• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Israël soutient les terroristes modérément modérés en Syrie

Israël soutient les terroristes modérément modérés en Syrie

 
«  C’est avec ruse que tu feras la guerre  », slogan inscrit à l’entrée du quartier général du Mossad.
 

 Résumé vidéo de l'article disponible ici

                            Photo





Introduction

Nous l’avions déjà démontré, le terrorisme peut être utilisé comme un outil de légitimation de la politique intérieure d’un État. Nous allons dorénavant nous attaquer à l’instrumentalisation du terrorisme à des fins géostratégiques. Quoi de mieux pour illustrer le phénomène que de prendre l’exemple de ce petit pays proche-oriental censé être à l’antithèse de l’islamisme wahhabo-takkfiriste.
 

Photo
 


Israël, les groupes modérés et al-Qaïda
 
Dès le début de la crise syrienne débutée en 2011, Israël est devenu le soutien actif de certains groupes rebelles sunnites radicaux combattant le gouvernement syrien de Bachar al-Assad. Depuis 2013, la porte-parole de Tsahal, l’armée de l’État hébreu, a publié à de nombreuses reprises des communiqués affirmant que des civils et des rebelles syriens blessés étaient hospitalisés de l’autre côté de la ligne de démarcation. Israël a reconnu avoir soigné quelque 2 600 «  civils, «  «  rebelles  » ou «  terroristes islamistes  » en 2017, selon le vocable utilisé par les parties. Plusieurs rapports rédigés par la Force des Nations unies chargée d’observer le dégagement (FNUOD, Casques bleus stationnés sur le plateau du Golan depuis 1974) affirment aussi que des officiers de Tsahal ont entretenu des relations quasi quotidiennes avec des milices anti-Assad du 1er mars au 31 mai 2014 (59 réunions comptabilisées). Au moins 16 contacts entre les forces de défense israéliennes et des individus non identifiés dans les zones frontalières qui incluent «  le mont Hermon, la zone de Quneitra et leshauteurs du Golan  » ont continué d’être relevés par l’ONU sur la période allant du 2 mars au 16 mai 2017.
 
Parmi les forces armées soutenues comptait l’amical groupe Front al-Nosra (aujourd’hui nommé Fatah al-Cham), la branche syrienne d’al-Qaïda qui combat l’État syrien, selon le journal Libération. Les forces armées israéliennes ont notamment transféré des caisses au contenu indéterminé à nos chers rebelles. Par deux fois, la FNUOD a constaté que Tsahal laissait rentrer des mercenaires venant de Syrie, en bon état de santé, sur le territoire hébreu pour des raisons dissimulées. Officiellement, les mouvements opaques d’Israël sur le plateau du Golan et dans le sud syrien auraient pour principal objectif de sécuriser la bande frontalière et non de soutenir la déstabilisation de la Syrie. Le Golan est un territoire syrien occupé et administré par Israël depuis la guerre des Six Jours en 1967  ; il a été ensuite annexé unilatéralement en 1981.
 
Pour des «  raisons de sécurité  », l’armée israélienne a exigé la suppression d’un article du Jérusalem Post traitant de cette aide militaire fournie par l’armée à kippa aux combattants très modérés en Syrie, selon David Brinn, le directeur de la publication du journal en question. L’article s’intitulait : «  L’armée israélienne confirme : Israël a fourni des armes légères a des rebelles syriens  ». Mais rien à faire, le Wall Street Journal confirmé, et ce, à plusieurs reprises en 2015 et 2017 que Tel-Aviv soignait des soldats blessés en Syrie, dont ceux d’al-Qaïda. Ils sont effectivement considérés comme «  un moindre mal  » par rapport à l’hideux Assad. Ah  ?
 
Le journal américain indique de plus que le Front al-Nosra, qui combat le gouvernement syrien et les paramilitaires du Hezbollah (parti politique chiite libanais largement financé par l’Iran) sur place, «  n’a pas causé de torts à Israël  » depuis que cette branche d’al-Qaïda «  a pris le contrôle de la zone frontalière  » sur le Golan. L’information en question, relayée par i24news et Libération, a finalement été supprimée des sites respectifs de ces deux médias financés par le multinational Patrick Drahi, franco-luso-israélien résidant suisse et président-fondateur du consortium luxembourgeois Altice (SFRNumericable, L’ExpressRMCBFM TV…).

Autre information intéressante, Tel-Aviv a en plus mis sur pied une unité spéciale en 2016 pour coordonner le transfert d’argent et de matériel humanitaire, permettant aux barbus de se soigner, d’acheter des armes et des munitions et de rémunérer leurs soldats en Syrie. Tous ces propos sont complétés en 2018 avec le quotidien israélien Haaretz qui annonce qu’Israël soutient militairement (armes, munitions et salaire individuel de 75 $/mois) au moins sept groupes rebelles syriens dits «  modérés  » pour sécuriser le Golan. Pour avancer ses dires, le journal s’appuie sur une étude d’Elizabeth Tsurkov, une universitaire israélo-américaine et membre du think tank Israeli Forum for Regional Thinking. Ses conclusions sont disponibles dans la célèbre revue américaine Foreign Policy. Les groupes armés en question (seuls deux groupes ont été officiellement identifiés : Forsan al-Jolan (connu sous le nom des Chevaliers du Golan) et Liwaa Omar bin Al-Khattabs (appelé Brigade al-Farouq ou encore le Front de libération syrien) sont inféodés à l’Armée syrienne libre (ASL) qui regroupe un grand nombre de milices anti-Assad en Syrie. L’ASL était jusque-là financée par le Military Operations Command de la CIA pour destituer le gouvernement de Bachar al-Assad selon l’étude. Mais en juillet 2017, le président américain Donaldino Trump avait imposé à la CIA de stopper ses financements vers les groupes radicaux présents en Syrie. Une véritable rupture par rapport à ses prédécesseurs.

Moatasem al-Golaniresponsable du groupe rebelle pondéré Forsan al-Jolan(Les Chevaliers du Golan - 400 combattants) a déclaré au Wall Street Journalqu’«  Israël s’est tenu à nos côtés de manière héroïque. Nous n’aurions pas survécu sans l’assistance d’Israël  ». Ce groupe recevait près de 4 400 €/mois du gouvernement israélien, en plus des vivres, du carburant et des médicaments. Pis, Abou al-Ezz, un commandant du Front al-Nosra (al-Qaïda), ajoute que «  les Américains et les Israéliens sont à nos côtés  » dans la guerre contre la Syrie et le Hezbollah, selon une interview on ne peut plus officielle du quotidien allemand Kölner Stadt-Anzeiger.
 
Photo
 

Dans la ville de Qouneitra, sur le plateau du Golan (la frontière entre la Syrie et Israël), l’armée syrienne a découvert en septembre 2018 un hôpital parfaitement équipé et avec des stocks conséquents de médicaments (faits rares dans la région) provenant de France, d’Israël et des États-Unis, selon l’agence de presse russe RIA Novosti. Non loin de là, à l’ouest de la ville de Jubata Al Khashab, ont également été découverts le 23 décembre 2018 quantités d’armes et de munitions, un véhicule blindé, un grand nombre de masques, de mines, de missiles antichars, de mortiers et d’appareils d’émission satellitaire. Certains de ces éléments sont de fabrication israélienne, américaine et jordanienne, selon l’agence de presse syrienne SANA. Basée à Qouneitra, l’organisation Forsan al-Jolan distribuait l’arsenal fourni par Tel-Aviv à d’autres groupes rebelles, dont on ne saura peut-être jamais s’ils étaient modérément modérés ou non…

Le soutien militaire, médical et logistique d’Israël envers les groupes armés anti-Assad (dont le Front al-Nosra) sur le plateau du Golan serait une stratégie initiée par le très aimable ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman, selon le député israélien du parti centriste Kulanu, Akram Hasson. L’ancien directeur du Mossad (service de renseignement israélien), Efraim Halevy, a également confirmé dans une interview que les terroristes d’al-Qaïda étaient soignés en Israël : il est «  toujours utile de traiter ses ennemis de façon humanitaire  » selon lui, tout en ajoutant qu’ils n’en seraient pas question avec d’autres ennemis comme le Hezbollah. Effectivement, cette dernière entité est profondément hostile au projet sioniste et a mené des actions armées contre lui, contrairement à al-Qaïda selon Halevy. Paradoxalement, cette dernière organisation n’a en effet jamais voulu s’attaquer frontalement à l’État juif, tout comme Daech d’ailleurs, alors qu’elle planifie sans vergogne des attaques contre les gouvernements les plus puissants du monde.
 
Photo
 


Israël et l’État islamique

Depuis 2015, Tsahal mène d’intenses bombardements contre les troupes loyales au président Bachar al-Assad, mais sans les revendiquer. Un an plus tard, en juin 2016, un des chefs rebelles syriens, Khaled Khalaf, avocat et membre de haut rang du Conseil de commandement de la révolution syrienne, a chaleureusement remercié Israël d’avoir bombardé Damas sur la chaîne israélienne i24newsDans la nuit du 8 au 9 avril 2018, l’attaque de l’aviation israélienne F-15 contre la base aérienne syrienne T4 (à 70 km à l’ouest de Palmyre) aurait coïncidé avec l’intensification des activités de Daech dans cette région, selon les déclarations de la porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova. Cette base hébergeait l’aviation engagée dans l’opération contre l’État islamique (EI) dans l’est de la Syrie. Les échanges entre Tel-Aviv et Damas sont peu diplomatiques, à coups de missiles lancés sur les positions iraniennes en Syrie pour le premier et des projectiles iraniens envoyés sur le plateau du Golan pour le second. L’agence britannique Reuters a rapporté les propos de Tsahal lors d’une conférence de presse du 4 septembre 2018 : elle a bombardé à 202 reprises le territoire syrien depuis 2017 contre des positions iraniennes avec un total de 792 missiles et bombes largués. L’État juif a continué ses bombardements intempestifs fin 2018 et début 2019, mais le retrait américain et l’agacement russe pourraient normaliser la situation.

Mais revenons à nos barbus. En 2017, toujours sur le plateau du Golan, des militants armés d’un des groupes djihadistes inféodés à Daech, l’armée de Khalid Bin Walidont été aperçus circulant apparemment librement. Malgré cette proximité physique, les analystes israéliens considèrent le Golan comme la région la plus calme du pays. Sérieusement  ? Il semble qu’en réalité, Israël n’a jamais été une cible prioritaire de l’EI, qui vise plutôt les ennemis d’Israël, soit les chiites du Hezbollah et la République islamique chiite d’Iran, selon l’islamologue Mathieu Guidère, directeur du département d’études arabes à l’Université de Paris 8.
 
C’est pour cette raison que l’establishment israélien plaide contre l’annihilation intégrale de Daech. Selon le think tank israélien Besa Center, la destruction de l’EI serait même une erreur stratégique pour lesintérêts de l’État hébreu dans la région. Le groupe islamiste étant efficace pour lutter contre l’influence de l’Iran et du Hezbollah au Levant. Les militaires approuvent avec le général Herzi Halevy, premier juif orthodoxe à la tête de Tsahal, qui s’est positionné en 2016 contre la défaite de l’EI en Syrie, selon le journal mensuel français Tribune juive. Alors qu’il allait débuter sa retraite le 15 janvier 2019, Gadi Eizenkot, chef d’état-major de l’armée israélienne, a courageusement avoué au New York Times du 11 janvier dernier qu’Israël avait procédé à des milliers de frappes aériennes contre des cibles iraniennes en Syrie sans les revendiquer.

Côté politique, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou (alias Bibou l’escroc) a quand même déclaré sans pression qu’«  aussi terrifiant que soit l’EI, l’Iran sera, une fois qu’il aura acquis l’arme nucléaire, mille fois plus dangereux et plus destructeur que l’EI  », le 26 mai 2015. Il est vrai qu’il s’inquiétait grandement de l’avancée significative de l’accord sur le nucléaire iranien, torpillé par Donaldino Trump depuis. Un État minislamique fonctionnel serait en réalité un idiot utile efficace pour la géostratégie sioniste, car une défaite complète de l’organisation ne ferait que renforcer l’hégémonie iranienne, de même que l’assise de l’autorité du maître des lieux syriens et les positions de Vladimir Ier dans la région. Le 13 Janvier 2019, Bibou a aussi reconnu pour la première fois qu’Israël avait mené des frappes deux jours avant contre des «  des entrepôts d’armes iraniennes  » dans l’aéroport international de Damas. Il a également ajouté qu’Israël avait déjà mené «  des centaines de frappes  » et qu’il était déterminé à continuer ces frappes tant que l’Iran sera présent en Syrie.

«  En Syrie, entre Daech et l’Iran, je choisis Daech, ils sont bien moins puissants  » avait franchement annoncé l’ancien ministre de la Défense israélien (18 mars 2013 – 20 mai 2016), Moshe Ya’alon, lors d’une conférence organisée par l’Institut d’études de sécurité nationale d’Israël à Tel-Aviv le 16 janvier 2016. Il récidiva fin février 2017 en précisant que «  Tel-Avivest en coordination avec les éléments armés en Syrie  » (lesquels  ?) et révéla finalement contre toute attente, en avril 2017, que l’EI aurait carrément pleurniché directement auprès d’Israël en lui présentant des excuses après qu’une de ses unités (la Brigade des martyrs de Yarmouk) ait ouvert le feu sur une patrouille de Tsahal, près de la frontière syro-israélienne (Golan) en novembre 2016. Errare humanum est.
 
Photo
 

​Mais la gestion de la crise syrienne ne fait pas l’objet d’un consensus total au sein des élites israéliennes. Le docteur Eran Lerman, chercheur et ancien vice-directeur du Conseil de sécurité nationale d’Israël, a par exemple déclaré que la destruction de l’EI devrait plutôt être la première étape de la lutte contre l’hégémonie iranienne dans la région. En effet, alors que certains ont vu dans le possible renversement du gouvernement Assad une opportunité d’affaiblir l’axe chiite anti-impérialiste Iran-Hezbollah, d’autres préféreraient s’accommoder de l’administration syrienne actuelle finalement moins menaçante par rapport à une éventuelle prise de pouvoir par des islamistes moyenâgeux ou par leur alter ego BCBG Frères musulmans (cf. Printemps arabes).

Finalement, les lignes rouges reposent dans tous les cas sur l’endiguement de l’influence de l’Iran et du Hezbollah au Proche-Orient. Une politique étrangère constamment soutenue par l’État profond américain, indépendamment de la couleur du locataire de la Maison-Blanche. En effet, dès 2007, un article de Seymour Hersh indiquait déjà que la «  guerre contre le terrorisme  » (lancée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001) s’était mutée en guerre contre les chiites et l’Iran, qui sont paradoxalement les principaux ennemis des terroristes sunnites... et d’Israël. A noter que Seymour Hersh, très en avance sur cette analyse, est un journaliste d’investigation américain titulaire des prix George-Polk (1969, 1973, 1974, 1981, 2004), du prix Pulitzer (1970) et du George Orwell Award (2004). 
 
Photo
 


Casques blancs, drapeau noir

L’organisation humanitaire Défense civile syrienne, mieux connue sous l’estimable terme de «  Casques blancs  », serait composée de 3 000 membres et aurait sauvé quelque 115 000 personnes. Certaines mauvaises langues aimeraient les preuves de ces allégations. Son fondateur est James LeMesurier, un ancien officier de l’armée britannique et sous-traitant militaire privé. Un CV intéressant…

Par l’opération du Saint-Esprit, la structure est massivement promue du jour au lendemain. Elle obtiendra le prix Nobel alternatif (Right Livelihood Award) en 2016, puis le prix Nobel de la paix la même année grâce à une pétition signée par les bobos d’Hollywood (George Clooney, Ben Affleck, Daniel Craig, Daniel Day Lewis, Alejandro González Iñárritu…). Un documentaire de Netflix à propos de leurs actions a également remporté l’Oscar Award 2017.
 
Photo
 

​De nombreuses preuves amènent à penser que l’organisation humanitaire des Casques blancs est louche, déjà parce qu’elle opère exclusivement, et sans problème majeur, dans des zones non contrôlées par le gouvernement syrien. A voir à ce propos cet intéressant reportage de terrain sur les zones d’implantations des Casques blancs dans les zones rebelles syriennes. Moscou n’est d’ailleurs pas dupe sur le sujet  ; cette structure aurait des liens étroits avec le Front Al-Nosra, selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. La collusion entre Casques blancs et djihadistes est un fait également officiellement observé par France24.

L’été dernier, ce sont 422 membres des Casques blancs qui ont été exfiltrés du sud-ouest de la Syrie vers une base militaire israélienne, puis transférés en Jordanie dans la nuit du 21 au 22 juillet 2018, selon la radio de l’armée israélienne citée par l’AFP. «  Un geste humanitaire exceptionnel  » selon Tsahal. Sous l’égide l’ONU, les casqués blancs ont probablement été dispatchés au Royaume-Uni, en France, au Canada et en Allemagne, pays qui s’étaient dits prêts à les accueillir sur leur territoire respectif.

Selon la célèbre revue The New York Review of Books, le Royaume-Uni a subventionné les Casques blancs à hauteur de 51 M$ sur une période de cinq ans jusqu’en mars 2018. L’Agence américaine pour le développement international (USAID), branche officieuse de la CIA, a fourni environ 33 M$ sur une période similaire. Alors qu’ils avaient gelé leur aide à cause de l’ambiguïté de la structure, les États-Unis ont, contre toute attente, débloqué 6,6 M$ en juin 2018 pour financer les Casques blancs. La Croix-Rouge qatarie a aussi fait un don d’environ 1 M$ aux Casques blancs, tandis que les autres fonds proviennent des gouvernements allemand, canadien, danois et japonais. Nous aurons certainement plus d’informations dans quelques années sur l’utilisation humaniste de tout cet argent.

 
Conclusion – L’axe antisioniste renforcé

Incontestablement, Israël est donc un allié objectif des actions terroristes en Syrie. Notons que la déstabilisation israélienne de la Syrie remonte à une date antérieure au conflit de 2011. Selon l’excellent journal The Intercept, qui s’appuie constamment sur des documents de l’Agence nationale de la sécurité américaine (NSA), le Mossad et la CIA ont commencé à accroître conjointement leurs opérations clandestines de déstabilisation du gouvernement syrien dès 2008 pour éliminer les figures-clés du régime syrien et de ses alliés. Et selon un rapport déclassifié de la CIA datant de 1986, les États-Unis considéraient déjà qu’une guerre civile en Syrie provoquant la chute d’Hafez al-Assad (père de l’actuel président syrien) pouvait servir à la fois les intérêts américains et israéliens. Des années plus tard, les déstabilisations israélo-otanesques se sont enclenchées par le biais des pires racailles terroristes du moment  ; un fait soigneusement minimisé par la presstituée euro-atlantiste.

Mais la guerre syrienne de 2011-2018 aura finalement renforcé l’axe anti-israélien. La Syrie possède maintenant des missiles de précision qui peuvent frapper le territoire israélien à tout moment. Elle a acquis un système de défense anti-aérien russe S-300 (opérationnel en mars 2019) pour empêcher la violation continue de son espace aérien par l’État hébreu. Téhéran a de facto multiplié ses liens stratégiques avec Damas, à l’instar de l’Irak, tous unis au moins pour annihiler l’État islamique. La collaboration avec le Hezbollah s’est également largement renforcée au grand dam de Tel-Aviv. La montée en puissance de l’Iran dans la région est dorénavant indiscutable depuis l’intervention américaine illégale engagée en Irak en 2003. 

Le 25 mai 2011, l’humaniste Bernard-Henri Lévy, entre autres, appelait à l’intervention militaire pour démocratiser les Syriens. Juste après la destruction finale de la Libye par l’assassinat du leader Mouammar Kadhafi, Bernard-Henri confirmera ses convictions en déclarant en décembre 2011 que «  ces printemps arabes, je pense que c’est bon pour Israël  ». C’est raté sur ce coup.
 
Assad doit partir
 


Franck Pengam, 10 février 2019.

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • njama njama 14 février 09:40

    Dès que les forces libanaises auront leur défense anti-aérienne, cela en sera fini des violations répétées de leur espace aérien et maritime par Tsahal et leurs quelques 350 chasseurs F15, F16,... seront condamnés à voler en rond au-dessus de Tel-Aviv... 


    • Dom66 Dom66 14 février 11:39

      Merci pour ce très bon article, qui va prouver encore une fois, que critiquer Israhell c’est être antisémite.  smiley


      • Jonas 15 février 11:17

        @Dom66
        On a le droit de critiquer une politique c’est même salutaire. Les partis politiques en Israël comme la presse ne se privent pas. C’est cela la démocratie, concept , très difficilement appliqué dans les pays arabo-musulmans . 
        Ces arabo-musulmans confondent par haine et jalousie , l’Etat dIsraël et sa politique. 
        Est-ce que critiquer la politique de l’Egypte , c’est être contre l’Etat Egyptien ?
        Est-ce que critiquer la politique de l’Algérie , c’est être contre l’Etat Algérien ? 
        Est-ce que critiquer l’Etat d’Arabie saoudite, c’est être contre l’Etat Saoudien ? 
        Bien sûr que non , mais l’arabo-musulman , ne sait pas faire la différence.
        Reveillez-vous arabo-musulmans , il y a longtemps qu’il fait jour , il y a longtemps que vous avez échoué par tout , nationalisme, arabisme, islamisme , indépendance,« printemps arabes » etc. 
        Si les Arabo-musulmans au lieu de s’abreuver sur les réseaux sociaux qui sont leur deuxième livre sacré, lisez un peu+ les classements internationaux , ils apprendraient , qu’ils ne sont bon dans aucun domaine, sauf dans celui de l’immigration et de la violence gratuite contre leurs propres coreligionnaire avant son exportation ailleurs.

        Classement établi sur la démocratie par , The économiste Intelligence Unit( EIU). 2018. concernant la Mena : Israël est premier et 30eme mondial. 
        2) Tunisie, 63e mondial. 3) Maroc, 100e mondial , 4) Liban -106e mondial, 5-Palestine , pas de Cl- mondial,6e Irak, 114 mondial , 7e Jordanie 115e mondial, 8e Koweït, 116e mondial, 9e Algérie , 126e mondial , 10e Egypte , 127 e mondial.
        Turquie , 110e mondial Arabie saoudite , 159e mondial Iran,150e mondiale etc. 
        On peut faire de même avec les Universités , les découvertes , les avancées dans l’Intelligence artificielle etc. 


      • Dom66 Dom66 15 février 13:34

        @Jonas

        Mon cher monsieur, je vous remercie d’avoir commenté mon post.

        Alors...

        1° Je ne suis pas Arabe ni musulman. Mais Corse et Athée vivant dans un pays de culture Chrétienne

        2° Je ne suis pas pour les pays arabes.

        3° Je suis pour les Palestiniens les seul qui pour moi méritent de la compassion

        4° Je sais qu’en Israël, il y a des parties politiques et que cet état est une démocratie.

        5° Une grande parti de l’opposition en Israël est pour la même politique que le gouvernement en place (c’est ça le plus triste)

        6° Ceux qui veulent la paix avec les Palestiniens, et qui sont pour que les Palestiniens aient leur état, sont hélas minoritaire et désuni.

        7° Israël est amis avec l’Arabie Saoudite et l’Égypte non ?

        Aussi Je suis contre la politique de nazi faite par ce pays que je nome Israhell, car les exemple, si vous en voulez sont à la pelle, (ne vous gênez pas pour demander) qui démontre le comportement assassin et criminel de ce pays..Hélas ! Comme par exemple bombes au phosphore blanc et bombes à fragmentation interdites par la convention de mes couilles.

        Les condamnations de l’ONU non respectées ?? etc...

        Pour finir de quel droit divin on occupe un pays qui ne vous appartient pas etc.

        Ça ne vous gêne pas de détruire les maisons palestiniennes pour coloniser la Palestine ?

        Israhell à aidé les coupeurs de têtes ...ceci est prouvé

        Alors avant de critiquer ceux comme moi qui critique Israhell, achetez vous un cerveaux

         smiley


      • Dom66 Dom66 15 février 13:37

        @Dom66

        Dommage que l’on ne puisse toujours pas éditer un post sur AV, pour corriger les fautes.

        Je tape trop vite sur mon clavier ?? exemple « les seuls »  ?? 

        désolé


      • Jonas 15 février 17:04

        @Dom66
        Cher Dom66 , étant un arabophone , c-à-d qui a fait des études d’arabes , dans plusieurs pays arabo-musulmans, je reconnais facilement le langage que véhicule un arabo-musulman , quel que soit son habillage. Pour un corse , vous avez besoin de cours du soirs pour vous exprimer convenablement. Vous n’êtes pas pour les pays Arabes dites-vous ? Mais les palestiniens sont arabes et musulmans , comme le spécifie leur Charte . 

        1. Il y a des arabes chrétiens , comme les Coptes, les Maronites du Liban et même parmi les palestiniens, des grecques orthodoxes et catholiques romains. C’est pour cela qu’il faut bien préciser -Arabo-musulmans 
        2. La compassion pour la palestiniens est beaucoup plus véhiculé en Europe que dans les pays arabo-musulmans du Moyen-Orient. Le massacre de + de 2400 palestiniens dans le camp de Yarmouk , en Syrie par Bachar A-Assad n’ a tiré aucune larme aux arabo-musulmans. Comme la fermeture de la frontière de l’Egypte par un gouvernement Arabo-musulman. 
        3. La Palestine n’a jamais été un Etat , mais un simple lieu géographique où vivaient, des Juifs palestiniens , des Arabo-musulmans palestiniens , des arabo-chrétiens palestiniens , des Druzes , etc. 
        4. Avant la création de l’Etat d’Israël , il y avait un mandat britannique , pas d’Etat palestinien. Avant le mandat britannique , c’est l’Empire ottoman , qui avait colonisé le monde Arabo-musulman , sans créer d’Etat palestinien. Avant l’Empire ottoman , s’était les Mameluks d’Egypte , pas d’Etat palestinien , jusqu’aux Sassanides, Byzantins , Romains etc. 
        5. L’existence d’un Etat palestinien est une -pure fable. La meilleure preuve est donnée par les pays Arabo-musulmans eux-mêmes.Puisque après la création d’Israël a la suite de la Résolution 181 cinq pays arabo-musulmans ce sont jetés sur Israël , et dès l’armistice de 1949, l’Egypte s’est accaparée de GAZA et la Transjordanie devenue Jordanie a, elle, annexée purement et simplement la Cisjordanie et Jérusalem-Est , sans que ces deux pays Arabo-musulmans n’aient créé un Etat Palestinien. Et ce de 1949 à la guerre de 1967, soit 19 ans . Pourquoi ces deux pays arabo-musulmans n’ont-ils pas donné aux Palestiniens les territoires entre leurs mains pour créer un Etat ? 
        6. Pourquoi seulement après leur défaite de juin 1967 ? 
        7. Est-ce que les palestiniens existaient avant 1967 ?
        8. Mais c’est au nom d’Allah , que les arabo-musulmans se massacrent un peu partout dans le monde, ( Syrie-Irak-Libye-Somalie-Yémen -Soudan -Somalie -Egypte-Bahrein etc) 
        9. L’Arabie saoudite comme l’Egypte font partie de la LIGUE Arabe et de l’Organisation de la coopération islamique. ( OCI) qui regroupe 57 pays musulmans. Si ces deux pays ne sont pas respectables , il faut demander aux pays musulmans de les exclure des deux organisations. 
        10. Le Maroc occupe le Sahara , Occidental. La Turquie Chypre Nord et comme par hasard ces deux pays ne sont nullement condamné à l’ONU ? Pourquoi ? 
        11. Pour l’instant ce sont des arabo-musulmans , au nom de leur prophète , qui viols , incendient, massacrent, coupent en deux , provoquent des tueries partout dans le monde, aussi bien dans les pays arabo-musulmans comme musulmans non arabes et dans les pays qui ont offert l’hospitalité aux immigrés musulmans. 

      • Jonas 15 février 17:50

        @Dom66 
        Vous savez Dom66, je vais paraphraser Marcel Pagnol , dans sa pièce de théâtre le Schprountz.( que vous pouvez retrouver sur YouTube) 
        « Les Arabo-musulmans , ce n’est pas qu’ils sont bons à rien. Ils sont mauvais dans tout »
        .
        Vous êtes mauvais dans tous les domaines. Allah et son prophète , vous ont offert des terres immenses et riches , mais dans leur sagesse , ils vous ont privé de matière grise. C’est pour cela que tous les pays anciens pays colonisés avancent , pendant que vous vous reculez, en maudissant les autre pour vos maux. 
        Vous voulez un Etat Palestinien ? 
        Mais qu’avez-vous fait de bien et de particulier parmi les 21 pays arabo-musulmans existants ? 
        Un Etat arabo-musulman pourquoi faire ? 
        Dans quel domaine , les 21 pays brillent ? 
        Quelles sont leurs inventions ? 
        Leurs découvertes ?
        Leurs recherches ? 
        A quel niveau sont leurs universités ? 
        A part brayer et vous lancez dans des logorrhées sans fins , qu’avez-vous fait d’extraordinaire depuis vos indépendances ? 
        On peut critiquer , la Chine, l’Inde, Israël, et bien d’autres pays , mais , eux , excellent dans plusieurs domaines . Mais vous ? Que faites vous ? Vous n’êtes que des passagers clandestins , dans le train de l’humanité qui roule sans vous. 


      • Dom66 Dom66 15 février 21:12

        @Jonas
        J’ai lu vos deux posts, effectivement c’est illusoir de discuter avec un sioniste.. incurable et naturelement comme bon sioniste prend les autre pour des débiles.

        Donc pour conclure, veuillez svp m’oublier et vous contantez de me moinser, j’en ferais de meme pour vous.
        On fini par comprendre pourquoi tant de haine contre vous...c’est justifié...c’est confirmé. Les raciste c’est vous..... votre texte le confirme. et

        Moi y en a adressé à toi, moi pas arabe toi y en a comprendre, ou toi idiot ?
        (ce que je pense)

        Israhell pays de criminels


      • Jonas 16 février 10:42

        @Dom66
        BonjourDom666
        Pourquoi avez-vous honte de ce que vous êtes ? Vous n’êtes pas responsable de votre naissance ni de votre religion, en revanche vous êtes responsable de votre immigration, c’est vous qui choisissez le lieu de votre installation. 

        Moi, j’aurais été fier d’être sioniste , si les sionistes m’acceptent parmi eux, je serai heureux .Et merci à vous de me qualifier de sioniste . Je préfère ce qualificatif à immigré. Pourquoi ? 
        Parce que le Sionisme c’est le seul et unique mouvement de -libération national qui a réussi dans cette région , qui en a compté beaucoup. . Ils ont tous échoué lamentablement au point de faire un retour dramatique vers le 7e siècle. . 

        La haine , la jalousie, le ressentiment comme l’humiliation sont des facteurs qui mobilisent les habitants du Moyen-Orient à défaut de penser à un avenir plus radieux. Ceux qui viennent comme immigrés comme vous en occident avec ces valises pleines , ne sont pas issus de Mars ni de Jupiter , mais de cette région, qu’ils abandonnent , sans honte ni fierté pour rejoindre les Juifs et les chrétiens ,qu’ils maudissent 17 fois par jour dans leurs 5 prières ( la Fatiha). 

        Vous devez être un peu myope et sourd , pour ne pas voir et entendre les souffrances et les cris des populations de Syrie ,( + de 500 000 morts ) et du Yemen ( entre 80 000 à 100 000 morts pour ce dernier pays plus de 1 million d’enfants souffrent de malnutrition et de maladie. Il est vrai que ce sont vos frères en religion qui sont à la manoeuvre. 
        A bientôt , je serai toujours là , pour vous rappeler , votre fausse identité Corse, qui est une insulte pour mes amis de l’Ile de beauté. 


      • Dom66 Dom66 16 février 13:25

        @Jonas

        J’ai déjà lu des écrit de débile, mais alors là comme les vôtres jamais. J’ai bien dis allez vous acheter un cerveau car même chez les zonzons ils sont meilleurs que le votre. Et je ne peux pas laisser passer ces conneries !!

        Vu que vous ne comprenez pas le Français je vais vous le redire plus simplement pour vous.

        " Pourquoi avez-vous honte de ce que vous êtes ? Vous n’êtes pas responsable de votre naissance ni de votre religion, en revanche vous êtes responsable de votre immigration, c’est vous qui choisissez le lieu de votre installation." C’est quoi ce truc, ???

        T’es con ou quoi ?

        Je suis fière d’être Corse de naissance et Français en plus, si ça t’emmerde c’est pareil.

         Toi y en a pas comprendre de quoi moi y en a expliqué à toi...

        Alors moi y en a dire à toi, vas bavez autre part cela me fera des vacances

         "votre fausse identité Corse, qui est une insulte pour mes amis de l’Ile de beauté."

        Et il en rajoute le débile !!!

        T’es vraiment con mon pauvre ???

        Ici sur AV il y a des personnes qui sont complètement opposés politiquement que moi, mais ne me sortirons pas ce genre de conneries.

        Pauvre mec, retourne à l’asile.


      • Jonas 16 février 17:19

        @Dom66 , 
        Dans un échange , il faut savoir rester zen et ne pas perdre la boule. 
         Pour le reste , je suis désolé, je ne comprends pas votre charabia, vos coreligionnaires doivent être familiarisés avec , pas moi. 


      • Christian Labrune Christian Labrune 14 février 11:58

        Mais la guerre syrienne de 2011-2018 aura finalement renforcé l’axe anti-israélien. La Syrie possède maintenant des missiles de précision qui peuvent frapper le territoire israélien à tout moment. Elle a acquis un système de défense anti-aérien russe S-300 (opérationnel en mars 2019) pour empêcher la violation continue de son espace aérien par l’État hébreu. Téhéran a de facto multiplié ses liens stratégiques avec Damas, à l’instar de l’Irak, tous unis au moins pour annihiler l’État islamique. La collaboration avec le Hezbollah s’est également largement renforcée au grand dam de Tel-Aviv. La montée en puissance de l’Iran dans la région est dorénavant indiscutable depuis l’intervention américaine illégale engagée en Irak en 2003. 

        ==========================================

        Il y a deux jours, Téhéran proclamait que si les Américains s’en prenaient à l’Iran, le régime des mollahs raserait Haïfa et Tel Aviv. Ambition qui n’est même pas liée aux circonstances actuelles : depuis Ahmadinejad, on ne compte pas les déclarations paraphrasant un Khomeiny désireux déjà de « rayer Israël de la carte du temps ».L’objectif est donc, très explicitement, pour ce régime islamo-nazi, d’achever le programme d’Hitler à Wannsee. Et cet article innommable est publié dans une semaine où les actes antisémites se multiplient en France comme dans une Allemagne où on en aura recensé (l’information est tombée hier) plus de 1600 en un an.. C’est ce qui fait que plus d’une soixantaines de chefs d’état ou de gouvernement sont actuellement réunis en Pologne : la menace représentée par le totalitarisme iranien est mondiale.

        Comment est-il possible qu’un tel article, qui prend de surcroît fait et cause pour le Hezbollah, la pire des mafias criminelles actuellement actives sur la planète, et pour le régime néo-nazi dont elle est la milice, ait pu n’être pas soustrait à la modération où il se trouvera toujours des imbéciles pour cautionner les postures les plus criminelles, comme ont déjà été supprimés des discours de Nasrallah traduits et recopiés à seule fin de propagande islamiste, et qui se faisaient passer pour des « articles » d’opinion ?

        J’envoie une copie de ce texte à la Rédaction d’AgoraVox.


        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 14 février 12:40

          @Christian Labrune

          Re : Tonton, va t’acheter un cerveau ^^


        • Ouallonsnous ? 14 février 19:29

          @Christian Labrune

          Arrête de te palucher la kippa !


        • cétacose2 14 février 20:56

          @Christian Labrune
           « rayer Israël de la carte du temps......" ...Si seulement !......


        • jmdest62 jmdest62 15 février 08:32

          @L’auteur
          j’adore la photo de votre article......
          Comme l’histoire se répète souvent , ceux qui actuellement appellent au départ de Maduro devraient commencer à se « faire de la bile »  smiley

          @+


        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 14 février 12:33

          Le prix de l’ antisémitisme vicieux est décerne cette année a papy labrune , pour la façon dont il expose sans cesse la communauté israélite française a la vindicte populaire .

          levez vous papy vous avez recu le prix goebel ... smiley


          • Tom France Tom France 14 février 12:46

            Mais les sionistes sont assez malins pour rebondir puisqu’ils accompagnent actuellement le retour des nationalismes en Europe par le concept de « national sionisme », histoire de redonner un coup de fouet à la thèse rabbinique du choc des civilisations. Tout nationalisme authentique étant renvoyé à du soi disant « antisémitisme » !


            • Massada Massada 14 février 15:40

              Les dizaines de frappes de Tsahal en Syrie sur les positions iraniennes ont fait très mal . Particulièrement les dernières, celles du 25 décembre, du 12 et du 20 janvier.
               
              Les Iraniens ont perdu des centaines d’hommes lors de ces attaques, qui s’ajoutent à leurs quelques 5 000 soldats qui sont morts depuis que Téhéran est intervenu en Syrie.
               
              De plus, Israël a détruit des centaines de tonnes de matériel qu’ils avaient acheminé à grands frais en Syrie, principalement dans les entrepôts de l’Aéroport International. La quasi-totalité des dits entrepôts a elle-même été oblitérée, ainsi que les défenses antiaériennes syriennes censées protéger ce périmètre.
               
              Les ayatollahs ont été amenés à réaliser qu’ils ne possédaient pas les moyens de s’opposer à Israël et de réaliser leurs objectifs stratégiques en s’efforçant de reconstruire au fur et à mesure ce que nous leur détruisions. Qu’il s’agisse des armes ou des pertes humaines. De plus, en raison des sanctions économiques américaines terriblement efficaces, ils n’ont d’ailleurs plus les moyens de le faire.
               
              Les Iraniens vont donc quitté leur centre opérationnel en Syrie, situé sur l’Aéroport International de Damas.
               
              Le gouvernement hébreu a accepté la requête des Russes de ne pas empêcher le déménagement des Gardiens de la Révolution, ce qu’ils auraient pu faire aisément. 

               

              Le repli des Iraniens marque leur défaite militaire, leur débâcle même. 

               

              Nous allons donc rentrer dans une seconde phase du conflit. Le Hezbollah et les commandos pro-Assad druzes du village de Hader, conseillés par des officiers iraniens ont entrepris de déstabiliser la frontière du Golan entre la Syrie et Israel.

               
              Le risque est évidement très grand pour le Liban, Israel ayant prévenu les autorités libanaises qu’en cas d’agression du Hezbollah, la réplique israélienne serait dévastatrice, ramenant le Liban à la préhistoire.
              Aux libanais de juger si le jeu en vaut la peine.


              • Jonas 14 février 19:18

                @Massada
                Je pense qu’Israël, cette fois-ci , ne commettra pas l’erreur dans le cas d’une provocation du Hezbollah , de ne pas déclarer la guerre au Liban, comme, elle la fait la dernière fois. Le Hezbollah, fait partie du Liban , c’est lui, qui dicte la politique de ce pays. Donc, il est pleinement responsable.

                Quant au régime des mollahs , il n’a même pas de quoi réparer son aviation , qui est dans un état lamentable, civile comme militaire. C’est une des raisons pour lesquelles , il se garde bien d’envoyer ses avions contrecarrés l’intervention Israélienne qui s’attaque uniquement aux dépôts d’armes et à la fabrications de missiles, sur le sol syrien. Le régime des mollahs compense son impuissance par des discours enflammés comme celui-ci : 

                Le Commandant du Corps des gardiens de la Révolution islamique( CGRI) Hossein Salam , déclare : << En Syrie aujourd’hui , les israéliens entendent les langues des Libanais , des Irakiens, des Afghans, des Pakistanais, des Iraniens , des Yéménites, et d’autres. En d’autres termes , l’armée islamique unie  le puissant corps islamique international nécessaire pour éliminer les criminels  a été créé . Aujourd’hui , les sionistes savent que s’ils déclenchent une guerre , le Liban ne sera pas le seul front. Ils savent qu’une nouvelle guerre entraînera leur anéantissement. Nous avons étendu la base de la révolution, qui s’étend désormais de l’Est de la Méditerranée au nord de la mer rouge. Cela signifie que le monde de l’Islam est en train de constituer la base d’une nouvelle civilisation >>

                De l’aveu de ce général Iranien , il y a des combattants Chiites venant de différents pays sur le sol Syrien, afin de maintenir , leur coreligionnaire , chiite ( Alaouite ) Bachar Al-Assad, au pouvoir. Est-ce que les Sunnites sont d’accord ? Là est le problème. 
                 
                 


              • Ouallonsnous ? 14 février 19:31

                @Massada

                Comme Labrunie, arrête de te palucher la kippa !


              • Massada Massada 14 février 19:31

                @Jonas
                 
                Les Iraniens, durant les huit années qu’a duré la Guerre Civile en Syrie, et malgré leurs innombrables sacrifices, ne sont jamais parvenus – et ce n’est pas faute d’avoir essayé – à tirer le moindre projectile sur Israel, ne serait-ce qu’une balle de fusil. Leur bilan est vide.
                 
                L’Armée d’Assad a aussi subi d’énormes dégâts lors de nos raids des mois écoulés, tant sur le plan humain que matériel. Les dommages qu’elle a essuyés sont colossaux, particulièrement au niveau de ses infrastructures militaires. 
                 
                Il y a dix jours, le régime des ayatollahs a annoncé le déploiement d’un missile de croisière de 1 200km qui montre leurs volonté de conflit à distance sans confrontation au sol.
                 
                Binyamin Netanyahu a prévenu : « Si ce régime commet la terrible erreur de tenter de détruire Tel-Aviv ou Haïfa, il n’y parviendra pas. Toutefois, ce serait le dernier anniversaire de la révolution qu’ils célèbreraient ».


              • Massada Massada 14 février 19:55

                @Jonas
                 
                Dans la perspective des élections, l’AMAN prédit les événements suivants :
                 
                 La bande de Gaza va passer en tensions et surchauffer. Attaque des troupes israéliennes avec des engins explosifs et des grenades à main.
                 
                 le Golan, connaîtra une escalade de la violence de l’autre côté de la frontière syrienne. Le Hezbollah choisira le moment pour tirer des missiles sur Israël, tirant parti de la présence russe qui freine quelque peu le niveau des représailles de la part d’Israël.
                 
                 recrudescence du terrorisme en Judée-samarie

                Les Iraniens devraient laisser leurs milices chiites s’occuper du front israélien mais Israël est, à présent, confronté à des missiles balistiques venus d’Irak.
                 
                Rien de vraiment neuf sous le soleil, la routine quoi smiley
                 


              • Jonas 14 février 20:07

                @Massada. 
                D’abord , je condamne l’acte terroriste qui vient de se dérouler en Iran. Le terrorisme n’a aucune justification. 

                J’ai beaucoup de sympathie , pour le peuple iranien que je ne confond par avec le régime des mollahs. Sans la répression le régime ne tiendra pas. Tellement il y a de misère et de souffrance. Comme en Egypte, Algérie ,en Iran les gardiens de la révolution détiennent plus du tiers de l’économie entre leurs mains. 

                Les mollahs font de la gesticulation avec leurs missiles et autres engins, comme si les israéliens , vont assister comme des spectateurs aux lancements de la panoplie sans réagir , avec une puissance de feu d’une autre ampleur. 

                Il n’y a pas d’armée syrienne , elle est décapitée, c’est pour cela , que les mollahs recrutent , les chiites, du Pakistan, Afghanistan,Irakiens, Yéménites et autres. 

                Sachez , Massada, qu’au Moyen-Orient , le verbe est facile l’action est plus difficile, 


              • Jonas 14 février 21:46

                @Massada
                Tous les gouvernements ont dans leurs tiroirs des prévisions guerres et des ripostes aux attaques. 
                -Le Hamas essayera , des tirs de roquettes et poussera les femmes et les enfants devant la barrière sécurité israélienne et non celle de l’Egypte , il expliquera que c’est le peuple gazaoui qui manifeste ( comme si dans un pays pays arabo-musulman, les manifestations sont spontanées ) , comme d’habitude.Et comme d’habitude , les morts ne seront que des pauvres civils innocents. 
                 
                -Le chef de la milice du Hezbollah , prononcera des discours et fera des menaces comme d’habitude mais , restera tranquille , il a compris la leçon de 2006 :<< Si nous avions su que la réaction à la capture de deux soldats israéliens serait aussi sauvage, nous aurions changé notre position >> Hassan Nasrallah , le 27 aout 2006. 

                -Cher Massada, la guerre de Syrie , ne finira pas avec la destruction de l’Etat islamique, car dans ces pays , les haines et les vengeances sont tenaces , rien ne sera oublié des crimes de Bachar Al-Assad. Pour reconstruire le pays il ne faut pas compter sur la Russie et l’Iran des mollahs , ils sont incapables de faire le moindre investissement.Ils sont fauchés. comme les blés. Reste la Chine, si elle investit , il faut qu’elle s’assure de la sécurité . de ses placements c-à-d du calme. 

                Cela dit , je fais toute confiance aux Israéliens , car il faut toujours envisager le pire au Moyen-Orient.« L’optimisme est l’opium des imbéciles »  disait Milan Kundera dans son grand livre « La plaisanterie ». Les israéliens savent à qui ils ont affaire. 


              • waymel bernard waymel bernard 14 février 21:56

                @Massada
                Ramener le Liban à la préhistoire ! Comme c’est gentil.


              • Julien S 15 février 04:49

                @Massada
                .
                en cas d’agression du Hezbollah, le réplique israélienne serait destructrice, ramenant le Liban à la préhistoire.
                .
                C’est adorable, et je suis certain que le Liban ne manquera pas à son devoir. 


              • Alex Alex 15 février 10:25

                @Massada
                Donc israël a assassiné des centaines d’Iraniens qui ne lui avaient rien fait. Et vous voudriez qu’ils ne se vengent pas !


              • Massada Massada 15 février 10:41

                @Alex
                 
                oui, qu’ils reconnaissent leur défaite et abandonne le projet de nous détruire.
                Cela ne va rien leur apporter de positif de s’entêter.


              • Gabriel Gabriel 14 février 15:52

                J’ai beaucoup de mal à comprendre ce qu’est un terroriste modéré.... C’est celui qui fait sauter des bombes ou il n’y a personne ou celui qui ne viole que les femmes qui portent des burqas ...


                • alinea alinea 14 février 16:02

                  @Gabriel
                  Non !! c’est un mercenaire que vous payez pour qu’il travaille pour vous !


                • Cadoudal Cadoudal 14 février 16:05

                  @Gabriel
                  Les terroristes sont d’abord des victimes innocentes, ensuite reste juste à fixer les dédommagements qui leur sont dus en faisant confiance à la justice ainsi que les quotas qui devront être appliqués afin de permettre une juste représentativité de leur courant politique au sein de nos démocraties....

                  Selon l’avocat des familles, Tasnime Akunjee, cité par The Times, la jeune fille et ses condisciples devraient être considérées comme des « victimes ».

                  « Je ne regrette pas d’être venue ici », a-t-elle déclaré, se trouvant « faible » d’avoir abandonné l’EI en pleine déroute. Elle affirme avoir vécu une vie « normale » à Raqqa, « celle que je voulais », mariée à un combattant néerlandais de l’EI. « Quand j’ai vu ma première tête coupée dans une poubelle, cela ne m’a pas du tout troublée ».

                  https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Une-t-te-coupee-ne-l-a—pas-du-tout-troublee—30202571


                • JulietFox 15 février 10:23

                  @Gabriel
                  Un terroriste islamique modéré, c’est celui qui a ôté sa roue de secours du coffre de sa bagnole pour que ses femmes aient plus de place.
                  Chez les juifs orthodoxes c’est kif kif...


                • QAmonBra QAmonBra 14 février 16:40

                  Merci @ l’auteur pour le partage.

                  Excellent article résumant avec humour la sanglante, mais vaine, tentative de destruction de la République syrienne.

                  Échec constituant un tournant dans la stratégie $ioniste dite des « printemps arabes », obligeant leur colonie en Palestine à se démasquer en s’impliquant de plus en plus. . .



                    • Jonas 14 février 18:23

                      A l’auteur, 

                      Quand je vous lis, concernant l’armée Syrienne , vous me rappelez , ces soldats d’opérette , qui sur la scène s’égosillent à crier « En avant » tout en faisant du surplace. L’armée syrienne avant la révolte était déjà d’un niveau très bas,, aujourd’hui, sans ses parrains Russes et Iraniens , elle est inexistante. 

                      Vous devez être un ignorant de la politique syrienne, car même sous le dictateur Hafez Al-Assad comme de son rejeton de fils , la frontière israélo-syrienne a été la plus sûre et la plus protégée. Tout palestinien résidant en Syrie , qui s’en approchait de plus près était réprimé , avec une violence inouïe. Vous serez incapable de citer aux internante d’AgoraVox , le nombre d’accidents causés sur cette frontière depuis la défaite de 1973 à la révolte du peuple syrien dans la ville de Draa en 2011. Je vous remercie d’avance de m’éclairer dans ce domaine. Hafez Al-Assad comme Bachar Al-Assad , font de la résistance en restant tranquilles.

                      Ce que fait le fils Bachar Al-Assad , actuellement , le père Hafez Al-Assad l’a déjà démontré en 1982 à Hama, ville détruite et en tuant plus de 40 000 personnes. Sans l’intervention d’aucune puissance. 

                      « Hamza , 13 ans , juste un peu tué ». Titre le quotidien Le Monde du 6 novembre 2011, sous la signature de l’écrivain et poète Tahar Ben Jelloun qui reprend , la phrase de l’éditorialiste de l’Orient -Le-Jour d’Abou Dib : " Pour la Syrie, Hamza n’a pas été torturé.On l’a juste tué>> ; 

                       << Ainsi Hamza était un espion au service d’un projet de complot ! C’était un petit malin qui portait atteinte à la sûreté de l’Etat . Un gamin qui menaçait le régime ! Ses camarades aussi. Tout le peuple syrien qui réclame le départ de Bachar Al-Assad , ne fait que suivre les indications de l’Amérique et d’Israël . Vingt -deux millions de Syriens , tous comploteurs , tous traites à leur patrie. Il est vrai que le régime fonctionne depuis quarante-deux ans avec un service de renseignement particulièrement efficace et cruel>>. Le mensonge, le décervelage des cerveaux, et les complots imaginaires sont les armes efficaces que les dictatures arabo-musulmans utilisent pour se maintenir au pouvoir. 


                      • leypanou 14 février 19:14

                        @Jonas
                        Le mensonge, le décervelage des cerveaux...sont les armes efficaces que les dictatures arabo-musulmans ...  

                         : pas besoin de dictatures arabo-musulmans pour décerveler le cerveau, les anglo-sionistes y arrivent à merveille.


                      • Jonas 14 février 19:47

                        @leypanou
                        Cela est possible, mais ils ont un avantage considérable sur les régimes des dictatures arabo-musulmanes. ( Egypte-Syrie-Soudan-Somalie-Arabie saoudite etc) 

                        Dans les pays anglo-sionistes, comme vous dites , la presse est libre et diverse , Des partis d’oppositions nombreux, qui ne ménagent pas le pouvoir en place et une opinion publique dans le sport favori est d’occuper la rue. 

                         Ce qui n’existe pas dans ces pays où le zaïme , parle et tout le monde doit obéir et tout opposant est un traitre , et un vendu à l’Occident et aux sionistes. L’homme arabo-musulman ne peut pas avoir d’opinion personnelle, soit il approuve le régime en place soit il est à la solde des pays étrangers ( Occidentaux , Américains et au sionisme) 

                        La meilleure preuve est l’Algérie. Dans quel pays civilisé , un mort vivant peut se présenter pour un cinquième mandat , sans que le pays ne se révolte et que l’opinion publique ne manifeste son mécontentement. Vingt-ans presque, de mensonge et de décervelage des cerveaux ont laissé des traces au point de rendre , les habitants passifs et sans nerfs. Boutéflika sera élu , comme je l’ai déjà écrit sur ce site, la seule surprise ce sera le score, sera-t-il inférieur a ceux de 1999-2004-2009 et 2014 ?  


                      • Massada Massada 14 février 19:58

                        Deux officiers des Gardiens de la révolution iraniens ont été tués lundi soir par des tirs de chars attribués à Israël près de la ville de Quneitra, dans le sud de la Syrie, ont rapporté mardi des médias identifiés aux groupes rebelles syriens.

                         

                        Selon les reportages, deux militaires iraniens auraient été tués et six autres blessés. Selon les reportages, les gardiens de la révolution se préparaient à tirer sur le plateau du Golan israélien.

                         

                        Interrogée sur les frappes rapportées à Quneitra, comme toujours, la porte-parole de Tsahal a refusé de commenter.


                        • kader kader 15 février 12:46

                          @Massada

                          Les médias en Israël parlent de la peur des autorités de Tel-Aviv au sujet d’une guerre des missiles entre ce régime et les mouvements de la Résistance libanaise et palestinienne (Hezbollah et Hamas).

                          Le site web israélien Walla a fait part de profonds désaccords entre l’armée israélienne et le Centre de l’état d’urgence du régime sur la question de la préparation du front intérieur à une potentielle guerre.

                          Selon le site, des discordes sont apparues au sein de l’appareil de sécurité israélien, suite à la divulgation des informations sur l’existence de profondes divergences et des fissures qui continuent à accroître au sein du régime en ce qui concerne la préparation du front intérieur pour faire face à une situation extraordinaire et à une guerre future.

                          Le site israélien Walla a ajouté qu’Israël craint une guerre des missiles avec le Hezbollah libanais au nord ou contre la Résistance palestinienne au sud de la Palestine occupée.

                          Citant une source militaire israélienne, le site web a qualifié la situation de « scandale », soulignant l’incapacité de l’armée israélienne à se concentrer sur le front intérieur et à se préparer pour une guerre.

                          Toujours selon ce média israélien, le ministre démissionnaire des Affaires militaires, Avigdor Lieberman, avait entamé de vives discussions avec le ministère des Finances pour l’achat de systèmes de bouclier antimissile, connus sous le nom de « Dôme de fer », mais les pourparlers ont été suspendus suite à sa démission.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès