• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > J’ai eu un cauchemar : un président « socialiste » réalisant un rêve (...)

J’ai eu un cauchemar : un président « socialiste » réalisant un rêve du MEDEF !

La droite a rêvé, Hollande lui, a osé : mettre fin aux cotisations familiales !

JPEG

Le président Hollande a clairement annoncé son intention de mettre fin à un principe de la Sécurité sociale instaurant des cotisations sociales pour financer les caisses de la Sécurité Sociale.

Il reprend à son compte une demande pressante et réitérée du MEDEF de mettre fin aux cotisations familiales.

Son propos est sans ambiguïté :

« Je fixe un nouvel objectif : que d'ici 2017, pour les entreprises et les travailleurs indépendants, ce soit la fin des cotisations familiales, ce qui représente 30 milliards d'euros de charges, a –il annoncé. C'est la condition pour que les entreprises retrouvent de la marge – non pas pour leur faire plaisir, pour leur faire quelque cadeau. » 

C’est une victoire pour le patronat puisque cette cotisation représentant 5,4% su salaire représente 35 milliards, même plus que le chiffre annoncé.

« Ces mesures représentent une victoire pour le patronat. En annonçant la fin des cotisations patronales qui financent les allocations familiales – 5,4 % du salaire, qui rapportent chaque année 35 milliards d'euros –, M. Hollande a accédé à l'une des principales revendications du Medef. » souligne le Monde

La Droite avait réussi à faire éclater la sécurité sociale en branches, à supprimer les élections directes aux caisses et a rêvé de mettre fin au financement des cotisations familiales….

Ce qu’elle n’a pas osé faire, c’est Hollande qui le réalisera à moins que….

Mais là il ne faut pas rêver, tout dépendra de la mobilisation sociale et de son ampleur.

Qui financera les « allocs » ?

La CSG augmentée, encore une fois ….

Le président « socialiste » met fin au paritarisme dans la branche famille, principe même de la Sécurité Sociale, conquête ouvrière issue du programme du Conseil National de la Résistance.

C’est d’ici 2017, la programmation de l’abandon du paritarisme :

Plus de cotisations sociales donc plus besoin de participation à la gestion des caisses par des représentants des employeurs et des représentants des salariés, via les organisations syndicales.

La voie est tracée vers la construction d’agences, d’une nationale et d’autres régionales, l’échelon départemental risquant d’être abandonné.

La CSG ne suffira certainement pas pour financer les allocations familiales et la politique familiale et sociale, très vite l’austérité sera instaurée avec des coupes dans le budget de l’action sociale.

Le gouvernement satisfait le patronat, certes mais il se met à dos les organisations syndicales ouvrières qui ne pourront pas accepter un tel recul social et principiel.

Il se met à dos le mouvement familial, celui qui est attaché au principe même qui a donné naissance à la Sécurité Sociale.

Le gouvernement va aussi mécontenter une bonne partie du reste de sa base sociale….

Ce projet libéral développé par Hollande doit être abandonné !

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 15 janvier 2014 09:02

    Hollande a mis le doigt dans l’engrenage du medef , à peine cette annonce faite que l’on entend parler de libéralisation du travail , ce qui signifie destruction des la protection des salaries.


    Bien entendu pour le medef cette annonce en contre partie d’embauche sera un objectif d’embauche sans obligation de résultat , il l’a dis le bougre d’ours du medef.

    Après c’est quoi la prochaine revendication de ces assassins qui ne pensent qu’aux profits et délocalisations et après ils s’étonnent que la consommation baisse en France.

    Philippe 

    • Fergus Fergus 15 janvier 2014 10:25

      Bonjour, Devphil.

      Oui, et le pire, c’est qu’il ne se passera rien dans le pays : les Français, totalement anesthésiés par leur fatalisme et leur individualisme, sont mûrs pour sa faire manger la laine sur le dos sans réaction. Je croise les doigts pour avoir tort, mais sans me faire trop d’illusions !


    • taktak 15 janvier 2014 14:15

      j’ai fait un article pour essayer de parler clairement de ce qu’est le projet politique de Hollande-MEDEF, histoire de reveiller les consciences

      baisser nos salaires :

      Hollande la guerre aux salaire les cadeaux au MEDEF en chiffres


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 janvier 2014 19:30

      Merci Taktak, il est très bien ton article.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 janvier 2014 07:39

      Bonjour devphil30,

      ’’ .. à peine cette annonce faite que l’on entend parler de libéralisation du travail , ce qui signifie destruction des la protection des salaries. ’’

      Vous avez mis le point sur l’objectif essentiel c’est à dire :
      la destruction des protections des salaries.

      C’est l’objectif indirectement avoué par Bruxelles (L’Europe) !

      Lisez cet article

      « Bruxelles presse la France de se réformer au plus vite »

      Un court extrait de cet article :

      ’’ Pas de répit pour la France. Si Bercy considère comme acquis le report à 2014 d’une baisse du déficit budgétaire sous les 3%, Bruxelles fait clairement savoir que ce sursis d’un an aura un prix : l’accélération des réformes économiques et sociales, bien au-delà de ce que le gouvernement a engagé jusqu’ici.’’

      accélération des réformes économiques et sociales = destruction des protections des salaries

      Ce qui est intéressant dans cette relation de la France et l’Europe est de voire clairement qui est le maitre (l’Europe) et qui est l’élève (la France) !

      Ceux qui n’ont pas encore compris ce que cela signifié de perdre la souveraineté trouveront ici un exemple flagrant. Ce n’est plus nous les citoyens européens qui décident de notre avenir mais une caste oligarchique (les multinationales et le monde de la finance) . Se sont elles, les multinationales et le monde de la finance, qui tiennent les règnes de l’Europe !

      Un rappel de l’histoire du CNR (Comité National de la Résistance)

      c’est au eux que nous devons notre système sociale qui est actuellement en cours de démantèlement comme au part avant les services publics !

      sur wikipedia on trouve cette information sur le Programme du CNR :

      Juillet 1943 : Le projet Laffon du CFLN

      Le projet Laffon comprend une Charte économique et sociale qui prône le dirigisme, c’est-à-dire, selon les auteurs du texte, « L’orientation et le contrôle de la production par l’État en faveur de la collectivité  », ce qui exige «  l’élimination préalable des féodalités économiques ». Dans ce texte, le terme « socialisation » (des grandes banques distributives du Crédit) est utilisé à la place de « nationalisation ». La charte du projet Laffon limite aux aspects techniques la participation des salariés à la gestion de l’entreprise, mais prévoit une participation des travailleurs aux bénéfices, soit à titre individuel, soit pour les œuvres sociales. En matière internationale, on trouve dans le projet Laffon l’idée que « des abandons de souveraineté nationale » devront intervenir « au profit d’une Communauté d’États supérieure » appelée également « Ligue Universelle ». Cette idée était également présente dans le programme socialiste.

      Ce programme de la CNR est la base de la ’’ future 5ème république ’’

      L’UPR c’est en très grande partie inspiré par le programme de la CNR adapté à notre aire de temps.

      Nous proposons aux français de se réunir temporairement au tour de ce projet pour pour restaurer la démocratie en France. Nous n’acceptons plus que le monde de la finance et les multinationales décident de notre avenir.

      Programme de Libération Nationale - UPR


    • Algunet 16 janvier 2014 10:14

      L’hypocrisie de la contre partie d’embauches... faut arrêter ! Ce n’est pas le Medef qui crée de l’emploi, ni l’Etat d’ailleurs, dans CE marché mondialisé et libéral, ce sont hélas la compétitivité et la finace qui permettent ou pas la création d’emplois en France (pardon en Europe car la France n’est plus qu’une région de l’Europe).

      On demande juste à ces parties prenantes de mettre en place les conditions pour retarder l’inévitable, à savoir un monde de dominants (banques) et de dominés (nous avec le Revenu Minimal - donc maximal - Mondial (le « RMM ») !
      En espérant que d’ici là un soubresaut des veaux dont je fais partie...


    • LoveArt 16 janvier 2014 19:44

      La libéralisation du travail a commencé bien avant, sous Sarko déjà, et reprise par Hollande dès son élection. Les accords de sauvergarde de l’emploi signés par la CFDT en sont un exemple. Il n’y a jamais eu autant de plans de licenciement et de chantage à l’emploi pour baisser les salaires et augmenter la charge de travail.

      Les syndicat de salariés dans lesquels de nombreux responsables sont au PS sont aussi responsable de cette dégradation libérale.

      La CGT, y compris, porte de lourdes responsabilités. Il faut savoir que les syndicats de salariés recoivent des subventions de l’Etat et des patrons ! Souvenez-vous de cette affaire ou les patrons de la sidérurgie donnaient de l’argent en liquide à des responsables syndicaux des salariés.
      De plus, par la gestion de comités d’entreprise, d’organismes paritaires, les syndicats salariés sont complètement corrompus.

      Ce qui ne veut pas dire que les syndiqués ou militants de base, le soient. A l’échelle locale, les syndicats se battent plus ou moins car ils s’agit de petites revendications. Mais à l’échelle nationale, ils s’interdissent tout mouvement d’ampleur, à même d’arrêter l’économie du pays par la mobilisation de tous les travailleurs et le blocage des voies de communication. Seule manière de mettre fin aux licenciements boursiers et au blocage, voire baisse de nos salaires.
      Le medef et l’Etat- rien d’autre que l’Etat des patrons- tient les syndicats par l’argent et les responsablilités qu’ils leur donnnent. Tout l’appareil des permanents qui ne travaillent plus, pour certains depuis plus de 20 ans, ne tiennent pas à devoir retourner sur la « chaîne » comme leur camarade.

      Attention, pas de vision binaire et schématique, cela ne signifie pas, que des délégués ne soient pas l’objet de mesure de licenciement. Ce n’est pas une corruption active mais passive qui part de la tête des syndicats. La tête est par contre clairement corrompu, le dégré de corruption est proportionné au dégré de responsabilité. Encore une fois, il y a une dynamique dans la corruption et une adaptation des corrompus, : des déliégués , des syndicats corrompus peuvent tenir un language très radical pour garder la confiance des travaillleus. Exemple, lors des grèves de 2005.

      Si bien que le combat est très difficile. D’autant plus, que les syndicats sont aussi à l’image des salariés. Nombreux sont les salariés très individualistes, convaincus qu’en ne bougeant pas, c’est son voisin et non lui qui sera licencié.
      Si les salariés avaient conscience de leur intérêt, ils s’organiseraient de par leur volonté, partout, contre le syndicats officiels pour se battre contre leurs patrons. Sans attendre qu’on leur annonce un plan de licenciement.
      Ce sont les salariés qui font les syndicats et non l’inverse. Pour tromper et gérer, afin d’assurer la paix sociale pour le patron, il faut avant disposer d’un certain poids, d’une certaine confiance. D’où la nécessité de syndiquer pour pouvoir dire aux patrons, voilà j’ai tant de syndiqués, si vous essayez de toucher aux avantages de notre appareil, on appelera à des grèves.

      Si le Medef demande des syndicats forts, il y aussi des conflits à l’intérieur du Medef, certains voudraient se débarasser des syndicats les plus combatifs, qui leur coûte de leur argent et qui leur paraissent peu sûr en raison de la combativité de leur base ouvrière, pour faire place uniquement à des syndicats de collaboration comme la CGC ou la CFDT où mieux des syndicats maisons directement aux ordres des patrons. Un vrai théâtre d’entreprise.


    • LoveArt 16 janvier 2014 19:49

      Lire : Exemple, lors des grèves de 1995.


    • Buddha Marcel. 15 janvier 2014 09:07

      Au delà de la peur et colère souvent légitime toujours suscité par le moindre changement au profit de celui qui a déjà tout, il y a une énorme nouvelle...la fausse dichotomie droite gauche est morte, ce sont les mêmes, pseudo extrêmes de tous bords inclus, il n’y a plus d’autre mode de vie que chacun pour soi....nique l’autre et cela est très clair..

      si j’avais été ultra riche je n’aurais pas fait çà j’aurais continuer à niquer le bon peuple endormi qui bosse pour moi sans faire trop de vagues....

      mais ces gens sont devenus de vrais psychopathes dangereux et ça se voit et çà c’est bien...alors c’est une bonne nouvelle......si si...si le bon peuple accepte l’esclavage qui arrive ce sera la fin de l’humanité , sinon......................ne pas oublier l’alliance éternelle à Usrael car maintenant perler de la france sans parler de son attachement a Usrael est un oubli a ne plus faire............

      est ce un acte anti semite ou prosemite que de dire cela.. ?

      merci chalot... smiley

      ps : je précise que ne regardant jamais la télé je n’ai pas regardé francois....


      • bourrico6 15 janvier 2014 09:20

        Ce qui n’empêche pas certains génies d’AV de venir nous parler de « terreur gauchiste ». smiley


        • Txotxock Txotxock 15 janvier 2014 09:40

          « Le gouvernement satisfait le patronat, certes mais il se met à dos les organisations syndicales ouvrières qui ne pourront pas accepter un tel recul social et principie »

          Bel optimisme ! J’ai peur de pouvoir parier qu’elles ont déjà accepté même si, pour la galerie, elle risque d’envoyer la populace dans la rue.


          • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 09:48
            Julie Gayet nommée à la villa Médicis par le ministère de la Culture

            Selon le Canard Enchaîné, l’actrice Julie Gayet a été nommée membre du jury 2014 de la Villa Médicis par arrêté ministériel, peu avant les fêtes....par la dame de LARD...ça il n’en a pas parlé.. ?

            Pour le reste de son discours....RIEN...des promesses encore et encore...« vous allez voir de quel bois je me chauffe... » ça va changer (il le répète depuis sa campagne électorale)..mais dans le fond rien ne change a part plus d’impôts et moins de liberté (ne parlons plus du chômage ou de la dette comme du pouvoir d’achat)...Un gros bouffon...un arnaqueur façon Sarkozy (d’ailleurs il fait la même politique)..Il attend les ordres de Bruxelles ou de Merkel...Son incompétence vient d’atteindre des sommets...notre pays est foutu avec lui et sa bande... !


            • Henri Diacono 15 janvier 2014 10:33

              Allons allons Claude Michel, encore une entourloupe de « journaleux ». Il s’avère que cette dame avait été proposée par je ne sais quel comité mais que sa candidature avait été repoussée.
              Le bonjour à vous.


            • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 11:07

              Par Henri Diacono...C’est pourtant simple de se renseigner... ?
              Nous savons que vous faîtes de la propagande pour ce gouvernement en lisant vos commentaires... !


            • Taverne Taverne 15 janvier 2014 11:10

              Allons allons Henri Diacono, vous savez bien qu’une maîtresse, cela s’entretient., cela coûte cher. Qu’elle demande à François le ministère de la culture, elle l’obtiendra ! En tous cas, elle semble promise à une carrière foudroyante.

              Hollande est un mou qui se laisser mener par les femmes. Un poltron : s’il a caché sa liaison, c’est aussi par peur de sa maîtresse. J’ai noté qu’hier Hollande a repris son tic des anaphores à deux reprises (au moins, car j’ai raté le début). Ce tic s’avère être un leurre pour masquer sa pusillanimité, sa faiblesse à se faire respecter.


            • Taverne Taverne 15 janvier 2014 11:17

              Il serait peut-être temps d’envisager d’interdire les spectacles, lamentables et offensants pour l’intelligence, de cet humoriste-là !

              P.S : par « maîtresse », je désignais Valérie Treirweiler, la maîtresse officielle jusqu’à présent et « ex-première dame de France » ?


            • oncle archibald 15 janvier 2014 11:29

              @ Taverne : En tout cas il semble qu’elle ait entamé cette « carrière foudroyante » en foudroyant sa rivale. Clouée au fond d’un lit oui, mais pas par le vit royal, si j’ose utiliser ce qualificatif pour désigner le mâle appendice du père des enfants de Ségolène ... Abattue par la mauvaise fièvre que donnent la rage et le dépit. Sa vengeance sera à la hauteur de son humiliation, terrible !


            • Henri Diacono 15 janvier 2014 12:43

              A Taverne, d’accord pour les tics. Elles m’ont gêné au point de gueuler devant la télé « ...arrêtes bon sang ». Bien d’autres avant lui en avaient aussi . Souvenez vous des « vos voulez que je vous dise... » Comprenez moi bien, il n’entre nullement dans mes intentions de défendre un quelconque gouvernement. Je constate seulement que ce « mollasson » a tenu des propos lucides et même honnêtes. Attendons avant de, aussitôt, le jeter aux chiens.
              Je n’oublie surtout pas que la France est composée d’un panel de corporatismes exacerbés et qu’il sera difficile sinon impossible de la réformer en profondeur


            • Yohan Yohan 15 janvier 2014 13:49

              Retiré de la liste à la dernière minute. Hollande avait tenté d’y promouvoir Anne Consigny, une autre actrice fan de lui. D’ailleurs son Facebook m’interroge : cela m’évoque plutôt un tous ensemble dans le même lit. smiley smiley smiley

              francoishollande.fr
               »François Hollande me fait revenir au sens même de ce que le mot politique veut dire : vivre ensemble."



            • Yohan Yohan 15 janvier 2014 13:51

              Bien vu Taverne


            • at974 15 janvier 2014 17:32

              Les dames qui se battent pour lui doivent au contraire penser que c’est un dur.



            • appoline appoline 16 janvier 2014 12:55

              Dur de quoi ? On se le demande bien


            • CHALOT CHALOT 15 janvier 2014 09:48

              La CFDT acceptera peut être, au point où elle en est : pseudopode du pouvoir...La CGT, FO, SUD et la FSU ne pourront que s’opposer

              Même l’UNSA risque d’être gêné

              • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 10:16

                Mais rien ne se passera...des rencontres stériles (il ne dispose pas de moyen pour faire cette politique en tout point celle de Sarkozy)..N’oublions pas que Bruxelles veille et c’est de cette ville que les ordres viennent...pas de l’élysée.. !


              • Henri Diacono 15 janvier 2014 10:49

                Bruxelles veillera toujours. Avez vous imaginé une seule seconde la France quittant l’Union Européenne et poussant cocoricos sur cocoricos se lançant, solitaire et puissante, dans la compétition internationale ? Et pourquoi pas la France agissant de concert avec l’Allemagne construisant enfin une Europe forte,uniquement celle regroupée autour de l’euro ? Sans les english !
                De vous à moi je m’attends à une volée de bois vert et de... moinsses. Tant pis !


              • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 11:06

                Par Henri Diacono....Partir de l’UE rapidement est notre seule planche de salut...mais c’est bien trop compliqué pour vous de le comprendre.. !


              • bourrico6 15 janvier 2014 12:43

                Et pourquoi pas la France agissant de concert avec l’Allemagne

                Surement pas.
                L’Europe comprends 3 « prima donna », et aucune ne voudra céder sa place.
                L’exemple d’airbus devrait calmer les ardeurs des bisounours et des pro Allemands primaires.


              • Henri Diacono 15 janvier 2014 12:45

                Il est vrai Claude Michel, je suis un benêt et vous une lumière !


              • bourrico6 15 janvier 2014 16:49

                Il est vrai Claude Michel, je suis un benêt et vous une lumière !

                Considérer l’Europe comme un machin définitif.... comment dire.
                l’Histoire ne s’arrête pas, et cette Europe n’est pas viable, c’est un parasite qui tue son hôte bien trop rapidement à mon sens.
                Qui gagne quoi dans l’Europe et le monde du fric ou nous vivons, notre société est contre nature, elle favorise les plus nuisibles d’entre nous.

                Pour durer, il faut un idéal, il faut faire rêver un peu les gens, un projet de société, un but.
                Votre Europe ne fait rêver personne, elle est un cauchemard, elle n’intéresse pas les gens, elle est même devenue leur ennemi.

                Votre Europe sombrera dans la violence, qui reste le dernier moyen d’expression de ceux qui n’ont plus rien, ni vie, ni avenir, ni rêve, ni dignité, rien.
                Il est probable que l’on débouche sur une dictature, ils sont tellement à la réclamer avec ardeur.

                Alors quelque part oui, vous êtes un benêt bien naïf de croire que c’est figé pour l’éternité, car il n’en est rien.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 janvier 2014 19:37

                henri Diacono
                Parce que l’ Allemagne a d’autres intérêts que nous, et qu’elle est plus intelligente que nous, elle s’occupe de ses affaires...

                « Comment l’Allemagne a saboté l’union bancaire »

                Si la France, 5e puissance économique du monde, ne peut pas s’en sortir seule, (avec d’autres accords de coopération que ceux imposées par Bruxelles), les 180 pays du reste du monde qui sont des Etats souverains n’ont plus qu’à se suicider...

                C’est la souveraineté qui est la règle dans le monde, pas l’appartenance à un empire.


              • logan 16 janvier 2014 19:00

                Elle a bon dos l’UE. L’UE est une orga intergouvernementale, les gouvernements français successifs, l’UE ne leur a jamais rien imposé c’est une fable pour détourner les gens des vrais responsables.
                C’est au contraire le gouvernement français, avec l’Allemagne, qui imposent l’orientation actuelle de l’UE. Les vrais responsables ils se pavanent tous les jours dans les journaux du 13h et du 20h sous l’habit de ministres et de président.


              • julius 1ER 17 janvier 2014 13:13

                @bourricot


                ce que tu dis est juste, trop de gens ont une vision figée de l’histoire, revenir dans les frontières sans aucun changement sur le fonctionnement de l’économie, ne sert à rien d’autant plus que en Europe nous ne sommes pas les seuls à penser, ce que moi je vois en croisant les infos, les forums, d’autres le voient et pensent comme moi, j’ajouterai que le nationalisme est mortifère, rien ne sortira de bon, d’un retour au national-socialisme, si ce n’est la haine et le chaos ; il faut mettre en place une plateforme commune et des projets communs qu’il faut soumettre à ceux qui veulent vraiment une autre politique, autrement point d’issue .......

              • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 2014 10:23

                Comme je l’ai toujours dit : Hollande c’est « peau d’âne », une peau se socialiste avec un mec de droite dedans....


                • iris 15 janvier 2014 17:42

                  hollande c’es un politicien comme tous le autres -dans ce métier le mensonge l’opportunisme et l’art de bien courtiser ceux qui peuvent vous servir sont les principales qualités


                • bourrico6 16 janvier 2014 11:10

                  Et ils sortent tous de la même école, ou presque.


                • Taverne Taverne 15 janvier 2014 10:24

                  Si elle est menée intelligemment, cette mesure peut être créatrice d’emplois. On ne peu se contenter de créer des emplois aidés. L’ennui, c’est que Hollande a annoncé déjà toute une série de forces de blocages, commissions et rapports d’institutions diverses qui vont délibérer dans leur coin. Puis le vote au Parlement qui risque de dénaturer le projet initial. Donc l’efficacité n’est pas acquise d’avance, loin de là.

                  Pour ce qui est du financement, il se fera sur les familles après les Municipales par la réduction des prestations familiales et l’augmentation de la CSG. Celle-ci sera sans doute encore augmentée en cas de résultats positifs pour profiter de l’effet de la mesure, on annoncera quelque chose du genre : « vous voyez, le pacte a créé des emplois : soutenons le pacte par une nouvelle hausse de la CSG ! » Il ne faut attendre aucune économie du côté de la réforme de l’Etat.


                  • Henri Diacono 15 janvier 2014 10:38

                    Alors si j’ai bien compris il faudrait à la France un dictateur, n’est ce pas ?


                  • 65beve 65beve 15 janvier 2014 16:10

                    Bonjour Taverne,

                    « la CSG sera sans doute encore augmentée en cas de résultats positifs pour profiter de l’effet de la mesure ».

                    On risque fort aussi de voir le retour de la vignette auto.

                    cdlt


                  • DsrEvil DsrEvil 16 janvier 2014 14:59

                    L’europe n’est-elle pas déjà dictatoriale ?



                  • logan 16 janvier 2014 19:07

                    Cette mesure ne peut pas créer des emplois, car les emplois dépendent non pas des profits mais du chiffre d’affaire, et cette mesure n’augmente pas le chiffre d’affaire des entreprises, elle augmente simplement les profits.

                    Pire, parce que le manque à gagner sera compensé par des hausses de taxes pour l’ensemble des français, toutes choses étant égales par ailleurs, cela aura l’effet de réduire globalement le pouvoir d’achat des français.
                    Et vu qu’au final, les ménages sont les clients des entreprises, cela réduira le chiffre d’affaire des entreprises.

                    C’est une mesure récessioniste par nature, comme toutes celles qui consistent à faire des cadeaux aux capitalistes.


                  • Henri Diacono 15 janvier 2014 10:27

                    Mai nom d’une pipe,mille sabords, ici sur AV, comme ailleurs dans ce beau pays qu’est a France - et je pèse mes mots - où l’art de vivre nous, vous, est envié par bien des nations, où la mosaïque de ses régions fait d’elle une somme de variétés à nulle autre pareille, donc dans ce pays, le peuple n’est décidément jamais content.
                    Mais où donc avez-vous entendu, mardi, dans les paroles de son Président que le pays allait « supprimer » les allocations familiales ? Il n’a cessé en effet de marteler sans cesse que les Services Sociaux français uniques en leur genre et leur efficacité, ne seront jamais touchés. Il a même indiqué comment seront compensées au terme 2017, la suppression de ses charges pour les entreprises et indépendants. II a même dit à sa manière le « donnant donnant » qu’en 2007 Ségolène Royal (que bon nombre d’entre vous raillent encore aujourd’hui) avait évoqué.
                    Il a dit et répété également que des réformes structurelles du pays allaient être (enfin) entamées (on murmure déjà la suppression de plusieurs départements et le passage des régions de 22 à 17) donc des suppressions de tout un tas de conseils inutiles et de fonctionnaires de trop. Et j’en passe...
                    Ceux qui me lisent ici, qu’ils m’apprécient ou pas, savent ou ont compris que mon (vieux) cœur a toujours battu pour l’équité, donc à gauche. Je ne dis pas l’égalité (car celle-ci n’existera jamais) mais l’équité. Donc je crois pouvoir être en mesure de vous dire poliment et pourquoi pas fraternellement, que le discours de cet homme que l’on n’a cessé de qualifier (moi-même l’ai fait) de mollesse a été, mardi soir, celui d’un homme lucide.


                    • bernard29 bernard29 15 janvier 2014 11:32

                      à Diacono

                      « dans ce beau pays qu’est la France - et je pèse mes mots - où l’art de vivre nous, vous, est envié par bien des nations »

                      vous rêvez : les français sont très pessimistes , sont démoralisés. La confiance dans les institutions, la presse, les pouvoirs a disparu . La preuve : dans tous les discours, on nous bassine avec « il faut retrouver la confiance », « il faut se battre contre cet esprit de méfiance généralisée » .

                      Alors bien sûr les touristes trouvent le pays merveilleux, des beaux paysages, des monuments magnifiques , et Paris ah Paris , la Tour Eiffel , « nice, very nice !!! » ....

                      mais la population déprime et consomme des antidépresseurs ou des somnifères .


                    • oncle archibald 15 janvier 2014 12:43

                      Bernard, dans le Finistère comme ailleurs, il n’y a pas que les touristes étrangers qui trouvent le pays joli. Je ne me lasse pas de découvrir les paysages, les villages, les villes, les cathédrales, les petites chapelles, les musées, la gastronomie, les vins, et les gens qui habitent nos « belles provinces ».... Et ça n’est pas nécessairement très couteux. 

                      Finalement râler est devenu le reflex et le jeu favori des Français. Quitte à faire de la peine à Henri Diacono je crois que la gauche a une grosse responsabilité dans cette vision pessimiste. Elle a tellement dit répété persuadé que la France était en capilotade lorsque Monsieur Sarkozy (jerk-berk)jerk !) la dirigeait que les français qui voient bien que ça n’est pas mieux aujourd’hui ... continuent à râler comme on leur a appris à le faire. 

                    • alinea Alinea 15 janvier 2014 12:51

                      D’accord avec vous Henri : c’est ce que j’ai entendu aussi ! en revanche je n’ai pas bien compris où il pêchait l’argent ; c’était en fin de conférence, en réponse à un journaliste heu, américain je crois !


                    • Henri Diacono 15 janvier 2014 14:21

                      A Robert29 , Oncle Archibald et Alinéa, J’ai vécu en France et la France de 1953 à 2003 (là où je suis je continue de la vivre) et donc pendant ce demi-siècle j’ai toujours, je dis bien toujours, vu et entendu les « français râler ».
                      Est-ce la faute de la gauche, de la droite, de la bourgeoisie ou de l’ouvrier, de la jalousie ou de l’envie, de la frousse, ou bien encore de la religion dominante, à savoir la judéo-chrétienne ... ? Je l’ignore encore et je pense que je l’ignorerai jusqu’au bout.
                      Robert, vous parlez de déprime, de découragement etc...du peuple français. Vous lisez trop les journaux ou regardez souvent la Télé et même Yahoo ou Google. Et pourtant il y a quelques semaines à peine, les trains étaient bondés pour l’exil aux vacances d’hiver, les routes saturées, les restaurants complets, les hôtels bondés et les pistes enneigées embouteillées et j’en passe. Je ne prétends pas du tout que les 66 millions de français étaient à la fête, loin de là, mais une bonne partie sinon une bonne majorité l’était. Question : êtes vous vous même déprimé ou découragé ? Si oui il vous faut à tout prix réagir et compter uniquement sur vous et non sur le Gouvernement ou les antidépresseurs pour vous en sortir. Vous-même, sans penser aux autres. 
                      Oncle (bien le bonjour) vous parlez de la faute de la gauche du temps de Sarkozy. Je répondrai de la faute de la bourgeoisie conservatrice. Souvenez vous de 1969. L’année précédente, le Grand Charles soulage la bourgeoisie en fermant le ban sur la révolte ou la chienlit initiée par les étudiants (devenus très vite eux aussi de bons bourgeois). Or en 1969 De Gaulle propose aux français à travers un referendum la suppression du Sénat. La bourgeoisie et le peuple dans son ensemble, donc gauche comprise, en guise de remerciement suivent Giscard l ’aristocrate et le désavouent.
                      Et ne croyez vous pas que la bourgeoisie fatiguée ou inquiète de Sarko, a aidé la soi-disant gauche à le battre en 2012 ?
                      Alinéa enfin, (salut à vous) François Hollande a énuméré les différents paliers annuels d’économies pour que l’État devra faire, pour compenser les 30 milliards d’exonération des prélèvements pour les allocations familiales des entreprises et...indépendants.
                      C’est la première fois que j’entends depuis une vingtaine d’années, un chef dire qu’il va changer les structures (archaïques pour moi) de la France. C’est pour cela que j’approuve.
                      Tiendra-t-il ses promesses ? Attendons encore un peu moins d’un an. C’est ce qu’il a déclaré. Quant à suppression de 7 régions dans la nouvelle décentralisation envisagée lors de la conférence, c’est un député socialiste qui ’a dévoilée dans le détail ce matin.


                    • bernard29 bernard29 16 janvier 2014 06:44

                      à Charles décono

                      je suppose que vous me répondez . je vous fais part de faits constatés ( consommation de médicaments, sondages sur les pertes de confiance, taux de pauvreté et de précarité dans le pays, crise de la démocratie et de la représentativité , catastrophe éthique et morale de notre république et de l’Etat de droit... :

                        - la France est 31 éme sur 180 pays dans le palmarès relatif à la qualité de l’état de sa démocratie . http://blogs.mediapart.fr/blog/wikilrelais/161210/classement-des-democraties-france-n-31-classee-dans-democraties-imparfa ( ce qui est une catastrophe pour le pays des lumières uiniverselles !!!)

                      - la France est la 37 éme dans le classement de Reportes sans frontières pour la liberté de la presse. http://fr.rsf.org/press-freedom-index-2013,1054.html 

                      - la France est le 4 éme pays du continent européen le plus condamné par la Cour Européenne des droits de l’Homme pour la les atteintes à la liberté d’expression. voir étude du 19 décembre 2013 (http://www.generationlibre.eu/etudes/pour-retablir-la-liberte-dexpression/ ,

                      alors je ne vous demande pas si les paysages sont beaux, si les petites fleurs reviennent, je vous dis que la France est dans une crise très grave. Et je ne suis pas le seul, « indignez vous », « une nouvelle civilisation » etc , etc , ce n’est pas de moi, ces livres et autres perspectives.

                      Moi, je ne suis pas déprimé, j’essaie de faire ce que je peux pour participer aux solutions.


                    • bernard29 bernard29 16 janvier 2014 06:52

                      à Charles Décono,

                      tenez c’est pas moi qui le dit c’est Chalot dans un commentaire plus bas.

                      « Les 10 millions de personnes qui survivent sous le seuil de pauvreté attendront. »

                      alors , vous pouvez vous extasiez sur les restaurants pleins, les vacances à la neige, la jeunesse « souriante » et les flots bleus etc , ça ne démontre qu’une chose, votre dédain pour les précaires et exclus du système.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 2014 11:56

                      bernard 29,

                      C’est sûr, Dieudonné et Soral ont un super programme, vous devriez aller vous inscrire au Parti antisioniste ...


                    • JL JL 15 janvier 2014 10:29

                      Hollande a peut-être une vision à long terme ? En effet, personnellement, je trouve que ce système de perception des impôts et charges sociales est archaïque, pour ne pas dire aberrant.

                      Il semble que Hollande ait entrepris de faire sa grande réforme fiscale, mais à petit pas, en ménageant le Medef, et en faisant supporter le poids de la charge sur les consommateurs.

                      Comme le disait si bien l’article de ddacoudre l’autre jour, ni le rôle ni le but des entreprises n’est créer des emplois : on n’entreprend que pour faire du profit, point barre. Et c’est le profit qu’un État digne de ce nom doit encadrer, qualitativement et quantitativement par une stratégie gagnant gagnant.. Mais ça, c’est sans doute trop intelligent pour ces gens plus obsédés par leur ’vie privée’ que par l’intérêt de la Nation.

                      Ce qu’il faudrait exiger, c’est que cette mesure d’assainissement du financement de la politique sociale soit contrebalancée par une diminution des cadeaux sans contrepartie et une réelle chasse à l’évasion fiscale : le pouvoir politique doit discuter d’égal à égal avec le pouvoir économique, et non pas comme un larbin avec son maître.

                      Ceci dit, je ne sais pas d’où lui vient l’idée que c’est l’offre qui crée la demande : dans le monde où il vit, je n’en doute pas, mais dans le monde réel qui est celui de ceux qui suent et se privent de l’essentiel parfois, ce n’est certainement pas vrai. Ce n’est pas parce que les gens même pauvres achètent des gadgets électronique à bas coûts comparés aux dégâts écologiques causés, qu’il mangeront mieux : la daube que produit l’industrie agro-alimentaire nous montre ce que cette politique de l’offre peut comporter d’effets pervers et désastreux.


                      • Henri Diacono 15 janvier 2014 14:38

                        Il l’a dit, JL, en 2017 les français auront à juger. D’accord entièrement avec vous sur le système fiscal (sujet cité mardi y compris les mandats à n’en plus finir des politiques) et notamment les niches et les gros évadés. J’ajouterai volontiers revenir sur le régimes spéciaux des retraites (fonctionnaires comme politiques) économles sur le train de vie de l’Etat etc...


                      • bourrico6 15 janvier 2014 16:55

                        Et c’est le profit qu’un État digne de ce nom doit encadrer, qualitativement et quantitativement par une stratégie gagnant gagnant.. Mais ça, c’est sans doute trop intelligent pour ces gens plus obsédés par leur ’vie privée’ que par l’intérêt de la Nation.

                        C’est exactement ça.

                        L’égoïsme des spartacus est un vice érigé en vertu, ils veulent tous être pharaon, avec un grand marché d’esclave à disposition.

                        C’est pourquoi la casse systématique de l’Etat nous mène vers une organisation de type féodal, avec des multinationales apatrides pour jouer les seigneurs, des « Cités Etats » au milieu de tout ça, des milices privées, et un beau merdier au final.


                      • mario mario 15 janvier 2014 10:34

                        35 milliards euros par an....pour la promesse d’1 million d’emploi en 5 ans !

                        il y avait une autre solution pour la meme somme :

                        retraite a 55 ans pour tous immédiatement !


                        • nebari 15 janvier 2014 21:00

                          ça fait tout de même 35 000 € par emploi créé, soit environ 2900€/mois

                          et cela, si ça marche, (ce qui n’est pas garanti).

                          Tout compte fait les emplois aidés couteraient bien moins cher


                        • soi même 15 janvier 2014 10:34

                          Et oui, cela fait belle lurette que le PS est néolibéral, au moins maintenant, il y a plus de doutes !


                          • mario mario 15 janvier 2014 10:59

                            je retient de sa pitoyable conférence :

                            «  »je fait cocu qui je veux ! et a commencer par ceux qui m’on élu parce que ces connards n’ont pas compris qu’en 2017 j’aurait besoin que de quelques abrutis du PS et la totalité de l’UMP «  »


                            • colere48 colere48 15 janvier 2014 11:03

                              d’accord avec Fergus, il ne se passera rien
                              enfumés que nous sommes par toutes les divisions communautaires, raciales, religieuses, les scandales de fric et de cul, les menottes financières (prêt bancaires, peur de perdre son job)

                              C’est trop tard nous sommes englués !


                              • gaijin gaijin 15 janvier 2014 11:04

                                hollande fait ce qui était pas par son programme ni par ceux qui l’ont élu mais par d’autres.... ailleurs....
                                on a un président de gauche parce que la même politique erronée ( même le fmi le reconnaît ) appliquée par un gouvernement de droite provoquerait une émeute
                                il faudra bien admettre ça un jour !
                                pour le reste la plus grande partie des 30 milliards est un cadeau a l’actionnariat sans garantie de contrepartie ( observatoire des résultats... mon cul )
                                on est déficit commercial depuis 2002 ? et ça n’a rien a voir avec l’euro défois ???

                                foutage de gueule ......comme d’ hab


                                • gaijin gaijin 15 janvier 2014 11:06

                                  oups
                                  « fait ce qui était prévu pas par »


                                • Croa Croa 15 janvier 2014 11:23

                                  « appliquée par un gouvernement de droite provoquerait une émeute »

                                  Peut-être sauf qu’on ne la verrait pas :
                                  - Sarkozy : Les manifs ne passent pas à la télé.
                                  - Hollande : Pas de manif du tout.

                                  Quelles différences ???


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 janvier 2014 19:55

                                  gaijin,
                                  Bingo ! Vous avez gagné le yoyo en bois du Japon !

                                  La réforme du travail, comprenons, la baisse des salaires ( Takak a très bien expliqué ça dans l’article qu’il met en lien) c’est écrit dans la feuille de route du FMI pour la France, parue en octobre dernier.

                                  Et c’est l’une des trois réformes qu’exige Bruxelles : les retraites, la réforme du travail, les dérégulations.

                                  Depuis longtemps le MEDEF est vent debout contre les acquis du CNR, il ne rêve que de les supprimer : « Adieu 1945 ! »

                                  Hollande n’est qu’une marionnette qui met en musique une partition écrite ailleurs.

                                  C’est pour cela qu’il ne peut expliquer où il va, il serait obligé d’expliquer qu’il ne peut plus mener de politique intérieure nationale, mais une politique européenne.

                                  « C’est Viviane Reding qui est venue l’expliquer aux députés. »


                                • spartacus spartacus 15 janvier 2014 11:29

                                  Pour info, les cotisations familiales ne sont pas des cotisations sécu mais des cotisations URSAFF.

                                  Ça fait depuis toujours qu’en Allemagne, Angleterre et la majorité des pays les cotisations familiales sont prélevées par des impôts locaux.
                                  Faut informer l’auteur de ce billet que la fonction de chef d’entreprise n’est pas « percepteur ».
                                  Les socialo-coco prennent tous les individus pour des demeurés et débiles.
                                  En réalité ce sont toutes les assurances sociales que les gens devraient payer de leur poche pour ce qu’ils sachent réellement ce qu’ils payent réellement.

                                  Notons comme à l’habitude que les vierges effarouchées sont toutes des obligés de l’état qui ne veulent pas montrer que le social c’est avant tout pour leur gueule.
                                  Le vrai scandale étant les différences de cotisation employeur et salarié entre privé et public.

                                  Les vierges effarouchées du social ne sont en fait que les privilégiés égoïstes et malfaisants des profiteurs de l’état.

                                  L’auteur sur-payé par le social paritarisme toute sa vie et qui n’est que dépense publique s’inquiète !
                                  Comme tous les cocos, le social effarouché c’est avant tout pour eux !

                                  • foufouille foufouille 15 janvier 2014 11:53

                                    "

                                    En réalité ce sont toutes les assurances sociales que les gens devraient payer de leur poche pour ce qu’ils sachent réellement et se faire enculer réellement par spartacul."


                                  • nofutur 15 janvier 2014 15:59

                                    Faut informer l’auteur de ce billet que la fonction de chef d’entreprise n’est pas « percepteur ».
                                    Aspartame,
                                    Vous oubliez la TVA perçue et reversé à l’état !
                                    Vous disiez....


                                  • bourrico6 16 janvier 2014 11:15

                                    Les socialo-coco prennent tous les individus pour des demeurés et débiles.

                                    Si tu veux que ça cesse, il ne tient qu’a toi de cesser de tenir des propos débiles.

                                    Regarde, je suis désolé, mais « socialo-coco », c’est complétement débile, ça montre ton mépris, et ça donne juste envie de ta cracher à la gueule, et pourtant, je ne me sens pas « socialo coco ».

                                    Alors quant tu cesseras de te comporter comme un con, peut être que les gens arrêteront de te prendre pour un con.

                                    Mais encore une fois, tu es le seul responsable.


                                  • Buddha Marcel. 15 janvier 2014 11:38

                                    Un des problèmes , pourquoi ça ne bouge pas est que la masse joue exactement au même jeu que ceux qui émergent de la masse par un jeu de compétition totalement truqué...

                                    tous persuadés que c’est bien de noter les enfants des l’école pour déjà apprendre à ne jamais vivre ensemble , vivant sur le mythe faux du meilleur , le bœuf moyen , pense aussi que son métier mérite mieux que celui des autres, que de partager c’est mal.........que l’égalité de partage c’est un crime , que le vivre ensemble et partager c’est ringard etc etc( je mets des etc car ceci est une pure perte de temps de toutes façons que de rentrer dans ce sujet)..

                                    d’après le mythe totalement faux du meilleur auquel personne ,à part moi et ma femme , mes enfants et quelques rares personnes dans le monde saisissent visiblement, d’après ce mythe, la situation telle qu’elle est aujourd’hui est la meilleure possible, celle d’hier etait aussi la melleure mossible au moment ou ca c’est passé...tous les morts pour le business sont morts parce que au moment c’était la meilleure situation possible parce que basé sur la compétition partout et tout le temps ,ceci est sensé produire tout le temps le meilleur...

                                    le massacre de 70 millions d’ amérindiens fut en son temps le meilleur choix..etc etc

                                    avant que ceci ne remonte à un neurone, un ce serait déjà bien , Mr Mort sera déjà passé par là.....humour et quenelle, car ceci ne sera jamais remis en question, ainsi disparu la pire des espèces que la terre semble avoir porté......


                                    • Buddha Marcel. 15 janvier 2014 11:39

                                      surement là aussi la meilleure option du oment..


                                    • gaijin gaijin 15 janvier 2014 12:46

                                      je ne le dit pas a chaque fois mais :«  tout a fait d’accord ! » smiley


                                    • Buddha Marcel. 15 janvier 2014 13:28

                                       smiley..........................

                                      j’ai arrête la Guinness et tout alcool, je frise l’illumination maintenant..attention !! smiley


                                    • gaijin gaijin 15 janvier 2014 15:55

                                      j’avais bien compris
                                      moi aussi j’ai pris un billet « sans retour » smiley
                                      gate gate etc


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 janvier 2014 20:02

                                      Budha,
                                      Les gens ne sont pas idiots, ils sont fortement mécontents, mais la technique de submersion est décrite longuement dans le livre de Naomi Klein « La stratégie du choc ».

                                      Les médias désinforment, les politiques mentent, et tous les jours tombe une mauvaise nouvelle, sans voir d’issue. C’est la stratégie de la noyade progressive.

                                      Il y a pourtant un moyen d’en sortir, c’est l’ article 50.


                                    • Neymare Neymare 15 janvier 2014 11:43

                                      On pourrait faire des économies en supprimant les subventions pour les parties politiques : ces gens là ne foutent rien et vivent royalement au frais du contribuable
                                      Si on devient libéraux soyons le jusqu’au bout, et chacun se démerde pour se financer.
                                      Plus sérieusement, la seule chose qui permette d’avancer dans ce monde c’est la solidarité : imaginez une fourmillière ou chaque fourmi ne bosse que pour sa gueule : ça ferait bien longtemps que les fourmis n’existeraient plus, et c’est ce qui arriverait à l’homme si son évolution n’était gérée que par ces crétins de libéraux
                                      Alors arretons de nous faire enfumer la tete par ces types là : oui la france est moins dynamique économiquement par ce qu’elle a décidé d’etre solidaire, parce qu’un pays avec 1% de très riches et 99% de très pauvres ça ne marche pas (sauf pour les très riches), et les pays qui entrent dans ce système vont irrémédiablement se planter, car le système global universel est programmé pour que seule l’unité et la solidarité marchent


                                      • spartacus spartacus 15 janvier 2014 16:08

                                        Mais pour une fois une bonne idée.

                                        Supprimons les subventions aux partis politiques. 

                                        La « solidarité » est libérale, c’est la coercition, autrement dit la « solidarité forcée » coco et socialo qui n’est pas libérale.

                                        La solidarité Française c’est les régimes spéciaux et les privilèges, les droits sociaux différenciés pour les gueulards privilégiés des services publics. 
                                        Toujours les mêmes qui en croquent le plus de la « solidarité ».

                                        Une bien belle solidarité socialo-communiste qui n’avantage que les fonctionnaires et les obligés de l’état en premier.

                                        N’est ce pas tous les vociférateurs de ce fils que vous en croquez tous de l’état et de la « répartition » ?
                                        Rafalle d’hypocrites frustrés qui se gavent avec l’excuse de la solidarité. 
                                        La richesse en plus d’en être aigri et jaloux, en plus d’être incapable de la créer vous êtes les premiers à réclamez la répartition pour votre gueule au dépends des autres.

                                        Les obligés de l’état qui pleurnichent a longueur de temps sont a gerber !

                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 janvier 2014 20:08

                                        Naymare,
                                        C’est ce qui est prévu quand les Nations européennes seront dissoutes, par le bas par les euro-régions (Hollande va en diminuer le nombre) et par en haut par les accords transatlantiques.

                                        C’est ce que Bruxelles nous prépare :

                                        « Transformer l’ UE en super Etat, tout en reléguant les Gouvernements et les Parlements nationaux à un rôle politique mineur. »

                                        Cela s’appelle « Les Etats Unis d’ Europe et la fin des Etats Nations.

                                        Voilà à quoi pourrait ressembler la carte de la France :
                                         » Les euro-régions"


                                      • Zobi Zobi 15 janvier 2014 22:21

                                        Cela s’appelle « Les Etats Unis d’ Europe et la fin des Etats Nations.


                                        Et derrière tout ça, les sociétés d’intérêts privés qui décident de tout.
                                        De ce que l’on mange à ce que l’on pense.
                                        La dictature qui émerge est la pire qui soit car elle est anonyme. Comme les sociétés qui la dirige.

                                      • bourrico6 16 janvier 2014 11:19

                                        La « solidarité » est libérale, c’est la coercition, autrement dit la « solidarité forcée » coco et socialo qui n’est pas libérale.

                                        Et l’esclavagisme forcé c’est quoi pauvre cloche, bosser comme un con pour un salaire de misère pour qu’un enculé comme toi s’engraisse c’est quoi pauvre demeuré congénital ?

                                        Et « coco », et « socialo », tu fais pitié avec ton argumentaire de singe, tu te crois malin, mais t’es lamentable.


                                      • gogoRat gogoRat 15 janvier 2014 11:51

                                        Le Président « normal » veut nous imposer un « Observatoire des contreparties » ....
                                         Où sont les études ou débats préparatoires qui nous convaincront de la légitimité d’un tel machin ?

                                         On observe déjà depuis longtemps un mouvement de fond de défiance des Français vis à vis des urnes et du système institutionnel actuel. Défiance parfaitement compréhensible et justifiée par les faits subis !
                                         Or, après nous avoir imposé une garde des sots qui bafoue le principe de séparation des pouvoirs en ayant affirmé qu’elle ne voulait pas changer seulement quelques virgules dans le code civil, mais qu’elle ne voulait rien de moins que provoquer un changement de civilisation ...
                                         voilà que notre normal Représentant des Français limite le « dialogue social », dans un rapport de force biaisé, aux seuls MEDEF + « acteurs sociaux »  : c’est à dire les « représentants syndicaux » ... qui ne représentent à peine que 2% des salariés !! ( c’est à dire quel pourcentage des Français ?!!
                                        Quid des chômeurs ou exclus ? Quid des professions mal ou faussement « représentées » par nos accord de « branches » corporatistes ? ... )

                                         Quelle confiance peut-on Lui accorder maintenant, sans devenir nous-mêmes la risée du monde ?
                                         Les pays qui ont encore un roi ont au moins l’avantage de devoir factuellement dissocier la confiance relevant du sentiment, de la tradition ou d’un atavisme culturel ... d’une confiance inspirée par la compétence. ( Avec, en corollaire, sur le plan des moeurs, le garde-fou de cette maxime bien connue : « Noblesse oblige » ! ...)
                                         Mais ici en France c’est le mélange des genres organisant l’irresponsabilité et la surenchère dans le mépris de ses concitoyens : plus je vous trompe, plus je suis « intelligent », DONC plus vous devez me tenir pour un modèle. Quitte à se faire protéger officiellement par des gardes du corps pour mieux tromper la « partenaire » du moment ... et les contribuables naïfs qui sont censés fermer les yeux sur une privée qui refuse l’engagement ... L’engagement militaire, par contre, ne souffrira aucune défection de la part de celles et ceux à qui personne n’a demandé leur avis 


                                        • gogoRat gogoRat 15 janvier 2014 11:57

                                          rectificatif : lire « vie privée » au lieu de « privée » !


                                          • gogoRat gogoRat 15 janvier 2014 15:12

                                            Ce passage est sorti de son contexte, (cf « Le genre masculin n’est pas neutre  ») et sa présentation ici est possiblement légèrement détournée ... mais qui s’opposera à ce qu’on essaye de relever une soupe fade par un peu de piquant ? :

                                            • « ... Il se produit, selon les termes de Christophe Dejours, une sorte d’alchimie sociale » grâce à laquelle le vice est transmuté en vertu (Dejours 1998 a) [...] Au point qu’il peut même y avoir recouvrement entre courage, force morale, absence d’état d’âme, et exercice du mal. "


                                          • ZenZoe ZenZoe 15 janvier 2014 12:08

                                            Une chose me parait sûre en tout cas : les allocs ne vont pas être supprimées. Quand Jospin avait évoqué cette possibilité de le faire, et uniquement pour les plus aisés, il y avait eu un sacré tollé et Jospin avait battu précipitamment en retraite. Hollande n’étant pas plus courageux que Jospin, on peut penser que le tollé sera le même s’il lui prenait l’idée de refaire le coup. Non,le problème ne viendra pas de là.

                                            Le problème viendra de la source du financement. Hollande annonce vouloir transférer la charge des entreprises vers... vers... et c’est là que le bât blesse. Il ne précise pas où il va prendre l’argent. Par contre, il annonce dans la foulée la création de 5 ou 6 comités chargés d’étudier la question ! Comités qu’il va falloir financer. Et personne ne moufte. C’est là le scandale, cette gabegie de dépenses publiques. Pourquoi ne pas pas faire appel à des structures existantes, la Cour des Comptes par exemple au lieu de jeter l’argent par les fenêtes ?
                                            Sans parler du Medef, repaire sans aucun doute de capitalistes voraces, et sans être ultra libéral, on peut néanmoins comprendre les petites entreprises aussi, qui sont lourdement ponctionnées pour que pullullent entre autres des comités Théodule chargés d’étudier la meilleure façon de les ponctionner !

                                            Le fond du problème est là. Si l’argent public était mieux dépensé, à mon avis, le problème des charges patronales se poserait avec beaucoup moins d’acuité.


                                            • CHALOT CHALOT 15 janvier 2014 12:30

                                              Un nouvel objectif pour 2017 aurait eu l’assentiment de millions et de millions de familles, c’est celui de mettre fin à la pauvreté.

                                              Rien n’est venu de ce côté-là.

                                              Les 10 millions de personnes qui survivent sous le seuil de pauvreté attendront.

                                              Le président de la République a préféré se fixer un objectif tombé du camion du MEDEF .



                                              • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 2014 12:34

                                                Hollande-Sarkozy même combat plaire à l’argent


                                                • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 15 janvier 2014 12:34

                                                  @ Chalot Pour une fois, je suis d’accord avec vous.

                                                  Le système de répartition par des prélèvements à la source de la création de richesse et directement attribué aux familles a permis une péréquation des budgets familiaux selon le nombre d’enfants, de telle sorte que les familles les moins nanties auront pu, jusqu’à ce jour, élever dignement le nombre d’enfants qu’elles souhaitent.
                                                  Ce système a eu un effet d’une efficacité considérable sur la consommation, et donc, en retour, sur la production et sur la richesse des entreprises. Il aura représenté un atout majeur de la compétitivité française, quoi que l’on en dise, quoi que l’on en pense. Pour les financiers qui n’ont pas encore compris : le coût des allocations familiales, environ un pour cent du prix de vente d’un produit, est de très loin inférieur à toute action marketing procurant un accès à un marché similaire. C’est un formidable effet de levier. Concrètement, pour le même prix marketing, vous vendez quatre yaourts au lieu de deux parce que les allocs ont créé les deux clients supplémentaires.

                                                  Supprimez les allocations familiales et la consommation va s’effondrer. A tous ceux qui croient au discours rassurant sur l’avenir de ces allocations, juste une question : comment pouvez-vous encore croire aux discours des politiques ? Croirez vous le pilote d’un avion qui vous dirige délibérément vers une paroi rocheuse s’il vous affirme que tout va bien se passer ? Eh bien Sarkhollande, c’est la même chose. Tant au niveau du pilotage qu’à celui de la communication.

                                                  Il suffirait de baisser l’euro de un pour cent pour apporter aux entreprises un avantage concurrentiel à l’export identique à celui envisagé avec les mesures proposées. Avec deux pour cent, on le double. Mais l’Euro, c’est sacré, les allocs, c’est vilain. Alors on liquide le marché intérieur et on s’en va avant que tout ça nous retombe sur le nez.
                                                  Maintenant, c’est à se demander si, pour des raisons qui nous échappent encore, cette attrition de la consommation intérieure qui va découler de tout cela n’est pas voulue quelque part.

                                                  Dans tous les cas, cette annonce s’inscrit dans la seule cohérence qui découle de l’activisme de Hollande depuis qu’il est au pouvoir : la liquidation de la famille et des patrimoine familiaux.


                                                  • Arnaud69 Arnaud69 15 janvier 2014 12:51

                                                    Ce qui est ridicule c’est d’oser nous parler de compétitivité dans une Europe où les disparités de salaires vont du simple au triple voir plus.

                                                    Même si Sarkollande supprimant TOUTES les charges nous ne serions toujours pas compétitifs par rapport à l’Europe de l’est.

                                                    Je ne prends même pas en compte le temps de travail, les conditions de travail, les normes de sécurité etc.. 
                                                    L’Europe tire les pays les plus développés socialement vers le bas au lieu de tirer les pays les plus pauvres vers le haut.
                                                    Tout élu Français qui se dit favorable à cette Europe est un traitre à son électorat, personne ne peut le nier.

                                                    Tout le reste c’est du vent !


                                                    • Serpico Serpico 15 janvier 2014 13:37

                                                      Ce n’est pas parce que ces gens se font appeler « socialistes » qu’ils le sont.

                                                      Hollande n’est pas socialiste et le PS est un parti d’acteurs de droite.

                                                      Le PS est un égout politique.


                                                      • Yohan Yohan 15 janvier 2014 13:45

                                                        Ceux qui ici ont voté Hollande ne vont pas me faire croire qu’ils pensaient Hollande converti au socialo communisme. Quand le FdG fait alliance avec le PS, il renie tout simplement ses idéaux pour des maroquins. Et Dieu sait si avoir un maroquin est supérieur à avoir un idéal smiley


                                                        • Henri Diacono 15 janvier 2014 15:03

                                                          Sampiero un peu de calme. Du sang froid. Ne me fends plus le cœur. Une fois a suffit. 40 !


                                                        • Pépé le Moco 17 janvier 2014 22:04

                                                          @ Patriote,

                                                          Tu as l’air de t’y connaître en matière de sortie du néo-libéralisme !
                                                          Alors tu (toi ou tes affidés) proposes quoi concrètement.

                                                          Dans l’attente de te lire !


                                                        • Pépé le Moco 18 janvier 2014 07:01

                                                          @ Patriote,

                                                          Toujours rien ?
                                                          Vous restez dans le commentaire du commentaire, aucune analyse de fond.
                                                          Pas étonnant, il est vrai qu’une analyse demande de la réflexion !


                                                        • Cassiopée R 15 janvier 2014 14:14

                                                          Pour se faire réélire, les socialistes vont faire le maximum de courbette possible auprès du MEDEF, des organismes comme le FMI ou l’OMC pour mettre tous de leurs côtés pour se faire réélire en 2017.

                                                          Mais ça ne marchera pas, ils auront fait des régressions sociales, car ce sont des avancées pour le MEDEF et autres, mais ils en voudront encore plus et donc éliront la droite au pouvoir.

                                                          Ce n’est que le commencement d’un long, 3 ans avant 2017, et actif démantelement social pour tenter de se faire réélire.

                                                          Et le peuple, ne compte pas dans ce type de processus puisque officiellement son vote est le résultat final, la bonne blague.



                                                            • spartacus spartacus 16 janvier 2014 16:16

                                                              Que l’objet de l’association est loin de ce communiqué puant de communistes pilleurs !


                                                              Ils semble que la censure gauchiste veille. Elle n’aime pas qu’on la prenne les mains dans le pot de confiture.

                                                              Voyez comme ces pourris de gauche détournent l’argent public soi disant donné pour les familles.
                                                              Avec ils l’utilisent pour faire des communiqués de prosélytisme gauchiste.

                                                              Une utilisation politique de l’argent du contribuable !
                                                              Le CNAFAL est financé par l’UNAF. En situation de monopole étatique de représentation des familles en France.

                                                              Buget de l’UNAF 2013 : « 29 millions d’€uros. »

                                                              L’ argent provient du ministère du Travail, de l’emploi et de la formation professionnelle. Avec notre argent ce ministère finance des association loi 1901 pour faire du gauchisme.

                                                              Avec 32% du budget de l’état sert au social, mais le social c’est ça ! Des chargés de faire avec notre argent du rabattage socialo communiste !

                                                              Notre pays emprunte sur les générations future pour payer une tribune a des associations Marxistes comme celle de Chalot qui profitent bien du système pour faire de la propagande sur le dos du contribuable.

                                                              Il faut « dégager le prosélytisme coco » des associations et les remplacer par de vrai personnes animées par une volonté caritative ou les fermer. 


                                                              Voyez ce que ces pourris engagés politiquement en font de l’argent des familles : du prosélytisme politique !


                                                            • Buddha Marcel. 15 janvier 2014 14:38

                                                              quelle est donc la solution finale parfaite du monde du business, enfin ceux d’en haut..même chez les très pauvres il y a aussi une pyramide avec le haut ne pas oublier, on est cerné par le haut finalement, même chez ceux qui n’ont rien..

                                                              les motivations uniques superficielles sont argent et pouvoir, comme le clampin du coin ,question de circonc circonstances......

                                                              les motivation profondes sont au delà de notre niveau conscient, inaccessible avec notre pensée ordinaire..des fois j’y vais faire un tour et il m’est alors donné de voir ceci dans le désordre, ; terreur de la fin, de la mort, refus de la mort, désir absolu de continuité, désir absolu d’une quête ultime d’un bonheur parfait imaginaire auto crée, quête de sécurité absolue car à passer son temps dans le futur qui n’existe pas on finit par vouloir le sécuriser à tout prix.....

                                                              voila en gros des motivations profondes qui je le redis ne peuvent être perçu par le cerveau ordinaire qui est ce qui nous reste, on a perdu une partie vitale de celui ci en devenant marchand pour niquer les autres...celle là sont beaucoup plus forte que nos motivations superficielle...ainsi quand je crois courir après le pouvoir et l’argent, je ne fais que essayer de fuir ma propre mort à venir que je refuse....zut, faut être con aussi, l’absolu quand on le rencontre , et bien on ne peut pas le refuser...

                                                              voyez un peu le dilemme ,et pourquoi rien ne change pour le moment car je ne sais rien de mes propres motivations réelles, de moi même , mais je peux parler d’atome alors que je n’ai jamais vu
                                                               en perdant l’usage d’une partie du cerveau voila ce qui se passe.....on est en train de dégénérer..........

                                                              donc la solution finale du business c’est la version antique et aussi récente, l’idéal du business man est bien sur l’esclavage.........là ils hésitent encore entre la brutalité pure , ou brutalité + un système de carottes pour récompenser le bon « n’esclave ».....un peu comme le font les éleveurs de cochons en Bretagne finalement......

                                                              mais je deconne bien sur, on est très intelligent alors le pire ne peut arriver....


                                                              • Denzo75018 15 janvier 2014 14:55

                                                                Erreur, il n’a pas mis fin aux cotisations familiales, il les a « déplacées » !!!

                                                                Ces mesures ne sont en AUCUN cas pour le MEDEF mais pour les Français et rendre possible d’embaucher. Reste plus que le code du travail et sa flexibilité et la France si ce gouvernement agit réellement, passera de 1945 à 2014 !

                                                                Seule la gauche peut engager des réformes structurelles parce que même la droite avec la légitimité des urnes, serait violemment remise en cause nos syndicats rouges .......Au moins Hollande a bien muselé l’extrême gauche et les syndicats ! Chapeau bas .....

                                                                Souhaitons que cela ne fasse pas « pschit » !


                                                                • CHALOT CHALOT 15 janvier 2014 15:04

                                                                  Denzo !


                                                                  Il ne faut pas dire n’importe quoi ; il n’y a pas de déplacement mais une suppression de la cotisation familiale.
                                                                  Quant aux compensation en termes d’embauche, c’est un leurre !


                                                                  • Henri Diacono 15 janvier 2014 15:41

                                                                    Pourquoi mentir Chalot. Vos jouez sur les mots. La suppression du prélèvement pour les grosses entreprises mais pas de la suppression des allocations. Il a au contraire dit et répété que le système social de notre pays ne sera pas touché. Il aurait peut-être a moduler ces allocations en fonction des revenus comme le voulait Jospin. Pourquoi pas ?


                                                                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 15 janvier 2014 15:47

                                                                    Réveillez-vous !

                                                                    Il s’agit du même stratagème que pour la taxe professionnelle soi-disant « supprimée » (annoncé à grand fracas dans les médias) alors qu’elle a été remplacée vite fait bien fait par la CFE (contribution foncière des entreprises) aux montants désormais démesurés et irréalistes (silence total dans les médias).

                                                                    Arrêtez de croire sur paroles tous ces menteurs là-haut !


                                                                  • colere48 colere48 15 janvier 2014 16:29

                                                                    Réveillons nous !!

                                                                    Zizi rider n’est qu’un enfumeur ...


                                                                  • CHALOT CHALOT 15 janvier 2014 16:33

                                                                    D’abord merci à tous pour ces vrais échanges

                                                                    Ensuite Danzo !
                                                                    Pourquoi parler de mensonge.
                                                                    Hollande ne veut pas supprimer les allocs maiis veut ne veut plus que ce soient sur l’assiette des cotisations sociales employeurs.
                                                                    C’est le principe du paritarisme qui est remis en cause.
                                                                    etc....mais j’ai déjà expliqué

                                                                  • spartacus spartacus 16 janvier 2014 08:19

                                                                    C’est sur que cette analyse venant de fonctionnaires qui n’ont pas de cotisations familiales patronale et qui nous expose le bienfait du paritarisme est d’un risible ! 


                                                                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 janvier 2014 15:33

                                                                    Bonjour CHALOT,

                                                                    N. Sarkozy à fait des cadeaux fiscaux à hauteur de 75 milliards d’Euro aux riches et Hollande tarde de vouloir le doubler en prenant la mesure de faire un cadeaux au MEDEF donc les patrons, sur le dos des travailleurs et de la classe moyenne, en mettent fin aux cotisations familiales (payé par les patrons). 

                                                                    Ce qui se passe c’est en fait simplement une amputation des ayants droit aux prestations sociales ! 

                                                                    On devrait donc s’attendre à une réduction forte des prestations sociales !

                                                                    Ce président est l’instrument de la mondialisation et il contribue à rendre les riches encore plus riches et notre société de plus en plus inégalitaire !

                                                                    Le PS allégé les patrons d’environ 30 milliards d’euros par an d’ici 2017 !

                                                                    ’’ Qui financera les « allocs » ?

                                                                    La CSG augmentée, encore une fois ….

                                                                    Le président « socialiste » met fin au paritarisme dans la branche famille, principe même de la Sécurité Sociale, conquête ouvrière issue du programme du Conseil National de la Résistance. ’’

                                                                    Justement CHALOT l’UPR et son président François Asselineau se sont inspiré par le programme du Conseil de la résistance de 1944 et il à été mis à jour avec le résultat d’une vingtaines mesures à prendre pour restaurer la démocratie et l’équilibre social en France.

                                                                    Directement inspiré du programme du Conseil National de la Résistance, le programme de l’UPR fête ses 2 ans

                                                                    Voici notre programme de la libéralisation nationale

                                                                    Les deux derniers gouvernements ont détruit la 5ème république !

                                                                    Un petit rappel des valeurs républicains

                                                                    1. L’intérêt public doit primer sur l’intérêt privée .... ce n’est plus le cas !

                                                                    2. Ce qui caractérise une république se sont les services publics .... la c’est pareil l’état privatise la ou il peut avec la conséquence que les prix augmentent, exemple : l’eau du robinet, des tarifs des autoroutes, la poste etc.

                                                                    Que propose François Asselineau dans son programme républicain ?

                                                                    Voulant redonner toute son actualité au programme du Conseil national de la résistance de 1944, je propose aux Français de se rassembler, quelles que soient leurs convictions politiques ou religieuses et leurs origines ethniques ou sociales, afin de rendre à la France sa liberté et sa démocratie.
                                                                    Cela impose en premier lieu de dénoncer juridiquement les traités européens, de sortir de l’UE et de l’euro, de sortir de l’OTAN et de soustraire l’économie, les services publics et les médias à la mainmise des féodalités privées.

                                                                    J’assortis ces choix décisifs de toute une panoplie de réformes institutionnelles, économiques, monétaires, sociales, militaires, diplomatiques, culturelles et éthiques qui sont à des années-lumière des programmes de tous les autres candidats.

                                                                    CHALOT Il est grand temps de mettre fin à ce cauchemar !

                                                                    Découvrez les 20 mesures du programme de libéralisation de la France proposé par l’UPR


                                                                    • oncle archibald 15 janvier 2014 17:17

                                                                      @ Eau du robinet ; « faire un cadeaux au MEDEF donc les patrons, sur le dos des travailleurs et de la classe moyenne, en mettent fin aux cotisations familiales (payé par les patrons) ».

                                                                      Vous êtes de ceux qui avalent la sornette des charges patronales et des charges salariales .... Quelle naïveté. 
                                                                      Le coût du travail pour l’employeur est composé d’une partie qu’il donne au salarié, le salaire net, et d’une partie qu’il verse dans les caisses de l’état au titre des allocations chômage, santé, retraite, familiales, CSG, CRDS, j’en passe et des meilleures, la liste est longue. 

                                                                      C’est une « habileté d’écriture » de faire croire au salarié qu’il paye seulement une partie de ces cotisations. Il paye bien entendu la totalité, comme je viens de l’expliquer ci-dessus. Pour illustrer en schématisant si son travail vaut 200, on lui donne 100, on lui fait croire qu’il avait gagné 130 et que son patron paye 70. Ca n’est destiné qu’à brouiller les esprits.

                                                                      Pour le même résultat je trouverai cent fois plus honnête de lui donner 200 et de lui prélever 100 en cotisations sociales diverses. D’abord cela valoriserait le travail et le salarié se rendrait compte qu’il gagne beaucoup plus que ce qu’il croit. Ensuite, soyons optimistes, cela le responsabiliserait peut être de savoir quelles sommes sont englouties pour les diverses prestations et quel est le coût réel qu’il paye pour en bénéficier. 

                                                                      D’un autre coté si cet « allègement de charges » ne sert qu’à augmenter le bénéfice des dirigeants et des actionnaires ... Mr Hollande aura bien raté son objectif. Perso je ne crois pas une seconde à l’efficacité de ce type de « mesurettes » ... Pas plus qu’au fait que l’application d’une TVA réduite sur les prestations des restaurateurs et les cafetiers n’a servi à embaucher du personnel ou à faire baisser le coût des notes présentées aux consommateurs, sauf quelques exceptions aussitôt montées en épingle dans les médias. Je ne m’attends pas à autre chose.

                                                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 janvier 2014 20:24

                                                                      Bonjour oncle archibald ,

                                                                      ’’ Vous êtes de ceux qui avalent la sornette des charges patronales et des charges salariales .... Quelle naïveté.  ’’

                                                                      Merci !!!

                                                                      Sur le site web de l’URSSAF on peut trouver cette explication :

                                                                      La CSG et la CRDS sont des contributions sociales assises en principe sur 98,25% du salaire réel brut. Les cotisations sont réparties en une part patronale (P.P.) et en une part salariale (P.S.).

                                                                      D’accord en ceux qui concerne la part de la CSG sur le salaire c’est l’employeur qui payé la majorité.

                                                                      Mais la CSG n’est pas seulement prélevé sur les salaires .... Quelle naïveté .... blague smiley !

                                                                      La CSG (contribution sociale généralisée ) a été instaurée à partir de février 1991 par le Premier ministre socialiste Michel Rocard, sur le constat que la fiscalité française reposait presque exclusivement sur le travail : les revenus du patrimoine échappaient de plus en plus à l’impôt et le financement de la protection sociale reposait sur les seuls salaires, via les cotisations sociales. Il a donc été décidé de remplacer une partie de ces cotisations par un prélèvement pesant sur l’ensemble des revenus, y compris ceux du capital (patrimoine et placements).
                                                                       
                                                                      Ce qu’elle finance. La CSG finance l’Assurance maladie, les prestations familiales, le Fonds de solidarité vieillesse (FSV) et la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades) . En 2012, la CSG représentait 20,4% des recettes du régime général de la Sécurité sociale (salariés du privé). Les cotisations salariales et patronales atteignent 58,3%. Elle devrait rapporter environ 90,3 milliards d’euros en 2013 (89,7 milliards en 2012), dont 63,8 milliards proviennent des revenus d’activité.

                                                                      L’employeur ou l’organisme qui verse les revenus retient la CSG à la source.

                                                                      Mais elle s’applique également aux revenus du patrimoine et aux placements pour les personnes fiscalement domiciliées en France, même si elles ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu.

                                                                      Elle est ainsi prélevée sur les revenus fonciers, les rentes viagères constituées à titre onéreux, les revenus de capitaux mobiliers (actions, parts sociales, etc.), les plus-values immobilières, les contrats d’assurance-vie ou encore les intérêts des CEL (compte épargne logement) et PEL (plan d’épargne logement).

                                                                      Sur la feuille de paye, un point de CSG supplémentaire représente environ 13 euros en moins par mois pour un salarié au SMIC (1.430,22 euros brut par mois), selon Vincent Drezet du syndicat Snui des impôts. source

                                                                      Je ne suis pas certain, mas pas du tout, que le manque à gagner, les dizaines de milliards d’Euros, seront seulement récupéré par la CSG !   Il faut être naïf pour y croire cela, car si non le serpent (F. Hollande) se mordra la queue ! Son but c’est de faire un beau cadeaux aux patrons aux frais de travailleurs et de la classe moyenne. Ce qui est encore bien plus grave, c’est de continuer avec la politique actuelle, une politique Euro-atlantiste et de nous imposer une politique mondialiste, un monde ou dominent les intérêts des multinationales et ou l’intérêt général (les services publics et les filets sociales) seront peu à peu supprime !


                                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 janvier 2014 20:29

                                                                      Le FN ne veut ni sortir de l’ UE, ni de l’euro, cessez de faire avaler des couleuvres...

                                                                      Profession de foi de Marine Le Pen, ni le mot euro, ni les mots« sortir de l’ UE »

                                                                       Le FN veut renégocier les Traités, rien de plus.


                                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 2014 08:04

                                                                      Patriote,
                                                                      Les professions de foi ne sont pas un prospectus.

                                                                      Ce sont les seul documents officiels de la République, les seuls à être conservés aux Archives Nationales. Et c’est bien ce qui vous ennuie !

                                                                      Vous pompez les analyses de l’ UPR qui vous arrangent entre deux élections, mais les professions de foi du FN ne disent pas du tout la même chose :

                                                                      Voici la profession de foi du FN pour les élections partielles de Brignoles, du candidat Dispard

                                                                      C’est encore mieux, absolument rien sur l’UE ni l’euro !! Pas une ligne !
                                                                      --------------------------------------------
                                                                      Quant à l’article 50, il ne sert pas à renégocier les Traités, il sert à sortir de l’ UE.

                                                                      Les négociations servent à régler un certain nombre de problèmes communs, comme les problèmes militaires ou Erasmus.

                                                                      Si la clause de sortie était anodine, Attali l’aurait incluse dans le Traité de Maastritch, ce qu’il s’est bien gardé de faire.

                                                                      ------------------------------------------

                                                                      Vous devriez cesser de vous référer au Gaullisme, vous allez faire perdre au FN le vote pied-noir... C’est Marine qui l’a dit « Le FN n’est pas Gaulliste ! ».



                                                                    • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 2014 16:30

                                                                      Hollande est à l’économie ce que la sorcellerie vaudou est à la médecine.....


                                                                      • wesson wesson 15 janvier 2014 16:46

                                                                        Bonjour l’auteur, 


                                                                        bon rien de plus à ajouter sur ce sujet, vous l’avez parfaitement résumé c’est consternant. Et on comprends d’ailleurs pourquoi la droite n’as rien trouvé à redire à ces « voeux » présidentiels. Ou si en fait, Raffarin n’as pas été faux-cul et l’as dit clairement : c’est une barre toute à droite et il est prêt à la soutenir le phoenix du Poitou.

                                                                        Et on peut le re contextualiser dans l’actualité récente. La gauche et la droite de gouvernement n’ont plus aucune différence idéologique sur les grands enjeux, sur les grands sujets. Les deux mènent strictement la même politique. Mais comme dans l’opinion ceci est ravageur, alors il faut en permanence trouver des sujets d’importance secondaire voire même totalement subalterne pour donner l’illusion qu’il existe encore une opposition de point de vue entre l’UMP et le PS. 

                                                                        Et c’est là que les spin doctors de la com, les stéphane Fouks, les Alain Bauer arrivent pour donner à la majorité et à l’opposition des sujets clé en main insignifiants mais sur lesquels on va s’écharper pendant des semaines. 

                                                                        Ainsi nous avons eu le mariage pour tous, l’immigration et l’affaire Léonarda, et récemment le combat contre le racisme, théâtralisé à fond lors de l’affaire Dieudonné. Tout ceci pour donner une illusion de vie politique alors que en réalité elle est inexistante sur tous les grands enjeux.

                                                                        Et cette année encore, pas de coup de pouce sur le Smic par le PS, ce qui ne l’empêchera pas de le reprocher au prochain gouvernement UMP.



                                                                        • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 2014 12:39

                                                                          Bonjour wesson,
                                                                          Et puis un signe qui ne trompe pas, le parangon du néolibéralisme Spartacus qui devient subitement Pro Hollandiste....
                                                                          Ça va être une hémorragie au pseudo PS, Flamby compte se faire réélire avec les voix de l’UMP !!
                                                                          Décidément, en moins d’un mois le masque est tombé chez les traîtres...
                                                                          On comprend beaucoup mieux maintenant pourquoi une grosse partie des socialistes de 1940 avaient voté les pleins pouvoirs à Pétain.....la traîtrise et la couardise chez eux sont une seconde nature !!


                                                                        • SamAgora95 SamAgora95 15 janvier 2014 17:21

                                                                          Il n y a pas de magie : ça sera soirt du salaire NET en moins ou des impôts en plus !


                                                                          • christophe nicolas christophe nicolas 15 janvier 2014 17:25

                                                                            Oui , je comprends tes doutes mais cela a toujours été ainsi, il n’y a que deux véritables choix pour regarder la vie, les autres sont attente de choix.

                                                                            • Soit tu te mets face à la vie pour regarder le paysage et celui qui l’a créé
                                                                            • Soit tu te mets dos à la vie pour ne pas voir celui qui l’a créé alors tu prends un miroir pour regarder le paysage mais tu inverses tout.

                                                                            C’est la version « miroir » du mythe de Platon qui fut un précurseur mais qui avait quelques lacunes. Socrate à voulu faire son Jésus mais ça n’a pas marché, c’était de l’orgueil. Bruxelles et l’UE , c’est un peu comme Athènes et la ligue de Délos, ça ne marche pas.

                                                                            La bonne solution est d’opter pour Marie qui fait naitre Jésus, parce que la forme intentionnelle de bonté fait « connaitre » en vérité. C’est cela qu’on appelle « le royaume », mettre la France sous Jésus et Marie qui représente la vérité et l’intention de bonté.

                                                                            Dieu communique de façon autocohérente, il ne fait pas un discours sur la bonté mais envoie Marie ( preuves ), il ne fait pas un discours sur la vérité mais envoie son fils qui témoigne du ciel et de la miséricorde, le prouve et prouve la réalité du ciel. Le cœur est droit, c’est le truc a piger. Pour dire que l’antigravité existe et que c’est une bonne chose et bien le Paradis est dans le ciel. Et pour dire que les orgueilleux se trompent, l’enfer est sous terre avec le nucléaire. Pourquoi va t’on au ciel par la croix de 738 de Dozulé, parce que c’est un centre antigravité qui va résoudre le transport, l’énergie et la santé. Pourquoi un serpent ? Parce que le mal se camouffle, est silencieux, est discret, n’y parait pas mais injecte un puissant venin. Le mal agit par les mauvais conseillers qui ont la révolte contre Dieu dans le cœur, la volonté de domination par les armes, l’argent, ou le savoir, les pervers pépères et leurs poufs habituels, etc...

                                                                            Pour les Juifs qui croient en Dieu et pas en Jésus ce qui est inconfortable, je leur laisse fignoler le songe de Jacob et corriger les salades des psy, sociauxtrucs, anthopomachin... , ça me gave. Les sciences molles ce n’est pas mon truc... Freud, Edgard-Morin, Serge Moscovici, Léo Strauss, Lévi-Strauss, et compagnie étaient juifs, à BHL de bosser un peu au lieu de faire le Play-boy.


                                                                            • Frabri 15 janvier 2014 18:25

                                                                              Hollande comme Tony Blair et Gerhard Schroder fait du social capitalisme qui est bon pour les couches dirigeantes de gauche et de droite et classes moyennes aisées de gauche et de droite, et mauvais pour les couches populaires.

                                                                              Comme les couches populaires ne votent pas pour les partis de gouvernement de gauche et de droite, ils auraient tord de se gêner.


                                                                              • mouais 15 janvier 2014 20:14

                                                                                Aux élections municipales, les prochaines dans pas longtemps : PAS UNE SEULE VOIX AUX SOCIALISTES ni à leurs alliés.
                                                                                C’est peu, mais c’est déjà une action.


                                                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 janvier 2014 20:48

                                                                                  La raison de toute ce machin, c’est que paraît-il, les profits des entreprises françaises sont les plus basses de la zone euro.

                                                                                  C’est expliqué là : « Bruxelles presse la France de se réformer au plus vite »

                                                                                  Il y a de bonnes raisons pour lesquelles la compétitivité des entreprises françaises est plus faible, c’est que l’euro est 30% trop fort pour notre économie, et plombe les exportations.

                                                                                  Et que les Français ont fait le choix d’un modèle social qui leur convient, mais qui ne convient pas aux entreprises.

                                                                                  Plutôt que de sortir de l’ UE et de l’euro et dévaluer pour booster les exportations, le choix fait par l’ UE et le FMI, le PS aussi bien que l’ UMP, c’est de compresser les salaires, directs et indirects.

                                                                                  L’euro devait rapprocher les économies européennes, elles n’ont jamais été aussi divergentes !

                                                                                  «  Y a-t-il une vie avec l’ euro ? Y-a-t-il une vie après l’euro ? »

                                                                                  Deux premiers exposés de 15 minutes chacun répondent à ces questions.


                                                                                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 janvier 2014 21:24

                                                                                    Bonjour Fifi

                                                                                    ’’ Pas de répit pour la France. Si Bercy considère comme acquis le report à 2014 d’une baisse du déficit budgétaire sous les 3%, Bruxelles fait clairement savoir que ce sursis d’un an aura un prix : l’accélération des réformes économiques et sociales, bien au-delà de ce que le gouvernement a engagé jusqu’ici.’’ — votre source « Bruxelles presse la France de se réformer au plus vite »

                                                                                    Par réformes sociales, l’Europe attend le rabotage des prestations sociales !
                                                                                    Un pas c’est la mise de fin aux cotisations familiales !


                                                                                    Vers la fin de l’année dernière on à bien vue les radiations en masse à l’ANPE et un président se précipitant à annoncer une réprise de l’économie (inversion de la tendance) ... tout ça était une manipulation grossière et ce gouvernement pourri, persiste dans sa politique désastreuse, manipulatrice et mensongère !

                                                                                    D’autres mesures à l’encontre de l’intérêt général des français vont suivre, je le craint malhereusement !


                                                                                  • Yohan Yohan 15 janvier 2014 23:19

                                                                                    La seule question importante est de savoir si le croissant post coïtal est socialiste, libéral ou marxiste ? 


                                                                                    • LEELOO Shawford43 15 janvier 2014 23:22

                                                                                      Fais toi ton idée par toi même en me faisant l’honneur de lire :


                                                                                      23:19

                                                                                    • mario du 38 15 janvier 2014 23:24

                                                                                      Je comprend pas les commentaires ici !!

                                                                                      Hollande est en train de faire des reformes qui changent en profondeur la société française pour l’aligner sur le modèle ultra-libérale souhaité par les multinationales et tous les atlantistes serviles.

                                                                                      Le scandale c’est qu’il n’a aucun mandat légitime pour le faire.
                                                                                      Il trahi la volonté du peuple Français qui l’a élu à la majorité pour faire une politique sociale.

                                                                                      Vous pouvez penser ce que vous voulez, souhaitez plus de libéralisme ou plus de solidarité, a chacun de faire son idée mais , merde, les gens ont votés et la majorité a décidé.

                                                                                      Hors nous ne sommes plus en démocratie, ce gars décide ce qu’il veut et vous commenter pour savoir si il faut en faire plus ou moins.
                                                                                      Quand il décidera de mettre en place une monarchie à vie, vous débattrez si cela est mieux que la 5 ieme république, psss !

                                                                                      Non, ce gars doit dégagé pour traîtrise envers le peuple français, quelques soient vos opinions politiques et ils faut virer tous les politiques qui contribuent à cette traîtrise à savoir tous les élus PS et UMP.
                                                                                      Il doivent tous être viré de la scene politique à tous jamais et faire passer le mot auprès de vos proches.

                                                                                      Que tous les élus soient virés et surtout que les gens ne restent pas chez eux lors des élections à attendre que cela aille mieux car cela n’arrivera pas sans mobilisation de la grande majorité.


                                                                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 2014 08:15

                                                                                        mario 38,

                                                                                        Il n’y a plus de démocratie depuis longtemps, puisque Hollande, comme Sarko ou Mitterrand appliquent les directives du FMI et de Bruxelles, et pas ce que demandent les Français.

                                                                                        Pour retrouver la démocratie, il faut retrouver la souveraineté et couper les ficelles qui nous rattachent à Bruxelles, au FMI et aux USA.

                                                                                        Et cesser de faire confiance aux Partis qui nous promettent « Une autre Europe » pour la St Glinglin...

                                                                                        « La recette pour neutraliser la colère des Français, leur promettre une autre Europe »

                                                                                        Le seul Mouvement de rassemblement qui propose la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, légalement et calmement, c’est l’ UPR.

                                                                                        C’est pour cela qu’il est censuré par les médias et que les politiques font semblant de ne pas savoir qu’il existe.


                                                                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 2014 08:25

                                                                                          Le Pacte de responsabilité va nous mener à la récession, article de Philippe Murer, prof de finance à la Sorbonne qui fait un petit rappel de bon sens.

                                                                                          « Les entreprises produisent, embauchent et investissent avant tout lorsqu’il y a de la demande »

                                                                                          « Diminuer la dépense publique va encore faire baisser la demande, en supprimant des emplois et des investissements. »

                                                                                          « Bizarrement, la loi des débouchés était enseignée dans les Universités, à Sciences Po quand l’économie française était en pleine forme, les 30 glorieuses, et ne l’est plus depuis que nous sommes dans les 30 piteuses ! »

                                                                                          Berruyer fait les mêmes analyses que Sapir, il faut sortir de l’euro et de l’austérité imposés par l’ UE et le FMI.


                                                                                          • eric 16 janvier 2014 08:56

                                                                                            Bon, ce n’est pas non plus comme si on avait pas été au courant des le début... !
                                                                                            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/absence-de-changement-les-116951

                                                                                            Mains basse sur l’argent des familles. Mais pas n’importe lesquelles.

                                                                                            Oui l’État prend le contrôle. Oui il va y avoir des diminutions. Mais pas pour tous le monde et pas autant.

                                                                                            Déjà, les fonctionnaires ont des sur salaires familiaux croissant avec les revenus ( plus tu es riche, plus tu touches.. !) A partir de certains échelons, cela peut faire plus que les allocs. La base socialiste ne sera concernée par ce hold up que sur une portion de la moitie de ce qu’elle touche...

                                                                                            Ensuite, toutes les formes de dissolution familiale sont bien financées de façon relative.
                                                                                            A revenu égal, il vaut mieux être une famille « redécomposée » et « décohabitante » pour optimiser fiscalement. Même chose pour la séparation des déclarations fiscales entre époux en projet.

                                                                                            Ce gouvernement ne favorise pas du tout le Medef. Il reste parfaitement socialiste.

                                                                                            Juste, il a compris qu’il asphyxiait les entreprises et qu’il fallait faire quelque chose. Il choisit évidemment le pire : la subvention aux entreprises de main d’œuvre...
                                                                                            Il le fait en ponctionnant ceux qui votent mal ou sont sans défense.
                                                                                            Il le fait en préservant autant que faire se peut ses clientèles.

                                                                                            Et c’est vraiment de la dentelle. On voit bien que ce sont des fonctionnaires extrêmement pointus sur les impôts et subventions. On se souvient de cet article du nouvel obs, d’un cadre moyen sup para public, faisant part de son étonnement en 2013 devant la......baisse de son impôt paye ! Et on s’étonne qu’il y ait encore 20-25% de satisfait ! Grâce a hollande, ce n’est pas la crise pour tous le monde...

                                                                                            Cet égoïsme prébendier de classe est évidemment très choquant, mais le plus grave est quand même que l’énorme effort supplémentaire exigé de la France laborieuse va financer une politique économique inepte dans son principe.

                                                                                            Enfin, faisons confiance aux entreprises pour détourner habilement l’esprit de ces mesures en facteur de développement et de croissance quand même...

                                                                                            Comme je le signalais dans l’article donne en lien, la logique politique si il y a prise de conscience par la gauche de gauche de la réalité du racket socialiste, c’est son rapprochement avec le FN. D’abord a la base, un jour, les chefs suivant toujours leurs troupes, peut être au sommet.

                                                                                            Pourquoi plus que l’UMP ? Parce qu’a droite, on se rend un peu compte de tous cela. On a « conscience ». A la gauche de gauche, les gens ont pu croire sincèrement le contraire.
                                                                                            Il n’y a pas pire que les femmes qui se découvrent trompées. Ils y a celles qui finissent a l’hopital et celles qui prennent le couteau entre les dents ... !
                                                                                            Ils le savent sans doute au FN, qui tient de plus plus le seul vrai discours social dans ce pays et « triangule » a tout va les discours FdG...

                                                                                            C’est le principal risque politique actuel a moyen termes.
                                                                                            Et cela vous concerne Chalot.
                                                                                            SI vous avez un Maire FN, vous risquez de découvrir un brave homme avec de vraies préoccupations sociales et prêt a vous financer mieux, sans considérations idéologiques, avec lequel il vous sera plus facile de travailler malgré vos divergences.

                                                                                            On vient de voir avec Soral et Dieudonne, ce que ces rapprochement entre enfants des extrêmes gauches socialistes et nationalistes pouvait donner...
                                                                                            .


                                                                                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 janvier 2014 13:48

                                                                                              Vous êtes terrible eric ;
                                                                                              Hollande, comme Sarkozy avant, est piégé :
                                                                                              qu’il baisse les impôts, tout le monde s’en réjouit, mais comment compenser ?
                                                                                              fermer un commissariat ou une école sur 2 ?
                                                                                              faire payer les contribuables mais lesquels ? Les plus pauvres ne peuvent pas verser l’argent qu’ils n’ont pas, les plus riches peuvent le fuir, et les fameuses classes moyennes risquent de ne plus le rester si elles supportent toute la fiscalité.
                                                                                              augmenter la TVA ? Artisans et commerçants piaillent déjà pour 0.5% supplémentaires (alors que ce n’est pas eux qui la payent !)
                                                                                              remettre à plat le financement de la protection sociale ? Mais les syndicats de salariés et le patronat ne voudront surtout pas en lâcher la gestion (quand bien même elle n’est plus réservée aux salariés depuis bien longtemps). d’où cet allègement qui n’est compensé par rien pour l’instant. ça n’a pas été fait en 2012, je ne vois pas pourquoi ce serait fait maintenant.

                                                                                              couper dans les subventions aux collectivités locales, remettre à plat la fiscalité des collectivités locales ? C’est déjà la quasi révolte depuis plusieurs années et, même réflexion qu’au dessus, cette seule promesse de campagne de Hollande n’a pas été tenue en 2012, pourquoi maintenant ?

                                                                                              Au reste, vous proposeriez quoi vous smiley ?

                                                                                              Quand le problème est insoluble, il faut trancher le noeud gordien, mais François 1er n’est pas Alexandre le Grand.


                                                                                            • eric 16 janvier 2014 17:37

                                                                                              Il y a des milliers de solutions Notamment celles que vous excluez d’office. Ainsi une école sur deux ? Pourquoi pas... ! En trente ans, la dépense réelle par élève a double, le nombre d’élève par classe a considérablement diminue avec pour résultat de l’avis général, une baisse de niveau et un arrêt de l’ascenseur social, alors...


                                                                                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 janvier 2014 20:19

                                                                                              Mais quelle majorité voudrait ça, c’est toute la question


                                                                                            • patrick61 16 janvier 2014 10:54

                                                                                              Fin des cotisations familiales ??

                                                                                              Rassurez moi c’est une blague ?!!

                                                                                              • Xavxav 16 janvier 2014 11:42

                                                                                                Est-ce aux seuls salariés et aux entreprises de financer les allocations familiales ? 


                                                                                                Pourquoi les revenus des dividendes, les retraités, les rentiers, les gens qui vivent de revenus immobiliers, les entrepreneurs indépendants ne doivent-ils pas participer eux aussi au finalement de ces allocations ?

                                                                                                • CHALOT CHALOT 16 janvier 2014 11:54

                                                                                                  Xavxav !


                                                                                                  Toutes ces personnes dont vous parlez doivent payer des impôts , c’est certain mais pour la branche famille ; le fait de passer des cotisations sociales à la CSG c’est mettre fin à un principe qui est celui du paritarisme et d’une démarche démocratique qui veut que dans les départements et à la CNAF ce soient des partenaires sociaux et familiaux qui prennent des décisions dans le cadre d’un Contrat d’objectifs et de gestion.
                                                                                                  Demain ce seront des agences peuplées de technocrates comme à Bruxelles qui gèreront un budget contraint.

                                                                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 2014 07:29

                                                                                                    Actias,

                                                                                                    Rétrospectivement, oui, je pense qu’il ya une différence entre l’ UMP et le PS....

                                                                                                    C’est le PS qui fait le meilleur boulot pour les banksters et la mondialisation.

                                                                                                    Depuis 1983, Mitterrand, Delors, Bérégovoy, DSK, Jospin ont privatisé, bien plus que la Droite, ils ont dérégulé la finance à tour de bras, et voté tous les Traités européens sans hésiter, et en nous mentant toujours.

                                                                                                    Je le dis avec beaucoup de regrets, j’ai voté pour eux pendant des dizaines d’années.

                                                                                                    La dette est au centre du dispositif de l’arnaque.

                                                                                                     « Graphique de la dette » La différence entre les deux courbes, ce sont les intérêts, ne parlons même pas du capital...

                                                                                                    Entre la planche à billets gratuite de la Banque de France, et la planche à billets payante des banques, ils préfèrent toujours la payante ! Tout en nous parlant de justice sociale. Beurk !

                                                                                                    Que la Droite ait fait cela, passons, c’est dans la logique des choses.

                                                                                                    Mais que ce soit un Parti qui se dit de Gauche, dépasse l’entendement de tout électeur de Gauche. Car c’est la dette qui justifie depuis, tous les renoncements et la fin des acquis.

                                                                                                    Sans parler de la trahison du Traité de Lisbonne...

                                                                                                    Mais il ne va pas disparaître ! A cause du FN toujours au milieu comme le jeudi.

                                                                                                    Les électeurs, faute de grives, et pour empêcher le FN de passer, vont se sentir obligés de voter PS ou UMP.
                                                                                                    Tant que d’autres Partis n’émergent pas, on va se les traîner...


                                                                                                    • cedricx cedricx 17 janvier 2014 11:46

                                                                                                      Ce n’est pas encore l’amour fou entre JP Raffarin et F Hollande mais ça n’en est pas loin :


                                                                                                      "Le sénateur de la Vienne revenait sur les divergences de l’UMP, après l’inflexion économique et sociale de François Hollande...

                                                                                                      L’ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin (UMP) a assuré que si François Hollande était désormais disposé à remplacer « l’impôt par la réforme », il dirait « banco ». Le sénateur de la Vienne était interrogé par RTL sur les divergences de l’UMP, dont des ténors ont commenté de façon diverse l’inflexion économique et sociale de François Hollande.

                                                                                                      « Certains disent, c’est un virage, d’autres, c’est un tête-à-queue », a voulu relativiser Jean-Pierre Raffarin. « Moi, j’ai été très critique sur ce qui a été fait pendant 18 mois, mais le président nous dit : maintenant, je vais faire différemment ». « Je demande depuis longtemps qu’on fasse une épreuve nationale sur les économies » pour « financer notre relance », a insisté l’ex-chef de gouvernement. « Jusqu’à maintenant, il nous a dit : c’est l’impôt la solution. Et maintenant il nous dit : ce n’est pas l’impôt, c’est la réforme. Moi je dis banco ! »

                                                                                                      Vote de confiance

                                                                                                      Assurant faire partie « de ceux qui aiment mieux la France que la politique », il a tranché : « quand j’attends depuis plus de 30 ans qu’un socialiste me dise qu’il est social-démocrate », et « qu’on devient enfin un parti socialiste qui voudrait être moderne, comme le sont les Allemands, comme le sont tous les Européens, quand je vois ces avancées-là, je me dis : je les prends ! »

                                                                                                      Voterait-il la confiance au printemps quand le gouvernement de François Hollande engagera sa responsabilité sur ce « pacte » économique et social ? « Il a du chemin à faire, mais je ne serai pas hostile à la mise en oeuvre de ce qu’il a dit, concrètement, avec 50 milliards d’économies », a répondu Jean-Pierre Raffarin.

                                                                                                      Au lendemain de la conférence de presse présidentielle, il avait déjà salué un « changement de discours bienvenu » et une « vision lucide ».

                                                                                                        AFP 

                                                                                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 2014 18:11

                                                                                                        Cedricx

                                                                                                        L’UMP ne peut dire qu’elle est contre ce que propose Hollande, c’est ce que Sarkozy aurait bien voulu faire sans y parvenir.

                                                                                                        Cela ne signifie pas que L’UMP va s’associer au PS.

                                                                                                        Par contre, il y a sous roche un rapprochement entre le FN est la Droite de l’ UMP.
                                                                                                        * l’ Union des Droites" avec Buisson

                                                                                                        Marion Le Pen y est favorable et Jean Marie Le Pen aussi


                                                                                                      • Big Polar Bear Big Polar Bear 17 janvier 2014 14:35

                                                                                                        Inutile de mettre des guillemets à socialiste. Hollandes est bel et bien un socialiste. En tout, un socialiste du début du XXIèeme siècle, c’est ça. Il faut comprendre un fois pour tout que c’est du branding. C’est comme Pepsi ou Coca. Le Pepsi, c’est Sarko, le Coca, c’est Hollande. La même chose ou presque. Il y a juste quelques détails qui changent, par exemple, Sarko, c’est Carla, Hollande, c’est Julie.
                                                                                                        Dans certains pays, ils ont moins de chance, ils n’ont que du Pepsi ou du Coca. Les russes, c’est Poutine ou Poutine, les Italiens n’ont eu que du Berlusconi pendant un bon moment.
                                                                                                        Mais c’est toujours des boissons gazeuses sucrées de la même couleur, d’ailleurs.


                                                                                                        • LEELOO Shawford43 17 janvier 2014 14:38

                                                                                                          Toi t’es déjà en train de dégazer la bulle qui s’était glissée dans mon « tien » du dernier post, ô big bear de mes deux smiley smiley smiley


                                                                                                        • BA 17 janvier 2014 22:00
                                                                                                          Vendredi 17 janvier 2014 :

                                                                                                          Le Medef se félicite d’avoir inspiré le pacte de responsabilité.

                                                                                                          Ravi des annonces économiques de François Hollande, Pierre Gattaz estime également en être l’inspirateur. Vendredi, le patron du Medef a assuré qu’il avait apporté le pacte de responsabilité « sur un plateau » au président de la République. Selon le patron des patrons, le chef de l’Etat s’est inspiré du « pacte de confiance » qu’il lui avait présenté en novembre.

                                                                                                          « Nous avons salué le pacte de responsabilité que nous a servi le président de la République le 31 décembre et qui était inspiré, je ne le dis pas trop fort, du pacte de confiance que nous lui avons apporté sur un plateau », a affirmé M. Gattaz lors d’une intervention à l’occasion des vœux de l’Alliance des minerais, minéraux et métaux (A3M).

                                                                                                          En novembre dernier, le Medef avait proposé à Hollande ce pacte dans lequel les patrons proposaient au chef de l’Etat d’ouvrir cinq chantiers prioritaires, notamment la refonte de la fiscalité. Les représentants patronaux estimaient alors que si ce pacte était mis en place, un million d’emplois pourrait être créé.


                                                                                                          • mortelune mortelune 18 janvier 2014 07:17

                                                                                                            Le gouvernement satisfait le patronat, certes mais il se met à dos les organisations syndicales ouvrières « 

                                                                                                            Il y a belle lurette que les ouvriers ne sont plus représentés par les syndicats. Tout ça est noyauté pire qu’une cerise sur un gâteau empoisonné servi par les faux socialistes au pouvoir et cuisiné par les élites du nouvel ordre mondial. 
                                                                                                            Les banques nous serrent la ceinture pendant que d’autres nous serrent la serviette autour du coup.
                                                                                                            Il y a de quoi être mécontents d’avoir choisi un si mauvais restaurant mais l’enseigne était si belle ; »vers une Europe sociale". Pourtant l’odeur de merde des cuisines auraient pu nous mettre en alerte, mais non ! L’achat du dernier modèle de télé extra plat l’a emporté sur le sens critique. Les ouvriers représentent 30% de la population active, quand ils auront terminé de vomir ce que l’on sert il en restera beaucoup moins et les rescapés seront tellement affaiblis que le patronna fera des strikes avec ce qui leur servira de tête.

                                                                                                            • BA 19 janvier 2014 12:04
                                                                                                              Les CONtribuables français ont payé 6,6 milliards d’euros pour sauver la banque Dexia de la faillite.

                                                                                                              Dimanche 19 janvier 2014 :

                                                                                                              Dexia : le salaire des dirigeants augmenté de 30 % au 1er janvier !

                                                                                                              Le dossier de la chute de la banque franco-belge Dexia n’en finit pas. Et alors que l’établissement enchaîne toujours des pertes, le Journal du Dimanche révèle que trois dirigeants de la banque en cours de démantèlement ont vu leur salaire augmenter de 30% au 1er janvier, à 450.000 euros par an. Selon la direction de Dexia, interrogée par le journal, la liquidation des prêts au bilan de la banque « nécessite des compétences pointues ».

                                                                                                              Pierre Vergne et Marc Brugière remplacent Philippe Rucheton, qui était payé 500.000 euros, et Claude Piret, qui était payé 480.000 euros, indique le JDD.

                                                                                                              Une faillite qui a coûté 6,6 milliards d’euros à la France.

                                                                                                              Dexia est détenue à 44% par la France et à 50% par la Belgique, où les salaires de dirigeants d’entreprise publique sont respectivement plafonnés à 450.000 et 290.000 euros par an, rappelle le journal.

                                                                                                              Sauvé de la faillite par les Etats belge et français à l’automne 2008, le groupe Dexia a été durement frappé par la crise de la dette, ce qui a rendu nécessaire un second sauvetage en octobre 2011. 

                                                                                                              Selon la Cour des comptes, les déboires de la banque ont coûté 6,6 milliards d’euros à la France.



                                                                                                              • Arnaud69 Arnaud69 19 janvier 2014 12:18

                                                                                                                Hollande « ennemi de la Finance » fait cadeau de 30 milliards d’euros au MEDEF .

                                                                                                                Baisse des charges par la fin de toutes les cotisations familiales revenant à la sécurité sociale avant 2017.

                                                                                                                Destruction des acquis sociaux hérités du programme du Conseil National de la Résistance .(CNR)

                                                                                                                 smiley


                                                                                                                • France Républicaine et Souverainiste Nelson Bonaparte 20 janvier 2014 00:27

                                                                                                                  CHALOT Arrêtez de qualifier ces voyous de « socialistes », Jaurès s’en retournerait dans sa tombe ! Ils n’ont plus rien à voir avec le progressisme et l’économie sociale depuis leur tournant libéral de 1983. Ils ont menti, calculé et manipulé pour conserver leurs places en développant leur repoussoir FN pour canaliser les mécontents. Plus une voix pour le PS !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès