

                          Et enfin je ne suis pas aussi sûr que vous que Mélenchon reprèsente la vraie gauche...
                          http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                        • Maurice Maurice 16 février 2012 11:13

                          Je rêve parce que je suis jeune, j’ai voté Sarko en 2007, qui furent mes premières élections, et j’ai comme un arrière goût de pisse dans la bouche... (trop jeune à l’époque !).
                          Pour ce deuxième tour j’y crois sans y croire. Je pense et j’espère qu’au moins un des gros partis va sauter, et j’espère de tout coeur que ce sera l’UMP.

                          Il y a des questions essentielles qui sont assez révélatrice de la pensée de nos candidats : l’europe et la mondialisation. Tout le reste me semble être de la littérature. Or Hollande pour l’Europe souhaite voter les traités, et après négocier. Comme le disait Méluche dans son intervention à Radio France, si l’on veut négocier, on vote d’abord non et après on voit. C’est ce que souhaite faire ce dernier...

                          Comme le disait Mendes France dans les années 30, il y a une course de vitesse entre l’Internationale des peuples, et l’Internationale des capitaux. Cette dernière a pris de l’avance, l’Europe actuelle en a été un des moteurs. Et Hollande n’entend pas s’opposer à une refonte de l’Europe, donc implicitement il valide la mauvaise mondialisation au lieu de donner l’exemple.


                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 11:31

                          @Maurice,

                          Pour un ancien électeur de Sarkozy vous avez fait du chemin !
                          Personnellement je suis pro européen, l’idée même du nationalisme me fait peur.
                          L’Europe est une grande chance pour les peuples concernés. Pour autant son organisation actuelle n’est pas satisfaisante, il faut que plus de pays basculent à gauche pour faire évoluer l’europe de l’économique vers le social.
                          sans doute la France en mai et peut être l’Allemagne l’année prochaine.. ;


                        • Maurice Maurice 16 février 2012 11:35

                          Oh oui beaucoup de chemin. On fait bien des erreurs quand on est jeunes ...

                          Moi aussi je suis pour l’Europe. Mais pour la changer, il faudrait enfin donner le pouvoir au Parlement, et je suis prêt à mettre ma chemise sur le fait que Hollande (qui représente le droite française maintenant pour moi) ne changera pas, ou n’aura pas les cojones de changer la construction européenne. Trop atlantiste le bougre a mon goût...


                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 11:46

                          @Maurice,

                          La jeunesse cela sert à faire des « erreurs » et donc à apprendre et à progresser.
                          Moi qui ne suis plus jeune, je n’ai plus les mêmes enthousiasmes ( je ne vous raconte pas en 1981 sur quelle planéte j’étais !) et je suis « tiré » par mon pragmatisme et je vise des petits objectifs, en me disant c’ets mieux que rien, je suis un peu « petits bras » ;


                        • chantecler chantecler 16 février 2012 11:15

                          Il y a ceux qui font tout un fromage et des tonnes sur des propos supposés et rapportés par un obscur du Guardian .

                          Ca fait trainée de poudre sur le net ...Du buzz et des commentaires limite délirants ...

                          Et ceux qui préfèrent aller à la source .

                          http://www.dailymotion.com/video/xopksq_discours-de-francois-hollande-en-direct-de-rouen_news#from=embediframe

                          Et là il n’y a pas d’ambiguïté .

                          Sans doute pour ça que la presse est si discrète avec l’évènement !


                          • Maurice Maurice 16 février 2012 11:27

                            C’est un sophiste de premier plan le Hollande, tout comme Sarko.

                            « François Hollande seeks to reassure UK and City of London. French presidential frontrunner says he wants UK back in heart of Europe and finance sector need not fear new regulation »

                            Comment peut on s’employer à rassurer la City àl’heure actuelle ? Ce sont les petits épargnants qu’il faut rassurer en proposant des mesures de réformes : Glass Steagall Act, réforme de la fiscalité (des très très riche, et des entreprises) et boycot des banques traitant ayant des filiales dans des paradis fiscaux. Hollande dans tout ça ? La baudruche se dégonfle...


                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 11:33

                            @Chanteclerc,

                            Oui un meeting et un discours passionnant...le mieux c’est sans aucun doute d’aller à chaque fois à la source.
                            Bien à vous.
                            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                          • Robert GIL ROBERT GIL 16 février 2012 11:22

                            qu’est ce que le communisme ? Voici une breve comparaison avec d’autre systeme :

                            http://2ccr.unblog.fr/2010/11/16/le-communisme-le-fascisme-leglise-et-le-capitalisme/


                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 11:37

                              @Robert Gil,

                              j’ai bien lu :
                              « Jamais le communisme n’a été en mesure de pouvoir mettre en pratique ses théories, il en a été empêché par une pression continuelle à l’extérieur de ses frontières. A l’intérieur, les opposants financés par « l’ouest » sabotaient l’économie, participaient à la propagande et préparaient les coups d’état ! Et des hommes comme Staline n’ont pas été les meilleurs ambassadeurs du système »

                              Ce n’est pas juste de dire que le communisme n’a jamais été appliqué :
                              URSS, Chine, Cuba et Corée du Nord...
                              http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                            • Ollisters Ollisters 16 février 2012 12:00

                              Et la gauche commence a s’entre-tuer, faisant le jeu de la droite et de l’apprenti dictateur.

                              Melenchon parle bien c’est vrai, mais il n’a que très peu de chance de remporter cette élection, derrière il y a les législative de toutes façons, c’est plutôt la que le front de gauche devrait jouer son atout.

                              La priorité de cette élection c’est de virer le Fidèle serviteur de l’oligarchie (mondiale) qu’est notre président actuel. le mieux placer pour le faire c’est Hollande.



                              • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 12:11

                                @Ollisters,

                                je partage votre sens pratique et votre souhait d’aller à l’essentiel et d’être efficace.
                                http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                              • Mahler 16 février 2012 12:28

                                D’un certain côté c’est vrai qu’il n’y a plus de communiste en france, dans les partis du moins. Le PCF est devenu un vulgaire parti social démocrate gauchisant, qui s’est allié avec les sociaux traites du PS. Le FG de gauche n’est pas marxiste, c’est un parti qui dans les idées est bien à gauche. Après pour les groupuscules d’extrême gauche comme le NPA ils n’ont aucune formation marxiste et servent plus à diviser qu’autre chose. Les seuls pays où les communistes sont restés marxistes c’est en Grèce et au Portugal, c’est là d’ailleurs où ils font le plus de voix.

                                Enfin bon il faudrait pas enterrer le marxisme trop tôt, la crise vient à peine de frapper, une fois qu’Hollande sera élu et qu’il nous mettra dans la même situation que la Grèce à la demande de Bruxelles et des marchés financiers, les idéaux révolutionnaires vont séduire beaucoup plus. Quand on commence à avoir faim et que l’on vit dans la misère on est prêt à tout et je ne crois même plus que l’on calcul : communisme= échec= totalitarisme, on a plus rien à perdre. Après il y’a aussi le système financier qui peut s’écrouler, ça fait pas mal de raisons.


                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 12:34

                                  @malher,

                                  je ne vous suis pas dans votre vision pessimiste de l’avenir de la France après l’élection de François Hollande.
                                  J’espère qu’il sera en mesure d’applqiuer son programme et tout en gérant les effets de la crise, il en répartira les effets de manière plus juste que la droite.
                                  http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                • Mahler 16 février 2012 13:00

                                  Je vous trouve hélas bien naif de croire en Hollande, il est exactement pareil que sarko, la seule chose c’est que je le reconnais il est moins détestable que notre président et peut être moins corrompu, mais après c’est la même chose, c’est une marionnette qui appliquera les réformes de Bruxelles. La crise ne fait que commencer, les élections ont ralenti son effet dévastateur mais il ne va pas tarder à reprendre. Pour savoir ce que vaut Hollande et les socialos, il suffit de voir ce qu’ils ont fait en Grèce, en Espagne et au Portugal, là ce sont des faits mais les faits sont têtus comme dirait Lénine. De toute façon les politiques ne contrôlent plus rien, c’est goldman sachs, Jp Morgan etc qui font la loi.

                                  Les promesses engagent que ceux qui y croient, sarko en disait des choses, résultat il n’a rien fait. On vous saoule de bonnes paroles vous allez vous réveiller avec la gueule de bois comme dirait Danton.


                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 13:54

                                  @Malher,

                                  Rendez-vous dans dix ans.... la crise j’en entends parler depuis l’âge de 10 ans !


                                • Ariane Walter Ariane Walter 16 février 2012 13:08

                                  M. Pelletier,

                                  Comme tout bon partsian de Hollande qui se respecte (et qui ne respecte pas les électeurs), vous êtes d’une mauvaise foi accablante.
                                  Dire que Mélenchon a été rappelé à l’ordre par les Communistes et qu’il s’est incliné est un mensonge total.
                                  Par ailleurs , mélenchon n’a pas dit que c’était un incident , mais « que l’incident était clos » qui est une formule qui signifie passons à l’essentiel.
                                  Et voici l’essentiel.
                                  Pour mieux en juger ,je poste la traduction du Guardian mis en ligne.


                                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 13:19

                                    Ariane,

                                    je ne vois pas en quoi le fait d’être partisan de François Hollande ferait que je ne respecte pas les électeurs.... c’est encore une fois un procés d’intention.
                                    Et franchement pouvez-vous nier que les élus du PCF le sont à 95 % avec les voix des socialistes ?
                                    Des faits, parlons des faits et que de cela.
                                    Le PS ayant le plus de voix est en position dominante pour nouer des accords avec ses partenaires, dans ce système électoral injuste cela permet aux verts, aux communsites et quelques autres d’avoir des élus.
                                    Cela crée tout de même des liens !
                                    http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 16 février 2012 13:24

                                    Monsiuer,

                                    Que vous le souhiatiez, c’est une chose.
                                    Après tout il ne peut pas y avoir que des partisans de Mélenchon sur ce site.
                                    mais que vous argumentiez en tronquant les documents, c’est autre chose.


                                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 13:28

                                    @Ariane,

                                    Merci de reconnaitre la diversitédes points de vue, c’est la moindre des choses.
                                    mais où ai-je tronqué des documents ?
                                    au passage vous ne répondez pas à mes questions bien sûr....


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 16 février 2012 13:19

                                    Et voici l’article du « monde », peu suspect d’amitié avec M. Mélenchon ,qui reporte l’ensemble de ses propos.

                                    Je veux croire qu’il a pris la mesure de l’indignation qu’a suscitée ce mépris à l’égard d’une réalité essentielle de la gauche. L’incident est clos", déclare le député européen dans un communiqué. Ne souhaitant pas cependant totalement dédouaner le socialiste de ses propos, M. Mélenchon ajoute que l’injure faite au PCF « n’est pas l’essentiel du problème politique » posé par l’entretien au Guardian : "Ces déclarations montrent qu’on ne peut à la fois plaire à la City et rassembler la gauche. Pour ma part j’ai choisi. Et François Hollande ? Voilà le débat qui compte avec lui. L’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy nous fixe d’autres urgences que les garanties à bon compte données à la City", conclut-il.

                                    Partager   

                                    Le problème M. Pelletier c’est que votre candidat est un homme qui dit tout et n’importe quoi et que comparé à M. Mélenchon il fait pâle figure.
                                    Qunat à votre démonstration, c’est de la propagande.



                                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 13:23

                                      @Ariane,

                                      je vous connaissais plus subtil, terminer votre post en m’accusant de « propagande » c’est un peu léger, je pourrai tout en dire de vos propos sur Mélenchon. Mais je ne le ferai pas car je respecte nos alliés politiques avec lesquels nous avons gouvernés ensemble dans le passé et gouvernerons sans doute ensemble prochainement.


                                    • Ariane Walter Ariane Walter 16 février 2012 13:23
                                      Traduction de l’interview donnée par François Hollande au Guardian le lundi 13 février
                                      François Hollande tente de rassurer le Royaume Uni et la City de Londres.
                                      Ce billet a été lu 1 718 fois.

                                      "Le candidat en tête de l’élection présidentielle française a déclaré qu’il voulait le retour du RU au cœur de l’Europe et que le secteur de la finance ne devait pas craindre de nouvelles réglementations. 

                                      « Nous avons besoin que la Grande Bretagne se sent partie prenante de l’Europe, a dit FH aux représentants de la presse dans la perspective d’une visite de premier rang à Londres la semaine prochaine. Mais il a ajouté que la France n’aurait jamais pu accepter la tentative de David Cameron de faire de la City de Londres, dans le cadre d’un nouveau traité européen, un « sanctuaire » à l’écart de la régulation financière.

                                      Hollande a écarté les craintes exprimées à Londres par la droite selon lesquelles il serait dangereux pour la City. Il a dit qu’il n’était pas du genre « agressif », et qu’on ne le considérait pas en France comme un homme très à gauche, quant à son intention de réguler la finance elle s’apparentait aux notes à la clé de Barack Obama lors de son discours devant le Congrès. « On peut dire qu’Obama et moi avons les mêmes conseillers  ». Il a dit que son attitude vis-à-vis des futures mesures de régulation dans le secteur financier était en ligne avec « l’opinion publique » en Europe et similaire à celle des autres prétendants à l’élection présidentielle, y compris le candidat de droite Nicolas Sarkozy.

                                      Hollande, un député rurale consensuel qui a dirigé le PS pendant 11 ans, est considéré comme le favori de la présidentielle française en mai. Quand il a désigné récemment, lors d’un récent voyage, le « monde de la finance » comme son principal « adversaire », c’était un illustration de la très large rhétorique de campagne adoptée par tous les candidats, y compris ceux de droite. Son programme veut imposer davantage les très riches, ceux qui ont le plus largement profité des allégement fiscaux. Mais il est considéré comme un homme du centre-gauche, un social-démocrate modéré dont les mains sont liées par la dette française et le déficit grandissant de l’Etat français.

                                      Son projet est le plus modeste de tous les candidats socialistes avant lui et ne contient aucune des promesses traditionnelles comme l’augmentation du SMIC ou des salaires, mais se propose de réduire le déficit public. Sa mesure la plus concrète concernant les banques – une loi pour séparer leurs activités de dépôts et leurs activités de spéculations – ont déjà été prises en considération par le Royaume Uni et les Etats-Unis, et Sarkozy a court-circuité Hollande en annonçant une taxe sur les transaction en France, la fameuse taxe Tobin ou taxe Robin Hood. "

                                      Mais les louanges appuyées de Hollande à Tony Blair mettent en évidence ses propres orientations politiques et sa manière potentielle de gouverner la France. Pendant des années, le New Labour et la troisième voie ont été une hérésie pour la plupart des socialistes français. Hollande a déclaré que Blair était un homme agréable et, « si intelligent qu’il n’avait pas à être arrogant ». il a ajouté : « La première leçon que nous donne Blair c’est la durée de ses mandats… Secundo, il a été capable, après une longue période de thatchérisme, de relancer l’éducation, la santé et le secteur public… Ensuite il a succombé à l’idée dominante que les marchés pouvaient se réguler tout seuls et à la notion que le marché et le libéralisme (économique) pouvaient être un facteur suffisant de croissance… et nous en voyons les conséquences. »

                                      Hollande a écarté les allusions qui font de lui un idéologue de gauche et a relativisé les comparaisons avec les peurs initiales qui ont accompagnés l’élection de Mitterrand en 1981. « Les années 80 étaient radicalement différentes. Les gens ont dit que les chars soviétiques allaient défiler sur la place de la Concorde. Cette ère est révolue. Nous sortions de 23 ans de règne de la droite, il y avait la guerre froide et Mitterrand a nommé des ministres communistes. Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France… La gauche a été au pouvoir pendant 15 ans pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a absolument rien à craindre. »

                                      Il a ensuite réitéré sa demande au long cours d’un changement dans le traité européen sur l’intégration économique, mais il a écarté l’idée d’une renégociation globale, préférant insister sur l’ajout de clauses concernant la croissance économique, à l’intérieur ou à l’extérieur du traité. Il a dit aussi que c’était au parlement français de ratifier le traité après les élections et il a écarté l’idée d’enregistrer cette ratification par un référendum. »

                                      Contrairement à Sarkozy, Hollande a dit qu’il parlait l’anglais «  comme un Français , avec un accent, mais qu’il le parlait. » Il a conclut en disant qu’il connaissait l’Angleterre et n’avait « aucune appréhension ni préjugé » à son sujet.

                                      Ah ! Ca va être plus difficile de convaincre ,maintenant, c’est sûr, des bonnes intentions de M. Hollande vis à vis de la Finance !

                                       


                                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 13:26

                                        @Ariane,


                                        Quel acharnement ! quel acharnement !

                                        encore une fois n’oubliez pas ce qui va se passer au second tour et après l’élection de François Hollande.
                                        Le Front de Gauche sera au gouvernement et je souhaite que Jl Mélenchon fasse le meilleur score possible pour peser dans cette négocaition.
                                        Vous voyez, que contrairement à vousje ne suis pas sectaire et extrêmiste !


                                      • Ariane Walter Ariane Walter 16 février 2012 13:34

                                        Nous n’avons pas la même vue de la politique. je rejette ce qu’on appelle « la politique politicienne » et vous semblez dire qu’il faut faire avec. Mais jusqu’à un certain point.
                                        C’est à Hollande de se rapprocher de la gauche, mais il a évidemment d’autres enjeux à droite dont la gauche ne veut pas !


                                      • Scorsonère noire géante de Russie 16 février 2012 13:47

                                        (...) encore une fois n’oubliez pas ce qui va se passer au second tour et après l’élection de François Hollande. Le Front de gauche sera au gouvernement et je souhaite que JL Mélenchon fasse le meilleur score possible pour peser dans cette négociation (...) HA ha ha Le discours radical de JLM ne serait donc qu’un discours ? Ah ah ah 


                                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 14:00

                                        @Ariane,


                                        C’est facile de « jouer les mains propres » je vous rappelle que vos amis communistes gouvernent avec mes amis socialistes dans les grandes villes, les départements et les régions ; et s’ils ont des groupes parlemenatires au Sénat et à l’Assemblée nationale c’est avec l’accord et la participation du PS.
                                        donc vous me chauffez les oreilles avec la propreté de votre côté et la saleté du côté des socialistes.
                                        Dans ce cas il est à souhaiter une ruptute totale et vous verrez si vos « amis » renonceront à leurs mandats !


                                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 14:22

                                        @Scorsonère,

                                        je en comprends pas bien ce que vous voulez dire....


                                      • Scorsonère noire géante de Russie 16 février 2012 14:49

                                        Je voulais dire ma satisfaction d’entendre une vérité, et accessoirement de vous voir casser la baraque d’Ariane, qui s’échine à tenter de démontrer que non, le FG n’a plus rien à voir ni à faire avec le PS. 


                                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 15:16

                                        @Scorsonère,

                                        merci c’est beaucoup plus clair ainsi, vous étiez un peu elliptique précédemment.


                                      • bernard29 bernard29 16 février 2012 16:24

                                        «  »La gauche a été au pouvoir pendant 15 ans pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations." 

                                        Et ils étaient où Mélenchon et le PCF à cette époque ??? Ah oui, c’est vrai ... ils ont changé et l’époque n’est plus la même .... Et puis au niveau national on peut dire cela qu’on a changé, parce que de façon décentralisée, c’est pas la même soupe.. 


                                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 16:30

                                        @bernard29,

                                        Juste ! c’est un paradoxe de plus dans cetet campagne où n’importe quoi se colporte et où surtout il y a beaucoup d’amnésie....


                                      • bernard29 bernard29 16 février 2012 17:31

                                        Bonjour Jean, je crois que tu soutenais Ségolène lors des primaires. Moi aussi. Ségolène Royal avait beaucoup d’avantages, outre le fait d’être une Femme (ce qui aurait été sensass pour la présidentielle) , elle était trés claire, bien plus progressiste et moins « embrigadée » dans le PS qu’Hollande. Enfin, c’est dommage, mais c’est comme ça... 


                                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 17:36

                                        @Bernard29,

                                        pour être plus précis , j’ai soutenu dès le départ la candidature de Ségolène il y a 5 ans, car Hollande ne s’était pas prèsenté. Je ne l’ai pas regretté. Mais Hollande étant candidat cette fois ci j’ai voté pour lui dès les primaires.
                                        bien à toi.


                                      • Ariane Walter Ariane Walter 16 février 2012 13:32

                                        @ Maurice,

                                        le nombre de jeunes qui vont voter Mélenchon qui vont prendre en main leur destin et s’intéresser à la politique est énorme. C’est ça, entre autres ,la grande nouveauté de cette campagne.
                                        Et ils ne voteront pas Hollande.
                                        Pas plus que moi.

                                        Les « ententes » anciennes" ne sont pas du monde qui est en train de naître.
                                        Hollande répugne la plupart des électeurs de Mélenchon et plus JLM il sera audible, plus il sera plebiscité.
                                        Un sondage le donne à 11 ; Un autre à 12. Il doit être bien au-delà. Sur le net il est à 30.


                                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 14:01

                                          @Ariane,

                                          et ce sont les autres qui font de la propagande !!!
                                          et pourquoi pas JLm à 50% d-ès le 1er tour ?


                                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 16:04

                                          @Alchimie,

                                          oui le net n’est pas toujours fiable, encore moins pour des sondages qui ne respectent pas les règles éthqiues et surtoutla composition de l’échantillon.
                                          il suffit de voir le vote sur Agoravox, il met évidemment JLM en tête... car il est en terrain favorable, non représenattif de l’opinion.


                                        • logan 16 février 2012 18:02

                                          Oui en terrain favorable parce qu’ici la parole est libre. Voilà ce qu’il se passe quand il n’y a personne pour décider qui a le droit de parler comme dans les autres médias, c’est Mélenchon qui se retrouve en tête.


                                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 18:06

                                          @logan,

                                          Vous êtes sérieux ? vous croyez vraiment que l’enquête d’intention de vote sur agoravox peut être représentative ?


                                        • arnulf arnulf 16 février 2012 19:19

                                          Chère Ariane,

                                          Bien que faisant partie de votre fan-club il me semble que 30% soit beaucoup mais vous avez raison de dire que JLM est au-dessus des 10 ou 12 %.
                                          Je sens depuis quelques semaines un mouvement en faveur des idées qu’il défend avec tant de talent. Des conversations autour de moi montrent la réalité de ce mouvement.
                                          Jour après jour des gens que j’imaginais plutôt Flamby se découvrent des affinités avec JLM. 
                                          Et l’interview du Guardian qui dit le contraire du discours du Bourget va lui faire très mal. Et je vais l’aider à avoir mal.
                                          Je suis optimiste !!
                                          Quand au 2e tour il aura intérêt à donner des gages et de très sérieux pour avoir ma voix.
                                          Dévotement vôtre.


                                        • Ariane Walter Ariane Walter 16 février 2012 22:43

                                          Arnulf,

                                          Que de mots doux !
                                          Avez-vous que le PS ne va pas voter le MES ? Quelle victoire de Mélenchon ! C’est formidable ! Maintenant il faut les surveiller de près.
                                          Le fdg a obtenu que les votes soient nominatifs. Enorme !

                                          (J’ai vu 30 et même plus sur plusiuers sites.


                                        • arnulf arnulf 20 février 2012 10:56

                                          Chère Ariane,

                                          Je suis sûre que sur certains sites il y a 30% mais je me méfie car les « mougeons » sont nombreux. Et la puissance des TV est énorme.
                                          Cela dit les élections ne sont qu’un moment -très important- d’une lutte qui vient de commencer. Je pense que si le FG arrive à environ 15% la donne sera différente. S’il dépasse MLP : coup de tonnerre dans un ciel pas serein du tout. S’il passe devant FH : séisme en France et en Europe avec gueule de bois pour les gens biens , vous et moi entre autres.
                                          Moi non plus je ne voterai pas FH.

                                          Au bout du bout à nous la victoire !!!! J’en suis convaincu.

                                          Je vous baise les pieds (mais non c’est pas trop. Héhé. comme dirai l’autre « vous le valez bien »)


                                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:17

                                          @Arnulf,

                                          oui une partie des électeurs de François Hollande ont de la sympathie pour JL Mélenchon (ce qui est assez normal : cela s’appelle la gauche.. ;), mais jusqu’à aujourd’hui ils n’ont pas fait le pas de basculer vers le front de gauche.
                                          Je pense que l’entrée en campagne de N Sarkozy ne va pas les y inciter.
                                          http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 16:06

                                          @alchimie,



                                          parler des communistes en ces termes : « ce pitoyable archaïsme français est une évidence » n’est pas trés correct.... le parti des fusillers...


                                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:19

                                          @Michel maugis,

                                          vous ne pouvez pas écrire cela : « le communisme a été un succès historique comme jamais dans l’ histoire de l’ humanité »
                                          C’est un peu douloureux pour les peuples qui ont eu à en soufrir.
                                          http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                        • SNOOP 16 février 2012 13:36

                                           « La gauche a gouverné pendant quinze ans pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a pas de crainte à avoir »

                                          sur ce coup hollande est sincère et honnête contrairement à mélenchon qui se contorsionne pour retomber sur sa truffe de toutou et satisfaire, enfin, son maitre smiley
                                          faut dire que mélenchon en était...déjà smiley


                                          • arobase 16 février 2012 13:44

                                            en tout cas article qui remet les pendules à l’heure ! on peut trouver des défauts à hollande mais de là à penser qu’il va se faire hara kiri, dire de graves conneries pour créer la discorde, à deux mois de l’élection, c’est le perendre pour un imbécile. 


                                            dès hier j’étais troublé mais j’ait dit que ça paraissait suspect, trop gros, et je demandais à voir !

                                            les fachos, lepenistes, sarkosistes, centristes et autres adorateurs du veau pas en or en seront pour leurs frais.

                                            il y aura d’autres tentatives pourries pour contrer la gauche. ça ne fait que commencer ! 
                                            sarko craint l’évocation du bilan, et le détail de ses « projets » assassins pour le peuple. 
                                            ne tombons pas dans ce panneau.

                                            j’ai connu des tas de communistes. juste après guerre, ils venaient des milieux défavorisés, des travailleurs, lénisne, staline... ils ignoraient ce que c’était ! pas d’études, pas de radio, pas de télé !

                                            très croyants le plus souvent, (mais anti-curés) leur communisme c’est celui du christ , le partage, l’altruisme, la solidarité, la compassion, l’entraide....

                                            certes ce communisme là est  peut-être inapplicable dans nos sociétés puisque jamais appliqué car l’homme est trop méchant par nature, il n’y a qu’à voir comment les cathos et leur pape l’appliquent !

                                            je ne croit pas qu’ils ont changé. et donc ce que les anglais appellent communits à leur manière, en effet, il n’y en a pas chez nous !

                                            en tout cas ils sont appréciés , partout où ils exercent des responsabilités électives, élus et réélus sans cesse. 



                                            • SNOOP 16 février 2012 13:50

                                              les religions sont ce que les croyants en font ! smiley

                                              mélenchon crachent sur les Tibétains, par exemple, alors que bon hein, les Tibétains...ne sont pas les taliban ou les salafistes ou les wahhabites...


                                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 14:05

                                              @Arobase,


                                              merci pour votre témoignage. Oui les communistes là où ils exercent des responsabilités (en partenariat avec les socialistes) sont estimés.
                                              Certains de mes amis sont communistes et je les vénére, Jack Ralite par exemple.
                                              il y a eu au gouvernement, sousmitterrand, de très grands ministres communistes : Anicet le Pors, Charles Fiterman, on les a oublié et c’est dommage.


                                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 14:07

                                              @Snoop,

                                              on ne peut pas dire que Mélenchon crache sur les Tibétains, il rappelle simplment quelques réalitès de ce système autocratique que les médias occidentaux sous estiment systématiquement.


                                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:22

                                              @arobase,

                                              "très croyants le plus souvent, (mais anti-curés) leur communisme c’est celui du christ , le partage, l’altruisme, la solidarité, la compassion, l’entraide....

                                              certes ce communisme là est  peut-être inapplicable dans nos sociétés "

                                              Le parrallélisme avec le christianisme me semble un peu osé. Disons qu’en France il y a des communistes qui n’ont rien à voir avec le stalinisme.
                                              http://jmpelletier52.over-blog.com/ 

                                            • SNOOP 16 février 2012 13:53

                                              en fait, mélenchon c’est le PCC en France...un PCC au service des multinationales pour gaver l’appareil, l’apparatchik, qu’il est.
                                              debout camarades, mélenchon vous trahit


                                              • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:24

                                                @Snoop,
                                                Donc Hollande est un traitre et Mélenchon aussi.... nous voilà bien avancés... ;; quel est le candidat ou la candidate qui a vos faveurs ?
                                                http://jmpelletier52.over-blog.com/


                                              • arobase 16 février 2012 13:54

                                                pauvre alchimie !!.il parle comme dassault !

                                                « C’est un problème pour notre pays et en particulier pour une gauche qui a les pieds sur terre.Que Hollande soit embarrassé par ce pitoyable archaïsme français est une évidence. »

                                                des gens qui veulent une juste répartition des richesses, la fin de l’exploitation de l’homme par des salauds, l’entraide, la solidarité, pour alchimie, c’est un grave problème et un pitoyable archaïsme !! 

                                                sûr qu’il est plus moderne d’avoir des esclaves et délocaliser quand on s’est bien goinfré !

                                                à supposer que lui même partie des exploiteurs, on comprendrait, 

                                                mais ce n’est certainement pas un nanti !! et tenir ces propos prouve le niveau le lavage de cerveaux auquel le citoyen est parvenu, quand il en est à louer ses bourreaux et détester ceux qui les combattent !!



                                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 14:09

                                                  @arobase,

                                                  vosu m’enlevez les mots de la bouche.... Alchimie est bien méprisant !


                                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 17:38

                                                  @alchimie,

                                                  dont acte vous avez le droit d’avoir cette opinion, ce que je voulai dire c’est qu’elle était un peu radicale et faisait un « tout » avec le communisme qui est une idée un peu plus complexe que cela.


                                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 18:02

                                                  @alchimie,


                                                  Bien l’essentiel c’est que vous soyez comme vous le dites raccord dans votre tête.


                                                • epicure 16 février 2012 18:06

                                                  @Par alchimie (xxx.xxx.xxx.12) 16 février 17:52

                                                  le problème c’est sur tu utilises le même mots pour décrire deux choses différentes : les communistes (le partage, l’humanisme etc...) et les régimes DITS communistes, qui ont été un enfer pour beaucoup de personnes.

                                                  T’es tu demandé un jours, si au delà des discours ces deux types de communistes représentaient les mêmes idées sur le fond ?
                                                  T’es tu demandé si les communistes humanistes, ne faisaient pas référence à ce qui a été déclaré comme communiste à l’origine (marx ) et non aux régimes DITS communistes qui n’ont pas de point commun avec la vision marxiste du communiste ?

                                                  Donc si un jours, il y a quelqu’un qui se présente sous l’étiquette de tes idées politiques, qu’il fasse le contraire une fois au pouvoir, et que je déteste le résultat, je serais en droit de faire porter les mauvaises choses sur tes idées à toi puisque c’est au nom de tes idées que cela aurait été fait.
                                                  oui ? non ?
                                                  Remplaces « tes idées » par « le communisme » pour juger de ta position vis à vis des communistes qui ne se disent pas stalinines.


                                                • arobase 16 février 2012 18:36

                                                  d’autant que je ne suis pas communiste, mais honnête ! je dis ce que je vois.


                                                  dans les maquis, il fallait risquer sa vie avec les patrouilles SS et les indics collabos aux trousses, récupérer et transporter des contenairs d’armes parachutés à l’aube dans la neige et le brouillard, pendant que les bons français devenus tous futurs résistant après la fin de la guerre ,eux s’adonnaient au marché noir.

                                                  j’en connais qui ont été vendus aux boches par des trafiquants de marchés noirs car les résistants étaient une menace de mettre fin à la guerre donc à leur traffic. si ça se trouve aujourdhui ils tiennent le haut du pavé.

                                                  ça aussi , c’était des communistes.

                                                  si quelqu’un peut accuser un seul communiste français d’un acte grave de type stalinien, ou coréen, ou chinois......qu’il précise. 
                                                  les accusations globales dues à des cerveaux lavés qui répètent comme des perroquets des slogans savammlent distillés par des esprits retors sont ridicules.

                                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 19:51

                                                  @epicure

                                                  Bel exercice de dialectique 

                                                • arobase 16 février 2012 20:15

                                                  toutes les théories et sarcasmes visant à discrétiter les communistes français sont usés jusqu’à la corde, certains en ont même fait avec leur hygiene de vie.


                                                  que l’on prenne un cas concret , un fait, un nom , et qu’on l’accuse. ce sera bien plus honnête !

                                                  moi, ceux que je connait sont des gens remarquables, ne savent même pas qui est staline et cie, et ont le patriotisme chevillé au corps comme ferrat quand il chantait « ma France »..

                                                  dans son esprit ce n’est pas exactement la même que celle de sarko, vanneste ou lepen. 

                                                  Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
                                                  Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
                                                  Celle qui construisit de ses mains vos usines
                                                  Celle dont monsieur Thiers a dit qu’on la fusille
                                                  Ma France

                                                  Picasso tient le monde au bout de sa palette
                                                  Des lèvres d’Éluard s’envolent des colombes
                                                  Ils n’en finissent pas tes artistes prophètes
                                                  De dire qu’il est temps que le malheur succombe
                                                  Ma France 


                                                  quand on peut écrire ça, on est quelqu’un de bien.

                                                  il est temps en effet que le malheur succombe ! 
                                                   

                                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 20:38

                                                  @Arobase,


                                                  Je le redis les communistes français sont souvent des gens formidables

                                                • epicure 16 février 2012 20:45

                                                  @Par alchimie (xxx.xxx.xxx.12) 16 février 18:40

                                                  bien au vu de ta réponse, celles à mes questions semblent être non.
                                                  Ton problème c’est que tu utilise le mot communisme pour quelque chose qui n’est pas du communisme, il ne répond pas à la définition qui en a été faite.
                                                  Comme je l’ai déjà dis ce sont des régimes étiquetés communistes, mais qui ont été faits par des non communistes, qui s’en uniquement attribué le nom. En fait tu ne fait que reproduire la propagande de staline, qui a fait croire que son régime était communiste.

                                                  Pour qu’ils reproduisent les mêmes choses que le stalinisme, il faudrait que les vrais communistes aient la même mentalité que Staline, hors ce n’est pas le cas, sinon Staline aurait construit un régime qui au moins aurait pu s’approcher vraiment du communisme au lieu de persécuter les marxistes qui constataient que le stalinisme n’était pas le communisme de Marx.

                                                  Quand au capitalisme, c’est un système économique basé sur une vision économique : utiliser sa propriété privé pour faire du profit. Il n’y aucun aspect moral là dedans, et cela encourage juste le capitaliste à se préoccuper de son intérêt particulier.
                                                  Donc le capitalisme de droit divin du 19ème siècle, où les ouvriers étaient exploités sans beaucoup de droits, n’était pas une déviation du capitalisme, mais al simple application du principe de base du capitalisme.

                                                  Alors que dans le cas du communisme on a marx qui dit que le communisme est petit, gros, noir et chauve, et Staline s’amène avec son régime qu’il dit communiste mais qui est grand, mince, blanc avec de longs cheveux blonds (c’est une image).
                                                  Donc les choses ne sont pas comparables.

                                                  Le communisme n’a pas existé parce que aucun état anciennement capitaliste a fait disparaitre ses classes sociales et l’état. Hors c’est ceci la vrai définition du communisme.

                                                  Si tu veux parler du régime de staline et apparentés, il y a le mot stalinisme qui convient parfaitement et évite les confusions.


                                                • epicure 18 février 2012 16:15

                                                  @Par alchimie (xxx.xxx.xxx.12) 16 février 22:26
                                                  Bon on va pas tourner en rond pendant des siècles pour te faire comprendre des idées pourtant simple alors je résume :

                                                  - les mots ont une définition.
                                                  - ce qui correspond à cette définition peut être nommé par ce mot
                                                  - ce qui ne correspond pas cette définition ne peut être nommé par ce mot
                                                  Sinon les discutions deviennent n’importent quoi et on fait dire tout et n’importe quoi aux mots.

                                                  Marx défini le communisme comme une société au niveau politique :
                                                  - sans état
                                                  - sans classe, sans groupe privilégiés
                                                  - démocratique
                                                  - décisions uniquement en assemblée

                                                  A combien de critères du communisme répond le stalinisme ?
                                                  un état fort, une nomenklatura privilégiée et un système non démocratique, et un chef autoritaire tu as tout faux

                                                  Au niveau économique le communisme en l’absence de classes, d’état, de capitalisme, correspond à une propriété collective sous le contrôle des travailleurs.

                                                  Dans le stalinisme le pouvoir économique est dans les mains d’un état contrôlé par une minorité privilégiée

                                                  Là encore en nommant communiste le stalinisme tu as tout faux au niveau économique.

                                                  Bref comme seul argument tu as un argument irrationnel, fruit d’une propagande mensongère de staline qui disait qu’il était communiste.


                                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:25

                                                  @Arobase,

                                                  oui.... ce n’est pas pour rien qu’en parlant du PCF on utilise l’expression « le parti des fusilliers »
                                                  http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                                • Scual 16 février 2012 14:22

                                                  Oui ce texte est tout à fait vrai... mais si M.Hollande veut continuer à se proclamer chef du Parti Socialiste, il devra accepter que le Parti Communiste est plus présent qu’il ne l’a été depuis au minimum 20 ans.

                                                  Car si le PCF n’a pas le droit de s’offusquer qu’on lui dise qu’il n’est pas communiste, en niant son droit d’avoir évolué du fait de sa longue histoire, alors le PS qui lui est carrément devenu de droite se verra en permanence rappeler qu’il n’est pas socialiste, même pas de gauche et même que ce titre revient en fait à ceux qui se font appeler communistes.

                                                  Je me demande si Hollande est prêt à assumer qu’il n’est ni socialiste ni même de gauche... mais surtout, si on se tient à la déclaration de Hollande j’imagine d’ici la réaction du PS si Mélenchon disait qu’il n’y a plus de socialistes au PS...


                                                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 15:20

                                                    @Scual,


                                                    Mais François Hollande n’est pas de droite... allez trainer dans les beaux quartiers de Neuilly vous verrez si Hollande est considéré comme de droite.
                                                    Interviewez éles riches familles" pour leur demander ce qu’elles pensent de son programme fiscal.
                                                    http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                                  • Scual 16 février 2012 15:52

                                                    C’est pas parce qu’il n’est pas de l’extrème-droite ploutocratique comme l’est l’UMP qu’il n’est pas de droite... en tout cas merci pour cette réaction qui est exactement celle que je sous-entendais !

                                                    Hollande n’est pas de droite mais socialiste et donc le PCF est toujours communiste. Ou bien alors il n’y a effectivement plus de communistes mais le PS est désormais de droite... au choix selon qu’on juge des programmes et des idées par rapport aux idées d’origine ou que l’on tienne en compte l’évolution des partis.


                                                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 16:08

                                                    @Scual,

                                                    Oui tout est relatif d’une certaine manière, on est toujours la gauche de quelqu’un tout en était la droit d’un autre...


                                                  • epicure 16 février 2012 18:12

                                                    En fait hollande est plutôt au centre si on veut être juste.
                                                    Il a renoncé à toute idéologie économie (avec ses comparses du PS) se contentant de jouer les gestionnaires principalement.
                                                    Sarko lui est de droite, avec sa TVA antisociale il vient encore de le prouver.


                                                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:28

                                                    @Epicure,

                                                    vous dites que Hollande est au centre, amsi alors où se situe Bayrou ?
                                                    en fait on classifie en fonction de ses propres opinions...
                                                    http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                                  • wesson wesson 16 février 2012 16:23

                                                    bonjour l’auteur,

                                                    « « il n’y a plus de communiste en France » »

                                                    Franchement, cette phrase sous la plume de Hollande, il n’y a vraiment pas de quoi à en faire un drame. Hollande est social démocrate - ou centre droit si vous préférez - et l’histoire a montré que ce courant de pensée a toujours combattu le communisme dans les fait. Bref, sa posture est logique.

                                                    Par contre, c’est la suite de la phrase qui est 1000 fois plus interessante. Je grasse :

                                                    "La gauche a gouverné pendant 15 ans, pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a pas de crainte à avoir"

                                                    Et pour ceux qui n’ont pas compris, Hollande est totalement pour les marchés financiers et la privatisation des services de l’état. On ne saurait être plus clair.

                                                    C’est surtout à cela que Mélenchon a réagi.


                                                    • jaja jaja 16 février 2012 16:31

                                                      Je doute qu’il ait réagi bien fort à ça dans la mesure ou Hollande aurait pu très facilement lui rétorquer :

                                                      « Mais toi JLM tu n’étais pas dans le gouvernement Jospin qui est celui qui a le plus privatisé en France. J’ai pas le souvenir de t’avoir entendu gueuler avec les gauchistes à l’époque » smiley


                                                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 16:38

                                                      @wesson,

                                                      Il n’y a aucun drame, si ce n’est une nécessaire explication.
                                                      Ensuite oui François Hollande est social-démocrate, mais vous dérapez un peu en le qualifiant de « centre droit »...demandez ce qu’en pense certaines grandes fortunes ou même moyenne dont on nous dit de toute part qu’elles s’apprêtent à fuir la France (comme en 1981).
                                                      Enfin je ne pense pas que l’on peut tirer de cette phrase que François Hollande va s’engager dans une politique de privatisation des services publics

                                                      Je crois qu’il a simplement voulu dire qu’il reconnaissait l’économie de marché afin de contrer les discours de droites extrêmes cherchant à le faire passer pour un affreux « collectiviste »

                                                      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                                    • Francis JL1 16 février 2012 17:09

                                                      Même Mélenchon reconnait l’économie de marché ! Il ne faut pas confondre économie de marché et société de marché. Dans une société de marché, tout est privatisé, même ce qui n’est pas lucratif, à condition de pouvoir le gérer selon le principe : « les pertes sont socialisées et les bénéfices sont privatisés ».

                                                      Par exemple le nucléaire ;par exemple les privatisations dont les investissements lourds ont été réalisés par la collectivité et sont privatisés pour une bouchée de pain.


                                                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 19:57

                                                      Exact jaja 


                                                    • wesson wesson 16 février 2012 20:16

                                                      bonsoir JL1,

                                                      vous généralisez là, et surtout vous n’avez ostensiblement pas lu le programme du FDG. C’est à ma connaissance le seul qui parle de nationaliser quelques secteurs critiques, et surtout qui propose de rebattre réellement les cartes, avec la mise en place d’une constituante.

                                                      Et concernant le nucléaire la position est claire : comme le parti est divisé, ça sera référendum là aussi.

                                                      Mais bon, Mélenchon semble faire une bonne campagne et prends des points, et ça a l’air d’ennuyer le PS très fort.


                                                    • wesson wesson 16 février 2012 20:21

                                                      bonjour jaja,

                                                      "Mais toi JLM tu n’étais pas dans le gouvernement Jospin qui est celui qui a le plus privatisé en France. J’ai pas le souvenir de t’avoir entendu gueuler avec les gauchistes à l’époque"

                                                      oui, c’est un marronier ça aussi.
                                                      D’une part il ne vous aura pas échappé que Mélenchon a claqué la porte du PS ...

                                                      et d’autre part, allez regarder ce a quoi il a participé lorsqu’il était au gouvernement (et son poste aussi), et lorsqu’il a été sénateur. Son parcours est limpide, et il ne s’est jamais compromis avec une proposition de loi qui va à l’encontre des principes de la gauche.

                                                      Parmi le personnel politique actuel, très très très peu ont eu cette conduite sans équivoque.

                                                      Mais c’est toujours plus simple de lui faire porter la totale responsabilité de ce que les socialistes ont fait au gouvernement pendant 15 ans, tout en exonérant Hollande et les siens ...


                                                    • jaja jaja 16 février 2012 20:46

                                                      Bonjour Wesson...

                                                      Curieux que vous pensiez que je puisse exonérer Hollande et le PS de leurs responsabilités. Pour moi ce parti est vendu au capitalisme et au colonialisme depuis des décennies. Et il est totalement exclu pour le NPA de conclure toute alliance de gouvernement ou dans les exécutifs avec lui. Quand à votre champion, Mélenchon, j’ai bien aimé le commentaire de Copas copié sur Bellaciao....J’espère qu’il ne m’en voudra pas mais il répond bien à vos affirmations :

                                                      "Tu te souviens le rôle minable des dirigeants du courant de Mélenchon et du PCF au gouvernement jusqu’en 2002, quand ces petits saligauds ont privatise plus qu’aucun gouvernement de droite n’avait fait auparavant ?

                                                      T’as oublié, t’as pas vu, tu n’as que 10 ans parce que tu es né après ?

                                                      Hum ?

                                                      La nuit des temps ?

                                                      Ont-ils changé ? Ces gens qui ne se sont jamais excusés de ce qu’ils avaient fait ?

                                                      Oui ? non ?

                                                      Ont-ils expliqué comment ils s’étaient mis dans la fosse à purin ?

                                                      Ont-ils changé ceux qui ont permis que la gueule à Le Pen arrive à la télé un certain second tour ?

                                                      Ont-ils changé ceux qui ont cogné les travailleurs, les ont rendu plus faibles après votre gouvernement qu’avant ?

                                                      Chirac, puis Sarkozy, ont bénéficié du solide tremplin que la gauche leur avait fait pour attaquer plus avant les travailleurs.

                                                      La faute au PS ? Seulement ? Vraiment ?

                                                      Jospin et DSK enfermant en cellule MGB et JLM pour les tabasser, leur tordre les bras pour qu’ils signent et soutiennent une politique pourrie ? vraiment ?

                                                      Le présent, c’est toujours pareil :

                                                      Ben, votre ami (PS) vous rappelle les touchantes scènes d’amour que vos dirigeants ont dans les collectivités avec le PS.

                                                      Alors je sais bien que les militants ne sont pas les dirigeants, que les électeurs c’est pas non plus les militants, et que chacun y va de son rêve, mais les appareils demeurent avec leurs logiques de couches sociales qui ont déjà, plusieurs fois, par le passé, fait mal au peuple.

                                                      Rien du FdG ne permet aux militants et sympathisants, aux électeurs, aux travailleurs, etc, de veiller au grain et de vous surveiller, de surveiller vis dirigeants.

                                                      Le FdG est une machine à fabriquer des groupies sans pouvoir, pas des combattants pour changer la société.

                                                      Comprendre cela ce n’est pas être un connard de trotskyste, mais être un ami du peuple, car ce qui importe c’est les travailleurs, la jeunesse, notre classe , ... et pas les vapeurs du premier étourneau venu du FdG.

                                                      Ce qui est drôle c’est la violence de notre ami Yen, alors que pourtant, ça roule, avec tout un énorme arsenal, son conducator atteint la popularité de Besancenot (pas complètement mais ça va peut-être viendre, à moins que le soufflé ne retombe)...

                                                      Mais bon , le problème de fond du FdG souligné par leur pote du PS demeure : Pourquoi cacher la formation politique avec laquelle vous pieutez le reste de l’année dans les conseils généraux, les communes, les régions, etc ?

                                                      Est-elle difforme et si vilaine que vous la cachiez de vos militants ?

                                                      Ou bien est-ce une affaire privée ? Cet amour irrépressible avec un parti de la bourgeoisie ?

                                                      Une affaire privée dans laquelle militants, électeurs, travailleurs, n’ont pas à s’inviter ?"


                                                    • Francis JL1 17 février 2012 08:27

                                                      Bonjour Wesson,

                                                      pour moi, le fait de percevoir des impôts sur les bénéfices c’est reconnaitre l’économie de matché, n’y aurait-il que 50% de l’économie privatisée.

                                                      J’en fais même un principe : fifty-fifty.


                                                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:30

                                                      @Wesson,

                                                      oui, encore une fois une partie des électeurs de Hollande a de la sympathie pour le programme du front de gauche, mais dans la tendion de la campagne avec N Sarkozy (qui remonte légérement dans le sondages) ils préférent un vote utile.
                                                      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2012 12:32

                                                      @jaja,
                                                       « Et il est totalement exclu pour le NPA de conclure toute alliance de gouvernement ou dans les exécutifs avec lui ».

                                                      Comme cela au moins c’est clair, l’ennemi ce n’est pas NS mais Hollande et on fera tout pour que la gauche n’arrive pas au pouvoir...
                                                      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                                    • Chateau-chinon 16 février 2012 16:37

                                                      70 % du temps d’antenne pour les deux « ténors », 2 % pour Mélenchon !

                                                      Question des journalistes quand il sont face à lui (pour bien lui faire perdre son temps d’antenne) : « Mr. Mélenchon, on ne comprend pas, avec votre discours très fort, vous n’arrivez pas à décoller dans les sondages, vous ne semblez pas audible ». 

                                                      M6 : 60% de blabla sur La Peine, 1% pour Mélenchon etc...

                                                       

                                                      Des rats ou des cyniques ? Ou les deux ?


                                                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 16:41

                                                        @Chateau Chinon,

                                                        Oui les madias, la télé surtout, sou-médiatisent JLM.
                                                        Quoique l’autre soir sur France 2 au journal de 20h il ya eu un reportage sur ses meetings montrant qu’il faisait le plein de militants.


                                                      • dawei dawei 16 février 2012 16:52

                                                        et dans le texte, ou le contexte, pouvez vous nous expliquer en quoi , Holland, dans le même Guardian, peut se vanter et e gargariser que les socialistes ont le plus liberaliser le marché, dérégulé la finance et privatisé les services publique ... et meme se vanter que les français le voient lui meme comme un homme de droite.
                                                        Est ce raisonnable de se présenter candidat socialiste avec de tels propos ? Ou est ce encore une question de contexte ?


                                                        • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 17:14

                                                          @dawei,

                                                          Oui je pense raisonablement qu’il y est question de contextes.... et que François Hollande est bien un social-démocrate qui reconnait le marché et l’assume, il n’est pas tout seul.


                                                        • joletaxi 16 février 2012 16:59

                                                          bon, je reprends deux dafalgans car pour s’y retrouver chez les cocos, c’ est pire que de lire un article de Mme Walter.

                                                          Finalement, ôtez-moi d’un doute, ça a jamais existé un communiste, pur vrai, pas un affreux montage type Monsanto ?

                                                          En tout cas, la vitrine communiste est pas très ragoûtante.

                                                          Il paraît que Staline n’a jamais attaqué les autres, juste un peu massacré les polonais avec son pote de l’époque, le petit moustachu.
                                                          Après toutes ces années, après tous ces échecs, après toutes ces souffrances, comment est-il encore possible de se revendiquer d’une idéologie aussi misérable ?
                                                          pour les vieux brontosaures, je peux encore le comprendre, mais comment un jeune peut-il se dire communiste, cela m’échappe


                                                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 17:16

                                                            @joletaxi,

                                                            Attention on peut se revendiquer « communiste » et ne pas se reconnaitre dans le stalinisme...
                                                            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                                          • joletaxi 16 février 2012 18:14

                                                            vous avez sans doute raison, car à lire rapidement les commentaires, je m’y perds, et je ne parviens pas à trouver une définition, un exemple de communisme, doctrine senséenous rendre heureux, de grè ou de force, et malheureusement, généralement dans son application, c’est de force.

                                                            Le libéralisme a tous les défauts imaginables, sauf que à l’usage, il se révèle le moins mauvais des systèmes, nos amis chinois commencent à en apprécier les bienfaits, et également les outrances,il est ce que chacun d’entre nous en fait,car il reconnaît la primauté de l’individu


                                                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 19:50

                                                            @joletaxi,

                                                            Oui c’est le moins pire, c’est ce qui a amené les partis socialistes à évoluer vers à social démocratie 

                                                          • spartacus spartacus 16 février 2012 18:18

                                                            Hollande ne dit que ce que vous avez envie d’entendre.

                                                            Un congrès de socialiste qui n’aiment pas la finance, il dit « j’ai un ennemi, la finance ».
                                                            Un journaliste d’un canard financier/ « les cocos ça n’existe pas ».
                                                            A ceux qui voudraient partir plus tot « vous partirez à 60 ans.
                                                            Au électeurs du PS majoritairement fonctionnaires et dont bon nombre sont viennent de l’éducation nationale : »J’embauche à tour de bras des fonctionnaires..."

                                                            • arnulf arnulf 16 février 2012 19:06

                                                              Cher Jean Pelletier,

                                                              vous cherchez à nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
                                                              J’ai à la fin bien aimé la manoeuvre "nous appartenons tous depuis quelques décennies à la famille politique qui s’est recomposée en social-démocratie avec des branches plus ou moins différenciées« . Ah mais non, nous n’appartenons pas tous... Et non.
                                                              Vous êtes aujourd’hui de droite et vous rêvez d’un gouvernement à la Papandréou, à la Blair ou à la Zappatero mais beaucoup n’en rêvent pas.
                                                              Je ne veux pas engraisser les phynanciers avec l’avenir de nos enfants et le présent des salariés.
                                                              Je ne digérerai pas le discours du Bourget qui a donné dans »le nouvel obs« où Jean Daniel (le couillon) pleurait quasiment de n’avoir pu se rendre et dans lequel un dessin fort montrait Sarko hurlant car vexé »L’ennemi c’est moi c’est pas la finance !« -après que FH ait dit que son ennemi était la finance- et son pendant cette formidable interview au Guardian où il s’agenouille devant cette même finance donnant des gages et montrant ainsi en quelle misérable estime il tient ses futurs électeurs. Ils sont à l’évidence pour lui des »mougeons" une contraction de moutons et pigeons.
                                                              Je n’aime pas être pris pour un attardé mental.
                                                              Et oui nous résisterons. C’est dur à entendre mais c’est comme ça.
                                                              Bisous à Flamby.


                                                              • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 février 2012 19:55

                                                                @arnulf,



                                                                Libre a vous de résister de toute façon il ne faut pas tout attendre des élections les luttes sont aussi utiles cf le Front Populaire

                                                              • Ptetmai 16 février 2012 20:26

                                                                Certains ici et ailleurs devraient arrêter la mélenchonine ; c’est bien plus dangereux encore que la moquette qui déjà par rapport à la cocaïne …...

                                                                A fortiori pour les plus défavorisés des habitants - français ou non - de notre pays surendetté qui n’ont vraiment pas besoin d’un « JLM Chevènement 2012 » qui serait responsable de cinq ans de sarkozysme de plus ; ce qui ferait encore plus de dégâts chez les survivants. Mais certainement pas chez la majorité des électeurs du tribun démago.

                                                                Le programme de Hollande, qui est plutôt mal entouré, est plein de défauts, mais c’est le moins pire et il est améliorable avant comme après.

                                                                Evidemment qu’il faudra énergiquement pousser son gouvernement au .. derrière ; mais pas au moyen de cette archaïque grève trop souvent stérile qui dérange plus la France d’en bas que la France d’en haut.

                                                                Avec Hollande, mettons aussi l’imagination au pouvoir. Y compris en envisageant la démonétisation au maximum de la satisfaction de nos besoins basiques. Quand on prend la peine d’y réfléchir réalistement, n’est-ce pas indécent de devoir payer de la TVA sur des produits vitaux ? Mieux vaudrait faire passer à 38 % celle sur le superflu, et davantage encore de TVA sur le luxe.

                                                                C’est la plus simple façon de récupérer l’argent que les riches ont peu gagné, voire carrément volé.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès