• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > J’veux du Soleil !

J’veux du Soleil !

 

Sortie le 3 avril : à ne pas manquer

Le film

 

À la fin de la projection, toute la salle se lève et durant de longues minutes applaudit ce documentaire nécessaire tout autant que réjouissant, jubilatoire parfois et toujours d’une immense sensibilité. Ainsi donc ceux que les médias et le gouvernement nous ont vendu comme des fachos, des extrémistes, des casseurs, des furieux, des imbéciles sont des femmes et des hommes de cœur et de raison, humiliés par une société qui a décidé de laisser sur le bas-côté les plus modestes pour le seul profit d’une caste de privilégiés.

Nous étions tous bouleversés à la sortie de ce cinéma qui projetait en Avant Première « J’Veux du Soleil » film réalisé par le duo Gilles Perret et François Ruffin. Tout au long de son déroulement les rires fusaient, alternaient parfois avec les cris d'indignation quand le Freluquet qui nous gouverne tenait des propos d’un rare mépris ou lorsque les valets du pouvoir défendaient la thèse de l’effroi insurrectionnel. Nous étions soumis à une alternance de sensations contradictoires, partagés entre amour et haine.

Amour pour ces gens simples, désespérés par une existence qui n’avait plus de sens jusqu’à ce qu’ils découvrent la fraternité d’un combat nécessaire, la solidarité dans l’épreuve et ce désir fou de se retrouver en dignité malgré les coups bas, la misère, le chômage, la pauvreté, l'humiliation au quotidien agrafée plus encore par les propos de ce Président, petit banquier arrogant et provocateur. Détestation de celui qui est censé nous représenter et qui n’agit que pour renforcer plus encore les inégalités et les injustices, inféodé qu’il est aux puissances de l’argent, détestation encore pour tous ces journalistes odieux à la solde du pouvoir, martelant à longueur de temps la monstruosité de ce peuple en jaune.

Dans la salle, au balcon, des gilets jaunes étaient présents pour témoigner à leur tour, pour se reconnaître parmi les frères et sœurs de combat qui habitent littéralement l’écran lors de témoignages qui tirent les larmes. Pour certains, c’était la première fois qu’ils venaient dans ce cinéma Art et Essai, estampillé culture bourgeoise. Une nouvelle victoire pour le réalisateur, persuadé que ce n’est que par l’adhésion de la classe moyenne que les vaillants des ronds points vont pouvoir renverser cette République des privilèges !

Comment traduire en mots, sans doute trop soignés, certainement mieux tournés, la force des témoignages, la puissance de leurs regards, la beauté de leur conviction ? Ce sera toujours en dessous de ce qui passe dans ce film, cette vague d’émotion et d’empathie qui vous emporte loin, si loin des reportages convenus.

En peu de temps, nous suivons le député définitivement insoumis à travers un pays qui se dresse, s’oppose, réclame de la considération et une vie simple digne. Partout, la même conviction, le même besoin vital de ne plus accepter l’humiliante réalité, de briser le servage dans lequel la résignation, les charges, les crédits, les menaces en tous genres ont enfermé ces gens. Ce n’est pas une insurrection d’affreux, sales et méchants comme l’affirment les canailles qui gouvernent, c’est un peuple qui redresse la tête.

Nous les écoutons, Marie, Khaled, Natacha et tous les autres tandis que le portrait géant de Marcel nous permet de comprendre que les nouveaux martyres sont là : les laissés pour compte d’un libéralisme qui broie les plus faibles. Tous ceux qui iront voir ce film en sortiront transformés, convaincus désormais que jamais plus rien ne sera comme avant en dépit de l’effroyable conditionnement d’un pouvoir qui ment, trahit, agresse son peuple.

Ce film est un brûlot nécessaire, un chant d’amour aux miséreux, une bouteille à la mer pour un monde plus juste, un pavé dans la mare médiatique, une aventure épique, un soleil dans les ténèbres. Bien sûr, il fera des dégâts collatéraux. Chaque spectateur sortira de la séance avec la conviction intime, profonde et définitive que jamais plus il ne sera représenté par ce triste sire qui usurpe la fonction présidentielle. Ni ses propos trompeurs, ni les manipulations des sondages ne permettront de sauver celui qui à chaque apparition à l’écran est conspué.

Ne pensez pas que c’est un manifeste ou un pensum. Vous sortez de là joyeux et confiant, fort d’une espérance nouvelle cette humanité véritable qui est sur les ronds points. Le bras séculier peut continuer de frapper, de blesser, d’emprisonner les miséreux, jamais plus notre société ne sera dupe d’un pouvoir qui nous méprise et nous spolie.

Courez vite voir ce film et cessez de vous laisser leurrer par une farce gouvernementale indécente et fallacieuse. Vive l'insoumission générale !

Enthousiastement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • juluch juluch 2 avril 12:03

    Sympas mais inutile.

    Ce mouvement populaire, a quelques exceptions prêt, est devenu un défouloir à casseurs organisés et les vrais GJ ont perdu la main.

    il suffisait que le gouvernement laisse pourrir la situation.

    Et puis Macron il a été élut, on l’a préféré à : « une guerre civile »....on est servit.

    les grand groupes financiers ont eu leur poulain à la tete de l’Etat !

    Olivier Cabanel fait un sujet aujhourd’hui ....

    merci Nabum


    • Traroth Traroth 3 avril 13:14

      @juluch
      Il va falloir décider si vous considérez que Macron au pouvoir est une bonne chose ou pas. Parce qu’après la lecture de votre commentaire, on se le demande.

      Spéciale dédicace à votre expression « les vrais GJ ». C’est vous qui décidez qui sont les « vrais Gilets Jaunes » ?


    • Le421 Le421 3 avril 13:41

      @juluch
      Sans aucunement excuser, les casseurs sont des personnes qui ont constaté que, comme d’habitude, les manifestations pacifiques, en France, ne servent strictement à rien. Ceci explique cela. Et je suis le premier à le regretter.
      Et c’est bien pour cela que je suis engagé en politique avec LFI, qui, quoiqu’on en dise, retrouve une grande quantité de ses idées dans les GJ.
      Mais bien sûr, les « msm » ont pour consigne d’expliquer que les GJ sont des fachos casseurs et factieux, racistes, antisémites, haineux, violents, alcooliques, drogués, pédophiles, psychopathes, etc. Pire du pire, ils ne sont pas ou plus pour certains, LREM. Ça, c’est intolérable !!


    • covadonga*722 covadonga*722 2 avril 12:40

      yep z’ont trouvé un autre petit timonier a adorer , le très égotique cinéaste du peuple Rufin pendant que l’absentéiste député cameraman reçoit les louanges de tout ce qui se croit créatif et rebelle en France .Coquerel et obono les missi dominici de bénito mélenchon laboure la racaille exotique de banlieue furur électorat d’une France insoumise fonctionnaire.......yep le banquier macron a les adversaires a sa hauteur ......du bouffon sous statut public 


      • Furax Furax 2 avril 14:32

        @covadonga*722
        Je « passe » rarement sur AV depuis quelque temps mais je me souviens avoir eu avec vous des échanges sympas alimentés par vos souvenirs de l’Ennedi et les miens du Tibesti , alors je vous demande avec force : ALLEZ VOIR CE FILM et on reprend le fil ensuite. L’auteur a raison, il est magnifique et bouleversant.
        « yep le banquier macron a les adversaires a sa hauteur .... »
        Pas du tout. Le banquier apparait (rarement) dans le film. Tel quel, sans truquage. Et la salle éclate de rire, tant il est microscopique à côté de ceux qui sont filmés et de ceux qui filment.
        PS : Rufin fait don de tous ses droits (film et livres), garde un SMIC sur son salaire de député et donne le reste au secours populaire...pas vraiment la même HAUTEUR !
        Cordialement.


      • covadonga*722 covadonga*722 2 avril 18:22

        @Furax
        yep , pour notre respect mutuel et nos souvenirs communs je ferais abstraction de mon aversion pour la FI et irait voir , qui sait peut être nous recroiserons nous ...

        asinus


      • Le421 Le421 3 avril 13:44

        @covadonga*722
        Ruffin, Ruffin, c’est pas ce député qui ne se verse que le SMIC, en expliquant qu’il a suffisamment de revenus annexes ?
        Évidemment, du côté des l’extrême droite, ce serait plutôt « les soussous dans la popoche d’abord », non ??


      • covadonga*722 covadonga*722 4 avril 07:19

        Le421

        pour la droite je sais pas vroum vroum c’est toi qui as les moyen de faire vroum vroum en avion , pour ruffin je parlais de son égo , mais ducon si tu veux parler pognon on peu parler de bénito mélenchon , le millionnaire ripoubliquain qui a arrété de bosser a 26 ans le gus qui a un 100m carré a paris le frere la truelle qui a ubérisé sa campagne en faisant se goinfrer la société de sa compagne le mec aux trois retraites le gus dont les seuls votes sa derniere année au parlement européen concernaient les émoluments et les retraites de députés je continue ou tu retourne t’astiquer le manche pour finir chef d’escadrille , yavait une chouineuse de la fi l’autre jour a la télé , ouin ya dix ans on pouvait aller au resto deux fois par mois 

        réponse de l’économiste 

        madame combien de forfait téléphonique dans votre famille ?

        ben 4

        une connection internet ?

        oui

        un abonnement canal + ?

        ben oui 

        cherchez pas vos resto sont la 

        gueule de la FI , fonctionnaire territorial au passage 

        vous etes des guignols et le banquier défonce le reste de la population parce que vous etes représenté par un apparatchik qui a participé a 40 ans de pourriture sociale-libérale , il a été deputé de la majorité sénateur de la majorité et ministre de la gauche .....c’est bon t’es validé IFR2  l’aveugle continue a planer 


      • JBL1960 JBL1960 2 avril 14:55

        Voici ce que dit Atlantico de ce même « Road-Movie » :

        Oui, le film de Gilles Perret est beau, mais l’histoire racontée par François Ruffin nous met mal à l’aise.

        Pourquoi ? Parce que la France qu’il décrit correspond à la réalité telle que lui, député d’extrême gauche, militant de la France insoumise, voudrait qu’elle soit.

        Alors, pour ma part, je trouve que Ruffin est critiquable sur le fond, car ce gars, tenait déjà le micro sous le nez de Nicolas Doisy, entre les 2 tours de la présidentielle de 2012 ICI, et que c’est donc en toute connaissance de cause, qu’il participe au bouzin, et mieux, qu’il s’est fait élire député, fusse de la France Insoumise, et en même temps, appela à veauter pour Macron, pour vaincre le FHaine jurant ses grands dieux qu’il serait son premier opposant dès le lendemain de son élection...

        Le talent en moins, sur ce point, il me fait penser à Proudhon, qui se fit élire député mais finit par démissionner 6 mois après... Le talent en moins, car Proudhon laisse des écrits significatifs, même s’il est considéré, aujourd’hui comme le maillon faible de la pensée anarchiste car il n’en a pas moins cautionné le système électoral, c’est sa part d’ombre…

        Proudhon n’allait pas assez loin, son système fédératif est une sorte de compromis entre l’État coercitif et la société anarchiste complète.

        Mais personne n’est parfait, ni totalement pur dans ses actions et décisions...

        Maintenant, c’est la critique d’Atlantico qui me met mal à l’aise, car manifestement, ce gars ne sait pas ce que c’est de vivre à l’euro près, de devoir tout compter, même ces feuilles de PQ, et ça je suis pas certaine que Ruffin soit allé jusque là.

        On comprend mieux, lorsqu’on sait que l’auteur de l’article est Jean Marc Sylvestre : Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l’information économique sur TF1 et LCI jusqu’en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

        Aujourd’hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.


        Ah bah voilà ! On comprend mieux... Cela n’exonère en rien, cependant, Monsieur Ruffin ! Merci Macron ♫ Merci Ruffin... Aussi.


        Le conseil de Jojo la Gilet Jaune, à Jean-Marc Sylvestre ; Le problème c’est pas la pauvreté, mais la richesse.

        Car tant qu’il y aura de l’argent, ben y’en aura pas assez pour tout le monde. Aussi, plutôt que de vouloir que tout le monde soit riche, et si on supprimait l’argent ? On est sans-dent la plupart du temps, mais pas sans cerveau...

        JBL


        • Traroth Traroth 3 avril 13:18

          @JBL1960
          Ruffin est journaliste. Il a tendu le micro à plein de gens. Est-ce que ça veut dire qu’il les approuve tous ? C’est impossible.

          Ruffin a appelé à voter pour Macron entre les deux tours ? Ah bon ? Prouvez vos affirmations, un peu, pour voir !

          Bref, vous racontez n’importe quoi, et en plus c’est long.


        • Le421 Le421 3 avril 13:47

          @JBL1960
          En fait, vous expliquez que l’eau ça mouille, que le feu ça brûle, et qu’un député dit « de gauche » a une vision des choses « de gauche »...
          Oui, je sais, c’est très chiant les gens qui ont des convictions et les respectent.
          Alors que l’opportunisme et le tournage de veste a le vent en poupe ces dernières années...
          C’est chiant parce que la règle du « tous pourris » est battue en brèche par ce genre de gêneur.



        • fcpgismo fcpgismo 2 avril 16:54

          Macron c’est juste une pute de luxe au service d’une minorité, il est en service commandé du fascisme Européiste néolibéral, ils ont trouvé une belle gueule pour séduire la population ( d’ou la pute de luxe bien rémunéré) c’est un pervers narcissique immature en représentation, un guignol, une marionnette qui utilise les forces de police pour compenser le fait qu’il n’a plus aucun pouvoir en tant que chef d’État ( Mitterrand l’avait décrit cette situation ) c’est Juan Branco qui le décrit le mieux « Crépuscule « 


          • L'enfoiré L’enfoiré 2 avril 18:20

            Bonjour Nabum,

             Samedi, je ferai un résumé du livre du Dr Alexandre, « La Guerre des intelligences » et vous comprendrez le pourquoi des « privilégiés ».

             Le mot « Macron » n’y apparaitra même pas.


            • amiaplacidus amiaplacidus 3 avril 09:45

              @L’enfoiré

              Si l’on parle d’intelligence, surtout d’intelligence politique, il est normal que Macron n’y apparaisse pas.


            • C'est Nabum C’est Nabum 5 avril 10:31

              @L’enfoiré

              c’est un sous fifre


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 avril 21:39

              à l’auteur

              merci.


              • C'est Nabum C’est Nabum 5 avril 10:30

                @olivier cabanel

                Merci à vous surtout


              • JL JL 3 avril 10:05

                Merci pour ce partage.

                 

                Vous dites : ’’ comprendre que les nouveaux martyres

                sont làsont là’’ ?

                 

                Ne faudrait-il pas, dire inclusivement mais aussi exclusivement, les nouvelles martyres ?

                 

                Ceci dit : L’Abbé Pierre aussi, nous avait fait comprendre ; et ? Coluche aussi nous avait fait comprendre ; et ? René Dumont, et tant d’autres ; et ?

                 

                « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? » Et la sœur Anne répondait : " Je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie.

                 

                 Rien de nouveau sous le soleil, sauf peut-être l’herbe qui rougeoie .


                • Traroth Traroth 3 avril 13:20

                  @JL
                  Je cherche en vain l’intérêt de votre commentaire...


                • JL JL 3 avril 19:35

                  @Traroth
                   
                   je pense que c’est Nabum aura compris, lui.
                   
                   Mais l est vrai que, en bonne et due forme inclusive, j’aurais du écrire ! martyr-e-s


                • C'est Nabum C’est Nabum 4 avril 20:00

                  @JL

                  Je ferme les yeux et ouvre mon esprit


                • Jonas 4 avril 19:18

                  @C’est Nabum.

                  Dans chacun de ses meetings Marine Le Pen a plus , de personnes , que l’ensemble , de tous les rassemblement , de ce roquet , de Ruffin. Cela ne veut pas dire que toute la France est pour le RN et approuve Marine Le Pen. Ce bretteur de foire , me rappelle , cette fable de La Fontaine « La grenouille qui se veut faire aussi grosse que le boeuf. » Entre le président Macron et ce minable il n’y a pas photo.

                  Avec sa dégaine de saltimbanque , ne proposant rien, cet n’étant rien . il cherche à se mettre scène pour les gogos. 

                  Il faut être un crétin de la pire espèce et ne rien f... de sa vie pour assister ou aller voir ses productions . Ceux qui s’y rendent , sont les orphelins des bistrots d’antan où ils se torchaient aux mauvais vins et à la  Kronembourg. 

                   


                  • C'est Nabum C’est Nabum 4 avril 19:59

                    @Jonas

                    Je suis honoré du compliment que vous me faites

                    Merci

                    Quelle courtoisie ! Votre prise de pouvoir s’annonce enchanteresse ...


                  • Jonas 5 avril 08:50

                     @ Nabum
                    Vous me faites trop d’honneur de m’octroyer , un pouvoir, le seul dont je dispose est celui d’exprimer mon opinion face aux utopies éculées , de certains révolutionnaires aux prestations sociales. La France est connue pour ce genre de prurit saisonnier , que certains , prennent pour des « révolutions ». Les Ruffin et compagnie naissent et meurent et sont jetés aux poubelles de l’histoire une fois les sunlights éteints.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 5 avril 10:29

                    @Jonas

                    La réalité libérale est plus qu’éculée elle nous accule dans la gouffre

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès